La eccc»)de j)1)ne9 (lo ln proc6(it7ro so 'ritl)portô il l n citztti(in,do l'nccu96. Comme lo vorrol ls, deux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La eccc»)de j)1)ne9 (lo ln proc6(it7ro so 'ritl)portô il l n citztti(in,do l'nccu96. Comme 110118 lo vorrol ls, deux"

Transcription

1 La eccc»)de j)1)ne9 (lo ln proc6(it7ro so 'ritl)portô il l n citztti(in,do l'nccu96. Comme lo vorrol ls, deux, Voies 8ollt olrvorw9.nu nïn(;i9 trtit po q r,,. assurer an œ1t1- pnriit.lolt : 101 ordro d assignntlon ; lnnndn (i'nwo- ner. SECTION I DE 1; Oltl)1tR Il'A8E31(iNAT[O N 1: nrticlti 1 ;1, (tont lo toxto eo trouvo!1 la 1>. 203, so rnpl orto il 1'ordro (l' 11e9igllntioll ;, I; ordro il'itssiknntioli est ' nl olwno1tt n6ceeaili ro. pour ( r juridiction nu +~n ngietrnt èur # allhiro. Cotte r(~klc - souffre 'exe~bptiol `: 1o lofs qtio l o d6foitdettr coiltilntÿtti nt lllilido e~1i3 nvoir 6t6 nmigi)6,, hÿpothèso dans ]niluôllo il det pi 6suttt6 renoncer à la ; forlllnlif(s (1(1 'l'ns9iki)ation ; 20 lorhqiio le magistrat ost ~ nutoriy6 à juger à vue (un viczv)'. ; 36 lot7squo lo luu- g19tlylt n 10 pouvoir do juger av p (t - t t Cl~rke'e M. (1. ; 22 3,., y W 110Y. U., ù. 178, b. 16.

2 ORDI} Z D'ABBIU NATION, 21 7 L'ordro d'assigtintion 'ost ùho 1)roc6(luro moins rit ;uttrôttac quo lo.msndttt d'attienor. Le magistrat aura si iitt, ctn ootts(tqttonco, clu Io décerner un premier liitli, t,1. lit suite tp dénonciation y ai lest CÎI'eop 8tiUlc08 (llf 1'ttllui 1-0 lu 1)ormottottt ; tuais à ltt. suite (l'utto plainto, il surtt-'. 10n11 d'avoir rrocottra" à côtto voie pour assitrut' 1.cotnl it. rttti o it (lit hr6vottu. Onnnda: ~ Province (l e o di-+tri'ct(ou co nt6, comt6hunir, ou aùtva t i le cas,) d o A A. B., (le, : (Journalier) : Attendu qu'une dénonciation n ce jolir 6l(+ laite Coli une j Ininto n 6t6 portée) devnnt le Roucu iknb, juge do paix dnnn et pour le diatriet (oit comt6, oolnt6e w i, cité, ville, -etc., ou atiivo tf le ci ls,) de ' - *-.., contre vuun, lwur avoir (iùdique z ici succinc le ne it le at~je~ (le la dénonciation ou plui Ic) t~-, A.ucn cnune9, lee pr6nontee eont pour voua enjoindre, ais iioli, lie :In A~njeet6, d'6tro nt do oomlxtrntlre Io, A henreb do (i'aoanl) niidi, si devant nioi ou tel" juge ou juges do paix fils dit ditttrict, (014 Comté, Ott suivant le cas,) qui mont "a lore'pr6nent A, polir rl+lâû t IFe A lu l lito d6uônointion (ou plainte) et dtrr ultérieurement traité scion lit lui : Donné Potin tnee eeinq et eccau, co. Jour do vis l'nn0ô., 1 dans lo district ( OU111t6N-UI11N, ou duir qnl le caa,~ nuwlit. I; or(lco d'tl9hiklllttl011 est t1llrossts tilt 1)rtiv011tt et non à tut constablo.. Il ust 8igt)tS.p4 -Id magistrat (lui lu d(scetvw, ut il oxl usu Bolulntiirutttottt'lu- sujet du la (1tSlioti. iiitttiott ott ln tultgiè ru (1 0 lt 1)laitttu. Pour lit (1080ription (ia l'o , oit umhlulr, autant quu poysiblu,1u8 ' uxp«aaiult8 ttt6u 1 ua qui eu' truuvottt dans lit d6trouoin t iolt, - I,fi d

3 218 MANUEL DU JUQB DY. PAI X ' jurillicfion. (lu lnnuietrnt y Iloit A!1.0 clcslnontrcsu, ot les fuita nrticul Ss doivent conytituer' mie Offense 1cSt;alo.. '...., L'urclru'ci 'lly9i~lllttlllll illilillllll lll litlll, le jour et Plieuro ( lo lit cunthru'niion. lm 1 Slni m;cur( l S pour complintitro tluit (lh u, rui ; ulluublu. S'il uyt' ineulll»nnt, ois, tii Io Jour fl X( S p oi l r ln comparution est un jour i1nlw~hi1 lo, qui il existe pas, ot si Io tlcsfun ialir tio go pas. pou r IrlnSdur, lu. 11lHKistt i I& lili petit proccsclur ex parle., I)n bref qui ~r~l~ nni~rltit ait j rcsvunu do Hu 1 r~thentul, lu jour lilbnlu ou lo jour euivlult Hurliit irn%uliur I. S-Qultnt tu liuu do lit cûml itpttiolt, il ' faut qu'il 1,3oit illdiyilcs aveu çc+rtitu lu, catr a'ic tto l'uyt luly; Io brq est éu 1186 lünl itvo-. llil, ut to inu~iarut 110 ltkasur, un l'absulicc d u l r~wuuul. I T.c bref doit umt ollir 1'i 11 cli t,14ttiutl clu * Oil du9 lnrl}{ih - trnty devant qui to 1 r6vutltt ayt to t tu` do Ho. prcsyunt o r'; p t, lurhlli,i'il H'nl{it Wuné, do cos VIflf1l9114 llutlt t111 jut, t de.luiix Hottl no polit cullmittro, il NO uvuir Hüil ~'c r~lunlwr Itu ~icsfululutu' 4`6 ccnl l ul~ltltru tluvutlt cluux juges cla 1 ni xa. Y;citrllu cl'u$yil;tintitin ust Il i H. 1e 8 W int{, at, Reliait ( llt juge (Il, paix qui li cl6coriu. Il mit rtl soluilwit t 11lSClly.yitill) Itllll Bit Hiu1111tUl'Q y soit OSltl1, Quant mi. Herltu, ou upl liytlu Vlu tiulo H tlivntlt : -- IUR. Hi, 1 innn.un é uilntio n, nnriknnlion, mnnilnt, ( loôlu i e nt a u a trcl (netru u ml dbvord ou deiivr6 en nuo m temps d nnh pruvincw d u Cun min par un juge d o kulitc, Il est Aiiuncb qu'il vat déecriffi 4,U iimivré Nuue Iry Peinq et aman du juge de tinix qui. l ce sceau serti prénut 6 avoir été, ni)tk)4(' par loi, e t e vigne, t (`nrl e r'a 'l'rcntine, 1 :13. Ibid. e Ibid.,.pjr. 136, 176. '.i

4 t de In I ORDItF I)'A89Il1NATION' ~ ~.. de cc sceau n'illvnlijern pne l'inelrniueul, ou Well le juge Ile luti x IKHlrrn vii fout tl'11111h vii-mile IIIlI11 4 er ce NCenll IIVCP, I t, IlllN llle Pttl' t Ilue a'il Vllt i- 115 nlllx nfi nn moment nlt nle oll l'inytrulucnt - n W nign(~. ~, ,. ', '. l4. Celte nyr<igllntion Nern, eil;nillt~c par un constnhlk,0n agen uix, ou pru tolite mitre personne eiltrf le" mains de yui ellc + sera remise, Il In personne Il`qni elle sera iv lr'taahe, vii In (iii remet - lnnt Il olle Im'u a, ou en In Inixeùnl A qilelltllnn pour elle, Il +.on dernier dunlieile ou lieu ordinnire de Pi t, T.liy,j11 g Uy l 10 paix pt+uvt nt nuillmor i\1 O U 'I inyietiry cl Ilytitl Iha pour axlseuter I o ury lirtlres et, lulll' luitllilliatrqr lo Nor111Unt requis. Les I11118HiU1 8 de lit ('Imr ~iul ltrioure Hcnlt. ntitol'iy ~C Sy 11 hxlsull;tur cuy orlll~,y,, millis titi- i l Auit 11('l'U~81t11`0 11U 10 :1. IIUIIl111Ut'. 4l)IlYt111111"yl, I~1111N Ifl I)rl viuc o '. 11+ Q IttSblri, le-4 0 tlil,it+r.4, tlo,1 l ix elnlt, les catpitüilun 1 IllCiorB Ut 801 gt?ia4 (10 111illla) lltl llir+trict.. I I ' hrr -.. ~. ~., ~ lît I~I~ CUIINII t111', 11}~Pllt ~Il~ In (Ini1( OII nitre porhonl w Illli nllrn Ni~lllili~` l'ny~iknuliun, v on linr,litri IIPVnIIt le jll g C 1I1, X aux IomI~N et li u iq~li~lui++ ~II n~ l'n+niknntiul, Ixlllr en pruulcr I n Hi1~111II1111Ii011,N'lI ent tx~n La Hikrliliiutiul tat fait on roml+ttal t ntlx ix r,iminey utt)1 ti1 11i16uq ll,ulé l'urtiulo 14 l't rig i lnl Chi In af. I,It lnvillutu t,' n1tst.hln1t+ n Nllivru uyt llu I rlsl art+r l'lirtlru o n double., :'IJn tlû 'c~+y llliul ll s omt Hil{IlifitS à (pli CIO droit, 41, 'l't>,tttro rt atl) 't Il Ill I1 CIO Ilt p urel unu ( p li illytrunlolttl pour é tru j 1}r t111u 1 rullitito aveu Ilno nl lll. (le lit siknitit~ittion. l,i ttu tlut4+, t, utafi ie, 1>r r llllu- i 11(!Illo 11'UNt 1 ü8't111(l 1)ruilvù llo lit eikuiliulit,iun, culltlllu lu ehrl it 10 1 rovl>y vurbltl llu l'itttih-iiur ul Illutitlrt+ uivill+ ; il filitt WilSlnl i~n,tgl inéitio (10 celui qui il. fait lit. à 1110i119 Ylllll 1 0 9tnttlt llll vt+rtu /lult l l gl ou, prul~i111ù I1'uutariKU tin Itlltro lnl>tto ll'itttuytntilnl, l., ~

5 ,<4 220 MANUEL DU ition DE PAI X 1: urll 'i? ll'usail;nntio i nu doit (ltro ni tlttwrttû ni s i fitt 10 ili ' uuitcl le, tuais auutttio rlglu no lixo l'htsur~t tl qut~lll+ il.itl,it tltro 1 Qwiy au titsfoluiour. M. Rien d e contenu llnur, le tlré:+ent acte mullligern le juge d u poix à tli-ri ruer vctte u~ni~nutlun, Ni la dcnurllile Iwur ulltcnir u n ordre Petit, r+uivnut lu loi, être laite ex parle... sl:(;i'[on I I DU MANDAT WANIFNI-3t 17. `ü lit In rnmlic nsqlunée lie c4)1111x rtttt plw devant le ju"e llo 1111, Ix nux tl u p4 ctlicu inilülu6rl 'lluun t'nn ikn~tiun, 'et ri il est,. Il,rollv6 nu Juge it, )),lix., N~nle acruicnt uu I ~ r lillirmntiuil, yuo. I'l snitiuulil-n 11nlelil' NiKllitWe 1I e ru1du ie, d1+1 v l'l i lliniun tilt ju ~ e t Ic paix, uvunt wclui I 10 Ixlur oolllpnrnitre, le Juge t Itp IIqiX lx)ilrrit, N'II le t)rolt ll IIh11N)N,.Nlrr Nt rllll'11t mi Itlllr nlntiull fuit devnut 111i,'tSlnhIi4NOIlt its lility de In llhnunciutiuu tllllilltc 11,it ' NUtiyfuutiiln, t l t" ul.rncr 1111 ntumiut ll'urrt N t coutre In, IN`rrlllllle It111Mi 114RIxlll'P, l't 111 raire Cllllllllirl` IIe\'llllt I11) illl lle v Illlt lt ut 1 nlrv juge ile joix lle Ilr, 'InAnle uirrullnrripliull territtirinlr, INUIr'llu'ellc it~lwnik 11 In lli-nlluuiatiw ou plainte,et soit, ultttirieu.- renll nt trnior melon lit lui. i t to. Tout juge de paix llevlult pi une 11611o11oinliuu de t~etto tutluro ort faite, A l'1sknm trime infraction Ilullirrirbll! mir tronviutiun 1k~tllnu irc, Ixiurrn, e'il lu rruit A Ilr~lixw, mur errtncnt ou illllruuttiouu llev rnl 111i, l~lablillnl tlt IV" fitïlnllc I[ li u111t '"a NIttIN fin'tiou, ll~ttcrni~r cu trreulier licli,' nm lien ll'nue ayyiltnntiull, un nlnnlll t ll'nrrpl aunll~~l'inullllxt, cl Iv, fuirs+ cuiuluire ili!vnnt Ilti mu lnvunc lluclyue jugi,dc lutix tle lit illttilnc uiraun-urildiun lcrrilnrblll,' Ix1ur qil'11 rltilxmdo'r1 til~to li1s11011uînt1u11, ct Nuit ulthivurrlncut trlilli+ lwlu 1' lit lui t tlini~t' lor~lltu'un tnnndllt d'nrrllt ticrn lll~rcrnb Ptl Ilt~~luicr lien, le Juge de INtix cn fournira une on des t!upter+, el vii fora signifier non oollio A oll+uluu t e reunile nrrctho, lors llt (;u n nrreehttiun. De c 04 tloux'nrtit+luy il rts,yttlto quo Io tntitltl{ t tl'art~ a.,, ttttioit i uut Atm d tt~orttts dans doux ute ~ 1u loraqua Io d6fuutlt+ur i1 ' a pas e lxsi tl l'unlro tp1l88ikltlltit111, tlt n'a 1N18 coin pat u ; 2o lorotluu`lu juge du paix su trouvant un

6 , UANI)AT.1)'AAti?NF. R ~... 1 rctshtlcci tl '1111(' llltll( IlciBtiOtl nlteytic sous, seruletlt, titt- cilll+ lle,fuire tu ï~t~r baily di~llli l'uccllsts. 1) 11ns lit l,rantièru événtlli%lit(s, avant I o illunli«t, le magistrat (J uit e 1 x ikor l'nccc nil )li.isetnl t nt clra deux c~ nllitiun'.t yltivittttcy : Io Ilt litett~e ac Il ;t lui foi lill... hurnutnt ctltt, l'urllrc d'assignation à l'~tlt dûm ent :aif ;nitils. ' dtuly itt d l 'lni rltisnntlnil1l1 avant celui (lui est lire! pour lu VInnllltrlitilm ; 2n l'uttustatil t1 :3uu ;c ser'itimit (Ili lit wsritct Ilrs fitity ctnunclt i tltt 11,4 lit IltSttotlciutiuii. ~ '~., _ ' : lat ll tllssul ISi,1 l'nm i);nt'ttil tl 64 t Iii yuivutuu :--,..,' ' ~. ('ttnn~ln, ' l'ru 'in v c de, ~. i. f ii slrir.t (titl 1 uln1 6, 4, O1100 unl s, ou xuü'u Il le. cos;) dl '~, ~... A I~~urt'i t rhnvull Io4 ciinnlnlllev ou nntrca rltliril rn Ilc Irnix. I,nnn. le (lit tunnel, (u11 Cullll%, tv Î11 (i~n IIIIIN, U11 a1111'rl,llie C(l,,) fit-. \. ~..,,..,. All~ri~rlu If. rlnl,icrnlcr, il it Mt, I rait title III"uoivuti~ln Off une plainte n~~li~ ln,rl~ l) il~ vnnt -', jllgl, ~Ic Ir :~fx rinl1n et pour Ie tlit rli4lriet ("if rlnl IIS) Cuiu0H.unir,, tais arli r Ilrrf t(~ ~~IS,) ~lo -, v mitre A. It., (xlur nl'+ iir, Iv dit A. It, (r fi' (' i e thons Crt.talJnrlfiun) t ct Iltlcmlu 41uc (nloi) Il, flit juge tir, flix, j'ni ulurv niiri +t-f5, fin(, nhyignnliun mi rlit A. Ii., Illi clljui. N11 III, nlt n111u fit- ;in MnjcNlf" 'I'Mire I4 de culnpnrnttrc I r -, 1 héurcn fit- (!'m Irlt) Iui d i, ll, dcvaut Iljui (VIN jn}cc tau jnht - N,lc paix qui rrnicut alors pr4enln, Iwilr r ~l it r(% 1H e~ 11 In Jlt v unuintü on (u I Illliintc), ct 4 1iit ulti rrvcilrr- Itlr, It {ruill. rl'lun' In loi + vt attendit (lue Ii.- rlit A, It. it ubgligrt It, rtillnl rl tlrr nux t enriw it lieu Ainsi i~l d iqu O e ( Ilulr, et )uu'r lit llitc û wli;nulit'n, qn'il will (rruuvll ruui Ncrmcnt devilut luui (Ille (It dite n4r+ikuniiun it Nlti l Irn et-rlllment!ignill6e nll dit A. H. j-. A rc.4 cltu"c" IrA tirl`np11tep Pont in111p voun cnjuirnlrc, iu do tin ;11ujoNlr%, oi'ntrmcr iml Il~~ünl~ nirnt le dit, A. 11., cl do Ie cuililllirr 111'vlult nlu, uu un uu IlluHicurM jukcddc+ txtixdnor, et Ixrur to (lit dfrtrlct (ou cx1111tf, cuwtéd lulip, au aruirctn ( it cit, ;) nlln (lu'i l

7 22 '"' MANUSt. ~DU JUoE DE PÀ t X ;.... ~. réponde IL la d ite dé ponciation (014 plainte), et eoit ultérieurement traité selon la loi. `1..., DunU6 polis mes Hoing et sceau, ce jour do çn ('nnnfe.., 11 dnnn le district (ou coll)li, cuil (6 s -11 nir ; oij* suit '(NIl le eut,) slls Iit :,,.a ~ J. N. [i.. N. l..~ ~, On ohset v6,'1 our In description do l'offonsu, les rt~l;lus d tu ttouy ttiv i~ts {lonu ûe tl co sujet' utt liui Int t lu l'onlr u d'ttssigntttioti. la plainte tl't utorisu pas lo mandat d' utlonur en pre_. i»idru iti»t tnc~ ; co n'uyg ltt' 1!n sttitd tl'tuio ~l Stti tiuitt. tiurt afin &e so is et.~rtnunt quo lo tntt f ;istrttt polit le dé- " l:urner un I Pron~ior liuu, et' encore, (laits co ms, n'est-il plis toi lit (Io l tv ctsüor tlc la sorte, cur lit loi 's'en est retniso stti u.~ point 11 sutt tt~ l r~uitttiuii tlisurtsti üttitliri. "Il doit ; Cependant, la;+ur ttvuu I ncatiru dit pouvoir q ui lui est tiôni et i'ul ytaitir d'utli ~ tor ln vuio '1i g utuuutiu' (lit ttuiullut, s'il n'y il 1 11 s liull tlu l't tin~lro lu fuite lu l'a'0- cuy1s. ; lieu Vuici lit furhtulu (lit tntttitint ( i'tu ruyttttiott en.ln urniùt Cnnn~in. Province d u 11iHtrict (ON ('01100 culn0n. uuiy, nu aui v n l le c(lr,) I- tlu ' i. i. ) A luun et uhncm Icy colialal,lea ou mitres c Illciern de i>nix dans le dit üslriet' (ou cpmtl, comtèr+-unin, ou aui, unl le cita,) d a, Attendu qu'uilr Ift~'nuncintiuli n, ee juilr, btg faite devluit, le noltn. eiknb, juge de paix da ns et pour Ie.diNtrict (ott comt é, col llll'r IIIIiN, oit auirulli le c11j,) l i e contre A. Il.' (i li(liquta ici succinctement la substance dg ' lu (lé. loncinlion) ; et que la vérité den rails allégués denn la dbnuucia liul; col maintenant atlealée Ic nllt moi euue ecru cul :---,..,

8 A, ces causes, lea présentes sent pour vous enjoindre, au non.ni d o - Sa Muje.-té, d'arrbter iuimidinten icnt le dit A. B,,Rt le con tluiro devnut moi ou un bu plueieurs jugea (le liaix dans et pour le die= trict (o t conitb, comtés-unis, ou suivant le cas.) il 1111 qii'il7blwn t lo h la dite d é iiouuiatiun, et soit ultbriéitrenient traité melon ln loi. llunnb eo;~'~1 nice seing et sceou, Co. Jour (l e ~ ell 1"nnnFe ~.,. ~ 21.., llan s lellistriut (ou corn té, colnt6h üiiis, ou suivant le cas,) suqdit. i 'J. S.., Nutotte ici uno clilfdrunca ontrô je mnndat citscorn6 tl Iii Aiti to d'wt ordro tl '1t991gititti0ll et celui, qui, n' e-st pu hr(4ctttlts (Io * co brof. 1)uits: Io secotüi cos, l'o(liciôr qui - ol ~r~: l'nrrest~ttio»~doit routottro- à l'itcousts et à chacun d'eux, s'il y ci' tt plusiourti, un ;dotiblo (lit tnnhriat sign6 par 1ci mn~istrrtt, ; dans la protnidro hypotl èso lit sig'tti 'l'u it ti1emljt pour l'nrrevtation d'un pr6veni, affin do 10 oontrninilre 1 i6lwnllre 11 une dbnuuointiou uu lilnint e, Nern sous les sceau et seing (lit juge de pnix par qui il nera décerné et lwurra Mre at lri o,~ b 1 toits ou uhuuun lem cunhtubleo ûu nutrcn agents ( Iï, lit paix do lit otroonscription territoriale où il devra blro iiis 1 y xb. cutiffln, ou t1 11W.cun e lable et à ( autre il eu 11 ntni)1 PN OU agonis ( IO la paix (le la eirconpcri ptiun territuriïllé, dnnn laquelle le juge do paix ;pi le décernera aura juridiution, ou Kbubrall ment A toits lem conniatilcs ou~entm (le lit paix ile cette circuneeriptiun. ~. 2 Ce rnnudat exposera brülvlnieut le sujet de ln dénonciation ' ou plaint e sur laquelle i) est lûndb, nunmicra ou d6hik ii ern nlitrc ment (n p erson ne contre Igquelle il en décerné, et enjoindra iut cunntnl Ic Ott autre agent de la paix.11 qui il Nera adressé d'nrrbler Ie prévenu el (le le cun d uire devant tilt ou plùeieurn juges llo Ixlix, suivant le caa, (le lit ni0t)ie oirconnurij'tioii territoriale, Iwùr qu'i l. rltxmq le' A cette dbnunointiun ou 1 Initite, et soit ultérieurement (.- trnith melon la loi :. I Av r6ltiction du mtindttt d'nmonor c9t Sotihniso tttt x mctnéa regles tluo cùllo do 1,'orliro ( l'ttw»ikittttioit.. Nou s renvoyons a do,lti, e y.t. d,it A lit P. 17 :1 ot aux suivantes L'tu t, 2 8, qui dfitùrtnino l'otli,t (108 vicos (io fond ut do

9 22f. MANUE[, DU JIIUB DE PAI X forme et' des divergences entre les 1rôct4dtires iltitinl6 q et lu preuve à charge, s'applique aussi nu niiti dltt., r ~.-.. Le seittg, c'est-à diro ln sil;tinture, du tnngistrntp est* iltdislletls~tl~ie.,.iiutis il Weil 'est pas (le mttmo (lit sççtttt, tiu i, est 1 rtssltll l le 1n,u11111r "..,.... ~ ~.. 'Z1. Si le mnndnt est nfircrsb à tous les conetnbiea ou agent ; (la ils laquelle le juge il o s de in Ilix'de ln 'CirèonNcription territoriale,. pnix mir qui il est dècerué n juridiotion ; tout con,+tnble ou officier, ' de lu/ix 11'ullc 1 0 t'nlité t'ituée dunn. les limites de cette juridictio n pourra ntettre ce tllnndnt à exécution de lit mûtlle manière que' r+'il lui était adressé Hl>Fçiniemont,RUUn moi) propre nolir, et noitobt 1uo clne 1 " ( ieu oll 11 doit L+ ire mis It executtou no Rc trouve pas. dnltr lii Iuci litb pour laquelle il est nonullh con~lnble ou n g ent'd o Ilni x. ~. mais s'il est ttdrç ssts à un constttblo spttcitilumont,`il", 1,10 peut étrit exécuté (lue par Co coatst4tble,. ~,...,. to. Il ne Rern'1)AR nécrrrniro que co mnhditit soit rnlqiortnbie A' un jouir fixe et déterminé, InniR il denleurern, en Vigueur j11nqu'11 ce 1111'II NUit exécuté 1 et il iknlrri l't±tre paç l'nrre.4tntion du pré. venu eil tout lieu de lit circon-aription territoriale dans Iiuluelle le juge de paix par qui il aura étô, décerné a jilridiulion, ciu, Ri l'on est Il nn (i<~ureuite, èll tout lietl de lit circonscription territoriale voinine; dnnr un rayon il(, sept milles de la. fitnitc~,do' la uiruûnr- 4rillti~in territoriale en p i enlier lit' m 'mentionné e, malle qu'il nuit nlce,+hnire de fuite viser ce mandat, ainsi que lilenlionn6 ui ~fed., Rolls, '. _. r - _. -, Si lit personne contre laquelle tilt m11n(lnt d'nrrél est dé - cerüé, soit (,il vertu dernrtiulea précédents, oil detout autre article du présent nete, soit nvnilt uu après lit ~un~il~tnnntiun, soit jx ilr l e pr~sll>ven ent (l'wio nmeulle ou de i'rnir par taninio exécutiull, soit. -,.polir l'enlprieeotinclnent tic In permmne, lit, Re lrtluve.t)ni+ dans _ l e rèrril'rt ~lu jugo do paix qui l'a 4ItScerliô t oit ni elle n'enfuit, oil 4 trou te, ou est supiw.qbu oit Rouliyonnbc btre quelque pari, en Cn- Ilnd n, hors de In juridiction'llc ce juge de paix, tout juge do paix dniir+ le resrurt,dltquel cette 'personne est ou est RonltÇonnt`o t lre, ' eur preuve sous serinent ou nlnrnlotion tlo.'l'écrittire titi juge (le,

10 MANDAT D'AMENER 22 5 ry paix pnr qui il a été décerné, poyrrâ y apposer Rôn visa Aous son - seing autor(sanf< I'exécution ciu inandat dans les limites de in jnrivaut tout, iltitre jugé (le paix ayant là 1 1'èlue juridiutiont. liietion ; et ce visa AM lie autorisation sutnmntc poilr le lxfrteqr titi nlaildnt, et tous autres à qui il aura été prilnitivetnent adressb, _ et pour `to11a constables oq l autres agents de la. paix de la circuuvcription territoriale o 1 (e v,iha nitra été appoaf; de le meltre A ex ilcutiun en tout lieu situé. dant, la juridiction.du 'jugelle paix qui l'allrn vieé, ettieconduiro'ie ilblinquant,auemitbt qu'il sera arri!tls,. devant le juge de.paix'qui l'aura dé ce lé primitivement, oit d W.,. le-il quui;consistà la fortnalit6 do iti visor Io nirln-, date? LO visa est tin otylt o écrit lxtr titi jtl o tlu paix âlt r 10' (10.4 ti'utt ititutllat tl6curit6 par tut lutt gis rnt d'ttu nttit~ _ I. } _. ċ ~ mttttdttt (luns t;ott propro district.. Pour obtenir ut otylru, I'ollicier ' llurtuur (lit nutuditt sv I,r6yôtito Chez tui jugu (le paix 'dit ilistrict étranger. (CO dernier s'assuro du lit vttlitiitls (lit tnuntlut, axigo la preuve (Io la signature dit Iitngistr,it 41ui l'u 416curu6, 1 ruuvo qui ao fait llre8quo toujours 1 nr lu 1 urtcur (lit nuintlut, et y appose,.auu villt, qui Polit Otr û VA. lil;ts cûliuuu sttit : ---. Cnnn~la. ~ Province ll e district t, (ou rotlltl<, c111111lir- : IIIIIN, fi 3 111U/tlli le cujà ~l u Attendu qu'il a été prouvé nuj<h~rd'hui Aua s ncrment, devant Illoi, juge depaix de t}n Majesté dans et pour It? dit' ~Ii~lriut ( ok conltb, C11111t é N.llllie, OU Itlitl(Irti le cas), do que le inoln do J. S. rk./urcr1t ou prbaent mandüt est de In pr'opre écriture du juge do. paix y melitiunné. A cce onutiés,j'auturi mo pli r IcN tlrê4eutcn W. T., qui tua apporté ce rllnnllnt, et tùu~ nutfeh auxquellt ce mandat a été d'nlurd IxlreW, (')u par qui il tx,ut l~lrq légalement Illie 11 exéoutiuil, et auâei toue Co11Nta11ICe et a111rce ullicierd (le t )llix tlu dit dintrict (ou cwlntb, puulthx unis, ou auil iv l ~~,. 'l'el qu'amendf par 62 V., o S 46,, e. 4. u

11 226 MANUEL DU JUQE DE PAI X leca8,),, de le mettre à exécution ana le dit dietrict (vu con t6e, comtés-unie, ou suivant le caa) indi~u6 en dernier I ieu. Donn mon ecingce jo rr dé ci) l 'année, à dnne le dis riet (ou comté etc.) si sdig

12 Df;TENTION, PItF;VRNTIVB BT DE I.A MISE EN ' I.IIIKItTf: 1' 1i(1V18011t E AVANT E T 'PENDANT L'AUDI'l'ION 48. I.e jul;e de paix pnnrrn, 'noit avant, soit clurnnt l'nudilinn de lit d,noneü tiorn ou plainte, njourner, il en di-or<<tion, l'auditio n de l'not ire à mi jour et à un lieu qui Feront alors (ixéa et indiynéa en lit présence et à portée do voix r le la partie ou den tuartiçe, c>u de leurs procureurs ou agents alors prbeenle, rerpcctiveme rl j mais aucun ajournement rw pourra ètre de plue d'une mitaine. Si ln retniso. (10nt-il S'agit dntts cet article excède ut)o sr,tnnino,'lô juge (10 paix pord, toute juridiction sur l'affaire. Il semble, tollt,ofuis; qu'il conserve A it cumlri - tettco, si lo pr(ivunll cotnlnmitt. Io jour fixé pour l'tiutlitioti, ot su défuttti ectns eoltlovur d'objections tl raison d u 111 dln eo du'l'tijourncn~cntt., Pour lit computation (Io la (luréo (le l'ttjournoltlont, on"nocontpto pas Io jour do la remise ; ~. (1c ln utuse.. I,di Aqu'un juge de paix ajournera I'nudition d'une allitire, il tk)urre mettre le prévenu cn libertè provisoire, ou le faire incnrc(+rer par tin mandat, ilo dépôt daim la,- prison comtnuno ou autre prinon, dnnn ln oir~ ons~ription territoriale pour laquelle ce Juge do paix agira, ou le placer eunn (otite autre garde qu'il jugera conv ( nnble t ou il pourra Io remettre, en liberté en lui faisant eouecrne 1:. t)i. v. French, t.' R., 80 l li. v. Ilellèr mnn, 13 U'nt. IZ., : Clnrko'e Ai.~U., 216.

13 une obligation avec oit Fane cautions, à sa dic:or6lion, par laquelle il* H'engagera à cômparaitre aux jour et lieu auxquclé l'audition ou l'audition ultérièure est ajournée.. 2. Si tut prévenu sdntia A caution ou remis cil liberté provinoirq ne comparait pas au jour fixé dans l'acte de cautionnement, oit auquel l'audition ou l'audition ultérieitre t< été ajournée, lé juge'de paix pourra décerner on mandat d'arrêt contre lui.. ~, ' Voici la formula du mnndit do d6pot :-- Canada. Province d e dielrict (ou cotntb, cutttt6e~ unie, ou suivant le cas,) A,tou et clacyn lee con tabled ét orieiera do paix dane lé district (oulomt6, comtés-unie, ou suivant le cas,) d o - et au gardien de lt prison commune (ou maison d'arrêt) d,,.4. Attendu que lo dernier, une dénonciation i 6t6 faite (ou une plainte a été portée) devant jitge (le ppix deuil et pour lé dit district (ou contt6, cotnt6é un18, ou suivant le cas,)de Itortant que (etc., comme dans l'aasigüatiott ) iet attendu que l'audition de l'nr'i ire a été ajournée a u 5,, jour de ''. (coura it), à... ; 'l ', heurce de (l'avant) midi, à 11, et qu'il cet nécessaire que le ' dit A. B. Foit, dans l'intervalle, détenu en lieu sûr :-- A ces causes, les présentes eont pour voue enjoindre, el voue ' dite conalables ou autreé officiers (le j,aix,,ôn à aucun de vour, ntt nom de Sa Mnjent6, de conduire imm6diatement le'dit A. B. ï 0 a e prison commune (ou niaieon d'arrêt), à là, de l livrer ait gardien de -la dite prison (ou maison d'arrêt) avee Ili présent mandat i et je vôue enjoins, à vous dit gardien, (le reoe, voir le dit A. ï3. soue votre garde en la, dite prison commune (ou maison d'arrêt), et de l'y détenir et garder juequ'a u jour de. (co!irant) ; et voue êtes requis de conduir. B. aux temps et lieu auxquels l'nudi e alors et rëpr6eènlgr lù dit.'' A tion est ajournée, cômme eufciit, devant tels juges de paix du dit : district (ou cotntf, cotnt6e upip, ou suivant le cas,) qui eerotit alors présents, pour qu'il réponde à la dito d63touciation (ou plainte), et soit ultérieurement traité eeloa la loi.

14 Donné soue mea seing et eceuu co ' - ~ J'our d o cn l'année li, à J. `, dans le district (ou conlté, corutés unle; ou suivant le cas,) aue/lit. i.., J. S. + Qtinnt au fcal, tionnemont et " 1 l'avis do aautiontie-, Me nt à donner au prévenu, et à ses Ctiutiona, ils pouvént Ctro r6dicomwo suit :-- '. I Cahada. Province (1o 1 ' district (o m comté, comtba. ) tulie,r ou suivant le. ~ ll e Sachez que le, t 1 Md A. 3., de, (journalier), n e,.., o,(epicier), et O. P., d o (bottryeoia),, sont ~,creonnellemé nccornpnrne lli vnnt lo Fôu,s caign 6,,r..ti. ~~,...~ uwue c~ tnrur Ie,1116 llit [rlct (01{ comté, comtés-unie, ou suivant le cas,)dd a. ; et oat reconnu devoir à Notre Souveraine daine la Reine, lca divort- ce sommes euivi ntee, envoir s Le dit A. B. la somme d o et lee dite L. M. et 0. P. la eornn,e de chacun, en., boit argent qyànt coure légal en' Canada, prelevaldee mir leurs biens rneulrles et inünettblea, terres et tbnomente, rer+heotivemenl, pour l'upnge (le Notredite Souveraine da m e la lteiuè, sel ; héritiers et slrcceescura, silo dit A. B. fait dbl'nnt de remplir In.couditio n, ü lsèr, ito a it verso i des présentes (olt 8pécitl6e ei dcaaoua). I~'nit et reconnu, lei; jour et nit ci-deéaue en premier lie u tionuée, ll.. dovant moi. ', 7 i La condition ~lu enulionnemcnt ei joint (oi l oi deeanp) est conune~ ' i1 auit, esvoir :-8i le dit A. B. côinltarriit ltereonncllement.lo ' jour do (courant), A hcurea ~o (l'aûan!) midi, A, (lovant moi ou tele jugea :~io Ix ix du!lit district (ou`contt6, comtée tinia, ou suivant l e CaJ,) qui eèront more prbeente, afin do réuondre à la d6imm,inl.,.,. (ou Plainte) de U. D. portée contre 1o dit A.13., et d'btrç ultérieure nient traitb Belon la 1oi,8lore 10 dit ceutionnement eôra nul i autre.,ncn t u aura p etne forco ef ^11M 1. ^ \

15 AVIS 1)U CAUTIONNEMENT À DONNER AU I'R):.VI:NU ET Â SES, '.. ~' OAUTIUNB. Soyez noti(ifie cltte v le, A. I3.,'vouè ~tes oblig6 en la Pomme (le et vol, L. M. et U. P., en lit eomnlc ( l o chneun, protnelta, que voue, A. 13., compnraitre r, pernonnellement le, ', tl ;. heures de (l'arant) Midi à, devant moi ou tels juges de paix (lit district (ot~ eotntéa nni9, ou stiiviiiit le cas,) lie, qui seront alors présenta, pour répondre tl nue certaine dénoncia tion (oli plainte) (le'la p rt'dô C. 1)., etdont, l'audition a été ajourliée aux (~lite tempe et lieu, et qu'à moins que votif; ne conll)arnieeiez en coneéqueucc, lce sommes que vous, A. B., avez, et que vos cnutione, 1.. M. et U. Il., ont reconnu dévojr par ]e~ (lit eau. tionnemeill, Seront iluniétiintenient prélevées contre voue et elle a. Daté ce..: j(/tir de _ 18,.. lé 41). Si, aux joui et lieu fixtte'pour l'nnd ;tion ou l'audition ultérieure, l'uilo des parties où les deux partiéa ne comparaissent pas, boit et) pernonne, soit par leurs cont:fila ott` procureurs. revpectife, Jevatit le juge do lîaix ou'tout autre juge (le paix alor s préfent, )tlj lige de paix alors présent pourra proééder A l'audition ou i l'n fdition ultérieure, tout comme Si lit partie ûit les partie.iitea. s étaie )réïte a i O. Si le dénonciateur oti plaignant lielconillarnit pas, le juge : ` l'a ix pourra renvoyer la jfnonciation avec, ou t+nne dépens uivnnt qu'il IQCroira cohvennble S i uit d é fendetlr fournit dee gnranticn (le Pa comparution, 6 u est mis en liberté Sur cautionnement, et ne ccnnlxlratt }>ne aux jour et lieu fl xf o par le cautionnenlent, le juge de paix qui aura aeçu le catitiont)ement, ou tout juge de paix nlore prefent, inecrira au' veieo (lit catit ionnet) lent un certificat constatant la tloll corllpnrntion (lit défendeur, et il pourra transmettre ce catitionliehlent à l'o8icier dane l n province' chargé par la loi do le recevoir, pour btre,lxlnreuivi (le n10mo qto tout autre. cnulionuelnent ; et ce certificat fera foi primqfacie (le la non-comparution (lit défendeur. ' ~ ~ On suit, poui la rédaétioii; du certificat (le défaut, ln ~ formulo eiiivtuito :--- '

16 .?Z LIBERTÉ PROVI801BE, Je certifie par le présent que le dit A. B. n'a pas comparu aux tempe et lieu mentionnés dans' la dite condition, et qu'il a fai t défaut, L raison de quoi le montant du cautionnement ci-joint e8 t cennerlue. ~.. Lorsqu'un indivi iu qui aura fôn'rni caution aux termes ~.tiu. prbeent, acte manquera do comparnilre, conformément i ln condition stipulée ait cautionnement, et quo son défaut sera certifi é par le juge (lo paix, l'oflicier compétent auquel le cautionne. - ment. et- le certificat du défaut devront btre trnneinie, dans la province. d'0 iti rio, sera le gretlier (Io la paix-du comté dane leqcc) crjùge de paix agit, et la cour des sessions générales de lit paix pour ce éomté devra, d sa.prochaine eeeeion, ;pronoi cor l a déchéance et conllacation du Caution nenient, et le montant laurr a en être pouieuivi et recouvré do la rnttmo manière et aux mameo conditionyqüe les amendes, confiscations ou déchéances imposées oit prononcbea par cette cour t et dune lof) autres provinces dit' L'nt>niin, l'pflicicr compétent auquel devront étre transmis lô cnn tionnement et le certificat sera l'ollicier auquel ces cautionneiiients out jusqu'à ce jour ét d'ordinaire tranântiq, en vértti do la toi en ei};ueur avant la Hn c o ~ du prbëent note, et le montant de ces, cnntionnemeut;9 sera' poureuivi e`t recouvré (le la mémo manière que l'a été jusqu'à Co jour, le mcintant des cautionncntente d o nibme nuturc.

17

18 A88IONATION I)68 TÉH0IN8 _ 23R - ~. I,n loi 5l 45, a fait tiisl,uritltro cot incottvtl~uien t en autorisant le juge de paix- à nssiguor lu témoin (pli rtsidu duus lui district etrunger, uussi bien nuu ccluir,(lûi su truuvo d1 us lo Aien, \ 1.4% (1114poyition do la personne qui dei))o,itdo l'or Iro "ii'as tioli dovrfl,, autant quo possible, Lttro priso par dct it, 1) u- cutto façolt, lo inagiytrlit 1>4 urra toujours ç) justifier l' 4 n)ission. Otl 1 o_ut redi gor comme suit l'ord ro d'alisiglt ttiotl :-- Province,lu Çan ula. ` district (ou comté' con)t é a unie, ou suivant Ia caa, ). de.. A 1+;. b'.,, do danê le - dit t district (ou comté,.- COIII «.19 IIni9, ou suivant le cas,),l o Atle lu qn'une t I,tinoncistion a été faite ( ou qu'une plainte a bt (5 ~. portée) devant Juge de paix dw H et, pour le dit dintricl (ou colnté, comlf9 unln, ou auiv<tnt 1e caa,)do, ; Colilie, portant que (etc., comme clans l'aasiy l(ilion), et qu'ila été déclaré devant moi 9i ua (serment) qne vous ètcs prubabien,cnl en état de rendre un témoignage c9vcnticl en faveu r. du loureliivant (OU piaignput, ou pri+venn,) es) cétto.cause c-- ;, I... ~ A cce.causea, les présentes Sont pour voua enjoindre d'étre et de - comlurattrc le, d ; heures do (l'urunt) midi, à devant»soi ou tels jugé ou juges de jr x (lu (ljt dim. triut (oa comtb ;'c~mtbx~uni~, ou suivant le cas,) qui Ferùnt aiur e prbnentn, pour rendre témoignage do co que voua connaii,.~ez.au rqjet do la dénonciation (ou plainte). ' `,,... H r Donné j oi)a inca Seing et 9CCAtl, CO ~ eh l'année ~ (oit comt6, colntbs unie, ou suivant le cas' ).... I J. 8. (i,-h. ) ~ :..... '.. Les r k glce relatives tl I. aigni(icatioit Mi pibviultat (1 0 1'biriro.,.,, a'itssignalioii s'appliqùunt à.~ la signification do,., _..

19 ~,. 30. Si ln 1Mr te onne ainsi nayignfé tl%gli g e oit refn q e. qle cnl,tpn Tnitre aux tclnl+v et lieu lixbi+,inltn I'fl~Hl}(III111011, et qu'elle n'otl,re a ucune ex'i! u s e li gitilue pour justifier cette nè} Iigt nce ou *v e r,~fun, le Juge il(' paix devant qui ell e attrait dû comjwlrnitre po llrrn - =-BI r ' _ preu v e I401 +ynernlentuu ( qr bllirnltt ;ion qu'il I',tPNÏ g tlntloll lui n Flb _ ~ ei~ nil{(e, µuit lx rqi+unclli rnclif, foit en 'la Iniehi l t,1 qilvlyu'itt+ pour elle +1 mon dernier domicile ou nu lieu onlinnire de ma rési,lencepnr mon mandat faire arrêter cette personne et In faire amener, devnnt.llil pour rendre t é noignoge, n+nel que prescrit par I'nNA+ gnntion, et répondre de Pa df,+ol éinruncc à l'n~nil nnliun 1 et cette. Imr,?onn e IM+urr~ être d tcnne,devnnt le juge,ierlr ix,lni ' n décern é. l'nehif;nntion,on toit( nntre j lige,le lutix,le la mbn,e cirronaàrijitiun territoriale qui ment alors Irrb,tent, ou (laits In Iriron commune ou tout tntte lien do détention, ou sous la garde de la pereornne (]lit en aura charge, afin d'nsrllrer Nn citmllnrution comme ffi+ oin, yu jour 11x,S pour le liroc èe t ou, à Iu IliMerblion tlït; juge de,lh ix, celte l+craonl,e pourra è tro rfpliee,en liberté en eotlacrivnnt une obli-,gnlio I,,tvco on Pans coutionn,'ihirtnnt pour condition qu'elle com- Ililrnitr~ pour rendre tfmoit;nntie, ainsi qu'il y errn'.mentiunnf ; et répondre (le Hn faute en n'obbieenut i N~a 11 In dite nnnigllntloll, - connne poli r infpriel et ' le juge,le lu+ix lw> trrn,,l'nne manièr e - t+o n nire, s'enquérir (le l'nceurntion tic, mépris contre cette per. : nultne,et en dinlx>acr, et, si elle en est lrouv é e coapltl,le,elle pourra t~lra,con~lnu n66 +1 l» yer leé frais entrntuén par lit eit;nillcntion d o In dite neait ;nntion rt d mandat, et (le Pa db4cllti~n. ' ~ v.. 2. Le dit mandat pourra i!tre ex~cut6' par le conrlngle, l'égellt de police j ou autr e personne à qui, il aura btg remis, ou toute autre pcreonnc, tant cri dehors que dans les limites (Io la cire(iîpcril)'tioi i territoriale (lit juge tic paix qui l'aura décerné2. ' n

20 A88IONA T ION AEB,,I hmoin B La fç i mè (lit mnitdltt (Idc,e,Ïll(i cil Vertu (le est ln auivante :-- Canajn I'ruvitice d r clihtrict (oit icomtf, carnléy, unin, ou aiiiucrnt le cas,) "clc i., ~. ~ A lonq et chrçnn lem conhtabice et autres ôllleiera lie lx iy Ilnn9 le, dit district (ou comté, cùmté~ unih, ois aitiu(utl le Cas ;) de Attemlu qir'inie iléilancint joli. nétf fuite (ou, qu`nue plainte a été txlrléc) dwant -, ju) ;c de Paix clana et lou~ le district (ou coliltf, cornke unie, ou aüic ant l e,.cuntre, Iwur'nvoir (etc., comble (br ix CuaBi ynatton), et qu'il a été déclaré devant moi sous (serment) que li'. ' je., de, flane le-dit district (ou conilt é, çonlçba titi in, oit s irant le cas,) ( journallcr) était probablement en état (l e rendre u ' un témoignage essentiel en Inveur du pc)tireuivnnt (ou aélon le c (r.+), j'ai dûment culn'er+(~ une, assignation nit dit E. K; lui en. joignant d'être et de co uliurnllrè le., rl heures d o (Pavant) midi du nctinle jourr tt - ' (levant moi ou tels juge o i t. jnkèr+ cle pnix du dit district (c ;u comté, conltffl IInIN, 011'8uivuut le (-ae,) qui seront hlorr ; 1)rl~Hentr+,'1 our qu'il ronde témoignage de co qu'il Pait' an sujet du dit A, 13., ou de la dite d(cnoncinlioo (o u ; Illointe) t.ct attendu qu'il nétf ce jour proyvé devant nloir sous Ferment, que la dite l~eeikilation a été (fil ment eignifke riu dit I.C. F.'t et attendu 'que le (lit E. F. n négligé de co nnlraraitrè au x tempa et lien fixés par Ici{lite aeriknation, et qu'arwilne excyee Iégitinlb-n'a été prbeent(o jwur juetiller, cette négligence,, :-.. ' A ces cnueea, lee prl eenlee eont pour voua enjoindre d'arrdler le dit E. F., et do le conduire et noter ter l e heurèv (le midi, A devt;nt moi oit tel s jugo ou jugea do paix cju dit dietrict (où comté, comté8 unie, ou suivant le, caâ,) qui Reront alors préeente, pour qu'il ronde té, riwignago-do ce qu'il eait au elîjet do la dite d énonciation (oit plnillte), et aussi pour qu'il réponde de.eun mépris de cour en nb gligeant de cotnparaltro.. -,I)onnb eous tnea eéing et ~cenu, co, -. jtiitrde,. j',, en l'ann ée '-' ', kt ~ dtirie le district (oi s conltb, comtt;8 11 nlé, ou suivant lecas,) euedit...'. 4., J. S. ( t,. a.)t 1 Tel qu'atueud8 par,51 V., o. 45, formule A.

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de :

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de : I N T R O D U C T I O N E x c e le s t u n l o g i c i e l m u l t i f o n c t i o n s i n t é g r a n t u np tu ai bs ls ea un r taé u n g e s t i o n n ad i re e b a s e d e d o n n é e saé u n g r a

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG ms

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG ms TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG ms N 1201552 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. Devillers M agistrat désigné Audience du 20 février 2013 Lecture du 27 mars 2013 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

Guide à l intention des nouveaux commissaires aux affidavits

Guide à l intention des nouveaux commissaires aux affidavits Guide à l intention des nouveaux commissaires aux affidavits Félicitations pour votre nomination en tant que commissaire aux affidavits! Le présent guide décrit vos nouveaux pouvoirs et responsabilités.

Plus en détail

COUR TERRITORIALE DU YUKON. Enquêtes préliminaires Modifications au Code criminel en vigueur le 1 er juin 2004

COUR TERRITORIALE DU YUKON. Enquêtes préliminaires Modifications au Code criminel en vigueur le 1 er juin 2004 COUR TERRITORIALE DU YUKON DIRECTIVE DE PRATIQUE N O 4 Enquêtes préliminaires Modifications au Code criminel en vigueur le 1 er juin 2004 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Les modifications au Code criminel portant

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT DEVENEZ UN SIMPLYEXPERT Bonjour, N o u s s o m m e s l e s créate ur s du site Inte r net : ht tp://www.simplyla nd.com D e p u i s p r è s d e 2 a ns, notre je une équipe déve loppe un site Inte r net

Plus en détail

CO UR SUP ÉRIE URE (Cha mbre pénale )

CO UR SUP ÉRIE URE (Cha mbre pénale ) Directe ur des pours uites crimin elles et pénales c. Labonn e JM 1721 2009 QCCS 5908 CO UR SUP ÉRIE URE (Cha mbre pénale ) CANAD A PR OVIN CE DE QUÉBE C DISTRI CT DE TROIS- RIVIERES N : 40 0-36- 00 04

Plus en détail

Analyse des captures du métier Chalutiers à espèces profondes en Ouest Ecosse.

Analyse des captures du métier Chalutiers à espèces profondes en Ouest Ecosse. Al t ti lti è f Ot E. A i, Ali i 2014 l DA (ii 14 6464) t : l lit è t l vi çt tivit ê f (i.. titli titi ê tit èlt (E) 2347/2002), tit ltiv t l t, ii l tit ltiv t l jt è t, l 2011 t 2012. Avtit : ttifiti

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie? Etymologie S o n n o m p ro v e n a n t d u g re c e rg o n (travail) e t n o m o s (lois) p o u r d é s ig n e r la s c

Plus en détail

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON 1 P LA N 2 Le s d if f é r e n t s m é la n g e s L h is t o ir e d e la p lo n g é e t e k Le s a v a n t a g e s e t le s lim it e s d u t

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

2. La police peut-elle m arrêter et m interroger sans raison?

2. La police peut-elle m arrêter et m interroger sans raison? Chapitre 2 : La police Partie 1: Contact avec la police 1. Quand puis-je être en contact avec la police? La police pourrait entrer en contact avec toi si elle a des motifs raisonnables de croire que tu

Plus en détail

Community Legal Information Association of PEI, Inc. Prince Edward Island, Inc.

Community Legal Information Association of PEI, Inc. Prince Edward Island, Inc. Community Legal Information Association of Prince Edward Island, Inc. Aller en cour : déroulement d un procès au criminel Si vous avez été accusé d un crime et que votre dossier n a pas été écarté du système

Plus en détail

Foire aux questions. 1. J'ai reçu un constat d'infraction, puis je le payer dans une institution financière?

Foire aux questions. 1. J'ai reçu un constat d'infraction, puis je le payer dans une institution financière? Foire aux questions Vous avez reçu un constat d infraction et vous avez plusieurs interrogations concernant les procédures judiciaires. Voici des réponses aux questions les plus fréquentes : 1. J'ai reçu

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE DE CONCILIATION ET D ARBITRAGE DES COMPTES DES MEMBRES DE L ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE DE CONCILIATION ET D ARBITRAGE DES COMPTES DES MEMBRES DE L ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE DE CONCILIATION ET D ARBITRAGE DES COMPTES DES MEMBRES DE L ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC SECTION I CONCILIATION Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 88; 1994,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille N 09MA02599 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre-formation à 3 Mme FELMY, président M. Dominique REINHORN, rapporteur M. GUIDAL, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

Comité de déontologie policière Règles de preuve, de procédure et de pratique du Comité de déontologie policière. Remplacement

Comité de déontologie policière Règles de preuve, de procédure et de pratique du Comité de déontologie policière. Remplacement Projet de règlement sur la police RQ., c. P-13.1) Comité de déontologie policière Règles de preuve, de procédure et de pratique du Comité de déontologie policière. Remplacement est donné par les présentes,

Plus en détail

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF CARTA EUROPEA avec le soutien de la Commission Européenne et des barreaux des Programmes EUROMED DROIT et EURODROIT SUD EST MEDITERRANEE Siège social Maison de l Europe à Montpellier Adresse administrative

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

Le jeu de l'oie des sons

Le jeu de l'oie des sons Le jeu de l'oie des sons b Départ bè B b bi Arrivée ba B bo bu bé bê bou sanleane.eklablog.com Jeu de l oie des sons : Matériel : des pions, 1 dé. Règle : - le joueur tombe sur une lettre ou une syllabe

Plus en détail

ASSIGNATION A COMPARAITRE POUR L'AUDIENCE D'ORIENTATION DEVANT LE JUGE DE L'EXECUTION IMMOBILIERE PRES LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE ( )

ASSIGNATION A COMPARAITRE POUR L'AUDIENCE D'ORIENTATION DEVANT LE JUGE DE L'EXECUTION IMMOBILIERE PRES LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE ( ) Les modèles ci-dessous sont donnés à titre purement indicatif et ne pourraient en rien engager la responsabilité de l'aappe. En effet, les modèles d'actes se référent principalement aux textes et à certains

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 09DA01584 Inédit au recueil Lebon 2e chambre - formation à 3 (bis) M. Mortelecq, président M. Vladan Marjanovic, rapporteur M. Minne, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

d'annuler la décision en date du 14 mars 2007 par laquelle le préfet de la Loire a refusé de lui délivrer un titre de séjour,

d'annuler la décision en date du 14 mars 2007 par laquelle le préfet de la Loire a refusé de lui délivrer un titre de séjour, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N0702717 M. A X M. Pernot Conseiller Audience du 30 avril 2007 Lecture du 30 avril 2007 MD LA DEMANDE M. A X, de nationalité

Plus en détail

Ę ę Ó ę - -_::jr-':- r' l'r I i ::--=:: f '3 l!.f:l$e l r-l $ &.::. H =$ n, r.. ii i:ę.1.= i.-l 't a. :,r.. :. '. r..-i. 1' :; '.r. ;..::. rta:r t:' l: :a '!ii$i: 1,.;ł]ii. ' ;s,.i.,q..'.. ::i '','.,,..,...'..

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille N 09MA00702 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre-formation à 3 Mme FELMY, président Mme Elydia FERNANDEZ, rapporteur M. GUIDAL, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

RÈGLE 60 DÉPENS. (1) Si une partie a droit, en vertu des présentes règles ou d une ordonnance, à des dépens payables :

RÈGLE 60 DÉPENS. (1) Si une partie a droit, en vertu des présentes règles ou d une ordonnance, à des dépens payables : Mode général de liquidation des dépens RÈGLE 60 DÉPENS (1) Si une partie a droit, en vertu des présentes règles ou d une ordonnance, à des dépens payables : Dépens raisonnables a) par une autre partie;

Plus en détail

-C- INTIMÉE REQUÊTE POUR AUTORISATION D EXERCER UN RECOURS COLLECTIF (ARTICLES 1002 ET SS. C.P.C.)

-C- INTIMÉE REQUÊTE POUR AUTORISATION D EXERCER UN RECOURS COLLECTIF (ARTICLES 1002 ET SS. C.P.C.) C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DITRICT DE MONTRÉAL NO: 500-06 COUR U P É R I E U R E (Recours collectifs) NICOLE BERGERON, résidant et domiciliée au 2501 D Iberville, dans les cité et district de Montréal,

Plus en détail

No. A-070027/95-00353 GATINEAU, le 27 janvier 1995 D É C I S I O N

No. A-070027/95-00353 GATINEAU, le 27 janvier 1995 D É C I S I O N C A N A D A Province de Québec District de Hull Cour Municipale Ville de Gatineau No. A-070027/95-00353 GATINEAU, le 27 janvier 1995 SOUS LA PRÉSIDENCE DE : L'Honorable RAYMOND SÉGUIN LA CORPORATION MUNICIPALE

Plus en détail

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques?

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? C a fé E u ro p e D é b a t Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? O rig ine S oc ia le des E lus O rig ine S oc ia le des D éputés en 2007 E n % O rig ine s oc ia le des M a ires

Plus en détail

1883. Dép.du proc.-gén.-aud.. de la prov. etc. Chaps. 3,4. 21. Acte concernant le département du procureur-général.

1883. Dép.du proc.-gén.-aud.. de la prov. etc. Chaps. 3,4. 21. Acte concernant le département du procureur-général. 1883. Dép.du proc.-gén.-aud.. de la prov. etc. Chaps. 3,4. 21 CAP. III. Acte concernant le département du procureur-général. [Sanctionné le 30 mars, 1883.] A MAJESTÉ, par et de l'avis et du consentement

Plus en détail

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps a l e i y m u r o f n v w s j z Une lettre qui donne un son bref (en valeur de base) d t b p c k q g 2-3 lettres qui donnent ensemble toujours

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE BEDFORD NO: 460-36-000001-933

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE BEDFORD NO: 460-36-000001-933 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE BEDFORD NO: 460-36-000001-933 COUR SUPÉRIEURE JUGE: L'honorable Paul-Marcel Bellavance, J.C.S. Le 8 juin 1993 WAHlTEL BOISVERT WUNICIP~ILITÉ DU CANTON DE GRANBY J

Plus en détail

18. CONVENTION SUR LA RECONNAISSANCE DES DIVORCES ET DES SÉPARATIONS DE CORPS 1. (Conclue le premier juin 1970)

18. CONVENTION SUR LA RECONNAISSANCE DES DIVORCES ET DES SÉPARATIONS DE CORPS 1. (Conclue le premier juin 1970) 18. CONVENTION SUR LA RECONNAISSANCE DES DIVORCES ET DES SÉPARATIONS DE CORPS 1 (Conclue le premier juin 1970) Les Etats signataires de la présente Convention, Désirant faciliter la reconnaissance des

Plus en détail

FORMULAIRE 1. (règles 21,23) DÉCLARATION EN DIVORCE (Art. 813.3 C.p.c.) COUR SUPÉRIEURE PROVINCE DE. Chambre de la famille. N o :

FORMULAIRE 1. (règles 21,23) DÉCLARATION EN DIVORCE (Art. 813.3 C.p.c.) COUR SUPÉRIEURE PROVINCE DE. Chambre de la famille. N o : FORMULAIRE 1 (règles 21,23) DÉCLARATION EN DIVORCE (Art. 813.3 C.p.c.) CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE N o : COUR SUPÉRIEURE Chambre de la famille (Divorces) PARTIE(S) DEMANDERESSE(S) -et-, s'il

Plus en détail

Règlement sur la procédure de conciliation et d'arbitrage des comptes des membres de l'ordre des comptables agréés du Québec

Règlement sur la procédure de conciliation et d'arbitrage des comptes des membres de l'ordre des comptables agréés du Québec http://www.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicsearch/telechar ge.php?type=3&file=/c_48/c48r10_2.htm Éditeur officiel du Québec Ce document n'a pas de valeur officielle. c. C-48, r.10.2 Dernière version

Plus en détail

République française. Tribunal de Grande Instance de Paris

République française. Tribunal de Grande Instance de Paris République française Au nom du Peuple français Tribunal de Grande Instance de Paris 28eme chambre N d'affaire : Jugement du : 27 septembre 2010, 9h n : 3 NATURE DES INFRACTIONS : CONDUITE DE VEHICULE SOUS

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 13/10/2011 Cour Administrative d Appel de Versailles N 08VE00008 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre M. MOUSSARON, président M. Frédéric MARTIN, rapporteur M. DAVESNE, commissaire du gouvernement

Plus en détail

N 0900973 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Couzinet Président

N 0900973 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Couzinet Président A TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS gw N 0900973 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU +PEUPLE FRANÇAIS M. Couzinet Président M. Truy Rapporteur public Le Tribunal administratif d'amiens Le président du tribunal,

Plus en détail

CEDH FRANGY c. FRANCE DU 1 ER FEVRIER 2005

CEDH FRANGY c. FRANCE DU 1 ER FEVRIER 2005 CEDH FRANGY c. FRANCE DU 1 ER FEVRIER 2005 L article 11 du Code de procédure civile énonce que la procédure au cours de l'enquête et de l'instruction est secrète. La divulgation des informations contenues

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-09-00009 DATE : 11 mai 2010 LE CONSEIL: M e SIMON VENNE, avocat Président PIERRE BONNEVILLE, T.P.,

Plus en détail

VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. CRI MANITOBA

VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. CRI MANITOBA Avenant de compte de retraite immobilisé (CRI) annexé au contrat de REER autogéré Valeurs mobilières Desjardins inc. (RER 168-066) LE PRÉSENT DOCUMENT EST UN AVENANT AU CONTRAT DE REER CONCLU ENTRE : ET

Plus en détail

LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE

LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE direction départementale de l'equipement Haute-Saône LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE Mise à jour : juillet 2007 SOMMAIRE PROCEDURE 2 SYNOPTIQUE DE LA PROCEDURE 3 MODELE PROCES-VERBAL 4 TEXTES REGLEMENTAIRES

Plus en détail

POUR CONSULTATION PAR LES ÉTUDIANTS

POUR CONSULTATION PAR LES ÉTUDIANTS ÉVALUATION FINALE - JR EXEMPLES DE QUESTIONS CORRIGÉ QUESTION Énoncez SIX irrégularités dans l assignation à comparaître et dans sa signification. Pour chaque irrégularité, motivez votre réponse et faites

Plus en détail

BUREAU DE DÉCISION ET DE RÉVISION

BUREAU DE DÉCISION ET DE RÉVISION BUREAU DE DÉCISION ET DE RÉVISION CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MONTRÉAL DOSSIER N : 2014-033 DÉCISION N : 2014-033-007 DATE : Le 25 février 2015 EN PRÉSENCE DE: MEJEANPIERRE CRISTEL AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

625, rue St-Amable Québec (Québec) G1R 2G5. AVENANT - COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ DU MANITOBA (CRI-Manitoba)

625, rue St-Amable Québec (Québec) G1R 2G5. AVENANT - COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ DU MANITOBA (CRI-Manitoba) 625, rue St-Amable Québec (Québec) G1R 2G5 AVENANT - COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ DU MANITOBA (CRI-Manitoba) Nature de l avenant Le présent avenant ne s applique qu au preneur pour lequel des prestations

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés,

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER NP N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés, Ordonnance du 22 octobre 2010 Vu la renuête. enregistrée

Plus en détail

RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE

RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE L 82/56 2.6.204 RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE PRUDENTIELLE DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE LE CONSEIL DE SURVEILLANCE PRUDENTIELLE DE LA BANQUE CENTRALE

Plus en détail

3. En cas de silence des présentes règles sur une quelconque question de procédure, le

3. En cas de silence des présentes règles sur une quelconque question de procédure, le Annexe A Règles de procédure de la Commission ontarienne d examen Principe général 1. Les présentes règles doivent recevoir une interprétation large afin d'assurer la résolution équitable de chaque affaire

Plus en détail

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2 Le tribunal administratif de Paris annule le refus opposé à une candidate de participer aux épreuves d entrée à l Ecole Nationale de la Magistrature au regard de la condition de bonne moralité. Le 3 de

Plus en détail

CITATION DIRECTE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE SAINT-DENIS DE LA REUNION

CITATION DIRECTE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE SAINT-DENIS DE LA REUNION CITATION DIRECTE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE SAINT-DENIS DE LA REUNION L'AN DEUX MIL QUATORZE et le Monsieur Philippe CREISSEN né le 4 juillet 1969 à Saint-Mandé (Val de Marne)de nationalité française,

Plus en détail

JUGEMENT CORRECTIONNEL CONTRADITOERE

JUGEMENT CORRECTIONNEL CONTRADITOERE Cour d'appel de Nancy Tribunal de Grande Instance de Nancy Jugement du : 11/04/2013 CHAMBRE JUGE UNIQUE ROUTE-NA Nô minute : N parquet : Plaidé le 21/03/2013 Délibéré le 11/04/2013 JUGEMENT CORRECTIONNEL

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE N : CD00-0692 DATE : 30 juillet 2008 LE COMITÉ : M e François Folot Président M e Bernard Meloche, LL.B. Membre M. Gilles

Plus en détail

Règlement intérieur de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario ASSOCIATION DES TRADUCTEURS ET INTERPRÈTES DE L'ONTARIO

Règlement intérieur de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario ASSOCIATION DES TRADUCTEURS ET INTERPRÈTES DE L'ONTARIO Règlement intérieur de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario Annexe 2 ASSOCIATION DES TRADUCTEURS ET INTERPRÈTES DE L'ONTARIO CODE DE PROCÉDURE DU COMITÉ DE DISCIPLINE Adoptée par l

Plus en détail

(OSAss 1 ) I. Assurance contre les dommages. du 10 mai 1910 (Etat le 1 er janvier 1997)

(OSAss 1 ) I. Assurance contre les dommages. du 10 mai 1910 (Etat le 1 er janvier 1997) Ordonnance concernant la saisie, le séquestre et la réalisation des droits découlant d assurances d après la loi fédérale du 2 avril 1908 sur le contrat d assurance (OSAss 1 ) du 10 mai 1910 (Etat le 1

Plus en détail

No. 200-36-000070-953 QUÉBEC, ce 29 septembre 1995 J U G E M E N T

No. 200-36-000070-953 QUÉBEC, ce 29 septembre 1995 J U G E M E N T C A N A D A Province de Québec District de Québec Cour Supérieure (Chambre criminelle) No. 200-36-000070-953 QUÉBEC, ce 29 septembre 1995 SOUS LA PRÉSIDENCE DE : L'Honorable ANDRÉ TROTIER, J.C.S. (JT0187)

Plus en détail

BUREAU DE DÉCISION ET DE RÉVISION

BUREAU DE DÉCISION ET DE RÉVISION BUREAU DE DÉCISION ET DE RÉVISION CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MONTRÉAL DOSSIER N : 20 14-033 DÉCISION N : 2014-033-010 DATE: Le 15juin 2015 EN PRÉSENCE DE: Me LISE GIRARD SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE

Plus en détail

L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S)

L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S) L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S) Directives du 30 septembre 2010 concernant la reconnaissance des autorisations délivrées par

Plus en détail

NOTES EXPLICATIVES DEMANDE DE RÉTRACTATION DE JUGEMENT ET DE SURSIS D EXÉCUTION

NOTES EXPLICATIVES DEMANDE DE RÉTRACTATION DE JUGEMENT ET DE SURSIS D EXÉCUTION NOTES EXPLICATIVES DEMANDE DE RÉTRACTATION DE JUGEMENT ET DE SURSIS D EXÉCUTION Le formulaire «Demande de rétractation de jugement et de sursis d exécution» est à l usage de toute personne ayant été trouvée

Plus en détail

Service pénal Fiche contrevenant

Service pénal Fiche contrevenant Service pénal Fiche contrevenant SOMMAIRE : 1 Vous avez été verbalisé(e), vous recevez une amende forfaitaire : concernant le paiement concernant la contestation 2 Vous êtes poursuivi devant la juridiction

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

PGIC CESSION DES DROITS DONNÉS PAR CONTRAT ET APPROBATION («CESSION») FEUILLE D INSTRUCTIONS ET LISTE DE VÉRIFICATION

PGIC CESSION DES DROITS DONNÉS PAR CONTRAT ET APPROBATION («CESSION») FEUILLE D INSTRUCTIONS ET LISTE DE VÉRIFICATION PGIC CESSION DES DROITS DONNÉS PAR CONTRAT ET APPROBATION («CESSION») FEUILLE D INSTRUCTIONS ET LISTE DE VÉRIFICATION 1) Le demandeur doit préparer la Cession selon le format ci-joint et remettre quatre

Plus en détail

LA CHAMBRE DE PREMIÈRE INSTANCE III. M. le Juge Jean-Claude Antonetti, Président M. le Juge Frederik Harhoff Mme. le Juge Flavia Lattanzi

LA CHAMBRE DE PREMIÈRE INSTANCE III. M. le Juge Jean-Claude Antonetti, Président M. le Juge Frederik Harhoff Mme. le Juge Flavia Lattanzi NATIONS UNIES Tribunal international chargé de poursuivre les personnes présumées responsables de violations graves du droit international humanitaire commises sur le territoire de l'ex Yougoslavie depuis

Plus en détail

Demandeur RONA. Entreprise DÉCISION

Demandeur RONA. Entreprise DÉCISION Dossier : 01 15 48 Date : 20030929 Commissaire : M e Michel Laporte X Demandeur c. RONA Entreprise DÉCISION L'OBJET DEMANDE D EXAMEN DE MÉSENTENTE [1] Le 20 août 2001, le demandeur s adresse à Rona pour

Plus en détail

Nations Unies. Tribunal administratif TRIBUNAL ADMINISTRATIF. Jugement No 635. Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies

Nations Unies. Tribunal administratif TRIBUNAL ADMINISTRATIF. Jugement No 635. Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies Nations Unies AT T/DEC/635 Tribunal administratif Distr. LIMITÉE 6 juillet 1994 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 635 Affaire No 701 : DAVIDSON Contre : Le Comité mixte de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 PARTIE 1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés....7 Chapitre 1. L impératif de sécurité informatique....11 Sec tion 1. La néces saire

Plus en détail

Société canadienne des postes - Winnipeg. William M. Tamre et le Syndicat des postiers du Canada (SPC)

Société canadienne des postes - Winnipeg. William M. Tamre et le Syndicat des postiers du Canada (SPC) Décision n o 94-008 Demandeur : Intimés : Société canadienne des postes - Winnipeg William M. Tamre et le Syndicat des postiers du Canada (SPC) M. Tamre a refusé de décharger des conteneurs à couvercle

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

Guide des. Randonnées Pédestres

Guide des. Randonnées Pédestres Gi / 6 k l - i lè iq i il l C - ll i -6 k i k 5 l -,7 l - 5 k i i - B i lb» l b y i l V - 6 «C,5 k l i - 5 - l k àb,5 k 6-5-6 i l b i ll y k l 7 - i U â à Clli l 6 k lè i - b q i C V il l i lè- 6 li -

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU FACULTÉ DE DROIT ET SCIENCES POLITIQUES LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE THESE POUR L'OBTENTION DU DOCTORAT EN SCIENCES SPECIALITE : DROIT Par NAAR Fatiha

Plus en détail

CP, cahier du jour. L. 3/09/07 : Lecture : a/o p 18 Ecriture : a a o o Dictée : a, a, o, o, a, o Maison : lecture p 18

CP, cahier du jour. L. 3/09/07 : Lecture : a/o p 18 Ecriture : a a o o Dictée : a, a, o, o, a, o Maison : lecture p 18 PÉRIODE 1 N. B. : - Dans les dictées, les lettres soulignées sont données deux fois après avoir dit le mot, les mots ou lettres en italique font l objet d un rappel grammatical - Les devoirs sont écrits

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Décret n o 2010-148 du 16 février 2010 portant application de la loi organique n o 2009-1523 du 10 décembre 2009 relative

Plus en détail

LOIS D'APPLICATION DU STATUT ITALIE

LOIS D'APPLICATION DU STATUT ITALIE LOIS D'APPLICATION DU STATUT Coopération des états membres ITALIE Dispositions relatives à la coopération avec le Tribunal international pour juger les personnes présumées responsables de violations graves

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003)

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Article 1 er.- La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution. Chapitre I er.- Champ d'application,

Plus en détail

Organisation et fonctionnement des Tribunaux administratifs

Organisation et fonctionnement des Tribunaux administratifs S O M M A I R E Organisation et fonctionnement des Tribunaux administratifs Page 1 CHAPITRE I Dispositions générales page 1 CHAPITRE II Organisation et compétence page 1 CHAPITRE III Procédures page 2

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

CHAPITRE 19. Loi concernant certaines élections à l'assemblée législative. [Sanctionnée le 17 mai 1941]

CHAPITRE 19. Loi concernant certaines élections à l'assemblée législative. [Sanctionnée le 17 mai 1941] CHAPITRE 19 Loi concernant certaines élections à l'assemblée législative [Sanctionnée le 17 mai 1941] A MAJESTÉ, de l'avis et du consentement du Conseil S législatif et de l'assemblée législative de Québec,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Paris N 11PA02799 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre M. PERRIER, président M. Jean-Marie PIOT, rapporteur M. ROUSSET, rapporteur public COIN, avocat(s) lecture du mercredi

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Versailles N 11VE01445 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre Mme COROUGE, président Mme Elise COROUGE, rapporteur Mme COURAULT, rapporteur public COIN, avocat(s) lecture du

Plus en détail

Parti libéral du Canada. Procédures d enregistrement au Scrutin pour l élection d un chef

Parti libéral du Canada. Procédures d enregistrement au Scrutin pour l élection d un chef Parti libéral du Canada Procédures d enregistrement au Scrutin pour l élection d un chef Ces procédures sont établies par le Comité sur le scrutin pour l élection d un chef en vertu du paragraphe 63 (2)

Plus en détail

Arrêt du 1 er décembre 2008 Ire Cour des plaintes

Arrêt du 1 er décembre 2008 Ire Cour des plaintes Bundesstrafgericht Tribunal pénal fédéral Tribunale penale federale Tribunal penal federal Numéro de dossier: BB.2008.74 Arrêt du 1 er décembre 2008 Ire Cour des plaintes Composition Les juges pénaux fédéraux

Plus en détail

CHAPITRE III VECTEURS

CHAPITRE III VECTEURS CHAPITRE III VECTEURS EXERCICES 1) Recopiez le point A et le vecteur u sur le quadrillage de votre feuille : 4 e Chapitre III Vecteurs a) Construisez le point B tel que AB = u. b) Construisez le point

Plus en détail

COUR DU QUÉBEC CHAMBRE DE LA JEUNESSE MONTRÉAL RÈGLES DE FONCTIONNEMENT EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2015

COUR DU QUÉBEC CHAMBRE DE LA JEUNESSE MONTRÉAL RÈGLES DE FONCTIONNEMENT EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2015 COUR DU QUÉBEC CHAMBRE DE LA JEUNESSE MONTRÉAL RÈGLES DE FONCTIONNEMENT EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2015 1. SALLES DES COMPARUTIONS (LSJPA) ET PRATIQUE (PROTECTION) 1.1. LOI SUR LE SYSTÈME DE JUSTICE PÉNALE

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Truy Le Tribunal adm inistratif d'amiens Rapporteur public La présidente du tribunal,

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Truy Le Tribunal adm inistratif d'amiens Rapporteur public La présidente du tribunal, TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N 1200818 M. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M me Corouge Présidente AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Truy Le Tribunal adm inistratif d'amiens Rapporteur public La présidente du tribunal,

Plus en détail

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE SOCIETE DES NATIONS Communiqué au Conseil G. 495 1925 I. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 VjLLE LIBRE DE DaNTSIG. DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE POSTAL POLONAIS i. Note du Gouvernement

Plus en détail

CONVENTION SUR LA COMPÉTENCE DU FOR CONTRACTUEL EN CAS DE VENTE A CARACTÈRE INTERNATIONAL D'OBJETS MOBILIERS CORPORELS (Conclue le 15 avril 1958)

CONVENTION SUR LA COMPÉTENCE DU FOR CONTRACTUEL EN CAS DE VENTE A CARACTÈRE INTERNATIONAL D'OBJETS MOBILIERS CORPORELS (Conclue le 15 avril 1958) CONVENTION SUR LA COMPÉTENCE DU FOR CONTRACTUEL EN CAS DE VENTE A CARACTÈRE INTERNATIONAL D'OBJETS MOBILIERS CORPORELS (Conclue le 15 avril 1958) Les Etats signataires de la présente Convention; Désirant

Plus en détail

CONVENTION SUR LA COMPÉTENCE DU FOR CONTRACTUEL EN CAS DE VENTE A CARACTÈRE INTERNATIONAL D'OBJETS MOBILIERS CORPORELS (Conclue le 15 avril 1958)

CONVENTION SUR LA COMPÉTENCE DU FOR CONTRACTUEL EN CAS DE VENTE A CARACTÈRE INTERNATIONAL D'OBJETS MOBILIERS CORPORELS (Conclue le 15 avril 1958) CONVENTION SUR LA COMPÉTENCE DU FOR CONTRACTUEL EN CAS DE VENTE A CARACTÈRE INTERNATIONAL D'OBJETS MOBILIERS CORPORELS (Conclue le 15 avril 1958) Les Etats signataires de la présente Convention; Désirant

Plus en détail

CONTRAT D HYPOTHÈQUE MOBILIÈRE SUR L UNIVERSALITÉ DES BIENS EN STOCK TABLE DES MATIÈRES

CONTRAT D HYPOTHÈQUE MOBILIÈRE SUR L UNIVERSALITÉ DES BIENS EN STOCK TABLE DES MATIÈRES CONTRAT D HYPOTHÈQUE MOBILIÈRE SUR L UNIVERSALITÉ TABLE DES MATIÈRES PAGE PRÉAMBULE...5 0.00 INTERPRÉTATION...6 0.01 Terminologie...6 0.01.01 Activités...6 0.01.02 Biens en stock...6 0.01.03 Cas de défaut...7

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F21. MA SÉCURITÉ AU SEIN DU CABINET MÉDICAL. Les suites d une plainte pour agression

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F21. MA SÉCURITÉ AU SEIN DU CABINET MÉDICAL. Les suites d une plainte pour agression Les suites d une plainte pour agression Etape 1. L avis à victime Suite à la plainte que vous avez déposée, le Procureur de la République vous transmet un «avis à victime» à votre domicile. Il vous informe

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail