FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR"

Transcription

1 FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR Le fonds départemental d aide aux jeunes (FAJ) est créé en application de la loi n du 29 juillet 1992 et du décret n du 27 mars La loi n du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a transféré la compétence au conseil général et placé le fonds sous l autorité du président du conseil général. Le présent règlement définit les conditions et les modalités d attribution des aides ainsi que l organisation du fonds d aide aux jeunes.

2 SOMMAIRE I - OBJECTIF DU FONDS DÉPARTEMENTAL II - PUBLIC CONCERNÉ, CRITÈRES D ÉLIGIBILITÉ A. Age B. Nationalité C. Résidence D. Ressources E. Publics non éligibles III LES AIDES A. Subsidiarité des aides B. Types et plafond des aides individuelles C. Les actions collectives IV LES MODALITÉS D EXAMEN ET D ATTRIBUTION DES AIDES INDIVIDUELLES A. Gestion par les missions locales B. Gestion par les territoires C. Intervention du gestionnaire D. Instruction des dossiers E. Notification des décisions F. Paiement des aides G. Recours V SUIVI DU JEUNE VI LES INSTANCES DECISIONNELLES A. Le gestionnaire du FAJ B. Le comité de pilotage départemental C. Les réunions avec les missions locales MAJ novembre

3 I - OBJECTIF DU FONDS DÉPARTEMENTAL L objectif du fonds départemental d aide aux jeunes est de favoriser une démarche d insertion sociale et professionnelle des jeunes en difficulté, de les responsabiliser et de les aider à acquérir une autonomie sociale. II - PUBLIC CONCERNÉ, CRITÈRES D ÉLIGIBILITÉ Les jeunes éligibles à une aide du FAJ doivent être confrontés à des difficultés d insertion sociale ou professionnelle et remplir les conditions suivantes : A. Age Le FAJ est destiné aux jeunes âgés de 18 ans à 25 ans (date d anniversaire). Si la demande concerne un jeune en situation de vie de couple, les conditions d âge s appliquent à chacun des membres du couple. B. Nationalité Les jeunes sont soit de nationalité française ou ressortissants de l Union Européenne soit de nationalité étrangère hors Union Européenne en situation régulière de séjour (en possession d un titre de séjour). C. Résidence La résidence principale du jeune (ou de ses parents s il n a pas de logement autonome) doit être située dans le département de la Manche. Conformément à la loi, aucune durée minimale de résidence dans le département n est exigée. D. Ressources (cf. annexe 1) Le fonds s adresse aux jeunes en situation précaire ne pouvant financer eux mêmes leur projet d insertion ou subvenir à leurs dépenses de subsistance. Les aides du FAJ sont destinées à soutenir les jeunes dont les parents disposent de revenus modestes ou irréguliers et les jeunes en situation de rupture familiale. La notion de jeune en difficulté s entend de la façon suivante : - les jeunes (seuls ou en couple) ayant des ressources inférieures ou égales au RSA socle (montant pour une personne seule ou le cas échéant un couple sans abattement du forfait logement), et dont les parents sont dans l incapacité de leur apporter un soutien financier. Les allocations logement ne sont pas prises en compte dans les ressources. La fiche relative au projet du jeune doit obligatoirement être renseignée afin de s assurer du soutien financier apporté par la famille (y compris en cas de logement autonome du jeune) ou afin d attester de la rupture familiale effective. Le dernier avis d imposition des parents devra être impérativement joint à la demande. Les aides du FAJ ne sont pas conditionnées par la mise en œuvre de l obligation alimentaire des parents car elles sont attribuées «sans qu il soit tenu compte de la participation pouvant être demandée aux personnes tenues à l obligation alimentaire à l égard de l intéressé», néanmoins le montant de l aide attribuée pourra varier en fonction de la capacité financière des parents. 2

4 Les demandes dérogatoires doivent systématiquement être soumises à l approbation de la direction de l insertion, une réponse sera transmise par courriel à l instructeur dans les 24 heures. E. Publics non éligibles Les publics suivants ne sont pas éligibles au FAJ car ils relèvent d autres dispositifs de droit commun : - les jeunes bénéficiaires du RSA (jeune de moins de 25 ans avec un enfant né ou à naître) - les jeunes allocataires de l'allocation adulte handicapé (AAH). - les scolaires et les étudiants Le FAJ n octroie pas d aide sauf dans le cas de jeune en dernière année d étude et dont les parents ne peuvent intervenir financièrement. - les jeunes en contrat jeune majeur de l aide sociale à l enfance (de 18 à 21 ans) III LES AIDES A. Subsidiarité des aides Les aides sont accordées à titre subsidiaire. Il ne doit donc pas y avoir de substitution aux allocations et/ou aides de droit commun. Dans tous les cas, le jeune devra avoir fait valoir l intégralité de ses droits au préalable avec l aide de son référent. Toutefois dans l attente de l ouverture de droits, le FAJ pourra intervenir pour un mois maximum. Le cas échéant, des aides à l insertion pour un projet spécifique pourront être accordées par le FAJ en complément des aides versées par d autres financeurs. A titre indicatif, pour les frais liés à la formation, le FAJ ne pourra intervenir qu après sollicitation des aides du Conseil régional. Pour le logement, le Loca Pass et le fonds solidarité logement seront sollicités. Les aides du FAJ s articulent en complémentarité avec celles du CIVIS et de tout autre dispositif équivalent. B. Types et plafond des aides individuelles Les aides sont accordées sous forme de subventions. Elles relèvent de 2 catégories : - aides à la subsistance plafonnées à 600 par an et par jeune ; - aides à l insertion : réalisation d un projet d insertion qui fait l objet d un engagement de la part du bénéficiaire, plafonnées à 600 par jeune et par an. Le montant des aides octroyées est plafonné ce qui ne signifie pas pour autant que le montant maximum d aide est systématiquement versé. Chaque demande fait l objet d une évaluation du projet d insertion de jeune, de ses ressources et de la capacité des parents à accompagner leur enfant au titre de l obligation alimentaire. Les différents types d aides peuvent se cumuler (annexe 1). Elles sont versées par année civile. Les aides sont affectées à un objet précis. 3

5 RAPPEL : les dettes et les amendes ne sont pas éligibles au FAJ 1. Aides à la subsistance : Le référent pourra définir avec chaque jeune les dépenses nécessaires pour le mois, et l aider à anticiper ses besoins et la gestion de son budget. L aide à la subsistance comprend les frais liés à l alimentation, à l hygiène et aux vêtements de première nécessité (sur présentation de justificatifs). A titre indicatif, il peut être retenu une base de 6 par jour (soit 200 par mois). Selon le caractère d urgence de la demande de subsistance, l aide est délivrée par le territoire de solidarité dans le cadre de la régie d avance ou par le gestionnaire conventionné avec le Département pour les jeunes non-suivis par la mission locale. Les aides de subsistance sont délivrées directement par la mission locale pour les jeunes dont elle assure le suivi. 2. Aides à l insertion : Les demandes relatives à l insertion sont instruites exclusivement par les missions locales, celles-ci faisant partie d un projet professionnel construit avec le référent professionnel du jeune. Mobilité : - billet de train : devis ou billet de train - bus : carte de bus - carburant pour une formation, un emploi (premier mois) ou toute autre action d insertion : 0.20 /km (attestation sur l honneur des frais kilométriques, joindre un justificatif de l action) ; - achat d un véhicule : le projet doit être validé par le conseiller mission locale et préciser les motifs de la demande (ex : lieu de travail ou de formation éloigné, horaires décalés, promesse d embauche ). L achat se fait exclusivement auprès d un professionnel pour les 2 roues, auprès d un professionnel ou d un particulier (avec attestation écrite de vente et copie du contrôle technique) pour les voitures. Le paiement se fait sur facture et sous réserve de produire l attestation d assurance ; - achat ou réparation d une bicyclette : sur devis et facture ; - réparation d un véhicule : réparation exclusive auprès d un professionnel et paiement sur facture ; - assurance automobile : paiement sur production d une quittance de l assureur (paiement limité à un trimestre) ; Permis de conduire : - le FAJ peut être sollicité dans le cadre du permis de conduire au titre de l insertion (soit 600 maximum par an et par jeune) lorsque qu aucune action collective ne peut être mobilisée. A noter que les aides mobilisées au titre du permis de conduire ne peuvent excéder 50 % de l enveloppe FAJ attribuée à chaque mission locale. 4

6 Insertion professionnelle : - matériels : vêtements professionnels, équipement, documentation (sur devis et paiement au tiers) ; - formation qualifiante, frais d inscription concours, école : le projet doit être validé par le conseiller mission locale, le plan de financement de la formation doit être joint à la demande (sur devis et paiement au tiers) ; - hébergement/restauration : joindre le justificatif de l action d insertion professionnelle et les frais associés. Insertion sociale - le FAJ peut être mobilisé pour accompagner le jeune dans une démarche d insertion sociale dans la limite des 600. C. Les actions collectives Le FAJ intervient dans le financement d actions d insertion en faveur des jeunes. Le fonds ne peut néanmoins pas se substituer aux interventions d accompagnement relevant des missions des dispositifs de droit commun. Les actions collectives sont présentées pour avis au comité de pilotage départemental et sont validées en commission permanente. Entre deux comités de pilotage départementaux, la direction de l'insertion dispose d une délégation pour instruire de nouvelles actions collectives de maximum. Il sera rendu compte à chaque comité de pilotage départemental des sommes engagées à ce titre. Une convention entre le Département et l organisme chargé de l accompagnement social, définit l action, les modalités de financement et d évaluation envisagées. IV LES MODALITÉS D EXAMEN ET D ATTRIBUTION DES AIDES INDIVIDUELLES Afin d éviter des doubles demandes pour une même situation, le conseiller de la mission locale veillera à contacter le territoire de solidarité et vice versa. La direction de l insertion pourra également être consultée sur l historique des aides accordées à un jeune si nécessaire. A. Gestion par les Missions locales 1. Aides individuelles : Chaque mission locale dispose d une enveloppe financière annuelle FAJ. Les demandes pour l insertion professionnelle (dont permis de conduire) et la subsistance (de jeunes connus par la mission locale uniquement) sont traitées par les missions locales. Toute demande relative à l insertion est systématiquement instruite par un conseiller de la mission locale qui vérifie la cohérence du projet. 5

7 2. Fonds d extrême urgence Chaque mission locale dispose d une enveloppe financière destinée à apporter un soutien financier ponctuel aux jeunes suivis par la mission locale dont le projet d insertion nécessite une aide financière en urgence. Cette aide est plafonnée à 100 par an et par jeune. Un bilan mensuel est adressé par chaque mission locale à la direction de l insertion (cf annexe 6). B. Gestion par les territoires Une régie d avance est confiée aux territoires pour l instruction des demandes d aide d urgence (dans la limite de 150 par an et par jeune) en faveur des jeunes non connus par les missions locales (cf. annexe 1) ou pour lesquels un accompagnement social renforcé est préconisé par le conseiller mission locale (ex : jeune sans logement, situation de surendettement, rupture familiale etc.). Le territoire instruit également les demandes de subsistance présentées par des tiers (exemple : FJT, CCAS, CHRS ). Les paiements des aides par le territoire peuvent se faire par chèque ou numéraire Un bilan mensuel est adressé par chaque territoire à la direction de l insertion à l aide du tableau de suivi des régies. C. Intervention du gestionnaire Le gestionnaire assure le paiement par chèque des aides en matière de subsistance qui n ont pas un caractère d urgence, à la demande du territoire dans la limite de 600 par jeune et par an. D. Instruction des dossiers La demande d aide FAJ est présentée, par les missions locales, au moyen de l imprimé dédié complété des pièces justificatives nécessaires (annexe 3). Pour les territoires, la demande d aide se fera à partir de l imprimé unique du conseil général. L imprimé doit être dûment complété et signé par le jeune et par son référent. Le dossier doit comporter : - le projet d insertion du jeune ou imprimé unique, - le dernier avis d imposition des parents, - l imprimé statistique (annexe 2), - les pièces justificatives (devis, facture, le cas échéant, titre de séjour ). Tout dossier incomplet (montant des ressources non précisé, absence de devis, justificatifs, ) ne pourra bénéficier d une réponse favorable de la mission locale. Les plafonds des aides sont indiqués en annexe 1. Les demandes instruites par les territoires de solidarité sont saisies sous IODAS (logiciel informatique interne) par l instructeur ; les demandes instruites par les missions locales, quant à elles, sont transmises à la direction de l insertion qui saisira sous IODAS. 6

