S&P confirme la note 'AA' du Départment de la Gironde. La perspective reste stable.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "S&P confirme la note 'AA' du Départment de la Gironde. La perspective reste stable."

Transcription

1 TRADUCTION POUR INFORMATION cette traduction est stinée à faciliter la compréhension notre projet communiqué en langue anglaise et est fournie à titre d'information uniquement. S&P confirme la note 'AA' du Départment la Giron. La perspective reste stable. PARIS, le 11 avril Standard & Poor's confirme les notes référence à long terme 'AA' et à court terme 'A-1+ du Département la Giron. La perspective reste stable. Les notes reflètent le cadre institutionnel «prévisible et équilibré» s Départements français, la gouvernance et la gestion financières «positives» du Département, sa situation trésorerie «positive», son enttement modéré ainsi que ses performances budgétaires saines. Les notes du Département tiennent également compte s risques modérés associés à ses engagements hors-bilan ainsi que l'économie girondine riche dans un contexte international, le PIB par habitant atteignant euros en 2011, et les indicateurs socio-économiques étant proches s moyennes nationales et élevés en comparaison internationale. Les notes restent principalement contraintes par une flexibilité budgétaire limitée. Nous considérons que le cadre institutionnel et financier s Départements français est «prévisible et équilibré», malgré une adéquation structurelle s recettes aux dépenses plus faible que celle s autres échelons territoriaux français. Néanmoins, en 2014 et 2015, les mesures annoncées par l'etat que sont le possible relèvement du taux plafond l'assiette droit commun s droits mutation à titre onéreux (DMTO) adopté par la Giron-- et la création d'un fonds compensation s allocations individuelles solidarité vraient contrebalancer la baisse annoncée s dotations l'etat et la hausse s dépenses RSA incluant notamment les revalorisations décidées par l'etat. Grâce à ces nouvelles ressources, la Giron vrait voir son épargne brute atteindre temporairement 10% ses recettes fonctionnement en 2014, en progression pour la première fois puis trois ans. En 2013, en effet, le Département a maintenu un taux d'épargne brute correct, à 8,3%, proche celui anticipé dans notre précént scénario central, mais en réduction par rapport à 2011 (11,6%). L'érosion s capacités d'épargne du Département sur la pério est essentiellement due à l'atonie ses recettes fonctionnement sous l'effet dotations l'etat stables et DMTO en baisse 9,8% sur la pério. Au cours la pério , nous nous attendons, dans notre scénario central, à ce que l'épargne brute du Département s'amenuise à nouveau toujours sous l'effet d'une dynamique s recettes rendue négative par la réduction s dotations l'etat et notre anticipation, en l'état actuel s textes, la fin programmée du relèvement du taux s DMTO. Toutefois, nous pensons que le Département vrait être en mesure limiter la détérioration son épargne brute grâce à l'utilisation du levier fiscal et à une forte maitrise sur ses dépenses fonctionnement. Ainsi, dans notre scénario central, nous nous attendons à ce que les dépenses fonctionnement progressent à un rythme annuel moyen 2,6% en , ce qui témoigne la bonne discipline budgétaire du Département, eu égard à APRIL 11 AVRIL 10,

2 s dépenses péréquation croissantes et à la plus forte augmentation attendue s dépenses sociales (+4% par an en moyenne) qui représentent environ 50% s dépenses fonctionnement du Département. Le Département vrait par conséquent afficher, dans notre scénario central, une épargne brute représentant 8% ses recettes fonctionnement en , soit un niveau conforme à ses objectifs budgétaires. La stratégie financière du Département incluant s objectifs budgétaires clairs participe notre appréciation selon laquelle la gouvernance et la gestion financières du Département ont un impact «positif» sur les notes. Nous considérons en outre que la Giron dispose d'un pilotage budgétaire qualité, d'outils suivi et contrôle sophistiqués, ainsi que d'une gestion prunte et active la tte et la trésorerie. Nous estimons également que les risques hors bilan du Département sont actuellement limités. Notre scénario central intègre le ralentissement l'effort d'investissement du Département notamment lié à l'achèvement s maisons solidarité et à la diminution progressive s subventions versées au titre la ligne ferroviaire à gran vitesse Tours-Boraux («SEA»). Le niveau d'investissement vrait être selon nous 190 millions d'euros en moyenne sur la pério contre 226 millions d'euros en moyenne au cours la pério En dépit capacités d'épargne en retrait, ce moindre niveau d'investissement vrait permettre au Département d'afficher s besoins financements après investissements limités, à 1,7% s recettes totales (hors tte) en moyenne sur la pério contre 4% sur la pério En conséquence, la tte consolidée du Département vrait selon nous représenter 55% s recettes fonctionnement consolidées fin 2016, un niveau modéré comparable à celui affiché fin 2013, reflétant par là même la capacité du Département à stabiliser sa tte après l'augmentation observée sur la pério Sur cette pério, le Département a en effet réalisé près 680 millions d'euros d'investissement, l'ayant conduit à augmenter 164 millions d'euros sa tte, qui était fin 2010 à un niveau relativement bas (35% pour la tte directe, 45% pour la tte consolidée). Par ailleurs, nous nous attendons à ce que le Département parvienne à contenir ses charges financières à moins 1,5% ses recettes fonctionnement au cours la pério et ce, grâce à sa gestion optimisée la tte. Standard & Poor's estime que la flexibilité budgétaire limitée la Giron constitue toujours sa principale faiblesse, à l'instar la plupart s Départements français. Les recettes fiscales modifiables ne représentent que 20% s recettes fonctionnement et nous considérons que les marges manœuvre budgétaires sur les dépenses consistent principalement au lissage ou à la réduction s investissements. Ce rnier aspect ainsi que l'usage régulier par le Département du levier fiscal sont d'ores et déjà pris en compte dans notre scénario central. Les dépenses fonctionnement (85% s dépenses totales hors emprunt en 2013) sont en partie rigis, notamment les frais personnel (18% s dépenses fonctionnement en 2013), les allocations individuelles solidarité (30%), les ais au titre l'hébergement (20%), la contribution au SDIS (7%) et les charges financières (1%). APRIL 11 AVRIL 10,

3 Liquidité Standard & Poor's juge «positive» la situation liquidité la Giron, du fait ratios couverture du service annuel la tte supérieurs à 120% et son accès à la liquidité externe que nous jugeons «satisfaisant». En 2014, le Département dispose 70 millions d'euros lignes et d'environ 17 millions d'euros plafond sur lignes révolving. Nous estimons que l'encours moyen disponible sur ces facilités trésorerie couvrira plus 120% du service la tte au cours s douze prochains mois. En outre, le Département dispose d'un emprunt bancaire 83 millions d'euros auprès la Caisse s Dépôts et Consignations (CDC), au titre du financement la ligne ferroviaire à gran vitesse Tours-Boraux, que le Département vrait utiliser d'ici 2016, soit sa date d'expiration. Si nous ne le prenons pas formellement en compte dans notre ratio couverture du service la tte, nous considérons que cet instrument soutient néanmoins la situation générale liquidité du Département. Perspective : Stable La perspective stable reflète notre scénario central selon lequel la Giron s'avérait en mesure limiter la détérioration son épargne brute et ainsi maintenir son encours tte consolidée sous le seuil 60% s recettes fonctionnement consolidées. Dans notre scénario pessimiste, un accroissement structurel s déficits financement après investissements au-là 5% s recettes fonctionnement, conduisant la tte consolidée à dépasser structurellement les 60% s recettes fonctionnement dès 2016, induirait une réévaluation à la baisse notre appréciation la gouvernance et la gestion financières du Département, ce qui mettrait les notes sous pression. Un scénario pessimiste alternatif inclut la révision à la baisse notre appréciation du cadre institutionnel dans lequel opèrent les Départements français. Une telle révision pourrait advenir si s mesures prises au niveau national venaient à fragiliser encore plus les finances locales sans que le Département soit en mesure les compenser pleinement par l'activation ses marges manœuvre budgétaires. De plus, si la note à long terme ou la perspective la République française (AA/Stable/A-1+ ; non sollicitée) étaient abaissées, il en serait même pour la Giron. Conformément à notre méthodologie relative aux collectivités locales, la note référence à long terme la République française et la perspective associée à cette note constituent un plafond pour les collectivités locales françaises. En effet, nous considérons que le cadre institutionnel et financier s collectivités locales françaises ne leur permet pas d'être notées au-ssus l'etat. A l'inverse, nous pourrions prendre une action positive sur la notation la Giron si une telle action était prise sur celle la République française et si, conformément à notre scénario optimiste qui inclut notre anticipation d'une reprise économique plus vigoureuse, le Département parvenait à dégager manière structurelle s excénts financement après investissements et à diminuer son taux d'enttement, nous conduisant à revoir à la hausse notre appréciation la gouvernance et la gestion financières du Département. APRIL 11 AVRIL 10,

4 Contact presse Josy Soussan, Paris +33 (0) Contacts analytiques Bertrand Dianous, Paris Laurent Nierberger, Paris Christophe Doré, Paris Scores publiés Table 1 Synthèse s scores publiés pour le Département la Giron* Cadre institutionnel Gouvernance et gestion financières Liquidité Prévisible et équilibré Positives Positive *Standard & Poor's attribue s scores à huit principaux facteurs notation, dont trois sont publiés. Statistiques financières Tableau 2 Département la Giron--Statistiques financières SC 2014SC 2015SC 2016SC (En millions d'euros) Recettes fonctionnement Dépenses fonctionnement Épargne brute Épargne brute (% recettes fonctionnement) 11,56 9,74 8,32 9,91 8,44 8,1 +Recettes d'investissement Dépenses d'investissement Sol financement après investissements Sol financement après investissements (% recettes totales) -1,6-4,3-5,9-1,1-2,2-1,9 -Remboursement du capital la tte Emprunts nouveaux Sol final Dette directe en fin d'année Dette directe (% recettes fonctionnement) 35,4 39,3 44,0 42,9 44,8 45,7 Charges financières (% s recettes fonctionnement) 1,0 1,1 1,3 1,3 1,4 1,5 Dette directe (en années d'épargne brute) 3,1 4,0 5,3 4,3 5,3 5,6 Dette consolidée (% s recettes fonctionnement consolidées) 45,3 50,2 55,4 53,7 55,2 55,7 Dépenses d'investissement (% s dépenses totales) 15,6 15,8 15,6 13,4 12,6 11,7 SC - projections du scénario central Standard & Poor's Source: Comptes retraités par S&P, Projections Standard & Poor's APRIL 11 AVRIL 10,

5 Statistiques socio-économiques Table 3 Département la Giron --Statistiques économiques f 2013f 2014f 2015f Population (millions) Taux chômage au 31/12 (%) 9,3 9,3 9,8 10,3 10,6 N.D. N.D. PIB par habitant (euros) Croissance réelle du PIB (%) 0,8 0,1 2,5 0,5 0,8 1,2 1,9 Source: INSEE et EUROSTAT N.D.: non disponible f: projections S&P Statistiques : France Sovereign Risk Indicators, Mar.24, 2014 Méthodologie et rapports associés Methodology For Rating International Local And Regional Governments, Sept. 20, 2010 Ratings Above The Sovereign--Corporate And Government Ratings: Methodology And Assumptions Nov. 19, 2013 International Local And Regional Governments Default And Transition Study: 2012 Saw Defaults Spike, March 28, 2013 Methodology And Assumptions For Analyzing The Liquidity Of Non-U.S. Local And Regional Governments And Related Entities And For Rating Their Commercial Paper Programs, Oct. 15, 2009 Public Finance System Overview: French System For Departments Is Predictable And Well Balanced Although Weakening, Sept. 5, 2013 French LRGs' Stable New Borrowings Mask Rising Pressure On Public Finances, March 5, 2014 Conformément à nos procédures et politiques en vigueur, le comité notation était composé d'analystes habilités à voter dans le cadre ce comité, suffisamment expérimentés pour possér le niveau approprié connaissance et compréhension la méthodologie applicable (voir rubrique «Méthodologies et rapports associés» ci-ssus). Au début du comité, le présint a confirmé que les informations fournies au comité par l'analyste principal avaient été transmises dans les délais impartis et s'avéraient suffisantes pour que les membres du comité prennent une décision éclairée. Après une introduction par l'analyste principal et la présentation sa recommandation, le comité a débattu s facteurs clés notation et s problématiques en jeu conformément aux critères applicables. Les facteurs risque quantitatifs et qualitatifs ont été présentés et débattus à la lumière s résultats passés et s prévisions. Le présint s'est assuré que chaque membre du comité ait l'opportunité d'exprimer son opinion. Le présint ou un analyste désigné par lui a revu le projet communiqué presse pour s'assurer sa conformité avec les décisions prises par le comité. L'opinion et les décisions du comité notation sont résumées dans les rubriques «Synthèse» et «WWW.STANDARDANDPOORS.COM/RATINGSDIRECT APRIL 11 AVRIL 10,

6 Perspective» du présent communiqué presse. APRIL 11 AVRIL 10,

7 Copyright par by Standard & Poor's Financial Services LLC. Tous (S&P), droits a part réservés. of McGraw Hill Financial, Inc. All rights reserved. No Aucun content contenu (including (y compris ratings, les notations, credit-related l'analyse analyses crédit and qui data, s'y rapporte valuations, ainsi mol, que les software données, or modèles, or application logiciels et or autres output applications refrom) ou or résultats any part qui en reof découlent) (Content) ou partie may contenu be modified, (le Contenu) reverse ne engineered, peut être modifié, reproduced désassemblé, or distributed reproduit in any ou distribué form by sous any means, quelque or forme stored et par in a quelque database moyen or retrieval que ce soit, system, ou stocké without dans une base prior written données permission ou un système of Standard d'extraction, & Poor's sans autorisation Financial Services écrite préalable LLC or its Standard affiliates &(collectively, Poor's Financial S&P). Services The Content LLC ou shall s not entités be used qui lui for sont any affiliées unlawful (collectivement or unauthorized dénommées purposes. S&P). S&P Toute and any utilisation third-party du Contenu provirs, à s as fins well non as autorisées ir directors, ou illégales officers, est shareholrs, proscrite. Ni S&P, employees ni ses or agents fournisseurs, (collectively ni encore S&P leurs Parties) dirigeants do not sociaux, guarantee préposés, accuracy, actionnaires completeness, ou mandataires timeliness (collectivement or availability les Parties of S&P) Content. n'accornt S&P aucune Parties garantie are not quant à responsible l'exactitu, for l'exhaustivité, any errors l'actualité or omissions ou la (negligent disponibilité or orwise), du Contenu. regardless Les Parties of S&P ne cause, sont for pas responsables results obtained d'éventuelles from erreurs use ou of omissions, Content, quelle or for qu'en security soit la cause, or maintenance s résultats of découlant any data input l'utilisation by user. du Contenu The Content ou is la provid sécurité ou on la an maintenance "as is" basis. s S&P données PARTIES incluses DISCLAIM par l'utilisateur. ANY AND Le Contenu ALL est fourni en l'état. LES PARTIES S&P N'ACCORDENT AUCUNE GARANTIE D'AUCUNE SORTE, EXPRESSE OU IMPLICITE, NOTAMMENT MAIS EXPRESS OR IMPLIED WARRANTIES, INCLUDING, BUT NOT LIMITED TO, ANY WARRANTIES OF MERCHANTABILITY OR FITNESS FOR NON EXCLUSIVEMENT TOUTE GARANTIE CONCERNANT LA COMMERCIABILITÉ, L'ADÉQUATION À UNE FIN OU À UN USAGE DONNÉ, A PARTICULAR PURPOSE OR USE, FREEDOM FROM BUGS, SOFTWARE ERRORS OR DEFECTS, THAT THE CONTENT'S FUNCTIONING L'ABSENCE D'ERREUR OU DE DÉFAUT INFORMATIQUE, LE FONCTIONNEMENT ININTERROMPU DU CONTENU OU SA COMPATIBILITÉ WILL BE UNINTERRUPTED OR THAT THE CONTENT WILL OPERATE WITH ANY SOFTWARE OR HARDWARE CONFIGURATION. In no AVEC TOUT LOGICIEL OU MATÉRIEL INFORMATIQUE. Les Parties S&P ne pourront en aucun cas être tenues responsables quelque dommages, event shall S&P Parties be liable to any party for any direct, indirect, incintal, exemplary, compensatory, punitive, special or consequential coûts, dépenses, frais juridiques ou pertes directs, indirects, accessoires, exemplaires, forfaitaires, punitifs, particuliers ou consécutifs que ce soit (notamment, damages, mais non exclusivement, costs, expenses, toute legal perte fees, or revenu losses ou (including, gain et tout without coût limitation, d'opportunité) lost liés income à l'utilisation or lost profits du Contenu, and opportunity et ceci même costs si elles or losses ont été caused informées by negligence) l'éventualité in connection tels dommages. with any use of Content even if advised of possibility of such damages. Credit-related Les analyses relatives and or au crédit analyses, et à d'autres including aspects, ratings, y compris and statements les notations, in ainsi Content que les are déclarations statements incluses of opinion dans as le of Contenu, date sont y l'expression are expressed d'une and not opinion statements à la date of à fact. laquelle S&Ps elles opinions, sont formulées analyses, et ne and doivent rating en acknowledgment aucun cas être considérées cisions (scribed comme une below) information are not factuelle. recommendations Les opinions, to analyses purchase, et hold, décisions or sell any reconnaissance securities or to notes make (décrites any investment ci-après) cisions, S&P ne and sont do pas not s address recommandations suitability d'acheter, of any conserver security. ou S&P vendre assumes quelconques no obligation titres to ou update prendre une Content quelconque following décision publication d'investissement, any form et ne portent format. pas The sur le Content caractère should approprié not be d'une relied quelconque and is valeur not a substitute mobilière. for S&P n'a skill, aucune judgment obligation and mettre experience à jour le of Contenu user, après its management, publication sous employees, quelque forme advisors que and/or ce soit. clients Le Contenu when ne making doit pas investment être le fonment and or d'une business décision cisions. d'investissement S&P does ou not commerciale act as a fiduciary et n'est pas or stiné an investment à remplacer advisor les compétences, except where le registered jugement et as l'expérience such. While S&P l'utilisateur, has obtained ses dirigeants, information préposés, from sources conseillers it believes et/ou clients to beà reliable, cet égard. S&P does n'intervient not perform pas en an qualité audit and fiduciaire unrtakes ou no conseiller duty of due en investissement, diligence or inpennt sauf sur les verification territoires où of il any est immatriculé information comme it receives. tel. S&P utilise s informations en provenance sources qu'il estime fiables mais ne conduit toutefois aucun audit, ne procè à aucune vérification indépendante à l'égard To ces informations extent that regulatory et ne contracte authorities aucune allow obligation a rating à ce agency titre. to acknowledge in one jurisdiction a rating issued in anor jurisdiction for certain regulatory purposes, S&P reserves right to assign, withdraw, or suspend such acknowledgement at any time and in its sole discretion. S&P Parties Dans le disclaim cas où s any autorités duty whatsoever réglementaires arising autorisent out of une assignment, agence notation withdrawal, à reconnaître or suspension dans un of pays an acknowledgment une note émise dans as well un autre as any pays liability à certaines for any fins damage réglementaires, alleged S&P to have se réserve been suffered le droit d'attribuer, on account retirer reof. ou suspendre une telle reconnaissance à tout moment et à son entière discrétion. Les Parties S&P déclinent toute obligation découlant l'attribution, du retrait ou la suspension d'une telle reconnaissance et toute responsabilité en cas préjudice S&P prétendument keeps certain subi en activities conséquence. of its business units separate from each or in orr to preserve inpennce and objectivity of ir respective activities. As a result, certain business units of S&P may have information that is not available to or S&P business units. S&P has established policies Certaines and activités procedures S&P to sont maintain conduites au confintiality sein d'unités of séparées certain afin nonpublic préserver information l'indépendance received et in l'objectivité connection with leurs each activités analytical respectives. process.. De ce fait, certaines unités S&P peuvent disposer d'informations qui ne sont pas accessibles à d'autres. S&P a mis en place s politiques et s procédures visant à préserver la confintialité certaines informations non publiques obtenues au cours chaque processus analytique. S&P may receive compensation for its ratings and certain analyses, normally from issuers or unrwriters of securities or from obligors. S&P reserves right to disseminate its opinions and analyses. S&P's public ratings and analyses are ma available on its Web sites, S&P peut être rémunéré pour ses notations et certaines analyses relatives au crédit. Cette rémunération est en principe payée par l'émetteur s titres, par les établissements souscripteurs ou (free par les of charge), débiteurs. and S&P se réserve le droit publier and ses opinions et analyses. Les notes (subscription), et analyses and publiques may be distributed S&P sont through disponibles or sur means, son site including Web via S&P publications and (gratuitement), third-party redistributors. ainsi que sur Additional information et about www. our globalcreditportal.com ratings fees is available (sur at abonnement), et peuvent être diffusées par d'autres moyens, y compris par s publications S&P et par l'intermédiaire redistributeurs tiers. Des informations complémentaires concernant les tarifs nos notations peuvent être consultées sur STANDARD & POOR'S, S&P, GLOBAL CREDIT PORTAL et RATINGSDIRECT sont s marques déposées Standard & Poor's Financial Services LLC. APRIL 10, S377337C AVRIL 2014 Linx User7

Marché marocain de l assurance Lotfi Elbarhdadi Senior Director Financial Services Ratings 16 Avril 2014

Marché marocain de l assurance Lotfi Elbarhdadi Senior Director Financial Services Ratings 16 Avril 2014 Marché marocain de l assurance Lotfi Elbarhdadi Senior Director Financial Services Ratings 16 Avril 2014 Permission to reprint or distribute any content from this presentation requires the prior written

Plus en détail

Gironde Communiqué de presse

Gironde Communiqué de presse TRADUCTION POUR INFORMATION cette traduction est destinée à faciliter la compréhension de notre communiqué en langue anglaise publié sur notre site http://www.standardandpoors.com et est fournie à titre

Plus en détail

S&P confirme la note 'A+' de la Ville de Lausanne. La perspective est stable.

S&P confirme la note 'A+' de la Ville de Lausanne. La perspective est stable. TRADUCTION POUR INFORMATION cette traduction est destinée à faciliter la compréhension de notre communiqué en langue anglaise publié sur notre site http://www.standardandpoors.com et est fournie à titre

Plus en détail

S&P confirme la note 'AA-' de la Ville de Genève. La perspective reste stable.

S&P confirme la note 'AA-' de la Ville de Genève. La perspective reste stable. TRADUCTION POUR INFORMATION cette traduction est destinée à faciliter la compréhension de notre projet de communiqué en langue anglaise et est fournie à titre d'information uniquement. S&P confirme la

Plus en détail

Communiqué de presse. Nous considérons que le Département mettra en œuvre les ajustements budgétaires nécessaires pour présenter des

Communiqué de presse. Nous considérons que le Département mettra en œuvre les ajustements budgétaires nécessaires pour présenter des TRADUCTION POUR INFORMATION cette traduction est destinée à faciliter la compréhension de notre communiqué en langue anglaise publié sur notre site http://www.standardandpoors.com et est fournie à titre

Plus en détail

Seine-et-Marne - Communiqué de presse

Seine-et-Marne - Communiqué de presse TRADUCTION POUR INFORMATION cette traduction est destinée à faciliter la compréhension de notre communiqué en langue anglaise publié sur notre site http://www.standardandpoors.com et est fournie à titre

Plus en détail

Communiqué de presse. Synthèse

Communiqué de presse. Synthèse Standard & Poor's place la note à long terme «A+» du Département de l'essonne sous surveillance avec implication négative et confirme la note à court terme «A-1» PARIS, le 20 novembre 2015 - Standard &

Plus en détail

Canton de Genève - Communiqué de presse

Canton de Genève - Communiqué de presse TRADUCTION POUR INFORMATION cette traduction est destinée à faciliter la compréhension de notre communiqué en langue anglaise publié sur notre site http://www.standardandpoors.com et est fournie à titre

Plus en détail

S&P confirme la note 'A+' de la Ville de Lausanne. La perspective reste stable.

S&P confirme la note 'A+' de la Ville de Lausanne. La perspective reste stable. TRADUCTION POUR INFORMATION cette traduction est destinée à faciliter la compréhension de notre communiqué en langue anglaise publié sur notre site http://www.standardandpoors.com et est fournie à titre

Plus en détail

Standard & Poor s anticipe une réduction de l effort d investissement des collectivités locales françaises pour contenir la dette d ici à 2016

Standard & Poor s anticipe une réduction de l effort d investissement des collectivités locales françaises pour contenir la dette d ici à 2016 Standard & Poor s anticipe une réduction de l effort d investissement des collectivités locales françaises pour Analystes Primary Credit principaux: Analyst: Mehdi Fadli, Paris (33) 1-4420-6706; mehdi.fadli@standardandpoors.com

Plus en détail

MID-MARKET EVALUATION CRITERES

MID-MARKET EVALUATION CRITERES MID-MARKET EVALUATION CRITERES DEFINITION ET ECHELLE Note : La version originale anglaise de ce document est accessible sur notre site Internet : «Criteria, Mid- Market Evaluation : Definition and Scale»,

Plus en détail

MID-MARKET EVALUATION QUESTIONS FREQUENTES

MID-MARKET EVALUATION QUESTIONS FREQUENTES MID-MARKET EVALUATION QUESTIONS FREQUENTES LE SERVICE D EVALUATION MID-MARKET EXPLIQUE Note : La version originale anglaise de ce document est accessible sur notre site Internet : «Credit FAQ : Standard

Plus en détail

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib.

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib. Crédit Agricole CIB Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change Paris, Jeudi 6 Février 2014 www.ca-cib.com Le marché Euro PP Le développement du marché Euro PP Volumes

Plus en détail

Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement

Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement Ce document présente une approche visant à évaluer le risque de taux d intérêt propre à chaque investissement immobilier et propose

Plus en détail

La perspective de Standard & Poor s

La perspective de Standard & Poor s La perspective de Standard & Poor s Les crédits américains : Points forts et défis Jane Hudson Ridley Directrice principale et Gestionnaire analytique Conférence nationale d'icgfm 20 mai 2014 Permission

Plus en détail

Les Critères de notation bancaire

Les Critères de notation bancaire Les Critères de notation bancaire Bernard de Longevialle Responsable de la notation des banques & assurances pour la zone EEMEA & Russie CEI (Communauté des Etats indépendants) Notations - Institutions

Plus en détail

La perception du profil de crédit de l émetteur affecte la valorisation de l obligation.

La perception du profil de crédit de l émetteur affecte la valorisation de l obligation. Présentation Optimiser la gestion d un portefeuille obligataire Dans un contexte de rendements historiquement bas, RMG propose une stratégie de gestion de portefeuilles obligataires permettant d améliorer

Plus en détail

La recherched emploi: Etapes et points d attention

La recherched emploi: Etapes et points d attention La recherched emploi: Etapes et points d attention Isabelle Dehut - HR & Internal Communication T H I N K I N G A H E A D B E G I N S N O W 1 Agenda Bilan personnel Lettre de candidature CV Postuler Entretien

Plus en détail

Grandes tendances et leurs impacts sur l acquisition de produits et services TI.

Grandes tendances et leurs impacts sur l acquisition de produits et services TI. Grandes tendances et leurs impacts sur l acquisition de produits et services TI. François Banville Partenaire exécutif chez Gartner Gartner is a registered trademark of Gartner, Inc. or its affiliates.

Plus en détail

MID-MARKET EVALUATION ETUDE

MID-MARKET EVALUATION ETUDE MID-MARKET EVALUATION ETUDE LES ETI FRANÇAISES FONT PREUVE D'UNE GESTION FINANCIÈRE PRUDENTE DANS UN ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE DIFFICILE Note: Le présent rapport est le premier d'une série dans laquelle

Plus en détail

La lettre de gage suisse. 8050 Zurich, 16 octobre 2015, 0907, MR

La lettre de gage suisse. 8050 Zurich, 16 octobre 2015, 0907, MR La lettre de gage suisse 8050 Zurich, 16 octobre 2015, 0907, MR 1 Agenda Désirs d'un investisseur: Sûreté Émetteur actif, un marché liquide, bon prix 2 La lettre de gage suisse n'est pas un covered bond

Plus en détail

Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité?

Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité? Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité? Eric DOMAGE Program manager IDC WE Security products & Solutions Copyright IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved. Quelques

Plus en détail

Sun Java System Application Server Platform Edition 8.2 J2EE Tutorial

Sun Java System Application Server Platform Edition 8.2 J2EE Tutorial Sun Java System Application Server Platform Edition 8.2 J2EE Tutorial Sun Microsystems, Inc. 4150 Network Circle Santa Clara, CA 95054 U.S.A. Part No: 819 4709 Copyright 2005 Sun Microsystems, Inc. 4150

Plus en détail

CA ARCserve aide Mazars à sécuriser sa croissance

CA ARCserve aide Mazars à sécuriser sa croissance TEMOIGNAGE CLIENT CA ARCserve aide Mazars à sécuriser sa croissance Exemple de réussite Secteur: Audit, comptabilité, fiscalité, services aux entreprises Société: Mazars Effectifs: 12 500 personnes, dont

Plus en détail

Atelier B03. L'influence de l'erm sur la notation financière et extra-financière

Atelier B03. L'influence de l'erm sur la notation financière et extra-financière Atelier B03 L'influence de l'erm sur la notation financière et extra-financière 1 Atelier B03 Intervenants Lotfi ELBARHDADI STANDARD & POORS Director, Financial Services, Standard & Poor s Julien DUCLOY

Plus en détail

Subsidiaries Holding Association Shares (Cooperative Credit Associations) Regulations

Subsidiaries Holding Association Shares (Cooperative Credit Associations) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Subsidiaries Holding Association Shares (Cooperative Credit Associations) Regulations Règlement sur la détention des actions de l association par ses filiales (associations

Plus en détail

OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY. ESPACES DE BUREAU À VENDRE / OFFICE SPACES FOR SALE 1211 University, Montréal, QC

OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY. ESPACES DE BUREAU À VENDRE / OFFICE SPACES FOR SALE 1211 University, Montréal, QC OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY ESPACES DE BUREAU À VENDRE / OFFICE SPACES FOR SALE 1211 University, Montréal, QC asgaard.ca p. 1 OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 L équilibre général du budget primitif 2014 s est établi à 3 822,6 M, dont 2 790,9 M au titre de la section de fonctionnement et 1 031,7

Plus en détail

StorageTek Tape Analytics Program Documentation. Third Party Licenses and Notices Version 1.0

StorageTek Tape Analytics Program Documentation. Third Party Licenses and Notices Version 1.0 StorageTek Tape Analytics Program Documentation Third Party Licenses and Notices Version 1.0 Part No.: E25976-01 April 2012 StorageTek Tape Analytics Program Documentation Third Party Licenses and Notices

Plus en détail

Snagit 9.1. Les plug-ins de Snagit. By TechSmith Corporation

Snagit 9.1. Les plug-ins de Snagit. By TechSmith Corporation Snagit 91 Les plug-ins de Snagit By TechSmith Corporation TechSmith License Agreement TechSmith Corporation provides this manual "as is", makes no representations or warranties with respect to its contents

Plus en détail

Département des Bouches-du-Rhône. Rapport Financier. Shutterstock

Département des Bouches-du-Rhône. Rapport Financier. Shutterstock Département des Bouches-du-Rhône Rapport Financier 2014 Shutterstock LA DETTE PROPRE Rapport financier 2014 La dette propre Au 31 décembre 2014, l encours de dette représente 517, contre 369 en 2013. Le

Plus en détail

Date: Autres informations: 15.06.2015 w w w.sw isssalary.ch. copyright 1998-2015 Swisssalary Ltd.

Date: Autres informations: 15.06.2015 w w w.sw isssalary.ch. copyright 1998-2015 Swisssalary Ltd. IncaMail Date: Autres informations: 15.06.2015 w w w.sw isssalary.ch copyright 1998-2015 Swisssalary Ltd. IncaMail 2015 SwissSalary Ltd. All rights reserved. No parts of this work may be reproduced in

Plus en détail

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire,

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, Laure Capron BNP Paribas Securities Services Responsable FATCA France 18 septembre 014 Table

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ LISTE DE VERIFICATION Pour éviter tous retards dans le traitement de votre application pour l ouverture d un compte avec Oxford Markets ( OM, l Entreprise ) Veuillez suivre

Plus en détail

Rational Team Concert

Rational Team Concert Une gestion de projet agile avec Rational Team Concert Samira Bataouche Consultante, IBM Rational France 1 SCRUM en Bref Events Artifacts Development Team Source: Scrum Handbook 06 Décembre 2012 Agilité?

Plus en détail

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND REGULATIONS R-008-2013 AMENDED BY LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST RÈGLEMENT SUR LE FONDS DU PATRIMOINE

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

SAP BUSINESSOBJECTS FINANCIAL CONSOLIDATION 10.0, STARTER KIT FOR IFRS SP1. Description Simplifiée du Paramétrage

SAP BUSINESSOBJECTS FINANCIAL CONSOLIDATION 10.0, STARTER KIT FOR IFRS SP1. Description Simplifiée du Paramétrage SAP BUSINESSOBJECTS FINANCIAL CONSOLIDATION 10.0, STARTER KIT FOR IFRS SP1 Description Simplifiée du Paramétrage 1 Copyright 2011 SAP BusinessObjects. Tous droits réservés. SAP BusinessObjects et ses logos,

Plus en détail

Lettre Mensuelle. Septembre 2015

Lettre Mensuelle. Septembre 2015 Lettre Mensuelle Septembre 2015 Aperçu des marchés financiers Performance d Août des Principaux Actifs Financiers Source: Bloomberg Commentaire La volatilité est de retour en août et, l or et le pétrole

Plus en détail

Manuel d'utilisateur et de référence

Manuel d'utilisateur et de référence Manuel d'utilisateur et de référence MobileTogether Client Manuel d'utilisateur et de référence All rights reserved. No parts of this work may be reproduced in any form or by any means - graphic, electronic,

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (CASQY): Rapport complémentaire

Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (CASQY): Rapport complémentaire Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (CASQY): Rapport complémentaire Analyste principal: Mehdi Fadli, Paris (33) 1-4420-6706; mehdi.fadli@standardandpoors.com Analyste secondaire: Jean-Baptiste

Plus en détail

www.pwc.lu Bale III et CRD IV - enjeux pour les entreprises et les trésoriers Conférence PME-PMI 10 Juin 2013

www.pwc.lu Bale III et CRD IV - enjeux pour les entreprises et les trésoriers Conférence PME-PMI 10 Juin 2013 www.pwc.lu Bale III et CRD IV - enjeux pour les entreprises et les trésoriers Conférence PME-PMI 10 Juin 2013 Bâle III n est qu une des réglementations à venir Toute une série d autres initiatives font

Plus en détail

Zurich, le 15 novembre 2011. 3 e trimestre 2011

Zurich, le 15 novembre 2011. 3 e trimestre 2011 Zurich, le 15 novembre 2011 3 e trimestre 2011 Swiss Life annonce des recettes de primes de 13 milliards de francs et de nouvelles avancées dans les secteurs opérationnels pour les neuf premiers mois de

Plus en détail

CLAUSES TYPES en génie-conseil

CLAUSES TYPES en génie-conseil CLAUSES TYPES en génie-conseil 1. LIMITATION DE RESPONSABILITE... 2 2. PROPRIÉTÉ ET UTILISATION DES DOCUMENTS, BREVETS ET MARQUES DE COMMERCE... 3 2.1 OWNERSHIP AND USE OF DOCUMENTS, PATENTS AND TRADEMARKS...

Plus en détail

Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées)

Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées) SOR/2000-53 DORS/2000-53 Current to January 25, 2016

Plus en détail

HUBWOO. Les caractéristiques de l'offre sont décrites dans l'avis Euronext PAR_20150624_04920_EUR. 09/09/2015 à 16h (Euroclear) et à minuit (SCORE)

HUBWOO. Les caractéristiques de l'offre sont décrites dans l'avis Euronext PAR_20150624_04920_EUR. 09/09/2015 à 16h (Euroclear) et à minuit (SCORE) CORPORATE EVENT NOTICE: Offre publique d'achat HUBWOO PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150817_06441_EUR DATE: 17/08/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS Following PAR_20150624_04920_EUR Le 10/08/2015, l'autorité des

Plus en détail

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ CORPORATE EVENT NOTICE: Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150603_04282_EUR DATE: 03/06/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS GDF SUEZ (l' Initiateur de l'offre)

Plus en détail

P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S

P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S Il est courant pour les employeurs d octroyer à leurs employés des prêts préférentiels ou des subventions d intérêts. L économie

Plus en détail

FORMULAIRE D OUVERTURE DE COMPTE ENTREPRISE

FORMULAIRE D OUVERTURE DE COMPTE ENTREPRISE FORMULAIRE D OUVERTURE DE COMPTE ENTREPRISE LISTE DE VERIFICATION Pour éviter tous retards dans le traitement de votre application pour l ouverture d un compte avec Oxford Markets ( OM, l Entreprise )

Plus en détail

Multiple issuers. La cotation des actions ROBECO ci-dessous est suspendue sur EURONEXT PARIS dans les conditions suivantes :

Multiple issuers. La cotation des actions ROBECO ci-dessous est suspendue sur EURONEXT PARIS dans les conditions suivantes : CORPORATE EVENT NOTICE: Suspension de cotation Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20141002_07393_EUR DATE: 02/10/2014 MARCHE: EURONEXT PARIS La cotation des fonds mentionnés ci-dessous sera suspendue

Plus en détail

Présentation des comptes des PME selon le nouveau droit comptable

Présentation des comptes des PME selon le nouveau droit comptable www.pwc.ch/academy Présentation des comptes des PME selon le nouveau droit comptable 31 mai 2013 Marc Secretan Table des matières 1. Vue d ensemble 2. Dispositions 3. Présentation des comptes a. Bilan

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (CASQY): Rapport complémentaire

Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (CASQY): Rapport complémentaire Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (CASQY): Rapport complémentaire Analyste principal : Mehdi Fadli, Paris (33) 1-4420-6706; mehdi.fadli@standardandpoors.com Analyste secondaire :

Plus en détail

Subject to the terms of this Agreement, Adobe hereby grants you a nonexclusive,

Subject to the terms of this Agreement, Adobe hereby grants you a nonexclusive, ADOBE SYSTEMS INCORPORATED OPEN SOURCE LICENSE NOTICE TO USER: Adobe Systems Incorporated is providing the Software Documentation for use under the terms of this Agreement. Any use, reproduction, modification

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Administration du laboratoire

Administration du laboratoire Première publication: 20 Août 2015 Utilisez l'administration du laboratoire WebEx pour configurer et assurer la maintenance des laboratoires et des ordinateurs pour les sessions de laboratoire. Grâce à

Plus en détail

TREATIES AND OTHER INTERNATIONAL ACTS SERIES 02-502. Agreement Between the UNITED STATES OF AMERICA

TREATIES AND OTHER INTERNATIONAL ACTS SERIES 02-502. Agreement Between the UNITED STATES OF AMERICA TREATIES AND OTHER INTERNATIONAL ACTS SERIES 02-502 DEFENSE Agreement Between the UNITED STATES OF AMERICA and FRANCE Effected by Exchange of Notes Dated at Paris April 15 and May 2, 2002 NOTE BY THE DEPARTMENT

Plus en détail

Manuel d'utilisateur et de référence

Manuel d'utilisateur et de référence Manuel d'utilisateur et de référence Manuel d'utilisateur et de référence All rights reserved. No parts of this work may be reproduced in any form or by any means - graphic, electronic, or mechanical,

Plus en détail

Les caractéristiques de l'offre sont décrites dans l'avis Euronext PAR_20150708_05360_EUR. 15/09/2015 à 16h (Euroclear) et à minuit (SCORE)

Les caractéristiques de l'offre sont décrites dans l'avis Euronext PAR_20150708_05360_EUR. 15/09/2015 à 16h (Euroclear) et à minuit (SCORE) CORPORATE EVENT NOTICE: Offre publique d'achat CANAL PLUS (STE ED) PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150828_06716_EUR DATE: 28/08/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS Suite à l'avis PAR_20150708_05360_EUR Le 28/08/2015,

Plus en détail

Conditions générales de BT pour la facturation électronique

Conditions générales de BT pour la facturation électronique BT Limited, Société anonyme de droit Anglais, 81 Newgate Street, Londres EC1A 7AJ, UK, Succursale : Tour Ariane 5, Place de la Pyramide 92088 PARIS LA DEFENSE CEDEX Conditions générales de BT pour la facturation

Plus en détail

Manuale. FR Appendix. VE.Bus Multi Control Panel

Manuale. FR Appendix. VE.Bus Multi Control Panel Manuale FR Appendix VE.Bus Multi Control Panel Copyrights 2008 Victron Energy B.V. All Rights Reserved This publication or parts thereof, may not be reproduced in any form, by any method, for any purpose.

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

Les produits structurés ci-dessous seront trasférés du groupe de cotation HL au groupe de cotation IB à compter du 13/01/2015 :

Les produits structurés ci-dessous seront trasférés du groupe de cotation HL au groupe de cotation IB à compter du 13/01/2015 : CORPORATE EVENT NOTICE: Ajustement de produits structurés UNICREDIT BANK AG. PLACE: Paris AVIS Nº : PAR_20150112_00247_EUR DATE: 12/01/2015 MARCHÉ: EURONEXT PARIS Modification des caractéristiques de produits

Plus en détail

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations Règlement sur l utilisation de la dénomination sociale (entités du même groupe qu une banque ou société

Plus en détail

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL ADMINISTRATION ACT DÉCRET 1984/208 O.I.C. 1984/208 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL ADMINISTRATION ACT DÉCRET 1984/208 O.I.C. 1984/208 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT Pursuant to subsection 42(1) of the Financial Administration Act, the Commissioner in Executive Council is pleased to and doth hereby order as follows: 1. The annexed Public Property Regulations are made

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Règlement relatif à l examen fait conformément à la Déclaration canadienne des droits. Canadian Bill of Rights Examination Regulations CODIFICATION

Règlement relatif à l examen fait conformément à la Déclaration canadienne des droits. Canadian Bill of Rights Examination Regulations CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Canadian Bill of Rights Examination Regulations Règlement relatif à l examen fait conformément à la Déclaration canadienne des droits C.R.C., c. 394 C.R.C., ch. 394 Current

Plus en détail

PAR_20141217_09543_EUR DATE: 17/12/2014. Suite à l'avis PAR_20141119_08654_EUR

PAR_20141217_09543_EUR DATE: 17/12/2014. Suite à l'avis PAR_20141119_08654_EUR CORPORATE EVENT NOTICE: Emission avec maintien du droit préférentiel de souscription, d obligations convertibles en actions ordinaires nouvelles assorties de bons de souscription d action («OCABSA») -

Plus en détail

LA FIXATION TECHNIQUE : UN METIER A INVENTER

LA FIXATION TECHNIQUE : UN METIER A INVENTER LA FIXATION TECHNIQUE : UN METIER A INVENTER Alain RAYMOND Ancien gérant (1963-1999) de l entreprise patrimoniale ARaymond Grenoble La fixation technique : un métier à inventer Chaque jour, des milliards

Plus en détail

Security Certificate Transfer Fee (Banks, Bank Holding Companies, Insurance Companies and Insurance Holding Companies) Regulations

Security Certificate Transfer Fee (Banks, Bank Holding Companies, Insurance Companies and Insurance Holding Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Security Certificate Transfer Fee (Banks, Bank Holding Companies, Insurance Companies and Insurance Holding Companies) Regulations Règlement sur les droits exigibles pour

Plus en détail

Aggregate Financial Exposure (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur le total des risques financiers (sociétés de fiducie et de prêt)

Aggregate Financial Exposure (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur le total des risques financiers (sociétés de fiducie et de prêt) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Aggregate Financial Exposure (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur le total des risques financiers (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2001-365 DORS/2001-365

Plus en détail

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com

en SCÈNE RATIONAL Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Rational Démonstration SDP : automatisation de la chaîne de développement Samira BATAOUCHE sbataouche@fr.ibm.com Fabrice GRELIER fabrice.grelier@fr.ibm.com RATIONAL en SCÈNE 2007 IBM Corporation Objectif

Plus en détail

Décret de remise pour l eau-de-vie détruite. Spirit Destruction Remission Order CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 793 C.R.C., ch.

Décret de remise pour l eau-de-vie détruite. Spirit Destruction Remission Order CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 793 C.R.C., ch. CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Spirit Destruction Remission Order Décret de remise pour l eau-de-vie détruite C.R.C., c. 793 C.R.C., ch. 793 Current to October 27, 2015 À jour au 27 octobre 2015 Published

Plus en détail

ENGLISH BY USING THIS SITE, YOU AGREE TO BE BOUND BY THE FOLLOWING TERMS OF USE

ENGLISH BY USING THIS SITE, YOU AGREE TO BE BOUND BY THE FOLLOWING TERMS OF USE ENGLISH BY USING THIS SITE, YOU AGREE TO BE BOUND BY THE FOLLOWING TERMS OF USE Please carefully read the following terms of use ( Terms of Use ) before using this web site (the Site ) owned by Samsimo

Plus en détail

Polices de Sécurité Grille

Polices de Sécurité Grille Polices de Sécurité Grille Vue d ensemble Rolf Rumler, CC-IN2P3 ACP, Paris, 2009-04-02 www.eu-egee.org EGEE and glite are registered trademarks Contenu Introduction Liste commentée des documents Grid Security

Plus en détail

de stabilisation financière

de stabilisation financière CHAPTER 108 CHAPITRE 108 Fiscal Stabilization Fund Act Loi sur le Fonds de stabilisation financière Table of Contents 1 Definitions eligible securities valeurs admissibles Fund Fonds Minister ministre

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Carve-out method Autres termes clés (Other key terms) Norme Rapports d assurance sur les contrôles d une société de services extérieurs (, Assurance Reports on Controls at a Third Party Service Organization)

Plus en détail

SG Issuer (LU) FINVEX SECTOR 90. Un instrument dérivé émis par SG Issuer

SG Issuer (LU) FINVEX SECTOR 90. Un instrument dérivé émis par SG Issuer SG Issuer (LU) FINVEX SECTOR 90 Un instrument dérivé émis par SG Issuer Une durée d investissement de 7 ans et 6 mois. Un droit à un remboursement minimum de 90% de votre capital investi (1) à l échéance

Plus en détail

Regulatory Capital (Cooperative Credit Associations) Regulations. Règlement sur le capital réglementaire (associations coopératives de crédit)

Regulatory Capital (Cooperative Credit Associations) Regulations. Règlement sur le capital réglementaire (associations coopératives de crédit) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Regulatory Capital (Cooperative Credit Associations) Regulations Règlement sur le capital réglementaire (associations coopératives de crédit) SOR/92-528 DORS/92-528 Current

Plus en détail

Renminbi Cash Management

Renminbi Cash Management Facilitez vos activités avec la Chine Renminbi Cash Management La dynamique du marché chinois La Chine, 2 ème économie mondiale 1 er exportateur mondial 1 er fournisseur en Europe 2 ème acheteur en Europe

Plus en détail

SunTRI 4.0 Adapter Software

SunTRI 4.0 Adapter Software Copyright 1998 Sun Microsystems, Inc. All rights reserved. This product or document is protected by copyright and distributed under licenses restricting its use, copying, distribution, and decompilation.

Plus en détail

European Aviation Safety Agency

European Aviation Safety Agency Page 1 of 6 European Aviation Safety Agency EASA SPECIFIC AIRWORTHINESS SPECIFICATION for as specified in Section I This Specific Airworthiness Specification is issued in accordance with Regulation (EC)

Plus en détail

Factoring Entity Regulations. Règlement sur les entités s occupant d affacturage CONSOLIDATION CODIFICATION

Factoring Entity Regulations. Règlement sur les entités s occupant d affacturage CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Factoring Entity Regulations Règlement sur les entités s occupant d affacturage SOR/2001-387 DORS/2001-387 Current to October 15, 2015 À jour au 15 octobre 2015 Published

Plus en détail

Filed December 22, 2000

Filed December 22, 2000 NEW BRUNSWICK REGULATION 2000-64 under the SPECIAL PAYMENT TO CERTAIN DEPENDENT SPOUSES OF DECEASED WORKERS ACT (O.C. 2000-604) Regulation Outline Filed December 22, 2000 Citation..........................................

Plus en détail

AMOEBA PAR_20150707_05322_EUR DATE: 07/07/2015. Suite à l'avis PAR_20150624_04900_EUR A - RESULTAT DE L'OFFRE AU PUBLIC

AMOEBA PAR_20150707_05322_EUR DATE: 07/07/2015. Suite à l'avis PAR_20150624_04900_EUR A - RESULTAT DE L'OFFRE AU PUBLIC CORPORATE EVENT NOTICE: Résultat de l'offre au public AMOEBA PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150707_05322_EUR DATE: 07/07/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS Suite à l'avis PAR_20150624_04900_EUR A - RESULTAT DE L'OFFRE

Plus en détail

Finance durable et microfinance

Finance durable et microfinance Finance durable et microfinance Résultats du sondage fait auprès d investisseurs professionnels de Suisse Romande Janvier 2014 Copyright Symbiotics 2014 1 Disclaimer This document is meant for information

Plus en détail

Optimisez la gestion de vos projets IT avec PPM dans le cadre d une réorganisation. SAP Forum, May 29, 2013

Optimisez la gestion de vos projets IT avec PPM dans le cadre d une réorganisation. SAP Forum, May 29, 2013 Optimisez la gestion de vos projets IT avec PPM dans le cadre d une réorganisation SAP Forum, May 29, 2013 Optimisez la gestion de vos projets IT avec PPM dans le cadre d une réorganisation Frédérique

Plus en détail

Alternative Fuels Regulations. Règlement sur les carburants de remplacement CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to May 11, 2015 À jour au 11 mai 2015

Alternative Fuels Regulations. Règlement sur les carburants de remplacement CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to May 11, 2015 À jour au 11 mai 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Alternative Fuels Regulations Règlement sur les carburants de remplacement SOR/96-453 DORS/96-453 Current to May 11, 2015 À jour au 11 mai 2015 Published by the Minister

Plus en détail

(Projet de modification )

(Projet de modification ) Exposé-sondage ES/ (Projet de modification ) Date limite de réception des commentaires : Régimes à prestations définies : Cotisations des membres du personnel (Projet de modification d IAS 19) Date limite

Plus en détail

www.pwc.com De l évaluation au prix d acquisition Les petits déjeuners des PME et des start-up 24 juin 2011

www.pwc.com De l évaluation au prix d acquisition Les petits déjeuners des PME et des start-up 24 juin 2011 www.pwc.com De l évaluation au prix d acquisition Les petits déjeuners des PME et des start-up 24 juin 2011 Intervenant André Maeder Partner Transaction Services Responsable du département de Transaction

Plus en détail

Le déficit structurel est colmaté

Le déficit structurel est colmaté Le déficit structurel est colmaté QUÉBEC BUDGET 2015 Groupe Économie et Stratégie 26 mars 2015 Faits saillants Pour l année financière en voie de se terminer, le déficit prévu est de 2,35 milliards $,

Plus en détail

Read Me First: Guide to Sun HPC ClusterTools 3.1 Documentation

Read Me First: Guide to Sun HPC ClusterTools 3.1 Documentation Read Me First: Guide to Sun HPC ClusterTools 3.1 Documentation Sun Microsystems, Inc. 901 San Antonio Road Palo Alto, CA 94303-4900 USA 650 960-1300 Fax 650 969-9131 Part No. 806-3729-10 March 2000, Revision

Plus en détail

Quebec Gross Revenue Insurance Program Conditional Remission Order. Décret de remise conditionnelle visant le Régime d assurancerevenu brut du Québec

Quebec Gross Revenue Insurance Program Conditional Remission Order. Décret de remise conditionnelle visant le Régime d assurancerevenu brut du Québec CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Quebec Gross Revenue Insurance Program Conditional Remission Order Décret de remise conditionnelle visant le Régime d assurancerevenu brut du Québec SI/2004-55 TR/2004-55

Plus en détail

Exemption from Approval for Certain Investments in Intragroup Service Entities (Trust and Loan Companies) Regulations

Exemption from Approval for Certain Investments in Intragroup Service Entities (Trust and Loan Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Exemption from Approval for Certain Investments in Intragroup Service Entities (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur la dispense d agrément pour certains

Plus en détail

HIPAY GROUP. Le nombre d'actions ordinaires en circulation sur EURONEXT PARIS est ainsi porté de 54 504 715 à 4 954 974.

HIPAY GROUP. Le nombre d'actions ordinaires en circulation sur EURONEXT PARIS est ainsi porté de 54 504 715 à 4 954 974. CORPORATE EVENT NOTICE: Regroupement d'actions HIPAY GROUP PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150630_05094_EUR DATE: 30/06/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS L'Assemblée générale mixte des actionnaires de la société

Plus en détail

Regulatory Capital (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur le capital réglementaire (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION

Regulatory Capital (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur le capital réglementaire (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Regulatory Capital (Insurance Companies) Regulations Règlement sur le capital réglementaire (sociétés d assurances) SOR/92-529 DORS/92-529 Current to September 30, 2015

Plus en détail

Electronic Documents (Cooperative Credit Associations) Regulations. Règlement sur les documents électroniques (associations coopératives de crédit)

Electronic Documents (Cooperative Credit Associations) Regulations. Règlement sur les documents électroniques (associations coopératives de crédit) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Electronic Documents (Cooperative Credit Associations) Regulations Règlement sur les documents électroniques (associations coopératives de crédit) SOR/2010-242 DORS/2010-242

Plus en détail