àvenir le magazine du Comité d établissement Air France Exploitation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "àvenir le magazine du Comité d établissement Air France Exploitation"

Transcription

1 àvenir le magazine du Comité d établissement Air France Exploitation

2 sommaire p. 5 entreprise Transform : l entreprise de démolition se poursuit p. 7 p. 15 focus Les agents ont des talents L Amérique latine autrement ce air france exploitation Évènement : Le CE fête ses enfants. Évènement : Humour en scène 2. Restauration de proximité : la camionnette sandwichs Accueil de Loisirs : une belle aventure collective. Tourisme solidaire Salon du livre et de la presse jeunesse Voyages du CE : magie du Rajasthan ; détente à l île Maurice ou en Guadeloupe. La sélection billetterie La boutique : coups de cœur du moment. àvenir novembre 2013 #7 - Continental Square Bâtiment Mercure 2, place de Londres BP Roissy-Charles-de-Gaulle cedex Tél Fax : Directrice de la publication : Florence Carreira, élue CGT, secrétaire adjointe du CE. Comité de rédaction : le bureau du CE, service communication du CE. Ont participé à ce numéro : Dominique Lommatzsch, service Loisirs et Culture du CE. Réalisation : service communication du CE Tél Impression : Barbou Impressions, agréé Imprim vert.

3 L édito Photo : Communication CET-YD. Mounir Matili Point d étape Il s agit d un édito un peu particulier puisqu il est cosigné par Mounir Matili, secrétaire du CE sortant et Djamel Mahi, nouveau secrétaire du CE. Il nous semblait normal de corédiger cet édito pour afficher avec conviction et détermination l assurance de la continuité de notre action et la solidarité entre élus de ce bureau ; rappelant ainsi que la politique menée par ce bureau ne repose pas sur un individu, mais bien sur un collectif. Faisons d abord le bilan financier. À notre arrivée, la situation de notre CE était préoccupante. Faut-il le rappeler, nous avons récupéré un CE déficitaire de avec une alerte du commissaire au compte. En deux ans, nous avons mené des réformes internes : nouvelle organisation de travail, ajustement des effectifs, nouvelle politique managériale, politique de justice des droits entre tous les salariés du CE de Roissy et d Orly, dénonciation des accords restaurants Retrouver la souveraineté générale du CE tout en gardant l esprit de solidarité. C est par ces leviers que nous avons pu mobiliser les salariés du CE et c est ce qui a permis un rééquilibrage financier. Le pari prit par le bureau dans le cadre de sa politique interne a porté ses fruits. Aujourd hui, nous pouvons nous réjouir de clôturer les comptes à Nous tenons à saluer et à remercier sincèrement les salariés du CE d abord pour la confiance qu ils nous accordent et surtout pour les efforts consentis pour permettre ce redressement financier qui n aurait pas été possible sans leur adhésion. Djamel Mahi Photo : Communication CET-YD. Une politique socioculturelle volontariste Malgré cette politique de redressement, nous n avons pas renié notre ambition politique. Nous avons impulsé une politique volontariste dans le cadre des activités Loisirs et Culture à travers de nouvelles offres en matière de billetterie, une nouvelle politique de séjours (dix par an + des séjours enfants). De plus, nos équipes ont su imposer de nouveaux rendez-vous annuels que les salariés se sont totalement appropriés. Ce sont des évènements entièrement créés par notre CE car nous avons fait un choix politique fort : celui de mobiliser les énergies et les savoir-faire au sein du CE afin de stopper le recours à des prestataires sous-traitants et coûteux. Nous l avons déjà dit la richesse de notre CE c est d abord et avant

4 tout ses salariés. Prenons quelques exemples concrets : la deuxième édition du CE fête ses enfants a à nouveau été un franc succès, les tournois de foot en salle affichent complet, la deuxième édition d Humour en scène un pur produit de notre CE a affiché complet par le simple bouche à oreille (nous avons d ailleurs élargi les capacités d accueil à cinq cent convives au lieu des trois cent cinquante initialement prévus). Parlons ensuite restauration puisque c est un sujet d actualité. Avant de parler de nos projets pour l avenir dans ce domaine, juste un petit rappel concernant la polémique avec le CE OA. Oui, ne plus pouvoir manger au CE OA occasionne des désagréments pour certains salariés, c est une évidence ; mais nous le réaffirmons, l intérêt général prime, nous resterons sur une position juste. Le CE OA aurait dû verser plus de quatre millions d euros au pot de solidarité. Or, il a arbitrairement imposé un accord aux autres CE qui n ont pas eu d autre choix que de le signer puisque leur survie en dépendait (permettant ainsi au CE OA de conserver un million cinq cent mille euros dans sa poche). De quel droit, devrions-nous accepter cela? C est inadmissible ; le CE le plus riche n a qu un seul objectif, s enrichir encore plus au détriment des autres. Nous resterons toujours ouvert au dialogue, mais nous ne braderons pas notre CE. Une deuxième phase de mandat ambitieuse Venons en maintenant à nos projets pour demain. Deux grandes orientations seront déterminantes. La première orientation concerne la restauration sur Roissy et sur Orly. Nous proposons un plan qui va se décliner dès janvier 2014 sur trois axes : la trame des menus ; la nouvelle gamme de sandwichs ; le service au client et l offre de proximité. Notre action consistera également à vous consulter afin que vos propositions viennent enrichir notre réflexion dans l élaboration de nouveaux menus et de nouvelles formules correspondant mieux aux saisons (comme par exemple un bar à salades) et aux modes alimentaires des agents Air France. Tout ceci autour de produits de qualité, mais aussi d une cuisine plus bio, afin de vous assurer une offre toujours plus diversifiée accompagnée d une qualité de service et de conseil accrue. Nous devons également porter l ambition pour notre CE d être à l ère des nouvelles technologies. La première sera donc le futur site internet, un outil qui doit nous permettre d améliorer notre communication et de donner accès à nos offres pour les secteurs les plus éloignés. Mais notre objectif est bien que nos salariés, par la force de leur savoir-faire et de leur expérience, restent les créateurs et les concepteurs de vos offres. La tâche et l ambition de notre bureau, c est de réussir dans les deux ans à venir à tenir le pari d offrir une restauration modernisée d une qualité supérieure nos équipes ont le savoir-faire ainsi qu un service encore plus performant. mounir matili, élu cgt, secrétaire du ce sortant mahi djamel, élu cgt, secrétaire du ce

5 entreprise Transform La Direction a annoncé en CCE du 4 octobre dernier le durcissement des mesures du plan Transform 2015, initié en juin 2012, en annonçant de nouvelles suppressions d emplois ainsi qu une nouvelle phase de restructuration de l activité Fret et du court-courrier. L entreprise de démolition se poursuit Concernant la restructuration de l Exploitation, la Direction compte opérer (pour ne pas dire poursuivre) des transferts d activité vers Hop!, le pôle régional d Air France fraîchement crée au printemps dernier, et Transavia, la filiale low cost... L objectif? Baisser le coût de nos escales, «nettement plus élevés que ceux de la concurrence», dixit notre chère (au sens pécuniaire du terme) direction, qui omet, au passage, d expliquer les raisons d un tel écart de coûts. Car cela impliquerait d expliquer aux personnels de la Compagnie que nos concurrents ont baissé leurs coûts en escale en réduisant le salariat au rôle dégradant de vulgaire variable d ajustement, notamment via la mise en place de la sous-traitance. Cela impliquerait également d expliquer aux salariés qu il va falloir, désormais, consentir à travailler toujours plus, de façon toujours plus flexible, pour gagner moins, toujours moins... Façon de ramener les personnels au sol aux conditions de la soustraitance. Toujours plus d austérité Ainsi, les annonces en CCE du 4 octobre dernier laissent augurer la fin des bases province (Toulouse, Marseille, Bordeaux et Nice), pour imposer le passage de secteurs entiers (piste, passage...) à la sous-traitance. Et ce en créant au préalable, de toute pièce, un sureffectif qui permettra d invoquer, le moment venu, la non-rentabilité de ces bases du fait de «surcharges de coûts» savamment distillées, afin de justifier de nouvelles suppressions de postes... Le plan d austérité, appelons un chat un chat, ainsi mis en place poursuit son entreprise de ce qu il convient de qualifier de véritable plan de démantèlement de notre compagnie, avec ce que cela comporte en matière de destruction sociale. Sur le modèle Lufthansa : une marque, quatre cent niveaux de sous-traitance. Et des salariés ultra flexible, précaires, condition sine qua none de la «réussite» d un tel «modèle»... Bref, tout porte à croire que la mise en place de Transform en juin 2012, plan vendu aux salariés comme étant la seule alternative possible pour «permettre à Air France de retrouver l équilibre», n est en fait qu une vaste supercherie. Une «transformation structurelle» dont chaque étape est justifiée... par la conjoncture! Monsieur de Juniac n avait-il pas pourtant expliqué la, soit-disant, nécessité d appliquer, coûte que coûte, Transform dans son intégralité? Dans ce cas, pourquoi justifier chaque étape du plan par l aggravation de la crise? Cela devrait toutes et tous nous amener à réfléchir quant au bien fondé de ce plan... Surtout lorsque les mesures de productivité et de flexibilité induites par ce plan sont appliquées au titre d une dette dont la Direction refuse, avec obstination, qu elle fasse l objet d un audit indépendant... Peut-être nos dirigeants craignent-ils qu un tel audit ne

6 révèle des secrets inavouables... Peut-être ne souhaitent-ils pas que les salariés comprennent le sens de cette dette : pomper du capital! C est au titre de cette dette que la Compagnie dépense du cash, vend les actifs, flexibilise et pressurise ses salariés. Cela ressemble de plus en plus à l arnaque du siècle. Une arnaque basée sur une habile temporisation afin de s assurer une «paix sociale relative», le temps de la mise en place du plan Transform. L avenir de la Compagnie est toujours aussi incertain pour les salariés S inspirant de leur philosophie «sociale» en matière d emploi, la Direction emboîte donc le pas des compagnies low cost, avec la bénédiction de l État français, pourtant toujours premier actionnaire de la compagnie, et qui feint d ignorer un rapport du Commissariat Général à la Stratégie et à la Prospective, qu il a lui-même commandé, et qui stipule que sans soutien politique, les compagnies aériennes dites traditionnelles, comme Air France, risquent de disparaître à moyen terme, compte tenu des distorsions de concurrence manifestes dans le transport aérien... Car n est-ce pas une distorsion de concurrence lorsque des compagnies low cost financent leur croissance à grand renfort d argent public alloué sous forme de subventions déguisées? Tout comme la concurrence de compagnies du Golfe à qui l État français a consenti de donner des droits de trafic en contrepartie de la vente d avions Airbus. Le Gouvernement ferme les yeux et accompagne docilement la flexibilisation et la «libre» concurrence à tout va, synonyme de destruction des acquis sociaux pour toujours plus de précarité, de pression au travail et de mal-être pour les salariés. L annonce de ce nouveau plan de départs volontaires (le troisième en quatre ans) confirme bien que le seul projet «d avenir» pour Air France qui importe à la Direction consiste à continuellement réduire les effectifs (les salariés, celles et ceux qui produisent la richesse de l entreprise) et à externaliser les charges de travail pour garantir toujours plus de rentabilité aux actionnaires. Résultat des courses, on supprime toujours plus d emplois, quant à celles et ceux qui restent, leurs conditions de travail et leurs rémunérations ne cessent de se dégrader.

7 focus Les agents ont des talents Une démarche anime vos médiathèques : promouvoir les talents et les passions souvent enfouis sous l uniforme ou le bleu de chauffe. Ainsi avait été organisée le 4 juin, au restaurant du T2F à Roissy, une présentation de livres écrits par des agents Air France. Elle en appelle d autres ; mais sans attendre, il fallait prolonger ce temps fort en leur donnant ici la parole, pour en savoir plus Denis Colsenet, Youssef M Saad, Irving Adelo et Arnaud Pelletier lors de la rencontre organisée au restaurant du T2F le 4 juin. Sous le tarmac, la plume Arnaud Pelletier àvenir : Quel itinéraire peut bien relier le service Bagages de Roissy à La Neuvième Grotte, titre du livre que tu viens de publier? Arnaud Pelletier : Les grosses infrastructures de tri bagages se situent dans les soubassements, pour ne pas dire dans les entrailles de notre aéroport, au énième sous-sol. C est un environnement un peu glauque dans lequel la lumière n est qu artificielle, une lumière blanche, impersonnelle, produite par des néons, qui remplace celle des lampes des mineurs. L ambiance y est tout aussi inhumaine et oppressive avec son bruit omniprésent, ses odeurs entremêlées de brûlé issu de rouages en perpétuels mouvements et de poussières irritantes. Comme dans les mines de charbon, il y a des petits wagonnets qui circulent en permanence pour transporter nos bagages d un terminal à l autre Cet univers-là, que je côtoie maintenant depuis quatorze ans, ne me faisait plus rêver. Il me fallait un exutoire. De plus, ma vie personnelle connaissait un tsunami émotionnel, un divorce. Ma femme était martiniquaise. Et mon divorce allait marquer une rupture brutale avec cette île que je portais dans mon cœur depuis ma première rencontre en Tel un amant éconduit regardant par la fenêtre un jour de pluie sa belle l abandonner, je devais garder un lien avec elle (l île, pas mon exfemme!). Et à la suite d un pari avec ma sœur, j ai commencé à rédiger un scénario que je voulais soumettre à une chaîne de Photo : D.R.

