Workflow Composer. Référence des scripts. Mars

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Workflow Composer. Référence des scripts. Mars 2003. www.lexmark.com"

Transcription

1 Workflow Composer Référence des scripts Mars 2003

2 Edition : Mars 2003 Le paragraphe suivant ne s applique pas aux pays dans lesquels lesdites clauses ne sont pas conformes à la législation en vigueur : LEXMARK INTERNATIONAL, INC., FOURNIT CETTE PUBLICATION «TELLE QUELLE» SANS GARANTIE D AUCUNE SORTE, EXPLICITE OU IMPLICITE, Y COMPRIS, MAIS SANS SE LIMITER AUX GARANTIES IMPLICITES DE QUALITE MARCHANDE ET D ADEQUATION A UN USAGE SPECIFIQUE. Certains Etats n'admettent pas la renonciation aux garanties explicites ou implicites pour certaines transactions ; il se peut donc que cette déclaration ne vous concerne pas. Ce document peut présenter des inexactitudes techniques ou des erreurs de typographie. Des modifications sont périodiquement apportées aux informations qu'elle renferme ; ces modifications seront intégrées dans les éditions ultérieures de la publication. Les produits ou programmes décrits sont susceptibles d'être améliorés ou modifiés à tout moment. Vous pouvez envoyer vos remarques concernant cette publication à Lexmark International, Inc., Department F95/032-2, 740 West New Circle Road, Lexington, Kentucky 40550, Etats-Unis. Au Royaume-Uni et en République d Irlande, adressez vos commentaires à Lexmark International Ltd., Marketing and Services Department, Westhorpe House, Westhorpe, Marlow Bucks SL7 3RQ. Lexmark se réserve le droit d'utiliser ou de diffuser les informations que vous lui fournissez de la manière qui lui semble appropriée sans obligation à votre égard. Vous pouvez vous procurer des exemplaires supplémentaires des publications relatives à ce produit en appelant le Au Royaume-Uni et en République d'irlande, appelez le +44 (0) Dans les autres pays, contactez votre revendeur. Toutes références dans ce document à des produits, programmes ou services n'impliquent nullement que le fabricant s'engage à les rendre disponibles dans tous les pays dans lesquels il est implanté. Toute référence à un produit, programme ou service n'implique pas que seul ce produit, programme ou service peut être utilisé. Tout produit, programme ou service équivalent au niveau fonctionnel ne violant aucun droit de propriété intellectuelle existant peut être utilisé en remplacement. L'évaluation et la vérification du fonctionnement du produit avec d'autres produits, programmes ou services, à l'exception de ceux mentionnés par le fabricant se feront sous la responsabilité de l'utilisateur. Lexmark et Lexmark avec le logo du diamant sont des marques de Lexmark International, Inc., déposées aux Etats- Unis et/ou dans d autres pays. Copyright 2003 Lexmark International, Inc. Tous droits réservés. DROITS DU GOUVERNEMENT AMERICAIN Ce logiciel et la documentation qui l'accompagne, fournis dans le cadre de cet accord de licence, sont des produits commerciaux développés exclusivement à des fins privées.

3 Table des matières Introduction... 1 Nouveautés de la version Codes à barres... 2 Reconnaissance des caractères... 2 Formsets... 2 Paramètres régionaux... 2 Impression... 3 Sollicitation de données de la part des utilisateurs... 3 Autres mises à jour... 3 Workflow Composer... 4 Chapitre 1 : Notions de base...5 Objets... 5 Déclaration de variables... 6 Contrôle du flux... 6 If/Then/Else... 7 Switch/Case... 7 Instructions répétitives... 8 Loop... 8 Repeat... 9 Opérateurs Mathématiques Comparaison Booléens i

4 Autres fonctionnalités Abréger un objet à l aide de «with» Débogage d un script Abandon d un script en cours d exécution Chapitre 2 : Objets type de données...17 Booléen Opérateurs Document Méthodes Opérateurs Entier Méthodes Opérateurs Réel Méthodes Opérateurs Chaîne Méthodes Opérateurs Table Méthodes Chapitre 3 : Objets d aide...39 Tableau de booléens Méthodes Dataset Méthodes Tableau d entiers Méthodes Options d'impression Méthodes Options ii

5 Tableau de réels Méthodes Tableau de s Méthodes Fichier texte Méthodes Chapitre 4 : Objets système...56 Original Usertime Confirmation Local Chapitre 5 : Objets action...64 BarcodeRead (Codes à barres : Lire) BarcodeWrite (Codes à barrres : Ecrire) ConvertImageFormat (Images : Modifier Format) ConvertToDocument (Images : Convertir en Postscript ou PDF [Image]) DatabaseNotes (Groupware : Réceptionner) Actions Domino.Doc DominoDocCheckIn (EDMS : Réceptionner) DominoDocCheckIn (EDMS : Récupérer) Connexion à Domino.Doc Navigation dans une bibliothèque Domino.Doc Exchange ( ) Notes ( ) iii

6 SMTP ( ) Adresses de messagerie électronique Destinataires et expéditeurs FaxByPrinter (Fax) FTPget (FTP : Obtenir) FTPput (FTP : Placer) Actions GroupWise GWMail ( ) GWDiscuss ( ) GWCheckIn (Groupware : Réceptionner) ImageCombine (Images : Combiner dans Document) ImageCrop (Images : Découper) ImageDeskew (Images : Réaligner) ImageInvert (Images : Inverser) ImageMerge (Images : Superposer) ImageRotate (Images : Pivoter) ImageSeparate (Images : Séparer dans document) ImageText (Images : Superposer Texte) ImageToHTML (Images : Convertir en HTML) Types de texte ImageToPDF (Images : Convertir en PDF [Consultable]) Types de texte ImageToRTF (Images : Convertir en RTF) Types de texte ImageToText (Images : Convertir en Texte) Types de texte LaunchExe (Lancer un autre programme) Vérification des valeurs de retour iv

7 MergeForm (Formulaires : Fusionner en PDF) Actions ODBC Introduction ODBCWrite (Base de données ODBC : Ecrire) ODBCRead (Base de données ODBC : Lire) PrintByDriver (Imprimer) PrintForm (Imprimer) Type d'imprimante PrintJob (Imprimer) Confirmation d impression PrintURL (Imprimer) SaveToFile (Enregistrer dans fichier) SharePoint SharePointWrite (EDMS : Réceptionner) SharePointRead (EDMS : Récupérer) Chapitre 6 : Invites Invite de tableau Invite de booléen Invite d entier Invite de message Invite de mot de passe Invite de Annexe A : Référence ODBC Configuration et besoins du logiciel Prise en charge des documents de la base de données Insertion de valeurs dans des colonnes de date v

8 Annexe B : Référence des codes à barres Codabar Code 2 of Code 3 of Code Code EAN EAN ITF Patch PDF UCC UPC-A UPC-E vi

9 Introduction Ce manuel fournit une référence technique pour LDDScript 3.1, le langage de création de script de la suite de produits Lexmark Document Solutions. Il suppose que vous êtes déjà familiarisé avec le langage ; si ce n est pas le cas, consultez d abord le manuel «Script Writing», installé avec ce produit. Le manuel Référence des scripts est organisé de la manière suivante : Chapitre 1, «Notions de base» Présentation succincte des constructions de base de LDDScript. Pour obtenir des exemples détaillés, consultez le manuel «Script Writing». Chapitre 2, «Objets type de données» Informations relatives aux types de données pris en charge. Chapitre 3, «Objets d aide» Informations relatives aux objets utilisés pour exécuter des opérations courantes. Chapitre 4, «Objets système» Informations relatives aux objets qui fournissent les données associées au travail présenté ainsi que les réponses à l utilisateur final. Chapitre 5, «Objets action» Informations relatives aux objets qui traitent effectivement les documents à acheminer, à stocker dans une base de données, à imprimer, etc. Chapitre 6, «Invites» Informations relatives à la syntaxe et aux objets qui invitent l utilisateur à fournir des données. Annexe A, «Référence ODBC» Informations relatives à la mise en interface avec des bases de données à partir d un script. Annexe B, «Références des codes à barres» Informations relatives aux codes à barres pris en charge par LDDScript. 1

10 Nouveautés de la version 3.1 LDDScript 3.1 continue d utiliser la syntaxe et les constructions introduites dans la version 2.0 de Lexmark Document Distributor. La suite qui exploite le langage de script a été étendue aux produits suivants : Lexmark Document Distributor Lexmark Document Producer Lexmark Document Portal Le langage de script est compatible avec ces trois produits et vous permet d automatiser votre flux de travail, créer des formulaires basés sur le serveur et imprimer des formulaires vierges ou précomplétés. Ces produits peuvent fonctionner de manière autonome ou être intégrés pour constituer une solution de document complète. Codes à barres La prise en charge des codes à barres disponibles avec LDDScript a été considérablement étendue pour supporter davantage de types de codes à barres et mieux contrôler ceux qui sont reconnus. Par ailleurs, LDDScript supporte désormais la création de codes à barres, ce qui vous permet d en ajouter à des documents numérisés. L ancienne action ConvertBarcodeToText a été remplacée par les actions BarcodeRead et BarcodeWrite. Reconnaissance des caractères La reconnaissance des caractères disponible avec LDDScript a été considérablement améliorée pour optimiser les résultats de la reconnaissance et mieux respecter la mise en page du document. Les formats proposés incluent HTML et RTF (Rich-Text Format), utilisés par la plupart des traitements de texte, PDF consultable et texte plein. L ancienne action ConvertToText a été remplacée par les actions ImageToHTML, ImageToPDF, ImageToRTF et ImageToText. Formsets Lexmark Document Producer permet d acheminer des flux d impressions ASCII ou RDI vers le Serveur de documents, qui les reçoit. A l aide des actions MergeForm et PrintForm, vous pouvez ensuite fusionner les données avec un formulaire PDF, puis imprimer directement le document obtenu sur une imprimante réseau. D autres actions de LDDScript permettent notamment d archiver ou de télécopier des Formsets qui ont été fusionnés. Des utilisateurs de Document Portal peuvent aussi être invités à saisir des informations, puis imprimer des Formsets préalablement complétés à la main avec les informations appropriées. Paramètres régionaux Pendant l écriture d un script, il peut s avérer souhaitable que l administrateur configure certains de ses paramètres, sans pour autant devoir maîtriser ou modifier le script. Les «Paramètres régionaux» comptent parmi les nouveautés de cette version. Le créateur de script peut définir les paramètres régionaux (tels que les adresses IP de l imprimante, les numéros de télécopieur, les serveurs de messagerie, etc.) et l administrateur peut les modifier dans Server Manager. Le créateur du script ne doit pas connaître les détails techniques de l environnement d exécution de son script et l administrateur ne doit pas se familiariser avec le langage du script. Cette fonction remplace les invites de compilation (#prompt) introduites dans LDDScript

11 Impression Les options de contrôle de travaux relatives à l impression de documents ont été améliorées pour augmenter le nombre d options disponibles avec davantage de types de document. Vous pouvez désormais envoyer des fichiers image au format PDF, TIFF et JPEG directement à des imprimantes équipées de l option ImageQuick en continuant de définir des options de travaux telles que l impression recto verso, l agrafage, etc. Des fichiers texte et des fichiers PostScript peuvent aussi être envoyés directement à n importe quelle imprimante réseau tout en bénéficiant d options de finition supplémentaires. Les anciennes actions PrintIP, PrintASCII, PrintTIF et PrintPDF ont été remplacées par l action PrintJob. Sollicitation de données de la part des utilisateurs Les fonctions qui sollicitent des données de la part des utilisateurs sur un MFP ou une station de travail lorsqu un travail est envoyé ont été complètement remodelées dans cette version. Outre un jeu statique de questions, il est désormais possible de créer un jeu dynamique de questions qui varient en fonction de la connexion de l utilisateur, de sa réponse aux questions précédentes, etc. Cette version permet aussi de vérifier des réponses avant de soumettre un travail ou d extraire une liste des réponses possibles dans une base de données ou autre source, puis de l afficher aux yeux de l utilisateur. Ce nouveau mécanisme permet de créer des scripts flexibles et puissants tout en constituant un moyen plus efficace d automatiser votre flux de travail. Autres mises à jour Cette version inclut aussi les ajouts et améliorations ci-dessous : Tableaux Ajout de tableaux en lecture/écriture (voir stringarray, intarray, realarray, boolarray). ConvertImageFormat Nouveau support permettant de convertir un format PDF en d autres formats image, tels que TIFF ou JPEG. Documents Nouveau support permettant de créer des fichiers temporaires qui sont automatiquement supprimés après l exécution du script. ImageMerge Nouveau support permettant de spécifier des emplacements génériques (Haut gauche, par exemple) plutôt que des coordonnées de pixels. Lotus Notes Prise en charge de Notes et DatabaseNotes pour des fichiers ID avec mots de passe. Cartes Nouveau support permettant de créer une carte -à- SaveToFile Nouveau support permettant de créer un répertoire lorsqu il n existe pas. Chaînes Nouveau support permettant d effectuer des recherches/remplacements dans une. 3

12 Workflow Composer Outre les ajouts et améliorations du langage de script, cette version met aussi à jour les applications de l utilisateur final. L ancien Document Server Admin a été remplacé par Server Manager et Workflow Composer. Server Manager sert à gérer les Serveurs de document, les MFP et les scripts. Workflow Composer, par contre, permet d écrire et de gérer les scripts. La nouvelle application Workflow Composer inclut les fonctionnalités suivantes : Dates d expiration Arrête l exécution de scripts au-delà d une date spécifique. Aide en ligne L amélioration de l aide permet d accéder rapidement à la Référence des scripts. Mots de passe Vous pouvez désormais associer des mots de passe à des scripts pour empêcher toute modification non autorisée. Remplissages rapides Enregistrez et réutilisez rapidement des actions ou des opérations courantes dans des scripts. Assistant Script L amélioration de l interface permet de créer plus rapidement des scripts. Mise en évidence de la syntaxe Des couleurs distinctes peuvent être affectées aux mots clés et aux s pour les identifier rapidement pendant l écriture de scripts. Pour plus d informations sur l utilisation de Workflow Composer, consultez l aide en ligne qui l accompagne. 4

13 1 Notions de base Objets Un objet est un bloc de construction élémentaire de LDDScript qui contient des propriétés et des méthodes. Une propriété est un des objets type de données de base tel qu une ou un entier. Différentes valeurs peuvent lui être affectées pour influencer le fonctionnement d un objet. Une méthode est une fonction destinée à agir sur les données. Une méthode peut avoir des paramètres et peut retourner une valeur. Les paramètres et les valeurs de retour sont des objets type de données ou des objets d aide. La notation à point est utilisée pour accéder aux propriétés et aux méthodes d un objet. Pour définir la valeur d une propriété : ObjectName.propertyName = valeur Pour appeler une méthode : ObjectName.MethodName() ObjectName.MethodName(param1, param2) returnvalue = ObjectName.MethodName(param1) LDDScript prend en charge cinq types d objet : Type de données Objets les plus élémentaires ; toutes les propriétés et la plupart des variables sont de ce type. Aide Fournit un moyen aisé d exécuter certains opérations courantes. Système Ne traite pas les documents ; cet objet sert à rassembler les entrées et fournit la réaction de l utilisateur. Action Traite des documents ; exécute l archivage, l acheminement, la distribution, etc. Les autres chapitres de ce manuel fournissent une référence aux objets de chaque type. 5

14 Déclaration de variables Toutes les variables doivent être déclarées avant de pouvoir être utilisées. Il est toutefois impossible de déclarer des variables dans un bloc «with» ainsi que dans des blocs logiques tels que if/then ou loop. Vous déclarez une variable en spécifiant son type d objet et son nom. Par exemple : string text int num Pour affecter un nom à vos variables, vous devez respecter certaines règles : Le nom doit être constitué de lettres, chiffres et traits de soulignement. Le premier caractère du nom doit être une lettre. Ce nom doit être unique au sein du script. Les noms ne différencient pas les majuscules des minuscules, ce qui signifie que «Nom», «NOM» et «nom» sont considérés comme un même nom de variable. Le nom ne peut pas être un mot réservé (c est-à-dire un mot qui possède une signification particulière pour le compilateur de scripts). Contrôle du flux Pour contrôler l exécution des instructions du script, une certaine logique de contrôle de flux est nécessaire. Les instructions du script peuvent être exécutées de trois façons : successivement, sélectivement ou répétitivement. Lorsqu aucune logique de contrôle du flux n est utilisée, les instructions sont exécutées dans l ordre du script. Pour exécuter certaines instructions du script de manière sélective, vous pouvez utiliser des instructions if/then/else ou switch/case. Pour répéter l exécution des instructions de script, utilisez les instructions loop et repeat. Ces instructions de contrôle de flux sont décrites ci-dessous. 6

15 If/Then/Else Le type de contrôle de flux le plus courant est celui qui exécute une instruction quand une condition déterminée est vraie. Cette aptitude est mise en oeuvre sur le Serveur de documents à l aide de la structure if/then/else. Le format de base est le suivant : if (bool expression) then statement1 statementn endif statement1 à statementn ne sont exécutés que si l expression booléenne entre parenthèses a la valeur TRUE. Dans certains cas, il faut aussi évaluer un ensemble d instructions si une condition a la valeur TRUE et un autre si la valeur est FALSE. La structure else est utilisée à cette fin : if (bool expression) then statementa statementc else statementx statementz endif statementa à statementc sont exécutés si l expression booléenne entre parenthèses a la valeur TRUE ; sinon, statementx à statementz sont exécutés. Switch/Case Il arrive parfois que vous souhaitiez vérifier plus d une condition. A cette, fin, utilisez plusieurs instructions If/Then. L instruction Switch/Case fournit un moyen aisé de réaliser plusieurs comparaisons : Integer switch String switch switch (intvar) switch (stringvar) case intval1 case "stringval1" statementa statementa statementb statementb case intval2 case "stringval2" statementc statementc statementd statementd default default statemente statemente statementf statementf endswitch endswitch L instruction Switch/Case accepte des valeurs d entier ou de. Selon la valeur de la variable, le bloc case correspondant à cette valeur est exécuté. Chaque bloc case peut contenir plusieurs instructions, mais un bloc case seulement est exécuté. Si la valeur de la variable switch ne correspond à aucun case, le bloc par défaut est exécuté. Le bloc par défaut n est pas requis. Néanmoins, s il est utilisé, il doit être le dernier bloc. 7

16 Exemple d instruction Switch Les imprimantes multifonctions (MFP) possèdent une fonction de comptabilisation des travaux. Quand cette fonction est activée, les utilisateurs doivent spécifier un numéro de compte pour pouvoir accéder à un profil. Dans cet exemple, les utilisateurs spécifient un numéro de département pour utiliser des profils. Ce script d exemple exécute une instruction Switch/Case pour vérifier le numéro de département. string CustomSubject // Utilise le numéro de compte sous forme d entier int DeptNumber = original.useracct.asint() switch (DeptNumber) case 35 CustomSubject = "Document des ressources humaines" case 41 CustomSubject = "Document du département juridique" case 15 CustomSubject = "Document du département d expédition" default CustomSubject = "Document de la société FooBar" endswitch with lire SVP.".CharacterSet=LDD_SMTPCHARSET_US.Attachments=original.document.Go() endwith Instructions répétitives Chaque instruction d un script n est exécutée qu une seule fois. Les instructions repeat et loop vous permettent toutefois d exécuter à plusieurs reprises le même bloc d instructions. Loop Pour répéter un jeu d instructions à une fréquence déterminée, utilisez l instruction loop. Syntaxe : loop (intcounter from istart to ifinish) statement1 statementn endloop où : intcounter est une variable d entier déclarée précédemment ; istart est une valeur d entier à affecter à intvar au démarrage de l instruction loop ; ifinish est une valeur d entier qui correspond au maximum pour intvar. 8

17 En utilisant une variable d entier comme compteur, l instruction loop est répétée à la fréquence spécifiée dans l information istart/ifinish. Vous pouvez inclure dans le bloc loop autant d instructions que vous le souhaitez. Le bloc loop se termine avec l instruction endloop. L instruction loop commence avec la variable du compteur à laquelle est affectée la valeur indiquée par istart. A chaque exécution de loop, la valeur du compteur augmente d une unité (1). Les répétitions se poursuivent jusqu à ce que la valeur du compteur devienne supérieure à celle de ifinish. Ainsi, une instruction loop de 1 à 10 est répétée jusqu à ce que le compteur prenne la valeur 11. La valeur de istart doit être inférieure à celle de ifinish. La variable d entier affectée au compteur doit être déclarée avant de pouvoir être utilisée dans l instruction loop. Exemple : Envoi par courrier électronique du document numérisé à l origine à dix représentants du service clientèle. Dans ce script, les propriétés SMTP communes sont définies avant d envoyer les messages électroniques dans l instruction Loop. string Add int LoopCount // Configure les propriétés communes des messages électroniques. with SMTP.Subject="Réclamation examiner cette réclamation".attachments=original.document.characterset=ldd_smtpcharset_us endwith loop (LoopCount from 1 to 10) SMTP.To="CustRep" + LoopCount.AsString() + SMTP.Go() endloop Repeat L instruction repeat permet d exécuter indéfiniment un bloc d instructions, jusqu à ce qu une expression prenne la valeur True. repeat (until bool expression) statement1 statementn endrepeat L instruction repeat exécute le bloc d instructions jusqu à ce que l expression booléenne prenne la valeur TRUE. Vous pouvez inclure dans le bloc loop autant d instructions que vous le souhaitez. Le bloc loop doit se terminer par l instruction endrepeat. Si la valeur initiale de l expression booléenne est true, loop n est pas exécuté. 9

18 Exemple : Ce script utilise la reconnaissance optique des caractères (OCR) pour vérifier la confidentialité des documents numérisés par des utilisateurs finaux. Si le document est confidentiel, il n est pas envoyé par courrier électronique. L image numérisée est enregistrée dans un fichier et un message d avertissement est transmis à l utilisateur qui a numérisé le document confidentiel. with ImageToText.input=original.document.TextType=LDD_TEXTTYPE_NORMAL.Language=LDD_LANG_ENGLISH.AllPages=TRUE.Go() endwith textfile tf string OneLine, Submitter // Ouvre les résultats de l action OCR tf.open(imagetotext.output) bool bconfdoc = FALSE int icount, iend icount =1 iend = tf.getnumberlines() Submitter = original.username+ // Recherche le mot Confidentiel dans chaque ligne repeat (until (bconfdoc OR (icount>=iend))) OneLine = tf.readline() if (OneLine.Contains("Confidentiel")) then bconfdoc = TRUE endif Count.Add(1) endrepeat 10

19 // Enregistre le document s il est confidentiel et envoie un message d avertissement if (bconfdoc) then with SaveToFile.input=original.document.Path="c:\ebc.txt".AppendTimestamp=TRUE.Overwrite=FALSE.Go() endwith with SMTP.Server="mail.server.com".To= électronique non valide rejeté".message="un document confidentiel ne peut pas être transmis par courrier électronique".characterset=ldd_smtpcharset_us.go() endwith else with numérisé".message="voici le document demandé".characterset=ldd_smtpcharset_us.attachments=original.document.go() endwith endif 11

20 Opérateurs Mathématiques Ces opérateurs permettent de définir ou de modifier la valeur d une variable ou d une propriété. Opérateur Symbole Addition + Pour les objets entier et réel, cet opérateur additionne les nombres de part et d autre du signe «+» et retourne la nouvelle valeur. Pour les objets, l effet produit par cet opérateur est similaire à celui de la méthode de concaténation. Il ajoute la de droite à celle de gauche et retourne la nouvelle. Pour les objets document, il ajoute le document de droite à celui de gauche et retourne le nouveau document. Dans tous les cas, les variables de part et d autre demeurent inchangées. Soustraction - Pour les objets entier et réel, cet opérateur soustrait le nombre de droite de celui de gauche et retourne la nouvelle valeur. Dans tous les cas, les variables de part et d autre demeurent inchangées. Cet opérateur n est pas valide avec les autres types d objet. Multiplication * Pour les objets entier et réel, cet opérateur multiplie les nombres de part et d autre du signe «*» et retourne la nouvelle valeur. Dans tous les cas, les variables de part et d autre demeurent inchangées. Cet opérateur n est pas valide avec les autres types d objet. Division \ Pour les objets entier et réel, cet opérateur divise le nombre de gauche par celui de droite et retourne la nouvelle valeur. Dans tous les cas, les variables de part et d autre demeurent inchangées. Cet opérateur n est pas valide avec les autres types d objet. Modulo % Pour les objets entier et réel, cet opérateur divise le nombre de gauche par celui de droite et retourne le reste. Dans tous les cas, les variables de part et d autre demeurent inchangées. Cet opérateur n est pas valide avec les autres types d objet. 5/2, par exemple, retourne 1, puisque 5 divisé par 2 donne 2 avec un reste de 1. 12

21 Comparaison Ces opérateurs permettent de comparer les valeurs de variables ou de propriétés de même type. Le résultat de la comparaison est une valeur booléenne (TRUE ou FALSE). Tous les symboles disponibles avec un opérateur peuvent être utilisés. Opérateur Symboles Inférieur à <, LT Pour les entiers et les réels, retourne TRUE si la valeur de gauche est inférieure à celle de droite. Pour les s, retourne TRUE si la valeur de gauche vient avant celle de droite dans l ordre alphabétique (casse incluse). Sinon, l opérateur retourne la valeur FALSE. Supérieur à >, GT Pour les entiers et les réels, retourne TRUE si la valeur de gauche est supérieure à celle de droite. Pour les s, retourne TRUE si la valeur de gauche vient après celle de droite dans l ordre alphabétique (casse incluse). Sinon, l opérateur retourne la valeur FALSE. Inférieur ou égal à <=, LE Pour les entiers et les réels, retourne TRUE si la valeur de gauche est inférieure ou égale à celle de droite. Pour les s, retourne TRUE si la valeur de gauche vient avant celle de droite dans l ordre alphabétique ou si les deux valeurs sont identiques (casse incluse). Sinon, l opérateur retourne la valeur FALSE. Supérieur ou égal à >=, GE Pour les entiers et les réels, retourne TRUE si la valeur de gauche est supérieure ou égale à celle de droite. Pour les s, retourne TRUE si la valeur de gauche vient après celle de droite dans l ordre alphabétique ou si les deux valeurs sont identiques (casse incluse). Sinon, l opérateur retourne la valeur FALSE. Egal à ==, EQ (double signe égal) Pour les entiers et les réels, retourne TRUE si la valeur de gauche est égale à celle de droite. Pour les s, retourne TRUE si la valeur de gauche est identique en tous points (casse incluse) à celle de droite. Sinon, l opérateur retourne la valeur FALSE. Différent de!=, <>, NE Pour les entiers et les réels, retourne TRUE si la valeur de gauche est différente de celle de droite. Pour les s, retourne TRUE si la valeur de gauche n est pas identique en tous points (casse incluse) à celle de droite. Sinon, l opérateur retourne la valeur FALSE. 13

22 Booléens Ces opérateurs permettent de construire des expression booléennes complexes. Chaque valeur de part et d autre de l opérateur doit être une valeur booléenne. Le résultat de l opérateur booléen est une valeur booléenne (TRUE ou FALSE). Tous les symboles disponibles avec un opérateur peuvent être utilisés. Opérateur Symboles Et &, &&, AND Applique AND à deux valeurs booléennes pour obtenir le résultat booléen final. Ou,, OR Applique OR à deux valeurs booléennes pour obtenir le résultat booléen final. Non!, NOT Applique NOT à deux valeurs booléennes pour obtenir le résultat booléen final. Le tableau ci-dessous donne les résultats des méthodes AND et OR avec : bool1 AND bool2 bool1 OR bool2 bool 1 bool2 AND OR FALSE FALSE FALSE FALSE FALSE TRUE FALSE TRUE TRUE FALSE FALSE TRUE TRUE TRUE TRUE TRUE Le tableau ci-dessous donne les résultats des méthodes NOT avec : NOT bool1 bool 1 TRUE FALSE NOT FALSE TRUE 14

23 Autres fonctionnalités Abréger un objet à l aide de «with» Quand un code de section fonctionne avec le même objet, il peut s avérer fastidieux de taper continuellement le même nom d objet. Vous pouvez éviter cela en utilisant l instruction with. Son format général est le suivant : with objectname.property = value.property = value.method() endwith Vous déclarez d abord le nom de l objet à utiliser dans l instruction with, puis vous pouvez faire référence à n importe quelle propriété ou méthode de cet objet en spécifiant seulement le «point» suivi du nom de la propriété ou de la méthode. Cette procédure est le plus fréquemment utilisée avec les objets action. Débogage d un script Pendant l exécution d un script, les objets action peuvent consigner des messages d erreur et d avertissement dans le journal. Vous pouvez aussi écrire vos propres messages dans ce journal pour faciliter le débogage de votre script. Vous souhaiterez peut-être connaître la valeur d une variable ou la valeur de retour d une méthode, par exemple. A cette fin, consignez votre message dans le journal à l aide de l instruction «debug». debug (msg) msg peut être une variable de, une entre guillemets ou une expression numérique. Voici quelques exemples : int index= 3 string ErrorMsg = "Echec de l impression" debug (index) debug (ErrorMsg) debug ("Travail reçu de " + original.username) Chacun de ces exemples consigne un message dans le journal du serveur. 15

Guide de configuration des messages d'alerte et des destinations de numérisation X500 Series

Guide de configuration des messages d'alerte et des destinations de numérisation X500 Series Guide de configuration des messages d'alerte et des destinations de numérisation X500 Series www.lexmark.com juillet 2007 Lexmark et Lexmark accompagné du logo en forme de diamant sont des marques de Lexmark

Plus en détail

Vue d'ensemble de Document Distributor

Vue d'ensemble de Document Distributor Pour afficher ou télécharger cette publication ou d'autres publications Lexmark Document Solutions, cliquez ici. Vue d'ensemble de Document Distributor Le logiciel Lexmark Document Distributor fournit

Plus en détail

Document Distributor. Exemples de scripts. www.lexmark.com. Octobre 2004

Document Distributor. Exemples de scripts. www.lexmark.com. Octobre 2004 Document Distributor Exemples de scripts Pour afficher ou télécharger cette publication ou d'autres publications Lexmark Document Solutions, cliquez ici. Octobre 2004 www.lexmark.com Edition : Octobre

Plus en détail

Logiciel Statistique : SPSS

Logiciel Statistique : SPSS Faculté des Sciences Économiques et de Gestion de Tunis Logiciel Statistique : SPSS Notes du cours pour les étudiants du Master Recherche en Marketing, Management & Finance Dr. Jalila ATTAFI 2011-2012

Plus en détail

HP Capture and Route (HP CR) Guide d utilisation

HP Capture and Route (HP CR) Guide d utilisation HP Capture and Route (HP CR) Guide d utilisation HP Capture and Route (HP CR) Guide d utilisation Édition : Septembre 2012 ii Informations légales Copyright 2012 Hewlett-Packard Development Company, L.P.

Plus en détail

Introduction à l algorithmique et à la programmation 2013-2014. Cyril Nicaud Cyril.Nicaud@univ-mlv.fr. Cours 1 / 5

Introduction à l algorithmique et à la programmation 2013-2014. Cyril Nicaud Cyril.Nicaud@univ-mlv.fr. Cours 1 / 5 Introduction à l algorithmique et à la programmation IUT 1ère année 2013-2014 Cyril Nicaud Cyril.Nicaud@univ-mlv.fr Cours 1 / 5 Déroulement du cours Organisation : 5 séances de 2h de cours 10 séances de

Plus en détail

AccuRead OCR. Guide de l'administrateur

AccuRead OCR. Guide de l'administrateur AccuRead OCR Guide de l'administrateur Avril 2015 www.lexmark.com Contenu 2 Contenu Aperçu...3 Applications prises en charge...3 Formats et langues pris en charge...4 Performances de l'ocr...4 Exemples

Plus en détail

Tableaux (introduction) et types de base

Tableaux (introduction) et types de base Tableaux (introduction) et types de base A. Motivation..................................................... 4 B. Les tableaux.................................................... 5 C. Construction des tableaux.......................................

Plus en détail

Manuel COMMENCE. Connect For Email

Manuel COMMENCE. Connect For Email Manuel COMMENCE Connect For Email Sommaire SOMMAIRE 2 CHAPITRE 1 : INTRODUCTION 4 A QUOI ÇA SERT? 4 CHAPITRE 2 : PRISE EN MAIN 5 MINIMUM REQUIS POUR EXÉCUTER CONNECT FOR EMAIL 5 CE QUE GÉNÈRE L INSTALLATION

Plus en détail

xkcd Le langage Python La GUI tkinter Christian Nguyen Département d informatique Université de Toulon et du Var 2012-2013

xkcd Le langage Python La GUI tkinter Christian Nguyen Département d informatique Université de Toulon et du Var 2012-2013 La GUI tkinter Département d informatique Université de Toulon et du Var 2012-2013 Présentation Python est né en 1990, son concepteur est De Guido Van Rossum(Pays Bas). Il présente les caractéristiques

Plus en détail

Version 1.0 Octobre 2013 702P02289. Xerox App Studio Guide pratique Sous-compte client et Guide de dépannage

Version 1.0 Octobre 2013 702P02289. Xerox App Studio Guide pratique Sous-compte client et Guide de dépannage Version 1.0 Octobre 2013 702P02289 Guide pratique Sous-compte client et Guide de dépannage 2012, 2013 Xerox Corporation. Tous droits réservés. Xerox, Xerox et le Dessin, ConnectKey, Extensible Interface

Plus en détail

TP 1. Prise en main du langage Python

TP 1. Prise en main du langage Python TP. Prise en main du langage Python Cette année nous travaillerons avec le langage Python version 3. ; nous utiliserons l environnement de développement IDLE. Étape 0. Dans votre espace personnel, créer

Plus en détail

Le langage PHP. Walid Belkhir Université de Provence belkhir@cmi.univ-mrs.fr http://www.lif.univ-mrs.fr/ belkhir/

Le langage PHP. Walid Belkhir Université de Provence belkhir@cmi.univ-mrs.fr http://www.lif.univ-mrs.fr/ belkhir/ Le langage PHP Walid Belkhir Université de Provence belkhir@cmi.univ-mrs.fr http://www.lif.univ-mrs.fr/ belkhir/ 1 / 38 Plan 1 Introduction au langage PHP 2 2 / 38 Qu est ce que PHP? langage interprété

Plus en détail

S. Laporte C# mode console DAIGL TS1

S. Laporte C# mode console DAIGL TS1 Bases du langage C# I. C# en mode console (mode texte) Avantages par rapport au mode graphique (Application Windows): - C'est un mode plus proche de l'approche algorithmique (pas de notions de composants,

Plus en détail

Sommaire. Partie A VBA pour WORD et EXCEL 21. 1 Découvrir l éditeur VBA 23

Sommaire. Partie A VBA pour WORD et EXCEL 21. 1 Découvrir l éditeur VBA 23 Partie A VBA pour WORD et EXCEL 21 1 Découvrir l éditeur VBA 23 1.1 Enregistrer une macro... 25 Enregistrer une macro Excel... 26 Enregistrer une macro Word... 35 1.2 Accéder à l éditeur VBA... 40 Examiner

Plus en détail

PHP. virginie.sans@irisa.fr http://perso.univ-rennes1.fr/virginie.sans/pwb. Internet et HTML

PHP. virginie.sans@irisa.fr http://perso.univ-rennes1.fr/virginie.sans/pwb. Internet et HTML PHP virginie.sans@irisa.fr http://perso.univ-rennes1.fr/virginie.sans/ BUR Internet et HTML PHP, qu'est-ce que c'est? Un langage pour la programmation du serveur Permet d'inclure des parties programmées

Plus en détail

Eléments de syntaxe du langage Java

Eléments de syntaxe du langage Java c jan. 2014, v3.0 Java Eléments de syntaxe du langage Java Sébastien Jean Le but de ce document est de présenter es éléments de syntaxe du langage Java : les types primitifs, les opérateurs arithmétiques

Plus en détail

Options des imprimantes multifonction MX4500, X7500

Options des imprimantes multifonction MX4500, X7500 Options des imprimantes multifonction MX4500, X7500 Guide de l'utilisateur Octobre 2002 www.lexmark.com Edition : Octobre 2002 Le paragraphe suivant ne s'applique pas aux pays dans lesquels lesdites clauses

Plus en détail

Macros et langage VBA Apprendre à programmer sous Excel (3ième édition)

Macros et langage VBA Apprendre à programmer sous Excel (3ième édition) Introduction A. Introduction 15 B. À qui s'adresse ce livre? 15 C. Qu est-ce qu une macro? 15 D. Quel intérêt de faire des macros? 16 E. Contenu de ce livre 16 L'éditeur de Visual Basic A. Introduction

Plus en détail

TP Compilation Analyse lexicale

TP Compilation Analyse lexicale TP Compilation Analyse lexicale Eric Ramat ramat@lisic.univ-littoral.fr 9 mai 2014 Durée : 6 heures 1 Introduction Le but de cet TP est de vous donner les bases nécessaires afin de pouvoir écrire votre

Plus en détail

IP Office Installation & Administration IMS

IP Office Installation & Administration IMS IP Office Installation & Administration IMS 40DHB0002FRCM Version 1 (20/11/2001) Contenu Contenu Integrated Messaging System...3 Aperçu d IMS...3 Limites du système...4 Configuration du système...5 Installation

Plus en détail

II. EXCEL/QUERY ET SQL

II. EXCEL/QUERY ET SQL I. AU TRAVAIL, SQL! 1. Qu est-ce que SQL?... 19 2. SQL est un indépendant... 19 3. Comment est structuré le SQL?... 20 4. Base, table et champ... 21 5. Quelle est la syntaxe générale des instructions SQL?...

Plus en détail

Projet de Programmation Fonctionnelle

Projet de Programmation Fonctionnelle Projet de Programmation Fonctionnelle L objectif de ce projet est de concevoir, en Objective Caml, un évaluateur pour le langage mini-ml (un sous ensemble du langage Objective Caml). Votre programme devra

Plus en détail

Programmation VBA. Identificateurs. Types de base. Déclaration d une variable. Commentaires. Activer l onglet Développeur (Excel)

Programmation VBA. Identificateurs. Types de base. Déclaration d une variable. Commentaires. Activer l onglet Développeur (Excel) Activer l onglet Développeur (Excel) Programmation VBA Michel Reid Cliquez sur le bouton Office (coin supérieur gauche) Cliquez sur le bouton Options Excel Dans la section Standard, cochez la case Afficher

Plus en détail

Fiery Print Server. Impression de données variables

Fiery Print Server. Impression de données variables Fiery Print Server Impression de données variables 2010 Electronics for Imaging, Inc. Les Informations juridiques rédigées pour ce produit s appliquent au contenu du présent document. 45087221 19 janvier

Plus en détail

Impression mobile. Guide de l'utilisateur

Impression mobile. Guide de l'utilisateur Impression mobile Guide de l'utilisateur Novembre 2014 www.lexmark.com Contenu 2 Contenu Aperçu...4 Application Impression mobile Lexmark...5 Mise en route...5 Configuration requise...5 Installation de

Plus en détail

MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE

MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE ou comment envoyer un e-mail 2 SOMMAIRE Applications et services 4 Webmail 5 Outlook 2013 6 Interfaces 7 Backstage 15 Rubans 18 Courrier Configuration 20 Courrier Fonctionnalités

Plus en détail

Création et utilisation de formulaire pdf

Création et utilisation de formulaire pdf Création et utilisation de formulaire pdf Grâce à Adobe Acrobat, il est plus facile de créer, de remplir et d envoyer des formulaires électroniques PDF. Vous pouvez concevoir et créer un formulaire complètement

Plus en détail

PHP. Introduction à la programmation web serveur. Université Nice Sophia-Antipolis. Découverte et pratique avec PHP. Fabien Givors

PHP. Introduction à la programmation web serveur. Université Nice Sophia-Antipolis. Découverte et pratique avec PHP. Fabien Givors Introduction à la programmation web serveur Découverte et pratique avec PHP Fabien Givors d après les cours de Philippe Renevier Gonin Université Nice Sophia-Antipolis Année universitaire 2014-2015 PHP

Plus en détail

1 Valeur d une expression

1 Valeur d une expression PCSI Informatique: Cours2 1 VALEUR D UNE EXPRESSION Expressions et variables en informatique 1 Valeur d une expression Expression : suite de caractères qui a un sens pour la machine Valeur d une expression

Plus en détail

P700 Series Photo Jetprinter

P700 Series Photo Jetprinter P700 Series Photo Jetprinter Guide Photo Mars 2003 www.lexmark.com Edition : Mars 2003 Le paragraphe suivant ne s applique pas aux pays dans lesquels lesdites clauses ne sont pas conformes à la législation

Plus en détail

Les applications embarquées Lexmark

Les applications embarquées Lexmark Les applications embarquées Lexmark Exploitez tout le potentiel de vos équipements avec les solutions Lexmark Les applications Lexmark ont été conçues pour permettre aux entreprises d enregistrer les,

Plus en détail

LIVRE BLANC ZEDOC NET SOLUTION V2

LIVRE BLANC ZEDOC NET SOLUTION V2 LIVRE BLANC ZEDOC NET SOLUTION V2 Solution logicielle prête à l emploi pour la numérisation, l indexation et la recherche en Texte Intégral de documents en mode Intra/Internet. Cette solution est composée

Plus en détail

Sage 100 CRM - Guide de l Import Plus Version 8. Mise à jour : 2015 version 8

Sage 100 CRM - Guide de l Import Plus Version 8. Mise à jour : 2015 version 8 Sage 100 CRM - Guide de l Import Plus Version 8 Mise à jour : 2015 version 8 Composition du progiciel Votre progiciel est composé d un boîtier de rangement comprenant : le cédérom sur lequel est enregistré

Plus en détail

Envoyez un courrier unitaire

Envoyez un courrier unitaire Création du courrier Téléchargez depuis le site www.asterion.fr/clicdoc, le modèle de courrier Clic doc. Il détermine la position des marges minimum requises (1cm), bloc adresse, zones techniques. Créez

Plus en détail

Les applications Lexmark

Les applications Lexmark Les applications Lexmark Aidez vos clients à exploiter tout le potentiel de leurs équipements avec les solutions Lexmark Les applications Lexmark ont été conçues pour permettre aux entreprises d enregistrer

Plus en détail

AUTOMATISER SES TÂCHES AVEC LES MACROS

AUTOMATISER SES TÂCHES AVEC LES MACROS AUTOMATISER SES TÂCHES AVEC LES MACROS U ne macro est un ensemble de commandes qui s exécute autant de fois que nécessaire simplement en les appelant par son nom. Les macros permettent d automatiser les

Plus en détail

Table des matières L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP. Les échanges de données entre SAS et JMP, en mode déconnecté. Dans JMP

Table des matières L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP. Les échanges de données entre SAS et JMP, en mode déconnecté. Dans JMP L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP Quelles sont les techniques possibles pour intégrer SAS avec JMP? Comment échanger des données entre SAS et JMP? Comment connecter JMP à SAS? Quels sont les apports d une

Plus en détail

Programmation en Python - Cours 2 : Premiers programmes. MPSI - Lycée Thiers

Programmation en Python - Cours 2 : Premiers programmes. MPSI - Lycée Thiers Programmation en Python - Cours 2 : Premiers programmes Diverses utilisations de python Utilisation en mode interactif Ecriture d un programme python Utilisation en mode interactif Ecriture d un programme

Plus en détail

Programmation en VBA

Programmation en VBA Programmation en VBA Présentation de Visual Basic Visual Basic : Basic : dérivé du langage Basic (Biginner s All purpose Symbolic Instruction Code) des années 60 Visual : dessin et aperçu de l interface

Plus en détail

CONFIGURATION D ADOBE DIGITAL ENTERPRISE PLATFORM DOCUMENT SERVICES - CONNECTOR FOR MICROSOFT SHAREPOINT 10.0

CONFIGURATION D ADOBE DIGITAL ENTERPRISE PLATFORM DOCUMENT SERVICES - CONNECTOR FOR MICROSOFT SHAREPOINT 10.0 CONFIGURATION D ADOBE DIGITAL ENTERPRISE PLATFORM DOCUMENT SERVICES - CONNECTOR FOR MICROSOFT SHAREPOINT 10.0 Informations juridiques Informations juridiques Pour les informations juridiques, voir http://help.adobe.com/fr_fr/legalnotices/index.html.

Plus en détail

Nota Bene module Professeur version 2011 pour Windows 2000 et supérieur. Manuel d utilisation Nota Bene Module Professeur

Nota Bene module Professeur version 2011 pour Windows 2000 et supérieur. Manuel d utilisation Nota Bene Module Professeur Nota Bene module Professeur version 2011 pour Windows 2000 et supérieur Manuel d utilisation Nota Bene Module Professeur Edition du 28/06/2011 1 Table des matières I. Préambule... 4 II. Chapitre 1 Nota

Plus en détail

Formation Python. Sandra Dèrozier & Franck Samson 29 Mars 2013

Formation Python. Sandra Dèrozier & Franck Samson 29 Mars 2013 Formation Python Sandra Dèrozier & Franck Samson 29 Mars 2013 Programme Présentation de Python Présentation d Eclipse Caractéristiques d un programme Python Variables Python Structures de contrôle et Boucles

Plus en détail

Langage C. Chapitre 2. 2.1 Le langage C, un langage non interprété. 2.1.1 L écriture du programme. 2.1.2 La compilation

Langage C. Chapitre 2. 2.1 Le langage C, un langage non interprété. 2.1.1 L écriture du programme. 2.1.2 La compilation Chapitre 2 Langage C 2.1 Le langage C, un langage non interprété Le C est un langage de programmation comme il en existe beaucoup d autres (C++, Fortran, Python, Matlab, IDL, ADA...). Il existe deux grandes

Plus en détail

Nota Bene module Professeur version 11. pour Windows 98 et supérieur. Manuel d utilisation. Edition du 18-04-06

Nota Bene module Professeur version 11. pour Windows 98 et supérieur. Manuel d utilisation. Edition du 18-04-06 Nota Bene module Professeur version 11 pour Windows 98 et supérieur Manuel d utilisation Edition du 18-04-06 Table des matières Chapitre 1 Nota Bene module Professeur...4 I. Installation de Nota Bene module

Plus en détail

Vue d'ensemble de Document Portal

Vue d'ensemble de Document Portal Pour afficher ou télécharger cette publication ou d'autres publications Lexmark Document Solutions, cliquez ici. Vue d'ensemble de Document Portal Lexmark Document Portal est une solution logicielle qui

Plus en détail

Premier programme VBA : syntaxe, édition, compilation

Premier programme VBA : syntaxe, édition, compilation 1 Premier programme VBA : syntaxe, édition, compilation Le langage VBA (Visual Basic for Applications) permet de concevoir des programmes selon une syntaxe qui lui est propre, puis d éditer et d exécuter

Plus en détail

Introduction à MATLAB R

Introduction à MATLAB R Introduction à MATLAB R Romain Tavenard 10 septembre 2009 MATLAB R est un environnement de calcul numérique propriétaire orienté vers le calcul matriciel. Il se compose d un langage de programmation, d

Plus en détail

HighPush. document 3.0 18/06/2009 Révision pour version 3.0 2.0 20/11/2008 Revision pour la 2.0 1.0 01/10/2008 Documentation initiale.

HighPush. document 3.0 18/06/2009 Révision pour version 3.0 2.0 20/11/2008 Revision pour la 2.0 1.0 01/10/2008 Documentation initiale. Version du Date document 3.0 18/06/2009 Révision pour version 3.0 2.0 20/11/2008 Revision pour la 2.0 1.0 01/10/2008 Documentation initiale Commentaires 1 Table des matières 1 Introduction / Identification...

Plus en détail

FORMATION VB.NET Visual Studio 2008

FORMATION VB.NET Visual Studio 2008 FORMATION VB.NET Visual Studio 2008 Livret 1 Introduction à Visuàl Studio Thierry TILLIER http://www.coursdinfo.fr Ce support de cours est réservé à un usage personnel. Toute utilisation et diffusion dans

Plus en détail

Notion de portée locale (1)

Notion de portée locale (1) Notion de portée locale (1) Les notions de portée locale v.s. globale définies pour les blocs sont également valides dans le cadre des fonctions 1. Comme dans le cas des blocs, la portée permet de résoudre

Plus en détail

Créer et partager des fichiers

Créer et partager des fichiers Créer et partager des fichiers Le rôle Services de fichiers... 246 Les autorisations de fichiers NTFS... 255 Recherche de comptes d utilisateurs et d ordinateurs dans Active Directory... 262 Délégation

Plus en détail

Sage 100 CRM Guide de l Analyseur de Logs Intégration de Sage 100 CRM Version 8

Sage 100 CRM Guide de l Analyseur de Logs Intégration de Sage 100 CRM Version 8 Sage 100 CRM Guide de l Analyseur de Logs Intégration de Sage 100 CRM Version 8 Mise à jour : 2015 version 8 Composition du progiciel Votre progiciel est composé d un boîtier de rangement comprenant :

Plus en détail

Licence ST Université Claude Bernard Lyon I LIF1 : Algorithmique et Programmation C Bases du langage C 1 Conclusion de la dernière fois Introduction de l algorithmique générale pour permettre de traiter

Plus en détail

Héritage en java : Calculatrice SDC

Héritage en java : Calculatrice SDC Programmation orientée objet L3 MIAGE Héritage en java : Calculatrice SDC Travail à rendre : le code complet du projet SDC sous forme d une archive tar.gz. L archive comportera trois répertoires : un répertoire

Plus en détail

EXCEL. Chapitre 4 : Le langage Visual Basic Application. Claude Duvallet

EXCEL. Chapitre 4 : Le langage Visual Basic Application. Claude Duvallet Chapitre 4 : Le langage Visual Basic Application Claude Duvallet Université du Havre UFR des Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon BP 540 76058 Le Havre Cedex Courriel : Claude.Duvallet@gmail.com

Plus en détail

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année Informatique UE 102 Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Les chaînes de caractères et les fichiers à accès séquentiel en C#

Les chaînes de caractères et les fichiers à accès séquentiel en C# Les chaînes de caractères et les fichiers à accès séquentiel en C# 420-BBT-BB Hiver 2009 Fabrizio Gotti Introduction Les chaînes de caractères sont des suites de caractères qui représentent habituellement

Plus en détail

Apprendre à développer un site web avec PHP et MySQL Exercices pratiques et corrigés (2ième édition)

Apprendre à développer un site web avec PHP et MySQL Exercices pratiques et corrigés (2ième édition) Introduction 1. Objectif de l'ouvrage 13 2. Fonctionnement d un site web 13 Installation 1. Introduction 17 2. Installation d'easyphp 13.1 18 Les bases du langage PHP 1. Les balises 23 1.1 Syntaxe de base

Plus en détail

Claude Delannoy. Exercices C++ en langage. 3 e édition. Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5

Claude Delannoy. Exercices C++ en langage. 3 e édition. Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5 Claude Delannoy Exercices en langage C++ 3 e édition Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5 Chapitre 3 Les fonctions Rappels Généralités Une fonction est un bloc d instructions éventuellement

Plus en détail

Gestion des licences. Mode d emploi de la Gestion des licences

Gestion des licences. Mode d emploi de la Gestion des licences Gestion des licences Mode d emploi de la Gestion des licences Réservé à l usage interne CLMTOC.fm Sommaire Sommaire 0 1 Généralités.......................................................... 1-1 1.1 Introduction.........................................................

Plus en détail

Programmation en VBA

Programmation en VBA Programmation en VBA Présentation de Visual Basic Visual Basic : Basic : dérivé du langage Basic (Biginner s All purpose Symbolic Instruction Code) des années 60 Visual : dessin et aperçu de l interface

Plus en détail

Personnaliser l interface et l environnement... 15

Personnaliser l interface et l environnement... 15 Personnaliser l interface et l environnement... 15 Astuce 1 - Choisir la couleur de base de la fenêtre... 16 Astuce 2 - Modifier l affichage des info-bulles... 16 Astuce 3 - Réduire le Ruban... 18 Astuce

Plus en détail

DWG Table Converter. Guide de l Utilisateur. RECSOFT Inc.

DWG Table Converter. Guide de l Utilisateur. RECSOFT Inc. RECSOFT Inc. DWG Table Converter Guide de l Utilisateur Ce logiciel et sa documentation sont sujets à un copyright et tous droits sont réservés par RECSOFT Inc. RECSOFT est une marque déposée de RECSOFT

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP COURS PROGRAMMATION INITIATION AU LANGAGE C SUR MICROCONTROLEUR PIC page 1 / 7 INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP I. Historique du langage C 1972 : naissance du C dans les laboratoires BELL par

Plus en détail

Manuel d intégration Office 1. Manuel d intégration de Microsoft Office

Manuel d intégration Office 1. Manuel d intégration de Microsoft Office Manuel d intégration Office 1 Manuel d intégration de Microsoft Office Manuel d intégration Office 2 Sommaire SOMMAIRE 2 CHAPITRE 1 : INTRODUCTION 6 INFORMATION PRELEMINAIRE 6 LA PREMIERE SYNCHRONISATION

Plus en détail

Chapitre 1 Démarrer avec Outlook 2010 13

Chapitre 1 Démarrer avec Outlook 2010 13 Chapitre 1 Démarrer avec Outlook 2010 13 1.1. Lancer Outlook... 15 1.2. Quitter Outlook... 16 1.3. L Assistant Démarrage d Outlook... 17 1.4. Les barres... 19 La barre des tâches... 19 Le volet de lecture...

Plus en détail

Chiffrement en Python

Chiffrement en Python Emmanuel MORAND (http://www.emmanuelmorand.net) 11 janvier 2008 Ce document a pour objectif de permettre la découverte du langage de programmation Python et de sa très grande efficacité. Les différentes

Plus en détail

Sommaire MQL4 pour les nuls

Sommaire MQL4 pour les nuls Sommaire MQL4 pour les nuls 1. Introduction 2. MetaEditor 3. Les types de données 4. Les variables 5. Expressions et opérateurs 6. Les fonctions 7. Instructions conditionnelles et boucles 8. Indentations,

Plus en détail

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable INTRODUCTION A JAVA JAVA est un langage orienté-objet pur. Il ressemble beaucoup à C++ au niveau de la syntaxe. En revanche, ces deux langages sont très différents dans leur structure (organisation du

Plus en détail

BR-Docs guide d application Web

BR-Docs guide d application Web BR-Docs guide d application Web Version 0 FRE Microsoft, Windows, Excel et PowerPoint sont des marques déposées ou des marques commerciales de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d autres pays.

Plus en détail

Contrôler les programmes VBA

Contrôler les programmes VBA 7 Contrôler les programmes VBA Au sommaire de ce chapitre Utiliser les opérateurs logiques Trier des données Répéter une série d instructions : les boucles Utiliser des instructions conditionnelles Définir

Plus en détail

Erreurs les plus fréquentes Guide de dépannage

Erreurs les plus fréquentes Guide de dépannage Erreurs les plus fréquentes Guide de dépannage janvier 2012 Le présent manuel et le support électronique qui l accompagne sont des produits exclusifs de Paiements Optimal, S.A.R.L. Leur usage est réservé

Plus en détail

Chapitre 4 Fax par l Internet

Chapitre 4 Fax par l Internet Chapitre 4 Fax par l Internet Présentation La fonction de Fax par l Internet vous permet d envoyer et de recevoir des documents FAX en vous servant de l Internet en guise de mécanisme de transport. Les

Plus en détail

Vulnérabilités logicielles Injection SQL

Vulnérabilités logicielles Injection SQL MGR850 Hiver 2014 Vulnérabilités logicielles Injection SQL Hakima Ould-Slimane Chargée de cours École de technologie supérieure (ÉTS) Département de génie électrique 1 Plan SQL Injection SQL Injections

Plus en détail

ACQUISITION. Traitement de l image. Classement. Préparation. Ouverture. Performance

ACQUISITION. Traitement de l image. Classement. Préparation. Ouverture. Performance ACQUISITION StarOCR permet de classer et d indexer les documents scannés (BMP, TIF, GIF, JPEG ) et les documents de type PDF. Il alimente automatiquement les bases d indexation utilisées par StarFind.

Plus en détail

Algorithmique (M1 LTTAC UE3 du S1 & M2 LCE) Univ. Lille 3 2015-2016 15/09/15 ; page 1 N. Gasiglia

Algorithmique (M1 LTTAC UE3 du S1 & M2 LCE) Univ. Lille 3 2015-2016 15/09/15 ; page 1 N. Gasiglia 15/09/15 ; page 1 N. Gasiglia Quelques instructions de base Préambule Quand un programme a besoin d échanger des informations avec l utilisateur qui l exécute, ou avec un fichier qui en contient ou dans

Plus en détail

Plate-forme de tests des fichiers XML virements SEPA et prélèvements SEPA. Guide d'utilisation

Plate-forme de tests des fichiers XML virements SEPA et prélèvements SEPA. Guide d'utilisation Plate-forme de tests des fichiers XML virements SEPA et prélèvements SEPA Guide d'utilisation 8 novembre 2013 2/14 Table des matières 1 Introduction... 3 2 Accès au service... 3 3 Aperçu du service...

Plus en détail

Initiation à la programmation en Python

Initiation à la programmation en Python I-Conventions Initiation à la programmation en Python Nom : Prénom : Une commande Python sera écrite en caractère gras. Exemples : print 'Bonjour' max=input("nombre maximum autorisé :") Le résultat de

Plus en détail

I-Fax (fax par Internet)

I-Fax (fax par Internet) I-Fax (fax par Internet) Appareils concernés : HL-4040CN HL-4050CDN HL-4070CDW DCP-9040CN DCP-9045CDN MFC-9440CN MFC-9840CDW DCP-8060 DCP-8065DN MFC-8460N MFC-8860DN MFC-8870DW Sommaire 1) Généralités

Plus en détail

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python Université de Bordeaux 16-18 Février 2014/2015 STAGE IREM 0- Premiers pas en Python IREM de Bordeaux Affectation et expressions Le langage python permet tout d abord de faire des calculs. On peut évaluer

Plus en détail

Manuel Utilisateur Version 1.6 Décembre 2001

Manuel Utilisateur Version 1.6 Décembre 2001 Manuel Utilisateur Version 1.6 Décembre 2001 Table des matières TABLE DES MATIERES 2 PRESENTATION 4 À PROPOS DU FORMAT PDF 4 PDFMAIL : L ASSOCIATION DU FORMAT PDF ET DE L EMAIL 4 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25

Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25 Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25 Les Remote Procedure Calls

Plus en détail

Initiation aux macro-commandes Excel 2007

Initiation aux macro-commandes Excel 2007 -1- Initiation aux macro-commandes Excel 2007 -2- Avertissement Ce document accompagne le cours qui a été conçu spécialement pour les stagiaires des cours de Denis Belot. Le cours a été réalisé en réponse

Plus en détail

MIGRATION DE THUNDERBIRD VERS OUTLOOK 2010

MIGRATION DE THUNDERBIRD VERS OUTLOOK 2010 MIGRATION DE THUNDERBIRD VERS OUTLOOK 2010 lundi 7 mai 2012 2 1 Migration de Thunderbird vers Outlook 2010 INTERFACE 3 07/05/2012 RUBAN OUTLOOK 2010 Barre d accès rapide Onglets Onglet Fichier Groupes

Plus en détail

Configuration avancée pour l'optraimage 1

Configuration avancée pour l'optraimage 1 fax 1 Personnalisation des paramètres de................. 2 Réglage manuel des informations générales sur le fax........ 5 Création de destinations de fax permanentes............... 7 Modification des

Plus en détail

Instructions d installation pour Microsoft SharePoint 2010

Instructions d installation pour Microsoft SharePoint 2010 Instructions d installation pour Microsoft SharePoint 2010 Mindjet Corporation Numéro Indigo : 33 (0) 821 23 01 36 21 avenue Édouard Belin 92500 Rueil Malmaison France Téléphone : 33 (0)1 47 77 67 10 Fax

Plus en détail

Solutions IBM Client Security. Password Manager version 1.4 Guide d utilisation

Solutions IBM Client Security. Password Manager version 1.4 Guide d utilisation Solutions IBM Client Security Password Manager version 1.4 Guide d utilisation Solutions IBM Client Security Password Manager version 1.4 Guide d utilisation Première édition - septembre 2004 LE PRESENT

Plus en détail

WebSpy Analyzer Giga 2.1 Guide de démarrage

WebSpy Analyzer Giga 2.1 Guide de démarrage WebSpy Analyzer Giga 2.1 Guide de démarrage Ce document aide à vous familiariser avec l utilisation de WebSpy Analyzer Giga. Pour des informations plus détaillées, consultez le guide utilisateur Analyzer

Plus en détail

Systèmes d'informations

Systèmes d'informations Systèmes d'informations C'est un ensemble d'outils pour stocker / gérer / diffuser des informations / des données Le stockage : Bases de données + SGDBR La gestion : Saisie, Mise à jour, Contrôle La diffusion

Plus en détail

Manuel management QUESTOR

Manuel management QUESTOR QUESTOR Logiciel de gestion AS 273 Document : KSW3s527.0004 / fr 2010.08 Edition : Août 2010 QUESTOR TABLE DES MATIÉRES 1 Description du produit FR-4 1.1 Application.... FR-4 1.2 Composants du système...

Plus en détail

WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits

WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits Manuel d initiation du Planificateur 2 INTRODUCTION 5 CHAPITRE I : INSTALLATION

Plus en détail

Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8. Mise à jour : 2015 version 8

Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8. Mise à jour : 2015 version 8 Sage 100 CRM Guide de l Import Plus avec Talend Version 8 Mise à jour : 2015 version 8 Composition du progiciel Votre progiciel est composé d un boîtier de rangement comprenant : le cédérom sur lequel

Plus en détail

PROJET ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION II

PROJET ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION II PROJET 1 ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION II CONTENU DU RAPPORT A RENDRE : o Fiche signalétique du binôme o Listing des différents fichiers sources o CD sources o Il sera tenu compte de la présentation du

Plus en détail

GUIDE Outlook Version du 17 novembre 2010

GUIDE Outlook Version du 17 novembre 2010 GUIDE Outlook Version du 17 novembre 2010 Table des matières Qu est-ce qu Outlook?... 2 1. Découverte de l interface d Outlook... 2 2 Description de la liste des dossiers.... 3 3. Description des types

Plus en détail

F O R M A T I O N S LOTUS NOTES. 8.5 Utilisateurs. 02 40 42 33 37 13 rue de la Bôle. E U R L. a u c a p i t a l d e 1 0 0 0

F O R M A T I O N S LOTUS NOTES. 8.5 Utilisateurs. 02 40 42 33 37 13 rue de la Bôle. E U R L. a u c a p i t a l d e 1 0 0 0 Bureautique - Internet - Développement ALTAIRE F O R M A T I O N S Logiciels - Audit - Marketing LOTUS NOTES 8.5 Utilisateurs 02 40 42 33 37 13 rue de la Bôle 44510 le Pouliguen altair.formation s@wan

Plus en détail

Projet réseau : un «petit» client ftp

Projet réseau : un «petit» client ftp Projet 2005-2006 Client FTP Manuel Technique Projet réseau : un «petit» client ftp Maquaire Myriam Jilibert Laurent L3 GMI Resp : Mr Guesnet Sommaire 1) Aperçu du protocole FTP. 3 2) Historique... 4 3)

Plus en détail

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation Cours 3 Le langage Java Pierre Delisle, Cyril Rabat et Christophe Jaillet Université de Reims Champagne-Ardenne Département de Mathématiques et Informatique

Plus en détail

INF121: Algorithmique et Programmation Fonctionnelle

INF121: Algorithmique et Programmation Fonctionnelle INF121: Algorithmique et Programmation Fonctionnelle Cours 1: Identificateurs, types de base et fonctions Année 2013-2014 Identificateurs La notion d identificateur Un concept fondamental dans les langages

Plus en détail

Voici les quatre phases qui vous permettront d effectuer votre transfert d adresses.

Voici les quatre phases qui vous permettront d effectuer votre transfert d adresses. Instructions pour la conversion de votre carnet d adresses de destinataires du logiciel FedEx Ship pour Windows dans le logiciel FedEx Ship Manager pour Windows Voici les quatre phases qui vous permettront

Plus en détail