Les bus de terrain LES BUS DE TERRAIN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les bus de terrain LES BUS DE TERRAIN"

Transcription

1 LES BUS DE TERRAIN 1 Architecture d un bus de terrain 2 Un peu d histoire Concrètement, les bus de terrain sont apparus dans l atelier à la fin des années 70 avec l arrivée des protocoles de communication entre les automates et la console de programmation (prise RS232). L utilisation de protocoles d échange entre API et console transformée en moyen de communication va faire éclater un marché alors demandeur et pousser vers les bus industriels. Les premiers systèmes de communication étaient du type maître-esclave avec des services limités, les évolutions technologiques ont permis d augmenter le nombre des services et leurs performances, conduisant ainsi aux architectures distribuées offrant la possibilité pour plusieurs équipements de dialoguer dans un système multi maître. Ces architectures distribuées vont ensuite descendre au plus bas vers les capteurs/actionneurs. Le bus de terrain va permettre de déléguer une partie de l intelligence de l API vers des capteurs/actionneurs intelligents. Le capteur va dès lors par l intermédiaire du bus de terrain communiquer non seulement la mesure d une grandeur physique mais également des informations sur son état de fonctionnement, la validité de la mesure Cette évolution intrinsèque des capteurs qui deviennent plus intelligents pousse les fabricants à les rendre communicants. La montée en puissance des bus de terrain devient par conséquent inexorable. Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 1/18

2 3 Bon à savoir Les réseaux sont généralement répartis en fonction de leur étendue géographique : WAN (Wide Area Network) Réseaux de grandes distances internationaux et nationaux (Ex : réservation aérienne, Echanges bancaires, Internet ) MAN (Metropolitan Area Network) Réseaux pour les besoins d une agglomération (Ex : gestion des bâtiments communaux, trafic urbain ) LAN (Local Area Network) Réseaux limités à 1 ou plusieurs bâtiments (Ex : réseau d entreprise) Certains termes sont souvent utilisés en parlant de réseau : APPLICATION Ensemble de fonctions réalisées avec des matériels, des logiciels. ARCHITECTURE Manière de répartir les fonctions, les traitements RESEAU Ensemble des moyens de communication permettant aux fonctions de communiquer entre elles. Quelles sont les différences entre les Réseaux et le Bus de terrain? Techniquement, aucune. Il s agit d une différence de langage due aux métiers concernés. Pour la communauté des électriciens, le terme réseau signifie le réseau électrique. Ils préfèrent donc utiliser le vocable Bus, laissant aux informaticiens l expression réseau. Pour les informaticiens, le bus reste une topologie qui ne peut donc devenir un terme générique. 4 La pyramide CIM La pyramide CIM (Computer Integrated Manufacturing) désormais incontournable a été crée dans les années 80 afin de mieux faire comprendre l apport de l informatique au monde des automaticiens. Les réseaux locaux industriels répondent aux besoins du système d automatisme (niveaux 2, 1 et 0), les réseaux informatiques et les systèmes de télécommunication apparaissent dans les niveaux 3 et 4. Niveau 4 Le système d information de l entreprise Gestion globale de l entreprise Transmission entre unités distantes avec des volumes d échanges importants, de la messagerie et aussi un passage vers le multimédia. Niveau 3 La gestion de production Ordonnancement et suivi de production Contrôle qualité et suivi des moyens Niveau 2 La supervision Conduite, optimisation et surveillance Niveau 1 La commande Traitement et dialogue : la commande Configuration et diagnostic : la maintenance Echanges entre la supervision et le système d information du site de production. Le plus souvent il s agit de transfert de fichiers avec des volumes de données élevés et des temps de réponse non-critiques Les échanges sont essentiellement événementiels : téléchargement de programmes, transferts de tables de données Les volumes de données sont moyens. Echanges entre une unité de traitement et ses interfaces et périphériques. Les échanges de données sont cycliques et événementiels. Les volumes de données sont faibles. Niveau 0 Les constituants Commander et protéger : les pré-actionneurs Actionner et mesurer : les capteurs et actionneurs Echanges le plus souvent cycliques entre unité de traitement et capteurs ou pré-actionneurs. Le volume des échanges est faible. Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 2/18

3 Certains anglicismes sont communément employés par les automaticiens pour désigner les différents bus caractérisés par les types d équipements qui y sont généralement raccordés : SensorBus DeviceBus FieldBus DataBus Bus de capteurs et d actionneurs Il s agit d un bus aux temps de réponse très courts. Il requiert le plus souvent des actions réflexes au plus près des actionneurs. Par contre, il n est pas nécessaire d informer dans les mêmes délais les niveaux supérieurs Exemple de SensorBus : AS-i, Bitbus, Seriplex Bus de périphérie d automatismes Le concept de DeviceBus est assez récent et vient, en réalité, préciser un domaine précédemment couvert par le concept de FielBus. Les DevicesBus sont plus orientés manufacturiers haute vitesse et déterminisme. Exemples de DeviceBus : DeviceNet, DeviceWorldFIP, SDS, Interbus, Profibus DP Bus Inter-unités de traitement Ce sont des bus de synchronisation entre unités de traitement, qui sont le plus souvent des automates ou des SNCC (Système Numérique de Contrôle-Commande). Les FieldBus sont plus orientés procédés continus basse vitesse. Exemples de FieldBus : Profibus FMS, Prifibus PA, FieldBus WorldFIP, Modbus + Bus informatique Il permet le transfert et la configuration de fichiers. Il s agit dans la majorité des cas de réseaux informatiques plutôt que de réseaux d automatismes à proprement parler, mais les deux communiquent ensemble. Exemple de DataBus : MMS sur Ethernet, FDDI, MAP 5 Firmament des bus Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 3/18

4 6 Bus ou pas Bus? Le proverbe «qui peut le plus, peut le moins» n a pas cours chez les investisseurs : pour eux, il s agit d une comparaison du coût d une installation automatisée avec ou sans bus de terrain. Peu de personnes se sont risquées à répondre de façon pragmatique à la question «Bus ou pas Bus?». Et pourtant, ce sont les seuls éléments qui vont permettrent aux bus de terrain de se répandre dans les entreprises. En effet, pourquoi investir dans une nouvelle technique si la rentabilité n est même pas assurée? Ce serait prendre un risque inconsidéré là où une solution traditionnelle serait suffisante et sécurisante. Pour apporter des réponses concrètes à toutes les questions portant sur les avantages des bus de terrain, il faut avoir une vue globale à tous les stades de l automatisme. Cela comprend aussi bien la conception, l installation, le câblage que la mise en route, l exploitation ou la maintenance. 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% Mécanique Exploitation Maintenance Réalisation Guy Fages L application industrielle type n existe pas, mais il est généralement admis que la durée de vie d une installation tourne autour d une dizaine d années et que la partie purement «automatisme» de cette installation se situera aux alentours de 10 à 20% du coût total de l investissement. 30% 20% 10% 0% Automatisme Machine/Installation Etude Automatisme Pour la partie «Automatisme», la phase étude tourne autour de 20 à 30% du coût global, la réalisation de 40 à 60% et les frais d exploitation représentent quant à eux de 20 à 30%. 100% 6.1 Le Bus de terrain en phase Etude 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% Programmat ion Schémas Programmat ion Schémas Les gains à attendre d une solution Bus de terrain par rapport à une solution traditionnelle vont varier en fonction de la répétitivité de l application. S il s agit d une installation unique on pourra obtenir des gains de 20 à 30% pour la partie spécification et gestion de projet ; d environ 20% pour l établissement des schémas, plans de câblage et dossiers, et de 10 à 20% pour la réalisation/mise au point des programmes. 20% 10% Gest ion Projet Gest ion Projet 0% Classique Bus de t errain 6.2 Le Bus de terrain en phase Réalisation 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Mise en service Main d'œuvre câblage Câbles Coffrets et armoires Mat ériel aut omat isme Classique Mise en service Main d'œuvre câblage Câbles Cof f ret s et armoires Matériel automatisme Bus de t errain C est ici que l on retrouve certains arguments qui ont fait réfléchir les investisseurs, à savoir le coût d acquisition du matériel d automatisme qui est le plus souvent plus important que dans les solutions plus classiques. Ex : un capteur ou pré-actionneur intelligent, connectable sur un bus de terrain, coûte entre 15 et 50% plus cher que son équivalent non intelligent. Cette augmentation en coût du matériel est en partie récupérée sur le poste coffrets, armoires, Les gains les plus importants se feront sur l acquisition des câbles et chemins de câbles et la main d œuvre liée à leur installation. Les gains dans la phase de mise en service se font aussi bien au niveau des coûts que des délais de réalisation et par conséquent de mise sur le marché des nouveaux produits. Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 4/18

5 6.3 Le Bus de terrain en phase Exploitation Les avantages apportés par le bus de terrain en exploitation sont difficilement quantifiables, citons : Maintenance simplifiée Temps d intervention réduits Standardisation des composants 6.4 Economie totale de l automatisme 10 0 % 90% Exploitation 80% 70% Exploitation 60% 50% Réalisation Comme nous venons de le voir à chaque étape de l automatisation (20% en étude, 15% en réalisation et 10 à 20% en exploitation), le bus de terrain apporte un gain non négligeable. Bien entend, chaque application est différente et il est évident que des disparités importantes ont été remarquées en fonction des topologies d installation. 40% 30% 20% 10 % Etude Réalisation Etude Le gain de temps global de 10 à 20% ne devrait que progresser dans le futur ; les produits suivant les lois du marché verront leur coût baisser lorsque les commandes prendront une courbe exponentielle 0% Classique Bus de terrain 6.5 Exemples de chiffrages Exemple 1 Deux chiffrages ont été réalisés pour l automatisation d un chalutier. Le premier basé sur une architecture centralisée classique a fait ressortir un coût de réalisation de F pour un coût d acquisition des constituants d automatisme de F. Le second, utilisant des blocs d entrées/sorties réparties TBX sur WorldFIP, amène un coût total de réalisation de 74000F dont 37500F pour les constituants d automatisme. Dans cet exemple, le bus de terrain a apporté une économie totale en phase réalisation de 22% bien que le coût des constituants d automatisme soit de 21% supérieur à une solution centralisée Exemple 2 Projet d extension d un bâtiment de bureaux avec la mise en place d un plateau de 600 m² Désignation Prix HT traditionnel Prix HT bus cloisonnement amovible , , 00 doublage PMS (63.690,43) doublage styl , , 00 plafond , , 00 plus value goulotte électrique basse clips , 60 plus value goulotte haute support canalisation électrique , 00 courant fort , , 41 complément , , 00 gestion technique chauffage éclairage alarme technique , , 95 intrusion par infrarouge passif , , 69 incendie , , 05 climatisation , , 68 menuiserie alu et volets roulants motorisés , , 00 revêtement sol , , 00 Total , , 38 Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 5/18

6 7 Le Bus AS-I (Actuator Sensor Interface) 7.1 Historique En 1990 s est créé un groupe de 11sociétés spécialisées dans les capteurs et les actionneurs (Balluf, Baumer, Elesta, Festo, Ifm, Leuze, Pepperl & Fuchs, Sick, Siemens, Turck, Visolux), ce consortium ayant pour tâche de définir un système de transmission commun pour tous les capteurs : ainsi est né le concept AS-interface (Actuator Sensor Interface). Une association AS-i a été fondée en 1992 en vue de coordonner, certifier et standardiser le bus. Les produits certifiés sont reconnaissables au logo AS-i ombré. Certains produits peuvent être estampillés du logo AS-i non ombré ; dans ce cas il s agit d un produit répondant au standard AS-i mais n ayant pas été homologué par le bureau des certifications AS-i. 7.2 Constituants de base Le système AS-i est un bus de terrain de type maître-esclave permettant de raccorder des capteurs et actionneurs souvent binaire de différents fournisseurs sur un module de conversion sérielle. AS-i est composé de deux éléments de base majeurs, l ASIC et un câble l ASIC (Application Specific Integrated Circuit) L intelligence d AS-I se trouve en partie regroupée dans un ASIC qui est soit intégré directement dans le capteur/actionneur (constituant AS-I, dit communicant), soit dans une interface bus (répartiteur ou interface bus/entrées-sorties T.O.R.) qui peut accepter des capteurs et actionneurs traditionnels (constituants standards dit non-communicants) C est l ASIC qui va gérer toutes les fonctions du capteur ou de l actionneur afin d informer le maître AS-i sur l état de la commutation, communiquer la disponibilité de fonctionnement du capteur ou de l actionneur. L ASIC dispose de 4 ports (D0, D1, D2, D3) délivrant les niveaux de tension de l esclave AS-i. Ils constituent les 4 bits de données échangés entre le maître et l esclave. Ces ports peuvent être configurés en entrée, en sortie ou en entrée/sortie (bidirectionnel). Il dispose également de 4 bits de paramètres (P0, P1, P2, P3) qui procurent à l esclave, une intelligence supplémentaire puisqu ils permettent de contrôler des fonctions spécifiques de l esclave, telles que : Des inversions d état Des changements d échelle de sensibilité Des temporisations spécifiques Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 6/18

7 7.2.2 Le CABLE Le câble d une forme particulière permet d éviter les inversions entre les deux fils. Il se compose physiquement d une liaison à 2 fils non blindés supportant l alimentation (24 volts) des capteurs/actionneurs et les signaux d information. Les connexions sur le câble s effectuent par les prises vampires des accessoires de raccordement. Le matériau de la gaine a des propriétés physiques telles que les perçages réalisés par les vampires se referment hermétiquement dès le retrait des prises (gaine auto-cicatrisante) Le câble n est pas blindé et de couleur Jaune. Il est également possible d utiliser un câble rond standard : Ce câble alimente électriquement les capteurs et actionneurs connectés sur le bus et véhicule les signaux. Sa connexion se fait par vis étrier. Le câble pouvant être utilisé, proposé par le consortium AS-i, porte la référence : H05VV-F2x Le maître AS-i AS-i comprend un coupleur «maître» chargé d assurer l interface entre le bus et l organe de commande (PC, API, superviseur, passerelle, etc.). Le maître est l entité intelligente qui gère les échanges sur le bus. Il appelle les esclaves successivement, par scrutation du bus, leur adresse des informations (leurs sorties) et attend leur réponse. Coupleur Asi (Schneider) Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 7/18

8 AS-i accepte deux types de maîtres différents : Le maître automate programmable qui intègre un coupleur de communication AS-i va rendre la communication transparente pour le programme utilisateur. Le maître passerelle qui va transformer le bus AS-i en un simple nœud de communication d un réseau de niveau supérieur (FIPIO par exemple ou passerelle MODBUS) Un maître AS-i se caractérise par 3 niveaux de profil offrant des fonctionnalités différentes. Type de profil Fonctionnalités Profil minimal M0 Lecture et écriture des données d E/S Profil Réduit Profil complet M2 M1 Lecture et écriture des données d E/S Modification des paramètres de l esclave Lecture et écriture des données d E/S Modification des paramètres de l esclave Test/diagnostic du réseau Contrôle de la configuration projetée par rapport à la configuration réelle 7.4 L alimentation AS-i L alimentation AS-i est destinée à alimenter les constituants connectés sur le bus. La transmission simultanée de l information et de l énergie sur le même câble nécessite de découpler le bus AS-i du bloc d alimentation. C est pourquoi, l alimentation spécifique AS-i intègre un filtre de découplage supportant le courant continu maximum fourni par l alimentation sans dégradation de ses caractéristiques et présentant une impédance élevée vis-à-vis des fréquences de transmission des informations Les deux éléments principaux de l alimentation AS-i sont donc : une alimentation en courant continu, Un circuit de découplage. Remarque : Aucune des deux polarités AS-i+ et AS-i- ne doit être raccordée à la terre Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 8/18

9 Alimentation auxiliaire Le fonctionnement standard du réseau AS-i limite la consommation de chaque esclave à 100mA. Dans le cas où l esclave nécessite une alimentation supérieure à 100mA, ou lorsque le module E/S comporte des sorties relais, on installera une alimentation auxiliaire. Certaines alimentations fournissent également cette alimentation auxiliaire. Un câble plat spécifique de même forme que le câble noir peut être utilisé avec certains composants pour l alimentation auxiliaire des actionneurs. Dans le cas des composants à connexion par câble rond, un accessoire d alimentation auxiliaire permet de raccorder le fil d alimentation au moyen de deux bornes. Architecture type Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 9/18

10 7.5 Caractéristiques du bus AS-i AS-i est rapide Il permet de raccorder jusqu à 248 entrées et sorties ou 62 esclaves (4 entrées et sorties par esclave). Le temps de scrutation par le système maître permet de gérer les process les plus performants : 5 ms maximum pour le traitement de 124 E/S 1 ms maximum pour le traitement de 6 E/S Spécifications Nbre max. d esclaves Nbre entrées Nbre sorties AS-i TOR Analogique AS-i Safety TOR TOR Version x 4 = x 4 = 124 Version x 4 = x 4 = 248 Version x 8 = x 8 = AS-i est complémentaire AS-i est complémentaire aux autres réseaux de communication. Le raccordement avec AS-i se faisant au moyen de passerelles Topologie AS-i est flexible D architecture et de topologie idéalement libre, il permet une évolution dans le temps des installations d automatismes. En particulier, le câblage est facilement modifiable. Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 10/18

11 Dans le cas d une machine compacte (ensemble de capteurs/actionneurs situés dans un périmètre limité), la topologie en étoile ou en arbre du bus AS-i est particulièrement bien adaptée. Toute dérivation sur tout segment du bus est autorisée à condition que la longueur du bus n excède pas 100 m. Il est possible d accroître la longueur du bus en utilisant un «Répéteur». Le répéteur est constitué de deux émetteurs/récepteurs pour chaque direction. Il régénère les signaux reçus. Le répéteur constitue également un excellent moyen pour isoler galvaniquement deux segments de bus AS-i. Initialement limité à 300m soit une distance de 100m reconduite 2 fois à l aide d un répéteur, la longueur du bus peut atteindre 600m par l utilisation de «plug extension» faisant passer chaque tronçon de 100m à 200m. L ensemble est répété deux fois pour atteindre la longueur totale de 600m, à condition que le maître soit situé au milieu du réseau Caractéristiques techniques Caractéristiques techniques Topologie Médium Alimentation & Automate 24 VDC Structures en arbre, ligne, point à point Simple paire non blindée pour la communication et l'alimentation consommation réseau AS-i Longueur du réseau Nombre d'esclaves Nombre de points Type d'accès Adressage Format des données Temps de cycle Traitement des erreurs 30,6 VDC 2,8 A (0,1 A/esclave) 100 m maximum 62 maximum 248 capteurs et actionneurs binaires par réseau Scrutation cyclique des esclaves Acyclique sur demande du maître Adresse contenue dans l'esclave, le maître peut configurer l'adresse 4 bits par esclave Max 5 ms pour 31 esclaves Détection et répétition des messages erronés 7.6 Composants Composants passifs Composants actifs (esclave) Tout composant d automatisme standard n intégrant pas de puce ASIC Tout composant d automatisme non standard intégrant une puce ASIC et de ce fait esclave du maître s il est connecté au bus AS-i Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 11/18

12 7.6.1 Profil d un esclave AS-I D0, D1, D2, D3 définissent la configuration des E/S sous la forme d une trame de 4 bits partie intégrante des messages cycliques AS-i PO,P1,P2,P3 définissent si nécessaire des paramètres de fonctionnement de l esclave sous la forme d une trame de 4 bits partie intégrante des messages acycliques AS-i Chaque esclave connectable sur le bus AS-i est défini par ce que l on appelle un profil de type X.Y figé par construction. Le profil est entièrement déterminé par la configuration E/S (I/O code) et le code d identification (ID code). L I/O code permet de caractériser le(s) type(s) d éléments(s) connectables sur l esclave : Entrée, Sortie, Elément bidirectionnel ou 3 états. Le codage de 0 à F (Lettre X du profil) se fait conformément au tableau suivant. L ID code permet de particulariser des esclaves possédant le même «I/O code». Ce code ID (lettre Y du profil) est défini par une valeur de 0 à F. Certains ID code ont déjà été normalisés par le consortium AS-i. Identification code (ID) I/O Code D0 D1 D2 D A B C D E F IN IN IN IN IN IN IN OUT IN IN IN IN/OUT 3 IN IN OUT OUT 4 IN IN IN/OUT IN/OUT 5 IN OUT OUT OUT 6 IN IN/OUT IN/OUT IN/OUT 7 IN/OUT IN/OUT IN/OUT IN/OUT OUT OUT OUT OUT 9 OUT OUT OUT IN R A OUT OUT OUT IN/OUT X.0 B OUT OUT IN IN R B.1 C OUT OUT IN/OUT IN/OUT X.0 D OUT IN IN IN R D.1 X.F E OUT IN/OUT IN/OUT IN/OUT X.0 F IN/OUT/NUL IN/OUT/NUL IN/OUT/NUL IN/OUT/NUL Inutilisé V LIBRE IN OUT IN/OUT IN/OUT/NUL V R : Entrée : Sortie : Entrée/Sortie : Trois états : Non utilisé : Réservé 7.7 Fonctionnement du bus Le Protocole AS-i Le circuit de découplage intégré dans l alimentation AS-i comporte des inductances «L» permettant de convertir les impulsions de courant générées par les transmetteurs AS-i, en impulsion de tension. Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 12/18

13 Le codage utilisé pour la transmission du message est le codage Manchester différentiel. Le codage Manchester réalise un OU exclusif entre l horloge et les données. Il y a une inversion du signal systématique au milieu de la période d horloge, ce qui garantit l impossibilité d avoir un signal continue. Pour transmettre un 1, il s agira d un front montant, et pour transmettre un 0, d un front descendant. Le codage Manchester différentiel réalise toujours une transition au milieu de la période d horloge, avec inversion entre 2 bits pour transmettre un 0 et absence de transition pour transmettre un 1. Le protocole AS-i est basé sur le fonctionnement Maître/Esclave. Le maître interroge cycliquement tour à tour, chacun des esclaves. En un cycle, toutes les informations d E/S sont mises à jour côté maître et côté esclave. Le temps de cycle est de 5 ms pour 31 esclaves. Il décroît lorsque le nombre d esclave diminue. Le cycle de fonctionnement du maître vis à vis des esclaves peut se schématiser de la façon suivante : Table des Esclaves projetés Table des Esclaves reconnus La table des esclaves projetés (L.P.S.) Cette table contient la liste des adresses des esclaves et leur profil prévus pendant la configuration du bus. Les esclaves listés dans cette table sont dits «projetés». La table des esclaves détectés (L.D.S.) Cette table contient la liste des adresses des esclaves et leur détectés (ou connectés) sur le réseau. Table des Esclaves actifs La table des esclaves actifs (L.A.S.) Un esclave à la fois reconnu et projeté, devient actif et est mémorisé dans cette table Différentes étapes de travail du maître Initialisation : Cette initialisation a lieu après une mise sous tension. Démarrage : La phase de démarrage consiste à détecter les esclaves présents sur le bus, à mémoriser leur adresse et leur profil dans la table des esclaves reconnus puis à activer les esclaves projetés et reconnus. Phase cyclique des échanges : Chaque cycle est constitué de 3 étapes : Echange des données, management, introduction d esclaves. Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 13/18

14 La phase d échange de données correspond au dialogue entre maître et esclave via la fonction «Data Exchange». Lorsqu un échange échoue, il peut être répété au cours des trois cycles suivants. Après trois essais négatifs, l esclave est considéré comme absent ou en défaut et disparaît des tables «actifs» et «reconnus». La phase de management est la phase pendant laquelle le maître peut envoyer une trame de commande tel que : Ecriture de paramètre Lecture de configuration Assignation d adresse Reset, La phase d acquisition est la phase pendant laquelle le maître vérifie si un nouvel esclave a été introduit sur le bus. Si un nouvel esclave est détecté il faut ensuite 3 cycles pour l activer, car trois transactions sont nécessaires : Lecture configuration E/S Lecture identificateur Envoi de paramètres La prise en compte d un nouvel esclave sera effective dans un délai maximum de 170 ms : ((31 cycles x 5 ms) + (3 x 5 ms) = 170 ms) Les trames La technique de communication entre le maître et ses esclaves est le «POLLING CYCLIQUE» Le maître émet une requête et attend une réponse pendant un certain temps. Au-delà de ce temps, si le maître n a pas reçu de réponse valide, il considère la réponse comme négative et peut ré émettre sa requête ou envoyer la requête suivante. Après réception d une réponse correcte, le maître aborde une nouvelle transaction après avoir respecté un temps de pause déclenché à la fin de la réponse. Une transaction AS-i comporte les éléments suivants : L unité de temps est d une durée de 6 µs et correspond à la durée d un bit. Au mieux il faut donc 26 x 6 µs = 156 µs pour effectuer une transaction. Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 14/18

15 Le télégramme correspond aux requêtes du maître et est constitué des informations suivantes : Le télégramme correspondant aux réponses esclave contient les informations suivantes : Exemple de requête : Le maître AS-i peut émettre neuf types de requêtes différentes, deux concernent le transfert de données et de paramètres, deux autres sont utilisées pour l attribution ou la modification des adresses esclaves et enfin cinq concernent l identification de l esclave. La requête «DATA EXCHANGE» Cette requête est la plus utilisée, elle permet l échange des données entre maître et esclave (valeur des états d entrée ou de sortie des capteurs/actionneurs connectés sur le bus AS-i) Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 15/18

16 7.7.4 Adressage des esclaves L adressage des esclaves (1 à 31) peut se faire en adressant un à un les esclaves à partir du logiciel de mise en œuvre tel que (PL7 Pro ou Asigraph). Il est également possible d utiliser le terminal d adressage : Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 16/18

17 7.8 Dernière minute Le Bus de terrain AS-i évolue Le bus de terrain AS i, parfaitement adapté aux applications "machines", est maintenant adopté par d'autres secteurs d'applications comme les infra- structures et les automatismes du bâtiment industriel. Les évolutions de ce système de connectique pour capteurs et actionneurs de terrain sont basées sur la capacité du réseau AS-i à gérer la sécurité (norme EN catégorie 4) et sur l'arrivée d'un nouveau composant beaucoup plus intégré A 2 S-i pour: -un nombre d'esclaves porté à 62 adresses, -un diagnostic plus précis, -des positions de repli intégrées, -une gestion de modules analogiques "plug and play", -un paramétrage des modules par liaison infrarouge. Toutes ces évolutions sont totalement compatibles avec le parc existant et offrent la possibilité de mixer des produits AS-i version 1 et version 2 sur un segment AS-i version 2. Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 17/18

18 1 Architecture d un bus de terrain Un peu d histoire Bon à savoir La pyramide CIM Firmament des bus Bus ou pas Bus? Le Bus de terrain en phase Etude Le Bus de terrain en phase Réalisation Le Bus de terrain en phase Exploitation Economie totale de l automatisme Exemples de chiffrages Exemple Exemple Le Bus AS-I (Actuator Sensor Interface) Historique Constituants de base l ASIC (Application Specific Integrated Circuit) Le CABLE Le maître AS-i L alimentation AS-i Caractéristiques du bus AS-i AS-i est rapide AS-i est flexible AS-i est complémentaire Topologie Caractéristiques techniques Composants Profil d un esclave AS-I Fonctionnement du bus Le Protocole AS-i Différentes étapes de travail du maître Les trames Adressage des esclaves Dernière minute Ouvrages de référence : Les bus de terrain Guy Fages Collection technique Groupe Schneider AS-i CROUZET Automatismes Actuator Sensor Interface FESTO Philippe HOARAU -Bus de terrain.doc 18/18

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13)

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13) Fiche technique CPU 314SC/DPM (3146CG13) Données techniques N de commande 3146CG13 Type CPU 314SC/DPM Information générale Note Caractéristiques SPEEDBus Technologie SPEED7 24 x DI, 16 x DO, 8 x DIO, 4

Plus en détail

TO-PASS -FAQ- Télésurveillance et contrôle à distance

TO-PASS -FAQ- Télésurveillance et contrôle à distance TO-PASS -FAQ- Télésurveillance et contrôle à distance Pourquoi utiliser le TO-PASS? Les modules TO-PASS sont utilisés pour/comme : Liaison en ligne permanente Indicateur de défaut (alarme) Interrogation

Plus en détail

Notice d installation des cartes 3360 et 3365

Notice d installation des cartes 3360 et 3365 Notice d installation des cartes 3360 et 3365 L architecture ci-dessous représente de manière simplifiée l utilisation des cartes IP 3360 et Wi-Fi 3365, associée à une centrale Harmonia La carte IP 3360

Plus en détail

Fiche technique CPU 315SN/PN (315-4PN33)

Fiche technique CPU 315SN/PN (315-4PN33) Fiche technique CPU 315SN/PN (315-4PN33) Données techniques N de commande 315-4PN33 Information générale Note - Caractéristiques SPEED-Bus - Données techniques de l'alimentation Alimentation (valeur nominale)

Plus en détail

Sujet de stage : Réalisation et optimisation d une plateforme automatisme sur réseau

Sujet de stage : Réalisation et optimisation d une plateforme automatisme sur réseau OULBOUB Master 2 professionnel Automatisation intégrée 2005/2006 Sujet de stage : Réalisation et optimisation d une plateforme automatisme sur réseau Tuteur en entreprise : Mr Serge Guilabert. Enseignant

Plus en détail

Chapitre VIII : Introduction aux réseaux. Motivations. Notion de système distribué. Motivations Différents types de SE

Chapitre VIII : Introduction aux réseaux. Motivations. Notion de système distribué. Motivations Différents types de SE Chapitre VIII : Introduction aux réseaux Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr Département IEM http://ufrsciencestech.u-bourgogne.fr http://ludique.u-bourgogne.fr/~leclercq 4 mai 2006 1 Structures de Systèmes distribués

Plus en détail

Gamme SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux

Gamme SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux Gamme SECURIDYS Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux Signalisation & alarmes GAZ MÉDICAUX Gaz Médicaux Gaz Médicaux SIGNALISATION & ALARMES Dotées du marquage CE Dispositif Médical, Dotées

Plus en détail

Modules d automatismes simples

Modules d automatismes simples Modules d automatismes simples Solutions pour automatiser Modules d'automatismes Enfin, vraiment simple! Un concentré de solution Pour vos petites applications d'automatismes millenium gère : Temporisations

Plus en détail

LES RÉSEAUX I/ INTRODUCTION - LIAISON ENTRE DEUX POSTES

LES RÉSEAUX I/ INTRODUCTION - LIAISON ENTRE DEUX POSTES Page 1 LES RÉSEAUX I/ INTRODUCTION - LIAISON ENTRE DEUX POSTES Dès l'apparition des structures de traitement programmés, s'est fait ressentir le besoin de transmettre des informations numériques de manière

Plus en détail

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30 Plan du Travail Chapitre 1: Internet et le Web : Définitions et historique Chapitre 2: Principes d Internet Chapitre 3 : Principaux services d Internet Chapitre 4 : Introduction au langage HTML 2014/2015

Plus en détail

Réseaux communicants

Réseaux communicants Nom.. Prénom.. Réseaux communicants Technologie 1 Energie transportée / données transportées : Dans une installation électrique, on distingue 2 utilisations de la tension transportée : - la tension pour

Plus en détail

MYOSOTIS. Logiciel de supervision et de conduite de réseau NC. 107/2B

MYOSOTIS. Logiciel de supervision et de conduite de réseau NC. 107/2B La protection électrique en toute sérénité MYOSOTIS NC. 107/2B Logiciel de supervision et de conduite de réseau Le logiciel MYOSOTIS permet la supervision et la conduite d'un réseau électrique d'usine

Plus en détail

Système i-bus EIB/KNX d ABB

Système i-bus EIB/KNX d ABB Description technique Système i-bus EIB/KNX d ABB L installation électrique intelligente Chiffrage Description topologique et fonctionnelle Étude et documentation 2 Sommaire 1. Le bus EIB/KNX comparé aux

Plus en détail

T500 DUAlTACH. JAQUET T500 DualTach Instrument de mesure et de surveillance équipé de 2 entrées fréquence TACHYMETRE 2 CANAUX

T500 DUAlTACH. JAQUET T500 DualTach Instrument de mesure et de surveillance équipé de 2 entrées fréquence TACHYMETRE 2 CANAUX 02-09 T500 DUAlTACH JAQUET T500 DualTach Instrument de mesure et de surveillance équipé de 2 entrées fréquence JAQUET T500 DualTach Instrument multi canal de mesure et de surveillance pour applications

Plus en détail

DTS MOBATime's Distributed Time System

DTS MOBATime's Distributed Time System GPS ou DCF 77 DTS Masterclock DTS Manager et DTS Master Software DTS MOBATime's Distributed Time System LAN Le serveur de temps multi-usage dans le nouveau Distributed Time System de MOBATIME, basé sur

Plus en détail

Module EC2b Programmation et Automatisation du Bâtiment

Module EC2b Programmation et Automatisation du Bâtiment Licence Professionnelle EGC-ITEB Energie - Génie Climatique : Intelligence Technique et Energétique du Bâtiment Module EC2b Programmation et Automatisation du Bâtiment par Pr. Eddy BAJIC Université de

Plus en détail

Système de sécurité de périmètre INTREPID

Système de sécurité de périmètre INTREPID TM Système de sécurité de périmètre INTREPID La nouvelle génération de systèmes de sécurité de périmètre MicroPoint Cable combine la technologie brevetée de Southwest Microwave, la puissance d un micro

Plus en détail

Boîtier de contrôle et de commande avec EV 3/2 voies intégrée

Boîtier de contrôle et de commande avec EV 3/2 voies intégrée A B C Boîtier de contrôle et de commande avec EV 3/2 voies intégrée Conception Le boîtier de contrôle / commande type GEMÜ avec électrovanne pilote 3/2 voies intégrée pour les actionneurs pneumatiques

Plus en détail

Restez maître de votre process et de vos coûts avec Control Technology Inc. CTI Série 2500

Restez maître de votre process et de vos coûts avec Control Technology Inc. CTI Série 2500 Restez maître de votre process et de vos coûts avec Control Technology Inc. CTI Série 2500 Des API robustes et puissants pour le contrôle des process et l automation des machines Une supervision IHM/SCADA

Plus en détail

Passion for KNX innovation

Passion for KNX innovation Passion for KNX innovation Touch-MyDesign 2 ZVI-TMDP4 ZN1AC-UPFRCR (122.7 x 90.2 x 12 mm.) Le Touch-MyDesign est un interrupteur capacitif KNX qui répond aux exigences de design de tous les projets grâce

Plus en détail

Télécommunications Réseaux

Télécommunications Réseaux SIVODAC GAMME de SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES Utilisation d équipements industriels ou domestiques des champs : Audiovisuel Multimédia Télécommunications Réseaux Electrodomestique Domotique Dont on

Plus en détail

Le multiplexage. Sommaire

Le multiplexage. Sommaire Sommaire Table des matières 1- GENERALITES... 2 1-1 Introduction... 2 1-2 Multiplexage... 4 1-3 Transmission numérique... 5 2- LA NUMERATION HEXADECIMALE Base 16... 8 3- ARCHITECTURE ET PROTOCOLE DES RESEAUX...

Plus en détail

galaxy MODULE TELECOM F A204-50-NF Manuel d Installation

galaxy MODULE TELECOM F A204-50-NF Manuel d Installation galaxy MODULE TELECOM F A204-50-NF Manuel d Installation II8-0079 Edition 03/2003/A Manuel d'installation du module Télécom F SOMMAIRE SECTION 1 Présentation... 1-1 Compatibilité... 1-1 Adressage... 1-1

Plus en détail

Ethernet Industriel Réseaux Ethway Coupleur Ethernet sur Automates Programmables. Plan. Contexte

Ethernet Industriel Réseaux Ethway Coupleur Ethernet sur Automates Programmables. Plan. Contexte Ethernet Ethernet Industriel Réseaux Ethway Coupleur Ethernet sur Automates Programmables Nozar Rafii, Yannick Graton Ecole de printemps réseau Nancy, Mars 2006 1 Contexte Objectif Architecture Modèle

Plus en détail

Chapitre VII : Principes des réseaux. Structure des réseaux Types de réseaux La communication Les protocoles de communication

Chapitre VII : Principes des réseaux. Structure des réseaux Types de réseaux La communication Les protocoles de communication Chapitre VII : Principes des réseaux Structure des réseaux Types de réseaux La communication Les protocoles de communication Introduction Un système réparti est une collection de processeurs (ou machines)

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 8 01 Quelle couche OSI est responsable de la transmission binaire, de la spécification du câblage et des aspects physiques

Plus en détail

Formations spécifiques

Formations spécifiques Formations spécifiques Sensibilisation aux risques électriques et sécurité lors des interventions de maintenance Durée : 2 journées Tout technicien travaillant sur des installations industrielles automatisées

Plus en détail

La sécurité partagée. I-ON40 est un système d alarme destiné à la protection des sites résidentiels et tertiaires.

La sécurité partagée. I-ON40 est un système d alarme destiné à la protection des sites résidentiels et tertiaires. I-ON40 : la sécurité partagée La sécurité partagée I-ON40 est un système d alarme destiné à la protection des sites résidentiels et tertiaires. Le système gère de manière transparente 16 zones filaires

Plus en détail

4. Les réseaux locaux

4. Les réseaux locaux 4. Les réseaux locaux 4.1 Types des réseaux 4.2 Modèle en couches et réseaux locaux 4.3 Topologie et câblage 4.4 Méthodes d accès au médium CSMA/CD Anneau à jeton Caractéristiques «Réseau» Réseau : ensemble

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

Sophistiquée La série io

Sophistiquée La série io Sophistiquée La série io Systèmes intelligents de protection des personnes pour les immeubles petits et moyens La série io Compatible avec les détecteurs et modules intelligents de la série Signature Adressage

Plus en détail

Smart Energy & Power Quality Solutions. Data logger ProData. Data logger et passerelle

Smart Energy & Power Quality Solutions. Data logger ProData. Data logger et passerelle Smart Energy & Power Quality Solutions Data logger ProData Data logger et passerelle Intelligent et compact : notre data logger le plus universel réduit les coûts énergétiques Connexion Ethernet Passerelle

Plus en détail

Productive Automation Toolbox

Productive Automation Toolbox Productive Automation Toolbox Une nouvelle vision des Automatismes Building a New Electric World I. Activité et stratégie II. Faits marquants III. Preferred Implementations IV. Produits nouveaux V. Conclusion

Plus en détail

Data Station Plus. La solution complète de gestion de données. > Convertisseur de multiples

Data Station Plus. La solution complète de gestion de données. > Convertisseur de multiples Data Station Plus La solution complète de gestion de données Convertisseur de multiples protocoles permettant une intégration système complet E nregistreur de données de process compatible avec les applications

Plus en détail

Catalogue - Formation en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system»

Catalogue - Formation en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system» entre echnologies Avancées Catalogue - en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system» 2012-2013 Boulevard du Château 12, 7800 ATH Tél : 068/26.88.80 Fax : 068/26.88.81 E-Mail :

Plus en détail

Analyseur PROFIBUS ProfiTrace 2

Analyseur PROFIBUS ProfiTrace 2 Analyseur PROFIBUS Références : PC-P015, PC-P016, est le plus puissant des analyseurs de réseaux PROFIBUS. Cet outil moderne d'analyse du trafic combine l'ensemble des outils nécessaires pour une mise

Plus en détail

- Partie 4 - Interconnexion de réseaux

- Partie 4 - Interconnexion de réseaux - Partie 4 - Interconnexion de réseaux Interconnexion Qu est ce que c est? Fonction pour réaliser l inter-fonctionnement de réseaux hétérogènes Hétérogénéité des réseaux : Matériels Capacité Taille de

Plus en détail

Enregistreur sans papier pour acquérir de façon fiable des mesures conformes à la FDA. B 70.6560.2.3 Description de l interface PROFIBUS-DP

Enregistreur sans papier pour acquérir de façon fiable des mesures conformes à la FDA. B 70.6560.2.3 Description de l interface PROFIBUS-DP es Enregistreur sans papier pour acquérir de façon fiable des mesures conformes à la FDA B 70.6560.2.3 Description de l interface PROFIBUS-DP 11.07/00416050 Sommaire 1 Introduction 5 1.1 Avant-propos...

Plus en détail

La Solution de Sécurité Easy Series La sécurité simplifiée

La Solution de Sécurité Easy Series La sécurité simplifiée «Test Système terminé» La Solution de Sécurité Easy Series La sécurité simplifiée Un système de sécurité à la fois simple et puissant Le système de sécurité Easy Series, issu des nouvelles technologies

Plus en détail

Avec SIMOCODE pro, la flexibilité prend une nouvelle dimension. sirius GESTION DES MOTEURS

Avec SIMOCODE pro, la flexibilité prend une nouvelle dimension. sirius GESTION DES MOTEURS Avec SIMOCODE pro, la flexibilité prend une nouvelle dimension sirius GESTION DES MOTEURS La nouvelle génération : SIMOCODE pro s impose. Dans de nombreux processus automatisés, les arrêts d exploitation

Plus en détail

Coffret Distributeur de DJ10: Distributeur de jetons (Avec PC embarqué Siemens et suite logicielle)

Coffret Distributeur de DJ10: Distributeur de jetons (Avec PC embarqué Siemens et suite logicielle) Distributeur de jetons & Point de vente Etudes des solutions électroniques d un point de vente avec distributeur de jetons Le Distributeur de jetons en un clin d œil Sections Electronique, Informatique

Plus en détail

2012 > LES SYSTÈMES FILAIRES

2012 > LES SYSTÈMES FILAIRES 2012 > LES SYSTÈMES FILAIRES FILAIRE F > LES SYSTÈMES FILAIRES I-ON160 pour toutes les installations Un système pour toutes vos installations I-on160 est un système Bus destiné à la protection de sites

Plus en détail

Profit sur toute la ligne... ... grâce à un système complet. AS-Interface. Answers for industry.

Profit sur toute la ligne... ... grâce à un système complet. AS-Interface. Answers for industry. Profit sur toute la ligne...... grâce à un système complet AS-Interface Answers for industry. Pourquoi perdre son temps quand on peut aller plus vite? 4 Qu est-ce que l AS-Interface? 6 Un lien fort : L

Plus en détail

energy BOX WEB Automates de GTB

energy BOX WEB Automates de GTB energy BOX WEB Automates de GTB Un Energy BOX WEB est un automate complet de GTB intégrant un serveur WEB en supervision. Cet automate a été conçu pour offrir à nos clients une solution simple et compacte

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 9 01 Convertissez le nombre binaire 10111010 en son équivalent hexadécimal. Sélectionnez la réponse correcte dans la

Plus en détail

fasis La borne Wieland fasis WTP New Generation Wieland Electric, l inventeur de la connexion fiable. Poussez et c est branché.

fasis La borne Wieland fasis WTP New Generation Wieland Electric, l inventeur de la connexion fiable. Poussez et c est branché. La borne Wieland fasis WTP New Generation Wieland Electric, l inventeur de la connexion fiable. Poussez et c est branché. fasis WTP Bornes push-in Insérer directement le conducteur, simplement et sans

Plus en détail

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable Caractéristiques techniques indicatives sous réserve de modifications 815006.00 Identification Type ZR6-5006.00 Version du produit Version du fiche technique 00 Application/ Domaine d'utilisation/caractéristiques

Plus en détail

MTS. Systèmes de tests de compteurs

MTS. Systèmes de tests de compteurs MTS Systèmes de tests de compteurs - Générateur de signaux arbitraires - Amplificateurs - Compteur étalon - Calculateur d erreur - Têtes de lecture - Transformateurs Conception d un système standard ou

Plus en détail

MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB

MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB Appareil de mesure de précision et système d'alarme en sécurité positive Module enfichable pour rail DIN TS35 Source d'alimentation pour accéléromètre à courant

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Version Préliminaire (01/2011)

MODE D EMPLOI. Version Préliminaire (01/2011) MODE D EMPLOI Version Préliminaire (01/2011) indic bvba, Molenberglei 21, B-2627 Schelle, tel +32(0)3 451 93 93 - fax +32(0)3 887 30 61 www.indiconline.com 1 Table des matières 1 Table des matières...

Plus en détail

Présentation Module logique Zelio Logic 0 Interface de communication

Présentation Module logique Zelio Logic 0 Interface de communication c 1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 + 0 # = Présentation Module logique Zelio Logic 0 Présentation L offre communication de la gamme Zelio Logic est principalement dédiée à la surveillance ou à la télécommande de machines

Plus en détail

Tout sur les Réseaux et Internet

Tout sur les Réseaux et Internet Jean-François PILLOU Fabrice LEMAINQUE Routeur Tout sur les Réseaux et Internet Switch Téléphonie 3G/4G CPL TCP/IP DNS 3 e édition DHCP NAT VPN Ethernet Bluetooth WiMAX WiFi Etc. Directeur de collection

Plus en détail

BASES DES RESEAUX UNITE DE FORMATION

BASES DES RESEAUX UNITE DE FORMATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE BASES DES RESEAUX UNITE

Plus en détail

PL7 Micro/Junior/Pro Métiers communication Tome 1. TLXDSCOMPL7xxfre

PL7 Micro/Junior/Pro Métiers communication Tome 1. TLXDSCOMPL7xxfre PL7 Micro/Junior/Pro Métiers communication Tome 1 TLXDSCOMPL7xxfre 2 Documents à consulter Documents à consulter Ce manuel se compose de 3 tomes : Tome 1 Commun fonction communication Déport Nano automates

Plus en détail

Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493

Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493 Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493 pour montage encastré (dimensions de la face avant 48 x 96 mm / 1.89 x 3.78 ) Application Régulateur compact à microprocesseur avec logiciel

Plus en détail

PolyGard Module de communication d imprimante PR-05 pour le système DGC-05

PolyGard Module de communication d imprimante PR-05 pour le système DGC-05 PolyGard Module de communication d imprimante PR-05 pour le système DGC-05 DESCRIPTION Le module de communication bus PR-05 travaille comme serveur de données et convertisseur de protocole entre le système

Plus en détail

CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC

CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC SERVICES POUR LES RÉSEAUX INDUSTRIELS CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC CONSEIL ACCOMPAGNEMENT Recueillir l avis d experts pour prendre les bonnes orientations stratégiques Mettre en service

Plus en détail

TK 336B TK 336B. Montée/descente. Automatisme. Indication état

TK 336B TK 336B. Montée/descente. Automatisme. Indication état Commandes Série TK Logiciel d application 4 commandes de stores ou volets famille : Shutter type : Shutter TK 336B Environnement bouton poussoir visualisation TK 336B Montée/descente module scénario Lamelles

Plus en détail

Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux

Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux 1 Concevoir un réseau Faire évoluer l existant Réfléchir à toutes les couches Utiliser les services des opérateurs (sous-traitance) Assemblage de

Plus en détail

Zoom sur La Poursuite Solaire

Zoom sur La Poursuite Solaire Zoom sur La Poursuite Solaire www.solar-tracking.com Optimiser le rendement énergétique Le réchauffement climatique mondial et la volonté commune de réduire les émissions de gaz à effet de serre ont relancé

Plus en détail

Gestion de l'installation électrique PowerLogic System

Gestion de l'installation électrique PowerLogic System Gestion de l'installation électrique PowerLogic System PowerLogic System, les informations essentielles pour la maîtrise de votre installation électrique... Maîtrisez-vous votre installation électrique?

Plus en détail

LA TÉLÉGESTION. Produits de télégestion et de sectorisation

LA TÉLÉGESTION. Produits de télégestion et de sectorisation Gamme LA TÉLÉGESTION SOFREL Produits de télégestion et de sectorisation LACROIX Sofrel propose une gamme de produits de télégestion et de sectorisation extrêmement complète afin de s adapter aisément à

Plus en détail

Systeme d alarme intrusion mixte. i-on40. La Sécurité Partagée

Systeme d alarme intrusion mixte. i-on40. La Sécurité Partagée Systeme d alarme intrusion mixte i-on40 La Sécurité Partagée I-ON 40 est un sytème d alarme destiné à la protection des sites résidentiels et tertiaires. Le système gère de manière transparente 16 zones

Plus en détail

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.)

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.) Convertisseur umérique/analogique (C..A.) et Convertisseur Analogique/umérique (C.A..) I- Introduction : En électronique, un signal électrique est le plus souvent porteur d une information. Il existe deux

Plus en détail

Mise en œuvre OPEN5-135 V1.1

Mise en œuvre OPEN5-135 V1.1 EFSYS 12 Rue des Prés PECATE 88580 Saulcy sur Meurthe France Tél. +33.(0).329.55.75.49 S.A.R.L. au capital de 150 000 SIRET 438 711 202 00020 APE 2612Z TVA INTRACOMMUNAUTAIRE : FR79 438 711 202 E-mail

Plus en détail

ProducTVity Station. Surveillance en temps réel des performances de votre production

ProducTVity Station. Surveillance en temps réel des performances de votre production ProducTVity Station Surveillance en temps réel des performances de votre production > > Transforme en quelques minutes n importe quelle TV en tableau de bord de KPI, d OEE et d afficheur ANDON. > > Consultez

Plus en détail

Modules d entrées/sorties pour FX série XM07 et XM14

Modules d entrées/sorties pour FX série XM07 et XM14 Fiche produit Modules XM07 et XM14 Date Juillet 2009 Modules d entrées/sorties pour FX série XM07 et XM14 Les modules XM07 et XM14 proposent des points d entrées et de sorties physiques supplémentaires

Plus en détail

Téléinformatique et télématique. Revenons aux définitions

Téléinformatique et télématique. Revenons aux définitions Téléinformatique et télématique Revenons aux définitions Téléinformatique: exploitation à distance de systèmes informatiques grâce à l utilisation de dispositifs de télécommunication. Télématique: ensemble

Plus en détail

UMG 20CM. UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM. Analyse d harmoniques RCM. Gestion d alarmes.

UMG 20CM. UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM. Analyse d harmoniques RCM. Gestion d alarmes. RCM Analyse d harmoniques Gestion d alarmes 02 Logiciel d analyse GridVis 20 entrées courant UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM Interface / Communikation

Plus en détail

Technique de sécurité

Technique de sécurité Technique de sécurité SAFEMASTER PRO Système de sécurité configurable Module d'entrée /-sortie UG 696.0 0668 Les avantages du SAFEMASTER PRO Pour applications sécuritaires jusqu à PLe, Catégorie, et SIL

Plus en détail

ARCHITECTURE CONSTITUTION D'UN API

ARCHITECTURE CONSTITUTION D'UN API Nom : 1 / 17 Sommaire GENERALITES... 1 ARCHITECTURE CONSTITUTION D'UN API... 1 FONCTIONNEMENT DE L API... 6 PROGRAMMATION... 8 SECURITE DE L API... 10 RACCORDEMENT AUTOMATE... 11 LES AUTOMATES ET LA COMMUNICATION...

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMFY

Système d alarme sans fil. guide SOMFY Système d alarme sans fil guide SOMFY Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte de

Plus en détail

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011)

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) Rziza Mohammed rziza@fsr.ac.ma Supports Andrew Tanenbaum : Réseaux, cours et exercices. Pascal Nicolas : cours des réseaux Informatiques, université d Angers.

Plus en détail

WAGO-I/O-IPC. La puissance d un ordinateur compact sur le terrain. 2 rue René Laennec 51500 Taissy France Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29

WAGO-I/O-IPC. La puissance d un ordinateur compact sur le terrain. 2 rue René Laennec 51500 Taissy France Fax: 03 26 85 19 08, Tel : 03 26 82 49 29 WAGO-I/O-IPC La puissance d un ordinateur compact sur le terrain Robuste Refroidissement passif, sans ventilation La puissance d un ordinateur compact sur le terrain Flexibilité maximale et conception

Plus en détail

Protéger son entreprise avec les solutions Cisco de vidéosurveillance pour les TPE-PME

Protéger son entreprise avec les solutions Cisco de vidéosurveillance pour les TPE-PME Protéger son entreprise avec les solutions Cisco de vidéosurveillance pour les TPEPME Assurer la sécurité physique de l entreprise Vols, vandalisme, dégradations, atteinte à l intégrité des employés, sinistres

Plus en détail

IUT BREST UN LOGICIEL SCADA : PC VUE 2010 DEP.GMP

IUT BREST UN LOGICIEL SCADA : PC VUE 2010 DEP.GMP IUT BREST DEP.GMP UN LOGICIEL SCADA : PC VUE 2010 Table des matières 1. Introduction à la supervision- logiciel SCADA... 4 1.A. Définition d un logiciel SCADA /Supervision... 4 1.B. Ou trouve-t-on des

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Fiche technique LR4A-MOD Servomoteur Modbus pour vannes à boisseau sphérique étanche, et 6 voies Couple 5 Nm Alimentation électrique 4V AC/DC Communication par Modbus RU (RS-485) Conversion entrée sonde

Plus en détail

CAPLP interne électrotechnique et énergie DOSSIER TECHNIQUE Session 2008 Page 41/62. Tournez la page S.V.P.

CAPLP interne électrotechnique et énergie DOSSIER TECHNIQUE Session 2008 Page 41/62. Tournez la page S.V.P. CAPLP interne électrotechnique et énergie DOSSIER TECHNIQUE Session 2008 Page 41/62 CAPLP interne électrotechnique et énergie DOSSIER TECHNIQUE Session 2008 Page 42/62 CAPLP interne électrotechnique et

Plus en détail

Présentation et installation PCE-LOG V4 1-5

Présentation et installation PCE-LOG V4 1-5 PCE-LOG V4 version borne externe type PC50 mesures U, I + 3 TS version coffret mural mesures U, U, I + 3TS PRESENTATION 1-5 1 Presentation PCE-LOG V4 est un datalogger pour la télésurveillance de la protection

Plus en détail

NOUVELLE RT 2012. économies. (durables) visibles directement sur internet. MESURE, COMPTAGE & AFFICHAGE i COMMUNICANTS

NOUVELLE RT 2012. économies. (durables) visibles directement sur internet. MESURE, COMPTAGE & AFFICHAGE i COMMUNICANTS NOUVELLE RT 0 économies (durables) visibles directement sur internet MESURE, COMPTAGE & AFFICHAGE i COMMUNICANTS Mesurer, compter, afficher, le premier pas vers l économie durable Mesure, comptage & affichage

Plus en détail

Enregistrement automatique. des données

Enregistrement automatique. des données Enregistrement automatique des données Chapitre: 6 Page No.: 1 Il n y a que quelques années que l enregistrement manuel de données géotechniques était de coutume. L introduction de l enregistrement automatique

Plus en détail

Carte de communication SNMP 10BT

Carte de communication SNMP 10BT Carte de communication SNMP 0BT Manuel d'installation et d'utilisation LE SAVOIR FAIRE MERLIN GERIN Rien ne doit vous arrêter 509486FR/AA - Page Introduction Nous vous remercions d avoir choisi les produits

Plus en détail

Communication par bus SPI avec les capteurs de pression digitaux de la série HCE de Sensortechnics

Communication par bus SPI avec les capteurs de pression digitaux de la série HCE de Sensortechnics 1 INTRODUCTION 1.1 Capteurs de pression digitaux Les capteurs de pression digitaux utilisent un AIC interne pour la calibration digitale et la compensation en température et fournissent un signal de sortie

Plus en détail

Les bus et les réseaux de terrain en automatisme industriel

Les bus et les réseaux de terrain en automatisme industriel Novembre 2002 Les bus et les réseaux de terrain en automatisme industriel Ce guide a pour objectif de présenter les évolutions et les grandes tendances des architectures d'automatismes, de décrire les

Plus en détail

SOUS-STATIONS. Contrôle Commande et Scada Local

SOUS-STATIONS. Contrôle Commande et Scada Local SOUS-STATIONS Contrôle Commande et Scada Local CONTRÔLE COMMANDE ET SCADA LOCAL La solution fournie par Sécheron pour le contrôle local et la surveillance des sous-stations de traction représente une étape

Plus en détail

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS

CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS CH 3 : CARTE MULTIFONCTIONS Phénomène physique : Température Pression, Débit, Intensité lumineuse, Déplacement Grandeur électrique : Tension, Courant, Résistance, Capacité Capteur Conditionnement Numérisation

Plus en détail

Il se peut que le produit livré diffère de l illustration.

Il se peut que le produit livré diffère de l illustration. 1 Températures ambiantes min. / max. +0 C / +50 C Indice de protection IP65 Tension de service des équipements électroniques 24 V CC Tolérance de tension de l électronique -15% / +20% Tension de service

Plus en détail

GenIP 30i : Passerelle intelligente dédiée aux applications industrielles les plus critiques

GenIP 30i : Passerelle intelligente dédiée aux applications industrielles les plus critiques GenIP 30i Juillet 2015 GenIP 30i : Passerelle intelligente dédiée aux applications industrielles les plus critiques Gérez vos Alarmes (Voix, SMS, Email, trame TCP) GenIP 30i Supervisez à distance vos équipements

Plus en détail

Régulateurs numériques compacts TROVIS 6411, 6441

Régulateurs numériques compacts TROVIS 6411, 6441 Régulateurs numériques compacts TROVIS 6411, 6441 pour montage encastré (dimensions face avant 72 x 144 mm), ou sous forme de module embrochable 19". Application Régulateurs à microprocesseur avec software

Plus en détail

BUILDING AUTOMATION Phoenix Contact dans les coulisses de l Opéra Garnier

BUILDING AUTOMATION Phoenix Contact dans les coulisses de l Opéra Garnier BUILDING AUTOMATION Phoenix Contact dans les coulisses de l Opéra Garnier Solutions d automatisation et de communication sans fil pour la gestion des équipements scéniques Inauguré en 1875, l opéra Garnier

Plus en détail

Démêler la complexité

Démêler la complexité Démêler la complexité La plate-forme d émulation virtuelle ABB simplifie le test du contrôle-commande de procédé MARIO HOERNICKE, RIKARD HANSSON La simulation logicielle intervient souvent en phase finale

Plus en détail

Gestion Technique et Energétique du Bâtiment

Gestion Technique et Energétique du Bâtiment Gestion Technique et Energétique du Bâtiment Jean VINTOUSKY Philippe CÔTE Sommaire I. Présentation Société ABELIC et TREND II. Pourquoi investir dans une GTEB III.La GTEB IV.Exemples concrets : GUILLIN

Plus en détail

SOUS-STATIONS. SEPCOS Relais de contrôle et de protection

SOUS-STATIONS. SEPCOS Relais de contrôle et de protection SOUS-STATIONS SEPCOS Relais de contrôle et de protection SEPCOS / RELAIS DE CONTRÔLE ET DE PROTECTION Le SEPCOS est un équipement de haute technologie qui répond aux exigences de sécurité les plus demandées,

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

Les liaisons SPI et I2C

Les liaisons SPI et I2C DAMÉCOURT BENJAMIN AVRIL 28 Liaisons synchrones Les liaisons SPI et I2C Face arrière d un imac : trois ports USB, un port Firewire 4 et un port Firewire 8 CHRONOLOGIE ANNÉES 7 La liaison SPI et la création

Plus en détail

Fiche programme Stage OmniPcx Office Communication Base R7.x (PCIS_OBAR7xJ4)

Fiche programme Stage OmniPcx Office Communication Base R7.x (PCIS_OBAR7xJ4) Fiche programme Stage OmniPcx Office Communication Base R7.x (PCIS_OBAR7xJ4) Stage basé sur le stage Alcatel-Lucent Office Communication Starter (Réf Alcatel-Lucent : OF00TE710FR) agrémenté des compléments

Plus en détail