La Révolution des OMEGA 3

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Révolution des OMEGA 3"

Transcription

1 La Révolution des OMEGA 3 (Anne DUFOUR et Danièle FESTY) Editions LEDUC Bon nombre de nos erreurs alimentaires reposent sur d énormes malentendus Par exemple les graisses sont combattues, détestées, craintes, on les chasse avec une rare énergie qui force l admiration. On les accuse de faire grossir, de prédisposer aux maladies cardiaques, aux cancers et d élever le taux de cholestérol Bref! de tous nos malheurs. Or, il y a graisse et graisse. Il se trouve que les oméga 3 sont des gras tout à fait respectables et peuvent rendre d immenses services dans un grand nombre de troubles. Selon les graisses que l on choisit, on aura ses artères plus ou moins souples, ou une propension à faire de l allergie ou pas. Les oméga 3 ont une réputation solidement appuyée par les scientifiques du monde entier et il est urgent de les intégrer à notre vie quotidienne Mais, attention, pas n importe comment! En prévention les Oméga 3 sont les rois. En prendre régulièrement par le biais de l alimentation ou de capsules en suppléments alimentaires est bénéfique pour la santé. Ils pourront apaiser certains troubles et prévenir des maladies, notamment chroniques qui entachent la qualité de vie et peuvent même l écourter. Ceci a été maintes fois prouvé, notamment dans le domaine cardiaque. Ils peuvent améliorer notablement votre état, si vous êtes cardiaque, dépressif, allergique ou encore porteur de maladie inflammatoire des articulations, certaines maladies de peau telles que le psoriasis. Cependant n imaginez pas qu ils soigneront tous vos problèmes. Si vous êtes malade, consultez et conformer vous à la prescription du médecin, quitte à prendre des omégas 3 en complément pour améliorer l efficacité des médicaments ou atténuer leurs effets délétères. Les oméga 3 sont des gras : poly-insaturés (faisant référence à leur particularité chimique) ; essentiels car l organisme ne sait pas les fabriquer, il faut donc les trouver dans l alimentation comme les vitamines ou les minéraux. Mais, ils ne sont ni l un ni l autre! 1

2 Ils sont impliqués dans la structure des cellules. Ils sont fondamentaux pour le cœur, le cerveau, tous les tissus nerveux, la rétine, et la composition des globules rouges. Leur intérêt ne date pas d hier. Pendant longtemps ce médicament à base d huile de poisson a été remboursé par la Sécurité Sociale! Nous mangeons des oméga 3 soit sous forme ALA, soit sous forme EPA /DHA *(voir tableau des Acides Gras) On les trouve dans : Le lait maternel ; La composition de certaines huiles végétales et de certains poissons (dits gras ) 1) Les produits végétaux fournissent des oméga 3 nommés acide alpha-linoléique (ALA) (huile de colza Ŕ les noix et leur huile Ŕ les graines de lin Ŕ l huile de pourpier en pharmacie Ŕ la mâche et le pourpier / régime crétois) On trouve évidemment des capsules d ALA, oméga 3 végétaux. 2) Les poissons gras fournissent des oméga 3 nommés EPA et DHA (poissons gras Ŕ crustacés les mollusques). A savoir que les poissons issus d élevages de batterie nourris avec peu de phytoplanctons, renferment peu d oméga 3. L EPA : l oméga 3 du cœur et de l humeur et il est fortement anti-inflammatoire et anti-allergique. Le DHA : l oméga du cerveau et des yeux. Dans les compléments alimentaires on associe souvent l EPA et le DHA car les deux marchent mieux... lorsqu ils sont ensemble. L EPA a un rôle de fonction (recommandé dans tous les cas d inflammation, les paramètres cardiaques et la dépression nerveuse). Le DHA entre surtout dans la composition de la structure, (il est plus utile au système nerveux et au fonctionnement du cerveau et de l œil). Dans les pays occidentaux nous mangeons trop : d acides gras saturés (viandes, produits laitiers, beurre, crème) d oméga 6 (huile de tournesol, de pépins de raisin) 2

3 Le régime des premiers hommes (chasseurs, cueilleurs et pêcheurs) apportait des acides gras essentiels oméga 3 et oméga 6 en proportions parfaites. C est à dire 2 à 4 fois plus des premiers, que des seconds. Aujourd hui, nos gênes sont toujours les mêmes. Or nous ne fournissons pas du tout les même aliments à notre corps et la balance oméga 6 / oméga 3 n est plus ce qu elle était, puisque nous avalons jusqu à 50 fois plus des premiers pour, toujours 1 des seconds. Heureusement le corps possède de formidables capacités d adaptation. Il fait avec mais il ne fonctionne pas de manière optimale CONSEQUENCES D UN DEFICIT EN OMEGA 3 Multiples, puisque ce déficit touche de plein fouet nos cellules. Les spécialistes ont associé ce manque à l augmentation faramineuse des maladies à composante inflammatoire dont les : Allergies, arthrite, eczéma, maladie de Crohn ; Maladies cardiaques et de certains cancers ; Troubles mentaux (dépression, schizophrénie, démence) et du comportement telle l hyperactivité ; Ainsi que, le mauvais développement du cerveau et de l acuité visuelle qui survient dès les premiers mois de la vie. Tableaux récapitulatif : des bienfaits des oméga 3 et des effets délétères des oméga 6 Le régime crétois notamment riche en oméga 3 est très bénéfique pour la santé. Il favorise un équilibre presque idéal entre tous les acides gras de différentes familles. Par ailleurs il est modèle en matière d antioxydants (légumes frais et secs + fruits + céréales). Lire : Les bienfaits du régime crétois d André BURCKEL (biologiste) Collection : J ai lu Rappelons que différentes études menées dans plusieurs pays, beaucoup de personnes sont en déficit de Magnésium. Pour bénéficier pleinement des oméga 3, il est préférable de manger le poisson cru (mariné, tartare, carpaccio, sushi) ou cuit de façon douce (vapeur, poché, bain-marie, papillote). Jean-Marie BOURRE souligne que la friture est une très mauvaise idée. Les EPA/DHA se dissolvent dans l huile de friture qui au contraire prend leur place. Le poisson gras riche en oméga 3, frit, n en contient plus, puisqu il s est chargé en oméga 6. Donc... tout faux!!! 3

4 CONSOMMATION Entre 1,3 et 2 g par jour (précisément : 1,6 g pour les femmes et 2 g pour les hommes). Oméga 3 d origine végétale (ALA) : 1 cuillère à soupe (15 ml) d huile de colza ; 2 petites cuillères (10 ml) de graines de lin broyées ; 5 à 10 noix. Oméga 3 d origine animale (EPA/DHA) : Saumon 70 g ; Sardine 90 g ; Thon en conserve (germon ou blanc) 120 g ; Œufs 3. En cas de troubles, une supplémentation, est en général indispensable. Mais qu il est toujours obligatoire d augmenter d abord le contenu d oméga 3 de votre assiette : 2/4 plats de poissons gras par semaine, assaisonnement à l huile de colza / noix / olive. Les fruits et légumes sont très importants pour bien assimiler les oméga 3. Il faut penser à réduire le beurre, la crème, les huiles de tournesol et d arachide, les viandes, les produits laitiers, les plats tout préparés En ce qui concerne la supplémentation pour traiter ou soulager un problème particulier, les dosages peuvent être équivalents ou doublés (arthrite) voire nettement plus élevés. *(Voir la partie médicale du livre). INCONVENIENTS Les huiles de poissons ne sont pas très digestes. Les laboratoires ont mis sur le marché des DHA d origine végétale, issus de micro-algues. Par ailleurs, les huiles de poissons fluidifient le sang (prudence pour les personnes qui ont tendance à se faire des bleus facilement (même sans se cogner). ATTENTION! Pour les personnes hémophiles sous anti-coagulants Les personnes présentant des troubles d Accidents Vasculaires Hémorragiques Les omégas 3 fluidifient le sang 4

5 En règle générale L AFSSA (Agence Sanitaire Française de Sécurité des Aliments) précise : Qu il n existe pas de dose limite d ALA (oméga 3 végétaux ) ; En revanche, elle préconise de limiter les EPA/DHA (poissons) à 2 g par jour. Ce qui équivaut à un plat de poisson gras à chaque repas. En avalant simplement une boite de sardine à l huile chaque semaine (avec arêtes et huile d olive) on améliore déjà notablement son statut en oméga 3. Il faut savoir qu après 24 mois de congélation, 60 % des oméga 3 avaient disparu, donc attention de ne pas l oublier au congélateur! L huile de foie de morue renferme très peu d oméga 3 et beaucoup de vitamines A et D qui sont toxiques en excès.. Néanmoins, cette huile présente un intérêt chez les enfants pour aider à leur croissance et à l amélioration de leurs défenses immunitaires Théoriquement nous devrions obtenir notre quota d oméga 3 par notre assiette. Il suffirait de suivre les recommandations alimentaires des nutritionnistes, c est à dire de manger au moins deux plats de poissons gras par semaine, d assaisonner notre salade à l huile de colza, de manger des noix, etc Seulement voilà, si vous ne mangez pas de poisson, vous manquez d oméga 3, c est mathématique. D où, l intérêt des suppléments alimentaires (en capsules). Il est recommandé de choisir des produits issus de poissons sauvages. ATTENTION! Aux aliments dits enrichis aux oméga 3 et bien lire les étiquettes, car un article clamant sa richesse en oméga 3 peut être bourré de graisses saturés ou hydrogénées, ce qui est exactement le contraire du but recherché! Certains produits sont bien équilibrés (il faut décryptez les étiquettes des margarines à priori équivalentes). Les huiles de mélange proposés toutes prêtes : Evitez l huile de mélange la plus courante disponible au rayon classique. Préférez les produits au rayon frais ou certaines marques disponibles dans quelques pharmacies (macérat d huile d olive et de colza à l ail ou au basilic). L huile d olive n apporte pas d oméga 3, il faut la compléter avec de l huile de colza ou de noix. Vous pouvez vous-même préparer votre mélange : 50 %/50 %. 5

