ARRAS LE CENTENAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ARRAS 14-18 LE CENTENAIRE"

Transcription

1 1 Mur Mémorial - Wellington crédit photo : (c) Pascal Brunet ARRAS LE CENTENAIRE Contacts presse Alquier Press Office Rachel RIANT / Cathy GERVOIS : / Ville d Arras Amélie CRETON : /

2 2 SOMMAIRE Cimetière britannique Arras crédit photo : (c) Pascal Brunet Edito de Frédéric LETURQUE, Maire d Arras Page 1 Arras au cœur du conflit Page 2 Programme des événements Page 3 à 7 Présentation de la première exposition Page 8 Zoom sur un événement d envergure nationale Page 9 Des sites, témoins du passé Page 10 à 13 Des hommes, pour perpétuer le souvenir Page 14 à 15 Visuels Page 16 crédit photo : (c) Office de Tourisme d Arras 2

3 LE CENTENAIRE VU PAR FRÉDÉRIC LETURQUE, MAIRE D ARRAS 3 Tout mettre en œuvre pour qu Arras retrouve sa place dans l Histoire de la Première Guerre mondiale Arras a beaucoup souffert pendant la Première Guerre mondiale : une grande partie de la ville a été dévastée, son Beffroi a été entièrement détruit et elle a perdu la quasi totalité de sa population. En ville, ne restaient que des soldats, d horizons différents, venus défendre la ligne de front La Bataille d Arras en 1917 est un moment important de cette guerre, au même titre que la Bataille de la Marne, et pourtant, elle n apparaît que très peu dans les livres d Histoire. Elle est méconnue du grand public et c est pourquoi, nous souhaitons nous appuyer sur ce centenaire pour rendre à l Arrageois la place qui est la sienne au vu de son engagement dans ce conflit! Capitaliser sur des sites hautement symboliques, comme la Carrière de Wellington, pour renforcer l attractivité de notre territoire De nombreux sites gardent les traces des combats. Il est important de les mettre à l honneur pour que chacun prenne le temps de les (re)découvrir et se souvienne de tous ces hommes qui ont pris part aux combats.grâce à des sites comme la Carrière de Wellington, Arras peut et doit retrouver sa place auprès de Notre-Dame-de-Lorette ou de Vimy sur le Chemin du Souvenir. Nous profiterons également des commémorations pour renforcer l articulation entre notre territoire et les territoires voisins qui ont, eux aussi, souffert pendant la Première Guerre mondiale. Ensemble, nous devons aider les habitants à se réapproprier cette partie de l Histoire pour qu ils aient une relation toujours plus forte avec leur environnement. Proposer des temps forts pour sensibiliser la population Dès l automne 2013, accompagnés de l ensemble des acteurs de la ville et du tissu associatif arrageois, nous sensibiliserons la population au travers d expositions et d événements plus riches et variés les uns que les autres. Nous préparons, par exemple, une exposition originale et d envergure nationale sur l archéologie de la Grande Guerre! Et nous ne manquerons pas, bien sûr, de mettre les habitants à contribution. Des animations seront ainsi proposées jusque fin Elles seront déclinées autour de cinq grandes thématiques qui respectent la chronologie des événements : la première saison s intéressera à l état d esprit de la Ville avant la guerre et la dernière sera consacrée à la reconstruction. Le programme va s enrichir peu à peu. En célébrant ce centenaire, nous souhaitons rendre à Arras son statut de «ville martyre» mais aussi et surtout faire passer un message de paix! Le saviez-vous? Par un arrêté du 30 août 1919, le Président de la République, Raymond POINCARÉ, décerne la Croix de Chevalier de la Légion d Honneur à Arras pour le motif suivant : «Ville fière et vaillante, déjà témoin de luttes nombreuses. Vient d ajouter de brillantes pages à son passé de gloire». 1 3

4 4 ARRAS AU CŒUR DU CONFLIT En octobre 1914, le Front se stabilise en Artois et l ensemble des bâtiments de la ville d Arras sont pris pour cible par l artillerie allemande. Sous les feux de bombardements incessants, l Hôtel de Ville est ravagé et le Beffroi s effondre. L abbaye Saint-Vaast est elle aussi dévastée, tout comme une grande partie du patrimoine de la ville. Qualifiée de ville martyre, au même titre que Reims, Arras sombre pourtant dans l oubli général. Ce qui n empêchera pas la ville d être, en avril 1917, le point névralgique de l une des principales offensives engagées par l armée britannique sur le front ouest. A la fin du conflit, la Ville d Arras est détruite à 90 %. Rappel historique L Hôtel de Ville et le beffroi n ont pas résisté aux bombardements d octobre Fonds documentaire Alain Jacques Déclarée ville ouverte le 30 août 1914, la ville d Arras est rapidement occupée par les troupes allemandes. Mais une contre-offensive française oblige les forces ennemies à abandonner la ville quelques jours plus tard. Un répit de courte durée puisque dès la fin du mois de septembre commence «la course à la mer». Les troupes françaises et britanniques se dirigent au Nord vers le littoral pour tenter de déborder l adversaire et des combats sporadiques éclatent dans la région d Arras. Les édifices arrageois sont pris pour cible : le 8 octobre, l Hôtel de ville s embrase sous l effet d obus incendiaires et le Beffroi, symbole de la cité, s effondre le 21 octobre. Le Palais Saint-Vaast et la cathédrale sont à leur tour bombardés du 5 au 10 juillet De nombreux autres bâtiments de la ville s écroulent : musée, bibliothèque, églises, préfecture mais aussi écoles et théâtre Aucun édifice n est épargné. Arras a connu sa journée la plus dévastatrice le 26 juin Ce jour là, pas moins de obus se sont abattus sur la ville. Fin 1916, le secteur d Arras est pressenti par les forces alliées pour être le nouveau point de départ d une offensive de diversion avant l attaque du Chemin des Dames. Les carrières d Arras sont alors aménagées pour concentrer les troupes (plus de soldats) et les faire progresser en toute sécurité sous le no man s land. Un travail de titan, accompli en moins de six mois par des tunneliers néo-zélandais, qui va permettre une attaque surprise en préservant la vie de milliers de soldats! C est à la première heure, le 9 avril 1917, que l assaut est donné par la première armée britannique. L objectif : atteindre et maitriser la colline de Vimy! Les premiers jours de cette «Bataille d Arras» sont couronnés de succès. Les britanniques s emparent des villages de Thélus, Farbus, Saint-Laurent-Blangy, Feuchy, Athies, Fampoux, Tilloy-les-Mofflaines et Neuville-Vitasse. La prise de la crête de Vimy par les Canadiens permet une avance rapide et oblige les allemands à se replier sur leur 2 ème ligne de défense. Mais l arrivée d importants renforts et de vigoureuses contre-attaques lancées dès le 14 avril enrayent l offensive britannique. La bataille s enlise dans des actions locales Si le bilan de cette bataille, qui a duré pas moins de 39 jours, semble favorable aux Britanniques ( prisonniers, recul de la zone de combat, désenclavement de la Ville d Arras ), ces résultats ont été obtenus au prix de pertes considérables : hommes par jour. Le Pas-de-Calais est libéré le 16 octobre Le saviez-vous? Les troupes du Kaiser Guillaume II sont entrées dans Arras, moins de trois semaines après la déclaration de guerre. Arras fut la seule ville de France à vivre sur le front, pendant toute la durée du conflit. 2 4

5 PROGRAMME DES ÉVÉNEMENTS L HISTOIRE RETRACÉE EN CINQ SAISONS 5 La Ville d Arras mobilise associations, scolaires, habitants, partenaires institutionnels et l ensemble des services de la ville (le service événementiel, l office de tourisme, la médiathèque, le musée, le conservatoire, le service archéologie, les affaires patriotiques ) pour célébrer le centenaire avec de grands événements! Chacun est mis à contribution pour proposer un programme d animations le plus riche et varié possible! De novembre 2013 à août 2018, expositions, mapping, pièce musicale, colloques, conférences, kermesse, et parcours de ville vont donc se succéder pour que chacun puisse se souvenir et se réapproprier cette partie de l Histoire. Un programme riche, qui va encore s étoffer de nouveaux projets, organisé autour de cinq grandes thématiques : «Arras à la Belle époque», «Arras, ville martyre», «Les civils dans la guerre», «Arras au croisement des cultures» et «Nouveau départ». Détails Première saison : Septembre 2013 Août 2014 Arras à la Belle Epoque La fin du XIXème siècle est marquée à Arras par le démantèlement des fortifications et le développement industriel. C est la belle époque, le temps des salons, des promenades sur les allées Epoque insouciante immortalisée par le photographe Joseph QUENTIN 2 novembre 2013 au 12 janvier 2014 : «Arras, d une guerre à l autre : » Exposition de cartes postales, Hôtel de Ville (Salle Robespierre) 9 avril 2014 : temps fort autour de la Bataille d Arras A l occasion du 97 ème anniversaire de la Bataille d Arras, une cérémonie du Souvenir sera célébrée devant le mur mémorial de la Carrière Wellington à 6h30 23 maiau 15 septembre 2014 : «Joseph QUENTIN» Exposition rétrospective, Abbaye Saint-Vaast Musée des Beaux-Arts Joseph Quentin : «autoportraits», l Artois rural et industriel : de la campagne à la mine, la Ville, ses édifices et ses places avant 1914 mais aussi les activités et animations à la Belle Epoque. L occasion de valoriser les collections du Musée des Beaux-arts et de rendre hommage au travail de cet artiste artésien qui fut photographe officiel de la Préfecture dès

