1943 L AFFAIRE JEAN MOULIN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1943 L AFFAIRE JEAN MOULIN"

Transcription

1 Le 21 juin 1943, Jean Moulin, allias Max, se rend à Caluire, près de Lyon, dans la maison du docteur Dugoujon où il retrouve Raymond Aubrac, le colonel Lacaze et André Lassagne, trois dirigeants de l Armée secrète, le colonel Schwartzfeld, fondateur du mouvement France d abord, et, enfin, René Hardy, le responsable de Sabotage-Fer. Informé de cette réunion par l un de ses agents, Klaus Barbie, chef de la Gestapo de Lyon, investit la villa du docteur Dugoujon, à la tête d un groupe de S.S, et arrête Jean Moulin et les autres dirigeants de la Résistance. Seul René Hardy parvient à s échapper. Après le coup de Caluire, Barbie croit atteindre l apothéose de sa carrière et il est prêt à tout pour ne pas laisser échapper une telle chance. Il lui faut convaincre les hauts personnages de la Gestapo à Paris de ne pas le dessaisir de «l affaire de sa vie» et de ne pas le ramener au rôle obscur de gardien temporaire de prisonniers illustres. Pour cela, il sent qu il lui faut obtenir, au cours des premiers interrogatoires, des résultats spectaculaires et probants. La torture sera le moyen. Barbie commence par se tromper de cible et par confondre André Lassagne avec le fameux Max. Lassagne subit, pendant quatre à cinq jours, interrogatoires sur interrogatoires et a même droit à un simulacre d exécution. Puis c est le tour de Jean Moulin que Barbie a donc mis cinq jours à identifier. Le rapport allemand situe l arrestation de Moulin au 25 juin Moulin est odieusement martyrisé, pour lui faire dire son nom et lui arracher des renseignements. A partir du 23, il est chaque jour, amené à l Ecole de Santé, le siège de la Gestapo, pour y être interrogé. Le 23 au soir, le docteur Dugoujon voit qu il a un

2 pansement autour de la tête et qu il boîte fortement. Le lendemain, Aubrac le voit soutenu, presque porté par deux soldats. Néanmoins, ces souffrances ne semblent pas réduire l homme volontaire et déterminé qu est Jean Moulin. Barbie enrage : «S il ne crève pas cette nuit-là, je le finirai à Paris.» Le tortionnaire atteint le comble de l exaspération le vendredi 25. Ce jour-là, il se livre à un nouvel interrogatoire. Gottlieb Fuchs, résistant d origine suisse, infiltré au cœur de la Gestapo lyonnaise, nous livre son témoignage, dont je ne retiendrais que quelques passages significatifs : «Vendredi 25 juin 1943, quatre heures de l après-midi. Quelqu un court dans l escalier en tirant une charge qui rebondit sur les marches. Barbie, en bras de chemise, traîne un homme par les pieds. Parvenu dans le hall, il souffle un instant, le pied sur le corps inanimé. Congestionné, mèche sur le front, il s élance vers la cave, attelé à ce corps qu il tire à l aide d une courroie fixée aux pieds garrottés. Le prisonnier a le visage tuméfié, sa veste est en loques.» Gottlieb Fuchs parvient à descendre à la cave et raconte ce qu il voit : «J ai trouvé le prisonnier couché sur le ventre à moitié nu. Son dos était lacéré, sa poitrine défoncée Les yeux étaient clos, il respirait encore, il n était pas conscient.» Le 25 au soir, une sentinelle vient chercher, au fort Montluc, le prisonnier Christian Pineau et le prie d emporter avec lui son rasoir. Tout au long du parcours, celui-ci se demande bien à quoi correspond cette étrange consigne. On le mène jusqu à un homme étendu sur un banc. On ordonne à Christian Pineau de raser cet homme. En se penchant sur le blessé, Christian Pineau reconnaît, avec stupéfaction et horreur, Jean Moulin. Sous la contrainte du S.S qui l accompagne, Pineau rase le visage de son ami.

3 Quelques jours après cette scène, Jean Moulin, moribond, est emmené en voiture à Paris. Il est incarcéré à Neuilly, dans la villa du chef de la Gestapo parisienne. C est là qu André Lassagne et le général Delestraint le voient pour la dernière fois. Tous ces témoignages, établissent d une façon formelle que Klaus Barbie est bien l assassin et le tortionnaire de Jean Moulin. Le premier document, établi par le Service régional de la police judiciaire est daté du 14 octobre Il contient l audition d Heinrich Meiners, membre de la police criminelle allemande à Paris, détaché comme interprète à la Gestapo de l avenue Foch. «Dans cette villa, habitait le chef de la Section IV, le SS Sturmbannführer (commandant) Boemelburg. Le véritable propriétaire devait être un industriel israélite. Les caves et le premier étage étaient installés pour y servir de cellules. On y mettait les prisonniers importants. J ai reçu l ordre d y prendre un prisonnier et de l amener, pour un interrogatoire, au 84, avenue Foch. Pendant que j attendais que le prisonnier se prépare, j ai regardé dans une cellule au premier étage, où une femme de ménage faisait le nettoyage. Un gardien de la S.S surveillait. La pièce était meublée d un lit, d une armoire et d une chaise. J ai vu un prisonnier, dans cette cellule, qui me fit une impression très bizarre. Le prisonnier était allongé, puis il s est assis et je l ai vu marcher une fois dans la chambre en s appuyant aux meubles et aux murs. Il était oppressé et se tenait le ventre ou les reins. Il m a fait l impression d un homme très malade et qui n avait plus longtemps à vivre. J ai demandé au gardien qui était ce prisonnier. Il m a dit que c était une haute personnalité française, un ancien préfet, Jean Moulin, de Montpellier, je

4 crois. Je fis remarquer à mon collègue, et au Referat Misselwitz, que cet homme ne pouvait rester dans ces conditions, car il n avait plus que quelques jours à vivre. Ils m ont semblé surpris et m ont parlé de l importance de M.Moulin, autant en ce qui concerne l enquête, qu en raison de sa haute fonction sans la Résistance.» «Je confirmai à M.Kieffer, que M. Jean Moulin paraissait mourant et je suggérai qu on le mette à l hôpital. Quelques jours plus tard, un infirmier S.S, me dit qu il était chargé de transporter M.Moulin à l hôpital de la police à Berlin. A peine deux ou trois jours après, Misselwitz, me dit que M.Moulin était mort au cours de son transfert, un peu avant Francfort. Il m apprit qu un message avait été envoyé par téléscripteur de Paris à Francfort, avec ordre de ne pas faire d autopsie et de brûler le corps.» Second document : Johan Meiners, qui était alors commissaire à la direction de la Sûreté à Francfort-sur-le-Main, fut chargé de constater le décès de Jean Moulin, quand le train Paris-Berlin, transportant le chef de la Résistance, s arrêta dans cette ville. «Je reçus, le 15 octobre 1946, un appel téléphonique de la police des chemins de fer de la gare de Francfort, m informant qu on y avait déposé le cadavre d une personne qui, au cours de son transfert de Paris à Berlin, serait décédée, peu avant d arriver à Francfort. Peu après, survint un appel téléphonique de la Gestapo, je reçus l ordre de ne rien entreprendre dans cette affaire, car elle serait du ressort de la police secrète. J ignore ce qui s est passé ensuite avec le cadavre.» Ce qui s est passé ensuite, nous le savons aujourd hui grâce au troisième document. C est un rapport établi par Roger Wybot lui-même, alors chef de la D.S.T. Il s appuie sur les déclarations faites après la guerre par Misselwitz, qui avait suivi, en son temps, l affaire Jean Moulin.

5 Tout en ignorant les conditions tenues secrètes - dans lesquelles le corps fut rapatrié et incinéré, Misselwitz, qui détenait à Paris le dossier Jean Moulin, rapporte qu il reçut de l infirmier Millitz, à son retour, le certificat de décès et, quelques jours plus tard, une nouvelle pièce officielle, dont il ne peut spécifier la provenance, signalant que l urne renfermant les cendres de Jean Moulin (N 10137) avait été déposée au cimetière du Père-Lachaise à Paris. Des vérifications ont été faites au Père-Lachaise. On y trouve effectivement une urne, à propos de laquelle est consignée, sur le registre des incinérations, au N 10137, la mention : X venant d Allemagne. Ces trois documents montrent que Barbie savait que le chef de la Résistance avait succombé à ses tortures.