6 D autres huiles riches en oméga 3 : de cameline et de pépins de courge (spécialement appréciée en cas de troubles de la prostate) ; de capelan (nettement moins fragile que les autres) ; de carthame à conserver à l abri de la lumière, de la chaleur, de l humidité et de l air. Les œufs apportent-ils des oméga 3? Théoriquement, oui!lorsque les poules se promènent dans la nature en affichant un parfait de 1/1 (1 oméga 6 pour 1 oméga 3). rapport Hélas, dans les élevages en batterie c est tout le contraire! Le rapport est de 20/1, ce qui est donc très mauvais. Alors, si vous croisez sur votre chemin des œufs enrichis en oméga 3 c est un bon choix. Ce qui est de même pour tout le bétail élevé en batterie (par rapport à leur alimentation) leur chair est devenue plus riche en oméga 6 et pauvre en oméga 3. Par contre les élevages Bio sont recommandables. LES SUPPLEMENTS EN OMEGA 3, PEUVENT-ILS INTERFERER AVEC D AUTRES MEDICAMENTS? A priori, non : Sauf, en ce qui concerne les médicaments qui fluidifient le sang (warfarine, héparine et autres anticoagulants). Leur effet sera majoré par les oméga 3, ce qui peut être dangereux. Même chose avec l ail, le ginkgo ainsi que toutes les plantes qui fluidifient le sang. En ce qui concerne les vitamines et les minéraux, aucune interaction n a été apportée. Il est même fortement conseillé de prendre de la vitamine E (antioxydante). D ailleurs de nombreux produits associent d office : oméga 3 et vitamine E. 6

7 LES OMEGAS 3 ET LA SANTE Des apports suffisants et continus sont nécessaires durant toute la vie. Ils garantissent le bon fonctionnement de notre corps et de notre cerveau. En cas de déficit, les symptômes peuvent prendre visages, dont les plus connus et les plus étudiés sont ceux des maladies cardiaques et de la dépression. C est pourquoi en augmentant ses apports en oméga 3, qu il s agisse d aliments ou de suppléments de nombreux troubles s améliorent voire disparaissent. Cependant, il faut toujours garder à l esprit que la stratégie oméga 3 n est efficace que si l on en manque! LE BEBE Il obtient ses omégas 3 grâce au lait maternel, parfaitement adapté à ses besoins. En cas de retard du développement neurosensoriel (enfant lent, vision et audition faible) quelques mois de supplément en oméga 3, permettent de tout faire rentrer dans l ordre, à condition que l origine soit un déficit en acides gras. ADOLESCENCE Des études ont montré qu en supplémentant les Ados faisant preuve d agressivité et de comportement asocial on réduisait significativement leurs réactions violentes. Ils sont employés avec succès dans me cadre des troubles de l humeur et de dépression, car la nourriture des fast-foods est dénué de tout oméga 3. ADULTES Il faut savoir que de mauvais choix nutritionnels aujourd hui auront des conséquences dans 10 ou 20 ans. Objectif : Eviter l accident cardiaque et adopter une hygiène de vie en prévention en matière de cancer (cette maladie n arrive jamais brusquement, il se passe toujours quelques années avant sa déclaration). Intégrer le réflexe oméga 3 à son alimentation, c est mettre toutes les chances de son côté pour éviter les soucis. Bien sûr, ce n est pas le remède miracle mais... 7

8 SENIORS Actuellement les seniors sont pleins de vie. Les oméga 3 parviennent à repousser ou à ralentir les maladies dégénératives. Ils sont bons pour les rhumatismes, pour le bon fonctionnement cérébral, pour le moral, pour la protection cardiaque et anti-cancer, pour le diabète et le surpoids. ATTENTION! Rappel : L EPA (Pour supplémentation *voir note importante) : l oméga 3 du cœur et de l humeur. (Il est fortement anti-inflammatoire et anti-allergique). Le DHA : l oméga du cerveau et des yeux. Allergies : en moyenne 2 g p/jour (EPA majoritaire) Arthrite, arthrose, polyarthrite rhumatoïde : en moyenne 2 g p/jour (EPA majoritaire) Arthrite : gonflements, rougeurs, chaleurs. C est une inflammation aiguë ou chronique des articulations associée à tort aux personnes âgées, car elle peut survenir à tout âge. Arthrose : elle concerne surtout les seniors, car l articulation est détériorée et les médicaments habituellement prescrits (anti-inflammatoires) ne font que renforcer cette destruction programmée. Polyarthrite rhumatoïde: c est la plus fréquente des affections rhumatismales chroniques. (la rouille des mécaniques) Les recommandations sont les même, car non seulement les oméga 3 préviennent les apparitions de cette maladie mais en outre ils améliorent les symptômes lorsque l on en souffre. Les Esquimaux ne la connaissent pas! Il faut compter 8 à 12 semaines pour voir des effets bénéfiques. Asthme : en moyenne 2g p/jour (EPA majoritaire) En prévention ou lors de traitements pour les maladies pulmonaires telles que la bronchite chronique ou l emphysème. Pour la protection des poumons, y compris l asthme, une alimentation riche en antioxydants et notamment bien pourvue en vitamine C est primordiale. Cancer : en moyenne 2/3 g p/jour (EPA/DHA équilibrés) 8

9 Cerveau : en moyenne 2 g p/jour (EPA/DHA Ŕ tout dépend de l âge et du problème) Le DHA : semble assouplir les synapses. Or, qui synapses rigides dit ralentissement de la transmission nerveuse, donc trous de mémoire et affaiblissement des fonctions intellectuelles. Schizophrénie : Il semble que les patients présentent souvent un taux faible voire très faibles d oméga 3 dans le sang. Les études répétées en double aveugle aboutissent toujours à une conclusion positive envers les oméga 3. Démences, Alzheimer, Vieillissement : une consommation régulière de poisson gras et de fruits de mer préserve le cerveau. Quant à la supplémentation, elle améliore de manière flagrante la qualité de la vie. Le Ginkgo Biloba est une plante extraordinaire pour améliorer la circulation cérébrale. Circulation de sang : en moyenne 1 g p/jour (EPA majoritaire) L une des raisons pour lesquelles les oméga 3 protègent si extraordinairement d une attaque ou d un accident cardiaque, c est qu ils assouplissent les globules rouges. Un sang plus fluide est donc moins susceptible de faire des caillots, donc de boucher les artères menant au redoutable infarctus ou l AVC. Ils permettent aussi une circulation plus fluide, donc une meilleure résistance au froid (maladie de Reynaud) et à la chaleur, moins de phlébite, de rétention d eau et de cellulite. On trouve des flavonoïdes dans toutes les plantes à visée circulatoire (vigne rouge, hamamélis, ginkgo biloba, cassis, le thé et le vin rouge). Les hommes sont encore plus touchés par l insuffisance circulatoire que les femmes. Il faut marcher, marcher marcher... Le Cœur : en moyenne 2g p/jour (EPA majoritaires) fluidifie le sang, donc les oméga 3 s oppose aux thromboses (bouchons, caillots sanguins) empêchant les plaquettes sanguines de se coller entre elles. Les médecins depuis longtemps prescrivent de l aspirine à faible dose à de nombreuses personnes cardiaques. Si c est le cas, ne remplacer pas, la première par les seconds sans en parler à votre médecin. *(voir tableau). 9

10 Dépression : en moyenne 5 à 6 g p/jour pendant quelques temps (EPA majoritaires) Les personnes dépressives manquent d oméga 3. (Attention il ne s agit pas de suppositions non fondées mais de science médicale pointue et avancée selon le Dr Lecerf (Institut Pasteur). Les effets se font sentir au bout de 4 mois de supplémentation. Les populations qui mangent beaucoup de poisson ne connaissent, que peu, la dépression. Les antidépresseurs sont trop fréquemment prescrits, les effets secondaires peuvent en être désastreux. Attention Prudence ne stoppez pas votre traitement brusquement sans avis médical! *(Voir tableau) Diabète : non insulinodépendant en moyenne 1 g p/jour (EPA majoritaires) Un bon statut en oméga 3, permet de ne pas épuiser le producteur de l insuline (le pancréas) qui se fatigue sans cesse à fabriquer sans cesse une hormone efficace. La base du traitement du diabète repose sur l alimentation et le sport. Eczéma : en moyenne 3 g p/jour (EPA majoritaires) Comme pour le psoriasis, l eczéma suppose un métabolisme d acides gras déficient. Autrement dit la peau n est pas correctement alimentée en «bons acides gras». Là encore, si les oméga 3 permettent de réduire la sévérité des crises d eczéma, ils ne traiteront pas l anomalie de départ en rapport avec le système immunitaire. Attention à la multitude de produits cosmétiques disponibles sur le marché. Les Dermatologues en ont froid dans le dos Le facteur PSY peut jouer un rôle considérable, surtout chez les enfants. Envisagez une supplémentation en : zinc, onagre, bourrache ça marche! Attention aux produits laitiers! 10

11 Grossesse : en moyenne 2g p/jour (DHA majoritaires) Un bon statut en oméga 3, permet de passer au travers du baby blues (dépression postŕnatale) et permet aussi de préparer l allaitement. Un QI poisson *(voir tableau). Hyperactivité : (troubles de l attention) en moyenne 3 g p/jour (DHA majoritaires) Ce qui est sûr, c est qu un cerveau en manque d oméga 3 n est pas au top de ses possibilités. Donc, plus de protéines et moins de sucres (même lents!). Oui : aux poissons gras, aux fruits et légumes frais ; Non : à l excès de pâtes, de pizza et de céréales ; Pensez à renforcer en apport en Magnésium Inflammations : (maladies inflammatoires) en moyenne 2g p/jour (EPA majoritaires) Rappelons que ces acides gras empêchent l organisme de produire des molécules responsables de l inflammation. Ce qui rend les omégas 3 incontournables en cas de maladies inflammatoires, quelle qu elle soit. Exemple : Le cas typique d arthrose : «J ai mal, donc je prends des anti-douleurs, qui me soulagent, mais qui attaquent mon articulation, etc» Jusqu à la prochaine crise douloureuse! Règle importante : Plus d oméga 3, et moins d oméga 6 (c est la règle absolue!) Se reporter aux conseils dans **«arthrite/arthrose» Lupus : maladie auto-immune (le corps s attaque à lui-même) en moyenne 3 g p/jour (EPA majoritaires) Le soleil, le stress, peuvent déclencher la survenue des crises et même les amplifier. La communauté médicale a salué les effets bénéfiques des oméga 3 sur la plupart des symptômes du lupus. En plus, ces acides gras sont susceptibles de prévenir les altérations du rein bien connues chez les victimes de lupus. Pensez, notamment à intégrer dans l alimentation des graines de lin. 11

12 Œil : (bébé Ŕ vieillissement) en moyenne 2,5 g p/jour (DHA majoritaires) On sait que le BéBé emploie de grandes quantités d oméga 3. En cas de carence, sa vision sera détériorée. Une large étude a démontré qu un déficit en oméga 3 chez les personnes âgées, prédisposait à la dégénérescence maculaire (DMLA). Une maladie dégénérative de l œil particulièrement grave. Qui touche plus d un million de Français et évolue doucement vers la cécité. Il est aussi important de fournir à l œil : La Vitamine A (beurre, produits animaux) Certains anti-oxydants spécifiques (lutéine, zéaxanthine) disponibles dans quelques aliments (épinards, maïs, jaunes d œufs) Des flavonoïdes (thé, vin rouge, fruits rouges et noirs) Des caroténoïdes (fruits et légumes très colorés) La Vitamine C (tous les fruits et légumes surtout crus) L abus de produits laitiers ne lui convient pas et pourrait chez certaines personnes, favoriser l apparition d une forme de cataracte, appelée la «cataracte laitière» Ostéoporose : en moyenne 2 g p/jour (EPA majoritaires) Contrairement à ce que l on pourrait croire, le calcium ne fait pas tout et l os a besoin d une multitude d éléments pour croître et rester solide. Les oméga 3 soutiennent les cellules osseuses. Lorsqu on supplémente les femmes âgées en oméga 3 et peu d oméga 6, on diminue la perte osseuse au niveau vertébral et on augmente la densité du fémur. Un apport : En agrumes, les choux (brocoli) les oignons, les baies et les fruits secs figurent parmi les meilleurs amis de squelette. En revanche : Le sel et tous les produits très salés, fromages, les plats préparés, biscuits, le café, les sodas lui veulent plutôt du mal. Ce qui n empêche pas de pratiquer une activité physique régulière. 12

13 Prostate : (cancer) en moyenne 2 g p/jour (EPA majoritaires) Une étude Suédoise conclut que les acides gras offrent une protection efficace contre le cancer. Il ne s agit pas là, de traitement, mais de prévention à long terme. En revanche les facteurs habituellement incriminés dans le développement de cette maladie ne sont pas à écarter : les mauvaises habitudes alimentaires (excès de graisses nocives, déficit en antioxydants, tabagisme, abus d alcool et absence d activité physique). Psoriasis : en moyenne 5 à 10 g p/jour (EPA majoritaires) Pas de miracle pour une consommation d oméga 3! Mais une très nette amélioration. Les crises sont moins violentes et plus rares, la peau est plus belle, en deux mots, on vit mieux avec son psoriasis. EVENTUELLEMENT DOSES PAR VOIE SOUS-CUTANEE, A VOIR AVEC SON MEDECIN. Sportifs : (amélioration des performances et récupération) en moyenne 3 p/jour Les omégas 3, rendent la souplesse aux globules rouges, rigidifiés par l endurance. Tabac : en moyenne 1g p/jour (EPA/DHA équilibrés avec des antioxydants obligatoires) Ulcère (estomac) : Supplémentation non indispensable, mais augmenter les apports alimentaires (poissons gras). Une expérience intéressante montre que les oméga 3 empêcheraient le développement de la bactérie vindicative nommée l Hélicobacter Pylori Cependant ne nous emballons pas!!! Il y a d autres paramètres qui favorisent l ulcère : Trop de production d hormones digestives ; Le tabagisme, une surproduction d acide gastrique ; Un stress physique ou psychique, La prise répétée de certains médicaments (aspirines, corticostéroïdes) Certains ulcères peuvent dégénérer en cancer de l estomac. Donc cette maladie doit être traitée impérativement et surveillée par un médecin. Légende : ************ *(voir note importante) se reporter à l ouvrage de l auteur ** (arthrite/arthrose) se reporter page 78 dans le livre 13

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

LES OMEGA 3 OU LES ACIDES GRAS ESSENTIELS D ORIGINE MARINE

LES OMEGA 3 OU LES ACIDES GRAS ESSENTIELS D ORIGINE MARINE LES OMEGA 3 OU LES ACIDES GRAS ESSENTIELS D ORIGINE MARINE Pourquoi les Oméga 3 : Les huiles de poisson riches en EPA et DHA constituent les principaux apports en acides gras poly-insaturés de la famille

Plus en détail

1 www.agrobiosciences.org

1 www.agrobiosciences.org Intervention. 4èmes Rencontres Alimentation, Agriculture & Société. Déc 2003. «Alimentation et prévention du cancer : quelle vérité?» Par Denis Corpet (1). Directeur de l équipe "Aliment et Cancer" de

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

www.programmeaccord.org

www.programmeaccord.org LA DOULEUR, JE M EN OCCUPE! NUTRITION ET DOULEUR CHRONIQUE CHRONIQUE De nos jours, l importance d adopter de saines habitudes alimentaires ne fait plus aucun doute. De plus, il est très facile d obtenir

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT!

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! SANTÉ stop cholesterol diabete hypertension E-BOOK équilibre Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! un peu d histoire... Il y a 200 ans, un Français faisait en moyenne entre

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 Douleur de l adulte Douleur de l adulte Ce qu il faut savoir La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

Bien manger pour mieux vieillir. Aline Pageau Lauzière Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste

Bien manger pour mieux vieillir. Aline Pageau Lauzière Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste Bien manger pour mieux vieillir Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste Manger «Manger c est l acte social par excellence» «Non seulement nous sommes ce que nous mangeons, mais ce que nous avons mangé» (Richard

Plus en détail

Oui, les noix sont grasses, mais elles sont aussi bourrées de vitamines, de minéraux, de fibres et de protéines! Quant à son gras, principalement monoinsaturé, il est bon pour le coeur. Et, combiné à l'action

Plus en détail

Les aliments de l intelligence

Les aliments de l intelligence www.swissmilk.ch NEWS ER Conseils alimentation: L alimentation saine à l adolescence, 3 e partie Octobre 2010 Les aliments de l intelligence Des performances intellectuelles au top Des repas intelligents

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

[EN FINIR AVEC LE REFLUX GASTRIQUE]

[EN FINIR AVEC LE REFLUX GASTRIQUE] 2 P age Sommaire Qu Est-Ce Que Le Reflux Gastrique?... 2 Les Aliments Responsables Du Reflux Gastrique... 5 Comment Prévenir Le Reflux Gastrique... 7 Des Remèdes Simples Pour Traiter Le Reflux Gastrique...

Plus en détail

Une tradition 100% bio.

Une tradition 100% bio. Une tradition 100% bio. Le MotduPrésident Depuis 1989, Biopress ne cesse de s affirmer comme un acteur important dans le secteur des huiles biologiques. Face à un marché de plus en plus exigeant, notre

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

Pour ou contre le gluten? Qu est-ce que le gluten?

Pour ou contre le gluten? Qu est-ce que le gluten? Pour ou contre le gluten? C est un peu la grande mode du moment : «ouaih moi, une semaine avant la course, je supprime tous les aliments contenant du gluten parce que c est mauvais» hum hum. Savez-vous

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Les aliments qui guerissent

Les aliments qui guerissent pomme Protège le abricot artichaut Aide la avocat banane Protège le fève betterave Contrôle la bleuet Le aliments qui guerissent Les aliments qui guerissent Contrôle la Combat la diarrhée capacité des

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant phénylcétonurique Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de phénylcétonurie. Aujourd'hui votre enfant va bien mais vous

Plus en détail

éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR SES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur ses connaissances 3 Vrai Faux Rappel 4 Un AVC peut-il

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

Les graisses dans l alimentation infantile

Les graisses dans l alimentation infantile FAMIPED Familias, Pediatras y Adolescentes en la Red. Mejores padres, mejores hijos. Les graisses dans l alimentation infantile Autor/es: Ana Martínez Rubio. Pediatra de Atención Primaria. Centro de Salud

Plus en détail

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com HUILE ESSENTIELLE DE BASILIC TROPICAL Revigorante et vitalisante, tonique puissante du système nerveux. Digestive, antispasmodique. Stress, fatigue, dépression, insomnie Flatulence, indigestion, nausée,

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS Le traitement de votre maladie nécessite une Chimiothérapie intensive. Cette chimiothérapie qui utilise de fortes doses de médicaments antimitotiques est plus efficace

Plus en détail

La goutte la maladie des rois

La goutte la maladie des rois La goutte la maladie des rois Tous droits protégés Pharmanetis Sàrl Tout savoir sur la goutte Comment bien gérer sa maladie? Par Van Nguyen et Xavier Gruffat (pharmaciens) Photo: Matthew Cole - Fotolia.com

Plus en détail

Les gencives et la santé générale. Qu est-ce qu une maladie des gencives? d autres types de problèmes de santé ou en causer de nouveaux.

Les gencives et la santé générale. Qu est-ce qu une maladie des gencives? d autres types de problèmes de santé ou en causer de nouveaux. Les gencives et la santé générale Nous savons tous que la prévention est l une des clés du maintien de la santé générale. Nous faisons de l exercice et nous surveillons notre alimentation pour nous aider

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K)

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Ce carnet a été réalisé sous la coordination de l Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Carte à découper

Plus en détail

Vivez votre féminité sans souffrir.

Vivez votre féminité sans souffrir. Vivez votre féminité sans souffrir. PERDOFEMINA (lysinate d ibuprofène) est un médicament pour les adultes et les enfants à partir de 12 ans. Pas d utilisation prolongée sans avis médical. Ne pas administrer

Plus en détail

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Information destinée aux patients et aux proches Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Qu est-ce que la diverticulite? Cette brochure vous informe

Plus en détail

OPTI JOINT. le complément alimentaire pour des articulations souples & un cartilage sain

OPTI JOINT. le complément alimentaire pour des articulations souples & un cartilage sain OPTI JOINT le complément alimentaire pour des articulations souples & un cartilage sain Pas moins de 1 chien sur 5 âgés de plus d un an sont confrontés à des problèmes d articulations Quels chiens sont

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

La migraine : quelle prise de tête!

La migraine : quelle prise de tête! La migraine : quelle prise de tête! Introduction La migraine est une véritable «prise de tête» pour les personnes qui en souffrent! Bien au-delà d un mal physique, cette réelle maladie engendre également

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR PROFITEZ DU SOLEIL EN TOUTE SÉCURITÉ Nous profitons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise

Plus en détail

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie?

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie? P a g e 1 Comment savoir que vous présentez une hypoglycémie? La plupart des personnes diabétiques sentent rapidement lorsque leur taux de glycémie est trop bas (inférieur à 60 mg/dl). Les premiers symptômes

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

Femmes, prenez soin de votre cœur! LIVRET DE PREVENTION

Femmes, prenez soin de votre cœur! LIVRET DE PREVENTION LIVRET DE PREVENTION Femmes, prenez soin de votre cœur! TOUT SAVOIR SUR LA SANTE DU CŒUR DES FEMMES, par la Fondation Cœur et Artères, reconnue d utilité publique Introduction Ce livret s adresse à toutes

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

PREVENTION ASV. Partie réalisée par Aurélys ANTOINE. Le 09/05/2015

PREVENTION ASV. Partie réalisée par Aurélys ANTOINE. Le 09/05/2015 PREVENTION ASV Partie réalisée par Le 09/05/2015 Atelier n 2 : Parasites et intoxication Principaux parasites de l été: - Les puces : c est quoi? - Les tiques : c est quoi? - Les aoutats : c est quoi?

Plus en détail

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013 Douleurs des mains Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements C.Zenklusen septembre 2013 Causes de douleurs aux mains Articulations (origine articulaire) Nerfs (origine nerveuse)

Plus en détail

Des picotements dans la gorge?

Des picotements dans la gorge? Des picotements dans la gorge? Qu est-ce que ça peut bien être? Non, pas le rhume! Combattez-le rapidement avec l Huile d origan. Efficacité garantie! 34 97 30 capsv Prix incroyable pour oméga-3! Triple

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

60 produits solidaires pour les familles

60 produits solidaires pour les familles 60 produits solidaires pour les familles Une mobilisation de tous les acteurs Éleveurs Maraîchers Produits frais Produits secs GMS Conseil Général agriculteurs Droguerie Enseignes Transformateurs Manufacturiers

Plus en détail

Date: Avant de commencer, nous aimerions savoir à qui nous devons un immense MERCI! pour t avoir référé à nous

Date: Avant de commencer, nous aimerions savoir à qui nous devons un immense MERCI! pour t avoir référé à nous 1 457 route 105, unité 2 Chelsea (QC) J9B 1L2 (819) 827-4499 Fax : (819) 827-4459 Drmartine4kids@hotmail.com www.chelseachiro.com Formulaire pour les nouveaux Petits Date: Avant de commencer, nous aimerions

Plus en détail

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre!

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Juin 2012 Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Contexte et historique de la démarche La Réunion a connu au mois de février des tensions sociales dont la cause la plus immédiate résultait

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

L été est arrivé et les vacances aussi.

L été est arrivé et les vacances aussi. L été est arrivé et les vacances aussi. Toute la famille se prépare pour aller à la plage, es-tu prêt à en profiter avec eux? Hélios et Hélia ont hâte de retrouver leurs amis et surtout de profiter de

Plus en détail

PIL Décembre 2009. Autres composants: acide tartrique, macrogol 4000, macrogol 1000, macrogol 400, butylhydroxyanisol.

PIL Décembre 2009. Autres composants: acide tartrique, macrogol 4000, macrogol 1000, macrogol 400, butylhydroxyanisol. Notice publique MOTILIUM Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Si vous avez d autres questions,

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée La clientèle ciblée par ce service est la clientèle dite orpheline. Il s agit des personnes de tous âges

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir pour comprendre le cholestérol et l alimentation lipidique Les questions que l on se pose

Tout ce qu il faut savoir pour comprendre le cholestérol et l alimentation lipidique Les questions que l on se pose Tout ce qu il faut savoir pour comprendre le cholestérol et l alimentation lipidique Les questions que l on se pose Questions : cherchez la réponse Comment se présente le cholestérol dans le sang? Quels

Plus en détail

L équilibre alimentaire.

L équilibre alimentaire. L équilibre alimentaire. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Immukine 100 microgrammes/0,5 ml solution injectable (Interféron gamma-1b recombinant humain)

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Immukine 100 microgrammes/0,5 ml solution injectable (Interféron gamma-1b recombinant humain) NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Immukine 100 microgrammes/0,5 ml solution injectable (Interféron gamma-1b recombinant humain) Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant d'utiliser

Plus en détail

Carnet de suivi Lithium

Carnet de suivi Lithium Carnet de suivi Lithium Brochure d information sur les troubles bipolaires et leur traitement par lithium Nom : Ce carnet est important Si vous le trouvez, merci de le faire parvenir à l adresse cidessous

Plus en détail

Régime hypotoxique : aliments autorisé et/ou recommandés ainsi que ceux à éviter

Régime hypotoxique : aliments autorisé et/ou recommandés ainsi que ceux à éviter Régime hypotoxique : aliments autorisé et/ou recommandés ainsi que ceux à éviter N.B.: Ne pas tenir compte des avertissements concernant des traces de noix, etc, à moins d être allergique précisément à

Plus en détail

«Peut-on jeûner sans risque pour la santé?»

«Peut-on jeûner sans risque pour la santé?» Le FIGARO du 21/10/2013, page 13 : Cet article est un document culturel qui témoigne à quel degré l establishment médical français ignore le jeûne. À mettre au frigo, pour le ressortir le jour où l'essai

Plus en détail

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE Vous êtes à la recherche d un médecin de famille? Le CSSS-IUGS peut vous aider. Inscrivez-vous au guichet d accès à un médecin de famille en remplissant le formulaire

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Jean-Paul BLANC Diététicien-Nutritionniste Neuilly sur Seine www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Au cours de la dernière décennie

Plus en détail

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde Vivre avec une polyarthrite rhumatoïde Décembre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Faites marcher votre cerveau, il a besoin d exercice!

Faites marcher votre cerveau, il a besoin d exercice! L aide d aujourd hui. L espoir de demain... MD Faites marcher votre cerveau, il a besoin d exercice! Ce qu il faut savoir sur la santé du cerveau, l Alzheimer et les maladies apparentées Votre cerveau

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

Manuel de l éducateur

Manuel de l éducateur Guide alimentaire du Nunavut Choisissez la nourriture traditionnelle et des aliments sains à l épicerie pour un corps en santé Guide alimentaire du Nunavut Manuel de l éducateur À PROPOS DE CE MANUEL Ce

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

Alimentation et arthrite

Alimentation et arthrite SÉRIE MA QUALITÉ DE VIE de la Société de l arthrite Pour obtenir les meilleurs résultats possibles, vous devez établir des liens étroits avec votre équipe de soins et participer activement à votre traitement.

Plus en détail

PROFIL PSYCHOSOMATIQUE PAR LES ONGLES

PROFIL PSYCHOSOMATIQUE PAR LES ONGLES PROFIL PSYCHOSOMATIQUE PAR LES ONGLES Les ongles, comme toutes les extrémités du corps, sont une forme d élimination de l excédent nutritionnel, plus particulièrement des minéraux, protéines et graisses.

Plus en détail

«Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.»

«Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.» «Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.» Boire peu pour boire longtemps. Marcel Aymé Le vin est dans notre pays synonyme de plaisir (gastronomique) ou de déchéance (alcoolique). Le débat

Plus en détail

Prévenir... les accidents des yeux

Prévenir... les accidents des yeux Prévenir... les accidents des yeux 19 Ce qui peut venir troubler notre vision Chaque année, des milliers de personnes perdent la vue ou ont une importante baisse de la vision, à la suite d un accident

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Alimentation durant la grossesse et la période d allaitement

Alimentation durant la grossesse et la période d allaitement Alimentation durant la grossesse et la période d allaitement Alimentation durant la grossesse et la période d allaitement 1 Pour une alimentation optimale de la mère et de l enfant avant et pendant la

Plus en détail

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus.

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus. AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne Les dons de cellules & de tissus. Introduction : Une greffe (don) de cellules consiste à administrer à un patient dont un organe vital ne fonctionne plus correctement, une

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE PERTE DE PROFESSION INSTRUMENTISTE ARTISTE LYRIQUE LUTHIER

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE PERTE DE PROFESSION INSTRUMENTISTE ARTISTE LYRIQUE LUTHIER FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE PERTE DE PROFESSION INSTRUMENTISTE ARTISTE LYRIQUE LUTHIER Date d'effet : Échéance Annuelle : Périodicité : Annuelle Semestrielle Durée : 1. LE PROPOSANT (sera le preneur

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne).

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). Les Petites Toques PLAT CHAUD STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). PEPITES DE PLET PANE Poids net pour une part : 115 g Ingrédients

Plus en détail

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques SAS GLUTE SOUCIEUX DES CALORIES SOUCIEUX DU SODIUM RECHERCHE D U ÉQUILIBRE RECHERCHE DE PROTÉIES OUS POUVOS

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le yogourt?

Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Description du produit: Le yogourt est un produit laitier acidulé de consistance plus ou moins épaisse. Le yogourt est fabriqué grâce à la fermentation du lait par les

Plus en détail

Le don de moelle osseuse :

Le don de moelle osseuse : DON DE MOELLE OSSEUSE Le don de moelle osseuse : se décider aujourd hui, s engager pour longtemps LA MOELLE OSSEUSE ET SA GREFFE La moelle osseuse C est le tissu mou dans le centre du corps des os qui

Plus en détail

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus Module 2 Exercice 1: Cellules souches hématopoïétiques 1. Causes de décès en Suisse (2010) La figure suivante montre les causes de décès les plus fréquentes en Suisse en 2010, telles qu elles ont été relevées

Plus en détail

Mieux connaitre votre enfant

Mieux connaitre votre enfant Mieux connaitre votre enfant Ce questionnaire me permettra de mieux connaitre votre enfant et ainsi de favoriser son intégration au service de garde. Il m aidera également à m assurer de répondre adéquatement

Plus en détail

DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! INSTITUT FRANÇAIS SOLEIL & SANTÉ. www.ifss.fr

DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! INSTITUT FRANÇAIS SOLEIL & SANTÉ. www.ifss.fr DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! Association de médecins, de scientifiques et de spécialistes des UV, l Institut Français Soleil & Santé (IFSS) a pour vocation de

Plus en détail

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou Conseils aux patients* Lutter activement contre la thrombose *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou 2 Mentions légales Directeur de la publication : Bayer

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque

Plus en détail