8 télévision. Je n avais, à cette époque, aucune idée de la direction à prendre, ni du résultat que je voulais obtenir. Je voulais avec mes mots continuer à voyager en Martinique et probablement, reconstituer ou recréer une vie qui m échappait. àvenir : Le roman noir, relativement récent dans l histoire de la littérature (première moitié du XIX e siècle) a dû batailler ferme pour sortir du genre «mineur» où il était marginalisé. Pourquoi avoir choisi le polar? Arnaud Pelletier : Je suis coupable d être influençable, je le reconnais volontiers. J ai été marqué par les romans que je dévorais à l époque ainsi que des films ou des séries que je regardais dans le deux pièces que j avais loué au moment de mon divorce. Tous les matins, dans le train pour aller travailler, j engloutissais des romans de Dan Brown, de Steve Berry, de Robyn Young J aime ces œuvres palpitantes, dynamiques, qu on ne quitte que contraint et forcé. Je voulais écrire dans le style de la série 24 Heures avec une intrigue qui tienne en haleine le lecteur jusqu à la fin. C est devenu une évidence pour moi, le polar était LE style que je voulais adopter. Pour surmonter les évènements dramatiques que je traversais et sortir un peu de ma réalité, j ai endossé le costume d un beau pilote d avion impliqué dans un complot international et qui doit rechercher et comprendre son passé pour construire un avenir radieux dans les bras d une belle femme créole. àvenir : Dans sa préface au Dictionnaire des littératures policières de Claude Mesplède un des meilleurs critiques du genre, ancien salarié d Air France, Pennac écrit «les littératures policières décrivent le monde et l individu tels qu ils ne vont pas». Te retrouves-tu dans cette définition? Arnaud Pelletier : Oui, je crois en effet que le roman policier décrit la face sombre, «le côté obscur» du monde et des gens. Le polar est un style qui permet de zoomer sur les turpitudes de ce monde malade, cupide et terriblement égoïste. Nous sommes quotidiennement plongés par l intermédiaire des médias dans d obscures affaires de meurtres, d attentats spectaculaires, de pédophilie, de luttes d influences politicoéconomiques On pourrait se tirer une balle à la fin de chaque grand-messe du 20 Heures. Mais un bon polar embellit un peu ce caractère cru de l actualité. Certains auteurs se contentent de retranscrire la vérité nue et pathétique de ce monde avec un héros antipathique qui fait le job. Ça peut en contenter certains, pas moi. J ai besoin d espoir et de sentir que dans la plus profonde détresse, il y a une infime lueur d humanité. Et c est pour ça que j adore les auteurs qui décrivent cette réalité de manière parfois très virile et sans nuance. Mais leurs héros, aussi tourmentés soient-ils, ont toujours des raisons de se battre, comme l amour, le respect de la dignité humaine. Et dans l écriture, il y a une façon de décrire les choses et les gens pleine de poésie. Jo Nesbo par exemple, décrit Bangkok comme une ville horrible, quasi monstrueuse. Mais l on sent aussi qu elle l a terriblement attiré, presque charnellement ; il invite à découvrir l envers du décor par soi-même. J aime cette ambiguïté. Photo : D.R. Arnaud Pelletier La Neuvième Grotte, Jets d encre

9 Irving «Adelo» Soulette Photo : D.R. àvenir : Quelle est l histoire de la publication de ces souvenirs d ancien PNC? Irving «Adelo» Soulette : Avant tout, c est l histoire d une passion. La passion de l aviation qui a conduit naturellement l adolescent du lycée Notre-Dame à Boulogne-sur-Seine, dévorant les livres de Saint-Exupéry et de Pierre Clostermann (ancien du lycée Notre-Dame lui aussi), vers un brevet de pilote et un service militaire en tant que sous-officier dans l armée de l Air. Une carrière à Air France devint alors comme une évolution logique. Navigant, les livres de Richard Bach et Paulo Coelho m accompagnèrent alors en escale. Après une année passionnante de voyages et de rencontres sur long-courrier, une nuit à Bangkok vît naître Carnet de vols, rédigé d un trait mais qui mit quinze ans pour être enfin publié, grâce à la confiance de l éditeur Jets d encre. Après quelques douloureuses otites barotraumatiques et curieux de connaître les autres facettes de la Compagnie, ont suivi diverses expériences professionnelles au sol, puis l univers de la prévention et de la sécurité s est imposé lui aussi naturellement Le chemin parcouru compte autant que la destination à atteindre «Mektoub! C est écrit.» àvenir : Publier c est s exposer, se dévêtir en quelque sorte. Qu est-ce que cela a modifié dans ta relation avec tes proches, tes collègues? Irving «Adelo» Soulette : C est une expérience particulière. C est effectivement une part de soi-même que l on dévoile, on s expose aux critiques, les bonnes certes, mais il faut aussi surtout savoir accepter les mauvaises. Comme elles sont constructives, cela permettra de mieux préparer une suite à Carnet de vols, qui sait? àvenir : Pourquoi avoir choisi le pseudonyme Adelo? Irving «Adelo» Soulette : Comme évoqué, c est une part de soi-même, de son histoire que l on publie, cela donne la sensation d être «un peu» moins exposé au jugement ou aux critiques. Avant tout, beaucoup de symboles sont cachés ou exposés dans le livre, Adelo («Ad» et «Elo»), c est le début du prénom de mes enfants. Je voulais absolument leur dédier cette aventure. Irving Adelo Carnets de vol, Jets d encre Photo : D.R. Denis Colsenet àvenir : Tu es dans le service LC-ZH. À ce jour, tu as publié quatre romans dont un policier, comment as-tu attrapé le virus de l écriture? Denis Colsenet : Effectivement, depuis 2009, j ai écrit quatre romans mais il ne faut pas oublier le petit polar pour lequel j ai reçu un prix littéraire Conte de Noël dans la catégorie «Polar» en décembre Pour revenir à ce «virus», j ai toujours voulu écrire, et ceci depuis des années ; mais par faute de temps ou de savoir, les pages sont restées trop longtemps blanches jusqu au jour où je me suis jeté sur ma plus belle plume pour