8 E. Notification des décisions Les décisions (acceptation ou rejet), le montant des aides, leur objet, le mode de paiement sont notifiés par la mission locale ou le territoire de solidarité à l aide d un courrier comportant le logo du conseil général (cf. modèle annexe 4), dans les 48 heures suivant la demande. Toute décision défavorable doit être motivée. Les décisions d accord dont le montant est minoré par rapport à la demande initiale ne sont pas motivées. La notification indique les voies de recours. F. Paiement des aides En fonction du type d aide, le paiement est assuré par le gestionnaire de chaque mission locale ou par le régisseur titulaire, ou son suppléant, du territoire concerné. Il peut être fractionné en fonction de la réalisation du projet d insertion. Chaque territoire de solidarité ainsi que chaque mission locale assurent mensuellement le suivi de l enveloppe financière qui lui a été attribuée et transmettent par courriel à la direction de l insertion le tableau de suivi (cf. annexe 5). Chaque mission locale transmet également ce même tableau au territoire de solidarité et vice versa. En cas de non versement d une aide (absence de justificatifs, abandon du projet, chèque non encaissé ) le gestionnaire en informera la direction de l insertion. L aide peut être versée au jeune lui-même ou à un tiers sur présentation des factures. Ce versement peut se faire : par chèque, par virement sur un compte non soumis à prélèvement pour dettes et sur présentation d un RIB ou d un RIP, en numéraire. Par ailleurs, le chèque peut être adressé au jeune lui-même ou au référent. G. Recours Toute décision est notifiée par écrit à l intéressé et mentionne les délais et voies de recours gracieux et contentieux. Si le jeune souhaite contester la décision, celui-ci dispose d un délai de deux mois à compter de la notification de la décision pour déposer : - un recours gracieux devant le président du conseil général, et en cas de rejet : - un recours contentieux devant le tribunal administratif. Le recours gracieux fera l objet d une étude par la commission recours et fraudes qui se réunit mensuellement. V SUIVI DU JEUNE Conformément à la loi, tout jeune bénéficiant d une aide du FAJ fait l objet d un suivi dans sa démarche d insertion. La demande d aide est négociée entre le jeune et le référent appartenant à un organisme agréé à cet effet. 7

9 Le rôle du référent, pivot de ce dispositif, est d accompagner et de soutenir le jeune dans sa démarche en : - l aidant à formuler sa demande, lui proposant et lui expliquant les modalités d attribution des aides ou l orientant vers d autres dispositifs (si le jeune ne relève pas du FAJ) - l accompagnant dans l élaboration de la démarche d insertion ainsi que dans la proposition du parcours d insertion, - assurant le suivi du jeune dans la mise en œuvre de son parcours d insertion et des mesures d accompagnement, - présentant, pour toute nouvelle demande, un bilan qualitatif pour permettre l évaluation de la situation du jeune, et des difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du projet d insertion défini, notamment lorsque des demandes d aides consécutives sont faites. VI LES INSTANCES DECISIONNELLES A. Le gestionnaire du F.A.J. Le président du Conseil général peut confier la gestion financière et comptable du fonds à un prestataire, organisme de sécurité sociale, association ou groupement d intérêt public. À ce titre, le gestionnaire s engage à rendre compte annuellement et en tant que de besoin de l exercice de son action au Conseil général qui se chargera d en informer le comité de pilotage départemental. Le gestionnaire est rémunéré par le Conseil général. Une convention annuelle sera signée entre le conseil général et le prestataire. La mission de gestionnaire financier et comptable du fonds consiste à : - l encaissement des participations financières ; - le paiement des aides ; - la tenue de la comptabilité ; - la communication des informations. B. Le comité de pilotage départemental 1. Composition Présidé par le président du Conseil général ou son représentant, il est composé comme suit : - le conseiller général en charge de l insertion par l activité, - le directeur général adjoint du pôle solidarités, formation, jeunesse, sport et culture, - le directeur de l Unité Territoriale de la DIRECCTE, - le directeur départemental de la cohésion sociale, - la présidente et le directeur de la Caisse d Allocations Familiales, - la présidente et le directeur de la Mutualité Sociale Agricole, - un représentant de chaque mission locale - le président de l Union départementale pour l Habitat des Jeunes, - l Inspecteur d Académie, - un représentant des CCAS, - un représentant des maires désigné par l association des maires de la Manche 8

10 La direction de l'insertion, trois responsables de territoire, deux responsables de pôle administratif et le gestionnaire du fonds participent en tant qu experts. 2. Rôle Il se réunit deux fois par an afin de définir les grandes orientations et d évaluer globalement le dispositif (aides individuelles, actions collectives). Il ne peut se réunir si le Président ou son représentant ayant délégation de signature est absent. Il fixe également le montant des aides individuelles, agrée les actions collectives. Il peut si besoin désigner et mandater un comité technique. Le pôle des solidarités et du logement en assure le secrétariat. C. Les réunions avec les missions locales Une réunion sera organisée chaque semestre entre le conseil général et les représentants de chaque mission locale sur le fonctionnement et la gestion du FAJ afin de s assurer d une bonne harmonisation des pratiques. SAINT-LO, le Le président du Conseil général, Jean-François LE GRAND 9

11 ANNEXE 1 PLAFONDS DE RESSOURCES ET DES AIDES PLAFONDS DE RESSOURCES Pour mémoire les aides sont destinées aux jeunes ayant des ressources inférieures ou égales au R.S.A. Socle (montant pour une personne seule ou le cas échéant un couple sans abattement du forfait logement) soit au 1 er janvier 2014 : - 499,31 pour une personne seule - 748,97 pour un couple Les allocations logement ne sont pas prises en compte dans les ressources. PLAFONDS DES AIDES Les aides sont versées par année civile. 1) Gestion par les Missions Locales : Chaque mission locale se voit attribuer une enveloppe financière FAJ. INSERTION Les aides à l insertion ne peuvent excéder 600 par an et par personne (couple : 600 x 2) Tout dossier dérogatoire doit faire l objet d une validation auprès de la direction de l Insertion du Conseil général. Cas particulier du permis de conduire : Sous réserve de la validation du projet par la mission locale et de réunir les conditions exposées dans le règlement, une aide de 600 par jeune pourra être mobilisée pour le financement du permis de conduire. NB : Au maximum, 50% de l enveloppe FAJ sera utilisé pour le financement de permis de conduire SUBSISTANCE Les aides à la subsistance sont attribuées pour trois mois maximum et ne peuvent excéder : 200 par mois pour une personne seule (dans la limite de 600 par année civile) 270 par mois pour un couple (dans la limite de 810 par année civile) 150 par mois en cas d hébergement chez un tiers (dans la limite de 450 par année civile) Tout dossier dérogatoire doit faire l objet d une validation auprès de la direction de l Insertion du Conseil général. AIDES D EXTREME URGENCE Les aides d extrême urgence sont plafonnées à 100 par an. MAJ novembre

