L empilement de protocole H.323 RTP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L empilement de protocole H.323 RTP"

Transcription

1 La telephonie sur IP Tristan Debeaupuis 2 septembre 1997 Le nombre de solutions permettant de mettre en place une liaison telephonique sur IP augmente tres rapidement. Panorama des ores, des performances, des protocoles utilises, des aspects lies a lasecurite, des perspectives. Les experimentations realisees au sein du cabinet HSC seront presentees, ainsi que les lecons a en tirer pour la mise en place d'un service de telephonie pour un ensemble d'utilisateurs. Mots cles : Internet, telephone, telephonie sur Internet, VoIP,, H.324, MIC. 1 Introduction Un son n'est qu'une onde. Pour la convertir en signal numerique, il faut capturer certains points de cette onde que l'on appelle echantillons. Les echantillons rendent compte du mouvement de l'onde. Plus il y a de points, plus la retranscription est dele. On appelle cette technique echantillonnage. Le taux d'echantillonnage s'evalue en kilohertz. Le telephone classique est echantillonne a 8 khz, soit echantillons par seconde. D'apres le theoreme de Nyquist, on considere qu'un bon echantillonnage doit ^etre au moins le double de la frequence la plus elevee du signal a echantillonner. Notre cerveau ne percoit par les signaux au-dela de 22 khz. C'est pour cette raison qu'il a ete choisi 44 khz pour la frequence d'echantillonnage des disques laser audio. Aunniveau moindre, les frequences les plus hautes (les sons les plus aigus) tendent a ^etre etoues, tandis que du bruit appara^t dans les frequences les plus basses. Il existe un autre parametre qui caracterise la qualite del'echantillonnage, c'est la resolution, ou le nombre de bits utilises par chaque echantillon. A cela s'ajoute la possibilite d'enregistrer en mono ou en stereo. Pour reprendre l'exemple du CD-audio, il est utilise 16 bits pour coder l'information sonore. Les volumes necessaires a une transcription numerique de qualite d'un signal sonore rendent son stockage possible sur un CD, mais son transport dicile sur Internet. On utilise la compression pour diminuer le nombre de bits necessaires a la qualication de l'information. Nous traiterons dans ce document letelephone sur IP d'utilisateur a utilisateur (IP vers IP), le fax sur IP et les interconnexions entre les reseaux telephoniques classique et l'internet en abordant la normalisation, les societes sur le marche et les produits disponibles. 2 La voix sur IP (Voice over IP) Les points cles de la telephonie sur Internet sont : l'interoperabilite : adoption d'un m^eme ensemble de protocoles communs implementes de maniere analogue, interconnexion avec d'autres types de reseaux la qualite de service, la simplicite,

2 2. La voix sur IP (Voice over IP) 2 l'espace d'adressage (numerotation) et les annuaires. les legislations et les attaques de certains d'operateurs telephoniques. Le developpement de la telephonie a commence par une recherche de standards Introduction a Le standard fournit depuis son approbation en 1996, un cadre pour les communications audio, video et de donnees sur les reseaux IP. Il aete developpe par l'itu (International Telecommunications Union) pour les reseaux ne garantissant pas une qualite de service (QoS) : IP et IPX sur Ethernet, Fast Ethernet et Token Ring. Adopte par Cisco, IBM, Intel, Microsoft, Netscape, etc, et deja present dans plus de 30 produits, il concerne le contr^ole des appels, la gestion du multimedia, la gestion de la bande passante pour les conferences point-a-point et multipoints. traite egalement de l'interfacage entre le LAN et les autres reseaux. fait partie de la serie H.32x qui traite de la videoconference au travers dierents reseaux. Elle inclue H.320 et H.324 lies aux reseaux ISDN (Integrated Service Data Network) et PSTN (Public Switched Telephone Network) Les points cles du standard est prevu pour les LAN (connexion de terminal a terminal avec une bande passante importante) et pour l'internet (bande passante faible, delais). Il est la base du groupement IMTC (International Multimedia Teleconfering Consortium) "VoIP Internet Telephony" Voice On IP Internet Telephony. Le trac sur le LAN peut ^etre gere et contr^ole Histoire de Mai 1995 : debut des travaux sur, Juin decide par l'itu-t, Janvier approbation de l'itu-t prevue pour la version 2 (ajout de fonctions). L'ITU apprend a fonctionner a la vitesse de l'internet Les elements denis denit plusieurs elements de reseaux : les terminaux (terminals), les gardes-barrieres (gatekeepers) et les passerelles (Gateways vers H.320/H.324/telephones classiques) et les contr^oleurs multipoints (MCUs - MC, Multipoint Controller, MP - Multipoint Processor). Il existe deux types de terminaux, l'un de haute qualite (pour une utilisation sur LAN), l'autre optimisee pour les bandes passantes faibles (28.8/33.6 kbit/s - G et H.263). Les capacites multipoints sont contenues dans les terminaux pour des conferences a plusieurs et le multicast (multi-unicast) permet a 3 ou 4 personnes de dialoguer directement, sans tiers centralisateur. Les gardes-barrieres ont pour r^ole de realiser la traduction d'adresse et la gestion des autorisations. La traduction d'adresse n'est pas une translation d'adresse IP classique, mais l'association entre un alias (identiant de l'utilisateur) et une adresse IP issu du referencement du terminal. Les adresses

3 2. La voix sur IP (Voice over IP) 3 du type " " sont possibles ainsi que les adresses du type "numero de telephone" ( ou ). La gestion des autorisations permet de donner ou non la permission d'eectuer un appel, de limiter la bande-passante si besoin et de gerer le trac sur le LAN. Les garde-barrieres permettent egalement degerer les passerelles H.320, H.324, les telephones classiques, la signalisation d'appel qui permet de router les appels an d'orir des services supplementaires ou de permettre des fonctionnalites de contr^oleur multi-point (MC). Les gardes-barrieres permettent egalement la gestion des appels, la journalisation et la generation d'etats (reporting). Les passerelles assurent l'interconnexion avec les autres reseaux (H.320, H.324, telephones classiques,...). Ils assurent la correspondance de signalisation de Q.931 vers H.225.0, la correspondance des signaux de contr^ole (H.242/H.243 vers H.245) et la cohesion entre les medias (multiplexage, correspondance des debits, transcodage audio, conversion T.123). Le multipoint est gere par les Multipoint Controller (MC) et les Multipoint Processor (MP). Les MC L empilement de protocole Controle Données Audio Video Controle Controle H H.245 T.120 H.7xx RTP H.26x RTCP GB Reg Admin Suivi TCP UDP IP Figure 1: Architecture MCU Garde-Barrière Passerelle RTC LAN avec guarantie de QoS N-ISDN B-ISDN V.70 H.324 vocal H.322 vocal H.320 H.321 H.321 H.310 en mode H.321 Figure 2: Architecture

4 2. La voix sur IP (Voice over IP) 4 Les dierents protocoles utilises dans sont : : System Document H : signalisation d'appel, empaquetage, enregistrement au garde-barriere, admission et etat H.245 : contr^ole (egalement utilise dans H.324 et H.310) T.120 : contr^ole des donnees et des conferences, RTP : Real-time Transport Protocol (IETF) RTCP : Real-time Transport Control Protocol (IETF) G.711 Cette recommandation concerne l'echantillonnage et les lois de compression a employer pour la modulation par impulsion et codage (MIC) des frequences vocales. La bande telephonique etant limitee a fmax = 3400 Hz, la frequence d'echantillonnage sera xe a Hz ce qui donne environ Fe = 2,35 fmax (application du theoreme de Shannon). Dans le transport d'une information numerique, la quantication n'est plus sensible aux perturbations qui g^enaient la transmission analogique. L'ecart entre la valeur de quantication et la valeur exacte se traduit par un bruit de quantication. Pour une meilleure qualite, il faut denir le rapport signal/bruit. Le rapport signal/bruit est une fonction lineaire du signal d'entree jusqu'a saturation dans les niveaux forts. Or, il s'avere qu'une telle fonction penalise les signaux faibles. Plus le signal est faible, donc proche du niveau de bruit, plus le rapport signal/bruit est mauvais. On peut arriver a un rapport de 15 db pour les faibles signaux, ce qui est franchement mauvais : L'echelle des valeurs en fonction du rapport signal/bruit nous donne : 50 db = Excellent 40 db = Tres Bon 30 db = Bon 20 db = Moyen 10 db = Inexploitable Pour ameliorer la valeur du rapport signal/bruit, il faut soit rajouter des elements binaires, soit diminuer la taille des echelons lorsque le signal est faible. Pour cela, on a recourt a la compression. Les lois de compression sont toutes logarithmiques mais on considere que pour les echelons les plus faibles, la loi est lineaire. On a donc une loi lineaire jusqu'a une certaine valeur, puis une loi logarithmique. Le taux de compression est la valeur de la pente de l'approximation lineaire. Il existe plusieurs methodes pour calculer cette valeur. La loi et la loi A. Ensuite, on eectue une compression numerique denie par la norme, c'est-a-dire que l'on supprime tous les bits inutiles an d'obtenir un mot de huit bits. On va trouver 32 echelons sur la loi lineaire que l'on va comprimer en 16 echelons pour obtenir la loi A. Cela est realise en laissant tomber le bit de poids 1 qui permettrait de reconna^tre deux echelons consecutifs l'un

5 2. La voix sur IP (Voice over IP) 5 de l'autre. Il y aura donc la correspondance suivante : a 2echelles de la loi lineaire a 12 bits correspondra 1echelon de la loi logarithmique a 8 bits. Pour le segment de droite suivant, on fera correspondre 4 echelons de la loi lineaire a 12 bits a l'echelon de la loi A, en negligeant les bits de poids 1 et 2. ainsi de suite... L'information est ensuite codee suivant des tables denies dans la norme et peut ^etre transportee Une connexion sur IP La connexion s'eectue sur l'initiative du client. Il contacte le serveur en TCP ou UDP. Le serveur contacte alors en TCP ou en UDP le client sur des ports non privilegies. Serveur Connexion TCP Client Figure 3: Ouverture d'une session (1) Serveur Connexions UDP Client Figure 4: Ouverture d'une session (2) Au niveau securite TCP/IP, il est donc necessaire d'ouvrir un ux vers des ports non privilegies depuis l'exterieur vers les machines internes, ce qui peut corrompre la securite dureseau interne. Par exemple, un serveur de base de donnees ou un autre applicatif peut fonctionner sur ces ports. Si l'on veut mettre en place un ltrage IP, il faut qu'il soit dynamique, c'est-a-dire qu'il determine, d'apres les informations contenues dans la premiere connexion du client vers le serveur, sur quels ports se mettent d'accord le client et le serveur pour lancer la connexion du serveur vers le client. La societe Cisco a presente avant l'ete une version de PIX qui permettait cette detection, permettant ainsi de limiter les risques Futur De nombreux travaux sont en cours concernant d'une part l'implementation des standards et la verication de la bonne interoperabilite entre les produits d'une part et la redaction des evolutions des standards d'autre

6 2. La voix sur IP (Voice over IP) 6 part. On notera notamment : : services, redaction d'un guide d'implementation, developpement de la version 2 avec de nouveaux /H Version 2 : Redaction de la version 2 avec integration des travaux de l'ietf sur l'empaquetage video (Annexe E) et l'empaquetage audio (annexe F), amelioration de la description des procedures, procedures d'enregistrement sur une passerelle, authentication et securite, mise en cascade de plusieurs MC et transfert entre MC, relations avec T.120 et T.130, gestion de des re-essais et des timeouts. H.245 : version 3, supportera version 2 H.235 ("H.Securise") : Chirement pour les reseaux IP, authentication, echange de cles RSA et DSS, procedures de signalisation. H.246 ("H.Interworking") : interconnexion entre, H.320, H.324, H.310, telephones classiques. Le but initial etait uniquement vers H.320 et vers H.324 H.332 ("H.Loose Multipoint") : conferences multipoints elargies avec potentiellement des centaines de participants avec des procedures permettant des actions d'un vers plusieurs (tableau blanc) H.MediaMIB : denition d'une Management Information Database (MIB) pour les entites (terminaux, garde-barrieres, passerelles et MCUs) et les entites de la serie H. La coordination avec les travaux de l'ietf semble acquise pour cette partie. Les travaux IETF : PINT, RTP compresse : il permet une reduction des ent^etes RTP/UDP/IP d'un facteur 20. QoS enhanced PPP : des extensions a PPP permettant la qualite de service dans PPP avec les extensions ML-PPP et les mecanismes de separation voix/donnees. Tous ces travaux doivent se terminer n La qualite de service, La qualite de service est un point cle dans le developpement de la telephonie et des services temps reel sur Internet. Les travaux concernent notamment la qualite de service sur PPP. 2.3 La simplicite La simplicite d'utilisation n'est pas encore satisfaisante. On trouve beaucoup d'interfaces dierentes. Parfois, l'installation des logiciels n'est pas aisee. Il semble que les fournisseurs logiciels ont compris cela et les developpements futurs vont dans ce sens, sachant que plus le logiciel sera simple d'emploi, plus le public vise sera important, plus les beneces seront importants. 2.4 L'espace d'adressage et les annuaires L'espace d'adressage (numerotation) et les annuaires restent un domaine d'investigation. Pour le moment, les annuaires envisages sont bases sur le Web.

7 3. Le fax sur IP (Fax over IP) 7 3 Le fax sur IP (Fax over IP) On connaissait les "local deliver agents" du Sendmail de Berkeley permettant d'interfacer le MTA avec un modem/fax. Ceci permettait de benecier de la gratuite des communications locales aux Etats-Unis et donc d'envoyer un fax gratuitement gr^ace aux devouement de nombreux administrateurs systemes. Ces passerelles -fax ont tout de m^eme des limitations. Elle ne permettent que d'envoyer des fax depuis Internet vers les reseaux telephoniques. Il n'est pas possible de recevoir un fax dans sa boite aux lettres electronique issu d'un fax. Il n'etait pas non plus possible d'etablir une communication de fax a fax par Internet. Ces limitations font l'objet de nombreux developpements aujourd'hui qui se focalisent sur la gestion temps reel de l'envoi de fax et le support des dierents protocoles de fax. 4 Interconnexion des reseaux telephoniques IP avec les operateurs telephoniques Les premieres connexions telephoniques au travers d'internet ont rassemblees par certains c^otes au debut du radio-amateurisme : le but est de realiser une liaison d'un point Avers un point B tels que les pointsaet B soient les plus eloignes possibles. Petit a petit, on voit appara^tre de veritables solutions professionnelles repondant a d'autres besoins. De la liaison de PC vers PC, on voit appara^tre des solutions d'interconnexion de PC sur Internet vers un poste telephonique standard dans une entreprise. Certains fournisseurs de services IP proposent egalement le transport de la voix sur leurs liaisons. On voit appara^tre un nouveau metier : l'itsp (Internet Telephone Service Provider). M^eme si fournit des protocoles pour interconnecter les reseaux publics avec les reseaux IP, autravers des passerelles, ila ete cree ungroupe de travail sur ce sujet a l'ietf dont l'un des presidents du groupe est Steve Bellovin : PINT (PSTN and Internet Interfaces - Public Switched Telephone Network and Internet Interfaces). Ce groupe de travail se penche sur les protocoles des applications Internet qui cherchent a utiliser des fonctionnalites avancees des reseaux PSTN. Un exemple de ce type de fonctionnalite est un service de Pages Jaunes sur un Web qui permet d'etablir un appel PSTN entre des clients et des fournisseurs. Le groupe de travail a six objectifs principaux : Etudier l'architecture et les protocoles necessaires pour supporter des services permettant aux utilisateurs de l'internet d'initier des appels vers les reseaux PSTN vers un terminal PSTN (telephone classique, fax, etc). Les premiers services envisages sont : Click-to-Dial, Click-to-Fax, Click-to-Fax-Back etl'acces a des bo^tes aux lettres PSTN au travers du Web. produire un RFC informationnel qui decrit les pratiques courantes pour supporter ces services, A partir de ces pratiques, denir un protocol, SSTP (Service Support Transfert Protocol) entre les applications ou serveurs sur Internet et les equipements sur les reseaux PSTN qui supporteront la fonction de contr^ole de service. Etudier les problemes de securite associes, Developper une MIB associee, Elargir le protocole a plus de services bases sur les PSTN intelligents.

8 5. Les legislations 8 La premiere reunion a eu lieu au mois d'ao^ut 1997, le premier brouillon de RFC informationel et celui sur SSTP est prevu pour octobre La MIB est prevue pour mai Les legislations En 1996, un groupement d'operateurs telephoniques americains (l'acta America's Carriers Telecommunication Association) a depose une plainte a la FCC (organisme de regulation de telecommunication des Etats-Unis) contre les fournisseurs de cartes et logiciels de communication telephoniques sur Internet. Cette plainteaentra^ne une forte reaction de la communaute Internet et de nombreuses petitions ont ete signees. La FCC a tranche enfaveur de la telephonie sur IP. Du c^ote de l'ocde, Jurgen Spaandermann, rapporteur a l'ocde a presente a lavon'97 Spring conference les statistiques suivantes : En janvier 1997, il y avait 19 pays dans lesquels le transport de la voix etait un monopole et 10 pays dans lesquels il y avait competition. En janvier 1998, il y aura 10 pays dans lesquels le transport de la voix sera un monopole et 19 pays dans lesquels il y aura competition. L'OCDE se positionne clairement en faveur de l'ouverture a la concurrence pour tout type de transport (longue distance, inter-urbain et boucle locale). Selon les chires OCDE, en moyenne 9,5 pourcent des revenus des operateurs publics proviennent de l'international. L'OCDE considere que la telephonie sur Internet va dans le sens de l'ouverture a la concurrence. L'OCDE a egalementetudier les freins ou catalyseurs potentiels dans les dierents pays : Nombre de host/habitant (classement du meilleur pays vers le pays le moins dote). La France se place 19/29 Prix du domaine dans l'ocde : (classement du plus cher vers le moins cher) : France 4/29 (environ 150 dollars) (tres mauvaise place, apres l'islande 320 dollars, l'allemagne a 300 dollars et l'irlande a 160 dollars). Prix en dollars sans les taxes et comprenant (l'ouverture du domaine et 3 ans de cotisation) / 3 ans. Reglementations speciques. Dans certains pays, le transport de la voix par Internet est tres reglementee. Au Japon, jusqu'au 30 ao^ut 1997, ce service n'etait pas libre. L'OCDE a publie une statistique du nombre de pays ou ce service etait libre. Le telephone a telephone par Internet et le PC a telephone et inversement (activite commerciale ou gratuite) est libre dans 70 pourcent des pays et reserve aux operateurs dans 30 pourcent des pays. 6 Les acteurs et produits du marche 6.1 Vocaltec Vocaltec est une societe israelienne qui developpe et distribue des logiciels de VoIP pour PC, des passerelles et des systemes de facturation et de suivi du reseau. Son produit le plus connu est Iphone (Internet Phone) qui fonctionne sur PC et permet de faire de la VoIP.

9 6. Les acteurs et produits du marche Microsoft Microsoft a developpe NetMeeting qui conna^t deja 2 versions. prochaine. Une version 3 est prevue pour l'annee NetMeeting 1.0 (1996) : T.120 multipoint partage d'applicatifs, audio proprietaire, Windows95 Par interoperable! NetMeeting 2.0 (1997) : pour l'audio et la video, Kits de developpement pour l'audio et la video, LDAP V2 avec extensions dynamiques, Win95 / NT. Dans le NetMeeting 3.0 (1998), il est prevu le multipoint pour l'audio et la video, LDAP V3, RSVP/RTP compresse / MLPPP-x, Multicast, l'integration au butineur. 6.3 Netscape Netscape a developpe CoolTalk avec Navigator /commu nication/cooltalk/index.html CoolTalk utilise la norme de compression GSM. Elle se base sur une serie d'echantillons de 20 millisecondes codes sur 250 bits. L'algorithme utilise alors un systeme predictif pour analyser les redondances entre les echantillons deja transmis an de prevoir les echantillons futurs. CoolTalk est disponible sur PC/Windows, Unix (Solaris, HPUX, pas Linux). 6.4 Alcatel Alcatel n'a pas encore fait d'annonce dans ce domaine. 6.5 ATT ATT a developpe un logiciel de telephonie en interne, Peho. Suite a ladereglementation au Japon, ATT vient de lancer un service commercial d'interconnexion au travers d'internet. Pour le moment, les liaisons peuvent ^etre entre Osaka ettokyo etdetokyo vers l'internationnal. Cette ore s'accompagne de terminaux telephoniques pour Internet dont le prix avoisine les 5000 francs. Il permet a un usager japonais de telephoner a l'etranger depuis son telephone classique vers un autre telephone classique au travers d'internet. Internet est interconnecte avec les reseaux telephoniques publics dans plusieurs pays.

10 7. Experience utilisateur Micom V/IP Phone Fax IP Gateway Leur produit permet d'interconnecter deux reseaux telephoniques au travers de liens IP. Il fonctionne avec Un PABX, Un KTS (Key Telephone System), Un systeme Centrex. 6.7 DataBeam DataBeam <http://www.databeam.com/> developpe et commercialise des applications de teleconference avec partage de document pour les utilisateurs et fourni des kits de developpement sous licence pour des developpeurs desirant utiliser. Cette societe, fondee en 1983 et basee a Lexington, Ky. est a capitaux prives. 6.8 ViaDSP ViaDSP propose des solutions completes de 500 dollars a 1,500 dollars par port. Une E1 a 30 ports, co^ute par exemple entre 15 dollars et dollars Produits : PacketTel PacketTel 1000 Gateway est un systeme d'interconnexion de PABX par IP compatible avec VoIP Forum IA 1.0. PacketTel 1000 peut avoir jusqu'a 96 ports. Il possede une carte Ethernet et des sorties T1/E1 et des sorties analogiques (PSTN). Il supporte G.723.1, G.729a, la suppression hybride d'echo, la suppression des silences. 7 Experience utilisateur Une grosse societe francaise basee dans le centre de la France economise 4 heures de telephone par jour avec le sud-est asiatique. La typologie des utilisateurs peut se resumer a la suivante : appels de parents geographiquementeloignes (sans statistique), l'utilisation professionnelle (sans statistique), inter-amateurisme (radio-amateurisme sur Internet) (20 pourcent) sexe (80 pourcent). 8 Conclusion La telephonie sur Internet se developpe rapidement pour plusieurs raisons : Il y a de l'argent a gagner et tout va toujours tres vite sur Internet (sauf certaines liaisons).

11 9. Glossaire 11 Les responsables marketing ont prevu 16 millions d'utilisateurs dont 60 pourcent pour une utilisation professionnelle en 1999 alors qu'il n'y avait que 2 millions d'utilisateurs du telephone sur Internet en 1996 dont 10 pourcent pour une utilisation professionnelle. 9 Glossaire PSTN : Public Switched Telephone Network, ISDN : Integrated Service Data Network, ML-PPP Multi-Link Point to Point protocol permet de combiner deux canaux B ISDN pour obtenir un debit de 128 kbit/s. VON : Voice On the Net 10 References Spring '97 VON Conference Slides "H.324: Second Generation Multimedia Conferencing for Circuit Switched Networks", by David Lindbergh, Chair, ITU-T H.324 Systems Experts Group, PictureTel, presented at ITCA itca h324/default.htm <http://standards.pictel.com/reference/9706 itca h324/default.htm> Summary Of ITU-T Speech / Audio Codecs Used In The ITU-T Videoconferencing Standards, by A. Crossman, PictureTel itu codecs.htm <http://standards.pictel.com/reference/summary itu codecs. htm> G.711 : Une page sur les standards chez PictureTel <http://standards.pictel.com/> une page de pointeurs divers (tres complet) : itel/resource.html Comment interconnecter soi-m^eme son PABX avec Internet ou comment realiser un PABX Internet : Petition ACTA :http://www.pulver.com/von/vonyes/actapet.htm OCDE : ict.html Auteur : Tristan Debeaupuis Herve Schauer Consultants - 142, rue de Rivoli Paris Cedex 01 Telephone :

VoIP - les protocoles. Germain Bauvin Matthieu Michaud Pouya Mohtacham Julien Quintard Pierre-Yves Rofes-Vernis

VoIP - les protocoles. Germain Bauvin Matthieu Michaud Pouya Mohtacham Julien Quintard Pierre-Yves Rofes-Vernis VoIP - les protocoles Germain Bauvin Matthieu Michaud Pouya Mohtacham Julien Quintard Pierre-Yves Rofes-Vernis 0 Plan PSTN H.323 RTP RTCP/RTSP Skype SIP IAX2 Conclusion 1 PSTN Réseau Téléphonique Commuté

Plus en détail

SEMINAIRES & ATELIERS EN TÉLÉCOMMUNICATIONS RESEAUX

SEMINAIRES & ATELIERS EN TÉLÉCOMMUNICATIONS RESEAUX SEMINAIRES & ATELIERS EN TÉLÉCOMMUNICATIONS & RESEAUX SEMINAIRE ATELIER SUR LA TELEPHONIE ET LA VOIX SUR IP (T-VoIP): DE LA THEORIE A LA PRATIQUE DEPLOIEMENT D UNE PLATEFORME DE VoIP AVEC ASTERIK SOUS

Plus en détail

Support de Cours NGN. 1 ère année Master de recherche. Najjar M. 1

Support de Cours NGN. 1 ère année Master de recherche. Najjar M. 1 Support de Cours NGN 1 ère année Master de recherche Najjar M. 1 Chapitre 1 INTRODUCTION AUX RESEAUX NGN 1.1 Les exigences de tourner vers NGN 1.2 Caractéristiques du réseau NGN 1.3 Principaux équipements

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence.

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. La grande variété de constructeurs de matériel pour la visioconférence a poussé les organismes de normalisation à étudier des recommandations dans ce

Plus en détail

VOIP : Un exemple en Afrique

VOIP : Un exemple en Afrique VOIP : Un exemple en Afrique JRES 2003 Lille - FRANCE Division Informatique. École Supérieure Multinationale des Télécommunications BP 10.000 Dakar SENEGAL Plan de l exposé: 1- Présentation du réseau VOIP

Plus en détail

Introduction de la Voix sur IP

Introduction de la Voix sur IP Voix sur IP (VoIP) Introduction de la Voix sur IP La Voix sur IP, aussi connue sous le nom de téléphonie Internet, est une technologie qui vous permet de téléphoner via un réseau d ordinateurs basé sur

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

LA VoIP LES PRINCIPES

LA VoIP LES PRINCIPES LA VoIP LES PRINCIPES 1 PLAN La VoIP Définition VoIP & ToIP Concepts de la VoIP Les principaux protocoles de la VoIP Transport Signalisation La sécurité dans la VoIP 2 Définition VoIP est l abréviation

Plus en détail

Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications. Direction de l Interconnexion et des Nouvelles Technologies.

Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications. Direction de l Interconnexion et des Nouvelles Technologies. Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications Direction de l Interconnexion et des Nouvelles Technologies La voix sur IP Présentée par : M elle CHERID Leila Département Veille Technologique

Plus en détail

Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée :

Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée : 1. Les codecs Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée : Pour être ainsi transportée, sous forme de paquets, la voix doit être numérisée

Plus en détail

La VoIP et ToIP. - Les constructeurs de réseaux : Anciens : Alcatel, Ericsson, Nortel, Siemens, Lucent, NEC Nouveaux venus : NetCentrex, Cirpack

La VoIP et ToIP. - Les constructeurs de réseaux : Anciens : Alcatel, Ericsson, Nortel, Siemens, Lucent, NEC Nouveaux venus : NetCentrex, Cirpack La VoIP et ToIP Introduction En 2002, le projet Asterisk sort au grand jour et fait son entrée dans un marché encore naissant. C est un PBX (Private Branch exchange) : auto commutateur matériel ou logiciel

Plus en détail

Veille Technologique : la VoIP

Veille Technologique : la VoIP Veille Technologique : la VoIP CESI LA Vatine Intervenant : FACORAT Fabrice Sommaire Présentation de la VoIP Histoire Terminologie et Protocoles Enjeux de la VoIP H323 SIP Usages actuels de la VoIP Les

Plus en détail

Calcul de la bande passante réelle consommée par appel suivant le codec utilisé

Calcul de la bande passante réelle consommée par appel suivant le codec utilisé Voix et téléphonie sur IP Déscription : Comprendre les aspects techniques et les méthodes d analyse permettant d intégrer le transport de la voix dans un réseau IP.Les différents protocoles de signalisation

Plus en détail

Eléments essentiels de NGN. Kamel HJAIEJ SUP COM

Eléments essentiels de NGN. Kamel HJAIEJ SUP COM Kamel HJAIEJ SUP COM Eléments essentiels de NGN Un cœur de réseau unique et mutualisé dont l architecture est en 3 couches : Transport, Contrôle et Services. Une évolution du transport en mode paquet (IP,

Plus en détail

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes QoS et Multimédia SIR / RTS Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes Isabelle Guérin Lassous Isabelle.Guerin-Lassous@ens-lyon.fr http://perso.ens-lyon.fr/isabelle.guerin-lassous

Plus en détail

NGN Next Generation Network Réseau de Nouvelle Génération. Dr. Najjar Monia

NGN Next Generation Network Réseau de Nouvelle Génération. Dr. Najjar Monia 2015 NGN Next Generation Network Réseau de Nouvelle Génération Dr. Najjar Monia Les NGN sont basés sur une évolution progressive vers le «tout IP» et sont modélisés en couches indépendantes dialoguant

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Voix sur IP Étude d approfondissement Réseaux

Voix sur IP Étude d approfondissement Réseaux Voix sur IP Étude d approfondissement Réseaux Julien Vey Gil Noirot Introduction Ce dont nous allons parler L architecture VoIP Les protocoles Les limites de la VoIP Ce dont nous n allons pas parler Le

Plus en détail

SIP. Sommaire. Internet Multimédia

SIP. Sommaire. Internet Multimédia Internet Multimédia Le Protocole SIP 2011 André Aoun - Internet Multimédia SIP - 1 Sommaire 1. Présentation 2. Entités SIP 3. Méthodes et réponses 4. User Agent 5. Registrar 6. Proxy 7. Redirect Server

Plus en détail

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE POSITIONNEMENT DES OPERATEURS Internet FRAD X25 ATM 1 TELECOMS : QUELLES SOLUTIONS APPORTER? RESEAU ANALOGIQUE RESEAU NUMERIQUE PLESIOCHRONE RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE 2 1 COMPRENDRE L EXPLOITATION D UN

Plus en détail

Voix sur IP. Généralités. Paramètres. IPv4 H323 / SIP. Matériel constructeur. Asterisk

Voix sur IP. Généralités. Paramètres. IPv4 H323 / SIP. Matériel constructeur. Asterisk Voix sur IP Généralités Paramètres IPv4 H323 / SIP Matériel constructeur Asterisk 38 Généralités Voix sur IP, ou VoIP : technologie(s) de transport de la voix, en mode paquet, par le protocole IP. Téléphonie

Plus en détail

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR)

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Enjeux et Réglementation de la VoIP Abossé AKUE-KPAKPO Telecom Manager Chair SG3RG-AFR +226

Plus en détail

1. Comment font les appareils programmés à cet effet pour détecter le mode secours sur le bus S?

1. Comment font les appareils programmés à cet effet pour détecter le mode secours sur le bus S? 4.01 1. Comment font les appareils programmés à cet effet pour détecter le mode secours sur le bus S? 2. Un raccordement réseau d un client en Point à Point a 2 raccordements primaires et un raccordement

Plus en détail

La VoIP: Les protocoles SIP, SCCP et H323. Jonathan BRIFFAUT Alexandre MARTIN

La VoIP: Les protocoles SIP, SCCP et H323. Jonathan BRIFFAUT Alexandre MARTIN La VoIP: Les protocoles SIP, SCCP et H323 Jonathan BRIFFAUT Alexandre MARTIN Plan Rappel VOIP SIP H323 SCCP 2 Rappel Bref sur la VOIP Voix sur IP (1996) Le transport sur IP est moins cher que le RTC La

Plus en détail

De la téléphonie classique à la ToIP. hassan.hassan@urec.cnrs.fr Unité Réseaux du CNRS

De la téléphonie classique à la ToIP. hassan.hassan@urec.cnrs.fr Unité Réseaux du CNRS De la téléphonie classique à la ToIP hassan.hassan@urec.cnrs.fr Unité Réseaux du CNRS 2 La téléphonie La téléphonie est un système de communication avec la voix Deux composantes sont nécessaires à ce système

Plus en détail

IPBX SATURNE. Spécifications Techniques

IPBX SATURNE. Spécifications Techniques IPBX SATURNE Spécifications Techniques Référence : SPE-AMP-4521-30/01/11 AMPLITUDE Réseaux et Systèmes SIRET : 454 01116400026 N de TVA Intra-communautaire :FR50454011164 Mail : technique@amplitude-rs.com

Plus en détail

par Tarik Fdil

par Tarik Fdil <tfdil@sagma.ma> Conférence Le Logiciel Libre bouleverse le modèle économique des opérateurs de téléphonie par Tarik Fdil Plan I Une révolution est en marche Les acteurs du drame : PABX/PBX, VoIP Technologies

Plus en détail

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Ahmed Mehaoua 1999 - page 1 PLAN RTC : Le Réseau Téléphonique Commuté RNIS Le Réseau Numérique à Intégration de Services à large bande Ahmed Mehaoua 1999 - page 2 1

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE?

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE? Cet équipement combine les technologies de l audiovisuel, de l informatique et des télécommunications pour permettre à des personnes situées dans des lieux différents de dialoguer, de se voir et éventuellement

Plus en détail

Passerelle VoIP pour PBX

Passerelle VoIP pour PBX Passerelle VoIP pour PBX Les produits «IP-PBX pour central analogique ou ISDN» permettent d'ouvrir votre installation téléphonique classique au monde de la téléphonie de dernière génération, la téléphonie

Plus en détail

Configuration du driver SIP dans ALERT. V2

Configuration du driver SIP dans ALERT. V2 Micromedia International Etude technique Configuration d Alert pour SIP Auteur : Pierre Chevrier Société : Micromedia International Date : 26/08/2013 Nombre de pages : 19 Configuration du driver SIP dans

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1104. (Question UIT-R 125/9) a) que l'uit-t a réalisé des études sur le RNIS et a élaboré des Recommandations en la matière;

RECOMMANDATION UIT-R F.1104. (Question UIT-R 125/9) a) que l'uit-t a réalisé des études sur le RNIS et a élaboré des Recommandations en la matière; Rec. UIT-R F.1104 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1104 CARACTÉRISTIQUES DES SYSTÈMES RADIOÉLECTRIQUES POINT À MULTIPOINT UTILISÉS POUR LA CONNEXION RNIS DANS LA PORTION DE QUALITÉ LOCALE DU RÉSEAU (Question UIT-R

Plus en détail

Les Réseaux Haut Débit. Dr. Tarek Nadour

Les Réseaux Haut Débit. Dr. Tarek Nadour Les Réseaux Haut Débit Dr. Tarek Nadour Les Services à valeurs ajoutées La Voix/Vidéo sur IP Plan Pourquoi la téléphonie sur IP? Evolution de la téléphonie classique vers la ToIP Architecture ToIP: H323

Plus en détail

GENERALITES SUR LES RESEAUX

GENERALITES SUR LES RESEAUX GENERALITES SUR LES RESEAUX 1. INTERETS DES RESEAUX Les réseaux informatiques permettent essentiellement à des utilisateurs : De trouver une information quelque soit le lieu géographique elle se situe,

Plus en détail

Cours réseaux Modèle OSI

Cours réseaux Modèle OSI Cours réseaux Modèle OSI IUT 1 Université de Lyon Introduction: le modèle OSI Un modèle théorique : le modèle OSI (Open System Interconnection) A quoi ça sert: Nécessité de découper/classifier l ensemble

Plus en détail

ultisites S.A. module «téléphonie»

ultisites S.A. module «téléphonie» M ultisites S.A. module «téléphonie» TP N 2 : étude du protocole SIP - analyse des trames éhangées lors d'une conversation telephonique Nom : Prénom : Classe : Date : Appréciation : Note : Objectifs :

Plus en détail

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. GÉNÉRALITÉS 5 1. RÔLES DES RÉSEAUX 5 1.1. Objectifs techniques 5 1.2. Objectifs utilisateurs 6 2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX 7 2.1. Les réseaux locaux 7 2.2. Les

Plus en détail

TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP

TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP I REPRÉSENTER SON RÉSEAU Remettez en état votre petit réseau VOIP et réalisez-en le schéma (avec Vision 2010 éventuellement) II PEAUFINER LE PARAMÉTRAGE Pour activer la messagerie

Plus en détail

Du monde TDM à la ToIP

Du monde TDM à la ToIP Du monde TDM à la ToIP Rappel au sujet des principes généraux des architectures télécom Voix Benoit Le Mintier benoit.le.mintier@ercom.fr 12/11/2009 1 Plan de la présentation Rappel au sujet du PABX Son

Plus en détail

L architecture des réseaux

L architecture des réseaux L architecture des réseaux les principes le modèle OSI l'architecture TCP/IP Architecture de réseaux : problèmes Comment concevoir un système complexe comme les réseaux? Établissement/Fermeture des connexions

Plus en détail

Administration réseau Introduction

Administration réseau Introduction Administration réseau Introduction A. Guermouche A. Guermouche Cours 1 : Introduction 1 Plan 1. Introduction Organisation Contenu 2. Quelques Rappels : Internet et le modèle TCP/ Visage de l Internet Le

Plus en détail

Introduction aux environnements réseaux

Introduction aux environnements réseaux Introduction aux environnements réseaux Présentation F. Nolot L3 Informatique 2005-2006 1 Plan du cours Les couches OSI et les topologies réseaux Le câblage, matériel et l'interconnexion Les protocoles

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP?

QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP? QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP? Lorraine A côté du réseau téléphonique traditionnel et des réseaux de téléphonie mobile (GSM, GPRS, UMTS, EDGE ), il existe, depuis quelques années, une troisième possibilité

Plus en détail

Introduction. Multi Média sur les Réseaux MMIP. Ver 01-09 1-1

Introduction. Multi Média sur les Réseaux MMIP. Ver 01-09 1-1 Chapitre 1 Introduction Multi Média sur les Réseaux MMIP Ver 01-09 1-1 Les Objectifs Voir les questions soulevées quand nous abordons le Multi Média sur IP Considérer les technologies utilisées en MMIP

Plus en détail

Fax sur IP. Panorama

Fax sur IP. Panorama Fax sur IP Panorama Mars 2012 IMECOM Groupe prologue - Z.A. Courtaboeuf II - 12, avenue des Tropiques - B.P. 73-91943 LES ULIS CEDEX - France Phone : + 33 1 69 29 39 39 - Fax : + 33 1 69 28 89 55 - http://www.prologue.fr

Plus en détail

Réseaux de stockage et sécurité

Réseaux de stockage et sécurité HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Réseaux de stockage et sécurité Eurosec 2004 22 Mars 2004 Hervé Schauer

Plus en détail

H.323. Internet Multimédia. Sommaire

H.323. Internet Multimédia. Sommaire Internet Multimédia La Visioconférence H.323 2011 André Aoun - Internet Multimédia H.323-1 Sommaire 1. Présentation 2. La Norme 3. 4. Appel H.323 Les Gatekeepers 5. Les ponts multipoints (MCU) 6. Les terminaux

Plus en détail

Architecture Principes et recommandations

Architecture Principes et recommandations FFT Doc 09.002 v1.0 (Juillet 2009) Fédération Française des Télécommunications Commission Normalisation Groupe de travail Interconnexion IP Sous-groupe Architecture Architecture Principes et recommandations

Plus en détail

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

Cas d une Administration Algérienne

Cas d une Administration Algérienne Expérience internationale dans la pratique VOIP Cas d une Administration Algérienne Hocine AMINI (Presales Support Infrastructure IP) Amine DEBBAH (Expert Call Server et Applications) ALCATEL BUREAU ALGERIE

Plus en détail

Services de vidéo en ligne

Services de vidéo en ligne Services de vidéo en ligne Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Des services diversifiés Télévision numérique : s appuie sur des standards de format (standards ETSI) utilise plusieurs

Plus en détail

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia Olivier Togni Université de Bourgogne, IEM/LE2I Bureau G206 olivier.togni@u-bourgogne.fr 24 mars 2015 2 de 24 M1 Informatique, Réseaux Cours

Plus en détail

Guide de configuration de la Voix sur IP

Guide de configuration de la Voix sur IP Le serveur Icewarp Guide de configuration de la Voix sur IP Version 11 Mai 2014 i Sommaire Guide de configuration VoIP 1 Présentation... 1 Configuration... 1 Configuration réseau... 1 Configuration du

Plus en détail

Téléphonie http://nicodewaele.free.fr Nicolas Dewaele

Téléphonie http://nicodewaele.free.fr Nicolas Dewaele Téléphonie Les équipements Les équipements : Le PABX : Autocommutateur téléphonique privé (private automatic branch exchange) Il permet de relier les postes téléphoniques à l'intérieur de l'entreprise

Plus en détail

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia P. Bakowski bako@ieee.org Applications et flux multi-média média applications transport P. Bakowski 2 Applications et flux multi-média média applications

Plus en détail

(In)sécurité de la Voix sur IP [VoIP]

(In)sécurité de la Voix sur IP [VoIP] (In)sécurité de la Voix sur IP [VoIP] Nicolas FISCHBACH Senior Manager, IP Engineering/Security - COLT Telecom nico@securite.org - http://www.securite.org/nico/ version 0.01 Introduction» Voix et téléphonie

Plus en détail

- A - B - La documentation en ligne > Glossaire internet. Vous trouverez ici un glossaire des termes les plus souvent utilisés sur Internet.

- A - B - La documentation en ligne > Glossaire internet. Vous trouverez ici un glossaire des termes les plus souvent utilisés sur Internet. La documentation en ligne > Glossaire internet Vous trouverez ici un glossaire des termes les plus souvent utilisés sur Internet. @ FTP PAQUET ASCII HOTE PING BACKBONE HTML PPP BANDE PASSANTE HTTP PROVIDER

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

RSX101 Réseaux & télécommunications Contexte Le prof : Sylvain Rampacek

RSX101 Réseaux & télécommunications Contexte Le prof : Sylvain Rampacek RSX101 Réseaux & télécommunications Contexte Le prof : Sylvain Rampacek 1 Sylvain Rampacek Maître de Conférences en Informatique IUT Dijon Département Informatique Chef du Département Informatique Membre

Plus en détail

Stéphanie Lacerte. Document technique. Connextek. 31 mai 2013. Cloudtel

Stéphanie Lacerte. Document technique. Connextek. 31 mai 2013. Cloudtel Stéphanie Lacerte Document technique Connextek 31 mai 2013 Cloudtel Introduction Le logiciel Cloudtel a été conçu dans le langage de programmation Java. Ce logiciel utilisant la voix sur IP, communique

Plus en détail

Interconnexion Trunk SIP

Interconnexion Trunk SIP Interconnexion Trunk SIP Forum ATENA 08/04/2009 François MORICE 1 L histoire d Aastra 1983» Création d Aastra Société d ingénierie en Aéronautique de Défense 1992» Diversification sur le marché Télécom

Plus en détail

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE 1 Définition et présentation RNIS = Réseau Numérique à Intégration de Services En Anglais = ISDN = Integrated Services Digital Network Le RNIS est une liaison autorisant une meilleure qualité que le RTC

Plus en détail

ultisites S.A. module «actifs»

ultisites S.A. module «actifs» M ultisites S.A. module «actifs» TP N 10 : Configurer le routeur ADSL et l'ap WIFI Nom : Prénom : Classe : Date : Appréciation : Note : Objectif : Être capable de configurer le routeur ADSL durée : 2h

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

Voix et Téléphonie sur IP : Architectures et plateformes

Voix et Téléphonie sur IP : Architectures et plateformes Voix et Téléphonie sur IP : Architectures et plateformes Alex Corenthin Département Génie Informatique Laboratoire de traitement de l Information Ecole Supérieure Polytechnique Université Cheikh Anta Diop

Plus en détail

La VOIP :Les protocoles H.323 et SIP

La VOIP :Les protocoles H.323 et SIP La VOIP :Les protocoles H.323 et SIP PLAN La VOIP 1 H.323 2 SIP 3 Comparaison SIP/H.323 4 2 La VOIP Qu appelle t on VOIP? VOIP = Voice Over Internet Protocol ou Voix sur IP La voix sur IP : Le transport

Plus en détail

文 档 密 级 : 机 密 华 为 机 密, 未 经 许 可 不 得 扩 散

文 档 密 级 : 机 密 华 为 机 密, 未 经 许 可 不 得 扩 散 文 档 密 级 : 机 密 Huawei VoIP Solution 华 为 机 密, 未 经 许 可 不 得 扩 散 Sommaire Aperçu sur la technologie de la VoIP Points clés Produits VoIP VOIP-Integration Integration de Voix et Données Réseaux Séparés PSTN

Plus en détail

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU :

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU : LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING THEME : ADSL BAC PROFESSIONNEL MICRO- INFORMATIQUE ET RESEAUX : INSTALLATION ET MAINTENANCE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS 2 EME TRIMESTRE NIVEAU : TMRIM Étude d une LiveBox

Plus en détail

ARGUS 145 : test ADSL, ADSL2/2+, S-HDSL, RNIS (AdB) et RTC

ARGUS 145 : test ADSL, ADSL2/2+, S-HDSL, RNIS (AdB) et RTC ARGUS 145 : test ADSL, ADSL2/2+, S-HDSL, RNIS (AdB) et RTC 1. caractéristiques : ARGUS 145 - Fonctions à l'interface ADSL Simulation ATU-R ADSL, ADSL2, ADSL2+, & ReADSL Mesure automatique et affichage

Plus en détail

Fichiers Audio et Vidéo

Fichiers Audio et Vidéo Fichiers Audio et Vidéo Formats, caractéristiques, compatibilités et conversions Mickaël MARCHAL Téléchargé sur http://www.lesitedemika.org Sommaire Les fichiers audio Concepts Qualité sonore Formats de

Plus en détail

Conception d'une architecture commutée. Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1

Conception d'une architecture commutée. Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Conception d'une architecture commutée Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Conception d'une architecture commutée Définition Master 2 Professionnel STIC-Informatique 2 Motivations L'architecture

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation : REMPLACEMENT DU PAREFEU-PROXY Objet du marché : Acquisition

Plus en détail

IMPLEMENTATION D UN IPBX AVEC MESSAGERIE UNIFIEE

IMPLEMENTATION D UN IPBX AVEC MESSAGERIE UNIFIEE MINI-PROJET TECHNICIEN SUPERIEUR EN RESEAUX INFORMATIQUES ET TELECOMMUNICATIONS EN ENTREPRISE IMPLEMENTATION D UN IPBX AVEC MESSAGERIE UNIFIEE 1 2 SOMMAIRE I. OBJECTIFS DU PROJET. II. CONCEPT DE LA TOIP.

Plus en détail

Module 3 : Adressage IP

Module 3 : Adressage IP Module 3 : Adressage IP 0RGXOH#6#=#$GUHVVDJH#,3# # :8 #3UpVHQWDWLRQ#JpQpUDOH 'RQQHU#XQ#DSHUoX#GHV VXMHWV#HW#GHV#REMHFWLIV#GH#FH PRGXOH1 'DQV#FH#PRGXOH/#QRXV DOORQV#pWXGLHU#OHV FRPSRVDQWV#G*XQH#DGUHVVH,3/#OHV#FODVVHV#G*DGUHVVHV

Plus en détail

Téléphonie sur IP : Pour quoi faire?

Téléphonie sur IP : Pour quoi faire? Téléphonie sur IP : Pour quoi faire? Pascal Mouret CRI Université de Provence Pascal.Mouret@up.univ-mrs.fr Pour commencer Téléphonie sur IP depuis septembre 2001 Plateforme opérationnelle de tests Evaluer

Plus en détail

RIGHT RECORDER V1.4. Enregistreur numérique de voix pour Avaya et Asterisk

RIGHT RECORDER V1.4. Enregistreur numérique de voix pour Avaya et Asterisk Enregistreur numérique de voix pour Avaya et Asterisk Structure: Le système d'enregistrement Right Recorder est composé de 5 éléments: 3 serveurs: Serveur contrôle, Serveur log et Serveur voix et 2 clients:

Plus en détail

INTERNET. Réalisé par : Mme CHIFA Nawal

INTERNET. Réalisé par : Mme CHIFA Nawal INTERNET Réalisé par : Mme CHIFA Nawal Plan Introduction Les services de l'internet Les moteurs de recherche, annuaires Google Outlook INTRODUCTION Définition: le mot internet vient de la contraction des

Plus en détail

FORMATION RESEAUX INITIATION + APPROFONDISSEMENT

FORMATION RESEAUX INITIATION + APPROFONDISSEMENT FORMATION RESEAUX INITIATION + APPROFONDISSEMENT Aziz Da Silva WWW.AZIZDASILVA.NET Sommaire du Document Formation Réseaux Initiation + Approfondissement... 2 Profils Stagiaires et Prérequis... 2 Prérequis

Plus en détail

Guide de configuration Aastra 5000 pour le raccordement d un trunk Sip OPENIP

Guide de configuration Aastra 5000 pour le raccordement d un trunk Sip OPENIP Trunk SIP OPENIP A5000 R5.4 Guide de configuration Aastra 5000 pour le raccordement d un trunk Sip OPENIP Auteur Approbateur Autorisation Fonction/ Nom:. Fonction/ Nom:. Fonction/ Nom:.. Fonction/ Nom:

Plus en détail

Mise en place de la Téléphonie sur IP au U6

Mise en place de la Téléphonie sur IP au U6 Mise en place de la Téléphonie sur IP au U6 Guillaume Gaillard guillaume.gaillard@telecom-sudparis.eu Les associations MiNET et Maisel Sud Paris travaillent ensembles depuis une dizaine d'années pour fournir

Plus en détail

Compression multimédia

Compression multimédia Compression multimédia 1/21 Compression multimédia Théorie des réseaux nils.schaefer@sn-i.fr Compression multimédia 2/21 Limites de la compression générique Méthodes de compression génériques Aucune connaissance

Plus en détail

La capture des vidéos. Aspects matériels

La capture des vidéos. Aspects matériels La capture des vidéos Aspects matériels Capture C est l obtention de données audio-vidéo numérique sur l ordinateur Deux cas de figures : Les données de départ sont analogiques (bande provenant d'une prise

Plus en détail

Abordons maintenant le codage source des informations.

Abordons maintenant le codage source des informations. Abordons maintenant le codage source des informations. 1 A partir des années 1970, les informations transportées dans les réseaux deviennent numériques. Elles proviennent de terminaux numériques, comme

Plus en détail

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple Introduction Aujourd hui les applications (en particulier multimédia) nécessitent des qualités de service de natures très différentes La gestion des qualités de services dans Internet Exemples: Transfert

Plus en détail

MPT 1327, une norme TRUNK ouverte pour des réseaux à ressources partagées performants.

MPT 1327, une norme TRUNK ouverte pour des réseaux à ressources partagées performants. MPT 1327, une norme TRUNK ouverte pour des réseaux à ressources partagées performants. Fiabilité, Rentabilité TN 1100 est une gamme de Réseaux à Ressources Partagées évolutifs et fiables proposés par TAIT

Plus en détail

Présentation de l IPBX SATURNE

Présentation de l IPBX SATURNE Présentation de l IPBX SATURNE SATURNE : Le concept Fournir aux entreprises des outils de télécommunications essentiels mais jusqu alors inabordables pour les petites et moyennes structures, Profiter des

Plus en détail

INTRODUCTION AUX RESEAUX LOCAUX INDUSTRIELS

INTRODUCTION AUX RESEAUX LOCAUX INDUSTRIELS Introduction aux Réseaux Locaux Industriels ou Bus de Terrain INTRODUCTION AUX RESEAUX LOCAUX INDUSTRIELS I) Définir le Bus de Terrain II) Avantages et Inconvénients III) Hier et Aujourd hui IV) Classification

Plus en détail

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115 Bibliographie sur le cours UMSIE115 Auteurs Titre Editeur D. BATTU Télécommunications, Principes, Infrastructures et services Dunod Informatiques P. LECOY Technologie des Télécoms Hermes C. SERVIN Télécoms

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE. Parcours en première année en apprentissage. Travail personnel. 4 24 12 24 CC + ET réseaux

PROGRAMME DETAILLE. Parcours en première année en apprentissage. Travail personnel. 4 24 12 24 CC + ET réseaux PROGRAMME DETAILLE du Master IRS Parcours en première année en apprentissage Unités d Enseignement (UE) 1 er semestre ECTS Charge de travail de l'étudiant Travail personnel Modalités de contrôle des connaissances

Plus en détail

Internet et la vidéo numérique

Internet et la vidéo numérique Internet et la vidéo numérique Dominique PRESENT I.U.T. de Marne la Vallée Flux asynchrones, synchrones et isochrones Un flux est l ensemble des trames échangées entre 2 applications Un flux est asynchrone

Plus en détail

1- Principe général : 2- Architecture réseau pour ToIP : 3 Bilan. Qu est-ce que la VoIP/ToIP? IPBX/Protocoles utilisés

1- Principe général : 2- Architecture réseau pour ToIP : 3 Bilan. Qu est-ce que la VoIP/ToIP? IPBX/Protocoles utilisés 1 1- Principe général : Qu est-ce que la VoIP/ToIP? IPBX/Protocoles utilisés 2- Architecture réseau pour ToIP : Machine hébergeant Asterisk Postes téléphoniques Monde extérieur 3 Bilan Intérêts pour la

Plus en détail

Mon Sommaire. INEO.VPdfdf. Sécurisations des accès nomades

Mon Sommaire. INEO.VPdfdf. Sécurisations des accès nomades Mon Sommaire INEO.VPdfdf jhj Sécurisations des accès nomades Traçabilité et authentification forte Interconnexions des sites Protection des flux Vidéo et Audio Avec INEO.VPN vous bénéficiez d une technologie

Plus en détail

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique Fiche Technique Cisco Secure Access Control Server Solution Engine Cisco Secure Access Control Server (ACS) est une solution réseau d identification complète qui offre à l utilisateur une expérience sécurisée

Plus en détail

Editeur de solutions innovantes C 3. Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP

Editeur de solutions innovantes C 3. Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP Editeur de solutions innovantes C 3 Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP Intelligence et fiabilité au coeur du système de communication de l entreprise de manière simple et

Plus en détail

Téléphonie et voix sur IP

Téléphonie et voix sur IP Téléphonie et voix sur IP Table des matières Téléphonie et voix sur IP...1 I- Introduction :...2 Historique de la téléphonie :...2 Téléphonie «classique» : POTS...2 «Convergence» vers le réseau :...2 Différence

Plus en détail

II/ Le modèle OSI II.1/ Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection)

II/ Le modèle OSI II.1/ Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) II/ Le modèle OSI II.1/ Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) II.2/ Description des couches 1&2 La couche physique s'occupe de la transmission des bits de façon brute sur un canal de

Plus en détail

Lila Dorato Technical Sales

Lila Dorato Technical Sales Lila Dorato Technical Sales Cette session présente les bases UC2 Communication et collaboration unifiées: le concept les services la stratégie UC² d IBM, une approche unique les possibilités d'intégration

Plus en détail

La Solution Crypto et les accès distants

La Solution Crypto et les accès distants La Solution Crypto et les accès distants Introduction L'objectif de ce document est de présenter les possibilités d'accès distants à La Solution Crypto. Cette étude s'appuie sur l'exemple d'un groupement

Plus en détail