Saisie des données logistiques de base

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Saisie des données logistiques de base"

Transcription

1 Eidgenössisches Departement für Verteidigung, Bevölkerungsschutz und Sport VBS Schweizer Armee Logistikbasis der Armee LBA LBA / SYMM, B. Bächer Aide-mémoire Saisie des données logistiques de base Version 3.50 Aide-mémoire pour la saisie des données logistiques de base par le fabricant (mandataire) à l aide de l annexe 11.1 Abrogé : LOGISTIKBASIS DER ARMEE Chef matériel et gestion des données Lieu / Date :

2 Etat de révision : Etat Ajouté Révisé Effacé Motif de la modification Date, Nom 3.41 Nouveau document / Bächer 3.50 Document complètement remanié / Bächer Editeur Base logistique de l armée / Systemmanagement Renseignements / Information Base logistique de l armée / Systemmanagement / Matériel et gestion des données Source Base logistique de l armée Secrétariat Systemmanagement Viktoriastrasse Bern Les demandes de modifications sont à adresser par écrit à l éditeur LBA / Systemmanagement, 3003 Bern Version: 3.50, valide dès le /20

3 Tables des matières 1 Introduction But et objectif Compétences Application de l annexe Formules et fonctions insérées Champs obligatoires Besoins spécifiques au projet / configuration Saisie des données Feuille de calcul Entrée fabricant Numéros externes (clés secondaires) Langues et descriptions Champs de données Feuille de calcul Description Fiche de données exemples Abréviations Annexe 1 Unités de quantité de base Annexe 2 Textes courts Annexe 3 Textes longs Annexe 4 Spécifications et unités Annexe 5 Dimensions Version: 3.50, valide dès le /20

4 1 Introduction 1.1 But et objectif Le présent document définit les procédés, les compétences et les spécifications pour les projets d acquisition des données de base à l aide de l «Annexe 11.1». Il est remis au fabricant (mandataire) dans le cadre des projets d acquisition Le document se base sur les «Prescriptions d exécution pour la maintenance de la base de données matériel par le gestionnaire d articles dans la banque de données d intégration centrale ZID» respectivement sur les «Prescriptions d exécution pour la maintenance des données matériel de base sur le système PSN», édité par le service BLA / SYMM, spécialiste de la gestion du matériel et des données de la BLA. Il est impératif que les procédés, les compétences et les spécifications décrits dans le présent document soient respectés. S il devait y avoir des différences spécifiques à un projet bien déterminé, celles-ci devront être discutées au préalable avec le service BLA / SYMM. 1.2 Compétences L annexe 11.1 sera actualisée tout au long des projets d acquisition avec un degré de détail croissant. Le délai pour que l annexe soit remplie dans son intégralité sera fixé de manière à ce que les données de base aient pu être saisies à temps dans SAP ZID VBS resp. SAP PSN BLA, vérifiées et libérées pour utilisation (soit avant la première livraison de systèmes ou de composants). Planification projet Evaluation prévisionnelle Evaluation Acquisition Utilisation DAS -- Sommaire Concrétisé Détaillé Actualisé Archivé Le chef de projet armasuisse s assure que les exigences en matière de données logistiques de base soient communiquées au fabricant à temps, qu elles soient réglées de manière contractuelle et qu elles soient appliquées à l avenir. Le gestionnaire système de la BLA définit pour quels articles les données logistiques de base doivent être relevées à l aide de l annexe Il doit s assurer que le fabricant (mandataire) est informé et qu il a bien été formé. Le gestionnaire système disposera si nécessaire du soutien du gestionnaire matériel et données de la BLA. Le gestionnaire d articles BLA contrôle les données livrées par le fabricant au niveau du respect des directives conformément aux «Prescriptions d exécution pour la maintenance de la base de données matériel par le gestionnaire d articles dans la banque de données d intégration centrale ZID». Il est responsable pour l identification des articles sur ZID ainsi que pour l ouverture de nouveaux articles. Le fabricant (mandataire) est responsable quant à la saisie, complète, correcte à temps des données logistiques de base pour les systèmes, systèmes partiels et composants à l aide de l annexe Il disposera si nécessaire du soutien du gestionnaire matériel et données de la BLA. Version: 3.50, valide dès le /20

5 2 Application de l annexe 11.1 Sont exigées toutes les données logistiques de bases nécessaires à l identification et à la création de nouveaux articles dans la banque de données d intégration centrale ZID, respectivement à l exploitation des articles dans SAP PSN et aux processus logistiques opérationnels de la BLA. L étendue (soit le nombre d articles) qui est basée sur le concept de soutien, doit se conformer au chapitre 5 du CGS. On entend par pertinents les articles qui : sont acquis dans le cadre du projet système, système(s) partiel(s) sont contenus dans un catalogue de pièces de rechange pièces de rechange sont contenus dans un état de détail / règlement équipement de bord sont impliqués dans un processus logistique carburants, emballages interviennent lors de la maintenance outils spéciaux, moyens de contrôle S il a été commandé par armasuisse dans le cadre d un paquet de données techniques (PDT), l annexe 11.1 n est pas utilisée dans le but de documenter l étendue de l ensemble du champ d application. 2.1 Formules et fonctions insérées Pour que les hyperliens (liens) entre chacune des feuilles de calcul respectivement les dérivations de valeurs défaut fonctionnent, les formules ne doivent en aucun cas être supprimées ou modifiées. Dans le même ordre d idées, aucune ligne ou colonne ne peut être insérée ou supprimée. Le classeur Excel est dès lors protégé de manière standard par un mot de passe. 2.2 Champs obligatoires Les champs obligatoires prédéfinis sont un minimum pour qu un article puisse être identifié et exploité. Ces derniers doivent être complétés de manière exhaustive. Dans la mesure où cela pourrait s avérer indispensable pour le projet, il appartient au gestionnaire système de décider s il veut obliger ou non le fabricant de remplir des champs facultatifs supplémentaires. Code Obligatoire Obligatoire, si Facultatif Règle pour compléter un champ de données Le champ doit impérativement être complété Le champ doit impérativement être complété sous certaines conditions Le gestionnaire système décide si l information doit être livrée 2.3 Besoins spécifiques au projet / configuration Pour des besoins spécifiques au projet, le domaine spécialisé de la gestion matériel et données de la BLA (après concertation avec le gestionnaire système), peut remettre une annexe adéquate adaptée. Version: 3.50, valide dès le /20

6 3 Saisie des données 3.1 Feuille de calcul Entrée fabricant Pour la saisie des données, on utilisera la feuille de calcul entrée fabricant. Les données à saisir qui figurent sous entrée fabricant dans la feuille de calcul se subdivisent en trois groupes distincts : Descriptions en différentes langues (textes courts et longs) Données logistiques (dimensions, poids, prix, délais de livraison, etc.) Numéro externe (numéro du fournisseur, numéro de dessin, désignations normalisées, etc.) Important : les entrées dans la feuille de calcul se font principalement en MAJUSCULES. Les textes ne comportent pas de trémas (Ä, Ö, Ü) ni de caractères spéciaux. Exceptions, voir annexe 2 Pour des matériaux normalisés et à usage multiple, la probabilité qu un article ait déjà été identifié dans la banque de données d intégration centrale ZID est grande. Ceci peut être contrôlé par le CCM compétent. Auparavant, il faudra fournir les clarifications suivantes : Texte long allemand (H4 et H5) Numéros externes (clé secondaire) (H36 à H55) Pour les articles qui ont déjà été identifiés dans la banque de données d intégration centrale ZID, il faudra, dans le cadre d un projet spécifique, examiner avec le domaine spécialisé de la gestion du matériel et des données si, le cas échéant, le fabricant doit fournir de plus amples données ou si les données à disposition sont suffisantes. Version: 3.50, valide dès le /20

7 3.2 Langues et descriptions Un article est décrit par le texte court (1 ligne à max 40 caractères) ainsi que par un texte long (2 lignes à max. 40 caractères chacune). On raccourcira l article de manière à ce qu à l intérieur du texte court il y ait au moins un caractère distinctif visible. La force d expression doit être maintenue. Exemple : Texte court Texte long CADENAS ABUS 85/60 SANS CLE CADENAS ABUS 85/60, LT FERMETURE IDENTIQUE, CODE KA1681, SANS CLE Prescription: 1 ère langue allemand DE obligatoire 2 ème langue français FR obligatoire 3 ème langue italien IT facultatif 4 ème langue anglais EN facultatif Le fabricant est astreint de remettre la description de l article dans les langues requises. Exceptionnellement, et après concertation avec le domaine spécialisé de la gestion du matériel et des données, la traduction DE -> FR peut être prise en charge partiellement ou de manière complète par la gestion d articles de la BLA. Exceptionnellement (par ex. lorsque l exploitation et la gestion de la maintenance ne sont assurées ni par la troupe ni par la BLA, mais par le BAC ou par un tiers), il peut être convenu de l anglais comme langue unique. 3.3 Numéros externes (clés secondaires) Les numéros externes servent à identifier un article ainsi que ses sources d approvisionnement. Les numéros externes sont toujours saisis en combinaison avec un numéro-type externe ainsi qu un initiateur. Le numéro-type externe définit dès lors le genre de numéro externe, l initiateur définit la source du numéro externe (fournisseur, fabricant, organisme de normalisation, etc.). Prescription : 1 er numéro externe No fabricant (OEM) obligatoire ou no de fournisseur 2 ème numéro externe No de fournisseur facultatif 3 ème numéro externe No de fournisseur facultatif Si un article a été fabriqué selon une norme, ceci doit obligatoirement être mentionné. Si un article dispose d un Nato Stock Number (NSN), celui-ci doit obligatoirement être mentionné. Version: 3.50, valide dès le /20

8 3.4 Champs de données Ci-après sont listés tous les champs de données que le fabricant (mandataire) doit fournir. Les colonnes/champs masqués que le fabricant ne doit pas remplir, ne sont pas énumérés. Numéro de position (H1) Le numéro de position / référence de l article pour des offres, propositions de pièces de rechange, documents de travail etc. sont, dans le cadre de l identification SAP ZID, remplacé par un numéro matériel unique. Texte court allemand (H3) Description courte de l article (maximum 40 caractères. Pour les articles spécifiques au système, on reprendra dans la mesure du possible la dénomination du fabricant originel (OEM). Pour les pièces normalisées, les prescriptions en vigueur sont les normes civiles et militaires. Détails et prescriptions voir annexe 2-5. Texte long allemand (H4 et H5) Description complète de l article (maximum 2 x 40 caractères) pour les commandes, documents déterminants pour la troupe, etc. Détails et prescriptions voir annexe 2-5. Texte court français (H7) Analogue à H3 Détails et prescriptions voir annexe 2-5. Texte long français (H8 et H9) Analogue à H4 et H5 Détails et prescriptions voir annexe 2-5. Texte court italien (H11) Analogue à H3. Détails et prescriptions voir annexe 2-5. Texte long italien (H12 et H13) Analogue à H4 et H5 Détails et prescriptions voir annexe 2-5. Texte court anglais (H15) Analogue à H3. Détails et prescriptions voir annexe 2-5. Texte long anglais (H16 et H17) Analogue à H4 et H5 Détails et prescriptions voir annexe 2-5. Version: 3.50, valide dès le /20

9 Unité quantitative de base (H18) Unité utilisée pour la gestion des articles en stock. Les unités quantitatives de base autorisées sont listées dans l annexe 1. En règle générale, priorité sera donnée au système de mesure métrique. Poids brut (H19) Poids de l article en [kg] incluant l emballage pour le transport / stockage. Le poids brut est utilisé, entre autres, pour le contrôle des colis dans le cadre de la gestion de stock. Poids net (H20) Poids de l article en [kg] sans emballage. Le poids net n est pas utilisé dans SAP PSN et par conséquent, n est généralement pas saisi. Sa nécessité sera établie dans le cadre d un projet spécifique. Marchandise dangereuse (H22) Décrit les articles qui mettent en danger la santé humaine ou l environnement. Exemple : produits chimiques, poisons, substances radioactives, etc. Pour les marchandises dangereuses, il est impératif qu elles soient livrées avec une fiche de données de sécurité; l article doit en plus être marqué spécialement (étiqueté), conformément à la loi. Volume (H23) Le volume de l article dans l unité de volume définie. Le volume est entre autres utilisé pour calculer les pics de densité pour les papiers de transport pour les marchandises liquides dangereuses. Unité de volume (H24) Unité à laquelle se réfère le volume (H23). Les unités quantitatives autorisées sont listées dans l annexe 1. En règle générale, priorité sera donnée au système de mesure métrique. Matériau (H25) La description du matériau utilisé selon les normes imparties. Donnée utilisée qu à titre informatif (affichage donnée de base matériel). Grandeur / Dimension (H26) Dimensions de l article, emballage pour le transport / stockage inclus. Ces informations sont entre autres utilisées afin de vérifier la place nécessaire pour le stockage. Les unités de mesures correspondantes sont introduites dans le même champ. Ordre et structure, voir annexe 5. Aptitude au stockage (H27) Total des jours durant lesquels un article avec date limite conservation (par ex. joints caout.) peut être stocké. Pour les articles qui théoriquement n ont pas de date limite de conservation (par ex. vis) le champ reste vide. Les articles avec une date limite de conservation capacité de stockage limitée doivent dès lors impérativement être administrés en lot. Version: 3.50, valide dès le /20

10 Remise en état (réparable) (H28) Définit en principe si un article peut être réparé ou non (c.à.d. auprès de la BLA, du CCM ou encore chez le fabricant). Cette information déclenche ou non un ordre de remise en état ou d une commande de pièces de rechange resp. quelle catégorie de prestations du SLA sera imputée. Imposition de lots (H29) Définit si un article, pour des questions de traçabilité ou de conservation doit être administré par lots. Dans l affirmative, on fera figurer la comptabilisation du lot correspondant et cette dernière sera saisie. Application spécifique : produits chimiques, médicaments, pièces en caoutchouc, etc. Unité de commande (H30) Unité quantitative dans laquelle est commandé l article. N est utilisé que si l unité quantitative devait différer de l unité quantitative de base. Si aucune entrée y figure, c est l unité quantitative de base qui sera utilisée. Liste corrélative de l unité quantitative permise selon annexe 1. Taille minimale du lot (H31) Quantité minimale d acquisition. La valeur est prise en considération lors de l établissement automatique des lots pour les ordres planifiés et les ordres de production. La taille individuelle d un lot ne peut être inférieure à cette valeur. Délai de livraison (H32) Nombre de jours du calendrier (du point de vue de la BLA) nécessaires pour se procurer un article ou une prestation par le CCM ou par le fabricant. Les données du fabricant seront actualisées ultérieurement lors de la planification des besoins. Estimation de prix (H33) L estimation de prix en [CHF] sert de base pour l estimation du stock. Dans le cadre d un projet d acquisition, le prix de valorisation est en règle générale identique au prix de commande (hors TVA). Unité de prix (H34) Indique à quelle quantité se réfère le prix de valorisation (par pièce, par 100 pièces, par mètre, par 1000 mètres, etc.) Version: 3.50, valide dès le /20

11 Premier numéro externe (H36) Le premier numéro externe est le numéro d article / de commande sous lequel l article pourra être commandé, soit auprès fournisseur que l on aura privilégié, soit chez le fabricant originel (OEM). Numéro-type externe (H47) Le numéro-type externe est de préférence le HNR (numéro fabricant) ou le LNR (numéro fournisseur), le ZNR (numéro de dessin) ou encore le PNR (Partnumber ou code article). Auteur (H38) Cage-Code de l entreprise ayant attribué le numéro externe. Si le Cage-Code de l entreprise n est pas connu, on saisira le nom et le lieu de cette dernière. Désignation normalisée (H40) La norme internationale (DIN, ISO, etc.) selon laquelle l article est fabriqué. Si un article a été fabriqué selon une norme, il est impératif qu elle soit mentionnée. Nato Stock Number (H44) Nato Stock Number (NSN), qui spécifie clairement l article en tant que matériau d approvisionnement. Dans la mesure où il existe un NSN, il est impératif qu il soit mentionné en tant que tel. Deuxième et troisième numéro externe (H48 resp. H52) Le deuxième numéro externe est le numéro d article / de commande sous lequel l article pourra être commandé, soit auprès d un autre fournisseur ou d un autre fabricant. Numéro-type externe (H49 resp. H53) Le numéro-type externe peut être soit le LNR (numéro fournisseur), soit le HNR (numéro fabricant) soit le ZNR (numéro de dessin) ou le PNR (Partnumber ou code article). Auteur (H50 resp. H54) Cage-Code de l entreprise ayant attribué le numéro externe. Si le Cage-Code de l entreprise n est pas connu, on saisira le nom et le lieu de cette dernière. Version: 3.50, valide dès le /20

12 3.5 Feuille de calcul Description La feuille de calcul description, décrit individuellement les champs dans la feuille de calcul entrées fabricant dans une forme concise et compréhensible (uniquement en allemand) Numéro du champ numéroté en continu sur la feuille de calcul 2 Désignation nom du champ de données 3 Nom du champ technique champ technique utilisé par SAP 4 Description but, objectif et incidence du champ 5 Obligatoire / facultatif subdivision des données impératives et facultatives 6 Source poste compétent pour la saisie 7 Format SAP le format des données utilisé par SAP 8 DED élément de donnée conforme à Def Stan AECMA élément de donnée conforme à ASD S2000M 10 Sélection / remarques contenus à utiliser, indications Version: 3.50, valide dès le /20

13 3.6 Fiche de données exemples Dans la fiche de données exemples sont saisis divers exemples de lots de données. Ces derniers servent de modèle au fabricant lorsque il saisit des données. Version: 3.50, valide dès le /20

14 4 Abréviations Abréviation BAC BLA CCM CGS CHF DDPS DE DFPS Doc EN EPI FR HNR IT LNR Log Maint NSN PSN SAP SLA SYM TVA ZID ZNR Terme Base d aide au commandement (FUB = Führungsunterstützungsbasis der Armee) Base logistique de l armée (LBA = Logistikbasis der Armee) Centre de compétence pour le matériel (MKZ = Materialkompetenzzenter) Concept de gestion de système (SBK = Systembewirtschaftungskonzept) Franc suisse Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports Allemand Defense Forces & Public Security (programme SAP) Document (Dok = Dokument) Anglais Equipe de projet intégré (IPT = Integriertes Projektteam) Français Numéro fabricant (Herstellernummer) Italien Numéro de fournisseur (Lieferantennummer) Logistique Maintenance (Ih = Instandhaltung) Nato Stock Number Description pour le système SAP productif de la BLA Systèmes, Applications, Produits de traitement des données Service-Level-Agreement Systemmanagement Taxe sur la valeur ajoutée Banque de données centrale d identification (SAP) Zentrale Identifikationsdatenbank Numéro de dessin (Zeichnungsnummer) Version: 3.50, valide dès le /20

15 Annexe 1 Unités de quantité de base pour SAP Unités de quantité de base Tonne Kilogramme Gramme Milligramme Litre Millilitre Mètre Centimètre Millimètre Mètre carré Décimètre carré Centimètre carré Mètre cube Décimètre cube Centimètre cube Paire Pièce Gallon US Gallon impériaux (UK) Pinte (US) Once Livre (UK) Abréviation TO KG G MG L ML M CM MM M2 DM2 CM2 M3 DM3 CM3 PA PCE GLL GLI PT OZ LB Les abréviations se basent sur les directives SAP et ne correspondent pas obligatoirement aux S2000M. Version: 3.50, valide dès le /20

16 Annexe 2 Textes courts Critère Généralités Description L article est dénommé selon son type et non selon sa fonction. Le nom de l article est à raccourcir d autant pour que dans le texte court (40 caractères) apparaisse au moins un critère distinctif. On veillera à ce que la force d expression n autorise aucune équivoque. Les abréviations sont utilisées selon DIN Règlement 52.2/II dfi La dénomination d articles ne se fait qu au singulier Exceptions : si l article n existe qu en paire (par ex. des gants) ou dans une quantité indéfinie (par ex. de l étoupe). Lorsque l on procède à la dénomination d armes, munition et de leurs emballages, c est le calibre qui prime et qui est mis en 1ère position. Taille de police Toutes les entrées sont faites en MAJUSCULE. Exceptions : Tolérances pour les arbres (par ex. h8) Diamètre d Force f (épaisseur) Dimension extérieure e Dimension intérieure i Mots composés Signes de ponctuation Espacements Désignation complète (par ex. CATALOGUE DE PIECES DE RECHANGE) Désignation complète / abréviation (par ex. CAT PIECES DE RECHANGE) Abréviation / désignation complète (par ex. CAT PCE RECH) Abréviation / Abréviation (par ex. CAT RECH) Les virgules ne sont utilisées que lors de dénominations, ou lorsque l on se réfère à l information précédente. Les virgules sont utilisées pour séparer des décimales selon les normes européennes (par ex. 10,5MM) Les points sont utilisés pour séparer les décimales selon les normes américaines (par ex. 10.5") Aucun point dans les abréviations Les espacements pour l alignement des textes courts ou dimensions ne sont autorisés que pour des pièces normalisées. Version: 3.50, valide dès le /20

17 Trémas Les trémas sont écrits en toutes lettres ä/ä = AE, ö/ö = OE, ü/ü = UE Accents Les accents sont ignorés : â = A, è ou é = E, ç = C usw. Spécifications Les spécifications sont indiquées dans l ordre suivant : Valeurs physiques, Dimensions, Matériau, Traitement de surface, Usage, resp. référence pour l affiliation (restriction) Unités de mesures (1) Entre les chiffres et les unités de mesures il ne sera pas fait d espace. Exception : 200 OHM. En revanche, un espace sera inséré après chaque groupe physique. Exemple : AMPOULE 220V 150W E27 Abréviation pour pouce : " Abréviation pour degré : ou en toutes lettres DEGRE Unités de mesures (2) Puissances d unités physique sont abrégées comme suit : (selon DIN 66030) Téra : Giga : Méga : Kilo : T G MA K Milli : Micro : Nano : Pico : M U N P Voltage / tension électrique Dimensions (voir aussi annexe 5) AC ou DC Exemple : BOBINE 24V AC Ne sont saisies que les dimensions distinctes et conformes aux documents du fabriquant / fournisseur. Si la place est restreinte, on renoncera à mentionner l unité "MM". Toutes les unités divergentes doivent dans tous les cas être indiquées. Des espaces supplémentaires ou des zéros ne sont autorisés que pour des pièces normalisées. Tolérances ± Exemple : COND MICA DIELEC 2PF ±PF 500VDC Matériau Formes de constructions Utilisation Les désignations des matériaux se font sur la base des normes fixées. Pour les matériaux et les duretés shore, la description courte usuelle est utilisée. (par ex. ST37K, NBR90) Sont en règle générale indiqués selon leurs dimensions. Données sur les formes de constructions doivent, si disponibles, doivent être indiquées aux normes nationales ou internationales, ou en toutes lettres (par ex. "LEGER"). En ce qui concerne le matériau normalisé ou multi usage, aucune donnée sur son utilisation ne sera saisie (référence au système / à l objet). Version: 3.50, valide dès le /20

18 Annexe 3 Textes longs (dispositions supplémentaires) Critère Généralités Description Le texte des bases de données se compose du nom d article et de la description. Le nom d article est toujours écrit au singulier. Exceptions : si l article n existe qu en paire (par ex. des gants) ou dans une quantité indéfinie (par ex. de l étoupe). Lorsque l on procède à la dénomination d armes, munition et de leurs emballages, c est le calibre qui prime et qui est mis en 1ère position. Etendue Description Fonction / utilisation Virgules Par langue, un maximum de 80 positions (2 x 40) est à disposition. Si ce nombre ne devait pas dépasser les 40, une seule ligne sera utilisée. La séparation des syllabes devrait être évitée s il y a suffisamment de place sur la deuxième ligne pour y mettre mot en entier. La description supplémentaire permet une identification précise et une distinction avec d autres articles semblables. Ceci se fait dans l ordre suivant : valeurs physiques, dimensions, matériau, traitement de surface, usage, resp. référence pour l affiliation (restrictif) La fonction prévue est en règle générale saisie après la dimension et la donnée matérielle. Exemple : ETUI 155X62X27MM AL, POUR DIVERSES LUNETTES DE PRO- TECTION Le nom de l article est toujours écrit en entier, sa fonction peut être raccourcie. Exemple : CAISSE D ARMURIER POUR MITR 51 Les virgules sont utilisées pour les énumérations, entre les noms et les adjectifs, ainsi qu après COMPL (pour autant qu un complément suit). Exemples : CAISSE D ARMURIER POUR F ASS 57, COMMANDE PIS COMPL, PAZIBA 06 THEISSEN PANTALON D ALARME 02, GR3, NOMEX III/PU, ORANGE TRINGLERIE, COMPL L=226 VESTE DE SAUVETAGE CH-07, GR L, COMPL BOUTEILLE A PRESSION 200BAR COMPL, RACC Conjonctions Les conjonctions comme, AVEC, DE, POUR etc. sont toujours écrites en toutes lettres dans le texte des données de base. Les mêmes directives que pour les textes courts s appliquent. Version: 3.50, valide dès le /20

19 Annexe 4 Spécifications et unités dans les textes-articles Sélection de l unité de mesure correcte Mesure de longueur Jusqu à 999MM en MM En-dessus 1M en M (en règle générale) Mesures mixtes : d15mmx25m Exceptions : Désignation du calibre pour les armes par ex. 10,5CM OB..., Textiles par ex. tissu de coton 90CM, Meuble en bois par ex. PUPITRE 120X76X78CM HETRE Poids Mesures de capacité Exemples Jusqu à 999G en G En-dessus d 1KG en KG (en règle générale) Données en L ou ML, Pas de DL - PIOCHE 600MM AVEC MANCHE - LEVIER 1,2M, RENFORCE - BALLON DE SONDE METEO 500G - MARTEAU A DEVANT 6KG - LIQUIDE DE FREIN 1,5L DANS RECIPIENT - SILICONE 0,33L EN SPRAY - FLACON A PIPETTE 20ML Il faudra particulièrement prêter attention au (x) : Dimensions du même genre dimensions du même genre (mesures parallèles) avec barre oblique (/) et sans espace. Exemple : BUTTEE A BILLES d15m/23x235mm RONDELLE AVEC PORTEE d24/27/40x5mm AC Dimensions différentes Dimensions à séparer d un X et sans espace. Exemple : CAISSE 550X650X400MM BATTERIE 22,5V 5MA 16X51MM Filetage Pour les filetages pas d espace après M (métrique) et pas d unité de mesure. Exemple : VIS TETE SIX-PANS M8X20 VIS SANS TETE M8X50MM Version: 3.50, valide dès le /20

20 Annexe 5 Dimensions Les données sur les dimensions sont indiquées dans l ordre suivant Tôles et panneaux Tubes Tuyaux Joints Profils plats, non machinés Profils plats, machinés Barres rondes Vis (tige entièrement filetée) Vis (tige partiellement filetée) Ecrous Roulements à billes Caisses, récipients, boîtes longueur x largeur x épaisseur diamètre extérieur x épaisseur des parois x longueur diamètre intérieur x épaisseur des parois x longueur diamètre intérieur x diamètre extérieur x épaisseur longueur x largeur x épaisseur longueur x largeur x épaisseur diamètre x Longueur diamètre de filetage x longueur diamètre de filetage x longueur / longueur de filetage diamètre de filetage diamètre intérieur x diamètre extérieur x largeur longueur x largeur (=surface) x hauteur Pour les pièces machinées, la règle longueur x largeur x hauteur s applique Si la position de travail est clairement établie, l ordre suivant sera appliqué : longueur x largeur x (surface) x hauteur par ex. 800 x 200 x 300 Si la position de travail n est pas clairement établie, l ordre suivant sera appliqué : dimension la plus grande x moyenne x la plus petite par ex. 100 x 40 x 20 Version: 3.50, valide dès le /20

Ordonnance de l Institut suisse des produits thérapeutiques. sur les exigences relatives à l autorisation de mise sur le marché des médicaments

Ordonnance de l Institut suisse des produits thérapeutiques. sur les exigences relatives à l autorisation de mise sur le marché des médicaments Ordonnance de l Institut suisse des produits thérapeutiques sur les exigences relatives à l autorisation de mise sur le marché des médicaments (Ordonnance sur les exigences relatives aux médicaments, OEMéd)

Plus en détail

Ordonnance du DDPS concernant l équipement personnel des militaires

Ordonnance du DDPS concernant l équipement personnel des militaires Ordonnance du DDPS concernant l équipement personnel des militaires (OEPM-DDPS) 514.101 du 9 décembre 2003 (Etat le 1 er janvier 2010) Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population

Plus en détail

Activités numériques et graphiques. Les conversions des mesures des grandeurs physiques

Activités numériques et graphiques. Les conversions des mesures des grandeurs physiques Les conversions des mesures des grandeurs physiques I. Grandeurs physiques et unités Activités numériques et graphiques 1. Qu'appelle-t-on pression atmosphérique? Notre planète est entourée d'une couche

Plus en détail

pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire

pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire GUIDE PRATIQUE pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire Edition du 18 juin 2015 But Le présent guide pratique est un simple instrument de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FLUX OCI POUR LA CONNEXION DIRECTE FOURNISSEUR

CAHIER DES CHARGES FLUX OCI POUR LA CONNEXION DIRECTE FOURNISSEUR DIRECTION DES ACHATS DE LA SNCF DPSIS-DEPARTEMENT ACHATS / ELECTRICITE / COMPTABILITE FOURNISSEUR 120 BOULEVARD VIVIER MERLE 69502 LYON CEDEX 03 CAHIER DES CHARGES FLUX OCI POUR LA CONNEXION DIRECTE FOURNISSEUR

Plus en détail

Volume et Masse. 1 - Le volume.

Volume et Masse. 1 - Le volume. Volume et Masse. 1 - Le volume. 1) Définition. C'est la place occupée par une substance qu elle soit liquide, solide ou gazeuse. 2} Unités. L unité de volume est le mètre cube (m 3 ). 1 m 3 correspond

Plus en détail

Etiqueter correctement les produits chimiques selon le SGH

Etiqueter correctement les produits chimiques selon le SGH Etiqueter correctement les produits chimiques selon le SGH Nouvel étiquetage relatif aux dangers des produits chimiques : informations importantes destinées aux fabricants et aux importateurs SGH les nouveaux

Plus en détail

Déposer des journaux Marche à suivre

Déposer des journaux Marche à suivre Déposer des journaux Marche à suivre Edition 2015 1 Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Contenu du document 3 1.2 Fonction «Bordereau de dépôt Journaux» 3 2 Etablir un bordereau de dépôt 4 2.1 Sélectionner

Plus en détail

Sommaire. Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC

Sommaire. Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Approvisionnement énergétique 14 septembre 2015 Explications relatives

Plus en détail

L 276/4 FR Journal officiel de l Union européenne. DÉCISION N o 190. du 18 juin 2003

L 276/4 FR Journal officiel de l Union européenne. DÉCISION N o 190. du 18 juin 2003 L 276/4 FR Journal officiel de l Union européenne DÉCISION N o 190 du 18 juin 2003 concernant les caractéristiques techniques de la carte européenne d assurance maladie (Texte présentant de l intérêt pour

Plus en détail

Stratégie de la Confédération en matière de TIC 2012 à 2015 Annexe B: Plan directeur

Stratégie de la Confédération en matière de TIC 2012 à 2015 Annexe B: Plan directeur Département fédéral des finances DFF Unité de pilotage informatique de la Confédération Stratégie de la Confédération en matière Annexe B: Plan directeur Etat de la planification mars 2013 Stratégie de

Plus en détail

Message complémentaire concernant l acquisition de matériel d armement

Message complémentaire concernant l acquisition de matériel d armement ad 02.053 Message complémentaire concernant l acquisition de matériel d armement (Message complémentaire relatif au programme d armement 2002) du 3 juillet 2002 Madame la Présidente, Monsieur le Président,

Plus en détail

Garantir aux enfants une protection maximale. Commission européenne DG Entreprises et industrie

Garantir aux enfants une protection maximale. Commission européenne DG Entreprises et industrie SÉCURITÉ DES JOUETS Garantir aux enfants une protection maximale Commission européenne DG Entreprises et industrie Fotolia Orange Tuesday L Union européenne (UE) compte environ 80 millions d enfants de

Plus en détail

Règles du tir sportif

Règles du tir sportif Fédération sportive suisse de tir Règles du tir sportif Partie B. Règles techniques Fusil 300m Edition 2013 - page 1 Article 1 I. Règles de sécurité Règles particulières pour les armes de sport Avant de

Plus en détail

Prix des carburants. Carburants et combustibles. Solvants et produits de nettoyage à base de solvants. Matériel de nettoyage

Prix des carburants. Carburants et combustibles. Solvants et produits de nettoyage à base de solvants. Matériel de nettoyage Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Armée suisse Base logistique de l armée BLA des carburants Carburants et combustibles Huiles Graisses Produits d

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Point d arrimage pour élingues de levage selon la Directive Machines CE 2006/42/CE Les boucles de suspension

Plus en détail

Gestion fédérale des ressources (ResMaB)

Gestion fédérale des ressources (ResMaB) Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de la protection de la population OFPP Centrale nationale d alarme Gestion fédérale des ressources

Plus en détail

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT 1. Préambule 1.1 Généralités La présente convention d assurance qualité (QAA) définit les exigences posées aux fournisseurs REHAU en matière d assurance qualité. La QAA REHAU constitue des règles destinées

Plus en détail

Service en ligne «Etablissement de lettres de voiture (contre facture)» Instructions

Service en ligne «Etablissement de lettres de voiture (contre facture)» Instructions Service en ligne «Etablissement de lettres de voiture (contre facture)» Instructions Edition Novembre 2015 1 Sommaire 1 Introduction 3 1.1 Finalité du document 3 1.2 Objet du service en ligne «Etablissement

Plus en détail

Informations techniques sur les nouveaux documents d enquête Etat: novembre 2014

Informations techniques sur les nouveaux documents d enquête Etat: novembre 2014 Börsenstrasse 15 Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 www.snb.ch Zurich, le 1 er décembre 2014 Statistique nouveaux documents d enquête Etat: novembre 2014 Contenu Page 1. Introduction

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de pesage à fonctionnement automatique

Ordonnance du DFJP sur les instruments de pesage à fonctionnement automatique Ordonnance du DFJP sur les instruments de pesage à fonctionnement automatique du 19 mars 2006 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu les art. 5, al. 2, 8, al.

Plus en détail

COMMISSION ADMINISTRATIVE POUR LA COORDINATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SOCIALE DÉCISION S2. du 12 juin 2009

COMMISSION ADMINISTRATIVE POUR LA COORDINATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SOCIALE DÉCISION S2. du 12 juin 2009 COMMISSION ADMINISTRATIVE POUR LA COORDINATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SOCIALE DÉCISION S2 du 12 juin 2009 concernant les caractéristiques techniques de la carte européenne d assurance maladie (Texte

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL D ACCES AU GRADE D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE

EXAMEN PROFESSIONNEL D ACCES AU GRADE D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE HAUTES-ALPES EXAMEN PROFESSIONNEL D ACCES AU GRADE D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE MERCREDI 14 JANVIER 2009 SPECIALITE «CONDUITE DE VEHICULES» EPREUVE : Epreuve écrite à caractère professionnel

Plus en détail

3E-LOOK: Planification, logistique et workflow IT S WORKING TOGETHER

3E-LOOK: Planification, logistique et workflow IT S WORKING TOGETHER 3E-LOOK: Planification, logistique et workflow IT S WORKING TOGETHER IT S WORKING TOGETHER Une planification minutieuse des opérations et des ressources permettent d obtenir de meilleurs résultats. 3E-LOOK

Plus en détail

La symbologie GS1-128. Le code à barres logistique pour les unités commerciales et de transport. Ensemble pour créer des valeurs

La symbologie GS1-128. Le code à barres logistique pour les unités commerciales et de transport. Ensemble pour créer des valeurs La symbologie GS1-128 Le code à barres logistique pour les unités commerciales et de transport Ensemble pour créer des valeurs GS1 Suisse La symbologie GS1-128 Le système GS1 Les bases du système GS1 Le

Plus en détail

514.31 Ordonnance concernant les véhicules automobiles de la Confédération et leurs conducteurs

514.31 Ordonnance concernant les véhicules automobiles de la Confédération et leurs conducteurs Ordonnance concernant les véhicules automobiles de la Confédération et leurs conducteurs (OVCC) du 23 février 2005 (Etat le 1 er juillet 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 43 et 47 de la loi

Plus en détail

Mesures de longueurs

Mesures de longueurs Mesures de longueurs Unité de référence : m = mètre kilomètre hectomètre décamètre mètre décimètre centimètre millimètre km hm dam m dm cm mm Convertir les unités de mesure de longueur Pour passer d une

Plus en détail

Fiche pratique de la concurrence et de la consommation. Métrologie et transaction commerciale

Fiche pratique de la concurrence et de la consommation. Métrologie et transaction commerciale Fiche pratique de la concurrence et de la consommation Métrologie et transaction commerciale La métrologie est l ensemble des méthodes employées pour faire des mesures précises. La quantité pesée doit

Plus en détail

Conditions générales de vente et de livraison de Fr. Sauter AG, 4016 Bâle

Conditions générales de vente et de livraison de Fr. Sauter AG, 4016 Bâle Fr. Sauter AG, 4016 Bâle SGR-AA-4.5-11-F / 01.09.14 Conditions générales de vente et de livraison de Fr. Sauter AG, 4016 Bâle 1. Généralités Les présentes conditions générales de vente et de livraison

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES FOURNITURE DE TUBES EN POLYETHYLENE HAUTE DENSITÉ PEHD Pour le transport et la distribution de l eau 1 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION _ DOMAINE D EPMLOI 2. CONFORMITE

Plus en détail

Réception et livraison de marchandise

Réception et livraison de marchandise Réception et livraison de marchandise SERVICE DES FINANCES Équipe de formation PeopleSoft version 8.9 Août 2014 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 LES INTERVENANTS... 1 RÉCEPTION D UNE MARCHANDISE...

Plus en détail

Ce choix est très important et dépend de la finalité de l'utilisation du logiciel:

Ce choix est très important et dépend de la finalité de l'utilisation du logiciel: Paramètres généraux Pour accéder aux paramètres généraux, cliquez sur le bouton dans le menu principal. Les paramètres généraux de Stock It Easy sont subdivisés en onglets: Généralités (tout ce qui ne

Plus en détail

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau No d agrément : Z-23.11-1595 INSTITUT ALLEMAND DES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement de droit public 10 février 2006 10829 Berlin Kolonenstr. 30 L Tel. (49) 030 78730-332 Fax. (49) 030 78730-320

Plus en détail

Les grandeurs physiques et leurs unités

Les grandeurs physiques et leurs unités Les grandeurs physiques et leurs unités Introduction Les lettres grecques L'alphabet grec comporte les lettres suivantes: α (alpha), β (bêta), γ (gamma), δ (delta), ε (epsilon), ζ (dzêta), η (êta), θ (thêta),

Plus en détail

Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane

Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane 1 1. Définition LPG On entend par LPG (Liquefied Petroleum Gas) du BUTANE, PROPANE et leurs

Plus en détail

Exigences Qualité applicables aux fournisseurs

Exigences Qualité applicables aux fournisseurs Page 1 sur 7 OBJET : Ce document définit les exigences qualité applicables auxquelles doivent répondre les participants à la réalisation de produits (et services) à destination de Dimpex. Les indices des

Plus en détail

Concept d inspection et de certification

Concept d inspection et de certification Concept d inspection et de certification Fruits, légumes et pommes de terre Table des matières 1 Introduction et documents normatifs... 3 2 Champ d application et définitions... 3 2.1 Producteur:... 3

Plus en détail

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE 2 1 LE CONTEXTE LES OBJECTIFS DES DIRECTIVES ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE Protéger l environnement (1), sécuriser l approvisionnement énergétique (2)

Plus en détail

Ordonnance d exécution de la loi sur les entreprises de trolleybus

Ordonnance d exécution de la loi sur les entreprises de trolleybus Ordonnance d exécution de la loi sur les entreprises de trolleybus (Ordonnance sur les trolleybus) 744.211 du 6 juillet 1951 (Etat le 1 er juillet 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 20 de la loi

Plus en détail

13 février 2003 (Edition 2015) -1-

13 février 2003 (Edition 2015) -1- 13 février 2003 (Edition 2015) -1- Table des Matières B. Règlement Technique B.3. Open Class Article 1 Véhicules et moteurs autorisés Page 11 Article 2 Vêtements / Siège / Ceinture Page 11 Article 3 Renforcement

Plus en détail

Exigences relatives au comptage de l énergie dans le réseau de transport

Exigences relatives au comptage de l énergie dans le réseau de transport Page 1 sur 11 Directive Exigences relatives au comptage de l énergie dans le réseau de transport Version 1.6 Dernière actualisation: 01.09.2015 Auteur: Roland Bissig; spécialiste Données de compteur, swissgrid

Plus en détail

Les prédalles Standards opérationnels

Les prédalles Standards opérationnels avec le conseil de Les prédalles Standards opérationnels Contexte et objectif La prédalle est un produit éprouvé depuis plus de 50 ans, pour réaliser des dalles allant jusqu à 8 m de portée. Les planchers

Plus en détail

Catalogue d objectifs évaluateurs de la branche de formation et d examens MEM : Machines, équipements électriques et métallurgie

Catalogue d objectifs évaluateurs de la branche de formation et d examens MEM : Machines, équipements électriques et métallurgie Catalogue d objectifs évaluateurs de la branche de formation et d examens MEM : Machines, équipements électriques et métallurgie Remarques - Afin de faciliter la lecture du document, le masculin est utilisé

Plus en détail

PROCÉDURE DE QUALIFICATION

PROCÉDURE DE QUALIFICATION PROCÉDURE DE QUALIFICATION ÉCRITE 1 Situations et cas pratiques Date Mercredi 3 juin 2015 Durée Contenu Points Bases 120 minutes, pas de pause Tâches et études de cas pratiques Total de 100 points 12 objectifs

Plus en détail

Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld. HALFEN Stud Connector HSC

Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld. HALFEN Stud Connector HSC !!" #$!!" %& ' (")"*+*",+ Numéro d agrément : Z-15.6-204 Demandeur : Objet de l agrément : Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld HALFEN Stud Connector HSC Durée de validité : 31 décembre

Plus en détail

Déposer des envois > Coursier/Express/Colis: international Instructions

Déposer des envois > Coursier/Express/Colis: international Instructions Déposer des envois > Coursier/Express/Colis: international Instructions Edition Juin 2014 1 Sommaire 1 Introduction 3 1.1 Finalité du document 3 1.2 Finalité de la fonction «Déposer des envois» > Coursier/Express/Colis:

Plus en détail

Mesure, précision, unités...

Mesure, précision, unités... 1. Introduction Mesure, précision, unités... La physique, science expérimentale, impose un recours à l'expérience pour élaborer, infirmer ou confirmer les théories. Mais cette démarche qui fait qu'une

Plus en détail

ST001-01 Indice D. Application Ferroviaire Spécification Technique

ST001-01 Indice D. Application Ferroviaire Spécification Technique ST001-01 Indice D Application Ferroviaire Spécification Technique ÉLÉMENTS DE FIXATION : Exigences pour la fourniture de Vis à métaux, goujons, tiges filetées, écrous et rondelles plates en acier, de diamètre

Plus en détail

Généralités MÉTROLOGIE

Généralités MÉTROLOGIE 1 Généralités MÉTROLOGIE La métrologie peut se définir comme étant " la science de la mesure associée à l évaluation de son incertitude ". La spécificité de la discipline métrologique n est pas dans la

Plus en détail

LES UNITES DE MESURE

LES UNITES DE MESURE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Les unités de mesure utilisées en sin 1 ère STI2D CI5 : Solutions constructives de la chaine d information Cours sin 1. Introduction

Plus en détail

CALCULS CONVERSION D UNITES

CALCULS CONVERSION D UNITES CALCULS CONVERSION D UNITES JOURNEE DE FORMATION CONTINUE 10.11.2005 MEDICAMENT: DE LA COMMANDE A L ADMINISTRATION PLAN DU COURS CONVERSIONS D UNITES TABLEAU DE CONVERSIONS D UNITES CALCULS DES DILUTIONS

Plus en détail

Transmetteur de pression à membrane affleurante Pour fluides visqueux et contenant des particules solides Type S-11

Transmetteur de pression à membrane affleurante Pour fluides visqueux et contenant des particules solides Type S-11 Mesure électronique de pression Transmetteur de pression à membrane affleurante Pour fluides visqueux et contenant des particules solides Type S-11 Fiche technique WIKA PE 81.02 Applications Construction

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE Spécialité «LOGISTIQUE SECURITE» SESSION 2012 EPREUVE ECRITE.

EXAMEN PROFESSIONNEL D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE Spécialité «LOGISTIQUE SECURITE» SESSION 2012 EPREUVE ECRITE. EXAMEN PROFESSIONNEL D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE Spécialité «LOGISTIQUE SECURITE» SESSION 2012 EPREUVE ECRITE «18 janvier 2012» Intitulé de l Epreuve : Epreuve écrite à caractère professionnel,

Plus en détail

Date de création : 29/04/2011. Version : 09 MMQ Date de mise à jour : 24/06/2014 Validé le : 01/07/2014. Page 2 sur 21

Date de création : 29/04/2011. Version : 09 MMQ Date de mise à jour : 24/06/2014 Validé le : 01/07/2014. Page 2 sur 21 Page 2 sur 21 Diffusion contrôlée Diffusion non contrôlée Manuel Qualité rédigé par Le Responsable Qualité Système Laëtitia GINER Manuel Qualité validé par Le Directeur Général Eric DUPINET Manuel Qualité

Plus en détail

Consignes pour la remise des données RESEAU

Consignes pour la remise des données RESEAU Consignes pour la remise des données RESEAU Le système RESEAU permet principalement de transférer et de regrouper des géodonnées provenant de différentes bases de données des services des eaux (= fichier

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES BIG BAG FOURNISSEURS TRANSPORT & STOCKAGE PRODUITS CHIMIQUES

CAHIER DES CHARGES BIG BAG FOURNISSEURS TRANSPORT & STOCKAGE PRODUITS CHIMIQUES Février 2010 MAT/SF/Q CAHIER DES CHARGES BIG BAG FOURNISSEURS TRANSPORT & STOCKAGE PRODUITS CHIMIQUES DEFINITION ET DESCRIPTION DES "BIGBAG" FOURNISSEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DE PRODUITS CHIMIQUES

Plus en détail

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Guide d utilisation Version abrégée Table des matières 1 OBJECTIFS... 2 2 VERSION... 2 3 SPÉCIFICATION DU BÉTON À

Plus en détail

Commentaires des modifications de l ADR

Commentaires des modifications de l ADR Commentaires des modifications de l ADR Les présents commentaires se rapportent au document intitulé «Modifications de l ADR 09» (annexe 1). Exemptions Les modifications suivantes sont prévues concernant

Plus en détail

RECUEIL DES EXIGENCES TECHNIQUES

RECUEIL DES EXIGENCES TECHNIQUES OFFICE FÉDÉRAL DE LA PROTECTION CIVILE RET-17 RECUEIL DES EXIGENCES TECHNIQUES concernant la fabrication des lits avec sommier rigide ou avec toile de couchage destinés aux abris réalisés selon les ITAP

Plus en détail

ARRETE N REGLEMENT DE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES

ARRETE N REGLEMENT DE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES Commune de ARRETE N REGLEMENT DE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES Le maire de la commune de.. Vu les directives européennes Vu la loi n 75-633 du 15 juillet 1975 Vu le code général des collectivités

Plus en détail

Opérations commerciales

Opérations commerciales 2015 Opérations commerciales Pour gérer vos opérations commerciales avec, Sage met à votre disposition le module Facturation et le pack Gestion commerciale. Les fonctions générales de Sage Start constituent

Plus en détail

MANUEL SUR L INFORMATION ET LA DOCUMENTATION EN MATIÈRE DE PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE. Réf. : Normes ST.7/E page : 3.7.5.0 NORME ST.

MANUEL SUR L INFORMATION ET LA DOCUMENTATION EN MATIÈRE DE PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE. Réf. : Normes ST.7/E page : 3.7.5.0 NORME ST. Réf. : Normes ST.7/E page : 3.7.5.0 NORME ST.7/E PRINCIPES DIRECTEURS RELATIFS AUX MICROFICHES ÉTABLIES PAR PROCÉDÉ PHOTO-OPTIQUE Avertissement du Bureau international La technique des microformes qui

Plus en détail

Ordonnance 2 sur les entreprises d entretien d aéronefs

Ordonnance 2 sur les entreprises d entretien d aéronefs Ordonnance 2 sur les entreprises d entretien d aéronefs (O 2 EEA) 748.127.4 du 19 mars 2004 (Etat le 6 avril 2004) Le Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication,

Plus en détail

Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les véhicules routiers (OETV)

Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les véhicules routiers (OETV) VI. Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les véhicules routiers (OETV) Voitures de livraison équipées de sièges supplémentaires dans le compartiment de charge Art. 11, al. 2, let.

Plus en détail

Annales corrigées. Sujet. Question D (0,5 point) Question A (1 point) Question E (1 point) Comment aborder le sujet. Question B (0,5 point)

Annales corrigées. Sujet. Question D (0,5 point) Question A (1 point) Question E (1 point) Comment aborder le sujet. Question B (0,5 point) Difficulté Sujet Durée 25 min CONCOURS AiDE-SOiGNANT, LOiRE, SESSiON 2010 Toutes les étapes du calcul doivent figurer sur vos copies. Question A (1 point) on prépare un buffet pour réunir une grande famille.

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE 2.8.2013 Journal officiel de l Union européenne C 223/1 (Communications) COMMUNICATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE COMMISSION EUROPÉENNE Lignes directrices

Plus en détail

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES MES 1 Les mesures de longueurs MES 2 Lecture de l heure MES 3 Les mesures de masse MES 4 Comparer des longueurs, périmètres.

Plus en détail

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Assurance dommages Entreprises d assurance avec

Plus en détail

Diamètre [mm] Référence Technologie 2 SUS 316. SUS 304 avec Thermocouple 8 E52-ELTJ8-100-2-A SUS 316. ouvertes PT100 classe B.

Diamètre [mm] Référence Technologie 2 SUS 316. SUS 304 avec Thermocouple 8 E52-ELTJ8-100-2-A SUS 316. ouvertes PT100 classe B. Capteurs de température E52-E Le modèle E52-E PT00 et les thermocouples permettent une détection de température précise dans des environnements standard et difficiles, des applications spéciales et des

Plus en détail

-CUBE 1.2. embloux. Guide d utilisation

-CUBE 1.2. embloux. Guide d utilisation G -CUBE 1.2 embloux Guide d utilisation G -CUBE 1.2 embloux Guide d utilisation P. Lejeune, J. Rondeux Décembre 2007 Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux Unité de Gestion des Ressources

Plus en détail

Outil de planification du séchage. Guide de l utilisateur

Outil de planification du séchage. Guide de l utilisateur Outil de planification du séchage Guide de l utilisateur Préparé par le Consortium de recherche FORAC Université Laval Québec, Canada www.forac.ulaval.ca Août 2008 FORAC, 2008. Tous droits réservés. Table

Plus en détail

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Im@gin Micro est illicite (Loi du 11 Mars

Plus en détail

Agrandissement et réduction de figures

Agrandissement et réduction de figures Agrandissement et réduction de figures Tracer une figure sur papier quadrillé ou pointé à partir d un dessin (avec des indications relatives aux dimensions). 29 Unité Activité 1 Je découvre Dessine la

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE A - 18 VIS, GOUJONS ET ECROUS NORMAUX EDITION: 1974 Index CHAPITRE I VIS, GOUJONS ET ECROUS EN ACIER... 3 Objet... 3 1. Conditions de

Plus en détail

Expédition de matières dangereuses par le canal postal Factsheet

Expédition de matières dangereuses par le canal postal Factsheet Expédition de matières dangereuses par le canal postal Factsheet Dernière adaptation: 01.01.2008 Principe : Sans autorisation spéciale, l expédition de marchandises dangereuses à l étranger n est pas autorisée.

Plus en détail

Dessin industriel 1 ère année. Delphine GERBAUD Stéphanie TAILLADE Sébastien VINCENT

Dessin industriel 1 ère année. Delphine GERBAUD Stéphanie TAILLADE Sébastien VINCENT Dessin industriel 1 ère année Delphine GERBAUD Stéphanie TAILLADE Sébastien VINCENT Les techniques graphiques à l IUT DESSIN INDUSTRIEL (DI) 2 h Cours 10 h TP 1 partiel DAO : dessin assisté par ordinateur

Plus en détail

Start. Gestion commerciale. Aperçu de vos avantages:

Start. Gestion commerciale. Aperçu de vos avantages: Gestion commerciale Créer, en quelques clics, les offres, les commandes ou les factures. Exiger le paiement des factures en temps voulu. Commander au bon moment les quantités appropriées. Vous exécutez

Plus en détail

Ordonnance sur la mise en circulation des produits phytosanitaires

Ordonnance sur la mise en circulation des produits phytosanitaires Ordonnance sur la mise en circulation des produits phytosanitaires (Ordonnance sur les produits phytosanitaires, OPPh) Modification du 23 mai 2012 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 12

Plus en détail

OMI TP 2 : Outils numériques pour l apprentissage

OMI TP 2 : Outils numériques pour l apprentissage OMI TP 2 : Outils numériques pour l apprentissage Introduction aux Google Docs Google Documents permet de créer, stocker dans l internet et partager facilement des documents. Des outils collaboratifs permettent

Plus en détail

PIECE N 3 : CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Consultation Simple - MAPA

PIECE N 3 : CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Consultation Simple - MAPA MAISON DE RETRAITE DE MORNANT (Rhône) PIECE N 3 : CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Consultation Simple - MAPA «Fourniture de produits d entretien avec mission de conseils et de formation pour

Plus en détail

Demande d inscription d un médicament sur la liste positive des médicaments pris en charge par l'assurance maladie au Grand Duché de Luxembourg 1

Demande d inscription d un médicament sur la liste positive des médicaments pris en charge par l'assurance maladie au Grand Duché de Luxembourg 1 UNION DES CAISSES DE MALADIE Grand-Duché de Luxembourg Adresse Postale: Boîte Postale 1023 L - 1010 LUXEMBOURG Demande d inscription d un médicament sur la liste positive des médicaments pris en charge

Plus en détail

V-ZUG SA. Système de paiement. Coin-System 1 et 2. Mode d emploi

V-ZUG SA. Système de paiement. Coin-System 1 et 2. Mode d emploi V-ZUG SA Système de paiement Coin-System 1 et 2 1 2 Mode d emploi Merci d avoir porté votre choix sur l un de nos produits. Votre nouvel appareil répond aux exigences les plus élevées et son utilisation

Plus en détail

3. Le carburant du réservoir du véhicule ne dépasse pas le quart de la capacité du réservoir.

3. Le carburant du réservoir du véhicule ne dépasse pas le quart de la capacité du réservoir. Guide d emballage 1. Toute cargaison doit avoir un emballage de type maritime de façon à ce qu il soit : Manipulable par chariot élévateur; Résistant aux intempéries; Conçu pour être empilé. 2. Le matériel

Plus en détail

Sondes de température à plongeur

Sondes de température à plongeur 1 782 1782P01 Symaro Sondes de température à plongeur QAE2164... QAE2174... Sondes actives pour la mesure de la température de l'eau dans les canalisations et réservoirs Alimentation 24 V~ ou 13,5...35

Plus en détail

LISTE DE FOURNITURES SCOLAIRES POUR LA RENTRÉE 2015/2016 Classes de CAP Filière Electrotechnique Enseignement général

LISTE DE FOURNITURES SCOLAIRES POUR LA RENTRÉE 2015/2016 Classes de CAP Filière Electrotechnique Enseignement général Classes de CAP Filière Electrotechnique Français- Histoire- Géographie : 5 intercalaires un classeur grand format feuilles perforées Tube de colle, 1 paire de ciseaux, 1 agenda, Des stylos de différentes

Plus en détail

PROTECTION DES RESEAUX

PROTECTION DES RESEAUX Purgeur de type 100 Purgeurs disponibles en 4 versions : série 100, série 110, série 111, série 112 et série 113 Les purgeurs de type 100 permettent l évacuation de petites quantités d air accumulées aux

Plus en détail

Université Abdelmalek Essaadi Faculté Polydesciplinaire de Tétouan Management, Logistique et Transport

Université Abdelmalek Essaadi Faculté Polydesciplinaire de Tétouan Management, Logistique et Transport Université Abdelmalek Essaadi Faculté Polydesciplinaire de Tétouan Management, Logistique et Transport Année 2008-2009 Introduction I. Chapitre 1: 1. Qu est que le code à barres? 2. À quoi sert le code

Plus en détail

SESSION DE FORMATION. Gestion Commerciale 1. Session formation NIVEAU 1 (2 ème Journée)

SESSION DE FORMATION. Gestion Commerciale 1. Session formation NIVEAU 1 (2 ème Journée) SESSION DE FORMATION Gestion Commerciale 1 SOMMAIRE Les Clients... 4 Fiche CLIENT... 4 Fiche CLIENT- Paramètres... 4 Fiche CLIENT- Contacts... 5 Fiche CLIENT- banque... 5 Fiche CLIENT- Tarifs... 5 Fiche

Plus en détail

Règlement TMD juillet 2014 : CE QUI CHANGE

Règlement TMD juillet 2014 : CE QUI CHANGE TRANSPORT Règlement TMD juillet 2014 : CE QUI CHANGE Depuis le 15 juillet 2014, deux règlements modifiant le RTMD (Règlement sur le transport des marchandises dangereuses) du gouvernement fédéral ont été

Plus en détail

Guide des inspections de l OIAC concernant les produits chimiques des tableaux 2 et 3

Guide des inspections de l OIAC concernant les produits chimiques des tableaux 2 et 3 1. But Guide des inspections de l OIAC concernant les produits chimiques des tableaux 2 et 3 Le présent guide a pour objectif d aider les entreprises à préparer les inspections de l Organisation pour l

Plus en détail

1.3. Pneus Tous les participants doivent utiliser la même marque de pneus, laquelle sera divulguée dans le règlement particulier de l événement.

1.3. Pneus Tous les participants doivent utiliser la même marque de pneus, laquelle sera divulguée dans le règlement particulier de l événement. ROTAX MOJO MAX Challenge Réglementation technique 2014 Appendice pour la configuration 125 Mini MAX et 125 Micro MAX (Cette réglementation technique 2014 remplace la version 2013) Version 14 mars 2014

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. Généralités

GUIDE PRATIQUE. But. Généralités GUIDE PRATIQUE destiné aux sociétés d'audit se chargeant de l'audit de banques et de négociants en valeurs mobilières et concernant le traitement des formulaires relatifs à l'analyse des risques, la présentation

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES DES CONDITIONNEMENTS DES MONNAIES MÉTALLIQUES

CARACTÉRISTIQUES DES CONDITIONNEMENTS DES MONNAIES MÉTALLIQUES ANNEXE 3 CARACTÉRISTIQUES DES CONDITIONNEMENTS DES MONNAIES MÉTALLIQUES 1. ROULEAUX 1.1. Composition des rouleaux Valeur faciale Montant (en ) Nombre de pièces 0,01 0,0 0 0,02 1 0 0,0 2,0 0 0,10 4 40 0,20

Plus en détail

Cahier de contrôle WELAB 6A

Cahier de contrôle WELAB 6A Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Armée suisse Forces terrestres - Formation d'application du génie et du sauvetage Troupe Cp Sct Prép eng sauv WELAB

Plus en détail

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE SUJET DE CONCOURS COMMUN AUX CENTRES DE GESTION : CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE DE 1ERE CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ENVIRONNEMENT, HYGIENE» Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014

Plus en détail

5. Liste de contrôle (version août 2012)

5. Liste de contrôle (version août 2012) 5. Liste de contrôle (version août 2012) Cette liste de contrôle est destinée aux pharmacies d officine. Elle peut toutefois aussi s avérer utile pour la période d assistanat effectuée à l hôpital. Comment

Plus en détail

COURRIER RECOMMANDÉ MC DU RÉGIME INTÉRIEUR DU RÉGIME INTÉRIEUR

COURRIER RECOMMANDÉ MC DU RÉGIME INTÉRIEUR DU RÉGIME INTÉRIEUR COURRIER RECOMMANDÉ MC DU RÉGIME INTÉRIEUR DU RÉGIME INTÉRIEUR 1 En quoi consiste le service Courrier recommandé?........................................... 1 2 Articles non admissibles.................................................................

Plus en détail

PORTAIL PREREF Cora non alimentaire

PORTAIL PREREF Cora non alimentaire 1/26 L accès au Portail PREREF (http://www.provera.fr/) permet de transmettre aux équipes achat de à tout moment : - des réponses à des appels d offres - des offres de gammes et/ou promotionnelles et/ou

Plus en détail

30ème Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session : 2015. Promotion : Monsieur Bernard WERNER INSTALLATEUR THERMIQUE

30ème Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session : 2015. Promotion : Monsieur Bernard WERNER INSTALLATEUR THERMIQUE SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type MSA100 et MSA200. Type MKA100 et MKA200 6/9/F/1

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type MSA100 et MSA200. Type MKA100 et MKA200 6/9/F/1 6/9/F/1 Silencieux à baffles Type MSA100 et MSA200 Baffles pour silencieux Type MKA100 et MKA200 Baffles à faible consommation d énergie avec cadre aérodynamique DIN EN ISO TESTED DIN EN ISO TESTED Sommaire

Plus en détail