12 2) Gestion par les territoires : Une régie d avance sera confiée aux territoires pour la gestion des aides de subsistance délivrées en urgence dans la limité de 150 par jeune et par an. 3) Intervention du gestionnaire : Le gestionnaire assure le paiement des aides non urgentes à la subsistance à la demande des territoires de solidarités. Les aides à la subsistance sont attribuées pour trois mois maximum et ne peuvent excéder : 200 par mois pour une personne seule (dans la limite de 600 par année civile) 270 par mois pour un couple (dans la limite de 810 par année civile) 150 par mois en cas d hébergement chez un tiers (dans la limite de 450 par année civile) Tout dossier dérogatoire doit faire l objet d une validation auprès de la direction de l Insertion du Conseil général. MAJ novembre

FONDS D'AIDE AUX JEUNES F.A.J. TARN ET GARONNAIS

FONDS D'AIDE AUX JEUNES F.A.J. TARN ET GARONNAIS CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 3 ème REUNION DE 2005 Séance du 27 juin 2005 CG 05/3 ème /V-13 FONDS D'AIDE AUX JEUNES F.A.J. TARN ET GARONNAIS Le

Plus en détail

Fonds d Aide aux Jeunes en Difficultés (FAJD) Règlement départemental d attribution (règlement intérieur du FAJ) au 1 er janvier 2006

Fonds d Aide aux Jeunes en Difficultés (FAJD) Règlement départemental d attribution (règlement intérieur du FAJ) au 1 er janvier 2006 Fonds d Aide aux Jeunes en Difficultés (FAJD) Règlement départemental d attribution (règlement intérieur du FAJ) au 1 er janvier 2006 adopté le 13 décembre 2005 par l Assemblée Départementale après avis

Plus en détail

BOURSE «JEUNES BENEVOLES VENDEENS»

BOURSE «JEUNES BENEVOLES VENDEENS» Pôle Culture Service Développement culturel Jeunesse BOURSE «JEUNES BENEVOLES VENDEENS» 1/7 Date de l adoption par la Commission permanente : Délibération n 3-13 en date du 4 juillet 2014 1. Objectifs

Plus en détail

Règlement Intérieur du Fonds d Aide aux Jeunes

Règlement Intérieur du Fonds d Aide aux Jeunes Règlement Intérieur du Fonds d Aide aux Jeunes Vu la loi n 2008-1249 du 1 er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité active et réformant les politiques d insertion. Références législatives et

Plus en détail

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL Document annexe au rapport n 14/162 Commune de Biscarrosse Commune de Gastes Commune de Luë Commune de Parentis-en-Born Commune de Sanguinet Commune de Sainte-Eulalie-en-Born Commune d Ychoux CONVENTION

Plus en détail

Aide Ponctuelle de Soutien à l Insertion Sociale

Aide Ponctuelle de Soutien à l Insertion Sociale Loi n 2008-1249 du 1 er décembre 2008 généralisant le RSA DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME Aide Ponctuelle de Soutien à l Insertion Sociale Règlement d attribution Mode d emploi Une aide facultative créée

Plus en détail

REGLEMENT 2008 RELATIF A L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B. (adopté par décision du 5 mai 2008)

REGLEMENT 2008 RELATIF A L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B. (adopté par décision du 5 mai 2008) REGLEMENT 2008 RELATIF A L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B (adopté par décision du 5 mai 2008) La Commission Permanente du Conseil Régional, Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Vu

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage REGLEMENT D INTERVENTION DU FONDS D AIDE REGIONALE AUX APPRENTIS

Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage REGLEMENT D INTERVENTION DU FONDS D AIDE REGIONALE AUX APPRENTIS Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage REGLEMENT D INTERVENTION DU FONDS D AIDE REGIONALE AUX APPRENTIS PREAMBULE Les conditions de vie des apprentis en région PACA constituent

Plus en détail

CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DES HAUTES-ALPES. 10, boulevard Georges Pompidou 05008 GAP CEDEX REGLEMENT INTERIEUR D'ACTION SOCIALE

CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DES HAUTES-ALPES. 10, boulevard Georges Pompidou 05008 GAP CEDEX REGLEMENT INTERIEUR D'ACTION SOCIALE CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DES HAUTES-ALPES 10, boulevard Georges Pompidou 05008 GAP CEDEX REGLEMENT INTERIEUR D'ACTION SOCIALE 2015 2 SOMMAIRE Titre 1 : Les Aides individuelles aux familles 3 1.

Plus en détail

APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018

APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018 APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018 La loi n 2007-308 du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs dispose que «toute personne majeure

Plus en détail

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement en Isère

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement en Isère Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement en Isère adopté par la commission permanente du Conseil général de l Isère du 21 décembre 2012 SOMMAIRE INTRODUCTION (page 4) CADRE GÉNÉRAL D

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 27 ET 28 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 27 ET 28 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2010/E4/130 ASSEMBLEE DE CORSE 4 EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010 27 ET 28 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL. Guide de procédure pour l instruction des dossiers

COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL. Guide de procédure pour l instruction des dossiers COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL Guide de procédure pour l instruction des dossiers 1 GUIDE DE PROCÉDURE D INSTRUCTION DES DOSSIERS - Sommaire - Présentation du Comité Médical Départemental 1 Les textes fondamentaux

Plus en détail

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE DOSSIER DE CANDIDATURE Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Adresse : Téléphone : Date et lieu de naissance : / / Situation familiale Célibataire : Marié : En couple : Enfant(s),

Plus en détail

Règlement d'action Sanitaire et Sociale

Règlement d'action Sanitaire et Sociale Règlement d'action Sanitaire et Sociale Aide au Soutien à Domicile des Personnes Âgées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2016 Principes Généraux Préambule Le présent règlement est élaboré

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS Délibération du 18 février 2013 Service Petite Enfance Année 2013 1 SOMMAIRE 1 LES CONDITIONS D ACCUEIL 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

%#) ))# /-,$-%/00.,&.!&%-1 #7! "E#!

%#) ))# /-,$-%/00.,&.!&%-1 #7! E#! %#) +#"'. B, "C"%,- ))#,$-$-.$$%&/ /-,$-%/00.,&.!&%-1 9"

Plus en détail

Le présent règlement est applicable à compter du 15 juin 2015 et à partir de l année de formation 2015-2016.

