Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe"

Transcription

1 Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe Barbara Wurster Chef du service Politique européenne de la jeunesse Ministère fédéral de la famille, des personnes âgées, de la femme et de la jeunesse Berlin On estime à le nombre de jeunes en majorité des jeunes filles- qui viennent chaque année en Allemagne comme Au pair. Le placement dans une famille d accueil se fait généralement par l intermédiaire d une agence. Avec le nouveau label de garantie Au pair pour une plus grande protection et pour la sécurité de tous les acteurs concernés, on dispose désormais en Europe, et pour la première fois, d un outil de réglementation stricte qui fixe clairement sur le plan national les droits et les devoirs des organismes de placement, des familles d accueil et des jeunes Au pair. Les jeunes reconnaissent au label RAL les agences de placement fiables en Allemagne et le label signalise aux familles d accueil vivant en Allemagne à qui elles peuvent s adresser pour trouver une Au pair à leur convenance. Approfondir les connaissances linguistiques et faire connaissance avec le pays et la culture, voici les motivations premières des jeunes qui se décident à faire un séjour Au Pair. Dans une famille d accueil, ils aident à la garde des enfants et aux tâches domestiques et reçoivent en contre partie de l argent de poche et sont nourris et logés gratuitement. Dans le cas idéal, ils sont considérés comme un membre de la famille à part entière. Un séjour au pair renferme aussi des aspects de formation à l interculturel : Il favorise la mobilité, l autonomie, l acquisition du savoir et l ouverture des jeunes sur le monde et répond ainsi à une demande sociétale et politique importante. Les rencontres internationales contribuent en une large mesure non seulement à préparer les jeunes à une Europe grandissante mais aussi à les impliquer dans la réalisation d une Europe de l avenir dans un monde toujours plus mondialisé. Il est donc dans l intérêt de tous qu un séjour au pair soit couronné de succès. A considérer : Les familles d accueil doivent savoir ce qui les attend quand elles reçoivent une Au pair dans leur famille ; Les jeunes Au pair devraient avoir des attentes réalistes en venant en Allemagne et être aussi bien préparés que possible dans le but d assumer leur tâche à responsabilités quand il s agit de garder des enfants ; Les deux parties prenantes les familles d accueil et les Au pair doivent être suffisamment informées sur leurs droits et leurs devoirs. Ils doivent pouvoir agir quand les choses évoluent autrement que prévues. Les jeunes Au pair à l étranger 1 Il n est possible de déterminer officiellement le nombre des jeunes Au pair qui viennent en Allemagne chaque année que par le nombre des permis de travail délivrés conformément aux faits d exception ( 2 Abs. 2 ASAV). Selon les statistiques de l Agence fédérale pour le travail, permis de travail ont été délivrés en 2003, dont à des jeunes filles. Répartis par nationalités, les Au pairs sont en majorité originaires de la Pologne, de l Ukraine, de la Fédération Russe, de la Géorgie et de la Roumanie.

2 Même si la majorité des emplois Au pair se passe plutôt sans encombre et est une expérience positive pour les deux parties concernées, des cas d emplois illégaux et d exploitation et même d abus sont apparus cependant au cours des dernières années et ce dans le cadre de la libéralisation de l emploi et de l abolition du devoir d agence en Allemagne. En 2003, le Parlement allemand (Bundestag) a donc prié expressément le Gouvernement fédéral de bien vouloir s engager en faveur d une plus grande protection des jeunes dans le secteur des séjours Au Pair. Il a notamment demandé à ce que soient développés des critères de qualité et un label de qualité mis en place. D autre part, les administrations impliquées dans les séjours Au pair devraient coopérer davantage dans le but d éviter au maximum l emploi illégal et l exploitation. Le développement de la qualité et la communauté de qualité Au pair Sous la direction du Ministère fédéral de la famille, des personnes âgées, de la femme et de la jeunesse (BMFSFJ) et avec la participation du Ministère des affaires étrangères, du Ministère de l intérieur, du Ministère de l économie et du travail, de l Agence fédérale pour l emploi ainsi qu avec le soutien du Service international de la République fédérale d Allemagne d échanges de jeunes et d accueil d experts du domaine de la jeunesse (IJAB), plus de 110 organisations et agences de placement de jeunes Au pair se sont mises volontairement d accord au cours de l année 2004 sur des critères communs à appliquer pour le placement, la préparation et l accompagnement des séjours Au pair. Le 22 novembre 2004 à Berlin, les institutions concernées ont signé en présence de la Secrétaire d Etat au BMFSFJ, Madame Christel Riemann-Hanewinckel, un accord formel à ce sujet et ont fondé la ''Communauté de qualité Au pair e.v. ''. Cette association a développé un label de garantie Au pair qui délivre sur la base de RAL des réglementations de garantie et de contrôle et qui se porte garant du respect des critères de qualité. (RAL : Institut allemand pour l assurance de la qualité et le marquage). Pour le Gouvernement fédéral, la protection des jeunes dans le cadre de séjours Au pair est particulièrement importante. Toute personne qui se rend en Allemagne comme Au pair a besoin de sécurité. Pour la première fois, les critères de qualité fixent les attentes des familles d accueil, des jeunes Au pair et des organisations de placement. Cela comprend par exemple des temps de loisirs suffisants et la possibilité de suivre des cours de langue, des horaires hebdomadaires de 30 heures maximums de baby-sitting et de tâches ménagères et enfin un montant fixe d argent de poche. Un numéro de téléphone d urgence par SOS Amitié ( ou ) garantit aux jeunes Au pair une assistance 24 heures sur 24. Les jeunes sont ainsi protégés d abus éventuels. Des critères ont été développés pour l âge minimum des jeunes Au pair, le temps de travail maximum hebdomadaire, les exigences minimums vis-à-vis de l hébergement, l accompagnement et le contact auprès de l agence compétente ( avec un numéro d urgence dans tout le pays) et la poursuite du paiement de l argent de poche en cas de maladie.

