Les techniques de désherbage alternatifs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les techniques de désherbage alternatifs"

Transcription

1 asbl ADALIA Bastien Domken rue Jacob Makoy, Liège Tél : 0475/ Les techniques de désherbage alternatifs L asbl s informe en permanence sur les nouveautés en matière de désherbage alternatif. Les expériences pratiques nous viennent des pays avoisinants mais quelques communes Belges commencent à investir dans ces techniques afin de réduire, voire supprimer leurs consommation en herbicides chimiques Ces techniques sont «propres» et d efficacité moyenne à bonne. Le désherbage à flamme directe Principe : sorte de «chalumeau» alimenté au propane, permettant de traiter des surfaces allant de quelques cm à plus d un mètre de largeur. Application : tout type de surface, sauf si présence d hydrocarbure (exemple des parkings, car il y a un risque d incendie). Consommation : entre 1 et 3 kg de gaz par heure. Nombre d application en moyenne sur l année : 3 à 5 passages par an Coût de revient à l utilisation : 0,23 /m²/an sur pavés, 0,21 /m²/an Prix à l achat : varie selon le modèle : 390 à Fournisseurs* : Cecotec, Kempeneer, Pivabo, Rajo, Van Dyck. Le désherbage Infrarouge Principe : La chaleur est apportée par radiation. Application : tout type de surface, sauf si présence d hydrocarbure (parking, car il y a un risque d incendie). Nombre d application en moyenne sur l année : 6 à 8 passages par an (en fonction du revêtement) Prix à l achat : varie selon le modèle : 950 à Fournisseurs* : Kempeneer, Rajo.

2 Le désherbage à air chaud Principe : «souffleur» d air chaud alimenté au propane. Application : tout type de surface Nombre d application en moyenne sur l année : < à 5 passages par an (manque d informations) Caractéristiques : Machine propulsée par des roues arrière ou montées sur tracteur. Vitesse : 3 à 6 km/h Largeur de travail : 65 à 140 cm Capacité : 800 à 1200 m²/h Avantages : Pas de risque d incendie ; vitesse de travail plus élevée qu en à flamme directe (3 à 4 fois plus rapide) Consommation de gaz moins importante qu en à flamme directe Prix à l achat : varie selon le modèle : à Fournisseur* : Kempeneer Le désherbage à vapeur L eau est chauffée (120 à 160 C) et mise en vapeur. L utilisation de vapeur d eau sous pression, provoque une coagulation des protéines et l éclatement des cellules végétales. Le système Weed Cleaner, (construit au Canada) a été expérimenté par la FEREDEC Bretagne. Cette méthode demande 3 à 4 passages par an sur une surface imperméable et 4 à 6 passages sur une surface perméable. Coût de la machine (système vapeur Weed Cleaner constructeur Görgens Consulting & Trading GmbH) : à (HTVA) Coût de revient : 125 /km/an sur caniveaux, 0,15 /m²/an sur pavés et 0,25 /m²/an sur surfaces perméables. Le désherbage à l eau chaude Cette méthode a la même action sur les plantes que le système à la vapeur d eau. L eau est chauffée pour sortir à une température de 90 à 98 C. Une machine de marque Hollandaise est distribuée en Belgique par la société Wave* (la licence appartient à Krinkels). L avantage de cet appareil est sa faible consommation d eau grâce à un système de capteurs et une pompe qui permet de puiser directement l eau de surface. Selon le constructeur, 3 passages par an suffiront à avoir un résultat satisfaisant (à vérifier). Utilisable par tous les temps et jusqu à 0 C. Permet également de désherber des endroits peu accessibles grâce à un système de lance. Possède également une action sur les mousses.

3 WAVE* AQUACIDE Une machine de construction canadienne est distribué sur le marché français par la société Sera à 6 passages par an sont nécessaires. Coût de la machine (Système Aquacide constructeur ECO Systems INC) : de à (HTVA) Le désherbage avec la mousse. Jet d eau chaude additionnée d un additif (noix de coco + amidon de maïs). Le mélange produit de la mousse entièrement biodégradable. Permet une destruction des graines à 0,5 cm de profondeur. Le mélange permet de conserver une température de 70 C pendant 10 minutes, ce qui augmente l efficacité du traitement. Ce système ne requière que 3 passages par an. Une machine de ce type est disponible en Belgique via une la société Allemande ELMO* GmbH. Sa location est également possible. En France, cette technique est commercialisée sous le nom de WAIPUNA*, mise au point en Nouvelle Zélande. Location de la machine (constructeur Waïpuna Systems Ltd) : 871 (HTVA)/semaine + 6,9 (HTVA)/l. Soit un prix de revient de 0,25 /m²/an.