Le présent règlement est applicable à compter du 15 juin 2015 et à partir de l année de formation 2015-2016. REGLEMENT SPECIFIQUE TRANSPORT HEBERGEMENT RESTAURATION DES APPRENTIS ET PRE APPRENTIS - Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, - Vu le Règlement Financier en vigueur, - Vu la délibération

Plus en détail

BOURSES DE COLLEGE I- INFORMATION DES FAMILLES DOSSIERS DE BOURSE DEPOSES HORS DELAIS

BOURSES DE COLLEGE I- INFORMATION DES FAMILLES DOSSIERS DE BOURSE DEPOSES HORS DELAIS BOURSES DE COLLEGE La présente note a pour objet de présenter la réglementation des bourses de collège, conformément aux articles R 531-1 à D 531-12 et D 531-42 à D 531-43 du code de l Education. I- INFORMATION

Plus en détail

DOSSIER BOURSES JEUNES

DOSSIER BOURSES JEUNES DOSSIER BOURSES JEUNES Présentation : Les Bourses Jeunes ne sont pas une nouvelle forme d aide sociale allouée à la famille. Elles ne répondent pas à la même logique. Le but est d aider un jeune à réaliser

Plus en détail

Sergiy Timashov Fotolia.com

Sergiy Timashov Fotolia.com Sergiy Timashov Fotolia.com Règlement d Action Sociale 2010 2 SOMMAIRE Généralités... 2 Offre de service petite enfance et jeunesse... 3-12 Aide à l investissement... 3 Aide au fonctionnement : prestation

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION A L AIDE SOCIALE DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

PROCEDURE D ADMISSION A L AIDE SOCIALE DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP PROCEDURE D ADMISSION A L AIDE SOCIALE DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Instances concourant à l admission à l aide sociale Procédures d admission à l aide sociale Obligation

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF DE MOBILITE ERASMUS+ POUR LES ETUDIANTS DE LA FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE EN MIDI-PYRENEES - MIDI-PYRENEES HORIZONS

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF DE MOBILITE ERASMUS+ POUR LES ETUDIANTS DE LA FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE EN MIDI-PYRENEES - MIDI-PYRENEES HORIZONS REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF DE MOBILITE ERASMUS+ POUR LES ETUDIANTS DE LA FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE EN MIDI-PYRENEES - MIDI-PYRENEES HORIZONS Adopté par le Conseil Régional par délibération n 14/09/08.10

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MSP-MLD 2013-130

Décision du Défenseur des droits n MSP-MLD 2013-130 Paris, le 14 juin 2013 Décision du Défenseur des droits n MSP-MLD 2013-130 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 et son Préambule ; Vu la loi organique n 2011-333

Plus en détail

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement des Hauts-de-Seine

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement des Hauts-de-Seine Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement des Hauts-de-Seine www.hauts-de-seine.fr . Approuvé par délibération de la Commission permanente du 14 décembre 2015 et applicable à compter

Plus en détail

III.6 - ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPES (Fiche 9)

III.6 - ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPES (Fiche 9) III.6 - ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPES () L allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est un revenu d existence. C est une prestation familiale, versée par la Caisse d Allocations Familiales (CAF) ou

Plus en détail

Règlement Départemental des Aides Individuelles

Règlement Départemental des Aides Individuelles Règlement Départemental des Aides Individuelles 1 Les aides individuelles mises à disposition par le Conseil Général de Corse du Sud sont soumises au principe de subsidiarité. Concrètement, leur demande

Plus en détail

PROCEDURES PARTICULIERES

PROCEDURES PARTICULIERES ENVELOPPE MOBILITE DEPARTEMENTALE GEREE PAR UNI-EST Action «Aide à la mobilité, à la garde d enfant, au passage du Brevet de Sécurité Routière, à la prise en main de 2 roues et à la remise en confiance

Plus en détail

LES PERSONNES HANDICAPÉES

LES PERSONNES HANDICAPÉES LES PERSONNES HANDICAPÉES - 1 - Hébergement et accompagnement de la personne handicapée Règlement départemental d aide sociale 2007 - Personnes handicapées - Personnes âgées 25 LES 1 1 - Hébergement et

Plus en détail

Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012. Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012. Textes de référence :

Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012. Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012. Textes de référence : Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012 Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012 Textes de référence : Loi 88-1088 du 1 er décembre 1988 relative au revenu minimum d insertion

Plus en détail

PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention

PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention Le dispositif «Picardie en fête» vise à soutenir, depuis de nombreuses années, les initiatives socio-culturelles, culturelles et d animation locale dans leur diversité

Plus en détail

Contrat Municipal Etudiant Règlement

Contrat Municipal Etudiant Règlement Contrat Municipal Etudiant Règlement CONTRAT MUNICIPAL ÉTUDIANT La Ville de Valence s implique depuis plus de vingt ans dans le développement universitaire. Elle est aujourd hui, avec ses 6 200 étudiants,

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES AIDES FINANCIERES GUIDE DE PROCEDURE DESTINE AUX PROFESSIONNELS

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES AIDES FINANCIERES GUIDE DE PROCEDURE DESTINE AUX PROFESSIONNELS Direction de la Prévention et de l Action Sociale Janvier 2010 REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES AIDES FINANCIERES GUIDE DE PROCEDURE DESTINE AUX PROFESSIONNELS Préambule : La création du fonds d'aide généraliste

Plus en détail

Aide à l Investissement des Commerçants, Artisans. et Très Petites Entreprises du Val de Fensch

Aide à l Investissement des Commerçants, Artisans. et Très Petites Entreprises du Val de Fensch Aide à l Investissement des Commerçants, Artisans et Très Petites Entreprises du Val de Fensch Règlement d attribution des aides directes en complément du dispositif de la Région Lorraine Le présent règlement

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire

Plus en détail

Règlement D Action Solidaire modifié par l Assemblée Générale des 16 et 17 septembre 2013

Règlement D Action Solidaire modifié par l Assemblée Générale des 16 et 17 septembre 2013 1 Une commission de l action sociale est constituée. Elle est composée du président, du secrétaire général et du trésorier général. En cas d absence de l un de ses membres, le vice-président ou le trésorier-adjoint

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DES FONDS SOCIAUX

GUIDE D UTILISATION DES FONDS SOCIAUX GUIDE D UTILISATION DES FONDS SOCIAUX Document réalisé par le service social en faveur des élèves DSDEN 25 - le 10 janvier 2013 sommaire TEXTES DE REFERENCES & PRINCIPES..page 4 1. APPLICATION...page 4

Plus en détail

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE L ESS Nature du dispositif : instruction avec comité de sélection

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION CADRE «GARDES MALADES A DOMICILE»

PROJET DE CONVENTION CADRE «GARDES MALADES A DOMICILE» PROJET DE CONVENTION CADRE «GARDES MALADES A DOMICILE» ENTRE: LA CAISSE DE Dont le siège est à... Représentée par son Directeur... d une part, ET L ASSOCIATION OU LE PRESTATAIRE... OU LE MANDATAIRE Désigné

Plus en détail

Le BIJ de l Agglomération Royan Atlantique t aide à monter tes projets!