6 PROGRAMME DES ÉVÉNEMENTS SUITE 6 Deuxième saison : Septembre 2014 Août 2015 Arras, ville martyre Le 21 octobre 1914, le beffroi, symbole des libertés communales, s effondre au 69 ème obus, entrainant dans sa chute son fier lion d Artois. Avec Reims, Soissons, Verdun, Ypres, Malines ou Louvain, Arras devient l une des villes martyres de France. Jusqu en 1915, les multiples bombardements de la ville et les destructions de son patrimoine sont abondamment relayés dans la presse nationale, notamment sous le plume de Maurice BARRÈS, puis la ville sombre dans l oubli Jusqu à sa renaissance en 1919 Octobre 2014 à juillet 2015 : «L art martyr» Exposition de photos de plein air itinérante 17 décembre 2014 à l été 2015 : «Archéologie de la Grande Guerre» Exposition d objets du quotidien trouvés à l occasion de fouilles archéologiques Mai à Juillet 2015 : «Affiches de la Grande Guerre» Exposition d affiches à la Médiathèque 6 Juillet 2015 : «Embrasement de l abbaye Saint-Vaast et de la cathédrale» 4 6

7 PROGRAMME DES ÉVÉNEMENTS SUITE 7 Troisième saison : Septembre 2015 Août 2016 Les civils dans la guerre Presque totalement vidée de ses hommes depuis la mobilisation d août 1914 et quotidiennement sous le feu de l ennemi, la ville se dépeuple peu à peu de ses habitants. Seule une poignée de civils reste dans les ruines, notamment des femmes. Elles symbolisent la résistance de la ville et apportent leur aide et leur soutien aux militaires qui défendent la ville Octobre 2015 (date à définir) : «Les femmes dans la guerre» Colloque Octobre à décembre 2015 : «La vie quotidienne des civils» Exposition de photos et documents Octobre 2015 à juillet 2016 : «Portrait de femmes» Exposition photos de plein air itinérante 5 7

8 PROGRAMME DES ÉVÉNEMENTS SUITE 8 Quatrième saison : Septembre 2016 Août 2017 Arras au croisement des cultures En 1916, le front d Arras est transmis au commandement britannique. Après avoir vu passer dans les rangs de l armée française les marocains, les africains, les polonais, les tchèques ce sont les néo-zélandais, les australiens, les hindous, les chinois qui passent par Arras. Le monde entier est venu à Arras! Les cultures du monde (Maoris, Aborigènes, Amérindiens ) seront donc fêtées à la veille du centenaire de la bataille de 1917 Septembre 2016 à juillet 2017 : «L ami bidasse» Edition de Bandes Dessinées par Patrick BOSSON, kermesse de l ami Bidasse, exposition photo de plein air itinérante, musique populaire, comique troupier Septembre 2016 à juillet 2017 : «Culture(s) du monde» Temps fort autour des cultures Maori, Amérindienne, Aborigène, Anglaise, Ecossaise et Allemande A partir du 9 avril 2017 : Centenaire de la bataille d Arras, «portraits de soldats» et «La Bataille d Arras» Septembre 2016 : «Mettre la ville en guerre» Exposition de photos qui replacera les images de l époque dans leur lieu d origine 6 8

9 PROGRAMME DES ÉVÉNEMENTS SUITE 9 Cinquième saison : Septembre 2017 à Août 2018 Nouveau départ L éloignement du front en avril 1917 offre une respiration à la ville qui reprend vie et se projette dans l après. Entre mémoire et renaissance, la reconstruction ouvre une période prospère et pleine d espoir. Entre tradition et modernité, la reconstruction à l identique initiée par Pierre PAQUET est aujourd hui encore un modèle du genre que les grandes reconstructions de la seconde guerre n égaleront pas. Cent ans après, la renaissance de l abbaye Saint-Vaast est le symbole de cette reconstruction réussie Septembre à décembre 2017 : «Pierre PAQUET, architecte de la renaissance» Exposition à la Médiathèque Septembre 2017 à juillet 2018 : «Art déco en ville et en intérieur» Parcours et visites en ville, réalisation d une brochure «l art déco dans le pays d Artois», exposition photo de plein air itinérante Le saviez-vous? Après la guerre, le Beffroi, l Hôtel de Ville, la Place des Héros et la Grand Place ont été reconstruits à «l identique» par Pierre PAQUET, en douze ans. 7 9

10 NOVEMBRE 2013 : LANCEMENT DE LA PREMIÈRE SAISON 10 ARRAS LE CENTENAIRE : Arras d une guerre à l autre ( ) Exposition jusqu au 12 janvier 2014 La ville d Arras vous donne rendez-vous jusqu au au 12 janvier 2014 à la Salle Robespierre de l Hôtel de Ville pour son premier évènement autour du Centenaire A travers 150 représentations de cartes postales d époque, de nombreuses photos et documents historiques, l exposition Arras d une guerre à l autre présentera le visage de la ville avant la guerre. Une découverte en trois parties Epargnée par la Guerre de 1870, Arras entre paisiblement dans le XXe siècle. Selon Paul Verlaine «Ici, tout vit et meurt calme». La modeste préfecture, ville d évêché et de garnison, vit au rythme de son carillon et de ses marchés. La Révolution industrielle oublie Arras. La Belle Epoque s y installe : fêtes, cortèges historiques, expositions La vieille ville se modernise avec de vastes boulevards sur ses remparts démantelés, de nouveaux quartiers, une nouvelle gare ferroviaire en La Grande Guerre en fera une ville martyre. «Il est bon de fixer par l image ce qui fut» écrit Jean Lestocquoy, en 1974, dans la préface de son livre Arras à la Belle Epoque. Les visiteurs de l exposition sont invités à apprécier ces clichés autour detrois grands thèmes : - La vie quotidienne : Patrimoine religieux, militaire, civil comment et quelsétaient les bâtiments de la ville en 1914? Un focus sera notamment proposé surl Hôtel de Ville et sa configuration intérieure et extérieure de l époque. - Les grandes mutations de la fin du XIXème siècle : Le démantèlement desfortifications crée de grands boulevards, de nouveaux quartiers - Une ville festive : Rencontre de gymnastique, Grande exposition de 1904, granddéfilé historique de 1906 animent Arras 10 8

