Cours de sécurité - Employés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours de sécurité - Employés"

Transcription

1 Cours de sécurité - Employés Travail collectif de la part de : BATISEC, Andrea Schulz Suissetec section nord-ouest, Adriano Cotti BBZ Schaffhausen, Ruedi Lichtin STF Winterthur, Bruno Rathgeb Electrosuisse, Rolf Oster SUVA, source des images et des textes Version: 2012 Fin

2 Organes responsables de BATISEC

3 Contenu et chapitres 1. Principes (qu est-ce qu un accident, droits et obligations) 2. Équipement de protection individuelle et vêtements 3. Attention danger 4. Ergonomie 5. Travailler avec des matériaux dangereux 6. Dangers spécifiques par branches 7. Signalisation de sécurité 8. Maintenance 9. Protection de la santé 10. Sorties de secours 11. Que faire en cas d urgence? 12. Audit 13. Accidents non professionnels (ANP) Préc. Fin

4 1.Principes (qu est-ce qu un accident, droits et obligations)

5 Principes Quel est l objectif Vous ne devez subir aucun accident. L exercice de votre profession ne doit pas vous rendre malade. Vous ne devez pas mettre en danger un tiers.

6 Principes Responsabilités Employeur Responsabilités collectives Recherche des dangers - Mesures - Contrôles permanents Sécurité au travail Protection de la santé Employé - Soutien - Informations - Droit d intervention Spécialistes - Conseils - Analyses - Formation (BATISEC / SUVA)

7 Principes Qu est-ce qu un accident Un accident est un événement aléatoire, fortuit, qui entraîne des dommages vis-à-vis des personnes, des biens ou de l environnement. C est une suite d événement malchanceux dont les origines peuvent être limitées

8 Principes Qu est-ce qu un accident 80% des accidents sont causés par des actions contraires à la sécurité. 20% par des manquements techniques ou défauts du matériel. 80% 20%

9 Principes Qu est-ce qu un accident Qu est-ce qu une action contraire à la sécurité? - Étourderie - Taquineries, jeux - Indifférence - Improvisation - Confort - Impatience - Ignorance des dangers - Joie excessive, inattention -Ne pas tenir compte des dispositions Qu est-ce qu un manquement technique? - Consommation de drogues et d alcool - Défaut du matériel (pas prévisible) - Usure du matériel (pas prévisible) - Fatigue du matériel - Vieillissement du matériel

10 Principes Reconnaitre le danger Reconnaître les dangers Beaucoup de dangers peuvent être reconnus par la formation des collaborateurs et des mesures peuvent être prises pour la prévention des accidents. Éliminer les dangers Les dangers existants devraient si possible toujours être éliminés. Par ex. - Nettoyer les sols glissants - Éliminer / réparer les machines défectueuses Protéger des dangers Si la source des dangers ne peut pas être éliminée il faut la protéger par des mesures correspondantes. Par ex. - Rideaux de soudure - Protection lorsque l on aiguise

11 Principes Organisation Direction (Employeur) Départements (Sanitaire, chauffage, ventilation, etc.) Information Formation Formation continue Chargé de sécurité PERCO (Personne de contact pour la sécurité au travail) Collaborateurs Discussion Annoncer les défauts Éliminer les défauts

12 Formation continue Formation / Instruction Pourquoi: Les employés doivent se former de façon permanente. La formation continue sur le sujet est un aspect important. Le déveleppoment du marché oblige chaque employés à en connaître les nouveaux aspects et connaissances. Back End Next Home

13 Formation / instruction Formation / Instruction Aspects importants: Cercle de personnes / participant adaptés Formuler des buts Toujours transmettre quelque chose (de la documentation, des accroches, etc.) Inclure une partie théorique Inclure une partie pratique Faire des résumés Back End Next Home

14 Formation / Instruction Instructions Contenu de base / Aspects qui doivent être couverts: Actions / Travaux Mises en danger / Risques Mesures de protection Back End Next Home

15 Droits et obligations Droits et obligations Les droits et les obligations sont basés sur les lois, ordonnances et directives suivantes : Loi fédérale sur l assurance accidents (LAA) Ordonnance sur la prévention des accidents (OPA) Loi fédérale sur le travail (LTr) Directive relative à l appel à des spécialistes (Directive CFST) Ordonnance sur les travaux de construction (OTConst) Droit de communication (Droit de participation)

16 Connaissez-vous vos droits? Droits et obligations Selon la loi fédérale sur l assurance accidents (LAA) et l ordonnance sur la prévention des accidents et maladies professionnelles (OPA) correspondante, votre employeur doit: Vous informer des dangers auxquels vous êtes exposés et vous instruire sur les mesures de sécurité. Mettre à votre disposition un équipement de protection individuelle en ordre (lunettes de protection, protecteurs d'ouïe, vêtements de protection, etc.). Prendre les mesures nécessaires, dans son entreprise, pour la prévention des accidents et dégâts de la santé. Les travailleurs ou leurs représentants dans l entreprise ont le droit d être consultés sur toutes les questions relatives à la sécurité au travail.

17 Vos plus importantes obligations Droits et obligations Vous devez: Suivre les instructions de votre employeur sur la sécurité au travail. Observer les règles de sécurité généralement reconnues. Utiliser correctement les installations de sécurité. Utiliser les équipements de protection individuelle. Éliminer immédiatement les défauts qui compromettent la sécurité au travail. Si ce n est pas possible, aviser l employeur sans délai.

18 Il est strictement interdit Droits et obligations de vous mettre dans un état tel que vous exposez votre personne ou les autres à un danger (alcool, drogues, etc.). P Présentation Préc. Fin

19 Droits et obligations Il est interdit de porter atteinte à l'efficacité des dispositifs de sécurité.. Manipuler les dispositifs de sécurité n est pas une bagatelle et encore moins un acte sans conséquences!

20 2. Équipement de protection individuelle

21 Équipement de protection Votre supérieur met à votre disposition des équipement de protection individuelle (EPI) appropriés. Et vous, en professionnel, vous les portez. Remarque: tout EPI en mauvais état doit être remplacé. P Présentation Préc. Fin

22 3. Attention danger!

23 Situations sur les chantiers P Présentation Préc. Fin

24 Habillement pratique Afin de ne pas risquer de rester accroché(e), notamment lors de travaux avec des machines comportant des éléments rotatifs, il est conseillé: De porter des vêtements avec des manches serrées non bouffantes. D avoir les cheveux attachés. De ne pas porter de pulls larges, de blouses ou d écharpes flottant dans l air. De ne porter aucun bijou. De ne pas porter de gants à proximité de fraiseuses, de perceuses ou de cylindres en rotation.

25 Ordre à la place de travail Oh non

26 Ordre à la place de travail Oh oui!

27 Reconnaitre le danger Les accidents ne se produisent pas par hasard. Avant de commencer à travailler, vérifier si les outils, les matériaux, les voies empruntées et les lieux de stockage sont sûrs. Ne prendre aucun risque et éliminer tout danger sans délai. Si cela n est pas possible en informer son supérieur pour qu il s en charge.

28 Regarde devant toi Près d un tiers des accidents sont dus à des chutes. Comment les éviter? Signaler ou délimiter les zones dangereuses. Nettoyer immédiatement avec les produits appropriés (p. ex. des liants pour l huile* ou des produits de nettoyage) les zones glissantes. Éviter que le désordre s installe (source potentielle de faux pas) grâce au rangement (ordre). *Après utilisation, à mettre dans un récipient en plomb verrouillable (pour éviter les incendies), et à éliminer écologiquement.

29 Reconnaitre le danger Comment éviter les chutes: Toujours tenir la main courante lors des déplacements dans les escaliers. Porter des chaussures tenant bien aux pieds et équipées de semelles antidérapantes. Veiller à bien y voir (allumer la lumière).

30 Eviter les accidents Les travaux en urgence et les habitudes amènent à improviser, souvent au détriment de la sécurité: Ne pas utiliser, p.ex., la première chaise se trouvant à proximité pour accéder à un objet en hauteur. Ne pas oublier que la précipitation ne fait pas gagner de temps lorsqu elle entraîne une chute. Il vaut mieux prendre le temps nécessaire.

31 Outils professionnels Contrôler régulièrement l état des outils (le tranchant des outils de coupe, l état des manches et des poignées, etc.). Utiliser des outils appropriés (par. Ex. une clé de serrage n est pas un outil de frappe). Protéger les outils tranchants et pointus lors de leur transport. P Présentation Préc. Fin

32 N ayez pas peur de questionner Ne pas hésiter à s informer et à poser des questions en cas d incertitude. N utiliser que des outils et des machines dont le fonctionnement est bien connu afin de travailler en toute sécurité.

33 Échafaudages roulants P Présentation Préc. Fin

34 Echelles Tous les ans, près de 6000 personnes sont victimes d un accident professionnel dû à une échelle. Quelques conseils: Vérifier l état de l échelle avant son utilisation et ne pas utiliser d échelles en mauvais état. Avoir les mains libres pour se tenir aux échelons en montant et en descendant. Porter des chaussures tenant bien aux pieds. Caler les extrémités supérieures de l échelle pour éviter qu elle ne glisse (elle doit dépasser la zone de sortie d un mètre). Ne jamais se trouver sur un des trois échelons supérieurs.

35 Echelles Les échelles doubles se renversent facilement sur les côtés. Elles ne doivent être utilisées que lorsqu elles doivent tenir debout sans appui. Utiliser une échelle simple ou un escabeau à trois échelons lorsque les forces horizontales se font sentir (p.ex. lors de travaux de perçage). Utiliser, au lieu d une échelle, un échafaudage roulant pour les travaux longs et pénibles. Ne jamais monter sur l un des trois échelons supérieurs.

36 Echelles Pour les échelles simples, il faut notamment: Faire attention à bien incliner l échelle (test du coude). Avoir des embouts antidérapants sur les montants. P Présentation Préc. Fin

37 Charges suspendues Il ne faut jamais se trouver ou se déplacer sous une charge suspendue, que l on soit grutier, élingueur ou un tiers. Il est impératif de se tenir à une distance suffisante loin des charges afin d éviter d être coincé(e) ou touché(e) par une charge oscillante. Remarque: tout dispositif d attache (sangles) en mauvais état doit être remplacé.

38 Chariot élévateur avec conducteur Seules des personnes formées spécialement à la conduite des chariots élévateurs sont autorisées à utiliser ces engins. Il faut toujours porter des chaussures de sécurité. Il faut s attacher (ceinture de sécurité), même pour un trajet court. Seuls des chariots équipés d un système de retenue (ceinture de sécurité, cabine ou étriers latéraux) doivent être utilisés. Lever des personnes avec le chariot ne doit se faire que dans des cas exceptionnels et avec l autorisation de la Suva ainsi qu avec une nacelle respectant les normes de sécurité.

39 Chariot à timon Il faut se placer en léger décalage sur le côté devant l engin. Il faut toujours porter des chaussures de sécurité. Il est interdit de transporter et de lever des personnes au moyen d un chariot à timon.

40 Signaleurs pour les camions Le risque pour un signaleur d être heurté ou écrasé par un camion en marche arrière est important. Pour éviter un accident, il est recommandé: De rester en contact verbal et visuel avec le conducteur du camion par une fenêtre ouverte, De s assurer que personne ne se trouve derrière le camion, De se trouver en position décalée par rapport au camion lorsque le signal de reculer est donné, De ne jamais se trouver dans la zone de passage du camion

41 Electricité De nombreux accidents sont dus à un manque de prudence. Il est recommandé: D utiliser un disjoncteur FI, en particulier dans les locaux humides, sur les chantiers et en plein air. De vérifier les fiches, les câbles et les outils électriques avant de les utiliser. De laisser aux professionnels la réparation des appareils en panne. P Présentation Préc. Fin

42 Danger d explosion Les solvants tels que l acétone, l essence et les diluants forment avec l air des mélanges explosifs. Mesures de sécurité: Aérer artificiellement la zone de travail (p.ex. aspiration à la source). Éviter les sources d inflammation, p.ex. une flamme ouverte. Utiliser des appareils électriques antiexplosions. Joindre ensemble et relier à la terre tous les éléments conducteurs lors du transvasement de liquides facilement inflammables.

43 4. Ergonomie Posture au travail

44 Postures forcées Par postures forcées, on désigne des postures physiologiquement défavorables, qui surmènent certaines parties du corps par un travail musculaire statique et qui contrecarrent l irrigation sanguine de la musculature concernée. Des modifications douloureuses de l appareil locomoteur peuvent en découler. De telles postures forcées sur le long terme sont très souvent à l origine de problèmes physiques et d atteintes à la santé. Moyens de travail - placer et positionner correctement les objets en cours de travail, p. ex. aménager un appui pour le bras ou un appui pour le corps avec du rembourage - utiliser des outils et des machines conçus selon des critères ergonomiques; - tenir et diriger correctement les outils. Poste de travail -ne pas encombrer le poste de travail par des installations techniques; - laisser suffisamment de place pour les jambes; - procurer des possibilités d'appui pour les bras et les mains; Back End Next Home

45 Exigences uniformes et monotones sont des mouvements répétitifs à intervalles relativement courts avec un effort presque toujours identique des mêmes muscles et articulations peuvent provoquer des symptômes douloureux de surmenage ou d usure. Il peut également s agir de modifications inflammatoires des gaines tendineuses, des insertions tendineuses et musculaires, des articulations et des muscles. Mesures: éliminer les cycles de mouvements répétitifs brefs; promouvoir les rotations entre divers postes de travail («Jobrotation»); prévoir des pauses plus nombreuses; créer des groupes de travail autonomes, élargir le cadre du travail et augmenter la liberté de mouvement; utiliser la conception et la disposition ergonomiques des appareils; Back End Next Home

46 Postes de travail ergonomiques Chaque individu étant différent, il est nécessaire d adapter son poste de travail à sa propre morphologie de sorte: de pouvoir travailler avec le dos droit, (1) de ne pas travailler avec les épaules levées, la tête tournée ou avec une torsion du haut du corps, (2) de disposer de suffisamment de place pour les jambes en position assise. 2 1

47 STOP Portez futé Dans la mesure du possible, il faut toujours utiliser des équipements appropriés pour le transport de charges. (1) Pour éviter de faire un faux pas en portant une charge, il faut s assurer que le champ de vision est dégagé et les voies de passage non encombrées. Il convient de s assurer que la charge peut être posée dans un endroit sûr sans risque de pincement pour les pieds ou les mains. 1

48 Soulever et porter correctement Adopter une position stable et sûre. (1) Être accroupi(e) en évitant de se baisser plus bas que nécessaire.(2) Garder le dos droit. (3) Empoigner la charge le plus près possible du corps. Ne pas soulever par à-coups. Ne jamais exercer un mouvement de torsion avec le haut du corps P Présentation Préc. Fin

49 Travail sur l écran Un bon agencement de l écran (en général, yeux tournés vers l écran parallèlement à la fenêtre) permet d éviter les reflets et les éblouissements. Le siège, la surface de travail et l écran (cf. illustration) doivent être à la bonne hauteur. L écran doit se trouver à cm des yeux (un peu plus pour les écrans CAO).

50 5. Travailler avec des substances dangereuses

51 Substances dangereuses Amiante Gardez vos mains éloignées de l amiante! Prenez en considération les dispositions sur la protection et l enlèvement des déchets! P Présentation Préc. Fin

52 Substances dangereuses Isolants formant de la poussière et dégageant des fibres par ex.: Laine de roche Produits chimiques du bâtiment Bitumes Ciment Mousse de polyuréthane Détartrants Produits de nettoyages pour WC Nettoyants Produits d antigel Frigorigènes Huiles frigorifiques Colles Flux de soudure Décapants Est-il garanti qu'avec des travaux avec les moyens décrits, les règlements de sécurité correspondants sont considérés? - Utiliser les équipements de protection individuelle. - Prendre en considération les prescriptions du..fournisseur sur la protection personnelle et la gestion..des déchets. - Consulter les fiches signalétiques de sécurité des..produits.

53 Substances dangereuses Fibres céramiques - Éviter tout contact des fibres céramiques avec la peau, les yeux, la..bouche et les voies respiratoires. - Observer les prescriptions en vigueur relatives à la protection du..personnel et à l élimination. - Porter l équipement de protection individuelle: gants, lunettes de..protection fermées, combinaison avec capuchon, masque..antipoussière FFP2. - Ne pas mettre l équipement de protection en contact avec les habits..de ville ou les vêtements normaux. - Hygiène personnelle (douche, laver les mains).

54 Substances dangereuses Vapeurs et poussières - Veiller à éviter au maximum les dégagements de poussière. - Des mesures évitant le dégagement de vapeurs de poussières ou leur inhalation sont-elles prises? - Utiliser si possible des peintures et des produits d étanchéité sans solvant. - Veiller à une ventilation naturelle ou artificielle suffisante. - Dans les ateliers, installer si possible des dispositifs d aspiration locaux. - Porter des lunettes de protection et un masque de protection respiratoire FFP2 si des irritations surviennent. - Hygiène personnelle (douche, lavage des mains).

55 Substances dangereuses Respecter l étiquetage, les mentions sur l étiquette et les fiches techniques de sécurité. Conserver les produits chimiques dans leur emballage d origine - ne jamais les transvaser dans des bouteilles. Aérer suffisamment le lieu de travail. Se protéger correctement (lunettes, gants, masques de protection).

56 Substances dangereuses Utilisation de toxiques et marquages P Présentation Préc. Fin

57 6. Dangers spécifiques par branches

58 Dangers spécifiques Travailler dans des réservoirs et dans des espaces exigus Gaz combustibles Oxygène Protection incendies Meuler Séparer Percer Échafaudages fixes Travaux sur le toit Cliquer sur le titre pour aller plus loin Travaux sur le toit Installations solaires Protection incendie lors du soudage Air comprimé Travaux sur cordes Utilisation de l électricité Préc. Fin

59 7. Signalisation de sécurité

60 Signalisation de sécurité P Présentation Préc. Fin

61 8. Maintenance

62 Une maintenance sûre Un cinquième des accidents du travail mortels ont lieu au cours de travaux de maintenance ou de réparation. Le respect de ces cinq règles de base peut considérablement contribuer à votre sécurité: 1. Préparation: étude des instructions de maintenance, concertation avec le personnel de la production, coordination. 2. Précautions: rester vigilant(e) pour éviter la mise en service intempestive de l installation ou de la machine, se protéger et protéger les tiers.

63 Une maintenance sûre 3. Outils: utiliser les outils appropriés (y compris les équipements de protection individuelle). 4. Travail planifié: s en tenir aux travaux prévus et éviter toute improvisation. (1) 5. Contrôle final y compris du fonctionnement des dispositifs de sécurité et consignation des travaux effectués. Remise de l installation ou de la machine en bon état de fonctionnement sûr. Principe: Les travaux de maintenance doivent être effectués par des spécialistes. 1

64 9. Protection de la santé

65 Manger et boire Les repas ne doivent être pris que dans les locaux prévus à cet effet afin de faire une coupure avec le travail. Il faut éviter de consommer avant et pendant le travail, de l alcool (responsable (in)direct de 10 à 20% des accidents du travail) ou d autres produits pouvant entraîner une dépendance.

66 H 2 O et ne pas oublier de boire 1.5 à 2 L d eau quotidiennement

67 Protection de la peau Les maladies de la peau et les eczémas sont particulièrement gênants pour les personnes concernées et les obligent parfois à changer de travail. Il est recommandé de: 1. Protéger la peau en évitant tout contact avec des produits nocifs, en portant des gants et des vêtements de travail appropriés et en utilisant des crèmes de protection. 2. Nettoyer la peau avec un produit sans solvant et si possible pas trop agressif lors de l interruption ou la fin d un travail. 3. Nourrir la peau des mains avec de la crème à la fin du travail.

68 10. Sortie de secours

69 Sortie de secours Les sorties de secours doivent être libres. Laisser libres les sorties de secours, car même de petits obstacles peuvent entraîner la mort en cas de dégagement de fumée. Les sorties de secours ne doivent jamais être bloquées.

70 Sortie de secours A gauche: Sortie de secours illuminée A droite: Les éléments essentiels ont été marqués avec des bandes lumineuses

71 11. Que faire en cas d urgence?

72 Alarmer et premiers secours Il est impératif de savoir à qui s adresser en cas d urgence et d avoir les numéros d urgence bien en vue et à portée de main.(1) Ne jamais déplacer ou transporter un blessé, sauf en cas de danger imminent. En cas d accidents avec des liquides corrosifs, laver immédiatement à grande eau pendant dix à quinze minutes les yeux ou la peau ayant été en contact avec la substance corrosive puis consulter un médecin.

73 Donner l alarme Où est l incendie / le blessé Qui appelle Que s est-il passé Quand est-ce arrivé Combien de personnes sont impliquées Laisser un numéro de téléphone LIBRE. Ambulance 144 Pompiers 118 Police 117 International 112 Rega 1414 Intoxications 145

74

75 Perte de connaissance Premiers secours (Respiration et pouls présents) - Protéger le blessé contre les influences du climat - Surveiller le blessé - Ne rien donner à boire à une personne sans connaissance - Nettoyer le blessé du vomi, contrôler la langue

76 Premiers secours Hémorragie - Surélever la partie blessée - Appliquer un pansement compressif - Compression manuelle sur la plaie

77 Premiers secours Électrocution - Couper le courant (prise ou disjoncteur) - Ne pas toucher la victime tant qu il y a du courant - Ne toucher la victime qu avec des objets non conducteurs et secs avant d avoir coupé le courant - Appliquer les mesures de premiers secours

78 Premiers secours Brûlures - Refroidir immédiatement les endroits brûlés avec de l eau froide (20 mins) - Ne pas ôter les vêtements - Après refroidissement à l eau, couvrir les plaies avec un tissu propre - Protéger le blessé contre les pertes de chaleur - Lors de brûlures étendues et si l entrée à l hôpital ne peut avoir lieu dans l heure qui suit l accident, faire boire abondamment

79 Premiers secours Intoxications Renseignements et application des soins de premiers secours par la personne de contact au: Tél. 145 Qui: Quoi: Comment: Combien: Quand: Autres: Âge, poids Description exacte du toxique (indications sur l emballage et le prospectus) Avalé? Respiré? Sur la peau? Dans les yeux? Évaluer soigneusement la quantité max. qui a pu être absorbée L heure de l ingestion est-elle sûre ou supposée? Toux? Vomissements? Convulsions musculaires? Alcoolisé

80 12. Audit

81 Les 5 règles (du jeu) pour les audits Audit 1. Tous les participants sont ouverts à la communication. 2. Les préposés à la sécurité sont eux-mêmes des modèles. 3. Nous sommes des partenaires de conversation, pas des policiers. 4. Les employés doivent être félicités. Les employés doivent être informé de leur potentiel d amélioration. Back End Next Home

82 Audit Comment est notre réaction face au comportement des employés? Stop, attention, tu te mets toi et les autres en danger! Super exemplaire votre/ta façon de faire! Quelle est l explication possible de la donnée? Est-ce qu il y a une autre possibilité? Nous devons toujours traiter et ne devons jamais détourner le regard. Back End Next Home

83 Audit Astuces pour l auditeur Tout observer, tous sens aiguisés Connaître et reconnaître les situations / les données Penser critique et constructif Dans les situations critiques, procéder de façon pondérée Conduire la discussion sur le plan factuel Qui, comment, où, quoi, quand Poser des questions. Back End Next Home

84 Audit Astuces pour l auditeur Chercher des solutions / des mesures ensemble Démontrer l utilité des mesures Proposer de l assistance Fixer un thème, des arrangements et des délais Effectuer un suivi Back End Next Home

85 Audit Comment mettons nous en application la sécurité au travail et la protection de la santé? Est-ce que le travail a été effectué en tenant compte de la garanti optimale? Est-ce que les audits peuvent être menés comme planifiés? Recevons une homologation pour notre travail? Quels aspects pouvons nous ou voulons nous améliorer? Quelles mesures sont réalistes et peuvent être mises en oeuvre? Améliorer la sécurité au travail, c est comme modifier une habitude! Back End Next Home

86 Audit Proposition de formulaire pour un audit court Date:... Lieu:... Auditeur:... Supérieur / accompagnateur:... Examiné:... Thème / lieu:... Ordre de travail correct Entretien du matériel 5 règles de sécurité Points positifs:... Points à améliorer:... Propositions d amélioration:... Mesures/ Accord (quoi, jusqu à quand):... Contrôle des mesures/ Ordre Date:... Visa:... Suivi: Date:... Visa:... Back End Next Home

87 13. Accidents non professionnels (ANP)

88 Accidents non professionnels

89 Accidents non professionnels

90 Accidents non professionnels

91 MERCI pour votre attention Nous vous souhaitons une vie professionnelle pleine de succès et sans accident Merci beaucoup pour votre attention! Accueil

S il vous plait, pas d accidents professionnels!

S il vous plait, pas d accidents professionnels! 22 fa chwis sen Prévention d accidents et protection de la santé S il vous plait, pas d accidents professionnels! De nombreux accidents surviennent lors de simples activités: en marchant, en montant les

Plus en détail

BRICOLAGE. Les précautions à prendre

BRICOLAGE. Les précautions à prendre BRICOLAGE Les précautions à prendre Chaque année, près de 300 000 personnes arrivent aux Urgences à la suite d un accident de bricolage et/ou de jardinage. Respecter quelques règles simples de prévention

Plus en détail

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants.

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Solvants au Travail Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Qu est-ce qu un solvant? De nombreux produits chimiques utilisés pour dissoudre ou diluer d autres produits ou matériaux sont appelés

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit 2T QUAD R BIODEGRADABLE Page 1/5 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Néant Néant Non concerné 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Agent d entretien des locaux

Agent d entretien des locaux Agent d entretien des locaux L entretien des locaux (bureaux, écoles, salles polyvalentes, structures sanitaires, gymnases ) nécessite l emploi de techniques, de produits et de matériels spécifiques qui

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 Table des matières 1. Généralités Introduction Table des matières Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 2. Politique de sécurité Accueil et formation des nouveaux engagés

Plus en détail

Produits dangereux. Définition

Produits dangereux. Définition Produits dangereux Définition Les produits dangereux sont capables de provoquer des effets indésirables en cas de contact ou d ingestion. Ces effets peuvent se manifester sous forme de : intoxication ;

Plus en détail

Vous utilisez des produits chimiques? Vous êtes concerné!

Vous utilisez des produits chimiques? Vous êtes concerné! 0 Vous utilisez des produits chimiques? Vous êtes concerné! À votre travail, vous utilisez des peintures, colles, graisses, encres, solvants, désherbants, ce sont des produits chimiques. Ils se présentent

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G KR-G Page 1 de 5 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE 1.1 Identificateur de produit : Nom du produit : KR-G 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST.

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST. GRILLE D AUTO-ÉVALUATION EN SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL COMMISSION SCOLAIRE DES PATRIOTES GÉNÉRALE Juin 2002 DOCUMENT À CONSERVER ET À FOURNIR SUR DEMANDE : à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de

Plus en détail

la SÉCURITÉ Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS

la SÉCURITÉ Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS la SÉCURITÉ MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants SOMMAIRE Équipement de protection individuelle 02 Gants, casque, bottes, tenue, gilet, lunettes.

Plus en détail

CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES

CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES Compétence du socle : Compétence 6 : Les compétences sociales et civiques. Contribution attendue : Utiliser un produit chimique

Plus en détail

HUMI-BLOCK - TOUPRET

HUMI-BLOCK - TOUPRET FICHE DE DONNEES DE SECURITE Révision antérieure : (Selon l annexe II du Règlement REACH de l UE 1907/2006) Mise à jour : 19 janvier 2010 Version : 1 HUMI-BLOCK - TOUPRET 1-IDENTIFICATION DU PRODUIT ET

Plus en détail

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC 1/5 FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC Identification de la préparation 1. Identification de la préparation de l entreprise Nom commercial: FUMESAAT 500 SC Identification Produit : éthofumésate 500 SC Substance

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Les produits d usage domestique comprennent les produits de nettoyage (p. ex., les nettoie-vitres et les produits de nettoyage

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE Tous les jours, des milliers de Néo-Brunswickois travaillent près de produits chimiques dangereux. Même si

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3 Nr. Article- Produit : 48785 Page: Page 1 En cas d urgence appeler le Centre Suisse d information toxicologique, Freiestr. 16, 8032 Zürich; Tél. des Urgences: ( jour et nuit) 145 ou +41 (0)44 251 51 51.

Plus en détail

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers 1 Buts Etre capable de reconnaître les dangers indiqués sur une étiquette de produits dangereux. Connaître les pictogrammes du

Plus en détail

w w w. c r a m -l r. f r LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la

w w w. c r a m -l r. f r LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la Les risques professionnels en Languedoc-Roussillon w w w. c r a m -l r. f r DÉCOUVRIR LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la principale difficulté dans l élaboration

Plus en détail

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE FICHE DE DONNEES DE SECURITE ULTIMEG 2002T DATE DE RÉVISION : 03/02/2005 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE NOM DE PRODUIT ULTIMEG 2002T NO DE PRODUIT : U2002T DISTRIBUTEUR

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES Personnel concerné Chef de bar, man (restaurant, hôtel, café, brasserie, discothèque) Propose à la clientèle les consommations Confectionne les cocktails commandés en salle Gère l approvisionnement de

Plus en détail

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Carrefour ARRAS Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Page / 4 Site : Carrefour ARRAS Expertise Identité complète Responsable : M. Bidon Paul rue des Sachets 600 ARRAS Date d'audit : 06/05/00 Consultant

Plus en détail

1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise

1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise Mise à jour: 05.11.2010 Version 2 / Page 1 de 5 1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise Identification de la substance ou de la préparation Nom commercial du produit:

Plus en détail

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6 Acides et bases Acides et bases Page 1 sur 6 Introduction Sont réputés acides et bases au sens des règles de sécurité en vigueur en Suisse, les solides ou liquides qui ont une réaction acide ou alcaline

Plus en détail

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois Prévention des risques professionnels les métiers de la filière bois à la Réunion Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti 2 ème transformation du bois Metrag Ce livret m est offert par la

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

Référence nr 92526 Date d édition 16/02/11. Edition nr 1 Date de modification 29/10/10

Référence nr 92526 Date d édition 16/02/11. Edition nr 1 Date de modification 29/10/10 Page 1 de 7 1. Identification de la préparation et de l entreprise. 1.1. Identification de la préparation : Ref : 92526 1.2. Utilisation de la préparation : Efficacité immédiate et de longue durée contre

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit TRANSOIL 140 Page 1/6 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Non concerné 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA

Plus en détail

s-2-s... slide to save Sac pour traîner par terre et ainsi pour sauver des vies Mode d emploi et conseil d entretien

s-2-s... slide to save Sac pour traîner par terre et ainsi pour sauver des vies Mode d emploi et conseil d entretien s-2-s... slide to save Sac pour traîner par terre et ainsi pour sauver des vies Mode d emploi et conseil d entretien Un cd-rom est inclus dans ce mode d emploi. Voir aussi notre site (peut être copié)

Plus en détail

Les échelles portables peuvent aussi être très dangereuses. Conseils pour votre sécurité

Les échelles portables peuvent aussi être très dangereuses. Conseils pour votre sécurité Les échelles portables peuvent aussi être très dangereuses Conseils pour votre sécurité Sommaire 1 Introduction 3 2 A quoi reconnaît-on une échelle sûre? 4 2.1 Lors de l achat d une échelle 4 2.2 Lors

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE Page : 1/8 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE Identification de la préparation Utilisation de la préparation Identification de la Société / Entreprise Adresse : Eosine

Plus en détail

«CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS CEMLOC SERVICES Version 2 Page 1 sur 10

«CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS CEMLOC SERVICES Version 2 Page 1 sur 10 CEMLOC Services 4 Avenue des Roses Zac des petits Carreaux 94380 - Bonneuil sur Marne Téléphone : 09 67 46 51 09 - Fax : 01 43 99 51 09 www.cemloc-services.fr «CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS

Plus en détail

PH Moins 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE. Postbus 12 5373 ZG Herpen Pays-Bas +31 (0) 486 416 959

PH Moins 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE. Postbus 12 5373 ZG Herpen Pays-Bas +31 (0) 486 416 959 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE Nom de product Acide phosphorique 59% Article no. Substance/préperation substance L utilisation de la substance ajustement du ph

Plus en détail

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif COMPAGNIE GENERALE DES INSECTICIDES 9 rue Louis Armand ST OUEN L'AUMONE 95315 CERGY PONTOISE Cedex Tél: 01.34.64.11.73 Fax: 01.30.37.15.90. FICHE DE DO EES SECURITE Réf. : GUEP2 Risques spécifiques Création

Plus en détail

Questions d examen : connaissances de base en matière de sécurité

Questions d examen : connaissances de base en matière de sécurité Nom du candidat : Questions d examen : connaissances de base en matière de sécurité Code évènement : Test d examen Veuillez lire attentivement les instructions suivantes! Le présent examen est composé

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SECURITÉ Demand CS

FICHE DE DONNÉES DE SECURITÉ Demand CS 01. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ Nom commercial Code produit Usage envisagé LAMB97201 A UTILISER COMME INSECTICIDE UNIQUEMENT Le produit doit être utilisé conformément à l'étiquette Apparence

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs Identification de l équipement: Date: Chariots élévateurs 3 Éléments du chariot 1 Mât d élévation 2 Vérin 3 Fourches 4 Tablier du porte-fourches 5 Roues motrices 6 Roues de direction 7 Châssis 8 Frein

Plus en détail

Quels travaux confier à un professionnel?

Quels travaux confier à un professionnel? CONSEILS AUX PARTICULIERS Travaux dangereux dans votre logement Quels travaux confier à un professionnel? Vous voulez réaliser des travaux chez vous, attention, certains présentent des risques importants!

Plus en détail

La Sécurité d abord. www.airliquide.fr

La Sécurité d abord. www.airliquide.fr La Sécurité d abord www.airliquide.fr édition 2014 La sécurité est notre priorité Cette brochure d information vous présente les principaux risques et règles de prévention des gaz industriels et alimentaires.

Plus en détail

Chute mortelle depuis le toit d une locomotive. Publication 13031.f

Chute mortelle depuis le toit d une locomotive. Publication 13031.f Chute mortelle depuis le toit d une locomotive Publication 13031.f Chute mortelle depuis le toit d une locomotive Le mécanicien Thomas S. (22 ans)* est chargé de remplacer une pièce sur une locomotive.

Plus en détail

Fiche de données de Sécurité

Fiche de données de Sécurité Page: 1/6 ETIQUETTE DU PRODUIT ETIQUETAGE (d'usage ou CE): Concerné Phrases de risque : Conseils de prudence : F+ Extrêmement inflammable R-12 Extrêmement inflammable. S-2 Conserver hors de la portée des

Plus en détail

Échelles et autres aides à monter

Échelles et autres aides à monter Échelles et autres aides à monter Utiliser des aides à grimper et des échelles inadaptées est une des causes les plus fréquentes des chutes d une certaine hauteur. Par commodité, économie mal placée ou

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST)

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) Etapes Actions Pilote de l action Description et type de documents 1 Définition d une politique Santé Sécurité au Travail Top Management + externe

Plus en détail

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 EPAC1 / LV Création : 20/02/08 Edition n 01 du 20/02/08 1. IDENTIFICATION 1.1 Désignation Nom

Plus en détail

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45 MYTHIC 10 SC Préparation biocide (TP18) pour lutter contre les fourmis et les punaises des lits Suspension concentrée (SC) contenant : 106 g/l de chlorfenapyr (N CAS : 122453-73-0) MYTHIC 10 SC - (chlorfénapyr

Plus en détail

Les risques professionnels en EHPAD Carsat-am, juin 2013

Les risques professionnels en EHPAD Carsat-am, juin 2013 Les risques professionnels en EHPAD Carsat-am, juin 2013 Principaux risques professionnels Risques liés aux manutentions /mobilisation de personnes, lombalgie, TMS Déplacements, mobilisation de personnes

Plus en détail

L oxygénothérapie à long terme

L oxygénothérapie à long terme L oxygénothérapie à long terme Ce que vous devez savoir sur l oxygène à domicile Les bienfaits L oxygène est un traitement médical qui doit être utilisé de façon sécuritaire et selon les recommandations

Plus en détail

Ingrédients No cas % Contrôlé par SIMDUT. Propane 74-98-6 >90 Oui Propylène 115-07-1 <5 Oui Hydrocarbures, C4+ 68476-44-8 <2.5 Oui

Ingrédients No cas % Contrôlé par SIMDUT. Propane 74-98-6 >90 Oui Propylène 115-07-1 <5 Oui Hydrocarbures, C4+ 68476-44-8 <2.5 Oui FICHE SIGNALÉTIQUE 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA COMPAGNIE NOM COMMERCIAL : PROPANE SYNONYMES : Diméthylméthane UTILISATION DU PRODUIT : Carburant NUMÉRO DE LA FS : 251-300 NOM DU FOURNISSEUR NUMÉROS

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE SUJET DE CONCOURS COMMUN AUX CENTRES DE GESTION : CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE DE 1ERE CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ENVIRONNEMENT, HYGIENE» Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014

Plus en détail

/ kit camping-car - modèle avec 2 panneaux

/ kit camping-car - modèle avec 2 panneaux / En quelques mots / Exemple de composition de kit (100W) : Merci pour l achat de ce kit solaire pour camping-car. Ce kit est composé de : -2 panneaux solaires -1 régulateur solaire surveillant la charge

Plus en détail

Normes CE Equipements de Protection Individuelle

Normes CE Equipements de Protection Individuelle E. P. I D O C U M E N T D I N F O R M A T I O N Normes CE Equipements de Protection Individuelle Normes CE EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE Définitions : E.P.I : Tout dispositif ou moyen destiné

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

Vulcano Pièges Fourmis

Vulcano Pièges Fourmis FDS Conforme au règlement 1907/2006/CE et 1272/2008/CE 16-12-10- Page 1/5 FICHES DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Produit : Utilisation : Fournisseur : Vulcano Pièges

Plus en détail

Produit : TYTIN FC FDS n 201580/201590/202000 Date de création : 26/11/01 Date de mise à jour : 09/08/2013

Produit : TYTIN FC FDS n 201580/201590/202000 Date de création : 26/11/01 Date de mise à jour : 09/08/2013 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / MELANGE ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE 1.1 Identification de PRODUIT TYTIN FC 400 / 600 / 800 MG 1.2 Utilisation pertinentes de la substance 1.3 Renseignement concernant

Plus en détail

1- LES CHUTES DE PERSONNES...

1- LES CHUTES DE PERSONNES... 7 1-1- LES CHUTES DE PERSONNES... sont la cause de plusieurs accidents de travail Les chutes n ont pas de cible. Qui n est pas tombé dans un stationnement, en sortant de sa voiture, en se rendant à sa

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3 Nom commercial : GESAL PROTECT SPRAY ANTI-FOURMIS ET Date: 13.0.2010 Nr. Article- Produit : 49142 Page: Page 1 sur En cas d urgence appeler le Centre Suisse d information toxicologique, Freiestr. 16, 8032

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION NOTICE D UTILISATION A 4724 Neukirchen/W, Salling 8 Tel: 07278/3514-15, Fax: 07278/3514-12 Email: office.lehner@gmx.at Mobil: 0664/3526190 Web: www.lehner-lifttechnik.at SOMMAIRE : 1. Généralités 1.1 Fabricant

Plus en détail

Attention les articulations La meilleure prévention.

Attention les articulations La meilleure prévention. Attention les articulations La meilleure prévention. Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Case postale 6002 Lucerne Téléphone 041 419 51 11 Fax 041 419 59 17 (pour commandes) Internet

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision NOTICE D UTILISATION Masque de soudage protecteur de vision Attention : Lire attentivement le présent manuel dans son intégralité avant d utiliser le masque de soudage. Table des matières GUIDE DE L UTILISATEUR

Plus en détail

Ergonomie au bureau. Votre santé avant tout

Ergonomie au bureau. Votre santé avant tout Ergonomie au bureau Votre santé avant tout L individu est unique, sa morphologie aussi. L aménagement ergonomique de la place de travail doit tenir compte des spécificités de chacun. Il permet d éviter

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ SureSelect Strand-Specific RNA Library Prep Kit Box 1-ILM-96 Samples, Part Number 5500-0117 SECTION 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/ l entreprise

Plus en détail

A-ESSE s.p.a. FICHE DE SÉCURITÉ

A-ESSE s.p.a. FICHE DE SÉCURITÉ A-ESSE s.p.a. USINE OXYDES de ZINC FICHE DE SÉCURITÉ Oxyde de zinc 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT CHIMIQUE ET DE LA SOCIÉTÉ NOM DU PRODUIT: DÉNOMINATION COMMUNE, COMMERCIALE ET SYNONYMES: UTILISATION DE

Plus en détail

BETTER THAN FUMIGATEUR À LIBÉRATION TOTALE AÉROSOL INSECTICIDE FUMIGATEUR-EXTERMINATEUR DOMESTIQUE

BETTER THAN FUMIGATEUR À LIBÉRATION TOTALE AÉROSOL INSECTICIDE FUMIGATEUR-EXTERMINATEUR DOMESTIQUE BETTER THAN FUMIGATEUR À LIBÉRATION TOTALE AÉROSOL INSECTICIDE FUMIGATEUR-EXTERMINATEUR DOMESTIQUE Enfoncer et barrer la gâchette pour une VAPORISATION CONTINUE ou appuyer sur la gâchette pour une VAPORISATION

Plus en détail

Aménagement général des postes de travail

Aménagement général des postes de travail Aménagement général des postes de travail Aménagement général des postes de travail Page 1 sur 15 Dangers principaux Principes La surface libre à disposition de chaque travailleur à son poste de travail

Plus en détail

Soulever et porter correctement une charge

Soulever et porter correctement une charge Soulever et porter correctement une charge Sommaire Cette brochure explique comment éviter de se surmener ou d avoir un accident en soulevant et en portant une charge. Le port et le levage d une charge

Plus en détail

Garder son indépendance

Garder son indépendance Pour de plus amples renseignements, appelez : Avancez de pied ferme Nipissing. (705) 474-1400 Avancez de pied ferme Parry Sound. (705) 746-5801 1-800-563-2808 Soyez actif, soyez indépendant et avancez

Plus en détail

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet 832.314.12 du 5 avril 1966 (Etat le 1 er mai 1966) Le Conseil

Plus en détail

FICHE DE DONNEE SECURITE

FICHE DE DONNEE SECURITE Degy Anti-fourmis 28/03/12 page1/6 FICHE DE DONNEE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DU FOURNISSEUR Désignation commerciale: DEGY ANTI-FOURMIS Utilisation de la préparation : Produit

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2EME CLASSE DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SPECIALITE : MAGASINAGE DES ATELIERS MERCREDI 17 SEPTEMBRE 2008 EPREUVE

Plus en détail

«Première journée franco-marocaine de médecine du travail» Organisée :

«Première journée franco-marocaine de médecine du travail» Organisée : «Première journée franco-marocaine de médecine du travail» Organisée : En partenariat, entre l Association Nationale de Médecine du Travail et d Ergonomie du Personnel des Hôpitaux et la Société Marocaine

Plus en détail

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau 5e édition Résumé L ergonomie s intéresse à l adaptation du travail au travailleur. Par «travail», on entend ici le milieu de travail, le poste de travail et les tâches à accomplir. Les conditions ergonomiques

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION MANUEL D UTILISATION Table des matières Sécurité du produit 3 Mesures de précautions 4 Exigences électriques 5 Dépannage 5 Caractéristiques de My Rotisserie 6 Caractéristiques de My Rotisserie 7 Diagramme

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

Préambule.... 2 Chapitre 1 : Rappel des quelques obligations législatives et réglementaires... 2

Préambule.... 2 Chapitre 1 : Rappel des quelques obligations législatives et réglementaires... 2 Charte professionnelle visant à organiser et assurer l hygiène et la sécurité des salariés en situation de coactivité pendant les opérations de montage et de démontage des manifestations commerciales Préambule....

Plus en détail

SERRURIERS-MÉTALLIERS

SERRURIERS-MÉTALLIERS SERRURIERS-MÉTALLIERS Cet AUTO-QUESTIONNAIRE a pour but d aider votre médecin traitant à identifier d éventuels risques ou problèmes de santé liés à votre activité professionnelle. Il est donc essentiel

Plus en détail

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test TAP-PAR Test d aptitudes physiques pour paramédics Description du test INTRODUCTION Le travail de paramédic nécessite une capacité physique supérieure à celle de la population moyenne. En effet, ceux-ci

Plus en détail

Sécurité au travail et protection de la santé dans les PME du secteur des services, bureaux

Sécurité au travail et protection de la santé dans les PME du secteur des services, bureaux Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération suisse Confederazione Svizzera Confederaziun svizra Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail CFST CFST Détermination des dangers Sécurité

Plus en détail

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE Cette évaluation doit être systématique, quelle que soit l activité de l entreprise, même s il n y a pas d exposition a priori du fait des activités de travail. L'objectif

Plus en détail

Contact cutané. Contact avec les yeux. Inhalation. Ingestion.

Contact cutané. Contact avec les yeux. Inhalation. Ingestion. FICHE SIGNALÉTIQUE 995-01 Canutec 1-613-996-6666 (24 heures) 1. PRODUIT CHIMIQUE ET FOURNISSEUR Identification du produit : 995-01 Nom du produit : Graisse montage pneu Famille chimique : Mélange Fournisseur/Fabricant

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Identification de la substance ou de la préparation Utilisation de la substance / préparation Pour plus de renseignements,

Plus en détail

LIVRET. HYGIÈNE & SÉCURITÉ du personnel de l EHPAD

LIVRET. HYGIÈNE & SÉCURITÉ du personnel de l EHPAD LIVRET HYGIÈNE & SÉCURITÉ du personnel de l EHPAD 1 service public qui nous incombent. «Madame, Monsieur, En tant que Président de l EHPAD et employeur, il m'incombe d'assurer la Santé et la Sécurité au

Plus en détail

Eau (N CAS) 7732-18-5 67.5 Non classifié Urea (N CAS) 57-13-6 32.5 Non classifié. Version : 1.0

Eau (N CAS) 7732-18-5 67.5 Non classifié Urea (N CAS) 57-13-6 32.5 Non classifié. Version : 1.0 Date de révision : 15 mai 2015 Date de parution : 15 mai 2015 Remplace la version datée du : 06/09/2013 RUBRIQUE 1 : IDENTIFICATION 1.1. Identificateur du produit Forme du produit : Mélange Nom du produit

Plus en détail

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 TRANSPORT: Classement du produit pour le transporteur Le classement du produit Chemtane 2 pour le transporteur est le suivant:

Plus en détail