10 écrire ce premier roman Péripéties d un voyage sans ailes. Ce déclic, je l ai eu un jour, quand mon oncle m a dit «Pourquoi attendre pour écrire? Si tu en as vraiment envie, fais-le maintenant!» En l espace de quelques mois, j en avais vendu six cent exemplaires, avec de jolis témoignages à la clé qui m ont donné des «ailes» pour continuer sur cette voie. àvenir : Où puises-tu l inspiration qui doit se renouveler en permanence? Denis Colsenet : Il y a un proverbe qui dit «l appétit vient en mangeant». En littérature, c est pareil, «l inspiration vient en écrivant». Quand je me plonge dans mon roman, je suis quelqu un d autre. C est étrange mais bien réel. C est difficile à expliquer, c est comme si j étais transporté à l intérieur du roman, capable de visualiser correctement les personnages, les lieux, les actions. Je les vois comme je vous vois, comme on assiste au déroulement d un film. àvenir : Un auteur doit plus que jamais assurer la promotion de ses livres ; donnes-nous les clés de ton succès et des conseils à destination de celles et de ceux qui n osent franchir le pas de l édition Denis Colsenet : Après avoir endossé le costume de l écrivain, je me transforme en attaché de presse. C est comme ça que j assure seul la promotion de mes romans, en contactant divers magasins culturels et en organisant des séances de dédicace aux quatre coins de la France pour rencontrer le public. Cette démarche me demande beaucoup d énergie et de temps. Le secret de mon succès, je l attribue essentiellement à mes lectrices et à mes lecteurs qui adorent lire mes histoires et me le font savoir en déposant des témoignages sur mon blog auteur-dujournal.com ou sur ma page facebook. Il ne faut pas oublier mon entourage qui m encourage tout au long de l année. Le monde de l édition est un vaste sujet qu il est difficile de résumer en quelques lignes. Il est tellement fermé qu il n est pas facile de s y faire une place. Décrocher un contrat d édition demande beaucoup de travail et de persévérance. Il faut aussi avoir un peu de talent et beaucoup de chance pour y arriver. Personnellement, pour mon quatrième roman, j ai choisi l autoédition pour maîtriser au mieux la création et la gestion, pour demeurer «maître d ouvrage». Photo : D.R. Péripéties d un voyage sans ailes, Yvelinédition Ailes sans lui, Yvelinédition Le Messager, Yvelinédition L Étoile du peintre, Autres-Talents Youssef M Saad àvenir : On dit volontiers qu à quinze ans on fait des poèmes et qu à quarante, on est poète. Quel âge as-tu? Youssef M Saad : Je suis poète quand j écris de la poésie. Entre deux poèmes je redeviens l homme que je suis. Concernant mon âge, je vous invite à lire mes textes. J ai l âge de la raison et espère avoir celui de la maturité.

11 àvenir : L extrême sensibilité de tes textes vient mettre à mal les images toutes faites que d aucuns se font des salariés de la piste. Quel regard tes collègues portent-ils sur ta passion de l écriture? Youssef M Saad : De l étonnement, ensuite de la fierté. Les pistards sont de grands sensibles cachés. J ai beaucoup de soutien venant de leur part et aujourd hui encore nombreux sont ceux qui me suivent dans ma passion à travers les réseaux sociaux. Je remercie mes collègues au grand cœur. Comme quoi le mot cœur s écrit au masculin [sourire]. Photo : D.R. àvenir : On trouve dans ton recueil ce que tu appelles des citations. Par exemple, «La justice unit les hommes et l injustice les sépare», «Le plus difficile pour un homme c est de le devenir» ou encore «On construit une maison en plusieurs mois et on la détruit en une journée» Quels messages veux-tu délivrer à tes contemporains? Youssef M Saad : Le message premier c est : ne vivez pas sans amour! Je pense que c est la seule chose qui peut sauver l Homme. Le second message, c est : il faut toujours exprimer ses émotions, ses sentiments ; il ne faut pas les garder enfouis dans son cœur. Le troisième : garder le sourire même si c est difficile, avoir du courage dans les épreuves de la vie de chacun et de chacune. Le quatrième et dernier : peace and love [sourire]! Youssef M Saad Eau de vie, éditions du Panthéon François Carlier àvenir : Tu travailles à RSY-EK, au pôle Clients du terminal E, et tu as publié on peut le dire une somme de sept cent quarante pages intitulée Elm Street ; l assassinat de Kennedy expliqué. C est l aboutissement de vingt-cinq années de travail, d investigations Comment expliquer un tel investissement? François Carlier : Il m arrive parfois moi-même de me le demander. Au demeurant, c est assez simple. À l âge de sept ans, j ai vu un documentaire sur cet assassinat et cela m a marqué à vie. J ai eu envie d en savoir plus en grandissant. Une année passée aux États-Unis à vingt-deux ans m a permis de vraiment commencer à étudier cette affaire, en achetant mes premiers livres, en visitant les lieux, en rencontrant des spécialistes. Théorie du complot ou version officielle? Je voulais en avoir le cœur net, connaître la vérité. J ai donc tout simplement continué à chercher, à enquêter durant des années. Jusqu à me rendre compte, un jour, que j en savais tellement que je pouvais partager mes connaissances. J ai estimé avoir des choses intéressantes à dire, une vérité à transmettre. Résultat : mon livre est le plus gros et le plus complet sur le sujet en langue française. Je m en étonne moi-même. Au final, j ai comme été pris dans un engrenage. Rien de tout cela n était prévu au départ. àvenir : Cinquante ans après, la controverse perdure : assassinat isolé ou complot organisé? La conclusion que tu tires de tes recherches va-t-elle continuer d alimenter le débat? François Carlier : La tendance générale du public est de croire qu il y a eu un complot organisé. Pour ma part, j explique nettement dans mon livre que c est un acte isolé, le coup de folie

12 d un homme seul. J ajoute que cette conclusion à laquelle je suis arrivé n est pas «la mienne», mais celle de tous les médecins, les policiers, les témoins, les journalistes, les experts, les collaborateurs, les scientifiques, etc. Mon travail est donc légitime. Mais la confrontation d opinions sur cette affaire (qui, après cinquante ans, suscite encore les passions) est loin d être finie. Souhaitons que les invectives cèdent le pas au débat ouvert. àvenir : Tu m as dit par exemple avoir rencontré les plus grands journalistes et historiens américains. Plus profondément qu est-ce qu une telle aventure change dans une vie? François Carlier : Effectivement, mes recherches poussées m ont conduit à rencontrer des auteurs et des chercheurs américains connus, que j admire comme Pierre Salinger (qui fut le Press Secretary de la maison Blanche sous Kennedy et au début de l ère Johnson, en plus d être un ami de JFK) ; ou, plus récemment, Philippe Labro, avec qui j ai eu de longues conversations sur l assassinat de Kennedy (jeune journaliste dépêché à Dallas par sa rédaction, il a vécu les évènements en direct, des moments passionnants qu il raconte dans son livre On a tiré sur le Président, paru chez Gallimard). J ai également la chance d avoir les honneurs de la presse, ce qui est agréable et excitant. On pourra me voir, entre autres, dans un documentaire diffusé sur la chaîne Histoire, ainsi que dans l édition nationale du 19/20 de France 3, le 22 novembre prochain... Mon statut de spécialiste du sujet m a également conduit à organiser le 30 novembre à Roissy-en-France le seul congrès en France consacré au cinquantième anniversaire de l assassinat de JFK auquel je convie tous mes collègues d Air France. Toutes ces rencontres m ont beaucoup enrichi et me poussent vers d autres livres. Mais en fin de compte, reconnu ou pas, rien ne vaut la satisfaction personnelle d être allé au bout de son projet! Photo : D.R. François Carlier Elm Sreet, l assassinat de Kennedy expliqué, Publibook Merci à vous cinq d avoir joué le jeu et accepté de répon dre à nos questions parfois indiscrètes. Que votre passion perdure, c est le sel de la vie, et qu elle soit contagieuse. Chacun des ouvrages est disponible en médiathèque. Les lecteurs jugeront de leurs qualités littéraires, de leur pouvoir d émotions, de rêves, de découvertes et seront ainsi peut-être appelés à partager leurs propres passions et leurs talents artistiques ; une des ambitions de la politique culturelle du CE Exploitation.

13 focus L Amérique latine autrement Air France ouvre la ligne sur Panamá. Envolez-vous vers ce minuscule pays qui renferme plus de trésors et de chemins inexplorés que bien d autres destinations. En voici une brève présentation pour vous inciter à découvrir cette terre de contraste entre modernisme et traditions. Le CCE propose des circuits en Colombie et au Panamá. Pour tout renseignement complémentaire, con tacter Dominique Lommatzsch, spécialiste du tourisme autrement au CCE. Panamá Découvert en 1501, l isthme de Panamá n aura de cesse d attirer les convoitises de par sa position géographique si particulière. Pendant deux siècles, les Espagnols utiliseront le Panamá comme plateforme pour collecter l or des Incas côté pacifique et le faire partir en Espagne côté caraïbe. Lors de la ruée vers l or américaine, le premier train transisthmique a été mis en service pour acheminer plus sûrement les pionniers vers les côtes californiennes. Puis il y eut la construction du canal commencée par le français de Lesseps et achevée par les États-Unis en 1913 ; passage initialement pensé à des fins militaires qui deviendra rapidement un axe commercial mondial majeur. Après un siècle de présence américaine, le pays a repris en 2000 le contrôle de l ensemble de son territoire et de son destin et c est un pays en pleine évolution économique. Une richesse naturelle hors norme Bien sûr, le canal et ses écluses offrent un spectacle fascinant, la visite de la ville moderne de Panamá est incontournable, son quartier bohème de Casco Antiguo est inscrit au patrimoine mondial par l Unesco ainsi que les importantes fortifications de Portobello- San Lorenzo ; mais l histoire et l économie ne sont pas les seules richesses de cette destination. Petit pays où quelques heures suffisent pour passer de la jungle tropicale aux montagnes volcaniques, le Panamá est d une extrême diversité tant au niveau des paysages que de sa faune et de sa flore : cent vingt-cinq espèces d animaux, neuf cent espèces d oiseaux, mille espèces d orchidées que l on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde, deux mille cinq cent kilomètres de plages de rêve bordant l océan Pacifique et la mer des Caraïbes Cette richesse naturelle hors norme constitue le lieu de vie de sept communautés amérindiennes qui y vivent toujours selon leur mode de vie traditionnel. Parmi elles, les Indiens kunas, sur l archipel de San Blas considéré comme l un des dix paradis sur terre ont obtenu l autonomie de leur territoire. Soucieux de préserver leur culture, ils ont conservé leur système économique, leur langue et leurs coutumes. Ils vivent de la pêche et du commerce des noix de coco et l artisanat kuna est connu pour ses molas, sortes de tableaux en tissus qui ornent les tenues des femmes. Les Emberas, eux, occupent la forêt tropicale du Darién, à la frontière avec la Colombie. Ils vivent sur les berges de rivières dans des habitats traditionnels sur pilotis. Certains villages se sont organisés pour accueillir des visiteurs afin de faire découvrir leur style de vie, la forêt alentour, les plantes, dont ils sont de véritables experts, et leur art du tatouage. N hésitez pas à consulter le site de l association de tourisme solidaire La Route des sens (www.laroutedessens.org) qui vous propose des séjours en immersion totale dans trois communautés indiennes ou le site de Terra Caribea (www.panama-voyage.com) qui organise des treks et des circuits culturels tout en s impliquant dans des projets de préservation avec les communautés locales.

14 Oubliez l image d une Colombie entre les mains des guérillas et des trafiquants de drogue ; la situation s est nettement améliorée, le pays est en plein essor économique et le gouvernement colombien favorise le développement du tourisme. Le seul risque est de vouloir y rester, tant ce pays a à dévoiler Osez la Colombie! Véritable condensé de l Amérique du Sud, la Colombie est le seul pays d Amérique latine à réunir une côte caribéenne, une côte pacifique, les Andes et l Amazonie! Peu de pays offrent autant de contrastes et de richesses : forêts tropicales au sud du pays, cocoteraies, îles coralliennes et déserts sur la côte nord, en passant par les montagnes verdoyantes et les plantations de café du centre, sans oublier les sommets enneigés à plus de mètres plantés dans la mer des Caraïbes. Gentillesse et sens de l accueil des Colombiens Photo : Dominique Lommatzsch. La variété des paysages s exprime aussi dans la diversité des modes de vie des populations qui sont parvenues à préserver leurs cultures et leurs langues ; en voici quelques exemples La Guajira, à la pointe nord de l Amérique du Sud, est une terre désertique habitée par les Indiens wayyus. Voyager pour la Guajira, c est partir au bout du monde dans des paysages alternant entre déserts et plages, entre cactus et flamands roses ; c est vivre le quotidien des Indiens qui ont conservé leur langue, leur culture et une certaine autonomie (pêche, artisanat, protection des tortues, tissage ). Avec les Indiens kogis et wiwas, descendants des populations précolombiennes, partez découvrir la Ciudad Perdida, au cœur de la Sierra Nevada dont le sommet le pic Cristóbal Colón domine les immenses étendues de forêt primaires de ses neiges et de ses glaciers à mètres. Ce site archéologique est niché au sein d une grande combe aux parois quasi verticales couvertes de végétation et animées par de vertigineuses cascades. Vos guides wiwas vous expliqueront les croyances des peuples de la forêt et vous initieront aux incontournables rites de purification pour accéder aux grandes terrasses. Si la découverte de ces territoires vous tente, Culture contact (www.culturecontact.org) est une association de tourisme solidaire qui organise des voyages d immersion dans cette région. N oublions pas les sites classés au patrimoine mondial par l Unesco : Bogotá et son quartier historique de la Candelaria avec ses maisons colorées, ses églises et le plus grand musée au monde d objets précolombiens en or ; Carthagène, située en bord de mer et intimement mêlée à la colonisation espagnole (trafics de l or et des esclaves noirs notamment), elle est considérée comme la plus belle ville coloniale d Amérique du Sud de par son architecture, ses maisons colorées et ses rues pittoresques sur fond de musique et de danse (salsa, samba ) ; les paysages grandioses et les plantations de la région centrale où le café est toujours récolté à la main grain par grain afin de lui conserver sa saveur unique (un environnement, un savoir-faire et des traditions que l Unesco a inscrits au patrimoine Parc naturel Tayrona, sur la côte nord bordant la mer des Caraïbes.. culturel mondial en 2011).

