EBS 204 E C B S. Publication : Novembre 96

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EBS 204 E C B S. Publication : Novembre 96"

Transcription

1 EBS 204 E C B S Publication : Novembre 96

2 Traduction française de la norme internationale produite par le CENB en novembre 1996

3 0 INTRODUCTION 1 DOMAINE D'APPLICATION 2 REFERENCES NORMATIVES 3 DEFINITIONS 3.1 Identifiant de compte bancaire de base (BBAN, Basic Bank Account Number) 3.2 Saisie de l'iban 3.3 Création de l'iban 3.4 Identifiant de compte bancaire international (IBAN, International Bank Account Number) 3.5 Transfert de l'iban 4 FORMAT DE L'IBAN 4.1 Format électronique 4.2 Format sur papier 4.3 Exemples d'iban 5 CALCUL ET VALIDATION DES CLES DE CONTROLE 5.1 Méthode de validation des clés de contrôle 5.2 Méthode de calcul des clés de contrôle 5.3 Table de conversion des lettres en chiffres 6 REGLES ET DIRECTIVES DE FONCTIONNEMENT

4 0 INTRODUCTION La présente norme européenne propose un identifiant de compte satisfaisant aux normes internationales, appelé IBAN, abréviation pour International Bank Account Number (Identifiant international de compte bancaire), qui permet de faciliter le traitement automatisé des opérations transfrontières au moyen : du traitement automatisé des identifiants de comptes bancaires étrangers, d'une validation uniforme de l'identification de ces comptes, d'un acheminement aisé des opérations. L'IBAN peut être mis en oeuvre sans modification des identifiants de comptes bancaires nationaux ou de leurs structures. Cela est rendu possible par la création d'un préfixe normalisé après lequel l'identifiant de compte domestique peut venir s'inscrire sans changement. 1 DOMAINE D'APPLICATION 1.1 Cette norme est en tous points conforme aux spécifications IBAN énoncées par la norme ISO 13616, auxquelles viennent s'ajouter les spécifications supplémentaires du CENB. Ces spécifications supplémentaires sont les suivantes : a) les caractères alphabétiques sont en majuscule ; b) L'IBAN est d'une longueur fixe, pour chaque code pays mentionné en préfixe ; c) le code d'identification de la banque, tel qu'il est inclus dans l'iban, est d'une longueur fixe et à une position constante, pour chaque code pays mentionné en préfixe ; d) un format normalisé est spécifié pour la représentation de l'iban sur papier. 1.2 La norme décrit les méthodes permettant de composer et de valider les IBAN, tant en format électronique qu'en format sur papier. 1.3 Les règles générales de fonctionnement définies dans la clause 6 font partie intégrante de cette norme CENB, et doivent s'appliquer dans tous les cas qui relèvent de la norme.

5 2 REFERENCES NORMATIVES Norme ISO 3166 Norme ISO 7064 Norme ISO Codes pour la représentation des noms des pays et de leurs subdivisions Traitement des données systèmes de vérification de caractères Services bancaires et connexes identifiant de compte bancaire international (IBAN) 3 DEFINITIONS 3.1 Identifiant de compte bancaire de base (BBAN, Basic Bank Account Number) Le BBAN (numéro de compte) est l' élément du(des) système(s) national(aux) de numérotation des comptes utilisé dans chaque pays par les institutions financières pour identifier de manière unique le compte d'un client dans une institution financière. 3.2 Saisie de l'iban C'est la conversion d'un IBAN dans sa présentation sur papier vers le format électronique. 3.3 Création de l'iban C'est le processus de création d'un IBAN, en une seule fois, pour un compte donné. 3.4 Identifiant international de compte bancaire (IBAN) C'est la version étendue de l'identifiant de compte bancaire de base, utilisée internationalement pour identifier, d'une manière unique, le compte d'un client auprès d'une institution financière dans un pays donné. 3.5 Transfert de l'iban C'est le transport de l'iban dans un message opérationnel.

6 4 FORMAT DE L'IBAN 4.1 Format électronique 4.11 Il comporte jusqu'à 34 caractères alpha numériques contigus, formés des éléments successifs suivants : a) code du pays : il se compose des 2 lettres, comme spécifié par la norme ISO 3166, qui désignent le pays où réside la banque/l'agence qui tient le compte, b) clé de contrôle : 2 chiffres, calculés selon les prescriptions de la clause 5, c) identifiant de compte bancaire de base (BBAN) : jusqu'à 30 caractères alpha numériques, A Z (majuscules seulement), sans séparateurs Le BBAN est d'une longueur donnée fixe par pays Pour chaque pays, Le BBAN comprend un code d'identification explicite de la banque/l'agence qui tient le compte, à un emplacement spécifique pour ce pays. 4.2 Format sur papier La représentation sur papier de l'iban est la même que le format électronique, à l'exception des éléments suivants : a) le terme "IBAN", suivi d'un espace, doit précéder l'iban proprement dit, b) l'iban doit être scindé en groupes de 4 caractères séparés par un espace. Le dernier groupe sera de longueur variable et comportera jusqu'à 4 caractères. 4.3 Exemples d'iban PAYS BELGIQUE FRANCE Numéro de compte M IBAN électronique BE FR M02606 IBAN sur papier IBAN BE IBAN FR M02 606

7 5 VALIDATION ET CALCUL DES CLES DE CONTROLE 5.1 Méthode de validation des clés de contrôle Etape préalable Si l'iban est au format sur papier, le convertir au format électronique par annulation de tous les caractères non alphanumériques et du terme IBAN qui le précède : IBAN BE devient BE Etape 1 Déplacer les 4 premiers caractères de l'iban vers la droite du numéro. Résultat : BE62 Etape 2 Convertir les lettres en chiffres, conformément à la table de conversion décrite au 5.3. Résultat : Etape 3 Appliquer le MOD (cf. ISO 7604). Pour que les clés de contrôle soient correctes, le reste obtenu après application du Modulo 97 doit être égal à 1. 1 Le reste de la division de par 97 est égal à Méthode de calcul des clés de contrôle Etape préalable Créer un IBAN artificiel, composé du code du pays (ISO 3166), suivi de "00" et du BBAN (sans caractères autres qu'alphanumériques). Un BBAN belge comme devient BE Etape 1 Déplacer les 4 premiers caractères de l'iban vers la droite du numéro. Résultat : BE00 1 alors que le modulo 97 utilisé pour le RIB donne un résultat égal à zéro, pour les banques françaises

8 Etape 2 Convertir les lettres en chiffres, conformément à la table de conversion donnée en 5.3 Résultat : Etape 3 Appliquer le MOD (cf. ISO 7604). Calculer le modulo 97 et retrancher le reste de 98. Si le résultat comporte un seul chiffre, insérer un zéro devant. Insérer le résultat ainsi obtenu à la position 3 de l'iban artificiel créé dans l'étape préalable (en remplacement des 2 zéros) : = 62, d'où IBAN = BE Table de conversion des lettres en chiffres 2 A = 10 G = 16 M = 22 S = 28 Y = 34 B = 11 H = 17 N = 23 T = 29 Z = 35 C = 12 I = 18 O = 24 U = 30 D = 13 J = 19 P = 25 V = 31 E = 14 K = 20 Q = 26 W = 32 F = 15 L = 21 R = 27 X = 33 Note pour la mise en oeuvre des calculs modulo 97 Pour des raisons de précision, il est recommandé d'utiliser des nombres entiers et non des nombres à virgule flottante. Si l'iban est trop long pour effectuer le calcul en une seule fois, le calcul pourra être scindé en calculs successifs de restes, effectués sur des nombres entiers d'une longueur compatible avec le matériel utilisé (à titre d'exemple, un nombre entier signé comportant 32 bits représente un maximum de 9 chiffres). 22 différente de celle qui est utilisée pour le RIB pour les banques françaises

9 Exemple sur 9 chiffres pour le numéro : 1 Calculer le modulo 97 des 9 premiers chiffres du numéro considéré. Modulo 97 de = 74 2 Recomposer, en partant du reste, un nouveau nombre de 9 chiffres et calculer son modulo97 : Modulo 97 de = Répéter l'étape précédente jusqu'à ce que tous les chiffres de l'iban considéré aient été traités. Modulo 97 de 1262 = 1. Ce résultat est identique au reste de la division par REGLES ET DIRECTIVES DE FONCTIONNEMENT 6.1 La création de l'iban doit relever de la responsabilité exclusive de la banque ou de la succursale gérant le compte. 6.2 Tous les systèmes de saisie devront valider l'iban lors du transfert de celui ci de la forme sur papier à la forme électronique. 6.3 L'IBAN devra toujours être transféré dans son intégralité à la partie suivante de la chaîne de traitement, et ce au moins jusqu'au point d'entrée dans le pays du bénéficiaire.

chiffre contrôle IBAN IPI International Payment Instruction Montant à payer Signature(s) / Signature(s) No company stamps / Pas de tampon s.v.p.

chiffre contrôle IBAN IPI International Payment Instruction Montant à payer Signature(s) / Signature(s) No company stamps / Pas de tampon s.v.p. International Payment Instruction Calcul Amount to du be paid Montant à payer Currency / Amount Monnaie / Montant EUR **3421,00 Charges chiffre 0 = ordering customer / Donneur d ordre to be paid by 1 =

Plus en détail

Commission Moyens de Paiement, Informatique et Organisation. Groupe de travail «Standards» International Bank Account Number (IBAN) IBAN-LUX

Commission Moyens de Paiement, Informatique et Organisation. Groupe de travail «Standards» International Bank Account Number (IBAN) IBAN-LUX Commission Moyens de Paiement, Informatique et Organisation Groupe de travail «Standards» International Bank Account Number (IBAN) IBAN-LUX Définition et explication de la norme Avec la collaboration de

Plus en détail

chiffre de contrôle IBAN IPI International Payment Instruction Amount to be paid EUR **3421,00

chiffre de contrôle IBAN IPI International Payment Instruction Amount to be paid EUR **3421,00 06/03 International Payment Instruction Amount to be paid Calcul Montant du à payer EUR **3421,00 Currency / Amount Monnaie / Montant Charges to be paid by Frais à la charge du chiffre 0 = ordering customer

Plus en détail

ENRICHISSEZ VOS REFERENCES BANCAIRES!

ENRICHISSEZ VOS REFERENCES BANCAIRES! ENRICHISSEZ VOS REFERENCES BANCAIRES! CONTEXTE Mars 2000 Mise en place du projet SEPA, espace de paiement européen unifié, par les pays membres de l'epc (Conseil européen des paiements) lors du Conseil

Plus en détail

Ce document a pour objet : de rappeler les principes de base d information concernant les coordonnées bancaires,

Ce document a pour objet : de rappeler les principes de base d information concernant les coordonnées bancaires, Migration vers les paiements SEPA : Recommandations à l intention des donneurs d ordres pour la migration de leurs fichiers de RIB vers les couples IBAN + BIC correspondants 3 ème version - octobre 2010

Plus en détail

Bicanisation (Paie / Comptabilité)

Bicanisation (Paie / Comptabilité) Bicanisation (Paie / Comptabilité) Avec l avènement du SEPA et des nouveaux formats de fichiers européens, le renseignement du RIB de vos tiers pour effectuer vos remises en banque ne sera plus suffisant.

Plus en détail

Communication Adhérents

Communication Adhérents Fédération Bancaire Française 18, rue La Fayette - 75440 Paris cedex 09 Tél : 01 48 00 52 52 - Fax : 01 42 46 76 40 Numéro : 2010288 Communication Adhérents Date : 24/11/2010 Circulaire d'application Rédacteur

Plus en détail

SIMIC SYSTEM FOURNISSEURS - PAIEMENTS DTA. Morges, le 28 janvier 2004 PMA

SIMIC SYSTEM FOURNISSEURS - PAIEMENTS DTA. Morges, le 28 janvier 2004 PMA SIMIC SYSTEM FOURNISSEURS - PAIEMENTS DTA Morges, le 28 janvier 2004 PMA PAIEMENTS DTA Ce document fournit les informations nécessaires et la manière de remplir les zones indispensables pour l'usage de

Plus en détail

Foire aux questions. Banque en Ligne Banque de Nouvelle Calédonie

Foire aux questions. Banque en Ligne Banque de Nouvelle Calédonie Foire aux questions Banque en Ligne Banque de Nouvelle Calédonie 1 TABLE DES MAT IERES JE N ARRIVE PAS A CONSULTER MES COMPTES, LES MESSAGE «LA PAGE NE PEUT ETRE AFFICHEE» APPARAIT.... 3 JE N ARRIVE PAS

Plus en détail

Manuel utilisation B-Web PAIEMENTS

Manuel utilisation B-Web PAIEMENTS PAIEMENTS Sommaire Encodage d un paiement... 2 Paiement domestique... 2 Paiement international... 4 Nivellement... 10 Signature d un paiement... 12 Statuts des paiements... 12 Procédure de signature d

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Codifications dans le fichier des fournisseurs pour le traitement SWIFT + IBAN

Codifications dans le fichier des fournisseurs pour le traitement SWIFT + IBAN Codifications dans le fichier des fournisseurs pour le traitement SWIFT + IBAN Morges, le 28.12.2006/PLI 1 Généralités L activation des possibilités de paiement au moyen de no IBAN nécessite quelques adaptations

Plus en détail

Le formulaire de virement européen

Le formulaire de virement européen Le formulaire de virement européen GESTION COURANTE mode d emploi abrégé Het Europese overschrijvingsformulier 1 Le virement européen La même sécurité et rapidité. Le virement européen a été introduit

Plus en détail

La Numération. Système binaire mathématique, Système binaire signé, Système en virgule flottante, Système en base b, Codage par DCB

La Numération. Système binaire mathématique, Système binaire signé, Système en virgule flottante, Système en base b, Codage par DCB La Numération Système binaire mathématique, Système binaire signé, Système en virgule flottante, Système en base b, Codage par DCB 1 I. Rappel sur le système décimal Définitions Chiffres décimaux : 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9

Plus en détail

Mise à jour de la paie AFI-GRH2.0 - norme SEPA

Mise à jour de la paie AFI-GRH2.0 - norme SEPA La dans la paie AFI-GRH2.0 La mise à jours de la dans la paie peut se faire à partir de la version AFI-GRH2.0 numéro 1.16. Celle-ci est disponible sur le dernier CD envoyé en octobre 2013. 1 -Mise en place

Plus en détail

Le codage de l'information

Le codage de l'information Le codage de l'information Compétences associées A2 : Analyser et interpréter une information numérique Objectifs Etre capable: - de définir le rang ou le poids d'un chiffre d'un système de numération,

Plus en détail

Le sens du code-pays dans la sous-division 06 (positions 113-114) a été explicité. 1. Informations générales...2

Le sens du code-pays dans la sous-division 06 (positions 113-114) a été explicité. 1. Informations générales...2 p. 1 Paiements étrangers Le standard bancaire Paiements étrangers décrit l'échange électronique des ordres de paiement en euros ou en devises transmis par le client à sa banque. Pour les paiements en euros

Plus en détail

Plan. Codage d information d Codage de l informationl. Les informations traitées par les ordinateurs sont de différentes natures :

Plan. Codage d information d Codage de l informationl. Les informations traitées par les ordinateurs sont de différentes natures : Plan Introduction Systèmes de numération et représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimaled Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Le SEPA (Single Euro Payments Area) est un espace unique de paiement en euro. Newsletter n 01 / Septembre 2007. Définition. Problématique SEPA

Le SEPA (Single Euro Payments Area) est un espace unique de paiement en euro. Newsletter n 01 / Septembre 2007. Définition. Problématique SEPA É D I T O R I A L N ous avons le plaisir de vous présenter le premier numéro de la lettre d information du département Finance de la société Marianne Experts. Animé par une équipe de trésoriers et d'auditeurs

Plus en détail

Guide SEPA. Fin des Virements et Prélèvements Domestiques au 01.02.2014

Guide SEPA. Fin des Virements et Prélèvements Domestiques au 01.02.2014 Fin des Virements et Prélèvements Domestiques au 01.02.2014 «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises et les

Plus en détail

1. Généralités DIRECTION DES CONTRIBUTIONS DIRECTES. Circulaire du directeur des contributions RIUE n 2 (consolidée) RIUE n 2 (consolidée)

1. Généralités DIRECTION DES CONTRIBUTIONS DIRECTES. Circulaire du directeur des contributions RIUE n 2 (consolidée) RIUE n 2 (consolidée) DIRECTION DES CONTRIBUTIONS DIRECTES Circulaire du directeur des contributions RIUE n 2 (consolidée) RIUE n 2 (consolidée) Objet : Définition du format d échanges électroniques relatif à l article 9 paragraphe

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

MT940-MultiLine. Formats. Version 3.02 du 17/01/2013. Sommaire: Extraits de compte (Formats utilisés) 2

MT940-MultiLine. Formats. Version 3.02 du 17/01/2013. Sommaire: Extraits de compte (Formats utilisés) 2 MT940-MultiLine ormats Version 3.02 du 17/01/2013 Sommaire: Extraits de compte (ormats utilisés) 2 1. Structure de l extrait de compte < ormat MT940 > 3 2. Structure de l extrait de compte < ormat étendu

Plus en détail

Introduction au codage de l information:

Introduction au codage de l information: Introduction au codage de l information: Quelques éléments d architecture de l ordinateur Comparaison de la carte perforée au DVD Pourquoi est-il nécessaire de coder l information? Numérisation Formats

Plus en détail

Présentation du SEPA. Qu est-ce que le SEPA (Single Euro Payments Area Espace Unique de Paiement en Euros)

Présentation du SEPA. Qu est-ce que le SEPA (Single Euro Payments Area Espace Unique de Paiement en Euros) L essentiel du SEPA Présentation du SEPA Qu est-ce que le SEPA (Single Euro Payments Area Espace Unique de Paiement en Euros) Après la mise en place de l euro, l harmonisation européenne se poursuit avec

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ETIQUETTES MP06-EU (FORMAT ODETTE)

CAHIER DES CHARGES ETIQUETTES MP06-EU (FORMAT ODETTE) Mars 2006 MAT/SF CAHIER DES CHARGES ETIQUETTES MP06-EU (FORMAT ODETTE) CAHIER DES CHARGES : ETIQUETTE MP06-EU (format ODETTE) Sommaire 1. Objet... 2 2. Domaine d'application... 2 3. Type de supports d'étiquettes

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES

SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES - Introduction En binaire, on distingue trois principaux systèmes de codage : Binaire pur, Binaire DCB (Décimal Codé Binaire), Binaire réfléchi (code Gray). En informatique

Plus en détail

RECOGNITION ProductInfo

RECOGNITION ProductInfo RECOGNITION Product Info Indexation automatique à l aide de la reconnaissance de texte et de codes barres RECOGNITION vous permet de classer les documents encore plus rapidement dans DocuWare en capturant

Plus en détail

A. Rappel sur les congruences

A. Rappel sur les congruences A. Rappel sur les congruences 1. La division euclidienne dans Ζ Les CODES au quotidien (Application des congruences ) Si a est un entier relatif et b un entier naturel non nul, diviser a par b c'est encadrer

Plus en détail

LA NORME ISO 9001:2008

LA NORME ISO 9001:2008 LA NORME ISO 9001:2008 Culture d entreprise (261) 32 11 225 25 culturedentreprise@univers.mg www.univers.mg www.univers.mg LA NORME ISO 9001:2008 Page 1 sur 11 Comprendre la norme ISO 9001 ne peut se faire

Plus en détail

Le ccsf vous informe : bien utiliser le virement sepa dans toute l europe

Le ccsf vous informe : bien utiliser le virement sepa dans toute l europe Le ccsf vous informe : bien utiliser le virement sepa dans toute l europe Qu est ce que le VIREMENT SEPA? Le virement SEPA est un virement harmonisé au niveau européen qui vous permet de transférer des

Plus en détail

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information.

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. L information est traitée par un ordinateur sous forme numérique : ce sont des valeurs discrètes. Cela signifie que,

Plus en détail

Association des Banques et Banquiers, Luxembourg. Commission «Moyens de Paiement, Organisation et Informatique»

Association des Banques et Banquiers, Luxembourg. Commission «Moyens de Paiement, Organisation et Informatique» Association des Banques et Banquiers, Luxembourg Commission «Moyens de Paiement, Organisation et Informatique» Groupe de travail ad hoc «Standards» En collaboration avec : Avec la participation de : Groupe

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Comment bien réussir votre migration SEPA? (Dossier réalisé par Michèle Lorillon, In Extenso Opérationnel) Au 1 er février 2014, tous les virements et prélèvements seront

Plus en détail

Harmonisation ISO 20022 du trafic des paiements en Suisse Séance d'information pour les fournisseurs de logiciel business 17 septembre 2015

Harmonisation ISO 20022 du trafic des paiements en Suisse Séance d'information pour les fournisseurs de logiciel business 17 septembre 2015 Harmonisation ISO 20022 du trafic des paiements en Suisse Séance d'information pour les fournisseurs de logiciel business 17 septembre 2015 2 Programme Principales réflexions concernant la normalisation

Plus en détail

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi :

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi : Numération Numération. 1 Les systèmes de numération 1.1 Le système décimal. 1.1.1 Les chiffres. Le système décimal est le système d écriture des nombres que nous utilisons habituellement dans la vie courante.

Plus en détail

FICHIERS RETOUR (de la DGFIP vers l ordonnateur)

FICHIERS RETOUR (de la DGFIP vers l ordonnateur) 492 ANNEXE 15 : Fichiers retour FLUOR HELIOS FICHIERS RETOUR (de la DGFIP vers l ordonnateur) FLUOR 493 Introduction 1- Contenu des fichiers produits : Les fichiers retour FLUOR (FLUOR TITRES, FLUOR CLIENTS)

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-55 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

DELIBERATION N 2014-55 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT DELIBERATION N 2014-55 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR FINALITE

Plus en détail

Format des Fichiers Mandats pour migration

Format des Fichiers Mandats pour migration Format des Fichiers Mandats pour migration Date : 18/09/2012 Vérsion : V1.5 1 1. Table des matières. 1. Table des matières...2 2. Introduction....2 2.1 Format origine Mandat....3 2.2 Format Cible Mandat....5

Plus en détail

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION 1. Base d un système de numération 1.1 Système décimal. C est le système de base 10 que nous utilisons tous les jours. Il comprend dix symboles différents :... Exemple du nombre 2356 de ce système : nous

Plus en détail

Introduction à la programmation Travaux pratiques: séance 10 INFO0201-1. B. Baert & F. Ludewig Bruno.Baert@ulg.ac.be - F.Ludewig@ulg.ac.

Introduction à la programmation Travaux pratiques: séance 10 INFO0201-1. B. Baert & F. Ludewig Bruno.Baert@ulg.ac.be - F.Ludewig@ulg.ac. Introduction à la programmation Travaux pratiques: séance 10 INFO0201-1 B. Baert & F. Ludewig Bruno.Baert@ulg.ac.be - F.Ludewig@ulg.ac.be Programme de la séance Correction de la simulation d examen Questions

Plus en détail

Guide sommaire: Instructions d'installation de l'outil IBAN

Guide sommaire: Instructions d'installation de l'outil IBAN Guide sommaire: Instructions d'installation de l'outil IBAN Remarques Les indications contenues dans ce document correspondent au stade actuel de développement. SIX Interbank Clearing SA se réserve le

Plus en détail

Service de dépôts directs ACH (SDP)

Service de dépôts directs ACH (SDP) Service de dépôts directs ACH (SDP) Association canadienne des paiements Description des fichiers de crédit de format ACP-005 Version 9 Septembre 2013 Banque Royale du Canada 2013 : Tous droits réservés.

Plus en détail

CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS

CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS Document de Procédure PRD-002 PROCÉDURES POUR LES VIREMENTS EN DEVISES ET EN DOLLARS US AU CANADA Stratégie d affaires et opérations Novembre

Plus en détail

010 ISBN (International Standard Book Number)F

010 ISBN (International Standard Book Number)F 010 ISBN (International Standard Book Number)F 1 Définition Cette zone contient un numéro international normalisé du livre et un qualificatif qui distingue les différents ISBN lorsque la notice en contient

Plus en détail

Paiements transfrontaliers

Paiements transfrontaliers Paiements transfrontaliers Transférer rapidement et facilement des fonds à partir de et vers un compte à l étranger Valable à partir du 1 e janvier 2007 Valable à partir du 1 e janvier 2007 La vie actuelle

Plus en détail

CODE BARRES ET QR CODE. Rencontre de l Orme 2013 - Marseille Jean-Baptiste CIVET

CODE BARRES ET QR CODE. Rencontre de l Orme 2013 - Marseille Jean-Baptiste CIVET CODE BARRES ET QR CODE Rencontre de l Orme 2013 - Marseille Jean-Baptiste CIVET 2 Au départ Un QR Code floral. Code Barres et QR Code 3 Oui mais voilà 4 Avant de comprendre la 2D, petit détour par la 1D

Plus en détail

Les 31 pays SEPA Union Européenne zone euro. Union Européenne zone non euro. Pays de l AELE (Association Européenne de Libre-Echange)

Les 31 pays SEPA Union Européenne zone euro. Union Européenne zone non euro. Pays de l AELE (Association Européenne de Libre-Echange) e (Single Euro Payments Area) qui suit la mise en place de l euro en 2002, concerne tous les acteurs économiques en Europe : grandes entreprises, PME-PMI, associations, collectivités publiques, particuliers.

Plus en détail

«SEPA : 1 ER FÉVRIER 2014, ENSEMBLE, ON Y SERA!» Virements et Prélèvements SEPA - Guide de migration

«SEPA : 1 ER FÉVRIER 2014, ENSEMBLE, ON Y SERA!» Virements et Prélèvements SEPA - Guide de migration «SEPA : 1 ER FÉVRIER 2014, ENSEMBLE, ON Y SERA!» Virements et Prélèvements SEPA - Guide de migration Introduction L échéance du 1 er Février 2014, date limite pour basculer vos virements et prélèvements

Plus en détail

Votre entreprise possède-t-elle encore des titres au porteur? Il est temps d agir!

Votre entreprise possède-t-elle encore des titres au porteur? Il est temps d agir! Votre entreprise possède-t-elle encore des titres au porteur? Il est temps d agir! Sommaire Introduction 3 Sous quelle forme pouvez-vous détenir vos titres? 4 Quelles sont les entreprises concernées par

Plus en détail

SEPA info. Single Euro Payments Area * Comment nous allons vous accompagner dans cette évolution vers SEPA

SEPA info. Single Euro Payments Area * Comment nous allons vous accompagner dans cette évolution vers SEPA Comment nous allons vous accompagner dans cette évolution vers SEPA SEPA info Nous avons anticipé les impacts de ces évolutions de Place sur nos relations «banque à client». Nous vous tiendrons donc périodiquement

Plus en détail

Direction des projets

Direction des projets 1. Présentation La mise en place de processus d échanges dématérialisés entre le notariat et ses différents partenaires (DGFIP, CDC ) a engendré le besoin de diffuser des flux d informations contenant

Plus en détail

MODE D EMPLOI S inscrire en ligne sur le portail (Entreprise)

MODE D EMPLOI S inscrire en ligne sur le portail (Entreprise) MODE D EMPLOI S inscrire en ligne sur le portail (Entreprise) SOMMAIRE 1 - Inscription en ligne...3 A - Identification :...6 B - Configuration du compte :...8 C Adresse de facturation :...10 D Paramètres

Plus en détail

Création d un fichier XML pour la domiciliation européenne SEPA Core à partir d un fichier.csv en Telelink6. Version mars 2014. ing.

Création d un fichier XML pour la domiciliation européenne SEPA Core à partir d un fichier.csv en Telelink6. Version mars 2014. ing. Financial Supply Chain SEPA Création d un fichier XML pour la domiciliation européenne SEPA Core à partir d un fichier.csv en Telelink6 Version mars 2014 ing.be/sepa 1. INTRODUCTION 3 2. COMMENT CRÉER

Plus en détail

Le virement SEPA, c est maintenant

Le virement SEPA, c est maintenant JUILLET 2014 ENTREPRENEURS N 6 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le passage à SEPA PAIEMENT LES MINI-GUIDES

Plus en détail

Le virement SEPA, c est maintenant

Le virement SEPA, c est maintenant JUILLET 2014 EnTrEPrEnEurS n 6 PAiEmEnT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Le virement SEPA, c est maintenant 2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

Définition -Exemple. Cardin alité. Éléments de métadonnées. Condition

Définition -Exemple. Cardin alité. Éléments de métadonnées. Condition Projet de document d'aide à la saisie des INSPIRE Version 1.0 Marc Leobet, MEEDDAT/DRI/MIG Exemples issus du Géocatalogue: mot-clé «inondation» sur «département 75» et au «1 : 5 000», ainsi que du Questionnaire

Plus en détail

Problème : débordement de la représentation ou dépassement

Problème : débordement de la représentation ou dépassement Arithmétique entière des ordinateurs (représentation) Écriture décimale : écriture positionnelle. Ex : 128 = 1 10 2 + 2 10 1 + 8 10 0 Circuit en logique binaire Écriture binaire (base 2) Ex : (101) 2 =

Plus en détail

Migrer à SEPA : c'est indispensable

Migrer à SEPA : c'est indispensable Depuis le 1 er février 2014, le virement SEPA et le prélèvement SEPA remplacent définitivement le virement et le prélèvement national tant pour les paiements nationaux que transfrontaliers. Mode d'emploi

Plus en détail

Migration du trafic des paiements en Suisse

Migration du trafic des paiements en Suisse Migration du trafic des paiements en Suisse «Swiss Banking Operations Forum» Roger Mettier, responsable des Payments Solutions, Credit Suisse SA 1 Sommaire Statut dans le domaine des justificatifs Suppression

Plus en détail

Interface des opérations commerciales Businessmanager CFF

Interface des opérations commerciales Businessmanager CFF Interface des opérations commerciales Businessmanager CFF Instructions complémentaires pour le Travelmanager de partenaires disposant d une interface des opérations commerciales active Ce document sert

Plus en détail

Objectif. 1 La durée de la période transitoire sera confirmée ultérieurement.

Objectif. 1 La durée de la période transitoire sera confirmée ultérieurement. Objectif Ce document a pour but de vous présenter les impacts du SEPA sur vos activités et de décrire une démarche afin de vous guider dans la mise en œuvre de ces nouveaux instruments de paiement SEPA

Plus en détail

PROCÉDURE POUR LA CRÉATION DU FOURNISSEUR POUR LE PAIEMENT DES FRAIS DE SERVICE DE GARDE SEULEMENT : BANQUE TD CANADA TRUST

PROCÉDURE POUR LA CRÉATION DU FOURNISSEUR POUR LE PAIEMENT DES FRAIS DE SERVICE DE GARDE SEULEMENT : BANQUE TD CANADA TRUST SDG PAIEMENT PAR INTERNET / BANQUE TD CANADA TRUST Service des ressources financières PROCÉDURE POUR LA CRÉATION DU FOURNISSEUR POUR LE PAIEMENT DES FRAIS DE SERVICE DE GARDE SEULEMENT : BANQUE TD CANADA

Plus en détail

INITIATION INFORMATIQUE I (Système de numération) (1 GIM)

INITIATION INFORMATIQUE I (Système de numération) (1 GIM) UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH Ecole Supérieure de Technologie de Fès Filière Génie Industriel et Maintenance Mr KHATORY INITIATION INFORMATIQUE I (Système de numération) (1 GIM) TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques CTIA04 Page 1 1. Les types de données sous S7 300 Il existe plusieurs types de données utilisées pour la programmation

Plus en détail

Les termes suivants sont utilisés tout au long du manuel Règles et Guide d'exploitation (RGE) :

Les termes suivants sont utilisés tout au long du manuel Règles et Guide d'exploitation (RGE) : TERMES ET DÉFINITIONS Les termes suivants sont utilisés tout au long du manuel Règles et Guide d'exploitation (RGE) : Client, vous, votre Ces termes ont tous la même signification et désignent le client

Plus en détail

4D v11 SQL Release 6 (11.6) ADDENDUM

4D v11 SQL Release 6 (11.6) ADDENDUM ADDENDUM Bienvenue dans la release 6 de 4D v11 SQL. Ce document présente les nouveautés et modifications apportées à cette nouvelle version du programme. Augmentation des capacités de chiffrement La release

Plus en détail

S PA : Soyez prêts le 1 er Février 2014!

S PA : Soyez prêts le 1 er Février 2014! S PA : Soyez prêts le 1 er Février 2014! En tant que partenaire de votre réussite, Mazars accompagne votre entreprise à chaque étape de sa croissance. Ce guide vous donne les clés pour réussir votre migration

Plus en détail

L Europe devient un espace unique de paiement en euro «SEPA»

L Europe devient un espace unique de paiement en euro «SEPA» L Europe devient un espace unique de paiement en euro «SEPA» dès le 1 er février 2014 SEPA 2014 L Europe devient un espace unique de paiement en euro «SEPA» dès le 1 er février 2014 Après le passage à

Plus en détail

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres Logiciel de Base (A1-06/07) Léon Mugwaneza ESIL/Dépt. Informatique (bureau A118) mugwaneza@univmed.fr I. Représentation des nombres Codage et représentation de l'information Information externe formats

Plus en détail

Comment automatiser la création d index multiples avec Word 2010. Paul-Henri Dumas - URFIST - 2014

Comment automatiser la création d index multiples avec Word 2010. Paul-Henri Dumas - URFIST - 2014 Comment automatiser la création d index multiples avec Word 2010 Qu est ce qu un index? Un index fait partie de l apparat savant d un travail scientifique, tout comme la table des matières, le sommaire

Plus en détail

Migration ISO 20022 du trafic des paiements en Suisse

Migration ISO 20022 du trafic des paiements en Suisse Migration ISO 20022 du trafic des paiements en Suisse «Swiss Banking Operations Forum» Andreas Galle, responsable Business Management, SIX Interbank Clearing SA 5 mai 2015 Initiative Migration du trafic

Plus en détail

De plus, aux fins de ces services, les termes définis suivants seront utilisés :

De plus, aux fins de ces services, les termes définis suivants seront utilisés : Liste de sujets Conditions de la convention 1. Définitions et interprétation 2. Conformité 3. Déclarations et garanties 4. Noms figurant sur les ordres d'opération 5. Destinataires 6. Formatage 7. Plafonds

Plus en détail

Nouvelles normes de virements et prélèvements SEPA. Guide de mise en œuvre dans WinCoge

Nouvelles normes de virements et prélèvements SEPA. Guide de mise en œuvre dans WinCoge Nouvelles normes de virements et prélèvements SEPA Guide de mise en œuvre dans WinCoge Historique Version Nature Auteur Date 1 Première version Alain SAUVAYRE 13/02/2013 2 Compléments Alain SAUVAYRE 15/02/2013

Plus en détail

Directives pour la préparation des candidatures au Prix de réalisation en éducation de l ATC

Directives pour la préparation des candidatures au Prix de réalisation en éducation de l ATC Directives pour la préparation des candidatures au Prix de réalisation en éducation de l ATC Les directives qui suivent s appliquent à la préparation des candidatures au Prix de réalisation en éducation

Plus en détail

Légende Taille AN : Fichier Ancienne Norme 32 ; Taille NN : Fichier Nouvelle Norme 38 Zone avec * renseignée dans les fichiers de mises à jour

Légende Taille AN : Fichier Ancienne Norme 32 ; Taille NN : Fichier Nouvelle Norme 38 Zone avec * renseignée dans les fichiers de mises à jour FICHE PRODUIT LE PRODUIT CEDEXA est le référentiel des adresses CEDEX des entreprises ayant souscrit un contrat CEDEX à La Poste. Ce référentiel fait l'objet d'une mise à jour continue par les conseillers

Plus en détail

Comité National SEPA. SEPA est une obligation : comment préparer votre migration? Guide pour réussir vos tests fonctionnels

Comité National SEPA. SEPA est une obligation : comment préparer votre migration? Guide pour réussir vos tests fonctionnels Comité National SEPA SEPA est une obligation : comment préparer votre migration? Guide pour réussir vos tests fonctionnels Fiche n 1 Quels sont les pré-requis à remplir avant de débuter vos tests fonctionnels?

Plus en détail

Prise en charge par Bruxelles Formation. Dans une page web de l application corail, l opérateur pourra :

Prise en charge par Bruxelles Formation. Dans une page web de l application corail, l opérateur pourra : Proposition de protocole de transfert de données relatives aux stagiaires encodées dans les applications des partenaire de Bruxelles Formations vers l application corail 2004 Prise en charge par Bruxelles

Plus en détail

AMERICAN EXPRESS LUGGAGE DECLARATION DE SINISTRE INFORMATIONS GENERALES. Numéro de la carte American Express: 37ff-ffffff-fxxxxx TYPE DE CARTE:

AMERICAN EXPRESS LUGGAGE DECLARATION DE SINISTRE INFORMATIONS GENERALES. Numéro de la carte American Express: 37ff-ffffff-fxxxxx TYPE DE CARTE: INFORMATIONS GENERALES Assureur : AIG Europe Limited, succursale Belge 11, Boulevard de la Plaine B-1050 Bruxelles - Belgique : +32 2 739 91 04 : claims.be@aig.com Titulaire de la carte American Express

Plus en détail

Rappel du cours 1 Numérotation dans différentes bases Changements de bases

Rappel du cours 1 Numérotation dans différentes bases Changements de bases Rappel du cours 1 Numérotation dans différentes bases Changements de bases Représentation binaire i des nombres Représentation des entiers positifs (rappel) Nombres entiers négatifs Nombres réels Représentation

Plus en détail

L 276/4 FR Journal officiel de l Union européenne. DÉCISION N o 190. du 18 juin 2003

L 276/4 FR Journal officiel de l Union européenne. DÉCISION N o 190. du 18 juin 2003 L 276/4 FR Journal officiel de l Union européenne DÉCISION N o 190 du 18 juin 2003 concernant les caractéristiques techniques de la carte européenne d assurance maladie (Texte présentant de l intérêt pour

Plus en détail

Nombres fractionnaires en BINAIRE

Nombres fractionnaires en BINAIRE Nomres Fractionnaires inaires Nomres fractionnaires en BINAIRE Nomres fractionnaires en virgule fixe. Généralités Un nomre fractionnaire comporte deux parties :!"Une valeur entière,!"suivie d une valeur

Plus en détail

Présentation détaillée des domiciliations SEPA. Version 2.2-08-01-2013

Présentation détaillée des domiciliations SEPA. Version 2.2-08-01-2013 Présentation détaillée des domiciliations SEPA Version 2.2-08-01-2013 1 Table des Matières. 1 Introduction... 3 2 Création d une domiciliation européenne SEPA.... 3 2.1 Saisie du mandat.... 5 2.2 Saisie

Plus en détail

Export et import des RIB et IBAN avec les progiciels LD

Export et import des RIB et IBAN avec les progiciels LD Export et import des RIB et IBAN avec les progiciels LD Révision 3 Décembre 2013 Présentation générale Cet utilitaire permet d extraire les coordonnées bancaires (RIB) présentes dans les bases de données

Plus en détail

Single Euro Payments Area S PA

Single Euro Payments Area S PA Single Euro Payments Area S PA SEPA 3 Table des matières p.4 p. 6 p. 6 p. 8 p. 9 p.14 Qu est-ce que le SEPA? Pourquoi introduire le SEPA? Où le SEPA s applique-t-il? A partir de quand le SEPA s appliquera-t-il?

Plus en détail

Numération Page 1 sur 5

Numération Page 1 sur 5 Numération Page sur 5 Sommaire : I- Introduction II- III- IV- Différentes bases Base Base Base 6 Correspondance Conversion décimal -> binaire binaire -> décimal hexadécimal -> binaire hexadécimal -> décimal

Plus en détail

Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC

Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC Sommaire Description du modèle de surveillance Définitions Objectifs de la surveillance des PSDC Présentation

Plus en détail

FORMULAIRE DE COMMUNICATION DES COMPTES ETRANGERS AU POINT DE CONTACT CENTRAL. Notice explicative

FORMULAIRE DE COMMUNICATION DES COMPTES ETRANGERS AU POINT DE CONTACT CENTRAL. Notice explicative FORMULAIRE DE COMMUNICATION DES COMPTES ETRANGERS AU POINT DE CONTACT CENTRAL Notice explicative Le «Point de contact central» (PCC) est une base de données informatisée gérée par la Banque nationale de

Plus en détail

La norme SEPA. L harmonisation européenne se poursuit avec la création d un espace unique européen des moyens de paiement en euros le :

La norme SEPA. L harmonisation européenne se poursuit avec la création d un espace unique européen des moyens de paiement en euros le : La norme SEPA La norme SEPA L harmonisation européenne se poursuit avec la création d un espace unique européen des moyens de paiement en euros le : 2 La norme SEPA Les établissements scolaires doivent

Plus en détail

Adressage de réseaux

Adressage de réseaux Page 1 sur 28 Adressage de réseaux 5.1 Adresses IP et masques de sous-réseau 5.1.1 Rôle de l adresse IP Un hôte a besoin d une adresse IP pour participer aux activités sur Internet. L adresse IP est une

Plus en détail

Réussir la migration SEPA dans votre entreprise

Réussir la migration SEPA dans votre entreprise Réussir la migration SEPA dans votre entreprise Le SEPA de quoi s agit-il Qu est-ce que SEPA? SEPA Single Euro Payments Area / Espace unique de paiement en euros Une suite logique de l intégration financière

Plus en détail

Code de conduite Zoomit

Code de conduite Zoomit Code de conduite Zoomit Dans ce document : 1. Objectif 2. Champ d application 3. Qu est-ce que Zoomit et quelles parties sont concernées? 4. Organisation, contrôle et informations complémentaires 5. Sécurité

Plus en détail

Titres de créances NégOciables Refonte Informatique et organisationnelle

Titres de créances NégOciables Refonte Informatique et organisationnelle Titres de créances NégOciables Refonte Informatique et organisationnelle S P E C I F I C A T I O N S D E S FLUX D E R A C H A T S P O R T A G E E N V O Y E S P A R LES D O M I C I L I A T A I R E S VERSION

Plus en détail

One Page Checkout / Alias Gateway

One Page Checkout / Alias Gateway Table des matières 1. Introduction 2. Scénario d'implémentation 3. Étape 1 : Alias Gateway 3.1 Champs d'entrée 3.1.1 Signature SHA d'entrée 3.1.2 Direct Debits 3.1.3 Maestro et Bancontact/Mister Cash 3.1.4

Plus en détail

Présentation du binaire

Présentation du binaire Présentation du binaire Vers la fin des années 30, Claude Shannon démontra qu'à l'aide de "contacteurs" (interrupteurs) fermés pour "vrai" et ouverts pour "faux" on pouvait effectuer des opérations logiques

Plus en détail

AMERICAN EXPRESS BEST PRICE DECLARATION DE SINISTRE INFORMATIONS GENERALES. Numéro de la carte American Express: 37ff-ffffff-fxxxxx TYPE DE CARTE:

AMERICAN EXPRESS BEST PRICE DECLARATION DE SINISTRE INFORMATIONS GENERALES. Numéro de la carte American Express: 37ff-ffffff-fxxxxx TYPE DE CARTE: INFORMATIONS GENERALES Assureur : AIG Europe Limited, succursale Belge 11, Boulevard de la Plaine B-1050 Bruxelles - Belgique : +32 2 739 91 04 : claims.be@aig.com Titulaire de la carte American Express

Plus en détail

CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS

CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS Document de Procédure PRD-003 DEMANDES ET INDEMNISATION POUR LES VIREMENTS EN DEVISES ET EN DOLLARS US AU CANADA Novembre 2009 CANADIAN

Plus en détail

BCC CORPORATE CORPORATE PLUS & CORPORATE GOLD ASSISTANCE Polis 2.040.108 DECLARATION DE SINISTRE INFORMATIONS GENERALES. : claims.be@aig.

BCC CORPORATE CORPORATE PLUS & CORPORATE GOLD ASSISTANCE Polis 2.040.108 DECLARATION DE SINISTRE INFORMATIONS GENERALES. : claims.be@aig. INFORMATIONS GENERALES Assureur : AIG Europe Limited, succursale Belge 11, Boulevard de la Plaine B-1050 Bruxelles - Belgique : +32 2 739 96 50 : claims.be@aig.com Titulaire de la carte BCC Corporate (nom

Plus en détail

TJX Canada. Politiques sur les Normes d accessibilité intégrées. Plan d accessibilité pluriannuel

TJX Canada. Politiques sur les Normes d accessibilité intégrées. Plan d accessibilité pluriannuel TJX Canada Politiques sur les Normes d accessibilité intégrées et Plan d accessibilité pluriannuel 2014 Table des matières 1. Objet.. 3 2. Champ d application et responsabilités... 3 3. Énoncé de politique

Plus en détail