Notes sur la compression de signaux video.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Notes sur la compression de signaux video."

Transcription

1 Compression Vidéo Novembre Notes sur la compression de signaux video. Numérisation des signaux video Le CCIR (Comité Consultatif International des Radiotélécommunications) publie en 1982 le standard CCIR-601, qui est un système de numérisation des signaux video. Le système se veut le plus universel possible, notamment en offrant une compatibilité avec les systèmes européen (PAL) et américain (NTSC). Fréquence d échantillonnage En particulier, la fréquence d échantillonnage choisie est 13.5 MHz (respect du théorème de Shannon). Cette fréquence est à la fois multiple de la fréquence de ligne pour les deux systèmes précités : 864*625*25 = 13.5 MHz = 858*525*29.97 (pour des raisons de battement avec leur porteuse son de 4.5 MHz, les américains sont passés de 30 à images par seconde). La conséquence du choix de la fréquence d échantillonnage du signal vidéo composite, ou de chaque signal composant (r,g,b) ou (Y, Cr, Cb), est que d une ligne à l autre la position horizontale des «pixels» échantillonnés est exactement identique : on obtient donc une grille rectangulaire de pixels (orthogonal sampling). Orthogonal sampling Système numérique composant Lorsque chaque composante du signal est échantillonnée à la même fréquence (13.5 MHz), on parle de format numérique (4 : 4 : 4). Le taux d information correspondant (bitrate) est de : 3 signaux * 13.5 MHz * 8bits/éch. = 324 Mbits/s. Le standard CCIR-601 (1982) permet d économiser un tiers de ce bitrate en ne codant qu un pixel sur deux dans le sens horizontal, et ce pour les composantes de chrominance uniquement. Dans la figure suivante, seuls les pixels noirs sont codés en chrominance. On parle alors de format numérique (4 : 2 : 2).

2 Compression Vidéo Novembre La qualité de l image codée reste sensiblement la même, car la résolution de notre système visuel est moins fine pour la chrominance que pour la luminance. Le nouveau bitrate est de : MHz * 8 bits/échantillon pour la luminance Y, - la moitié pour Cb, - et la moitié pour Cr, soit au total 216 Mbits/s. Parmi ces bits, seule une partie correspond à des informations «visibles» sur l écran : ainsi, seules 576 lignes sur les 625 (en Europe) correspondent à des pixels visibles. De même, 720 pixels sur les 864 dans le sens horizontal. Le bitrate effectif (actif, visible) est donc de 720*576*25*8 = 83 Mbits/s pour la luminance et 83 Mbits/s pour la chrominance, soit au total 166 Mbits/s dans le format (4 : 2 : 2). Ce taux d information est beaucoup trop élevé pour des applications grand public, ce qui nécessite l emploi d algorithmes de compression normalisés. Notes - il existe aussi un format (4 : 2 : 0), dans lequel la chrominance n est codée qu un pixel sur deux dans le sens horizontal et dans le sens vertical de l image ; - l avantage d un système composant (par rapport à un système composite) est la possibilité d éditer les composantes (r,g,b) sans devoir démoduler le signal pour en extraire la chrominance. Un autre avantage est la compatibilité immédiate des systèmes américain et européen. Compression des signaux video (source coding) Joint Photographic Expert Group (JPEG) Ce comité d expert a édité un standard pour la compression des images fixes. Dans sa version avec pertes (JPEG lossy), l algorithme JPEG offre des facteurs de compression supérieurs à 10. Les algorithmes MPEG pour la compression vidéo ont été largement inspirés par le standard JPEG. Motion Pictures Expert Group (MPEG) Le standard MPEG-1 (1992) vise à reproduire un programme vidéo (incluant le son stéréo) sur un support de type CD (videodisc, CD-I), c est-à-dire à réduire le taux global d information (audio stereo + video) à 1.5 Mbits/s maximum! Cette réduction drastique de l information ne peut se faire qu au détriment de la qualité de l image.

3 Compression Vidéo Novembre Le standard MPEG-2 (1994) vise une qualité meilleure, à des bitrates de 4 à 9 Mbits/s. Les applications visées sont le DVD (Digital Versatile Disc) et le DVB (Digital Video Broadcasting). Algorithme MPEG-1 Les images sont tout d abord numérisées dans un format SIF (format de moindre résolution que le 4 : 2 : 2 utilisé dans JPEG). Ce format consiste en fait à ne conserver : - qu un pixel sur deux en luminance, dans le sens horizontal ET vertical (résolution 360x288 pixels utiles au lieu de 720x576), - qu un pixel sur quatre en chrominance (180x144). Elles sont ensuite classées selon trois types : - I (intra-coded) : en noir sur la figure suivante, - P (predicted) : en gris, - B (bi-directional predicted) : en blanc. Voici une séquence typique d images : I B B P B B P B B P B B I Les images I, comme leur nom l indique, sont codées indépendamment des autres, à la manière d une image fixe (proche de JPEG). Une image P est prédite à partir de l estimation du mouvement entre l image I précédente et cette image, ou entre l image P précédente et cette image. On a besoin pour cela d un algorithme prédisant les mouvements d une image à l autre (Motion estimator). Les images B sont prédites à partir d une interpolation bidirectionnelle entre images I et P, ou P et P voisines. Pour les images P et B, on codera les informations de déplacements (motion vectors) et la différence entre l image prédite et l image réelle. Codage intra L image en format SIF est tout d abord discrétisée en blocs de 8x8 pixels. Dans chaque bloc de luminance (ou de chrominance), on applique la transformée en cosinus discrète à la luminance (ou aux deux signaux de chrominance). La DCT (discrete cosine transform) fonctionne à la manière de la transformée de Fourier : le résultat en est un ensemble de 8x8 coefficients (transformée à deux dimensions), voir figure suivante.

4 Compression Vidéo Novembre Bloc de 8x8 pixels DCT Matrice de 8x8 coefficients En particulier, le coefficient d ordre (0,0), appelé aussi coefficient DC, représente la composante continue, c est-à-dire la luminance (ou la chrominance) moyenne du bloc. Plus l ordre du coefficient augmente, plus il exprime une variation spatiale de haute fréquence, dans le sens horizontal ou vertical de l image. Il est évident que, pour la plupart des blocs, tant la luminance que la chrominance seront plus ou moins constantes, ce qui se traduira par : - des coefficients de la DCT de valeur importante, pour les ordres faibles (basses fréquences), - des coefficients peu significatifs pour les ordres élevés. Note : la DCT est une opération réversible, si tous les coefficients sont conservés! Pour plus d informations sur cette transformée, voir le cours de traitement numérique d images du Professeur Van Droogenbroeck (en référence). Après la transformée DCT, chaque bloc est représenté par un ensemble de 8x8 coefficients. Ces coefficients subissent ensuite les opérations de seuillage et de quantification : - mise à zéro des coefficients sous un certain seuil (coefficients les moins significatifs) ; - attribution d un nombre de bits décroissant avec l ordre des coefficients (ou avec la fréquence spatiale) ; - les coefficients DC sont codés de manière différentielle (par rapport au bloc précédent), dans le but d épargner encore quelques bits. Grâce à ces opérations, on espère éliminer l information non pertinente (c est-à-dire non visible) dans l image. Vient ensuite l opération de zig-zag scan : les coefficients codés (sauf DC) sont placés dans l ordre des fréquences spatiales croissantes : voir figure suivante. Matrice de 8x8 coefficients : zig-zag scan

5 Compression Vidéo Novembre Le résultat est une suite binaire comprenant de nombreux «zéros» successifs, correspondant aux coefficients d ordres élevés peu significatifs, et annulés par les opérations de seuillage et de quantification. Viennent enfin deux encodages sans perte, qui réduisent encore le bitrate : - un codage RLC (run length coding), qui code le nombre de zéros successifs plutôt que la séquence ; - un codage de type Huffman, qui accorde aux symboles les plus fréquents les codes les plus courts (pour mémoire). Motion estimator Les images sont discrétisées en macroblocs : un macrobloc contient 16x16 pixels de luminance (c est-à-dire 4 blocs voisins utilisés pour la DCT), et donc 8x8 (la moitié) pixels de chrominance (dans le format SIF). Macrobloc : 16x16 pixels de luminance, et 8x8 pixels de chrominance Macrobloc (format SIF) : en blanc, les échantillons de luminance, en noir de chrominance. Pour un macrobloc de l image P courante, on recherche dans l image (I ou P) précédente le macrobloc voisin le plus semblable, en termes de luminances et de chrominances. Une fois identifié, on peut évaluer le «vecteur déplacement» (motion vector) du macrobloc qui sera appliqué à tous les pixels du macrobloc et aux trois composantes (Y, Cb,Cr). Le codage de l image prédite P (à partir de l image I ou P précédente) comprendra : - les motion vectors codés, - la différence entre l image réelle P et l image prédite par l ensemble des motion vectors, cette différence (ou résidu) étant codée en intra (DCT, etc..) : voir figure suivante.

6 Compression Vidéo Novembre Pour les images B, les vecteurs de déplacements sont interpolés temporellement, et l image est prédite soit à partir de l image I ou P précédente (forward), soit à partir de l image I ou P suivante (backward), soit de manière bidirectionnelle à partir des deux I ou P voisines. Parmi les trois techniques, l image prédite la plus proche de l image réelle est retenue, et la différence est encodée comme pour les images P. On peut imaginer la complexité de l encodeur, notamment en relation avec l estimateur de mouvements. Le codec est dit asymétrique, car le décodeur est moins complexe que l encodeur (idem qu en compression audio). Schéma global de l encodeur Video SIF Nouvel ordre des images : IPBBPBBPBB Images I DCT Q Images P Mémoire Predict P - résidu Codage sans perte I ou P précédente Motion Estimator Motion vectors MUX I ou P précédente et suivante Predict B - résidu Images B Bitstream MPEG Bloc Q : seuillage et quantification des coefficients de la DCT Ainsi qu observé sur la figure, l ordre initial des images IBP est modifié de manière à faciliter les opérations de prédiction (pourquoi?). En général, on retrouve 2 images B entre deux images P, et 11 images entre deux images I. Une boucle de régulation est prévue après le multiplexeur (MUX) : elle agit sur le niveau de quantification des coefficients de la DCT de manière à assurer un bitrate en sortie constant.

7 Compression Vidéo Novembre MPEG-2 L apport de MPEG-2 par rapport à MPEG-1 concerne principalement la création de différents niveaux et différents profils. Quatre niveaux Cinq profils Low : SIF, MPEG-1 (360x288) Simple : pas d image B Main : standard 4 :2 :0 (720x576) Main : I,B,P High-1140 : résolution (1440 x 1152) SNR scalable (pour mémoire) High : résolution (1920 x 1152) Spatially scalable (pour mémoire) High : 4 :2 :0 ou 4 :2 :2 pour TV haute définition Pour (presque) chaque combinaison, il existe des algorithmes de compression proposés dans le standard MPEG-2. La plus courante est l association Main level at Main profile c est-à-dire celle qui permet d atteindre des taux d information de 4 à 9 Mbits/s et que l on retrouve notamment dans le standard DVD. 4 Mbits/s correspond plutôt à une qualité vidéo analogique PAL. 9 Mbits/s correspond plutôt à une qualité vidéo numérique CCIR-601. En outre, dans MPEG-2, trois modes existent pour l estimation des mouvements dans les signaux video avec entrelacement : les blocs et macroblocs peuvent ainsi être créés sur l image complète (formée par deux trames successives) ou sur chaque trame séparément (une trame = une demi-image). Références H. Benoit, Digital Television, MPEG-1, MPEG-2 and principles of the DVB system, Focal Press, M. Van Droogenbroeck, Cours de traitement numérique d images, M. Van Droogenbroeck, Cours de technologies du multimedia, des télécommunications et de l internet, The MPEG Home Page,

Compression numérique. Image fixe (et vidéo)

Compression numérique. Image fixe (et vidéo) Compression numérique Image fixe (et vidéo) 1 Contexte Codage ou compression des images numériques Réduc:on de la quan:té d éléments binaires représentant l informa:on (image, vidéo) Taux de comp. = Qté

Plus en détail

Schéma de compression vidéo

Schéma de compression vidéo Plan Schéma de compression vidéo G. Laroche 04/0/2006 Introduction Étapes de compression Codage du résiduel Calcul du résiduel Autres étapes Conclusion Questions Plan Introduction Qu est ce qu un codec

Plus en détail

Compression d images format JPEG

Compression d images format JPEG Compression d images format JPEG 1) Introduction (système de compression, les normes) 2) Formats des images (les couleurs, formats 4:2:0, QCIF ) 3) JPEG (schéma de codage, modes de fonctionnement) D après

Plus en détail

Codage/Décodage Vidéo Considérations sur l implantation matérielle

Codage/Décodage Vidéo Considérations sur l implantation matérielle Codage/Décodage Vidéo Considérations sur l implantation matérielle Lirida Alves de Barros Naviner Département Communications et Electronique lirida.naviner@telecom-paristech.fr Codage d Images Compression

Plus en détail

Codecs. Techniques de compactage

Codecs. Techniques de compactage Codecs Techniques de compactage Le codage des images Une image peut être représentée par un tableau de pixels chaque case contenant trois valeurs R, V, B représentant les intensités des trois couleurs

Plus en détail

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Toutes les illustrations 2001 Pearson Education Limited Fred Halsall Contenu Représentation des informations multimédia Numérisation Structure d un encodeur Structure

Plus en détail

Traitement d'images et Reconnaissance des formes TIRF

Traitement d'images et Reconnaissance des formes TIRF Traitement d'images et Reconnaissance des formes TIRF Jonathan Fabrizio LRDE EPITA Cours 6 Compression Images Vidéos TIRF, Cours 06 Compression J. Fabrizio http://jo.fabrizio.free.fr LRDE EPITA SCIA/CSI

Plus en détail

Estimation et compensation en mouvement pour codage vidéo

Estimation et compensation en mouvement pour codage vidéo Groupe des Ecoles des Télécommunications Institut National des Télécommunications Estimation et compensation en mouvement pour codage vidéo MEP, 2006 Marius Preda Unité de Projets ARTEMIS Advanced Research

Plus en détail

LES FORMATS NUMERIQUES. 1. Les premiers formats numériques. p 16 a) D1. p 16 b) D2. p 19 c) D3. p 21 d) D5. p 23 e) D5 HD. p 24 f) D6.

LES FORMATS NUMERIQUES. 1. Les premiers formats numériques. p 16 a) D1. p 16 b) D2. p 19 c) D3. p 21 d) D5. p 23 e) D5 HD. p 24 f) D6. LES FORMATS NUMERIQUES SOMMAIRE I. LA CAPTURE DES IMAGES. 1. Signaux analogiques et numériques. p 3 2. Définition et résolution. p 3 3. Les capteurs Mono et Tri C.C.D.. p 3 4. La définition limitée par

Plus en détail

Compression vidéo I MPEG1, MPEG2, H261, H263. Alain Mérigot. Université Paris sud. A. Mérigot (am@ief.u-psud.fr) Compression vidéo I 1 / 30

Compression vidéo I MPEG1, MPEG2, H261, H263. Alain Mérigot. Université Paris sud. A. Mérigot (am@ief.u-psud.fr) Compression vidéo I 1 / 30 Compression vidéo I MPEG1, MPEG2, H261, H263 Alain Mérigot Université Paris sud A. Mérigot (am@ief.u-psud.fr) Compression vidéo I 1 / 30 Compression vidéo Codage de séquence en suite d images JPEG : 25

Plus en détail

École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique

École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique INF8500 Automne 2012 Laboratoire #2, Partie 1 Transformation des couleurs dans le MJPEG 1. Objectif L objectif de ce laboratoire est de

Plus en détail

Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4

Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4 Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4 Cette matière fait partie du module M3.21 «Culture scientifique et traitement de l information» (4CM, 2TD, 3TP)

Plus en détail

Compression multimédia

Compression multimédia Compression multimédia 1/21 Compression multimédia Théorie des réseaux nils.schaefer@sn-i.fr Compression multimédia 2/21 Limites de la compression générique Méthodes de compression génériques Aucune connaissance

Plus en détail

La compression vidéo avec le standard H.264/AVC

La compression vidéo avec le standard H.264/AVC Nicolas Sertier Emmanuel André Pierre Fritsch Supélec électif Audiovisuel numérique 24 janvier 2005 Plan Présentation générale 1 Présentation générale Origines et historique Caractéristiques 2 50 % de

Plus en détail

Traitement du signal et Applications cours 6

Traitement du signal et Applications cours 6 Traitement du signal et Applications cours 6 Master Technologies et Handicaps 1 ère année Philippe Foucher 1 Introduction Potentialités du traitement du signal sont énormes Mais traitement du signal n

Plus en détail

Multimédia et Signaux Numériques : Image

Multimédia et Signaux Numériques : Image Multimédia et Signaux Numériques : Image Plan des cours «images et multimédia» 1 Images et représentations 2 Images, capteurs, Fourier, TCD 3 Compression d images : JPEG 4 Filtrage numérique des images

Plus en détail

Sommaire. Le monde de la vidéo Applications, nécessité, organismes de normalisation. Normes MPEG. Notions de base Vocabulaire, formats vidéo

Sommaire. Le monde de la vidéo Applications, nécessité, organismes de normalisation. Normes MPEG. Notions de base Vocabulaire, formats vidéo Sommaire Le monde de la vidéo Applications, nécessité, organismes de normalisation Notions de base Vocabulaire, formats vidéo Techniques élémentaires Réductions spatiale et temporelle, estimation et compensation

Plus en détail

TELEVISION NUMERIQUE

TELEVISION NUMERIQUE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes

Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes Octobre 2014 SOMMAIRE 1. Pourquoi compresser une vidéo? 2. Comment compresser? 3. Compression avec pertes 4. Compression

Plus en détail

Codage Compression d images

Codage Compression d images Codage Compression d images E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CodageCompression d images 1/1 Une image Une image est un tableau de w h pixels, chaque pixel étant représenté

Plus en détail

Compression vidéo. Maryline Clare, ENSTA, 15 février 2006

Compression vidéo. Maryline Clare, ENSTA, 15 février 2006 Compression vidéo, ENSTA, 15 février 2006 Codage Vidéo, ENSTA, 15 février 2006 Introduction Traitement du signal => codage audio, codage de la parole, codage des images, Images = images fixes et vidéos

Plus en détail

H.264/MPEG-4 AVC, un nouveau standard de compression vidéo

H.264/MPEG-4 AVC, un nouveau standard de compression vidéo H.264/MPEG-4 AVC, un nouveau standard de compression vidéo F. Loras 1 J. Fournier 2 1 France Telecom R&D / DMI / SGV (Laboratoire de Service de visiophonie de Groupe et de Visioconférence) 2 France Telecom

Plus en détail

Amélioration du codage H.264 par orientation des blocs de la transformée

Amélioration du codage H.264 par orientation des blocs de la transformée Amélioration du codage H.264 par orientation des blocs de la transformée ROBERT Antoine 1 AMONOU Isabelle 1 PESQUET-POPESCU Béatrice 2 1 France Telecom R&D 2 TSI - ENST Paris 4, rue du Clos Courtel 46,

Plus en détail

IMAGES ET VIDEOS COMPRESSION ET FORMATS EXAMEN

IMAGES ET VIDEOS COMPRESSION ET FORMATS EXAMEN Images et Vidéos : Compression et Formats, 12/13. 1 Sujet 1 Filière ICN 212/213 IMAGES ET VIDEOS COMPRESSION ET FORMATS EXAMEN Sans document Toute manifestation d'un équipement électronique entraîne 2

Plus en détail

CODEC. (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66

CODEC. (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66 CODEC Codage / Décodage (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66 Introduction Transmission analogique : le procédé reproduit la forme même du signal que l'on

Plus en détail

Compression vidéo III

Compression vidéo III Compression vidéo III H.264/AVC Alain Mérigot Université Paris sud A. Mérigot (am@ief.u-psud.fr) Compression vidéo III 1 / 48 H.264 Normalisée en juillet 2003 (également MPEG-4/Part 10 ou MPEG-4/AVC) Groupe

Plus en détail

Progrès récents dans le domaine de la compression vidéo

Progrès récents dans le domaine de la compression vidéo Computers / Ordinateurs Progrès récents dans le domaine de la compression vidéo 1.0 Introduction a compression vidéo est nécessaire pour la transmission des données vidéo numériques dans les réseaux à

Plus en détail

LES IMAGES NUMERIQUES

LES IMAGES NUMERIQUES LES IMAGES NUMERIQUES Plan du cours Pourquoi? Comment? Qu est-ce qu une image numérique La couleur Le crénelage Le traitement d images La protection du contenu 2 Introduction 2 types d images issues de

Plus en détail

Exigences techniques relatives à la distribution de services "wholesale" de TV de rattrapage

Exigences techniques relatives à la distribution de services wholesale de TV de rattrapage E Exigences techniques relatives à la distribution de services "wholesale" de TV de rattrapage Copyright CANAL+ Groupe 2012 Propriété intellectuelle Ce document est la propriété intellectuelle de CANAL+

Plus en détail

Cours/TD 4 Compression par transformée. Codage JPEG

Cours/TD 4 Compression par transformée. Codage JPEG Cours/TD 4 Compression par transformée. Codage JPEG 1 Compression par transformée : transformée, quantification, codage près de l entropie 1.1 Transformées. Bases orthogonales Definition. Soit E un espace

Plus en détail

D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1

D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1 Université de Rennes 1 année 2009-2010 I.F.S.I.C. 11 Décembre 2009 D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1 cours d Olivier LE MEUR Durée : 2 heures Documents autorisés : documents des cours, TD et TP,

Plus en détail

Le but du filtrage est de préparer l'image en vue d'une compression optimale. Dans certains cas, l'image peut subir une légère perte.

Le but du filtrage est de préparer l'image en vue d'une compression optimale. Dans certains cas, l'image peut subir une légère perte. Le format PNG Le format PNG (Portable Network Graphics) a été conçu, à l'origine, pour remplacer le format GIF. Il utilise une compression sans perte de type ZLIB/LZ77 qui permet de réduire la taille des

Plus en détail

MPEG 1 et MPEG 2. MSH Paris nord - Plate forme Arts, Sciences, Technologies Philippe GASSER Juin 2005 1 / 20

MPEG 1 et MPEG 2. MSH Paris nord - Plate forme Arts, Sciences, Technologies Philippe GASSER Juin 2005 1 / 20 MPEG 1 et MPEG 2 A partir du milieu des années 80, la vidéo sous une forme numérique commençait à s implanter dans les milieux professionnels : la normalisation suivait son cours et les industriels développaient

Plus en détail

Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 2000) Codage Vidéo. Représentation de la couleur. Codage canal et codes correcteurs d erreur

Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 2000) Codage Vidéo. Représentation de la couleur. Codage canal et codes correcteurs d erreur Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics) Organisation de

Plus en détail

LA COMPRESSION DES IMAGES JPEG

LA COMPRESSION DES IMAGES JPEG Fête de la Science LA COMPRESSION DES IMAGES JPEG Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique C.N.R.S UMR 6083 Une image numérique Une image numérique est constituée de points élémentaires (pixels)

Plus en détail

Analyse de la vidéo. Chapitre 5 - Compression de la vidéo. 10 mars Chapitre 5 - Compression de la vidéo 1 / 50

Analyse de la vidéo. Chapitre 5 - Compression de la vidéo. 10 mars Chapitre 5 - Compression de la vidéo 1 / 50 Analyse de la vidéo Chapitre 5 - Compression de la vidéo 10 mars 2015 Chapitre 5 - Compression de la vidéo 1 / 50 Plan de la présentation 1 Standards de compression JPEG MPEG MPEG2 H.263 MPEG4 H.264/MPEG4

Plus en détail

En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image.

En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image. En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image. Il s agit de la notion de pixels non carrés Cette histoire de pixel non carrés

Plus en détail

M2 Informatique/Réseaux Université Pierre et Marie Curie UE APMM

M2 Informatique/Réseaux Université Pierre et Marie Curie UE APMM TD TECHNIQUES DE CODAGE ET DE COMPRESSION. LANGAGE / CODAGE / VALENCE.. Rappels Toute fraction intelligible d un message est constituée de symboles. Le langage est l ensemble de ces symboles. Un codage

Plus en détail

UV Théorie de l Information. Codes à longueur variable

UV Théorie de l Information. Codes à longueur variable Cours n 5 : UV Théorie de l Information Compression de l information : Codage de source sans distorsion Ex 1 : Code de Shannon Fano Ex 2 : Code de Huffman Ex 3 : Codage par plage Ex 4 : Codage de Lempel

Plus en détail

Sommaire. Intérêt de la compression d image Une courte introduction à la théorie de l information Compression sans perte Compression avec perte

Sommaire. Intérêt de la compression d image Une courte introduction à la théorie de l information Compression sans perte Compression avec perte COMPRESSION D IMAGE Sommaire Intérêt de la compression d image Une courte introduction à la théorie de l information Compression sans perte Compression avec perte 2 Compression d image Une image numérique

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes Faculté des sciences du Bizerte

Projet de Fin d Etudes Faculté des sciences du Bizerte Projet de Fin d Etudes Faculté des sciences du Bizerte Pour obtenir le Diplôme de Maitrise en Informatique Présenté et soutenu publiquement par Wahid Gazzah & Charfeddine Ilahi Estimateur de mouvement

Plus en détail

Principes de Compression vidéo

Principes de Compression vidéo Principes de Compression vidéo Plan Principes de la vidéo analogique Principes de la Vidéo Numérique Principes de Compression Algorithmes de Compression Ahmed Mehaoua - 2 Compression Vidéo Pourquoi et

Plus en détail

Codage Vidéo MPEG-4. Marius Preda. Unité de Projets ARTEMIS. Groupe des Ecoles des Télécommunications. Institut National des Télécommunications

Codage Vidéo MPEG-4. Marius Preda. Unité de Projets ARTEMIS. Groupe des Ecoles des Télécommunications. Institut National des Télécommunications Groupe des Ecoles des Télécommunications Institut National des Télécommunications Codage Vidéo MPEG-4 Marius Preda Unité de Projets ARTEMIS Advanced Research & TEchniques for Multidimensional Imaging Systems

Plus en détail

PARI 51 Images Numériques

PARI 51 Images Numériques PARI 51 Images Numériques Cours #4 : Images animées Par : Bernard Besserer Introduction Film : séquence d images Histoire : 1882 : E.J.Marey Chronophotographe 1893-95 : T. Edison Kinetoscope, Lumière Cinématographe

Plus en détail

Université de Bordeaux 1 ECOLE DOCTORALE DES SCIENCES PHUSIQUES ET DE L INGENIEUR. Thèse

Université de Bordeaux 1 ECOLE DOCTORALE DES SCIENCES PHUSIQUES ET DE L INGENIEUR. Thèse N d ordre : 4505 Université de Bordeaux 1 ECOLE DOCTORALE DES SCIENCES PHUSIQUES ET DE L INGENIEUR Thèse présentée en première version en vu d obtenir le grade de Docteur, spécialité «Electronique» par

Plus en détail

PLAN DU COURS. Traitements de données multimédia MI L2 S4 S. CHABRIER INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION

PLAN DU COURS. Traitements de données multimédia MI L2 S4 S. CHABRIER INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION PLAN DU COURS Traitements de données multimédia MI L2 S4 S. CHABRIER ❶ Introduction ❷ La compression Les méthodes de compression La compression du son La compression des images La compression vidéo ❸ La

Plus en détail

Vidéo numérique. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée. Les applications

Vidéo numérique. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée. Les applications Vidéo numérique Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Les applications Télévision numérique : actuellement diffusée sur le câble et les canaux hertziens destinée au grand public Vidéo

Plus en détail

Définition et implantation matérielle d un estimateur de mouvement configurable pour la compression vidéo adaptative

Définition et implantation matérielle d un estimateur de mouvement configurable pour la compression vidéo adaptative Définition et implantation matérielle d un estimateur de mouvement configurable pour la compression vidéo adaptative Wajdi Elhamzi To cite this version: Wajdi Elhamzi. Définition et implantation matérielle

Plus en détail

PhotoFiltre 7 : formats des images

PhotoFiltre 7 : formats des images PhotoFiltre 7 : formats des images L'enregistrement consiste à sauver votre image dans un fichier en utilisant un format de stockage compressé ou non. PhotoFiltre est capable d'enregistrer une image dans

Plus en détail

Images. Partie 5 Objets multimédia. Couleur RGB. Autres représentations. Autres représentations. Multimédia

Images. Partie 5 Objets multimédia. Couleur RGB. Autres représentations. Autres représentations. Multimédia Partie 5 Objets multimédia Images Représentation d'images Représentation de son Images GIF, PNG, JPEG Vidéo et son MPEG Tableau d'éléments pixels Profondeur 1 bit/pixel: noir/blanc 8 bits/pixel: niveaux

Plus en détail

!Red/Green/Blue : RGB!Luminance : " réponse de l'oeil à l'ensemble des longueurs d'ondes d'une. " transporte la "luminosité" (N/B) et la "brillance"

!Red/Green/Blue : RGB!Luminance :  réponse de l'oeil à l'ensemble des longueurs d'ondes d'une.  transporte la luminosité (N/B) et la brillance Télévision analogique La compression vidéo!red/green/blue : RGB!Luminance : réponse de l'oeil à l'ensemble des longueurs d'ondes d'une source lumineuse transporte la luminosité (N/B) et la brillance!chrominance

Plus en détail

Abordons maintenant le codage source des informations.

Abordons maintenant le codage source des informations. Abordons maintenant le codage source des informations. 1 A partir des années 1970, les informations transportées dans les réseaux deviennent numériques. Elles proviennent de terminaux numériques, comme

Plus en détail

Traitement d images. Quelques applications. Vision humaine. Qu est-ce qu une image? Introduction

Traitement d images. Quelques applications. Vision humaine. Qu est-ce qu une image? Introduction Traitement Introduction Plan Introduction et prise en main J Transformations d histogramme Transformations géométriques Convolution Détection de contour Bibliographie Cours de traitement Elise Arnaud -

Plus en détail

Pré-analyse de plans vidéos Haute Définition

Pré-analyse de plans vidéos Haute Définition MÉMOIRE DE MASTER DE RECHERCHE «ARCHITECTURES LOGICIELLES DISTRIBUÉES» Pré-analyse de plans vidéos Haute Définition Application à l optimisation du codage en flux H.264 Jérôme GORIN 20 Avril 2007 encadré

Plus en détail

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Toutes les illustrations 2001 Pearson Education Limited Fred Halsall Contenu Représentation des informations multimédia Numérisation Structure d un encodeur Structure

Plus en détail

La compression des images animées

La compression des images animées La compression des images animées Introduction. 2 1. Principes de bases... 3 1.1. La vidéo 3 1.2. La compression vidéo.... 4 1.3. Les données vidéo..... 6 2. La compression MPEG. 7 2.1. Le codage spatial

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

École supérieure de Télécommunications

École supérieure de Télécommunications Normes de compression vidéo Riadh ABDELFATTAH École supérieure de Télécommunications riadh.abdelfattahh@supcom.rnu.tnabdelfattahh@supcom rnu tn Objectifs du cours 1. Mode de représentation des données

Plus en détail

Projet Logiciel en C Décodeur JPEG

Projet Logiciel en C Décodeur JPEG Projet Logiciel en C Décodeur JPEG L. Allemand-Giorgis, F. Bouchez, F. Broquedis, M. Chabanas, T. Dias Alves, JF Méhaut 28 mai 2015 Projet Logiciel en C Décodeur JPEG - M. Chabanas 1 / 1 Projet JPEG ff

Plus en détail

Télévision. Signal Vidéo Image

Télévision. Signal Vidéo Image Télévision Signal Vidéo Image Objectif, introduction Étude du signal vidéo Rappel : vision, sensation visuelle Signal de luminance Cinéma, projection des images Vidéo 50 Hz analyse et reconstruction de

Plus en détail

TS 34 Le poids des images

TS 34 Le poids des images FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 34 Le poids des images Type d'activité Activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences exigibles du programme de Terminale S Images numériques

Plus en détail

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Toutes les illustrations 2001 Pearson Education Limited Fred Halsall Contenu Représentation des informations multimédia Numérisation Structure d un encodeur Structure

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE

NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISOKEI 10918-3 Première édition 1997-05-01 Technologies de l information - Compression et codage numériques des images fixes à modelé continu: Extensions Informa thon technology -

Plus en détail

B. Compression des images et des vidéos

B. Compression des images et des vidéos GINF 53C4: document multimédia : description et recherche automatique B. Compression des images et des vidéos Georges Quénot and Philippe Mulhem Équipe Modélisation et Recherche d Information Multimédia

Plus en détail

Caméra et flux vidéo.

Caméra et flux vidéo. . Pour les PC de CPE, le TP se déroulera sous Linux. Il est possible d'utiliser deux logiciels différents: VLC ou cheese, logiciels de capture et de manipulation de flux vidéo. http://www.videolan.org/vlc/index.html

Plus en détail

Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES

Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES 91 PROBLÈMES TRANSMISSION / STOCKAGE Problèmes : Non compressée (c est-à-dire sous forme d un fichier BMP par exemple), une image couleur (en RVB) haute

Plus en détail

Formation au montage vidéo. Télévision des Bois-Francs

Formation au montage vidéo. Télévision des Bois-Francs Formation au montage vidéo Télévision des Bois-Francs 2012-2013 2 TABLE DES MATIÈRES LES CONFIRMATIONS : LE MONTAGE...3 Visionnement et inventaire du matériel tourné... 3 Numérisation du matériel sélectionné...

Plus en détail

Codage des images matricielles

Codage des images matricielles La représentation d'une image On distingue 2 grandes catégories de codage d images : - le codage vectoriel : l image est codée par un ensemble de formules mathématiques (cercles, droites,...); - le codage

Plus en détail

L impact de deux strategies de compression dans le

L impact de deux strategies de compression dans le L impact de deux strategies de compression dans le problème stéréo Réunion scientifique, Imagerie stéréo et 3D GdR ISIS, 2011 G. Blanchet, A. Buades, B. Coll (Univ. Illes Balears), J.M. Morel, B. Rougé

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

DIGISAT. Dossier de Présentation

DIGISAT. Dossier de Présentation DIGISAT Dossier de Présentation A : Création et distribution de l image analogique...2 B : Création et distribution de l image numérique...4 C : Numérisation de la source...5 C-1 : Numérisation des signaux

Plus en détail

LA VIDEO NUMERIQUE. La vidéo numérique, consiste à coder la vidéo en une succession d'images numériques.

LA VIDEO NUMERIQUE. La vidéo numérique, consiste à coder la vidéo en une succession d'images numériques. LA VIDEO NUMERIQUE Qu'est-ce qu'une vidéo Une vidéo est une succession d'images à une certaine cadence. L'oeil humain a comme caractéristique d'être capable de distinguer environ 20 images par seconde.

Plus en détail

Limites des réseaux numériques Le cas de la vidéo numérique Master EISIS UE OPT7 : réseaux numériques et cryptologie

Limites des réseaux numériques Le cas de la vidéo numérique Master EISIS UE OPT7 : réseaux numériques et cryptologie Limites des réseaux numériques Le cas de la vidéo numérique Master EISIS UE OPT7 : réseaux numériques et cryptologie Gérard Soula, LERTIM, Faculté de Médecine Marseille Vidéo numérique Vidéo analogique

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Audio Vidéo MPEG.

Audio Vidéo MPEG. Audio Vidéo MPEG 1- Objectif, introduction Comprendre les principes et l environnement de développement de MPEG Les standards MPEG Constitutions de MPEG 1, 2, 4 (part) Les bases de la compression MPEG-2

Plus en détail

CONTENU DE FORMATION, année 2008. Comprendre ce qu'est une image numérique. Deux grandes catégories de fichiers images : bitmap & vectoriels

CONTENU DE FORMATION, année 2008. Comprendre ce qu'est une image numérique. Deux grandes catégories de fichiers images : bitmap & vectoriels CONTENU DE FORMATION, année 2008 Par Pierrick Brissier, IANTE arts plastiques / 61100 Flers / pierrick.brissier@ac-caen.fr Comprendre ce qu'est une image numérique Deux grandes catégories de fichiers images

Plus en détail

Compression de séquences vidéo et choix des images de références

Compression de séquences vidéo et choix des images de références Compression de séquences vidéo et choix des images de références Rapport de stage de DEA Informatique Université de Rennes 1 - IFSIC Juin 2003 Nicolas Dumoulin Encadré par : Henri Nicolas Remerciements

Plus en détail

CH.2 CODES CORRECTEURS

CH.2 CODES CORRECTEURS CH.2 CODES CORRECTEURS 2.1 Le canal bruité 2.2 La distance de Hamming 2.3 Les codes linéaires 2.4 Les codes de Reed-Muller 2.5 Les codes circulaires 2.6 Le câblage des codes circulaires 2.7 Les performances

Plus en détail

Laboratoire #4. Cours GPA-787 Session Hiver 2013. Guy Gauthier Ph.D., ing.

Laboratoire #4. Cours GPA-787 Session Hiver 2013. Guy Gauthier Ph.D., ing. Laboratoire #4 Cours GPA-787 Session Hiver 2013 Guy Gauthier Ph.D., ing. Table des matières Informations générales... 3 Objectifs:... 3 Évaluation:... 3 Détails sur l évaluation du laboratoire... 3 Contenu

Plus en détail

6. Codage et traitement de la vidéo

6. Codage et traitement de la vidéo Imagerie Numérique Représentation et codage des images 6. Codage et traitement de la vidéo S. Thon E. Remy IUT de Provence 7/01/2003 1. Principe de l animation Une animation est constituée par une suite

Plus en détail

Tableaux et manipulation d images «bitmap»

Tableaux et manipulation d images «bitmap» T.P. numéro VII Tableaux et manipulation d images «bitmap» Ce T.P. va faire intervenir les notions suivantes : lecture/écriture de fichiers binaires ; images bitmap ; tableaux de données. 1 Fichiers binaires

Plus en détail

Procédé de commande d un équipement périphérique à partir d un lecteur vidéo, interface et disque DVD pour la mise en œuvre de ce procédé.

Procédé de commande d un équipement périphérique à partir d un lecteur vidéo, interface et disque DVD pour la mise en œuvre de ce procédé. Procédé de commande d un équipement périphérique à partir d un lecteur vidéo, interface et disque DVD pour la mise en œuvre de ce procédé. La présente invention concerne le domaine des équipements informatiques

Plus en détail

DIIC - INC, 3 e année. Module COMV TP 1 - Introduction au codage d image : manipulation des outils

DIIC - INC, 3 e année. Module COMV TP 1 - Introduction au codage d image : manipulation des outils DIIC - INC, 3 e année Module COMV TP 1 - Introduction au codage d image : manipulation des outils Gaël Sourimant, Luce Morin 18 octobre 2006 1 Introduction Le but de ce TP est d observer et de comparer

Plus en détail

Ralf Schäfer, Thomas Wiegand et Heiko Schwarz Institut Heinrich Hertz, Berlin (Allemagne)

Ralf Schäfer, Thomas Wiegand et Heiko Schwarz Institut Heinrich Hertz, Berlin (Allemagne) Ralf Schäfer, Thomas Wiegand et Heiko Schwarz Institut Heinrich Hertz, Berlin (Allemagne) La norme H.264/AVC est le projet de normalisation vidéo du groupe VCEG (Video Coding Experts Group) de l UIT-T

Plus en détail

COMPRESSION VIDEO STANDARDS H261 COMPRESSION

COMPRESSION VIDEO STANDARDS H261 COMPRESSION STANDARDS H6 VIDEO STANDARDS H6 modes de fonctionnement VIDEO Mode intra : la boucle de retour est ouverte => codage de type JPEG de l img (exploitation de la redondance spatiale seulement). - RAZ périodique

Plus en détail

9th Maghrebian Conference on Software and Artificial Intelligence, 7-9 Décembre 2006.

9th Maghrebian Conference on Software and Artificial Intelligence, 7-9 Décembre 2006. Compression des images animées suivant une approche basée sur la quantification vectorielle N. Benamrane, A. Mebarki, M. Mahmoudi Equipe Images-Vision (Laboratoire SIMPA) USTOMB Résumé : Le codage par

Plus en détail

Recommandations pour la mise en ligne. Luc Debert

Recommandations pour la mise en ligne. Luc Debert Recommandations pour la mise en ligne Recommandations pour la mise en ligne Luc Debert Avant de démarrer sont projet de web TV Bien cerner son projet : identifier les objectifs à atteindre Vidéo à la demande

Plus en détail

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 11172-3 Première édition 1993-08-01 Technologies de l information - Codage de l image animée et du son associé pour les supports de stockage numérique jusqu à environ Ii5 Mbit/s

Plus en détail

CULTURE SCIENTIFIQUE

CULTURE SCIENTIFIQUE DUT MMI S2 2016 CULTURE SCIENTIFIQUE CM DU 12/09/ 2016 II) LA COMPRESSION VIDÉO I) Pourquoi compresser? Les différentes techniques de compression I) Pourquoi compresser? Full HD : 1920x1080 = 2 073 600

Plus en détail

Comment coder une image en langage binaire? Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes

Comment coder une image en langage binaire? Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes Comment coder une image en langage binaire? Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes Les deux grands types d'images numériques Image matricielle (bitmap) Image vectorielle Image

Plus en détail

TI Traitement d'images Semaine 12 : Compression d'images Olivier Losson

TI Traitement d'images Semaine 12 : Compression d'images Olivier Losson TI Traitement d'images Semaine : Compression d'images Olivier Losson Master Informatique : http://www.fil.univ-lille.fr Spécialité IVI : http://master-ivi.univ-lille.fr Plan du cours Généralités sur la

Plus en détail

Analyse en Composantes Principales (ACP)

Analyse en Composantes Principales (ACP) Analyse en Composantes Principales (ACP) Principal Component Analysis (PCA) Nicolas Stoiber Dynamixyz Contexte : traitement du signal Problématique: comment, dans ce contexte, représenter des entités,

Plus en détail

Le format de compression JPEG

Le format de compression JPEG Le format de compression JPEG TSECS Elsa Angelini Département TSI ENST, Paris 8 Décembre 2004 Introduction JPEG = Joint Photographic Experts Group: Joint standards. (Janvier 1988) Commissions de standard

Plus en détail

Planification des fréquences

Planification des fréquences Radiodiffusion Numérique de Terre : Planification des fréquences Séminaire-atelier sur la transition de la radiodiffusion vers le numérique Ouagadougou -30 et 31 Mars 2010 Arnaud DAMIBA Plan de présentation

Plus en détail

Streaming multimedia I

Streaming multimedia I Streaming multimedia I Protection contre les erreurs, resilience et récupération Alain Mérigot Université Paris sud A. Mérigot (alain.merigot@u-psud.fr) Streaming multimedia I 1 / 40 Applications Multimedia

Plus en détail

Dossier De Presse Projet 4eVer-2

Dossier De Presse Projet 4eVer-2 Dossier de Presse Projet 4EVER-2 A Propos 4EVER-2 De 2012 à 2015, le projet collaboratif 4EVER avait pour but de faire avancer les recherches françaises sur la norme HEVC et sur le format UHD-TV. Avec

Plus en détail

Transport de contenu multimédia

Transport de contenu multimédia Transport de contenu multimédia Jean Le Feuvre Cyril Concolato lefeuvre, concolato @telecom-paristech.fr Plan Définitions et problèmes généraux Étude détaillée de certains modes de transport Streaming

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Mémoire de Magister

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Mémoire de Magister REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique UNIVERSITE MOHAMED KHIDER BISKRA Faculté des Sciences et des Sciences de l ingénieur

Plus en détail

Estimation du mouvement. Marco Cagnazzo 14 mai 2012

Estimation du mouvement. Marco Cagnazzo 14 mai 2012 Estimation du mouvement Marco Cagnazzo 14 mai 2012 Plan Introduction La représentation du mouvement Les différentes techniques Applications et examples 2 Estimation du mouvement Le mouvement dans les images

Plus en détail

Optimisation de la bande passante pour le broadcast. Rapport bibliographique. Isabelle Hurbain

Optimisation de la bande passante pour le broadcast. Rapport bibliographique. Isabelle Hurbain Optimisation de la bande passante pour le broadcast vidéo sur réseau IP Rapport bibliographique Isabelle Hurbain Soutenu le 12 Mai 2003 Table des matières Introduction 2 1 Principe de l encodage MPEG et

Plus en détail