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures - Aucun document autorisé

GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures - Aucun document autorisé UFR EILA Etudes Interculturelles de Langues Appliquées Adresse postale : Bâtiment Biopark Case courrier 7002 Site PRG 75205 Paris cedex 13 GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures -

Plus en détail

JEU DE RÔLE. FICHE PERSONNAGE DU JUGE DES ENFANTS (M. OU Mme MAGIS)

JEU DE RÔLE. FICHE PERSONNAGE DU JUGE DES ENFANTS (M. OU Mme MAGIS) LIBERTÉS ET JUSTICE CITOYENNETÉ FERROVIAIRE Activités élève JEU DE RÔLE Vous allez interpréter un jeu de rôle composé de 7 personnages appelés à s exprimer à l occasion d un procès. En vous mettant dans

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

DECISION DCC 04-081. VU la Constitution du 11 décembre 1990 ;

DECISION DCC 04-081. VU la Constitution du 11 décembre 1990 ; DECISION DCC 04-081 DATE : 12 AOUT 2004 REQUERANT : ODUNLAMI AMEDEE ODUNLAMI G ; JUSTE Contrôle de conformité Détention Garde à vue Violation de la Constitution La Cour Constitutionnelle, Saisie d une

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

LA DÉSERTION À L ENNEMI D UN MILITANT SOCIALISTE DES PYRÉNÉESORIENTALES EN 1914-1918.

LA DÉSERTION À L ENNEMI D UN MILITANT SOCIALISTE DES PYRÉNÉESORIENTALES EN 1914-1918. LA DÉSERTION À L ENNEMI D UN MILITANT SOCIALISTE DES PYRÉNÉESORIENTALES EN 1914-1918. LE MIDI ROUGE, BULLETIN DE L ASSOCIATION MAITRON LANGUEDOCROUSSILLON, PERPINYÀ, N 8, DÉCEMBRE 2006, pp. 22-24. Le Code

Plus en détail

1 L historien et les mémoires

1 L historien et les mémoires JE RÉVISE 1 L historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale A. L historien a mis en évidence une première période où la mémoire de la guerre est volontairement incomplète Après la Seconde Guerre

Plus en détail

Prisons de Lyon 2089 W 1 86 1941-1993. Versement de la Direction de l administration pénitentiaire

Prisons de Lyon 2089 W 1 86 1941-1993. Versement de la Direction de l administration pénitentiaire Prisons de Lyon 2089 W 1 86 1941-1993 Versement de la Direction de l administration pénitentiaire Répertoire numérique des versements 3678 W et 2089 W par Frédérique Murgia Janvier 2001 Revu en septembre

Plus en détail

Pédophilie: l Allemagne expérimente la prévention du passage à l acte

Pédophilie: l Allemagne expérimente la prévention du passage à l acte 1 04.02.2014 16:49 Psychiatrie Mercredi 03 juillet 2013 Pédophilie: l Allemagne expérimente la prévention du passage à l acte Par Frédéric Lemaître, Le Monde En Allemagne, dans plusieurs grandes villes,

Plus en détail

CNRD 2012-2013 : Communiquer pour résister C

CNRD 2012-2013 : Communiquer pour résister C CNRD 2012-2013 : Communiquer pour résister C CARLIER Jean AD18 140 J 25 Sa fonction de secrétaire de mairie lui permet de transmettre de précieux renseignements en faveur de la Résistance à l ennemi. Début

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2016 FRANÇAIS. Série générale. Coefficient : 2. - Questions (15 points) et réécriture (4 points) 1 h 10

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2016 FRANÇAIS. Série générale. Coefficient : 2. - Questions (15 points) et réécriture (4 points) 1 h 10 DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2016 REPERE : 16GENFRQME1 FRANÇAIS Série générale Coefficient : 2 Première partie : 1 h 30 - Questions (15 points) et réécriture (4 points) 1 h 10 - Dictée (6 points)

Plus en détail

oria vidéo Lorin Petitpierre JOIE Synopsis

oria vidéo Lorin Petitpierre JOIE Synopsis JOIE Synopsis Antoine et Marianne Le Cloître, est un couple de personnes âgées d environ soixante ans. Un matin, ils reçoivent un coup de téléphone. Marianne répond et s agite en apprenant que l interlocuteur

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

AFFICHES À CARACTÈRE SOCIAL

AFFICHES À CARACTÈRE SOCIAL AFFICHES À CARACTÈRE SOCIAL TYPES D IMAGES LES PLUS EFFICACES - SANTÉ/SÉCURITÉ AU TRAVAIL ÉTUDE PAR CAROLINE DESPATIE ET CATHERINE CABALLERO SOUS LA DIRECTION DE LUC SAINT-HILAIRE, CHARGÉ DE COURS DES-

Plus en détail

Près de la voie ferrée

Près de la voie ferrée Près de la voie ferrée Z O F I A N A L KOW S K A Près de la voie ferrée Traduit du polonais par I R E N A E L S T E R É D I T I O N S A L L I A 16, R U E C H A R L E M AG N E, PA R I S I V e 2009 T I T

Plus en détail

Les Melting Potes se présentent

Les Melting Potes se présentent Les Melting Potes se présentent LE THEATRE C EST TOUT SIMPLEMENT BIEN!!! Philippe Fahrny Je suis né le 1 er mars 1993 à Berne. J ai commencé le théâtre, en reprenant le texte d une autre personne qui ne

Plus en détail

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 SEANCE 2 : Partie 1 : La Protection (suite) Partie 2 : Secourir une victime suite à une chute Durée : 1h30 Mise

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. VERTISSEMENT e texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com e texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation de

Plus en détail

ACTIVITÉ DE CRÉATION LITTÉRAIRE

ACTIVITÉ DE CRÉATION LITTÉRAIRE ACTIVITÉ DE CRÉATION LITTÉRAIRE Point de départ : Le roman Tous mes amis sont des superhéros de Andrew Kaufman, paru aux éditions Alto. But : Demander aux participants de se créer un alter ego superhéros

Plus en détail

dans le silence des lieux un travail photographique

dans le silence des lieux un travail photographique 156 le sujet dans la Cité dans le silence des lieux un travail photographique Léa Crespi Entretien avec Christine Delory-Momberger Léa Crespi est une jeune photographe indépendante 1. Elle est diplômée

Plus en détail

Délibération n 2010-35 du 8 février 2010

Délibération n 2010-35 du 8 février 2010 Délibération n 2010-35 du 8 février 2010 Emploi- Emploi privé- Existence d un contrat de travail- Licenciement fondé sur l état de grossesse de la réclamante - Observations. La réclamante est embauchée

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a pris connaissance de la procédure judiciaire.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a pris connaissance de la procédure judiciaire. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION NATIONALE DE DÉONTOLOGIE DE LA SÉCURITÉ Saisine n 2009-221 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le

Plus en détail

Le sort des Juifs de Saint-Amand-Montrond, été 44

Le sort des Juifs de Saint-Amand-Montrond, été 44 Le sort des Juifs de Saint-Amand-Montrond, été 44 Saint-Amand-Montrond - Bourges - Savigny-en-Septaine (Les puits de Guerry) Dans la nuit du vendredi au samedi 22 juillet j ai été réveillée violemment

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDS-2013-234

Décision du Défenseur des droits MDS-2013-234 Paris, le 19 novembre 2013 Décision du Défenseur des droits MDS-2013-234 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative aux violences que des fonctionnaires de police auraient infligées à une personne,

Plus en détail

Histoire à choix LE MYSTERIEUX TUEUR. Abus, Anthony, Fayrouz, Julien, Kelly, Loris, Mohamed

Histoire à choix LE MYSTERIEUX TUEUR. Abus, Anthony, Fayrouz, Julien, Kelly, Loris, Mohamed Histoire à choix LE MYSTERIEUX TUEUR Abus, Anthony, Fayrouz, Julien, Kelly, Loris, Mohamed Classe de 5ème 1 Décembre 2008 -0- C est l histoire de Cyril, un jeune homme de 18 ans, qui habite à Grenoble.

Plus en détail

2. La police peut-elle m arrêter et m interroger sans raison?

2. La police peut-elle m arrêter et m interroger sans raison? Chapitre 2 : La police Partie 1: Contact avec la police 1. Quand puis-je être en contact avec la police? La police pourrait entrer en contact avec toi si elle a des motifs raisonnables de croire que tu

Plus en détail

Témoignage d'une personne du territoire ayant vécu la maladie

Témoignage d'une personne du territoire ayant vécu la maladie Témoignage d'une personne du territoire ayant vécu la maladie Voici deux ans que je suis à la retraite, mon mari va prendre sa retraite en septembre prochain, nous allons pouvoir en profiter à deux ; tout

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

EPISODE 3/6- LE FUGITIF. (Plan dans une voiture, elle roule dans la forêt, l homme qui conduit parle dans un talkiewalkie.)

EPISODE 3/6- LE FUGITIF. (Plan dans une voiture, elle roule dans la forêt, l homme qui conduit parle dans un talkiewalkie.) 13h00- NORD DE L Amérique EPISODE 3/6- LE FUGITIF (Plan dans une voiture, elle roule dans la forêt, l homme qui conduit parle dans un talkiewalkie.) L homme- Il me fait chier se putain de relais, tous

Plus en détail

Prix de la meilleure thèse 2011

Prix de la meilleure thèse 2011 Sarrebruck, le 23 novembre 2011 DOSSIER DE PRESSE Prix de la meilleure thèse 2011 1 Remise du Prix de la meilleure thèse franco-allemande UFA-Apec Le Prix de la meilleure thèse 2011 de l Université franco-allemande

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

...C est à cet instant que la terrible explosion se produisit. Le terroriste qui avait placé la bombe appartenait à une secte millénariste qui

...C est à cet instant que la terrible explosion se produisit. Le terroriste qui avait placé la bombe appartenait à une secte millénariste qui ...C est à cet instant que la terrible explosion se produisit. Le terroriste qui avait placé la bombe appartenait à une secte millénariste qui prêchait le retour au désert et considérait le moindre circuit

Plus en détail

Passion au manoir Risserand

Passion au manoir Risserand Passion au manoir Risserand chapitre 1 Zoé Sullivan À lire très important Le simple fait de lire le présent livre vous donne le droit de l'offrir en cadeau à qui vous le souhaitez. Vous êtes autorisé à

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

L AU REVOIR D UN GENIE. L'Arc de Triomphe Et oui, cette place est déserte parfois... très tôt le matin!

L AU REVOIR D UN GENIE. L'Arc de Triomphe Et oui, cette place est déserte parfois... très tôt le matin! L AU REVOIR D UN GENIE L'Arc de Triomphe Et oui, cette place est déserte parfois... très tôt le matin! Gabriel Garcia Marquez s est retiré de la vie publique pour raison de santé: cancer lymphatique. A

Plus en détail

DEROULEMENT DU SOIN DU VISAGE

DEROULEMENT DU SOIN DU VISAGE DEROULEMENT DU SOIN DU VISAGE A l aide du book plan total (que vous avez préalablement édité à partir du serveur) et qui constituera un porte-vues à emporter à tous vos rendez-vous (physiques) chez le

Plus en détail

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM,

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Hotel SARAKAWA, Vendredi 22 novembre 2013 ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Représentante

Plus en détail

1994 : MSF FACE AU GÉNOCIDE

1994 : MSF FACE AU GÉNOCIDE 1994 : MSF FACE AU GÉNOCIDE 7 avril Début des massacres au Rwanda 13 avril La première équipe d urgence de MSF-France arrive à Kigali. Les activités conjointes avec le CICR commencent. 15 avril L équipe

Plus en détail

8 et 9 novembre 2014 : les 1 STMG à PARIS

8 et 9 novembre 2014 : les 1 STMG à PARIS 8 et 9 novembre 2014 : les 1 STMG à PARIS C était un super voyage, sans problème et tout le monde était content de son week-end, même s il était fatigant et que la reprise des cours, le lendemain, était

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com 1 AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Venezuela. Venezuela

Venezuela. Venezuela Venezuela TITRE ORIGINAL Venezuela Manifestation organisée dans le cadre de la Saison culturelle européenne en France (1 er juillet-31 décembre 2008). Mise en œuvre par CULTURESFRANCE avec la Maison Antoine-Vitez.

Plus en détail

Groupe 5 : Jérémy, Camille P, Julien, Rizlaine, Jordan D UNE NOUVELLE AVENTURE DE JOHN CHATTERTON DETECTIVE

Groupe 5 : Jérémy, Camille P, Julien, Rizlaine, Jordan D UNE NOUVELLE AVENTURE DE JOHN CHATTERTON DETECTIVE Groupe 5 : Jérémy, Camille P, Julien, Rizlaine, Jordan D UNE NOUVELLE AVENTURE DE JOHN CHATTERTON DETECTIVE Le genre du livre Un photo-roman Où se passe l histoire? Au début : à la ville - l enquête se

Plus en détail

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim.

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Entre-temps, je m étais enfilé le deuxième paquet de crackers que j avais

Plus en détail

Fiche 3. Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins

Fiche 3. Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins Fiche 3 Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins Chaire Claire-Bonenfant Femmes, Savoirs et Sociétés Université Laval Cette recherche a été réalisée

Plus en détail

L essentiel sur. Le passécomposé. & L imparfait. Ernst Ludwig KIRCHNER DAVOS

L essentiel sur. Le passécomposé. & L imparfait. Ernst Ludwig KIRCHNER DAVOS L essentiel sur Le passécomposé & L imparfait Ernst Ludwig KIRCHNER DAVOS s utilise pour raconter une action passée. Il se forme avec être ou avoir au présent + le participe passé Manger J ai mangé Tu

Plus en détail

Daniel et le Rêve du Roi 1

Daniel et le Rêve du Roi 1 Daniel et le Rêve du Roi 1 Daniel 2 Une nuit, pendant la deuxième année où Nabu-codo-nosor est roi du Babylone, il fait un rêve troublant et il ne dort plus. The King s Dream 1, Parables in Pictures drawn

Plus en détail

... Ces épreuves d examen ne peuvent pas être utilisées à des fins d exercice avant le 1 er septembre 2014!

... Ces épreuves d examen ne peuvent pas être utilisées à des fins d exercice avant le 1 er septembre 2014! Procédure de qualification 03 Aide en soins et accompagnement AFP Connaissances professionnelles épreuve écrite Partie Nom... Prénom... Numéro d examen... Date... Durée 50 minutes Remarque : Le nombre

Plus en détail

Le dossier est à rendre à votre enseignant avant les vacances de Toussaint. Il fera l'objet d'une évaluation notée. Exemple de tranchée de Verdun

Le dossier est à rendre à votre enseignant avant les vacances de Toussaint. Il fera l'objet d'une évaluation notée. Exemple de tranchée de Verdun Nom, Prénom : Classe : Exemple de tranchée de Verdun Le dossier est à rendre à votre enseignant avant les vacances de Toussaint. Il fera l'objet d'une évaluation notée. Dossier réalisé par Mmes Ballestero,

Plus en détail

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net TABLE DES MATIERES RAIPONCE...1 RAIPONCE...2 i Auteur : Frères Grimm Catégorie : Jeunesse Conte des frères Grimm Traducteurs :

Plus en détail

«La Politique» Charles Maurras. L Action française du 27 mars 1908. Article quotidien

«La Politique» Charles Maurras. L Action française du 27 mars 1908. Article quotidien «La Politique» Article quotidien Charles Maurras L Action française du 27 mars 1908 Édition électronique réalisée par Maurras.net et l Association des Amis de la Maison du Chemin de Paradis. 2011 Certains

Plus en détail

Évangiles (N bleus pages 35 à 42)

Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles pages 1/5 N 12 Matthieu 28, 18-20 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Au temps de Pâques, Jésus ressuscité adressa ces paroles aux Apôtres : «Tout

Plus en détail

Vous êtes cité. devant le tribunal de police devant le tribunal correctionnel

Vous êtes cité. devant le tribunal de police devant le tribunal correctionnel Vous êtes cité devant le tribunal de police devant le tribunal correctionnel Introduction Si vous devez comparaître devant le tribunal de police ou le tribunal correctionnel, vous vous posez peut-être

Plus en détail

Les Mystères du Nord-Pas-de-Calais (Première partie )

Les Mystères du Nord-Pas-de-Calais (Première partie ) Les Mystères du Nord-Pas-de-Calais (Première partie ) La maison hantée de Sainte-Marie-Cappel La maison en question est située près de la chapelle Notre-Dame. Elle est connue dans tout le village pour

Plus en détail

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note :

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note : Solution 6.02.07 BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007 Französisch Alle Abteilungen Zeit: 45 Minuten Nom: Numéro : Points : Note : Compréhension : 22 points Vocabulaire / Production écrite : 12 points Grammaire

Plus en détail

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Pascal Garnier L Année sabbatique Nouvelles P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e L ANNÉE SABBATIQUE Ils n avaient nulle part où aller, alors, ils y allèrent. Ils partirent le 28 février vers 9

Plus en détail

Emmanuel Carrère. Hors d atteinte? Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Emmanuel Carrère. Hors d atteinte? Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Emmanuel Carrère Hors d atteinte? Roman P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e 1 La baby-sitter arriva en retard, à cause, expliqua-t-elle, d un suicide qui avait interrompu le trafic du métro. Elle

Plus en détail

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Le 30 octobre 2006 TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Monsieur le maire. Lors de mes interventions au Conseil, vous m avez indiquez que je mélangeait les choses que je ne comprenais

Plus en détail

4- Départ : idem Exercice: Dessinez des cercles jambes serrées et jambes écartées. 2 x 10 cercles

4- Départ : idem Exercice: Dessinez des cercles jambes serrées et jambes écartées. 2 x 10 cercles ABDOMINAUX (Entretien) 1- Départ: Allongé sur le dos, jambes fléchies, bras le long du corps. Exercice: Ramener les genoux sur la poitrine en soufflant et en rentrant le ventre. Revenez à la position initiale

Plus en détail

La vérité est ailleurs.