3 Les nouveaux critères de qualité clarifient les droits et les devoirs des familles d accueil, des Au pairs et des agences de placement. Ils prévoient notamment à partir du 1er janvier 2006 un montant fixe de l argent de poche de 260 Euros à payer même en cas de maladie. Des petits travaux comme des tâches ménagères simples et la garde d enfants ne sont autorisés qu à raison de 6 heures par jour maximum, à savoir 30 heures par semaine. La famille doit mettre à disposition du jeune Au pair une chambre individuelle. En contrepartie, les jeunes Au pair doivent fournir une justification de leurs expériences pratiques en matière de garde d enfants. Ils doivent également pouvoir justifier des connaissances de base nécessaires de la langue parlée. L organisme de placement de Au pairs reste à leur disposition durant l ensemble du séjour dans le pays d accueil ; un point d écoute par SOS Amitié 24 heures sur 24 a été mis en place. D autre part, l organisme de placement fournit aux jeunes avant leur arrivée des informations sur par exemple le pays, les assurances, les écoles de langue et les interlocuteurs à contacter en cas d urgence et enfin sur la famille d accueil. Avec la signature des critères de qualité et la constitution de l association Communauté de qualité Au pair garantissant un label de qualité Au pair, un premier pas a été franchi sur la voie de la mise en place de critères de qualité. Vous trouverez ces critères de qualité sur Internet sous Le bureau de l association Communauté de qualité Au pair se trouve à Bonn auprès du Service international de la République Fédérale d Allemagne d Echanges de jeunes et d Accueil d Experts du domaine de la Jeunesse (IJAB). A la fin de l année 2004, le cabinet fédéral a entériné un rapport qui livre des informations sur les améliorations dans le domaine du placement de jeunes Au pair : Ainsi, les ambassades et les services d enregistrement travaillent désormais davantage en coopération avec les Ministères de l intérieur des Länder pour régler les questions de fin de validité de visas des Au pairs. Dès l instant où des jeunes font une demande de visa dans leurs pays d origine auprès de l Ambassade d Allemagne ou cherchent à obtenir un permis de travail en Allemagne, ceux-ci reçoivent désormais des informations sur leur droits et leurs devoirs valables pendant leur séjour dans la famille et dans le pays d accueil. Le 11 mars 2005, les réglementations de garantie et de contrôle s appliquant à la préparation, au placement et à l accompagnement d un séjour Au pair, le statut du label de qualité de l association Communauté de qualité Au pair e.v, les réglementations pour l obtention et la garde du label de qualité Au pair et les statuts de l association Communauté de qualité Au pair e.v ont été entérinés une étape supplémentaire sur le chemin d une plus grande sécurité pour les jeunes Au pair en Allemagne : Conformément à ses réglementations, l association Communauté de qualité Au pair e.v décerne à des organismes et à des agences de placement sur leur demande le droit de recevoir le label de qualité Au pair. Les utilisateurs sont autorisés à utiliser ce label uniquement pour des prestations correspondant aux réglementations de garantie et de contrôle. La Communauté de qualité est en droit et est même obligée de surveiller l utilisation du label de qualité et le respect des réglementations de garantie et de contrôle.

4 La majorité des fédérations de Au pairs ainsi que d autres agences qui ne sont pas affiliées à des fédérations ont signalé leur intention de s engager volontairement à se soumettre au contrôle de l Institut allemand pour l assurance de la qualité et le marquage (RAL) afin d assurer le respect des critères de qualité. Le Ministère fédéral de la famille, des personnes âgées, de la femme et de la jeunesse a pris en charge les dépenses financières supplémentaires. La dimension européenne de l initiative allemande Le label de qualité est tout d abord en vigueur uniquement pour le placement des jeunes Au pair en Allemagne. La protection de ce que l on appelle le Marché du Out-going, c est-àdire des Au pairs qui sont placés à l étranger sera la prochaine étape de la garantie de qualité. Les réactions exprimées lors de ma conférence sur l état actuel des évolutions sur le sol allemand devant la Commission des affaires sociales du Conseil de l Europe (CDCS) le 19 mai 2004 à Strasbourg ont montré que le modèle allemand sur la garantie des critères de qualité par le biais de l engagement volontaire des agences de placement est poursuivi avec grand intérêt par un bon nombre de pays membres. Certains pays réfléchissent même à suivre l exemple de l Allemagne et à se lancer également sur la voie de l engagement volontaire. Par ailleurs, l Allemagne a proposé au Conseil de l Europe de réaliser à l avenir des statistiques sur les jeunes Au pair. En effet, aujourd hui aucun recensement n est fait dans les 48 Etats membres. Plus un grand nombre de pays se joindra à ce modèle, plus il sera possible de garantir une sécurité des jeunes pendant leur séjour Au pair. Les perspectives Actuellement, les agences se trouvent dans la phase de contrôle. Leurs prestations ont été contrôlées pendant l hiver 2005 par le Service international de la République Fédérale d Allemagne d Echanges de jeunes et d Accueil d Experts du domaine de la Jeunesse (IJAB). La remise du label de qualité aura lieu dans le cadre d une conférence prévue à Berlin au printemps Ensuite, les agences reconnues seront rendues publiques sur le site

5 Il serait judicieux de parvenir à une large publication du label de qualité sur les plans national et international. Cela pourrait se réaliser en développant une action coordonnée auprès de l opinion publique aussi dans les pays d origine des jeunes Au pair. L objectif recherché est d informer les jeunes sur la communauté de qualité avant leur départ pour l Allemagne.

CONVENTION D ACCUEIL AU PAIR 1

CONVENTION D ACCUEIL AU PAIR 1 CONVENTION D ACCUEIL AU PAIR 1 La présente convention d accueil au pair est conclue entre la famille d accueil ci-après désignée: Madame nom et prénom Matricule nationale et / ou Monsieur nom et prénom

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

Aperçu des 37 principes directeurs

Aperçu des 37 principes directeurs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Gouvernement d entreprise de la Confédération Aperçu des 37 principes directeurs Principe n o 1 En principe, il convient d

Plus en détail

B.A.-BA de la garde d enfants

B.A.-BA de la garde d enfants B.A.-BA de la garde d enfants pour la Suisse romande Vue d ensemble des variantes de garde les plus fréquentes pour les petits enfants - Crèche - Accueil familial de jour - Nounou - Babysitter, Au Pair

Plus en détail

Les séjours au pair. La liste des critères de qualité

Les séjours au pair. La liste des critères de qualité LES SÉJOURS AU PAIR On entend par séjour au pair un séjour en France ou à l étranger à des fins linguistiques, comprenant d une part, un «travail» indemnisé dans une famille consistant dans la réalisation

Plus en détail

Echange scolaire et correspondance avec une école, un collège, un lycée en France Quelques pistes

Echange scolaire et correspondance avec une école, un collège, un lycée en France Quelques pistes Service de la coopération pour le français Echange scolaire et correspondance avec une école, un collège, un lycée en France Quelques pistes Institutions, liens Internet, adresses, programmes éducatifs,

Plus en détail

OFAJ DFJW ALLEMAGNE FRANCE. Programme BRIGITTE SAUZAY ALLER EN CLASSE EN ALLEMAGNE

OFAJ DFJW ALLEMAGNE FRANCE. Programme BRIGITTE SAUZAY ALLER EN CLASSE EN ALLEMAGNE OFAJ DFJW FRANCE Programme BRIGITTE SAUZAY ALLER EN CLASSE EN Depuis 1989, l Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) soutient, en étroite coopération avec les Rectorats et les autorités scolaires

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

VOUS CHERCHEZ UNE SOLUTION DE GARDE POUR VOS ENFANTS?

VOUS CHERCHEZ UNE SOLUTION DE GARDE POUR VOS ENFANTS? VOUS CHERCHEZ UNE SOLUTION DE GARDE POUR VOS ENFANTS? Accueillez une jeune fille au pair et faites vivre à votre famille l expérience unique et enrichissante de l échange culturel. Au pair TODAY vous propose

Plus en détail

Fit for Partnership with Germany

Fit for Partnership with Germany Fit for Partnership with Germany Le programme de formation continue pour managers, du BMWi, pour les cadres en provenance d entreprises étrangères Fit for Partnership with Germany Le programme de formation

Plus en détail

LES PARENTS À LA PRÉPARATION D UN VOYAGE SCOLAIRE.

LES PARENTS À LA PRÉPARATION D UN VOYAGE SCOLAIRE. KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Enseignants Nombre de pages : 7 INFORMER ET ASSOCIER LES PARENTS À LA PRÉPARATION D UN VOYAGE SCOLAIRE. Cette fiche s adresse

Plus en détail

C:\Documents and Settings\Admundo\Bureaublad\97-jeunesaupair_FR.doc

C:\Documents and Settings\Admundo\Bureaublad\97-jeunesaupair_FR.doc AVIS N 97 DU 17 JUIN 2005 DU BUREAU DU CONSEIL POUR L ÉGALITÉ DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES CONCERNANT LES JEUNES AU PAIR 2 3 Avis n 97 du 17 juin 2005 du Bureau du Conseil pour l'égalité des chances

Plus en détail

Une première expérience professionnelle avant 18 ans!

Une première expérience professionnelle avant 18 ans! l e ssentiel Une première expérience professionnelle avant 18 ans! L information jeunesse en RHÔNE-ALPES S ommaire Quelques conseils... p. 2 Les jobs les plus accessibles... p. 3 Vos droits... p. 4 Les

Plus en détail

Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique

Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique Ce qu il est bon de savoir concernant le bureau d idées 2 Une excellente idée: le bureau d idées 4 Le bureau d idées: des enfants

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care)

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Édition du 1.1.2011 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance

Plus en détail

Statuts du PS suisse. . A cet effet, il dégage les moyens et les ressources nécessaires.

Statuts du PS suisse. . A cet effet, il dégage les moyens et les ressources nécessaires. Statuts du PS suisse Décidés par le Congrès ordinaire de Lugano les 14 et 15 octobre 2000 avec les compléments apportés par le Congrès ordinaire de Zurich les 19 et 20 octobre 2002 avec les compléments

Plus en détail

Rapport de Stage, Mobilité Allemagne

Rapport de Stage, Mobilité Allemagne Ce rapport fait office d une synthèse des événements en Allemagne, durant mon stage linguistique d une durée de 10 semaines. Rapport de Stage, Mobilité Allemagne Haus Morgenstern Yvonick Johannel Onangha

Plus en détail

Annexe adoptée lors de l Assemblée générale du 27 mars 2004 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER. Page 1 sur 6

Annexe adoptée lors de l Assemblée générale du 27 mars 2004 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER. Page 1 sur 6 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER Page 1 sur 6 PRÉAMBULE... 3 ARTICLE 1 : ORGANISATION COMPTABLE... 3 L Assemblée Générale... 3 Le Comité directeur... 3 Le bureau... 3 Le Président... 3

Plus en détail

Le cadre de référence de la Fondation des maladies du cœur et de l AVC : La conduite responsable de la recherche

Le cadre de référence de la Fondation des maladies du cœur et de l AVC : La conduite responsable de la recherche Le cadre de référence de la Fondation des maladies du cœur et de l AVC : La conduite responsable de la recherche Juin 2013 LE CADRE DE RÉFÉRENCE DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR ET DE L AVC : LA CONDUITE

Plus en détail

Référente : Nadia Inoubli, Bureau des «Echanges scolaires et extrascolaires

Référente : Nadia Inoubli, Bureau des «Echanges scolaires et extrascolaires Compte rendu du groupe de travail n 5 «Les projets artistiques et culturels dans le cadre des jumelages de villes» Date : 18.10.2014 Durée : 11h 12h30 Lieu : Kolping-Akademie Würzburg Evénement : réunion

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES F UPOV/INF/9 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE ACCORD entre l Union internationale pour la protection des obtentions végétales et le Conseil fédéral suisse pour déterminer

Plus en détail

Logement Logement provisoire et logement en ville (cf. la Rubrique Informations pratiques)

Logement Logement provisoire et logement en ville (cf. la Rubrique Informations pratiques) FORMALITES POUR LE SEJOUR EN FRANCE Sécurité sociale Dans le cadre de l application de l Article 4 de l Arrêté du 29 juin 1999 (parution au Journal Officiel), nous vous informons que tous les étudiants

Plus en détail

Réalisé au CIO-MJT-octobre 2010 (à partir du document de l université de Reims)

Réalisé au CIO-MJT-octobre 2010 (à partir du document de l université de Reims) Réalisé au CIO-MJT-octobre 2010 (à partir du document de l université de Reims) Dans quel secteur utilise-t-on les langues? Le commerce (assistant export, acheteur international, chargé de clientèle international,

Plus en détail

Etudier en France 1. ACTUALITES. Lettre d'information. Edito : n 15. Admission Post-Bac : classement des vœux jusqu au 31 mai 2013!

Etudier en France 1. ACTUALITES. Lettre d'information. Edito : n 15. Admission Post-Bac : classement des vœux jusqu au 31 mai 2013! Lettre d'information Etudier en France n 15 Edito : L Espace Campus France de Bratislava, en partenariat avec l Espace Campus France Prague et son antenne de Brno, ont le plaisir de vous présenter leur

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

Guide: Étudier à l Université de Trèves

Guide: Étudier à l Université de Trèves Guide: Étudier à l Université de Trèves Dans le cadre du réseau Université de la Grande Région (UniGR) Le présent guide s adresse aux étudiants issus de l une des universités partenaires du réseau «Université

Plus en détail

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé en vue de l obtention du titre de "Conseiller ère diplômé e en orientation professionnelle, universitaire et de carrière" par la validation

Plus en détail

COMMUNIQUE. Réunion du Conseil des ministres franco-allemand à Berlin

COMMUNIQUE. Réunion du Conseil des ministres franco-allemand à Berlin PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Berlin, le 31 mars 2015 COMMUNIQUE Réunion du Conseil des ministres franco-allemand à Berlin La Chancelière fédérale Angela Merkel, le Président de la République

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHÈSE "EST" (SOUS-PROJET 1)

RAPPORT DE SYNTHÈSE EST (SOUS-PROJET 1) RAPPORT DE SYNTHÈSE "EST" (SOUS-PROJET 1) Compétences en langues pour les industries de la langue et les professions langagières Rapport de synthèse pour l Europe de l'est I. Introduction Ce rapport de

Plus en détail

INFORMATIONS IMPORTANTES A L ATTENTION DES PARENTS D ELEVES VOLTAIRE - SECONDE PARTIE DE L ECHANGE -

INFORMATIONS IMPORTANTES A L ATTENTION DES PARENTS D ELEVES VOLTAIRE - SECONDE PARTIE DE L ECHANGE - INFORMATIONS IMPORTANTES A L ATTENTION DES PARENTS D ELEVES VOLTAIRE - SECONDE PARTIE DE L ECHANGE - 1) Contact avec la famille allemande et organisation du séjour Il est important que vous vous mettiez

Plus en détail

Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol)

Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol) 2012 Petit guide des aides sociales à l usage des contractuels et assistants éducation (AVSi AVScol) Yves Briand -référent précaires EVS-AVS sgen-cfdt Bretagne 02/01/2012 QUI PEUT BENEFICIER DE L ACTION

Plus en détail

Statuts. Association suisse des consultations parents-enfants (ASCPE) du 30 juin 2014

Statuts. Association suisse des consultations parents-enfants (ASCPE) du 30 juin 2014 Association suisse des consultations parents-enfants (ASCPE) Statuts du 30 juin 204 c/o mcw Wuhrmattstrasse 28 4800 Zofingue 062 5 20 info@sf-mvb.ch www.sf-mvb.ch Sommaire I. Dénomination, siège et but

Plus en détail

Guide pour les établissements d accueil

Guide pour les établissements d accueil Mobilité individuelle des élèves tchèques Guide pour les établissements d accueil Année scolaire 2014-2015 I. Présentation Le programme Un an en France existe depuis l année scolaire 2009-2010 et permet

Plus en détail

RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 F I C H E M A R C H É

RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 F I C H E M A R C H É L E M A R C H É B E L G E RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 33 F I C H E M A R C H É SOMMAIRE 1. DONNÉES DE CADRAGE 2. TENDANCES DE

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) OMPI PCT/R/1/23 ORIGINAL : anglais DATE : 18 mai 2001 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) COMITÉ SUR LA

Plus en détail

CES/AC.49/2001/6 16 août 2001 COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE

CES/AC.49/2001/6 16 août 2001 COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Distr. GÉNÉRALE CES/AC.49/2001/6 16 août 2001 FRANÇAIS Original: RUSSE COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE ORGANISATION INTERNATIONALE (OIT) CONFÉRENCE DES STATISTICIENS EUROPÉENS

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Statuts de l Association Suisse des Tambours et Fifres

Statuts de l Association Suisse des Tambours et Fifres Statuts de l Association Suisse des Tambours et Fifres Version française du 5..04 TABLE DES MATIÈRES I. FONDEMENTS... II. ORGANISATION... III. SOCIÉTAIRES... 4 IV. DROITS ET DEVOIRS DES SOCIÉTAIRES...

Plus en détail

École de culture générale et École de commerce

École de culture générale et École de commerce Direction de l instruction publique de la culture et du sport Service de l enseignement secondaire du deuxième degré Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction de l enseignement

Plus en détail

Règlement pour l obtention d une bourse de Youth For Understanding (YFU) Suisse

Règlement pour l obtention d une bourse de Youth For Understanding (YFU) Suisse Règlement pour l obtention d une bourse de Youth For Understanding (YFU) Suisse 1 Idée générale Avec son fonds de bourse, Youth For Understanding (YFU) Suisse souhaite donner la possibilité à des jeunes

Plus en détail

Recommandez Sunrise. Un partenaire de confiance.

Recommandez Sunrise. Un partenaire de confiance. Recommandez Sunrise Un partenaire de confiance. Soins de longue durée et soins pour personnes semi-autonomes Soins pour personnes souffrant de l Alzheimer ou éprouvant des troubles de la mémoire Soins

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC.

POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC. POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC. CONTEXTE : Alcoa Inc. («Alcoa») et sa direction se sont engagés à mener toutes leurs activités dans le monde entier, avec éthique et en conformité

Plus en détail

Règlement opération SAC ADOS 2015

Règlement opération SAC ADOS 2015 Règlement opération SAC ADOS 2015 Dans le cadre de leur politique en faveur de la jeunesse, la Caisse d Allocations Familiales 77, le Conseil général 77, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Conseil de l Europe Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Un plan sur la façon d améliorer les choses pour les personnes handicapées en Europe Version facile à lire Information et Participation

Plus en détail

Accord-cadre CES, UNICE et CEEP sur le travail à durée déterminée

Accord-cadre CES, UNICE et CEEP sur le travail à durée déterminée Accord-cadre CES, UNICE et CEEP sur le travail à durée déterminée Préambule Le présent accord illustre le rôle que les partenaires sociaux peuvent jouer dans la stratégie européenne pour l emploi, adoptée

Plus en détail

Pension alimentaire pour enfants

Pension alimentaire pour enfants Pension alimentaire pour enfants Le Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau Brunswick (SPEIJ NB) est un organisme de bienfaisance enregistré dont l objectif est de fournir aux

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

INSTITUT INTERNATIONAL DES DROITS DE L HOMME INTERNATIONAL INSTITUTE OF HUMAN RIGHTS

INSTITUT INTERNATIONAL DES DROITS DE L HOMME INTERNATIONAL INSTITUTE OF HUMAN RIGHTS INSTITUT INTERNATIONAL DES DROITS DE L HOMME INTERNATIONAL INSTITUTE OF HUMAN RIGHTS Fondé par / Founded by René Cassin (1969) L ENFANT ET LE DROIT INTERNATIONAL DES DROITS DE L HOMME 46 ème Session annuelle

Plus en détail

Statuts d Endo-Help, association suisse d aide aux femmes souffrant d endométriose

Statuts d Endo-Help, association suisse d aide aux femmes souffrant d endométriose Statuts d Endo-Help, association suisse d aide aux femmes souffrant d endométriose Article 1. Dénomination, siège et domaine d activité L association a pour dénomination «Endo-Help». Son siège est situé

Plus en détail

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France MISSIONS TEMPORAIRES Livret d accueil 15 rue Boileau 78008 Versailles cedex Téléphone : 01 39 49 63 00 Fax : 01 39

Plus en détail

PIECES JUSTIFICATIVES A JOINDRE A VOTRE DEMANDE DE LOGEMENT

PIECES JUSTIFICATIVES A JOINDRE A VOTRE DEMANDE DE LOGEMENT PIECES JUSTIFICATIVES A JOINDRE A VOTRE DEMANDE DE LOGEMENT (pour chaque personne appelée à vivre dans le logement) 1 Votre identité Carte nationale d identité de chaque personne (copie recto/verso) Titre

Plus en détail

0.512.134.91. Accord. Texte original. (Etat le 25 mai 2004)

0.512.134.91. Accord. Texte original. (Etat le 25 mai 2004) Texte original Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la République française relatif aux activités communes d instruction et d entraînement des armées françaises et de l armée suisse

Plus en détail

Adoptée : En vigueur : Amendement :

Adoptée : En vigueur : Amendement : SCOLARISATION À LA MAISON Adoptée : En vigueur : Amendement : 9 novembre 2010 (CC-2010-463) 9 novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES.. 3 1.1 Objet et but de la politique 3 1.2 Champ

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail

1.3. Le concours se tiendra du 1/02/2015, 0:00 jusqu au 13/04/2015, 11:59 pm, heure normale du pacifique (HNP).

1.3. Le concours se tiendra du 1/02/2015, 0:00 jusqu au 13/04/2015, 11:59 pm, heure normale du pacifique (HNP). Termes et conditions (CANADA) Concours vidéo Lancez-vous dans l allemand avec le FC Bayern Munich goethe.de/stepintogerman und facebook.com/stepintogerman 1er février 2015 au 13 avril 2015 1. Concours

Plus en détail

Conditions générales pour les Éditeurs Conditions générales pour la participation au réseau de partenaires financeads.

Conditions générales pour les Éditeurs Conditions générales pour la participation au réseau de partenaires financeads. Conditions générales pour les Éditeurs Conditions générales pour la participation au réseau de partenaires financeads. 1 Généralités La société financeads International GmbH (ci-après : financeads) propose

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : F. D. A. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 1 Appel n o : GE-13-192 ENTRE : F. D. A. et Appelant Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL

Plus en détail

Objectifs Stage en entreprise à l étranger

Objectifs Stage en entreprise à l étranger EURODYSSEE Stage pratique en entreprise Dans une autre région d Europe : Bade-Wurtemberg en Allemagne Wallonie-Bruxelles en Belgique Istrie en Croatie Régions d Espagne, Géorgie, Italie, Norvège, Portugal,

Plus en détail

DEMANDE DE LOCAT I ON

DEMANDE DE LOCAT I ON DEMANDE DE LOCAT I ON Vous avez visité un bien dont vous souhaitez devenir locataire. Notre mission consiste, en vertu du mandat que nous a confié le propriétaire de l immeuble, à nous assurer que votre

Plus en détail

Filière d étude Master Public Service Management. En toile de fond

Filière d étude Master Public Service Management. En toile de fond an der Universität Leipzig Filière d étude Master Public Service Management En toile de fond Face aux diversités institutionnelles que revêtent les processus de mutation, la production des services d intérêt

Plus en détail

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE Ville de Marquette-lez-Lille En mettant en place des aides financières ou des services à destination des Marquettois, la Ville fait le choix d accompagner les projets personnels,

Plus en détail

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter.

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter. l autre CARTE Avant que votre carte l autre carte n arrive à expiration, vous serez informé qu une nouvelle carte est mise à votre disposition. Vous pouvez résilier votre contrat à tout moment par écrit,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord,

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, DOSSIER DE PRESSE Lille, le 13 février 2008 A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, sur l accueil des personnes âgées et des personnes handicapées françaises en Belgique,

Plus en détail

NOS IDÉES ONT CHANGÉ LE MONDE VOUS POUVEZ INFLUENCER L AVENIR.

NOS IDÉES ONT CHANGÉ LE MONDE VOUS POUVEZ INFLUENCER L AVENIR. NOS IDÉES ONT CHANGÉ LE MONDE VOUS POUVEZ INFLUENCER L AVENIR. HP : inspiration et récompenses QUELLE EXPÉRIENCE STIMULANTE! IMAGINEZ... Tous les jours, les employés de HP travaillent pour faciliter la

Plus en détail

Comment choisir sa maison de retraite?

Comment choisir sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 5 Résidence du soleil Comment choisir sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES Les différents types d établissement Les coûts en maison de retraite Le dossier

Plus en détail

Développement des compétences humaines de la Cour des comptes en République Démocratique du Congo

Développement des compétences humaines de la Cour des comptes en République Démocratique du Congo Développement des compétences humaines de la Cour des comptes en République Démocratique du Congo I. OBJECTIFS POURSUIVIS DANS LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES HUMAINES. Dans la réalisation de leur noble

Plus en détail

PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE

PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 QUESTION NIVEAU 1: FACTURE... 4

Plus en détail

LES GARANTIES D EMPRUNT

LES GARANTIES D EMPRUNT LES GARANTIES D EMPRUNT (Compte 801.5) Fiche n 1 Définition Les garanties d emprunt entrent dans la catégorie des engagements hors bilan parce qu une collectivité peut accorder sa caution à une personne

Plus en détail

BILAN 2010 ACTIONS LOGEMENT TEMPORAIRE :

BILAN 2010 ACTIONS LOGEMENT TEMPORAIRE : BILAN 2010 ACTIONS LOGEMENT TEMPORAIRE : ACCUEIL, INFORMATION, ORIENTATION LOGEMENT INTERGENERATIONNEL Le service logement temporaire de la Communauté de Communes du Diois est en place depuis février 2007.

Plus en détail

Présentation de la lutte contre la corruption. Un guide de formation pour les entreprises qui font affaire avec Abbott

Présentation de la lutte contre la corruption. Un guide de formation pour les entreprises qui font affaire avec Abbott Présentation de la lutte contre la corruption Un guide de formation pour les entreprises qui font affaire avec Objet s attache à mener ses activités de façon éthique et en conformité avec la Loi et la

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

EUROPEAN TRADE UNION COMMITTEE FOR EDUCATION COMITE SYNDICAL EUROPEEN DE L EDUCATION

EUROPEAN TRADE UNION COMMITTEE FOR EDUCATION COMITE SYNDICAL EUROPEEN DE L EDUCATION EUROPEAN TRADE UNION COMMITTEE FOR EDUCATION COMITE SYNDICAL EUROPEEN DE L EDUCATION Document énonçant la position du CSEE sur la proposition de recommandation du Parlement européen et du Conseil établissant

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

Merci de bien vouloir lire attentivement les critères d éligibilité et les instructions suivantes avant de remplir votre dossier.

Merci de bien vouloir lire attentivement les critères d éligibilité et les instructions suivantes avant de remplir votre dossier. FONDS ARTICLE 2 Critères d éligibilité et Directives Merci de bien vouloir lire attentivement les critères d éligibilité et les instructions suivantes avant de remplir votre dossier. Le dépôt d un dossier

Plus en détail

Le Salaire-Jeunesse. A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche K I N R - C A S D E

Le Salaire-Jeunesse. A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche K I N R - C A S D E D E Le Salaire-Jeunesse pour les enfants K I N R - C A S H A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche Apprendre à gérer l argent doit être intégré dans l apprentissage

Plus en détail

Compte rendu «Devoirs et responsabilités des structures d accueil togolaises envers les volontaires expatriés»

Compte rendu «Devoirs et responsabilités des structures d accueil togolaises envers les volontaires expatriés» Compte rendu «Devoirs et responsabilités des structures d accueil togolaises envers les volontaires expatriés» Lomé le mardi 17 juin 2014 Compte rendu rédigé par Claire Cardet CACSI Togo- Sommaire Contexte

Plus en détail

Questions les plus fréquentes que se posent les entreprises au sujet de la mobilité

Questions les plus fréquentes que se posent les entreprises au sujet de la mobilité Questions les plus fréquentes que se posent les entreprises au sujet de la mobilité Je souhaite accueillir un jeune européen dans l entreprise 1. Qu'est ce que c'est qu'un placement européen? C'est une

Plus en détail

Les relations intergé né rationnelles

Les relations intergé né rationnelles 5 Les relations intergé né rationnelles Rencontre avec Claudine Attias-Donfut 1, directrice de recherche, Ehess Les changements dans les relations intergénérationnelles La mutation importante observée

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Découverte de la France et des Français 4. Échange de maisons pour les vacances Réalisation

Plus en détail

Modification de la Réforme du classement des Offices de Tourisme

Modification de la Réforme du classement des Offices de Tourisme Réunion des Présidents d Offices de Tourisme Bourges - Lundi 4 juillet 2011 Nouveaux critères de classement I - Introduction - modalités d application Extrait du Flash Infotourisme N 53-28 juin 2011 FNOTSI

Plus en détail

Programmes de travail et de bénévolat à l étranger

Programmes de travail et de bénévolat à l étranger Programmes de travail et de bénévolat à l étranger Emplois d été Échange étudiants YMCA Le programme Emplois d'été Échanges étudiants du YMCA est un programme national unique en son genre qui permet à

Plus en détail

Nom Prénom :... Baby-sitters

Nom Prénom :... Baby-sitters Nom Prénom :... Baby-sitters DOSSIER D INSCRIPTION 2012/2013 Charte «baby-sitting» Pour le Bureau Information Jeunesse De TARBES Avant propos Cette présente charte détermine l ensemble des rôles et engagements

Plus en détail

Apprendre l Allemand aujourd hui, pourquoi?

Apprendre l Allemand aujourd hui, pourquoi? Apprendre l Allemand aujourd hui, pourquoi? L allemand est la langue maternelle la plus parlée en Europe L Allemagne est le 1 er partenaire commercial de la France, la 1 ère puissance économique de l union

Plus en détail

l entrepreneuriat social

l entrepreneuriat social L Initiative pour l entrepreneuriat social de la Commission européenne Marché intérieur et services La version électronique de la présente brochure est disponible à l adresse : http://ec.europa.eu/internal_market/publications/docs/sbi-brochure/sbi-brochure-web_fr.pdf

Plus en détail

Grandes Orientations. Axes Arrco Agirc. La prévention. Accompagner la perte d autonomie à domicile

Grandes Orientations. Axes Arrco Agirc. La prévention. Accompagner la perte d autonomie à domicile Grandes Orientations Axes Arrco Agirc La prévention Prévenir la perte d autonomie Informer Les institutions de retraite complémentaire Arrco et Agirc ont créé 8 centres de prévention qui réalisent environ

Plus en détail

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHAPITRE 1: CONDITIONS DANS LESQUELLES LE BUREAU LUXEMBOURGEOIS ACCORDE, REFUSE OU RETIRE SON AGREMENT A UN CORRESPONDANT 1.1 Comment remplir la fonction de correspondant

Plus en détail

GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE

GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE Document de référence ÉCOLE DE MATURITÉ Classes de 1 re, 2 e et 3 e années Version 2014-2015 Ce document est établi selon la Loi scolaire sur l enseignement secondaire supérieur

Plus en détail

WHITEPAPER. Le succès de votre marque grâce aux articles publicitaires et à la personnalisation

WHITEPAPER. Le succès de votre marque grâce aux articles publicitaires et à la personnalisation WHITEPAPER Le succès de votre marque grâce aux articles publicitaires et à la personnalisation INTRODUCTION Même si de nombreux chiffres prouvent l efficacité et l intérêt des articles publicitaires, ces

Plus en détail

code d éthique et de déontologie

code d éthique et de déontologie code d éthique et de déontologie Notre éthique et notre déontologie Le Code d éthique et de déontologie a été adopté le 22 avril 2006 par la Chambre Syndicale après un large débat et des échanges approfondis,

Plus en détail

Fiche pratique 3 Le statut de réfugié ou de bénéficiaire de la protection subsidiaire

Fiche pratique 3 Le statut de réfugié ou de bénéficiaire de la protection subsidiaire Direction de l Intégration Emploi/Logement Projet : Réseau Emploi Logement pour les Réfugiés Reloref* N/REF : DIEL/RELOREF/CC/ARR/2013-026 Fiche pratique 3 Le statut de réfugié ou de bénéficiaire de la

Plus en détail

M 1364. Secrétariat du Grand Conseil

M 1364. Secrétariat du Grand Conseil Secrétariat du Grand Conseil M 1364 Proposition présentée par les députés: M mes et MM. Alberto Velasco, Erica Deuber Ziegler, Fabienne Bugnon, Jeannine de Haller, Dominique Hausser, Antonio Hodgers et

Plus en détail

JURISINFO FRANCO-ALLEMAND Octobre 2012 LE RECOUVREMENT DE CREANCES EN ALLEMAGNE

JURISINFO FRANCO-ALLEMAND Octobre 2012 LE RECOUVREMENT DE CREANCES EN ALLEMAGNE LES NOTES D'INFORMATION ION JURIDIQUE SERVICE JURIDIQUE JURISINFO FRANCO-ALLEMAND Octobre 2012 Avertissement : Cette note a pour but de donner une information générale et ne peut remplacer une étude juridique

Plus en détail

Fonds de secours des employés Demande de bourse

Fonds de secours des employés Demande de bourse Fonds de secours des employés Demande de bourse Le fonds de secours des employés de MeadWestvaco a été établi pour répondre aux besoins immédiats des employés éligibles pendant les premières semaines cruciales

Plus en détail

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur,

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur, Version de : juillet 2013 Le point sur... Informations fournies par le ministère fédéral des Finances Les mécanismes européens de stabilité Sur la voie de l Union de la stabilité 1 2 3 4 ème volet Editorial

Plus en détail

ATTENTION LA RESERVATION EST INDISPENSABLE POUR TOUTE PERIODE

ATTENTION LA RESERVATION EST INDISPENSABLE POUR TOUTE PERIODE ACCUEILS DE LOISIRS DE LA MJC INTERCOMMUNALE D AY : «Notice d utilisation» Chers parents, Ce courrier a pour but de vous donner les informations principales concernant les Accueils Collectifs de Mineurs

Plus en détail