DE SECURITE. "régulièros", dos réunions "périodicp os"'oi; dos réunions 'uoxtrnordiuniras".

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DE SECURITE. "régulièros", dos réunions "périodicp os"'oi; dos réunions 'uoxtrnordiuniras"."

Transcription

1 COUNCIL DE SECURITE R:.P~O~T DU PRDSI~Ei,l DU COlcITE D'E1PERTS DU CONSEIL DB SECURITB SUR' LJ,;S,.ODIFIC;.TIONS."FPO~Tm:s?:.a LD COLITE. ÀU m::;glllb!1t INTERI::;UR frcviso!re DU COl<SEIL Los roprése~tm1ts au Consoil do S~curit~ trouvoront dans 10 docur.ent ci-joint la tlouvolle r~daction du projot de R~glenent. int~rieur provisoiro du Conseil'élaborée par 10 Corité d'experts.,,j\.. les r~odifications apportées r.u texte proposé pnr lu Connissicnp-épcrntoiro portent sur los points suivr~ts; 1) R~uaiens'ctûrdrodu jour. 2) Roprésontation ot vérifiontion dos pouvoirs. 3) Riiglos conoernant l'usa;;e dos languos. 4)?ublioité des s~mloos et prccès~votbnux. 1) R~uniens ot ordreàl jour Le pr~jet do i~, Cour.liss~çr..pr~pc.rctoiro l:cl:tio::!l:::.i~ des r6unions "régulièros", dos réunions "périodicp os"'oi; dos réunions 'uoxtrnordiuniras". Ccrtai. nos div(,;rgenoes do vuos so sont Lc..l1ifcstéos. ou sein du Cotlité, sur 10' SOllS CF.' il f allnit dolllll,;r a. chncu."l de oos ton::os. Il n palu diffioilo. lorsqu'il s'ost c.gi de rol.:plir los ~lan~s lc.issés eux urtiolos l, 3 ot5du prejot prir~itif, d'éteblir uno distinction netto entre; réwlicns ":;/;;ulières" ot réwlions '''Cl\:t~nor(linniros''. ",...,ju'in de surl. ont;,;r cotte difficulté. le Cor.:ité Q..o.dopt? Wle nouvelle rodn,otion plus souple, cgti no provoit,. pc-.s expresse. on td oroun10ns. "c.xtro.crdinr.ircs", tout OE l:::.issc.nt nu Président du qonsoil ln lntitude de oonvoquor oolui-ci: 1) lorsqu'il 10 juge nécessaire (crtiole 1) 2) Ô. 1:-.. dùlc.lldo do tout.::el..bro du COllsoil (::-.rticlo 2) 3) oha~1bis que h. Chc~rtc le.: prôvcit (nrticlo 3)

2 Co r~ppcl t l'~icl" 3 de l'initintivc 1=.iss60 nu Sccrotniro g6nérnl por l'o.rlic10'99 de 10. Cw..rlo, 0. conduit le c..:uité Ô. t'c.irc disparnttro du nouvot1.u te.xto l'c.ncion c.rticlo 15 du prejet do l,. Co':!.lissicn pr'épor:o.tcjij~e, cpi~is:.it désol'l..nis doubl" el,.plc,l Lo COI.;ité n tonu Ô. L~rcpor d~s l'r~ticlc l 1" cul"c.ctôrc pcrr~:ent du Couseil de.s6aurit& ct :;:. stipulé.ô. cot'ét'fet quo l'intervnlle cntr~ 2 séc.nces no pourr~itd6p:;:.ssor 14 jours. Il est entendu, cepcnd::u:t, que: cette stipulntion conccrnc.nt les intcrvnlles ontre los s6~ces 1:" prendr::. cfr...t çu'o.pras l'insto.l;lo.tion du Censoil d~ Sécurité nu siègo do l'orgm.iso.tisn. Ln ce cpi cc..nc(;rno lus r6ur.ions pé~iodiquos, p~~:vu~s.pc.r l'o.rticlo ~~ (2) de 10. Ch~rte, ~u Cocité d'"xperts n':;:. pns to~u16 do recetj~cr.do.ticn sur b. tr6cp cnce du celles-ci osti. c.nt,gu'il o.ppo.rtono.it cu CC11scil lui- IJêI:C de su prcllonc~r à. ce: sujot. Lnfin,.pour ~vlter touto cclll'usic.n, il 'r. ét~ déci.dé (~O rendre on un titr~ unique "r6uni"ns ct crdro du jour'; lc.~ doux prcr.rl.crs"titros du PJ'ojct pri:,.itif. II) Repi~8entnti~n ~t v~riricnti"~ d~s pt~;oirs L(; Codt~ ::l. ost1r.~ utilcd' introduire' dc.lls le' r~glor~nt int6rloi.û' prcvisciro du 'Conseil des dispt sitic.::s cc.~c"rl~~1t l:~ reprtscnta.'ticncbll r.:or!bros et l~ v6riric::.:ticn cles p(~".eirs de leurs reprôsbntànts. Il c. élc.beré Ô. cet effet los e.rticlos 9, 10, 11 et 12 cpi figurent o.u titre II. III) Règles c:c.nc'_l"";_~~~t l'usê.go des l::'ngues Ii :l. :6té décidé, :li. cc.urs de 10. séc:.nco du' 29 je.nvior, d'q.doptc.r peur loccr.;it6 1"5 règlos 'Pre. pc st~s ~ l' ssor.>bléc. p~.r le. Coi:r...issit'n d"nc inclus dc.::s le titre VI los r,rù'eles 2i-/~. 29 'cpi, de.ns uno l1pprupri!o ~.UX bescil:s ~u CC1',scil, sc.nt cçlofct'l;,cs C.UX' i-èglos l;:et.tic.nntès dessus. Lt~rticlo 26 :;:. été inclus ~.rin de ;.cintcnir l'u.~irorr~té des ccnc~rr.:mt l'us::'g" ~us lr.n(;u:.s. L~. t.. J"j';C ",:cs lc.quoll.~ SCrc..lt 6tc.blis. lus prf.côs-v~rbnuxcst d~f'illic ~~IS lc.s ~.rticlcs 32 ut 35 ",t l'c.rticlo doit

3 Publicit6 des s6o.ncos. c;t proc~s.v :.rb::\wt Le Ccuit6d l oxportsn fendu lus doux titres VIII ut IX du projet do,...~.,' '::..< -"",,,.,,.. :. --:- " '. - -.,:'. CO!.r'.iUi~ll prvp::.rt'.tcire on un soul VIII "Publicit6 (los s6a.noos at prcéas-v<;rbo.ux"ot 0. ch:::.ng6 11 <.:rdrt. de oertr.il:s e.rticlos..', Le. quosticl~.d 0 le. 1'01":'.:0 li.. dol:11or.e.ux prooas-verbc.ux 0. tt6 11objet de lcl:lgtles discussions. Il c..t';tô f,inc.loncnt décidé quo le Secr~tt'.irc gônknl.cc:nblervoro.it dos yr~ôs-v~rbo.uxin v~t.so dosbé~lcos' dùpcnsoil. scus ~'uno d~cisic~ ~olltro.ire de col~i'~i ct des dispositicns'pdrti -'- '-., CUli(~rc'l!I do. ~ 1c.rtic1c 35rela.tif :;lux s6onoos priv6s1. Une pr~cisi<.:n a. 6ténppcrtéo a lla.rticlo 32 (:::.ncion c.rticlo'23 du de Ir. Cou.lisshn pr6p::.rdciro) lil::it:::.nt ~ 48 h"urcs 10 d6lo.i il..po.rti SO!lr6to.ria.t p~ur r.drc,sser los prccôs-vorbtl.ux t".ux rcpr(,sontciits o.u c.ux fins ~c rcotifioc.tit.r.s éventuelles. B. Les titres III ~Pr~sidellce).~ (Secréto.ria.t). V (Ccnduite dcs~ba.ts) (Vc:to).:.t IX (.'.dr.:bshndo l'lcuve.e,ux Lcr.lbros dë.l:s llcrgo'...liso.ti::n - ont ét~ ccr.sorv6s se.:.s Ch.."L(;Cl::C."1t. li. l'excopticndo 10. l'ollslion. ::.rticlo 15. ":'c:::i' il ost perlé. nu po.ra.gro.phea (1)"

4 .. rcnon pago 4 NOUVELLE REDJ.CTION.PU REGLEl EN'!.JlfrERIEUR PROVISOIRE DU COl~SEIL DE SECü1UTE' toile qù'elle Il été approuvée par le Cordté d'experts du Conseil de i~?urité le 5 t&vrier REUNI01-:B ET ORD:Œ DU JOUR Article 1 A l'exception des réunions périodi~es prévues 1 l'article 28 (2). dela Charte. leomseil de sécurité se réunit sur convocation du Présidë toutes les tois que celui-ci le juge nécessaire et SMS que l'intervallo entre deux séances puisse dépasser 14' jours. Article 2 Le Présidentoonvoque le Conseil de sécurité a la detltindc dè tout Ueobre du Conseil. Article 3.Le Président réunit le Consoil do s~curité lorsqu'un différend ou une situation est so~~is à l'attention 'du Conseil d~~s les conditions pr~es à l'articlo 35 do la Cherte. ou lorsque le Secrétaire cénéral attire l'attention du Co~seil sur une affaire d~~s les condi~ions prévue à l'article 99. Article 4 Le Secrétaire'bén6rnl connunique l'ordre du jour provisoire d'une réunion aux représentnnts au CO:1Seil de sécurité. trois jours au Doins avmt la réunion. l:ais. en CtlS d'urgence. co doc\ll.:ent pc;ut être communiqu en clbetor.lps que 10. convocation. :.rticlo 5 Les réunions périodiques du Co~soil èe s6curité prévuos a l'artio1e 28 (2) de 1<:. oharte ontlieu (x) Le Cor.:ité ct' experts ne forl:lulr.e aucune rccol:lt..mdation au sujet de la fr6q.t enco dez réwlicns périodiques étant donné cp'a son avis il ft' nar';:l.&i:llo"iii au Conzoil de sécurité lui~jar.~ d'en juger.

5 .kt;llje 6. L'ordre du jour proviso~1:'04c1..~~r&unionp6riodiquo est oor.rl1. niql'~ aux r:el'li>ros du Conseil de is6curit6'vinî!;tiltunjoùrs alt10ins av l'ouvf.rture de la réunion. Toute.1aodif'icationoue.-dition ultériourc l'ordre du jour provisoire est portéc. 1O a. la connnissance,dos I:.c:Qb1~es jours IJ.\ moins avant 10. r~unil:ln,.::: LtI...Conseil pout néo.nt1oins, on cas d'urgenoo,o.pportor. â tout r.:ot;;.c~t d'uno l'éu:.:~iôn pôri;;~~ique, dos âl'ordre du jour. Article 7 L'ordro du jour provisoiro docho.ql 0 rôunion OlS 1; ôto.bli cr6to.iro gén?r~ et o.pprouv6 par.1c..j'résident du Consoi.l de sôcurité \rtiolc 8 Lo promier point do l'ordrcdu'jour provisoire de touto Consôil'de sécurité ost l'adoption do l'ordre du jour. II REPRESENTM!ICN ET VERIFIC:~TIc!i DES POUVOIRS.\.rticlo 9 ~ Chaqc reetibro duconsoil do sôcurité ost ropr&sentô ~ux sôances du Conseil par un reprosentant'o.ccrlditô \rticlo 10 Les pouvoirs dos représontants sont OXQl:11n$ p::lr lç Prôsidant du Conseil do sécurité et par los roprgsc~tants ÀOs deux ~brcs suivants do.n~ l'ordro 0.1phD.b6'tique nnglllis dos noms des!.almbres. Leurs conclusions sontsounisos a l'o.pprobationdu, Conseil. Article 11 En llt'tendant quo soient roconnus les pouvoirs d'un reprôsontant fon~6r.:ont â l'articlo 10. oe roprgsonto.nt siogo â titr~ provisoire, avec los manos droits quo los o.utr0s roprôsont~ts \1"tiole 12 Tout rcprôsontont dont los p01..'voirs soulèvont dos objeotions a.u soin clu Consoil do sccuritô continuo 0. si,sger o...oc los r..c;i.'~s droits <po los nutrus rcpréscnt:mts. jus~'ù oc c:ue 10 Consoil o.it pris une d6cision â 00 sujot.

6 III PRESIDENCE Article 13 La pr~sidenco,du Consolido sécurit~ ~choit, atour do r61g~ aux I:IOIllbrQs duconsoil, d!u1s l'ordro D.lpha.bétlquc anglais do lour& JlOJàs. Chaquo pr6sidont dolloure en 'tonctlcms pendo.nt un mois.:..rticlo 14 Le!'résident dirigé los s6!u1cos duconsôil doaiicurité et:. sous l'autorité du Consoil, roprtsonto colui-ci on to.nt cf0rganodoslations Unios. IV.SECrGT.utIAT..\1-ticlo15 10 So~rétniro générnl ugit on cette ~alité a toutes los réunions du Cor.soil do sét\uritô. Le Secréta.ire généra.l pout nutorisc;.r untdjoint a. agir en sos l.ieu ct plnco nux rôunions du Conseil.des6curité.lrticle16.Le Secrétnire général tournitle persolj1el nécessniro ~ Conseil do sécurité. Ce personnol ta.itpnrtio du Socrlitnriat..ü-ticlo 17 Lv SocrGtniro général uvisc les roprtsent~ts a.u Conseil do sécurit des séo.nces cp 0 doivc;.nt tenir 10 COl,seil ct sos COll'.it~ ainsi cpe dos quostions inscritos a. l'ordre du jour de cos SÙ!U1CoS~.\1-ticlo 18 Le Sccrétnire général nssuro ln préprxntion des docudonts nécossnir nu Conseil do sécurité ct losta.it distribuer a.ux rcpréscntoolts cp::.ro.ntc huith::urcs a.u tioir.s o.vo.nt ln séo.nco d!u1s laquelle ils so1".t oxn:d.n&. saut dc..ns los cr.s ur~ents.

7 ~r(;ilcn P~gc 7 'JI ~ COJlDt1ITEDBS IlBBATS 'Articlo'19. recomondlltiono.l'll.ssemb16e g61'l&rq;i~:1ù sujet. do' du. Socrét.tdro g6n~rlll ost disètitooet décidé (;n's~ancô'privée. \rtiblo20 Le CO.11,So-i:lde :a6curits peut inviter des r.lomdres diisocrôttu'illt ou toute porso:;no qi'il ccr.s.id~rc quc.lü'iéoa. cet ôgr.rd. a,' lui tourlrl.r intorlüa.tiolls ou à. lui donner IOUr.a.ssistl'...co dcr.s l'examen de rolovmlt do s~ conpétoncoi ':.rticle.21 Le ohinois. l' ~.ne:la.is. le frculqflis 10 russe ut l'espagnol sont du Consoil do sécurité. L':mglliili otlo on sont lo.s l=guos dëtra.vllil..a.r'ticlo 22 Los discours prunoncés duns.l 'UE-0. (~OS languos do trnva.il sont i~torp~étés.d~sl'a.utro. l.rticlo 23 Los discours prononcés duns l'une. GOS trois Q.utrcs~es officiollos sont 1ntorpr~tés dnas les deux lf~lguos do tra.va.il. ;œticie '24 Tout roprésent:mt Fout pr"'llclre la. p::.role :l=s une la.11guc a.utre que les l::mguos officiellos. Dru.1s cc cr..s. il ~ssuro lui-nsn:o l'intorpréto.tion da.ns l'une des bngues do tr::..va.i1. L'intorpr~to du socrôt~érti.'e poùtpr(ln;1rë pour bo.se dû sollinterpr~tuticl1 :l:u,s l'~utre lan~e do trc.vo.i1 collo cp i o.urr: 'ôté" frite. dç.;.s,le. pror.:ière lc.ngu ; do tra.vnil utiliséo.

8 ;;.rtic10.2.l? Los' pr~.ca8...vorb,lt~ 1n.qlrt<#l.SOc1cs s6ancos du Conseil d El s~curit6. " sont &ta.blisdtu:slos lo.ng1wsdotl'?,va.il.la. tra.duction do tout ou p~tied'unprocèll.-:v~.zo1:irudcuus l'unodoll nutros langues sort:., fcurnio'si QllQost cl.ot:dmœpar.un roprgsôntgilt.,:..~iclo26. Les p:'ocôs-vc.rba.ux liolmw.ir,cs sont 6t~blis a.ussit6tquo pessible. dons IGS lgilgucs o1'1'iciellos. :.,lçticle 27 Le Journa.1 duccnscil ~c sécurité" ost publié dnns los langucsde tro.va.il. Jlrticlc 28 Toutes.10s r6so1uticus ct los a.utrcs docw.,cnts h:.portgilts sont t'ournis dans los,1cnguose1'f'iciollos.,sur b. dem'l1lde d'un rcpr6sont tout Coutre dccur.;.cnt estfourni de.:,s l'ur.e cp c.lctiuque ou dgilstoute:s cos langues..\rticlc 29 Les docuj::ents du CellsQil de slcuritô sproutplbliés cr.ns 'toute' lc.nguea.utro quo les l=s"l"s cf'ficielles. si 10 Consoil en décide VII VOTI: Mticle 30 k prcc4dure de veto :l.ucclisôi:l. de Sleurité est ccntormc ClUX C'rtic1es parti.lents do 1::. Ch::.rtc et du st::.tut do b. Cour de justice. VIII!:JBLICIT:::; DE_~ Sf'.i;CBS LT FROCES-V..JaB.'.UX l;.rticlo 31 :., r~ins qu'il u'on dôcido cutrcocllt. Iv Consoil de sôourité :.rticlo 32 Sous rôsor"e des dispcsitil'ns de l'o.rtiole 35, tient un procôs-verbc.l in ~xtol1sc (~" chc.cpo séc.noo.

9 Po.go 9 n'en d~oido nutromont. Lo proo~s-vcrbal ost onvcy6'dnns les qnrnntohuit houros nwtropr6sont~ts.nu.ccnsou qui. danauzl nouvo~u 'd~bi qullranto-h'ùii,houres", 1'ont,çQl:n~ttro' t\ûsoo;tt~io.t qu'ils d~sircntywir o.pportor. ~:' :.rtiolo 33 \ Les prooès";'vurb::.ux dos séanoes publiquos ot los doouijonta qui s'y ro.pportont sent publicss nussitôt 'quo pessiblo. :.rtiolo 34 ~ l'issuo do oho.quo sétj1oe privéq.lc C~nscil ùe s~ourité tcit publier un oomuniqu6 pc.r los SdllS'~~U Socrôtc.ir<- g~néro.l. :~rticle 3& Le Consoil ë:u roourité pout décido:r que. peur uri'- sé::j1oe privé~. il no sero.' établi qu'w prccôs-vcrb::.l'oh Uh scul"cxel1plc.ir~. Cc ~rccèsvorbo.l"cst conservô Pc.r 10 Secrétc.iro gôn~ro.l. Los repr~sellttults dos Etats cp i ent pa.rticipô? 10. s~=oc peuvent tc.ir;; p::-.rt au Sucréta.rio.t. "dc.nsun dé'ldcl;; dix jcurs. "dos r"ctificc.ticns cp'ils dés'irc.nt "voir apportor. ;.rtiol Si nucunü r00titicnticn n'est del~j1d~o dmls los d~lo.is prescrits p~r los o.rtiolos 32 c.u pr0cos-v<-rbal est c04si1ércs co~~o c.pprouv6...tiolc 37 Si 10 Président ostir..o çuo los rootitico.tic.nsdol"l;n<iéos n' o.ppollcnt pus d'o.pprcbo.ticn do l~ p::xt 1u Censoil 10 sécuritô. ollos sont apportées nu precos-verbnl.qui est c.lüre c:~sidéré cc~~c c.pprouvé...rti~le 38 Lo preoos-vorbc.l ::.pprquvô est signç per 10 ~résidcnt du Censoil do s~curité.

10 P~be 10 :.r1!ïcle39 Tout Dt:l.t qui.tsire deven1ii"l:~rc de l'orga: As::.tic.n pr~sente un.... der.nndc :l.u Sccr~tdrc gonéro.l. Cc.tt(; cbr.":4"ldo est ;:.CCC~p:lgno::>,'une. " déclaro.ticn :lux tel'!:'.os de luquello ii"s"' ~.rfirno. prôt à o.ccepter les oblib~ticns de 10. Chrste. " :""ticlc 40 Le. de:..nndo d'o.dllissll1 d~.s l' Crgr.l~iso.ticn est "por ':é6 p:l.l' le Sccréto.irc ~l:érlll dovr.nt le CdllÎeil de sécurité qui déclare si, è son j~gc:t;:cr,t, 10 cr.ndido.t est Ull Eto.t p::.cifiquc. co.po.ble de rcr.plir les cblibo.t"icns do Ir. Cho.rtc ct dis~"so a 1<.. f::'.ii"e. irticlc41 "'u Co.s cù 1" Ccr,seil Ge sécurité "'clécic!e de roc":""r"~':'.nder l'o.clnissicn. cette rcce~r~o.ticnest pcrt~p~r le SCGrét~iro génér~l devo.nt

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE

RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE L 82/56 2.6.204 RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE PRUDENTIELLE DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE LE CONSEIL DE SURVEILLANCE PRUDENTIELLE DE LA BANQUE CENTRALE

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU T-PD

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU T-PD T-PD (2011) 01 Fin COMITE CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L EGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISE DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL (T-PD) RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU T-PD Document

Plus en détail

ARTICLE 27. Introduction... 1-4. I. Généralités... 5-7. II. Résumé analytique de la pratique... 8-11

ARTICLE 27. Introduction... 1-4. I. Généralités... 5-7. II. Résumé analytique de la pratique... 8-11 ARTICLE 27 Table des matières Paragraphes Texte de l'article 27 Introduction... 1-4 I. Généralités... 5-7 II. Résumé analytique de la pratique... 8-11 A. La distinction entre les "questions de procédure"

Plus en détail

Nations Unies/Organisation maritime internationale. Conférence diplomatique sur la saisie conservatoire des navires

Nations Unies/Organisation maritime internationale. Conférence diplomatique sur la saisie conservatoire des navires Nations Unies/Organisation maritime internationale Conférence diplomatique sur la saisie conservatoire des navires Distr. GÉNÉRALE A/CONF.188/2 19 novembre 1998 FRANÇAIS Original : ANGLAIS Genève, 1er

Plus en détail

COMITE CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L EGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISE DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL (T-PD)

COMITE CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L EGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISE DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL (T-PD) T-PD(2014)regl Strasbourg, 1 er septembre 2014 COMITE CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L EGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISE DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL (T-PD) RÈGLEMENT

Plus en détail

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Centre de Gestion de la Fonction Publique de la Nièvre

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Centre de Gestion de la Fonction Publique de la Nièvre Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Centre de Gestion de la Fonction Publique de la Nièvre Règlement adopté lors de la réunion du CHSCT du 16 février 2015,

Plus en détail

Règlement numéro 2. Code de procédures des assemblées du Conseil d administration. Adopté par le Conseil d'administration le 24 octobre 1979.

Règlement numéro 2. Code de procédures des assemblées du Conseil d administration. Adopté par le Conseil d'administration le 24 octobre 1979. Règlement numéro 2 Code de procédures des assemblées du Conseil d administration Adopté par le Conseil d'administration le 24 octobre 1979. En vigueur le 4 décembre 1979. Modifié par le Conseil d'administration

Plus en détail

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Commission des finances Distr. GÉNÉRALE ISBA/5/FC/1 30 septembre 1999 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Cinquième session Kingston

Plus en détail

SOCIETE DES Nj-TIONS.

SOCIETE DES Nj-TIONS. SOCIETE DES Nj-TIONS. 0.753.1925.1. Genève, le 4 Décembre 1925. ainqeites m tur^uil. RESTITUTION /:U7 REFUGIES ARMENIENS Eli GRECE DE LEURS DEPOTS D-NS LES BANQUES ETRANGERES DE SMYR1Œ ET DE LEURS BIENS

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail d établissement public du Centre d études et d expertise sur les risques, l environnement, la mobilité et l aménagement

Plus en détail

COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR - adopté lors de sa séance du 1 er juillet 2015 - ARTICLE 1 ER : Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser,

Plus en détail

(Communications) COMMUNICATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE PARLEMENT EUROPÉEN

(Communications) COMMUNICATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE PARLEMENT EUROPÉEN 4.8.2011 Journal officiel de l Union européenne C 229/1 II (Communications) COMMUNICATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE PARLEMENT EUROPÉEN Règlement de la conférence

Plus en détail

S T A T U T S. de la. Fondation pour le Maintien du Patrimoine Aéronautique

S T A T U T S. de la. Fondation pour le Maintien du Patrimoine Aéronautique S T A T U T S de la Fondation pour le Maintien du Patrimoine Aéronautique Article 1 Sous la dénomination "Fondation pour le Maintien du Patrimoine Aéronautique", il est créé une fondation régie par les

Plus en détail

( ) ( 2) = x +. La fonction est la somme d une fonction linéaire (dérivable pour tout réel) et de la. 2x². 1 :lim. Bac blanc n 1 TS : correction :

( ) ( 2) = x +. La fonction est la somme d une fonction linéaire (dérivable pour tout réel) et de la. 2x². 1 :lim. Bac blanc n 1 TS : correction : Bc lc TS : corrcto : E : octo st l somm d octo lér dérl por tot rél t d l octo rs dérl s doc st dérl sr ] ; [ mértr st polôm s scod dgré q por rcs rélls : t sl post st l scod t : s O ott doc l tl st :

Plus en détail

GROUPE D EXPERTS SUR LES MARCHANDISES DANGEREUSES (DGP)

GROUPE D EXPERTS SUR LES MARCHANDISES DANGEREUSES (DGP) Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL DGP/25-WP/1 16/8/15 GROUPE D EXPERTS SUR LES MARCHANDISES DANGEREUSES (DGP) VINGT-CINQUIÈME RÉUNION Montréal, 19 30 octobre 2015 ORDRE DU

Plus en détail

Règlement intérieur du Comité permanent tel qu'amendé à la 65 e session du Comité (Genève, juillet 2014)

Règlement intérieur du Comité permanent tel qu'amendé à la 65 e session du Comité (Genève, juillet 2014) CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Règlement intérieur du Comité permanent tel qu'amendé à la 65 e session du Comité (Genève, juillet

Plus en détail

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 09 NOV 2011 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 11- MFPF1130836C Le ministre de la fonction publique A Monsieur le ministre

Plus en détail

Proposition conjointe de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition conjointe de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE LA HAUTE REPRÉSENTANTE DE L'UNION POUR LES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ Bruxelles, le 21.5.2015 JOIN(2015) 24 final 2015/0110 (NLE) Proposition conjointe de DÉCISION

Plus en détail

Diversité des expressions culturelles

Diversité des expressions culturelles Diversité des expressions culturelles 1 IGC Distribution limitée CE/07/1.IGC/RI REGLEMENT INTERIEUR PROVISOIRE DU COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS

Plus en détail

Société Suisse de Transplantation (SST)

Société Suisse de Transplantation (SST) Société Suisse de Transplantation (SST) REVISION DES STATUTS du 1.6.2008 Conformément à la séance de la Commission constitutive du 11.1.2002 Buts et objectifs de la Société Art. 1 Art. 2 La Société Suisse

Plus en détail

RÈGLES DE PRATIQUE RELATIVES AUX AFFAIRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES

RÈGLES DE PRATIQUE RELATIVES AUX AFFAIRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES RÈGLES DE PRATIQUE RELATIVES AUX AFFAIRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES (Adoptées le 7 février 2013, par la résolution no B-13-11453) SECTION I LE CONSEIL D'ADMINISTRATION 1.

Plus en détail

Convention concernant les services de sante au travail (Entrée en vigueur: 17 févr. 1988)

Convention concernant les services de sante au travail (Entrée en vigueur: 17 févr. 1988) 1 sur 5 03/12/2014 18:22 Information System on International Labour Standards Recherche Guide de l'utilisateur Convention concernant les services de sante au travail (Entrée en vigueur: 17 févr. 1988)

Plus en détail

J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé»

J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé» Tebenkova Svetlana - Natixis 2008 J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé» Fo nds d I nves tis s em ent et de D évelo ppem ent des P a rtena ria ts

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

STATUTS DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE DE LA REPRODUCTION (SSMR)

STATUTS DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE DE LA REPRODUCTION (SSMR) STATUTS DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE DE LA REPRODUCTION (SSMR) I. Nom et siège Art. 1 La «Société Suisse de Médecine de la Reproduction (SSMR)» est une association aux termes de l art. 60 ss. CC dont

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

QUESTIONS / RÉPONSES :

QUESTIONS / RÉPONSES : Question : Afin de bénéficier de l exemption d établissement de comptes consolidés prévue à l article 316 LSC, les sous-groupes luxembourgeois consolidés dans un ensemble plus grand d entreprises doivent

Plus en détail

CLT-11/CONF.211/5 Paris, le 9 mai 2011 Original : anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

CLT-11/CONF.211/5 Paris, le 9 mai 2011 Original : anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CLT-11/CONF.211/5 Paris, le 9 mai 2011 Original : anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE COMITÉ POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ

Plus en détail

RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES

RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES ANNEXE 2009-CA538-28-R5604 RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES À L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES Juin 2009 TABLE DES MATIÈRES ARTICLE 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.1 Définitions

Plus en détail

Intérêts simples. Calcul de l intérêt

Intérêts simples. Calcul de l intérêt FORMULES DE M ATHEM ATIQUES FINANIERES Iérês sles lcul de l érê So I l érê ; le cl rêé lcé ; le ux d érê ; l durée e ées ; l durée e os ; j l durée e jrs 00 00 2 00 j 360 lcul de l vleur cquse So I l érê

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

COMITE DE LA SECURITE ALIMENTAIRE

COMITE DE LA SECURITE ALIMENTAIRE Octobre 2013 CFS 2013/40/10 Rev.1 F COMITE DE LA SECURITE ALIMENTAIRE MONDIALE Quarantième session Rome (Italie), 7-11 octobre 2013 PROPOSITIONS D'AMENDEMENTS À APPORTER AU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CSA ET

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Version 2 Fiche n 6 : Le nouveau fonctionnement Quelques éléments de contexte La CFE-CGC a soutenu la démarche de regarder une optimisation

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

MODIFICATIONS AU RÈGLEMENT DE L AECQ

MODIFICATIONS AU RÈGLEMENT DE L AECQ MODIFICATIONS AU RÈGLEMENT DE L AECQ Règlement de l AECQ SECTION III CONSEIL D ADMINISTRATION S3. Assemblée du conseil d'administration 28. Le conseil d'administration se réunit en assemblée régulière

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

J écris des mots avec le son [z]

J écris des mots avec le son [z] J ér d mot v l on [z] J ér d mot v l on [z] 1. Rop l mot qu dénnt un nml 2. Rop l mot qu dénnt un prt du orp 3. Er n tout lttr l réultt d ddton uvnt 10 + 5 = 10 + 3 = 10 + 6 = 10 + 1 = 10 + 4 = 10 + 2

Plus en détail

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la fonction publique Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C Le ministre de la fonction publique à

Plus en détail

Publication au JORF du 24 septembre 1959. Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959. Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens.

Publication au JORF du 24 septembre 1959. Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959. Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens. Publication au JORF du 24 septembre 1959 Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959 le Premier ministre, Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens. version consolidée au 27 décembre

Plus en détail

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION]

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] EXTRAIT DU RÈGLEMENT N O 1 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC 1. Préambule Par cette section

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

Statuts Association Loi 1901

Statuts Association Loi 1901 Statuts Association Loi 1901 ARTICLE I - Désignation Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour

Plus en détail

GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS. Sans changement. Sans changement. Sans changement

GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS. Sans changement. Sans changement. Sans changement GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS RI de 2012 Règlement intérieur applicable au conseil national de l action sociale du ministère de l économie, des finances et de l industrie et du ministère

Plus en détail

FICHE 6 - LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL MUNICIPAL I - LA PREPARATION DES REUNIONS

FICHE 6 - LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL MUNICIPAL I - LA PREPARATION DES REUNIONS FICHE 6 - LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL MUNICIPAL Le code général des collectivités territoriales (CGCT) prévoit, dans ses articles L. 2121-7 à L. 2121-28, le fonctionnement du conseil municipal. Plus précisément,

Plus en détail

3.3 Charte du comité des ressources humaines

3.3 Charte du comité des ressources humaines 3.3 Charte du comité des ressources humaines AVIS IMPORTANT Le chapitre 1 intitulé Rêve, mission, vision et valeurs, des Textes fondamentaux du Groupe CGI inc. énonce les principes fondamentaux de la présente

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CDG34/PREV/CT/CHSCT/REGLEMENT INTERIEUR 10.04.2015 1/11 SOMMAIRE 1. COMPOSITION DU COMITE

Plus en détail

VERS LA MISE EN PLACE D'UN PROCESSUS DE VOTE EXPERIMENTAL A COURT TERME PROPOSITIONS VLV57M

VERS LA MISE EN PLACE D'UN PROCESSUS DE VOTE EXPERIMENTAL A COURT TERME PROPOSITIONS VLV57M Commission Démocratie sur la Place Mercredi 58 Mars Attention : ce document n a rien de définitif - C est un document de travail en cours d élaboration. Il se peut qu entre sa diffusion et le jour où vous

Plus en détail

ANNEXE. à la PROPOSITION DE DÉCISION DU CONSEIL

ANNEXE. à la PROPOSITION DE DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 29.7.2015 COM(2015) 368 final ANNEX 1 ANNEXE à la PROPOSITION DE DÉCISION DU CONSEIL définissant la position à prendre, au nom de l Union européenne, au sein du conseil

Plus en détail

Note de présentation relative au Projet de Décret portant création du Conseil Consultatif Supérieur de la Consommation

Note de présentation relative au Projet de Décret portant création du Conseil Consultatif Supérieur de la Consommation Note de présentation relative au Projet de Décret portant création du Conseil Consultatif Supérieur de la La loi n 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur promulguée par le Dahir 1.11.03

Plus en détail

CI IMPRESSION E~ CO~TINU.

CI IMPRESSION E~ CO~TINU. t~ RECAPITULATION DES COMMANDES R RETOUR AU MENU FICHIERS. Cett'e commande n'efface pas le document en mémoire. Nous vous r e co mm and 0 n s des a uv e r vot r e document avant d'aller dans le MENU FICHIERS.

Plus en détail

PARTIE I : RAISON, SIEGE ET BUTS DE L ASSOCIATION. Article premier Raison sociale et type d association. Article 2 - Siège

PARTIE I : RAISON, SIEGE ET BUTS DE L ASSOCIATION. Article premier Raison sociale et type d association. Article 2 - Siège STATUTS DE LA SOCIETE INTERNATIONALE E D D ANNOTATION ASSOCIATION DE DROIT SUISSE A BUT NON LUCRATIF Etat au 9 Décembre 2008; Révisé le 10 Septembre 2014 PARTIE I : RAISON, SIEGE ET BUTS DE L ASSOCIATION

Plus en détail

STATUT MODE D ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU GROUPE I.C.G.

STATUT MODE D ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU GROUPE I.C.G. STATUT MODE D ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU GROUPE I.C.G. TITRE I Forme, dénomination et siège du groupe Forme Article 1 Le groupe prendra la forme d une «association de fait». Elle s articulera autour

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Disposition Réglementaire du Chancelier

Disposition Réglementaire du Chancelier Disposition Réglementaire du Chancelier Catégorie : ÉLÈVES Publiée le : 26 JUIN 2009 Numéro : A-663 Objet : TRADUCTIONS Page : 1 sur 1 RÉSUMÉ DES MODIFICATIONS Cette disposition réglementaire met à jour

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de 2 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative.

2 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de 2 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative. N 1600067 M. Younes X. M Juge des référés TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE Ordonnance du 8 janvier 2016 CP RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le juge des référés, 49-06-01 80-01-01

Plus en détail

NATO - - -- 3 : - N~TO UNCMSSIFIED. 18 novembre 1949 I. -deu,i~e,ionj

NATO - - -- 3 : - N~TO UNCMSSIFIED. 18 novembre 1949 I. -deu,i~e,ionj --*es NATO NORTH ATLANTC COUNCL CONSEL P-i/+ DE L~ATLANTQUE NORD Copy No. 3 : -/ - N~TO UNCMSSFED and - 1 PiJBLiG DiS'SLQSED 18 novembre 1949 1 CONSEL DE L'ATLANTQUE NORD -deu,i~e,ionj Ragport - au -+-

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS 2 MISSION ET PRINCIPALES RESPONSABILITÉS Le comité de gouvernance, (le «Comité») assiste le Conseil d administration (le «Conseil») de Corporation

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

CO UR SUP ÉRIE URE (Cha mbre pénale )

CO UR SUP ÉRIE URE (Cha mbre pénale ) Directe ur des pours uites crimin elles et pénales c. Labonn e JM 1721 2009 QCCS 5908 CO UR SUP ÉRIE URE (Cha mbre pénale ) CANAD A PR OVIN CE DE QUÉBE C DISTRI CT DE TROIS- RIVIERES N : 40 0-36- 00 04

Plus en détail

DECISION No 3/00 REUNION ANNUELLE D'EVALUATION DE L'APPLICATION (RAEA) 28 février - 1er mars 2000 I. ORDRE DU JOUR

DECISION No 3/00 REUNION ANNUELLE D'EVALUATION DE L'APPLICATION (RAEA) 28 février - 1er mars 2000 I. ORDRE DU JOUR FSC.DEC/3/00 Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe 2 février 2000 Forum pour la coopération en matière de sécurité FRANÇAIS Original : ANGLAIS 276ème séance plénière FSC Journal No

Plus en détail

ANNEXE G MANDAT DU COMITÉ RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

ANNEXE G MANDAT DU COMITÉ RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Mis en place par conseil d administration, le comité responsable des ressources humaines et de la rémunération (le «comité») a pour mission d élaborer la philosophie et les lignes directrices de la société

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

Désignation d un expert-comptable pour le droit d alerte

Désignation d un expert-comptable pour le droit d alerte Désignation d un expert-comptable pour le droit d alerte Le travail de l expert L expert assiste le comité d entreprise ou la commission économique dans le cadre de la loi sur la prévention des difficultés,

Plus en détail

IntervIEw avec la bobeuse Tamaris allemann. gagnez des bonnets cool. Avec photoroman. Numéro 20 Décembre 2010

IntervIEw avec la bobeuse Tamaris allemann. gagnez des bonnets cool. Avec photoroman. Numéro 20 Décembre 2010 N 20 Dc 2010 L g Exc -f www.xc-f.ch Avc h Cc: gg c A g cg! IvIEw vc T LLENN h v D Chè ch èv 3000 f c. C v v! V v c 8 h! N v c -f v êv x E g c v c f, g, c v v v, g, XY! C v O c, gè v g C j v v g v v v f

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

DÉCRET n. relatif aux comptes des comités interentreprises, à la désignation du trésorier et à la procédure d alerte du commissaire aux comptes

DÉCRET n. relatif aux comptes des comités interentreprises, à la désignation du trésorier et à la procédure d alerte du commissaire aux comptes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social DÉCRET n relatif aux comptes des comités interentreprises, à la désignation du trésorier et

Plus en détail

ORGANISATION EUROPEENNE POUR LA SECURITE DE LA NAVIGATION AERIENNE EUROCONTROL. MESURE n 121181

ORGANISATION EUROPEENNE POUR LA SECURITE DE LA NAVIGATION AERIENNE EUROCONTROL. MESURE n 121181 ORGANISATION EUROPEENNE POUR LA SECURITE DE LA NAVIGATION AERIENNE EUROCONTROL - Mesures de Ia Commission permanente - MESURE n 121181 portant délégation au Directeur général a I effet de signer, au nom

Plus en détail

ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA

ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA Association marocaine régie par le dahir du 15 novembre 1958 Siège : Casablanca,

Plus en détail

ECONOMIQUE. Distr- tl OkJL.lAL ^^"^^ Original ; FFu.NCAIS M66-1457. HEGIIjES D'EFiJaGi'.E-BOljRSE ST D'ASSIilLJ-fCES-BOUESES

ECONOMIQUE. Distr- tl OkJL.lAL ^^^^ Original ; FFu.NCAIS M66-1457. HEGIIjES D'EFiJaGi'.E-BOljRSE ST D'ASSIilLJ-fCES-BOUESES NATIONS UNIES ECONOMIQUE Distr- LIMITEE tl OkJL.lAL ^^"^^ Original ; FFu.NCAIS COMMISSION ECOHOliI,JJE POUR Seminairc sur 1'Administration du Personnel ot la Formation Ouagadougou, 21 novembru - 3 deccmbrc

Plus en détail

DECISION DU COMITE DE DIRECTION

DECISION DU COMITE DE DIRECTION Haute école pédagogique Comité de direction Avenue de Cour 33 CH 1014 Lausanne www.hepl.ch DECISION DU COMITE DE DIRECTION No : 282 Objet : Directive d'application des articles 27, 28, 29, 31 et 32 RHEP

Plus en détail

Maître Djilali RABHI Docteur en Droit Avocat aux Barreaux du Québec et de Paris

Maître Djilali RABHI Docteur en Droit Avocat aux Barreaux du Québec et de Paris 1 Monsieur Eric de MONTGOLFIER Procureur de la République Parquet du TGI de Nice Place du Palais de Justice 06300 NICE Fax : 04 93 62 08 67 Paris, le 22 décembre 2010 Affaire : Mirella LO NEGRO-CARBONATTO,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA FFVB. Application pour la saison 2015/2016 (AG Octobre 2014)

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA FFVB. Application pour la saison 2015/2016 (AG Octobre 2014) TABLE DES MATIERES Pour accéder directement aux chapitres, cliquez sur le chapitre puis Ctrl + clic PREAMBULE A LA MISE AUX VOIX DE L ASSEMBLE GENERALE ATTRIBUTIONS Article 1 : Organisme de contrôle Article

Plus en détail

U IO EUROPÉE E. Bruxelles, le 6 février 2012 (OR. en) 2009/0035 (COD) PE-CO S 79/11 DRS 133 COMPET 624 ECOFI 896 CODEC 2464 OC 99

U IO EUROPÉE E. Bruxelles, le 6 février 2012 (OR. en) 2009/0035 (COD) PE-CO S 79/11 DRS 133 COMPET 624 ECOFI 896 CODEC 2464 OC 99 U IO EUROPÉE E LE PARLEME T EUROPÉE LE CO SEIL Bruxelles, le 6 février 2012 (OR. en) 2009/0035 (COD) PE-CO S 79/11 DRS 133 COMPET 624 ECOFI 896 CODEC 2464 OC 99 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES I STRUME TS

Plus en détail

Les mécanismes du règlement pacifiques des différends

Les mécanismes du règlement pacifiques des différends UNIVERSITE HASSAN II Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales - Mohammedia - Les mécanismes du règlement pacifiques des différends Préparé par: KASBI Hasnaa SALMI Mariem FETH Mouad INTRODUCTION

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Arrêté du 24 avril 2015 relatif au règlement intérieur de la commission administrative paritaire compétente à l égard du corps d encadrement et d application du personnel de surveillance de l administration

Plus en détail

Comité de déontologie policière Règles de preuve, de procédure et de pratique du Comité de déontologie policière. Remplacement

Comité de déontologie policière Règles de preuve, de procédure et de pratique du Comité de déontologie policière. Remplacement Projet de règlement sur la police RQ., c. P-13.1) Comité de déontologie policière Règles de preuve, de procédure et de pratique du Comité de déontologie policière. Remplacement est donné par les présentes,

Plus en détail

A V I S N 1.613 ----------------------- Séance du jeudi 31 mai 2007 ---------------------------------------

A V I S N 1.613 ----------------------- Séance du jeudi 31 mai 2007 --------------------------------------- A V I S N 1.613 ----------------------- Séance du jeudi 31 mai 2007 --------------------------------------- Projet d'arrêté royal en exécution des articles 5 à 14 de la loi du portant des dispositions

Plus en détail

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS S : C éé é, ù u. S j 2 C évé ju 3 S u 4 Ex éu u éu 5 S vé éuè 6. é. u é L x é éé 7 M u ju uxu é 8 M v éu ju u é 9 L é ù vu 10 L vé éuv 11

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE LAIT LACTALIS CRAON

STATUTS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE LAIT LACTALIS CRAON STATUTS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE LAIT LACTALIS CRAON ARTICLE 1 : CONSTITUTION Il est fondé entre les adhérents, et toutes les personnes physiques ou morales qui adhéreront ultérieurement, une association,

Plus en détail

Cent soixante-huitième session REGLEMENTS FINANCIERS PARTICULIERS PRESENTES CONFORMEMENT A L'ARTICLE 6.7 DU REGLEMENT FINANCIER DE L'UNESCO RESUME

Cent soixante-huitième session REGLEMENTS FINANCIERS PARTICULIERS PRESENTES CONFORMEMENT A L'ARTICLE 6.7 DU REGLEMENT FINANCIER DE L'UNESCO RESUME ex Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture Conseil exécutif Cent soixante-huitième session 168 EX/4 Paris, 15 octobre 2003 Original anglais Point 8.1 de l'ordre du jour

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL DE CENTRALE, DE PROXIMITE ET SPECIAUX DES MINISTERES ECONOMIQUE ET FINANCIER Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs

Plus en détail

RCS NANTES 350 807 947 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

RCS NANTES 350 807 947 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION EUROFINS SCIENTIFIC Société Anonyme Européenne au capital de 1.388.167,60 Siège social : Site de la Géraudière - Rue Pierre Adolphe Bobierre 44300 NANTES RCS NANTES 350 807 947 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL

Plus en détail

1Q9 Projet de décret n du pris pour l'application de la loi no 20-13 relative au Conseil de la concurrence. Le Chef du gouvernement ; Pour contreseing

1Q9 Projet de décret n du pris pour l'application de la loi no 20-13 relative au Conseil de la concurrence. Le Chef du gouvernement ; Pour contreseing 1Q9 Projet de décret n du pris pour l'application de la loi no 20-13 relative au Conseil de la concurrence Pour contreseing Le Ministre Délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des Affaires Générales

Plus en détail

CONVENTION dans le cadre d une médiation amiable

CONVENTION dans le cadre d une médiation amiable Téléphone : 019/58 85 63 Fax : 019/69 73 57 E-mail : info@srmd.be Adresse : rue de l Eglise, 5 à 4317 FAIMES C.P.A.S. associés : Burdinne, Crisnée, Donceel, Faimes, Fexhe-le le-haut Haut-Cloche Clocher,

Plus en détail

La désignation du syndic par l assemblée générale des copropriétaires

La désignation du syndic par l assemblée générale des copropriétaires La désignation du syndic par l assemblée générale des copropriétaires Article juridique publié le 13/02/2015, vu 3211 fois, Auteur : Maître Joan DRAY La Cour de cassation, par une décision du 5 novembre

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Comité de rédaction de la Commission préparatoire. <3p la Conféronco du conmorce^ct do l*omp 1 oi do^i^organigabion.

Comité de rédaction de la Commission préparatoire. <3p la Conféronco du conmorce^ct do l*omp 1 oi do^i^organigabion. United 'Nations ECONOMIC AND SOCIAL COUNCIL "Nations Unies CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL RESTRICTED E/PC T/C,.6/W.20 27 January 19^7 FRENCH ORIGINAL î ENGLISH Comité de rédaction de la Commission préparatoire

Plus en détail

COMMUNICATION AUX MEMBRES

COMMUNICATION AUX MEMBRES PARLEMENT EUROPÉEN 2009-2014 Commission des pétitions 29.9.2014. COMMUNICATION AUX MEMBRES Objet: Pétition n 0564/2012, présentée par Marianne van Eck, de nationalité néerlandaise, sur les problèmes administratifs

Plus en détail

Statuts de l'association

Statuts de l'association de l'association 2 Table des matières ARTICLE 1 : Forme... 3 ARTICLE 2 : Dénomination... 3 ARTICLE 3 : Objet.... 3 ARTICLE 4 : Siège social... 3 ARTICLE 5 : Durée Exercice social... 4 ARTICLE 6 : Les membres

Plus en détail

Ę ę Ó ę - -_::jr-':- r' l'r I i ::--=:: f '3 l!.f:l$e l r-l $ &.::. H =$ n, r.. ii i:ę.1.= i.-l 't a. :,r.. :. '. r..-i. 1' :; '.r. ;..::. rta:r t:' l: :a '!ii$i: 1,.;ł]ii. ' ;s,.i.,q..'.. ::i '','.,,..,...'..

Plus en détail

1 C95 Convention sur la protection du salaire, 1949

1 C95 Convention sur la protection du salaire, 1949 1 C95 Convention sur la protection du salaire, 1949 Convention concernant la protection du salaire (Note: Date d'entrée en vigueur: 24:09:1952. Cette convention a été partiellement révisée en 1992 par

Plus en détail

Procédure de convocation de l assemblée générale fixation de l ordre du jour établissement des rapports

Procédure de convocation de l assemblée générale fixation de l ordre du jour établissement des rapports Dissolution de sociétés avant le 1 er 10 % octobre 2014 au taux de Dans notre précédente lettre d information, nous vous avons parlé de la mesure transitoire prévue par la loi-programme du 28 juin 2013

Plus en détail

Genève, Palais des Nations. Câbles: UNISANTE, Genève. Tél. 33 10 00. Ripport de la,première réunion -

Genève, Palais des Nations. Câbles: UNISANTE, Genève. Tél. 33 10 00. Ripport de la,première réunion - FOOD AND AGRICULTURE ORGANIZATION OF THE 'UNITED NATIONS # ORGANISATION DO NATIONS UNIES POUR L'ALIMENTATION ET L'AGRICULTURE: ORGANIZACION DE LAS NACIONES UNIDAS PARA LA. AGRICULTURA Y LA ALIMENTACION

Plus en détail