La vérité est ailleurs. La vérité est ailleurs. Extension du domaine de la lutte Nous faisons tous du développement commercial au quotidien Recherche de prospects Fidélisation des clients Recherche d idées pour les clients, pour

Plus en détail

Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine

Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Etude réalisée avec le concours D élèves de CM1 du département De leurs enseignants

Plus en détail

Indications pédagogiques A / 32

Indications pédagogiques A / 32 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques A / 32 A : MAÎTRISER LA TECHNIQUE DE L ORAL Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 3 : ADOPTER UN COMPORTEMENT EN ADEQUATION AVEC LA SITUATION

Plus en détail

Madame M. / Chambre de Commerce et d industrie de LIMOGES et Préfet de la Haute-Vienne (87). Conclusions du Commissaire du Gouvernement

Madame M. / Chambre de Commerce et d industrie de LIMOGES et Préfet de la Haute-Vienne (87). Conclusions du Commissaire du Gouvernement 1 N 3967 - Conflit positif Madame M. / Chambre de Commerce et d industrie de LIMOGES et Préfet de la Haute-Vienne (87). Séance du 13 octobre 2014. Conclusions du Commissaire du Gouvernement Du 8 juillet

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

«Je jure comme Avocat, d exercer mes fonctions avec dignité, confiance, indépendance, probité et humanité»

«Je jure comme Avocat, d exercer mes fonctions avec dignité, confiance, indépendance, probité et humanité» OIJJ LONDRES 7.11.12 LES JEUNES, LA CRIMINALITE ET LA SOLIDARITE : LES IMPLICATIONS POUR LE CHANGEMENT par Madame Dominique ATTIAS Pour pouvoir exercer, le futur avocat se présente en robe devant le Premier

Plus en détail

MAGASINIERE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles. Nathalie

MAGASINIERE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles. Nathalie Dossier n 8 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» MAGASINIERE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles J étais assistante vétérinaire et pour

Plus en détail

A la recherche du trésor de Louis XIV

A la recherche du trésor de Louis XIV A la recherche du trésor de Louis XIV Matériel : Un plan des bus plastifié. Un plan du vieux Lyon plastifié. Un livret de règle. Une enveloppe avec des aides pour les énigmes (en option). Un ticket liberté

Plus en détail

ANNA ET ALEX CONTRE LES FAUX-MONNAYEURS

ANNA ET ALEX CONTRE LES FAUX-MONNAYEURS LE JEU «EURO RUN» www.nouveaux-billets-euro.eu ANNA ET ALEX CONTRE LES FAUX-MONNAYEURS - 2 - Anna et Alex sont camarades de classe et les meilleurs amis du monde. Il leur arrive toujours des aventures

Plus en détail

Un exemple de migration contrainte pour raison politique

Un exemple de migration contrainte pour raison politique Archives départementales de l Yonne Service éducatif Programme d Histoire de Seconde : la place des Européens dans le peuplement de la Terre de l Antiquité au XIX e siècle Littérature et société : de la

Plus en détail

Rapport de stage Echange IFMSA

Rapport de stage Echange IFMSA Rapport de stage Echange IFMSA La Pologne La Pologne est un pays chargé d histoire, c est principalement pour cette raison que j ai postulé pour y partir. Je voulais connaître l histoire de l Europe de

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées?

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? HISTOIRE DES ARTS Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? Etude du tableau de David Olère réalisé en 1950 : Les

Plus en détail

Dominique Fourcade. en laisse P.O.L. 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Dominique Fourcade. en laisse P.O.L. 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Dominique Fourcade en laisse P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e PROLOGUE Après-midi sans indulgence : pourquoi ce livre, pourquoi trois livres? Enfance, temps présent, futur sont chargés sur

Plus en détail

DOMINIQUE DUTSCHER SAS

DOMINIQUE DUTSCHER SAS Documentation Utilisateur SOMMAIRE PRESENTATION GENERALE...3 Qu est-ce que D.A.S.?...3 Fenêtre principale...3 1 er lancement de D.A.S...4 PARAMETRAGE...8 Balance connectée...8 Paramètres du port série...9

Plus en détail

LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL

LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL Le présent document comprend une série de recommandations pouvant aider les conseillers en technoprévention dans le cadre de leur communication

Plus en détail

DEVOIR COMMUN 4ème TEXTE A CONSERVER PENDANT TOUTE LA DUREE DE L EPREUVE DE FRANÇAIS (PREMIERE ET DEUXIEME PARTIES)

DEVOIR COMMUN 4ème TEXTE A CONSERVER PENDANT TOUTE LA DUREE DE L EPREUVE DE FRANÇAIS (PREMIERE ET DEUXIEME PARTIES) ACADEMIE DE NICE Collège VILLENEUVE DEVOIR COMMUN 4ème FRANÇAIS Année 2011 Session : Avril SUJET TEXTE A CONSERVER PENDANT TOUTE LA DUREE DE L EPREUVE DE FRANÇAIS (PREMIERE ET DEUXIEME PARTIES) L USAGE

Plus en détail

La vie devant soi - Romain Gary

La vie devant soi - Romain Gary La vie devant soi - Romain Gary Résumé : Le livre «La vie devant soi» nous raconte l histoire de Momo, un jeune enfant arabe de dix ans «né de travers», comme il le cite dans le livre, et de Madame Rosa,

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF. Amandine Potier Psychologue 3C Besançon

DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF. Amandine Potier Psychologue 3C Besançon DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF Amandine Potier Psychologue 3C Besançon I Un dispositif d annonce : pourquoi? Le 28 novembre 1998 à Paris ont lieu les premiers états généraux de patients

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Présentation de PHOTOS

Présentation de PHOTOS Mesures de Contraintes Pour me présenter, je suis Alban LANGLOIS, je suis infirmier, je viens des soins somatiques (et ceci a son importance, à mes yeux, pour l expression de mon ressenti) et je suis membre

Plus en détail

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence.

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence. Notes pour une déclaration de M. Marc Gascon, maire de la Ville de Saint-Jérôme et président de l Union des municipalités du Québec, concernant les questions d éthique et d intégrité Jeudi 11 novembre

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Nantas. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5

Nantas. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5 Nantas Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges La chambre que Nantas habitait depuis son arrivée de Marseille se trouvait

Plus en détail

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14)

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) 5 10 15 20 25 30 Au-dehors, même à travers le carreau de la fenêtre fermée, le monde paraissait froid. Dans la rue, de petits remous de vent faisaient tourner

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel Culturelab 2012 Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon par Eline Wittevrongel 18/08/2012-28/08/2012 Grâce au concours «Olyfran», j ai eu la chance de visiter la belle ville d Avignon dans le

Plus en détail

Comment utiliser l outil " saison2011-2012 "?

Comment utiliser l outil  saison2011-2012 ? Comment utiliser l outil " saison2011-2012 "? Etape 0 : Vous avez reçu un courriel de ma part avec plusieurs fichiers joints. Ne détruisez pas ce mail : il vous sera utile en cas de problème. Je vous expliquerai

Plus en détail

CHÂTEAUDUN. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Projet. d une deuxième gare. d une gare commune

CHÂTEAUDUN. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Projet. d une deuxième gare. d une gare commune CHÂTEAUDUN Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou Projet d une deuxième gare ou d une gare commune 1 Ponts et Chaussées Département d Eure et Loir Arrondissement du Sud Chemin de Fer de Patay à Nogent-le-Rotrou

Plus en détail

Anna et Alex contre les faux-monnayeurs

Anna et Alex contre les faux-monnayeurs Anna et Alex contre les faux-monnayeurs Anna et Alex vont ensemble au collège. Ce sont vraiment de bons copains. Ce qui est super, c est qu il leur arrive souvent des aventures palpitantes. C est sûr,

Plus en détail

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations!

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Newsletter BNI Bonjour à tous, Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Comment et pourquoi recommander? (Page 1) L objectif de cet outil est de tirer un maximum

Plus en détail

REGLES GENERALES ET DIRECTIVES POUR LA REALISATION ET LE JUGEMENT DES EXERCICES

REGLES GENERALES ET DIRECTIVES POUR LA REALISATION ET LE JUGEMENT DES EXERCICES V REGLES GENERALES ET DIRECTIVES POUR LA REALISATION ET LE JUGEMENT DES EXERCICES Les règles et les directives pour la réalisation et le jugement des exercices sont formées de A) Une partie générale qui

Plus en détail

D où viennent les mots?

D où viennent les mots? 20 Intention Durée Matériel Déroulement D où viennent les mots? Organisation de la classe Faire prendre conscience de l unité sémantique de base de la langue parlée : le mot a) et b) 20 min pour les deux

Plus en détail