Sellal tord le cou à Madani Mezrag

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sellal tord le cou à Madani Mezrag"

Transcription

1 LIGUE DE DIAMANT/ZURICH Makhloufi défie Rudisha, aujourd hui, sur 800 m Le Champion olympique algérien du m, Taoufik Makhloufi qui a raté sa finale aux Championnats du monde d'athlétisme 2015 à Pékin, tentera de se remettre de son échec, à l'occasion du meeting de Zurich, 13 e étape de la Ligue de diamant d'athlétisme, aujourd hui, où il sera au départ du 800 m, selon la liste des participants. Le natif de Souk-Ahras, qui reste sur une grosse déception après sa place au pied du podium sur m (3 :34.76) dimanche dernier, n'aura pas la tâche facile jeudi à Zurich face aux ténors du 800 m à leur tête le Champion olympique et recordman du monde de la distance, le Kenyan David Rudisha (1:40.91). Outre Rudisha, d'autres sérieux prétendants à la victoire finale seront au départ de cette course, dont le vice-champion du monde à Pékin, le Polonais Adam Kszczot (1:43.45) et l'éthiopien Aman Mohamed (1:43.56). La dernière course de Makhloufi sur 800 m remonte au 30 mai dernier, lors de la réunion de la Diamond League, disputée à Eugène (Etats-Unis) où il avait terminé 3 e, avec un chrono de 1:45.17, derrière l'ethiopien Mohammed Aman (1 er, en 1:44.92) et le Botswanais Nijel Amos (2 e, en 1:45.06). DJAMEL OULD ABBÈS RÉPOND À L OPPOSITION DU FLN Phs : DR L INFORMATION AU QUOTIDIEN Quotidien national d information - Prix Algérie 10 DA - France 1 euro Jeudi 3 septembre N e année TACLANT SÈCHEMENT L EX-CHEF DE L AIS, À PROPOS DE LA CRÉATION D UN PARTI POLITIQUE Sellal tord le cou à Madani Mezrag l LE PREMIER MINISTRE DÉFEND SES CHOIX FACE À LA CRISE : «Notre plan n a pas échoué» P 5 Lire en page 2 «La légitimité du congrès ne se discute plus» P 3 l LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ RASSURE La gratuité des soins, une ligne rouge l ANGEM crédits octroyés jusqu à juin 2015 l APRÈS LA VISITE DU PRÉSIDENT MALIEN A ALGER l EN SIGNANT À WATFORD l DJSL D ALGER P 3 P 4 Préserver l accord de paix en consolidant la coopération bilatérale Guedioura voit enfin le bout du tunnel Un battant à la tête de la direction? P 5 P 11 P 24

2 2 Jeudi 3 septembre 2015 TACLANT SÈCHEMENT L EX-CHEF DE L AIS, À PROPOS DE LA CRÉATION D UN PARTI POLITIQUE Sellal tord le cou à Madani Mezrag L ouverture de la session d automne de l Assemblée populaire nationale (APN), a été l occasion, hier, pour le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, de se prononcer sur les questions brûlantes de l actualité nationale. Sur la réforme de la Constitution, Sellal dira que «le texte est prêt», et à propos de l annonce de l ex-chef de l AIS, Madani Mezrag, de créer un parti politique, le chef de l exécutif assure en déclarant «il n y aura pas de retour en arrière», et de préciser «il n est pas possible, et nous ne permettrons à personne qui a été impliqué dans cette crise de créer un parti». Avant la déclaration du Premier ministre, annonçant «pour bientôt», la révision de la Loi fondamentale du pays, le président de l APN, Mohamed-Larbi Ould- Khelifa, interrogé, en marge de l ouverture de la séance d automne du Parlement, sur la question, relative au projet de la révision de la Constitution, il s est contenté de déclarer : «patientez encore un peu». En affirmant que le texte du projet de la révision de la Loi fondamentale «est prêt», le chef de l exécutif a tenu à rappeler auparavant que «le projet appartient au président de la République», a-t-il indiqué. Si la réponse de Sellal a été brève sur la question relative au projet de révision de la constitution, il n en était pas de même, sur sa réponse à l annonce de l ancien patron de l AIS, Madani Mezrag, de constituer un parti. «Je certifie avec force», dira le chef de l exécutif «qu on ne permettra à personne avec la force de la loi et des institutions de la République de revenir à la Décennie noire», a-t-il averti. Avant de rebondir, à ce propos, en déclarant qu «Il n est pas possible, et nous ne permettrons à personne qui a été impliqué dans cette crise» de créer un parti politique. Rappelant, la teneur des textes de la Charte et la réconciliation, notamment son article 26, et la loi électorale, son article 5, cités par Sellal, celui-ci dira qu elles «ne permettent pas à ces gens impliqués» dans la Décennie noire qu a vécue l Algérie «de créer un parti». Le Premier ministre dira, toujours en réponse à l annonce en question de Madani Mezrag, «Il faut que les choses soient définitivement claires», une manière de dire qu il faut clore ce débat, et à Madani Mezrag d arrêter de sortir du cadre des lois de la République, notamment celles contenues dans la Charte de paix et de réconciliation. «Il faut que chaque personne respecte les dispositions de la Charte pour la paix et la réconciliation», a lancé, hier, le Premier ministre, avant d ajouter que «la Charte pour la paix et la réconciliation nationale a énoncé des droits et des devoirs et, aujourd hui, il se peut que certains reculent par rapport aux devoirs» conclut-il. Pour rappel, l article 26 de la Charte pour la paix et la réconciliation, adoptée par référendum, septembre 2005, stipule ce qui suit: «L'exercice de l'activité politique est interdit, sous quelque forme que ce soit, pour toute personne responsable de l'instrumentalisation de la religion ayant conduit à la Tragédie nationale» et aussi «l'exercice de l'activité politique est interdit également à quiconque, ayant participé à des actions terroristes, refuse, malgré les dégâts commis par le terrorisme et l'instrumentalisation de la religion à des fins criminelles, de reconnaître sa responsabilité dans la conception et la mise en œuvre d'une politique prônant la violence contre la Nation et les institutions de l'état», est-il précisé. En clair, le Premier ministre, à travers ses réponses précitées, sur la décision de l ex-patron de l AIS, de créer un formation politique, il lui rappelle les lignes rouges, à ne pas dépasser, à savoir les Lois de la République, dont la teneur de la Charte pour la paix et la réconciliation. Karima Bennour LE PREMIER MINISTRE DÉFEND SES CHOIX FACE À LA CRISE : «Notre plan n a pas échoué» Une semaine après la tenue de la rencontre entre le gouvernement et les walis ayant passé en revue l état de l économie nationale à l aune de la baisse des prix du pétrole, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, rassure par les mêmes crédos quant au plan mis en place par son gouvernement en vue de transcender la crise. C est du moins ce qu a affirmé encore une fois le chef de l Exécutif national, hier, lors d un point de presse tenu à l Assemblée nationale, en marge de l ouverture de la session de automne des deux chambres parlementaires nationales. D ailleurs comme il l a reconnu il y a quelques jours, l Algérie fait face effectivement à une situation difficile. Au risque de le répéter, donc, Sellal qualifie clairement et pour une fois le contexte d un «choc» ayant foudroyé les indices de l économie, à lasuite de la dégringolade des marchés pétroliers mondiaux. Selon lui, ce n est pas pour autant de s inquiéter davantage sachant que le gouvernement a pris des décisions «très courageuses» traduites notamment par l intégration de dispositions palliatives dans la LFC Pour rappel, Sellal a réuni samedi dernier les premiers magistrats à la tête des wilayas, en présence d une panoplie de membres du gouvernement, où il leur a donné des instructions sur l accompagnement effectif du plan de sortie de crise, par primo, une rationalisation des dépenses Abdelmalek Sellal, Premier ministre publiques et l ouverture des investissements par l accompagnement des porteurs de projets. En réaffirmant les engagements de son gouvernement, Sellal a réitéré l autre rendez-vous à venir, qu est la rencontre du CNES (Conseil national économique et social), prévu le 15 septembre prochain. Il aura à examiner soigneusement les décisions du gouvernement, et leur impact stratégique sur les volets économique et social. «Le seul remède consiste en la croissance qui passe par la création de la richesse d un côté, et la rationalisation des dépenses budgétaires de l autre», a-t-il dit textuellement. Au lendemain de l annonce de ces décisions, d aucuns parmi les acteurs de la scène publique ont vu en ces mesures des indices ont ne peut plus clairs d une austérité, avec ses conséquences immédiates sur les coupes budgétaires et les transferts sociaux. Mais le gouvernement par la voie de son haut responsable hiérarchique, apporte un démenti formel, en soutenant qu il s agit tout juste d une «rationalisation». À un moment donné, les débats autour de la question, sensés traiter de la substance de la problématique elle-même, ont laissé place à des divergences sur la terminologie qu il conviendrait d adopter. Du côté du Premier ministre, pourtant, l on ne cesse de parler d absence de toute forme d austérité, en prévision même de la prochaine Loi de finance de Ce projet prévoit une diminution de 9% des dépenses budgétaires globales certains investissements lourds de l État, tels que les infrastructures routières, a détaillé Sellal. Des décisions, qui vont, certes, freiner le rythme du développement structurel, mais, qui seront loin d impacter le volet social, a laissé entendre le chef de l Exécutif. Même si, la «vérité» veut que sur le plan social, il reste encore beaucoup à faire et des efforts devront être déployés en ce sens pour améliorer la situation, a-t-il expliqué. En la matière, autant dire donc que le gouvernement n entend pas parler d un problème de financement, mais d un défi à relever qui consiste à dépenser moins pour des résultats meilleurs. À cet effet, les moyens pour une sortie de crise ne manquent pas, mais, «j affirme qu il ne faudra pas que l exploitation de ces moyens donnent des résultats qui mènent vers l impasse», a indiqué Sellal. L économie algérienne qui dépend à 95% des ressources pétrolières doit prendre une autre orientation pour passer à une économie productive basée sur la croissance. Voilà en quoi se résume le plan du gouvernement que Sellal défend être le seul choix possible qui se présente pour le pays, pour peu que tout le monde s implique, que ce soit les citoyens, les partis politiques, les opérateurs économiques, a conclu le Premier ministre. Farid Guellil ACTUALITÉ OULD-KHELIFA SUR L ANP ET LES INSTITUTIONS SÉCURITAIRES: «Elles constituent la forteresse de l'algérie» Dans son allocution d ouverture de la session d automne de l Assemblée parlementaire, son président, Mohamed-Larbi Ould- Khelifa, a souligné que «ce qui est important, c est le dialogue entre les partenaires de la classe politique et l entente autour des questions essentielles qui intéressent le peuple, l'état, et le présent et l'avenir de l'algérie», a-t-il déclaré. Il dira qu il faut être vigilant devant les risques de l affaiblissement de l intérieur» du pays, et a appelé l élite et le peuple «à ne pas se préoccuper uniquement des questions fabriquées de toutes pièces» notamment, cite-t-il, les rites, l origine et la langue du pays au sein duquel, rappelle Ould-Khelifa «cohabitent les spécificités locales dans la paix et la fraternité, à travers les siècles», en Algérie, a-t-il souligné. Précisant, à ce propos, que ces principes sont «consacrés par la Constitution de la République depuis l'indépendance». Il dira également que la force du pays «réside dans son unité nationale, son homogénéité sociétale et la préservation de notre État national», a-t-il déclaré, avant d ajouter «pour lequel les Algériens ont payé un lourd tribut, afin de recouvrer sa liberté et sa souveraineté», a rappelé le président de l APN. Sur le projet de la Constitution, il dira, dans son allocution, hier, que celui-ci «a été présenté à une large concertation, à l'effet d'élargir la base démocratique et d'ancrer les institutions de l'état moderne». Ne manquant pas d exprimer, par ailleurs, à cette occasion, sa «gratitude» et sa «reconnaissance» à l Armée nationale populaire, et de rappeler aussi pertinemment que «notre Armée et les institutions sécuritaires constituent la forteresse de l'algérie et la soupape de sécurité qui méritent le soutien et l'appui de tous», a-t-il affirmé. Il faut noter que l ensemble du staff gouvernemental, conduit par le Premier ministre, était présent, hier à l hémicycle de Zirouth Youcef, pour assister à l ouverture de la session d automne de l APN, ainsi que celle du Sénat. K. B. Le projet de loi sur la violence faite aux femmes inscrit aux travaux du Sénat Le projet de Loi sur la lutte contre la violence faite aux des femmes est inscrit à l ordre du jour des travaux de la session d automne du Sénat. C est ce qu a été annoncé, hier, dans le message du président du Sénat, lu à l occasion de l ouverture de la session d automne de l institution que préside Abdelkader Bensallah, qui était absent, étant en déplacement en Chine, dans le cadre officiel. Pour rappel, le projet de lois contre la violence faite aux femmes a fait réagir la société civile, dont des Associations des droits des femmes et des acteurs politiques, à la fin de la session de printemps du Sénat, en réaction à son absence au débat pour adoption, par cette Institution, après que l Assemblé populaire nationale APN, l a examiné et adopté. K. B.

3 ACTUALITÉ LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ RASSURE La gratuité des soins, une ligne rouge En dépit de la chute des prix du baril et par conséquent celle des recettes du Trésor public, l Algérie ne semble pas renoncer à ce qu on appelle la «politique sociale», en assurant la gratuité des soins et de l enseignement. Ainsi, coïncidant avec la session d automne du Parlement, consacrée à l examen du projet relatif à la réforme du système de santé, le numéro d hier, de l Invité de la rédaction, de la Chaine 3, a reçu Omar Beredjouane, secrétaire général au ministère de la Santé, de la Population, et de la Réforme hospitalière. À cette occasion, Omar Beredjouane s est montré catégorique quant à l avenir de la gratuité des soins en Algérie. À cet égard, il a assuré que «la gratuité des soins est une ligne rouge, c est un droit fondamental consacré par la Constitution et un choix irréversible de l Algérie. C est un acquis pour les populations». Pour le même responsable, c est clairement défini également (dans l article 12) de l avant-projet de loi sur la santé, où il est mentionné que «l État assure la gratuité des soins et garantit l accès aux soins pour tous les Algériens». Un responsable du ministère de la Santé a indiqué qu un nouveau dispositif permettant de négocier des prix plus bas auprès des laboratoires pharmaceutiques étrangers est à l'origine de la baisse de la facture d'importation des médicaments constatée depuis le début de l année Le directeur des produits pharmaceutiques au sein du ministère de la Santé, Ahmed Saïd Fraihat a déclaré qu il a été procédé a une nouvelle méthodologie de fixation des prix, basée sur la comparaison des prix à l'international afin d'obtenir les meilleurs prix en Algérie lors de l'enregistrement des produits, dans le cadre de la maîtrise de la facture des importations. D autre part, il est à noter que la facture d importation des produits pharmaceutiques a reculé de près de 30% durant les 7 premiers mois de l année 2015 par rapport à la même période de 2014, tandis que les quantités importées ont baissé de près de 1%, selon les chiffres donnés récemment par les services des Douanes algériennes. Fraihat a souligné que les autorités ont donc profité de l'occasion du renouvellement des décisions d'enregistrement des médicaments afin de renégocier l'ensemble des prix des médicaments importés en Algérie, en les comparant à ceux appliqués dans un certain nombre de pays de référence (pays voisins, ceux de la rive Sud de la Méditerranée et certains pays européens). Par ailleurs, les importations des médicaments sont soumises à des autorisations Abdelmalek Boudiaf Cet acquis «n est nullement remis en cause». C est pourquoi, l hôte de la radio s est dit «étonné» de ce qui a été dit et écrit sur «un principe consacré par la Constitution algérienne» quelle que soit la situation financière du pays, caractérisée par la chute drastique des revenus pétroliers depuis un peu plus d une année. Aussi, il s est interrogé sur les objectifs de cette polémique. Entre autres, le secrétaire général s est, à la même occasion, longuement étalé sur le fameux projet de loi de la santé, qui a été validé, avant-hier, par le secrétariat général du gouvernement. À cet effet, il a indiqué que dans cet avant-projet de loi, il est question de tout un «chapitre qui affirme l obligation de l État en matière de santé». En outre, il a assuré que la nouvelle loi a pour «objectif de répondre aux aspirations des citoyens et des préoccupations de fonctionnaires des professionnels de la santé». Tout en affirmant que la loi sanitaire de 1985, n est plus en mesure de répondre aux nouvelles exigences du secteur. «On ne peut pas continuer à fonctionner avec une loi qui date de 30 ans», a reconnu le représentant du département de Abdelmalek Boudiaf. Un nouveau texte, ainsi, s'impose pour prendre en charge les aspects liés aux changements démographiques et pandémiques survenus dans la société algérienne et à l'apparition de nouvelles formes de maladies chroniques. Par ailleurs, en évoquant la carte sanitaire, une des nouveautés de cette loi, préalables qui sont délivrées annuellement par le ministère de la Santé qui négocie avec les fournisseurs les prix d accès, et fixe les marges au niveau de la distribution et le prix final au consommateur. D autre part, Fraihat a précisé que cette nouvelle méthodologie a permis d'obtenir une baisse d'au moins 10% par rapport aux marchés européens. A cet effet, il a ajouté que les services du ministère de la Santé veillent à ce que les prix en Algérie demeurent les plus avantageux dans la région. Toutefois, cette nouvelle démarche n'a aucun impact sur les délais de délivrance des autorisations d'importation et n entrave en aucune façon l'approvisionnement du marché. Par ailleurs, Fraihat a déclaré que la baisse de la facture d'importation des médicaments n'aura aucune répercussion sur la disponibilité des médicaments sur le marché national. Selon lui, la facture tend naturellement vers l'augmentation vu la croissance démographique, l'amélioration de l'espérance de vie et des moyens de diagnostic. L'objectif des autorités publiques est donc de maîtriser cette facture sans pour autant compromettre la prise en charge des citoyens. Par ailleurs, il a expliqué que le rôle de cette politique est de donner toutes les chances pour que le patient puisse bénéficier du traitement. Selon le même responsable, ce travail entre dans le cadre d'une politique nationale visant la rationalisation des dépenses. Pour réaliser son objectif de Beredjouane a fait savoir que celle-ci «est un instrument de planification sanitaire. Elle permet aux pouvoirs publics de répartir de manière équitable toutes les potentialités que recèle le secteur, à travers le territoire national». Pour ce qui est de la complémentarité entre les secteurs privé et public, l hôte de la radio, a affirmé que «qu il est prévu d établir un partenariat entres les structures des deux domaines. En d autres termes, les institutions privées seront encadrées et intégrées dans le système national de santé et le réseau global des soins. Le tout est fait pour permettre une meilleure prise en charge, notamment, des maladies lourdes non transmissibles telles que le cancer, le diabète, etc». En termes plus clairs, le secteur privé doit être une partie intégrante dans le système national de la santé. S agissant du respect de la loi et son application, tout en mettant un terme à certains dépassements, il a indiqué qu un «le conseil d évaluation et d audit» sera créé. Il s est, de surcroit, félicité des visites effectuées par le ministre Abdelmalek Boudiaf, dans les infrastructures sanitaires, qui visent à mettre un terme aux dépassements que connait le secteur. Il a annoncé, qu en matière d infrastructures, l Algérie a réalisé plus de 58 nouveaux blocs d urgence en 2014, sans oublier les centaines de polycliniques à travers le territoire national. Lamia Boufassa MÉDICAMENTS Baisse sensible de la facture d importation maîtrise de la facture d'importation, le ministère de la Santé s'appuie sur deux leviers essentiels : la promotion des médicaments génériques qui représentent près de 70% du marché et la promotion de la production locale. Outre les mesures d'accompagnement et d'encouragement, la production locale bénéficie d'une protection des autorités publiques qui interdisent l'importation des produits fabriqués localement. Par conséquent, la liste de produits interdits d'importation est établie à partir des demandes des laboratoires nationaux capables d'approvisionner le marché national en quantité suffisante. Fraihat a noté que les besoins du marché doivent être couverts par au moins trois producteurs qui doivent justifier la possession de stocks suffisants de matières premières. L'objectif des autorités publiques est donc de maîtriser cette facture sans pour autant compromettre la prise en charge des citoyens. Par conséquent, Fraihat a affirmé que depuis 2011, la liste comprend 252 produits contre 50 en Elle devrait compter prochainement 117 produits supplémentaires. Ainsi, la facture d'importation des médicaments à usage humain s'est chiffrée durant les sept premiers mois de 2015 à 947,49 millions de dollars ( de tonnes) contre 1,36 milliard de dollars (15.126,47 de tonnes), soit une baisse de près de 30,4% en termes de valeur et de 2,62% en termes de quantité. Lazreg Aounallah et APS Jeudi 3 septembre 2015 DJAMEL OULD ABBÈS RÉPOND À L OPPOSITION DU FLN «La légitimité du congrès ne se discute plus» 3 Abordé à sa sortie de l hémicycle du Conseil de la nation, à l issue de la cérémonie d ouverture de la session de l automne de la deuxième chambre du Parlement, le sénateur Djamel Ould Abbès, non moins cadre du FLN, a répondu aux adversaires politiques de son parti. À ces derniers qui ont rebondi ces derniers jours sur la scène politique, mettant en avant leur demande d annulation et d invalidation du 10e congrès, le responsable de l ex-parti unique apporte les arguments attestant de la légitimité de cette rencontre. Avant de répondre, Ould Abbès a voulu s exprimer en tant que président de la commission de candidature chargé, pour rappel, du pilotage de l opération de vote des membres du comité central lors du congrès. Pour l ex-ministre de la Solidarité, la question de la légitimité du congrès et de ses résolutions ne se discute plus, en affirmant que le dossier inhérent à la tenue de la rencontre suprême de l ex-parti unique en fin mai dernier, a été bel et bien validé par le ministre de l Intérieur et des collectivités locales. En effet, cette réponse intervient au lendemain où la coordination de l opposition conduite par Abderrahmane Belayat est revenu à la charge, pour dénoncer encore une fois l actuelle direction politique de ce parti, à sa tête Amar Saâdani, depuis notamment que ce dernier eut été intronisé pour la première fois secrétaire général, en aout 2013, avant qu il ne soit reconduit en poste lors du dernier congrès. Ould Abbès a assuré qu il avait signé lui-même la lettre envoyée au ministre de l Intérieur accompagnée de tous les documents du congrès, notamment les résolutions, le règlement intérieur, les nouveaux statuts, la liste des membres du comité central composée de 505 membres, a-t-il détaillé. Suite à quoi, a-t-il ajouté, le ministère en question a répondu après l étude de ce dossier, en déclarant la «conformité» de cette rencontre, étant objet à controverse, rappelons-le, durant des mois. C est ce qui laisse dire à notre interlocuteur que le FLN a respecté les règles de la loi, de ce fait, il est reconnu officiellement par les autorités publiques. A travers ses propos, le proche collaborateur de Saâdani veut, semble-t-il, évacuer la question une bonne fois pour toute afin de mettre fin à toutes spéculations à ce sujet. Et pour cause, d ores et déjà, il estime que la plainte déposée par ses adversaires auprès du Conseil de l Etat de «nulle et non avenue». Interrogé à expliquer d où il tient ses affirmations, Ould Abbes rappelle tout bonnement que les garanties du ministère de l Intérieur au sujet du dossier est la preuve irréfutable de la «légitimité du congrès et de ses résolutions», a-t-il laissé entendre. En la lumière, «à mon avis toute contestation est non recevable et non avenue», a-t-il considéré. En rappelle la participation d un nombre important de congressistes, de nombre de membres du gouvernement invités à la circonstance, le même responsable politique désavoue les accusations de ses adversaires. En effet, comme l ont déclaré maintes fois à travers leurs sorties publiques, les contestataires du FLN ont rejeté les chiffres annoncés par la direction politique de Saâdani au sujet du congrès. Questionné encore sur la liste des membres du comité central et du bureau politique, ainsi que les documents officiels du congrès non encore rendus public», selon les reproches de l opposition, le cadre du FLN rappelle la prochaine réunion du CC prévue le 18 septembre prochain. Lors de cette rencontre, «il y aura présentation du règlement intérieur, du bureau politique au CC et des cinq commissions permanentes du parti», a-til révélé. Malgré les turbulences, Ould Abbès lance un appel à tous les opposants du parti à opter pour le dialogue, en soutenant que la situation prévalant dans le pays à l heure actuelle, notamment le contexte sécuritaire sur les frontières, impose de ressouder les rangs entre militants et cadres de l ex-parti unique, en proie à des dissensions internes depuis ces dernières années. F. Guellil

4 4 Jeudi 3 septembre 2015 ANGEM crédits octroyés jusqu à juin 2015 Plus de personnes ont bénéficié d'un micro-crédit depuis 2005 jusqu à juin 2015, pour la création de leur propre activité de production dans le cadre du dispositif de l'agence nationale de gestion du microcrédit (ANGEM) visant à lutter contre le chômage en favorisant l'auto-emploi. Selon le dernier bilan publié hier, sur le site de l Angem, ce nombre de crédits pour le lancement d'activités de production de biens et de services, a généré emplois. D'après les chiffres du bilan, 61,70% des bénéficiaires de ce dispositif sont des femmes soit , dont l'engouement est ressenti particulièrement dans les secteurs de l'artisanat et de la très petite industrie, contre 38,30% sont des hommes soit personnes. Le nombre de promoteurs qui ont été formés à cette date a atteint les La part de ce mode de financement a enregistré une progression notable depuis le lancement du dispositif de l'angem, passant de 156 micro-crédits octroyés en 2006, soit 0,71% des financements de cette année-là, à micro-crédits en 2013 (10,08%) pour atteindre un niveau record durant les huit premiers mois de 2014 avec micro crédits parmi les microcrédits octroyés dans cette période (14,64%). Les activités de la très petite industrie sont les plus financées par le dispositif de l'angem avec un taux de 37,65% des micro-crédits octroyés, contre 20,88% pour les activités de services, 17,44% pour l'artisanat, 15,39% pour l'agriculture, 8,46% pour le BTP, alors que le commerce et la pêche n'ont bénéficié que d'une parts marginales de, respectivement, 0,12% et 0,06%. Concernant la tranche d'âge des bénéficiaires, le bilan précise que les microcrédits de l'angem ont été destinés essentiellement pour la catégorie des jeunes, notamment la tranche ans qui a bénéficié de 37,93% des microcrédits. Lancé pour la première fois en Algérie en 1999, le micro-crédit est un outil de lutte contre le chômage et la précarité qui permis aux démunis d'accéder à des conditions de vie améliorées en créant leur propre activité génératrice de revenus. Le dispositif de l'angem cible principalement les citoyens sans revenus ou disposant de revenus instables et irréguliers ainsi que les femmes au foyer. Toutefois, cet instrument de financement n'a pas connu, dans sa formule initiale, le succès souhaité par les pouvoirs publics en raison d'un manque d'accompagnement et de suivi dans la réalisation des projets, ce qui a conduit à la création, en 2004, de l'angem. Cette agence a pour objectif de générer le dispositif du micro-crédit, mais aussi de soutenir, conseiller, former et accompagner ses bénéficiaires. Par ailleurs, le plus important événement enregistré cette année concerne la signature d une convention de partenariat fixant le cadre de collaboration entre l ANGEM et Lafarge Algérie. Cette coopération vise l insertion économique de populations vulnérables, par leur intégration dans une dynamique de développement local autour des sites d activités et de production de ciment, béton et granulats de l entreprise Lafarge Algérie. Le processus d accompagnement pour l incorporation dans la sphère économique va revêtir plusieurs contours à savoir la formation de jeunes artisans bénéficiaires du dispositif de l ANGEM à la pose de béton décoratif au sein du laboratoire de Recherche Applicative de Lafarge Algérie (CDL Rouïba), la possibilité d accès au financement de ces jeunes artisans dans le cadre du dispositif de l ANGEM, l encouragement à la création de micros entreprises d application des bétons et produits innovants et l intégration de ces micros entreprises dans un réseau d applicateurs, sous-traitants et partenaires de Lafarge Algérie. Ce partenariat contribuera, sans aucun doute, à la professionnalisation des métiers du bâtiment, à la création d entreprises dédiées à ce domaine, à la création d emplois, à l amélioration de l aspect des villes. Ines B. SOUSCRIPTEURS AADL Le dénouement commence dès ce samedi Les souscripteurs au programme de location-vente vont pouvoir choisir le site de leurs logements, à partir du 5 septembre, une opération qui devrait s'élargir prochainement au profit des souscripteurs au programme L'Agence nationale de l'amélioration et du développement du logement (Aadl) a invité tous les souscripteurs au programme de locationvente , ayant actualisé leurs dossiers en 2013 et versé la première tranche de 10%, à choisir le site de leurs logements, dès samedi prochainn, via le site web (www.aadl.com.dz). Le nombre des souscripteurs de 2001 et 2002 à la formule location-vente de l'aadl s'élève à , dont souscripteurs ont payé la première tranche ( à Alger). Ces mêmes souscripteurs, appelés également à renseigner le formulaire affiché sur le site, seront invités, sur rendez-vous affichés sur le même site web, à se présenter au niveau des agences de wilaya et au siège de la direction générale pour les souscripteurs de la wilaya d'alger, afin de retirer l'ordre de versement de la deuxième tranche de 5%. Les futurs bénéficiaires devraient s'acquitter du montant de la deuxième tranche, fixé à 5% du coût global du logement, estimé à 2,1 millions de dinars pour un F3, et 2,7 millions de dinars pour un F4, avant de recevoir leur décision de pré-affectation. Selon le ministre de l'habitat, de l'urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, quelque décisions de pré-affectation seront remises d'ici décembre 2015 aux souscripteurs dans les programmes Aadl, notamment ceux de 2001 et 2002 (ou Aadl 1) afin de les fixer sur leurs sites d'affectation, le numéro de l'immeuble et de l'appartement. Le ministère de l'habitat compte réceptionner quelque logements durant l'année en cours, un chiffre jamais atteint par le secteur, selon un bilan présenté en mars dernier. À juin dernier, le nombre de logements de location-vente en cours de réalisation à travers l'ensemble du territoire national était de unités, dont à Alger. Les nouveaux souscripteurs inscrits en 2013 seront, quant à eux, appelés prochainement à procéder au choix du site de leurs logements à travers le site web de l'aadl avant le payement de la deuxième tranche du prix du logement. Les services des Domaines et les Conservations foncières procèdent, pour leur part, au traitement des listes des souscripteurs, envoyées par le ministère de l'habitat. Une telle opération permettra d'accélérer l'élaboration des contrats de pré-affectation et s'assurer que les souscripteurs éligibles ne possèdent pas, déjà, de biens immobiliers. Quant aux pre-affectations des souscripteurs de 2013, l'aadl, qui avait procédé à la délivrance de ordres de versement (OV) sur dossiers admis, dont OV ont été remis aux souscripteurs de la capitale, selon des chiffres publiés en mai dernier, entamera l'opération de leur remise aux bénéficiaires, une fois celle des souscripteurs achevée. Le nombre des bénéficiaires des logements Aadl devrait être revue à la baisse suite aux opérations de vérification menées par les Conservations foncières qui avaient décelé, dans une première opération effectuée en mai dernier, que 119 souscripteurs du programme sur les concernés par cette première enquête possédaient déjà des biens immobiliers, selon le ministère de l'habitat. ACTUALITÉ LAIT De nouvelles mesures en faveur des éleveurs De nouvelles mesures visant à sauvegarder les intérêts des éleveurs et à garantir un fonctionnement équitable de la filière lait ont été prises par le ministère de l'agriculture, du développement rural et de la pêche, a indiqué avanthier des responsables de ce département ministériel. Ce dispositif a été décidé après une rencontre récente entre le ministre du secteur, Sid Ahmed Ferroukhi, et les représentants des éleveurs laitiers. En réponse à l'urgence de la situation des éleveurs, qui font face depuis plusieurs mois à des contraintes liées à l accès aux aliments de bétail, aux lenteurs enregistrées dans le paiement des primes de soutien aux producteurs du lait cru ainsi qu'à la révision du prix de cession du lait cru auprès des laiteries, des mesures de court et moyen termes ont été arrêtées, auxquelles s'ajoutera un mécanisme de suivi et de contrôle qui impliquera l interprofession du lait, avance la même source.après un long débat "serein et responsable", lors de la réunion entre le ministre et les représentants de la filière, un consensus a été obtenu sur la base d une démarche définie et un calendrier arrêté en collaboration avec l interprofession, afin de mettre en place les mécanismes de sauvegarde des intérêts des éleveurs laitiers. Il s'agit aussi de garantir un fonctionnement "économique et équitable" de la filière lait, et ce, dans l'objectif d'assurer l intégration de la production nationale et la réduction des importations du lait. Ainsi, le ministère s'est engagé, à court terme, de mettre en place des mécanismes d approvisionnement direct, en aliment de bétail (son), des éleveurs laitiers auprès des minoteries, de décentraliser le dispositif de soutien à l effet d améliorer son efficacité et de réduire les délais de paiement des primes. Concernant la révision du prix du lait cru, les deux partie ont convenu d'engager des négociations entre les éleveurs et les transformateurs (laiteries) en vue de déterminer un nouveau prix de référence qui prendra en considération les conditions des producteurs du lait cru. à moyen terme, les nouvelles mesures porteront sur l'examen des moyens d optimiser le dispositif actuel de soutien, notamment la révision de la nomenclature de soutien, le mode opératoire et la promotion du crédit fédératif. Il s'agit aussi de finaliser l'organisation et la structuration de la filière lait aux niveaux local, régional et national et de mettre en œuvre, avant la fin de l année 2015, un programme de développement et d intégration de la production nationale du lait. La sècheresse, qui a sévi ces trois dernières années, a réduit les fourrages, se traduisant par la hausse des prix de production du lait des élevages. En effet, les éleveurs estiment le coût de revient d'un litre de lait cru à plus de 70 DA, alors que ce produit est cédé aux transformateur à 45 DA/litre, ce qui a poussé un certain nombre d'entre eux à vendre leur cheptel laitier aux abattoirs. Face à cette situation, des éleveurs de plusieurs wilayas ont mené des actions de protestation en distribuant le lait gratuitement aux consommateurs au lieu de le livrer aux laiteries, alors que dans certaines régions, ils ont carrément versé le produit à même le sol.

5 ACTUALITÉ Jeudi 3 septembre APRÈS LA VISITE DU PRÉSIDENT MALIEN A ALGER Préserver l accord de paix en consolidant la coopération bilatérale L importante visite officielle que vient d effectuer le Président Keita à Alger est d une importance toute particulière, dans la mesure ou elle a de nouveau évalué l excellente coopération bilatérale dans tous les domaines, mais aussi montre que l'algérie et le Mali sont décidés a agir au mieux et a tout faire pour que les dividendes de la paix soient «immédiatement palpables», dans la mise en œuvre de l accord de Paix. Ce constat fait par le Président malien, au terme de ses entretiens avec le Président Bouteflika, ne laisse aucune ambigüité quant à la volonté des deux pays de préserver un accord vital que des extrémistes et le terrorisme qui reste a l affut au nord Mali n ont de cesse de vouloir torpiller. Sans parler des tentatives de déstabilisation de certains pays qui ne digèrent toujours pas le succès majeur de la diplomatie algérienne, salué d ailleurs par Paris et Washington et qui ne renoncent pas a travers des groupes qu ils arment et financent, de semer le trouble et le chaos au Mali. D un autre côté et sachant comme le soulignait le Président malien que le «terrorisme et l incompréhension se nourrissent beaucoup de l amertume, à l aune du sous-développement et du dénuement», Alger et Bamako sont déterminés a relancer et a assurer le suivi d une coopération économique qui sera le meilleur garant de la préservation de la paix. À la satisfaction de tous les signataires de l accord de paix qui savent qu il n y a a pas d autres issues que ce cadre longuement et difficilement négocié. C est pourquoi le Président IBK soulignait que l'accord de paix et de réconciliation ouvre la voie à d autres chantiers, recommandant de «bâtir à présent le socle de la paix sur le développement». D où aussi l importance cruciale de cette phase de «test» pour les acteurs et les parties prenantes signataires de l accord et l intérêt qu il y a à ne pas entraver son application. Même s il ne s agit pas de faire dans l optimisme exagéré, et même si tout un chacun est conscient qu il y a et qu il y aura quelques difficultés de mise en œuvre sur le terrain comme l ont montré les incidents sur le plan sécuritaire survenus ces derniers temps, l'accord de Paix a montré sa solidité et surtout sa viabilité. Ainsi, on ne peut que se féliciter comme le soulignait le MAE malien, sur l'importance de la mise en application de l'accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali sachant combien il est vital de le mettre en œuvre et de sévir contre tous ceux qui seraient tentés de violer cet accord, ou d entraver la mise en application de l'ensemble des dispositions de l'accord pour permettre au Mali de retrouver la paix dans sa globalité. Les autorités maliennes «vont exiger l'application de l'accord d'alger avec fermeté par toutes les parties prenantes», a encore dit le MAE malien pour qui le Mali partage les mêmes défis avec l'algérie, d'où l'importance de travailler ensemble pour «pouvoir minimiser les forces hostiles, aujourd'hui, à l'accord», citant l'exemple des narcotrafiquants et des terroristes. Au plan bilatéral, l autre volet de la visite réussie du Chef de l État malien, c est l engagement commun à «réactiver» tous les mécanismes bilatéraux dont le Comité bilatéral stratégique. D autre part dans les prochaines semaines se réunira la Commission mixte algéro-malienne pour évaluer et consolider les différents domaines de coopération. D un autre côté, le Mali et l Algérie ont convenu de «conjuguer leurs efforts en vue de la consolidation de la coopération régionale et internationale pour poursuivre la lutte contre le terrorisme et le crime organisé». Tout comme ils ont réaffirmé selon les termes du communiqué commun sanctionnant la visite du Chef de l Etat malien à Alger, l «engagement résolu» des deux pays à ne ménager aucun effort pour renforcer la sécurité et la stabilité dans la région du Sahel. Une stabilité qui passe et le Mali ont exprimé leur "profonde" préoccupation L'Algérie face à la détérioration de la situation en Libye, appelant les parties libyennes à s'engager "loyalement et de bonne foi" dans le dialogue initié par le représentant spécial du secrétaire général de l'onu pour la Libye, Bernardino Leon, a indiqué avant-hier un communiqué conjoint rendu public à l'issue de la visite de travail et d'amitié en Algérie du président malien, Ibrahim Boubacar Keita. «Concernant la Libye, les deux chefs d'etat ont exprimé leur profonde préoccupation face à la détérioration de la situation dans ce pays qui menace la nation libyenne dans ses fondements ainsi que la stabilité et la sécurité dans la région", souligne le communiqué. A cet égard, les présidents Abdelaziz Bouteflika et Ibrahim Boubakar Keita ont souligné "l'impératif du respect du cessez le feu sur l'ensemble du territoire libyen, et encouragé les parties libyennes, à l'exclusion des groupes terroristes reconnus en tant que tels par les Nations Unies, à s'engager loyalement et de bonne foi dans le dialogue initié par le représentant spécial du secrétaire général de l'onu pour la Libye, Bernardino Leon, en vue de parvenir à une solution politique qui préserve l'unité, l'intégrité du territoire, la stabilité du pays et la cohésion de son peuple". Abordant la question du Sahara Occidental, les deux chefs d'etat "ont réaffirmé leur soutien aux efforts du secrétaire général de l'onu, Ban Ki-Moon et son envoyé spécial, Christopher Ross, visant à trouver une solution politique mutuellement acceptable qui pourvoit à l'autodétermination du peuple du Sahara Occidental par la poursuite de la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière dans la région du Sahel et une «ferme condamnation» de la pratique du paiement des rançons aux groupes terroristes contre la libération d otages, conformément aux décisions de la conférence des chefs d État et de gouvernement de l Union africaine et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies. Enfin et pour ce qui est de la question du Sahara occidental, les deux pays ont réaffirmé leur soutien aux efforts du secrétaire général de l ONU, Ban Ki- Moon, et son envoyé spécial, Christopher Ross, dans leur recherche d une «solution politique mutuellement acceptable», conduisant à l autodétermination du peuple sahraoui. Un appui qui bat en brèche les ingérences flagrantes de Rabat au Mali et qui prend toute sa signification au moment ou le Maroc dans ses défis répétés a la communauté internationale et au Nations unies s apprête à organiser dans la partie occupée du Sahara occidental un simulacre d élections locales sous couvert de «régionalisation». Une nouvelle fuite en avant visant a entraver l action du secrétaire général de l ONU. M. Bendib CRISE LIBYENNE L'Algérie et le Mali appellent les Libyens à s'engager loyalement dans le dialogue initié par l'onu conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l'assemblée générale des Nations Unies", indiqué, par ailleurs, la même source. S'agissant de la situation au Moyen- Orient, les présidents Bouteflika et Keita "ont réitéré leur soutien pour un règlement juste et durable du conflit israélo-palestinien, consacrant le droit du peuple palestinien à la création d'un Etat indépendant avec comme capitale El Qods". L'Algérie et le Mali ont, en outre, "plaidé en faveur d'une réforme profonde de l'organisation des Nations Unies qui permette la participation active des pays africains au processus de prise de décision au niveau de cette organisation conformément à la position commune africaine reflétée dans le consensus d'ezulwini", relève le communiqué conjoint. ATTAQUE D'UNE BASE DE L'AMISOM EN SOMALIE Au moins 50 soldats tués Au moins 50 soldats ougandais de la Force de l'union africaine (Amisom) en Somalie ont été tués lors de l'attaque mardi de leur base dans le sud du pays par des éléments du groupe armé "shebab", ont indiqué des militaires occidentaux à l'amisom. "Les estimations sont au moins 50 militaires de l'amisom ont été tués", dans l'attaque de la base de Jalane, rapporte cette note rédigée par ces militaires occidentaux à l'intention de diplomates. Au total, "une centaine de soldats de l'amisom manquent à l'appel, ce qui ne veut pas dire qu'ils sont morts", poursuit cette note, estimant que certains sont toujours cachés dans les environs du camp, repassé mardi soir sous le contrôle de la Force africaine. Les shebab ont revendiqué l'attaque disant avoir tué une cinquantaine de soldats de l'amisom.selon la note, 25 soldats somaliens ont également été tués durant l'attaque. "Les shebab ont détruit deux ponts alentour, isolant la position, avant de lancer leur attaque sur le camp, en utilisant un véhicule suicide" contre l'entrée, "il semble que les shebab aient ensuite lancé une vague d'assaut avec environ 200 combattants", selon la note adressée aux diplomates. Le commandement militaire somalien dans la région avait indiqué la veille que des éléments du groupe "shebab" affiliés au réseau Al-Qaïda avaient attaqué mardi une base de la force de l'union africaine à Janale.Selon des témoins, les shebab, "lourdements armés", avaient réussi à pénétrer "en nombre" dans la base. "Des combats intenses ont eu lieu après qu'un kamikaze eut précipité son véhicule dans le camp". L'Amisom, dont les hommes épaulent les forces progouvernementales somaliennes, a chassé les shebab de Mogadiscio en 2011 et depuis de l'ensemble des localités d'importance qu'ils contrôlaient dans le sud et le centre somalien. L'UE RÉAFFIRME SON SOUTIEN À LA SOMALIE L'Union européenne (UE) a réaffirmé son soutien à la Somalie dans sa lutte contre les groupes terroristes, suite à l'attaque mardi par les insurgés shebab d'une base ougandaise de la mission de l'ua en Somalie (Amisom) dans le sud du pays. "L'UE continuera à soutenir le peuple somalien et la mission de l'ua en Somalie ainsi que d'autres partenaires pour améliorer la stabilité et la capacité de la Somalie à lutter contre le terrorisme", a affirmé la porte-parole du service diplomatique de l'ue Catherine Ray. L'attaque du mouvement shebab "intervient à un moment où le peuple somalien œuvre à bâtir un pays plus stable et plus sûr", a déploré la porte-parole, relevant que de tels actes ne pourront dissuader la Somalie et l'effort de l'afrique pour apporter la paix.

6 Jeudi 3 septembre RÉGIONAL TLEMCEN 114 personnes intoxiquées par l eau polluée Les établissements de santé publique des localités de Bensekrane et de sidi Abdelli dans la wilaya de Tlemcen, ont reçu, lundi dernier, plusieurs cas d'intoxications alimentaires dont le nombre fait état de 114 personnes admises au niveau de ces deux structures, pour une prise en charge au cours de laquelle, elles ont reçu les soins nécessaires et regagné leurs domiciles, quant aux causes ayant conduit à l'apparition de diarrhées, fièvre, douleurs abdominales, elles sont liées selon les premières analyses préliminaires à la consommation d'une eau polluée. F.H. CHLEF TÉNÈS La rentrée scolaire à l ordre du jour En prévision de la rentrée scolaire 2015/2016 ; la daïra de Ténès qui comprend trois communes à savoir Sidi-Akkacha, Sidi-Abderrahmane et Ténès, le chef de daïra Ahmed Mébarki a indiqué que de nombreuses dispositions ont été prises pour que l accueil et la scolarisation des élèves des trois paliers se passent dans les meilleures conditions. Suite en page 8 BLIDA Ouverture provisoire de la route reliant le CHU Franz Fanon à l autoroute Est- Ouest La route reliant le centre hospitalo-universitaire (CHU) Franz Fanon de Blida à l autoroute Est- Ouest, a été ouverte provisoirement à la circulation, a-t-on appris, mardi, du directeur des travaux publics de la wilaya. D une longueur de 3,5 km, cet axe routier a été ouvert à la circulation à quelques jours de la rentrée sociale, a indiqué, à l APS, Harrane Bachir, signalant que l objectif visé est d éviter aux usagers de l autoroute Est-Ouest, en provenance de Tipasa, et Aïn Defla, ou d autres wilaya, se dirigeant vers le CHU Franz Fanon, les encombrements du centre ville de Zaabana, considéré auparavant comme le seul accès vers cet établissement hospitalier. Cette route à double voie va, également, éviter aux ambulances se dirigeant vers le CHU d emprunter le centre ville, ceci d autant plus que cet hôpital est le point convergence des malades de nombreuses wilayas du pays, au vue des différentes prestations médicales assurées en son sein, est-il ajouté. Les visiteurs et malades du CHU Franz Fanon ont salué la réalisation de ce projet, qui leur permet "un gain de temps par la réduction de la distance parcourue", louant son "ouverture à la veille de la rentrée sociale, synonyme de grands encombrements sur les routes". Ils ont, aussi, appelé à la réalisation d avantage de routes similaires (évitements), afin d éviter aux citoyens (automobilistes) de rentrer dans les grandes villes. Selon M. Harrane, la mise en service définitive de cet axe routier interviendra au "début de l année prochaine", après le parachèvement des travaux restants (signalisation et abords de route). TÉLEX DE MÉDÉA Des habitations inondées et des dégâts matériels lors du débordement de l oued Kraimia Près d une quinzaine d habitations, situées dans la commune de Robeia, à 60 km à l est de Médéa, ont été inondées, mardi soir, suite au débordement de l oued Kraimia, a indiqué, hier, la Protection civile. La crue de ce cours d eau a causé d'importants dégats matériels, notamment au niveau du quartier Ouled Safia, où plusieurs unités d élevage avicole ont été fortement endommagées, a indiqué la même source. Outre les dégâts matériels, plus de 400 dindes ont péri, selon la Protection civile qui fait état également de la destruction de 27 quintaux de blé, 86 quintaux de fourrage et près de 500 bottes de pailles. Des opérations de pompage d eau de l intérieur des habitations inondées, ont été engagées par les éléments de la Protection civile, jusqu à une heure tardive de la soirée de mardi, a ajouté la même source, précisant que la majorité des occupants de ces maisons ont pu regagner leurs demeures, après la sécurisation du site touché. 10 hectares de couvert végétal réduits en cendres en une journée à Bouaichoune Dix hectares de couvert végétal ont été réduits en cendres, en une journée, lors de deux incendies distincts, survenus, mardi dernier, dans une région boisée de la commune de Bouaichoune, à 24 km à l ouest de Médéa, a signalé, hier, la Protection civile. Le premier incendie, qui s est déclaré, en fin de matinée, au lieudit "Al-Fehama", a provoqué la destruction de deux hectares de maquis et de garigues, alors que les pertes les plus importantes ont été enregistrées, dans un second incendie, qui est déclenché, peu de temps après, à l entrée du territoire de la commune, a indiqué la même source. Huit hectares de Pin d Alep et de broussaille ont été détruits, lors de ce dernier incendie, qui a nécessité le déploiement de plusieurs agents de la Protection civile et des forêts pour le maitriser et éviter la propagation des flammes aux maquis environnants, a-t-on ajouté.

7 8 Jeudi 3 septembre 2015 CHLEF Suite de la page 7 En premier lieu, il y a eu la réfection des classes qui étaient dans un état déplorable, l ouverture de nouvelles groupements scolaires et enfin l octroi d une prime de 3000 DA aux enfants issus de familles pauvres, les sourds-muets, les orphelins et les enfants victimes du terrorisme. Autre mesure prise cette année consiste à doter toutes les écoles primaires d une infrimerie. Il en est de même pour le chauffage des classes ou les services de l APC ont pris l engagement de doter toutes les écoles du primaire de chauffages à mazout. Quant aux appareils défectueux, ils seront soit réparés soit remplacés, précise le maire de la commune. Deuxième commune importante par la densité de sa population en l occurrence Sidi-Akkacha, le chef de daïra Ahmed Mébarki a annoncé la réalisation d un second établissement secondaire (Lycée) qui viendra renforcer celui déjà existant et également des groupements scolaires dans les bourgs de cette commune à l image de G hrouss, ou Benchlawa. Quant à la paisible commune côtière de Sidi-Abderrahmane elle a bénéficie d un nouveau collège et d un groupement scolaire en sus des réfections des anciens établissements scolaires existants. Ces mesures, tient à souligner le chef de daïra, vise avant tout à donner aux enfants scolarisés le maximum de chance de réussite dans leurs études surtout par la réduction des effectifs des élèves dans les classes. L autre mesure prise est relative à la solidarité où plus de 5000 enfants bénéficieront de la prime de 3000 DA en sus de la distribution de plus de 2000 cartables contenant diverses fournitures scolaires. Autre problème rencontré par les élèves notamment ceux qui habitent les bourgs des trois communes est celui du transport scolaire. A ce sujet, le chef de daïra a indiqué que la wilaya a octroyé un montant de 600 millions de centimes à cette opération tout en rappelant qu il fera appel aux transporteurs privés si cela serait nécessaire. Bencherki Otsmane TÉLEX DE MÉDÉA... Après avoir cru un temps que les chiens errants avaient été décimés suite à la chasse lancée contre eux l'année dernière et notamment à leur élimination par arme à feu par les éléments de la police, dans des quartiers de la ville de Berrouaghia, où ils avaient «trouvé refuge» et proliféré, tels que le centre de la ville et le boulevard de la République, les revoilà, ces canidés, qui reviennent de plus belle et envahissent les mêmes lieux. En effet, des meutes de dizaines de chiens errent sans être inquiétés. Il suffit, de se BERROUAGHIA AÏN TÉMOUCHENT Les chiens errants envahissent la ville des Asphodèles La bâtisse qui fait office de recette communale, sise rue Tayeb à Beni Saf menace ruine et risque de s effondrer et bloquer la circulation à sens unique selon les riverains. Cette rue connaît un grand trafic, de jour comme de nuit. Le grand vacarme généré par le flux important de véhicules n est pas sans effet sur la bâtisse où des vibrations peuvent prolonger les fissures béantes et causer l irréparable, d un moment à l autre. Ce grand souci est exprimé de nouveau par les riverains qui, las d attendre et d entendre la même chose depuis des lustres, ont pris à témoin la presse écrite, afin de constater de près ce que des responsables connaissent et continuent à faire la sourde oreille, estime un habitant qui ne s est pas gêné de commenter, à sa manière, l insouciance et l indifférence caractérisées. Outre les faits relevés plus haut, les aléas climatiques ou sismiques peuvent aggraver la situation. Cette construction date de l ère coloniale. Elle a plus de 60 ans, selon des vieilles personnes qui se sont prononcées sur son âge approximatif. Les vents apportent aussi leur lot de réveiller tôt le matin pour se rendre compte que non seulement ils sont bien présents en grand nombre mais aussi sont source de danger pour les citoyens. Pour preuve, les résidents de ces quartiers nous ont sollicités pour nous exprimer leur crainte. «Je suis sorti de chez moi à 5h pour rejoindre la gare routière et j'ai dû me défendre avec des pierres pour repousser les chiens qui me menaçaient là à quelques mètres de la maison», dira un citoyen. Zarouat Mohamed HAMMAM BOU HADJAR Le jeune Bourommana succombe à ses blessures, le chauffard en délit de fuite Avant-hier, la ville des Thermes était sous le choc en apprenant la mort du jeune H. B., trouvé abandonné en bordure de la route reliant Hammam Bou Hadjar à Hassi El Ghella. Agé à peine de 17 ans, la victime aurait été heurtée violemment par un chauffard qui a pris la fuite. H.B. est resté sans secours durant toute la nuit du lundi au mardi. C'est tôt le matin du mardi que des usagers de la route ont remarqué son corps et ont alerté les forces de sécurité. Ceux qui ont pris le bus à destination d'oran en partance de Hammam Bou Hadjar avaient observé la présence de la gendarmerie aux environs de 7heures du matin, le corps de la victime était enveloppé d'un tissu. L'ambulance ldevait arriver par la suite pour le transporter au service de la médecine légale de l'hôpital de Sidi Ayed. La dépouille a été inhumée après la prière du Asr le même jour. Une grande foule a assisté aux obsèques et accompagner le défunt à sa dernière démeure. B.B. RÉGIONS BENI SAF Datant de l'époque coloniale, la recette communale risque de s'effondrer BOUGHEZOUL Des villageois de Baha réclament l électricité Le village de Baha à Boughezoul, situé à 90 km à l extrême sud du chef-lieu de wilaya de Médéa, est privé d électricité. Près de 80 familles recensées dans cette localité sont ainsi plongées dans le noir et vivent à la blafarde lumière des lanternes et des bougies. Dans un cri d alarme lancé dans notre journal par les habitants de cette bourgade, déjà frappée par l ostracisme et un isolement quasi absolu, ils disent avoir sollicité les autorités locales à maintes reprises pour trouver une solution à ce problème. «Ces dernières, expliquent-ils, ont, comme à l accoutumée, opté pour le bricolage en alimentant provisoirement le village en gasoil afin de remettre en marche des groupes électrogènes, bien qu obsolètes, en concertation avec les villageois, sommés en revanche de payer le carburant à un prix modique. Le village se trouve de nouveau sans électricité.» Les habitants ajoutent dans une désolation totale : «Beaucoup de familles ont choisi de quitter ces lieux, alors que d autres luttent pour survivre.» Les doléances et requêtes qui ont été adressées à qui de droit n ont pas eu le résultat escompté. Pour l heure, les citoyens vivent dans le noir, aggravé par l absence totale de commodités. Ce qui rend davantage difficile la vie dans ce village. Z.M. problèmes. Ils peuvent faire déplacer des agrégats de petites tailles et causer des chutes de pierres. Ceux qui ignorent des aspects purement techniques en rapport avec les aléas climatiques ou sismiques peuvent se prononcer sur le support métallique, de fixation des câbles électriques, qui risque de céder d un moment à l autre. Les dégâts pourraient être nombreux étant donné que ce support se trouve sur la façade principale. Le danger est là, il guette piétons et riverains. Qu attendent les responsables locaux et ceux directement concernés par le service public pour réagir? A travers les colonnes du journal, des riverains lancent un appel au nouveau wali pour visiter cette structure. Cette doléance trouvera certainement écoute de sa part. Boualem Belhadri ILS UTILISAIENT LEURS DOMICILES POUR ÉCOULER LA DROGUE Deux dealers sous les verrous Alors que la semaine dernière les éléments de la PJ de la sûreté d Ain Temouchent avaient arrêté deux escrocs qui proposaient à leurs victimes des postes de travail moyennant des sommes d argent, hier, leurs homologues de la brigade des stupéfiants avaient réussi à neutraliser B.A (25ans) et B.Y.Z (26ans), tous deux originaires d Ain Temouchent et qui s adonnèrent à l écoulement des psychotropes et de la drogue, en utilisant comme points de vente, leurs domiciles respectifs. Les éléments de la PJ, suspectant tout d abord les deux mis en cause puis menant des guets alentour des domiciles respectifs de ces derniers, avaient eu l assurance formelle de l implication de B.A et B.Y.Z dans la vente de la drogue dans leur domicile. Les policiers ont obtenu, du procureur de la République près du tribunal d Aïn Témouchent, deux perquisitions pour procéder à des forulles aux domiciles des mis en cause. Ainsi ils ont trouvé chez le premier 17 comprimés psychotropes, une petite quantité de kif traité, 05 épées et deux grands couteaux chez le second ils ont saisi 05 morceaux de kif pesant 05 gr, 03 comprimés psychotropes. Les deux mis en cause, ont été placés sous mandat de dépôt. B. B.

8 RÉGIONS Jeudi 3 septembre BÉJAÏA Il était membre du jury de la 9ème édition du festival de théâtre amateur qui s est déroulé du 20 Au 25 août en cours au niveau du centre culturel Malek- Bouguermouh d Amizour. Lui c est le directeur du complexe sportif de proximité (CSP) de Barbacha qui nous a aimablement invités dans son bureau et ce bien qu il était en congé. justement pour nous parler de la dernière édition du festival du théâtre amateur, du C est niveau, des super-objectifs et des objectifs des présentations théâtrales que les 12 troupes avaient effectués au niveau du centre culturel cité en haut. Décidément le mois de septembre 2015 débute avec des fermetures, puisque dans la même journée d hier, les habitants du lotissement numéro 1 demandent à ce que leur quartier soit alimenté en eau, laquelle cessé depuis maintenant dix jours de couler dans les robinets. Ils demandent aussi le réaménagement des routes secondaires qui mènent vers leurs quartiers. «Combien de fois, nous avons interpellé les autorités locales sur les problèmes et les soucis du lotissement «ENTRETIEN AVEC LE DIRECTEUR DU CSP DE BRABACHA Boukhiar Malek : «Le théâtre est un art éducateur» -Le Courrier d Algérie : Pour ceux qui ne vous connaissent pas, présentez-vous à nos lecteurs. -Malek Boukhiar : Je suis un éducateur généralisé dans les arts dramatiques et cela depuis plus de vingt ans. J ai déjà commencé le travail de jury aux différents festivals de théâtre amateur depuis dix ans au moins. Lors des différents festivals, je supervise les volets pédagogiques et éducatifs de ces derniers. Quece qu on appelle le volet pédagogique? Il s agit de super-objectifs des pièces jouées ou des festivals en général, à savoir changer d idée, d opinion, d avis à cause d une pièce théâtrale. Comme on peut changer toute une tendance à travers une pièce théâtrale ou une autre. Le principe en général, c est d éduquer le citoyen (Une éducation citoyenne). Maintenant en ce qui concerne l objectif en lui-même, c est d atteindre ou ne pas atteindre celui-ci. C est-à-dire l objectif de la pièce est-il joué comme il faut sur scène ou pas? Comment a-t-il été reçu aussi par le public? Est-ce qu il correspond à l opinion du public ou pas? Est-ce qu il a eu une influence sur les gens ou pas? Estce qu il a contribué à la satisfaction d une tranche d âge ou pas?... -Justement, techniquement parlant les troupes ont-elles répondu à ces questions par les pièces jouées? -Laissez-moi vous dire que le troisième point c est aussi les techniques de la scène. Ce qu on appelle le diagonal de la scène, c'est-à-dire que l acteur ne met pas son dos pour le public. Il y a aussi l utilité du décor utilisé, l utilisation de la musique (Bruit, recherche, choix, cohérence du sujet traité avec les morceaux choisis. Il y a aussi les déplacements sur scène (Remplissage de la scène), la courbe (Si la pièce est claire ou pas?), la fluidité (Si ce n est pas lourd?), le 4ème mur (Si les acteurs n ont pas peur du public). Merdj-Ouamane» numéro 1, Thakrouyth Lemtella. Mais la réponse du président de l APC d Amizour était de nous dire que si nous voulons fermer le siège de l APC qu on le fasse. Nos revendications sont légitimes. Dans cette période de chaleur accablante, on est sans eau depuis trois mois. C'est-àdire ils nous l accordent dix minutes par jour seulement. Ces dix derniers jours, il n y a plus d eau dans le robinet. On ne demande pas l impossible, mais de l eau, de l éclairage public, l aménagement de la route qui mène -Et le côté éducatif d un festival? -Il s agit du comportement des acteurs sur scène, non par rapport à la pièce, mais par rapport au langage. Je veux dire s il n y a pas de grands mots, si les traditions sont apparentes sur la scène, si l acteur se porte bien sur la scène, et même les vêtements mis. Je dois dire que la tenue vestimentaire est importante dans chaque pièce jouée. On trouve des acteurs qui imitent d autres sans prendre en considération les aspects de la société algérienne, je veux dire nos traditions et coutumes. Permettez-moi de vous citer un exemple. Lors de la dernière édition du festival d Amizour, dont j étais membre du jury, il y avait un homme qui m a approché pour me dire que la veille, il était bien car il était satisfait de la pièce jouée par la troupe Igawawen de Tizi-Ouzou, «Huska» en l occurrence, samedi passé, mais que le lendemain (Dimanche) il était déçu par ce qu il avait vu sur scène. Cette personne cherchait justement à mettre ses enfants dans une troupe théâtrale, mais lorsqu il avait vu une pièce où il y avait l usage de la boisson, il s est rétracté. Personnellement j aurais aimé que toutes les troupes qui se succédèdent sur scène jouent des pièces comme celle de «Huska» et se comportent comme la troupe Igawawen de Tizi-Ouzou. AMIZOUR Fermeture du siège de l APC vers l école primaire, pour faciliter le passage à nos enfants, surtout en période d hiver Notre lotissement est l un des plus anciens avec plus de 860 lots et on ne voit rien venir.». Les autorités locales estiment en outre que pour régler les problèmes de ce lotissement, il faut un gros budget. Selon le P/APC d Amizour, Mass Bouzidi Mokhtar, «L ancien wali s est déjà déplacé dans les lieux pour la mise en service du gaz naturel à Merdj-Ouamane, mais rien n a été posé et le dossier a été bien défendu par les membres de l APC. Mais en ce qui concerne l eau, c est vrai qu à Merdj-Ouamane il y a des perturbations dans la distribution d eau, les services de l APC ont consenti des efforts dans ce sens, mais ce n est pas propre à ce village où à ce lotissement, le village de Taddert Tamokrant aussi est presque dans la même situation, ou il y a l alimentation en eau de robinet une journée sur quatre.». En attendant, les habitants continuent de souffrir le calvaire en cette période d été. M. R. -On a remarqué que dans certaines pièces jouées il y avait même l allumage de cigarette. -Tout à fait et c est indigne. C est pour cela justement que j ai parlé du côté éducatif. Un enfant qui voit des trucs maladroits sur une scène pourra dès lors se dire que cela est permis même en dehors dans son environnement. Le comble, quand vous voyez dans une pièce des actrices qui allument une cigarette. Alors là, on ne peut qu être stupéfait. J irais plus loin pour parler de l usage de la boisson alcoolisée. C est inadmissible ce qu on peut voir comme choses pareilles. Raison de plus, c est une fillette qui leur servait la boisson sur scène, et non seulement, ils ont fait semblant d avoir bu, mais ils ont bu. Pour cela, et quelle que soit la qualité de l acteur et la pièce jouée, il n aura jamais de prix, en ce sens que ça sort du cadre éducatif. Certaines pièces ont été mal jouées et d autres étaient au dessous de la moyenne. À travers ce festival, et en tant que membres du jury, on voulait bien participer à l éducation de nos enfants. Donc, le choix de la mise en scène, du texte et de la pièce en ellemême. -On vous laisse le soin de conclure Encore une fois, je dirais que le théâtre est un art qui éduque et qui nous donne des leçons de la vie. Je dirais en outre que le niveau des pièces jouées est au dessous de la moyenne. Les troupes doivent faire des efforts dans ce sens pour améliorer leurs produits. Enfin, mon souhait personnel c est de faire partie des organisateurs du Festival international de théâtre de Béjaïa. Je veux par là être utile et connaître d autres troupes et voir le niveau élevé du théâtre international. Entretien réalisé par M. R. EL-KSEUR Fermeture de la RN12 par le collectif des demandeurs de logements La route nationale numéro 12 a été fermée avant-hier hier matin au niveau de la zone d El-Kseur et au niveau du rond-point de la même ville, fermant la circulation dans les deux sens vers Bejaia-ville et vers Amizour, et les villes qui viennent après cette commune. Selon le responsable du collectif des demandeurs de logements, Hicham.S : «On demande le départ du chef de daïra par intérim. Depuis que ce dernier est venu ici dans la daïra d El-Kseur, il a perturbé le programme d attribution de logements. Il a bloqué l EDB..et au lieu de régler le problème du logement, ils sont venus pour distribuer les logements à ceux qui ne méritent pas. Peu importe les cas, il y a des cas sociaux, qui ont besoin de logements en urgence. Cela fait plus de quarante ans qu on nous dit qu ils vont distribuer les logements à caractère social, mais rien n a été fait à ce jour. On demande simplement le départ du chef de daïra d El-Kseur. On demande de nous ramener le chef de daïra de Barbacha, un grand monsieur, qui a compris la situation des habitants d El-Kseur et ces derniers le respectent beaucoup.». Notons que 235 logements dans le cadre du logement LPA ne sont pas distribués à ce jour. C est ce qui a fait que le collectif des logements est sorti dans la rue pour faire valoir ses droits et les droits des habitants demandeurs de logements, mais qui n ont rien vu rien venir. M. R.

9 Jeudi 3 septembre SP RTIF Le prochain match des Verts face au Lesotho, sur le terrain de ce dernier, et qui se déroulera, dimanche prochain, dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d Afrique des nations de 2017, se présente sous de mauvais auspices pour les Verts. En effet, après le forfait pour blessure de Sofiane Feghouli et Nabil Bentaleb, la sélection nationale pourrait enregistrer la défection d un autre cadre en prévision de cette rencontre face au Lesotho, Riyad Mahrez. En effet, souffrant de fortes douleurs du dos, Mahrez n a pas pris part aux deux premières séances d entraînement des Fennecs, effectuées dans le cadre de leur stage actuel qui se déroule à Pretoria, et qui se poursuivra jusqu au vendredi prochain, date retenue le IL N A TOUJOURS PAS REPRIS LES ENTRAÎNEMENTS AVEC LES VERTS Le forfait de Mahez face au Lesotho se précise Phs : DR déplacement des protégés de Gourcuff vers le Lesotho. Selon nos informations, le sociétaire de Leicester est incertain pour le match de dimanche, notamment si les douleurs persistent. Remplacé à la mi-temps du match de Championnat anglais, samedi passé, face à Bournemouth, après un coup reçu au dos justement, Riyad Mahrez s est rendu à Paris où il a fait constater cette blessure auprès du staff médical des Verts qui a confirmé les douleurs du joueur et l a du coup dispensé des deux premières séances d entraînement, sans pour autant le déclarer forfait. Selon le staff médical des Fennecs, cette blessure n est pas forcément grave, et il suffira pour Mahrez de suivre des soins avec un peu de repos afin qu il soit prêt pour le match. C est ce qui explique d ailleurs la présence de l ancien Havrais dans le groupe algérien qui a effectué le voyage à destination de Johannesburg. Une décision Il a fallu à l international algérien, Adlène Guedioura, attendre le dernier jour du mercato estival en Angleterre pour voir sa situation débloquée. De retour à Crystal Palace après un prêt à Watford, le milieu de terrain défensif s est de nouveau retrouvé dans l impasse. Son entraîneur ne comptait nullement sur lui, et cela s est traduit par sa mise à l écart de la liste des 18 lors des quatre premières journées de la Premier League. Une situation qui s est répercutée rapidement sur l avenir international du joueur, en ce sens que ce dernier est sorti des plans de l entraîneur de la sélection algérienne, le Français Christian Gourcuff, en vue du prochain match contre le Lesotho dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d Afrique des nations de 2017, prévue au Gabon. Il fallait ainsi au joueur de 29 ans d agir vite. Il n avait en réalité pas une grande marge de manœuvres. Il a finalement bien fait d attendre, il jouera bien cette saison en Premier League. Le club de Watford vient d annoncer sa signature pour trois ans. L international algérien connaît bien le club, puisqu il avait participé à sa remontée en première division dans le cadre d un prêt en provenance de Crystal Palace. Il retrouvera son coéquipier de l équipe nationale Essaid Belkalem, dont la situation est moins réjouissante car il constitue le 3 e, voire le 4 e choix, en tant que défenseur central du club de la banlieue nordouest de Londres. C est dire qu il s agit d une bonne nouvelle pour Guedioura et le sélectionneur national. Le désormais ex-joueur de Crystal Palace aspire rattraper le temps perdu, lui qui n a toujours pas consommé sa mise à l écart de la liste des 23 joueurs algériens qui étaient concernés par la précédente finale quant à sa participation pour le rendez-vous de Lesotho va être prise à Pretoria avant la clôture du stage. Il faut dire que si Mahrez venait à déclarer forfait pour la rencontre, ce serait un coup dur pour la sélection nationale surtout au vu de la très belle forme qu affiche le joueur, depuis le début de cette saison. Le milieu offensif de 24 ans a inscrit quatre buts après quatre journées de Championnat. Hakim S. EN SIGNANT TROIS ANS À WATFORD Guedioura voit enfin le bout du tunnel Coupe du monde au Brésil. Les déboires de Guedioura, rappelle-t-on, ne se sont pas arrêtés là, puisque le fils de l ancien goleador de l USMA, Nacer Guedioura, avait été également privé de la précédente Coupe d Afrique des nations, en raison de son peu de temps de jeu avec Crystal Palace. Raison pour laquelle d ailleurs il avait demandé d être prêté à Watford, un club avec lequel il s est illustré au cours des trois derniers mois de la saison passée,en contribuant grandement dans sa remontée parmi l élite anglaise. H. S. Brahimi appréhende a pelouse synthétique de Setsoto stadium Le milieu de terrain international algérien du FC Porto (division 1 portugaise), Yacine Brahimi, nourrit des appréhensions, quant à la pelouse synthétique de Setsoto stadium, à Maseru, qui abritera dimanche prochain le match face au Lesotho pour le compte de la 2 e journée (Gr J) des qualifications de la Coupe d'afrique des nations CAN "C'est toujours gênant de jouer sur une pelouse en gazon artificiel, surtout que nous n'y sommes pas habitués, mais il va falloir s'adapter. Cela ne devrait pas constituer une excuse pour nous, nous devons sortir un bon match", a affirmé Brahimi à quatre jours du match. La sélection algérienne est à pied d'œuvre depuis mardi à Pretoria en Afrique du Sud pour un stage préparatoire qui s'étalera jusqu'à vendredi, jour de départ à Maseru. Les Verts se sont déjà produits sur une pelouse synthétique, face au Malawi à Blantyre, en octobre dernier (victoire 2-0), dans le cadre des qualifications de la CAN "Ce stage de Pretoria sera bénéfique pour nous, d'autant qu'il va nous permettre de s'acclimater en vue du match du Lesotho. Nous allons nous préparer de la meilleure manière possible, ce sera un rendez-vous très important qu'on doit réussir", a-til ajouté. Appelé à se prononcer sur les défections de Sofiane Feghouli et Nabil Bentaleb, blessés, le joueur de Porto a regretté les absences de ces deux éléments "importants". "C'est regrettable de perdre des joueurs aussi importants pour cette rencontre, mais je pense que le sélectionneur saura trouver des variantes pour les remplacer. Les joueurs présents ici seront à la hauteur", a-t-il conclu. L'Algérie est co-leader du groupe J avec l'éthiopie (3 pts) mais avec une différence de buts favorable (+4 contre +1 pour l'éthiopie). Les Éthiopiens se déplaceront à Victoria pour donner la réplique aux Seychelles. Lors de la 1 re journée, disputée en juin dernier, les Algériens s'étaient imposés face aux Seychelles (4-0) alors que l'éthiopie a pris le meilleur du Lesotho (2-1).

10 12 SPORTS Jeudi 3 septembre LESOTHO-ALGÉRIE Vers un remaniement du onze de départ des Verts L' entraîneur de la sélection algérienne de football, Christian Gourcuff, va procéder à un remaniement de l'équipe face au Lesotho, dimanche prochain à Maseru, dans le cadre de la 2e journée (Gr. J) des qualifications de la Coupe d'afrique des nations CAN Les forfaits de Sofiane Feghouli et Nabil Bentaleb, et l'incertitude qui tourne autour de la participation de Ryad Mahrez, souffrant du dos mais présent au stage de Pretoria (Afrique du Sud), ont poussé le technicien breton à procéder à des changements au sein du onze habituel des Verts. Le revenant Walid Mesloub, qui retrouve la sélection cinq années après une première convocation sous l'ère de l'ancien coach Abdelhak Benchikha, devrait tenir sa place, d'autant qu'il a été encensé lors du dernier point de presse tenu à Alger par Gourcuff avant le déplacement en Afrique du Sud. Auteur d'un bon début de saison avec le FC Lorient (Ligue 1/France) selon les observateurs, Mesloub (30 ans) va constituer ainsi une sérieuse solution de rechange au poste de milieu défensif, dans un contexte particulier pour l'équipe nationale. Le milieu offensif de Montpellier (Ligue 1/France) Ryad Boudebouz, devrait être aligné d'entrée pour la deuxième fois de rang, après avoir réussi son retour en sélection en juin dernier lors de la large victoire face aux Seychelles (4-0). Boudebouz (25 ans) serait ainsi appelé à occupe le rôle d'animateur de jeu en compagnie de Yacine Brahimi. Dans les autres compartiments, le coach national ne devrait pas apporter des changements notables, avec notamment une charnière centrale qui a donné entière satisfaction formée de Medjani et Mandi, alors que sur les côtés, Mehdi Zeffane, excellent avec son nouveau club du Stade Rennais (France) et Faouzi Ghoulam sont indétrônables. Au niveau de l'attaque, Gourcuff va renouveler sa confiance au tandem Slimani-Soudani, buteurs lors du dernier match face aux Seychelles. Enfin, en l'absence du gardien de but N.1 Rais M'bolhi, non convoqué pour cette rencontre, les cages seront gardées sans surprise par Azzedine Doukha. Après une première séance d'entraînement effectuée mardi sur la pelouse du Loftus Versfeld stadium de Pretoria, les Verts s'entraînent mercredi après-midi au même endroit (16h00 locales, 15h00 algériennes). Ce galop sera partiellement ouvert aux médias. C'est au cours de cette deuxième séance que Gourcuff devrait mettre en place l'équipe qui sera alignée dimanche prochain au Setsoto stadium de Maseru. L'Algérie est co-leader du groupe J avec l'ethiopie (3 pts) mais avec une différence de buts favorable (+4 contre +1 pour l'ethiopie). Les Ethiopiens se déplaceront à Victoria pour donner la réplique aux Seychelles.Lors de la 1re journée, disputée en juin dernier, les Algériens s'étaient imposés face aux Seychelles (4-0) alors que l'ethiopie a pris le meilleur sur le Lesotho (2-1). JA2015 Les Jeux africains, une histoire et un périple continental Les Jeux africains, grand rendez-vous sportif en Afrique, marqueront à Brazzaville leur 11è édition réunissant plus de athlètes de 50 pays qui vont concourir durant deux semaines (4-19 septembre 2015) dans 23 disciplines sportives. Le rendez-vous de Brazzaville revêt un cachet particulier, puisqu'il célébrera le 50è anniversaire du lancement des premiers jeux africains organisés en 1965 (18-25 juillet) dans cette même capitale, en présence de plus de athlètes représentant 30 pays. Ces jeux contribueront à l'édification de l'afrique unie dans la mesure où ils favorisent le rapprochement des peuples en donnant l'occasion aux jeunes des différents pays, engagés sous le signe de la loyauté, de la compréhension réciproque et de l'amitié dans les mêmes disciplines sportives, de mieux se connaître et de mieux se comprendre. Forts de cette première expérience, celle de 1965, les responsables africains décidèrent, lors d'une réunion qui a regroupe les représentants de 27 pays, de confier au Mali, l'organisation en 1968, de la 2ème édition. Toutefois, les troubles qui avaient émaillé la vie politique au Mali à cette époque, avaient contraint les responsables du sport africain à solliciter le Nigeria pour organiser l'édition. Celle-ci sera tenue finalement en 1973 avec la participation d'athlètes de 36 pays dans 10 disciplines. Le cycle olympique de quatre ans, n'étant toujours pas respecté, enregistre encore un retard. Les Jeux africains ont connu un parcours chaotique, ayant du mal à trouver à chaque fois une ville d'accueil, les ressources financières nécessaires à une telle organisation, et un équilibre dansles disciplines proposées. La 3è édition a eu lieu à Alger (13-28 juillet 1978), avec la présence de 38 pays présents dans 12 sports. Encore une fois, l'édition d'après (la 4è), prévue en 1983, n'a pu se tenir dans les délais pour des contraintes financières. Elle est avait retardée à l'année C'est au Kenya qu'échoit l'organisation de l'édition qui a enregistré la participation de 39 pays. A partir de l'année 1987, le CSSA a décidé de se pencher, sérieusement, sur le devenir des jeux afin d'assurer leur déroulement dans le cycle olympique et mettre un terme aux hésitations et des tergiversations d'un bon nombre de pays pour organiser les jeux. LES JEUX AFRICAINS GAGNENT EN RÉGULARITÉ A l'instar de l'algérie qui a tenu ses engagements, l'egypte devient quatre ans plus tard le seul pays à s'être engagé sans hésitation pour organiser dans les délais impartis la 5è édition du 20 septembre au 1er octobre Dès lors, les jeux ont gagné en régularité puisque le Zimbabwe avait également organisé dans les délais la 6è édition en septembre 1995, alors que l'afrique du sud, qui a fait son retour sur la scène sportive continentale, avait dès lors assuré l'afrique de la tenue de la 7è en 1999 à Johannesburg. Pour la 8e édition (4-19 septembre 2003), les pays du continent se donne rendez-vous à Abuja au Nigeria, où avaient eu lieu d'inoubliables Jeux, sur le plan sportif ou organisationnel. Environ 6000 athlètes de 48 pays, répartis sur 22 sports, étaient présents à Abuja. L'édition d'après (9è) à Alger (11-23 juillet 2007), avait constitué une occasion pour évaluer le niveau du sport en Afrique en prévision des JO-2008 de Pékin athlètes, issus de 53 pays étaient au rendez-vous dans 27 disciplines, ce qui marquera un nouveau record de participation qui n'a pas été pulvérisé à Maputo, quatre ans après (3-18 sept 2011), un rendez-vous ayant réuni les athlètes de 48 nations qui ont concouru dans 26 disciplines sportives. Grandes ambitions pour l'escrime algérien algérien nourrit de L escrime grandes ambitions aux 11ès jeux africains de Brazzaville (4-19 septembre 2015) où ses athlètes comptent réussir une belle moisson de médailles, selon le président de la Fédération algérienne (FAES), confiant avant le début de la compétition prévue mercredi. "On aura des podiums ici à Brazzaville, en individuel et par équipes, malgré la présence de difficiles concurrents et concurrentes d'autres pays africains, qui eux aussi, viendront pour remporter des médailles et honorer leurs pays", a déclaré Abderaouf Bernaoui aux envoyés de l APS à Brazzaville, affichant un grand espoir pour redo- Phs : DR rer le blason de l escrime, absent lors des derniers jeux africains à Maputo. 12 athlètes dont huit filles, "les meilleurs actuellement", défendront les chances de l escrime algérien aux joutes africaines. Il s'agit d'anissa Khelfaoui, Anissa Louiza, Khadidja Zerabib et Narimène Houari (Fleuret féminin), Abik Bounegab, Sarah Atrous, Amira El Hafaya et Sonia Abdi (sabre féminin), Ramen Djalti, Anis Mabed, Salim Haroui et Youcef Madi (Fleuret Hommes). La compétition de l escrime débutera par le fleuret féminin (2 sept), suivi le lendemain (3 sept) du fleuret masculin. Le sabre masculin est prévu pour la journée du 4 septembre, tandis que les épreuves par équipes (masculin et féminin) auront lieu les 5 et le 6 septembre. "En individuel, nous visons le podium au fleuret féminin, tout en cherchant l exploit d une médaille d or qui reste réalisable. Dans la même spécialité chez les garçons, nous comptons rééditer l exploit réussi en Egypte, et revenir avec le vermeil, malgré la participation du vice champion olympique égyptien, Alaa Eddine. Au sabre féminin, le podium est aussi jouable, même en présence de plusieurs escrimeuses de niveau dont deux Tunisiennes. Avec une bonne préparation entamée il y a quelques mois et une bonne prestation au dernier championnat d Afrique au Caire, les athlètes algériens sont "très motivés" pour les jeux africains de Brazzaville, et "déterminés" à inscrire leurs noms au palmarès de la plus grande manifestation sportive continentale. "Les athlètes veulent prouver que l escrime algérien est toujours là, et va reprendre sa place de choix sur le plan africain. Ils savent également, que cela passera, par de belles performances ici à Brazzaville, pour au moins, rester dans la même dynamique des résultats réussis ici et là, et prouver tout le progrès qu ils ont fait durant ses trois dernières années" a affirmé le président de la Fédération, présent à Brazzaville pour soutenir et applaudir les performances des athlètes algériens. REAL MADRID Sergio Ramos console David De Gea Le transfert raté de David De Gea, le gardien de Manchester United, vers le Real Madrid dans les dernières heures du mercato estival a beaucoup fait parler. Interrogé par la presse espagnole sur le sujet, Sergio Ramos, le capitaine du Real et coéquipier de De Gea en sélection, a tenu à consoler le portier. «La vie continue. Il n y a pas mort d homme. Maintenant, il doit continuer à travailler pour maintenir ce haut niveau où il évolue depuis des années. C est l un des meilleurs gardiens», a déclaré Ramos. Le défenseur, qui lui aussi avait été transféré de Séville vers le Real dans les dernières heures du marché des transferts en 2005, a tenté de relativiser: «Le monde du football et des transferts est ainsi. Chacun essaye d obtenir le meilleur et ce n est jamais facile pour un joueur. Il (De Gea) a vécu un été mouvementé car son futur et celui de sa famille se décidaient. Ce sont des choses que nous vivons parfois, chacun doit assumer et être à son meilleur niveau quel que soit l endroit où il évolue». ESPAGNE Vicente Del Bosque «pas content» de Diego Costa Vicente Del Bosque, le sélectionneur de l'espagne, a fait de nouveau appel à Diego Costa, l'attaquant de Chelsea, pour les deux prochains matches de la Roja face à la Slovaquie, le 5 septembre, à Oviedo, et contre la Macedoine, le 8 septembre, à Skopje comptant pour les éliminatoires de l'euro Alors que Costa, natif du Brésil, a choisi la sélection espagnole en 2013, il n'a toujours pas brillé avec les champions d'europe en titre. «Nous comptons sur sa bonne volonté et son envie de jouer avec la sélection. Nous ne sommes pas contents de ce qu il a fait avec nous jusqu ici mais j ai vu qu il était bien avec Chelsea», a déclaré Del Bosque à la presse espagnole. PSG Pourquoi Zlatan a refusé l'offre de l'ac Milan Zlatan Ibrahimovic, qui prépare actuellement des matches avec la sélection suédoise, est revenu ce mercredi sur l'intérêt que lui a porté l'ac Milan cet été. «C'était concret de leur part, a-t-il expliqué. Ils ont montré un grand intérêt pour moi, mais je leur ai répondu dès le début que je voulais rester au PSG. Je suis heureux ici.» L'attaquant a également commenté les rumeurs qui ont fait part d'un intérêt d'arsenal et de Fenerbahçe en fin de mercato. «Je prends ça comme un compliment. Cela montre que je suis toujours performant. C'est toujours positif.» Cet été, Arsenal a essayé. Mais n a pas conclu. Hormis Petr Cech, personne n est arrivé dans le nord de Londres. Le mercato estival des Gunners a été encore moins agité que d habitude et même atteint un plus bas historique. Faut-il s en étonner pour autant? Pas vraiment, non. "La Premier League dépense à tout-va", "les Anglais sont des pigeons", "ils pillent l'europe", etc. Que n'a-t-on pas entendu sur la dispendieuse razzia réalisée par les clubs d'outre-manche cet été Dans le nord de Londres, un irréductible a pourtant résisté à la tentation. Une nouvelle fois, regretteront les fans des Gunners, puisque, trêve de suspense, c'est d'arsenal dont il s'agit. L'activité estivale des pensionnaires de l'emirates Stadium? Sky Sports vous le résume le plus simplement possible. Avec Petr Cech, Arsenal a trouvé le gardien dont les Gunners avaient besoin depuis de nombreuses années. Petit bémol : c'est peut-être en 2015, compte tenu de l'entame encourageante de David Opsina, que cela était le moins nécessaire. Mais c'est un autre débat. Les supporters des Gunners auraient aussi et surtout aimé voir du sang-neuf dans le champ. Mais personne n'est arrivé. Nada. C'est un cas unique en Europe. Arsène Wenger a bien essayé de rapatrier Karim Benzema ou Edinson PREMIER LEAGUE Le mercato est terminé et Arsenal ne l'a jamais commencé Cavani. Voire Arturo Vidal et Mats Hummels. Sans réussite. A l'arrivée, Arsène Wenger et le board n'ont dépensé que 10 millions de livres (environ 13,5 millions d'euros). Une misère à l'échelle de la Premier League où la barrière du milliard d'euros dépensés a été allégrement franchie grâce à Manchester City, United et compagnie. LES DÉPENSES DES CLUBS DE PREMIER LEAGUE CET ÉTÉ 1. Manchester City 208 millions d'euros 2. Manchester United 156 millions d'euros 3. Liverpool 119 millions d'euros Arsenal 17 millions d'euros 19. Norwich 13,5 millions d'euros 20. Swansea 13,5 millions d'euros " LE JOUEUR DOIT AUSSI VOULOIR VENIR" Thierry Henry, qui connait bien la maison et officie aujourd'hui en tant que "pundit" sur Sky Sports, a son avis (éclairé) sur la question : "Je ne pense pas qu'arsène n'ait pas voulu faire venir des joueurs. ( ) Mais comment vous attirez Benzema du Real et Cavani du PSG? C'est difficile. ( ) Le joueur doit aussi vouloir venir." Tout juste. Les Gunners, en raison de leur politique et de la disette qui en découle, ne sont plus aussi attractifs que par le passé. Si les jeunes et les footballeurs en devenir savent qu'ils franchiront un palier sous les ordres de l ancien entraîneur de Monaco, les "grands", qui veulent gagner (et vite), privilégient d'autres écuries mieux armées plutôt que la pouponnière de Wenger. Mesut Ozil et Alexis Sanchez, arrivés ces derniers étés, sont des exceptions qui confirment une règle établie depuis de nombreuses années. Même si l'allemand et le Chilien n'étaient pas en position hyper favorable au Real Madrid et au FC Barcelone. Les moyens mais quelles ambitions? Arsenal et Wenger n'ont jamais eu pour habitude de jeter l'argent par les fenêtres. Beaucoup le regrettent. Mais c'est ainsi. Ce n'est pas dans la philosophie du club et de son manager. Et tant que l'alsacien sera aux commandes, ça ne changera pas. Arsenal n'achète pas pour acheter. Mais pour construire. La quête estivale d'un 9 de renom en est le symbole absolu. Les Gunners ont visé haut pour donner du relief et du poids à leur attaque. Pas pour empiler les joueurs. Ça n'a pas marché? Wenger a donc préféré s'abstenir. Dans un monde en mouvement permanent, où brasser du vent ou s'agiter suffit au bonheur du plus grand nombre, c'est un problème. Et il semble insoluble dans l'état actuel des choses. Estce pour autant un défaut? Ça peut, si l'on considère qu'arsenal est l'un des clubs les plus riches du monde (8e au dernier classement) et que les Londoniens ont les moyens. Beaucoup de moyens. Mais pour quelle ambition? Là est peut-être la vraie question. BUNDESLIGA À Dortmund, la page Klopp est bel et bien tournée Avec 8 victoires en 8 matches et le fauteuil de leader de la Bundesliga, le Borussia Dortmund réussit le meilleur début de saison de toute son histoire. Si le nouvel entraîneur Thomas Tuchel en est le principal artisan, c'est une conjonction de facteurs qui explique ce départ en fanfare. C'est peut-être un tweet, ce week-end, qui a le mieux résumé la renaissance, aussi soudaine qu'éclatante, du Borussia Dortmund. "22 buts marqués par Dortmund en 5 matches, soit plus que Nantes depuis la saison dernière", pouvaiton lire. Au-delà de la boutade, et d'une vague couleur de maillot commune, une réalité : le nouvel entraîneur Thomas Tuchel a gagné 100% des rencontres depuis son arrivée à la tête des Schwarzgelben. Soit 8 victoires en 8 matches - Coupe, Coupe d'europe et championnat confondus. LES RÉSULTATS DU BORUSSIA DORTMUND Symboliquement, le but de l'ancien avant-centre berlinois Adrian Ramos, en fin de rencontre, face au Hertha (93e), dimanche dernier, a permis aux siens de reprendre, à la différence de buts, la place de leader de la Bundesliga au Bayern. Une belle perfomance physique et mentale, à double titre : d'une part, 43 C ont été mesurés sur la pelouse du Westfalen Stadion à l'occasion du match ; d'autre part, les joueurs de Tuchel, barrages de la Ligue Europa obligent, sont sur un rythme de trois rencontres par semaine. Le but concédé au Hertha, dû à un manque de concentration défensif et œuvre de l'ancien Lillois Salomon Kalou, est le premier encaissé en Bundesliga cette saison par le Borussia. Sans conséquence. En tout cas, spectateurs ont bruyamment fêté la position de leader de leur équipe au soir de cette 3e journée. Tout sauf un hasard. Le phénomène Weigl Si Roman Bürki, le solide et fiable gardien suisse venu du SC Fribourg, a clairement permis de renforcer un secteur où Roman Weidenfeller ne peut que doucement décliner, le nouveau phénomène s'appelle Julian Weigl. Du volume, de la classe, de l'application, une virtuosité mêlée de clarté et de simplicité dans le jeu, une vision ultra-rapide, un placement impeccable, de la complémentarité défensive et offensive dans le duo qu'il forme désormais avec Ilkay Gündogan... l'immense palette de ce grand milieu défensif brun de 19 ans est surtout renforcée par un "blindage", une cuirasse qui lui donnent une exceptionnelle aptitude au duel. Formé à Munich, Bavarois de naissance,weigl, moyennant 2,5 millions d'euros de transfert, débute cette saison en Bundesliga. Mais il n'est pas un novice pour autant. Il a surnagé, la saison dernière, au sein d'un Munich 1860 en difficulté, où il fut promu capitaine à 18 ans. Le légendaire Friedhelm Funkel, son ancien entraîneur, assure que Weigl est l'un des meilleurs joueurs qu'il ait eus à coacher. Les statistiques le prouvent : il ne manque quasiment jamais une passe. Mieux : dès qu'un coéquipier est en situation difficile, Weigl est là pour proposer une solution. C'est un penseur. "On peut s'appuyer sur lui", assène Tuchel, qui assure qu'il ne l'aurait pas recruté s'il n'avait pas reconnu cet immense potentiel. Pas spectaculaire peut-être, mais ô combien efficace. À tel point que le coach n'a pas tergiversé et que les internationaux Sven Bender et Gonzalo Castro se sont retrouvés sur le banc dès le début de la saison. Déblocage psychologique Si l'apport du jeune milieu défensif est un gage de vitalité et de fraîcheur, les "grands noms" ont clairement trouvé un second souffle. Avec deux raisons claires : d'une part, les blessures les laissent tranquilles ; d'autre part, Tuchel a capitalisé sur le travail de Klopp en apportant - et c'est primordial - son propre style et sa propre communication. Kagawa, Mkhitaryan, Gündogan et Reus (re)forment un quatuor offensif infernal. Avec une précision et un tranchant dignes d'un maître sushi, le Japonais accélère l'action à laquelle Gündogan a précédemment donné une orientation. La machine s'emballe et Reus et Mkhitaryan se retrouvent alors en position de finisseur ou de passeur pour Aubameyang. Le Gabonais, avec trois buts en trois rencontres de championnat, confirme qu'il progresse sans cesse dans tous les compartiments du jeu qu'exige son poste. L'Arménien, lui, semble devenu un autre homme. Malgré tous les efforts de Klopp, c'est Tuchel qui a trouvé le tact et l'interrupteur pour faire jaillir la lumière. Le coach, qui a mené plusieurs conversations avec ce personnage sensible qu'est Mkhitaryan, est sous le charme. "Son talent, son aptitude au travail et son élégance en tant qu'homme en font un exemple", a lâché Tuchel dans les colonnes d'un quotidien local. L'alchimie opère, à tel point que Mkhitaryan n'en finit plus de marquer de de donner des passes décisives. 8 buts, 7 passes. Septembre arrive à peine, mais il y a longtemps déjà, cette saison, qu'il a dépassé son total de l'an dernier... Si, pour lui comme pour d'autres, l'aspect psychologique était la clef, c'est le physique qui avait handicapé un Ilkay Gündogan. Longtemps blessé puis opéré du dos, le milieu né à Gelsenkirchen est sorti de ce tunnel en se donnant un atout supplémentaire : dormir plus et mieux s'alimenter. C'est, là aussi, une longue discussion avec Tuchel qui a changé son destin : Gündogan, dont les valises étaient déjà prêtes pour un départ, a finalement prolongé son contrat et est aujourd'hui heureux comme un bébé de la place de leader du Borussia. Son entraîneur lui a promis qu'il serait au cœur du jeu... ce qui est clairement le cas. Le réalisme, ultime vœu pieux En défense, les champions du monde sont dignes de leur statut : Hummels a retrouvé son impact et sa précision ; Ginter renaît comme arrière d'aile, poste inédit pour lui. Schmelzer, côté gauche, se découvre lui aussi une seconde jeunesse : meilleur que jamais, positionné encore plus haut que sous Klopp, il participe à la construction du jeu avec un surplus de caractère offensif - ce qui n'allait pas de soi tant il en est déjà naturellement pourvu. Lorsqu'il évoque sa situation, le blond au serre-tête parle en fait pour beaucoup de ses coéquipiers : "Je suis épargné par les blessures depuis l'hiver, de sorte que je suis de plus en plus dans le rythme. Il faut que cela dure au cours des prochaines semaines et des prochains mois." On comprend aisément le vœu de Schmelzer quand on se rappelle le chapelet de blessures D'autant plus que Tuchel, au moment où nous écrivons ces lignes, poursuit l'époussetage qu'il a entrepris dans son effectif. Outre Kevin Kampl, parti à Leverkusen, Jeremy Dudziak, à Saint-Pauli, Oliver Kirch, en route vers Paderborn, Blaszczykowski, Grosskreutz, Ramos ou Leitner disposaient également d'un bon de sortie. Reste, tout de même, un vœu à exaucer : le réalisme. Le BVB continue inlassablement de vendanger des occasions. Ce qui a du reste agacé Mats Hummels, interrogé en zone mixte au coup de sifflet final contre Berlin. "S'ils avaient concrétisé toutes leurs occasions, cela aurait fait mal", a confirmé l'entraîneur berlinois Pal Dardai. Si en plus le Borussia corrige ce défaut...

11 MONDE Jeudi 3 septembre SYRIE La CIA et les forces spéciales US à l œuvre contre l EI La CIA et les forces spéciales américaines mènent ensemble une campagne d élimination ciblée de chefs du groupe Etat islamique en Syrie, séparée des autres opérations militaires menées contre le groupe extrémiste, a affirmé mardi le Washington Post. Cette campagne a notamment abouti à l élimination, la semaine dernière, de Junaid Hussain, un cyber-activiste de l EI près de Raqqa, en Syrie, selon le quotidien qui cite de hauts responsables américains anonymes. Une «poignée» de frappes ont eu lieu jusqu à maintenant, selon la même source. Dans cette campagne, la CIA et son puissant centre anti-terroriste «se sont vus attribuer un rôle étendu dans l identification et la localisation» des chefs de l EI, selon le quotidien. Les frappes elles-mêmes sont «menées à bien exclusivement» sous l autorité du JSOC, une branche très discrète mais puissante du commandement américain des forces spéciales. Le centre anti-terroriste de la CIA (CTC) et le JSOC «sont deux des outils préférés» de l administration Obama contre les groupes extrémistes, selon le Washington Post. Le quotidien rappelle que le CTC a mené la traque d Oussama ben Laden, et que le JSOC a conçu et mené l opération au cours de laquelle le chef d Al- Qaïda a été tué en Selon le Washington Post, cette répartition des tâches --qui donne aux militaires du JSOC le contrôle des frappes-- correspond à l objectif de l administration Obama de recentrer la CIA sur ses activités de renseignement, au détriment de ses activités paramilitaires comme les éliminations par drone. Mais la CIA opère toujours ellemême ce type de frappes dans d autres pays, notamment au Yémen et au Pakistan. En 2013, la sénatrice démocrate de Californie, Dianne Feinstein avait sévèrement critiqué cet objectif, affiché de l administration. Elle avait expliqué qu elle était témoin des efforts de la CIA pour limiter les dommages collatéraux de ses frappes, et qu elle devrait «vraiment être convaincue» que le Pentagone pouvait faire aussi bien. FRANCE Huit morts dans l incendie d un immeuble à Paris La piste criminelle était privilégiée, mercredi, après le décès de huit personnes, dont deux enfants, lors d un incendie dans leur immeuble d habitation à Paris. Le sinistre, qui a aussi fait quatre blessés, est le plus grave depuis 2005 dans la capitale française. «J ai vu des flammes, j ai vu des corps par terre inanimés», a raconté Tissem Ferjani, une pâtissière qui habite dans ce quartier populaire de Paris. «Il était à peu près quatre heures du matin, j ai été réveillée par les cris, les gens criaient à l aide, ils n avaient pas de choix, soit ils restaient chez eux et ils mouraient soit ils sortaient par la fenêtre et ils tombaient. Tous les habitants du quartier sont sortis pour essayer d aider.» Le ministre français de l Intérieur, Bernard Cazeneuve, a déclaré sur la radio Europe 1 que «la piste criminelle était privilégiée». Le parquet de Paris a dit avoir chargé la brigade criminelle de la police judiciaire de l enquête. «Tout est mis en œuvre pour faire la lumière sur l origine de ce drame», a assuré le président François Hollande dans un communiqué. A u DEUX DÉPARTS DE FEU SUCCESSIFS En cause, deux départs de feu successifs à deux heures d intervalle dans la nuit de mardi à mercredi, dans ce même immeuble d un quartier populaire et d immigration au sein du 18e arrondissement, dans le nord de Paris. Il y a donc eu «deux interventions différentes à la même adresse», a dit sur place un porte-parole des pompiers, le commandant Gabriel Plus. Le premier était un feu de papiers «limité», les victimes sont mortes à la suite du second départ de feu. «Il est évident que quand on a deux appels dans la même nuit, on ne peut pas ignorer que ça peut être un acte de malveillance», a commenté le porte-parole du ministère de l Intérieur, Pierre-Henry Brandet. moins 50 soldats ougandais de la Force de l Union africaine (Amisom) auraient été tués lors de l attaque, mardi, de leur base du sud de la Somalie par les islamistes shebab, selon des militaires occidentaux incorporés à l Amisom. Les estimations sont qu au moins 50 militaires de l Amisom ont été tués, dans l attaque de la base de Jalane, dont les shebab se sont un temps rendus maîtres, indique une note rédigée à l intention de diplomates et consultée par l AFP mercredi. Au total, une centaine de soldats de l Amisom manquent à l appel, ce qui ne veut pas dire qu ils sont morts, poursuit cette note, estimant que certains sont toujours cachés dans les environs du camp, repassé mardi soir sous le contrôle de la Force africaine. Ce bilan rejoint celui des shebab, qui ont revendiqué l attaque et affirmé avoir tué une cinquantaine de soldats de l Amisom. Mardi soir, l Amisom avait indiqué être toujours en train d évaluer le nombre de PERSONNES VUES S ÉLOIGNANT EN COURANT Une ou des personnes auraient été vues s éloigner en courant après le départ du feu. La police cherche à savoir s ils sont impliqués, selon les premiers éléments de l enquête. Bernard Cazeneuve, qui s est rendu sur les lieux, a déploré un «bilan très lourd». Parmi les personnes décédées, deux se sont défenestrées face à la progression des flammes, les autres sont mortes intoxiquées, selon les pompiers. Le feu s est déclaré au rez-de-chaussée de l immeuble avant de se propager dans la cage d escalier, a précisé une source proche de l enquête. Selon Bernard Cazeneuve, le bâtiment avait fait l objet d une «rénovation récente» et était «sécurisé» par un «digicode». Il s agit de l incendie le plus meurtrier depuis 2005 à Paris, année où une vague de feux avait fait une cinquantaine de morts dans la capitale. IRAK 18 Turcs ont été enlevés à Bagdad Le vice-premier ministre turc, Numan Kurtulmus, a confirmé que 18 employés d une entreprise de travaux publics turque avaient été enlevés mercredi à Bagdad et indiqué que des discussions étaient en cours avec les autorités irakiennes pour obtenir leur libération. «Dix-huit de nos citoyens ont été kidnappés ce matin à Bagdad. Nous sommes en étroite coopération avec les autorités à ce sujet», a dit M. Kurtulmus devant la presse. Il a exprimé l espoir de voir cette affaire se terminer «d une manière positive». Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Tanju Bilgiç, a pour sa part précisé que le groupe de citoyens turcs se composait de 14 ouvriers, 3 ingénieurs et un comptable du groupe Nurol. «Nous avons été informés que les travailleurs turcs avaient été séparés de ceux des autres nationalités au moment de l enlèvement et qu ils avaient été spécifiquement visés», a détaillé M. Bilgiç, cité par l agence de presse progouvernementale Anatolie. Interrogé par l AFP, le groupe Nurol a précisé n avoir été informé d aucune demande de rançon de la part des ravisseurs. «Nous n avons reçu aucune demande de cette sorte», a indiqué une responsable de l entreprise s exprimant sous couvert de l anonymat. Nurol est un groupe industriel qui opère principalement dans la construction et les travaux publics, mais aussi dans l énergie et le tourisme. À Bagdad, un colonel de la police a affirmé que les Turcs travaillaient sur le chantier d un stade de football à Sadr City, dans le nord de la ville, et qu ils avaient été kidnappés par des hommes armés et masqués à bord de pick-up. Les assaillants n ont pas été identifiés, alors que les enlèvements pour des rançons sont monnaie courante à Bagdad. Le motif pourrait également être d ordre politique, Sadr City étant un fief des milices chiites progouvernementales luttant contre le groupe extrémiste sunnite Etat islamique (EI). En juin 2014, les membres du personnel du consulat turc de Mossoul (nord de l Irak), parmi lequel 46 ressortissants turcs, avaient été pris en otage pendant plusieurs mois par l EI, avant d être libérés. Longtemps taxée d immobilisme face au mouvement extrémiste, la Turquie a frappé pour la première fois fin juillet des cibles de l EI en Syrie et s est engagée dans la coalition internationale antijihadiste menée par les Etats- Unis. SOMALIE Au moins 50 soldats de l UA présumés tués dans l attaque de leur base tués et les dégâts. Selon un porte-parole de la Force, environ 150 militaires ougandais ainsi que des soldats de l Armée nationale somalienne étaient stationnés dans cette base, située dans la région de Basse Shabelle. Selon la note, 25 soldats somaliens ont également été tués durant l attaque. Les shebab ont détruit deux ponts alentour, isolant la position, avant de lancer leur attaque sur le camp, en utilisant un véhicule suicide contre l entrée ; il semble que les shebab aient ensuite lancé une vague d assaut avec environ 200 combattants, selon la note adressée aux diplomates. L Amisom avait récemment retiré son armement lourd (tanks et artillerie) de la position pour l utiliser ailleurs sur le théâtre des opérations, soulignent les auteurs, déplorant qu un ciel bas et des obstacles à l atterrissage et le fait que les appareils de combat des aviations kényane et éthiopienne étaient indisponibles au moment de l attaque aient empêché l envoi de renforts et un soutien aérien. L Amisom, dont les hommes épaulent les forces progouvernementales somaliennes, a chassé les shebab de Mogadiscio en 2011 et depuis de l ensemble des localités d importance qu ils contrôlaient dans le sud et le centre somalien. Les islamistes contrôlent néanmoins toujours de larges zones rurales du pays, plongé dans le chaos et privé de véritable État central depuis le début des années Confrontés à une puissance de feu supérieure, ils ont abandonné le combat conventionnel pour les actions de guérilla, des attentats suicides et des attaques complexes, certaines jusqu au cœur de Mogadiscio. Fin juin, les shebab avaient attaqué une base burundaise de l Amisom à Lego, dans le sud somalien. L Amisom et le gouvernement burundais avaient reconnu des pertes sans donner de bilan précis. Des témoins avaient fait état de dizaines de morts, certains avançant le chiffre de plus de 50.

12 16 Jeudi 3 septembre 2015 ALASKA Barack Obama à la conquête des glaciers Le président américain a passé un après-midi dans le sud-est de l Alaska, dans le cadre d un voyage centré sur le réchauffement climatique et ses impacts.! Nous voulons «Spectaculaire nous assurer que nos petits-enfants pourront en profiter aussi.» À pied dans le parc national de Kenai Fjords ou à bord d un bateau naviguant dans Resurrection Bay, Barack Obama a passé mardi un après-midi entier au milieu des glaciers, dans le sud-est de l Alaska. Sous un immense ciel bleu, au milieu des montagnes, les images sont fortes. La Maison-Blanche a minutieusement chorégraphié le parcours et les points de vue, tous spectaculaires, au deuxième jour de ce voyage en Alaska tout entier centré sur le réchauffement climatique et ses impacts. Ce déplacement intervient à trois mois de la conférence de Paris qui vise à conclure un accord mondial pour tenter limiter à 2 C la hausse de la température mondiale et éviter un emballement de la machine climatique. À plusieurs milliers de kilomètres de Washington, le président américain explique les menaces pesant sur la région Arctique, qui se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète. À la proue du Viewfinder, devant trois glaciers perchés au-dessus de la mer, il contemple les paysages à couper le souffle. Et évoque en souriant sa vie après la Maison-Blanche : «Lorsque je ne serai plus président, vous pourriez bien me retrouver là-bas, dans cette cabane», dit-il en désignant une petite maison en bois sur la berge. «PRESQUE TOUS LES GLACIERS EN ALASKA RECULENT» Quelques heures plus tôt, sur la terre ferme, il s était approché, à pied, de l Exit Glacier. Situé à quelque 200 km au sud d Anchorage, ce dernier a reculé de plus de 2 kilomètres depuis «Le changement climatique est le facteur principal qui explique le retrait des glaciers», expose Deborah Kurtz, qui travaille au sein du parc national. «Presque tous les glaciers en Alaska reculent.» «C est l un des glaciers les plus étudiés parce qu il est très accessible, explique de son côté le président américain. Cela dit quelque chose du degré d urgence avec lequel nous devons agir face à ce problème.» «C est le meilleur indicateur qui soit sur le défi auquel nous sommes confrontés quand nous parlons de changement climatique», ajoute-til, au lendemain d un discours en forme de mise en garde au cours duquel il a averti : «Nous n agissons pas assez vite.» Preuve des sentiments contradictoires que cette visite présidentielle suscite dans ce vaste État dont les ressources sont étroitement liées à l exploration pétrolière, les messages sont contrastés. RASSEMBLEMENT Lundi, quelques centaines de manifestants s étaient réunis dans le centre d Anchorage pour demander l annulation du permis accordé à Shell pour mener des forages dans la mer des Tchouktches, au nord de l Alaska. La tonalité était différente mardi. À son arrivée en hélicoptère sur le petit aéroport de Seward, ville de habitants, Barack Obama a été accueilli par une immense bannière déployée dans un champ. «Bienvenue, M. le président, merci pour l autorisation accordée à Shell.» Mais le climat n est pas la seule préoccupation des habitants de ce vaste territoire vendu en 1867 aux États-Unis par l Empire russe et devenu le 49e État des États-Unis d Amérique en «Nous vous souhaitons une bienvenue à la hauteur de Denali», pouvait-on lire sur une des pancartes, brandie par un habitant visiblement ravi de la décision présidentielle de rebaptiser le mont McKinley, plus haut sommet d Amérique du Nord. Il ne sera désormais officiellement plus désigné par le nom du 25e président des États-Unis, mais par celui qui fut utilisé pendant des siècles par les populations locales et y est toujours largement employé. MONDE NIGERIA Des drones contre les vols de pétrole La Compagnie pétrolière nationale nigériane (NNPC) va utiliser des drones pour surveiller les pétroliers dans ses eaux territoriales et lutter contre les vols de pétrole, a annoncé mardi son directeur général, Ibe Kachikwu. Nous lançons un ensemble d actions coordonnées qui comprennent notamment l envoi de drones pour contrôler la circulation des pétroliers dans nos eaux territoriales, a-t-il affirmé dans un communiqué de la NNPC. On étudie de près l enfer logistique que représente le roulement des effectifs du quai de chargement du pétrole brut des terminaux d export, pratiquement tous les 90 jours, a-t-il poursuivi. Nous essayons d équiper la marine autant qu il faut, même si elle est déjà très bien pourvue en termes de compétences, mais pas en termes d équipement de patrouilles dans la zone maritime, a ajouté M. Kachikwu. Ces mesures visent à mettre un terme aux vols de pétrole brut et de produits pétroliers dans les huit prochains mois, affirme le communiqué. La NNPC étudie également des mesures pour inciter les communautés locales à protéger les oléoducs et gazoducs qui sont régulièrement saccagés par des voleurs. La meilleure sécurité pour ces oléoducs réside dans ces communautés. Nous essayons des les motiver suffisamment pour qu elles considèrent ces oléoducs comme les leurs, a ajouté M. Kachikwu. Il a affirmé que si le vol de pétrole restait incontrôlé, cela pourrait avoir des répercussions défavorables et rendre impossible pour la NNPC d exploiter les quatre raffineries nationales. La plupart de nos oléoducs sont régulièrement attaqués. Entre juin 2014 et juin 2015, nous avons recensé entre et attaques contre les oléoducs à travers le pays, a indiqué le directeur de la NNPC. Ces oléoducs, qui sont censés transporter du brut aux raffineries, sont constamment piratés, a-t-il souligné. Ces trois dernières années, 350 personnes - employés de la NNPC, policiers ou membres des communautés locales - ont été tuées dans le cadre d activités liées au vol de pétrole, a-t-il poursuivi. Il a assuré que le Nigeria chercherait également le soutien de la communauté internationale, et particulièrement des pays clients de ces cargaisons volées. Les ventes de pétrole représentent 90% des exportations du Nigeria. INDE Des millions de travailleurs en grève contre les réformes de Modi Des millions de travailleurs étaient en grève mercredi en Inde pour protester contre les réformes économiques du gouvernement de Narendra Modi, la plus importante démonstration de force des syndicats depuis son arrivée au pouvoir. Les syndicats craignent que les réformes du marché du travail promise par Modi soient néfastes pour l emploi et demandent au Premier ministre de renoncer à faciliter les licenciements et à fermer les usines hors d âge. La réponse des travailleurs à cet appel à la grève est «magnifique», a estimé le secrétaire du All India Trade Union Congress, estimant à 150 millions le nombre de grévistes, un chiffre qui n a pu être confirmé de source indépendante. Cette grève, la plus importante depuis deux ans, touche en particulier les banques publiques, le secteur minier, manufacturier et les transports. «Cette grève est l occasion de rappeler au gouvernement qu il doit consulter les millions de travailleurs (affectés) avant de changer les lois sur le travail», a dit un employé de banque en grève, Amit Khanna, à l AFP à New Delhi. Le mouvement se déroulait dans le calme à l exception de quelques heurts entre police et manifestants dans l Etat du Bengale occidental (est), où les syndicats ont une forte assise. La police a ainsi chargé à coups de bâton des manifestants dans la capitale de l Etat, Calcutta, et délogé des femmes grévistes qui faisaient un sit-in tandis que certains manifestants lançaient des pierres et vandalisaient des voitures. Banques, magasins et entreprises étaient pour l essentiel fermés dans cette ville, les usagers des transports se retrouvant coincés à la principale gare où des manifestants bloquaient des trains de banlieue. A New Delhi, de longues files d attente se sont formées aux arrêts de bus et les voyageurs se retrouvaient bloqués à l aéroport en raison de la grève de taxis et rickshaws. Certains de ces chauffeurs de taxi et rickshaws ont dû cesser le travail sous la contrainte de grévistes. «J ai dit aux grévistes que j allais à l hôpital, mais ils m ont dit + c est la grève aujourd hui+ et ils m ont frappé», a raconté un conducteur de rickshaw à une chaîne de télévision devant son véhicule endommagé. LÉGISLATION OBSOLÈTE Modi a remporté les législatives en mai 2015 sur la promesse de réformer l économie afin d attirer les investisseurs étrangers et de relancer la croissance de la troisième économie d Asie. Son gouvernement veut simplifier la législation en matière sociale, qui dépend d une myriade de lois remontant parfois à l ère coloniale britannique, et veut un seul code du travail unique pour l industrie. Pour le patronat, les 44 lois nationales et 150 législations spécifiques à chaque Etat sont coûteuses et freinent l arrivée d investisseurs étrangers. La législation prévoit ainsi que les entreprises doivent conserver d innombrables fichiers en cas d inspection et constituer des rapports sur la présence, les heures supplémentaires, les congés maladie. Elle porte également par exemple sur le nombre de crachoirs dans les usines ou la régularité du nettoyage des murs des toilettes. Le gouvernement veut faciliter le licenciement dans les entreprises de plus de 300 personnes et rendre plus difficile la création de nouveaux syndicats. Les syndicats reconnaissent la nécessité d une réforme mais estiment que les propositions du gouvernement vont porter atteinte à la sécurité de l emploi et à la rémunération des salariés. Dix syndicats soutiennent ce mouvement de grève après l échec de récentes négociations avec le ministre des Finances Arun Jaitley. Le mois dernier, ils avaient réclamé l amélioration des mesures de sécurité sociale et la fixation d un salaire minimum national de roupies, contre un minimum actuel de à roupies selon les Etats. L économie indienne a connu une croissance moindre que prévu de 7% au premier trimestre et les experts estiment que des réformes sont nécessaires pour au moins maintenir ce cap afin de créer des emplois pour les millions de jeunes. Les journaliers, employés de maisons et petits vendeurs ont rejoint le mouvement pour réclamer cette hausse du salaire minimum.

13 MONDE Jeudi 3 septembre 2015 La bande de Gaza, éprouvée par plusieurs guerres et le blocus israélien, pourrait devenir «invivable d ici 2020», s est alarmé mardi l organe de l ONU chargé des questions de développement et de commerce (Cnuced). Dans son rapport annuel sur son assistance au peuple palestinien, la Cnuced explique que «Gaza pourrait devenir inhabitable d ici à 2020 si les tendances économiques actuelles persistent» ces cinq prochaines années. Située au sud-ouest d Israël, limitrophe de l Egypte et au bord de la Méditerranée, Gaza est un territoire exigu de 362 km2, long de 41 km, large de 6 à 12 km. S y entassent 1,8 million de Palestiniens, soit l une des plus SELON L ONU Gaza pourrait devenir «invivable» d ici 2020 fortes densités de population au monde. Pour les économistes de l ONU, «les conséquences sociales, sanitaires et sécuritaires de la forte densité démographique et du surpeuplement figurent au nombre des facteurs qui risquent de faire de Gaza un lieu invivable d ici 2020». Les experts soulignent qu en 2014 «la bande de Gaza a subi le troisième conflit ayant donné lieu à une opération militaire à grande échelle en six ans» et ce après plusieurs années «de blocus économique». «Les efforts de reconstruction sont extrêmement lents face à l ampleur des dévastations et l économie locale de Gaza n a pas la possibilité de se redresser», poursuivent-ils, relevant que la situation socioéconomique dans l enclave palestinienne «est à son point le plus bas depuis 1967», quand Israël avait pris le contrôle de ce territoire lors de la guerre des Six jours. Le gouvernement israélien en a retiré, en 2005, les colons qui y vivaient et l armée. La Cnuced note que les perspectives pour 2015 sont «peu encourageantes en raison de l instabilité des conditions politiques, de la réduction des flux d aide, de la lenteur de la reconstruction à Gaza et des effets persistants de la retenue par Israël des recettes douanières palestiniennes au cours des quatre premiers mois de 2015». Israël impose un blocus à la bande côtière de Gaza depuis la capture en juin 2006 d un de ses soldats, libéré en Le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007, est actuellement engagé dans des contacts indirects avec Israël, son ennemi juré, pour tenter de parvenir à une trêve de longue durée en échange d une levée du blocus. Mais un an après la dernière guerre dévastatrice à Gaza qui a fait en juillet-août 2014 plus de morts côté palestinien -- dont plus de 550 enfants -- et plus de 70 côté israélien, le Hamas comme Israël se refusent à écarter dans leurs discours un nouveau recours à la force. RD CONGO L ex-rebelle «Terminator» Ntaganda devant les juges de la CPI Le procès de l ex-chef de guerre Bosco Ntaganda, accusé de crimes contre l humanité en République démocratique du Congo, dont le viol d enfants soldats, s est ouvert mercredi devant la Cour pénale internationale (CPI). L audience, présidée par le juge Robert Fremr, a débuté vers 9H30 (7H30 GMT), en présence de Bosco Ntaganda, impassible et vêtu d une chemise blanche et d une cravate grise rayée. Sur les deux jours prévus pour l ouverture du procès, la procureure Fatou Bensouda doit s exprimer la première avant de laisser la parole aux avocats des victimes, à l avocat de M. Ntaganda et enfin à l accusé lui-même. La veille, Mme Bensouda avait affirmé lors d une conférence de presse que Bosco Ntaganda avait «recruté des centaines d enfants soldats qu il a utilisés comme de la chair à canon et il a ordonné le viol systématique des jeunes filles». Bosco Ntaganda est accusé de 13 crimes de guerre et cinq crimes contre l humanité, dont des meurtres, pillages, attaques contre des civils, viols et esclavage sexuel. L ancien rebelle de 41 ans aurait joué, avec ses troupes des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC), un rôle central dans les violences ethniques et attaques menées contre les civils en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, en 2002 et Selon l accusation, les FPLC, milice à prédominance Hema, visaient ceux perçus comme appartenant aux ethnies Lendu, Bira et Nande. Ce conflit a coûté la vie à plus de personnes, d après les ONG. C est la première fois en droit pénal international qu un accusé doit répondre de viols et esclavage sexuel commis sur des enfants de sa propre milice. «Il ne s agit pas du procès d un groupe ethnique, c est le procès d un individu qui a profité des tensions ethniques en Ituri à des fins personnelles, pour atteindre le pouvoir et la richesse», avait ajouté Mme Bensouda. Au cours du procès, l accusation devrait présenter plus de documents, dont des rapports d experts, extraits vidéo et déclarations. Plus de 70 «témoins de faits» et une dizaine d experts témoins seront cités, a assuré Fatou Bensouda. «IMPATIENT DE SE DÉFENDRE» Bosco Ntaganda, qui apprend l anglais et le piano dans sa prison de La Haye, plaide non-coupable. Il prendra la parole lorsque son avocat, le Canadien Stéphane Bourgon, aura terminé sa déclaration liminaire. M. Ntaganda «maintient son innocence face à chacune des accusations portées contre lui et il entend présenter une défense exhaustive», avait indiqué son avocat mardi: «il est impatient d avoir une chance de se défendre». Général dans l armée congolaise de 2007 à 2012, Bosco Ntaganda était le fugitif le plus recherché dans la région des Grands Lacs jusqu à ce qu il se rende, de manière inopinée, à l ambassade américaine de Kigali, au Rwanda, en mars 2013, pour demander son transfert à la CPI. Du génocide des Tutsis au Rwanda (1994) à la dernière rébellion du Mouvement du 23 mars (M23) dans l est de la RDC, cet aventurier opportuniste aura été de toutes les guerres qui ont déchiré la région, entraînant des violences inouïes sur les civils. Grand, de corpulence moyenne, teint clair, imbu de lui-même, Ntaganda est réputé, partout où il est passé, pour avoir la «gâchette facile». Il a été surnommé «Terminator», «Maréchal» ou encore «Tango Roméo». «ENTRE 7 ET 15 ANS» Les avocats des victimes reconnues dans le cadre des procédures auront également la parole: «nos clients avaient entre 7 ans et demi et quinze ans quand ils ont été enrôlés», a affirmé l une des avocates, Sarah Pellet. «Leur reconstruction passe par la reconnaissance des crimes qu ils ont subis». Les déclarations liminaires seront diffusées dans les communautés affectées, et des résumés seront retransmis sur les radios communautaires, a annoncé le greffier de la Cour. Le procès de Bosco Ntaganda est le quatrième procès «congolais» de la CPI, qui avait fait des violences en RDC sa première enquête en «Nous continuons à enquêter», a prévenu Mme Bensouda. GRÈCE HONGRIE Des migrants bloqués manifestent à Budapest 17 Une centaine de migrants ont manifesté tôt mercredi devant la principale gare de Budapest. Cela alors que la police empêchait quelque 2000 d entre eux de monter dans des trains pour l Autriche et l Allemagne, a rapporté un journaliste de l AFP. Les manifestants, estimés entre 100 et 150 personnes, réclamaient d être autorisés à partir en Allemagne. Quelque 600 hommes, femmes et enfants, originaires pour la plupart de Syrie, d Irak ou d Afghanistan, étaient massés devant la gare de Keleti, certains assis par terre. Environ 1200 autres étaient regroupés à l intérieur de la station, dans une «zone de transit». Mardi, les autorités avaient fait évacuer la gare de Keleti après que quelque 500 migrants eurent tenté de monter, dans le chaos, à bord du dernier train qui devait partir pour Vienne. La gare a pu rouvrir mais a été interdite d accès aux migrants, sans indications sur la pérennité de cette mesure. L évacuation avait déjà provoqué mardi une manifestation spontanée de 200 personnes devant la gare criant «Allemagne, Allemagne!», «Nous voulons partir!», brandissant pour certaines leur bébé à bout de bras. BUDAPEST DIT APPLIQUER LES RÈGLES DE L UE La Hongrie a accueilli pendant le seul mois d août migrants. Le gouvernement dirigé par le Premier ministre de droite Viktor Orban, qui a construit une clôture de barbelés le long de sa frontière de 175 kilomètres avec la Serbie, a affirmé appliquer les règles de l UE en empêchant les migrants sans visa européen de partir. Mais cette clôture ne parvient pas à endiguer le flux de migrants venant de Grèce à travers les Balkans de l Ouest, et les autorités hongroises ont indiqué que 2284 personnes, dont 353 enfants, avaient franchi la frontière mardi. «Si l Europe nous laisse entrer, pourquoi ne nous donne-ton pas de visas Pourquoi devonsnous faire ce voyage clandestin», avait affirmé mardi Bilal, un Syrien de la ville dévastée d Alep, près de la frontière serbe avec la Hongrie. «Nous craignons que les choses changent et qu un jour même l Allemagne ferme ses frontières, quand elle aura eu assez de réfugiés, c est pourquoi nous devons voyager au plus vite», a-t-il ajouté migrants ont débarqué au Pirée Quelque migrants, dont beaucoup de réfugiés syriens, ont débarqué mardi soir et mercredi matin au Pirée, transportés de l île de Lesbos par les autorités grecques, qui demandent une aide de l Union européenne pour faire face à cet afflux, a indiqué la police portuaire. Les arrivants, quelque débarqués mardi soir et arrivés mercredi à l aube, ont été acheminés dans une gare proche, selon la même source. Pour la plupart, il ne s agira que d une pause avant de continuer leur périple vers le nord de l Europe, notamment en empruntant la route des Balkans, une odyssée qui confronte l Union européenne à une crise migratoire inédite. Les autorités grecques ont organisé ce transfert à bord de deux bateaux spécialement affrétés pour soulager Lesbos, en mer Egée orientale. L île est devenue ces derniers mois l une des principales portes d entrée en Europe pour réfugiés et migrants de par sa proximité avec la Turquie, plaque tournante des exodes et flux migratoires. Le gouvernement grec ne cesse de souligner qu il n est pas en mesure de faire face à l ampleur de cet afflux, réclamant une réponse européenne coordonnée et plus de moyens. Après une réunion interministérielle mercredi matin, le dossier doit être au centre d entretiens prévus jeudi à Athènes entre les responsables grecs et le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, attendu avec le commissaire européen aux questions migratoires, le grec Dimitris Avramopoulos.

14 18 Jeudi 3 septembre 2015 MANIFESTATION CULTURELLE À ORAN Retour aux sources, El Bahia en fête a été une réussite Le DG de l Agence algérienne pour le rayonnement culturel, Nazih Berramdane, a estimé, mardi, à Oran, que la manifestation culturelle "Retour aux sources, El Bahia en fête" a été une réussite. Il a ajouté, au cours d'une conférence de presse, organisée au lendemain de la clôture de la manifestation "Retour aux sources : El Bahia en fête" que la stratégie de son organisme est d être, à l avenir, partie prenante dans l organisation d autres genres d événements culturels, notamment le cinéma, le théâtre, voire des événements sportifs. "La culture peut accompagner n importe quel événement, qu il soit politique, sportif, cinématographique ou autre. Cela dépend de l organisation, de la logistique et de la gestion de l événement", a-t-il souligné, ajoutant que l évènement, lancé le 27 août dernier, a été réussite dans la mesure où elle a répondu à un besoin du jeune public et a instauré le geste du paiement du produit culturel."nous avons enregistré la vente de plus de billets, dont près de pour la dernière soirée. Ceci ne permet pas de couvrir les dépenses de la manifestation, car chaque soirée revient entre 5 et 6 millions de DA, mais c est une tradition qu il faut mettre en place. Il va de la pérennité d une manifestation et du respect des artistes", a souligné le même responsable. Il a ajouté qu à collective "Al-Tibak", inaugurée mardi soir au L'exposition Musée national du Bardo à Alger, a regroupé pour sa 3ème édition les œuvres d'une quinzaine d'artistes contemporains, algériens et étrangers. Organisée par le collectif "Asswad", l'exposition comprend une trentaine de tableaux, pour la plupart inédits, entre graffitis, photographies artistiques et des peintures, réalisés par des artistes contemporains d'algérie, d'italie, d'allemagne, de Taiwan et d'espagne. Les thèmes sont riches et divers dont certains sont d'actualité comme le phénomène "harraga" (émigration l avenir, les sponsors seront associés à de tels événements, ainsi que les autorités locales et, surtout, le public. "On nous a reproché de proposer un spectacle payant, mais nous avons été surpris, surtout la dernière soirée, que les jeunes ont payé pour voir sur scène leurs clandestine) exprimés par des styles différents allant des prises de vue spontanées jusqu'à l'abstrait et l'expressionnisme. "L'exposition est une réflexion sur l'art et l'imagination créatrice. L'objectif recherché à travers cette manifestation collective est de saisir de façon particulière et intuitive la réalité sociale par l'art", a expliqué Mazia Djaballah, membre du collectif "Asswad".Elle a ajouté que cette initiative consistait à instaurer, outre un rapprochement culturel entre les pays, une interface entre l'art et la société grâce aux manifestations artistiques. Présent à cette exposition, le graphiste Une trentaine de projections, majoritairement des premières en Algérie, sont prévues à la faveur des 13èmes Rencontres cinématographiques de Bejaia (Rcb) qui se tiendront du 5 au 11 septembre. Lors de cette édition qui sera inaugurée par la projection du documentaire "10940 femmes" de Nassima Guessoum, 35 films, entre documentaires, courts et longs métrages, seront présentés au Théâtre régional de Bejaia qui abritera également les rencontres prévues avec les réalisateurs. Attendues par le public, ces rencontres organisées par l'association "Project'heurts" prévoient la première projection en Algérie de plusieurs œuvres algériennes dont "Contre-pouvoirs" de Malek Bensmaïl, "Serial K" d'amine Sidi Boumediène ou encore "Bla cinéma" de Lamine Ammar Khoudja. Plusieurs courts métrages, qui représentent plus de la moitié de la programmation, seront présentés au public en plus de quelques longs métrages dont "Fièvres" du Marocain Hicham Ayouch, "Histoire de Judas" du cinéaste algérien Rabah Ameur Zaimèche et "Aujourd'hui" du Sénégalais Alain Gomis. Parallèlement aux rencontres, le théâtre de Béjaïa idoles", a-t-il souligné. Le DG de l AARC a même indiqué avoir refusé un sponsoring, car la condition était inacceptable. "La condition était d organiser la manifestation dans un grand hôtel d Oran. Ce n était pas notre but. Nous voulions proposer un spectacle payant, mais raisonnable et à la portée des jeunes et à leurs moyens", a-t-il expliqué. Le même responsable a également avoué avoir un droit de regard sur les paroles de certaines chansons des rappeurs invités à Oran car, "ces chansons ne pouvaient passer, leur contenu ne correspond pas aux valeurs et aux sensibilités des Algériens", a-t-il souligné. Concernant les projets à venir, le DG de l AARC s est dit prêt à organiser des événements en rapport avec d autres genres musicaux, notamment le Jazz, la musique arabe, la musique classique et autres. L autre projet, en discussion avec les autorités locales, concerne l organisation d événements culturels, à travers différents pays du monde, pour faire connaitre la ville d Oran et ses potentialités. Oran, rappelle-t-on, a été désignée par le comité international des Jeux méditerranéens pour abriter la 19ème édition des JM en EXPOSITION "AL-TIBAK" Une quinzaine d'artistes algériens et étrangers au rendez-vous et designer, Amine Aitouche (alias Sneak), a présenté cinq toiles dans lesquelles il explore son "subconscient" et fait découvrir au public ses fresques empreintes d'expressionnisme. "A travers mes œuvres où j'imprime un certain état d'âme, je veux introduire l'art urbain, peu considéré en Algérie et ailleurs, à la galerie. Le graffiti est surtout un art calligraphique et esthétique. Sur les murs, dans la rue ou dans la galerie, cet art a sa place parmi les autres", a-til soutenu. L artiste peintre, Safia Amara, quant à elle, a marqué le public par une photographie intemporelle très saisissante sur laquelle le visiteur aperçoit une chaise vide et une lampe allumée au milieu d'un champ déserté. Le peintre espagnol, Albert Coma Bau, a également agrémenté la salle du Musée du Bardo par ses fresques qui regorgent d'expressionnisme. "J'œuvre à travers la peinture à briser les frontières dressées dans notre imaginaire. Une fois que nous nous débarrassons des bornes dans nos esprits, il n'y aura aucune frontière et nous serons proches les uns des autres", a- t-il noté. L'exposition "Al- Tibak " se poursuivra jusqu'au 15 septembre au Musée national du Bardo à Alger. L'entrée au grand public est gratuite. 13ÈMES RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE BÉJAÏA 35 films au programme accueillera également l'exposition de photographies "Chawari 3" dont les auteurs seront conviés à une rencontre avec des réalisateurs et des directeurs de la photographie pour débattre des liens entre le cinéma et la photo. Un atelier d'écriture de documentaire sera animé par le réalisateur Malek Bensmaïl en plus d'une table ronde sur le cinéma africain et les réseaux de financement, animée par le président de la Fédération panafricaine des cinéastes, le réalisateur malien Cheick Oumar Sissoko. Pour la première fois depuis leur création, ces rencontres accueillent le "Béjaïa film laboratoire", CULTURE 48ÈME FNTA DE MOSTAGANEM La pièce de théâtre "Clonage Caligula" en compétition La pièce de théâtre "Clonage Caligula", une tragédie à l'atmosphère macabre sur les thèmes de la tyrannie et de la liberté, montée par l Association Nadi El Ibdâa El Adabi wa El Fikri de Blida, est entrée avant-hier en compétition du 48ème Festival national du théâtre amateur de Mostaganem (FNTA). A la veille de la clôture du Festival, sept jeunes comédiens passionnés ont porté le texte de la pièce "Caligula" d Albert Camus dont le premier manuscrit date de 1938 et qui constitue avec "L'Étranger" (roman, 1942) et "Le Mythe de Sisyphe"(essai,1942) ce que l'auteur a appelé le "Cycle de l'absurde". Dans l espace scénique de la maison de la Culture Ould- Abderrahmane-Kaki, le spectacle n a pas manqué d énergie, offrant aux spectateurs une belle fresque visuelle faite par de jeunes comédiens. Le spectacle, dans le genre tragique, raconte une histoire se déroulant dans l'antiquité, à Rome, sous l'empereur Caligula, obsédé d impossible, empoisonné de mépris et d horreur, exerçant, par le meurtre et la perversion systématique de toutes les valeurs, un despotisme aveugle et effréné. Devant les méfaits de ce dictateur sanguinaire, le sentiment du vivre ensemble et de la liberté a été mis en valeur et communiqué à un public relativement nombreux. Anis Saïdoun campant le rôle de Caligula, Chahinez Settaka dans ceux de Drusilia, sœur et maîtresse de Caligula et Hélicon, autre maîtresse du tyran, Nihed Bounouar dans le personnage du sage et les autres comédiens, tous universitaires, se sont donné la réplique près de 80 mn durant. Kamel Attouche, metteur en scène et scénographe du spectacle a choisi un décor fait de montages de pièces métalliques à usage multifonctionnel pouvant servir aussi bien de trône du prince, de porte de prison que de guillotine. Le choix de la bande son était également concluant, donnant à la musique le statut d un élément dramaturgique alors que le seul bémol à retenir réside dans la faiblesse de la direction d acteur. Le 48ème FNTA se poursuit avec la pièce "Mohand U Châabane" de Mohia, Mohand U Yahia de son vrai nom, spectacle tragi-comique de l Association culturelle "Iburen" de Tizi Ouzou qui a rejoint la compétition avec les troupes de la catégorie "A" après avoir été classé meilleur spectacle du groupe "B". un forum international de coproduction et de cofinancement, animé, entre autres, par des experts de l'institut français d'alger et du Fond de développement de l'art, de la technique et de l'industrie cinématographique(fdatic). Créées en 2003 par l'association "Projecteurs", avec le soutien des collectivités locales, de l'institut français d'algérie et de quelques opérateurs économiques locaux, les rencontres cinématographiques de Bejaia se dérouleront cette année à la cinémathèque et au théâtre régional de la ville, indiquent les organisateurs.

15 CULTURE Jeudi 3 septembre MOSTRA DE VENISE 2015 Une édition glamour et politique Mercredi 2 septembre, la 72e édition du plus ancien Festival de cinéma au monde ouvrira ses portes avec la projection du film à grand spectacle "Everest". Coup de projecteur sur les temps forts de cette édition qui s'annonce aussi glamour que politique. Un peintre danois qui devient femme, le musée du Louvre sous l'occupation, un chasseur de nazi septuagénaire, une famille de tueurs argentins, un remake du cultissime La piscine : les cinéphiles devraient être comblés lors de la Mostra de Venise, qui s'ouvre ce mercredi 2 septembre. Le coup d'envoi de la 72e édition du plus ancien festival de cinéma au monde sera donné par sa marraine, l'actrice italo-égyptienne Elisa Sednaoui, entre glamour des stars sur le tapis rouge et films aux prises avec l'histoire ou l'actualité. Le traditionnel Lion d'or sera décerné le 12 septembre parmi les 21 longs-métrages en compétition, par un jury présidé cette année par le réalisateur mexicain Alfonso Cuaron (Gravity). À ses côtés : l'actrice allemande Diane Kruger, sa consœur américaine Elizabeth Banks, mais aussi Phs : DR l'écrivain et scénariste français Emmanuel Carrère, le réalisateur taïwanais Hou Hsiaohsien et le metteur en scène turc Nuri Bilge Ceylan. C'est Everest, un film à grand spectacle avec Jake Gyllenhaal, Josh Brolin et Emily Watson qui ouvrira cette année les festivités sur le Lido après le succès l'an dernier de Birdman d'alejandro Gonzalez Inarritu, Oscar du meilleur film en Vendredi 4 septembre, Johnny Depp (hors concours pour Black Mass) foulera le tapis rouge, accompagné de sa femme l'ex-mannequin Amber Heard, en compétition pour le très attendu The Danish girl, sur la transformation en femme d'un peintre danois dans les années 20, du réalisateur Tom Hooper, oscarisé pour Le discours d'un roi. Le jeune Anglais Eddie Redmayne (Oscar du meilleur acteur en 2015 pour Une merveilleuse histoire du temps) fera également le voyage à Venise pour The Danish Girl, de même que ses compatriotes Ralph Fiennes et Tilda Swinton, ensemble dans A bigger splash de Luca Guadagnino, remake de La piscine. On annonce aussi la présence de Mark Ruffalo et Stanley Tucci pour Spotlight de Thomas McCarthy (hors compétition). En revanche, la venue très attendue de Robert de Niro, Leonardo di Caprio et Brad Pitt, qui devaient être tous trois réunis pour jouer leur propre rôle dans un court-métrage promotionnel de Martin Scorsese (The Audition), n'aura pas lieu, le film ne pouvant être projeté à temps pour des problèmes techniques. Le Russe Alexander Sokurov (Lion d'or en 2011 pour Faust), après avoir séduit avec son documentaire sur le musée de l'hermitage à Saint- Pétersbourg, a choisi cette fois-ci le décor du Louvre, sous l'occupation, pour tourner son très prometteur Francofonia. Dans Remember, le Canadien Atom Egoyan s'est approprié quant à lui l'histoire d'un homme âgé (Christopher Plummer) qui part aux Etats- Unis se venger après avoir découvert que le nazi qui a assassiné sa famille y vit sous une fausse identité. Le cinéma latino-américain ne sera pas en reste: dans Desde allà, le Vénézuélien Lorenzo Vigas évoque les penchants pédophiles et homosexuels d'un patron de société pharmaceutique quinquagénaire, tandis que El Clan de l'argentin Pablo Trapero, qui fait déjà un carton dans son pays, raconte l'histoire vraie de la famille Puccio, spécialisée dans les enlèvements et les meurtres dans les années CASTING Vincent Cassel en méchant dans le prochain Jason Bourne français endossera le rôle d'un L'acteur assassin prêt à tout pour nuire au héros de la saga imaginée par Robert Ludlum et incarné par Matt Damon. Ce cinquième épisode est attendu sur les écrans en août Après Mathieu Amalric dans le James Bond Quantum of Solace, c'est au tour de Vincent Cassel de jouer les méchants dans la saga d'espionnage Jason Bourne. Rien de bien nouveau pour l'acteur français, habitué des rôles d'hommes aussi durs que pugnaces, qui lui vont néanmoins comme un gant. Le comédien peut se targuer de faire désormais partie du casting du prochain film de la série des Jason Bourne, le cinquième, attendu sur les écrans en août 2016, a annoncé Variety. Cassel donnera donc la réplique à Matt Damon, qui endossera quant à lui pour la quatrième fois le costume du héros de ce film d'espionnage, et tournera sous la direction de Paul Greengrass, qui reprend en main la réalisation après La Mort dans la peau (2004) et La Vengeance dans la peau (2007). Alors que les rumeurs mentionnaient le nom de Viggo Mortensen, c'est finalement Vincent Cassel qui succède à Clive Owen, Karl Urban et Edgar Ramirez dans le rôle du méchant prêt à tout pour nuire à Jason Bourne. «BOURNE DANS UN MONDE POST- SNOWDEN» L'acteur français rejoint donc le casting de ce cinquième épisode qui compte déjà sur Tommy Lee Jones (en chef de la CIA), Alicia Vikander et Julia Stiles (qui devrait reprendre son rôle d'ex-agent de la CIA Nicky Parsons, qu'elle a joué en 2002). Vincent Cassel interprètera un homme mystérieux connu sous le nom de «The Asset» («L'atout»), nom de code pour l'assassin. Mais les détails précis sur son rôle et sur le scénario sont cependant bien gardés pour le moment. Plus d'informations pourraient bientôt fuitées cependant, avec le démarrage de la production prévu très prochainement. D'ailleurs, Matt Damon s'est lui-même laissé aller à quelques confidences lors de la promotion de son dernier film The Martian, en dévoilant que le contexte de ce Jason Bourne changerait des années de présidence de George Bush représentées dans les derniers épisodes: «Il s'agit d'un Bourne dans un monde post-snowden et dans une Europe en pleine austérité. [...] Nous commençons en Grèce, où est née la démocratie, et nous finissons à Las Vegas». Jason Bourne, plus que jamais en phase avec l'actualité. STAR WARS EPISODE 8 Trois actrices en compétition pour un rôle principal Star Wars Episode 8 sortira le 26 mai pour fêter les 40 ans du premier film Star Warsécrit par Rian Johnson (qui le réalisera peut-être). Benicio Del Toro devrait jouer l'un des grands méchants, mais côté casting, on ne peut que parier sur le retour de tout ou partie des héros et méchants du Réveil de la Force, l'episode 7, prévu pour le 18 décembre Et aujourd'hui, The Wrap nous apprend que Disney serait intéressé par trois actrices pour tenir un rôle dans l'episode 8 : Tatiana Maslany, Gina Rodriguez et Olivia Cooke. Les paris sont ouverts. Qui entrera dans la légende Star Wars? LIVRE DES RECORDS Taylor Swift entre dans le Guinness 2016 La chanteuse country-pop américaine fait partie de la prochaine édition du livre des records, grâce à ses exploits de ventes d'albums. Elle est parvenue à atteindre trois fois de suite la meilleure place des charts américains. Taylor Swift multiplie les exploits. Rien d'étonnant à ce que la chanteuse country-pop américaine fasse donc partie de la prochaine édition du Guinness des records. Le site officiel de l'ouvrage a annoncé hier que Taylor Swift sera présente dans sa nouvelle parution, disponible à partir du 10 septembre, en raison des ventes faramineuses de ses albums. Depuis que l'institut Nielsen SoundScan a commencé à étudier les ventes d'albums et singles en 1991, Taylor Swift est ainsi la seule à avoir atteint trois fois de suite la meilleure place des charts américains lors de la première semaine de vente de ses trois derniers albums. Speak Now (2010) s'est écoulé à plus de 1,047 millions de copies pour atteindre la première place des charts le 13 novembre Red (2012) a dominé le classement avec 1,2 millions d'exemplaire à sa sortie en novembre 2012 et 1989 (2014) a quant à lui atteint le sommet du hitparade le 15 novembre 2014, après avoir vendu 1,287 millions de copies. En 2010 déjà, rappelle le Guinness des records, Taylor Swift avait déjà fait son apparition dans ses pages, grâce à onze de ses titres présents simultanément dans le top 100 des ventes de singles américains. Elle était ainsi la nouvelle artiste féminine à endosser le titre du plus grand record de morceaux présents en même temps dans ce classement. TAYLOR SWIFT DÉPASSÉE SUR TWITTER ET YOUTUBE Puis, en 2012, avec We Are Never Ever Getting Back Together, la chanteuse avait remporté le record du single digital vendu le plus rapidement, le titre ayant grimpé à la première place des ventes de singles itunes seulement cinquante minutes après sa sortie. Taylor Swift multiplie encore les performances sur les réseaux sociaux. Avec près de 52 millions de «followers» sur Twitter enregistrés le 13 juin 2015, elle est ainsi la deuxième artiste féminine la plus suivie sur le réseau. Taylor Swift n'est cependant pas la seule à être distinguée par le Guinness des records. La série Game Of Thrones devient la série diffusée dans le plus de pays simultanément, après avoir diffusé le premier épisode de sa saison 5 dans 173 pays en même temps. La star américaine de YouTube PewDieDie a de son côté gagné le titre du compte YouTube le plus suivi, avec 36 millions d'abonnés. Un chiffre qui dépasse même le nombre d'abonnés de One Direction et Taylor Swift réunis. La chanteuse sait désormais sur quel autre record se concentrer.

16 20 Jeudi 3 septembre 2015 PAGE ANIMÉE PAR LAZREG AOUNALLAH Mots croisés n 770 Mots fléchés n 770 JEUX HORIZONTALEMENT Général sudiste - Terme de tennis Formation politique - En série - Pronom Poissons rouges - Coupe Arrivé en criant - Partie de coude - Consonne double Tressailli - Sbires d Hitler Fait sauter - Foules Aoûtat - Forme d être Marotte - Se lit en prison Forme de devoir - Tour symbolique - Fils de Noé Traversent de beaux quartiers - Découvertes. 1 - Désaccord Confirmé Jeu chinois - VERTICALEMENT 1 - Décadence Arrose - Tantale - Façons d agir Stère - Rouleur sur piste - Maisons de la culture Grains de table - Pas hésitant - Voltampère Courses de cycles - Déséquilibrés Rejetées - Possessif - Fin de verbe Étain - Attelle Fin de participe - Pronom - Réfléchi - De suite Meurtrier au cinéma - Pressée Relève - Formations aériennes. Mots masqués n 770 Cette grille masque tous les mots de la liste. Rayez ces mots dans tous les sens, de haut en bas, de bas en haut, de gauche à droite et de droite à gauche, horizontalement, verticalement ou diagonalement. Les lettres restantes vous donneront la solution qui correspond à la définition suivante : Maladie vénérienne (10 lettres) N.B : Une même lettre peut servir plusieurs fois ALLANT - ÄNERIE - ANGLE - BAIE - BENËT - BREBIS - CHAIRE - CHASSE - CLAIR - DEVIS - DIETE - DIRECT - ETAT - ESSOR - EVENT - FIERE - FILTRE - FOIRE - GANT - GITAN - GRIGOU - HAIE - HAINE - HONTE - IMPUR - INTERET - INTRUS - JETON - JOUET - JURON - LETAL - LIVRE - LOUTRE - MAIRE - MANIE - MENEUR - NIAISE - NORD - NORMAL - OISIF - ORMAIE - ORVET - PERIL - PLAT - POIRE - RAIDE - REGLE - REGRET - SERIE - SIGLE - SOLDE - TAIE - TAUPE - TONTE - URAETE - USAGE - USUELLE - VALISE - VALSE - VITAL. Solutions du précédent numéro MOTS CROISÉS N 769 HORIZONTALEMENT : 1. Contrition - 2. Huée - Na! - Ru - 3. It - Ta - Rêne Rap - Thème Orageuse - 6. MD - H.L.M - Ras - 7. Aérée - AIDS - 8. Et - Astre - 9. Ce - Tasse Importe - El Eue - Minute Nette - Ères. VERTICALEMENT : 1. Chiromancien - 2. Outarde - Émue - 3. Né - Pa - Ré - Pet - 4. Têt - Ghetto - 5. Atèle - Arme - 6. In - Hum - Asti - 7. Tares - Assène - 8. Émérite - Ur - 9. Orne - Adr - Été Nue - Esseulés. MOTS FLÉCHES N 769 HORIZONTALEMENT : Réflecteur - Traité - Se - Loi - Rentes - Isée - Tee - Orée - Têt - Es - Ar - Ers - Os - Crasses - Paria - VI - Écu - Étires - Émets - Art - États - Aisé. VERTICALEMENT : Pétoires - Cet - Fermes - Puma - Ola - EE - Ca - Et - Éire - Arrêts - Acte - Traits - Tente - Saï - Ré - Tête - Rai - Usée - Revers - Ares - Assiste. MOTS MASQU ÉS N 769 ÉTIOLEMENT

17 TURF Jeudi 3 septembre 2015 Les courses en direct 21 HIPPODROME «EMIR ABDELKADER» * ZEMMOURI * JEUDI 3 SEPTEMBRE PRIX : THOR DE LA MOTTE - TROT ATTELÉ - QUINTÉ - QUADRIO *B*- DOTATION : DA - DISTANCE : M - DÉPART : 16H30 Tania de Caceni doit se racheter On revient à l hippodrome Emir Abdelkader de Zemmouri, cette fois-ci avec un lot de treize bons trotteurs semi-classiques n ayant pas cumulé DA en gains et places depuis janvier passé, avec la présence de : Thais Grand bois qui vient de terminer troisième avec un lot mieux étoffé, suivi de Alex Poifond et Adrenaline du Vey qui viennent de briller récemment, mais surtout, il ne faut pas juger Tania de Caceni pour sa dernière sortie elle est capable ici de débourser tout ses preneurs, alors que pour la suite du quinté, nous vous conseillons les bonnes candidatures de : Une de la Potel, Uliana des Gravets et Topaze du Froulay. PROPRIÉTAIRES A.BOUKHENOUFA A.TEKOUK B.BAZINE LE PETIT HARAS LE PAETIT HARAS M.BENDJEKIDEL MME.AUMASSIP O.ABBES/SA.FOUZER O.ABBES/SA.FOUZER SMIDA/OUZOUIR Y.MEZIANI A.AZZOUZ M.BECHAIRIA N CHEVAUX VANITA DU LUPIN THAIS GRANDBOIS UNE DE LA POTEL (O) TANIA DE CACENI ALEX POIFOND (O) ADRENALINE DU VEY PAOLARDIÈRE (O) ULIANA DES GRAVETS (O) VIDILLYE DIEM (O) QUARTZ DUOPHI TOPAZE DE FROULAY OLIANARA ATHOS DE BOISNEY DRIVERS F.BOUKHENOUFA S.MEZIANI R.FEKHARDJI N.MEZIANI S.FILIRI AM.BENDJEKIDEL SM.MEZIANI SA.FOUZER R.FILIRI A.CHELLAL Y.MEZIANI N.TARZOUT N.SAHRAOUI PDS ENTRAÎNEURS PROPRIÉTAIRE S.MEZIANI R.FEKHARDJI PROPRIÉTAIRE B.SAHRAOUI PROPRIÉTAIRE S.MEZIANI R.FOUZER R.FOUZER A.CHELLAL PROPRIÉTAIRE PROPRIÉTAIRE PROPRIÉTAIRE LES PARTANTS AU CRIBLE: ve. À suivre. Outsider lointain. finir pour une cinquième place. 1.VANITA DU LUPIN : Elle n arrive toujours pas à sortir la tête de l eau. Outsider. 2. THAIS GRANDBOIS: Elle a couru comme une crack en dernier lieu, si elle répète sa course, elle sera largement dans le coup. 3.UNE DE LA POTEL: Elle aura à faire sa course d entrée, mais elle court bien au premier poteau. 4.TANIA DE CACENI : Elle s est réservé pour cette épreu- 5.ALEX POIFOND : Il est en progrès constant, il peut être redoutable à tout moment. 6. ADRENALINE DU VEY : Ce parcours va lui plaire, elle peut faire un bon outsider. 7. PAOLARDIÈRE : Elle n est pas regulière, c est tout juste dans une longue. 8.ULIANA DES GRAVETS: Pour la drive du jour, on peut la cocher pour un accessit. 9. VIDILLYE DIEM : 10. QUARTZ DUOPHI: Tâche difficile. 11.TOPAZE DU FROULAY : En cas de défaillance, elle peut 12. OLIANARA: Le recul risque de lui être fatal. 13. ATHOS DE BOISNEY : Trop de recul. DANS LE CREUX DE L OREILLE MON PRONOSTIC : 2- THAIS GRANDBOIS 4- TANIA DE CACENI 5- ALEX POIFOND 3- UNE DE LA POTEL 11- TOPAZ DU FROULAY LES CHANCES : 8- ULIANARA DU GRAVET 6- ADRENALINE DU VEY

18 22 Jeudi 3 septembre 2015 TÉLÉVISION J E U D I 19H45 COMÉDIE Le mystère du lac - 1 Réalisé par : Jérôme Cornuau Acteurs : Barbara Schulz (Lise Stocker) Lannick Gautry (Clovis Bouvier) Marie- Anne Chazel (Marianne Stocker) Armelle Deutsch (Karine Delval) Cyril Lecomte (Hervé Delval) Capitaine à la Crim' de Paris, Lise Stocker retourne dans sa ville natale pour rendre visite à sa mère atteinte de la maladie d'alzheimer. La veille, Chloé, la fille de l'une de ses amies, a disparu lors de la fête du village dans les mêmes conditions que deux camarades de Lise quinze plus tôt. La policière commence à enquêter. Sélection du week-end 19H55 SÉRIE Wayward Pines - Justice pour tous Réalisé par : Zal Batmanglij Acteurs : Matt Dillon (Ethan Burke) Juliette Lewis (Beverly) Carla Gugino (Kate Hewson) Justin Kirk (Peter McCall) Shannyn Sossamon (Theresa Burke) Beverly Brown fait l'objet d'une opération punitive sanglante menée par le shérif Pope pour avoir transgressé les règles de la ville. Bouleversé, Ethan se rend chez Kate pour lui demander des comptes sur son implication dans ces pratiques meurtrières. 19H50 SÉRIE Bones - Trop jeune pour mourir Réalisé par : Jeannot Szwarc Acteurs : Emily Deschanel (Temperance «Bones» Brennan) David Boreanaz (Seeley Booth) Michaela Conlin (Angela Montenegro) TJ Thyne (Jack Hodgins) Tamara Taylor (Camille Saroyan) Le corps d'une jeune femme a été trouvé dans les bois par un homme qui a pris la fuite. Il pourrait s'agir de celui de Molly Delson, une adolescente portée disparue depuis quelque temps. Les parents sont d'autant plus bouleversés lorsqu'ils apprennent la nouvelle que Bones a détecté sur elle des signes de maltraitance. 19H45 MAGAZINE Envoyé spécial Présenté par : Guilaine Chenu Françoise Joly P l a c e m e n t s sur Internet : la ruine à portée de clics. Des dizaines de sites proposent des placements en faisant miroiter des gains rapides et faciles. Enquête en Bulgarie, à Chypre et en Israël Le collège qui dénote. A Niort, dans les Deux-Sèvres, au collège Gérard-Philipe, les enseignants ont décidé de supprimer les notes Actualité : les retraités de la Grèce? Après la fermeture des banques grecques au début de l'été, les personnes âgées sont apparues parmi les plus vulnérables. V E N D R E D I 19H52 TÉLÉFILM 19H10 SÉRIE NCIS - Tuer le messager Réalisé par : Dennis Smith Acteurs : Mark Harmon (Leroy Jethro Gibbs) Michael Weatherly (Tony DiNozzo) Pauley Perrette (Abigail Sciuto) Sean Murray (Timothy McGee) Brian Dietzen (Jimmy Palmer) Le corps d'un officier de la Navy est trouvé dans un parc, à proximité de la Maison- Blanche. La victime était un capitaine de corvette travaillant au Pentagone ; il était attendu par le président des Etats-Unis pour une réunion privée. Les agents doivent déterminer si son meurtre est lié à une série d'agressions survenues dans le secteur. Les petits meurtres d'agatha Christie - Un meurtre est-il facile? Réalisé par : Marc Angelo Acteurs : Samuel Labarthe (Swan Laurence) Blandine Bellavoir (Alice Avril) Elodie Frenck (Marlène) Philippe Nahon (Emile Deboucke) Anne Benoît (Annick Devassène) Fatiguée de tirer le diable par la queue, la localière Alice Avril accepte la demande en mariage d'emile Deboucke, un riche industriel du textile, bien plus vieux qu'elle. Quant à Marlène, ne supportant plus les remarques désobligeantes du commissaire Laurence, elle démissionne et quitte la mort dans l'âme son dieu vivant. 19H45 DIVERTISSEMENT Thalassa - Marseille, plus belle la mer Présenté par : Georges Pernoud L'émission célèbre ses 40 ans tout au long de la saison, en commençant par Marseille, théâtre de la première émission. Avec ses ans d'histoire, ses 57 kilomètres de côte, la cité phocéenne est l'une des plus belles villes de France, loin de sa mauvaise réputation. Rencontres avec des personnalités marseillaises comme Marc Pietri, promoteur immobilier qui construit plusieurs tours sur le front de mer, ou Brahim Timricht, moniteur de kayak, qui emmène les jeunes des quartiers à la plage. 19H45 FILM On a marché sur Bangkok Réalisé par : Olivier Baroux Acteurs : Kad Merad (Serge Renart) Alice Taglioni (Natacha Bison) Chawanrut Janjittranon (Jintana) Peter Coyote (Burt Lowell) Claude Perron (Dominique Broux) Juste avant de mourir, un ami de Serge, animateur d'une émission d'investigation ringarde, lui demande de retrouver un archiviste de la NASA. Ce dernier aurait des informations sur la mission Apollo 11. Pour cela, il part pour Bangkok, en compagnie de Natacha, une jeune femme dynamique. Mais Serge n'est pas un enquêteur très doué. 19H55 DIVERTISSEMENT Match amical 2015 Portugal / France Les Bleus de Paul Pogba ont accumulé les contreperformances lors de leurs m a t c h s amicaux de Un s u r s a u t d'orgueil est a t t e n d u contre les P o r t u g a i s. Face aux coéquipiers de Cristiano Ronaldo, leaders de leur groupe après 5 journées, l'équipe de France n'aura pas la tâche facile. Les Lusitaniens sont sur une bonne dynamique et n'ont pas l'intention de lever le pied. Comment remettre la machine tricolore en marche et retrouver cohésion et efficacité en vue de l'euro 2016? C'est là toute la mission de Didier Deschamps. Quotidien national d information Edité par l Eurl Millénium Presse Siège social : Maison de la presse Kouba - Alger R.C. : N 01 B Compte bancaire : BNA Zirout Youcef N Directeur de la publication-gérant : Ahmed TOUMIAT Administration-publicité : Tél. / Fax. : Rédaction : Tél. : Fax. : Composition : PAO Le Courrier d Algérie Publicité-ANEP : 1, Avenue Pasteur-Alger Tél. : Fax : Impression : - Centre : SIA - Est : SIE - Ouest : SIO Diffusion : M.P. Diffusion Nos bureaux régionaux Tizi Ouzou : 3, Rue Capitaine Si Abdellah, immeuble Belhocine Tél. /Fax. : Béjaïa : Immeuble Boughrara route de Sétif Tél : Oran : 6, avenue Khedim Mustapha Tél. / Fax. : Bouira : Rue Gherbi Guemraoui - Immeuble Kheerrouf - Bouira. Tél. / Fax. : Les manuscrits, photographies ou tout autre document adressés à la rédaction ne peuvent faire l objet d une quelconque réclamation Le Courrier d'algérie informe ses lecteurs du changement de ses adresses électroniques et leur communique les nouvelles :

19 COURRIER EXPRESS DU TIC AU TAC «Madani Mezrag ne peut pas créer un parti» Abdelmalek Sellal, Premier ministre, à l ouverture de la session d automne des deux Chambres parlementaires - Et force reste à la Loi! «La nouvelle loi va-t-elle mieux protéger les enfants ou mieux protéger la société contre les enfants?» Mostefa Khiati, président de la Forem, au sujet de la nouvelle loi, relative à la protection de l enfant, publiée au Journal Officiel n 39 du 19 juillet. - Hamlet aurait dit : «That is the question!» et Dylan dirait alors : «The answer my friend is blowing in the wind» «Nous appelons les associations activant sur le terrain à faire preuve de transparence dans la gestion des ressources allouées par les pouvoirs publics» Fayçal Kerrache, nouveau DJSL d Alger - Nous ne te le disons tout de go : si tu te contentes de simples appels pour assainir un véritable panier à crabes, plutôt que le contrôle en profondeur, autant rendre le tablier de sitôt! «Je suis enthousiasmé par mon retour à Watford» Adlene Guedioura, international algérien - À vrai dire, tu n avais pas grand choix FAUT Y CROIRE! Jeudi 3 septembre 2015 JA-2015 : El-Hadi Ould Ali au Congo Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali, entame jeudi une visite de travail de deux jours au Congo, qui accueille, à partir de vendredi, les Jeux africains-2015 (4 au 19 septembre), a indiqué le MJS. Lors de cette visite, le premier responsable du MJS prendra part à la réunion de la commission technique de la jeunesse, culture et sport de l'union africaine du Conseil des ministres de la jeunesse et des sports, précise la même source. El-Hadi Ould Ali assistera également à la cérémonie d'ouverture de la 11 e édition des Jeux africains, qui aura lieu vendredi dans le nouveau stade de Kintélé (Brazzaville). Rentrée scolaire : la Gendarmerie nationale sur le qui-vive à Alger Le groupement régional de la Gendarmerie nationale de la wilaya d'alger a mis en place, à l'occasion de la rentrée sociale et scolaire , un programme de sécurité et de prévention comportant notamment le renforcement des patrouilles pédestres et mobiles près des établissements éducatifs. Les mêmes services ont fixé des points de contrôle dans les routes menant aux établissements éducatifs pour faciliter la circulation routière, à proximité de ces institutions, et préserver la sécurité des élèves et de leurs parents en particulier aux heures d entrée et de sortie des classes. Par ailleurs, la brigade des mineurs, relevant du groupement, a prévu des programmes de communication et de sensibilisation à la sécurisation de l environnement éducatif, à l attention des écoliers, collégiens et lycéens ainsi que leurs parents, en collaboration avec les associations de parents d élèves et des représentants de la société civile, en vue de lutter contre l'insécurité et la violence en milieu scolaire. Le groupement a mis le numéro vert 1055 (7j/7 et 24h/24) à la disposition des établissements éducatifs et de formation ainsi que des parents d'élèves en vue de répondre à leurs préoccupations. Renforcement des liaisons aériennes entre Jijel et Alger Les dessertes aériennes entre Jijel et Alger seront renforcées, à partir de jeudi, par un vol supplémentaire. Ce vol supplémentaire, quotidien, effectué au moyen d un appareil de transport régional de type ATR 72, s ajoutera aux dessertes opérationnelles depuis la réouverture de l aéroport, dont la piste principale a récemment fait l objet de travaux de réhabilitation. Une forte demande est enregistrée sur les transports aériens entre Jijel et Alger, notamment en période estivale, avec un important coefficient de remplissage. L aéroport Ferhat-Abbas, fermé pendant 8 mois au trafic, en raison de travaux de réhabilitation du tarmac, avait assuré, au cours de l année 2014, un total de 153 vols entre Alger et Jijel, soit passagers, contre 363 vols et passagers en 2013, selon un rapport de la direction de wilaya des Transports. Lors de sa récente visite de travail, le ministre des Transports, Boudjemâa Talaï, avait été sollicité pour renforcer les liaisons entre les deux villes (Jijel et Alger). Pour rappel, une desserte aérienne est assurée entre Jijel et Marseille (France), à raison de deux vols par semaine, depuis octobre CHU de Constantine : les services ORL et ophtalmologie de nouveau opérationnels Les deux services de l'oto-rhino-laryngologie (ORL) et d ophtalmologie du Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Constantine, longtemps fermés, sont de nouveau opérationnels. Le service ORL, fermé depuis onze mois à cause de l indisponibilité de l oxygène indispensable à cette spécialité médicale, vient de reprendre ses activités après avoir été approvisionné en cette variété de gaz. Il est également fait état de la réouverture "graduelle" du service d ophtalmologie du CHU, fermé depuis cinq ans à cause de son état déplorable". Le service est actuellement fonctionnel et les consultations assurées, en attendant sa prise en charge en matière de travaux de réhabilitation et d équipement. Solidarité : la nouvelle carte de l'handicapé prête en 2016 La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine, Mounia Meslem, a affirmé mercredi à Alger que l'élaboration de la nouvelle carte de l'handicapé sera prête en La commission d'experts des ministères du Travail, de la Solidarité nationale et de la Santé, en charge de l'élaboration de la nouvelle carte de l'handicapé, est en phase de finalisation de son travail et la carte sera prête en La ministre a souligné que les normes internationales en vigueur ont été respectées dans l'élaboration de ce document. D'autre part, M me Meslem a indiqué que "l'aide financière sera gelée pour toutes les associations n'activant pas sur le terrain ou celles dont les programmes ne sont pas conformes au plan d'action tracé par le ministère". 23

20 Avis à nos lecteurs Le Courrier d Algérie informe ses aimables lecteurs du basculement des lignes téléphoniques du journal à compter du jeudi 7 mai Direction générale : / Commerciale : (tél./fax) / Rédaction : (tél./fax) / Standard : / MÉTÉO À ALGER Jeudi 3 septembre C / 22 C Dans la journée : orages Vent : 16 km/h Humidité : 72 % Dans la nuit : dégagé Vent : 11 km/h Humidité : 84 % L INFORMATION AU QUOTIDIEN HORAIRES DES PRIÈRES Jeudi 20 dou el q'ada 1436 Dohr : 12h48 Assar : 16h26 Maghreb : 19h17 Îcha : 20h39 Vendredi 21 dou el q'ada Sobh : 04h51 Chourouk : 06h21 La stagnation, le laxisme, le bureaucratisme savamment entretenu parfois, le clientélisme -pour ne pas dire autre chose- mourront-ils de leur belle mort avec l intronisation d un homme qui, en dépit de son jeune âge, a fait ses preuves ailleurs où il s est forgé une réputation, point surfaite, de battant? Le fait que ce fût entériné à Sétif pendant 5 ans plaide, a priori, pour son CV. Ainsi, depuis avant-hier, la DJSL d Alger a son nouveau patron, en l occurrence Fayçal Kerrache. Il ne serait pas foncièrement gauche de relever, pour l histoire, que la Capitale ait pu relativement se redresser depuis la venue de Abdelkader Zoukh, ancien wali de Sétif! Ceci pour dire un peu, et toujours pour la petite histoire, que le salut de la wilaya pourrait passer par des cadres s étant fortifiés et prémunis à la légendaire «limpidité» de Aïn el-fouara. La limpidité, la transparence suivant un DJSL D ALGER Un battant à la tête de la direction? autre vocable, est, de notoriété publique, la grande carence du bâtiment d El-Biar pris dans les nasses d une foultitude d associations aux desseins occultes, pour un grand nombre d entre elles. Notamment, les associations sportives. Re-notamment, les associations de football toujours plus boulimiques et désespérément opaques. C est le tableau peu reluisant que le tout nouveau DJSL va prendre à bras le corps pour lui imprégner le mouvement salvateur à même de permettre un juste épanouissement du sport et de la jeunesse. Les activités de proximité : le cheval de bataille du nouveau DJSL Dans l immédiat, Kerrache a annoncé la première couleur dans un entretien précoce à l APS, via un slogan pompeux de prime abord, mais qui gagnerait à être effectivement traduit sur le terrain «La Capitale doit être une référence en matière de Jeunesse et Sports» a d emblée martelé le DJSL». Pour ce faire, il décline une stratégie reposant quasi-essentiellement sur les activités dans les quartiers pour lesquels il propose un programme ambitieux. Du déjà-vu et entendu? Kerrache, en tout cas, jure ses grands dieux qu il s agit, cette fois, d «une stratégie bien réfléchie pour encadrer et accompagner les activités des jeunes avec la mise en place d'un programme pour la détection des jeunes talents et l'organisation des activités culturelles et scientifiques en collaboration avec les associations». S agissant du volet jeunesse à proprement parler, le nouveau directeur énonce une politique basée sur l'animation de proximité, formation des jeunes talents, prospection et information à travers des classes de sports et études où les jeunes sont sensibilisés à de nouvelles activités dans les technologies de pointe, par exemple. Pour nombre d observateurs, l objectif est bien vu et pourrait être porteur. Reste ce véritable panier à crabes que constituent les associations, notamment celles budgétivores telles les clubs sportifs. À ce niveau et audelà du vœu pieux appelant ces dernières à faire preuve de transparence, le nouveau DJSL sera fortement attendu pour donner le grand coup de pied dans la fourmilière. Un peu à l image de Abdelkader Zoukh dans certains secteurs pour rester dans la petite histoire Nourredine B. BERRAF À PROPOS DE L ORGANISATION DES JM-2021 «L'Algérie n'a dépensé que euros pour la promotion de la candidature d'oran» Un montant global de euros a été dépensée par l'algérie dans la promotion de la candidature de la ville d'oran pour l'organisation des Jeux méditerranéens de 2021, a affirmé mercredi à Alger le président du comité olympique et sportif algérien (COA), Mustapha Berraf. Après l'attribution de l'organisation des JM-2021 à la capitale de l'ouest algérien, des voix contestataires ont fait part d'un manque de fair-play financier de la part de l'algérie, qui aurait dépensé 5 milliards de dollars pour ravir la vedette à la ville de Sfax, concurrente directe d'oran pour l'organisation de cette compétition. Une information démentie catégoriquement par Berraf, qui, pour prouver la véracité de ses dires, a révélé des chiffres précis, ainsi que la manière avec laquelle chaque somme d'argent a été dépensée. «Pendant notre campagne à l'organisation des Jeux Méditerranéens de 2021, nous avons dépensé environ euros, dont euros pendant notre séjour à Pescara (Italie)» où s'est tenu le vote, a expliqué le président du COA au Forum du journal El- Moudjahed. «Le reste de la somme a servi à couvrir les frais d'hébergement, de déplacement et de restauration des différentes délégations, venues à Alger et Oran pour inspecter certains projets, qui étaient déjà en cours de réalisation» a affirmé Berraf. Berraf a assuré que c'est surtout la solidité du dossier présenté par l'algérie et la qualité des infrastructures proposées qui ont fait la différence. «Contrairement à nos amis Tunisiens qui avaient présenté un projet virtuel, sur plan, l'algérie a présenté un dossier beaucoup plus concret, avec des infrastructures déjà en cours de réalisation, et cela qui a fait la différence» a considéré le président du COA.Certes, la somme de euros n'inclut pas le coût de réalisation des différents grands projets à Oran, mais d'après Berraf, ces derniers n'ont jamais été compris dans la campagne à l'organisation des JM «Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a lancé un vaste programme du développement à travers tout le pays, et la ville d'oran, à l'instar des autres Wilayas, a eu sa part de projets» a indiqué le premier responsable du COA. Autrement dit «Les projets en cours de réalisation à Oran étaient planifié depuis longtemps et ils auraient été réalisés, même si l'algérie n'était pas candidate à l'organisation des JM de 2021» a conclu Berraf. DÉCÈS Le chanteur Bouteldja Belkacem inhumé à Oran L e chanteur et pionnier du raï, Bouteldja Belkacem, décédé, mardi soir à Oran, des suites d une longue maladie, a été accompagné mercredi à sa dernière demeure, au cimetière d Aîn El Beïda, en présence d une foule nombreuse composée d artistes, hommes de culture, de proches et amis du disparu. Alors qu il n avait que treize ans, il se fait connaitre, en 1965, avec un véritable tube, «Gatlek zizia», un 45 tours reprenant Cheikha el Wechma Timouchentia. Multipliant les succès avec notamment «Milouda wine kounti», «Ya rayi» «Hiya El Wahrania», «Sidi El Hakem», «Taliya Rabi bik blni», le défunt, bien que se définissant comme un fidèle du «raï original», se lança dans une véritable aventure, dans les années 70, avec Messaoud Belkacem Bellemou, pour moderniser ce genre musical, en introduisant de nouvelles sonorités et nouveaux instruments musicaux comme le saxophone, la trompette. Le duo marquera définitivement le «new-raï», ouvrant la voie à de jeunes loups qui deviendront les porte-voix de ce genre et lui donneront à ce dernier une dimension internationale. Discret, humble et pétri de valeurs humaines, le défunt Belkacem Bouteldja vivait, dans le silence et la dignité, sa situation sociale précaire. Sollicité quelques fois pour animer des soirées ou prendre part à des festivals comme celui de Sidi Bel-Abbès, dédié au raï, il vivotait tant bien que mal. Sa situation s est aggravée, ces derniers mois, avec sa longue maladie. La scène musicale oranaise et nationale a perdu, en la personne du défunt Bouteldja Belkacem, que l on surnommait Joselito, un de ses meilleurs représentants. MOSTAGANEM Un pêcheur porté disparu au large du port Un pêcheur a été porté disparu, dans la nuit du mardi à mercredi, au large de la ville de Mostaganem, a indiqué, hier une source de sécurité. Le pêcheur a chuté de l embarcation sur laquelle il se trouvait. L accident s est produit à six miles du port commercial de Mostaganem. Sitôt l alerte donnée, les services des gardes-côtes ont entamé les opérations de recherche. Celles-ci se poursuivent toujours, ajoutent les mêmes sources.

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Nations Unies S/RES/1706 (2006) Conseil de sécurité Distr. générale 31 août 2006 Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 Le Premier Ministre du Japon, S.E.M. Shinzo ABE, a effectué une visite en République

Plus en détail

Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65

Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65 XXXI e SESSION Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65 RESOLUTION SUR LES SITUATIONS DE CRISE POLITIQUE DANS L ESPACE FRANCOPHONE Militant pour le respect de la démocratie et de l Etat de droit, la commission

Plus en détail

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Source APS 19/10/10 Mustapaha Benbada présente un exposé sur son secteur devant la commission

Plus en détail

LE CNDH DANS LA PRESSE NATIONALE المجلس الوطني لحقوق الا نسان في

LE CNDH DANS LA PRESSE NATIONALE المجلس الوطني لحقوق الا نسان في شعبة الا علام والتواصل Département communication LE CNDH DANS LA PRESSE NATIONALE المجلس الوطني لحقوق الا نسان في الوطنية الصحافة 07/07/2014 1 07/07/2014 18 07/07/2014 35 07/07/2014 31 07/07/2014 7 07/07/2014

Plus en détail

Addis Abéba, Éthiopie, B.P.: 3243 Tél.: (251-11) 5513 822 Télécopie: (251-11) 5519 321 Courriel: situationroom@africa-union.

Addis Abéba, Éthiopie, B.P.: 3243 Tél.: (251-11) 5513 822 Télécopie: (251-11) 5519 321 Courriel: situationroom@africa-union. AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Abéba, Éthiopie, B.P.: 3243 Tél.: (251-11) 5513 822 Télécopie: (251-11) 5519 321 Courriel: situationroom@africa-union.org CONSEIL DE PAIX ET DE SÉCURITÉ

Plus en détail

B.P.: 3243, Addis Abéba, Ethiopie, Tél.:(251-11) 551 38 22 Télécopie: (251-11) 551 93 21 Courriel: situationroom@africa-union.

B.P.: 3243, Addis Abéba, Ethiopie, Tél.:(251-11) 551 38 22 Télécopie: (251-11) 551 93 21 Courriel: situationroom@africa-union. AFRICAN UNION UNION AFRICAINE 1 ÈRE RÉUNION DES CHEFS D ÉTAT-MAJOR ET DES MINISTRES DE LA DÉFENSE DES PAYS DE LA RÉGION SAHÉLO-SAHARIENNE BAMAKO, MALI 4 SEPTEMBRE 2015 UNIÃO AFRICANA B.P.: 3243, Addis

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT Service Communication Hôtel de Matignon, le 21 octobre 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT Visite en République française de Son Excellence le Premier ministre de l Etat du Koweït, Cheikh Jaber Al Moubarak

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm

Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm REUNION RESTREINTE CONSACREE AU SECTEUR DU COMMERCE 8 septembre 2008 Dans le

Plus en détail

Rappelle dans ce contexte que l exécution des arrêts de la Cour peut nécessiter l implication du pouvoir judiciaire et des parlements ;

Rappelle dans ce contexte que l exécution des arrêts de la Cour peut nécessiter l implication du pouvoir judiciaire et des parlements ; Conférence de haut niveau sur la mise en œuvre de la Convention européenne des droits de l homme, une responsabilité partagée Déclaration de Bruxelles 27 mars 2015 La Conférence de haut niveau, réunie

Plus en détail

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery - 1 - Réunion du mardi 24 mai 2011 Justice et affaires intérieures Contrôle parlementaire d Europol Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery M. Denis Badré, vice-président

Plus en détail

Dossier presse. Plusieurs mesures pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures depuis le passage de l Algérie à l économie de marché

Dossier presse. Plusieurs mesures pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures depuis le passage de l Algérie à l économie de marché 1 Dossier presse Intervention de Monsieur au niveau du conseil de la nation autours des mesures prises pour la promotion des exportations hors hydrocarbures SOURCE APS 23 DECEMBRE 2013 Plusieurs mesures

Plus en détail

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2010/493 Conseil de sécurité Distr. générale 24 septembre 2010 Français Original : anglais Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire

Plus en détail

AIDE-MEMOIRE. 6 8 mars 2006 Tanger ( Maroc) Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

AIDE-MEMOIRE. 6 8 mars 2006 Tanger ( Maroc) Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Département des Nations Unies pour les Affaires Economiques et Sociales Séminaire Régional sur l Amélioration de l Administration

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

Lettre ouverte aux membres du Parlement européen (III)

Lettre ouverte aux membres du Parlement européen (III) Uef.fr, le 20 novembre 2010 Objet : campagne pour les Etats-Unis d'europe Lettre ouverte aux membres du Parlement européen (III) Madame la Députée, Monsieur le Député, Dans le cadre de sa "Campagne pour

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

129 ème ASSEMBLEE DE L UNION INTERPARLEMENTAIRE ET REUNIONS CONNEXES Genève, 7-9.10.2013

129 ème ASSEMBLEE DE L UNION INTERPARLEMENTAIRE ET REUNIONS CONNEXES Genève, 7-9.10.2013 129 ème ASSEMBLEE DE L UNION INTERPARLEMENTAIRE ET REUNIONS CONNEXES Genève, 7-9.10.2013 Assemblée A/129/2-P.7 Point 2 4 octobre 2013 EXAMEN DE DEMANDES EVENTUELLES D'INSCRIPTION D'UN POINT D'URGENCE A

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

Sécurité nucléaire. Résolution adoptée le 26 septembre 2014, à la neuvième séance plénière

Sécurité nucléaire. Résolution adoptée le 26 septembre 2014, à la neuvième séance plénière L atome pour la paix Conférence générale GC(58)/RES/11 Septembre 2014 Distribution limitée Français Original : anglais Cinquante-huitième session ordinaire Point 14 de l ordre du jour (GC(58)/22) Sécurité

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt

Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt La hausse des prix des céréales et des oléagineux constatée sur les marchés mondiaux ces derniers

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

ALLOCUTION DU REPRESENTANT SPECIAL DE LA MISSION DE L'UNION AFRICAINE EN SOMALIE DEVANT LE CONSEIL DE SECURITE DES NATIONS UNIES

ALLOCUTION DU REPRESENTANT SPECIAL DE LA MISSION DE L'UNION AFRICAINE EN SOMALIE DEVANT LE CONSEIL DE SECURITE DES NATIONS UNIES AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, Ethiopia, P.O. Box: 3243 Tel.: (251-11)5513822 Fax: (251-11) 5519321 Email: situationroom@africa- union.org CONSEIL DE SECURITE DES NATIONS UNIES

Plus en détail

22eme Conférence Régionale Afrique

22eme Conférence Régionale Afrique Discours d ouverture Par Mme. Mireille BALLESTRAZZI Présidente d INTERPOL 22eme Conférence Régionale Afrique 10 septembre 2013 Oran, Algerie Monsieur le Général-Major, Directeur général de la Sureté Nationale

Plus en détail

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE FICHE 9 - L ELABORATION DU BUDGET La loi de finances de l année fait l objet d une double élaboration. Le projet est préparé par les différents ministères parmi lesquels le ministère des Finances joue

Plus en détail

41/128 Déclaration sur le droit au développement

41/128 Déclaration sur le droit au développement 41/128 Déclaration sur le droit au développement L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de la Charte des Nations Unies relatifs à la réalisation de la coopération internationale en

Plus en détail

Déclaration sur le droit au développement

Déclaration sur le droit au développement Déclaration sur le droit au développement Adoptée par l'assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution 41/128 du 4 décembre 1986 L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de

Plus en détail

CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L'OMC Genève, 17-18 février 2003

CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L'OMC Genève, 17-18 février 2003 CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L'OMC Genève, 17-18 février 2003 Organisée conjointement par l'union interparlementaire et le Parlement européen Point 2b) de l'ordre du jour provisoire LE VOLET DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Amnesty International

Amnesty International Amnesty International DOCUMENT PUBLIC HALTE A LA VIOLENCE CONTRE LES FEMMES! RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Le combat d une femme en quête de justice Index AI : AFR 62/001/2004 ÉFAI Résolue à défendre

Plus en détail

LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES

LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES Article premier : Les États membres de l'organisation de l'unité africaine, parties à la présente Charte, reconnaissent les droits, devoirs et libertés

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

Ecotaxe poids lourds

Ecotaxe poids lourds Ecotaxe poids lourds Une exonération indispensable pour les filières bétail et viandes ARGUMENTAIRE CHIFFRE Mission d information sur l écotaxe poids lourds Audition du 16/01/14 L écotaxe poids lourds,

Plus en détail

Document archivé L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement.

Document archivé L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement. Document archivé L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement. Elle n a été ni modifiée ni mise à jour depuis sa date d archivage.

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement?

La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement? La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement? La nouvelle loi organique relative aux lois de finances a été promulguée en août 2001. Deux ans plus tard, et bien que la mise en œuvre de cette

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

LA DIASPORA MALIENNE POUR LA PAIX ET LE DÉVELOPPEMENT DU MALI

LA DIASPORA MALIENNE POUR LA PAIX ET LE DÉVELOPPEMENT DU MALI DOSSIER DE PRÉSENTATION MERCREDI 10 AVRIL 2013 MONTREUIL Salle des fêtes Mairie de Montreuil LA DIASPORA MALIENNE POUR LA PAIX ET LE DÉVELOPPEMENT DU MALI www.diplomatie.gouv.fr 1/7 PRÉSENTATION DE L ÉVÉNEMENT

Plus en détail

Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie

Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie Position et propositions d amendements de l UNIOPSS Octobre 2004 Mme Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'état aux

Plus en détail

La Géopolitique du Pétrole

La Géopolitique du Pétrole La Géopolitique du Pétrole Selon Youcef Yousfi, Ministre algérien de l Energie et des Mines «L Algérie continuera à produire du pétrole et des hydrocarbures en général, de longues années encore». Interview

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2005/723

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2005/723 Nations Unies S/2005/723 Conseil de sécurité Distr. générale 17 novembre 2005 Français Original: anglais Lettre datée du 16 novembre 2005, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Représentant

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES INTENTION DE RETOUR DES DÉPLACÉS INTERNES A BANGUI

ENQUÊTE SUR LES INTENTION DE RETOUR DES DÉPLACÉS INTERNES A BANGUI Organisation Internationale pour les Migrations ENQUÊTE SUR LES INTENTION DE RETOUR DES DÉPLACÉS INTERNES A BANGUI Janvier 2014 Copyright : IOM - GC RESUME L analyse présentée dans ce rapport est tirée

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Troisième Commission (A/60/503)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Troisième Commission (A/60/503)] Nations Unies A/RES/60/138 Assemblée générale Distr. générale 7 février 2006 Soixantième session Point 64 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport de la Troisième

Plus en détail

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information Troisième Forum parlementaire sur la société de l information «Les TIC et la crise économique mondiale : situation actuelle et perspectives futures» 3-5 mai 2010 Salle B Tour de l UIT Union internationale

Plus en détail

Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l'enfant, concernant l'implication d'enfants dans les conflits armés

Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l'enfant, concernant l'implication d'enfants dans les conflits armés Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l'enfant, concernant l'implication d'enfants dans les conflits armés Les États Parties au présent Protocole, Encouragés par l'appui considérable

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION ÉPREUVE de Droit et d'économie Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 Indications de correction La commission de choix de sujets a rédigé

Plus en détail

La Constitution européenne

La Constitution européenne La Constitution européenne "Le Parlement européen approuve la Constitution et appuie sans réserve sa ratification"(*): elle éclaire la nature et les objectifs de l'union, renforce son efficacité et son

Plus en détail

Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre?

Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre? En ce qui concerne le champ d application de la loi : Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre? La commune n est pas obligée

Plus en détail

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE.

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE. EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE [Traduction] Monsieur le président, j ai l honneur de prendre la parole au nom

Plus en détail

République Algérienne. Démocratique et Populaire. Cour des comptes. Plan Stratégique

République Algérienne. Démocratique et Populaire. Cour des comptes. Plan Stratégique République Algérienne Démocratique et Populaire Cour des comptes Plan Stratégique 2011-2013 Plan Stratégique 2011-2013 3 Table des Matières Mot du Président de la Cour des comptes... 5 Introduction...

Plus en détail

12. Questions relatives à Haïti

12. Questions relatives à Haïti 12. Questions relatives à Haïti Débats initiaux A. Lettre datée du 30 septembre 1991, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Représentant permanent d Haïti auprès de l Organisation des Nations

Plus en détail

République centrafricaine: Séance d'information au Conseil de sécurité. Par

République centrafricaine: Séance d'information au Conseil de sécurité. Par NATIONS UNIES Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine MINUSCA UNITED NATIONS United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission

Plus en détail

116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175

116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175 116 EAST 38th STREET. NEW YORK, NY 10016 TEL: (212) 252-0113 FAX: (212) 252-0175 Je suis heureux de vous présenter, au nom de la République Islamique de Mauritanie, nos sincères félicitations pour votre

Plus en détail

ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) 36 ème REUNION ORDINAIRE DU CONSEIL DES GOUVERNEURS LISTE DE DECISIONS

ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) 36 ème REUNION ORDINAIRE DU CONSEIL DES GOUVERNEURS LISTE DE DECISIONS AHOClATIOH DES BA.NQUES ({NTRA.lES AflUCAltm ASSOCIATION Of AfRICAtI CENTRAL BAt!KS ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) 36 ème REUNION ORDINAIRE DU CONSEIL DES GOUVERNEURS (Alger, Algérie,

Plus en détail

PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT. Note de projet

PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT. Note de projet www.unidroit.org PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT Le Guide UNIDROIT/FAO sur l agriculture sous contrat Note de projet SOMMAIRE Qu est-ce que l agriculture

Plus en détail

DECLARATION DE KAMPALA SUR LES REFUGIES, LES RAPATRIES ET LES PERSONNES DEPLACEES EN AFRIQUE

DECLARATION DE KAMPALA SUR LES REFUGIES, LES RAPATRIES ET LES PERSONNES DEPLACEES EN AFRIQUE DECLARATION DE KAMPALA SUR LES REFUGIES, LES RAPATRIES ET LES PERSONNES DEPLACEES EN AFRIQUE Nous, Chefs d Etat et de gouvernement des Etats membres de l Union africaine, réunis à Kampala (Ouganda) les

Plus en détail

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN,

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN, Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011 Intervention de M. François BAROIN, Ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l Etat, Porte-parole du

Plus en détail

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL Durban, Afrique du Sud 6-7 Septembre 2012 Thème «Amélioration de l infrastructure institutionnelle et humaine

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2012/753. Lettre datée du 8 octobre 2012, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2012/753. Lettre datée du 8 octobre 2012, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2012/753 Conseil de sécurité Distr. générale 9 octobre 2012 Français Original : anglais Lettre datée du 8 octobre 2012, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Plus en détail

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE HAUT REPRÉSENTANT POUR LES AFFAIRES ETRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ COMMISSION PARLEMENTAIRE AFET COMMISSION PARLEMENTAIRE SEDE ARMéE EUROPEENNE ATHENA EUROPOL EUROJUST

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat Source El Moudjahid 31-05-2012 Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat 1 Le Chef de l état souligne l importance du rapprochement et du partenariat

Plus en détail

Point 2 2 octobre 2014

Point 2 2 octobre 2014 131 ème ASSEMBLEE DE L'UIP ET REUNIONS CONNEXES Genève, 12-16.10.2014 Assemblée A/131/2-P.6 Point 2 2 octobre 2014 Examen de demandes d'inscription d'un point d'urgence à l'ordre du jour de l'assemblée

Plus en détail

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc Débat du Conseil de Sécurité Sur Le Maintien de la paix multidimensionnel Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki Ambassadeur Representant du Maroc New York, 21 Janvier 2013 Prière de vérifier à l audition

Plus en détail

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD REPUBLIQUE DU TCHAD ------------------- Unité Travail Progrès ------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT

Plus en détail

Le Manifeste du ME-F

Le Manifeste du ME-F 1 Mouvement Européen-France Le Manifeste du ME-F Consultation des adhérents Juillet - aout 2013 Rapport de dépouillement 11/08/2013 2 Le Manifeste du ME-F Consultation des adhérents. Juillet aout 2013

Plus en détail

A L L O C U T I O N. de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation Professionnelle

A L L O C U T I O N. de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle المملكة المغربية وزارة التشغيل والتكوين المهني A L L O C U T I O N de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation

Plus en détail

Sources du droit : les traités internationaux. La charte des Nations Unies (Extraits)

Sources du droit : les traités internationaux. La charte des Nations Unies (Extraits) Ressources pour les enseignants et les formateurs en français juridique Activité pour la classe : CFJ CE, EO, EE, terminologie, phraséologie, discours Crédit : Michel SOIGNET Sources du droit : les traités

Plus en détail

Projet d'engagements de Henkel dans le cadre d'une procédure de non-contestation de griefs dans les affaires n 06/OOOlF et 06/0042F

Projet d'engagements de Henkel dans le cadre d'une procédure de non-contestation de griefs dans les affaires n 06/OOOlF et 06/0042F 3 Projet du 2l août 20 13 Projet d'engagements de Henkel dans le cadre d'une procédure de non-contestation de griefs dans les affaires n 06/OOOlF et 06/0042F Au cours de l'année 2008 et à la suite des

Plus en détail

M. Luc Chatel. Président du groupe d amitié France-Maroc à l Assemblée nationale. Au Maroc du 18 au 19 février 2013. Revue de la presse marocaine

M. Luc Chatel. Président du groupe d amitié France-Maroc à l Assemblée nationale. Au Maroc du 18 au 19 février 2013. Revue de la presse marocaine M. Luc Chatel Président du groupe d amitié France-Maroc à l Assemblée nationale Au Maroc du 18 au 19 février 2013 Revue de la presse marocaine DEPECHES MAP MAPF 18/02/2013 20:56:00 MAROC-FRANCE =PHOTO+VIDÉO+AUDIO=

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

Conseil d administration 320 e session, Genève, 13-27 mars 2014 GB.320/POL/INF/2

Conseil d administration 320 e session, Genève, 13-27 mars 2014 GB.320/POL/INF/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 320 e session, Genève, 13-27 mars 2014 GB.320/POL/INF/2 Section de l élaboration des politiques POL POUR INFORMATION Résultats du Colloque des employeurs

Plus en détail

4 octobre 2007 Journée Mondiale de l Animal

4 octobre 2007 Journée Mondiale de l Animal 4 octobre 2007 Journée Mondiale de l Animal VSF au Congo Nord Kivu L élevage pour lutter contre la pauvreté et l insécurité alimentaire dans les régions en conflit DOSSIER DE PRESSE BRUXELLES, LE 13 SEPTEMBRE

Plus en détail

Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes

Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes A l occasion de la journée internationale des droits de l Homme, le 10 décembre 2013, le ministère des Affaires étrangères a organisé un séminaire

Plus en détail

A/RES/58/172. sect. A. 5 Résolution 58/4, annexe. sect. A.

A/RES/58/172. sect. A. 5 Résolution 58/4, annexe. sect. A. Nations Unies A/RES/58/172 Assemblée générale Distr. générale 11 mars 2004 Cinquante-huitième session Point 117, b, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la

Plus en détail

ÉVA LUATION M O NDIALE DE L APPLICATION PAR L UNICEF DE L APPROCHE DE LA PROGRAMMATION FONDÉE SUR LES DROITS DE L HOMME

ÉVA LUATION M O NDIALE DE L APPLICATION PAR L UNICEF DE L APPROCHE DE LA PROGRAMMATION FONDÉE SUR LES DROITS DE L HOMME EVALUATION RAPPORT REPORT D ÉVALUATION ÉVA LUATION M O NDIALE DE L APPLICATION PAR L UNICEF DE L APPROCHE DE LA PROGRAMMATION FONDÉE SUR LES DROITS DE L HOMME R a p p o r t f i n a l Vo l u m e I MARCH

Plus en détail

www.tijara-equipexpo.dz info@tijara-equipexpo.dz

www.tijara-equipexpo.dz info@tijara-equipexpo.dz Sous le Haut Patronage de Monsieur le Ministre du Commerce 1 er Salon International des Equipements pour le Commerce «Tijara Equip Expo», du 22 au 25 avril 2015 Palais des Expositions des Pins Maritimes,

Plus en détail

Mes vives remerciements aux organisateurs de nous avoir permis de communiquer par écrit nos points de vue et recommandations.

Mes vives remerciements aux organisateurs de nous avoir permis de communiquer par écrit nos points de vue et recommandations. Mes vives remerciements aux organisateurs de nous avoir permis de communiquer par écrit nos points de vue et recommandations. Quelques éléments de réponse à l examen de la crise de la gouvernance en Afrique

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (36)/15.12 Date de publication : 24 juin 2015 TRENTE-SIXIÈME RÉUNION Date : 30 juin - 2 juillet 2015 Lieu : Salle du conseil exécutif,

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction Buts et objectifs 1.Améliorer la qualité du service fourni aux divers clients/mandants de la Caisse 2.Fixer des objectifs clairs et mesurables dont la réalisation puisse

Plus en détail

Quelles sont les observations des rapporteurs? Paris, 2 février 2011

Quelles sont les observations des rapporteurs? Paris, 2 février 2011 Paris, 2 février 2011 Principaux enseignements du rapport IGAS-IGF, «Analyse de l évolution des dépenses au titre de l Aide Médicale d Etat» daté du 24 novembre 2010, rendu public le 30 décembre 2010 En

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Deuxième Commission (A/60/487)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Deuxième Commission (A/60/487)] Nations Unies A/RES/60/188 Assemblée générale Distr. générale 17 février 2006 Soixantième session Point 51 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport de la Deuxième

Plus en détail

Mesdames et messieurs les récipiendaires, Mme la Directrice académique des services de l Éducation Nationale (Maryline REMER),

Mesdames et messieurs les récipiendaires, Mme la Directrice académique des services de l Éducation Nationale (Maryline REMER), Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, 1/9 Cérémonie de remise des insignes dans l Ordre des Palmes académiques, le 19 février 2014, «Seul le prononcé fait foi» (sous réserve de leur présence

Plus en détail

CONSULTATIONS OFFICIEUSES SUR LA COOPÉRATION ET L'ASSISTANCE INTERNATIONALES À APPORTER CONFORMÉMENT À L'ARTICLE 6. I.

CONSULTATIONS OFFICIEUSES SUR LA COOPÉRATION ET L'ASSISTANCE INTERNATIONALES À APPORTER CONFORMÉMENT À L'ARTICLE 6. I. ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES À LA CONVENTION SUR L'INTERDICTION DE L'EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR LEUR DESTRUCTION APLC/MSP.2/2000/SCE3/1 30 août

Plus en détail

DEBAT SUR LES ECOLES EUROPEENNES Commission CULTURE 12 FEVRIER 2014. Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, chers collègues,

DEBAT SUR LES ECOLES EUROPEENNES Commission CULTURE 12 FEVRIER 2014. Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, chers collègues, DEBAT SUR LES ECOLES EUROPEENNES Commission CULTURE 12 FEVRIER 2014 Seul le prononcé fait foi Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, chers collègues, Malgré l'intention affichée de faire des "écoles

Plus en détail

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2 Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 20 juin 2013 Français Original: anglais A/HRC/WG.15/1/2 Conseil des droits de l homme Première session 15-19 juillet 2013 Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

Conférence générale Vingt-neuvième session, Paris 1997 CAISSE COMMUNE DES PENSIONS DU PERSONNEL DES NATIONS UNIES RAPPORT DU DIRECTEUR GENERAL

Conférence générale Vingt-neuvième session, Paris 1997 CAISSE COMMUNE DES PENSIONS DU PERSONNEL DES NATIONS UNIES RAPPORT DU DIRECTEUR GENERAL Conférence générale Vingt-neuvième session, Paris 1997 29 C 29 C/43 18 juillet 1997 Original anglais Point 9.14 de l'ordre du jour provisoire CAISSE COMMUNE DES PENSIONS DU PERSONNEL DES NATIONS UNIES

Plus en détail

Rapport du Comité d audit sur sa cent unième réunion

Rapport du Comité d audit sur sa cent unième réunion Cote du document: EB 2008/94/R.35 Point de l ordre du jour: 16 b) ii) Date: 11 septembre 2008 Distribution: Publique Original: Anglais F Rapport du Comité d audit sur sa cent unième réunion Conseil d administration

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 09/2007/CM/UEMOA PORTANT CADRE DE REFERENCE DE LA POLITIQUE D'ENDETTEMENT PUBLIC ET DE GESTION

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail