Succès de la petite entreprise au Québec

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Succès de la petite entreprise au Québec"

Transcription

1 Succès de la petite entreprise au Québec De quelle façon de meilleures connaissances financières peuvent mener à une prospérité à long terme

2 Le succès des petites entreprises est possible au Québec Démarrer une petite entreprise constitue l un des défis les plus stimulants pour quiconque ose se lancer en affaires. Il s agit d avoir une idée, d en saisir le potentiel et de la suivre implacablement pour arriver au but. L expérience de fonder une entreprise est également jalonnée d une série d obstacles que ce, soit sur le plan des exigences dans la production de déclarations de revenus, de la disponibilité des stocks ou de la gestion de la paye. La principale raison pour laquelle un grand nombre de petites entreprises du Québec ne réussissent pas à subsister se définit par le manque de compétences financières requises pour surmonter ces obstacles. Chez Intuit, nous sommes engagés à fournir aux propriétaires de petites entreprises les outils dont ils ont besoin pour mener à bien leurs efforts d entrepreneur. Nous avons mené un sondage auprès de 250 propriétaires de petites entreprises francophones et 50 décideurs en matière d acquisition de logiciels de gestion financière au Québec 1 pour en apprendre davantage sur la façon dont nous pouvons les aider à atteindre leurs objectifs. Ce document présente de l information pertinente sur la manière dont Intuit peut contribuer au succès des petites entreprises au Québec. Votre Entreprise 1 Recherche menée entre le 8 et le 12 novembre 2012 par Angus Reid Public Opinion. 1

3 De débuts modestes à de grandes affaires... tout est possible On compte près de petites entreprises au Québec. Pour la majorité d entre elles (51 %), il s agit de micro-entreprises comptant d un à quatre employés. 47 % Commencé avec un capital de moins de $ Ces petites entreprises font leur marque et avancent, se débrouillant souvent avec un budget très limité. Notre recherche a permis de constater que : La majorité des propriétaires de petites entreprises du Québec (58 %) ont démarré avec moins de $; Près de la moitié (47 %) ont débuté avec un capital de moins de $. 58 % Également démarré avec moins de $ Ce montant de $ est très symbolique. Il révèle que la création d une entreprise peut être extrêmement précaire. Chaque dollar compte. Un seul faux pas, un seul mauvais investissement, une seule négligence peut réduire radicalement les chances de succès. Ce montant de $ est toutefois accessible. Il s agit, après tout, d une très petite somme. Cela signifie que l entrepreneuriat est à la portée de tous les Québécois. 2

4 La gestion des risques Les exploitants de petites entreprises au Québec sont des personnes disposées à investir leurs épargnes personnelles, à contracter un prêt ou à emprunter à un ami et à un membre de la famille pour réaliser leur rêve. En effet, une récente étude de Statistique Canada révélait que la vaste majorité (73 %) des nouveaux entrepreneurs utilisait leurs épargnes personnelles pour financer leur société. Il n est donc pas surprenant que ces nouveaux propriétaires donnent beaucoup d importance à ce que cet investissement personnel porte ses fruits. Pourtant, notre étude a démontré qu ils font très peu confiance en leurs compétences en gestion financière. Nous leur avons demandé d évaluer leurs propres compétences en gestion financière. À peine un entrepreneur sur quatre affirme être un expert en la matière : 18 % 27 % 54 % J en suis encore à l apprentissage des notions de base J ai besoin d aide et de ressources Je suis un expert Je n ai pas besoin d aide J engage un comptable ou un teneur de livre professionnel J ai besoin de beaucoup d aide 3

5 Surmonter les difficultés Le faible niveau de confiance en ses propres compétences financières sous-tend que la tenue de livre est un défi constant. En fait, notre recherche a permis de déterminer que la gestion des finances de l entreprise vient en tête des difficultés que les propriétaires de petites entreprises du Québec doivent surmonter. Voici les cinq principaux enjeux : Pour 63 % d entre eux : la gestion financière arrive en tête des difficultés 49 % affirment qu il s agit plutôt des outils d entreprises et des logiciels disponibles en français QST 49 % affirment que la préparation des déclarations de revenus et des remises gouvernementales est un enjeu Pour 46% d entre eux : la conciliation de la vie professionnelle et de la vie personnelle 40 % affirment que l accès au financement et au crédit est un enjeu 4

6 Le piège des cinq premières années La prestation d un meilleur soutien de gestion financière et de ressources pour les petites entreprises du Québec ne se limite pas à leur faciliter la vie. En fait, c est beaucoup plus que cela. Il s agit d offrir une viabilité à long terme. Les statistiques nous indiquent que la viabilité des petites entreprises est tout sauf acquise. Selon Statistique Canada, seule la moitié (51 %) d entre elles existent toujours après de cinq ans. À chaque phase du cycle de vie d une petite entreprise, les connaissances financières jouent un rôle déterminant dans ses chances de succès ou d échec. 1. Établissement La phase la plus difficile à traverser Essentielles pour la conception d un plan d affaires efficace 2. Croissance Les premiers bénéfices Le premier véritable test qui démontre qu une entreprise peut maintenir une marge bénéficiaire à long terme 3. Expansion Investir dans le personnel et l infrastructure La gestion de la complexité croissante et du volume de transactions 4. Maturité La capacité de survivre aux imprévus Comprendre comment contrer les facteurs externes, telle la grande volatilité du marché 1 an 85 % survie 2 ans 70 % survie 3 ans 62 % survie 4 ans 5 ans 53 % survie 51 % Taux de survie survie 5

7 Créer une solution Les propriétaires de petites entreprises du Québec comprennent qu il existe un avantage considérable à tirer profit d outils, de ressources et de solutions de soutien en gestion financière. Ils nous ont indiqué que les caractéristiques les plus importantes d une meilleure solution de gestion financière engloberaient les éléments suivants : 43 % Assurer la conformité de mon entreprise et faciliter la gestion des déclarations au moment des impôts 28 % Regrouper les finances de mon entreprise en un seul endroit 21 % Me faire gagner du temps afin de me concentrer sur le plus important (par ex., les ventes et le marketing) 9 % Me permettre de faire plus d argent 6

8 La solution en un seul clic de souris Les propriétaires de petites entreprises du Québec peuvent désormais bénéficier d une nouvelle solution pour les aider à gérer leurs finances. Voici les avantages clés du logiciel de comptabilité en ligne QuickBooks : Permet de gagner du temps sur les tâches comptables les plus courantes. Effectue un suivi des rentrées et des sorties d argent pour vous permettre de savoir en tout temps où en sont vos finances. Crée instantanément des factures et des reçus de vente, et effectue le suivi et la gestion des taxes. Crée et envoie un nombre illimité de factures et de reçus de vente chaque mois. Extrait automatiquement l information relative aux finances de votre entreprise à partir de votre institution bancaire et crée un document Excel afin d obtenir une vue d ensemble de vos finances. Centralise l information fiscale afin de vous assurer que vous êtes conformes aux lois et de vous faciliter la vie pendant la saison des impôts. Accès sécurisé en tout temps, de partout : QuickBooks en ligne met à profit le pouvoir de l informatique en nuage pour que vous puissiez suivre de près l état de vos finances, que vous soyez au travail ou sur la route. 7

9 Les cinq principaux conseils d intuit pour réussir Connaissez bien votre entreprise Il est d une importance capitale que les propriétaires de petites entreprises comprennent parfaitement le fonctionnement interne de leurs activités : Quels sont vos meilleurs clients? Quel fournisseur offre le meilleur service et soutien après-vente? Que pouvez-vous apprendre de vos concurrents? $ Faites-vous valoir auprès de votre banque Une institution financière sera plus en mesure d aider les personnes qui connaissent leur entreprise en profondeur. Un logiciel comme QuickBooks permet aux propriétaires de petites entreprises de mieux comprendre le roulement de leurs affaires, menant ainsi à des décisions plus judicieuses. Le flux de trésorerie est roi Des outils comme QuickBooks fournissent aux entrepreneurs la capacité de bien cerner les rentrées et les sorties d argent. Plus les entrepreneurs comprennent l état de leur flux de trésorerie, plus ils ont de chances de réussir. 8

CRC 007M C.P. P.L. 60 Protection du consommateur

CRC 007M C.P. P.L. 60 Protection du consommateur CRC 007M C.P. P.L. 60 Protection du consommateur Vue d ensemble des cartes prépayées Visa Visa exploite le plus vaste réseau de paiements électroniques au détail du monde, et gère la marque de services

Plus en détail

Parlonsaffaires. Dans ce numéro ASPECTS FISCAUX À CONSIDÉRER LE TRANSFERT D UN IMMEUBLE LOCATIF À UN ENFANT MAJEUR

Parlonsaffaires. Dans ce numéro ASPECTS FISCAUX À CONSIDÉRER LE TRANSFERT D UN IMMEUBLE LOCATIF À UN ENFANT MAJEUR Bulletin électronique pour les chefs d entreprise Septembre 2013 Parlonsaffaires Une initiative de Desjardins Entreprises Québec-Portneuf et des caisses participantes Dans ce numéro Propriétaire d un immeuble

Plus en détail

KITCHENER-WATERLOO 29 janvier 2015. #ExporterAvecSuccès

KITCHENER-WATERLOO 29 janvier 2015. #ExporterAvecSuccès KITCHENER-WATERLOO 29 janvier 2015 #ExporterAvecSuccès Restez connectés: suivez-nous sur les médias sociaux et participez à la conversation! DES OUTILS D AIDE À L EXPORTATION À VOTRE PORTÉE ÉTUDE DE CAS

Plus en détail

L IMPARTITION GUIDE À L USAGE DES PETITES ENTREPRISES. 1 866 228-9675 www.adp.ca Le logo ADP est une marque déposée d ADP, inc.

L IMPARTITION GUIDE À L USAGE DES PETITES ENTREPRISES. 1 866 228-9675 www.adp.ca Le logo ADP est une marque déposée d ADP, inc. L IMPARTITION GUIDE À L USAGE DES PETITES ENTREPRISES 1 866 228-9675 www.adp.ca Le logo ADP est une marque déposée d ADP, inc. Contenu Qu est ce que l impartition? 3 Pourquoi impartir? 5 Les avantages

Plus en détail

Note de propositions Consultations prébudgétaires 2014-2015

Note de propositions Consultations prébudgétaires 2014-2015 Rencontre avec Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie du Québec, 24 janvier 2014 Note de propositions Consultations prébudgétaires 2014-2015 REPRÉSENTATION POLITIQUE / INFORMATION STRATÉGIQUE

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada. Principaux événements

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada. Principaux événements mai-11 sept.-11 mai-12 sept.-12 mai-13 sept.-13 mai-14 sept.-14 PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux événements Les ventes d habitations au

Plus en détail

Les Fonds incorporés L importance de la fiscalité

Les Fonds incorporés L importance de la fiscalité Les Fonds incorporés L importance de la fiscalité 1 Ordre du jour Que sont les Fonds incorporés Pourquoi l aspect fiscal est il important? Définition d une corporation de fonds communs (Fonds inc.) Études

Plus en détail

Étude sur le niveau de connaissance des Québécois de différents concepts financiers. Octobre 2016 Projet

Étude sur le niveau de connaissance des Québécois de différents concepts financiers. Octobre 2016 Projet Étude sur le niveau de connaissance des Québécois de différents concepts financiers Octobre 2016 Projet 15618-001 Contexte et approche méthodologique Contexte et approche méthodologique Léger Recherche

Plus en détail

: LES DÉFIS ET OBSTACLES DES

: LES DÉFIS ET OBSTACLES DES DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE : LES DÉFIS ET OBSTACLES DES ENTREPRISES FRANCOPHONES Le Conseil économique du Nouveau Brunswick (CÉNB) présente son plus récent Top 10 des principales préoccupations de la communauté

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Préambule Suite à l adoption de la Loi 28 par le gouvernement du Québec, des modifications ont été apportées à la mise en œuvre de la nouvelle gouvernance municipale

Plus en détail

Prochaine publication. Portrait de l emploi des technologies de l information au sein du gouvernement québécois. Prochain bulletin S@voir.

Prochaine publication. Portrait de l emploi des technologies de l information au sein du gouvernement québécois. Prochain bulletin S@voir. Septembre 2006 Volume 6, numéro 4 Prochaine publication Un rapport d analyse de données de l Enquête sur la population active portant sur les ressources humaines en science et technologie paraîtra au cours

Plus en détail

Addenda du plan d affaires 2013-2014 de Mitacs Globalink Document présenté à Industrie Canada Février 2014. 1. Introduction. 2.

Addenda du plan d affaires 2013-2014 de Mitacs Globalink Document présenté à Industrie Canada Février 2014. 1. Introduction. 2. 1. Introduction En 2009, Mitacs a ajouté Globalink à sa gamme croissante de programmes. Dans le cadre de Globalink, Mitacs invite de brillants étudiants originaires de pays désignés à venir au Canada,

Plus en détail

Consultation prébudgétaire de 2016

Consultation prébudgétaire de 2016 Consultation prébudgétaire de 2016 Priorités de l Association canadienne de l immeuble pour le budget fédéral de 2016 Monsieur le Ministre, L Association canadienne de l immeuble (ACI), qui représente

Plus en détail

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation AVIS AU MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver SOMMAIRE AOÛT 2014 Conseil supérieur de l éducation

Plus en détail

Fédération canadienne de l agriculture. Méthodes d évaluation des stocks en vertu du PCSRA Points de discussion

Fédération canadienne de l agriculture. Méthodes d évaluation des stocks en vertu du PCSRA Points de discussion Fédération canadienne de l agriculture Méthodes d évaluation des stocks en vertu du PCSRA Points de discussion OBJECTIF Agriculture et Agroalimentaire Canada a entrepris une étude pour comprendre les impacts

Plus en détail

Reddition de comptes annuelle CIBC 2005 Pour ce qui compte dans votre vie

Reddition de comptes annuelle CIBC 2005 Pour ce qui compte dans votre vie 22 La CIBC et la société > Notre personnel Reddition de comptes annuelle CIBC 20 Notre personnel La CIBC et la société Stratégie En vue d être reconnue comme chef de file des relations avec la clientèle,

Plus en détail

PLANIFICATION PAR ÉTAPES : UTILISATION DES COMMUNIQUÉS POUR DES RP À INCIDENCE ÉLEVÉE SUR LE RENDEMENT ET LA GÉNÉRATION DE DEMANDE

PLANIFICATION PAR ÉTAPES : UTILISATION DES COMMUNIQUÉS POUR DES RP À INCIDENCE ÉLEVÉE SUR LE RENDEMENT ET LA GÉNÉRATION DE DEMANDE PLANIFICATION PAR ÉTAPES : UTILISATION DES COMMUNIQUÉS POUR DES RP À INCIDENCE ÉLEVÉE SUR LE RENDEMENT ET LA GÉNÉRATION DE DEMANDE Les professionnels des relations publiques (RP) et du marketing ont d

Plus en détail

Fiche d information. L importance de la veille économique et des études de marché

Fiche d information. L importance de la veille économique et des études de marché Fiche d information. L importance de la veille économique et des études de marché La veille économique et les études de marché ont pour but d avoir accès à des données qui facilitent les décisions commerciales.

Plus en détail

Les 10 commandements de la gestion. Beau temps, mauvais temps, n oubliez pas les 10 commandements de la gestion! Les 10 commandements de la gestion

Les 10 commandements de la gestion. Beau temps, mauvais temps, n oubliez pas les 10 commandements de la gestion! Les 10 commandements de la gestion Beau temps, mauvais temps, n oubliez pas les 10 commandements! Nadia Déry, agr. Centre d expertise en gestion agricole www.cega.net 1. Introduction 2. 3. Conclusion Collaborateurs: Patrice Carle, Patrick

Plus en détail

Le budget facile pour les managers

Le budget facile pour les managers PHILIPPE HONORAT Le budget facile pour les managers Démarche, indicateurs, tableaux de bord 2 e édition revue et corrigé, 2005, 2009 ISBN : 978-2-212-54242-4 Chapitre 2 La finance, mère de la gestion Résumé

Plus en détail

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Premières estimations : 16 janvier 2013 Les chaînes de valeur mondiales (CVM) jouent aujourd hui un rôle de premier plan dans l économie de l

Plus en détail

Investissement Québec. Votre partenaire d affaires

Investissement Québec. Votre partenaire d affaires Investissement Québec Votre partenaire d affaires 1 Notre mission Favoriser la croissance de l investissement au Québec et contribuer ainsi au développement économique et la création d emploi. 2 2 Nos

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT

RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT Fonds pour les projets d expansion des entreprises (FPEE) RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT Le Fonds pour les projets d expansion des entreprises (FPEE) compte deux

Plus en détail

12 CONTACTS. Exportation et développement Canada

12 CONTACTS. Exportation et développement Canada GUIDE DE VOTRE ASSURANCE COMPTES CLIENTS Nous vous remercions d avoir assuré vos comptes clients auprès d EDC. Il vous est maintenant possible d accorder du crédit à vos clients tout en vous protégeant

Plus en détail

Le choix Logique en matière de ressources humaines

Le choix Logique en matière de ressources humaines Le choix Logique en matière de ressources humaines Mot du directeur Au nom de toute l équipe, c est avec grand plaisir que je vous présente Logic-Or. Filiale de Médic-Or, Logic-Or a vu naissance en 2011

Plus en détail

Extrait TABLEAU ET GRAPHIQUES

Extrait TABLEAU ET GRAPHIQUES BUDGET 2015-2016 Mars 2015 Extrait TABLEAU ET GRAPHIQUES LE respect des cibles de déficits BUDGéTaires prévues Déficits prévus et réalisés (en millions de dollars) 0 0-1 500-1 600-2 628-2 824-2 350 (1)

Plus en détail

ATELIER N 1 Difficultés de gestion dans une pharmacie Contrôle de gestion (expérience du cabinet sogic)

ATELIER N 1 Difficultés de gestion dans une pharmacie Contrôle de gestion (expérience du cabinet sogic) ATELIER N 1 Difficultés de gestion dans une pharmacie Contrôle de gestion (expérience du cabinet sogic) (A l attention des pharmaciens sous tutelle du SYNAPPO) MODULE I : - Difficultés de gestion dans

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. LES FAITS SAILLANTS... 1 et 2 ORGANIGRAMME... 3. BUDGET SOMMAIRE... 4 et 5 GRILLE TARIFAIRE... 6

TABLE DES MATIÈRES. LES FAITS SAILLANTS... 1 et 2 ORGANIGRAMME... 3. BUDGET SOMMAIRE... 4 et 5 GRILLE TARIFAIRE... 6 Budget 2016 TABLE DES MATIÈRES Pages LES FAITS SAILLANTS... 1 et 2 ORGANIGRAMME... 3 BUDGET SOMMAIRE... 4 et 5 GRILLE TARIFAIRE... 6 PROGRAMME TRIENNAL ET QUINQUENNAL DES IMMOBILISATIONS 2016-2020... 7

Plus en détail

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI)

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Le régime qui complète le portefeuille d épargne de votre client Document du conseiller Investissement LE COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Le compte d épargne

Plus en détail

Notions de base en matière d exportation et de développement export

Notions de base en matière d exportation et de développement export Notions de base en matière d exportation et de développement export 1 Le marché international est en constante mutation mais certains produits français arrivent à rester sur la scène internationale. Pour

Plus en détail

Une assurance hypothécaire différente

Une assurance hypothécaire différente ASSURANCE HYPOTHÉCAIRE ABRITATION Une assurance hypothécaire différente Votre partenaire de confiance. www.inalco.com Votre assurance hypothécaire doit vous offrir une protection adéquate contre toutes

Plus en détail

Développer un marché avec l aide d un agent manufacturier : avantages et inconvénients. Complément d information exclusif pour le site Internet de

Développer un marché avec l aide d un agent manufacturier : avantages et inconvénients. Complément d information exclusif pour le site Internet de Développer un marché avec l aide d un agent manufacturier : avantages et inconvénients Complément d information exclusif pour le site Internet de Expansion PME Montérégie Est 17 août 2015 Le meilleur moyen

Plus en détail

FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS

FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS...

Plus en détail

PPP Canada Assemblée publique annuelle 2012

PPP Canada Assemblée publique annuelle 2012 Obtenir une valeur ajoutée, un respect des échéanciers et une reddition de compte aux contribuables par l entremise de l utilisation efficace des Partenariats Public-Privé PPP Canada Assemblée publique

Plus en détail

-REMISE EN ÉTAT VO- LE DILEMME

-REMISE EN ÉTAT VO- LE DILEMME CHAPITRE 9 -REMISE EN ÉTAT VO- LE DILEMME Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Préparer vos véhicules après leur vente vous coûte de l argent Calculez exactement combien L importance d une constante

Plus en détail

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes PREFET DE LA MARTINIQUE Un prèt pour les femmes, une garantie pour la banque PREFET DE LA MARTINIQUE

Plus en détail

TABLEAUX ET GRAPHIQUES

TABLEAUX ET GRAPHIQUES le plan économique DU QUÉBEC Extrait TABLEAUX ET GRAPHIQUES BUDGET 2016-2017 Mars 2016 DOCUMENTS BUDGÉTAIRES 2016-2017 Des conditions propices à une accélération de la croissance économique Croissance

Plus en détail

Le régime général d assurance médicaments

Le régime général d assurance médicaments Le régime général d assurance médicaments Régie de l assurance maladie du Québec Rapport d activité 2000-2001 du régime général d assurance médicaments Rappel de la Loi sur l assurance-médicaments et de

Plus en détail

CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS

CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS RAPPORT de LA direction SuR LE CONTRôLE INTERNE À L égard de L INFORMATION FINANCIÈRE 107 RAPPORT de L AudITEuR INdéPENdANT 107 états FINANCIERS CONSOLIdéS 109 bilans

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LES FAITS SAILLANTS... 1 ORGANIGRAMME 3 BUDGET SOMMAIRE. 4 @ 5 GRILLE TARIFAIRE... 6

TABLE DES MATIÈRES LES FAITS SAILLANTS... 1 ORGANIGRAMME 3 BUDGET SOMMAIRE. 4 @ 5 GRILLE TARIFAIRE... 6 Budget 2015 TABLE DES MATIÈRES LES FAITS SAILLANTS...... 1 Pages ORGANIGRAMME 3 BUDGET SOMMAIRE. 4 @ 5 GRILLE TARIFAIRE.... 6 PROGRAMME QUINQUENNAL D IMMOBILISATIONS SOMMAIRE 2015-2019... 7 Les faits saillants

Plus en détail

GESTION INTEGREE DES CABINETS DE COURTAGE EN ASSURANCES

GESTION INTEGREE DES CABINETS DE COURTAGE EN ASSURANCES GESTION INTEGREE DES CABINETS DE COURTAGE EN ASSURANCES UN SERVICE GLOBAL AU CŒUR DE LA COMMUNICATION Écouter Conseiller S engager Bâtir Accompagner Gescourt & son environnement ERIVAL investit depuis

Plus en détail

États financiers semestriels au 30 septembre

États financiers semestriels au 30 septembre États financiers semestriels au 30 septembre À l intérieur Aperçu... 1 Le Conseil d administration des Fonds CI Lettre du Conseil d administration des Fonds CI... 2 Fonds G5 20 2038 T3 CI... 3 Fonds G5

Plus en détail

Finances. Ventilation par programme des dépenses de l'esa en 2004, en Meuro

Finances. Ventilation par programme des dépenses de l'esa en 2004, en Meuro Finances Recettes et dépenses En 2004, le budget global de l Agence, consacré au financement de ses programmes et de ses autres activités, a représenté (avec le report des crédits de paiement de 2003)

Plus en détail

Équilibrer c est dans ma nature

Équilibrer c est dans ma nature Message du maire Chères citoyennes, Chers citoyens «Équilibrer c est dans ma nature» En effet, c est avec un souci d équilibre budgétaire que nous vous présentons aujourd hui le budget 2015 de la Ville

Plus en détail

CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS

CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS RAPPORT de LA direction SuR LE CONTRôLE INTERNE À L égard de L INFORMATION FINANCIÈRE 84 RAPPORT de L AudITEuR INdéPENdANT 84 états FINANCIERS CONSOLIdéS 87 état consolidé

Plus en détail

LE RÉSEAU DES SAF D EUMETSAT

LE RÉSEAU DES SAF D EUMETSAT EUMETSAT CoopÉration LE RÉSEAU DES SAF D EUMETSAT UN RÉSEAU DE COMPÉTENCES EUROPÉENNES SURVEILLER LE TEMPS ET LE CLIMAT DEPUIS L ESPACE UN RÉSEAU DE COMPÉTENCES EUROPÉENNES LES CENTRES D APPLICATIONS SATELLITAIRES

Plus en détail

Développement de logiciels et les services informatiques

Développement de logiciels et les services informatiques N o 63-255-X au catalogue. Bulletin de service Développement de logiciels et les services informatiques 2012. Faits saillants Les revenus générés par les entreprises de l industrie du développement de

Plus en détail

C o r e S t r a t e g i e s

C o r e S t r a t e g i e s Ville d Ottawa Examen de la réglementation et des services de taxi et de limousine Expérience client 14 octobre 2015 C o r e S t r a t e g i e s Table des matières Examen de la réglementation et des services

Plus en détail

EXACT ONLINE POUR PRODUCTION

EXACT ONLINE POUR PRODUCTION Exact Online EXACT ONLINE POUR PRODUCTION exactonline.be QU EST-CE QU EXACT ONLINE? Exact Online est le logiciel d entreprise en ligne pour les chefs d entreprise et les comptables. Comptabilité et CRM

Plus en détail

La chaîne logistique virtuelle de Cisco Systems

La chaîne logistique virtuelle de Cisco Systems La chaîne logistique virtuelle de Cisco Systems Kevin DEAN Industry Partner Internet Business Solutions, Cisco Systems La chaîne logistique de Cisco ne cesse d évoluer. La présentation d aujourd hui ne

Plus en détail

Dossier de gestion et de prévention économique

Dossier de gestion et de prévention économique -M. JADERE - -49, avenue trespoey - -64000 PAU Réf Adh : 0000 Activité : 9602AA / COIFFURE Dossier de gestion et de prévention économique Exercice du 1er janvier 2014 au 31 décembre 2014 Tableau de bord

Plus en détail

Secteur de la prospection et de la mise en valeur des minéraux du Canada

Secteur de la prospection et de la mise en valeur des minéraux du Canada Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs Mémoire prébudgétaire 2017 présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes 5 août 2016 L Association canadienne des prospecteurs

Plus en détail

Gestion marketing et financière

Gestion marketing et financière Gestion marketing et financière I. INTRODUCTION GÉNÉRALE REMARQUE IMPORTANTE POUR LA SUITE : Le bilan et le compte de résultat sont les documents de base de la comptabilité. Economie (grec : oikonomia)

Plus en détail

Nous avons créé un petit guide pour les particuliers qui donne une première approche du thème de l achat d entreprise.

Nous avons créé un petit guide pour les particuliers qui donne une première approche du thème de l achat d entreprise. Guide pour acheteurs Nous avons créé un petit guide pour les particuliers qui donne une première approche du thème de l achat d entreprise. Avez-vous l intention de posséder votre propre entreprise? L

Plus en détail

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création entreprises Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises existent toujours trois ans après leur création Maryse Aguer Le Limousin se place au deuxième rang des régions françaises pour le taux de survie

Plus en détail

CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS

CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS ANNEXE 2015-CA619-04.08.02-R6676 CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS Adopté le 7 décembre 2015. Table des matières 1.0 Préambule... 1 2.0 Objectifs et portée... 1 2.1 Objectifs... 1 2.2 Portée...

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

LES PRINCIPES DE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE 1 LES PRINCIPES DE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Un institut de beauté est un agent économique, combinant des facteurs de production (capitaux, travail) en vue de produire et de vendre des prestations de services

Plus en détail

ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES?

ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES? ÉTUDE «HORIZON PME» QUELS BESOINS POUR FINANCER L ACTIVITE DES PME «NUMERIQUES» INNOVANTES FRANÇAISES? Synthèse En France, la compétitivité des PME, reconnues comme essentielles à la prospérité du pays,

Plus en détail

EXCEL exercices & Solutions Par application métier

EXCEL exercices & Solutions Par application métier EXCEL exercices & Solutions Par application métier Commerce & Management Marketing Ressources Humaines Finance Étudiant en Master, BTS En situation professionnelle Business plan Tableaux croisés dynamiques

Plus en détail

I. Introduction... 1-8 2. A. Origine et objectifs... 1-3 2 B. Organisation et programme... 4-8 2. II. Aperçu de l atelier... 9 3

I. Introduction... 1-8 2. A. Origine et objectifs... 1-3 2 B. Organisation et programme... 4-8 2. II. Aperçu de l atelier... 9 3 Nations Unies Assemblée générale A/AC.105/709 Distr. GÉNÉRALE 4 décembre 1998 FRANÇAIS Original: ANGLAIS Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Rapport sur l atelier d évaluation

Plus en détail

TABLEAUX ET GRAPHIQUES

TABLEAUX ET GRAPHIQUES Extrait TABLEAUX ET GRAPHIQUES BUDGET 2017-2018 Mars 2017 Une importante accélération de l économie du Québec Croissance économique au Québec (PIB réel, variation en pourcentage) Moyenne 1,2 1,0 Moyenne

Plus en détail

Enjeu et modalités de la couverture du risque climatique. Didier Marteau Professeur à l ESCP Consultant Ernst&Young

Enjeu et modalités de la couverture du risque climatique. Didier Marteau Professeur à l ESCP Consultant Ernst&Young Enjeu et modalités de la couverture du risque climatique Didier Marteau Professeur à l ESCP Consultant Ernst&Young I. Le formidable enjeu économique de la couverture du risque climatique Comment peut-on

Plus en détail

POURQUOI CO-INVESTIR DANS UNE PME RÉGIONALE?

POURQUOI CO-INVESTIR DANS UNE PME RÉGIONALE? PAGE 1 POURQUOI CO-INVESTIR DANS UNE PME RÉGIONALE? Le particulier, séduit par l idée, le savoir-faire et le sérieux d une entreprise, ne trouve généralement pas un cadre structuré assurant, d une part,

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES SOSSOU Comlan Hervé Dissertation originale présentée en vue de l obtention du grade de docteur

Plus en détail

2011-2012 Perspectives économiques

2011-2012 Perspectives économiques 2011-2012 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

ALLOCUTION DE LOUIS VACHON PRÉSIDENT ET CHEF DE LA DIRECTION

ALLOCUTION DE LOUIS VACHON PRÉSIDENT ET CHEF DE LA DIRECTION ALLOCUTION DE LOUIS VACHON PRÉSIDENT ET CHEF DE LA DIRECTION PRINCIPAUX THÈMES 1 Défis principaux 2 Priorités stratégiques 3 Parties prenantes 4 Perspectives économiques Les données présentées sont en

Plus en détail

La puissance d Ariba au service des clients SAP. Les avantages du commerce collaboratif

La puissance d Ariba au service des clients SAP. Les avantages du commerce collaboratif La puissance d Ariba au service des clients SAP Les avantages du commerce collaboratif Sommaire 4 9 10 12 14 18 20 22 24 Promouvoir l entreprise en réseau Une alliance solide Le commerce collaboratif avec

Plus en détail

Ancrage définitif du taux spécial pour les prestations d hébergement dans la loi sur la TVA

Ancrage définitif du taux spécial pour les prestations d hébergement dans la loi sur la TVA Ancrage définitif du taux spécial pour les prestations d hébergement dans la loi sur la TVA Résumé de la position d hotelleriesuisse hotelleriesuisse demande d ancrer définitivement dans la loi le taux

Plus en détail

État consolidé de la situation financière

État consolidé de la situation financière État consolidé de la situation financière Aux 31 mars (montants en millions de dollars canadiens) Notes 2013 2012 Actif Trésorerie et équivalents de trésorerie 293,2 $ 287,3 $ Comptes débiteurs 5 399,5

Plus en détail

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015 Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA 11 août 2015 1 Table des matières Sommaire 3 Méthodologie et échantillonnage 8 Profil des répondants 10 Mesures de rémunération 18 Avantages sociaux

Plus en détail

L Administration de l aéroport international d Ottawa. Établir des liens avec le monde

L Administration de l aéroport international d Ottawa. Établir des liens avec le monde L Administration de l aéroport international d Ottawa Établir des liens avec le monde Novembre 2008 Y YOW L aéroport de la capitale du Canada L Aéroport international (Macdonald-Cartier) d Ottawa (AIO),

Plus en détail

Foire aux questions T1 2007

Foire aux questions T1 2007 Foire aux questions T1 2007 1. Pourquoi n avez-vous pas fractionné vos actions? Nous nous penchons régulièrement sur toutes les questions liées au capital, y compris les fractionnements d actions. Tel

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

Surmonter le stress financier : Les liens entre la santé financière et le bien-être physique et mental

Surmonter le stress financier : Les liens entre la santé financière et le bien-être physique et mental Surmonter le stress financier : Les liens entre la santé financière et le bien-être physique et mental ...le stress Le stress fait partie de la vie. Un certain niveau de stress est favorable (il peut par

Plus en détail

Coûts associés à la gestion des changements apportés aux plans et devis en cours d exécution

Coûts associés à la gestion des changements apportés aux plans et devis en cours d exécution Coûts associés à la gestion des changements apportés aux plans et devis en cours d exécution Corporation des entrepreneurs généraux du Québec 6800, boulevard Pie-IX Montréal (Québec) H1X 2C8 Tél : (514)

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières C. Terrier 1 / 4 12/12/2013 Cours Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique et non commercial

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT SEMESTRIEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour la période close le 30 juin 2015 Catégorie du marché monétaire Sun Life Le présent rapport

Plus en détail

De nouveaux débouchés dans un vaste marché

De nouveaux débouchés dans un vaste marché u Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international Department of Foreign Affairs and International Trade De nouveaux débouchés dans un vaste marché L E LA C ANADA, C HINE ET L OMC UN ACCÈS

Plus en détail

Index GRI (Global Reporting Initiative)

Index GRI (Global Reporting Initiative) Index GRI (Global Reporting Initiative) RBC a adopté une stratégie à plusieurs volets pour son rapport sur le développement durable et publie son bilan social, environnemental et déontologique à différents

Plus en détail

Daïana Boismoreau. Les Entreprises et la gestion des impayés clients : la culture du cash

Daïana Boismoreau. Les Entreprises et la gestion des impayés clients : la culture du cash Daïana Boismoreau Les Entreprises et la gestion des impayés clients : la culture du cash 2 2 A Harold et Tom-Lloyd, mes garçons. 2 3 42 «Quand je paye une dette c est un devoir que je remplis ; quand je

Plus en détail

L EMPLOI. Le système d emploi traditionnel. Surmonter les obstacles de l avenir

L EMPLOI. Le système d emploi traditionnel. Surmonter les obstacles de l avenir Web Japan http://web-japan.org/ L EMPLOI Surmonter les obstacles de l avenir Quartier des affaires du centre ville (Crédit photo : AFLO) Le système d emploi japonais a joué un rôle essentiel dans la forte

Plus en détail

Responsabilité de la direction à l égard de l information financière et rapport des vérificateurs

Responsabilité de la direction à l égard de l information financière et rapport des vérificateurs Responsabilité de la direction à l égard de l information financière et rapport des vérificateurs Aux membres de l Ordre des comptables en management accrédités du Québec L établissement et la présentation

Plus en détail

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Davies Ward Phillips & Vineberg S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le 21 mars 2014 La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Le 20 mars 2014, la Commission des valeurs mobilières de l Ontario

Plus en détail

Ottawa (Ontario) Le mardi 28 avril 2009 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Renseignements :

Ottawa (Ontario) Le mardi 28 avril 2009 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Renseignements : Allocution de l actuaire en chef Jean-Claude Ménard, Bureau du l actuaire en chef (BAC) Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) du Canada à l intention du Comité permanent des finances

Plus en détail

Les femmes dans l économie mondiale en temps de crise

Les femmes dans l économie mondiale en temps de crise Point 3 (a) (i) de l ordre du jour provisoire E/CN.6/2010/1 pour la cinquantequatrième session de la Commission de la condition de la femme, du 1 er au 12 mars 2010 : Révision de la mise en œuvre de la

Plus en détail

Comptabilité: Analyse financière 17/02/11 16:55

Comptabilité: Analyse financière 17/02/11 16:55 Comptabilité: Analyse financière 17/02/11 16:55 1 ) Le chiffre d affaires hors taxes Il représente l ensemble des affaires réalisées par l entreprise avec les tiers au cours de la période considérée, dans

Plus en détail

ADMINISTRATION DE PILOTAGE DES LAURENTIDES RÉSUMÉ DU PLAN D ENTREPRISE 2012-2016 RÉSUMÉ DU BUDGET D EXPLOITATION RÉSUMÉ DU BUDGET D INVESTISSEMENT

ADMINISTRATION DE PILOTAGE DES LAURENTIDES RÉSUMÉ DU PLAN D ENTREPRISE 2012-2016 RÉSUMÉ DU BUDGET D EXPLOITATION RÉSUMÉ DU BUDGET D INVESTISSEMENT ADMINISTRATION DE PILOTAGE DES LAURENTIDES RÉSUMÉ DU PLAN D ENTREPRISE 2012-2016 RÉSUMÉ DU BUDGET D EXPLOITATION 2012 RÉSUMÉ DU BUDGET D INVESTISSEMENT 2012 FÉVRIER 2012 Résumé du plan L orientation stratégique

Plus en détail

La rentabilité d une action de formation

La rentabilité d une action de formation TutoFOP : la formation de formateurs à la carte RC_Budget_Rentabilite_Marges_FP1 La rentabilité d une action de formation Les produits Au sens strict les produits sont les flux sortant de l entreprise

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE LA BANQUE CIBC ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2007

COMMUNIQUÉ DE PRESSE LA BANQUE CIBC ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2007 COMMUNIQUÉ DE PRESSE LA BANQUE CIBC ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2007 Les états financiers consolidés annuels vérifiés de 2007 de la Banque CIBC et le rapport de gestion

Plus en détail

OFFICE INTERNATIONAL

OFFICE INTERNATIONAL OFFICE INTERNATIONAL du Coin de Terre et des Jardins Familiaux association sans but lucratif Regroupement des fédérations européennes des jardins familiaux Statut participatif auprès du Conseil de l Europe

Plus en détail

Lutte contre la pauvreté. Atelier pour Afrique de l Ouest francophone Dakar, 24-27 mars 2003

Lutte contre la pauvreté. Atelier pour Afrique de l Ouest francophone Dakar, 24-27 mars 2003 Lutte contre la pauvreté Questions budgétaires et calcul du coût des DSRP, analyse de l impact des politiques sur la pauvreté et liens entre commerce international et pauvreté Atelier pour Afrique de l

Plus en détail

MES BIENS ET DOCUMENTS PERSONNELS

MES BIENS ET DOCUMENTS PERSONNELS MES BIENS ET DOCUMENTS PERSONNELS S il devait vous arriver malheur, votre famille serait-elle totalement prise au dépourvu? Votre conjoint saurait-il, par exemple, où se trouve votre testament, votre mandat

Plus en détail

Entente Canada-Québec information générale sur le traitement des taxes. Exercices financiers 2015-2016 et 2016-2017

Entente Canada-Québec information générale sur le traitement des taxes. Exercices financiers 2015-2016 et 2016-2017 Entente Canada-Québec information générale sur le traitement des taxes Exercices financiers 2015-2016 et 2016-2017 1 er avril 2016 Gouvernement du Québec Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Plus en détail

Page 1 sur 7 Accueil Dossiers thématiques > Outils de financement des IMF > Les instruments de financement des IMF > Prêts> Web Version Prêts Cette section concerne l outil le plus répandu pour le financement

Plus en détail

RAPPORT DE MINORITE DE LA COMMISSION DES FINANCES AU CONSEIL COMMUNAL

RAPPORT DE MINORITE DE LA COMMISSION DES FINANCES AU CONSEIL COMMUNAL RAPPORT DE MINORITE DE LA COMMISSION DES FINANCES AU CONSEIL COMMUNAL N 40/11.08 ARRETE D IMPOSITION POUR L ANNEE 2009 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, 1 PREAMBULE La Commission des finances

Plus en détail

Chapitre 2 : La consommation d énergie

Chapitre 2 : La consommation d énergie Chapitre 2 : La consommation d énergie Évolution de l efficacité énergétique au Canada - de 1990 à 2005 5 Chapitre 2 : La consommation d énergie Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions

Plus en détail

États financiers semestriels au 30 septembre 2015. Portefeuilles Cycle de vie CI

États financiers semestriels au 30 septembre 2015. Portefeuilles Cycle de vie CI États financiers semestriels au 30 septembre 2015 Portefeuilles Cycle de vie CI À l intérieur Aperçu... 1 Le Conseil d administration des Fonds CI Lettre du Conseil d administration des Fonds CI... 2 Portefeuille

Plus en détail

Politique d investissement du Fonds local d investissement

Politique d investissement du Fonds local d investissement Politique d investissement du Fonds local d investissement Préambule La politique d investissement de la MRC de Matawinie repose sur la base de la viabilité. Celle-ci est mesurée selon le mérite du projet,

Plus en détail

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009 ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009 États financiers 31 décembre 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Rapport des vérificateurs 1 Bilan 2 État des résultats et du capital 3 État des flux de trésorerie 4 5 13 RAPPORT

Plus en détail

NOTE. Pour obtenir la liste des commissions scolaires participantes, consulter le site Internet

NOTE. Pour obtenir la liste des commissions scolaires participantes, consulter le site Internet NOTE Ce recueil fournit des informations d ordre général concernant le démarrage d une entreprise. Le générique masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement pour alléger la présentation.

Plus en détail