Projet1:Mise en page 1 21/01/ :25 Page 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet1:Mise en page 1 21/01/2011 15:25 Page 1"

Transcription

1 Projet1:Mise en page 1 21/01/ :25 Page 1

2 AP Sip Trunking.ai 1 26/01/11 14:25 C M J CM MJ CJ CMJ N LE PACK HD SIP UC500 > Un accès SDSL 100% garanti avec GTR 4h > Des communications illimitées vers les fixes en France et 50 destinations + des heures de mobiles incluses > La technologie Haute définition pour une qualité de son optimale > Un accompagnement technique assuré par des ingénieurs certifiés Cisco > L expertise d un opérateur précurseur du protocole SIP Votre partenaire Business en téléphonie

3 JDT216-P03-EditoAGOkTP:JDT193 24/01/ :21 Page 3 Le Journal des Télécoms est une publication de Télécom Presse, 66-72, rue Marceau, Montreuil Tél. : Fax : S.a.r.l. au capital de euros Siège social : 66-72, rue Marceau, Montreuil N de commission paritaire : 1011T84383 Rédaction Directeur de la rédaction et rédacteur en chef Ariel Gomez +33(0) Journaliste Thomas Pagbe +33(0) Ont collaboré à ce numéro : Hervé Reynaud, CG, Caroline Mauduit Direction artistique Anastasie Babic Rédacteurs-graphistes Christophe Monfort, Benoît Maurice Publicité Directeur de publicité Miguel Mato Tél : +33(0) Directeur de clientèle Bernard Bibas Tél : +33(0) Fax publicité : +33(0) Administration/comptabilité Chrystèle Bono Tél. : +33(0) Abonnements DIP-Le Journal des Télécoms Cécile Cich, Mail : 20, quai de la Marne, Paris Cedex 19. Tél. : +33(0) Impression Iapca - 83 Toulon Mensuel - 23 ème année. Prix du no : 9 TTC. Abonnement (1 an ) : 68 TTC. Directeur de la publication : Ariel Gomez Actionnaires : Microscoop, Ariel Gomez 2011, annus horribilis pour l Arcep? 2011 risque de ne pas être une année de tout repos pour le régulateur des télécoms (et du secteur postal), l Arcep. Le président de l autorité, Jean-Ludovic Silicani, a rappelé au cours de la cérémonie des vœux de l autorité les quatre «grands chantiers» qui allaient structurer son année : «la montée vers le très haut débit, la modernisation du cadre des activités postales, l amélioration des relations entre les opérateurs et les consommateurs, et la préparation de l avenir». Et si, déjà, chacun de ces chantiers porte en germe son lot de défis et de complications, il en est un cinquième, nouveau, qui peut s avérer encore plus ardu, et plus difficile que les autres. Il s agit de l intégration d un Commissaire du Gouvernement au sein de l Arcep. L idée de cette mesure a été accueillie avec fraîcheur au sein de l autorité, tant dans son fond que par sa forme : Jean-Ludovic Silicani l aurait apprise la veille de la cérémonie des vœux soit le 11 janvier et la loi a été votée sur surlendemain, dans la nuit du 13 au 14 janvier, un record absolu de célérité législative! Le président de l autorité n a donc pas manqué de faire savoir son opposition à Eric Besson, ministre en charge de l Industrie, de l Energie et de l Economie numérique, présent dans la salle. Soulignant les risques de «confusion des intérêts de l Etat régulateur et de l Etat tuteur ou actionnaire», deux missions qui «doivent demeurer soigneusement séparées sauf à porter atteinte à la crédibilité du régulateur comme du Gouvernement», le président de l Arcep a même évoqué à titre d illustration «l effroyable crise du Crédit Lyonnais», dont de «multiples experts ont diagnostiqué [l ]origine : la confusion des intérêts de l Etat régulateur et de ceux de l Etat tuteur ou actionnaire». Réfutant le conflit d intérêts, le ministre a plaidé sa position : «Le Commissaire du Gouvernement n'aura pas voix délibérative. Il présentera la position du Gouvernement, mais ne participera pas au vote». Selon le ministre, la création de ce poste se justifie par le «dialogue nécessaire [entre le régulateur et le gouvernement] face aux enjeux qui se présentent devant nous, qu il s agisse de l attribution des fréquences ou du déploiement de la fibre optique». Reste que si le ministre réfute toute volonté de «mise sous tutelle» d une autorité dont les décisions structurent un marché qui pèse des dizaines de milliards d euros de chiffre d affaires et peut éventuellement mettre à mal les intérêts de France Télécom (dont l Etat est, rappelons-le, le premier actionnaire avec 26 % des parts), on attend de voir comment cette cohabitation se passera au quotidien. Chacun garde en mémoire l opposition du chef de l Etat à l octroi de la 4 ème licence de téléphonie mobile, dont l autorité a pourtant lancé le processus d attribution ; on peut se demander quelles chances aurait un tel projet d aboutir avec un Commissaire du Gouvernement au sein de l Arcep. Un premier test concret pourrait être celui de la mise en application de l augmentation de la TVA sur les forfaits triple-play des opérateurs que ces derniers appliquent aussi joyeusement à leurs offres mobiles, en violation flagrante de la loi, comme nous l a confirmé une source à Bercy qui souhaite garder l anonymat (cf page 20). Si la mesure fait sans doute les affaires de l Etat collecteur d impôts, elle devrait en toute logique interpeller le régulateur, dont l avis ne manquera sans doute pas d être demandé... Ariel Gomez, directeur de la rédaction, rédacteur en chef Le président de l Arcep a même évoqué à titre d illustration «l effroyable crise du Crédit Lyonnais», dont de «multiples experts ont diagnostiqué [l ]origine : la confusion des intérêts de l Etat régulateur et de ceux de l Etat tuteur ou actionnaire». 3 Le Journal des télécoms N 216 Février 2011

4 JDT216-P04-05-Sommaire OK AG:JDT193 24/01/ :44 Page 4 N 216 Sommaire Dernière heure Les pouvoirs publics remettent sur le devant de la scène la question d une tarification sociale dans la téléphonie mobile. Selon La Tribune, Frédéric Lefebvre, secrétaire d Etat à la Consommation, souhaite relancer l idée d un tarif réduit, en concertation avec les opérateurs. Toujours selon le quotidien économique, une réunion, censée se tenir le 27 janvier, réunirait pouvoirs publics et opérateurs. En 2008, Frédéric Lefebvre, alors député, avait fait voter le principe d une tarification sociale dans la téléphonie mobile. Dans les faits, Orange et SFR proposent tous deux des forfaits sans engagement à destination des bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité active). Des offres que les opérateurs ne mettent pas vraiment en avant. Dans d autres domaines, d autres opérateurs ont préféré faire la promotion d offres pour les revenus les plus modestes. Numericable avait annoncé, en 2010, le lancement d une offre triple play à 9,99 euros pour les handicapés et les allocataires du RSA. Sony Ericsson enregistre, au 4 ème trimestre 2010, des bénéfices et des ventes inférieurs aux attentes. Sur cette période, la co-entreprise nippo-suédoise affiche un bénéfice avant impôts, de 35 millions d euros et un chiffre d affaires de 1,53 milliard d euros. Les analystes attendaient un bénéfice de 79,7 millions d euros pour 1,82 milliard d euros de C.A. Au cours du trimestre, Sony Ericsson a livré 11,2 millions de terminaux, 14,2 millions l année précédente, à trimestre comparable, soit une basse de 23 %. Le prix moyen du combiné a également reculé de 12 %, désormais, un tarif de 100 euros. Le projet de rapprochement entre le bouquet Orange Cinéma Séries et TPS Star franchit une nouvelle étape. Les deux groupes viennent d annoncer la mise en chantier d un partenariat stratégique en vue de la création d une co-entreprise détenue à parts égales par les deux parties. Concrètement, les chaînes Orange ciné max et TPS Star seront réunies pour en créer une nouvelle : Orange ciné star, une chaîne destinée à proposer des programmes en exclusivité. La coentreprise devrait, en revanche, laisser intactes les chaînes (Orange ciné happy, Orange ciné choc, Orange ciné novo, Orange ciné géants). Cette alliance entre les deux groupes met un terme à une passe d armes de plusieurs mois durant laquelle Canal Plus et Free ont critiqué, à plusieurs reprises, Orange pour sa politique de contenus. L opérateur historique avait, au départ, choisi de réserver ses offres à ses seuls abonnés. Infrastructures 16 Actualité Sept projets pilotes pour tester de déploiement de la fibre 18 Reportage Ericsson Silicon Valley : voyage au cœur de l innovation Opérateurs 20 Actualité TVA/triple play : les abonnements mobiles vont aussi augmenter Le Cloud, arme de Tata pour conquérir le marché européen Distribution 22 Actualité Global Concept se réorganise et prépare son quadruple play Equipements 24 Actualités Innovaphone à l assaut du marché français 26 Point Marché La guerre des tablettes a commencé SERVICES 28 Actualités SFR lance une offre de communication en mode Cloud 30 Point Marché Applications mobiles professionnelles : vers des offres standardisées et multi-os Les gens & les chiffres 32 Interview Rolf Werner, président de T-Systems France «Nous avons douze mois d avance technologique dans le cloud computing» Le Journal des télécoms N 216 Février

5 JDT216-P04-05-Sommaire OK AG:JDT193 24/01/ :44 Page 5 Dossier p.34 Réseaux mobiles : Comment monter en débit avant le LTE? Vraisemblablement, les réseaux LTE ne seront pas mis en service en France avant 2012, voire D ici là, les opérateurs devront faire face à l augmentation constante du trafic data, liée à l usage croissant des smartphones et des tablettes. Ils disposent pour cela de différentes solutions qui devraient leur permettre de franchir ce cap. Etat de l art. Evènement p.8 Compte rendu CES : Acte I des nouveautés 2011 Evènement p.6 MWC 2011 : LTE, tablettes et applications tiendront la vedette La capitale catalane accueillera dans quelques jours, et pour la sixième fois, le principal rendez-vous mondial de la mobilité. L occasion pour les principaux acteurs du marché de lever le voile sur quelques nouveautés, mais aussi d échanger sur les grands sujets qui animent le secteur en ce moment : la montée en débit des réseaux, les tablettes et les applications mobiles. Présentation. Montée en puissance des processeurs (avec le Tegra 2 de Nvidia), prototypes 3D, beaucoup de tablettes et omniprésence d Android ; petite sélection des nouveautés communicantes du CES de Las Vegas... en attendant la suite au Mobile World Congress de Barcelone, qui se tiendra du 14 au 17 février. 40 Points de vue/idées Les technologies mobiles au service du secteur postal Quand l ipad débarque en entreprise : comment s y préparer? Les dix commandements du secteur des télécoms en Nominations Les mouvements du mois des entreprises du secteur

6 JDT216-P06-EVE Préview MWCOKTP:JDT193 21/01/ :02 Page 6 Evénement Mobile World Congress du 14 au 17 février à Barcelone MWC 2011 : LTE, tablettes et applications tiendront la vedette Venant juste après un CES de Las Vegas qui a permis aux constructeurs de présenter leurs tablettes (voir pages suivantes), le Mobile World Congress de Barcelone devrait confirmer la tendance initiée dans le Nevada. Si Nokia ne sera pas présent cette année («nous préférons communiquer lors de nos événements propres comme le Nokia World par exemple», dit-on chez Nokia), il se murmure que Sony-Ericsson pourrait lancer une PlayStation Phone (qui pourrait être commercialisée sous la marque Xperia). «De notre côté, nous communiquerons sur nos futurs terminaux qui intégreront WebOS», indique un porte-parole de chez HP, sans vouloir en dire plus. Les OS mobiles constitueront d ailleurs un des thèmes majeurs de la manifestation. Au-delà de la rivalité exacerbée qui oppose notamment Microsoft, Apple, Google, RIM, Nokia et HP sur le sujet, le MWC 2011 permettra de découvrir la version 3.0 d Android, baptisé Honeycomb, que Google a principalement conçu pour équiper les tablettes. En effet, face au succès de l ipad et à la demande des industriels, l éditeur a été contraint de lancer une version d Android plus adaptée à ce nouveau form-factor. Pour concevoir Honeycomb, Google a notamment travaillé avec Motorola et Nvidia, preuve supplémentaire des ambitions de ce dernier dans le monde la mobilité avec son SoC (System on Chip) Tegra2. Audelà des OS, les applications mobiles seront véritablement au cœur de la manifestation grâce à l espace App Planet qui sera un lieu d échanges entre les développeurs et les éditeurs. Initiée l année dernière, l idée de faire se rencontrer durant quatre jours les principaux acteurs du monde applicatif mobile constitue un réel succès. Selon les organisateurs du salon, l App Planet se positionne aujourd hui comme «le centre de l univers des applications pour le marché mobile européen». Rien que ça! Cette année, plus de 200 exposants sont attendus dans cet espace qui avait déjà attiré 6000 développeurs et visiteurs l année dernière. Record à battre! De plus, un programme de conférences dédiées est prévu ainsi que des compétitions comme le Brand Apps Challenge. Ce concours, dont les finalistes ont été désignés un mois avant le début du MWC, met aux prises des développeurs d applications mobiles ayant pour objectif de concevoir des applications de marques, en cherchant à répondre aux besoins de grands noms de l industrie mondiale, comme Coca-Cola par exemple. Les vainqueurs de ce challenge seront désignés à l issue du salon. La montée en débit à l ordre du jour En matière de composants, l accent sera indiscutablement mis sur la 4G. «Nous communiquerons autour de notre savoir-faire en matière de puces LTE, qui ont notamment été fournies à China Mobile pour ses démonstrations de réseau, ou encore à HTC pour ses modèles 4G», indique t-on chez Sequans. Les équipementiers développeront aussi largement le sujet du LTE. Mais, plus globalement, la montée en débit des réseaux mobiles constituera un des grands thèmes de l édition 2011 du MWC. En effet, alors que le trafic data augmente de manière exponentielle sur les réseaux mobiles, le salon sera l occasion La capitale catalane accueillera dans quelques jours, et pour la sixième fois, le principal rendez-vous mondial de la mobilité. L occasion pour les principaux acteurs du marché de lever le voile sur quelques nouveautés, mais aussi d échanger sur les grands sujets qui animent le secteur en ce moment : la montée en débit des réseaux, les tablettes et les applications mobiles. Présentation. de faire le point sur toutes les solutions qui sont aujourd hui à leur disposition : mise à jour de leur backhauls, optimisation du HSPA, multi-carrier (voir dossier). La liste des intervenants sur les conférences sera de haut niveau. Les dirigeants de Cisco, Ericsson, Telefonica, AT&T, China Mobile, Google, Qualcomm ou encore Twitter ont déjà donné leur accord. Le cycle de conférences, intitulé «Mener la transformation», abordera principalement des sujets liés aux applications mobiles, aux technologies de nouvelle génération, aux solutions OSS/BSS, ainsi qu à des marchés verticaux de la mobilité. En effet, la GSMA, organisatrice du salon, a décidé cette année de mettre en valeur trois marchés verticaux de la mobilité : la publicité mobile, la mobile money (qui se développe très rapidement dans les pays en voie de développement), et la m-santé. Pour ces trois marchés, des expositions et des sessions de conférences sont prévues. La m-santé occupera d ailleurs une place toute particulière puisque la GSMA a décidé d en faire une de ses priorités. D ailleurs, la GSMA et la Mobile Health Alliance ont annoncé la tenue d un Mobile Health Summit du 6 au 9 juin prochain au Cap, en Afrique du Sud. Ce sera la première édition de ce rendez-vous qui a vocation à être annuel. Au rayon des nouveautés, à noter également l apparition d un Mobile Cloud Forum au programme de ce MWC En effet, l événement ne pouvait pas passer à côté de la lame de fond que constitue le cloud computing pour l ensemble du marché IT, dont la mobilité fait aujourd hui incontestablement partie. Avant-dernière édition à Barcelone? Enfin, les Global Mobile Awards récompenseront les lauréats dans dix catégories (applications mobiles, marketing et publicités mobiles, solutions de mobilité d entreprise, contributions au développement économique et social, innovations mobiles, green mobile, terminaux mobiles, technologies mobiles ). La chanteuse galloise Duffy, qui a remporté les Grammy Awards en 2009, sera la guest star de la soirée. Barcelone cherchera sans doute à impressionner au cours de cette édition 2011 car le bail catalan attribué par la GSMA prendra fin l année prochaine. A partir de 2013, le MWC se tiendra dans une des six villes qui se sont portées candidates : Paris, Amsterdam, Cologne, Munich, Milan et Barcelone, candidate à sa propre succession. La ville gagnante organisera ensuite l événement jusqu en Par Hervé Reynaud Le MWC 2011 en quelques chiffres Comme l an dernier, le MWC devrait voir affluer environ visiteurs cette année à Barcelone, en provenance de près de 200 pays. Pour cette édition 2011, environ 1300 exposants démontreront leur savoir-faire sur les m² que comptent au total les différents halls d exposition journalistes couvriront l événement dont ceux du JDT, bien sûr Le Journal des télécoms N 216 Février

7

8 JDT216-P08-08-EVE CR CESOkTP:JDT193 20/01/ :47 Page 8 Evénement CES Las Vegas Par Ariel Gomez, Stéphane Kauffmann et Thomas Pagbe CES : Acte I des nouveautés 2011 Montée en puissance des processeurs (avec le Tegra 2 de Nvidia), prototypes 3D, beaucoup de tablettes et omniprésence d Android ; petite sélection des nouveautés communicantes du CES de Las Vegas, en attendant la suite au Mobile World Congress de Barcelone, qui se tiendra du 14 au 17 février. BLACKBERRY fait bande à part Blackberry présente PlayBook, une tablette sept pouces qui fonctionne sous Blackberry Tablet OS, l OS développé par QNX acquis récemment par RIM. D une diagonale de 7 pouces, elle pèse 400 g et se voit animée par un processeur de 1 GHz double-cœur. Elle dispose d une sortie HDMI qui sort de la vidéo jusqu au 1080p, elle est WiFi et - aux Etats Unis - 4G. Elle intègre aussi deux capteurs, un en façade de 3 Mpixels et un autre au dos de 5 Mpixels. L OS semble très réactif et il est compatible Open GL et flash. Prix : NC Date de sortie en France : NC LG : Optimus X2, tablette 3D et téléphone 3D LG est le premier constructeur à intégrer dans son smartphone Optimus X2 le processeur surpuissant à double coeur Tegra 2 de Nvidia. Ultrafin, le X2 offre une façade essentiellement occupée par un très bel écran de 4 pouces. Il dispose d une sortie HDMI par laquelle il est capable de restituer des vidéos en Full-HD à n importe quel téléviseur, et sans aucun ralentissement à déplorer. L Optimus X2 fonctionne sous Android 2.2, et sera donc aussi une superbe plateforme de jeux. Les performances graphiques sont telles, qu il faut bien avouer que l on n est pas très loin d une console de jeux actuelle.le constructeur coréen a aussi profité du CES pour présenter sa première tablette, la G- Slate, qui ne devrait pas être disponible en France avant cet été. Egalement animée par le processeur Nvidia Tegra 2, cette tablette sous Android 3.0 embarque écran de 8,9 pouces en 3D (sans lunettes). Elle est également équipée d un double-capteur pour prendre des photos et tourner des vidéos en 3D. La 3D était également au menu de ce prototype d un smartphone doté d un écran de 4 pouces qui donne un rendu assez convaincant. Au-delà de la vidéo, il y a aussi la photo avec deux capteurs en façade qui permettent de réaliser des clichés stéréoscopiques. Après le succès enregistré par le Galaxy Tab, Samsung a annoncé la disponibilité prochaine de la version Wi-Fi. La Galaxy Tab Wi-Fi est animée par le système d exploitation Android 2.2 (Froyo) et est doté d un écran capacitif multipoint de 7 pouces en 1024x600 pixels. Sa capacité de stockage interne de 16 Go peut être augmentée jusqu à 48 Go à l aide d une carte microsd. La Galaxy Tab WiFi embarque un appareil photo de 3 Mpix à l arrière et caméra frontale de 1,3 Mpix pour la visioconférence. Notons que cette tablette prend en charge Adobe Flash Player SAMSUNG la Galaxy Tab en version WiFi Prix : NC Date de sortie en France : NC Tablettes connectées chez PANASONIC Prix : NC Date de sortie en France : NC Les constructeurs de TV s invitent sur le marché des tablettes, tel Panasonic, qui propose trois tablettes en quatre, sept et dix pouces, subtilement baptisées Viera Tablet. Compatibles WiFi uniquement, elles sont conçues comme une extension de la nouvelle gamme de téléviseurs du constructeur. On pourra y lire des vidéos que l on renverra sur le téléviseur. L opération inverse n est pas vraie par contre, il ne sera pas possible de streamer les émissions TV sur la tablette, «pour des questions de droit» nous dit-on, une justification pour le moins obscure dans la mesure où la tablette ne sort pas vraiment du foyer familial et que d autres proposent déjà ce type de service comme Free sur l ipad par exemple. Pour le reste elle est bien évidemment basée sur Android 3.0, elle donnera accès aux services de VOD/catchup TV déjà mis en place par le constructeur et on pourra naviguer sur Internet. La finition est réussie avec une épaisseur très faible et des bords chromés de toute beauté. La vague du mini avait marqué le début de l année ACER lance le Liquid en format mini 2010 ; Acer la relance en ce début 2011 avec le Liquid Mini, un smarphone 3G+ pas si mini que cela (écran multi touch 3,2 pouces) qui tourne sous Android 2,2 (Froyo). Le Liquid Mini embarque le GPS, les applications Google (Gmail, Google Maps, Google Navigation et Google Talk), de même que l application SocialJogger pour visualiser les actualités de ses contacts Facebook et Twitter en un coup d oeil. Doté d un appareil photo 5 Mpix, le Liquid Mini gère aussi les mails professionnels sous Exchange et les pièces jointes (Word, Excel, Powerpoint et PDF). Sa compatibilité WiFi DLNA lui permet de partager ses fichiers multimédia sur un écran TV. Le Journal des télécoms N 216 Février

9 JDT216-P08-08-EVE CR CESOkTP:JDT193 20/01/ :47 Page 9 MOTOROLA, zoom sur la Xoom Motorola sortira une tablette 10,1 pouces nommée Xoom, qui s articule autour d un processeur Tegra 2 et tourne sous Androïd 3.0, avec Adobe Flash Player. Elle sera dotée de deux caméras, une sur la face arrière de 5 MPixels pour la photo et la vidéo, et une plus simple de 2Mpix en frontal pour la visioconférence. Le reste est somme toute «classique» : port USB, HDMI capable de sortir du 1080p et lecteur de cartes SD. La finition n a pas grand chose à voir avec celle de l ipad malheureusement. L ensemble est en plastique soft-touch. Pour le reste, l interface tactile fonctionne particulièrement bien, c est très fluide. Reste une inconnue : le prix. Le constructeur discute en effet de l opportunité d une offre 3G couplée avec un opérateur ou non. Les USA pourront en profiter courant du premier trimestre. Prix : NC Date de sortie en France : NC Venue, un smartphone signé DELL Dell a profité du CES de Las Vegas pour montrer qu en matière de téléphonie mobile, il faudrait compter sur lui. En témoigne l un de ses derniers produits, le Dell Venue. Smartphone animé par l OS Android, le Venue embarque un appareil photo de 8 Mpixels. Son confortable écran de 4,1 pouces offre, de plus, une qualité d affichage élevée, grâce à la technologie AMOLED, déjà exploitée par Samsung sur le Wave. A l image d une bonne partie des smartphones haut de gamme du marché, le Venue est motorisé par un processeur de 1 GHz. Prix : NC Disponibilité : NC HTC préempte la 4G Disons-le tout de suite : ces trois terminaux 4G de HTC ne sont pas près de sortir en France. Qu il s agisse du HTC EVO Shift, du HTC Inspire 4G ou du HTC ThunderBolt, ils sont tous les trois destinés au marché américain. Le dernier d entre eux, ThunderBolt, lancé par Verizon, est l un des premiers smartphones LTE au monde. Doté d une interface Sense sur un écran 4,3 pouces (800 x 480 pixels), il intègre la connectivité Skype pour des conversations voix et image. Tournant sous Android 2.2 Froyo, le Thunderbolt embarque un processeurs à 1 GHz, une mémoire internet de 8 Go (extensible à 32 Go), le GPS, un capteur 8 Mpix et le WiFi b/n compatible DLNA. Prix : NC Date de sortie en France : Pas prévue DELL STREAK 7 : la famille tablette s agrandit Prix : NC Date de sortie en France : NC Dell complète sa famille de tablettes avec un nouveau produit, le Dell Streak 7. Ce nouvel équipement multimédia sous Android 2.2, doté d un écran de 7 pouces, dispose d une très large surface destinée à favoriser et à faciliter les activités multimédia des utilisateurs. Très connectée, la tablette, motorisée par un processeur NVIDIA Tegra, est compatible WiFi et 3G. Comme tout équipement sous Android, elle donne également accès au kiosque d applications du moteur de recherche. Pour couronner le tout, des caméras disposées à l avant et à l arrière ouvrent la porte aux applications de visioconférence. SONY ERICSSON ajoute une corde à son Arc Prix : env. 600 (hors abonnement) Date de sortie en France : 1er trimestre 2011 L histoire d amour entre Sony Ericsson et Android se poursuit. Le dernier fruit de cette union dans lequel on trouve aussi beaucoup de Sony - est l Arc, un smartphone ultra fin (8,7 mm) de la gamme Xperia animée par la version 2.3 d Android (Gingerbread). Incurvé dans sa face arrière (d où son nom), l Arc est équipé d un magnifique écran 4,2 pouces en technologie Bravia et d un capteur 8,1 Mpix ultra sensible (technologie Sony Exmor-R). Capable d enregistrer de la vidéo en HD, il peut aussi la partager sur grand écran grâce à sa prise HDMI intégrée. L Arc est quadribande GSM-GPRS-EDGE-3G et HSPA et WiFi compatible DLNA. MOTOROLA ATRIX : une mémoire d éléphant Motorola monte en puissance. En ce début d année, l américain propose un smartphone ambitieux, le Motorola Atrix. Equipé d un large écran tactile (4 pouces), le terminal, animé par Android, affiche une puissance d exécution et une capacité de stockage peu communes. Le Motorola Atrix est ainsi l un des premiers smartphones avec le LG Optimus X2- à embarquer une puce Tegra 2 double cœur. Egalement très bien pourvu sur le plan de la mémoire, le mobile dispose d un espace de stockage interne de 16 Go extensible à 48 Go, grâce à l ajout d une carte micro SD de 32 Go. Prix : NC Disponibilité : courant Le Journal des télécoms N 216 Février 2011

10 JDT216-P EVE Mob. d'or OKAG:JDT 24/01/ :31 Page 10 Événement Mobiles d Or Par la rédaction Beau succès «Mobiles Laurent Eydieu, directeur de Division chez Reed France Oganisée pour la première fois cette année à l initiative du salon Medpi, du Journal des Télécoms et du JDLI, la Soirée des Mobiles d Or a réuni le 14 décembre dernier à Pa- ris une partie non négligeable des têtes d affiche de l écosystème de la téléphonie mobile (opérateurs, constructeurs, distributeurs, grossistes, éditeurs de logiciels, producteurs de contenus, fondeurs ), à l occasion d une manifestation décontractée, mais riche en contenus et en échanges. «Nous avons choisi cette période de l année parce qu elle nous permet de réunir tout l écosystème entre deux éditions du Medpi [du 17 au 20 mai cette année], et parce que, à cette date, tout est pratiquement joué pour les ventes de fin d année», explique Laurent Eydieu, directeur du Pôle Technologique chez Reed Expo. La soirée, qui avait pour siège le cadre prestigieux de la Maison des Polytechniciens (Hôtel de Poulpry, construit en 1703), a commencé par une table ronde sur le thème «Services et contenus mobiles : quels acteurs et quel partage des revenus pour quel écosystème gagnant?» (voir pages suivantes), s est poursuivie par un cocktail informel et s est conclue par un dîner assis au cours duquel ont été remis les «Mobiles d Or» (cf palmarès pages suivantes). La satisfaction enregistrée à chaud par les quelque 130 personnalités présentes laisse en tout cas largement à penser que cette première édition des Mobiles d Or ne sera pas la dernière n LES TROPHÉES Samsung et Bouygues Telecom, grands gagnants des premiers Mobiles d Or Certains participants de la soirée, quelque peu désabusés, n ont pas tardé à trouver à cette manifestation, pourtant première du genre, une nouvelle appellation : «la Soirée des Samsung d Or». A leur décharge, il est vrai que le constructeur coréen a raflé des prix dans pratiquement toutes les catégories dans lesquels il concourrait, qu il s agisse des produits, de l entreprise, ou des hommes et femmes qui la font tourner. Difficile aussi de ne pas voir dans une consécration aussi absolue du constructeur coréen une certaine forme de sanction vis-à-vis d Apple ; constructeur dont la passion que suscitent les produits est inversement proportionnelle au sentiment que génère sa politique de distribution. Bouygues Telecom, pour sa part, a fait main basse sur tous les prix destinés à récompenser les offres des opérateurs mobiles, sous sa propre marque (forfait illimité, carte prépayée) ou sous celle d Universal Mobile (forfait bloqué) exploitée sous licence. La cérémonie de la remise des prix, animée par le journaliste-animateur Bertrand Amar, a également récompensé Sony Ericsson et Apple. Les gagnants ont été désignés par le vote des grands acheteurs de la distribution, à raison de 80 votants pour une centaine d acheteurs sollicités. Ces derniers ont été amenés à se prononcer sur la base d une sélection (de produits, services, entreprises ou personnes) élaborée par les rédactions du Journal des Télécoms et du JDLI comportant à chaque fois une dizaine de possibilités de choix, pour une période de votation qui s est étalée de mi-octobre à mi-novembre. La rédaction David Eberlé et Sonia Guillou reçoivent le prix du meilleur smartphone pour le Galaxy S Sylvie Antomarchi (Reed Medpi) et Bertrand Amar s apprêten remettre le prix du design. Le Journal des télécoms N 216 Février

11 JDT216-P EVE Mob. d'or OKAG:JDT 24/01/ :32 Page 11 ès pour les premiers es d Or» Pierre Perron (Sony Ericsson), reçoit le prix du meilleur feature phone des mains de Sébastien Anxolabehère (JDLI) et de Bertrand Amar. Philippe Schild, Directeur Universal Mobile, reçoit d Ariel Gomez (Journal des Télécoms) l un des trois prix remportés par l opérateur. Le Palmarès des Mobiles d Or 2010 Meilleur smartphone : Samsung Galaxy S Meilleure tablette/ordinateur connecté : Samsung Galaxy Tab Meilleur téléphone multimédia (feature phone) : Sony Ericsson Vivaz Le produit le plus innovant : Samsung Galaxy Tab Meilleur forfait illimité : Bouygues Telecom Neo 24 sur 24 Meilleure offre compte bloqué : Universal Mobile bloqué SMS et internet illimités Meilleure offre prépayée : Bouygues Telecom deux fois plus Le meilleur design : Apple ipad La meilleure communication : ex-aequo : Apple et Samsung Le constructeur le plus dynamique : Samsung Le manager de l année : David Eberlé, directeur de la division Télécom Samsung France Alexandre Penon (Bouygues Telecom), reçoit le prix du meilleur forfait illimité des mains d Ariel Gomez (Journal des Télécoms) s apprêtent à David Eberlé, Samsung, a été désigné «manager de l année» ; la 2 ème place revenant ex-aequo à Frank Cadoret, de SFR, et à Patrick Lozé, d Orange. Laurent Eydieu (Reed Medpi) remet le prix du constructeur le plus dynamique à Alexandre Cherrière (Samsung) 11 Le Journal des télécoms N 216 Février 2011

12 JDT216-P EVE Mob. d'or OKAG:JDT 24/01/ :32 Page 12 Événement Mobiles d Or La Soirée en images Au cocktail comme au dîner qui a suivi, convivialité et bonne humeur étaient au rendez-vous. Dominique Palazzi (Alcatel Mobiles Phones), W. Silvrestre (Samsung), Jerôme Neveu (SFD) Christophe Ducamp, Orange retail sales Director chez RIM (au centre) et Cyril Guilleminot, directeur France de Gameloft François Klipsfeld (GFK), Matthieu Cortesse (GFK) et Laurent David (Apple) Alice Holzman, (Orange-FT) et Frank Cadoret, (SFR) Louis Bied-Charreton (Monoprix) et Raphaël Danlos (EMC- groupe Casino) De gauche à droite : Audrey Journaux (Microsoft), Anne-Sophie Frenove (HTC), Alexandre Penon (Bouygues Telecom), Florence Paour (Orange), Miguel Mato (Microscoop). De gauche à droite : François Klipsfeld (GFK), Sylvie Antomarchi (Reed-Medpi), Laurent Guerder (Microscoop), Sébastien Anxolabehère (JDLI), Jean-Pierre Hun (Extenso Telecom), Cyril Guilleminot (Gameloft). De gauche à droite, dans le sens des aiguilles d une montre : Laurent Eydieu (Reed Medpi), Olivier Ribet (Microsoft France), Frank Cadoret (SFR), Alice Holzman (Orange-FT), Frédéric Tassy (HTC France), Pierre Perron (Sony Ericsson France), David Eberlé (Samsung France), Alain Niccolaï (Bouygues Telecom), François Bornibus, (Nokia France) et Ariel Gomez (Journal des Télécoms) De gauche à droite : Xavier Demaleissye (Nokia), Damien Villota (Auchan), Audrey Farache (Reed-Medpi), Denis Morel (LG), Bernard Layous (Boulanger) De gauche à droite : Laurent Vernat (Intel), François Andrieu (GPdis), Antoine Guglielmacci (Extenso Telecom), William Silvestre (Samsung), Bertrand Amar (Bouyaka, animateur de la soirée) Le Journal des télécoms N 216 Février

13 JDT216-P EVE Mob. d'or OKAG:JDT 24/01/ :32 Page 13 Table ronde Les opérateurs se cherchent un rôle dans le monde applicatif La Soirée des Mobiles d Or a commencé par une table ronde au cours de laquelle les responsables France d Orange, Samsung, Nokia, Microsoft, Gameloft, et Media 365, ont échangé autour de différentes problématiques liées aux évolutions à venir de l écosystème OS-applications, comme à la recherche d un partage de la valeur plus équilibré. Un échange instructif dans un environnement qui évolue à la vitesse grand V. Services et contenus mobiles : quels acteurs et quel partage des revenus pour quel écosystème gagnant?» ; c est autour de cette proposition de débat que se sont retrouvés, en ouverture de la Soirée des Mobiles d Or, Alice Holzmann, Directrice adjointe Grand Public, en charge du marketing chez Orange-FT, François Bornibus, directeur général de Nokia France, David Eberlé, directeur de la division télécom chez Samsung France, Olivier Ribet, directeur de la division Mobile chez Microsoft France, Cyril Guilleminot, directeur de Gameloft pour la France, et Laurent David, Directeur général de Media 365, société du groupe Sportever. Dans ce beau parterre, représentant l ensemble des acteurs de la chaîne de valeur, on regrettait cependant deux absents de taille : Apple, l initiateur de cette dynamique de marché à grande échelle de l écosystème OS-contenus, et Google, dont la plate-forme mobile Android est le challenger le plus dynamique et, probablement, le plus dangereux de la marque à la pomme. Invitées par nos soins à prendre part au débat, les deux sociétés ont décliné pour différentes raisons : «politique de communication consistant à ne jamais intervenir dans ce genre de manifestations» (Apple), et «absence d interlocuteur habilité à s exprimer en Europe sur Android» (Google). Leur absence physique ne les a cependant pas exclues du débat, loin de là Les smartphones en pleine croissance Animée par Ariel Gomez (JDT) et Stéphane Kauffmann (JDLI, Ere Numérique), la discussion a démarré sur un constat chiffré, présenté par Mathieu Cortesse de GFK. «Au cours de l année 2010, les smartphones ont représenté 30 % des ventes de téléphones mobiles en France. L année 2012 devrait être celle du basculement : les smartphones devraient représenter, à eux seuls, 60 % des ventes de terminaux». Dans le paysage mobile actuel, composé, selon l institut d études de près de 10 millions de smartphones, Apple conserve la plus grosse part de marché avec 45 % du parc, les combinés sous Android, Symbian, Windows et RIM affichent chacun des parts de marché comprises entre et 12 et 14 %. «Lorsque nous développions sur Java, nous avions l habitude de travailler sur 1000 téléphones différents. C est le métier des développeurs : ils élaborent des jeux et les portent sur différentes plates-formes. [Même si] les OS sont différents, il existe des similitudes. On peut par exemple Cyril Guilleminot, Gameloft Malgré les grandes difficultés que rencontre Nokia face à Apple, leader incontesté du marché des smartphones, Nokia veut rester bon joueur. «Apple a fait du bon boulot», concède François Bornibus, directeur général France de Nokia. «Ils ont montré qu un mobile pouvait servir à autre chose qu à faire transiter de la voix. ( ) Notre stratégie consiste à offrir un smartphone à tous les utilisateurs, à des prix très bas et aussi pour les comptes bloqués. Cette largeur, nous voulons aussi l offrir avec une diversité de facteur de formes». Chez Samsung, la politique n est pas différente. «Nous voulons adresser tous les publics. Donc, nous ne choisissons pas un OS au lieu d un autre, explique David Eberlé, directeur division télécom chez Samsung France. Notre voulons continuer à développer des produits pour tous et une stratégie multi-os. En somme, nous voulons avoir les mains-libres». Pour autant, rappelle Alice Holzman, directrice adjointe en charge du grand public chez Orange, la propension des acteurs du secteur à diviser le marché en fonction des systèmes d exploitation des combinés ne correspond en rien à celle de 13 Le Journal des télécoms N 216 Février 2011

14 JDT216-P EVE Mob. d'or OKAG:JDT 24/01/ :33 Page 14 Événement Mobiles d Or consommateurs. «Vu du client, l OS n est pas connu. Le choix d un combiné s effectue d avantage sur une forme, un écran et un prix. Plus de 40 % des combinés commercialisés par Orange en fin d année sont des smartphones» assure la responsable d Orange. Celle-ci reconnait toutefois que «la richesse de l environnement est importante». Du point de vue de l opérateur historique, il apparait, pour le moment, impossible d établir une relation entre le système d exploitation et le choix de l acheteur. Course à l application L attrait qu exerce l univers applicatif sur les acheteurs et les utilisateurs de smartphone est quant à lui bien établi. Qu il s agisse d Apple, fort d un catalogue de applications, d Android, qui en revendique plus de et de Nokia, dont la plate-forme Ovi Store affiche un total de logiciels, l application s est affirmée, puis imposée comme un élément indispensable, certes, mais également incontournable. «Aujourd hui, tous les OS doivent se lancer dans une course à l application», affirme Mathieu Cortesse. Une course à laquelle Microsoft se refuse pour le moment?- de prendre part. Sa nouvelle plate-forme, Windows Phone 7, constitue un nouveau départ pour l éditeur. La firme de Redmond, consciente de son retard dans la téléphonie mobile d une part et dans le monde des applications de l autre, exclut la multiplication effrénée des applications. «Nous comptons à ce jour un peu plus de 3000 applications sur Microsoft Market Place», indique Olivier Ribet, directeur de la division mobile chez Microsoft France. «Nous recherchons avant tout la qualité et la richesse d expérience. ( ) A travers le lancement de nouveaux terminaux, nous avons surtout voulu redéfinir une plate-forme pour que les développeurs issus de l univers Xbox et ceux issus du PC puissent travailler». Si, dans sa démarche, Microsoft entend se singulariser, une catégorie de logiciels devrait également être très présente sans son catalogue : les jeux. Parmi les petits logiciels destinés aux téléphones mobiles, les jeux occupent une place une place à part. L un des logiciels les plus téléchargés du moment, Angry Birds, du développeur finlandais Rovio affiche 42 millions de téléchargements, dont 12 millions payants. Le développeur français Gameloft rencontre également le succès grâce à sa très large gamme de jeux et à un positionnement astucieux sur iphone. «Ce modèle d affaires vertueux et un bon canal de distribution donnent de la puissance» explique Cyril Guilleminot, directeur de la division mobile chez Gameloft. «Aujourd hui, le jeu est devenu le contenu leader. Avant, il était compliqué de parler du jeu sur téléphone mobile. Maintenant, avec les smartphones, la qualité de jeu peut être pareille, voire meilleure que sur console [portable] ( ). Il existe également une diversité de contenus qui n était pas envisageable avant. Nous sommes sur ce secteur depuis 10 ans maintenant. Notre partenariat [avec certains acteurs] va plus loin que le volume d applications écoulées. Quand un Samsung choisit de faire la publicité [de la Galaxy Tab] avec Nova, ça permet de dire que le jeu sur mobile est devenu un marché solide». Les jeux omniprésents Cette dominance du jeu sur les autres applications se confirme, notamment sur le smartphone de la firme de Cupertino. «Sur l iphone, les jeux représentent 18 % de l offre», précise «Nous voulons adresser tous les publics. Donc, nous ne choisissons pas un OS au lieu d un autre. Notre voulons continuer à développer des produits pour tous et une stratégie multi-os. En somme, nous voulons avoir les mains-libres» David Eberlé, Samsung Mathieu Cortesse. Dans les contenus pour mobile, les modèles du gratuit et du payant s opposent. Sur l App Store, le modèle payant, avec plus de 60 % des téléchargements, s impose face au gratuit. Sur Android Market, gratuit et payant se trouvent presque à égalité. En matière d usages, explique François Bornibus, le modèle gratuit a tendance à faire progresser très fortement les usages. «En mai 2010, Nokia a rendu la navigation gratuite au niveau mondial. Quand ce service était payant, entre 10 et 15 % des gens payait pour l utiliser. Aujourd hui, 90 % des gens le téléchargent. Cette offre de gratuité a permis de prendre des parts de marché», assure le responsable de chez Nokia. D autres modèles se sont imposés, mélangeant gratuit et payant. Laurent David, directeur général de Media365 (société du groupe Sportever, créée par Patrick Chêne, spécialisée dans la production de contenus multimédia liés au sport), revendique «un double modèle d affaires». «Nous réalisons la production des contenus vidéo sportifs (tournage des manifestations sportives). Sur ces contenus, nous facturons notre prestation à Orange pour différents sports comme le foot ou le basket. Pour les contenus dépourvus de vidéo, nous sommes dans un système beaucoup plus concurrentiel, il existe de fait beaucoup plus de contenus gratuits. [Sur ces contenus], nous avons intégré des produits publicitaires». «Avant, le système était fermé» La question des revenus s érige également comme l une des autres interrogations majeures des acteurs de l écosystème. Les opérateurs, en première ligne, car pourvoyeurs de la capacité réseau nécessaires au transport des données, demeurent éloignés de la manne générée par les kiosques d applications. Si Nokia et Microsoft s accordent sur le fait que ces derniers sont une composante du réseau et qu à ce titre, ils doivent eux aussi recevoir une partie des revenus issus de la vente d applications, dans les faits, la situation n a pas vraiment évolué, ce que regrette Alice Holzman. «Avant, le système était fermé. Si nous n avions pas investi, il n y aurait pas d écosystème ( ) Cet écosystème fonctionne. Les opérateurs sont-ils légitimes? Oui et ils ont une stratégie. ( ) [A titre d exemple], nous avons beaucoup misé sur la TV mobile. Nous générons du revenu et de la valeur. La télévision d Orange sur Apple a été téléchargée plus de 1,5 million de fois. Nous avons également été présents sur le foot. Nous ne souhaitons pas être partout. Cependant, nous sommes prêts à jouer notre rôle». Pour Alice Holzman, l opérateur joue plutôt un rôle de «facilitateur». Pour reprendre la main, les opérateurs ont imaginé une nouvelle approche. Ils l ont présentée plus tôt, cette année, lors du Mobile World Congress à Barcelone. La WAC (Wholesale Application Community), un organisme fédérateur chargé de mettre en place à une plateforme à partir de laquelle les opérateurs pourraient proposer des applications directement à leurs clients, fait figure d atout pour les opérateurs. Cette initiative, en rupture totale avec le modèle popularisé par Apple et Google se veut ouverte, pour les opérateurs comme pour les constructeurs de terminaux. «La WAC s est créée avec des constructeurs et des opérateurs avec une volonté d ouverture et de participation sectorielle», assure Alice Holzman. Pour François Bornibus, la simplification est un facteur nécessaire. «Cette simplification repose sur quatre éléments : un choix dans les appli- Mathieu Cortesse, GFK : «Au cours de l année 2010, les smartphones ont représenté 30 % des ventes de téléphones mobiles en France. L année 2012 devrait être celle du basculement : les smartphones devraient représenter, à eux seuls, 60 % des ventes de terminaux» Apple conserve la plus grosse part de marché avec 45 % du parc, les combinés sous Android, Symbian, Windows et RIM affichent chacun des parts de marché comprises entre et 12 et 14 %. Les jeux arrivent en premier lieu sur AppStore comme sur Android Market Les prix sont légèrem Le Journal des télécoms N 216 Février

15 JDT216-P EVE Mob. d'or OKAG:JDT 24/01/ :33 Page 15 «Le monde des applications devrait entrer dans une phase de foisonnement. Plus tard, ça se rationnalisera. On peut penser que 3 grands systèmes d applications vont s imposer». Alice Holzman, Orange cations, le travail de l opérateur, des outils de développement pour les créateurs d applications et, en dernier, un travail d explication en destination des annonceurs.» Le rôle central des développeurs Les différents participants s entendent, logiquement, sur le rôle essentiel des développeurs dans l écosystème applicatif. Pour les opérateurs comme pour les fabricants, la multiplication des OS pousse les créateurs d applications à développer plusieurs fois les applications pour les différentes plates-formes. Mais cela ne semble pas vraiment préoccuper Gameloft. «Lorsque nous développions sur Java, nous avions l habitude de travailler sur 1000 téléphones différents, explique Cyril Guilleminot. C est le métier des développeurs : ils élaborent des jeux et les portent sur différentes platesformes. [Même si] les OS sont différents, il existe des similitudes. On peut par exemple exploiter nos connaissances sur les set-top box pour les tablettes. ( ) Au-delà de la plateforme, c est davantage une problématique industrielle. Si Renault doit faire des fourgonnettes, il adaptera ses usines en conséquence. C est pareil pour nous». Pour François Bornibus, la question mérite d être posée. «Il existe un véritable risque de fragmentation, plaide le responsable de Nokia. Sur Android, il existe 7 ou 8 versions de Facebook. Nous, nous voulons un seul produit qui fonctionne sur tous nos terminaux». Bien au fait de l importance prise par la communauté des développeurs pour faire décoller d une part, puis pour faire vivre un écosystème, Samsung compte sur sa force de frappe pour attirer les créateurs d applications sur sa plate-forme, Bada. «Le parc de produits sous Bada est important. En 5 mois, le marché français s est étoffé de utilisateurs de actifs. Sur cette plate-forme, plus de 8 millions de téléchargements ont été réalisés en 5 mois», explique David Eberlé. Pour parvenir à ce résultat, le constructeur coréen a bénéficié du très fort support des opérateurs. L arrivée des tablettes numériques ne rebat pas vraiment les cartes. L essor attendu de ces nouveaux supports devrait fournir aux différents acteurs de l industrie une espace supplémentaire pour promouvoir leur stratégie multi-écrans. Selon Alice Holzman, «le monde des applications devrait entrer dans une phase de foisonnement. Plus tard, ça se rationnalisera. On peut penser que 3 grands systèmes d applications vont s imposer». Ce qui ne devrait pas vraiment faire de différence pour Gameloft qui vient de proposer ses applications sur le Free Store, le kiosque d applications sur du FAI Free. «[Pour nous], il apparait difficile de prédire la victoire d un seul système ou de plusieurs. Même si un seul OS devait s imposer, les facteurs de forme seraient différents, et les écrans aussi. C est le marché qui veut ça.» Thomas Pagbe t légèrement plus élevés sur l AppStore d Apple que sur Android Market 15 Le Journal des télécoms N 216 Février 2011

16 JDT216-P16-Infra-ActuOkTP:JDT 21/01/ :06 Page 6 Actualité infrastructures en bref Silver Peak à la conquête des datacenters européens Silver Peak, nouveau venu dans le monde de l optimisation Wan, veut bousculer la suprématie de Riverbed dans le domaine. L entreprise, qui fait ses premiers pas en Europe, ambitionne de s installer durablement sur ce nouveau marché avec des produits destinés aux datacenters. «A la différence d autres gros acteurs du marché, nous avons choisi de déployer notre service pour les clients qui génèrent de gros volumes de données, ceux qui utilisent du fiber channel, ou pour optimiser les transactions entre les filiales et les sièges des entreprises» explique Mike Betz, vice-président EMEA de Silver Peak. Techniquement, si la solution de Silver Peak propose les mêmes services d accélération de flux que la concurrence, elle s en éloigne, selon Mike Betz grâce, notamment grâce à un travail sur les couches basses du réseau. «Tous les autres vendeurs travaillent au niveau 7, explique-t-il. Ils identifient le trafic et l optimisent. ( ) Chez Silver Peak nous pensons que l optimisation WAN doit fonctionner comme un firewall. On l installe et elle fonctionne. De plus, nous travaillons sur la couche 3 (tout comme Riverbed, ndr), ce qui nous permet de modifier n importe quel trafic IP, qu il s agisse de données de stockage, de voix, ou de vidéo». Silver Peak entend également se différencier sur un autre point : son travail sur les paquets de données. Les appliances physiques (NX) et virtuelles (VX et VRX) du constructeur, dotées de fonctions d accélération et de déduplication, s avèrent «intelligentes». Les boitiers peuvent, d une part, corriger les erreurs des paquets et respecter les séquences d envoi de ces mêmes paquets. Ces deux opérations «évitent le besoin de renvoyer des informations sur le réseau», ajoute Mike Betz. «Nous reconstruisons le paquet sans le renvoyer, complète Jeff Aaron vice-président marketing. C est important pour le cloud public». Pour s imposer sur le marché européen et notamment en France, Sliver Peak veut s appuyer sur un important réseau de partenaires. Il compte déjà parmi ces derniers des sociétés telles qu Hitachi, EMC et Avaya. A termes, Silver Peak compte également se rapprocher des opérateurs, et notamment d Orange, mais pas avant d avoir installé sa distribution. TP Très haut débit Sept collectivités testent le THD En matière de très haut débit, les pouvoirs publics continuent à soutenir le développement de projets de déploiement de fibre optique en zone peu dense. Dans le cadre de l appel à projets lancé en aout 2010, sept projets pilotes ont été retenus en Savoie, Puy de Dôme, Seine et Marne, Lozère, Haute Savoie, Manche et Vendée. Les projets sélectionnés pour la phase de test se verront tous verser une subvention à hauteur de 50 % au maximum et d une valeur maximale de euros. En fonctionnement à partir du premier trimestre de l année 2011, ces projets pilotes, permettront à l Etat de mieux appréhender la problématique du déploiement de la fibre, tant au niveau technique qu administratif. Ce que confirme Jean-Christophe Boyard, responsable des infrastructures de télécommunication chez Manche numérique. «Cet appel d offres permet à l Etat d étalonner. Les pouvoirs publics veulent faire discuter les opérateurs et [observer] la mise en place des processus industriel dans ces zones». «Pour nous, poursuit Jean-Christophe Boyard, l intérêt consiste à connaître les avantages que pourront tirer les petits opérateurs et également les conditions techniques qui leur seront proposés. En outre, cela nous permettra également de lancer notre projet de résorption en zone blanche avec la fibre optique. [Dans cette zone], nous ferons des combinaisons technologiques, en déployant du WiFi, du MiMO et également de la montée de débit en sous-boucle». La Seine et Marne (77), également au nombre des collectivités retenues, dont la DSP est gérée par Covage, va également bénéficier du soutien de l Etat pour déployer un pilote sur le site de Chevry-Cossigny. Interrogé peu de temps avant la publication des résultats, Jean-Michel Soulier, p-dg de Covage, estimait que le 77 bénéficiait d un contexte bénéfique. «Le réseau Semafor existe, ( ) on peut donc déployer rapidement un réseau FTTH.» Affiner la stratégie de développement Les pilotes, qui devraient se poursuivre pendant une durée de neuf mois, permettront aux départements d affiner leur propre stratégie de déploiement. La Manche, à travers son syndicat mixte Manche numérique, poursuivra son plan de déploie- Sept collectivités déploient pendant 9 mois des infrastructures pilote pour de futurs réseaux de fibre optique. Pour l Etat, ces tests grandeur nature donneront de nombreuses indications sur le déploiement futur du FTTH en zone peu dense. Appliance ment sur les villes de Saint-Lô et de Cherbourg. «Nous nous plions à la loi qui demande que les collectivités réalisent un schéma directeur départemental en accord avec les autres collectivités de la région. Il est en cours d élaboration. A partir de là, nous fixerons différents caps. L un de nos objectifs consiste à tout fibrer sous dix ans», indique Jean-Christophe Boyard. D ici là, à fin 2012, La Manche espère atteindre les prises en très haut débit. Pour les opérateurs d opérateurs comme Covage, la phase de test devrait constituer un moyen supplémentaire de démontrer son savoir-faire. Ces déploiements pilotes constituent l un des éléments du plan du gouvernement qui envisage la couverture de 100 % de la population française en fibre optique en Selon des évaluations, notamment reprises par le sénateur Hervé Maurey pour son rapport sur le THD remis au Premier ministre, le coût de la construction d un réseau THD pour l ensemble des Français s élèverait à 30 milliards d euros. Thomas Pagbe Bluecoat facilite la sécurité pour les PME Avec ProxyOne, sa nouvelle appliance, Bluecoat adapte sa solution de sécurité Web aux besoins des PME. «C est un produit de sécurité internet pour les PME», explique Sasi Murthy, senior director product marketing. L appliance, de taille réduite, fonctionne comme sa «grande sœur» : elle permet de protéger le système d information (SI) contre les menaces présentes sur Internet. La protection, garantie en temps réel, est assurée par Webpulse, intégrée au boîtier. Le boîtier embarque également ProxyClient, une solution qui permet de bloquer ou d accélérer une application en quelques clics. Pour rendre sa solution plus accessible au PME, Bluecoat a choisi la simplification. «La technologie que nous avons choisie est moins complexe à utiliser et plus aisée à déployer. Il suffit de préciser l adresse IP puis le DNS. ( ) L interface utilisateur a elle aussi été simplifiée, on évite les lignes de commande compliquées», assure Sasi Murthy. Le monitoring bénéficie également de l effort de simplification. Le DSI peut surveillerl ensemble du trafic sans préconfiguration nécessaire, application par application. Même chose pour la mise à jour, qui est automatique. «L administrateur n a plus qu à choisir le moment où il veut la lancer», poursuit Sasi Murthy. L ensemble des fonctions du ProxyOne permet, au final, d assurer une gestion granulaire et élémentaire de la sécurité du réseau. Présentée comme un élément de sécurité additionnel, l appliance, placée derrière le pare-feu, constitue, aux yeux de Bluecoat, une manière de fournir aux entreprises plus de visibilité sur la sécurité de leur SI. TP Le Journal des télécoms N 216 Février

17 Une certaine image de la perfection signée Sennheiser Micro-casque sans fil DW Office IP Convergence : Stand B33 Avec le DW Office de Sennheiser, une nouvelle génération de micro-casques sans fil est née. Son design futuriste très élaboré constitue le plus fidèle reflet de ses hautes performances technologiques : un vrai trésor d innovations. Vous ne pourrez qu être séduit par le son Sennheiser haute-définition, sa grande autonomie et son confort sur-mesure. Micro-casque Micro-casque avec arceau Station d accueil Vous allez partout dans votre entreprise, en toute liberté et vous pouvez, bien sûr, décrocher à distance un appel arrivant sur votre téléphone fixe ou votre PC. Contact : Frédéric Henry au ou Julien Pereron au DWoffice240x310.indd 1 22/09/10 10:50

18 JDT216-P18-19-INFRA-ReportageOkTP:JDT193 20/01/ :56 Page 18 Reportage infrastructures Par Ariel Gomez Le centre de R&D d Ericsson à Santa Clara, dans la Silicon Valley, est au cœur de l évolution à la fois technologique et stratégique de l équipementier, tant sur les réseaux que sur l approche désormais très ouverte en termes de plates-formes applicatives. Visite dans ce «saints des saints», au moment ou l opérateur Verizon lançait son réseau LTE fourni par Ericsson et Alcatel Lucent. Ericsson Silicon Valle Voyage au cœur d Il faut reconnaître un certain sens de l opportunité aux dirigeants d Ericsson. Lorsque, mi 2008, ils ouvrent leur centre de R&D à Santa Clara, en plein cœur de la Silicon Valley, ils ne soupçonnent probablement pas l incroyable recentrage que va opérer, en seulement quelques mois, le centre de gravité de la téléphonie mobile autour de ces quelques dizaines de kilomètres carrés de bureaux qui constituent La Mecque des technologies de l information. «Dans les années 1990, l Europe était leader de l innovation dans la mobilité ; ce leadership est parti vers l Asie en 2000 (Corée, Japon, Taïwan), puis, en 2010, le leadership est passé aux USA avec des entreprises comme Apple, Android, Facebook», résume Brian Wilcove, general partner chez Sofinnova Ventures, société de capital risque très active dans la Silicon Valley. L équipementier suédois, qui avait fait le choix de s installer dans cette région de la Californie pour mieux préparer la rencontre entre les mondes de la mobilité cellulaire et de l Internet, ne tarde pas à comprendre notamment avec l arrivée de Hans Vestberg à sa tête -, qu une forte accélération se profile. Il réagit en nommant une pointure à la tête de son centre de R&D. Håkan Eriksson, qui est déjà le directeur technique du groupe (CTO), prend la présidence d Ericsson Silicon Valley et de son équipe de 800 personnes. Un autre facteur a pesé dans l implantation californienne du centre névralgique de la R&D d Ericsson : les Etats Unis sont sa 2ème zone géographique après l Europe et représentent entre 25 et 27 % de son chiffre d affaires. L équipementier, qui fournit tous les grands opérateurs américains, y emploie personnes. Håkan Eriksson, directeur technique d Ericsson (CTO), président d Ericsson Silicon Valley Plus de connexions dans un monde ouvert C est ici aussi, à Santa Clara, que prend corps la profession de foi qu Ericsson brandit depuis deux ans, celle d un «monde aux 50 milliards de connexions». «En 2020, tout qui pourra bénéficier d une connexion sera connecté», explique Håkan Eriksson. C est le fameux «Internet des objets», au sein duquel on dénombrera 5 milliards de personnes et 1 milliard d endroits connectés, le reste étant composé d objets de toutes sortes (consoles de jeux, écrans de TV, voitures, équipements électroménagers ). Bref, tout aura une adresse IP et, dans bien des cas, une carte SIM. En attendant, la tendance semble bien amorcée. «Aujourd hui, la majorité des connexions est mobile, poursuit-il, en 2015, sur 4 milliards de connectés, il y aura 600 millions de connectés aux réseaux fixes et 3,4 milliards aux réseaux mobiles». L enjeu, cependant, n est pas que celui de l accès et des infrastructures nécessaires pour répondre à une telle demande. C est aussi celui de la création d un écosystème qui est aussi en train de s organiser au sein de la Silicon Valley. Cet écosystème concerne celui des terminaux et applications, celui des réseaux convergés (qui opèrent, pour Ericsson, depuis Santa Clara), et des partenariats avec d autres acteurs du secteur. En ce sens, le crédo de la seule recherche interne est désormais révolu chez Ericsson au profit d une ouverture dont le besoin ne pourra aller que croissant. «Au 2ème semestre 2008, 70 % des systèmes d exploitation mobiles étaient sous licence, au 2ème semestre 2010, 60 % étaient des OS libres», détaille Håkan Eriksson, en guise d illustration. Augmenter la capacité, améliorer l efficacité Pour sa part, la question de l accès pour ces 50 milliards de connexions à venir reste une donnée cruciale. «Entre le 2ème semestre 2009 et la période correspondante 2010, le trafic de données [sur les réseaux cellulaires] a triplé, poursuit Håkan Eriksson. Et c est la région EMEA qui consomme le plus de trafic mobile». En cause : les smartphones et les utilisateurs de haut débit mobile (laptops, tablettes ). A côté des 10 kbit/s de débit pour 10 à 50 Mo mensuels de données par mois requis par la voix, un smartphone exige entre 100 kit/s et 1 Mbit/s pour 100 à 500 Mo de données et un PC ou tablette, plus de 1 Mbit/s et de 1 à 5 Go/mois. Dès lors, avec un trafic data qui croît 10 fois plus vite que la voix, comment faire face à une telle évolution des besoins tout en évitant un déploiement exponentiel d équipements de réseau ; politique incompatible une démarche de développement durable? «En clair, résume Håkan Eriksson, comment augmenter notre capacité dans un facteur de 1000?». Pour Ericsson, le challenge passe par une combinaison d améliorations technologiques et d architecture des réseaux. Ainsi, le choix des technologies HSPA et LTE au lieu du WCDMA permet une amélioration de capacité d un facteur de un à dix. Ensuite, l amélioration de l efficacité spectrale permettant de transporter 2 Mbit/s par Hertz ou lieu de 1 Mbit/s permet encore de doubler la mise. A cela s ajoutent les allocations supplémentaires de spectre, qui permettent de multiplier la capacité par cinq, puis, l utilisation de cellules couvrant un rayon trois fois plus petit, qui apportent à leur tour une multiplication par 10 de la capacité. Si cette démonstration «facile» demande à être Derrière les infrastructures, les services, dont ceux de télévision HD transmis en LTE. Le Journal des télécoms N 216 Février

19 JDT216-P18-19-INFRA-ReportageOkTP:JDT193 20/01/ :56 Page 19 ley r de l innovation vérifiée par les faits, Ericsson n est reste pas moins parmi les équipementiers les mieux placés pour tenir cette promesse. Premier détenteur de brevets LTE (dont les 25 % des brevets essentiels de cette technologie), le suédois se fait fort d en tirer le meilleur parti au service des opérateurs. Le rôle des opérateurs dans l écosystème Ces derniers doivent également faire face à de nombreux défis, et pas seulement technologiques. C est particulièrement vrai aux Etats Unis, comme l explique Ryan Koontz, analyste chez Inflection Point Research. «Le modèle d affaires des FAI change, ils sont challengés pour monter dans la chaîne de valeur. Aujourd hui, ils sont les propriétaires du dernier kilomètre, demain, ils deviendront fournisseurs de contenus (CDN), des portails internet et d applications». Cette mutation est tirée par une demande de contenu (notamment vidéo) omniprésente, qu on résume désormais par l acronyme «Atawad» (any time, any where, any device, autrement dit, n importe quand, n importe où et sur n importe quel terminal). Mais elle l est aussi par l avènement de services de plus en plus sophistiqués en mode cloud, par l abondance de la bande passante fixe et mobile disponible, et par l ouverture des détenteurs de droits (dont ceux d Hollywood) à de nouveaux modèles économiques. «Aujourd hui [1er décembre, NDLR], un studio a annoncé qu il allait rendre ses contenus disponibles en streaming avant même de les proposer aux chaînes premium de contenu telles que HBO», poursuit Ryan Koontz ; une initiative qui part du constat qu on peut «tout streamer vers tout un tas de terminaux : TV, tablettes, Xbox, PS3, apple TV, Google TV, nouvelles set top boxs...» et que «les jeunes générations ne s abonnent jamais aux chaînes broadcast [hertziennes]». Pour l analyste, on assiste à une triple révolution : celle des services vidéo, celle des applications et celle du cloud computing. La fin des forfaits illimités? Reste à savoir, concrètement, comment les opérateurs pourront tirer le meilleur profit de cette nouvelle situation, dans un contexte où les enjeux sont énormes au niveau mondial. «Pour les fournisseurs de services de communication, le chiffre d affaires devrait passer, d ici 2015 de 1186 à 1286 Mds de dollars, en s appuyant notamment sur l innovation», pronostique Håkan Eriksson. Pour les fournisseurs d accès, le saut est encore plus important : de 300 à 596 Mds de dollars, en faisant levier sur leurs «tuyaux», et avec une différentiation basée sur la qualité de service. Enfin, les fournisseurs de services à valeur ajoutée devraient voir passer leur chiffre d affaires, toujours sur la même période, de 18 à 76 Mds de dollars, grâce à la valorisation de leurs actifs et à leur expansion dans la chaîne de valeur. «Les opérateurs disposent de nombreux atouts pour capter de la valeur, explique Don McCullough, VP marketing pour l IP et le broadband pour l Amérique du Nord. On peut citer les services de communication (voix, SMS, messagerie instantanée ), la connectivité data, les données personnelles de l utilisateur, l identité et l identification, la gestion de la sécurité et des terminaux Aujourd hui, les utilisateurs achètent un service best effort [l opérateur donne ce qu il peut en fonction des disponibilités réseau]. Or, nous, nous poussons les opérateurs à proposer de la Qualité de service (QoS), qu il sera possible de tronçonner en fonction des catégories d applications». Avec un cœur de réseau tout IP et une architecture IMS, il est en effet possible de monitorer et de modifier les flux, d appliquer une politique de distribution, et de produire des services différenciés. «En proposant aux consommateurs des niveaux de service [payants] ; l opérateur peut en outre mieux gérer la charge du réseau radio et améliorer le contrôle et la visibilité de l utilisateur». Quant à savoir si le débat sur la net neutralité peut influer cette évolution de marché, Don McCullough, répond très clairement. «Pour fournir 1000 fois plus de débit, cela coûte de l argent. C est les régulateurs qui doivent décider qui va payer et comment. Or, nous sommes actuellement dans un point d inflexion : les actionnaires ont payé pour bâtir les réseaux, il faut voir maintenant qui va payer la suite»... LTE : c est parti avec Verizon! Ce n est pas un galop d essai technique, mais un lancement commercial à grande échelle : 100 millions de personnes couvertes à l ouverture fin 2010, près de 300 millions prévues début Bénéficiant pour la première fois de la même bande de fréquence pour l ensemble du territoire (celle des 700 MHz), Verizon lance la 4G (services data seulement, la voix restant sur CDMA) en faisant preuve d une certaine prudence : «nous annonçons entre 5 et 12 Mbit/s de débit par client, explique Chris Neisinger, directeur exécutif de la planification du réseau chez Verizon, mais en réalité, nous pourrons faire bien plus que cela». La première cible de l opérateur, ce sont les laptops des professionnels, avec une offre à 50 dollars pour 5 Go de données par mois. 19 Le Journal des télécoms N 216 Février 2011

20 JDT216-P20-Opes-ActuOKTP:JDT 21/01/ :07 Page 20 Actualité en bref Stéphane Richard, Directeur général d Orange-FT THD : Orange signe une DSP avec l agglomération de Laval France Telecom-Orange vient de remporter le contrat de couverture en très haut débit (THD) de l agglomération de Laval. Le contrat de délégation de service public (DSP) prévoit la couverture des 20 communes de habitants de la collectivité d ici 7 ans. L opérateur historique sera chargé de l exploitation du réseau pour une durée de 25 ans. Les habitations et les entreprises des communes concernées par cet accord bénéficieront, au final, d une connexion à 100 Mbit/s, grâce au réseau de plus de 200 km de fibre optique déployé sur le territoire. Le réseau THD, ouvert, permettra également à des opérateurs concurrents de commercialiser leurs propres services. Avant le début des travaux, la DSP proposera aux différentes communes une solution «intermédiaire». Une connexion de 2 Mbit/s via satellite sera fournie. Pour l accomplissement de ce projet, Orange et l agglomération de Laval ont respectivement investi 20 et 9,8 millions d euros. Ce double investissement permet à l agglomération, d être notamment éligible aux fonds pour la société numérique et d obtenir une participation de près de 33 % de la somme totale investie. OVH propose de l illimité vers les mobiles L illimité vers les mobiles depuis une ligne fixe pourrait bien devenir un standard. OVH, davantage connu pour ses solutions d hébergement, vient de lancer un service de communications illimitées vers les mobiles depuis une ligne fixe. Construite à partir du forfait Plug&Phone d OVH, la nouvelle offre illimitée, qui vise les TPE et PME de 10 à 100 personnes, se présente surtout comme un appel du pied pour les professionnels désirant basculer vers la nouvelle génération de services de téléphonie par IP en mode Centrex. Comme pour tous les services de ce type, l objectif demeure le même : faire fondre la facture de communication des entreprises. Selon OVH, la souscription à ses forfaits téléphoniques provoque, dans les 8 mois, une baisse de la facture. Avec ce nouveau service, OVH marche sur les traces de Free et de SFR, mais aussi de Hub Telecom. Lors de lancement de la Freebox Revolution, le trublion des FAI a été le premier FAI à annoncer la mise en place d une offre de communications illimitées vers les mobiles pour le grand public. Par la suite, SFR a également annoncé le lancement d un service identique, compris dans la neufbox Evolution et payant (3 euros) sur l offre triple play classique. opérateurs Hausse des forfaits TVA/triple play : les abonnements mobiles vont aussi augmenter Apartir du début du mois de février prochain, les abonnés triple play (TV, Internet et téléphone) devraient tous connaître une augmentation de leurs forfaits, conformément à la hausse de la TVA sur la partie TV du service. Curieusement, certains opérateurs ont décidé de répercuter la hausse sur les abonnements mobiles. A l origine, l augmentation de la TVA que Bruxelles a démenti avoir imposé à Paris met fin à un avantage fiscal accordé en 2007 aux fournisseurs d accès Internet sur les forfaits triple play. La télévision bénéficiait ainsi d une TVA à 5,5 % contre 19,6 % pour Internet comme pour le téléphone. Votée par l Assemblée nationale, la loi de Finances 2011 prévoit la suppression de cet avantage fiscal. La réaction des opérateurs ne s est pas fait attendre. Ces derniers, déjà sous le coup de multiples taxes, (Cosip, redevance sur la copie privée sur les téléphones, imposition forfaitaire sur les entreprises de réseau, etc.) décident de répercuter la majoration sur leurs abonnés, ce qui entraîne sur une grande partie des forfaits, une augmentation de 1 à 3 euros. Mais les opérateurs appliquent également la taxe sur les forfaits téléphones mobiles. Ainsi, chez Orange et SFR, les forfaits mobiles vont connaître également une augmentation à partir du mois de février. «La TVA concerne toute les offres qui donnent accès à la télévision. C est le cas des offres triple play ADSL mais également pour certaines offres de téléphonie mobiles qui comprennent un élément TV», explique un porte-parole d Orange. «Le forfait Origami Style n est en revanche pas concerné» précise-t-il. Le double play augmente aussi Chez SFR, la situation n est pas différente. Les forfaits internet fixe comme les forfaits mobiles sont concernés par la hausse de la TVA. «Sur la téléphonie mobile, un tiers de nos offres sont concernées, assure-t-on chez SFR. Jusqu à aujourd hui, ( ) nous n augmentions pas nos prix et nous continuions à ajouter de nouveaux services. Nous n avons pas répercuté la taxe Cosip sur nos abonnés». Pour défendre son augmentation, le deuxième opérateur mobile du marché indique que sur l iphone, il est possible de regarder la télévision. Bouygues télécom a, quant à lui, limité l augmentation de l abonnement à l internet fixe Les effets collatéraux de la hausse de la TVA de s arrêtent pas là. SFR comme Free, ont tous deux choisi d augmenter le tarif de Licence de marque M6 Mobile en route vers les 2 millions d abonnés Entre Orange et M6, c est une histoire qui dure. Après 5 ans et demi de partenariat sous licence de marque avec l opérateur historique, l activité téléphone mobile de la chaîne «qui monte» est loin de l essoufflement. Avec 1,9 million de clients, à 95 % titulaires de forfaits bloqués, l offre M6 mobile continue à remplir son objectif : séduire les ans, catégorie pour laquelle Orange ne disposait pas, jusqu ici d offres spécifiques. Pour continuer à attirer cette jeune clientèle, M6 mobile et Orange s appuient sur l offre de M6, notamment sur programmes comme Caméra Café et Kaamelott. M6 Mobile, bien plus proche, en termes d offres d un Universal Mobile, a préféré éviter de se lancer dans une opposition frontale avec certains opérateurs virtuels, comme Virgin Mobile, lui aussi positionné sur la cible «jeunes» et futur promoteur d une offre quadruple play. «Nous réfléchissons à tout», assure Renan Dubois, persuadé, que son «offre a du sens». Pour Pour supporter l augmentation de la TVA sur les offres triple-play, les opérateurs ont décidé de répercuter la hausse sur les abonnements mobiles. Pourtant, selon Bercy, seul l internet fixe est concerné. leurs offres double play (Internet, téléphone). Contacté par le Journal des télécoms, le ministère des finances se veut pourtant on ne peut plus clair : «la TVA concerne le triple play uniquement. Il n y aucune raison d augmenter les forfaits mobiles», assure une source à Bercy.L augmentation, prévue pour le 1er février, suscite déjà des protestations de la part des abonnés. Au service courrier de l UFC Que Choisir, les missives d abonnés affluent, dénonçant la progression des tarifs. «La plupart des plaintes concernent Orange et SFR», précise-t-on au sein de l organisme. Thomas Pagbe l année 2011, M6 ne devrait pas modifier son actuelle stratégie. «Nous allons travailler sur notre base, conquérir et fidéliser». Ce qui ne sera pas une mince affaire. «2011 va être une année compliquée. Le marché a atteint un taux de pénétration de 95 % sur les ans». Pour contourner cette nouvelle difficulté, l opérateur devrait notamment se tourner vers les 12 ans, tranche de population où le taux de pénétration de M6 mobile atteint 65 %. «[Sur l ensemble de notre base client], tout va se jouer sur le renouvèlement. Si nous pouvions gagner 200 à clients de plus, ce serait bien». TP Le Journal des télécoms N 216 Février

Présentation. Objectifs 1.1 QU Y A T IL DANS LA BOÎTE? 1.2 L OPEN HANDSET ALLIANCE

Présentation. Objectifs 1.1 QU Y A T IL DANS LA BOÎTE? 1.2 L OPEN HANDSET ALLIANCE 1 Présentation Objectifs Ce chapitre permet de faire connaissance avec Android. Il décrit l organisme chargé de son développement, sa licence, son environnement technologique, pour terminer avec les applications

Plus en détail

Bien choisir son smartphone. avec. Les prix bas, la confiance en plus

Bien choisir son smartphone. avec. Les prix bas, la confiance en plus Bien choisir son smartphone avec Les prix bas, la confiance en plus BIEN CHOISIR SON SMARTPHONE Comment bien choisir un Smartphone? Les systèmes d exploitation et les critères techniques à la loupe pour

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX

MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX 360 Le meilleur du divertissement Internet Français bientôt accessible sur Xbox 360 Issy-les-Moulineaux, le 5 octobre

Plus en détail

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE. UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE. UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014 CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014 POINTS ABORDÉS Introduction Evolution de la téléphonie mobile Mobilité Appareils Technologies Smartphones et «feature» phones Connexions

Plus en détail

Station Pizza- 1. Presentation de votre ApplicatiON

Station Pizza- 1. Presentation de votre ApplicatiON AMBITIVE Station Pizza- 1 Presentation de votre ApplicatiON 2 - Qui sommes-nous - 3 Sommaire Qui sommes-nous? Objectifs Intérêts du client Quelques fonctions phares Accueil & Vue Principale Menus & Carte

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

Tout savoir sur la 4G

Tout savoir sur la 4G Tout savoir sur la 4G Un an après avoir reçu ses premières fréquences, SFR A ouvert les premières villes 4G accessibles pour tous, aussi bien pour les entreprises que pour le grand public. La 4G pour

Plus en détail

Avec l Assistance Intégrale et les forfaits Darty Mobile, DartyBox propose une gamme complète de solutions multimédia.

Avec l Assistance Intégrale et les forfaits Darty Mobile, DartyBox propose une gamme complète de solutions multimédia. Bondy, le 23 août 2011 Communiqué de presse «DartyBox et Darty Mobile» Nouveautés DartyBox : avec l Assistance Intégrale et Darty Mobile, DARTY lance le 4P à Prix DARTY Services compris DARTY annonce le

Plus en détail

Définitions. Sites et applications mobiles : de quoi parle-t-on?

Définitions. Sites et applications mobiles : de quoi parle-t-on? Sites et applications mobiles : de quoi parle-t-on? Définitions Une application mobile est un programme téléchargeable conçu pour fonctionner sur un système d exploitation mobile donné. Adaptée aux téléphones

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l Autorité»),

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l Autorité»), Avis n 2014-0659 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 10 juin 2014 relatif à une modification du catalogue des prestations internationales du service universel

Plus en détail

Les Smartphones. Internet Mobile 3G+ Clients abonnés. Clients Jawal. de Maroc Telecom

Les Smartphones. Internet Mobile 3G+ Clients abonnés. Clients Jawal. de Maroc Telecom Janvier 2013 Les Smartphones de Maroc Telecom Maroc Telecom propose une panoplie de Smartphones* possédant des fonctionnalités évoluées et intelligentes permettant ainsi des usages proches de ceux d un

Plus en détail

L OFFRE, LA METHODOLOGIE, LE SAVOIR-FAIRE

L OFFRE, LA METHODOLOGIE, LE SAVOIR-FAIRE L OFFRE, LA METHODOLOGIE, LE SAVOIR-FAIRE Applications Smarphones et Tablettes Tactiles RDMobile 64 Boulevard Malesherbes, 75008 Paris +33 1 77 19 16 07 www.rdmobile.fr SOCIETE RDMobile se positionne comme

Plus en détail

la fibre optique très haut débit d Orange est déployée à Bois-Colombes La Fibre d Orange est déployée à Bois-Colombes mardi 28 mai 2013 page 1

la fibre optique très haut débit d Orange est déployée à Bois-Colombes La Fibre d Orange est déployée à Bois-Colombes mardi 28 mai 2013 page 1 la fibre optique très haut débit d Orange est déployée à Bois-Colombes La Fibre d Orange est déployée à Bois-Colombes mardi 28 mai 2013 page 1 , pour quoi faire? vidéotéléphonie vidéoconférence débit remontant

Plus en détail

ibelem Solutions d EMM : l accompagnement d un partenaire expert, clef du succès du projet Livre blanc IBELEM - Enterprise Mobility Management

ibelem Solutions d EMM : l accompagnement d un partenaire expert, clef du succès du projet Livre blanc IBELEM - Enterprise Mobility Management ibelem ENJOY MOBILITY Solutions d EMM : l accompagnement d un partenaire expert, clef du succès du projet Livre blanc IBELEM - Enterprise Mobility Management De l art de bien choisir «Devine, si tu peux,

Plus en détail

ebook-lr publisher le nouveau logiciel d édition numérique Frankfurter Buchmesse 2012 Dossier de presse 11 octobre 2012

ebook-lr publisher le nouveau logiciel d édition numérique Frankfurter Buchmesse 2012 Dossier de presse 11 octobre 2012 Dossier de presse 11 octobre 2012 ebook-lr publisher le nouveau logiciel d édition numérique Frankfurter Buchmesse 2012 Sommaire Communiqué de synthèse Un logiciel fait par des éditeurs pour les éditeurs

Plus en détail

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Face aux rapides évolutions de consommation et de distribution en ligne, 3 experts du e-commerce international ont

Plus en détail

DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com

DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com 1 La 1 ère Edition du Salon du Web et de l Intelligence Economique, c est : Un RDV pour analyser l impact du Web sur l économie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2014 Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées I. Pourquoi la fibre optique? II. Rappel du projet III. Calendrier de déploiement de la fibre

Plus en détail

Baromètre Internet+ 18 février 2010. Baromètre Internet+ (18 février 2010) 1

Baromètre Internet+ 18 février 2010. Baromètre Internet+ (18 février 2010) 1 Baromètre Internet+ 18 février 2010 1 Sommaire Accueil Hélène Viot-Poirier, Présidente de l association Internet+ Baromètre Internet+ 2009 Remi Provendier, DG Innovation Marketing, SFR Bilan & perspectives

Plus en détail

Classilio Via 8 est l outil le plus simple et le plus facile à utiliser grâce à ses nouvelles fonctionnalités!

Classilio Via 8 est l outil le plus simple et le plus facile à utiliser grâce à ses nouvelles fonctionnalités! L équipe CLASSILIO est très fière de vous présenter sa toute nouvelle génération d outil de classe virtuelle/webconférence/webinar. En effet, Classilio Via 8 est la plus grosse évolution de notre outil

Plus en détail

Date limite de remise de vos dossiers : le 29 avril 2011 Soirée de remise des Prix : le 8 juin 2011 dans le cadre du salon Buzzness Mobile

Date limite de remise de vos dossiers : le 29 avril 2011 Soirée de remise des Prix : le 8 juin 2011 dans le cadre du salon Buzzness Mobile 2 ÈME ÉDITION Présentez vos meilleures innovations et réalisations en marketing mobile, paiement mobile et solutions mobiles Date limite de remise de vos dossiers : le 29 avril 2011 Soirée de remise des

Plus en détail

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013 Dossier de Presse 10 Octobre 2013 Contacts : Anne-Sophie DUPIRE - Responsable Communication Lucie PORREAUX - Chargée des Relations Presse Tel : 0 328 328 000 - anne-sophie.dupire@sarbacane.com Tel : 0

Plus en détail

Balises pour le choix d une tablette

Balises pour le choix d une tablette Balises pour le choix d une tablette Petit guide issu de nos tests et expériences sur les différents modèles de tablettes dans le cadre du handicap. N hésitez pas à approfondir le sujet sur le site http://lestactiles.be

Plus en détail

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE Tablette tactile, ardoise électronique 1 ou encore tablette PC, ce terminal mobile à mi-chemin entre un ordinateur et un smartphone a d abord séduit le grand public avant d être adopté par les entreprises.

Plus en détail

LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID

LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID Note : Cet article est la version SITE de la diversité des supports d Android. Les utilisateurs se rendant sur ce site ont donc une légère expérience d Android. Pour les

Plus en détail

Panorama de l offre et des usages des tablettes

Panorama de l offre et des usages des tablettes Panorama de l offre et des usages des tablettes Sommaire Présentation Quels usages questions à se poser Les types de tablette Présentation des systèmes d exploitation Acteurs majeurs pour Océanis et les

Plus en détail

Présentation De Janua

Présentation De Janua Présentation De Janua Société de services (SS2L)/éditeur fondée en 2004 à Sophia Antipolis Notre métier : l'expertise Notre crédo : l'open Source Nos prestations : consulting, assistance ponctuelle et

Plus en détail

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Association Loi de 1901-18 Rue Irénée Blanc 75020 Paris SIRET 520 224 734 00019 APE 9499Z http://www.open-ipvideo.org Page 2 sur 13 Sommaire 1. PREAMBULE...

Plus en détail

Présentation 4G Une longueur d avance avec la 4G! Ensemble protégeons l environnement. N imprimez ce document qu en cas de nécessité.

Présentation 4G Une longueur d avance avec la 4G! Ensemble protégeons l environnement. N imprimez ce document qu en cas de nécessité. Présentation 4G Une longueur d avance avec la 4G! Ensemble protégeons l environnement. N imprimez ce document qu en cas de nécessité. Depuis le 1 er octobre. 63% de la population couverte au 1er octobre!

Plus en détail

ACCORD DE GROUPEMENT ADHERENTS FDSEA/FNSEA

ACCORD DE GROUPEMENT ADHERENTS FDSEA/FNSEA ACCORD DE GROUPEMENT ADHERENTS FDSEA/FNSEA INFOTEL expert dans le domaine des télécoms et la FDSEA/FNSEA ont signé un accord cadre en partenariat avec SFR Business Team pour la fourniture de services télécoms

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARIS - 25-11-2014 REINVENTE SON SITE CORPORATE AVEC DAGOBERT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARIS - 25-11-2014 REINVENTE SON SITE CORPORATE AVEC DAGOBERT COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARIS - 25-11-2014 REINVENTE SON SITE CORPORATE AVEC DAGOBERT Suite à un appel d offre qui s est déroulé en mai dernier, Necotrans a fait appel à Dagobert pour développer sa nouvelle

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Marketing Services LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Une étude réalisée en collaboration avec ! Objectif L ÉTUDE Ø Faire le point sur l utilisation des terminaux mobiles en entreprise par des populations

Plus en détail

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé www.netexplorer.fr La société Service professionnel, flexible et sécurisé NetExplorer accompagne de nombreux clients au travers d une solution SaaS clé en main développée en interne depuis 2007. NetExplorer

Plus en détail

Sage Business Mobile Nouveautés 2013. Copyright 2013 1

Sage Business Mobile Nouveautés 2013. Copyright 2013 1 Sage Business Mobile Nouveautés 2013 Copyright 2013 1 Le saviez-vous? Depuis sa sortie en 2010, Sage Business Mobile a été téléchargé par Plus de 17,000 clients! Copyright 2013 2 Fonctionnalités majeures

Plus en détail

Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale

Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale Messagerie, Intranet d entreprise, applications métiers spécifi ques Avec Business Everywhere pack, vos collaborateurs en déplacement accèdent

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT 6ème Édition 20 & 21 octobre 2011 Bordeaux Palais de la Bourse Relations avec les partenaires Nathalie Coiquaud / Frédérique Roux Tel : 05 57 19 19 57 - mail : infos@empreintes.com

Plus en détail

Conférence COFHUAT Du très Haut Débit sur tout le territoire national : Solution par des satellites de télécommunication

Conférence COFHUAT Du très Haut Débit sur tout le territoire national : Solution par des satellites de télécommunication Conférence COFHUAT Du très Haut Débit sur tout le territoire national : Solution par des satellites de télécommunication TV, and now Broadband : for All and Everywhere, by Satellite 24 janvier 2013 - Eutelsat

Plus en détail

Pc Portable ou Tablette tactile?

Pc Portable ou Tablette tactile? Pc Portable ou Tablette tactile? Historique Une évolution constante. Le besoin de réduire la taille et le poids pour en faire un objet nomade et polyvalent. Ordinateur individuel Ordinateur Portable Netbook

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

Communication Unifiée en pratique

Communication Unifiée en pratique en pratique Digitalisation des communications Le défi de la communication simplifiée dans l ensemble des entreprises doit être relevé et vous permet d améliorer l efficacité, la productivité et la disponibilité

Plus en détail

REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN

REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN Chaque jour, Rexel accompagne Quel que soit le secteur d activité, habitat, tertiaire ou industrie, Rexel accompagne les professionnels dans toute la France. Rexel

Plus en détail

Atelier numérique. Développement économique de Courbevoie. Internet / Extranet / Mobilité : Prospection et Support d'aide à la vente

Atelier numérique. Développement économique de Courbevoie. Internet / Extranet / Mobilité : Prospection et Support d'aide à la vente Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Jeudi 21 mars 2013 Internet / Extranet / Mobilité : Prospection et Support d'aide à la vente Actualités et Informations juridiques Atelier numérique

Plus en détail

Une application. pour votre établissement

Une application. pour votre établissement Une application pour votre établissement On consulte de plus en plus le web en situation de mobilité. Disposer de terminaux mobiles multi tâches nous a habitués à y avoir recours en de multiples situations

Plus en détail

Club Idaho Consulting # 1

Club Idaho Consulting # 1 Club Idaho Consulting # 1 Jeudi 27 octobre 2011 à 19h 20h30 Eclairages et discussion autour de la TV connectée réalité, perspectives et impacts Ordre du jour - Tour de table - Présentation de la synthèse

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

# MWC15MP. Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée. A Propos du Programme Ministériel

# MWC15MP. Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée. A Propos du Programme Ministériel Programme Ministériel 2015 1 Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée En 2015, le Programme Ministériel mettra l accent sur les valeurs fondamentales d innovation du secteur de la téléphonie

Plus en détail

Solution de publication digitale sur smartphones et tablettes pour tous vos documents

Solution de publication digitale sur smartphones et tablettes pour tous vos documents 2013 Solution de publication digitale sur smartphones et tablettes pour tous vos documents Document édité par Forecomm - Août2013 SOMMAIRE Découvrir la solution Qu est-ce que mymozzo? Processus de création

Plus en détail

Windows 8 Module 5 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013

Windows 8 Module 5 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013 Windows 8 Module 5 13. Configurer sa messagerie à l aide de l application Courrier Windows 8 et Windows RT offrent un outil dédié à la messagerie. Cette application, appelée simplement Courrier, vous propose

Plus en détail

L intelligence intégrée et connectée au cœur de vos projets. Dossier de presse

L intelligence intégrée et connectée au cœur de vos projets. Dossier de presse 01110010100110011000101101 0111001010011001101110010100110011010101001110010100111100100110101001 01110010100110011011100101001100110001011010100110111 L intelligence intégrée et connectée au cœur de vos

Plus en détail

Présentation du nouveau Chromebook Toshiba de 13,3" conçu pour le divertissement

Présentation du nouveau Chromebook Toshiba de 13,3 conçu pour le divertissement Présentation du nouveau Chromebook Toshiba de 13,3" conçu pour le divertissement Écran Full HD en option combiné avec des haut-parleurs stéréo mis au point par Skullcandy pour une expérience immersive

Plus en détail

Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail!

Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail! Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail! Dossier de presse Septembre 2013 édito Lancé en août 2012, Outlook.com est le nouveau service de messagerie gratuit pour le grand public de Microsoft,

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE?

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE? Cet équipement combine les technologies de l audiovisuel, de l informatique et des télécommunications pour permettre à des personnes situées dans des lieux différents de dialoguer, de se voir et éventuellement

Plus en détail

Mag. à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile. Et si vous passiez

Mag. à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile. Et si vous passiez http5000 Mag Et si vous passiez à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile Retrouvez ce magazine et tous les autres numéros sur notre application mobile! Tapez http5000

Plus en détail

L utilisation du smartphone en Belgique

L utilisation du smartphone en Belgique M IMPROVING YOUR BUSINESS MOBILITY Mobistar Etude M Novembre 20121 L utilisation du smartphone en Belgique VOTRE ENTREPRISE la convergence des talents 2 3 Du nomadisme au travail d équipe Cette étude sur

Plus en détail

PRESENTATION DE LA DSP TRES HAUT DEBIT DE LAVAL AGGLOMERATION. TERRITOIRE 100% TRES HAUT DEBIT pour les entreprises et les particuliers

PRESENTATION DE LA DSP TRES HAUT DEBIT DE LAVAL AGGLOMERATION. TERRITOIRE 100% TRES HAUT DEBIT pour les entreprises et les particuliers :: LAVAL AGGLOMERATION :: PRESENTATION DE LA DSP TRES HAUT DEBIT DE LAVAL AGGLOMERATION TERRITOIRE 100% TRES HAUT DEBIT pour les entreprises et les particuliers 26 juin 2014 >> LAVAL AGGLOMERATION : un

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Donnez un coup d accélérateur à votre activité grâce à la génération de leads BtoB

Donnez un coup d accélérateur à votre activité grâce à la génération de leads BtoB Donnez un coup d accélérateur à votre activité grâce à la génération de leads BtoB Générez des contacts BtoB qualifiés! @ emedia, c est plus de 10 ans d expérience dans la génération de contacts BtoB qualifiés

Plus en détail

Concurrence dans la téléphonie mobile : Un bilan sans appel qui exige qu à l avenir la ligne consumériste ne soit pas coupée.

Concurrence dans la téléphonie mobile : Un bilan sans appel qui exige qu à l avenir la ligne consumériste ne soit pas coupée. Concurrence dans la téléphonie mobile : Un bilan sans appel qui exige qu à l avenir la ligne consumériste ne soit pas coupée 29 avril 2014 L étude 2014 de l UFC-Que Choisir sur le marché de la téléphonie

Plus en détail

Avec ideo, Bouygues Telecom invente les Tout-en-un le meilleur du mobile et de la box réunis

Avec ideo, Bouygues Telecom invente les Tout-en-un le meilleur du mobile et de la box réunis Boulogne, le 14 mai 2009 Communiqué de presse Avec ideo, Bouygues Telecom invente les Tout-en-un le meilleur du mobile et de la box réunis Le 25 mai, Bouygues Telecom lancera ideo, les Tout-en-un qui proposent

Plus en détail

SOMMAIRE. 1.Qu est ce qu une tablette 2.Caractéristiques techniques 3.Manipulations de base 4.Les principales applications

SOMMAIRE. 1.Qu est ce qu une tablette 2.Caractéristiques techniques 3.Manipulations de base 4.Les principales applications 1 SOMMAIRE 1.Qu est ce qu une tablette 2.Caractéristiques techniques 3.Manipulations de base 4.Les principales applications 2 QU EST CE QU UNE TABLETTE? Une tablette : un ordinateur portable ultraplat

Plus en détail

Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo. Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM

Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo. Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM Dossier de Presse Mars 2015 Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM Parc des Forges - Green Access H21 13 rue

Plus en détail

!" # $ &' $( )# % * $$ + ) %! % # % & #!$ #'!(

! # $ &' $( )# % * $$ + ) %! % # % & #!$ #'!( !" # $ $% &' $( )# % * $$ ) %! % # % & "!" #!$ #'!( L accès à Internet Votre fournisseur d accès à Internet 1/2 Freebox Livebox Freebox Révolution Livebox Play Freebox Crystal Neufbox Bbox Box de SFR /

Plus en détail

SEPTEMBRE 2007. www.pny.eu

SEPTEMBRE 2007. www.pny.eu DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2007 FICHE D IDENTITÉ Création 1985 Nombre d employés Siège social Monde Siège social Europe Sites de production Chiffre d affaires Activité Direction européenne Contacts :

Plus en détail

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Pourquoi une gestion Lean et unifiée du cloud, des performances Web et des analytiques favorise la croissance des entreprises. 1 La chaîne logistique

Plus en détail

100% SMARTPHONE 100% TABLETTE

100% SMARTPHONE 100% TABLETTE 100% SMARTPHONE 100% TABLETTE CARACTERISTIQUES PRINCIPALES A la frontière entre le Smartphone et la tablette, l Acer Iconia Smart vous apporte le meilleur des deux mondes : Un écran de grande taille pour

Plus en détail

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi?

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi? L animation numérique, c est quoi? L Office de Tourisme vous accompagne Vos rendez-vous numériques Guide de l accompagnement numérique Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE 2 e semestre 2015 2

Plus en détail

L Internet des objets

L Internet des objets L Internet des objets L économie numérique entame une nouvelle phase de son évolution notamment avec le développement de l Internet des objets et la future 5G. Ces avancées ouvrent la voie à l avènement

Plus en détail

STANDARDS PUBLICITAIRES POUR LA PUBLICITE SUR TELEPHONE MOBILE

STANDARDS PUBLICITAIRES POUR LA PUBLICITE SUR TELEPHONE MOBILE STANDARDS PUBLICITAIRES POUR LA PUBLICITE SUR TELEPHONE MOBILE Edités par la Mobile Marketing Association France, juin 2010 http://www.mmafrance.org La Mobile Marketing Association France, association

Plus en détail

HPCBIG DATASIMULATION

HPCBIG DATASIMULATION INNOVATION BY SIMULATION SIMULER POUR INNOVER le rendez-vous international The international meeting HPCBIG DATASIMULATION 23 & 24 juin/june 2015 ECOLE POLYTECHNIQUE PALAISEAU - FRANCE www.teratec.eu DOSSIER

Plus en détail

L accès à Internet. Votre fournisseur d accès à Internet 1/2. Box internet. Décodeur TV. Box internet Décodeur TV. Freebox. Livebox.

L accès à Internet. Votre fournisseur d accès à Internet 1/2. Box internet. Décodeur TV. Box internet Décodeur TV. Freebox. Livebox. "$ %!! " # "& ' L accès à Internet Votre fournisseur d accès à Internet 1/2 Freebox Livebox Freebox Révolution Livebox Play Freebox Crystal Neufbox Bbox Box de SFR / Neufbox Bbox Miami Box Evolution /

Plus en détail

L événement des solutions et applications mobiles

L événement des solutions et applications mobiles L événement des solutions et applications mobiles Mobility for business 11 & 12 octobre 2011 Edito Pour Vous, nous avons crée un événement entièrement dédié aux solutions et applications mobiles : Mobility

Plus en détail

PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005. Objet : Position de la Société GRICS par rapport au logiciel libre.

PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005. Objet : Position de la Société GRICS par rapport au logiciel libre. Bureau du président-directeur général PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005 À TOUS LES DIRECTEURS GÉNÉRAUX, LES PRÉSIDENTS ET LES GESTIONNAIRES DES TECHNOLOGIES DES COMMISSIONS SCOLAIRES Objet : Position

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

ORKCREATION créateur de fonds d écran

ORKCREATION créateur de fonds d écran Historique du projet En mai 2010, un projet de création de fonds d écrans pour les téléphones portables et les tablettes tactiles fût imaginé et conçu dans le seul but de faire connaître de nouveaux horizons

Plus en détail

Le MIC lance un appel à projet «Serious Game»

Le MIC lance un appel à projet «Serious Game» Microsoft Innovation Center asbl Siège social : Parc Initialis, Boulevard Initialis 1 à 7000 Mons Le MIC lance un appel à projet «Serious Game» Le Microsoft Innovation Center (MIC) fait appel aux candidatures

Plus en détail

Ateliers du mercredi 9 février 2011

Ateliers du mercredi 9 février 2011 Ateliers du mercredi 9 février 2011 Barcamp Webmaster Webmasters, la technologie progresse de façon exponentielle dans un environnement marketing en perpétuel mutation. Que vous soyez technicien ou rédacteur,

Plus en détail

Microsoft Office 365 Famille Premium

Microsoft Office 365 Famille Premium Microsoft Office 365 Famille Premium Les principales raisons de choisir Office 365 Famille Premium Abonnement pour 1 an; carte d activation (sans support de données) pour 5 PC et/ou Mac 6GQ-00046 6GQ-00045

Plus en détail

SFR Business Global Access

SFR Business Global Access SFR Business Global Access Travaillez partout comme si vous étiez au bureau! sfrbusinessteam.fr En déplacement, restez connecté à votre entreprise en toute circonstance Avec, accédez partout et en toute

Plus en détail

KHAOUJA Ahmed PTT Maroc khaouja@lte.ma

KHAOUJA Ahmed PTT Maroc khaouja@lte.ma KHAOUJA Ahmed PTT Maroc khaouja@lte.ma 1 L Internet, est un service mondial ouvert au public, dont l accès se fait à travers les différents réseaux de télécommunications : fixes, mobiles ou satellitaires.

Plus en détail

PACK BUSINESS ENTREPRISES

PACK BUSINESS ENTREPRISES PACK BUSINESS ENTREPRISES La solution de communication unifiée qui simplifie vos télécoms sfrbusinessteam.fr Pack Business Entreprises Une solution globale pour simplifier la gestion de tous vos télécoms

Plus en détail

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi?

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi? L animation numérique, c est quoi? L Office de Tourisme vous accompagne Vos rendez-vous numériques Guide de l accompagnement numérique Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE 2014 2015 2 Sommaire

Plus en détail

Accessible dès 1 ligne mobile. Le 1 er forfait illimité 24h/24 et 7j/7 tous opérateurs fixes et mobiles en France.

Accessible dès 1 ligne mobile. Le 1 er forfait illimité 24h/24 et 7j/7 tous opérateurs fixes et mobiles en France. Le 1 er forfait illimité 24h/24 et 7j/7 tous opérateurs fixes et mobiles en France. Forfait accessible aux : Accessible dès 1 ligne mobile. - Nouveaux clients non abonnés chez Bouygues Telecom Entreprises.

Plus en détail

BPCE et Visa Europe proposent la «Technologie micro SD», pour un paiement sans contact accessible aux smartphones

BPCE et Visa Europe proposent la «Technologie micro SD», pour un paiement sans contact accessible aux smartphones Paris, le 23 juin 2011 BPCE et Visa Europe proposent la «Technologie micro SD», pour un paiement sans contact accessible aux smartphones Le Groupe BPCE et Visa Europe lancent une nouvelle solution de paiement

Plus en détail

Une collaboration complète pour les PME

Une collaboration complète pour les PME Une collaboration complète pour les PME Êtes-vous bien connecté? C est le défi dans le monde actuel, mobile et digital des affaires où les entreprises cherchent à harmoniser les communications entre employés,

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

1 Se connecter au service

1 Se connecter au service Médiathèque Numérique, mode d emploi 1 Se connecter au service 1 2) Consulter une fiche d un programme 6 3) Visionner un film 8 3.1 Le mode streaming 9 3.2 Le mode téléchargement 10 3.3 Configurations

Plus en détail

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM IZZILI édite et implémente une suite applicative Cloud IZZILI Business Place Manager dédiée aux managers et à leurs équipes pour le management

Plus en détail

Eurêka, LA solution gratuite en Open Source pour aider les entreprises, institutions et écoles à mettre en place l innovation collaborative

Eurêka, LA solution gratuite en Open Source pour aider les entreprises, institutions et écoles à mettre en place l innovation collaborative Eurêka, LA solution gratuite en Open Source pour aider les entreprises, institutions et écoles à mettre en place l innovation collaborative Sèvres, 9 juillet 2015. COMMUNIQUE DE PRESSE Solocal Group, N

Plus en détail

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS Fonctionnement Qu est-ce qu une tablette tactile? Une tablette tactile est un appareil doté d'un écran qui permet d'interagir simplement en touchant l'écran ou à l'aide d'un

Plus en détail

Médiathèque Numérique, mode d emploi

Médiathèque Numérique, mode d emploi Médiathèque Numérique, mode d emploi 1) Se connecter au service Il vous suffit de vous rendre sur le site Internet de votre médiathèque, de vous connecter avec l identifiant et le mot de passe délivrés

Plus en détail

Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte

Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte Composition de l échantillon : 1 ère vague de recrutement : 1004 foyers, soit 2440 individus

Plus en détail

Bouygues Telecom présente la gamme mobile la mieux adaptée à tous les foyers, incluant deux forfaits 24/24 prêts pour la 4G

Bouygues Telecom présente la gamme mobile la mieux adaptée à tous les foyers, incluant deux forfaits 24/24 prêts pour la 4G Communiqué de presse Bouygues Telecom présente la gamme mobile la mieux adaptée à tous les foyers, incluant deux forfaits 24/24 prêts pour la 4G Une offre conçue pour toutes les familles, avec des tarifs

Plus en détail

Automne 2012. Le guide ultime des tablettes

Automne 2012. Le guide ultime des tablettes Automne 2012 Le guide ultime des tablettes Quel genre de tablette êtes-vous? À moins que vous ne viviez en ermite, vous devez savoir que les tablettes font fureur. Elles sont très prisées car elles vont

Plus en détail

Dossier de presse 2014

Dossier de presse 2014 Dossier de presse 2014 Sommaire Le mot du président 3 Recherche & Développement 5 Le Hub 6 Axes de différenciation 7 Crowdfunding 8 Partenaires 9 Contacts presse 11 2 Le mot du président La multiplication

Plus en détail

Comment choisir sa tablette?

Comment choisir sa tablette? Comment choisir sa tablette? Sommaire Ø Critère n 1 : le système d exploitation Ø Critère n 2 : Les caractéristiques techniques Ø Les petits plus Ø Nos bons plans Ø Ils comparent pour vous Lancée en 2010

Plus en détail