BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION"

Transcription

1 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION SESSION Durée : 4 heures Coefficient : 3 Matériel autorisé : - Calculatrice à fonctionnement autonome autorisée conformément à la circulaire nº du 16/11/99. L usage de tout autre matériel ou document est interdit. Documents à rendre avec la copie : - Le candidat répondra sur les documents-réponses et sur feuilles de copie. Les documents-réponses sont à rendre agrafés au bas d une copie. Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu il est complet. Ce sujet se compose de 18 pages numérotées de 1/18 à 18/18 dont 6 documents-réponses et 1 annexe. Il sera tenu compte de la qualité de rédaction, en particulier pour les réponses aux questions ne nécessitant pas de calcul. Le correcteur attend des phrases complètes respectant la syntaxe de la langue française. Utiliser les notations indiquées dans le texte, justifier toutes les réponses, présenter clairement les calculs et les résultats. Page : 1/18

2 L objet de l étude est un enrouleur de câble électrique (3 x 5,75 kv) permettant l alimentation d un portique sur les quais du port du Havre. Mise en situation : Le port du Havre, grand port maritime français, est, en tonnage, le cinquantième port mondial. Sur le plan du trafic de conteneurs, il occupe la première place des ports français avec chaque année plus de 2 millions d'evp (Equivalent Vingt Pieds, taille standard d un conteneur). Souhaitant tripler son activité conteneurs, la société gérante «Grand Port Maritime du Havre» a lancé le grand projet «Port 2000». En portant la capacité d'accueil des conteneurs à six millions d'evp, Le Havre se hisserait ainsi parmi les cinq premiers ports européens. Digue de protection Quais en construction Bassin Port 2000 Terminaux en service Construit à l extérieur du port actuel, en pleine mer, «Port 2000» offrira des postes de chargement sur un quai d une longueur totale de 4,2 kilomètres. Chaque poste de chargement a une longueur d environ 350 m. Abrité par une digue de 6 km de longueur, le bassin de «Port 2000» peut accueillir les plus grands porteconteneurs en service. Port 2000 compte aujourd hui trois terminaux : - le Terminal de France, équipé de 10 portiques sur 1050 mètres de quai ; - le Terminal Porte Océane, équipé de 4 portiques sur 700 mètres de quai ; - le Terminal TNMSC, équipé de 7 portiques sur 1400 mètres de quai. Page : 2/18

3 Présentation d un portique : Un portique est un appareil de levage utilisé dans le port pour le chargement ou le déchargement des porte-conteneurs. Il est constitué d'une structure se déplaçant parallèlement au quai et d'une flèche sur laquelle se déplace un chariot de levage. On observe ci-dessous l enrouleur de câble, objet de l étude. Conteneur Flèche Enrouleur de câble Compte tenu des capacités importantes des porte-conteneurs, plusieurs portiques participent simultanément à leur déchargement. Ci-dessous, six portiques travaillent au déchargement du «Jules Verne» qui, avec ses 53 mètres de large et 396 mètres de long, est capable de transporter jusqu à conteneurs. Les portiques doivent se déplacer le long du quai, de quelques mètres pour atteindre la prochaine rangée de conteneurs, ou de plusieurs centaines de mètres pour accéder aux autres postes de chargement. Le «Jules Verne» au terminal de France L alimentation du portique est électrique. Un «enrouleur de câble» est chargé d enrouler ou de dérouler ce câble au cours des translations du portique. Page : 3/18

4 Présentation de l enrouleur de câble de l étude Flèche Rails Enrouleur de câble Conteneur 600 mètres Point central Mer 600 mètres Quai Le câble d alimentation haute tension (3 x 5,75 kv) du portique est raccordé en un point central du poste de chargement. Le portique dispose d une réserve de 600 mètres de câble pour se déplacer de part et d autre de ce point central (soit 1200 mètres de quai accessible pour un portique). Page : 4/18

5 Entre le portique et le point central, le câble est simplement posé sur le sol. L enrouleur a un diamètre intérieur de 2,50 mètres et un diamètre extérieur de 7,50 mètres. L enrouleur est entraîné par un réducteur mécanique associé à trois moteurs électriques. L utilisation de 3 moteurs permet de répartir le couple exercé sur les pignons du réducteur. Ces 3 moteurs sont pilotés par un seul variateur. 3 moteurs d entraînement L axe de l enrouleur se trouve à une hauteur de 21,5 mètres par rapport au sol. Le guidage du câble est décrit par les croquis ci-dessous : Enrouleur Câble Lyre de guidage Page : 5/18

6 Enjeu Le port du Havre souhaite augmenter son activité dans le domaine du trafic des conteneurs. En vue de limiter l augmentation des coûts de maintenance, il met en place une politique cherchant à maintenir un niveau de fiabilité tout en limitant les stocks de pièces détachées de ses portiques de déchargement. Toute rénovation d équipement se fera dans un souci d uniformisation afin de limiter le nombre de références et de constructeurs. Problématiques Sur toute une génération d enrouleurs, les moto-variateurs ne sont plus fabriqués. Afin d anticiper leurs remplacements, il sera nécessaire de faire d une part l étude du dimensionnement de ces moto-variateurs et d autre part d en choisir les références constructeurs. Il est envisagé de superviser à distance ces variateurs. Les objectifs de cette étude sont donc de : - dimensionner le moto-variateur en respectant les contraintes du cahier des charges de l enrouleur ; - choisir une référence pour chacun de ces moteurs en respectant les contraintes d uniformisation du parc ; - choisir une référence pour le (ou les) variateur(s) en respectant les contraintes d uniformisation ; - ajouter un équipement qui permettra de paramétrer à distance les variateurs. Page : 6/18

7 PARTIE A : Étude des contraintes en couple et vitesse imposées par l enrouleur. Dans cette étude, on souhaite déterminer les plages de variation de la vitesse de rotation et du couple à fournir au tambour en fonction des contraintes imposées par le câble et le déplacement du portique. On décompose, comme représentés ci-dessous, les déplacements du portique en 4 phases suivant son sens de déplacement et suivant sa position par rapport au point milieu. Figure 1 Point B Déplacement extrême côté droit Enrouleur de câble Point milieu Trajet 1 Trajet 2 Trajet 3 Trajet 4 Point A Déplacement extrême côté gauche Page : 7/18

8 On rappelle que le câble électrique est enroulé de telle manière que toutes les spires soient superposées, comme illustré sur la partie gauche de la figure 2. Figure 2 R Dint Dext Dext Dint h = 21,5 m V = 45 m/min On note : - D ext, le diamètre extérieur du tambour (7,50 m) - D int, le diamètre intérieur du tambour (2,50 m) - R, le rayon d enroulement - h, hauteur de l axe de l enrouleur par rapport au sol (21,5 m) - D câble, le diamètre du câble électrique (57,0 mm) - m L, la masse linéique du câble (8,02 kg.m -1 ) - L, Longueur totale de câble électrique (600 m) - v, vitesse du câble (45,0 m.min -1 ) - Ω tambour, vitesse de rotation du tambour (rad.s -1 ) - C tambour, le moment du couple sur l axe du tambour - g, constante de pesanteur (9,81 m.s -2 ) Page : 8/18

9 A.1. Détermination de la plage de variation de vitesse de rotation du tambour. A.1.1. Calculer le rayon minimum R min d enroulement des spires de câble sur le tambour. Indiquer sur votre copie, en utilisant les notations de la figure 1 (point A, point milieu ou point B), les positions du portique correspondant à cet état d enroulement. A.1.2. Lorsque la totalité du câble est enroulée, l enrouleur comporte 40 spires. Vérifier que les dimensions du tambour permettent d enrouler la totalité de ces 40 spires. A.1.3. Le rayon maximum R max d enroulement des spires de câble sur le tambour est R max = 3,53 m. Indiquer sur votre copie, en utilisant les notations de la figure 1, les positions du portique correspondant à cet état d enroulement. La vitesse de déplacement du portique le long du quai est supposée constante et égale à 45 mètres par minute. Cela impose que la vitesse linéaire d enroulement ou de déroulement du câble soit aussi de 45 mètres par minute. La vitesse de rotation du tambour devra donc s adapter à cette contrainte tout au long du déplacement. A.1.4. Lorsque le rayon d enroulement augmente, comment la vitesse angulaire de rotation évolue-t-elle? A.1.5. En déduire les vitesses angulaires de rotation maximale Ω Tambour max et minimale Ω Tambour min du tambour (en rad.s -1 ). On utilisera pour cela les valeurs de rayons R min et R max obtenues aux questions A.1.1. et A.1.3. et on complétera la première colonne du document réponse 1 page 17. Page : 9/18

10 A.2. Étude de la puissance au niveau du tambour. Dans une première approche, en négligeant les frottements, on peut considérer que le seul effort de rotation qui s exerce sur le tambour est le moment du couple résultant du poids du câble suspendu à enrouler. A.2.1. Montrer que la masse du câble suspendu est m = 172 kg. La puissance nécessaire au niveau du tambour, notée P tambour, pour enrouler le câble est donnée en fonction de g, m et v, par la relation : P tambour = m g v A.2.2. Calculer cette puissance P tambour pendant l enroulement du câble. A.2.3 Montrer que cette puissance est constante au cours de l enroulement. A.2.4. Montrer que l expression du moment du couple au niveau du tambour est C tambour = m.g.r A.2.5 Comment évolue le moment du couple au niveau du tambour lors de l enroulement? A.2.6 Calculer les valeurs extrêmes du moment du couple au niveau du tambour et compléter le document réponse 1 page 17. Page : 10/18

11 PARTIE B : Dimensionnement et commande des machines asynchrones. On souhaite, dans cette partie, déterminer les caractéristiques des trois moteurs électriques. On rappelle que l utilisation de trois moteurs permet de répartir le couple exercé sur les pignons du réducteur. Les trois moteurs sont identiques et tournent à la même vitesse. Chaine cinématique de l enrouleur Figure 3 M1 3~ M2 3~ Réducteur 1/174 M3 3~ 3 Moteurs 3 x P u N moteur Réducteur 1/174 ŋ = 0,95 Tambour P tambour = 2000 W N tambour En prenant en compte les pertes de puissance dues à la lyre de guidage du câble et en majorant la tension exercée par le tambour pour éviter un mou de câble pendant l enroulement, on considérera par la suite que la puissance nécessaire à l enroulement du tambour est égale à 2000 Watts, on imposera les vitesses de rotation du tambour maximale N Tmax = 5,7 tr.min -1 et minimale N Tmin = 2 tr.min -1. On note : - N moteur, la vitesse de rotation des moteurs (tr.min -1 ) - k, le rapport de transmission du réducteur (k = Ω tambour /Ω moteur =1/174) - ŋ, le rendement du réducteur (0,95) - Pu, la puissance utile d un moteur - Cu, le moment du couple utile d un moteur Page : 11/18

12 B.1. Dimensionnement des machines asynchrones. B.1.1. Déterminer (en tr.min -1 ) les extremums de vitesse de rotation des moteurs. B.1.2. Quelle sera la puissance délivrée par chacun des trois moteurs? B.1.3. En déduire la plage de variation du moment du couple utile Cu pour un moteur. B.2. Expression du moment du couple électromagnétique. Cette partie concerne l étude d une des 3 machines asynchrones entrainant l enrouleur. La machine asynchrone est alimentée par un variateur triphasé dont la fréquence de sortie est variable. L onduleur fonctionne en Modulation de Largeur d Impulsion, le rapport V/f étant conservé constant. Caractéristiques de la machine asynchrone : - Machine asynchrone triphasée, rotor à cage - 8 pôles - Alimentation nominale 230 V / 400 V 50 Hz - Les pertes joule statoriques, les pertes fer rotoriques et les pertes mécaniques sont négligées. - La machine est couplée en étoile. On donne figure 4, le modèle équivalent pour une phase de la machine asynchrone : i Figure 4 i µ i r X = Lω Rf : représente les pertes fer Xm : réactance magnétisante du stator X : réactance totale de fuite de flux ω : pulsation électrique R : résistance du rotor ramenée au stator, 2,69 Ω g : glissement v Rf Xm Page : 12/18

13 La machine asynchrone doit pouvoir fonctionner sur une grande plage de vitesse, de 350 tr.min -1 à 990 tr.min -1. Elle fonctionne à puissance utile constante Pu = 700 W. B.2.1. Exprimer, à partir des informations de la figure 4, la valeur efficace Ir de l intensité en fonction de V, R, L, ω et g. La puissance P tr transmise au rotor est donnée par : = 3 ² B.2.2. Montrer que l on peut exprimer le moment du couple électromagnétique Cem de cette façon : = 3.Ω ² 2 +( )² B.2.3. Montrer que, lorsque g est faible, on peut négliger un terme et on peut alors écrire : = en tr.min -1..²... (! " )²(# $ #) ; les vitesses étant exprimées B.2.4. En déduire que lorsque g est faible et que le rapport V/f est maintenu constant, le moment du couple électromagnétique évolue linéairement en fonction de la vitesse de rotation : = &.(# $ #) Montrer que K = 1 N.m.min.tr -1. B.3. Étude de la commande de la machine asynchrone. Nous souhaitons prédéterminer certains paramètres du variateur de vitesse, notamment la plage de fréquence à autoriser. Pour cela, on trace la caractéristique nominale de la machine (f = 50 Hz) puis on utilise les propriétés de l alimentation à V/f = constante pour placer les différents points de fonctionnement de la machine. La relation = 1.(# #) reste vraie pour toute la partie B.3. B.3.1.Tracé de la caractéristique nominale de la machine asynchrone. B Déterminer, exprimée en tr.min -1, la vitesse de synchronisme nominale n s de la machine. Page : 13/18

14 B En vous aidant de la caractéristique tracée sur le document réponse 2, page 17, déterminer la valeur du moment du couple électromagnétique pour une vitesse de 750 tr.min -1. B.3.2. Plage de fonctionnement en enroulement. Certaines caractéristiques du fonctionnement de la machine asynchrone en phase d enroulement sont imposées : - Enrouleur plein : N min = 350 tr.min -1 ; Cem max = 19 N.m - Enrouleur vide : N max = 990 tr.min -1 ; B Sur le document réponse 2, page 17, placer le point de fonctionnement Ep correspondant à une phase d enroulement, tambour plein. B Sur ce même document, tracer la caractéristique Cem = f(n) de la machine asynchrone passant par Ep. B Déterminer la vitesse de synchronisme n sep. B Calculer la fréquence f ep des tensions que devra fournir le variateur pour cette phase d enroulement tambour plein. On cherche ensuite à déterminer la fréquence f ev des tensions que devra fournir le variateur lors d une phase d enroulement tambour vide. B Sur le document réponse 2, page 17, placer le point de fonctionnement Ev correspondant à une phase d enroulement, tambour vide. B En déduire la nouvelle vitesse de synchronisme n sev (en tr.min -1 ) et la fréquence f ev. Page : 14/18

15 PARTIE C : Étude des grandeurs électriques en entrée du variateur. On se propose d étudier les grandeurs électriques en entrée du variateur alimentant les trois moteurs. Des relevés de tension et de courant sur une seule phase en entrée du variateur sont fournis en annexe 1 page 16 et permettront de répondre aux questions suivantes. Dans toute cette partie, on raisonnera sur une seule phase en entrée du variateur. C.1 Déterminer la puissance active consommée et la puissance apparente. C.2 Calculer le facteur de puissance. Retrouver sa valeur sur l annexe 1. C.3 Donner le facteur de déplacement (cos Φ). Tracer sur le document réponse 3 page 18 l allure approximative du fondamental du courant d entrée. Ces deux résultats paraissent ils en cohérence? C.4 Donner la valeur du taux de distorsion harmonique du courant. C.5 Donner la valeur maximale de l intensité du courant. C.6 Déterminer la valeur efficace du fondamental du courant. C.7 Justifier le fait que cette installation consomme une puissance déformante. Page : 15/18

16 Annexe 1 Page : 16/18

17 DOCUMENT RÉPONSE 1 Inscrire dans le tableau ci-dessous vos résultats aux questions A.1.5, A.2.2 et A.2.6. Enrouleur plein Vitesse de rotation du tambour Ω tambour (rad.s -1 ) Puissance au niveau du tambour moteur P tambour (W) Moment du couple au niveau du tambour C tambour (N.m) Enrouleur vide DOCUMENT RÉPONSE 2 Cem (N.m) Caractéristique de la charge Caractéristique utile du moteur n (tr.min -1 ) Page : 17/18

18 DOCUMENT RÉPONSE 3 Page : 18/18

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Étude d un système technique industriel Pré-étude et modélisation

Étude d un système technique industriel Pré-étude et modélisation BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2009 ÉPREUVE E4.1 LE PONT DE COULÉE 65T DES FONDERIES DE SAINT GOBAIN P.A.M Étude d un système technique industriel Pré-étude et modélisation Questionnement

Plus en détail

Mécanique. À retenir. Page : 2) Mouvement angulaire : Comment passer d une vitesse linéaire à une vitesse de rotation : 1) Mouvement linéaire :

Mécanique. À retenir. Page : 2) Mouvement angulaire : Comment passer d une vitesse linéaire à une vitesse de rotation : 1) Mouvement linéaire : À retenir 1) Mouvement linéaire : 2) Mouvement angulaire : Comment passer d une vitesse linéaire à une vitesse de rotation : 260 Vitesse : v R v : Vitesse en mètres par seconde (m.s -1 ) l : Longueur en

Plus en détail

Travaux Dirigés Machines Electriques

Travaux Dirigés Machines Electriques TRAVAUX DIRIGES N 3 : MACHINE ASYNCHRONE Exercice 1 Un moteur asynchrone tétrapolaire, stator monté en triangle, fonctionne dans les conditions suivantes : tension entre phases U = 380 V ; fréquence f

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE SESSION 2012 BREVET DE TECHNICIEN, SUPERIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est autorisée (pas obligatoire). La

Plus en détail

N' = 1440 tr/min ; P 1 = 4500W ; P 2 = 2000 W

N' = 1440 tr/min ; P 1 = 4500W ; P 2 = 2000 W MOTEUR ASYNCHRONE 1) Un moteur asynchrone triphasé à rotor bobiné et à bagues est alimenté par un réseau triphasé 50 Hz dont la tension entre phases est U = 380 V. Les enroulements du stator et du rotor

Plus en détail

Physique-appliquée U-32

Physique-appliquée U-32 CE3P Session 2004 BEVET de TECHNICIEN SUPÉIEU CONTÔLE INDUSTIEL et ÉGULTION UTOMTIQUE SCIENCES PHYSIQUES Physique-appliquée U-32 Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 = = = = = = = = = = = = = = vant de composer,

Plus en détail

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC Contexte de l étude La nécessité de diminuer le coût de transport des marchandises embarquées sur les bateaux porte-conteneurs impose de limiter au maximum le temps d immobilisation des navires à quai.

Plus en détail

ILOT DE SOUDAGE PAR POINTS Dossier Technique Page T1

ILOT DE SOUDAGE PAR POINTS Dossier Technique Page T1 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'EDUCATION ET DE LA FORMATION LYCEE HANNIBAL DE L'ARIANA Devoir de contrôle N 3 2013 SECTION EPREUVE TECHNIQUE :4 ème Sciences TECHNIQUE DUREE : 4 heures Kaâouana Ismail

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR MOTEURS A COMBUSTION INTERNE ETUDE DES MOTEURS - U 52 - Etude & Analyse des moteurs Session 2002 Durée : 3 heures Coefficient : 3 PRESENTATION Ce dossier est composé : De

Plus en détail

T. GET Chap. 8 :Le moteur asynchrone Chap. 8 : Le moteur asynchrone

T. GET Chap. 8 :Le moteur asynchrone Chap. 8 : Le moteur asynchrone Chap. 8 : Le moteur asynchrone I.Principe Le stator est formé de 3 bobines dont les axes font entre eux un angle de. Il est alimenté par un réseau triphasé équilibré, qui crée dans l entrefer un ( radial

Plus en détail

La méthode des deux wattmètres nous donne les puissance active et réactive absorbées par le moteur:

La méthode des deux wattmètres nous donne les puissance active et réactive absorbées par le moteur: EXERCICE N 1 Un moteur asynchrone triphasé à rotor bobiné et à bagues est alimenté par un réseau triphasé 50 Hz dont la tension entre phases est U = 380 V. Les enroulements du stator et du rotor sont en

Plus en détail

Energie Travail Puissance Cours

Energie Travail Puissance Cours Energie Travail Puissance Cours. Introduction Les problèmes liés à l énergie sont d une grande importance : l énergie est en effet à l origine de tous les mouvements du monde de la technologie. Il existe

Plus en détail

1.1) Stator ( inducteur )

1.1) Stator ( inducteur ) 1 ) Constitution Ces moteurs sont robustes, faciles à construire et peu coûteux. Ils sont intéressants, lorsque la vitesse du dispositif à entraîner n'a pas à être rigoureusement constante. 1.1) Stator

Plus en détail

MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT

MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT Une entreprise est spécialisée dans le traitement de surface par trempage de pièces métalliques de tailles diverses. Un pont roulant permet de faire progresser

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE ( Leçon 6 ) LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE Les moteurs asynchrones triphasés représentent plus de 80 % du parc moteur électrique. Ils sont utilisés pour transformer l énergie

Plus en détail

LES MOTEURS ELECTRIQUES

LES MOTEURS ELECTRIQUES L objectif de ce cours est de comprendre le fonctionnement des moteurs électriques. Nous verrons les notions de puissance, de pertes et de rendement. Nous étudierons de manière simplifié comment ces moteurs

Plus en détail

CH2 : Les mécanismes de transmission du mouvement

CH2 : Les mécanismes de transmission du mouvement BTS électrotechnique 2 ème année - Sciences physiques appliquées CH2 : Les mécanismes de transmission du mouvement Motorisation des systèmes. Problématique : En tant que technicien supérieur il vous revient

Plus en détail

ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE

ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/5 Durée : 06 heures SESSION 2014 ELECTROTECHNIQUE - ELECTRONIQUE Le sujet est composé de trois problèmes (A, B, et C) pouvant être traités de façon indépendante. Il comporte

Plus en détail

embrayage ou transmission hydraulique (frottements visqueux) ex. : engin de chantier

embrayage ou transmission hydraulique (frottements visqueux) ex. : engin de chantier G. Pinson - Physique Appliquée Machine asynchrone - C34 / 1 C34 - Machine Asynchrone (MAS) Moteur asynchrone Transmissions mécaniques asynchrones (transmissions de couple) : P m s bain d huile ailettes

Plus en détail

Recueil d annales des épreuves d électricité et électronique

Recueil d annales des épreuves d électricité et électronique Recueil d annales des épreuves d électricité et électronique Examen de 3 e année Diplôme d Elève Officier de 1 ère classe de la Marine Marchande Année 1992 à 2010 Examen de 3 e année Diplôme d Elève Officier

Plus en détail

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique»

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique» «Principe fondamental de la dynamique» Exercice 1 a. Un véhicule parcourt 72 km en 50 minutes. Calculer sa vitesse moyenne et donner le résultat en km/h puis en m/s. La vitesse v est donnée en fonction

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures PSI* 28/11/12 Lycée P.Corneille tp_modele_mecanique_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2008 ÉPREUVE : ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 Cric électrique pour véhicule

Plus en détail

ROBOT DE PRESSE INJECTION PLASTIQUE (Banque PT SIA 2006)

ROBOT DE PRESSE INJECTION PLASTIQUE (Banque PT SIA 2006) 1.MISE EN SITUATION ROBOT DE PRESSE INJECTION PLASTIQUE (Banque PT SIA 2006) Les pièces injectées représentent aujourd'hui une grande part de la production industrielle. Le déchargement des presses d'injection

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Retransmission vidéo d évènements sportifs par caméra mobile 14SISCMLR1C Éléments de correction Partie

Plus en détail

Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%)

Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%) Les trois parties A, B et C de cette épreuve sont indépendantes. Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%) Aucune connaissance préalable du moteur asynchrone n est nécessaire pour l étude de cette

Plus en détail

ÉTUDE D'UN CONVOYEUR

ÉTUDE D'UN CONVOYEUR ÉUE 'UN CONVOYEUR Le problème comporte 3 parties indépendantes. Le convoyeur est entraîné par un moteur asynchrone triphasé à cage et son réducteur de vitesse dont on veut pouvoir régler facilement la

Plus en détail

Moteur thermique 50 cm 3, 2 temps à injection. Aucun document autorisé, calculatrice autorisée.

Moteur thermique 50 cm 3, 2 temps à injection. Aucun document autorisé, calculatrice autorisée. Moteur thermique 50 cm 3, 2 temps à injection. Aucun document autorisé, calculatrice autorisée. Mise en situation. Nous proposons l étude des performances d un moteur thermique de scooter et de sa chaîne

Plus en détail

PORTIQUE A CONTENEURS CAILLARD C3

PORTIQUE A CONTENEURS CAILLARD C3 Page 1 / 12 AGREGATION INTERNE DE GENIE ELECTRIQUE OPTION B ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE DE PUISSANCE Etude d un problème d automatisation (durée 6 heures) PORTIQUE A CONTENEURS CAILLARD C3 RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel Électrotechnique-Énergie et Équipements Communicants. EPREUVE E2 : Etude d un ouvrage SESSION 2010

Baccalauréat Professionnel Électrotechnique-Énergie et Équipements Communicants. EPREUVE E2 : Etude d un ouvrage SESSION 2010 Baccalauréat Professionnel Électrotechnique-Énergie et Équipements Communicants EPREUVE E2 : Etude d un ouvrage SESSION 2010 Cette épreuve comporte : Le sujet «tronc commun», composé par tous les candidats

Plus en détail

EVALUATION DIAGNOSTIQUE : - 1- L énergie cinétique d un solide est proportionnelle à sa masse proportionnelle à sa vitesse toujours constante.

EVALUATION DIAGNOSTIQUE : - 1- L énergie cinétique d un solide est proportionnelle à sa masse proportionnelle à sa vitesse toujours constante. EVALUATION DIAGNOSTIQUE : - 1- L énergie cinétique d un solide est proportionnelle à sa masse proportionnelle à sa vitesse toujours constante - 2- L énergie potentielle de pesanteur du wagon dépend : du

Plus en détail

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE SEQUENCE DE TRAVAUX PRATIQUES N 1 Fonctionnement et performances 1/18 2/18 SOMMAIRE 1. PROBLEME TECHNIQUE:... 5 2. DEROULEMENT DE LA SEANCE... 6 3. MISE EN SITUATION...

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

1 ) Métropole STLB 2015

1 ) Métropole STLB 2015 1 ) Métropole STLB 2015 Partie A : détermination de la vitesse du véhicule Procès-verbal des enquêteurs : L accident s est produit sur une portion de route départementale goudronnée dont la vitesse est

Plus en détail

LE SYSTÈME SCOOT'ELEC

LE SYSTÈME SCOOT'ELEC LE SYSTÈME SCOOT'ELEC PREMIERE PARTIE TRAVAUX PRATIQUES TEMPS CONSEILLE analyse du travail pratique demandé : 1 heure 30 minutes mise en œuvre du travail pratique demandé : 2 heures évaluation de la qualité

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION SESSION 2011 Durée : 4 heures Coefficient : 3 Matériel autorisé : - Calculatrice

Plus en détail

Machine asynchrone. - Définitions. Principe. Rotor : Cage d écureuil. Pulsation du stator Synchronisme. Pulsation du Rotor N.

Machine asynchrone. - Définitions. Principe. Rotor : Cage d écureuil. Pulsation du stator Synchronisme. Pulsation du Rotor N. Ω s Principe - Définitions Pulsation du stator Synchronisme Rotor : Cage d écureuil Ω Pulsation du Rotor Ω < Ω s N B S g g = Glissement Ωs Ω N s = Ω N s s N Stator : Inducteur Ω = Ω s Rem Si plus de variation

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Calculatrices autorisées Système d ouverture et de fermeture de portes de tramway Partie I - Présentation de l étude Les grandes métropoles répondent au problème

Plus en détail

Principe de fonctionnement d un véhicule à roues

Principe de fonctionnement d un véhicule à roues Mécanique «Chapitre» 4 Principe de fonctionnement d un véhicule à roues Parties du programme de PCSI à revoir Notions et contenus Lois de Coulomb du frottement de glissement dans le seul cas d un solide

Plus en détail

U22 - SCIENCES PHYSIQUES

U22 - SCIENCES PHYSIQUES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MOTEURS À COMBUSTION INTERNE SESSION 2014 U22 - SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures - Coefficient : 2 SUJET Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu il soit complet.

Plus en détail

Epreuve de Sciences Industrielles C

Epreuve de Sciences Industrielles C 065 Epreuve de Sciences Industrielles C Durée 6 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part il le signale au chef de salle, d autre part il le

Plus en détail

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE MOTEUR ASYNCHRONE Rappel: trois bobines, dont les axes font entre eux des angles de 120 et alimentées par un réseau triphasé équilibré, crée dans l'entrefer un champ magnétique radial, tournant à la fréquence

Plus en détail

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes GÉNIE MÉCANIQUE Machine de production de sondes Présentation La machine étudiée est destinée à la production automatique de sondes médicales présentées figure 1. La figure 2 montre une vue en perspective

Plus en détail

BTS AVA 2009 : sciences physiques

BTS AVA 2009 : sciences physiques BTS AVA 2009 : sciences physiques On souhaite montrer que dans l état actuel des technologies, il n est pas réaliste de concevoir un véhicule électrique ayant la même autonomie qu un véhicule à essence.

Plus en détail

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER Partie 1 Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER On utilise pour cela un modèle simplifié plan. 1.1. Colorié le document 1 pour faire apparaître les différentes classes d équivalence. 1.2. Réaliser

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE REMPLACEMENT 2013 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures

Plus en détail

EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé.

EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé. CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2006 CONCOURS : INTERNE Section : Electrotechnique et électronique maritime EPREUVE N 1 Sciences et

Plus en détail

Notation / Observations: Prénom:... Classe / Groupe:... Date:... Lycée Sud Médoc 33320 Le Taillan-Médoc Page 1 sur 6 NOM:...

Notation / Observations: Prénom:... Classe / Groupe:... Date:... Lycée Sud Médoc 33320 Le Taillan-Médoc Page 1 sur 6 NOM:... Durée : 1 h 30 Série 2 TP 5 CENTRE D'INTERET CI 2 : Chaîne d'énergie Objectifs visés par rapport au programme : 2-1-1 Alimenter en énergie 2-1-2 Distribuer l'énergie 2-1-3 Convertir l'énergie et entraîner

Plus en détail

(Durée de l épreuve: 3 heures) L usage de la calculatrice est autorisé

(Durée de l épreuve: 3 heures) L usage de la calculatrice est autorisé ÉCOLE DES PONTS PARISTECH SUPAERO (ISAE), ENSTA PARISTECH, TELECOM PARISTECH, MINES PARISTECH, MINES DE SAINT ÉTIENNE, MINES DE NANCY, TÉLÉCOM BRETAGNE, ENSAE PARISTECH (FILIÈRE MP) ÉCOLE POLYTECHNIQUE

Plus en détail

Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée

Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée Objectifs Tracer la caractéristique à vide de la machine synchrone. Déterminer les éléments du modèle équivalent représenté ci-contre.

Plus en détail

Calculer une puissance mécanique et électrique. En déduire un rendement énergétique

Calculer une puissance mécanique et électrique. En déduire un rendement énergétique OBJECTIFS Calculer une puissance mécanique et électrique. En déduire un rendement énergétique POINTS DU PROGRAMME ABORDES - 2.2.5 Comportement énergétique des systèmes. - 3.2.2 Stockage d énergie SUPPORTS

Plus en détail

SERVOMOTEURS BRUSHLESS NX8

SERVOMOTEURS BRUSHLESS NX8 SERVOMOTEURS BRUSHLESS NX8 Les nouveaux servomoteurs NX8 complètent la famille brushless Parvex en offrant des couples de 16 à 64 Nm. La série NX s'étend donc maintenant de 0.45 Nm à 64 Nm. Comme les autres

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. Environnement Nucléaire. E4 : Modélisation et choix techniques en environnement nucléaire

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. Environnement Nucléaire. E4 : Modélisation et choix techniques en environnement nucléaire BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR Environnement Nucléaire E4 : Modélisation et choix techniques en environnement nucléaire U4.1 : Pré-étude et modélisation SESSION 2013 Durée : 4 heures Coefficient : 3 Matériel

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane 16/10/2015 www.udppc.asso.fr Si vous repérez une erreur, merci d envoyer

Plus en détail

DS3. 1- EQUILIBREUSE DE ROUE Le schéma cinématique d'une équilibreuse de roue de véhicule est donné ci-dessous. x, y z

DS3. 1- EQUILIBREUSE DE ROUE Le schéma cinématique d'une équilibreuse de roue de véhicule est donné ci-dessous. x, y z Le sujet comprend : un exercice de cinématique (analytique) Un exercice de cinétique Un problème sur les inerties,et les asservissements Un exercice sur les asservissements. Bon courage EQUILIBREUSE DE

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE U31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE U31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 2016 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E3 SCIENCES PHYSIQUES U31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS ÉTUDE DES INSTALLATIONS OPTION D

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS ÉTUDE DES INSTALLATIONS OPTION D BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS ÉTUDE DES INSTALLATIONS OPTION D SESSION 2013 Durée : 4 heures Coefficient : 4 Matériel autorisé : Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

Variateur didactisé ALTIVAR31 en coffret. Etudier et mettre en œuvre les variateurs de vitesse pour moteur asynchrone

Variateur didactisé ALTIVAR31 en coffret. Etudier et mettre en œuvre les variateurs de vitesse pour moteur asynchrone Variateur didactisé ALTIVAR31 en coffret Etudier et mettre en œuvre les variateurs de vitesse pour moteur asynchrone Variateur ALTIVAR31 en coffret 1. Présentation de l Equipement L ensemble variateur

Plus en détail

PARTIE A ETUDE COMPARATIVE DES CHAINES CINEMATIQUES DE L AGV ET DU TGV

PARTIE A ETUDE COMPARATIVE DES CHAINES CINEMATIQUES DE L AGV ET DU TGV PARTIE A ETUDE COMPARATIVE DES CHAINES CINEMATIQUES DE L AGV ET DU TGV Le transport passager, en dehors des critères de confort de voyage ou d agréments, doit se plier à des contraintes techniques, commerciales,

Plus en détail

SÉCHEUR DE GRANULÉS P.E.T

SÉCHEUR DE GRANULÉS P.E.T BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 011 ---------------------- ÉPREUVE E 4.1 Étude d un système technique industriel Pré étude et modélisation Durée : 4 heures Coefficient : 3 SÉCHEUR

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE. STI Génie Civil STI Génie Énergétique

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE. STI Génie Civil STI Génie Énergétique 9PYCEAGl SESSION 2009 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE STI Génie Civil STI Génie Énergétique Temps alloué: 2 heures Coefficient: 5 La calculatrice (conforme à la circulaire

Plus en détail

La production et le transport de l électricité

La production et le transport de l électricité Comment produire simplement une tension alternative? Connecter les deux bornes d une bobine à un oscilloscope À l aide d un moteur, faire tourner un aimant devant la bobine (doc ) Observer sur l oscillogramme

Plus en détail

ÉPREUVE E2. Étude d un ouvrage SESSION

ÉPREUVE E2. Étude d un ouvrage SESSION Baccalauréat Professionnel Électrotechnique, énergie et équipements communicants ÉPREUVE E2 Étude d un ouvrage SESSION Cette épreuve est composée de 2 parties : - 1 ère partie : un sujet «tronc commun»,

Plus en détail

PARTIE 2 PROJET ELECTRICITE. Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique.

PARTIE 2 PROJET ELECTRICITE. Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique. PARTIE PROJET ELECTRICITE Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique. AVERTISSEMENT Il est rappelé aux candidats qu'ils doivent impérativement utiliser les

Plus en détail

SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES

SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES 1. Présentation SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES Le système d empilage de palettes de la société ERM «Multitec» est un mécanisme didactique qui permet de simuler un système d empilage ou de dépilage de palettes

Plus en détail

ENSIEG. Simulation de dispositifs électromagnétiques par Flux2D. BE3f : Etude d'une machine asynchrone triphasée à cage (Février 2002)

ENSIEG. Simulation de dispositifs électromagnétiques par Flux2D. BE3f : Etude d'une machine asynchrone triphasée à cage (Février 2002) ENSIEG Simulation de dispositifs électromagnétiques par Flux2D BE3f : Etude d'une machine asynchrone triphasée à cage (Février 2002) 1 But de l'étude Il s'agit d'étudier l'influence des paramètres électriques

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE S e s s i o n 2 0 0 8 PHYSIQUE APPLIQUÉE Série : Spécialité : Sciences et Technologies industrielles Génie Électrotechnique Durée de l'épreuve : 4 heures coefficient : 7 L'usage

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. Le stator crée un champ inducteur tournant à la vitesse de synchronisme. La pulsation des courants stator est = p S. Pour que le rotor tourne, il faut qu'il y ait du courant

Plus en détail

Thème : Batteur - Mélangeur

Thème : Batteur - Mélangeur Département Génie Industriel et Maintenance Thème : Batteur - Mélangeur Le sujet comporte : Dossier technique : Mise en situation, documents techniques, extraits de normes ou de catalogues,... Dossier

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Session 2007 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Session 2007 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Session 2007 Série S Sciences de l ingénieur ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 4 Durée de l épreuve : 4 heures Sont autorisés les calculatrices électroniques et le matériel

Plus en détail

Conversion électromécanique. Machine Asynchrone 1 INTRODUCTION, DOMAINES D EMPLOI... 2 2 CONSTITUTION ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT...

Conversion électromécanique. Machine Asynchrone 1 INTRODUCTION, DOMAINES D EMPLOI... 2 2 CONSTITUTION ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT... CI Machines électriques alternatives et leur contrôle Conversion électromécanique Machine Asynchrone 1 INTRODUCTION, DOMAINES D EMLOI... CONSTITUTION ET RINCIE DE FONCTIONNEMENT....1 VUE D ENSEMBLE ECLATEE

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR HYGIENE-PROPRETE-ENVIRONNEMENT. Session 2007 ANALYSE ET TECHNOLOGIE DES SYSTEMES

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR HYGIENE-PROPRETE-ENVIRONNEMENT. Session 2007 ANALYSE ET TECHNOLOGIE DES SYSTEMES BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR HYGIENE-PROPRETE-ENVIRONNEMENT Session 2007 ANALYSE ET TECHNOLOGIE DES SYSTEMES Durée : 5 heures Coefficient : 4 -SUJET- Dès l ouverture du sujet, assurez-vous qu il soit

Plus en détail

Concours d entrée - mai 2012. A remplir par le candidat : Nom :.. Prénom :.. Centre de passage de l examen : N de place :.

Concours d entrée - mai 2012. A remplir par le candidat : Nom :.. Prénom :.. Centre de passage de l examen : N de place :. A remplir par le candidat : Nom : Prénom :.. Centre de passage de l examen : N de place :. Note : Concours filière Technicien Supérieur et er cycle filière Ingénieur Concours nd cycle filière Ingénieur

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE. U41 Instrumentation et Régulation

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE. U41 Instrumentation et Régulation Session 2007 Brevet de Technicien Supérieur CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE U41 Instrumentation et Régulation Durée : 3 heures Coefficient : 4 L utilisation d une calculatrice réglementaire

Plus en détail

Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI

Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI Préambule Une partie des informations suivantes est issue du rapport de jury 2014. On y trouvera notamment les compétences et situations d évaluations

Plus en détail

LES SCIENCES DE L INGENIEUR

LES SCIENCES DE L INGENIEUR LES SCIENCES DE L INGENIEUR Support : Barrière de parking Terminale BUT DE LA SEANCE : Analyser le protocole de communication MODBUS et étudier la modulation de l énergie et ses conséquences sur le système

Plus en détail

Tournez la page S.V.P.

Tournez la page S.V.P. 104 A Tournez la page S.V.P. ETUDE D UN SYSTEME DE TRANCANNAGE Figure 1 : Vue du système de trancannage REDEX A - Cahier des Charges Fonctionnel (Extraits) A.1 - Présentation du problème A.1.1 - Le contexte

Plus en détail

SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI

SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI les bandes SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI propose une gamme complète d appareils industriels,

Plus en détail

1/20 TOURNEZ LA PAGE S.V.P.

1/20 TOURNEZ LA PAGE S.V.P. 1/20 TOURNEZ LA PAGE S.V.P. Les premières automobiles étaient «propulsées» (roues arrière motrices). L efficacité de cette transmission est avérée mais le contrôle du véhicule devient délicat dès que le

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES II

SCIENCES INDUSTRIELLES II SCIENCES INDUSTRIELLES II Étude d un chariot de golf électrique Le chariot de golf électrique est un véhicule permettant de transporter, lors d un parcours de golf, le matériel nécessaire au jeu dont la

Plus en détail

MAINTENANCE INDUSTRIELLE

MAINTENANCE INDUSTRIELLE Brevet de Technicien Supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE Session 0 Génie électrique (Sous épreuve E 5-) Corrigé Ce dossier contient les documents CORRIGÉ à CORRIGÉ 9 Bilan des puissances. Barème : 5 / 60

Plus en détail

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu 15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu Sommaire Exercice MCC01 : machine à courant continu Exercice MCC02 : machine à courant continu à excitation indépendante Exercice

Plus en détail

Séminaire Sciences de l ingénieur

Séminaire Sciences de l ingénieur Séminaire Sciences de l ingénieur Le référentiel Analyser Modéliser Observer un système Modéliser un système Agir sur le système Analyser le besoin Analyser le système Caractériser des écarts Rechercher

Plus en détail

EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS

EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS ANNÉE 2013 EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS CSEA 2013 ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 4 heures Coefficient : 1 - L usage de la calculatrice est autorisé ; - Les exercices sont indépendants

Plus en détail

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones Chapitre 17 Sciences Physiques - BTS Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones 1 Loi de Laplace 1.1 Etude expérimentale Le conducteur est parcouru par un courant continu ; il est placé dans un champ

Plus en détail

Chariot de golf. TP 2 heures

Chariot de golf. TP 2 heures Chariot de golf S si TP 2 heures Noms : Prénoms : Classe : Date : Note : /20 Problématique Pour le confort du golfeur, le chariot doit pouvoir se déplacer à une vitesse allant jusqu à 8km/h. Comment le

Plus en détail

=SOMME.XMY2(B6:B15;C6:C15) =a*a7

=SOMME.XMY2(B6:B15;C6:C15) =a*a7 Cours : Ecel Titre : modélisation dans eel Objectifs : mode d emploi du solveur et des modélisations prédéfinies à l usage des enseignants et des étudiants. 1. Principe de modélisation Niveau : T et TS

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone.

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. Buts du TP : le but de ce TP est l étude du moteur asynchrone triphasé. On étudie la plaque signalétique du moteur, puis on effectue un essai à vide et enfin un essai

Plus en détail

CH12 : Solide en mouvement de translation

CH12 : Solide en mouvement de translation BTS électrotechnique 1 ère année - Sciences physiques appliquées CH12 : Solide en mouvement de translation Motorisation des systèmes Enjeu : Problématique : En tant que technicien supérieur, il vous revient

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL du BREVET

DIPLÔME NATIONAL du BREVET REPÈRE : 15DNBGENPHCG11 DIPLÔME NATIONAL du BREVET Session 2015 PHYSIQUE - CHIMIE Série générale DURÉE : 45min - COEFFICIENT : 1 Ce sujet comporte 9 pages numérotées de 1/9 à 9/9. Le candidat s assurera

Plus en détail

2. Analyse des performances et du comportement.

2. Analyse des performances et du comportement. 2. Analyse des performances et du comportement. Question 2.1: Calculer la valeur du paramètre "délai de démarrage" minimum à programmer dans la machine pour faire coïncider l'arrivée du paquet et l'étiquette

Plus en détail