11 DÉCEMBRE 2014 : UNE EXPOSITION D ENVERGURE NATIONALE 11 Zoom sur un événement phare, né d un partenariat réussi entre l Office de Tourisme et le service «Archéologie» de la Ville d Arras L Archéologie de la Grande Guerre mise à l honneur Ce n est pas un hasard, si pendant les commémorations, la Ville d Arras propose une exposition d envergure nationale consacrée à l Archéologie de la Grande Guerre. C est en effet à Arras qu est née cette discipline dans les années 90. Jusque là, personne ne se souciait vraiment de ces centaines, ces milliers, ces millions d objets enfouis qui témoignent, pourtant, de la vie quotidienne au front. Abris enterrés, munitions et dépôts d obus, sépultures individuelles ou collectives mais aussi récipients en grès, bouteilles en verre ou encore statuettes de la vierge ou de saints guerriers, croix solaires et fers à cheval nous en disent long aujourd hui, sur les pratiques funéraires d urgence mises en place sur les champs de bataille, sur l alimentation des soldats selon leur nationalité, sur les pratiques religieuses ou encore sur l artisanat de tranchée. Tous ces vestiges retrouvés contribuent donc pleinement à enrichir, confirmer ou infirmer l histoire de la Grande Guerre. Et en cela, ils présentent un intérêt indéniable aussi bien archéologique que patrimonial! Tombe d un soldat allemand découverte sur le tracé de la RN 17 (commune de Thélus) et objets personnels retrouvés sur le corps Cliché : Service Archéologie Arras Un travail de longue haleine pour proposer une exposition la plus riche et la plus complète possible Cela fait maintenant plus de deux ans que le Service Archéologie de la Ville d Arras, avec à sa tête Alain JACQUES, travaille à la préparation de cette exposition qui sera présentée dans le sous-sol du Casino, une salle de spectacle située en plein centreville. L équipe dédiée s attache à trouver les pièces les plus intéressantes, les plus originales et les plus représentatives de ce que pouvait être le quotidien des soldats positionnés de Ypres à la Frontière Suisse. L objectif clairement affiché : donner une vision la plus exacte possible de la contribution de l archéologie à la compréhension de l histoire de ce conflit! Dans un espace de plus de 400 m 2, le public pourra ainsi découvrir plusieurs centaines d objets mis en valeur grâce à une scénographie ambitieuse mêlant trouvailles archéologiques et multimédia. Destinée à voyager, cette exposition fera sa première halte à Arras du 17 décembre 2014 à l été Biscuits Cliché : Service Archéologie Arras 11 9

12 12 DES SITES, TÉMOINS DU PASSÉ À l instar de la Carrière Wellington, théâtre de la bataille d Arras au printemps 1917, qui plonge le public dans les préparatifs de cette bataille et la vie des soldats, cantonnés sous terre, en attente de partir au combat, le Pays d Artois a conservé de nombreux sites de Mémoire. Le cimetière britannique du Faubourg d Amiens, le carré militaire du cimetière d Arras, la Nécropole nationale de Notre- Dame de Lorette, les tours de l Abbaye du Mont-Saint-Eloi mais aussi le parc commémoratif du Canada ou le Zivy Crater Sont autant de monuments, mémoriaux, stèles et paysages qui témoignent aujourd hui encore des combats qui se sont succédés pendant quatre ans sur le territoire. Visite guidée À Arras Le Cimetière britannique du Faubourg d Amiens et le Mémorial d Arras abritent tombes de soldats du Commonwealth, ainsi que quelques tombes de prisonniers de guerre allemands. Les alignements de stèles illustrent le déroulement des grandes offensives menées pour la défense d Arras par les Alliés. Sur les murs du Mémorial sont gravés les noms des combattants britanniques, néo- zélandais et sud-africains tombés dans le secteur d Arras et dont les corps n ont pas été retrouvés. Un mémorial est également consacré au Royal Flying Corps, les forces aériennes britanniques disparues sur le front ouest pendant la Grande Guerre. Au sommet de l obélisque, se trouve un globe terrestre dont l inclinaison correspond à celle de la Terre au matin de l armistice, le 11 novembre crédit photo : (c) Office de Tourisme d Arras Au Carré militaire du cimetière d Arras, l ombre de la statue d un poilu veille sur les croix en forme de glaive, pointe fichée dans la terre. Y sont inhumés des soldats français mais aussi des victimes civiles des bombardements d Arras 315 croix sous le regard d un poilu de pierre, dans le carré militaire du cimetière d Arras - crédit photo : (c) Pascal Morès Le saviez-vous? À partir de février 1916, Arras devient une ville anglaise, dans laquelle l administration est bilingue

13 13 A 20 mètres sous les pavés d Arras, la Carrière Wellington est un lieu chargé de mémoire et d émotion. A partir de novembre 1916, les Britanniques préparent l offensive du printemps Leur idée de génie : faire relier par les tunneliers néo-zélandais les carrières d extraction de craie de la ville, pour créer un véritable réseau de casernes souterraines, capables d accueillir jusqu à soldats. Après une descente à 20 mètres de profondeur par un ascenseur vitré, la visite audio-guidée et encadrée par un guide-accompagnateur plonge le visiteur dans l intimité du site. Lieu stratégique et de vie, la carrière baptisée Wellington par les sapeurs néo-zélandais préserve le souvenir de ces milliers de soldats cantonnés sous terre à quelques mètres de la ligne de front, avant de s élancer sur le champ de bataille, le 9 avril 1917 à 5h30 du matin, pour attaquer par surprise les positions allemandes. La remontée à la surface dans les pas des soldats amène le visiteur à vivre le choc de la bataille, à travers la projection d un film. crédit photo : (c) Pascal Brunet crédit photo : (c) Pascal Brunet Le saviez-vous? Depuis son ouverture en mars 2008, plus de deux cent mille personnes sont descendues dans ces voies, creusées pour préparer la bataille d Arras de crédit photo : (c) Cituation et Ensemble 13 11

14 14 Au Nord d Arras Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la colline de Notre-Dame-de- Lorette a été choisie par l Etat français pour accueillir les dépouilles de soldats français en provenance de plus de 150 cimetières des fronts de l Artois, de Flandre, de l Yser et du littoral belge corps identifiés y ont reçu une sépulture individuelle et les restes de près de soldats inconnus ont été regroupés dans huit ossuaires. Notre-Dame-de-Lorette est ainsi devenue la plus grande nécropole nationale française. Une basilique et une tour-lanterne y ont également été érigées. Au pied de cette dernière, une crypte renferme 32 cercueils de soldats inconnus de toutes les guerres françaises du XXème siècle. Une Garde d Honneur assure depuis 1920, l accueil des visiteurs et ranime, chaque dimanche, la flamme du souvenir. Nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette (Photo : Sites de Mémoire de la première guerre mondiale crédit photo :(c) Cituation et Ensemble Le Parc commémoratif du Canada (Photo : Sites de Mémoire de la première guerre mondiale crédit photo : (c) Cituation et Ensemble Le parc commémoratif du Canada à Vimy a été donné par la France au Canada en remerciement pour le sacrifice humain de cette jeune nation. Il est situé sur la cote 145, c est-à-dire le point le plus élevé de la crête de Vimy, longue de 14 kilomètres. Le 9 avril 1917, les quatre divisions du Corps d armée canadien, combattant ensemble pour la première fois et aidées de la 5ème Division britannique, prirent la crête d assaut. Le parc d une surface de 117 hectares est encore aujourd hui parsemé de trous d obus. Les tranchées et les souterrains restituent une idée des champs de bataille. L imposant monument dressé face à la plaine rend hommage aux soldats canadiens morts en France durant le conflit et porte le nom des hommes dont les corps n ont pas été retrouvés. The Zivy Crater (Photo : Sites de Mémoire de la première guerre mondiale - crédit photo : (c) Pascal Morès Situé près du pont entre Neuville-Saint-Vaast et Thélus, le Zivy Crater est un simple cratère engazonné. Cinquante-trois soldats canadiens ont été ensevelis par l explosion d une mine qu ils venaient de poser. Leur corps n ont jamais été retrouvés. Pas de stèle : le cratère formé par cette mine est aujourd hui leur sépulture

15 15 Au Sud d Arras Œuvre du sculpteur arrageois Augustin Lesieux et installé sur la façade sud de l Hôtel de Ville de Bapaume, ce monument fut construit en mémoire de Raoul BRIQUET et Albert TAILLIANDIER, deux députés tués en mission lors de l explosion de l Hôtel de Ville en C est une bombe à retardement, installée par les allemands dans une galerie souterraine sous l édifice juste avant leur départ, qui a détruit ce bâtiment de fond en comble et tué la quasi totalité de ses occupants. Deux plaques en marbre noir (à droite du monument) furent inaugurées le 25 mars 2011 en souvenir de 19 soldats australiens tués dans la même explosion. Musée Jean et Denise Letaille (Photo : Sites de Mémoire de la première guerre mondiale Crédit photo : Cituation et Ensemble Situé à Bullecourt, sur la ligne de front de la Grande Guerre, le Musée Jean et Denise LETAILLE rend un véritable hommage aux soldats australiens et britanniques des tranchées d Artois. Armes, étuis à cigarette, rasoirs, gamelles, casques. Tous ces objets retrouvés sur le champ de bataille et rassemblés par ce couple d agriculteurs, racontent l histoire des soldats qui ont combattu en avril et mai 1917 dans le secteur de Bullecourt soldats australiens et soldats britanniques furent tués ou blessés lors de ces combats destinés à percer la ligne de front allemande. Rassemblés dans le musée, ces vestiges de tranchées mettent en lumière un épisode souvent méconnu de la Grande Guerre, pourtant des plus meurtriers, mais ils racontent surtout l histoire des «Diggers», ces valeureux soldats du bout du monde. Un musée où les objets ont la parole! Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h 15 13

16 DES HOMMES, POUR PERPÉTUER LE SOUVENIR , la bataille d Arras Jonathan Nicholls : Pourquoi j ai écrit «Cheerful Sacrifice - The Battle of Arras 1917»? Je me suis toujours intéressé à la Grande Guerre de Ma grand-mère me donnant une collection de magazines «The Great War» fait partie de mes premiers souvenirs d enfant. Je lisais ces magazines du début à la fin. Voilà comment j ai connu des noms tels que «Albert», «Ypres» et «Arras». En 1978, j étais agent de la Police de Londres dans le quartier de West Hampstead et par un après-midi ensoleillé, alors que j étais de patrouille, j ai rencontré un ancien soldat de la 51 ème Highland Division. Il s appelait Billy Hay et avait servi comme sergent-major avec la 9 ème Royal Scots dans la Somme, à Arras et Ypres. Il m a raconté de terribles histoires sur la bataille d Arras d avril 1917 ; une violente bataille à laquelle il avait pris part. Il avait été blessé lors de la prise de la crête de Vimy le 9 avril et avait perdu la plupart de ses jeunes amis à Rœux le 23 avril 1917, à Chemical Works, lieu sinistre où une grande partie de son bataillon avait été décimée. Ces horreurs le hantaient toujours. C est à partir de ce moment-là que je me suis davantage intéressé à la bataille d Arras de 1917 et que j ai décidé d écrire un article pour la Western Front Association, une association nouvellement crééedont j étais membre. J ai passé une annonce dans un quotidien et en l espace d un mois, 60 soldats vétérans ayant pris part à cette bataille m ont contacté! Il n existait aucun livre sur la bataille d Arras alors j ai décidé d en écrire un! J ai passé une annonce dans la plupart des journaux nationaux anglais, allemands, sud-africains et canadiens et j ai rapidement eu plus de 350 soldats avec lesquels correspondre. L n existait pas encore au début des années 80 alors tout devait se faire par courrier.j ai réussi à m entretenir personnellement avec un bon nombre de vétérans dont plusieurs sont devenus des amis proches que j ai ramené à Arras dans les années 80. J ai tout d abord ramené Bill Hay à Arras en 1980 et nous avons séjourné à l Hôtel Moderne. Cethôtel est devenu mon «camp de base» et il l est encore aujourd hui. Je l ai emmené sur tous les sites où s étaient déroulés les combats auxquels il avait participé. À sa mort en 1984, j ai honoré son souhait et dispersé ses cendres sur les tombes de ses «jeunes copains»

17 17 Suite à ma campagne de presse, Alf Razzell, un autre ancien combattant et moi-même sommes devenus bons amis. Il avait servi avec le 8 ème Battalion Royal Fusiliers. Il m a raconté comment il passait son temps dans les tunnels d Arras avant l attaque du 9 avril. Je l ai ramené à Arras en 1982 et nous avons visité les tunnels qui se trouvent sous l hôtel de ville d Arras et ceux situés sous les villages de Rœux et Neuville Vitasse. Alf Razzell avait pris part le 9 avril à l assaut principal de «l Observation Ridge» 1 près de Feuchy. Il avait été capturé et fait prisonnier le 3 mai 1917 à Monchy-le-Preux alors qu il tentait de secourir son camarade Bill Hubbard sévèrement touché. Il avait été contraint de l abandonner gisant dans un trou d obus et ne l a jamais revu. Ça le hanta jusqu à la fin de sa vie. Le nom de Bill est désormais inscrit sur le magnifique Mémorial aux disparus d Arras. En 1990, après 10 ans de recherches, mon livre fut enfin publié. Roger Waters, musicien du groupe anglais «Pink Floyd» l a lu et a écrit une chanson basée sur mon récit : «The Ballad of Bill Hubbard» (La ballade de Bill Hubbard). George Waters, le grand-père de Roger avait également été tué à Arras en A travers mes recherches j ai noué des liens avec de nombreux soldats vétérans mais n ai mentionné que deux d entre eux puisqu ils furent ma principale source d inspiration pour écrire «Cheerful Sacrifice». Arras fait maintenant partie de ma vie et j y suis pratiquement chaque mois de l année, que j y retourne pour mes propres recherches ou avec des pèlerins qui souhaitent suivre les traces de leurs proches qui ont combattus ici pendant la Grande Guerre. Du début à la fin, Arras a été en première ligne de la Grande Guerre de et c est pour cette raison que le Centenaire signifie tellement pour cette ville et plus particulièrement en 2017 puisqu il commémorera les 100 ans de cette grande bataille que Cyril Falls, historien officiel britannique, qualifie de «plus violente bataille d infanterie de la guerre». Je suis fier d être associé à Arras. Jonathan Nicholls. 1 Nom donné par les Britanniques à la crête qui permettait aux allemands de surveiller les forces ennemies

18 18 VISUELS Boite aux lettres Fonds documentaire Alain Jacques Char Flesquières Fonds documentaire Alain Jacques Groupe de soldats sus la neige - aliments Fonds documentaire Alain Jacques Contacts presse Alquier Press Office Rachel RIANT / Cathy GERVOIS : / Ville d Arras Amélie CRETON : / Cimetière britannique du Faubourg d Amiens crédit photo : (c) Pascal Brunet 18 16

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 19 juin 2014 à 14h30. Contact presse Isabelle POUGEADE

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 19 juin 2014 à 14h30. Contact presse Isabelle POUGEADE Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 19 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE «Les petits artistes de la mémoire» La grande guerre vue par les enfants Concours du centenaire

Plus en détail

La reconstruction de Béthune après 1918

La reconstruction de Béthune après 1918 Les dossiers documentaires des La reconstruction de Béthune après 1918 Archives municipales de Béthune, 5 Fi 2 Dossier N 5, Extrait de l exposition «les béthunois dans la Grande Guerre» réalisée par les

Plus en détail

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Déroulé : 14h30 : Accueil du Ministre de la Défense 15h00 : Allocution de J Y Le Drian morts 15h45 : Dépôt de gerbe au Monument aux 18h30 : concert 20h30

Plus en détail

Commonwealth War Graves Commission

Commonwealth War Graves Commission Commonwealth War Graves Commission LA COMMONWEALTH WAR GRAVES COMMISSION EN FRANCE La Commonwealth War Graves Commission : qui nous sommes et ce que nous faisons La Commission fut établie par Charte Royale

Plus en détail

DOSSIER DE MONUMENT Clés Période Lieu Alliés Latitude Longitude Titre Thèmes : Localisation :

DOSSIER DE MONUMENT Clés Période Lieu Alliés Latitude Longitude Titre Thèmes : Localisation : DOSSIER DE MONUMENT Clés : Période : 12 novembre 1914 Lieu : Ypres (B8902) - Belgique Alliés : Français et Allemands Latitude : 50.863083 Longitude : 2.926341 Titre Le 53e RI en novembre 1914, à Ypres,

Plus en détail

Assemblée générale annuelle du Souvenir Français

Assemblée générale annuelle du Souvenir Français Assemblée générale annuelle du Souvenir Français Déroulé : Vendredi 17 Avril 2015 Accueil à l hôtel de Ville - SDF 14h30 Acceuil Républicain de Monsieur le Ministre de la défense 15h Allocution du MinDef

Plus en détail

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE 352 (2011-2012) N o 1 352 (2011-2012) N o 1 PARLEMENT DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Session 2011-2012 21 MARS 2012 PROPOSITION DE RÉSOLUTION VISANT À PROMOUVOIR LA COMMÉMORATION DU CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE

Plus en détail

L armée de la Loire à Beaugency (décembre 1870)

L armée de la Loire à Beaugency (décembre 1870) L armée de la Loire à Beaugency (décembre 1870) C est suite à la défaite de Sedan, en septembre 1870, que Gambetta, refugié à Tours décida de créer l armée de la Loire pour continuer le combat. Celle-ci

Plus en détail

www.explorearras.com visites guidées et animations Saison estivale

www.explorearras.com visites guidées et animations Saison estivale www.explorearras.com visites guidées et animations Saison estivale 2 0 1 4 2 visitez visit 2 visites guidées 3 L ÉTÉ, EXPLOREZ ARRAS LES SALLES DE L HÔTEL DE VILLE Visite guidée : Découvrez l Hôtel de

Plus en détail

XIV / XVIII LA PHOTOGRAPHIE ET LA GRANDE GUERRE 13.06-27.07.14 / 20.08-07.09.14 DOSSIER DE PRESSE

XIV / XVIII LA PHOTOGRAPHIE ET LA GRANDE GUERRE 13.06-27.07.14 / 20.08-07.09.14 DOSSIER DE PRESSE XIV / XVIII LA PHOTOGRAPHIE ET LA GRANDE GUERRE 13.06-27.07.14 / 20.08-07.09.14 DOSSIER DE PRESSE 2 FI 1069 0144, ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU HAUT-RHIN - IMAGE RECADRÉE DANS LE CADRE DES COMMEMORATIONS

Plus en détail

NOTRE MÈRE LA GUERRE. Les sources écrites

NOTRE MÈRE LA GUERRE. Les sources écrites NOTRE MÈRE LA GUERRE Les sources écrites Une nouvelle vision historique de la Grande Guerre Depuis 40 ans, de nombreux historiens ont donné une nouvelle vision de la Première Guerre mondiale se focalisant

Plus en détail

Dossier de presse. Commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Programme du Conseil Général de la Côte-d Or

Dossier de presse. Commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Programme du Conseil Général de la Côte-d Or Dossier de presse Commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale Programme du Conseil Général de la Côte-d Or Le Conseil Général participe aux commémorations de la «Grande Guerre» Proche du

Plus en détail

Commémorations du centenaire de la Guerre 1914-1918 Présentation des actions menées et soutenues par le Conseil général

Commémorations du centenaire de la Guerre 1914-1918 Présentation des actions menées et soutenues par le Conseil général DOSSIER DE PRESSE Belfort, le 30 juin 2014 Commémorations du centenaire de la Guerre 1914-1918 Présentation des actions menées et soutenues par le Conseil général Le Territoire de Belfort, comme partout

Plus en détail

Échange franco-allemand 2015 2016 Deutsch-französischer Schüleraustausch

Échange franco-allemand 2015 2016 Deutsch-französischer Schüleraustausch Échange franco-allemand 2015 2016 Deutsch-französischer Schüleraustausch COLLÈGE JULES FERRY OTTO-LILIENTHAL-SCHULE COLLÈGE DU WESTHOEK Le front dans l'artois français Nom Ce coin de l'artois, à 10 km

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant Cour d honneur des Invalides, le 1 er octobre 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Construire la paix. Les Rencontres de Genève Histoire et Cité. 14-16 mai 2015. Manifestation annuelle scientifique et culturelle

Construire la paix. Les Rencontres de Genève Histoire et Cité. 14-16 mai 2015. Manifestation annuelle scientifique et culturelle Les Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la paix 14-16 mai 2015 Manifestation annuelle scientifique et culturelle En collaboration avec l Institut de hautes études internationales et du développement

Plus en détail

RALLYE PÉDESTRE FAMILIAL

RALLYE PÉDESTRE FAMILIAL PARC DES CHAMPS-DE-BATAILLE RALLYE PÉDESTRE FAMILIAL Parcours approximatif: 2 km Départ: Musée des plaines d Abraham, 835 avenue Wilfrid-Laurier, Québec Carte disponible en ligne ou au centre d information

Plus en détail

Les combats du 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse. La mort d Augustin Trébuchon!

Les combats du 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse. La mort d Augustin Trébuchon! Les combats du 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse. La mort d Augustin Trébuchon! «Vrigne-Meuse» fut la dernière bataille de la guerre de 14. Une tuerie, une boucherie comme les autres, mais la dernière enfin

Plus en détail

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours ROCHAMBEAU 1 La réhabilitation du quartier, une histoire en cours L opération de reconquête urbaine qui doit être conduite dans le quartier Rochambeau succédera, dans le temps, à la construction du nouveau

Plus en détail

Une année à l UQTR. 1. Pourriez- vous vous présenter rapidement?

Une année à l UQTR. 1. Pourriez- vous vous présenter rapidement? Une année à l UQTR 1. Pourriezvous vous présenter rapidement? Allo J Je m appelle Emilie et j ai 23 an. Après un bac ES option allemand renforcé (oui, oui), je décide de débuter une licence en Langues

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

ETAT DES SOURCES LANDERNEAU ET LA PREMIERE GUERRE MONDIALE

ETAT DES SOURCES LANDERNEAU ET LA PREMIERE GUERRE MONDIALE LANDERNEAU ET LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ETAT DES SOURCES CONTACT VILLE DE LANDERNEAU, SERVICE DU PATRIMOINE HISTORIQUE, MEDIATHEQUE PER JAKEZ HELIAS, ROUTE DE LA PETITE PALUD TEL : 02 98 85 76 08 MAIL

Plus en détail

LE CIMETIÈRE MILITAIRE DE BLERCOURT (Meuse)

LE CIMETIÈRE MILITAIRE DE BLERCOURT (Meuse) LE CIMETIÈRE MILITAIRE DE BLERCOURT (Meuse) Hier et aujourd hui 1914-2011 Par Alain GIROD 1) La tombe de regroupement après l inauguration Guidé par le panneau «Cimetière militaire» apposé en bord de route

Plus en détail

Site INTERNET Mémoire de Magny de Mars 2015. Sœur Hermine Campion raconte «La solitude du Mérantais»

Site INTERNET Mémoire de Magny de Mars 2015. Sœur Hermine Campion raconte «La solitude du Mérantais» Site INTERNET Mémoire de Magny de Mars 2015 Sœur Hermine Campion raconte «La solitude du Mérantais» Quelle belle histoire que celle de ce magnifique domaine, lieu de repos pour les Petites Sœurs de l Assomption

Plus en détail

TÉLÉCHARGEMENT PLAN DU SITE CRÉDITS

TÉLÉCHARGEMENT PLAN DU SITE CRÉDITS GUERRE ET DESTRUCTIONS La prise de la ville Les destruc ons L explosion des 18 ponts L incendie de l hôtel de ville ÊTRE OCCUPANT ÊTRE OCCUPÉ RÉSISTANCE ET DÉPORTATION MÉMOIRE ET RECONSTITUTION A l approche

Plus en détail

ANAFACEM/BLN SORTIE SAINT-MALO LES 4 ET 5 SEPTEMBRE 2014

ANAFACEM/BLN SORTIE SAINT-MALO LES 4 ET 5 SEPTEMBRE 2014 ANAFACEM/BLN SORTIE SAINT-MALO LES 4 ET 5 SEPTEMBRE 2014 VISITE GUIDÉE SUR LES REMPARTS PRÉSENTATION DES FORTS DE MER DE LA BAIE DE SAINT-MALO Claude Tsiampalidis SAINT-MALO ET SES FORTS DE MER PRÉAMBULE

Plus en détail

Durée : 6 heures + 1 heure de pause déjeuner. www.verdun-tourisme.com

Durée : 6 heures + 1 heure de pause déjeuner. www.verdun-tourisme.com Durée : 6 heures + 1 heure de pause déjeuner Journée pédagogique consacrée à la découverte des sites les plus connus de la plus grande bataille de l histoire contemporaine : la bataille de Verdun. Citadelle

Plus en détail

L ILLUSTRATION DOSSIER DE PRESSE LES TABLEAUX D HONNEURS DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ACCESSIBLES GRATUITEMENT SUR INTERNET

L ILLUSTRATION DOSSIER DE PRESSE LES TABLEAUX D HONNEURS DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ACCESSIBLES GRATUITEMENT SUR INTERNET L ILLUSTRATION DOSSIER DE PRESSE LES TABLEAUX D HONNEURS DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ACCESSIBLES GRATUITEMENT SUR INTERNET Les Tableaux d Honneurs Les Tableaux d Honneurs de L Illustration, véritable

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du comité départemental du Centenaire de 14-18

Compte-rendu de la réunion du comité départemental du Centenaire de 14-18 Compte-rendu de la réunion du comité départemental du Centenaire de 14-18 Etaient présents à la réunion : Paris 30 septembre 2015 Préfecture de Paris Jean-Sébastien Lamontagne, Sous-préfet, Directeur de

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les représentants des associations des anciens. Il n'est pas coutume après avoir prononcé le message du Gouvernement

Mesdames et Messieurs les représentants des associations des anciens. Il n'est pas coutume après avoir prononcé le message du Gouvernement Cérémonies du 8 mai 1945 Inauguration de l exposition photos libération 1944 Allocution de M. Jean-Christophe MORAUD, Préfet de l Orne Monsieur le député-maire, Madame la représentante du conseil régional,

Plus en détail

Juin 2014 Numéro 25 LE MENAUD. Grande ouverture du local de la Société d histoire de Charlevoix pour la saison estivale

Juin 2014 Numéro 25 LE MENAUD. Grande ouverture du local de la Société d histoire de Charlevoix pour la saison estivale Juin 2014 Numéro 25 LE MENAUD C est là dans la montagne qu ils se forgeaient des âmes guerrières. Menaud maître-draveur. Édition de 1937 Grande ouverture du local de la Société d histoire de Charlevoix

Plus en détail

LE MÉMORIAL DES GUERRES EN INDOCHINE GUERRES & CONFLITS COLONIAUX LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE

LE MÉMORIAL DES GUERRES EN INDOCHINE GUERRES & CONFLITS COLONIAUX LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE LE MÉMORIAL DES GUERRES EN INDOCHINE GUERRES & CONFLITS COLONIAUX WWW.CHEMINSDEMEMOIRE.GOUV.FR LE MÉMORIAL DES GUERRES EN INDOCHINE

Plus en détail

Filière Tourisme de Mémoire Centenaire 14-18

Filière Tourisme de Mémoire Centenaire 14-18 Filière Tourisme de Mémoire Centenaire 14-18 Contexte historique En 1916, le département de la Somme est devenu un espace mondial, point de rencontres d une vingtaine de nationalités venues combattre ou

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

CONCERT DE MUSIQUES SACRÉES

CONCERT DE MUSIQUES SACRÉES CONCERT DE MUSIQUES SACRÉES L Auditorium de Lyon accueillera le 30 septembre prochain un concert de musiques sacrées organisé par la Grande Mosquée. Cet événement artistique et culturel sera l occasion

Plus en détail

BALSAN : un entrepreneur, une entreprise entre 1860 et 1920

BALSAN : un entrepreneur, une entreprise entre 1860 et 1920 BALSAN : un entrepreneur, une entreprise entre 1860 et 1920 Le corpus présenté s appuie sur des documents iconographiques originaux tels que les plans des architectes et les documents émanant du fonds

Plus en détail

SOUSCRIPTION INTERNATIONALE POUR. sauver la Maison de Napoléon à Sainte-Hélène

SOUSCRIPTION INTERNATIONALE POUR. sauver la Maison de Napoléon à Sainte-Hélène SOUSCRIPTION INTERNATIONALE POUR sauver la Maison de Napoléon à Sainte-Hélène Les Domaines français de Sainte-Hélène Les Domaines français de Sainte-Hélène sont constitués de trois ensembles : la maison

Plus en détail

Animations. Visites. Expositions. Conférences. Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015

Animations. Visites. Expositions. Conférences. Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015 Animations Visites Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015 Expositions Conférences Hôtel de ville En ville VISITES GUIDÉES Samedi 19 et dimanche 20 septembre à 15 h. Durée : 1 heure 30 Rendez-vous esplanade

Plus en détail

«Images of the Heart» : exposition photographique de Don Mullan sur l Afrique du Sud. Paris - Place du Palais Royal 17 au 29 décembre 2013

«Images of the Heart» : exposition photographique de Don Mullan sur l Afrique du Sud. Paris - Place du Palais Royal 17 au 29 décembre 2013 «Images of the Heart» : exposition photographique de Don Mullan sur l Afrique du Sud Paris - Place du Palais Royal 17 au 29 décembre 2013 Madame l Ambassadrice, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames

Plus en détail

Louis et Zélie Martin

Louis et Zélie Martin Louis et Zélie Martin Qu ont-ils fait de si extraordinaire pour être béatifiés le 19 octobre 2015? Sommaire : 1. Les époux Martin, qui sont-ils? 2. Texte à trou / texte à trou réponses 3. Création d un

Plus en détail

Prix à partir de 132.80 par personne en hôtel 2** deux journées et une nuitée

Prix à partir de 132.80 par personne en hôtel 2** deux journées et une nuitée Circuit percée allemande et occupation Aussitôt après la bataille des Frontières, l incursion allemande se poursuit en France par les Ardennes et la Meuse. La visite que nous vous proposons sur deux jours

Plus en détail

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard pour le devoir de mémoire Pour moi un monument aux morts c est se souvenir des personnes qui se sont sacrifiées pour notre vie, et cela dans des conditions

Plus en détail

«Somme Battlefield s Partner»

«Somme Battlefield s Partner» DOSSIER DE PRESSE La Grande Guerre dans la Somme (Haute-Somme Somme - Picardie) «Somme Battlefield s Partner» SOMMAIRE Communiqué de presse... p. 2 Contexte : le tourisme de mémoire... p. 3 Le réseau «Somme

Plus en détail

Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez

Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014 Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Mesdames et Messieurs les Elus, Mesdames et Messieurs les Représentants des autorités civiles, militaires

Plus en détail

VISITE DE LA MAISON SOUVENIR DE MAILLE PAR LES ELEVES DE 3 ème DU COLLEGE JULES ROMAINS

VISITE DE LA MAISON SOUVENIR DE MAILLE PAR LES ELEVES DE 3 ème DU COLLEGE JULES ROMAINS VISITE DE LA MAISON SOUVENIR DE MAILLE PAR LES ELEVES DE 3 ème DU COLLEGE JULES ROMAINS Vue extérieure de la Maison du Souvenir Source : Maison du Souvenir Les 19 et 20 février derniers, les élèves de

Plus en détail

2 au 11 novembre 2012. Campagne d appel à la générosité publique

2 au 11 novembre 2012. Campagne d appel à la générosité publique 2 au 11 novembre 2012 Campagne d appel à la générosité publique L Œuvre Nationale du Bleuet de France Aidons ceux qui restent! www.bleuetdefrance.fr 01.49.55.75.41 SD 11.11.indd 2 16/10/2012 09:58:48 L

Plus en détail

«2013 Portraits de famille» le dossier de presse.

«2013 Portraits de famille» le dossier de presse. «2013 Portraits de famille» le dossier de presse. Contact Pierre CIOT- Portable : 06 08 16 45 90 Internet: pierre.ciot@wanadoo.fr Exposition de 2013 photographies de Pierre Ciot Parc du 26 ème Centenaire

Plus en détail

Appel à candidature pour une résidence-mission autour des musiques actuelles

Appel à candidature pour une résidence-mission autour des musiques actuelles Direction Régionale des Affaires Culturelles d Ile-de-France Ville de Clichy-sous-Bois Ville de Montfermeil Appel à candidature pour une résidence-mission autour des musiques actuelles dans le cadre du

Plus en détail

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel Culturelab 2012 Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon par Eline Wittevrongel 18/08/2012-28/08/2012 Grâce au concours «Olyfran», j ai eu la chance de visiter la belle ville d Avignon dans le

Plus en détail

CAP Patrimoine Pour Tous asbl

CAP Patrimoine Pour Tous asbl CAP Patrimoine Pour Tous asbl Propositions de visites guidées et de conférences pour le Festival Carolus V et l exposition «Vésale, médecin de Charles Quint» Une exposition du Musée de la Médecine au Coudenberg

Plus en détail

8 et 9 novembre 2014 : les 1 STMG à PARIS

8 et 9 novembre 2014 : les 1 STMG à PARIS 8 et 9 novembre 2014 : les 1 STMG à PARIS C était un super voyage, sans problème et tout le monde était content de son week-end, même s il était fatigant et que la reprise des cours, le lendemain, était

Plus en détail

BILAN TOURISTIQUE 2011 DE LYON TOURISME ET CONGRES

BILAN TOURISTIQUE 2011 DE LYON TOURISME ET CONGRES BILAN TOURISTIQUE 2011 DE LYON TOURISME ET CONGRES Près d un demi-million de visiteurs a été accueilli dans les antennes de l Office du Tourisme du Grand Lyon en 2011, soit une fréquentation stable par

Plus en détail

LE GUIDE D AUTO-ÉVALUATION. S évaluer pour progresser dans sa mise en œuvre du service civique

LE GUIDE D AUTO-ÉVALUATION. S évaluer pour progresser dans sa mise en œuvre du service civique LE GUIDE D AUTO-ÉVALUATION S évaluer pour progresser dans sa mise en œuvre du service civique Entrer dans une démarche d évaluation c est entrer dans une dynamique positive, questionnant les différents

Plus en détail

Nouvelle maîtrise d œuvre

Nouvelle maîtrise d œuvre D O S S I E R D E P R E S S E décembre 2015 lancement de CONSULTATION Nouvelle maîtrise d œuvre île de Nantes www.iledenantes.com La Samoa va choisir un nouvel urbaniste pour l île de Nantes Entamé depuis

Plus en détail

RENCONTRE INTERNATIONALE DES CLUBS SUISSES. Genève

RENCONTRE INTERNATIONALE DES CLUBS SUISSES. Genève RENCONTRE INTERNATIONALE DES CLUBS SUISSES Genève 1 er - 3 août 2016 Après le succès de la première édition de la Rencontre internationale des clubs suisses, la Fondation pour l Histoire des Suisses dans

Plus en détail

du 3 au 17 octobre 2011

du 3 au 17 octobre 2011 Campagne de notoriété du département de l Aisne Nouvelle vague du 3 au 17 octobre 2011 7 juillet 2011 Page 1 SOMMAIRE A. L AISNE IT S OPEN, HISTORIQUE RAPPEL DU CONTEXTE, DES OBJECTIFS, DES CHOIX RÉALISÉS

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CEREMONIE DE CLOTURE

COMPTE RENDU DE CEREMONIE DE CLOTURE ASSOCIATION LIAISON DES FEMMES NONGTAABA DU BURKINA (ALFNB) Récépissé n 2006-121 /MATD/ Burkina Faso Unité Progrès Justice SG/DGLPAP/DOASOC Tél :70 47 18 91 ou 75 94 55 94 COMPTE RENDU DE CEREMONIE DE

Plus en détail

Cicculata di Natale : L Association du Chocolat fête Noël! Les samedi 13 et dimanche 14 décembre 2014 Boulodrome de Lupino, Quartier Sud de Bastia

Cicculata di Natale : L Association du Chocolat fête Noël! Les samedi 13 et dimanche 14 décembre 2014 Boulodrome de Lupino, Quartier Sud de Bastia Toute l équipe de l Association du Chocolat & des Délices de Corse a à cœur de démontrer que de l union et de la combinaison de toutes les volontés, on peut repartir de plus belle! C est ainsi que nous

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

A PROPOS DE LA FOIRE AFRICAINE DE MONTREAL Du 02 au 05 Mai au Palais des Congrès, 2013 Montréal

A PROPOS DE LA FOIRE AFRICAINE DE MONTREAL Du 02 au 05 Mai au Palais des Congrès, 2013 Montréal A PROPOS DE LA FOIRE AFRICAINE DE MONTREAL Du 02 au 05 Mai au Palais des Congrès, 2013 Montréal Du 02 au 05 Mai 2013 se tiendra la première édition de la Foire Africaine de Montréal (FAM), le rendez vous

Plus en détail

La première guerre mondiale (1914-1918)

La première guerre mondiale (1914-1918) La première guerre mondiale (1914-1918) PBQ : En quoi peut-on dire que la première guerre mondiale est une guerre totale? Introduction : Les grandes phases de la guerre Carte p. 30 : 28 juin 1914 Assassinat

Plus en détail

Dossier de presse. Inauguration des nouveaux locaux du Mouvement ATD Quart Monde Grand Ouest. Rennes - Jeudi 11 juin 2015. ATD Quart Monde Grand Ouest

Dossier de presse. Inauguration des nouveaux locaux du Mouvement ATD Quart Monde Grand Ouest. Rennes - Jeudi 11 juin 2015. ATD Quart Monde Grand Ouest 2015 Dossier de presse ATD Quart Monde Grand Ouest Rennes - Jeudi 11 juin 2015 Sommaire Communiqué de presse... 3 Présentation du Mouvement ATD Quart Monde... 4 Financement... 6 Prospective / ambitions...

Plus en détail

Inscriptions sur www.haguenau2015.fr/veilleurs

Inscriptions sur www.haguenau2015.fr/veilleurs En 2015, Haguenau fête ses 900 ans! Durant un an, la Ville de Haguenau et ses partenaires proposent de revivre l histoire de la cité, d illustrer ses atouts présents et de se projeter dans le futur. Qu

Plus en détail

CONGRÈS ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHITECTES PAYSAGISTES DU QUÉBEC PLAN DE COMMANDITES ET PARTENARIATS

CONGRÈS ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHITECTES PAYSAGISTES DU QUÉBEC PLAN DE COMMANDITES ET PARTENARIATS CONGRÈS ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHITECTES PAYSAGISTES DU QUÉBEC PLAN DE COMMANDITES ET PARTENARIATS PRÉSENTATION L Association des architectes paysagistes du Québec (AAPQ) tient son Congrès annuel

Plus en détail

La Batterie de Merville appartenait à un dispositif important appelé «le mur de l Atlantique».

La Batterie de Merville appartenait à un dispositif important appelé «le mur de l Atlantique». SITE ET MUSÉE Avant de passer à l accueil du musée et d entrer sur le site, arrêtez-vous quelques instants devant les deux tables de présentation situées à droite et répondez aux questions suivantes :

Plus en détail

Franchise et Manosque

Franchise et Manosque DOSSIER DE PRESSE Franchise et Manosque Développer l'attractivité et le rayonnement du centre-ville figure parmi les priorités de la municipalité de MANOSQUE. Le commerce en est l'un des atouts principal.

Plus en détail

Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes. Étude sur la dualité linguistique lors des célébrations

Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes. Étude sur la dualité linguistique lors des célébrations 1 Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes Étude sur la dualité linguistique lors des célébrations du cent cinquantenaire de la Confédération du Canada en 2017 Le 22 novembre

Plus en détail

Manque de sommeil chez les jeunes

Manque de sommeil chez les jeunes Nicolas Kurek 1 Février 2016 Manque de sommeil chez les jeunes Dangers, conséquences et prévention Nicolas Kurek 2 Février 2016 Table des matières: P.3 Introduction, Idée P.4 But P.6 Planning P.7 Moyens

Plus en détail

Les Picards au coeur de la campagne de promotion du CRT

Les Picards au coeur de la campagne de promotion du CRT Les Picards au coeur de la campagne de promotion du CRT dossier de presse Contact Presse Catherine Dupré Tel : 03 22 97 37 75 Port. : 06 71 77 75 37 Courriel : cdupre@cr-picardie.fr La Picardie met ses

Plus en détail

VISAGES DE LA LIBÉRATION

VISAGES DE LA LIBÉRATION Flyer-debarquement_Mise en page 1 15/10/14 18:26 Page1 «Ce jour-là, la liberté venait du sud» EXPOSITION 20 OCT AU 13 NOV 2014 HÔTEL DE RÉGION VISAGES DE LA LIBÉRATION PROVENCE ÉTÉ 1944 Entrée libre et

Plus en détail

Le label Agir ensemble contre l illettrisme

Le label Agir ensemble contre l illettrisme En 2014, des évènements, manifestations, temps forts labellisés «Agir ensemble contre l illettrisme» Avec comme point d orgue la semaine du 8 septembre 2014, Journées nationales d action contre l illettrisme

Plus en détail

Colloque «10 ans et après? Handicap, participation et inclusion : de la vision à la mise en œuvre

Colloque «10 ans et après? Handicap, participation et inclusion : de la vision à la mise en œuvre Colloque «10 ans et après? Handicap, participation et inclusion : de la vision à la mise en œuvre Discours de Monsieur Georges Rovillard, Administrateur général de l AWIPH Monsieur le représentant de Madame

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Mesdames et messieurs, Dans quelques jours s ouvrira la COP21, l une

Plus en détail

Lettre datée du 28 janvier 2003, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 28 janvier 2003, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2003/103 Conseil de sécurité Distr. générale 28 janvier 2003 Original: français Lettre datée du 28 janvier 2003, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général J

Plus en détail

Atelier : «Images & écritures» Projet VVV : UN ETE INDIEN - INDIAN SUMMER Engager l Art en milieu carcéral

Atelier : «Images & écritures» Projet VVV : UN ETE INDIEN - INDIAN SUMMER Engager l Art en milieu carcéral Atelier : «Images & écritures» Projet VVV : UN ETE INDIEN - INDIAN SUMMER Engager l Art en milieu carcéral Atelier en milieu carcéral Laura Martin 2003-2005 ENGAGER L ART EN MILIEU CARCÉRAL Il est reconnu

Plus en détail

PROGRAMME DE COMMANDITE

PROGRAMME DE COMMANDITE PROGRAMME DE COMMANDITE CAMPAGNE MAJEURE DE FINANCEMENT NOTRE INTENTION N EST PAS DE VOUS FAIRE CHANTER... mais de vous offrir la possibilité de faire partie de l histoire. C EST UN PROJET RASSEMBLEUR

Plus en détail

Le Funiculaire. L on accédait à la gare basse en descendant quelques marches le long des rails. Elle était entièrement décorée de céramiques

Le Funiculaire. L on accédait à la gare basse en descendant quelques marches le long des rails. Elle était entièrement décorée de céramiques Le Funiculaire Les travaux commencèrent en 1907. Il fallut 2 mois pour creuser les 2 tunnels aucun accident ne fût à déplorer, et pourtant les ouvriers travaillèrent à la pioche.. 18 mois plus tard, les

Plus en détail

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP)

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Une projection plus fine, plus cohérente, pour protéger notre patrimoine,

Plus en détail

Lettre datée du 22 novembre 2006, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 22 novembre 2006, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2006/920 Conseil de sécurité Distr. générale 27 novembre 2006 Français Original : anglais Lettre datée du 22 novembre 2006, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire

Plus en détail

LE GRAND GALA DES FIGNOS LE 6 DECEMBRE DES SIECLES DE MOUVEMENT

LE GRAND GALA DES FIGNOS LE 6 DECEMBRE DES SIECLES DE MOUVEMENT LE GRAND GALA DES FIGNOS LE 6 DECEMBRE DES SIECLES DE MOUVEMENT Le traditionnel Grand Gala des Fignos aura lieu samedi le 6 décembre à partir de 22 h 30. Ce Gala est l un des événements les plus prestigieux

Plus en détail

I. COMPREHENSION DES ECRITS : (30 points)

I. COMPREHENSION DES ECRITS : (30 points) ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΠΟΛΙΤΙΣΜΟΥ ΔΙΕΥΘΥΝΣΗ ΜΕΣΗΣ ΕΚΠΑΙΔΕΥΣΗΣ ΚΡΑΤΙΚΑ ΙΝΣΤΙΤΟΥΤΑ ΕΠΙΜΟΡΦΩΣΗΣ ΤΕΛΙΚΕΣ ΕΝΙΑΙΕΣ ΓΡΑΠΤΕΣ ΕΞΕΤΑΣΕΙΣ Μάθημα: Γαλλικά Επίπεδο : 3 Διάρκεια : 2 ώρες Ονοματεπώνυμο: Ημερομηνία: 29

Plus en détail

Vers des États généraux. sur l enseignement

Vers des États généraux. sur l enseignement Vers des États généraux sur l enseignement supérieur Une proposition de démarche Conseil fédéral 13 au 15 novembre 2013 Lors de sa réunion du printemps 2013, le Conseil fédéral adoptait la résolution

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

2 AU12 MAI 2013 AIDONS CEUX QUI RESTENT CAMPAGNE D APPEL À LA GÉNÉROSITÉ PUBLIQUE. www.bleuetdefrance.fr POUR DÉSIRÉ ET MONIQUE POUR ALPHA

2 AU12 MAI 2013 AIDONS CEUX QUI RESTENT CAMPAGNE D APPEL À LA GÉNÉROSITÉ PUBLIQUE. www.bleuetdefrance.fr POUR DÉSIRÉ ET MONIQUE POUR ALPHA 2 AU12 MAI 2013 CAMPAGNE D APPEL À LA GÉNÉROSITÉ PUBLIQUE DU BLEUET DE FRANCE POUR DÉSIRÉ ET MONIQUE POUR ALPHA POUR CLAIRE ET QUENTIN POUR HAYRI POUR PAUL POUR MEDHI POUR MAGALI AIDONS CEUX QUI RESTENT

Plus en détail

DE LA 8 MAI 2015 GRENOBLE 10 KM. inscription sur www.isere.fr DÉPART 11 H PARCOURS FAMILLE 5 ET 10 KM DÉPART 11 H 45

DE LA 8 MAI 2015 GRENOBLE 10 KM. inscription sur www.isere.fr DÉPART 11 H PARCOURS FAMILLE 5 ET 10 KM DÉPART 11 H 45 8 MAI 2015 DE LA 10 DÉPART 11 H PARCOURS FAMILLE 5 ET 10 DÉPART 11 H 45 /CourseDeLaResistance inscription sur www.isere.fr le 8 mai, ce n est pas qu un jour férié VENEZ COURIR POUR LA LIBERTÉ! Le Département

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Inauguration des nouvelles installations de la Casa de Velázquez

DOSSIER DE PRESSE Inauguration des nouvelles installations de la Casa de Velázquez DOSSIER DE PRESSE Inauguration des nouvelles installations de la Casa de Velázquez 1 LA CASA DE VELÁZQUEZ L institution Inaugurée en 1928 sur un terrain cédé par l Etat espagnol à la France, sur le futur

Plus en détail

La forteresse de Salses le Château

La forteresse de Salses le Château La forteresse de Salses le Château C'est à Salses, petit village du Nord du Roussillon que se dresse le plus bel exemple d'architecture militaire dite "de transition". Il s'agit d'un fort d'une forme rectangulaire

Plus en détail

Ce qui suit vous intéresse

Ce qui suit vous intéresse & présentent Vous êtes décideur au sein d une entreprise, Vous souhaitez valoriser son image en lui donnant du sens, Vous avez goût pour l intérêt général et pour le développement de l attractivité de

Plus en détail

French 3200 Exam SECTION A TOTAL VALUE: 25%

French 3200 Exam SECTION A TOTAL VALUE: 25% French 3200 Exam SECTION A TOTAL VALUE: 25% Tâche 1 Vous allez entendre deux fois une série d annonces. Examinez les séries d images 5 ci-dessous, puis, écoutez bien. Choisissez l image de chaque série

Plus en détail

les 11, 12 et 13 avril 2014 Palais des Rois sardes à Nice

les 11, 12 et 13 avril 2014 Palais des Rois sardes à Nice L association généalogique des Alpes-Maritimes et le Conseil général vous présentent la 1 ère RENCONTRE GÉNÉALOGIQUE NATIONALE SUR LA GRANDE GUERRE les 11, 12 et 13 avril Palais des Rois sardes à Nice

Plus en détail

Dossier de participation

Dossier de participation Dossier de participation Le Printemps des cimetières Rendez-vous au coeur des jardins de pierre... L association Patrimoine Rhônalpin, fédérant les acteurs du patrimoine, fait vivre depuis 2006 une commission

Plus en détail

LA GRANDE GUERRE DANS LES BIBLIOTHÈQUES

LA GRANDE GUERRE DANS LES BIBLIOTHÈQUES LE RÉSEAU DES BIBLIOTHÈQUES DE MONTFORT COMMUNAUTÉ PARCOURS LA GRANDE GUERRE DANS LES BIBLIOTHÈQUES DU 1 ER OCTOBRE AU 29 NOVEMBRE 2014 SPECTACLES EXPOSITIONS ATELIERS PRÉSENTATION Chaque année, le réseau

Plus en détail

- 1 - Conseil général de La Réunion. Discours d accueil de l ambassadeur de Chine à La Réunion

- 1 - Conseil général de La Réunion. Discours d accueil de l ambassadeur de Chine à La Réunion - 1 - Conseil général de La Réunion Discours d accueil de l ambassadeur de Chine à La Réunion Lundi 8 février 2010 - 2 - Monsieur l Ambassadeur de Chine en France, Monsieur le Consul, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

CARNET MUSEO MÔMES A BIENTÔT AU MUSEE PIERRE NOEL. Conception / Jennifer Fangille avec l aide de Karine Laine et Didier Mathieu

CARNET MUSEO MÔMES A BIENTÔT AU MUSEE PIERRE NOEL. Conception / Jennifer Fangille avec l aide de Karine Laine et Didier Mathieu CARNET MUSEO MÔMES A BIENTÔT AU MUSEE PIERRE NOEL +7 Conception / Jennifer Fangille avec l aide de Karine Laine et Didier Mathieu LE CENTENAIRE DE LA 1ère GUERRE MONDIALE Képi Le soldat français Il y a

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

Avignon le Guide. Partez à la découverte de la Cité des Papes. www.infotourisme.net. Monuments et musées. Balades dans la ville.

Avignon le Guide. Partez à la découverte de la Cité des Papes. www.infotourisme.net. Monuments et musées. Balades dans la ville. Avignon le Guide Partez à la découverte de la Cité des Papes Monuments et musées Balades dans la ville Hébergements Restaurants www.infotourisme.net Monuments et musées Avignon propose un grand nombre

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

Histoire. Chapitre n.. Le monde depuis le début des années 1990

Histoire. Chapitre n.. Le monde depuis le début des années 1990 Histoire Chapitre n.. Le monde depuis le début des années 1990 I) Mutations en Europe de l Est Problématique : Que deviennent les anciens régimes communistes de l Europe de l Est? En 1989-1991, le bloc

Plus en détail