La consommation en gaz naturel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La consommation en gaz naturel"

Transcription

1 GAZ Le secteur résidentiel représente 39 % de la consommation nationale de gaz naturel, contre, par exemple, 38 % pour l industrie ou 16 % pour le secteur tertiaire. La part des maisons individuelles chauffées au gaz naturel a atteint à 34 % en France en 2010 (pour 35 % pour le chauffage électrique, et 22 % pour le fuel)*. Avec l augmentation des tarifs, et notamment du gaz naturel, de plus en plus de ménages se retrouvent en difficulté pour régler leur facture d énergie. La consommation en gaz naturel varie d un ménage à un autre, et dépend de plusieurs facteurs : l utilisation du gaz naturel (cuisson et/ou chauffage, et/ou eau chaude), la surface du logement et son isolation, le nombre d occupants, la performance énergétique des équi-pements utilisant le gaz, et enfin, les habitudes de consommation du foyer. Entre crise économique et souci écologique, il est toujours intéressant de consommer moins et moins cher. PETITS GESTES, GRANDES ÉCONOMIES Il est temps d agir en adoptant des gestes responsables, à la fois simples et pratiques. l Entretenir régulièrement sa chaudière à gaz. l Nettoyer régulièrement les brûleurs des appareils de cuisson. l Utiliser des poêles et casseroles de diamètre supérieur aux brûleurs. l Couvrir poêles et casseroles lors de la cuisson. l Privilégier les casseroles ou poêles dont le diamètre est supérieur ou égal à celui des plaques chauffantes ou brûleurs à gaz. ÉVOLUTION DU PRIX DES ÉNERGIES DANS LE RÉSIDENTIEL (EUROS 2005, BASE 100 = 1990) FIOUL DOMESTIQUE GAZ * ÉLECTRICITÉ ** * Prix du gaz : tarif B2I (consommation annuelle type de kwh PCS (Pouvoir calorifique supérieur)). ** Prix de l électricité : 12 kwh, double tarif (consommation annuelle de kwh). Les prix constants sont les prix en valeur réelle c est-à-dire corrigés de la hausse des prix par rapport à une donnée de base ou de référence. SOURCE : MEDDE/SOeS - Base Pégase * SOURCE : OBSERVATOIRE DU GAZ LE CODE DE LA CONSTRUCTION FIXE LA TEMPÉRA- TURE MOYENNE DES LOGEMENTS À 19. PASSER DE 20 À 19 C, C EST CONSOMMER PRÈS DE 7 % D ÉNERGIE EN MOINS! 1

2 GAZ ESPACE JURIDIQUE Tout comme l électricité ou l eau, le consommateur peut effectuer des travaux d énergie afin de réaliser des économies de gaz. Ainsi, la loi Programme fixant les orientations de la politique énergétique (POPE) du 13 juillet 2005 visant à réduire les consommations d énergie des Français a mis en place le Certificat d économie d énergie (CEE). La loi POPE oblige les fournisseurs d énergie à réaliser ou à inciter les consommateurs à réaliser des économies d énergie qui peut être un diagnostic énergétique gratuit, un service de financement ou une prime pour l acquisition de matériel plus économe en énergie. La loi est venue poser un quota d économies d énergie à réaliser. En cas d échec, les fournisseurs se verront imputer de lourdes pénalités financières. Des travaux peuvent donc être engagés par les consommateurs pour diminuer la consommation énergétique mais seuls les travaux éligibles au CEE peuvent être réalisés. Une liste de ces travaux peut être consultée sur le site internet de GDF par exemple. De plus, le professionnel, chargé de réaliser les travaux, devra répondre aux performances exigées par les pouvoirs publics, performances identiques à celles demandées pour le crédit d impôt. Enfin, une fois ces travaux réalisés, un CEE sera attribué au fournisseur. Cette disposition est donc favorable à l économie d énergie et donc à la valorisation de l habitat économe. Les compteurs communiquant peuvent également permettre aux consommateurs de gérer leur consommation de gaz et ainsi, de réaliser des économies d énergie. Tout comme le compteur Linky, le compteur Gazpar est un nouveau compteur communiquant qui sera mis en place fin 2015 jusqu en Cette technologie permettra ainsi aux abonnés de ne plus être facturés sur une consommation estimée mais sur une consommation réelle, grâce aux relevés quotidiens qu effectuera le compteur Gazpar. Dès lors, les consommateurs pourront interagir sur leur propre consommation d énergie et donc réaliser des économies. 2