Le BIJ de l Agglomération Royan Atlantique t aide à monter tes projets! Le BIJ de l Agglomération Royan Atlantique t aide à monter tes projets! Une idée de projet culturel, solidaire, artistique, humanitaire, environnemental En France ou à l Etranger? Tu as entre 11 et 30

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Dossier de demande de subvention associations année 2016 A remplir et à retourner complété avant le 31 janvier 2016 au siège de la Communauté de communes Vallée des Baux Alpilles Accusé de réception de

Plus en détail

Règlement intérieur du Fonds d aide à l insertion

Règlement intérieur du Fonds d aide à l insertion Règlement intérieur du Fonds d aide à l insertion Annexe 1 - OBJET DE L AIDE : Les aides individuelles facultatives du Fonds d Aide à l Insertion (FAI) sont destinées à accompagner financièrement les bénéficiaires

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire et financier

Plus en détail

CNDS et financement des activités d accompagnement éducatif au titre de l année scolaire 2007-2008

CNDS et financement des activités d accompagnement éducatif au titre de l année scolaire 2007-2008 ANNEXE 1 CNDS et financement des activités d accompagnement éducatif au titre de l année scolaire 2007-2008 1. Modalités de mise en place des crédits du CNDS Au titre de l année scolaire 2007-2008, le

Plus en détail

Année 2016 Résidence à partir de juillet 2016

Année 2016 Résidence à partir de juillet 2016 20- rue Mirès 13003 Marseille Tél. : 04 13 31 83 08 Dispositif départemental de Résidences d écrivains, d Illustrateurs ou de Traducteurs Année 2016 Résidence à partir de juillet 2016 Date limite de dépôt

Plus en détail

MISE EN APPLICATION : IMMEDIATE

MISE EN APPLICATION : IMMEDIATE DECISION DU DIRECTEUR GENERAL DE FRANCEAGRIMER Direction Interventions Unité Aides aux exploitations et Expérimentation 12, Rue Rol-Tanguy TSA 20002 93555 Montreuil Cedex INTV-GECRI-2014-57 du 28/08/2014

Plus en détail

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion ANNEXE 1 à la convention d adhésion de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Seine-Maritime MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE. Principes généraux inspirant le règlement de l'adapei 35 Les papillons blancs d Ille-et- Vilaine (1)

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE. Principes généraux inspirant le règlement de l'adapei 35 Les papillons blancs d Ille-et- Vilaine (1) REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE Principes généraux inspirant le règlement de l'adapei 35 Les papillons blancs d Ille-et- Vilaine (1) a) Confiance mutuelle : Les membres de l'adapei 35 étant personnellement

Plus en détail

«Pôle Formation» de CAMBRESIS EMPLOI

«Pôle Formation» de CAMBRESIS EMPLOI 1 «Pôle Formation» de Préambule et définitions du «Pôle Formation» de Cambrésis Emploi Cambrésis Emploi conventionne, conformément à ses statuts, avec des opérateurs (prestataires) pour la mise en place

Plus en détail

Paris, le 10 octobre 2012

Paris, le 10 octobre 2012 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES MINISTERE DE LA REFORME DE L ETAT, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Direction du budget 2BPSS n 12-3537 -------- Direction générale de l administration

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE MARS 2010 BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE Février 2011 Choisir de scolariser ses enfants dans le système français à l étranger représente une dépense importante dans le budget familial. La France

Plus en détail

Règlement de fonctionnement de la procédure d admission aux Multi-accueils de la CCPAR

Règlement de fonctionnement de la procédure d admission aux Multi-accueils de la CCPAR Règlement de fonctionnement de la procédure d admission aux Multi-accueils de la CCPAR Contexte : Les élus communautaires ont souhaité que les attributions des places en crèches se fassent dans la plus

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

DEMANDE D AGREMENT «ENTREPRISE SOLIDAIRE D UTILITE SOCIALE»

DEMANDE D AGREMENT «ENTREPRISE SOLIDAIRE D UTILITE SOCIALE» DEMANDE D AGREMENT «ENTREPRISE SOLIDAIRE D UTILITE SOCIALE» SIEGE SOCIAL PARIS Loi N 2014 856 du 31 juillet 2014 relative à l économie sociale et solidaire (articles 1,2 et 11) Décret N 2015 719 du 23

Plus en détail

Le règlement général des subventions départementales

Le règlement général des subventions départementales Le règlement général des subventions départementales Les règles d ordre général Article 39. Le cadre général des subventions 39-1 - Définitions Une subvention se définit de la façon suivante : - Un concours

Plus en détail

LES COMPLEMENTS DE L AAH

LES COMPLEMENTS DE L AAH Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n I-1 bis CNSA - DGAS Version 1 Juillet /2009 LES COMPLEMENTS DE L AAH Plan : 1. Définition... 1 2. La garantie de ressources pour les personnes handicapées... 2 3. La

Plus en détail

NATURE DU DISPOSITIF. DIR (Dispositif d Intervention Régionale) OBJECTIFS

NATURE DU DISPOSITIF. DIR (Dispositif d Intervention Régionale) OBJECTIFS Aides régionales d étude allouées aux élèves ou étudiants en formations sanitaires et sociales Cadre réglementaire d'intervention SUBVENTION Loi 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Tableau de tri et de conservation des documents

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Tableau de tri et de conservation des documents CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Tableau de tri et de conservation des documents Références : - Code général des collectivités territoriales, - Code de l action sociale et des familles, - Code de la santé

Plus en détail

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014)

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014) Politique budgétaire (adoptée en juin 2014) A-PRÉAMBULE... 2 B-RÈGLEMENT RELATIF AUX FRAIS DE SÉJOURS... 3 1. Généralités... 3 2. Normes de remoboursement... 4 a) Définitions... 4 b) Principes directeurs...

