DE SECURITE. "régulièros", dos réunions "périodicp os"'oi; dos réunions 'uoxtrnordiuniras".

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DE SECURITE. "régulièros", dos réunions "périodicp os"'oi; dos réunions 'uoxtrnordiuniras"."

Transcription

1 COUNCIL DE SECURITE R:.P~O~T DU PRDSI~Ei,l DU COlcITE D'E1PERTS DU CONSEIL DB SECURITB SUR' LJ,;S,.ODIFIC;.TIONS."FPO~Tm:s?:.a LD COLITE. ÀU m::;glllb!1t INTERI::;UR frcviso!re DU COl<SEIL Los roprése~tm1ts au Consoil do S~curit~ trouvoront dans 10 docur.ent ci-joint la tlouvolle r~daction du projot de R~glenent. int~rieur provisoiro du Conseil'élaborée par 10 Corité d'experts.,,j\.. les r~odifications apportées r.u texte proposé pnr lu Connissicnp-épcrntoiro portent sur los points suivr~ts; 1) R~uaiens'ctûrdrodu jour. 2) Roprésontation ot vérifiontion dos pouvoirs. 3) Riiglos conoernant l'usa;;e dos languos. 4)?ublioité des s~mloos et prccès~votbnux. 1) R~uniens ot ordreàl jour Le pr~jet do i~, Cour.liss~çr..pr~pc.rctoiro l:cl:tio::!l:::.i~ des r6unions "régulièros", dos réunions "périodicp os"'oi; dos réunions 'uoxtrnordiuniras". Ccrtai. nos div(,;rgenoes do vuos so sont Lc..l1ifcstéos. ou sein du Cotlité, sur 10' SOllS CF.' il f allnit dolllll,;r a. chncu."l de oos ton::os. Il n palu diffioilo. lorsqu'il s'ost c.gi de rol.:plir los ~lan~s lc.issés eux urtiolos l, 3 ot5du prejot prir~itif, d'éteblir uno distinction netto entre; réwlicns ":;/;;ulières" ot réwlions '''Cl\:t~nor(linniros''. ",...,ju'in de surl. ont;,;r cotte difficulté. le Cor.:ité Q..o.dopt? Wle nouvelle rodn,otion plus souple, cgti no provoit,. pc-.s expresse. on td oroun10ns. "c.xtro.crdinr.ircs", tout OE l:::.issc.nt nu Président du qonsoil ln lntitude de oonvoquor oolui-ci: 1) lorsqu'il 10 juge nécessaire (crtiole 1) 2) Ô. 1:-.. dùlc.lldo do tout.::el..bro du COllsoil (::-.rticlo 2) 3) oha~1bis que h. Chc~rtc le.: prôvcit (nrticlo 3)

2 Co r~ppcl t l'~icl" 3 de l'initintivc 1=.iss60 nu Sccrotniro g6nérnl por l'o.rlic10'99 de 10. Cw..rlo, 0. conduit le c..:uité Ô. t'c.irc disparnttro du nouvot1.u te.xto l'c.ncion c.rticlo 15 du prejet do l,. Co':!.lissicn pr'épor:o.tcjij~e, cpi~is:.it désol'l..nis doubl" el,.plc,l Lo COI.;ité n tonu Ô. L~rcpor d~s l'r~ticlc l 1" cul"c.ctôrc pcrr~:ent du Couseil de.s6aurit& ct :;:. stipulé.ô. cot'ét'fet quo l'intervnlle cntr~ 2 séc.nces no pourr~itd6p:;:.ssor 14 jours. Il est entendu, cepcnd::u:t, que: cette stipulntion conccrnc.nt les intcrvnlles ontre los s6~ces 1:" prendr::. cfr...t çu'o.pras l'insto.l;lo.tion du Censoil d~ Sécurité nu siègo do l'orgm.iso.tisn. Ln ce cpi cc..nc(;rno lus r6ur.ions pé~iodiquos, p~~:vu~s.pc.r l'o.rticlo ~~ (2) de 10. Ch~rte, ~u Cocité d'"xperts n':;:. pns to~u16 do recetj~cr.do.ticn sur b. tr6cp cnce du celles-ci osti. c.nt,gu'il o.ppo.rtono.it cu CC11scil lui- IJêI:C de su prcllonc~r à. ce: sujot. Lnfin,.pour ~vlter touto cclll'usic.n, il 'r. ét~ déci.dé (~O rendre on un titr~ unique "r6uni"ns ct crdro du jour'; lc.~ doux prcr.rl.crs"titros du PJ'ojct pri:,.itif. II) Repi~8entnti~n ~t v~riricnti"~ d~s pt~;oirs L(; Codt~ ::l. ost1r.~ utilcd' introduire' dc.lls le' r~glor~nt int6rloi.û' prcvisciro du 'Conseil des dispt sitic.::s cc.~c"rl~~1t l:~ reprtscnta.'ticncbll r.:or!bros et l~ v6riric::.:ticn cles p(~".eirs de leurs reprôsbntànts. Il c. élc.beré Ô. cet effet los e.rticlos 9, 10, 11 et 12 cpi figurent o.u titre II. III) Règles c:c.nc'_l"";_~~~t l'usê.go des l::'ngues Ii :l. :6té décidé, :li. cc.urs de 10. séc:.nco du' 29 je.nvior, d'q.doptc.r peur loccr.;it6 1"5 règlos 'Pre. pc st~s ~ l' ssor.>bléc. p~.r le. Coi:r...issit'n d"nc inclus dc.::s le titre VI los r,rù'eles 2i-/~. 29 'cpi, de.ns uno l1pprupri!o ~.UX bescil:s ~u CC1',scil, sc.nt cçlofct'l;,cs C.UX' i-èglos l;:et.tic.nntès dessus. Lt~rticlo 26 :;:. été inclus ~.rin de ;.cintcnir l'u.~irorr~té des ccnc~rr.:mt l'us::'g" ~us lr.n(;u:.s. L~. t.. J"j';C ",:cs lc.quoll.~ SCrc..lt 6tc.blis. lus prf.côs-v~rbnuxcst d~f'illic ~~IS lc.s ~.rticlcs 32 ut 35 ",t l'c.rticlo doit

3 Publicit6 des s6o.ncos. c;t proc~s.v :.rb::\wt Le Ccuit6d l oxportsn fendu lus doux titres VIII ut IX du projet do,...~.,' '::..< -"",,,.,,.. :. --:- " '. - -.,:'. CO!.r'.iUi~ll prvp::.rt'.tcire on un soul VIII "Publicit6 (los s6a.noos at prcéas-v<;rbo.ux"ot 0. ch:::.ng6 11 <.:rdrt. de oertr.il:s e.rticlos..', Le. quosticl~.d 0 le. 1'01":'.:0 li.. dol:11or.e.ux prooas-verbc.ux 0. tt6 11objet de lcl:lgtles discussions. Il c..t';tô f,inc.loncnt décidé quo le Secr~tt'.irc gônknl.cc:nblervoro.it dos yr~ôs-v~rbo.uxin v~t.so dosbé~lcos' dùpcnsoil. scus ~'uno d~cisic~ ~olltro.ire de col~i'~i ct des dispositicns'pdrti -'- '-., CUli(~rc'l!I do. ~ 1c.rtic1c 35rela.tif :;lux s6onoos priv6s1. Une pr~cisi<.:n a. 6ténppcrtéo a lla.rticlo 32 (:::.ncion c.rticlo'23 du de Ir. Cou.lisshn pr6p::.rdciro) lil::it:::.nt ~ 48 h"urcs 10 d6lo.i il..po.rti SO!lr6to.ria.t p~ur r.drc,sser los prccôs-vorbtl.ux t".ux rcpr(,sontciits o.u c.ux fins ~c rcotifioc.tit.r.s éventuelles. B. Les titres III ~Pr~sidellce).~ (Secréto.ria.t). V (Ccnduite dcs~ba.ts) (Vc:to).:.t IX (.'.dr.:bshndo l'lcuve.e,ux Lcr.lbros dë.l:s llcrgo'...liso.ti::n - ont ét~ ccr.sorv6s se.:.s Ch.."L(;Cl::C."1t. li. l'excopticndo 10. l'ollslion. ::.rticlo 15. ":'c:::i' il ost perlé. nu po.ra.gro.phea (1)"

4 .. rcnon pago 4 NOUVELLE REDJ.CTION.PU REGLEl EN'!.JlfrERIEUR PROVISOIRE DU COl~SEIL DE SECü1UTE' toile qù'elle Il été approuvée par le Cordté d'experts du Conseil de i~?urité le 5 t&vrier REUNI01-:B ET ORD:Œ DU JOUR Article 1 A l'exception des réunions périodi~es prévues 1 l'article 28 (2). dela Charte. leomseil de sécurité se réunit sur convocation du Présidë toutes les tois que celui-ci le juge nécessaire et SMS que l'intervallo entre deux séances puisse dépasser 14' jours. Article 2 Le Présidentoonvoque le Conseil de sécurité a la detltindc dè tout Ueobre du Conseil. Article 3.Le Président réunit le Consoil do s~curité lorsqu'un différend ou une situation est so~~is à l'attention 'du Conseil d~~s les conditions pr~es à l'articlo 35 do la Cherte. ou lorsque le Secrétaire cénéral attire l'attention du Co~seil sur une affaire d~~s les condi~ions prévue à l'article 99. Article 4 Le Secrétaire'bén6rnl connunique l'ordre du jour provisoire d'une réunion aux représentnnts au CO:1Seil de sécurité. trois jours au Doins avmt la réunion. l:ais. en CtlS d'urgence. co doc\ll.:ent pc;ut être communiqu en clbetor.lps que 10. convocation. :.rticlo 5 Les réunions périodiques du Co~soil èe s6curité prévuos a l'artio1e 28 (2) de 1<:. oharte ontlieu (x) Le Cor.:ité ct' experts ne forl:lulr.e aucune rccol:lt..mdation au sujet de la fr6q.t enco dez réwlicns périodiques étant donné cp'a son avis il ft' nar';:l.&i:llo"iii au Conzoil de sécurité lui~jar.~ d'en juger.

5 .kt;llje 6. L'ordre du jour proviso~1:'04c1..~~r&unionp6riodiquo est oor.rl1. niql'~ aux r:el'li>ros du Conseil de is6curit6'vinî!;tiltunjoùrs alt10ins av l'ouvf.rture de la réunion. Toute.1aodif'icationoue.-dition ultériourc l'ordre du jour provisoire est portéc. 1O a. la connnissance,dos I:.c:Qb1~es jours IJ.\ moins avant 10. r~unil:ln,.::: LtI...Conseil pout néo.nt1oins, on cas d'urgenoo,o.pportor. â tout r.:ot;;.c~t d'uno l'éu:.:~iôn pôri;;~~ique, dos âl'ordre du jour. Article 7 L'ordro du jour provisoiro docho.ql 0 rôunion OlS 1; ôto.bli cr6to.iro gén?r~ et o.pprouv6 par.1c..j'résident du Consoi.l de sôcurité \rtiolc 8 Lo promier point do l'ordrcdu'jour provisoire de touto Consôil'de sécurité ost l'adoption do l'ordre du jour. II REPRESENTM!ICN ET VERIFIC:~TIc!i DES POUVOIRS.\.rticlo 9 ~ Chaqc reetibro duconsoil do sôcurité ost ropr&sentô ~ux sôances du Conseil par un reprosentant'o.ccrlditô \rticlo 10 Les pouvoirs dos représontants sont OXQl:11n$ p::lr lç Prôsidant du Conseil do sécurité et par los roprgsc~tants ÀOs deux ~brcs suivants do.n~ l'ordro 0.1phD.b6'tique nnglllis dos noms des!.almbres. Leurs conclusions sontsounisos a l'o.pprobationdu, Conseil. Article 11 En llt'tendant quo soient roconnus les pouvoirs d'un reprôsontant fon~6r.:ont â l'articlo 10. oe roprgsonto.nt siogo â titr~ provisoire, avec los manos droits quo los o.utr0s roprôsont~ts \1"tiole 12 Tout rcprôsontont dont los p01..'voirs soulèvont dos objeotions a.u soin clu Consoil do sccuritô continuo 0. si,sger o...oc los r..c;i.'~s droits <po los nutrus rcpréscnt:mts. jus~'ù oc c:ue 10 Consoil o.it pris une d6cision â 00 sujot.

6 III PRESIDENCE Article 13 La pr~sidenco,du Consolido sécurit~ ~choit, atour do r61g~ aux I:IOIllbrQs duconsoil, d!u1s l'ordro D.lpha.bétlquc anglais do lour& JlOJàs. Chaquo pr6sidont dolloure en 'tonctlcms pendo.nt un mois.:..rticlo 14 Le!'résident dirigé los s6!u1cos duconsôil doaiicurité et:. sous l'autorité du Consoil, roprtsonto colui-ci on to.nt cf0rganodoslations Unios. IV.SECrGT.utIAT..\1-ticlo15 10 So~rétniro générnl ugit on cette ~alité a toutes los réunions du Cor.soil do sét\uritô. Le Secréta.ire généra.l pout nutorisc;.r untdjoint a. agir en sos l.ieu ct plnco nux rôunions du Conseil.des6curité.lrticle16.Le Secrétnire général tournitle persolj1el nécessniro ~ Conseil do sécurité. Ce personnol ta.itpnrtio du Socrlitnriat..ü-ticlo 17 Lv SocrGtniro général uvisc les roprtsent~ts a.u Conseil do sécurit des séo.nces cp 0 doivc;.nt tenir 10 COl,seil ct sos COll'.it~ ainsi cpe dos quostions inscritos a. l'ordre du jour de cos SÙ!U1CoS~.\1-ticlo 18 Le Sccrétnire général nssuro ln préprxntion des docudonts nécossnir nu Conseil do sécurité ct losta.it distribuer a.ux rcpréscntoolts cp::.ro.ntc huith::urcs a.u tioir.s o.vo.nt ln séo.nco d!u1s laquelle ils so1".t oxn:d.n&. saut dc..ns los cr.s ur~ents.

7 ~r(;ilcn P~gc 7 'JI ~ COJlDt1ITEDBS IlBBATS 'Articlo'19. recomondlltiono.l'll.ssemb16e g61'l&rq;i~:1ù sujet. do' du. Socrét.tdro g6n~rlll ost disètitooet décidé (;n's~ancô'privée. \rtiblo20 Le CO.11,So-i:lde :a6curits peut inviter des r.lomdres diisocrôttu'illt ou toute porso:;no qi'il ccr.s.id~rc quc.lü'iéoa. cet ôgr.rd. a,' lui tourlrl.r intorlüa.tiolls ou à. lui donner IOUr.a.ssistl'...co dcr.s l'examen de rolovmlt do s~ conpétoncoi ':.rticle.21 Le ohinois. l' ~.ne:la.is. le frculqflis 10 russe ut l'espagnol sont du Consoil do sécurité. L':mglliili otlo on sont lo.s l=guos dëtra.vllil..a.r'ticlo 22 Los discours prunoncés duns.l 'UE-0. (~OS languos do trnva.il sont i~torp~étés.d~sl'a.utro. l.rticlo 23 Los discours prononcés duns l'une. GOS trois Q.utrcs~es officiollos sont 1ntorpr~tés dnas les deux lf~lguos do tra.va.il. ;œticie '24 Tout roprésent:mt Fout pr"'llclre la. p::.role :l=s une la.11guc a.utre que les l::mguos officiellos. Dru.1s cc cr..s. il ~ssuro lui-nsn:o l'intorpréto.tion da.ns l'une des bngues do tr::..va.i1. L'intorpr~to du socrôt~érti.'e poùtpr(ln;1rë pour bo.se dû sollinterpr~tuticl1 :l:u,s l'~utre lan~e do trc.vo.i1 collo cp i o.urr: 'ôté" frite. dç.;.s,le. pror.:ière lc.ngu ; do tra.vnil utiliséo.

8 ;;.rtic10.2.l? Los' pr~.ca8...vorb,lt~ 1n.qlrt<#l.SOc1cs s6ancos du Conseil d El s~curit6. " sont &ta.blisdtu:slos lo.ng1wsdotl'?,va.il.la. tra.duction do tout ou p~tied'unprocèll.-:v~.zo1:irudcuus l'unodoll nutros langues sort:., fcurnio'si QllQost cl.ot:dmœpar.un roprgsôntgilt.,:..~iclo26. Les p:'ocôs-vc.rba.ux liolmw.ir,cs sont 6t~blis a.ussit6tquo pessible. dons IGS lgilgucs o1'1'iciellos. :.,lçticle 27 Le Journa.1 duccnscil ~c sécurité" ost publié dnns los langucsde tro.va.il. Jlrticlc 28 Toutes.10s r6so1uticus ct los a.utrcs docw.,cnts h:.portgilts sont t'ournis dans los,1cnguose1'f'iciollos.,sur b. dem'l1lde d'un rcpr6sont tout Coutre dccur.;.cnt estfourni de.:,s l'ur.e cp c.lctiuque ou dgilstoute:s cos langues..\rticlc 29 Les docuj::ents du CellsQil de slcuritô sproutplbliés cr.ns 'toute' lc.nguea.utro quo les l=s"l"s cf'ficielles. si 10 Consoil en décide VII VOTI: Mticle 30 k prcc4dure de veto :l.ucclisôi:l. de Sleurité est ccntormc ClUX C'rtic1es parti.lents do 1::. Ch::.rtc et du st::.tut do b. Cour de justice. VIII!:JBLICIT:::; DE_~ Sf'.i;CBS LT FROCES-V..JaB.'.UX l;.rticlo 31 :., r~ins qu'il u'on dôcido cutrcocllt. Iv Consoil de sôourité :.rticlo 32 Sous rôsor"e des dispcsitil'ns de l'o.rtiole 35, tient un procôs-verbc.l in ~xtol1sc (~" chc.cpo séc.noo.

9 Po.go 9 n'en d~oido nutromont. Lo proo~s-vcrbal ost onvcy6'dnns les qnrnntohuit houros nwtropr6sont~ts.nu.ccnsou qui. danauzl nouvo~u 'd~bi qullranto-h'ùii,houres", 1'ont,çQl:n~ttro' t\ûsoo;tt~io.t qu'ils d~sircntywir o.pportor. ~:' :.rtiolo 33 \ Les prooès";'vurb::.ux dos séanoes publiquos ot los doouijonta qui s'y ro.pportont sent publicss nussitôt 'quo pessiblo. :.rtiolo 34 ~ l'issuo do oho.quo sétj1oe privéq.lc C~nscil ùe s~ourité tcit publier un oomuniqu6 pc.r los SdllS'~~U Socrôtc.ir<- g~néro.l. :~rticle 3& Le Consoil ë:u roourité pout décido:r que. peur uri'- sé::j1oe privé~. il no sero.' établi qu'w prccôs-vcrb::.l'oh Uh scul"cxel1plc.ir~. Cc ~rccèsvorbo.l"cst conservô Pc.r 10 Secrétc.iro gôn~ro.l. Los repr~sellttults dos Etats cp i ent pa.rticipô? 10. s~=oc peuvent tc.ir;; p::-.rt au Sucréta.rio.t. "dc.nsun dé'ldcl;; dix jcurs. "dos r"ctificc.ticns cp'ils dés'irc.nt "voir apportor. ;.rtiol Si nucunü r00titicnticn n'est del~j1d~o dmls los d~lo.is prescrits p~r los o.rtiolos 32 c.u pr0cos-v<-rbal est c04si1ércs co~~o c.pprouv6...tiolc 37 Si 10 Président ostir..o çuo los rootitico.tic.nsdol"l;n<iéos n' o.ppollcnt pus d'o.pprcbo.ticn do l~ p::xt 1u Censoil 10 sécuritô. ollos sont apportées nu precos-verbnl.qui est c.lüre c:~sidéré cc~~c c.pprouvé...rti~le 38 Lo preoos-vorbc.l ::.pprquvô est signç per 10 ~résidcnt du Censoil do s~curité.

10 P~be 10 :.r1!ïcle39 Tout Dt:l.t qui.tsire deven1ii"l:~rc de l'orga: As::.tic.n pr~sente un.... der.nndc :l.u Sccr~tdrc gonéro.l. Cc.tt(; cbr.":4"ldo est ;:.CCC~p:lgno::>,'une. " déclaro.ticn :lux tel'!:'.os de luquello ii"s"' ~.rfirno. prôt à o.ccepter les oblib~ticns de 10. Chrste. " :""ticlc 40 Le. de:..nndo d'o.dllissll1 d~.s l' Crgr.l~iso.ticn est "por ':é6 p:l.l' le Sccréto.irc ~l:érlll dovr.nt le CdllÎeil de sécurité qui déclare si, è son j~gc:t;:cr,t, 10 cr.ndido.t est Ull Eto.t p::.cifiquc. co.po.ble de rcr.plir les cblibo.t"icns do Ir. Cho.rtc ct dis~"so a 1<.. f::'.ii"e. irticlc41 "'u Co.s cù 1" Ccr,seil Ge sécurité "'clécic!e de roc":""r"~':'.nder l'o.clnissicn. cette rcce~r~o.ticnest pcrt~p~r le SCGrét~iro génér~l devo.nt

RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE

RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE L 82/56 2.6.204 RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE PRUDENTIELLE DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE LE CONSEIL DE SURVEILLANCE PRUDENTIELLE DE LA BANQUE CENTRALE

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

S T A T U T S. de la. Fondation pour le Maintien du Patrimoine Aéronautique

S T A T U T S. de la. Fondation pour le Maintien du Patrimoine Aéronautique S T A T U T S de la Fondation pour le Maintien du Patrimoine Aéronautique Article 1 Sous la dénomination "Fondation pour le Maintien du Patrimoine Aéronautique", il est créé une fondation régie par les

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

PROGRAMM DE BASE DU CERN/M YRIN

PROGRAMM DE BASE DU CERN/M YRIN GERN/716 Original: anglais 29 mai 1967 ORGANISATION EUROPEENNE POUR LA RECHERCHE NUCLEAIRE EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH TRENTE QUATRIEM SESSION DU CONSEIL Genéve 14 @*0 15 juin 1967 PROJET

Plus en détail

:tï::,ï"i".ï::ffi ::ïdl5:;*:d;:*ff iî.,î:::'i::

:tï::,ïi.ï::ffi ::ïdl5:;*:d;:*ff iî.,î:::'i:: - REpu8t_tffir fij 8[NlN,, _ Lr:/orrou, kr îf l "liil,,.,, i.fiffi#tf TRANSTT{ilRI 0[ RfGuiAïtril û[s F{tsT[s ET Tftft{lMfi {JillfiAnfi ff s :tï::,ï"i".ï::ffi ::ïdl5:;*:d;:*ff iî.,î:::'i:: posles et des

Plus en détail

l-l _ ç"ï$ t--!-- I --l ryle'ryil _ -l-- r L; ;;-ilr;*, *orrra - t:ooros:ooo I N I ro eenhrilr âhm ltoeroo[ii, i * i.

l-l _ çï$ t--!-- I --l ryle'ryil _ -l-- r L; ;;-ilr;*, *orrra - t:ooros:ooo I N I ro eenhrilr âhm ltoeroo[ii, i * i. Université Abou Bekr Belkaid Tlemgen ç"ï$ L;o' Faculté: Sces Economiques,sces commerciales et Sces de gestion Département: Sces Economiques, Sces commerciales et de ges Année Universitaire: 2013 2014 I

Plus en détail

PROTOCOLE RELATIF A LA COUR DE JUSTICE DE LA CEDEAO

PROTOCOLE RELATIF A LA COUR DE JUSTICE DE LA CEDEAO PROTOCOLE RELATIF A LA COUR DE JUSTICE DE LA CEDEAO LES HAUTES PARTIES CONTRACTANTES; vu l'article 5 du Traité de la Communauté Economique des Etats de l'afrique de l'ouest portant création de la Conférence

Plus en détail

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées»

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» 30/04/10 Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» Arrêté du 23 octobre 2009 portant homologation de la décision n 2009 DC 0150 du 16/07/09 de l ASN définissant les critères techniques

Plus en détail

SIXIEME COMMISSION: ORGANISATION COMPTE RENDU ANALYTIQUE DE LA VINGT-HUITIEME SEANCE

SIXIEME COMMISSION: ORGANISATION COMPTE RENDU ANALYTIQUE DE LA VINGT-HUITIEME SEANCE United Nations Nations Unies UNRESTRICTED CONFERENCE CONFERENCE E/CONE.2/C.6/SR.28 ON DU 13 février 191*8 FRENCH TRADE AND EMPLOYMENT COMMERCE ET DE L'EMPLOI ORIGINAL: ENGLISH SIXIEME COMMISSION: ORGANISATION

Plus en détail

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Commission des finances Distr. GÉNÉRALE ISBA/5/FC/1 30 septembre 1999 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Cinquième session Kingston

Plus en détail

ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA

ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA Association marocaine régie par le dahir du 15 novembre 1958 Siège : Casablanca,

Plus en détail

S T A T U T S. de l association D A N C E W I T H M E. : Nom et siège

S T A T U T S. de l association D A N C E W I T H M E. : Nom et siège S T A T U T S de l association D A N C E W I T H M E I : NOM - SIÈGE - BU T - COTISAT IONS Articl e 1 e r : Nom et siège Sous le nom de D a n c e w i t h m e il est constitué, pour une durée illimitée,

Plus en détail

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Associant parfaite mobilité et simplicité, Thuraya SatSleeve est le moyen

Plus en détail

LOIS ET DECRETS PUBLIES DANS LA FEUILLE OFFICIELLE

LOIS ET DECRETS PUBLIES DANS LA FEUILLE OFFICIELLE 1 LOIS ET DECRETS PUBLIES DANS LA FEUILLE OFFICIELLE Feuille officielle numéro 47, du 29 juin 2001 Délai référendaire: 20 août 2001 Loi promulguée par le Conseil d'etat le 22 août 2001 Entrée en vigueur

Plus en détail

Statuts 2011. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique. Table des matières. Généralités. 1.

Statuts 2011. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique. Table des matières. Généralités. 1. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique Statuts 2011 Table des matières Généralités 1. Nom et siège 2. But de la CAS 3. Cercle des assurés 4. Droits et devoirs

Plus en détail

Statuts centraux. de la Société Suisse des Troupes Sanitaires. Version: V01.11. Groupe de travail AVO / CC. Edition du: 05 avril 2014

Statuts centraux. de la Société Suisse des Troupes Sanitaires. Version: V01.11. Groupe de travail AVO / CC. Edition du: 05 avril 2014 SMSV SSTS Statuts centraux de la Société Suisse des Troupes Sanitaires Version: V0. Auteurs: Edition du: 05 avril 0 Groupe de travail AVO / CC Remplace édition du: 8 septembre 00 Service de distribution:

Plus en détail

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la fonction publique Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C Le ministre de la fonction publique à

Plus en détail

RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES

RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES ANNEXE 2009-CA538-28-R5604 RÈGLEMENT-CADRE CONCERNANT LA TENUE DES ASSEMBLÉES DÉLIBÉRANTES À L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES Juin 2009 TABLE DES MATIÈRES ARTICLE 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.1 Définitions

Plus en détail

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires Règlement grand-ducal du 13 juin 1975 prescrivant les mesures d'exécution de la loi du 16 mai 1975 portant statut de la copropriété des immeubles. - base juridique: L du 16 mai 1975 (Mém. A - 28 du 23

Plus en détail

STATUTS DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE DE LA REPRODUCTION (SSMR)

STATUTS DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE DE LA REPRODUCTION (SSMR) STATUTS DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE DE LA REPRODUCTION (SSMR) I. Nom et siège Art. 1 La «Société Suisse de Médecine de la Reproduction (SSMR)» est une association aux termes de l art. 60 ss. CC dont

Plus en détail

STATUTS. www.solidar.ch

STATUTS. www.solidar.ch STATUTS www.solidar.ch I. Nom, siège et but Article 1 Solidar Suisse / Œuvre suisse d entraide ouvrière OSEO Solidar Suisse / Schweizerisches Arbeiterhilfswerk SAH ci-après Solidar Suisse, est une association

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

SOINS INFIRMIERS EN ONCOLOGIE GENEVE : SOGE STATUTS

SOINS INFIRMIERS EN ONCOLOGIE GENEVE : SOGE STATUTS SOINS INFIRMIERS EN ONCOLOGIE GENEVE : SOGE STATUTS ARTICLES 1 ET 2 : Nom et siège Sous le nom de soins infirmiers en oncologie Genève, est fondée une association professionnelle sans but lucratif au sens

Plus en détail

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers.

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers. CHAP: 8 Objecifs de ce chpire : Clculer comme se cosiuer u cpile ; Clculer comme rembourser ue dee e effecu des versemes réguliers. RAPPELS : Qu'es-ce qu'ue vleur cquise? Qu'es-ce qu'ue vleur cuelle? Le

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Statuts de la JS Suisse

Statuts de la JS Suisse Statuts de la JS Suisse Statuts modifiés à l'assemblée Annuelle de la JS Suisse du 28 et 29 mars 2015 www.jss.ch info@jss.ch 1 FORME JURIDIQUE ART. 1 Sous la détermination, Schweizerische JungsozialistInnen

Plus en détail

ASSOCIATION SUISSE POUR LA QUALITE DANS LES SOINS PALLIATIFS STATUTS. Art.1

ASSOCIATION SUISSE POUR LA QUALITE DANS LES SOINS PALLIATIFS STATUTS. Art.1 ASSOCIATION SUISSE POUR LA QUALITE DANS LES SOINS PALLIATIFS STATUTS I. Nom et siège Art.1 Sous le nom de qualitépalliative, Association suisse pour la qualité dans les soins palliatifs existe une association

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants

Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants 17.11.2008 Destinataires : Enseignants, Non-Enseignants et membres du CHSCT Objet : Le risque routier Conduire

Plus en détail

ASSOCIATION "AERONAUTIQUE EN MILIEU SCOLAIRE EN AQUITAINE" STATUTS. Article 1 : FORME ET DENOMINATION.

ASSOCIATION AERONAUTIQUE EN MILIEU SCOLAIRE EN AQUITAINE STATUTS. Article 1 : FORME ET DENOMINATION. ASSOCIATION "AERONAUTIQUE EN MILIEU SCOLAIRE EN AQUITAINE" Titre I Formation et objet de l'association : STATUTS Article 1 : FORME ET DENOMINATION. 1.1 - Il est créé une association dénommée "Aéronautique

Plus en détail

Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse : [date] : Le 13 Février 2013

Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse : [date] : Le 13 Février 2013 CONVENTION DE LA HAYE DU 25 OCTOBRE 1980 SUR LES ASPECTS CIVILS DE L ENLÈVEMENT INTERNATIONAL D ENFANTS Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse

Plus en détail

A venant 8 à la convention médicale- Principes de sélection des médecins aux pratiques tarifaires excessives

A venant 8 à la convention médicale- Principes de sélection des médecins aux pratiques tarifaires excessives '. A venant 8 à la convention médicale- Principes de sélection des médecins aux pratiques tarifaires excessives,----------------- ~rassurance La sante ::>regresse avec vou s Avenant n 8 à la convention

Plus en détail

N 343 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1984-1985. Annexe au procès-verbal de U séance du 5 juin 1985. PROJET DE LOI

N 343 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1984-1985. Annexe au procès-verbal de U séance du 5 juin 1985. PROJET DE LOI N 343 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1984-1985 Annexe au procès-verbal de U séance du 5 juin 1985. PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE relatif à certaines activités

Plus en détail

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES C.E.P.R.E.M.A.P. Décembre 2004 CENTRE POUR LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SES APPLICATIONS C.E.P.R.E.M.A.P. Association déclarée régie par la Loi de 1901 Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACPA

REGLEMENT INTERIEUR ACPA REGLEMENT INTERIEUR ACPA Association le Coeur sur la Patte pour les Animaux déclarée à la Préfecture du Loiret le 4 Juin 2014 Publiée au Journal Officiel sous le numéro W452012356 le 14 Juin 2014 Ce règlement

Plus en détail

I. Dénomination, siege social et objectifs. Article 1 (Dénomination et cadre légal)

I. Dénomination, siege social et objectifs. Article 1 (Dénomination et cadre légal) I. Dénomination, siege social et objectifs Article 1 (Dénomination et cadre légal) Par les présents statuts, il est constitué une fédération internationale d associations dénommée EURODOC le Conseil Européen

Plus en détail

REPUBLIQUE POPULAIRE DU BENIN. COTONOU, le 20 AOUT 1986. FINISTERE DES FINANCES ET DE L'ECONOMIE /C) RRETE N%..W./MFE/DGM/DCF/CNB

REPUBLIQUE POPULAIRE DU BENIN. COTONOU, le 20 AOUT 1986. FINISTERE DES FINANCES ET DE L'ECONOMIE /C) RRETE N%..W./MFE/DGM/DCF/CNB REPUBLIQUE POPULAIRE DU BENIN FINISTERE DES FINANCES ET DE L'ECONOMIE DIRECTION GENERALE DE LA LOTERIE NATIONALE DU BENIN COTONOU, le 20 AOUT 1986. /C) RRETE N%..W./MFE/DGM/DCF/CNB SOMMAIRE : Règlomont

Plus en détail

Convention portant loi uniforme sur la formation des contrats de vente internationale des objets mobiliers corporels

Convention portant loi uniforme sur la formation des contrats de vente internationale des objets mobiliers corporels Convention portant loi uniforme sur la formation des contrats de vente internationale des objets mobiliers corporels (La Haye, 1er juillet 1964) Les Etats signataires de la présente Convention, Désirant

Plus en détail

ANNEXE. à la PROPOSITION DE DÉCISION DU CONSEIL

ANNEXE. à la PROPOSITION DE DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 29.7.2015 COM(2015) 368 final ANNEX 1 ANNEXE à la PROPOSITION DE DÉCISION DU CONSEIL définissant la position à prendre, au nom de l Union européenne, au sein du conseil

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION VALAISANNE POUR LA PROMOTION DU RESEAU SCIENTIFIQUE VALAISAN (VS-NET)

STATUTS DE L'ASSOCIATION VALAISANNE POUR LA PROMOTION DU RESEAU SCIENTIFIQUE VALAISAN (VS-NET) STATUTS DE L'ASSOCIATION VALAISANNE POUR LA PROMOTION DU RESEAU SCIENTIFIQUE VALAISAN (VS-NET) I. DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Constitution, durée, siège 1) Sous la dénomination "Réseau scientifique

Plus en détail

Josef KAISER - Jean LACROIX

Josef KAISER - Jean LACROIX SERVICES D'ELECTRONIQUE DE SACLAY Section d'assistance Electronique Générale (SES/SEG/R-75-35) Nomenclature Programme : 0140 Y Saclay, le 26 mai 1975 2 Ispra nuclear electronics symposium. Stresa (italy),

Plus en détail

ASSOCIATION AXIVA STATUTS

ASSOCIATION AXIVA STATUTS ASSOCIATION AXIVA Association déclarée, régie par la loi du 1 er juillet 1901 103-105, rue des Trois Fontanot 92000 Nanterre STATUTS mis à jour au 7 juin 2012 Copie certifiée conforme Le président 1 ARTICLE

Plus en détail

STATUTS TITRE I OBJET DÉNOMINATION SIÈGE DURÉE ARTICLE 1

STATUTS TITRE I OBJET DÉNOMINATION SIÈGE DURÉE ARTICLE 1 STATUTS Edition 03 du 13 décembre 2009 _ Assemblée générale extraordinaire du 16 janvier 2010 ayant pour objet le changement des statuts et règlement intérieur. Titre de l Association : TENNIS CLUB DU

Plus en détail

Remarque préliminaire Pour faciliter leur lecture, les statuts, rédigés au masculin, s'adressent également aux conservatrices-restauratrices.

Remarque préliminaire Pour faciliter leur lecture, les statuts, rédigés au masculin, s'adressent également aux conservatrices-restauratrices. STATUTS Remarque préliminaire Pour faciliter leur lecture, les statuts, rédigés au masculin, s'adressent également aux conservatrices-restauratrices. A. Nom, siège social et buts Art. 1. Nom Sous la dénomination

Plus en détail

ASSOCIATION LOI DU 1er JUILLET 1901 COMITE DE COOPERATION AVEC LE LAOS ( C.C.L. )

ASSOCIATION LOI DU 1er JUILLET 1901 COMITE DE COOPERATION AVEC LE LAOS ( C.C.L. ) ASSOCIATION LOI DU 1er JUILLET 1901 COMITE DE COOPERATION AVEC LE LAOS ( C.C.L. ) ARTICLE 1 : FORMATION Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er Juillet

Plus en détail

STATUTS. Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique. I. Nom, but, siège et durée de l'association.

STATUTS. Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique. I. Nom, but, siège et durée de l'association. STATUTS du 25 juin 2003 Fondée le 9 juillet 1869 Siège social: Wallisellen Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique I. Nom, but, siège et durée de l'association Art. 1 Siège social,

Plus en détail

Statuts de l'association Suisse de Golf

Statuts de l'association Suisse de Golf Statuts de l'association Suisse de Golf TITRE I : NOM - BUT - MEMBRES Article 1: Nom et Siège Il existe sous le nom "ASG" ASSOCIATION SUISSE DE GOLF SCHWEIZERISCHER GOLFVERBAND ASSOCIAZIONE SVIZZERA DI

Plus en détail

Statuts de l Association du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg (PST-FR)

Statuts de l Association du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg (PST-FR) Page 1 / 8 Statuts de l Association du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg (PST-FR) Art. 1 Constitution I. Constitution, siège Sous la dénomination «Pôle scientifique et technologique

Plus en détail

ASSOCIATION DES ADMINISTRATIONS MARITIMES D AFRIQUE. PROJET DE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Adopté le 23 octobre 2013 à Johannesburg en Afrique du Sud

ASSOCIATION DES ADMINISTRATIONS MARITIMES D AFRIQUE. PROJET DE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Adopté le 23 octobre 2013 à Johannesburg en Afrique du Sud ASSOCIATION DES ADMINISTRATIONS MARITIMES D AFRIQUE PROJET DE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Adopté le 23 octobre 2013 à Johannesburg en Afrique du Sud 1 PREMIÈRE PARTIE DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1: OBJECT DU

Plus en détail

CONTRAT MOBILITE DE FORMATION ERASMUS Année Universitaire 20 / 20. Programme d éducation et de formation tout au long de la vie

CONTRAT MOBILITE DE FORMATION ERASMUS Année Universitaire 20 / 20. Programme d éducation et de formation tout au long de la vie CONTRAT MOBILITE DE FORMATION ERASMUS Année Universitaire 20 / 20 Programme d éducation et de formation tout au long de la vie La liste des codes demandés dans le présent contrat se trouve dans l annexe

Plus en détail

Code Disciplinaire. Commission Disciplinaire de Première Instance Commission Disciplinaire d Appel Règlement de Fonctionnement

Code Disciplinaire. Commission Disciplinaire de Première Instance Commission Disciplinaire d Appel Règlement de Fonctionnement Code Disciplinaire Commission Disciplinaire de Première Instance Commission Disciplinaire d Appel Règlement de Fonctionnement Version 17/05/2013 STATUTS F.I.J. : ANNEXE 1 : CODE DISCIPLINAIRE de la FIJ

Plus en détail

ASSOCIATION L'ESCALE - 1162 ST-PREX STATUTS

ASSOCIATION L'ESCALE - 1162 ST-PREX STATUTS ASSOCIATION L'ESCALE - 1162 ST-PREX STATUTS I. DENOMINATION - SIEGE - RESSOURCES Article 1 Sous la dénomination "Association l'escale", il est fondé une Association à but non lucratif de durée illimitée,

Plus en détail

1. DOCUMENTS JUSTIFICATIFS RELATIFS A LA PERSONNE MORALE ET À SES REPRÉSENTANTS LÉGAUX/ TITULAIRE(S) DE COMPTE(S)

1. DOCUMENTS JUSTIFICATIFS RELATIFS A LA PERSONNE MORALE ET À SES REPRÉSENTANTS LÉGAUX/ TITULAIRE(S) DE COMPTE(S) 1. DUMENTS JUSTIFIATIFS RELATIFS A LA PERSNNE MRALE ET À SES REPRÉSENTANTS LÉGAUX/ TITULAIRE(S) DE MPTE(S) Réf. # 1 # 2 Désignation : finalité, nature, forme Anglais Identité personne physique NI, passeports

Plus en détail

OBER Société anonyme au capital de 2 061 509.45 Siège social : 31, route de Bar 55000 Longeville-en-Barrois 382 745 404 R.C.S.

OBER Société anonyme au capital de 2 061 509.45 Siège social : 31, route de Bar 55000 Longeville-en-Barrois 382 745 404 R.C.S. OBER Société anonyme au capital de 2 061 509.45 Siège social : 31, route de Bar 55000 Longeville-en-Barrois 382 745 404 R.C.S. Bar-le-Duc Avis de réunion valant avis de convocation Mesdames et Messieurs

Plus en détail

NATO - - -- 3 : - N~TO UNCMSSIFIED. 18 novembre 1949 I. -deu,i~e,ionj

NATO - - -- 3 : - N~TO UNCMSSIFIED. 18 novembre 1949 I. -deu,i~e,ionj --*es NATO NORTH ATLANTC COUNCL CONSEL P-i/+ DE L~ATLANTQUE NORD Copy No. 3 : -/ - N~TO UNCMSSFED and - 1 PiJBLiG DiS'SLQSED 18 novembre 1949 1 CONSEL DE L'ATLANTQUE NORD -deu,i~e,ionj Ragport - au -+-

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES

STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES STATUTS DE L ASSOCIATION PARIS EST VILLAGES Les modifications de ces statuts, établies par le Conseil d'administration de l'association, ont été votées et acceptées à l'assemblée Générale Ordinaire du

Plus en détail

Société Suisse de Transplantation (SST)

Société Suisse de Transplantation (SST) Société Suisse de Transplantation (SST) REVISION DES STATUTS du 1.6.2008 Conformément à la séance de la Commission constitutive du 11.1.2002 Buts et objectifs de la Société Art. 1 Art. 2 La Société Suisse

Plus en détail

Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par voies de navigation intérieures (ADN)

Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par voies de navigation intérieures (ADN) Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par voies de navigation intérieures (ADN) - 1 - ACCORD EUROPÉEN RELATIF AU TRANSPORT INTERNATIONAL DES MARCHANDISES DANGEREUSES

Plus en détail

STATUTS DU SYNDICAT DE LA MESURE

STATUTS DU SYNDICAT DE LA MESURE STATUTS DU SYNDICAT DE LA MESURE Les statuts du Syndicat du Pesage et du Comptage sont remplacés par ce qui suit : Article. I. NOM ET CHAMP D'ACTION DU SYNDICAT Le Syndicat du Pesage et du Comptage (SPC),

Plus en détail

Mutuelle du Centre Culturel Islamique Luxembourg

Mutuelle du Centre Culturel Islamique Luxembourg Mutuelle du Centre Culturel Islamique Luxembourg (Extrait Mémorial B - Nº22 du 2 avril 2001) REMARQUE : Ce texte contient les modifications apportées en 2006 et 2007 Arrêté ministériel du 14 mars 2001

Plus en détail

Examen professionnel (promotion interne) de rédacteur territorial principal de 2ème classe

Examen professionnel (promotion interne) de rédacteur territorial principal de 2ème classe Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord Examen professionnel (promotion interne) de rédacteur territorial principal de 2ème classe Mis à jour en octobre 2012 1 S O M M A I R E CADRE

Plus en détail

STATUT DU TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER. Article premier Dispositions générales SECTION 1. ORGANISATION DU TRIBUNAL. Article 2 Composition

STATUT DU TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER. Article premier Dispositions générales SECTION 1. ORGANISATION DU TRIBUNAL. Article 2 Composition STATUT DU TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER Article premier Dispositions générales 1. Le Tribunal international du droit de la mer est créé et fonctionne conformément aux dispositions de la Convention

Plus en détail

Comm;;;;rla\ de~s~rict Grevenmacher. Entrée - 1 lu\l. 2013. Réf -- - - - ------ - ro=,;mbourg, le 26 juin 2013

Comm;;;;rla\ de~s~rict Grevenmacher. Entrée - 1 lu\l. 2013. Réf -- - - - ------ - ro=,;mbourg, le 26 juin 2013 ~ GOUVER'\l~éMENT U G N- U :Hf '-''= LUXEMBOURG Minist:te de l'interieur et à la Grande ~égion Direction des finances communales Comm;;;;rla\ de~s~rict Grevenmacher Entrée - 1 lu\l. 2013 Réf -- - - - ------

Plus en détail

Statuts «Néogia» Association LOI 1901

Statuts «Néogia» Association LOI 1901 Statuts «Néogia» Association LOI 1901 Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une Association régie par la loi 1901, ayant pour dénomination «Néogia».

Plus en détail

TEPZZ 568448A_T EP 2 568 448 A1 (19) (11) EP 2 568 448 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G07F 7/08 (2006.01) G06K 19/077 (2006.

TEPZZ 568448A_T EP 2 568 448 A1 (19) (11) EP 2 568 448 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G07F 7/08 (2006.01) G06K 19/077 (2006. (19) TEPZZ 68448A_T (11) EP 2 68 448 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 13.03.2013 Bulletin 2013/11 (1) Int Cl.: G07F 7/08 (2006.01) G06K 19/077 (2006.01) (21) Numéro de dépôt:

Plus en détail

L équipement informatique pour le module EECA. Kit d enregistrement (KE) Description des pré-requis techniques et de configuration minimale

L équipement informatique pour le module EECA. Kit d enregistrement (KE) Description des pré-requis techniques et de configuration minimale M AT E R IEL L OG ICIEL D OC UM E N T AT ION 1 L équipement informatique pour le module EECA Kit d enregistrement (KE) Description des pré-requis techniques et de configuration minimale 1. Composition

Plus en détail

TITRE IER DISPOSITIONS GENERALES

TITRE IER DISPOSITIONS GENERALES ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE ----- NOR : SAA0402629DL DELIBERATION N 2005-13 APF DU 13 JANVIER 2005 portant modification de la délibération n 2001-200 APF du 4 décembre 2001 portant code de procédure

Plus en détail

CONTRAT D ÉDITION A POUR TOUTES LES COLLECTIONS. Diffère du contrat d édition B sur deux points :

CONTRAT D ÉDITION A POUR TOUTES LES COLLECTIONS. Diffère du contrat d édition B sur deux points : 1/4 CONTRAT D ÉDITION A POUR TOUTES LES COLLECTIONS Diffère du contrat d édition B sur deux points : 1) La cession est consentie pour la durée de la propriété littéraire d'après les lois françaises et

Plus en détail

CONTRAT D ENSEIGNEMENT ERASMUS Année universitaire 2011 / 2012. Programme d éducation et de formation tout au long de la vie

CONTRAT D ENSEIGNEMENT ERASMUS Année universitaire 2011 / 2012. Programme d éducation et de formation tout au long de la vie CONTRAT D ENSEIGNEMENT ERASMUS Année universitaire 2011 / 2012 Programme d éducation et de formation tout au long de la vie La liste des codes demandés dans le présent contrat se trouve dans l annexe VI

Plus en détail

L'art d'établir un ordre du jour efficace

L'art d'établir un ordre du jour efficace L'art d'établir un ordre du jour efficace Par Denise Edwards Extrait de : http://www.omafra.gov.on.ca/french/rural/facts/05 038.htm Table des matières Introduction Sources des points à l ordre du jour

Plus en détail

Association Suisse de Médecine Equine (ASME) Statuts

Association Suisse de Médecine Equine (ASME) Statuts Association Suisse de Médecine Equine (ASME) Statuts 2 Article 1 Nom et siège 1.1. L Association Suisse de Médecine Equine (ASME) est une association selon les articles 60 et suivants du Code Civil Suisse

Plus en détail

Théâtre de l'escalier des Doms en Avignon Adresse du siège social : rue de Flandre, 46 à 1000 Bruxelles N d'entreprise : 477049364.

Théâtre de l'escalier des Doms en Avignon Adresse du siège social : rue de Flandre, 46 à 1000 Bruxelles N d'entreprise : 477049364. Théâtre de l'escalier des Doms en Avignon Adresse du siège social : rue de Flandre, 46 à 1000 Bruxelles N d'entreprise : 477049364 Statuts modifiés TITRE Ier. Dénomination, siège, objet et durée Article

Plus en détail

Guide pratique des procédures contractuelles dans le cadre des actions extérieures de l UE SUBVENTIONS

Guide pratique des procédures contractuelles dans le cadre des actions extérieures de l UE SUBVENTIONS Guide pratique des procédures contractuelles dans le cadre des actions extérieures de l UE LES SUBVENTIONS Juin 2013 1 Sommaire 1. Principes fondamentaux / Définitions 2. Comment attribuer une subvention?

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

SERRURIER.COM - 01.40.29.44.68

SERRURIER.COM - 01.40.29.44.68 L huisserie LE TRANSLUCIDE 2T ou 2P L étanchéité Joint isophonique à coller (option) La porte 2 FACES acier 20/10 ème + 4 omégas sur le périmètre 4 paumelles de 140 mm sur butée à billes L oculus Oculus

Plus en détail

RÈGLES DE PRATIQUE RELATIVES AUX AFFAIRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES

RÈGLES DE PRATIQUE RELATIVES AUX AFFAIRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES RÈGLES DE PRATIQUE RELATIVES AUX AFFAIRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES (Adoptées le 7 février 2013, par la résolution no B-13-11453) SECTION I LE CONSEIL D'ADMINISTRATION 1.

Plus en détail

Agence Saison d Or :: Activités de l entreprise. Identité Visuelle. Editions. Site Internet. Marketing. Référencement.

Agence Saison d Or :: Activités de l entreprise. Identité Visuelle. Editions. Site Internet. Marketing. Référencement. Agence Saison d Or :: Activités de l entreprise Identité Visuelle Editions Site Internet Marketing Référencement Photo/ Vidéo Agence Saison d Or :: Exemple d une action liée au Périgord Noir Jeu Concours

Plus en détail

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité stoque de la fbe optque Les fotaes lumeuses de l atquté Pcpe de la popagato de la lumèe? Pcpe du gudage plaae (1 Dmeso) Se place e codto de éfleo totale A 1 A 1 Gae g Gae g M < c Cœu c M > c Cœu c Fute

Plus en détail

Cas Dexis: Octroi de prêts par un organisme bancaire

Cas Dexis: Octroi de prêts par un organisme bancaire Dexis Case Cas Dexis: Octroi de prêts par un organisme bancaire Enoncé La banque Dexis souhaite réorganiser ses activités liées à l'octroi de prêts afin de rendre celles-ci plus performantes et plus équitables.

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

S T A T U T S (Association loi 1901)

S T A T U T S (Association loi 1901) CERCLE DAMIEN KONDOLO (La Fraternelle de la République Démocratique du Congo en Europe) S T A T U T S (Association loi 1901) Nous, membres de diverses institutions philanthropiques, réunis en Assemblée

Plus en détail

Les enfants ayant besoin d une protection internationale

Les enfants ayant besoin d une protection internationale FR Les enfants ayant besoin d une protection internationale Informations destinées aux enfants non accompagnés qui introduisent une demande de protection internationale conformément à l article 4 du Règlement

Plus en détail

2015 2016 2017 14450$ 14450$ 20900$ (avant taxes) contrôle et le suivi budgétaire,

2015 2016 2017 14450$ 14450$ 20900$ (avant taxes) contrôle et le suivi budgétaire, rr4 Lvis 2 Ville de FICHE DE PRISE DE DÉCISION Direction générale Q Comité exécutif Fiche de prise de décision n : FIN-TRE-20 15-001 Date: 2015-01-08 Direction: des finances FPD remplaçant FPD #: Service

Plus en détail

STATUTS D HABITAT ET HUMANISME PROVENCE *

STATUTS D HABITAT ET HUMANISME PROVENCE * STATUTS D HABITAT ET HUMANISME PROVENCE * EXPOSE PRELIMINAIRE Avec l agrément de la FÉDÉRATION HABITAT ET HUMANISME - association loi 1901 dont le siège social est à 69007 LYON 9 rue Matthieu Varille et

Plus en détail

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres rrs rrs rrs nrs Proprétés s rrs nrs rvrsés rrs Struturs onnés pour rrs rrs Un rp = (V,) onsst n un sér V SOMMS t un sér lns, v = {(u,v): u,v V, u v} Un rr st un rp onnté ylqu (sns yls) un mn ntr qu pr

Plus en détail

ARTICLE 2 : L'ensemble des dispositions des statuts-types a un caractères obligatoire.

ARTICLE 2 : L'ensemble des dispositions des statuts-types a un caractères obligatoire. Décret N 96-137/P-RM établissant les statuts-types des mutuelles des unions et fédérations de mutuelles. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi N 96-022 du 21 février 1996 régissant

Plus en détail

Contrat d'association avec mise en commun des honoraires

Contrat d'association avec mise en commun des honoraires Les soussignés : Contrat d'association avec mise en commun des honoraires 1) nom, prénom, qualification professionnelle, adresse privée, matricule national, code médecin personnel 2) etc. ont convenu d'établir

Plus en détail

ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE (A.U.B.E.F C.I)

ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE (A.U.B.E.F C.I) ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE (A.U.B.E.F C.I) ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DES INTERETS ET LA DEFENSE DES DROITS DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION : Viviers Fibre

STATUTS DE L'ASSOCIATION : Viviers Fibre STATUTS DE L'ASSOCIATION : Viviers Fibre ARTICLE 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

(Enregistré sous le n 20960 à la préfecture de Paris en date du 3 juillet 2012)

(Enregistré sous le n 20960 à la préfecture de Paris en date du 3 juillet 2012) Union Nationale pour l Avenir de la podologie Syndicat National des Pédicures-podologues (Enregistré sous le n 20960 à la préfecture de Paris en date du 3 juillet 2012) REGLEMENT INTERIEUR Le Conseil d'administration

Plus en détail

- Conformité du Projet de programme et de budget pour 1986-1987

- Conformité du Projet de programme et de budget pour 1986-1987 121 EX/INF.9 PARIS, le 24 mai 1985 Original français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONSEIL EXECUTIF Cent vingt et unième session SUGGESTIONS DU PRESIDENT DU

Plus en détail

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011 30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) (coordination officieuse au 1 er juillet 2011 ; modifié par l arrêté royal du 20 juillet 2000 introduction de l

Plus en détail

Thuraya XT-LITE Simple. Fiable. Abordable.

Thuraya XT-LITE Simple. Fiable. Abordable. Thuraya XT-LITE Simple. Fiable. Abordable. www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Le téléphone satellitaire ayant l'un des meilleurs rapports qualité-prix au monde Il n'a jamais

Plus en détail

I - BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION

I - BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION I - BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION Article 1 : Objectifs L'association dite "Comité français pour l'environnement et le développement durable" avec le sous titre de "Comité 21" a pour but de promouvoir

Plus en détail