MODÈLE PROGRAMME DE RECONNAISSANCE DES EMPLOYÉS PROGRAMME DE RECONNAISSANCE DES EMPLOYÉS INTRODUCTION DÉFINITIONS OBJECTIFS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODÈLE PROGRAMME DE RECONNAISSANCE DES EMPLOYÉS PROGRAMME DE RECONNAISSANCE DES EMPLOYÉS INTRODUCTION DÉFINITIONS OBJECTIFS"

Transcription

1 INTRODUCTION La municipalité de [nom de la municipalité] est fière de compter parmi ses employés, des hommes et des femmes qui se distinguent par leur dévouement, leur contribution ainsi que par leurs années de service au sein de notre organisation. C est pour cette raison que la municipalité de [nom de la municipalité] est heureuse d annoncer la création d un «Programme de reconnaissance envers le personnel». DÉFINITIONS «La reconnaissance est la réaction constructive et personnalisée, exprimée à court terme par un individu à la suite d une action ou d une attitude, particulière ou globale, qui constitue un effort méritant d être relevé à ses yeux.» «La reconnaissance est un geste gratuit qui laisse libre cours à la subjectivité de chacun, à la spontanéité. Elle ne requiert pas l équité nécessaire à la récompense.» Claude Bourcier, Yves Palobart La reconnaissance, un outil de motivation pour vos salariés OBJECTIFS Le programme de reconnaissance envers le personnel vise à : Récompenser les années de service de son personnel; Favoriser l accomplissement de son personnel; Souligner les évènements marquants dans la vie et la carrière des membres du personnel; Mettre en place les conditions qui facilitent l expression de la reconnaissance. Fédération québécoise des municipalités

2 PRINCIPES GÉNÉRAUX La direction générale en collaboration avec le gestionnaire du secteur est responsable de l application de la présente politique. La reconnaissance s exerce à deux niveaux : Les activités de reconnaissance qui sont davantage institutionnelles; Les actes de reconnaissance qui relèvent plus des individus. ACTIVITÉS COUVERTES PAR LE PROGRAMME Les activités institutionnelles de reconnaissance sont la responsabilité de la direction générale en collaboration avec le gestionnaire du secteur : Décès; Mariage; Naissance; Reconnaissance des années de services; Retraite. Les actes de reconnaissance qui relèvent plus des individus ne peuvent, par leur nature, être encadrés par un programme. Ils sont laissés à la discrétion des supérieurs et des collègues, mais encouragés par l organisation. Fédération québécoise des municipalités

3 APPLICATION RECONNAISSANCE INSTITUTIONNELLE DÉCÈS UN MEMBRE DU PERSONNEL Un message de sympathie est adressé à la famille. Une note est transmise à tous les employés de la municipalité. Une offrande est faite à la famille d une valeur approximative de [ex. : 150,00 $], telle qu un don à un organisme, messe, fleurs. Visite à la famille et présence aux obsèques de membres de la direction et/ou d employés de la municipalité. UN MEMBRE DE LA FAMILLE IMMÉDIATE D UN EMPLOYÉ Un message de sympathie est adressé à la personne concernée ainsi qu une note transmise à tous les employés de la municipalité. Une offrande est faite à la famille d une valeur approximative de [ex. : 100,00 $], telle que don à un organisme, messe, fleurs. MARIAGE Un message de félicitations est transmis à NAISSANCE Une carte de souhaits ainsi qu un cadeau d une valeur approximative de [ex. : 75,00 $], sera remis à l employé suite à l accouchement. Fédération québécoise des municipalités

4 RECONNAISSANCE DES ANNÉES DE SERVICE La reconnaissance des années de service est reliée au nombre d années de service accumulées au sein de la municipalité [nom de la municipalité] et atteintes [ex. : au 30 juin de chaque année]. L évènement est souligné avec l envoi d une note transmise à tous les employés. CINQ (5) ANS Un souvenir symbolique de circonstance, d une valeur approximative de [ex. : 100,00 $], est remis à DIX (10) ANS Un souvenir symbolique de circonstance, d une valeur approximative de [ex. : 200,00 $], est remis à QUINZE (15) ANS Un souvenir symbolique de circonstance, d une valeur approximative de [ex. : 300,00 $], est remis à VINGT (20) ANS Un souvenir symbolique de circonstance, d une valeur approximative de [ex. : 400,00 $], est remis à VINGT- CINQ (25) ANS Un souvenir symbolique de circonstance, d une valeur approximative de [ex. : 500,00 $], est remis à TRENTE (30) ANS Un souvenir symbolique de circonstance, d une valeur approximative de [ex. : 600,00 $], est remis à Fédération québécoise des municipalités

5 QUARANTE (40) / QUARANTE- CINQ (45) ANS Un souvenir symbolique de circonstance est remis à l employé avec une lettre de remerciement du directeur général et/ou maire et du gestionnaire de La valeur de ce dernier sera déterminée par l employeur. RETRAITE La municipalité de [nom de la municipalité] considère comme employé retraité toute personne ayant un minimum de [ex. : 58 ans] et comptant minimalement [ex. : dix (10) années] de service continu. Cet évènement pourra être souligné lors [ex. : d un ou toutes autres activités déterminées par l employeur, avec le ou les employés retraités ainsi que les employés de la municipalité de [nom de la municipalité]. Un souvenir symbolique de circonstance est remis à l employé avec une lettre de remerciement de la part du directeur général et/ou maire. L évènement sera également souligné dans l envoi d un mémo à tous les employés. RECONNAISSANCE INDIVIDUELLE Les actes de reconnaissance de la part des supérieurs et des collègues qui relèvent plus de l acte individuel sont de plusieurs ordres : communiquer, écouter, demander des avis, donner de la rétroaction, féliciter, souligner, remercier, etc. RECONNAISSANCE COLLECTIVE Plusieurs fois par année, des activités collectives organisées par le club social ou par la municipalité permettent l expression de la reconnaissance de la municipalité de [nom de la municipalité] envers ses employés. Fédération québécoise des municipalités

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DU PERSONNEL DE LA VILLE DE MALARTIC

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DU PERSONNEL DE LA VILLE DE MALARTIC POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DU PERSONNEL DE LA VILLE DE MALARTIC Rédaction par M e Gérald Laprise (Directeur général) 28 FÉVRIER 2017 SECTION I - PRÉAMBULE 1. CHAMP D'APPLICATION La présente politique

Plus en détail

CODE D IDENTIFICATION

CODE D IDENTIFICATION CODE D IDENTIFICATION POL 16-002 TITRE : POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE RESPONSABILITÉ DU SUIVI 18 janvier 2016 Administrateur Administrateur FEUILLE DE ROUTE

Plus en détail

POLITIQUE DES RELATIONS HUMAINES ET SOCIALES

POLITIQUE DES RELATIONS HUMAINES ET SOCIALES POLITIQUE DES RELATIONS HUMAINES ET SOCIALES Adoptée par le Conseil des commissaires Le 18 août 1998 Mise à jour : le 5 mai 2015 Processus de consultation Date Coordination Gestion Conseil des commissaires

Plus en détail

Préambule. But. Objectifs. Définition

Préambule. But. Objectifs. Définition Préambule La reconnaissance au travail est un élément essentiel pour démontrer aux individus qu ils sont appréciés, pour donner un sens à leur travail, favoriser leur développement, contribuer à leur bien-être

Plus en détail

Politique no 38 Politique de reconnaissance du personnel et des équipes de travail

Politique no 38 Politique de reconnaissance du personnel et des équipes de travail Politique no 38 Politique de reconnaissance du personnel et des équipes de travail Responsable : Vice-rectorat aux ressources humaines, à l administration et aux finances Cette politique s'adresse à toute

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 3.12 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 1.0 ÉNONCÉ La Commission scolaire des Navigateurs considère que la communication est une partie intégrante de sa gestion. En conséquence,

Plus en détail

DESCRIPTION SOMMAIRE. 1 HOMMAGE AUX 30 LAURÉATS. 2 DÉROULEMENT. 3 VOLET «ACTION RÉGIONALE». 4 VOLET «EXCELLENCE». 5 RÉSUMÉ DU CALENDRIER.

DESCRIPTION SOMMAIRE. 1 HOMMAGE AUX 30 LAURÉATS. 2 DÉROULEMENT. 3 VOLET «ACTION RÉGIONALE». 4 VOLET «EXCELLENCE». 5 RÉSUMÉ DU CALENDRIER. Table des matières DESCRIPTION SOMMAIRE... 1 HOMMAGE AUX 30 LAURÉATS... 2 DÉROULEMENT... 3 VOLET «ACTION RÉGIONALE»... 4 VOLET «EXCELLENCE»... 4 CÉRÉMONIE OFFICIELLE DE LA REMISE DES PRIX... 5 RÉSUMÉ DU

Plus en détail

APPRÉCIATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL. Nom de la personne évaluée : Titre d emploi : Nom des évaluateurs : Date de la rencontre d évaluation :

APPRÉCIATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL. Nom de la personne évaluée : Titre d emploi : Nom des évaluateurs : Date de la rencontre d évaluation : APPRÉCIATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL Nom de la personne évaluée : Titre d emploi : Nom des évaluateurs : Date de la rencontre d évaluation : VOLET 1 Les connaissances : Elles correspondent aux

Plus en détail

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00)

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) Rabat, le 11 mars 2002 CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) RELATIVE A LA RELATION ENTRE LES SOCIETES DE BOURSE ET LEUR CLIENTELE DANS LE CADRE DE L ACTIVITE D INTERMEDIATION Aux

Plus en détail

Préambule. But. Objectifs. Définition

Préambule. But. Objectifs. Définition Préambule La reconnaissance au travail est un élément essentiel pour démontrer aux individus qu ils sont appréciés, pour donner un sens à leur travail, favoriser leur développement, contribuer à leur bien-être

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU PARTENARIAT RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES/ CAISSE D ALLOCATIONS FAMILIALES/DEPARTEMENT

CONVENTION RELATIVE AU PARTENARIAT RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES/ CAISSE D ALLOCATIONS FAMILIALES/DEPARTEMENT - 1 - CONVENTION RELATIVE AU PARTENARIAT RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES/ CAISSE D ALLOCATIONS FAMILIALES/DEPARTEMENT ENTRE : Le Département de Seine-Maritime, représenté par son Président, Monsieur Didier

Plus en détail

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Cours Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Situation du cours Outils de recherche d emploi Programme d études Intégration socioprofessionnelle Dimension Choix professionnel

Plus en détail

1. Ouverture de la séance : Le maire Denis Dion ouvre la séance à 19 h 00. Nouveaux élus : Guy Gilbert et Nathalie Guesneau

1. Ouverture de la séance : Le maire Denis Dion ouvre la séance à 19 h 00. Nouveaux élus : Guy Gilbert et Nathalie Guesneau Province de Québec Municipalité de Chartierville Lundi 2 mai 2016 1. Ouverture de la séance : Le maire Denis Dion ouvre la séance à 19 h 00. Sont présents : les conseillers Louis Désy, Vanessa Faucher,

Plus en détail

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE PROGRAMME DE RECONNAISSANCE PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ARTICLE 1.00 PRÉAMBULE Le Programme de reconnaissance du Collège s intègre à la vision du Collège telle qu elle est énoncée dans la politique de

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DU PERSONNEL

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DU PERSONNEL RÈGLEMENT POLITIQUE PROCÉDURE POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DU PERSONNEL Adoptée par le Conseil d'administration le 29 septembre 2004 PRÉAMBULE La Politique de reconnaissance et de valorisation

Plus en détail

Auprès des professionnels :

Auprès des professionnels : CHARTE PARTENARIALE Historique : En 2004, un diagnostic de territoire réalisé sur la Communauté de Communes d Erdre et Gesvres avait mis en évidence la présence de nombreux services à destination des personnes

Plus en détail

Formation PNNS. de formateurs. istna. Organisée par le

Formation PNNS. de formateurs. istna. Organisée par le Formation de formateurs PNNS Organisée par le istna Publics visés Les publics visés en priorité par les formations sont : Les professionnels de la nutrition et de l activité physique, intervenant comme

Plus en détail

Document de gestion 100,207. Politique de reconnaissance

Document de gestion 100,207. Politique de reconnaissance Commission scolaire du Lac-Abitibi Secrétariat général Politique de reconnaissance Adopté par le conseil des commissaires le 23 mai 2017 : résolution C-17-032. 1. PRÉAMBULE La Commission scolaire du Lac-Abitibi

Plus en détail

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Il est généralement considéré que

Plus en détail

LES GRANDS PRIX QUÉBÉCOIS DE LA QUALITÉ

LES GRANDS PRIX QUÉBÉCOIS DE LA QUALITÉ LES GRANDS PRIX QUÉBÉCOIS DE LA QUALITÉ POLITIQUES GÉNÉRALES CODE D ÉTHIQUE Une collaboration : CODE D ÉTHIQUE Le présent code d éthique a pour objet d établir des normes permettant de s assurer de l impartialité

Plus en détail

CIRCULAIRE N. Aux Présidents et aux secrétaires des ORCES

CIRCULAIRE N. Aux Présidents et aux secrétaires des ORCES Commission centrale de réaffectation Bruxelles, le 25 août 2003. pour les enseignements secondaire ordinaire et spécial, secondaire artistique à horaire réduit, artistique et de promotion sociale libres

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE PROMOTION

PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE PROMOTION Guide à l intention des organismes PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES DE PROMOTION 2016-2017 JANVIER 2016 RÉDACTION Guylaine Pépin Conseillère en gestion Direction des services de soutien à la gestion

Plus en détail

L accueil Les premiers mots : le vocabulaire de présentation La disponibilité dans le ton Les expressions à éviter Les formulations à utiliser

L accueil Les premiers mots : le vocabulaire de présentation La disponibilité dans le ton Les expressions à éviter Les formulations à utiliser Accueil téléphonique Toute personne ayant en charge l accueil téléphonique du public L accueil téléphonique Les spécificités liées à «l outil téléphone» Analyse de l impact sur une personne d un simple

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Arrêté du 19 décembre 2008 relatif à la formation professionnelle des commissaires aux comptes NOR : JUSC0828437A La garde des sceaux,

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES

PROFIL DE COMPÉTENCES Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

ORDONNANCE RELATIVE AU TRAITEMENT DES MINISTRES ORDONNÉS DE L ÉGLISE CATHOLIQUE DE QUÉBEC 2011

ORDONNANCE RELATIVE AU TRAITEMENT DES MINISTRES ORDONNÉS DE L ÉGLISE CATHOLIQUE DE QUÉBEC 2011 ORDONNANCE RELATIVE AU TRAITEMENT DES MINISTRES ORDONNÉS DE L ÉGLISE CATHOLIQUE DE QUÉBEC 2011 SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.1.00 ENTRÉE EN VIGUEUR, DURÉE ET INTERPRÉTATION 1.1.01 La présente ordonnance

Plus en détail

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com ADAPTATION DE LA FORMATION EN COMMUNICATION AUX NOUVEAUX METIERS S. EL MENDILI Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com INTRODUCTION Un des

Plus en détail

7.7 Politique de reconnaissance des employés. (Résolution : C.C )

7.7 Politique de reconnaissance des employés. (Résolution : C.C ) 7.7 Politique de reconnaissance des employés (Résolution : C.C.1994-077) 1.0 FONDEMENT 1.1 Une organisation qui favorise un sentiment d appartenance est plus efficace. 1.2 La reconnaissance du travail

Plus en détail

Projet de loi n o 133 (2000, chapitre 33)

Projet de loi n o 133 (2000, chapitre 33) PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 133 (2000, chapitre 33) Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux concernant la Nation Naskapi de Kawawachikamach

Plus en détail

MINICA. Assurance-maladie obligatoire pour soins de base GALENOS

MINICA. Assurance-maladie obligatoire pour soins de base GALENOS MINICA Assurance-maladie obligatoire pour soins de base (selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie du 18 mars 1994, LAMal) Les dénominations personnelles et fonctionnelles contenues dans le présent

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A LA PERIODE DE STAGE EN ENTREPRISE

CONVENTION RELATIVE A LA PERIODE DE STAGE EN ENTREPRISE CONVENTION RELATIVE A LA PERIODE DE STAGE EN ENTREPRISE des Etudiants de BTS Stage obligatoire et évalué Entre l entreprise ci-dessous désignée : NOM de l entreprise (ou l organisme) d accueil : «entreprise»

Plus en détail

Comment est indemnisé un arrêt maladie?

Comment est indemnisé un arrêt maladie? 1501121 IRP Comment est indemnisé un arrêt maladie? Pour compenser tout ou partie de leur salaire, les personnes en arrêt de travail pour maladie ou accident non professionnel reçoivent des indemnités.

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION POUVOIR ADJUDICATEUR COMMUNE DE ROUSSILLON MARCHE PUBLIC PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE Articles 26 et 28 du Code des Marchés Publics REGLEMENT DE LA CONSULTATION OBJET DU MARCHE FOURNITURE DE GAZ ET

Plus en détail

MES BIENS ET DOCUMENTS PERSONNELS

MES BIENS ET DOCUMENTS PERSONNELS MES BIENS ET DOCUMENTS PERSONNELS S il devait vous arriver malheur, votre famille serait-elle totalement prise au dépourvu? Votre conjoint saurait-il, par exemple, où se trouve votre testament, votre mandat

Plus en détail

Renseignements sur le (la) conjoint (e) Nom et prénom du père :

Renseignements sur le (la) conjoint (e) Nom et prénom du père : Vous n aimez pas parler de la mort? Rassurez-vous, personne n aime vraiment cela Pourtant, c est une réalité avec laquelle il faut vivre : on dit même que c est la seule justice ici-bas! Riches et pauvres,

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Allocution à l occasion de la signature de partenariats Défense Mobilité et Entreprises

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Allocution à l occasion de la signature de partenariats Défense Mobilité et Entreprises MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Allocution à l occasion de la signature de partenariats Défense Mobilité et Entreprises A Paris, mercredi 3 juillet 2013 Seul le prononcé

Plus en détail

Association des infirmières et infirmiers du Canada 50, Driveway Ottawa ON K2P 1E2

Association des infirmières et infirmiers du Canada 50, Driveway Ottawa ON K2P 1E2 STATISTIQUES Formation d infirmières et d infirmiers au Canada : statistiques regroupées pour les programmes de certificat, de diplôme et de baccalauréat menant à l entrée dans la profession (2006-2007)

Plus en détail

Technologies de l information POLITIQUE SUR LES MODALITÉS D ACCÈS ET DE RECTIFICATION AU DOSSIER SANTÉ QUÉBEC

Technologies de l information POLITIQUE SUR LES MODALITÉS D ACCÈS ET DE RECTIFICATION AU DOSSIER SANTÉ QUÉBEC Technologies de l information POLITIQUE SUR LES MODALITÉS D ACCÈS ET DE RECTIFICATION AU DOSSIER SANTÉ QUÉBEC ÉDITION La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Le

Plus en détail

Programme de reconnaissance

Programme de reconnaissance Programme de reconnaissance Adopté au Conseil d administration le 16 mai 2001 H:\SAECMSEC\Nouveau site Web\Politiques et règlements\programme reconnaissance.doc Table des matières I. Préambule... 1 II.

Plus en détail

1654 Les Éditions Juridiques FD No. F031

1654 Les Éditions Juridiques FD No. F031 Sont présents : MM. Hans Gruenwald Jr., maire Yannick Sauvé, conseiller Archie Martin, conseiller Édith de Haerne, conseillère André Boucher, conseiller Danny Lalande, conseiller Mario Gauthier, conseiller

Plus en détail

POLITIQUE GOUVERNEMENTALE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DANS L ADMINISTRATION

POLITIQUE GOUVERNEMENTALE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DANS L ADMINISTRATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DANS L ADMINISTRATION Politique gouvernementale relative à l emploi et à la qualité de la langue française dans l Administration

Plus en détail

SERVICE DU PERSONNEL

SERVICE DU PERSONNEL SERVICE DU PERSONNEL TABLEAU DE TRI ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS PRODUITS PAR LE SERVICE DU PERSONNEL # les délais proposés n incluent pas l année en cours # en gras : les documents à éliminer par

Plus en détail

DIRECTIVE N. 43 SALAIRES ET AVANTAGES SOCIAUX DES EMPLOYÉS LAÏCS

DIRECTIVE N. 43 SALAIRES ET AVANTAGES SOCIAUX DES EMPLOYÉS LAÏCS 1. Définition des termes Employés laïcs : toute personne laïque employée dans le Diocèse de Sault Ste-Marie et qui reçoit un salaire ou une rémunération horaire pour services rendus. 2. Objet de la directive

Plus en détail

Mise à jour : janvier Chapitre 12 La suite donnée aux résultats d audit communiqués à la direction

Mise à jour : janvier Chapitre 12 La suite donnée aux résultats d audit communiqués à la direction Mise à jour : janvier 2016 Chapitre 12 La suite donnée aux résultats d audit communiqués à la direction Table des matières 1. Les objectifs de la surveillance et les types d intervention... 1 2. La surveillance

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 16 FÉVRIER 2015 Politique sur la protection de la vie privée (adoptée 2015-02) Page 1 de 14 TABLE DES MATIÈRES TABLE

Plus en détail

Mars 2016 CODE DE DÉONTOLOGIE. des employés du Secrétariat du Régime de retraite de l Université du Québec

Mars 2016 CODE DE DÉONTOLOGIE. des employés du Secrétariat du Régime de retraite de l Université du Québec Mars 2016 CODE DE DÉONTOLOGIE des employés du Secrétariat du Régime de retraite de l Université du Québec 1. Préambule Ce Code a pour objectif de guider le comportement et les décisions des employés et

Plus en détail

Le bénévolat aujourd hui

Le bénévolat aujourd hui Le bénévolat aujourd hui Enjeux individuels et collectifs Juin 2015 Cécile BAZIN Marie DUROS - Jacques MALET Recherches & Solidarités Un réseau associatif d experts et d universitaires : Sans but lucratif,

Plus en détail

Notre mission: Accompagner les gestionnaires dans l amélioration de leurs pratiques de GRH, dans ce contexte actuel de changements importants du

Notre mission: Accompagner les gestionnaires dans l amélioration de leurs pratiques de GRH, dans ce contexte actuel de changements importants du 1 Notre mission: Accompagner les gestionnaires dans l amélioration de leurs pratiques de GRH, dans ce contexte actuel de changements importants du marché du travail, et ce, en misant sur le talent, la

Plus en détail

Prix d excellence en sécurité routière. en sécurité routière. Reconnaître l excellence

Prix d excellence en sécurité routière. en sécurité routière. Reconnaître l excellence Ce document contient de l'information et des champs de formulaire. Pour lire l'information, appuyez sur la flèche vers le bas à partir d'un champ de formulaire. Ministère des Transports Prix d excellence

Plus en détail

People First : notre priorité!

People First : notre priorité! People First : notre priorité! Notre mission est d apporter du sourire dans toutes les familles par le plaisir et le meilleur du lait. Un sourire venant du cœur des collaborateurs Bel qui se réalisent

Plus en détail

Section 4 Intégration socioprofessionnelle

Section 4 Intégration socioprofessionnelle Section 4 Intégration socioprofessionnelle L ISP de A à Z L ISP, de multiples avantages Les quatre dimensions de l employabilité Synthèse des cours du programme d études Les compétences polyvalentes et

Plus en détail

Plan de réussite. du Collège Champlain-St. Lawrence

Plan de réussite. du Collège Champlain-St. Lawrence Plan de réussite du Collège Champlain-St. Lawrence Avril 2002 Note préliminaire Le rapport d évaluation du plan de réussite de Champlain-St. Lawrence se présente en deux parties. La première partie contient

Plus en détail

D autres objectifs peuvent aussi être établis en fonction des particularités du milieu.

D autres objectifs peuvent aussi être établis en fonction des particularités du milieu. Définition Cercle littéraire ou club de lecture «Il s agit d un groupe de personnes qui partagent une même expérience dans le cadre d une activité animée d une façon régulière» 1. Bref, les gens se rencontrent

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE DE SUIVI ET DE CONTROLE DE GESTION (C.N.S.C.G.)

COMMISSION NATIONALE DE SUIVI ET DE CONTROLE DE GESTION (C.N.S.C.G.) COMMISSION NATIONALE DE SUIVI ET DE CONTROLE DE GESTION (C.N.S.C.G.) Issy les Moulineaux, le 12 janvier 2015, A l attention de tous les Président(e)s des groupements sportifs (association ou société sportive

Plus en détail

DITES-LUI MERCI! GUIDE DE RÉDACTION À L INTENTION DES PERSONNES QUI PRÉSENTERONT UNE CANDIDATURE AU PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC 2016

DITES-LUI MERCI! GUIDE DE RÉDACTION À L INTENTION DES PERSONNES QUI PRÉSENTERONT UNE CANDIDATURE AU PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC 2016 DITES-LUI MERCI! GUIDE DE RÉDACTION À L INTENTION DES PERSONNES QUI PRÉSENTERONT UNE CANDIDATURE AU PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC 016 INTRODUCTION Ce guide a pour objectif de faciliter la rédaction d un

Plus en détail

Cahier des charges 2015

Cahier des charges 2015 Cahier des charges 2015 Les Ateliers RH Contact : Mylène PILLONETTO-ONDET Conseiller en Formation Tel : 0473319595 mpillonetto@agefos-pme.com AGEFOS PME Auvergne 1/9 Sommaire 1. Présentation d AGEFOS PME

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/010 DÉLIBÉRATION N 08/006 DU 5 FÉVRIER 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À L ADMINISTRATION

Plus en détail

LA SIMPLIFICATION DU COMPTE PENIBILITE

LA SIMPLIFICATION DU COMPTE PENIBILITE LA SIMPLIFICATION DU COMPTE PENIBILITE Suite à 2 décrets de simplification du compte pénibilité parus au Journal Officiel du 31 Décembre 2015 : suppression de la fiche individuelle remplacée par une simple

Plus en détail

GIE RÉUNICA. Avenant n 7 au protocole d accord de substitution relatif à la durée du travail

GIE RÉUNICA. Avenant n 7 au protocole d accord de substitution relatif à la durée du travail GIE RÉUNICA Avenant n 7 au protocole d accord de substitution relatif à la durée du travail ENTRE LES SOUSSIGNES : Entre la Direction générale du GIE REUNICA représentée par François-Marie GESLIN en sa

Plus en détail

EXTRAIT DE LA DECISION DU BUREAU N 64/2003 RELATIVE A L'ACCES DU PUBLIC AUX DOCUMENTS DU COMITE DES REGIONS

EXTRAIT DE LA DECISION DU BUREAU N 64/2003 RELATIVE A L'ACCES DU PUBLIC AUX DOCUMENTS DU COMITE DES REGIONS UNION EUROPEENNE Comité des régions PROCEDURE DE DEMANDE ECRITE DE DOCUMENTS EXTRAIT DE LA DECISION DU BUREAU N 64/2003 RELATIVE A L'ACCES DU PUBLIC AUX DOCUMENTS DU COMITE DES REGIONS Quand un document

Plus en détail

ANNEE UNIVERSITAIRE 2010 2011

ANNEE UNIVERSITAIRE 2010 2011 ANNEE UNIVERSITAIRE 2010 2011 STAGE PREVU DANS LE CADRE DES ENSEIGNEMENTS EN FRANCE (*) STAGE PREVU DANS LE CADRE DES ENSEIGNEMENTS A L ETRANGER (*) STAGE NON OBLIGATOIRE (ACCOMPLI A L INITIATIVE DE L

Plus en détail

Règlement régissant les mesures d'assainissement

Règlement régissant les mesures d'assainissement Règlement régissant les mesures d'assainissement Entrée en vigueur: 1 er janvier 2013 Adopté par: le Conseil de fondation, le 5 septembre 2012 TABLE DES MATIERES Page 1. CONDITIONS REQUISES... 3 2. COMPÉTENCE...

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/133 DÉLIBÉRATION N 08/039 DU 1 ER JUILLET 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DES

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» CSSSS/17/085 DÉLIBÉRATION N 17/041 DU 6 JUIN 2017 RELATIVE À L ÉCHANGE DE DONNÉES D IDENTIFICATION ENTRE LE SERVICE FÉDÉRAL

Plus en détail

LE REGLEMENT MUTUALISTE

LE REGLEMENT MUTUALISTE LE REGLEMENT MUTUALISTE Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement Mutualiste MUTAMI

Plus en détail

COMMUNICATION AVEC OU SANS FEED-BACK

COMMUNICATION AVEC OU SANS FEED-BACK COMMUNICATION AVEC OU SANS FEED-BACK INTRODUCTION Transmission d'une information avec retour ou non de renseignement sur la manière dont son message a été transmis, reçu et compris par les destinataires

Plus en détail

Reconnaissance et Mobilisation. Kaliko Beach 22 Novembre 2007

Reconnaissance et Mobilisation. Kaliko Beach 22 Novembre 2007 Reconnaissance et Mobilisation Kaliko Beach 22 Novembre 2007 «Les organisations qui seront vraiment performantes à l avenir seront celles qui auront découvert la façon de s attirer l engagement des gens

Plus en détail

Cadre de référence Pour le service aux dîneurs

Cadre de référence Pour le service aux dîneurs Cadre de référence Pour le service aux dîneurs 2016-2017 Le cadre de référence du Service aux dîneurs vise à fournir de l information ainsi que des balises permettant aux écoles primaires de la CSSMI d

Plus en détail

POLITIQUE. de la. Fédération de natation du Québec

POLITIQUE. de la. Fédération de natation du Québec FNQ 2015-09-23 POLITIQUE de la Fédération de natation du Québec «Politique d inscription des clubs» 23 septembre 2015 Politique d inscription des clubs 2015-2016 Page 1 sur 11 Table des matières Définition

Plus en détail

CADRE OPÉRATIONNEL SUR LA RECONNAISSANCE DU PERSONNEL

CADRE OPÉRATIONNEL SUR LA RECONNAISSANCE DU PERSONNEL CADRE OPÉRATIONNEL SUR LA RECONNAISSANCE DU PERSONNEL Direction de la qualité et des relations avec la population, le réseau et le personnel Juillet 2006 «La reconnaissance ce serait d abord s attarder

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité Notice d'information n 2945 SOMMAIRE Document à signer et à remettre à votre employeur..................................................

Plus en détail

Notre promesse en matière de respect de la vie privée

Notre promesse en matière de respect de la vie privée Notre promesse en matière de respect de la vie privée Le Code de TELUS sur la protection de la vie privée contient les dix principes du code type sur la protection des renseignements personnels de l Association

Plus en détail

travail S.FEHRI Institut de santé et de sécurité au

travail S.FEHRI Institut de santé et de sécurité au PROMOTION DE LA SANTE EN MILIEU DE TRAVAIL «La prévention du diabète» Promouvoir la santé globale des travailleurs au cours de l exercice de la médecine du travail S.FEHRI Institut de santé et de sécurité

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES. Représentants des professionnels du Conseil d Orientation Stratégique du Centre de Ressources Autisme de Midi-Pyrénées.

APPEL A CANDIDATURES. Représentants des professionnels du Conseil d Orientation Stratégique du Centre de Ressources Autisme de Midi-Pyrénées. Service émetteur : Direction de l Offre de Soins et de l Autonomie Pôle Médico-Social Affaire suivie par : Alice SEUSSE Courriel : alice.seusse@ars.sante.fr Téléphone : 05.34.30.26.17 APPEL A CANDIDATURES

Plus en détail

PROCÉDURE EN CAS DE TEMPÊTE DE NEIGE OU DE VERGLAS

PROCÉDURE EN CAS DE TEMPÊTE DE NEIGE OU DE VERGLAS PROCÉDURE EN CAS DE TEMPÊTE DE NEIGE OU DE VERGLAS Texte adopté par le Comité exécutif de l'université Laval à sa séance du 23 novembre 2004 (CE-2004-523) La présente procédure vise à préciser les lignes

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère du Tourisme Direction des Ressources et de la Formation

Royaume du Maroc Ministère du Tourisme Direction des Ressources et de la Formation Royaume du Maroc Ministère du Tourisme Direction des Ressources et de la Formation Cahier de charges Contexte Sous l impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Royaume du Maroc a opté pour une stratégie

Plus en détail

LA GESTION DES EMPLOYÉS DIFFICILES, COMMENT S Y PRENDRE Présenté par Philippe Malette, CRHA Administration des écoles

LA GESTION DES EMPLOYÉS DIFFICILES, COMMENT S Y PRENDRE Présenté par Philippe Malette, CRHA Administration des écoles LA GESTION DES EMPLOYÉS DIFFICILES, COMMENT S Y PRENDRE Présenté par Philippe Malette, CRHA Administration des écoles Assemblée des directions des services pédagogiques et directions du secteur préscolaire

Plus en détail

PLAN DE RECONNAISSANCE Campagnes en milieu de travail et dons corporatifs

PLAN DE RECONNAISSANCE Campagnes en milieu de travail et dons corporatifs PLAN DE RECONNAISSANCE Campagnes en milieu de travail et dons corporatifs Adopté le 9 décembre 2014 1 a. Critères pour les certificats de reconnaissance À la fin de chacune de ses campagnes de financement

Plus en détail

INAMI Institut National d'assurance Maladie-Invalidité

INAMI Institut National d'assurance Maladie-Invalidité INAMI Institut National d'assurance Maladie-Invalidité SERVICE DES INDEMNITES Circulaire O.A. 2002/ Bruxelles, 47 bis/ DROIT AUX PAUSES D ALLAITEMENT. C.C.T. N 80 INSTAURANT UN DROIT AUX PAUSES D ALLAITEMENT.

Plus en détail

Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 47 Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Présentation Présenté par M. Laurent Lessard Ministre des Affaires municipales,

Plus en détail

PLAN D ACTION RETRAITE QUÉBEC. Plan d'action 2017

PLAN D ACTION RETRAITE QUÉBEC. Plan d'action 2017 PLAN D ACTION RETRAITE QUÉBEC 2017 1 Dépôt légal 2017 Bibliothèque et Archives nationales du Québec ISBN 978-2-550-77991-9 (PDF) Gouvernement du Québec Table des matières Message du président-directeur

Plus en détail

Création d'entreprises «DB_sb_Survey_Economy_FullName1» http://francais.doingbusiness.org/

Création d'entreprises «DB_sb_Survey_Economy_FullName1» http://francais.doingbusiness.org/ Création d'entreprises «DB_sb_Survey_Economy_FullName1» http://francais.doingbusiness.org/ «FirstName» «LastName», Nous tenons à vous remercier pour votre collaboration au projet Doing Business. Votre

Plus en détail

Programme de reconnaissance du personnel du Cégep Gérald-Godin

Programme de reconnaissance du personnel du Cégep Gérald-Godin Programme de reconnaissance du personnel du Cégep Gérald-Godin Adopté par le conseil d administration le 28 novembre 2017 (résolution no CA-017-1059) TABLE DES MATIÈRES 1. Définitions... 2 2. Objectifs

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE 3.5 POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DU PERSONNEL CADRE 1.0 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Cette politique détermine certaines règles de gestion applicables au personnel cadre et portant sur les aspects suivants

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DERNIÈRES MODIFICATIONS : Révisée le 31 mars 2016 Adoptée le 20 juin 2012 0 1. PRÉSENTATION Le Commissaire au lobbyisme du Québec 1

Plus en détail

C ARNET DE SUGGESTIONS

C ARNET DE SUGGESTIONS C ARNET DE SUGGESTIONS Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, 2000-99-0968 ISBN 2-550-35471-0 Dépôt légal, Bibliothèque nationale du Québec C ARNET DE SUGGESTIONS Semaine des enseignantes et

Plus en détail

7-0 Pratiques d excellence liées à la formation. 7 Formation

7-0 Pratiques d excellence liées à la formation. 7 Formation 7-0 Pratiques d excellence liées à la formation 7 Formation 7-0 Pratiques d excellence liées à la formation 7-1 Connaître le public cible et ses besoins Énoncé de pratique : Afin de promouvoir la prévention

Plus en détail

Rapport narratif du Projet n 2015SO2-CHM-0261 Développement et alimentation des CHM régionaux (deux Régions Pilotes)

Rapport narratif du Projet n 2015SO2-CHM-0261 Développement et alimentation des CHM régionaux (deux Régions Pilotes) Royaume du Maroc Ministère délégué chargé de l Environnement Institut Royal des Science Naturelles de Belgique Rapport narratif du Projet n 2015SO2-CHM-0261 Développement et alimentation des CHM régionaux

Plus en détail

1 LA LiTURGIE DE L ACCUEIL

1 LA LiTURGIE DE L ACCUEIL 1 LA LiTURGIE DE L ACCUEIL Messe d'enterrement On appelle souvent " messe d'enterrement " la cérémonie des obsèques, mais elle ne comporte pas habituellement d'eucharistie Si la famille le demande et s

Plus en détail

Liste d annonce des salaires pour l année 2014 Contrat n.

Liste d annonce des salaires pour l année 2014 Contrat n. Confidentiel À toutes les études affiliées Berne, le 5 décembre 2013/aln Liste d annonce des salaires pour l année 2014 Contrat n. Madame, Monsieur, Pour être en mesure de boucler l année en cours et débuter

Plus en détail

Vu les informations complémentaires reçues en date du 11 décembre 2015

Vu les informations complémentaires reçues en date du 11 décembre 2015 1/12 Comité sectoriel du Registre national Délibération RN n 07/2016 du 10 février 2016 Objet: Demande de l ASBL Identifin d accéder aux données du Registre national en vue de permettre aux entreprises

Plus en détail

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE PROGRAMME DE RECONNAISSANCE SANTÉ MIEUX-ÊTRE Ma santé, j y tiens! PROGRAMME DE RECONNAISSANCE 1. Préambule Le Programme de reconnaissance du centre à la petite enfance La Becquée se veut un outil qui motive

Plus en détail

chapitre C-24.2, r. 23

chapitre C-24.2, r. 23 Éditeur officiel du Québec Ce document a valeur officielle. chapitre C-24.2, r. 23 Règlement donnant effet à l Entente visant l échange des permis de conduire entre le gouvernement du Québec et le gouvernement

Plus en détail

Ateliers et Formations 2014-2015 pour entrepreneurs sociaux et leaders communautaires

Ateliers et Formations 2014-2015 pour entrepreneurs sociaux et leaders communautaires présente ses Ateliers et Formations 2014-2015 pour entrepreneurs sociaux et leaders communautaires par : Jean-Philippe Vézina Directeur et Coach Conseil MovezAction Tél. : (514) 659-5395 jpvezina@movezaction.com

Plus en détail

Loi modifiant la Loi électorale afin de prévoir des élections à date fixe

Loi modifiant la Loi électorale afin de prévoir des élections à date fixe PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 3 (2013, chapitre 13) Loi modifiant la Loi électorale afin de prévoir des élections à date fixe Présenté le 7 novembre 2012 Principe adopté le

Plus en détail

Médaille d Or. Préparé par la Mairie

Médaille d Or. Préparé par la Mairie Médaille d Or Préparé par la Mairie Mai 2011 MÉDAILLE D OR DE LA VILLE DE SEPT-ÎLES La médaille d or est la plus haute distinction de la Ville de Sept-Îles remise pour souligner l apport d un citoyen ou

Plus en détail

Swiss Olympic - Bénévole.Envie d agir Faits & chiffres

Swiss Olympic - Bénévole.Envie d agir Faits & chiffres Swiss Olympic Case postale 606 CH-3000 Berne 22 Tél. +41 31 359 71 11 Fax +41 31 359 71 71 info@swissolympic.ch www.swissolympic.ch Siège Maison du Sport Talgutzentrum 27 CH-3063 Ittigen près de Berne

Plus en détail

L INFLUENCE DE LA GRH SUR LA MOTIVATION DU PERSONNEL ET IMPACT SUR LA QUALITÉ GRH

L INFLUENCE DE LA GRH SUR LA MOTIVATION DU PERSONNEL ET IMPACT SUR LA QUALITÉ GRH L INFLUENCE DE LA GRH SUR LA MOTIVATION DU PERSONNEL ET IMPACT SUR LA QUALITÉ GRH Plan : Introduction Première partie : La motivation dans son ensemble Défnition et caractéristiques les leviers de la motivation

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE SCIENCES ET TECHNIQUES ADMINISTRATIVES COMPTABILITÉ ET GESTION. Gestion de projet PLAN DE COURS

DÉPARTEMENT DE SCIENCES ET TECHNIQUES ADMINISTRATIVES COMPTABILITÉ ET GESTION. Gestion de projet PLAN DE COURS DÉPARTEMENT DE SCIENCES ET TECHNIQUES ADMINISTRATIVES COMPTABILITÉ ET GESTION Gestion de projet PLAN DE COURS GESTION DE PROJET 410-643-FE 1-2-2 Compétence 01HX Nom de l'élève: Hiver 2011 Professeur: Arnaud

Plus en détail