4 Désherbage Sabot rotatif et Sarcleuse Principe du sabot : Cylindre creux (avec des «mailles) permettant de déraciner les mauvaises herbes en travaillant le sol sur les premiers centimètres. Principe de la Sarcleuse : Ensemble de griffes qui vont arracher les plantes indésirables à la surface du sol. Utilisable uniquement sur surfaces perméables planes pouvant être déstructurées (allées ou surfaces sablées ou stabilisées). Nombre d application en moyenne sur l année : 3 à 5 passages Fournisseurs : Kempeneer, Rajo, Heylens Brosse Principe : brosses métalliques souples qui décapent la couche organique superficielle ce qui a pour effet de déchiqueter et/ou arracher ces plantes. Application : sur surface imperméables (filets d eau, pavés, ) Vitesse d avancement : 2-3 km/h Nombre d application en moyenne sur l année : 4 à 5 passages par an Inconvénients : Nécessaire d effectuer un balayage car ces machines ne ramasse pas les plantes arrachées. Fournisseurs* : Kempeneer, Rajo, Vandaele Balayeuse Principe : plus souple qu une brosse (les fibres sont en métal ou en plastique) elle a surtout une action préventive. Les passages réguliers, éliminent le substrat et les graines présentes dans les caniveaux. Action également en curatif. - Vitesse d avancement de 2 à 3(-5) km/h - 12 passages pour un objectif zéro mauvaises herbes, sinon 7 à 8 passages offrent une propreté suffisante.

5 Avantage : Combinent entretien des rues et désherbage des caniveaux sans herbicides Inconvénients : - Nombre de passages élevé - Utilisables uniquement sur surfaces imperméables. Fournisseurs* : Karcher, Kempeneer, Pivabo, Paillage Le paillage ou mulch est de plus en plus employé au pied des arbres, des arbustes et dans les massifs fleuris. Le plus courant et le plus économique pour une commune étant les déchets de taille. Sinon, d autres paillages existent avec un aspect esthétique, un coût et une utilisation propres à chacun : cosses de cacao, paillettes de lin, écorces, froment Plantes couvre sol Autre moyen pour couvrir le sol et qui en plus favorise l accueil d une faune utile et joue un rôle esthétique très intéressant en ville. Ces plantes sont choisies pour leur port traçant, leur capacité de colonisation sans toutefois être envahissante, leur résistance à l ombre, à la pollution et à la concurrence racinaire, leur feuillage persistant et éventuellement leur floraison. Produits phytosanitaires «biologiques» Il existe deux produits à usage professionnel et amateur : l un à base d acides gras organiques et d huile de coton (numéro d agréation : 8904/B Fournisseur : Eco-Style) et l autre à base d acide pélargonique + hydrazide maléique (numéro d agréation : 9609/B- Fournisseur : Eco- Style). Ce sont des herbicides totaux. Ces produits dissolvent les membranes cellulaires des feuilles et provoquent le desséchement de la plante. Ils sont d autant plus efficaces qu ils sont appliqués par temps chaud et sec. Ils ont une action de contact et se dégrade rapidement (en 48 heures maximum). Le produit à base d acide pélargonique a une action sur les mauvaises herbes classiques et tenaces (prêle des champs, ). Il lutte aussi efficacement les mousses et les algues.

6

7 FOURNISSEURS DE MATERIEL DE DESHERBAGE ALTERNATIF Nom Techniques adresse Tél - Fax site internet CECOTEC KEMPENEER VANDAELE Brosseries DOME KOTI-NABO RABAUD WAVE PIVABO brosses brosses Thermique (eau chaude) rue Romaine 2, 5310 Branchon 081/ Ninoofsteenweg 657, 1701 Dilbeek rue de Fisine 11, 5590 Ciney-Achêne ch. de Perwez 303, 5003 Saint-Marc 081/ Bedrijfsstraat 3, 3930 Hamont-Achel Bellevue Sainte Cécile France +33 (0) Matendijk 7, Tél JD WEKEROM Fax Pays-Bas Kampstraat 20, 8500 Kortrijk Tél. : Fax : RAVO (balayeuse) Hottleux 27, 4950 Waimes 080/ GSM: 0496/ MENART Rue Benoît 31, 7370 Dour Tél Fax RAJO ELMO WAIPUNA Industriepark 1, 9052 Zwijnarde Am Stadtwalde 15, Rheine Tél (mousse) Allemagne GSM: (mousse) 10 bis rue de la Charronnerie, BP Saint-Germain de Princay, 85111Chantonnay cedex - France Tél +33 (0) Fax +33 (0) ProMulch paillage JORION paillage Montauban HEYNSSENS HORPI SYSTEMS paillage (couverture) Thermique Mécanique Grote Baan 74, 9100 Nieuwkerken Waas Tél : Neerstraat 16, Fax : Sinaai Z.I. des Hauts Sarts, Tél : ème Avenue 116, Fax : Herstal VAN DYCK Mécanique Provinciebaan 79, 2235, Houtvenne Tél : Fax :

12C Le désherbage thermique

12C Le désherbage thermique E - Lutter contres les indésirables : quels outils? 12C Le désherbage thermique OBJECTIF Connaître les techniques de désherbage thermique alternatives au désherbage chimique. + Fonctionnement par choc

Plus en détail

LE PLAN DE DÉSHERBAGE COMMUNAL

LE PLAN DE DÉSHERBAGE COMMUNAL 1 PLAN DE DÉSHERBAGE COMMUNAL LE PLAN DE DÉSHERBAGE COMMUNAL Le plan de désherbage communal constitue la première étape pour faire évoluer les pratiques d entretien de votre commune. Cet outil vise à protéger

Plus en détail

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes?

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? 11 décembre Arles Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? Claire LAFON Benoit DUPUY Introduction

Plus en détail

PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE

PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE III.1 / LES OBJECTIFS DU PLAN DE DESHERBAGE : La contamination des eaux par les pesticides s'effectue essentiellement par ruissellement. Les études menées dans le cadre

Plus en détail

Réunion Publique Opération Compostage Individuel

Réunion Publique Opération Compostage Individuel Réunion Publique Opération Compostage Individuel Introduction : 1) mettre nos déchets dans le composteur et non à la poubelle? 2) transformer nos déchets en compost? 3) utiliser le compost? 4) Le paillage,

Plus en détail

Guide technique À l usage des collectivités

Guide technique À l usage des collectivités Guide technique À l usage des collectivités Réduire l usage des pesticides 2 G u i d e t e c h n i q u e à l u s a g e d e s c o l l e c t i v i t é s S O M M A I R E Préface...3 Les pesticides, c est

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

L entretien du gazon simplement

L entretien du gazon simplement GAZON L entretien du gazon simplement Pour un gazon bien vert et dense, une fumure adaptée et une tonte régulière sont les mesures d entretien les plus importantes. Un gazon bien nourri sera dense et résistant.

Plus en détail

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage Qu est-ce que le compostage? Le compostage est la transformation des matières organiques avec la complicité de divers organismes vivants depuis la bactérie et le champignon jusqu aux vers de terre et aux

Plus en détail

Comment choisir son terreau et son fertilisant

Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Entretenez la qualité de la terre Votre sol joue principalement 2 rôles. Il contient les substances nutritives

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

Regarnir dans un gazon existant les zones abîmées et dénudées suite à :

Regarnir dans un gazon existant les zones abîmées et dénudées suite à : But du sursemis? Regarnir dans un gazon existant les zones abîmées et dénudées suite à : - un semis dont la levée n est pas homogène, - un désherbage sélectif, - un traitement anti-mousse, - à des dégâts

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil À chaque usage son gazon naturel Selon l usage auquel vous destinez votre gazon, vous devrez avant toute chose réfléchir au type de gazon qui vous conviendra le mieux. On dénombre 4 catégories principales

Plus en détail

Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en "forme"

Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en forme Faire son compost Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en "forme" La fabrication du compost permet de réduire le volume de sa poubelle et de produire, à partir de déchets organiques

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

«Silva Cell Investir dans l infrastructure verte»

«Silva Cell Investir dans l infrastructure verte» «Silva Cell Investir dans l infrastructure verte» Silva Cell Module d enracinement pour arbres Application : - Le module Silva Cell crée un espace souterrain permettant l enracinement des arbres en ville.

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE

SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE CRIBLES SÉRIE SM CRIBLES À TROMMELS POUR UN CRIBLAGE OPTIMAL CRIBLES À TROMMELS Le trommel

Plus en détail

Nettoyage Public & Accessoires de voiries

Nettoyage Public & Accessoires de voiries Nettoyage Public & Accessoires de voiries Laveuse de signalisation routière Brosse de lavage à adapter sur le bras de votre épareuse pour le nettoyage des panneaux,délinéateurs, ouvrages d art et mobilier

Plus en détail

BROSSE DE DÉSHERBAGE GAUCHE/DROITE

BROSSE DE DÉSHERBAGE GAUCHE/DROITE BROSSE DE DÉSHERBAGE GAUCHE/DROITE GÉNÉRALITÉS La brosse est montée sur une plaque de montage DIN [brosse latérale], elle est équipée (d origine) avec des béquilles et peut être montée et démontée par

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures TZ-fert_franz.QXD 20.09.2006 13:52 Uhr Seite 1 Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures Préparation: Ajouter la quantité d eau requise (voir indications

Plus en détail

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Henkel Votre partenaire en solutions de réparation des surfaces Grâce à de nombreuses années d expérience dans

Plus en détail

Le minéral. Les murets, les allées, les terrasses... www.expertjardins.com. L apparition de mauvaises herbes et de mousses

Le minéral. Les murets, les allées, les terrasses... www.expertjardins.com. L apparition de mauvaises herbes et de mousses Le minéral Les murets, les allées, les terrasses... Les maçonneries sont soumises aux éléments naturels : les fortes pluies, le gel et le vent. L apparition de mauvaises herbes et de mousses Il est normal

Plus en détail

Géothermie. 1. La ressource

Géothermie. 1. La ressource Géothermie Le but est de prélever ou d extraire l énergie accumulée dans la terre, qu elle soit stockée dans l eau des aquifères ou directement dans les terrains pour l amener à la surface pour l'utiliser

Plus en détail

BROSSE DE DESHERBAGE

BROSSE DE DESHERBAGE BROSSE DE DESHERBAGE Montage sur plaque de base à l avant d une balayeuse aspiratrice (Réception DRIEE en genre VASP/VOIRIE) Pour éliminer les mauvaises herbes, algues et mousses sur la voirie et les espaces

Plus en détail

Pour un entretien sans pesticides : les collectivités, entreprises et associations du Finistère montrent l exemple! Désherbons autrement :

Pour un entretien sans pesticides : les collectivités, entreprises et associations du Finistère montrent l exemple! Désherbons autrement : Pour un entretien sans pesticides : les collectivités, entreprises et associations du Finistère montrent l exemple! Désherbons autrement : Le désherbage thermique à gaz Guide pratique CONCEVOIR AUTREMENT

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB

Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB CONCEPTION D ENVELOPPE DU BÂTIMENT PAR ROXUL Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB Isolant en panneau coté pour sa résistance au feu pour les bâtiments métalliques

Plus en détail

Isolation et ventilation des combles

Isolation et ventilation des combles Fiche technique Isolation et ventilation des combles 2 5 7 8 9 Connaître Les combles : première source de déperdition de chaleur Les grandes familles d isolants thermiques Protéger l isolant de l eau Quelle

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Introduction INTRODUCTION La mise en décharge, dans le respect de l environnement, de certains types de déchets est un complément important

Plus en détail

4. Notice d utilisation

4. Notice d utilisation Clauses techniques pour une prise en compte de la réduction de l utilisation des produits phytopharmaceutiques dans les marchés publics d entretien et de conception des espaces publics Mars 2012 Action

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

PRODUITS d entretien pour l asphalte GUIDE. d installation et d information

PRODUITS d entretien pour l asphalte GUIDE. d installation et d information PRODUITS d entretien pour l asphalte GUIDE d installation et d information TABLE des matières À propos de RESISTO 2 AsphaltE Nettoyeur et dégraisseur 3 Apprêt pour taches d huile 3 Enduit de colmatage

Plus en détail

Traitement de l eau par flux dynamique

Traitement de l eau par flux dynamique GmbH Traitement de l eau par flux dynamique afin de réduire les impuretés microbiologiques afin d empêcher l apparition de nouveaux germes dans les eaux de consommation et de process et Nouveau avec certificat

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

BALAIS Moteur (charbons)

BALAIS Moteur (charbons) BALAIS Moteur (charbons) 1/ Rôle a) Pour les machines électriques comportant des bagues (alternateur moteur asynchrone) : moteur universel Les balais doivent maintenir un contact constant avec la bague

Plus en détail

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi fautil faire attention? Eléments de diagnostic Le contexte économique et écologique actuel rend l isolation des bâtiments en rénovation incontournable.

Plus en détail

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre!

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre! En savoir QUIZZ + Plan de Protection de l Atmosphère des Bouches-du-Rhône 1 2 3 4 J ai le droit de brûler mes déchets de tonte de pelouse en petite quantité dans ma cour non exposée à la route. Mes déchets

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : 1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE Bruxelles Environnement ISOLATION : INTRODUCTION THEORIQUE Marny DI PIETRANTONIO Plate-forme Maison Passive asbl Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

Physique. interaction pneu-chaussée facteurs liés à l adhérence calcul de la distance de freinage

Physique. interaction pneu-chaussée facteurs liés à l adhérence calcul de la distance de freinage Physique 45 L adhérence des pneus objectif disciplinaire : interaction pneu-chaussée facteurs liés à l adhérence calcul de la distance de freinage objectif sécurité routière : oinformer l élève sur l importance

Plus en détail

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T.

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T. L énergie la moins chère est celle non consommée Plan de la présentation L isolation toiture Soirée d information 23 avril 2013 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Quelques notions techniques. La prime

Plus en détail

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique LES RELAIS STATIQUES (SOLID STATE RELAY : SSR) Princ ipe électronique Les relais statiques sont des contacteurs qui se ferment électroniquement, par une simple commande en appliquant une tension continue

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21.

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21. Guide thématique En Cote-d Or, AGIR au quotidien Utilisons les ressources vertes du jardin pour en savoir plus : www.ecotidiens21.fr Edito Chaque français produit annuellement plus de 374 kg de déchets

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

Production mondiale d énergie

Production mondiale d énergie Chapitre 14: Autres sources d énergie Énergie nucléaire Énergie solaire Énergie géothermale Hydro-électricité Énergie éolienne Production mondiale d énergie 23% 39% 27% Coal Nuclear Hydro Geothermal Petroleum

Plus en détail

Rapport de veille sur les évolutions du domaine. des parcs et jardins P. 1/13

Rapport de veille sur les évolutions du domaine. des parcs et jardins P. 1/13 Rapport de veille sur les évolutions du domaine des parcs et jardins P. 1/13 Numéro : 8 Date : 15 mars 2009 Centre : Centre de compétence Secteurs verts Forem Formation Titre : La végétalisation des toitures

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

DIVA DIVA. DIVA, le chant des flammes ne vous atteindra pas IGNIFUGE SUPPORTS SENSIBLES

DIVA DIVA. DIVA, le chant des flammes ne vous atteindra pas IGNIFUGE SUPPORTS SENSIBLES DIVA DIVA IGNIFUGE SUPPORTS SENSIBLES NORME EUROPEENNE EN 1047-1 ECB.S EUROPEAN CERTIFICATION BOARD SECURITY SYSTEMS CLASSE DE QUALITE S 120 DIS DIVA, le chant des flammes ne vous atteindra pas DIVA ARMOIRE

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

LAVAGE À LA MAIN Recommandé pour les pièces imprimées multicolores et les pièces délicates.

LAVAGE À LA MAIN Recommandé pour les pièces imprimées multicolores et les pièces délicates. SOINS GENERAUX Lisez attentivement les étiquettes des vêtements Respectez toujours les recommandations des fabricants des machines à laver. Dissolvez bien les détergents pour que ceux-ci ne forment pas

Plus en détail

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Séchage du foin en grange Séchage en grange Technique originaire des zones de montagnes Suisse Autriche Jura

Plus en détail

S20. Balayeuse autoportée compacte. De taille compacte, sans faire de concession en termes de performance et de fiablilité

S20. Balayeuse autoportée compacte. De taille compacte, sans faire de concession en termes de performance et de fiablilité S20 Balayeuse autoportée compacte De taille compacte, sans faire de concession en termes de performance et de fiablilité Le fonctionnement avec tous les leviers vers l avant réduit le besoin de formation

Plus en détail

Guide pratique. ville d. amiens.fr

Guide pratique. ville d. amiens.fr Guide pratique Amiens ville d amiens.fr Ma ville est belle, je la garde propre 02 sommaire 04 06 08 10 12 14 16 18 22 23 Le plan propreté : Notre projet pour les Amiénois(es) Ils travaillent pour vous!

Plus en détail

SOS traitement des surfaces

SOS traitement des surfaces COMMUNIQUÉ DE PRESSE Nouveauté bâtiment 2012 Service de Presse : CAROLINE LANDAIS E-mail : caroline.landais@c-l-consulting.fr Port. 06 63 95 19 77 SOS traitement des surfaces endommagées par l humidité

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

Je fais mon compost. Un doute? Une question? Un renseignement? Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14. Édition 2013-2014

Je fais mon compost. Un doute? Une question? Un renseignement? Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14. Édition 2013-2014 Édition 2013-2014 Un doute? Une question? Un renseignement? Le service Déchets de la Camy répond à toutes vos questions au Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14 10-31-1795 RC : 482 077 096 00014-01 39 78

Plus en détail

MODE D EMPLOI ET PRÉCAUTIONS D USAGE POUR LES DÉSHERBEURS 1219KIT3-1219F2-1219 F3-1219F4-1048 1040-1439-1438

MODE D EMPLOI ET PRÉCAUTIONS D USAGE POUR LES DÉSHERBEURS 1219KIT3-1219F2-1219 F3-1219F4-1048 1040-1439-1438 NOTICE DZ'HERBEUR 6/02/09 17:01 Page 1 NORMES REGLEMENTAIRES NE PAS JETER CET APPAREIL DANS LA POUBELLE, LE RAMENER Norme CE pour le A VOTRE tuyau POINT DE VENTE POUR RECYCLAGE. LA LECTURE DE CE MANUEL

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF

GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF Actualisé 22/02/2008 - FL GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF Un bon entretien de votre spa comporte 2 étapes indissociables : le traitement mécanique et le traitement chimique. TRAITEMENT

Plus en détail

La Géothermie D.Madet

La Géothermie D.Madet La Géothermie D.Madet La chaleur de la terre augmente avec la profondeur. Les mesures récentes de l accroissement de la température avec la profondeur, appelée gradient géothermique, ont montré que cette

Plus en détail

LE GENIE A L ETAT PUR N9 PURE SILVER

LE GENIE A L ETAT PUR N9 PURE SILVER LE GENIE A L ETAT PUR N9 PURE SILVER UNE SOLUTION ANTIMICROBIENNE ORIGINALE N9 Pure Silver 3 Avec le N9 Pure Silver, Carrington Fabrics lance une nouvelle génération d antimicrobiens à base d argent.

Plus en détail

INFOFICHE EB001 NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES PAVÉS ET DES DALLES DE RUE EN BÉTON

INFOFICHE EB001 NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES PAVÉS ET DES DALLES DE RUE EN BÉTON EBEMA NV Dijkstraat 3 Oostmalsesteenweg 204 B-3690 Zutendaal B -2310 Rijkevorsel T +32(0)89 61 00 11 T +32(0)3 312 08 47 F +32(0)89 61 31 43 F +32(0)3 311 77 00 www.ebema.com www.stone-style.com www.megategels.com

Plus en détail

Auteurs : Christophe Gaviglio Philippe Saccharin Nicolas Barthes - IFV pôle Sud-Ouest

Auteurs : Christophe Gaviglio Philippe Saccharin Nicolas Barthes - IFV pôle Sud-Ouest Compte rendu ETUDE DES PERFORMANCES ENERGETIQUES DES MATERIELS VITICOLES Auteurs : Christophe Gaviglio Philippe Saccharin Nicolas Barthes - IFV pôle Sud-Ouest Contact : V innopôle BP 22 81310 Lisle sur

Plus en détail

Normes CE Equipements de Protection Individuelle

Normes CE Equipements de Protection Individuelle E. P. I D O C U M E N T D I N F O R M A T I O N Normes CE Equipements de Protection Individuelle Normes CE EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE Définitions : E.P.I : Tout dispositif ou moyen destiné

Plus en détail

Smart LES PROMOTIONS ALTO EN CADEAU. Du 1 er Avril au 31 Juillet 2015. www.alto-fr.com. Votre Nettoyeur de vitres Nilfisk Smart Offert *

Smart LES PROMOTIONS ALTO EN CADEAU. Du 1 er Avril au 31 Juillet 2015. www.alto-fr.com. Votre Nettoyeur de vitres Nilfisk Smart Offert * LES TIONS ALTO Du 1 er Avril au 31 Juillet 2015 EN CADEAU Votre Nettoyeur de vitres Nilfisk Smart Offert * POUR TOUT ACHAT d une laveuse ou d une balayeuse ALTO siglée d un dans cette brochure (P.7 et

Plus en détail

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 RAISON SOCIALE JOHNSONDIVERSEY FICHE DE DONNEES DE SECURITE RISQUES SPECIFIQUES NON CLASSE 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE - NOM DU PRODUIT RAID PIEGES ANTI-FOURMIS

Plus en détail

Zetor major. www.zetor.be. Le tracteur avec toutes les aptitudes de base. Zetor Major

Zetor major. www.zetor.be. Le tracteur avec toutes les aptitudes de base. Zetor Major major 80 Major Zetor major Le tracteur avec toutes les aptitudes de base Le Major avec un moteur de 80 ch offre toutes les aptitudes de base qu un tracteur doit avoir! Son coût d utilisation est faible

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries)

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Introduction : Bien qu'elle porte le même nom, la carie (Tilletia Caries) n'a rien à voir avec la carie dentaire qui est connu par le grand publique. La

Plus en détail

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Quelle voiture achetée? Carburation : les nouveaux diesel sont plus «propres» que les

Plus en détail

LE Guide. de l administration

LE Guide. de l administration LE Guide d eco-exemplarite de l administration les déchets organiques les déchets alimentaires le troc & le réemploi les ine J installe des robinets poussoirs, infrarouges ou «brise-jets». J équipe les

Plus en détail

VERRE DECORATIF AGC POUR APPLICATIONS INTERIEURES GUIDE DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN

VERRE DECORATIF AGC POUR APPLICATIONS INTERIEURES GUIDE DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN VERRE DECORATIF AGC POUR APPLICATIONS INTERIEURES GUIDE DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN VERSION 2.0 MAI 2015 Cette version du guide annule et remplace toutes les versions précédentes. Consultez régulièrement

Plus en détail

Chaudière MURALE gaz condensation

Chaudière MURALE gaz condensation chaudières murales gaz Idra Condens Chaudière MURALE gaz condensation Technologie CONDENSATION haut rendement de 109,3% Confort SANITAIRE sur mesure Idra Condens Idra Condens System IdraEco Condens Micro

Plus en détail

Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2. 1. Fond: 2. IMPORTANT:

Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2. 1. Fond: 2. IMPORTANT: Panneaux de terrasse TimberStar Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2 Veuillez lire l intégralité de la notice de pose avant de commencer le montage! Les panneaux de terrasse TimberStar peuvent être sciés,

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface.

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface. COMMENT OBTENIR UNE BONNE PELOUSE? Tout le monde souhaite avoir un superbe gazon. Pour pouvoir profiter d'un espace de verdure impeccable, il ne suffit pas de le rêver. Il faut procéder étape par étape

Plus en détail

Béton ciré sols & murs

Béton ciré sols & murs Béton ciré sols & murs FICHE PRATIQUE BÉTON CIRÉ SOLS & MURS 1 Les nouveautés apportées par Cirex System Face à la demande croissante et à l engouement des médias pour le béton ciré, Cirex System a décidé

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

L arbre. et ses racines : mythes et réalités

L arbre. et ses racines : mythes et réalités L arbre et ses racines : mythes et réalités MYTHE NO 1 : Les racines sont continuellement attirées vers les tuyaux d égout et peuvent les perforer. MYTHE NO 2 : En grossissant chaque année, les racines

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement LES MATÉRIAUX UTILISÉS EN ISOLATION ACOUSTIQUE Sophie MERSCH, Ir arch. CENTRE URBAIN 25 avril 2013 Formation mise en œuvre par le Centre

Plus en détail

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se PHYTOREM S.A. L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se Le BAMBOU-ASSAINISSEMENT Le Procédé Sol EFFLUENTS EXPORTATION VERS LA TIGE Chaume ou tige Pollution organique et minérale

Plus en détail

Soudal Panel System SPS. La force extrême derrière vos panneaux de façade. www.soudal.com SOUDAL PANEL SYSTEM. Soudal Panel System 1 SPS SOUDAL PANEL

Soudal Panel System SPS. La force extrême derrière vos panneaux de façade. www.soudal.com SOUDAL PANEL SYSTEM. Soudal Panel System 1 SPS SOUDAL PANEL www.soudal.com Soudal Panel System La force extrême derrière vos panneaux de façade WINDOW Soudal Panel System 1 Soudal Panel System () Qu est-ce que le? Les panneaux de façade existent dans tous les modèles

Plus en détail

Installation d'un gazon synthétique

Installation d'un gazon synthétique Installation d'un gazon synthétique Etape 1 MESURE DES SURFACES Les gazons se présentent, selon les modèles, soit en rouleaux de 2,00 m de large (x 25 m de longueur maximum) 4,00 m de large (x 25 m de

Plus en détail

TUILE REX 24.183.910 MODE D'EMPLOI

TUILE REX 24.183.910 MODE D'EMPLOI TUILE REX 24.183.1100 REX 24.183.910 MODE D'EMPLOI CONTENU LES AVANTAGES 3 LES CARACTERISTIQUES 4 LA MISE EN OEUVRE ILLUSTRÉE 5 LES BONNES PRATIQUES SUR CHANTIER 9 LES ACCESSOIRES 11 2 LES AVANTAGES MONTAGE

Plus en détail

1. INTRODUCTION 2. DESCRIPTION DE L ETUDE

1. INTRODUCTION 2. DESCRIPTION DE L ETUDE 1. INTRODUCTION Il existe en Suisse de nombreuses installations de récupération de chaleur sur les eaux usées dont le taux de récupération varie entre 30 et 80%. La plupart de ces installations se trouvent

Plus en détail

Points clefs pour l'adaptation du Chauffe-Eau Solaire Bon Marché (CESBM) dans d'autres pays

Points clefs pour l'adaptation du Chauffe-Eau Solaire Bon Marché (CESBM) dans d'autres pays Points clefs pour l'adaptation du Chauffe-Eau Solaire Bon Marché (CESBM) dans d'autres pays Photo 1 : Modèle du Chauffe-Eau Solaire Bon Marché : Capteurs, réservoir et douche. Elaboré par la Sociedade

Plus en détail

sommaire Les métiers des collectivités Une solution pour chaque main qui travaille Nettoyage 02 Restauration Collective 03 Interventions Techniques 04

sommaire Les métiers des collectivités Une solution pour chaque main qui travaille Nettoyage 02 Restauration Collective 03 Interventions Techniques 04 Les métiers des collectivités Le secteur des collectivités comprend à la fois les collectivités locales (mairies), territoriales (départements ou régions) et les ensembles de collectivités locales (communautés

Plus en détail

AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES

AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES Missions du poste : Maintenir en état de fonctionnement et de propreté les surfaces et abords de la collectivité. Entretenir les espaces verts de la collectivité.

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Le tableau des relevés

Le tableau des relevés Le tableau des relevés Sommaire Mes données personnelles... 3 Quelques informations sur mon logement... 4 Quelles sources d énergie utilisez-vous?... 5 Ma consommation de référence... 7 Qu appelle-t-on

Plus en détail

PREPARATION (NETTOYAGE, DESINFECTION ET STERILISATION) D AIGUILLES MEDICALES, DE RACCORDS, DE ROBINETS ET D AIGUILLES CHIRURGICALES A SUTURE UNIMED

PREPARATION (NETTOYAGE, DESINFECTION ET STERILISATION) D AIGUILLES MEDICALES, DE RACCORDS, DE ROBINETS ET D AIGUILLES CHIRURGICALES A SUTURE UNIMED U N I M E D S.A. CM/07.12.04 NETSTERIL.SPN Approuvé par/le: Claude Borgeaud / 08.10.13 PREPARATION (NETTOYAGE, DESINFECTION ET STERILISATION) D AIGUILLES MEDICALES, DE RACCORDS, DE ROBINETS ET D AIGUILLES

Plus en détail

Cultiver les légumes. Installer les carrés. L entretien. Osez le potager en carrés! Sommaire

Cultiver les légumes. Installer les carrés. L entretien. Osez le potager en carrés! Sommaire Osez le potager en carrés! Vive le potager en carrés!...4 Pour toute la famille....6 Installer les carrés Choisir un modèle....10 Le matériel nécessaire....12 Le bon emplacement...14 Remplir les carrés...16

Plus en détail

Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement

Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement A l initiative de François Loos Ministre délégué à l Industrie Page 1 Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l

Plus en détail

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Lors de l installation de la clôture Zenturo ou Zenturo Super en tant que mur décoratif, vous devez tenir compte de quelques

Plus en détail

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut Rosemont- La Petite-Patrie Îlots de chaleur urbains Tout savoir! ce qu il faut Qu est-ce qu un îlot de chaleur? Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, particulièrement des

Plus en détail