3 EAU L'eau est une ressource rare, inégalement répartie dans le monde, qu'il faut impérativement économiser. Dans les pays développés, elle est surconsommée, à l'image des États-Unis qui utilisent 600 litres d'eau par jour et par habitant. En France, la consommation d eau, par habitant et par jour, représente en moyenne 243 litres. Face à l épuisement de cette ressource naturelle, une meilleure gestion de l eau est devenue une préoccupation majeure pour les collectivités, entreprises et particuliers. Le captage, le traitement, la distribution et le transport d eau potable ainsi que le traitement des eaux usées dans les stations d épuration nécessitent de nombreuses infrastructures et consomment beaucoup d énergie. De plus, le prix de l eau augmente beaucoup plus vite que le coût de la vie. De 2004 à 2008, le prix moyen de l eau a augmenté de 3,3 % par an quand l indice des prix ne gagnait que 1,9 % par an*. PETITS GESTES, GRANDES ÉCONOMIES Il est temps d agir en adoptant des gestes responsables, à la fois simples et pratiques. l Ne jamais laisser couler de l'eau inutilement. l Préférer les douches plutôt que les bains. l Installer une chasse d'eau à double commande ou un système stop eau dans les toilettes. l Contrôler les fuites d'eau. l Installer un système de récupération des eaux de pluie pour arroser le jardin. RÉPARTITION DE LA CONSOMMATION D EAU EN FRANCE * SOURCE : OBSERVATOIRE DU GAZ Deux types d action d économies d eau existent. D une part, les actions passives résultant de l installation, la modification des équipements en place ; d autre part, les actions actives consistant principalement à l information et à la sensibilisation des consommateurs. Économiser l eau, ou du moins ne pas la gaspiller, est l affaire de tous. * SOURCE : COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE SOURCE : OMS UNE DOUCHE DE 5 MINUTES CONSOMME EN MOYENNE 45 LITRES D EAU, ET UN BAIN : 120 LITRES, SOIT 3 FOIS PLUS! 1

4 EAU ESPACE JURIDIQUE Dans le cadre des règles apportées par le Grenelle de l environnement et afin d amenuiser la consommation d eau potable, différentes dispositions ont été prises pour la valorisation de l eau pluviale. L arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération des eaux de pluie et à leur usage à l intérieur et à l extérieur des bâtiments est venu préciser ces règles en faveur de l habitat économe. Tout d abord, nous devons préciser que l eau de pluie n étant pas potable, il est important que cette eau ne serve que pour certaines tâches du quotidien. L arrêté est donc venu lister les usages autorisés. La récupération des eaux de pluie ne peut servir que pour : l les usages extérieurs tel que l arrosage, le lavage des véhicules, etc., l alimenter l eau des W.-C. et le lavage des sols, l le lavage du linge dans la condition qu un traitement adapté d eau de pluie soit mis en place, l les usages professionnels et industriels. L arrêté précise également les usages interdits de l eau de pluie. Cette eau ne peut pas servir pour : l la boisson, l la préparation des aliments, l le lavage de la vaisselle, l l hygiène corporelle. Cette eau de pluie doit être récupérée à l aval de toitures inaccessibles dans les bâtiments et leurs dépendances. Auparavant, le consommateur qui souhaitait installer une récupération d eau pluviale pouvait bénéficier d un crédit d impôt, mais depuis le 1 er janvier 2014, ce crédit d impôt a été supprimé et remplacé par un taux de TVA réduit. Les consommateurs souhaitant installer un système de récupération d eau pluviale peuvent bénéficier de la TVA réduite à 10 %. Il faut toutefois que l installation soit faite dans leur résidence principale achevée depuis plus de deux ans. De plus, ces travaux doivent être réalisés par une entreprise pour pouvoir bénéficier de ce taux réduit. Enfin, certaines collectivités territoriales peuvent également subventionner l installation de cuve de récupération et de rétention des eaux de pluie. Il vous suffira de vous rapprocher de votre maire pour connaitre les conditions d attribution le cas échéant. 2

5 ÉLECTRICITÉ L électricité spécifique, c'est-à-dire hors chauffage, eau chaude et cuisson, est le second poste de consommation d énergie dans l habitat, en valeur absolue, et celui dont la croissance est la plus forte. Malgré les exigences fixées par les directives européennes (Eco Labelling et Eco conception) qui impliquent une amélioration continue des performances des appareils électriques, la consommation unitaire moyenne d électricité spécifique a presque triplé : de 964 kwh/logement en 1973, à en 2000, et en Ce phénomène s explique notamment par la progression de l équipement électrodomestique : électroménager, téléviseurs, bureautique, multimédia, climatisation... On observe un effet rebond de la consommation : la multiplication des appareils dans les habitations a plus que compensé l amélioration de la performance énergétique de nombreux appareils électroménagers. Faire prendre conscience aux consommateurs de l impact de leur mode de vie sur l environnement est donc essentiel. PETITS GESTES, GRANDES ÉCONOMIES Il est temps d agir en adoptant des gestes responsables, à la fois simples et pratiques. l Eteindre les lumières. l Utiliser des ampoules basse consommation, l Ne pas laisser les appareils électriques en veille, l Débrancher les appareils électriques une fois chargés. l Acheter des appareils électriques de classe énergétique A++ et A+++. COÛT MOYEN ANNUEL D'UN APPAREIL ÉLECTRIQUE HORS ABONNEMENT (TARIF DE BASE EN EUROS) en L ÉLECTROMÉNAGER REPRÉSENTE 30 % DE LA CONSOMMATION ÉLECTRIQUE D UN FOYER. SOURCE : SIPPEREC

6 ÉLECTRICITÉ ESPACE JURIDIQUE Le législateur a mis en place différentes dispositions permettant aux consommateurs de réaliser des économies d électricité. La directive 92/75/CEE a mis en place une indication, par voie d étiquetage, de la consommation en énergie des appareils domestiques. Cette directive s applique aux appareils domestiques tel que les réfrigérateurs, les lave-linges, les fours, etc. Il appartient aux fournisseurs d établir une fiche d informations techniques et aux distributeurs d afficher correctement ces informations. Suite à la promulgation de cette directive, la France a dû se mettre en conformité avec ces dispositions européennes. Elle a donc mis en place l étiquette énergie. Cette fiche évalue la performance énergétique des appareils domestiques. Une note est attribuée aux appareils. Cette note peut aller de A+++, pour un appareil économe en énergie, à G, pour un appareil très énergivore. La note sera attribuée selon un indice calculé grâce à des critères techniques comme la consommation de KWh. Cette indication permettra ainsi aux consommateurs de prendre connaissance de la consommation énergétique d un appareil et d effectuer leur achat en fonction de cet élément. Il semblerait que l information du consommateur sur la consommation d énergie d un bien soit la meilleure façon pour que celui-ci prenne conscience et qu il effectue ses choix en fonction de ces informations. Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) permet également aux consommateurs de prendre connaissance de la consommation énergétique du logement. Cette étiquette indique notamment la consommation en KWh/m2/an. Une note est attribuée pouvant aller de A pour un logement économe à G pour un logement énergivore. Cette information délivrée au futur propriétaire d un bien immobilier lui permet d être informé et d effectuer des travaux de rénovation énergétique s il estime cela nécessaire. Il permet de donner des informations clés aux locataires ou aux propriétaires quant à la gestion de l énergie, et notamment de l électricité. Enfin, au quotidien, le locataire peut disposer d un système d affichage de la consommation électrique. Ces compteurs intelligents vont être déployés d ici à L objectif de cet affichage est de contrôler, chaque jour, sa consommation d électricité et donc, de ne payer que la consommation effective. Les consommateurs pourront également interagir sur leur consommation d électricité puisqu ils pourront, s ils l estiment nécessaire, faire baisser la température ou faire fonctionner leur chauffe-eau en heure creuse. Ce système permettra aux consommateurs d adopter un mode de vie économe au sein de leur habitat. 2

7 CHAUFFAGE Réduire sa consommation en matière de chauffage est un enjeu fondamental, tant pour les économies que cela permet de réaliser, que concernant l impact sur l environnement. Le chauffage totalise 62 %* des dépenses d'énergie au sein d'un habitat. Le gaz et l électricité sont les deux sources d énergie les plus consommées. À ce jour, 35 % du parc de résidence principale est équipé d un chauffage électrique, et 44 % des résidences principales sont chauffées au gaz. Depuis 2000, on constate une légère baisse de la consommation d énergie pour le chauffage, attribuable au renforcement de la réglementation thermique pour les constructions neuves et aux travaux réalisés dans les logements existants. Il est indispensable de faire perdurer cette tendance. Avant de se mettre à rénover ou à bâtir, il faut identifier les causes de son gaspillage et optimiser sa consommation énergétique. En modifiant son comportement ou ses choix d investissement, chaque habitant possède une vraie marge de manœuvre pour réduire ses dépenses. Sensibilisation et information restent des leviers majeurs pour les consommateurs. PETITS GESTES, GRANDES ÉCONOMIES Il est temps d agir en adoptant des gestes responsables, à la fois simples et pratiques. l Vérifier l isolation. l Chauffer en fonction de sa présence. l Adapter la température de chaque pièce à son usage : 19 C dans les pièces à vivre, 21 C dans la salle de bain et 16 C dans la chambre des parents, l Fermer les volets. l Ne pas couvrir ou obstruer les radiateurs. ÉVOLUTION DU PARC DE RÉSIDENCES PRINCIPALES SELON L ÉNERGIE DE CHAUFFAGE* (% ) SOURCE : ADEME/CEREN d après INSEE UN ENTRETIEN RÉGULIER DU SYSTÈME DE CHAUFFAGE PEUT FAIRE DIMINUER DE 5 % LA CONSOMMATION D ÉNERGIE. 1

8 CHAUFFAGE ESPACE JURIDIQUE Les dispositions relatives à l économie de chauffage concernent principalement les avantages fiscaux dont peut bénéficier un consommateur souhaitant réaliser des travaux. Il y a notamment quatre dispositions en ce sens. Tout d abord, le consommateur peut bénéficier du Crédit d impôt développement durable (CIDD). Ce crédit permet au consommateur de récupérer une partie des sommes investies pour la rénovation énergétique de son logement sous forme d un montant déductible de son impôt sur le revenu. Pour pouvoir bénéficier de ce CIDD, il faut que le contribuable soit domicilié en France, imposable ou non, propriétaire occupant, locataire ou occupant à titre gratuit, mais ne peut pas être un propriétaire bailleur. Ce crédit concerne aussi bien les maisons individuelles que les appartements, mais le logement doit être la résidence principale du contribuable et doit être achevé depuis au moins deux ans. Une condition de ressources est également à respecter. De plus, il faudra que les équipements et matériaux soient fournis et installés par un professionnel pour pouvoir bénéficier du CIDD, le consommateur ne peut donc pas acheter ces équipements et les faire installer par un professionnel. La facture servira ainsi de justificatif. En outre, au 1 er janvier 2015, ce CIDD sera également soumis à l éco-conditionnalité : le professionnel devra être qualifié par le label Reconnu Garant de l Environnement. Enfin, deux grandes catégories de travaux sont concernées : la production de chaleur et l isolation thermique. Nous avons ensuite la prime rénovation énergétique, octroyée dans le cadre du Plan de rénovation énergétique de l Habitat. Une prime de peut être octroyée aux ménages à revenus moyens et aux ménages à revenus modestes, afin de financer les travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale. Seuls les propriétaires de leur logement en résidence principale sont concernés. Des conditions de ressources sont également à respecter. Le logement doit être situé en France, achevé depuis au moins deux ans, ne doit pas avoir fait l objet d une autre demande de prime d aide à la rénovation thermique ainsi que d une aide de solidarité écologique du programme «Habiter mieux» de l Agence nationale de l habitat (ANAH). Toutefois, cette prime peut être cumulée avec le CIDD et/ou l éco-prêt à taux zéro. Enfin, seuls certains travaux sont concernés tels que les travaux d installation de chaudière, d équipement de production d eau chaude ou encore d isolation thermique. L ANAH accorde également des subventions pour la réhabilitation et l amélioration des résidences principales de plus de quinze ans. Les travaux tels que le chauffage ou la production d eau chaude sont concernés par ces subventions. Seuls les propriétaires occupants, bailleurs ou les syndicats de copropriété peuvent en bénéficier si ceux-ci n ont pas bénéficié d un autre financement de l Etat ou d un prêt à taux zéro dans les dix années précédant le dépôt de la demande auprès de l ANAH. Enfin, les travaux doivent être d un montant minimum de pour que le propriétaire ou le syndicat puisse bénéficier de ces subventions, soumises à des conditions de ressources. Enfin, une nouvelle TVA réduite est applicable depuis le 1 er janvier Les propriétaires ou les locataires peuvent bénéficier d une TVA à 5,5 % pour des travaux de rénovation énergétique comme l amélioration du système de chauffage ou l installation d un système de production électrique par énergies renouvelables. Ces travaux peuvent être réalisés sur une résidence principale ou secondaire, occupée ou vacante, mais construite depuis au moins deux ans. Cette TVA est applicable sur le matériel comme sur la main d œuvre si ceux-ci font l objet d une seule facture. 2

MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE

MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE A MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE 7 Boulevard Alsace Lorraine 09000 FOIX Tél : 05 34 09 24 82 Mail : contact@maisonhabitat09.fr A Des Gestes Simples pour de Grandes Economies d Energie Des gestes rusés

Plus en détail

Conseils et astuces pour réduire mes consommations d'énergie

Conseils et astuces pour réduire mes consommations d'énergie Conseils et astuces pour réduire mes consommations d'énergie Metz Métropole et l Agence Locale de l Energie et du Climat du Pays Messin vous offrent ce guide dans le cadre du Mois des ClimatCités 2012

Plus en détail

L alimentation en eau potable

L alimentation en eau potable Aujourd hui, la qualité de l eau et les réserves potentielles, constituent, au sein de notre société, des préoccupations environnementales majeures. En 1992 et pour la première fois, le principe selon

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

Petits gestes. Département du Lot. Grandes économies. Trucs et astuces pour faire baisser la facture. Guide écos-gestes p 1

Petits gestes. Département du Lot. Grandes économies. Trucs et astuces pour faire baisser la facture. Guide écos-gestes p 1 Département du Lot Petits gestes Grandes économies Trucs et astuces pour faire baisser la facture Guide écos-gestes p 1 Comment réduire sa facture d eau, d électricité? Est-il vraiment possible d économiser

Plus en détail

des économies d énergie

des économies d énergie Apprendre à faire des économies d énergie dans son logement Parlons-en! Économies d eau et d énergie dans l habitat = amélioration du pouvoir d achat À la maison, tous les gestes ont un impact sur notre

Plus en détail

en hiver, maîtriser sa facture d électricité

en hiver, maîtriser sa facture d électricité en hiver, maîtriser sa facture d électricité DOSSIER DE presse 2014 Contact presse service-de-presse@edf.fr Tél. : 01 40 42 46 37 Contact presse service-de-presse@edf.fr Tél. : 01 40 42 46 37 L arrivée

Plus en détail

Bien régler la température de chauffage

Bien régler la température de chauffage Température de chauffage Baisser la température en cas absence Bien régler la température de chauffage Ne pas gêner la diffusion de chaleur Fermer les volets / rideaux la nuit De même, ne pas mettre de

Plus en détail

éco GUIDE du locataire Les bons gestes pièce par pièce Les économies réalisables

éco GUIDE du locataire Les bons gestes pièce par pièce Les économies réalisables Les économies réalisables Les bons gestes pièce par pièce éco GUIDE du locataire sommaire Les économies réalisables sur le chauffage 3 sur l eau 4 sur l électricité 5 sur les déchets 6 sur la pollution

Plus en détail

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour Astuces pour! dépenser moins 2 >>> ÉDITO eau est une ressource précieuse, indispensable dans nos logements, que ce soit pour l alimentation, la préparation des L repas, l hygiène ou tout simplement notre

Plus en détail

DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE AUX ÉCONOMIES D EAU: LA MAITRISE DE LA CONSOMMATION À LA MAISON

DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE AUX ÉCONOMIES D EAU: LA MAITRISE DE LA CONSOMMATION À LA MAISON DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE AUX ÉCONOMIES D EAU: LA MAITRISE DE LA CONSOMMATION À LA MAISON Assises du développement Durable- Table ronde "Citoyen et développement durable" DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE: ISOLATION,

Plus en détail

changez vos menuiseries et faites des économies!

changez vos menuiseries et faites des économies! changez vos menuiseries et faites des économies! AIDES FINANCIÈRES POUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2014 The world looks better Remplacez vos menuiseries par des fenêtres aluminium et

Plus en détail

Apprendre à faire. des économies d énergie. Très simplement! Bon à savoir

Apprendre à faire. des économies d énergie. Très simplement! Bon à savoir Bon à savoir Le diagnostic de Performance Énergétique (DPE) Ce diagnostic propose, notamment, des recommandations en vue de travaux de rénovation et d amélioration afi n de diminuer la consommation d énergie

Plus en détail

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR Suivez le guide! CE QU IL FAUT SAVOIR Votre facture d éléctricité n est pas votre facture de chauffage! Voici comment se répartit votre facture d éléctricité Attention plus vous consommez plus votre facture

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65 Préservez les ressources naturelles par des constructions écologiques n est qu une étape dans la protection de l environnement. Cela passe aussi par des gestes éco-citoyens au quotidien. Pour en savoir

Plus en détail

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable «Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod «La terre n appartient pas à l homme, c est l homme qui appartient à la terre» Sitting Bull L habitat est le premier

Plus en détail

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments climat d innovation Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments Les aides financières à disposition des ménages Edition 2012 Essayons d y voir plus clair 2/3 Les décisions du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE QU EST-CE QUE LE PARLEMENT DES JEUNES POUR L EAU? Le Parlement des

Plus en détail

Édition juin 2013. vos Droits en matière d accès à l électricité

Édition juin 2013. vos Droits en matière d accès à l électricité Édition juin 2013 vos Droits en matière d accès à l électricité page 04 J ai une difficulté passagère et ne peux payer ma facture d électricité à la date indiquée. vos Droits en matière d accès à l électricité

Plus en détail

120113DLPLB PROPRIETAIRE COMMUNE DE ST AMAND LONGPRE 41310 ST AMAND LONGPRE

120113DLPLB PROPRIETAIRE COMMUNE DE ST AMAND LONGPRE 41310 ST AMAND LONGPRE 120113DLPLB RAPPORT DE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ETABLI LE VENDREDI 10 FEVRIER 2012 - SELON ANNEXE 6.A DE L ARRETE DE REFERENCE Arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique,

Plus en détail

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 1 1 Le prospect chauffé à l électricité n envisage pas le gaz naturel Il ne nous attend pas et ne se sent pas concerné

Plus en détail

en LORRAINE projet de rénovation L Espace INFOÉNERGIE Ouest 54 Eric DROUILLY Conseiller Info Energie

en LORRAINE projet de rénovation L Espace INFOÉNERGIE Ouest 54 Eric DROUILLY Conseiller Info Energie en LORRAINE Réussir et Financer son projet de rénovation L Espace INFOÉNERGIE Ouest 54 Eric DROUILLY Conseiller Info Energie en LORRAINE Les Enjeux de l'énergie Les Enjeux de l'énergie Mini Intro On consomme

Plus en détail

Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE

Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE SOMMAIRE Présentation EIE et missions Chronologie générale Dispositifs collectifs

Plus en détail

Diagnostic de Performance Energétique

Diagnostic de Performance Energétique Diagnostic de Performance Energétique Technicien : Michel Le Dû Certification de compétence délivrée par : Bureau Veritas Certification Numéro du certificat : N 1725858 Date de validité : 17 octobre 2012

Plus en détail

Audit Energétique des Bâtiments

Audit Energétique des Bâtiments Audit Energétique des Bâtiments Introduction Le Grenelle Environnement La règlementation L Audit Energétique Exemples de rénovation Conclusion 2 Le Grenelle Environnement 3 Le Grenelle Environnement 2009

Plus en détail

Édition Juillet 2014. vos DROITS en matière d accès à l électricité

Édition Juillet 2014. vos DROITS en matière d accès à l électricité Édition Juillet 2014 vos DROITS en matière d accès à l électricité page 04 J ai une difficulté passagère et ne peux payer ma facture d électricité à la date indiquée. vos DROITS en matière d accès à l

Plus en détail

Quelques chiffres sur l'eau

Quelques chiffres sur l'eau Les ECONOMIEs D'EAU Dans nos pays dits «développés», l accès à la ressource en eau semble d une déconcertante facilité. Il suffit de tourner le robinet et l eau coule à flots. Au fil du temps, en la maîtrisant,

Plus en détail

Bienvenue dans votre logement BBC

Bienvenue dans votre logement BBC Bienvenue dans votre logement Ce guide est là pour vous aider à bien utiliser votre appartement. Conservez le précieusement, afin de pouvoir le consulter en cas de doute. SOMMAIRE les points clés L isolation

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION

ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION État des lieux d'entrée État des lieux de sortie Nouvelle adresse (Etats des lieux de sortie) LES LOCAUX Appartement Maison

Plus en détail

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012 Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 212 Sommaire Maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. La rénovation du parc existant, élément clé des enjeux

Plus en détail

UN PROJET ARCHENERGIE : UN PROJET BIEN FINANCE

UN PROJET ARCHENERGIE : UN PROJET BIEN FINANCE UN PROJET ARCHENERGIE : UN PROJET BIEN FINANCE Mise à jour le 06 Mai 2015 2 Sommaire INTRODUCTION... 2 L ECO-PRET A TAUX ZERO... 3 LE CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE... 6 TVA A TAUX REDUIT... 7 LES

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

le Petit Guide des d eau

le Petit Guide des d eau le Petit Guide des ECONOMIES d eau 1 J économise de 30 à 50% d eau potable/an facilement!!! 2 Pourquoi économiser l eau? En Bretagne, l eau utilisée pour la production d eau potable provient à 80% des

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Programme de lutte contre la précarité et la vulnérabilité énergétique

Programme de lutte contre la précarité et la vulnérabilité énergétique Programme de lutte contre la précarité et la vulnérabilité énergétique version du 24 juin 2014 1 1. Le contexte En 2011 les prix de l énergie domestique (électricité, gaz, et autres combustibles) ont augmenté

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

Aides à la rénovation des copropriétés en métropole (amélioration énergétique)

Aides à la rénovation des copropriétés en métropole (amélioration énergétique) Aides à la rénovation des copropriétés en métropole (amélioration énergétique) Le bâtiment absorbe 44% de notre consommation énergétique et génère 21% des émissions de gaz à effet de serre. La rénovation

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 LANEUVEVILLE-DEVANT-NANCY SOMMAIRE Qu est-ce que le Programme d Intérêt Général Habiter Mieux? Enjeux et objectifs Présentation

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : DPE01230-0002 Valable jusqu au : 27/12/2021 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : 2002 Surface habitable : 50 m² Numéro appartement

Plus en détail

Variable. dossier de 6 à 12 mois, devis non signé avant commission. travaux. région

Variable. dossier de 6 à 12 mois, devis non signé avant commission. travaux. région PRETS AIDES ET PRIMES CITE Crédit d Impôt Transition Energétique CEE Certificats d Economies d Energie ou Primes énergie ANAH Agence Nationale de l'habitat Prime «Habiter mieux» ANAH Aides régionales TVA

Plus en détail

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES!

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! 1 En moyenne, une personne gaspille 20 à 30% d'eau tous les jours, soit par inadvertance,

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Sainte-Savine. Rénovation durable. 02 avril 2012 Semaine du DD. Frédéric SAILLY

Sainte-Savine. Rénovation durable. 02 avril 2012 Semaine du DD. Frédéric SAILLY Sainte-Savine Rénovation durable 02 avril 2012 Semaine du DD Frédéric SAILLY Les actions de l ARCAD/PQE sont financés par Plan de l intervention Quelques mots de présentation de l ARCAD Quelques mots sur

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? CHAUFFAGE choisissez intelligemment votre confort Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale AGENCE BRUXELLOISE DE L ÉNERGIE Le Centre Urbain asbl Chauffage

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE LOGEMENT (6.A)

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE LOGEMENT (6.A) LOGEMENT (6.A) Ordonnance 2005-655 du 8 juin 2005, Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006, Arrêté du 3 mai 2007 A INFORMATIONS GENERALES N de rapport : LAMBERTINI 1296 08.04.09

Plus en détail

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE THEME : RENOVATION ENERGETIQUE ET AIDES FINANCIERES Mardi 1 avril 2014 Salles des Mariages 19h30 Ouverture de la séance et objectif de la rencontre Catherine Lafeuille,

Plus en détail

pour dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude

pour dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude Astuces pour! dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude 2 >>> ÉDITO électricité est une énergie indispensable dans nos logements, L que ce soit pour le chauffage, l éclairage, la production

Plus en détail

Quelle quantité d eau y a-t-il sur notre planète?

Quelle quantité d eau y a-t-il sur notre planète? Quelle quantité d eau y a-t-il sur notre planète? Les océans couvrent 71% de la surface de la Terre et contiennent 97,2% du volume d eau de notre planète. Quelle quantité d eau potable y a-t-il sur notre

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : Les aides pour les propriétaires au 1 er janvier 2014 De très nombreuses aides peuvent financer jusqu à 95% des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics,

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Le Plan Eco-Energie. Pour garantir l alimentation électrique régionale... Apprenons tous à maîtriser notre consommation d électricité

Le Plan Eco-Energie. Pour garantir l alimentation électrique régionale... Apprenons tous à maîtriser notre consommation d électricité Le Plan Eco-Energie Pour garantir l alimentation électrique régionale... Apprenons tous à maîtriser notre consommation d électricité Grande consommatrice d'électricité, la région Provence-Alpes-Côte d'azur

Plus en détail

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50 A DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006 INFORMATIONS GENERALES N de rapport

Plus en détail

économiser l énergie et l eau au quotidien c est facile!

économiser l énergie et l eau au quotidien c est facile! économiser l énergie et l eau au quotidien c est facile! En France, chaque ménage émet dans l'atmosphère 1,5 tonnes de CO 2 par an. La moitié de ces émissions est due à nos comportements quotidiens source

Plus en détail

Nouvelles aides fiscales 2015, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE

Nouvelles aides fiscales 2015, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE Nouvelles aides fiscales 2015, ce qu il faut retenir... CEE TVA éco-ptz CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ÉCO - RÉNOVATION RGE 2 Schüco Nouvelles aides fiscales 2015, ce qu il faut retenir...

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH. Les aides publiques pour les travaux dans le logement

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH. Les aides publiques pour les travaux dans le logement Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH Les aides publiques pour les travaux dans le logement Réunion publique, 10 octobre 2013, Créon Sommaire Les aides de l OPAH du Créonnais Quoi? Pour

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE.

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

TP N 5 EDF, compteur

TP N 5 EDF, compteur Données : Fichiers nécessaires pour le TP : http://tof225391.free.fr/forum (Entraide Index du Forum Electrotechnique 2AE Fichiers nécessaires pour les TP série 4 TP5 ). Présentation de la maison : Schéma

Plus en détail

Propriétaires de bâtiment

Propriétaires de bâtiment Loi genevoise sur l énergie Propriétaires de bâtiment Rénover pour économiser de l énergie: une opération gagnante En vigueur depuis août 2010, la révision de la loi genevoise sur l énergie vise à réduire

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 3112 Valable jusqu au : 15/02/2025 Type de bâtiment : Immeuble collectif Année de construction : Avant 1975 Surface habitable : 92,04 m² Adresse : 6, Rue Francisque Sarcey 75116 PARIS 16 Date : 16/02/2015

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 01130021 / 1 Valable jusqu au : 07/01/2023 Type de bâtiment : Maison Année de construction : à partir de 2000 Surface habitable : 173 m²* Adresse

Plus en détail

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés Mécanique Générale Les activités de la Mécanique Générale utilisent une quantité d'énergie non négligeable qui représente en moyenne 1,2 % du chiffre d'affaires. C'est aussi 22 000 kwh ou 1 200 HT par

Plus en détail

Certificats d Economie

Certificats d Economie Les Certificats d Economie d Energie (C.E.E.) 4 avril 2013 Yann LE BARILLIER Responsable Partenariats et Efficacité Energétique ylebarillier@primagaz.fr Primagaz, partenaire energétique et «obligé» Une

Plus en détail

Les Champs Elysées. 80 Avenue Jean Jaurès - 30000 NÎMES

Les Champs Elysées. 80 Avenue Jean Jaurès - 30000 NÎMES Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.3.a bis) Bâtiment à usage principal de bureau, d'administration ou d'enseignement Valable jusqu au

Plus en détail

Dossier Diagnostics Immobiliers

Dossier Diagnostics Immobiliers Dossier Diagnostics Immobiliers Diagnostic Performance Energétique Du 25 Mars 2009 Monsieur DUPOND Marcel 7 rue Marcel PAGNOL 76960 NOTRE DAME DE BONDEVILLE Désignation Maison Maison individuelle de type

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX. Informations pratiques

ÉTAT DES LIEUX. Informations pratiques ÉTAT DES LIEUX date : / / ENTRANT SORTANT L état des lieux doit être établi de façon contradictoire entre les deux parties lors de la remise des clés au locataire et lors de leur restitution en fin de

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 32 / 1 Valable jusqu au : 01/08/2022 Type de bâtiment : Maison mitoyenne Année de construction : 1989-2000 Surface habitable : 135,67 m² Adresse

Plus en détail

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou Le Guide de l éco-agent Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou «L'écologie est aussi et surtout un problème culturel. Le respect de l'environnement passe par un grand nombre de changements comportementaux.»

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie

L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie 35 organismes HLM de Haute-Normandie Acteurs du développement durable du territoire Référentiel régional de qualité environnementale Une base de discussion

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 2278 / 1 Réf. Ademe : 1535V2001510H Référence du logiciel validé : Imm PACT DPE Version 7A Valable jusqu au : 01/05/2025 Type de bâtiment : Appartement (Lots 55,43) Année de construction : avant 1948

Plus en détail

PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE. GUIDE des ÉCO-GESTES POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT

PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE. GUIDE des ÉCO-GESTES POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE GUIDE des ÉCO-GESTES dans l habitat POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT À la maison, tous nos gestes ont un impact sur notre consommation d énergie et

Plus en détail

Toutes les aides pour vos travaux d'économie d'énergie

Toutes les aides pour vos travaux d'économie d'énergie Page 1 sur 7 ACTUALITÉS SIMULATEURS SERVICES VIDÉOS FORUM ÉVÈNEMENTS Toute l information juridique et pratique pour agir Aide Newsletter Accueil > Immobilier > Economies d'énergie > Toutes les aides pour

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE

GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE Préface p. 3 1. Le cadre réglementaire p. 4 2. Le champ d application p. 5 3. Les avantages p. 5 4. Le principe de conception p. 6 5. Le dimensionnement

Plus en détail

Besoin en puissance d une chaufferie

Besoin en puissance d une chaufferie Besoin en puissance d une chaufferie Le surdimensionnement fréquent des anciennes chaufferies trouve son origine dans le fait que les chauffagistes ou les bureaux d'étude avaient pour habitude de prendre

Plus en détail

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT. Guide des aides

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT. Guide des aides PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT Guide des aides INTRODUCTION Le présent guide vise à informer les propriétaires sur les aides financières dont ils peuvent disposer pour réaliser des travaux

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Habitat existant. Guide. des solutions durables CIAT N 08.53 B

Chauffage par pompe à chaleur. Habitat existant. Guide. des solutions durables CIAT N 08.53 B Chauffage par pompe à chaleur Habitat existant u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.53 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Avantage n 1 : Libérez-vous

Plus en détail

Comment bien vivre dans son logement tout en faisant des économies d'énergie? Guide de recommandations à destination des usagers

Comment bien vivre dans son logement tout en faisant des économies d'énergie? Guide de recommandations à destination des usagers Comment bien vivre dans son logement tout en faisant des économies d'énergie? Guide de recommandations à destination des usagers Le présent document constitue un guide pour bien occuper son logement. Il

Plus en détail

PLAN DE RéNOVATION énergétique DE L HABITAT. Guide des aides financières. destinées aux propriétaires

PLAN DE RéNOVATION énergétique DE L HABITAT. Guide des aides financières. destinées aux propriétaires PLAN DE RéNOVATION énergétique DE L HABITAT Guide des aides financières destinées aux propriétaires PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT Guide des aides financières Introduction Le présent guide

Plus en détail

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr PARTICULIERS Un COLLECTIVITÉS investissement BAILLEURS SOCIAUX de bon sens Effilogis 2015 rénovation mode d emploi www.effilogis.fr Habitation BBC Bon à savoir Une habitation rénovée Bâtiment Basse Consommation

Plus en détail

LES ECONOMIES D'ENERGIES AU QUOTIDIEN

LES ECONOMIES D'ENERGIES AU QUOTIDIEN LES ECONOMIES D'ENERGIES AU QUOTIDIEN Pourquoi un EIE? Un contexte national Engagement de la France :réduction par 4 des émissions de GES entre 1990 et 2050 Le bâtiment représente 43% de la consommation

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie

Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Des clients très majoritairement propriétaires

Plus en détail

FideloConso. à votre écoute! 09 69 32 70 00 (appel non surtaxé depuis un poste fixe) Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita

FideloConso. à votre écoute! 09 69 32 70 00 (appel non surtaxé depuis un poste fixe) Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller FideloConso 09 69 32 70 00 (appel non surtaxé depuis un poste fixe) du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 15 Vous avez des questions? Adressez-nous

Plus en détail

" Bienvenue chez vous "

 Bienvenue chez vous " Bienvenue chez vous " Un doute, une question, un problème? JE CONTACTE LE SIRES Guide du locataire entretien du logement Organisme affilié à la Fédération Nationale HABITAT & DEVELOPPEMENT http://www.habitatdeveloppement.fr

Plus en détail

«Economie d énergie dans l habitat, de la visite énergétique à la caméra thermique, par où commencer»

«Economie d énergie dans l habitat, de la visite énergétique à la caméra thermique, par où commencer» «Economie d énergie dans l habitat, de la visite énergétique à la caméra thermique, par où commencer» Par l association Alter Alsace Energies 4, rue Foch 8, rue Seyboth 68 460 Lutterbach 67 000 Strasbourg

Plus en détail

J économise, je préserve l environnement. Crédits d impôts. Fiscalité. Prime Energie Aides. GrEEn Solutions

J économise, je préserve l environnement. Crédits d impôts. Fiscalité. Prime Energie Aides. GrEEn Solutions J économise, je préserve l environnement Crédits d impôts Fiscalité Prime Energie Aides GrEEn Solutions 2015 Les Crédits d impôts ce qui change en 2015 Le Crédit d Impôt Développement Durable (CIDD) change

Plus en détail

Guide économie d énergie et développement durable. Les Solutions Crédit Mutuel

Guide économie d énergie et développement durable. Les Solutions Crédit Mutuel Guide économie d énergie et développement durable Les Solutions Crédit Mutuel Parmi l ensemble des secteurs économiques, le bâtiment constitue le plus gros consommateur d énergie en France. Il consomme

Plus en détail

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat «Comprendre et qualifier la situation et l évolution du marché dans toutes ses compoanah N 5 Septembre 2015 Observatoire

Plus en détail

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple chauffe-eau thermodynamique sur air extrait : ventilation et eau chaude aéraulix BÉNÉFICES produit conforme rt 0 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple ventilez

Plus en détail

Réduire la précarit. carité. Leur maitrise est un enjeu. 23 mai 2013

Réduire la précarit. carité. Leur maitrise est un enjeu. 23 mai 2013 Réduire la précarit carité énergétique Les coûts de la rénovation : Leur maitrise est un enjeu 23 mai 2013 Recherche expérimentation PUCA Connaître le coût t et la performance thermique en OPAH (2009-2012)

Plus en détail

Rénover mon logement, comment faire? 23 novembre 2013 Stade de l Aube, Troyes Les actions de l ARCAD/PQE sont financées par

Rénover mon logement, comment faire? 23 novembre 2013 Stade de l Aube, Troyes Les actions de l ARCAD/PQE sont financées par Rénover mon logement, comment faire? 23 novembre 2013 Stade de l Aube, Troyes Les actions de l ARCAD/PQE sont financées par Présentation de l ARCAD Création de l association en novembre 2007 pour conforter

Plus en détail

Les aides financières pour les copropriétés Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables Janvier 2015

Les aides financières pour les copropriétés Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables Janvier 2015 Espace Info Energie de Solagro 75, voie du T.O.E.C CS 27608 31076 Toulouse Cedex 03 Tél. : 05.67.69.69.67 / Courriel : info.energie@solagro.asso.fr / Internet : www.solagro.org Téléphone : mardi à vendredi

Plus en détail

Préservation de la ressource en eau : une urgence planétaire

Préservation de la ressource en eau : une urgence planétaire Préservation de la ressource en eau : une urgence planétaire Aujourd'hui dans le monde, 1,1 milliard de personnes n'ont pas un accès permanent à l'eau potable. En 2030, selon les derniers chiffres révélés

Plus en détail