Plus en détail

Charte des voyages et sorties scolaires

Charte des voyages et sorties scolaires Charte des voyages et sorties scolaires Vu la circulaire n 2011-117 du 3 août 2011 modifiée par la circulaire n 2013-106 du 16 juillet 2013 portant sur les modalités d organisation des sorties et voyages

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES C13 L aide sociale à l hébergement en établissement (foyer d hébergement, foyer de vie et foyer d accueil médicalisé, établissement pour personnes âgées) et accueil en structure occupationnelle Références

Plus en détail

photographie «Aide à la création photographique documentaire contemporaine» Fonds d aide à la photographie documentaire contemporaine 2012

photographie «Aide à la création photographique documentaire contemporaine» Fonds d aide à la photographie documentaire contemporaine 2012 Fonds d aide à la photographie documentaire contemporaine 2012 photographie «Aide à la création photographique documentaire contemporaine» Qui peut déposer une demande? L aide à la création photographique

Plus en détail

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION ARTICLE 1. FORME ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

I - Le CFA support d UFA. Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école

I - Le CFA support d UFA. Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école UNITÉS DE FORMATION PAR APPRENTISSAGE (UFA) C. n 2006-042 du 14-3-2006 NOR : MENE0600465C RLR : 527-3b MEN - DESCO

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. Département du Var

REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. Département du Var REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT Département du Var DELEGATION GENERALE A LA SOLIDARITE ET A LA VIE SOCIALE Juin 2012 SOMMAIRE PREAMBULE...3 I. ADMINISTRATION DU FONDS DE SOLIDARITE

Plus en détail

crédit photos Fotolia Règlement intérieur des aides financières individuelles 2014-2017 destiné aux partenaires

crédit photos Fotolia Règlement intérieur des aides financières individuelles 2014-2017 destiné aux partenaires crédit photos Fotolia Règlement intérieur des aides financières individuelles 2014-2017 destiné aux partenaires Édito Les membres du Conseil d administration de la caisse d Allocations familiales de Seine-et-

Plus en détail

Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités

Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités Direction générale de l action sociale Sous-direction des politiques d insertion et de lutte contre

Plus en détail

1 GENERALITES. Le dossier de subvention comprend des renseignements généraux (paragraphe 3) et des pièces administratives (paragraphe 4).

1 GENERALITES. Le dossier de subvention comprend des renseignements généraux (paragraphe 3) et des pièces administratives (paragraphe 4). 1 GENERALITES Cette note concerne les aides attribuées par l Agence de l Eau Rhône méditerranée et Corse pour la réhabilitation des assainissements non collectif dans le cadre de son IXième programme d

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET EQUIPEMENT MOBILIER MENAGER DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET EQUIPEMENT MOBILIER MENAGER DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET EQUIPEMENT MOBILIER MENAGER DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse participe depuis juin 2003 à

Plus en détail

Programme Bourse Solidarité Vacances Convention ANCV Porteur de projets

Programme Bourse Solidarité Vacances Convention ANCV Porteur de projets (organisme) Agréé(e) par Programme Bourse Solidarité Vacances Convention ANCV Porteur de projets ENTRE LES SOUSSIGNES: L Agence Nationale pour les Chèques-Vacances, Établissement public à caractère industriel

Plus en détail

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 -

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 - RĒGLEMENT DES PRÊTS Fondation Jean Moulin Service des Prêts Immeuble Oudinot Place Beauvau 75800 PARIS Cedex 08 Tél : 01.53.69.28.37 Fax : 01.53.69.28.68 mail : fjm-prets@interieur.gouv.fr site internet

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

ALYCCE AGIR AU LYCEE POUR LA CULTURE

ALYCCE AGIR AU LYCEE POUR LA CULTURE ALYCCE AGIR AU LYCEE POUR LA CULTURE ET LA CITOYENNETE DES ELEVES REGLEMENT DU PROGRAMME ANNEE 2016/2017 1/7 Le programme «Agir au Lycée pour la Culture et la Citoyenneté des Elèves» («ALYCCE») a pour

Plus en détail

CADRE D INTERVENTION DE L AIDE COMPLEMENTAIRE REGIONALE A LA MOBILITE PROFESSIONNELLE QUOTIDIENNE DES SALARIES

CADRE D INTERVENTION DE L AIDE COMPLEMENTAIRE REGIONALE A LA MOBILITE PROFESSIONNELLE QUOTIDIENNE DES SALARIES CADRE D INTERVENTION DE L AIDE COMPLEMENTAIRE REGIONALE A LA MOBILITE PROFESSIONNELLE QUOTIDIENNE DES SALARIES Session du 20 octobre 2011 1. Les principes de l aide régionale à la mobilité professionnelle

Plus en détail

Les Aides et secours délivrés par le CCAS. Note à destination des Administrateurs

Les Aides et secours délivrés par le CCAS. Note à destination des Administrateurs Les Aides et secours délivrés par le CCAS Note à destination des Administrateurs Sommaire 1/ Les différentes formes de prestations délivrées par les CCAS..1 2/ Les critères à l octroi des prestations 2

Plus en détail

CONVENTION DE SUBVENTIONNEMENT DES ACTIONS MENEES EN FAVEUR DE L ACCOMPAGNEMENT SOCIAL DES FAMILLES

CONVENTION DE SUBVENTIONNEMENT DES ACTIONS MENEES EN FAVEUR DE L ACCOMPAGNEMENT SOCIAL DES FAMILLES CONVENTION DE SUBVENTIONNEMENT DES ACTIONS MENEES EN FAVEUR DE L ACCOMPAGNEMENT SOCIAL DES FAMILLES ENTRE Le Département de l Isère, 7, rue Fantin Latour - BP 1096 38022 Grenoble cedex 1, représenté par

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION DE L'AIDE DU DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE AUX EMPLOYEURS DE SALARIES EN CONTRAT UNIQUE D INSERTION

CONVENTION DE GESTION DE L'AIDE DU DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE AUX EMPLOYEURS DE SALARIES EN CONTRAT UNIQUE D INSERTION CONVENTION DE GESTION DE L'AIDE DU DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE AUX EMPLOYEURS DE SALARIES EN CONTRAT UNIQUE D INSERTION Vu la loi n 2004-801 du 6 août 2004 relative à la pro tection des personnes physiques

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54 LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (CCAS) UDAF 54 S A M E D I 2 2 N O V E M B R E 2 0 1 4 P R É S E N T A T I O N P A R V A L E N T I N E D U H A U T, J U R I S T E Présentation de la réunion Le fonctionnement

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement Vous cherchez un logement locatif dans les Alpes-Maritimes et vous êtes en difficulté

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D'AIDE A LA CREATION D'UN POSTE D'EDUCATEUR OU D ANIMATEUR SPORTIF

DOSSIER DE DEMANDE D'AIDE A LA CREATION D'UN POSTE D'EDUCATEUR OU D ANIMATEUR SPORTIF DOSSIER DE DEMANDE D'AIDE A LA CREATION D'UN POSTE D'EDUCATEUR OU D ANIMATEUR SPORTIF RAISON SOCIALE DE L'EMPLOYEUR Identification :--------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Sont exclus de la procédure de médiation auprès du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE :

Sont exclus de la procédure de médiation auprès du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE : CHARTE DE LA MEDIATION auprès du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE CLIENTELE DES PARTICULIERS Mai 2016 La charte de la médiation du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE est rédigée conformément à la législation

Plus en détail

- 1/7 - Evry, le 26 août 2015. Le Directeur Académique des services de l Education nationale de l Essonne

- 1/7 - Evry, le 26 août 2015. Le Directeur Académique des services de l Education nationale de l Essonne Evry, le 26 août 2015 Le Directeur Académique des services de l Education nationale de l Essonne à Mesdames et Messieurs les Principaux de collèges publics s/c de Madame la Directrice et Messieurs les

Plus en détail

Volet 1 : LE FORMULAIRE DE DEMANDE

Volet 1 : LE FORMULAIRE DE DEMANDE Volet 1 : LE FORMULAIRE DE DEMANDE FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE DES PERSONNES AGEES LE DOSSIER EST A RETOURNER A LA MSA AIN RHONE SERVICE D ACTION SANITAIRE ET SOCIALE 35-37

Plus en détail

MISSION DIAGNOSTIC REHABILITATION D UNE ANCIENNE MAISON DE RETRAITE EN LOCAUX POUR DIVERS SERVICES

MISSION DIAGNOSTIC REHABILITATION D UNE ANCIENNE MAISON DE RETRAITE EN LOCAUX POUR DIVERS SERVICES MAITRE D'OUVRAGE COMMUNUATE DE COMMUNES DU BOULONNAIS DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE MISSION DIAGNOSTIC REHABILITATION D UNE ANCIENNE MAISON DE RETRAITE EN LOCAUX POUR DIVERS SERVICES Règlement de la

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation MAISON DE L EMPLOI DE LA METROPOLE NANTAISE Cahier des charges d achat de formation Formation Outiller les professionnels de l accompagnement PLIE sur la thématique «migrant» Achat d une prestation en

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Subvention de fonctionnement Subvention exceptionnelle pour «action spécifique»

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Subvention de fonctionnement Subvention exceptionnelle pour «action spécifique» DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Subvention de fonctionnement Subvention exceptionnelle pour «action spécifique» Dossier à retourner avant : Le 30 Novembre 2014 (Cachet de la poste faisant foi) Veuillez

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF " CARTE ZAP + 88"

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF  CARTE ZAP + 88 PÔLE VIE PUBLIQUE SERVICE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE MISSION JEUNES REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF " CARTE ZAP + 88" Préambule : Le Département des Vosges a créé un dispositif

Plus en détail

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 1/ OBJET Le présent règlement a pour objet de préciser les règles d organisation

Plus en détail

Prestation de service Centre social animation globale et coordination. Juin 2013 1/5

Prestation de service Centre social animation globale et coordination. Juin 2013 1/5 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Centre social animation globale et coordination Juin 2013 1/5 2/5 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention du centre social

Plus en détail

Annexe à la délibération n 3/01

Annexe à la délibération n 3/01 Annexe à la délibération n 3/01 Convention de financement relative aux études de transports à réaliser sur le secteur 4 de Marne-la-Vallée dans le cadre de l avenant n 8 à la convention de 1987 portant

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (G.I.P.) FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (G.I.P.) FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (G.I.P.) FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT Il est constitué entre : - le Conseil Général représenté par le vice-président chargé du développement social,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Décret n o 2006-501 du 3 mai 2006 relatif au fonds pour l insertion des personnes handicapées dans la fonction publique NOR

Plus en détail

Guide. des instances. Revenu de solidarité active (RSA)

Guide. des instances. Revenu de solidarité active (RSA) Guide des instances Revenu de solidarité active (RSA) 1 SOMMAIRE P 3 Préambule P 4 1 ère PARTIE LES INSTANCES EN LIEN AVEC L ALLOCATION 1 La Commission de recours gracieux 2 L Équipe pluridisciplinaire

Plus en détail

ETAT CIVIL DE L ETUDIANT(E) Nom : Prénom :.. Date de naissance : Lieu de naissance : Adresse :.. Tél (dom) :. Tél (mobile*) : Email :

ETAT CIVIL DE L ETUDIANT(E) Nom : Prénom :.. Date de naissance : Lieu de naissance : Adresse :.. Tél (dom) :. Tél (mobile*) : Email : Nom du candidat : Demande déposée le :. Réceptionnée par :.. Agé(e) de 18 à 26 ans révolus, vous êtes étudiant et souhaitez vivre une expérience de mobilité à l étranger Vous pouvez déposer une demande

Plus en détail

AIDE A LA SCOLARITE DES LYCEENS FRANÇAIS SCOLARISES EN TERMINALE DANS UN ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT FRANÇAIS A L ETRANGER

AIDE A LA SCOLARITE DES LYCEENS FRANÇAIS SCOLARISES EN TERMINALE DANS UN ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT FRANÇAIS A L ETRANGER AIDE A LA SCOLARITE DES LYCEENS FRANÇAIS SCOLARISES EN TERMINALE DANS UN ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT FRANÇAIS A L ETRANGER Les dispositions régissant cette mesure complètent celles de l Instruction générale

Plus en détail

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Introduction : un service public du handicap Missions générales de la MDPH Statut, organisation et fonctionnement

Plus en détail

ASSOCIATION METEO LOR STATUTS

ASSOCIATION METEO LOR STATUTS Page 1 sur 10 ASSOCIATION METEO LOR STATUTS ARTICLE 1er - CONSTITUTION - DUREE. Conformément aux dispositions de la loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901, il est fondé le 20 avril 2013 une

Plus en détail

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères et d origine étrangère. 1 PLAN Introduction Parcours

Plus en détail