15 ce air france exploitation Évènement 1. Vous étiez plus de deux mille à participer à cette deuxième édition de la fête des enfants. Structures gonflables, équitation, Cluedo géant, animations culturelles, sports mécaniques il y en avait pour tous les goûts. La journée s est achevée en apothéose par le concert de Sexion d assaut. Légendes Dans l antre de la chenille. 2. Début du concert de Sexion d assaut. 3. Lecture de contes pour enfants à l espace Loisirs et Culture. 3.

16 Légendes 4. Tour de circuit en quad. 5. Les enfants étaient les stars de cette journée. 5. Photos : François Guillon. 4.

17 ce air france exploitation Évènement 2. Pari réussi pour cette édition d Humour en scène au dock Eiffel. Vous étiez six cent personnes à fouler le tapis rouge pour participer à cet évènement combinant cocktail, dîner et spectacle mêlant humour et danse avec la présence des humoristes Paul Séré et Patson ainsi que celle des Mecs de rue. 1. Légendes 1. Le cocktail : les convives ont pu, entre autres, apprécier toasts au foie gras et amusebouche façon wok. 2. Paul Séré expliquant comment il a franchi le cap des trente ans. Photos : Jérôme Besnard.

18 3. 4. Légendes 3. L ambiance du dîner est conviviale. 4. Wahid assurait l animation. 5. L humoriste Patson clôturait cet évènement. 6. Entrée en scène des Mecs de rue, entre danse hip hop et parodies de film. 6. Photos : Jérôme Besnard. 5.

19 ce air france exploitation Restauration de proximité Après neuf ans de bons et loyaux services, la camionnette sandwichs est remplacée. Le nouveau véhicule sillonnera le tarmac à partir de décembre afin d offrir aux agents Air France travaillant loin de nos restaurants une restauration qualitative de proximité. La camionnette sandwichs fait peau neuve Pour rappel, le bureau a pérennisé cette activité plébiscitée par les salariés des secteurs éloignés en obtenant de la Direction de nouveaux financements. La nouvelle camionnette innove en proposant des formules pour le petit déjeuner et se restaurer le midi. Elle offre également aux usagers un meilleur service avec une gamme de sandwichs revisitée et des plats chauds. Des formules adaptées Débutant à 6 h 30, la tournée de la camionnette permettra aux usagers de prendre un petit déjeuner. Pour cela, les formules petit déjeuner proposent : une viennoiserie et un fruit à 1,25 ; une viennoiserie et une boisson* à 1,15. Pour se restaurer, nous vous proposons six formules avec un large choix d entrées, de plats et de desserts. Des formules sandwichs et lunch sont également proposées : un sandwich classique et un dessert ou une boisson* à 1,80 ; un sandwich classique, un dessert et une boisson* à 2,40 ; un sandwich supérieur et un dessert ou une boisson* à 2,70 ; un sandwich supérieur, un dessert et une boisson* à 3,35. une salade, un wrap, un bagel ou une Pastabox ; un dessert ou une boisson* à 3,70 ; une salade, un wrap, un bagel ou une Pastabox ; un dessert et une boisson* à 4,30. * smoothie ou Red Bull : compter un supplément de 0,70. Photos : Jérôme Besnard. Lieux des prestations La camionnette assure deux tournées tous les jours. La première de 6 h 30 à 9 h 30 et la seconde de 11 h à 12 h 30 et dessert les sites suivants : Alpha 8, QSE, Aire hôtel, Écho 30, Écho 34, Fox 2, S3, PCL, S4, Kube, CCH, KS atelier.

20 ce air france exploitation Accueil de loisirs Le 8 septembre dernier, à l occasion de la fête des enfants, l accueil de loisirs organisait un cluedo géant inspiré de la comédie musicale Christophe Colomb, la grande aventure. Gérald Dellorta, co-auteur et metteur en scène du spectacle nous livre les coulisses de cette affaire insolite. Une belle aventure collective àvenir : Pour commencer, peux-tu te présenter? Gérald Dellorta : J ai trente-trois ans, je suis né à Marseille où j ai découvert les joies de la scène. À vingt ans, le bac en poche avec beaucoup de retard quand même, il faut dire que je me sentais plutôt bien à l école avec mes copains, le soleil, la mer ; je sais ça énerve un peu..., il a fallu quitter ma province pour pouvoir trouver une école de théâtre. Bon, je n ai pas vraiment forcé les recherches sur Marseille, je crois que la découverte de la capitale m excitait pas mal aussi. Premiers mois sur Paris dans le 12 e arrondissement, métro Bel-Air, prince dans ma studette, j ai découvert le cours Florent et le CCE d Air France en tant qu animateur enfants. Je n ai jamais quitté ces deux familles depuis. Pendant dix ans je me suis construit entre ses deux univers. Après avoir écrit des petits spectacles pour les enfants, puis des spectacles pour des arbres de Noël avec Pierre Ray qui a le même parcours que moi et qui me subit depuis tout ce temps, j ai eu envie d un spectacle plus grand. Avec Gérôme Gallo qui a aussi été animateur au CE vraiment merci au CCE Air France et au CE Exploitation et qui partageait la même envie, nous nous sommes lancés dans l écriture d une comédie musicale Christophe Colomb, la grande aventure qui se joue en ce moment au Vingtième théâtre à Paris, après huit ans de creusage de méninges. àvenir : Le grand jeu d enquête organisé à l occasion de la fête des enfants le 8 septembre dernier est inspiré de la comédie musicale ; comment ce projet a-t-il vu le jour? Gérald Dellorta : Ce que je ne vous ai pas dit, c est que Van, qui est aujourd hui responsable de l accueil de loisirs, a été un de mes premiers copains qui supportait le PSG! Bon, tous les copains ne sont pas parfaits Nous nous sommes rencontrés quand il était encore animateur et il nous suit depuis toutes ces années. Il connaissait depuis longtemps notre projet de comédie musicale et les personnages du spectacle. En discutant, nous nous sommes dit que ce serait une bonne idée de créer un jeu avec tous ces personnages plutôt loufoques. àvenir : Comment s est passé la transposition de la comédie musicale en jeu d enquête? Gérald Dellorta : Nous avons décidé de réadapter une scène du spectacle afin de présenter les personnages aux enfants et aux parents dans le but de les sensibiliser à l histoire et à l aventure de Christophe Colomb interprété par Gérôme Gallo. Nous avons ensuite imaginé une intrigue avec les personnages de la cour du roi. Cela n a pas été trop compliqué car nous avons eu des aides précieuses pour la création du livret et la cohérence de l enquête. Merci à Béatrice, à Florence et à Van! C était vraiment intéressant

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs.

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. 1 Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. C était un livre et non pas le manuscrit auquel je m étais attendue

Plus en détail

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE 1. On t a volé ton vélo. Tu vas au commissariat de police pour déclarer le vol: Tu dois donner à l agent - toutes les informations nécessaires sur le vol : - quoi (description de l objet volé) - quand

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Jour 2. Jour 3. Jour 1. - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace

Jour 2. Jour 3. Jour 1. - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace Jour 1 - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace Jour 2 - Shakespeare globe Theatre - London Eye - Natural History Museum - Temps libre

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND Guide du petit visiteur Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND DU 13 AVRIL AU 10 MAI Arrêt59, Centre Culturel de Péruwelz Petits jeux

Plus en détail

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION 4 avril 2006 ATTENTION, TRAVAUX! LE THÉÂTRE, LIEU D ÉCHANGE Attention, travaux! est une pièce de théâtre, écrite, mise en scène et jouée pour les 20 000 collaborateurs

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud DOSSIER DE PRESENTATION affiche : Sylvain Guinebaud FETE DU LIVRE de FISMES Dimanche 31 MAI 2015 FEMMES, DES LIVRES ET VOUS Elle a passé le cap des 10 ans avec succès et tout nous encourage à repartir

Plus en détail

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré!

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! Avec le Défi de la Nuit de l Eau, contribuez à améliorer l accès à l eau potable aux enfants du Togo! Le Défi est une nouvelle approche

Plus en détail

Sortie des Passages Couverts de Paris

Sortie des Passages Couverts de Paris Sortie des Passages Couverts de Paris Samedi 16 novembre nous étions 6 membres de Saclay-Visions et 4 membres de l AACCEA à nous retrouver pour participer à cette sortie photographique des passages couverts

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

«Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX

«Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX «Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX Le stagiaire : Le maître de stage : Le correspondant Ressources Humaines : Dates du stage : Inclure ici le logo de Sommaire -

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1)

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Réponse apportée par une classe de PS-MS de l école maternelle du Gué d Alleré, à travers un projet mené au cours

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Guide pédagogique pour le public scolaire

Guide pédagogique pour le public scolaire Guide pédagogique pour le public scolaire Nous voyons des connexions entre ce qui est enseigné à l'école et les thématiques que nous abordons durant le Salon. Par le biais de notre programme, nous cherchons

Plus en détail

Projet Enseignement de FLE / FLS et supports multimédia

Projet Enseignement de FLE / FLS et supports multimédia Projet Enseignement de FLE / FLS et supports multimédia Parcours Pédagogique Fiche élaborée par Gabriel Picard Titre : «Une histoire de l outre mer : l héritage colonial français» Thèmes : Colonialisme,

Plus en détail

Bob Mayer. Écrire un roman et se faire publier

Bob Mayer. Écrire un roman et se faire publier Bob Mayer Écrire un roman et se faire publier, 2008 pour le texte de la présente édition, 2014 pour la nouvelle présentation ISBN : 978-2-212-55815-9 Sommaire INTRODUCTION... 1 Outil n 1. Vous-même...

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

Mes grands-parents à La Havane en 1957

Mes grands-parents à La Havane en 1957 11 juin 2015 Mes grands-parents à La Havane en 1957 Mon histoire à Cuba commence avant ma naissance. Mon grand-père d origine québécoise et ingénieur à l époque pour la Ville de Montréal, a fait un séjour

Plus en détail

Le calendrier de votre grossesse

Le calendrier de votre grossesse Le calendrier de votre grossesse Béatrice Knoepfler Avec la participation du Dr Jean-Philippe Bault, 2010 ISBN : 978-2-212-54524-1 Sommaire Préface Remerciements Introduction Calculez la date de votre

Plus en détail

Lire et Ecrire a changé toute ma vie

Lire et Ecrire a changé toute ma vie Lire et Ecrire a changé toute ma vie Fabienne VANDERMIÈGE Responsable de l association L illettrisme Osons en parler Agente de sensibilisation à Lire et Ecrire Verviers Avant de venir t inscrire à Lire

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse,

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015 Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Rachid MADRANE Mesdames, Messieurs, Chers journalistes,

Plus en détail

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve * Peux-tu nous expliquer en quoi a consisté l'association Une Rive, Un Rêve? Quel était votre projet? Avant tout amis depuis longtemps, nous

Plus en détail

On a volé La plage de Sainte-Adresse!

On a volé La plage de Sainte-Adresse! On a volé La plage de Sainte-Adresse! par Ana 5e Aza 4e Ahmed 5e Dagman 5e Emilienne 6e Taïmoor 3e Jeudi 5 Mai 2011 08:32 Chapitre 1 Salut! Je m' appelle Séléna, j' ai 16 ans. Les vacances viennent de

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

Je prépare mon entretien avec un prospect

Je prépare mon entretien avec un prospect Chapitre 1 Je prépare mon entretien avec un prospect La vie de Jérémie «Le jour du premier entretien client arrive. En tout cas, la date est posée. Ayant repris le secteur laissé vacant par un commercial

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

Art et culture. hiver / printemps 2015. brossard.ca

Art et culture. hiver / printemps 2015. brossard.ca Art et culture hiver / printemps 2015 Les séries du dimanche 18 janvier à 11 h De Paris à Broadway La soprano Julie Goupil et le ténor Daniel Biron offrent un amalgame des plus beaux duos tirés d illustres

Plus en détail

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007 Expérimentation du logiciel de la ligne du temps (Version bêta) Cahier de l élève Je suis un élève du : 1 er cycle du primaire 2 e cycle du primaire 3 e cycle du primaire 1 er cycle du secondaire 2 e cycle

Plus en détail

Côte à côte projet de la surfeuse du Léman

Côte à côte projet de la surfeuse du Léman Côte à côte projet de la surfeuse du Léman Etudiante dans un gymnase lausannois, je trépigne d impatience de terminer mes études afin de partir à la découverte du monde. Même si j ai déjà bien trotté en

Plus en détail

SYLVIA PINEL. Jeudi 9 janvier 2014

SYLVIA PINEL. Jeudi 9 janvier 2014 SYLVIA PINEL MINISTRE DE L ARTISANAT, DU COMMERCE ET DU TOURISME Discours Discours Vendredi 10 janvier 2014 N 340 Discours de Sylvia PINEL ministre de l Artisanat, du Commerce et du Tourisme lors de la

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème Collège Jean MONNET 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr Le STAGE en 3ème Livret à destination des élèves Quel stage puis je faire? J hésite : vente,

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Association Bibliothèque Braille Enfantine

Association Bibliothèque Braille Enfantine Association Bibliothèque Rendre accessible un monde de personnages, d histoires et de connaissances aux enfants déficients visuels - août 2014 - Carte d identité de l association Public : Nom de l association

Plus en détail

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous.

