CINQUIÈME SECTION. Requête n o 58828/13 Bedrettin ISENC contre la France introduite le 16 septembre 2013 EXPOSÉ DES FAITS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CINQUIÈME SECTION. Requête n o 58828/13 Bedrettin ISENC contre la France introduite le 16 septembre 2013 EXPOSÉ DES FAITS"

Transcription

1 CINQUIÈME SECTION Requête n o 58828/13 Bedrettin ISENC contre la France introduite le 16 septembre 2013 Communiquée le 3 septembre 2014 EXPOSÉ DES FAITS Le requérant, M. Bedrettin Isenc, est un ressortissant turc né en 1961 et résidant à Bordeaux. Il est représenté devant la Cour par M e A. Bouzidi, avocat à Paris. A. Les circonstances de l espèce Les faits de la cause, tels qu ils ont été exposés par le requérant, peuvent se résumer comme suit. Le requérant est le père de M., né en 1984, et décédé par suicide en prison, le 7 décembre Il avait été placé en détention provisoire le 24 novembre 2008 et écroué à la maison d arrêt de Bordeaux-Draguignan. Dans l après-midi du 6 décembre 2008, à 16 h 25, M. fut découvert pendu aux barreaux de la fenêtre de sa cellule par l un de ses codétenus, de retour de la douche, qui alerta aussitôt les surveillants. Les pompiers et le SAMU furent prévenus à 16 h 43 et intervinrent respectivement vers 16 h 50 et vers 17 heures. M. fut hospitalisé à 17 h 57 au CHU de Bordeaux où il décéda le lendemain à 6 h 30. Le 9 juillet 2009, le requérant adressa une réclamation indemnitaire préalable au Garde des Sceaux, et demanda la réparation de ses préjudices, moral et matériel, résultant du décès de son fils, par l allocation d une somme de euros (EUR). Le 29 septembre 2009, à la suite d une décision implicite de rejet, le requérant saisit le tribunal administratif de Bordeaux afin qu il condamne l Etat à lui verser l indemnité. Par un jugement du 30 novembre 2010, le tribunal rejeta sa requête dans les termes suivants : «Considérant qu il résulte de l instruction, et notamment des témoignages de sa compagne, de son père et de l un de ses codétenus, que M. n avait manifesté aucune volonté suicidaire avant de tenter de mettre fin à ses jours ; que la notice individuelle remplie par le juge d instruction du tribunal de grande instance de Bordeaux, si elle précisait que l intéressé, incarcéré pour la première fois, devait être surveillé compte

2 2 EXPOSÉ DES FAITS ET QUESTIONS ISENC c. FRANCE tenu de sa fragilité psychologique, indiquait toutefois que ce dernier ne nécessitait pas d examen médical ou psychiatrique urgent ; que si l administration pénitentiaire a, par mesure de précaution, signalé le détenu au service médico-psychologique régional (SMPR), lequel relève d ailleurs d une personne morale distincte de l Etat, l a inscrit sur la liste des détenus devant faire l objet d une évaluation pluridisciplinaire et l a fait examiner par la commission pluridisciplinaire de prévention des suicides le 2 décembre 2008, aucun élément ne permettait à l administration de suspecter que M. se situait dans une phase dite de «crise suicidaire aigue» qui aurait nécessité une surveillance permanente ; qu au demeurant le médecin du service médical l ayant examiné n avait pas adressé de recommandation particulière à l administration pénitentiaire pour prévenir un éventuel suicide de l intéressé ; qu il résulte également de l instruction, que celui-ci a été, afin d éviter son isolement, placé avec deux codétenus dans une cellule qui faisait l objet d une surveillance spéciale destinée à contrôler sa présence ; qu il résulte de l instruction que l administration a assuré régulièrement et effectivement la mise en œuvre de rondes toutes les heures ; qu une ronde avait d ailleurs été effectuée le 6 décembre 2008 à 16 heures, avant que M. ne soit découvert par l un des codétenus à 16 h 25 ; que dans ces conditions, le requérant n est pas fondé à soutenir que l administration pénitentiaire aurait manqué à son obligation d assurer la sécurité du détenu et commis une faute dans l organisation du service en s abstenant de prendre les mesures de surveillance pour prévenir son suicide» ; qu il n est pas établi que les conditions matérielles de détention de M. dans une cellule de 9 m 2 avec deux autres codétenus soit à l origine de son suicide.». Le tribunal indiqua également qu aucune faute ne pouvait être retenue dans l organisation des secours portés à M. Il précisa que si le requérant faisait valoir que les sapeurs-pompiers et le service d aide médical d urgence n avaient été appelés qu à 16 h 43, soit dix-huit minutes après la découverte du détenu qui était encore en vie, le personnel pénitentiaire était intervenu quelques secondes après la découverte de M. par son codétenu. Ce n est que lorsque le personnel médical considéra qu il ne pouvait faire face à l urgence que les pompiers et le SAMU furent appelés à 16 h 43. Le requérant fit appel du jugement. Il fit notamment valoir que l administration disposait, à l arrivée de M. à la maison d arrêt, non seulement des observations du juge d instruction, mais encore des déclarations faites par M. lors de son entretien individuel le lendemain de son arrivée. Celles-ci seraient absolument dépourvues de toute équivoque s agissant d antécédents suicidaires (mémoire en défense du 19 mai 2011, document non produit). Le requérant contesta également les incohérences des mentions portées sur le cahier de pointage horaire de l étage où était détenu M. au motif qu elles laissaient clairement apparaître qu il avait été pré-rempli par les surveillants, puisque la mention «OK» était «toujours reportée après 18 heures et l extraction de M. de sa cellule». Il fit enfin valoir que les conditions matérielles de détention, difficiles dans une cellule de 8,5 m 2 accueillant trois détenus dont l un dormait sur un matelas à même le sol, étaient fautives et engageaient la responsabilité de l administration pénitentiaire. Dans ses conclusions devant la cour administrative d appel de Bordeaux, le rapporteur public conclut à la condamnation de l Etat à verser la somme de EUR au requérant : «(...) En l espèce, un certain nombre de mesures ont été prises concernant M. dont toute la question est de savoir si elles ont été suffisantes. Ce qui nous frappe dans ce dossier, est l absence d examen médical de M., alors comme il a été dit, la fiche du juge d instruction signalait des tendances suicidaires. L examen de M. par la commission pluridisciplinaire de prévention des suicides,

3 EXPOSÉ DES FAITS ET QUESTIONS ISENC c. FRANCE 3 même si comme l indique le ministre, cette commission comprend des soignants, ne peut valoir examen médical. Le compte rendu de cette commission, qui consacre une ligne à chaque détenu, ne fait que dresser un tableau général, en l espèce pour M., faisant état des tendances suicidaires, et mentionnant la nécessité d une surveillance toutes les heures. (...) En ce qui concerne l examen médical, le ministre se fonde sur différentes dispositions notamment l article D 372 du code de procédure pénale qui prévoit que chaque secteur de psychiatrie en milieu pénitentiaire est rattaché à un établissement de santé (...) ; il comporte notamment un SMPR [service médico-psychologique régional] (...). L article 14 de l arrêté du 14 décembre 1986 relatif au règlement intérieur type fixant l organisation des SMPR s il prévoit que «la demande de soin est formulée auprès de ce service par l intéressé lui-même» prévoit «qu en outre, une demande d intervention de ce service peut être sollicitée par le personnel pénitentiaire ou toute autre personne agissant dans l intérêt du détenu.» Un imprimé produit au dossier mentionne un signalement au service médicopsychologique, mais cette mention nous paraît insuffisante, pour constituer au sens du texte précité, demande d intervention auprès du centre médico-psychologique ; Nous n arrivons pas personnellement à concevoir comment une personne présentée comme suicidaire par le juge d instruction n aura avant de se suicider jamais consulté un médecin alors que précisément le ministre se prévaut d une structure médicale ayant vocation à s occuper des détenus du centre pénitentiaire notamment sur le plan psychiatrique. (...) Nous avons conscience des difficultés qui sont celles de l administration pénitentiaire. (...) Mais la faute a consisté selon nous à partir d éléments sur les risques suicidaires de M. de ne pas l avoir soumis à un examen médical prévu par le texte, qu il n a certes pas demandé, mais dont il ne ressort pas des pièces du dossier qu il l aurait refusé, la seule circonstance que le juge d instruction qui n est pas médecin n envisageait pas la nécessité d un examen psychiatrique ni d un examen au centre médicopsychologique régional ne dispensant pas l administration pénitentiaire de ses obligations (...)». Par un arrêt du 29 novembre 2011, la cour administrative d appel de Bordeaux confirma le jugement. Elle reprit la motivation du tribunal, sans toutefois mentionner l examen par «un médecin du service médical», en ajoutant que M. avait été affecté dans une cellule avec deux autres détenus dont la situation pénale était proche de la sienne et qui, «même s ils n avaient pas été informés par l administration pénitentiaire de la fragilité psychologique de [celui-ci], étaient susceptibles, le cas échéant d alerter les surveillants». Le requérant forma un pourvoi en cassation en invoquant notamment la violation de l article 2 de la Convention. Par un arrêt du 15 mars 2013, le Conseil d Etat déclara le pourvoi non admis. B. Le droit interne pertinent La circulaire de la direction de l administration pénitentiaire du 26 avril 2002 relative à la prévention des suicides dans les établissements pénitentiaires est ainsi libellée : «(...) III. Apporter un plus grand soutien aux personnes détenues présentant un risque suicidaire 1. Faire appel à des codétenus

4 4 EXPOSÉ DES FAITS ET QUESTIONS ISENC c. FRANCE De fait, au sein des établissements pénitentiaires, l affectation d un codétenu au côté d un détenu suicidant est une mesure souvent privilégiée, tout comme dans tous les pays visités par la mission précitée (à l exception des Pays-Bas où prime, avant tout, le principe d encellulement individuel). Cependant, force est de constater qu une telle mesure ne répond pas nécessairement aux besoins du détenu qu on entend ainsi aider et protéger. De même, pour le codétenu chargé d accompagner une personne détenue, l expérience peut se révéler hautement traumatisante. Dès lors, devant l alternative d affecter une personne détenue suicidante seule en cellule ou de la placer avec un codétenu, il importe de prendre la décision en fonction des besoins réels de la personne présentant un risque suicidaire et après avoir sollicité, le cas échéant, un avis médical. En outre, le détenu de soutien doit être choisi avec le plus grand discernement parmi les personnes détenues ayant sciemment accepté une telle tâche. Pour aller au-delà, l adaptation du dispositif anglais du "détenu confident", avec toutes les précautions qui s imposent, pourrait être expérimentée, à la faveur de jumelages organisés entre des établissements pénitentiaires anglais et français et avec le soutien du secteur associatif, notamment de la Croix-Rouge française (16). (...) 4. Renforcer la surveillance et l observation La personne détenue repérée comme présentant un risque suicidaire doit faire l objet d une attention particulière qui peut consister en une multiplication des rondes, même de nuit. Cependant, il ne saurait être question de réduire la prise en charge d une personne détenue en détresse à de seules mesures de surveillance, qui, dans certains cas peuvent aggraver son état (...)». GRIEFS Invoquant l arrêt Ketreb c. France (n o 38447/09, 19 juillet 2012), le requérant se plaint de la violation du droit à la vie de M. Il soutient que les autorités pénitentiaires étaient informées du risque que son fils se suicide et dénonce en particulier le fait que l administration pénitentiaire n a jamais cherché à relancer le SMPR. Il souligne également que les conditions d incarcération, particulièrement difficiles, ont eu un rôle causal dans le suicide.

5 EXPOSÉ DES FAITS ET QUESTIONS ISENC c. FRANCE 5 QUESTIONS AUX PARTIES Le droit à la vie du fils du requérant, consacré par l article 2 de la Convention, a-t-il été violé en l espèce? En particulier, l Etat avait-il connaissance ou aurait-il dû avoir connaissance du risque de suicide compte tenu des faits de l espèce et, dans l affirmative, a-t-il pris les mesures qu il était raisonnable d appliquer afin de prévenir la réalisation de ce risque? Le Gouvernement est invité à préciser les faits à compter de l arrivée du fils du requérant à la maison d arrêt de Bordeaux-Draguignan et à indiquer, en particulier, si il a eu un entretien avec le personnel de la prison, médical ou non, avant qu il soit examiné par la commission pluridisciplinaire le 2 décembre Le Gouvernement est également invité à produire copie des mémoires du ministre de la Justice devant le tribunal administratif de Bordeaux et devant la cour administrative d appel de Bordeaux ainsi que copie des pièces suivantes : - notice individuelle du juge d instruction ; - procès-verbal n o 2008/64942/02 de constat de la mort de M. ; - compte rendu de la commission pluridisciplinaire de prévention des suicides à la suite de l examen du 2 décembre 2008 ; - extrait du cahier de pointage horaire de l étage où le fils du requérant était détenu. Le requérant est invité à produire, avec ses observations en réplique, copie du mémoire déposé devant la cour d appel.

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE ISENC c. FRANCE. (Requête n o 58828/13) ARRÊT STRASBOURG. 4 février 2016

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE ISENC c. FRANCE. (Requête n o 58828/13) ARRÊT STRASBOURG. 4 février 2016 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE ISENC c. FRANCE (Requête n o 58828/13) ARRÊT STRASBOURG 4 février 2016 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44 2 de la Convention. Il peut subir

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 36378/97 par Remi BERTUZZI contre

Plus en détail

Par un jugement n du 27 février 2014, le tribunal administratif de Pau a rejeté la requête.

Par un jugement n du 27 février 2014, le tribunal administratif de Pau a rejeté la requête. COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE BORDEAUX N 14BX01040 Mme Danielle MESSEAN DE SELORGES et autres M. Aymard de Malafosse Président-rapporteur M. Guillaume de La Taille Lolainville Rapporteur public RÉPUBLIQUE

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 02/03/2016 Conseil d État N 387507 ECLI:FR:CESSR:2016:387507.20160210 Mentionné dans les tables du recueil Lebon 10ème / 9ème SSR Mme Isabelle Lemesle, rapporteur Mme Aurélie Bretonneau, rapporteur

Plus en détail

QUATRE-VINGT-ONZIÈME SESSION

QUATRE-VINGT-ONZIÈME SESSION QUATRE-VINGT-ONZIÈME SESSION Affaire Borrelly Jugement n o 2063 Le Tribunal administratif, Vu la requête dirigée contre l'organisation européenne des brevets (OEB), formée par M. Félix Borrelly le 31 mai

Plus en détail

Cour administrative d'appel de Nancy, 8 avril 2013, n 11NC01847 (Activité libérale - Praticien hospitalier - Suspension - Illégalité - Responsabilité)

Cour administrative d'appel de Nancy, 8 avril 2013, n 11NC01847 (Activité libérale - Praticien hospitalier - Suspension - Illégalité - Responsabilité) Cour administrative d'appel de Nancy, 8 avril 2013, n 11NC01847 (Activité libérale - Praticien hospitalier - Suspension - Illégalité - Responsabilité) Date : Type : Rubrique : Thème(s) : 04/04/2013 Jurisprudences

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, TROISIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, TROISIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 05/05/2013 Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 26 mars 2013 N de pourvoi: 12-11643 ECLI:FR:CCASS:2013:C300351 Non publié au bulletin Rejet M. Terrier (président), président Me

Plus en détail

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l'article 332, alinéa 1er, du Code civil, posée par la Cour de cassation,

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l'article 332, alinéa 1er, du Code civil, posée par la Cour de cassation, Numéro du rôle : 1060 Arrêt n 12/98 du 11 février 1998 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l'article 332, alinéa 1er, du Code civil, posée par la Cour de cassation, La Cour d arbitrage,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 3 avril 2014 N de pourvoi: 13-15577 ECLI:FR:CCASS:2014:C200528 Non publié au bulletin Rejet Mme Flise (président), président SCP Boutet, SCP Piwnica

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, huit juillet deux mille dix.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, huit juillet deux mille dix. N 47 / 10. du 8.7.2010. Numéro 2773 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, huit juillet deux mille dix. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat le versement de la somme de 5 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de l Etat le versement de la somme de 5 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux chh N 304301 SOCIETE PRO DECOR M. Gilles Pellissier Rapporteur Mme Julie Burguburu Rapporteur public REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Conseil d'etat

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 10 janvier 2011, présentée par M. Bruno Bernard, demeurant 3, rue Arago à Villeurbanne (69100) ;

Vu la requête, enregistrée le 10 janvier 2011, présentée par M. Bruno Bernard, demeurant 3, rue Arago à Villeurbanne (69100) ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1100384 M. Bruno BERNARD M. Meillier Rapporteur M. Béroujon Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif de Lyon (3 ème chambre)

Plus en détail

Association Clichoise d Aide aux Handicapés et aux Familles (ACAHF) Le Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale de Paris,

Association Clichoise d Aide aux Handicapés et aux Familles (ACAHF) Le Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale de Paris, TRIBUNAL INTERREGIONAL DE LA TARIFICATION SANITAIRE ET SOCIALE DE PARIS REPUBLIQUE FRANÇAISE CONTENTIEUX N 08.005 PRESIDENT/RAPPORTEUR : Monsieur LEVY COMMISSAIRE DU GOUVERNEMENT : Monsieur GUILLOU SEANCE

Plus en détail

Cour du travail de Bruxelles

Cour du travail de Bruxelles Numéro du répertoire Expédition Délivrée à 2015 / Date du prononcé 29 avril 2015 le JGR Numéro du rôle 2013/AB/694 Cour du travail de Bruxelles huitième chambre Arrêt Cour du travail de Bruxelles 2013/AB/694

Plus en détail

TROISIÈME SECTION EN FAIT. Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS

TROISIÈME SECTION EN FAIT. Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS TROISIÈME SECTION Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS EN FAIT La requérante, M me Georgeta Crăiţă, est une ressortissante roumaine,

Plus en détail

Pas d assignation sans médiation préalable?

Pas d assignation sans médiation préalable? 1 Pas d assignation sans médiation préalable? A la suite du DÉCRET n 2015-282 du 11 mars 2015, toute assignation devra désormais être précédée de tentatives de règlement amiables des différends. Si la

Plus en détail

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 171 du Code des impôts sur les revenus 1992, posée par la Cour d appel d Anvers.

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 171 du Code des impôts sur les revenus 1992, posée par la Cour d appel d Anvers. Numéro du rôle : 5549 Arrêt n 168/2013 du 19 décembre 2013 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 171 du Code des impôts sur les revenus 1992, posée par la Cour d appel d Anvers.

Plus en détail

Conclusions du Commissaire du Gouvernement.

Conclusions du Commissaire du Gouvernement. N 3981 - Prévention du risque de Conflit négatif Madame Elsa D. / l ETAT, Séance du 8 décembre 2014. Conclusions du Commissaire du Gouvernement. A la suite de plaintes et doléances de riverains de la résidence

Plus en détail

Numéro du rôle : 4797. Arrêt n 100/2010 du 16 septembre 2010 A R R E T

Numéro du rôle : 4797. Arrêt n 100/2010 du 16 septembre 2010 A R R E T Numéro du rôle : 4797 Arrêt n 100/2010 du 16 septembre 2010 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 1274 du Code judiciaire, tel qu il a été remplacé par l article 28 de la

Plus en détail

AVIS SUR LE PROJET DE LOI CONSTITUTIONNELLE. de protection de la Nation

AVIS SUR LE PROJET DE LOI CONSTITUTIONNELLE. de protection de la Nation 1 CONSEIL D ÉTAT Assemblée générale Séance du vendredi 11 décembre 2015 Section de l intérieur EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS AVIS SUR LE PROJET DE LOI CONSTITUTIONNELLE de protection de la Nation

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N 1202678 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Truy AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Juge des référés 49-04-01-04.

TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N 1202678 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Truy AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Juge des référés 49-04-01-04. N 1202678 TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. Truy AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Juge des référés Ordonnance du 18 octobre 2012 Le juge des référés statuant en urgence 49-04-01-04.03 54-035-02

Plus en détail

Vu le mémoire enregistré le 23 mai 2001 présenté par le ministre de la justice qui conclut au rejet de la demande ;

Vu le mémoire enregistré le 23 mai 2001 présenté par le ministre de la justice qui conclut au rejet de la demande ; Tribunal administratif de Versailles N 0101135 Lecture du 18 mai 2004 Vu la décision en date du 12 février 2001, enregistrée le 1er mars 2001 au greffe du tribunal, par laquelle le Conseil d Etat a transmis

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 24 octobre 2013 N de pourvoi: 12-24458 ECLI:FR:CCASS:2013:C201633 Non publié au bulletin Cassation partielle Mme Flise (président), président SCP

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, TROISIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, TROISIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 27 mai 2010 N de pourvoi: 09-15412 Publié au bulletin Rejet M. Lacabarats (président), président SCP Bénabent, SCP Lyon-Caen, Fabiani et Thiriez,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, TROISIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, TROISIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 25/02/2011 Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 9 février 2011 N de pourvoi: 10-10264 Publié au bulletin Cassation M. Lacabarats (président), président SCP Didier et Pinet, SCP

Plus en détail

Vu la Convention européenne des droits de l homme, notamment l article 14 combiné avec l article 1er du protocole additionnel,

Vu la Convention européenne des droits de l homme, notamment l article 14 combiné avec l article 1er du protocole additionnel, Paris, le 26 mars 2012 Décision du Défenseur des droits n LCD-2012-52 Le Défenseur des droits, Vu la Convention européenne des droits de l homme, notamment l article 14 combiné avec l article 1er du protocole

Plus en détail

Madame V., L INSTITUT JULES BORDET, dont le siège social est établi à 1000 Bruxelles, rue Héger-Bordet, 1 ;

Madame V., L INSTITUT JULES BORDET, dont le siège social est établi à 1000 Bruxelles, rue Héger-Bordet, 1 ; 1e feuillet. Rép. n 2014/ COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET AUDIENCE PUBLIQUE EXTRAORDINAIRE DU 17 JANVIER 2014 4 ème Chambre CONTRAT DE TRAVAIL EMPLOYÉ ANCIENNETÉ MÊME EMPLOYEUR ARTICLE 82 LCT HARCÈLEMENT

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 4 juin 2014, présentée pour M. Adjete Didier M, demeurant, par Me Danset-Vergoten ; M. M demande au Tribunal :

Vu la requête, enregistrée le 4 juin 2014, présentée pour M. Adjete Didier M, demeurant, par Me Danset-Vergoten ; M. M demande au Tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 1403560 M. Adjete Didier M Mme Villette Rapporteur M. Caille Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Lille (2ème

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 283256 Publié au recueil Lebon Section du Contentieux M. Stirn, président M. François Delion, rapporteur M. Glaser Emmanuel, commissaire du gouvernement ODENT ; SCP NICOLAY, DE LANOUVELLE,

Plus en détail

Vu les procédures suivantes :

Vu les procédures suivantes : CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux Nos 402742,402777 - LIGUE DES DROITS DE L HOMME et autres - ASSOCIATION DE DÉFENSE DES DROITS DE L HOMME COLLECTIF CONTRE L ISLAMOPHOBIE EN FRANCE Ordonnance du 26

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE LYON N 10LY00899 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre - formation à 3 M. DUCHON-DORIS, président Mme Laurence BESSON-LEDEY, rapporteur M. MONNIER, rapporteur public CABINET

Plus en détail

Numéro du rôle : 5091. Arrêt n 190/2011 du 15 décembre 2011 A R R E T

Numéro du rôle : 5091. Arrêt n 190/2011 du 15 décembre 2011 A R R E T Numéro du rôle : 5091 Arrêt n 190/2011 du 15 décembre 2011 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant les articles 49 et 53, 1, du Code des impôts sur les revenus 1992, posée par la Cour

Plus en détail

Il est judicieux de noter les délais y indiqués dans votre calepin afin de ne pas les rater, sous peine de ne pas être admissible aux épreuves.

Il est judicieux de noter les délais y indiqués dans votre calepin afin de ne pas les rater, sous peine de ne pas être admissible aux épreuves. Commentaires CO 22.03.2007 VADEMECUM DE L AVOCAT STAGIAIRE ATTENTION! Les informations suivantes ont été rédigées suivant l état de la pratique au jour de leur mise en ligne au mois de juillet 2007. Elles

Plus en détail

COUR DU TRAVAIL DE LIEGE

COUR DU TRAVAIL DE LIEGE Rép.2011/172 N D'ORDRE Droit du travail Contrat de travail Rémunération Promesse de majoration Preuve Comparution personnelle des parties Préavis Durée Loi du 3/7/1978, art.20, 1 et 3 et article 82 ; Loi

Plus en détail

AUDIENCE PUBLIQUE DU 17 OCTOBRE 2013

AUDIENCE PUBLIQUE DU 17 OCTOBRE 2013 KF/AN REPUBLIQUE DECÔTE D IVOIRE --------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- RG N 1152/2013 JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 17/10/2013

Plus en détail

TROISIÈME SECTION. Requête n o 48301/08 ASSOCIATION «ACCEPT» et autres contre la Roumanie introduite le 2 octobre 2008 EXPOSÉ DES FAITS

TROISIÈME SECTION. Requête n o 48301/08 ASSOCIATION «ACCEPT» et autres contre la Roumanie introduite le 2 octobre 2008 EXPOSÉ DES FAITS TROISIÈME SECTION Requête n o 48301/08 ASSOCIATION «ACCEPT» et autres contre la Roumanie introduite le 2 octobre 2008 EXPOSÉ DES FAITS 1. Les requérants sont une personne morale de droit privé, à savoir

Plus en détail

3 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de euros au titre de l article L du code de justice administrative.

3 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de euros au titre de l article L du code de justice administrative. TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1410272/5-1 M. Alain X M. Guiader Rapporteur M. Martin-Genier Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Paris (5ème

Plus en détail

NOR : Entrée en vigueur : les dispositions du présent décret entrent en vigueur le lendemain du jour de sa publication.

NOR : Entrée en vigueur : les dispositions du présent décret entrent en vigueur le lendemain du jour de sa publication. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Projet de Décret n portant règlement des droits à pension des ouvriers des parcs et ateliers des ponts et chaussées

Plus en détail

Numéro du rôle : 5116. Arrêt n 12/2012 du 2 février 2012 A R R E T

Numéro du rôle : 5116. Arrêt n 12/2012 du 2 février 2012 A R R E T Numéro du rôle : 5116 Arrêt n 12/2012 du 2 février 2012 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 1798 du Code civil, tel qu il a été modifié par la loi du 19 février 1990, posée

Plus en détail

DÉFINITIF 12/09/2007

DÉFINITIF 12/09/2007 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION AFFAIRE FALZARANO ET BALLETTA c. ITALIE (Requête n o 6683/03) ARRÊT STRASBOURG

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES ee

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES ee TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES ee N 1603627 Mme Martine THIERRY M. Pilczer Juge des référés Ordonnance du 24 mai 2016 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Versailles

Plus en détail

M. GOMEZ, Premier Vice-Président Président de la formation. Mme T AILLAND 1ER, Vice-Président Mme GRIVEL, Juge Assesseurs

M. GOMEZ, Premier Vice-Président Président de la formation. Mme T AILLAND 1ER, Vice-Président Mme GRIVEL, Juge Assesseurs TRIBUNAL D E GRANDE INSTANCE DE PARIS 1ère chambre Section sociale JUGEMENT rendu le 13 Février 2002 N RG: 00/20297 N MINUTE :) b DEMANDERESSE Assignation du : 26 Septembre 2000 Association F. 28, place

Plus en détail

Citation : J. S. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1132 J. S. Commission de l assurance-emploi du Canada

Citation : J. S. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1132 J. S. Commission de l assurance-emploi du Canada [TRADUCTION] Citation : J. S. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1132 Date : Le 24 septembre 2015 Numéro de dossier : AD-15-89 DIVISION D APPEL Entre: J. S. Appelant et Commission

Plus en détail

D.-E. (n o 3) c. Eurocontrol

D.-E. (n o 3) c. Eurocontrol Organisation internationale du Travail Tribunal administratif International Labour Organization Administrative Tribunal D.-E. (n o 3) c. Eurocontrol 120 e session Jugement n o 3494 LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF,

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 26496/95 présentée par la Société FRUEHAUF FRANCE contre la France

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 26496/95 présentée par la Société FRUEHAUF FRANCE contre la France SUR LA RECEVABILITÉ de la requête No 26496/95 présentée par la Société FRUEHAUF FRANCE contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme (Deuxième Chambre), siégeant en chambre du conseil

Plus en détail

Vu le code des juridictions financières, notamment ses articles L. 231-1, R. 232-1 et R. 242-2 ;

Vu le code des juridictions financières, notamment ses articles L. 231-1, R. 232-1 et R. 242-2 ; Séance du 16 avril 2014 Avis n o 14-CB-05 COMMUNE DE LONS-LE-SAUNIER (Département du Jura) Dépense obligatoire Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales LA CHAMBRE RÉGIONALE DES

Plus en détail

Droit européen et ouverture du capital des SEL médicales

Droit européen et ouverture du capital des SEL médicales Droit européen et ouverture du capital des SEL médicales La Cour de justice des communautés européennes a rendu un arrêt le 19 mai 2009 concernant la propriété des officines. La Cour juge que le droit

Plus en détail

Conclusions du commissaire du gouvernement

Conclusions du commissaire du gouvernement Tribunal des Conflits N 3773 Prévention de conflit négatif Commune de La Clusaz C/ Société mutuelle assurances du bâtiment et des travaux publics, société Ditta Carlo Borsa, Compagnie Axa Assicurazioni

Plus en détail

Jurisprudence. Le salarié protégé refusant un changement de secteur géographique ne commet pas de faute

Jurisprudence. Le salarié protégé refusant un changement de secteur géographique ne commet pas de faute Jurisprudence Le salarié protégé refusant un changement de secteur géographique ne commet pas de faute CE, 23 décembre 2014, n 364616 Le déplacement du lieu de travail proposé à un salarié protégé constitue-t-il

Plus en détail

Copyright DGAFP /11/ :04:03

Copyright DGAFP /11/ :04:03 Conseil d'état, 3ème - 8ème chambres réunies, N 386802 du 5 octobre 2016, Mlle B N 386802 ECLI:FR:CECHR:2016:386802.20161005 Mentionné aux tables du recueil Lebon 3ème - 8ème chambres réunies M. Christian

Plus en détail

Citation : S. C. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1234 S. C. Commission de l assurance-emploi du Canada

Citation : S. C. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1234 S. C. Commission de l assurance-emploi du Canada [TRADUCTION] Citation : S. C. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1234 Date : Le 20 octobre 2015 Dossier : AD-15-981 DIVISION D APPEL Entre: S. C. Demanderesse/Appelante et Commission

Plus en détail

ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016

ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016 LES ARRETS DE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L HOMME CLEFS DE LECTURE ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016 http://hudoc.echr.coe.int/eng?i=001-164204 ARTICLE 6 1 Droit à un procès

Plus en détail

De la notion d évènement indépendant de la volonté d un contribuable au sens de l art. 171, 4, b) cir/92.

De la notion d évènement indépendant de la volonté d un contribuable au sens de l art. 171, 4, b) cir/92. Tribunal de première instance de Bruxelles - Jugement du 8 juin 2005 - Rôle n 2001/9506/A - Exercice d imposition 1996 De la notion d évènement indépendant de la volonté d un contribuable au sens de l

Plus en détail

DÉFINITIF 28/05/2006

DÉFINITIF 28/05/2006 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION AFFAIRE PLASSE-BAUER c. FRANCE (Requête n o 21324/02) ARRÊT STRASBOURG 28 février

Plus en détail

1 ) d annuler la décision en date du 3 juillet 2013 par laquelle l inspecteur du travail lui a refusé l autorisation de licencier M.B...

1 ) d annuler la décision en date du 3 juillet 2013 par laquelle l inspecteur du travail lui a refusé l autorisation de licencier M.B... TRIBUNAL ADMINISTRATIF MELUN N 1402128 Société SCP Angel-Hazane Mme Vergnaud Rapporteur M. Kauffmann Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Melun

Plus en détail

NOR : JUSB1514050L 1

NOR : JUSB1514050L 1 NOR : JUSB1514050L 1 CONSEIL D ÉTAT Assemblée générale Séance du jeudi 9 juillet 2015 Section de l intérieur N 390.212 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS AVIS SUR UN PROJET DE LOI ORGANIQUE relatif

Plus en détail

Par une requête et un mémoire, enregistrés le 11 juin 2015 et le 3 août 2016, M. Mme épouse M. M. et Mme représentés par Me demandent au tribunal :

Par une requête et un mémoire, enregistrés le 11 juin 2015 et le 3 août 2016, M. Mme épouse M. M. et Mme représentés par Me demandent au tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 1504884 M. et autres Mme Le Duc Rapporteur M. Larue Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif de Lille (6 ème chambre)

Plus en détail

2 ) de faire droit à leur demande de première instance ;

2 ) de faire droit à leur demande de première instance ; CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux N 374528 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SARL Les Productions de la Plume et M. Dieudonné M Bala M Bala Ordonnance du 10 janvier 2014 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LE JUGE DES RÉFÉRÉS

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ des requêtes n os 25834/05 et 27815/05 présentées

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 51431/99 présentée

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION

DEUXIÈME SECTION DÉCISION DEUXIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 43575/09 Salvatore RIINA contre l Italie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 19 mars 2013 en une Chambre composée de : Danutė

Plus en détail

Vu la procédure suivante :

Vu la procédure suivante : CONSEIL D'ETAT PK statuant au contentieux N 392707 REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS CENTRE HOSPITALIER INTERDEPARTEMENTAL DE PSYCHIATRIE DE L'ENFANT ET DE L'ADOLESCENT Mme Charline Nicolas

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 31358/03 présentée par Arrigo

Plus en détail

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 7 septembre 2005 Audience publique du 26 janvier 2006 JUGEMENT

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 7 septembre 2005 Audience publique du 26 janvier 2006 JUGEMENT Tribunal administratif N 20363 du rôle du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 7 septembre 2005 Audience publique du 26 janvier 2006 Recours formé par Monsieur...,, contre une décision du directeur de

Plus en détail

Affaire : GNANKOU GOTH Philippe (Conseils : SCPA KONAN-KAKOU-LOAN & Associés, Avocats à la Cour)

Affaire : GNANKOU GOTH Philippe (Conseils : SCPA KONAN-KAKOU-LOAN & Associés, Avocats à la Cour) ORGANISATION POUR L HARMONISATION EN AFRIQUE DU DROIT DES AFFAIRES (OHADA) COUR COMMUNE DE JUSTICE ET D ARBITRAGE (CCJA) Première Chambre Audience publique du 18 mars 2016 Pourvoi : n 153/2012/PC du 02/11/2012

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme Célia Aminata B... AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Arnould Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme Célia Aminata B... AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Arnould Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1509100 Mme Célia Aminata B... M. Arnould Rapporteur M. Delahaye Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif de Lyon (3ème

Plus en détail

Expulsion en urgence d un occupant du domaine public

Expulsion en urgence d un occupant du domaine public Expulsion en urgence d un occupant du domaine public Dans un arrêt récent, le Conseil d Etat vient de rappeler que lorsqu il est saisi d une demande d expulsion d un occupant du domaine public, le juge

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme C... B... AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Didier Charageat Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme C... B... AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Didier Charageat Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 1508877 Mme C... B... M. Didier Charageat Rapporteur M. Christophe Colera Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif

Plus en détail

Cour du travail de Bruxelles

Cour du travail de Bruxelles Numéro du répertoire Expédition Délivrée à 2014 / Date du prononcé 20 novembre 2014 Numéro du rôle le JGR 2014/AB/18 Cour du travail de Bruxelles huitième chambre Arrêt Cour du travail de Bruxelles 2014/AB/18

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS

TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS 1 N s 0200717 et 0200718 REPUBLIQUE FRANCAISE M et Mme Lahssen D et autres C/ Garde des Sceaux, ministre de la justice AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS M MARJANOVIC Rapporteur

Plus en détail

Cass. 2 ème civ., 12 juin 2014, n 13-20.358, Publié au Bulletin

Cass. 2 ème civ., 12 juin 2014, n 13-20.358, Publié au Bulletin Cass. 2 ème civ., 12 juin 2014, n 13-20.358, Publié au Bulletin Assurance vie Avance sur contrat Dépassement des sommes autorisées Rachat par l assureur selon courrier adressé Exercice du droit de renonciation

Plus en détail

CONSEIL D'ETAT. statuant. au contentieux N REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COMMUNE DE VILLEURBANNE. M. Christian Fournier

CONSEIL D'ETAT. statuant. au contentieux N REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COMMUNE DE VILLEURBANNE. M. Christian Fournier CONSEIL D'ETAT FB statuant au contentieux N 391730 REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COMMUNE DE VILLEURBANNE M. Christian Fournier Rapporteur Le Conseil d'etat statuant au contentieux (Section

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 10226/02 présentée par Mustafa CELIK contre la France La

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE GRENOBLE N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. E.D. S. B. Mme Danièle Paquet Juge des référés. Ordonnance du 4 août 2017

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE GRENOBLE N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. E.D. S. B. Mme Danièle Paquet Juge des référés. Ordonnance du 4 août 2017 TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE GRENOBLE N 1704488 M. E.D. S. B. Mme Danièle Paquet Juge des référés Ordonnance du 4 août 2017 C Aide juridictionnelle provisoire RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Le juge des référés Vu la

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant : Le : 20/07/2011 Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 12 juillet 2011 N de pourvoi: 10-18471 Publié au bulletin Rejet M. Petit (conseiller doyen faisant fonction de président), président

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MELUN N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MME Z... ET AUTRES AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme Ruiz Rapporteure

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MELUN N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MME Z... ET AUTRES AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme Ruiz Rapporteure TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MELUN N 1400323 MME Z... ET AUTRES Mme Ruiz Rapporteure M. Rhée Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Melun (9ème chambre)

Plus en détail

2 ) de condamner l Etat à lui verser une somme de 2000 euros au titre des frais exposés et non compris dans les dépens.

2 ) de condamner l Etat à lui verser une somme de 2000 euros au titre des frais exposés et non compris dans les dépens. TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE GRENOBLE N 1407725 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS ROUSSILLONNAIS M. Ban Rapporteur RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif de Grenoble (1ère chambre)

Plus en détail

DOCUMENT NON CONFIDENTIEL Les données et informations protégées par la loi ont été remplacées par la mention [ ]

DOCUMENT NON CONFIDENTIEL Les données et informations protégées par la loi ont été remplacées par la mention [ ] RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 2016-0504-FR de la formation restreinte de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 14 avril 2016 portant sanction à l encontre

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 331950 Publié au recueil Lebon Juge des référés M. Daël, président M. Serge Daël, rapporteur BALAT, avocat(s) lecture du jeudi 17 septembre 2009 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille N 10MA01319 Inédit au recueil Lebon 8ème chambre - formation à 3 M. GONZALES, président M. Jean-Baptiste BROSSIER, rapporteur Mme VINCENT-DOMINGUEZ, rapporteur

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 16 mars 2016 N de pourvoi: 15-13745 ECLI:FR:CCASS:2016:C100256 Publié au bulletin Cassation sans renvoi Mme Batut (président), président SCP Didier

Plus en détail

QUATRIÈME SECTION. Requête n o 25560/13 Gabriela CEGOLEA contre la Roumanie introduite le 8 avril 2013 EXPOSÉ DES FAITS

QUATRIÈME SECTION. Requête n o 25560/13 Gabriela CEGOLEA contre la Roumanie introduite le 8 avril 2013 EXPOSÉ DES FAITS QUATRIÈME SECTION Requête n o 25560/13 Gabriela CEGOLEA contre la Roumanie introduite le 8 avril 2013 Communiquée le 8 février 2016 EXPOSÉ DES FAITS La requérante, M me Gabriela Cegolea, est une ressortissante

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS. N , et RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SARL LOUBIANA AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme de Phily Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS. N , et RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SARL LOUBIANA AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme de Phily Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1409462, 1503186 et 1503188 SARL LOUBIANA Mme de Phily Rapporteur M. Sibilli Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

Par une requête et un mémoire enregistrés le 29 mars 2016 et le 24 novembre 2016, Mme S., représentée par Me Andrieux, demande à la Cour :

Par une requête et un mémoire enregistrés le 29 mars 2016 et le 24 novembre 2016, Mme S., représentée par Me Andrieux, demande à la Cour : COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE PARIS SG N 16PA01136 Mme S. M. Bernard Even Président Mme Perrine Hamon Rapporteur RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour administrative d appel de Paris

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 0702530 M. N X Mme Gondouin Premier conseiller Audience du 20 avril 2007 Lecture du 20 avril 2007 C-MM LA DEMANDE - M. N

Plus en détail

SCP GARREAU, BAUER-VIOLAS, FESCHOTTE-DESBOIS ; SCP ODENT, POULET, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP GARREAU, BAUER-VIOLAS, FESCHOTTE-DESBOIS ; SCP ODENT, POULET, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 16/02/2016 Conseil d État N 382074 ECLI:FR:CESSR:2016:382074.20160212 Mentionné dans les tables du recueil Lebon 3ème et 8ème sous-sections réunies M. Pierre Lombard, rapporteur M. Vincent Daumas,

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N 1701448 M. Fabien N M. Philippe V Mme Karine M M. Martin B M. Laurent G Mme Géraldine M Mme Marie-Laure D L association La France Insoumise RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE POITIERS N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme H... AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Didier Artus Président-rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE POITIERS N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme H... AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Didier Artus Président-rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE POITIERS nc N 1700094 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Mme H... M. Didier Artus Président-rapporteur M. Olivier Guiard Rapporteur public AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif

Plus en détail

3 ) de condamner l Etat à lui verser la somme de euros en application de l'article L du code de justice administrative.

3 ) de condamner l Etat à lui verser la somme de euros en application de l'article L du code de justice administrative. TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 1608070 GROUPE D'INFORMATION ET DE SOUTIEN DES IMMIGRE-E-S M. Paganel Juge des référés RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le juge des référés Ordonnance du

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 0702532 Mlle J X Mme Gondouin Premier conseiller Audience du 20 avril 2007 Lecture du 20 avril 2007 C-MM LA DEMANDE - Mlle

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NÎMES N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Commune d Aigues-Mortes AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Moutte Juge des référés

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NÎMES N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Commune d Aigues-Mortes AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Moutte Juge des référés TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NÎMES N 1302624 Commune d Aigues-Mortes M. Moutte Juge des référés Ordonnance du 11 octobre 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le président du tribunal Vu la

Plus en détail

LES ARRETS CLEFS DE LECTURE DE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L HOMME. ARTICLE 10 Liberté d expression

LES ARRETS CLEFS DE LECTURE DE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L HOMME. ARTICLE 10 Liberté d expression LES ARRETS DE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L HOMME CLEFS DE LECTURE ARRET SOCIETE DE CONCEPTION DE PRESSE ET D EDITION C. FRANCE (req. n 4683/11), le 25 février 2016 http://hudoc.echr.coe.int/eng#{"itemid":["001-160825"]}

Plus en détail

Par une requête et un mémoire enregistrés le 2 août 2016 et le 16 novembre 2016, Mme Elodie G., représentée par Me Hussar, demande au tribunal :

Par une requête et un mémoire enregistrés le 2 août 2016 et le 16 novembre 2016, Mme Elodie G., représentée par Me Hussar, demande au tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CLERMONT-FERRAND N 1601366 Mme Elodie G. Mme Dubost Rapporteure M. Chassagne Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Clermont-Ferrand

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. Requête n o 46055/11 Michel GHELLAM contre la France introduite le 21 juillet 2011 EXPOSÉ DES FAITS

CINQUIÈME SECTION. Requête n o 46055/11 Michel GHELLAM contre la France introduite le 21 juillet 2011 EXPOSÉ DES FAITS CINQUIÈME SECTION Requête n o 46055/11 Michel GHELLAM contre la France introduite le 21 juillet 2011 EXPOSÉ DES FAITS Le requérant, M. Michel Ghellam, est un ressortissant français, né en 1959 et détenu

Plus en détail

- le permis contesté méconnaît les deux premiers alinéas du III de l article L. 146-4 du code de l'urbanisme ;

- le permis contesté méconnaît les deux premiers alinéas du III de l article L. 146-4 du code de l'urbanisme ; COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE NANTES N 12NT02766 ---- Association Les amis des chemins de Ronde du Morbihan M. Durup de Baleine Rapporteur Mme Grenier Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU

Plus en détail

Loi fédérale sur les juristes d entreprise (LJE)

Loi fédérale sur les juristes d entreprise (LJE) Loi fédérale sur les juristes d entreprise (LJE) Avant-projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 95 de la Constitution, vu le message du Conseil fédéral du..., arrête: Section

Plus en détail

La lettre juridique n 08 aux Avocats Conseils des Autonomes de Solidarité Laïques

La lettre juridique n 08 aux Avocats Conseils des Autonomes de Solidarité Laïques Mars 2013 La lettre juridique n 08 aux Avocats Conseils des Autonomes de Solidarité Laïques ANNUAIRE PRO COMMENT FAIRE FACE AUX PRATIQUES COMMERCIALES TROMPEUSES par le Bâtonnier Francis LEC, avocat conseil

Plus en détail

ARRÊT DE LA COUR (neuvième chambre) 15 janvier 2015 (*)

ARRÊT DE LA COUR (neuvième chambre) 15 janvier 2015 (*) ARRÊT DE LA COUR (neuvième chambre) 15 janvier 2015 (*) «Renvoi préjudiciel Directive 93/13/CEE Champ d application Contrats conclus avec les consommateurs Contrat de prestation de services juridiques

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 28556/11 présentée par Habibe KUM et Mustafa Yasir KUM contre la Turquie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant Le poste à pourvoir se situe au siège de la cour d appel de Toulouse. Ce ressort inclut les cours d appel de Montpellier,

Plus en détail