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous. 1 Sarah 1 Une jeune femme va vous parler de son travail. Lisez les questions suivantes, ensuite, écoutez l enregistrement et répondez en quatre mots au maximum. 1 Où est-ce que la jeune femme travaille?

Plus en détail

Mélissa Theuriau. Rendez-vous féerique en Tanzanie. Interview. propos recueillis par Alexandre Arditti

Mélissa Theuriau. Rendez-vous féerique en Tanzanie. Interview. propos recueillis par Alexandre Arditti propos recueillis par Alexandre Arditti ON A SUIVI RÉCEMMENT SES AVENTURES AFRICAINES AU PAYS DES GUERRIERS MAASAÏ AVEC SON COMPLICE FRÉDÉRIC LOPEZ, DANS LA TOUJOURS TRÈS POPULAIRE ÉMISSION RENDEZ-VOUS

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance.

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance. Mc 4.26-32 Espérer, c est s oublier Jésus a souvent donné la simplicité des enfants comme modèle de réception de sa Parole ; nous allons suivre leur exemple. Merci les enfants. Les deux histoires que nous

Plus en détail

MANUEL DU COCKTAIL D INAUGURATION DE SON AFFAIRE

MANUEL DU COCKTAIL D INAUGURATION DE SON AFFAIRE MANUEL DU COCKTAIL D INAUGURATION DE SON AFFAIRE A) CONCEPT ET AVANTAGES... 2 B) PREPARATION ET PRESENTATION... 3 A) LA PREPARATION... 3 B) LA PRE-PRESENTATION... 3 C) LA PRESENTATION... 4 C) SCRIPTS...

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : Les relations psychologiques homme-femme Après une mise en route à partir du synopsis et des affiches, les

Plus en détail

Un an. pour découvrir le monde

Un an. pour découvrir le monde Un an pour découvrir le monde Une aventure familiale Anne Dagicour Anne DAGICOUR UN AN POUR DECOUVRIR LE MONDE UN VOYAGE EN FAMILLE 3 - Un an pour découvrir le monde AVANT PROPOS Ce livre a été écrit pour

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

Le livre dont vous êtes les héros

Le livre dont vous êtes les héros Journal d un petit trésor qui grandit Mamie et MOI Papi, Le livre dont vous êtes les héros Toujours, je veillerai sur toi Journal d un petit trésor qui grandit Le livre dont vous êtes les héros Gilles

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE RAPPORT DE MISSION au TOGO Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE Du 1 er au 31 Juillet 2o12 I) INTRODUCTION Etudiante en Ecole d Ingénieur en Biologie industrielle, il

Plus en détail

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite Sommaire Tchip, un concept unique p 04 4 forfaits, un succès! Gaieté et visibilité Ambiance actuelle Des produits professionnels n 1 Une communication nationale et locale pour une identité forte Le Groupe

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

Script de vente Ruban pour la famille et les amis

Script de vente Ruban pour la famille et les amis Script de vente Ruban pour la famille et les amis Ce bref script de vente instructif vous est proposé à titre de référence. C est un complément au Guide de vente Ruban MD et aux autres outils de la Trousse

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Rencontre avec Yvan Pommaux - Carson

Rencontre avec Yvan Pommaux - Carson Rencontre avec Yvan Pommaux - Carson Mercredi 4 juin, 2014, l écrivain et illustrateur, Yvan Pommaux, est venu pour une petite «interview» avec les classes 6 eme, à qui il a présenté plusieurs de ses livres

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui.

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui. Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Ce document doit être utilisé avec la ligne du temps «*La consommation au Québec au 20 e siècle» disponible dans les

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation SOMMAIRE Présentation du projet 2015 Programmation 3 ème édition Le Mot du Producteur Informations pratiques Demande d accréditation Cher média, L Association Les Brumes, la ville de Sainte-Sigolène, Produc

Plus en détail

Carton Francine Carton francine.carton@orange.fr 2e édition

Carton Francine Carton francine.carton@orange.fr 2e édition 2 e édition TROUVER SES CLIENTS Éditions d Organisation Groupe Eyrolles 61, bd Saint-Germain 75240 Paris cedex 05 www.editions-organisation.com www.editions-eyrolles.com Dans la même collection S installer

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises VIDEO FADA un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises Le Cinéma Numérique Ambulant (CNA) est un réseau d associations, basées en Afrique et en Europe, qui a pour objectif d organiser

Plus en détail

dossier pédagogique pour les 6 > 12 ans www.atomium.be manuel de l élève Dossier pédagogique 1

dossier pédagogique pour les 6 > 12 ans www.atomium.be manuel de l élève Dossier pédagogique 1 dossier pédagogique pour les 6 > 12 ans www.atomium.be manuel de l élève 1 Comment bien se comporter dans un lieu culturel? Entoure les dessins ci-dessous : en rouge pour ce qu un visiteur ne peut pas

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux Discours pour Maître Roux Maître Roux, Cher François Mesdames et Messieurs, Chers amis, Nous sommes réunis ce soir pour rendre hommage à la personne exceptionnelle que vous êtes, exceptionnelle par votre

Plus en détail

Couleur Mékong. Recueil de poèmes, de chansons et de partitions. Volume 2

Couleur Mékong. Recueil de poèmes, de chansons et de partitions. Volume 2 Couleur Mékong Recueil de poèmes, de chansons et de partitions Volume 2 1 INDEX CHANSONS & PARTITIONS Chanson Partition Aime-moi sans mentir...................................... 75....... 218 Amours cosmiques........................................

Plus en détail

Etranges disparitions

Etranges disparitions Etranges disparitions Nina était une lycéenne de quinze ans qui vivait dans un appartement à Paris avec sa mère et son chien Médor. Sa mère était avocate et elle rentrait très tard le soir. Nina était

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail