«Une philanthropie fondée sur l échange, c est notre ambition. Une philanthropie qui s enseigne, se construit et devient un défi commun».

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Une philanthropie fondée sur l échange, c est notre ambition. Une philanthropie qui s enseigne, se construit et devient un défi commun»."

Transcription

1 Rapport annuel 2011

2 «Une philanthropie fondée sur l échange, c est notre ambition. Une philanthropie qui s enseigne, se construit et devient un défi commun». Nous jouons tous un rôle dans la construction d un avenir pour nos enfants. Grâce à nos racines familiales, nous avons l immense privilège d avoir hérité d une tradition philanthropique unique reposant sur la solidarité, la responsabilité sociale et l avancement des connaissances. En favorisant l émergence de nouveaux talents, en imaginant des solutions inédites aux défis d aujourd hui, les Fondations Edmond de Rothschild œuvrent jour après jour pour innover et bâtir des projets durables dans le domaine de l éducation en abordant différentes thématiques : Arts et Culture, Entrepreneuriat Social, Dialogue Interculturel, Santé et Recherche. Par leurs implantations et leurs projets, les Fondations constituent un réseau à la fois dynamique et multiculturel : Genève, Paris, New York, Londres, Jérusalem, Barcelone, Bombay, Le Cap Elles s appliquent à identifier les initiatives locales, à en accompagner étroitement la gestion et à partager cette expérience à l international. En appliquant une méthodologie entrepreneuriale à l univers philanthropique, nous cherchons à contribuer à la professionnalisation du secteur social. Valeur essentielle à nos yeux, nous œuvrons par ailleurs pour la reconnaissance d un pluralisme inhérent à chaque société et le respect des identités multiples de leurs citoyens. Une philanthropie fondée sur l échange, c est notre ambition. Une philanthropie qui s enseigne, se construit et devient un défi commun, inspirée par le partage des différences et une confiance infinie dans l être humain. Ariane et Benjamin de Rothschild

3 Exemples d actions soutenues : L Odéon Théâtre de l Europe Théâtre de la Colline La Fabrique du Macadam Le Café Culturel Programme d intervention artistique en milieu scolaire à Saint-Ouen Beaux-arts de Paris Ribermúsica Ecole Boulle Learning Through Art Program Musée Guggenheim New York Prix Ariane de Rothschild Les Grands Ateliers de France Pregny 2001 Dialogue Productions Editions Artulis Collection Edmond de Rothschild Musée du Louvre Cercle Cressent Musée du Louvre Fundación Jakober Jordi Savall et Monserrat Figueras Sommaire Orchestre de Paris Ateliers du Funambule 7 Message du Président du Groupe Edmond de Rothschild 19 Résolutions 9 Message du Président 20 Bilan 10 Organes de Direction 22 Compte de Résultat 15 Rapport du Conseil d Administration Notes Annexes aux Comptes Annuels Rapport Général des Commissaires aux Comptes 37 Banques et Sociétés du Groupe Rapport Spécial des Commissaires aux Comptes Arts et Culture De longue date, les Fondations Edmond de Rothschild accordent une priorité au rayonnement des arts et de la culture. Chacune des générations ayant apporté sa contribution à un édifice philanthropique exceptionnel, notre mécénat actuel continue de témoigner de cet engagement. La mission clé des Fondations repose sur l éducation et la médiation culturelle. Notre rôle est d ouvrir les portes et de susciter des partages, entre quartiers privilégiés et zones défavorisées, entre écoles prestigieuses et associations de proximité, entre scènes théâtrales de renom et talents amateurs, entre grands musées et artistes émergents autant d options que nous rendons possibles. 4 rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco

4 Message du Président du Groupe Edmond de Rothschild 1 L Odéon, Théâtre de l Europe Ateliers de sensibilisation théâtrale permettant à des enfants, des adolescents et des adultes de trouver leur voie et de prendre confiance en eux lors d activités allant de l écriture dramatique à la pratique théâtrale, et de la lecture à voix haute à l interaction avec des comédiens professionnels. 4 Fondation Ribermúsica Au cœur d un quartier aussi populaire et métissé que celui de la Ribera à Barcelone, cette fondation encourage le Dialogue Interculturel et permet à des enfants et des adolescents de découvrir la musique à travers la pratique instrumentale Musée Guggenheim New York «Learning Through Art Program», c est une découverte artistique pour les enfants issus de quartiers défavorisés dans dix écoles publiques de New York, leur permettant d appréhender les matières traditionnelles avec un autre regard et de retrouver le goût d apprendre. 5 Jordi Savall et Montserrat Figueras Concertistes et pédagogues érudits, leur démarche ressuscite des chefsd œuvre restés longtemps inconnus : leur œuvre sensible et intelligente est une invitation permanente à la découverte et au partage Prix Ariane de Rothschild En prenant en charge la formation du lauréat au sein d une prestigieuse école des beaux-arts, ce concours démontre l engagement des Fondations pour l éducation et la promotion des jeunes artistes européens. 6 Beaux-arts de Paris Avec à la clé une insertion professionnelle pour des élèves diplômés des Beaux-arts, ce programme éducatif inédit transforme l intervention artistique en milieu scolaire en un véritable acte social. 3 6 Ainsi, les vilains banquiers seraient responsables de tout. Du ralentissement économique des pays développés. Comme si le développement spectaculaire des nouvelles puissances, milliardaires en nombre d habitants, en excédents commerciaux, et en richesse souveraine, n avait pas bouleversé en trente ans la division internationale du travail des deux siècles précédents. De la pauvreté qui gagne les pays riches. Comme si les travailleurs émergents n avaient pas recomposé une Internationale inversée où les prolétaires de tous les pays, loin de s unir, se font la guerre. De la faillite des Etats. Comme si les cigales occidentales ne s étaient pas affalées dans le déficit de leur Etat Providence. De la rapacité des marchés financiers exigeant de leurs débiteurs un retour à la discipline. Comme si l argent prêté par les banques n était pas celui des épargnants qu il faut à tout prix préserver. De l implosion de produits sophistiqués et jugés spéculatifs. Comme s il était possible de transformer de l épargne liquide et sans risques en financements longs et risqués sans jouer les alchimistes, et comme si les exigences croissantes des régulateurs ne contraignaient pas les intermédiaires à la créativité pour qu entreprises et particuliers parviennent à financer leurs projets. Bien entendu, il ne s agit pas de dire que le système bancaire mondial, américain surtout, n a pas dévié de sa route. Mais l affaire des subprimes aura été le résultat d une complicité collective de l ensemble des acteurs publics et privés aux Etats-Unis. Il serait injuste et dangereux pour l avenir de n incriminer que les banques alors que se désagrège douloureusement le confortable équilibre mondial des vingtcinq dernières années, où certains travaillent et épargnent ce que d autres consomment et empruntent. Il serait d ailleurs caricatural de mettre toutes les banques dans le même panier. Beaucoup de grandes banques ont été bouleversées au cours de cette grave crise : en résumé, leur management souvent remercié, leurs actionnaires très sévèrement appauvris, mais leurs déposants nullement touchés grâce aux systèmes de protection collective mis en place par les banques centrales et les Etats. Au contraire, le profil d un groupe comme le nôtre a permis de résister à la tourmente raisonnablement bien, malgré des performances entamées, autant pour l actionnaire que pour le client. En quoi notre Maison est-elle différente? D abord, nous sommes à taille humaine, et spécialisé sur les métiers de gestion, donc mieux maîtrisable que les grands groupes diversifiés. La spécialisation sur le cœur de métier de gestion pour compte de tiers prévient le conflit d intérêt. Celui-ci est fréquent dans beaucoup de groupes entre les profits recherchés par la banque d affaires ou le compte propre et la performance des comptes de tiers. Notre banque d affaires est au contraire intimement liée à notre modèle de gestion de fortune. Ensuite, nous faisons de la robustesse du bilan une religion : dans un monde où le danger se cache partout, nous ne pouvons espérer nous prémunir contre tous les effets secondaires des secousses externes, mais nous refusons a priori les activités pour compte propre et les comportements à risque. Enfin, et surtout, nous engageons dans notre métier non seulement nos capitaux, mais le nom de notre famille respecté dans la banque depuis plus de 250 ans. Cela imprime à notre groupe le souci du long terme qui inspire notre stratégie, notre fidélisation des équipes, et notre relation à nos clients. Je crois d ailleurs que la stabilité des équipes favorise le respect du client. Le stop and go infligé aux collaborateurs de certaines grandes banques autorise la pratique des «coups» profitables au banquier, et alléchant pour le client, qui ne retrouvera pas le même interlocuteur au moment des dégâts. De même, notre groupe a anticipé de plus de dix ans les formules que les directives européennes mettent en place aujourd hui pour privilégier l association des équipes à la performance durable au travers de l intéressement capitalistique. Par exemple, c est en 1999 que notre entité française a attribué des stock options à l ensemble du personnel. Grâce à cette stabilité des équipes, nos clients ont vécu les crises avec les mêmes interlocuteurs qui auront traversé de leur mieux les tempêtes avec eux. Je suis convaincu que la principale leçon à tirer de cette terrible crise est que l abus des comportements de court terme présente de très graves dangers pour chaque entreprise ou nation, mais aussi pour le monde entier. Puisque la mode est à faire payer les riches, il serait plus pertinent de les inciter rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco 7

5 Message du Président de la Banque de Gestion Edmond de Rothschild - Monaco à investir dans le long terme plutôt que de les dépouiller. Et quel meilleur moyen de favoriser ces comportements vertueux que d encourager le capitalisme familial? Ce capitalisme familial ne peut survivre à travers les siècles qu en acceptant de changer en même temps que le monde extérieur. C est un tel changement, prudent et progressif, qu avec le soutien actif et précieux de mon épouse, j ai décidé d opérer dans nos banques. Il m a paru nécessaire que les différentes entités de notre groupe, qui se sont formidablement développées, internationalisées, diversifiées, depuis près de quinze ans, poursuivent leur essor de façon plus coordonnée et grâce à une gouvernance renforcée de l actionnariat. Ces changements visent une excellence de nos services et une sécurité de nos activités encore accrues. Rien dans cette nouvelle approche qui accentue les structures de groupe ne doit effacer ce qui fait la qualité de nos maisons et la force du capitalisme familial : la réactivité, l initiative, et la proximité. Selon la formule désormais consacrée, il nous faut changer pour que rien ne change. Baron Benjamin de Rothschild Président du Groupe Edmond de Rothschild Les amis et anciens collègues ont appris avec tristesse la récente disparition de Georges Coulon Karlweis, Président Délégué de notre Banque de 1992 à 1997, homme de confiance et principal conseiller de feu le Baron Edmond de Rothschild. Prévoyant le grand avenir réservé aux instruments d investissement collectif, il fut le premier, en 1969, à concevoir et rendre accessible au public un fond de fonds alternatifs multimanager qui demeure aujourd hui l un des principaux fonds administrés par notre Groupe. L Union Européenne et ses institutions ayant su dépanner tant bien que mal les finances de l Irlande, du Portugal et de la Grèce, sont à présent contraints dans l urgence de porter secours à une Espagne submergée par l immensité de sa dette. Nouvelle menace qui met à rude épreuve la solidarité de ses membres où les moins endettés demandent aux plus dépensiers, qui ne veulent rien entendre, de renoncer à emprunter toujours plus pour financer leur quotidien. Rappelons que le peuple Grec a vivement contesté le remède imposé par l Union qui aura quand même coûté aux prêteurs l annulation des trois quarts de leurs créances et le report du quart résiduel à d incertaines échéances. Dans ce contexte, les marchés financiers n accorderont à d éventuels emprunteurs aucune prime d appartenance à l Union Européenne. Le message annuel du Baron Benjamin de Rothschild comporte l annonce d une réorganisation des différentes entités de son groupe vers une coordination mieux adaptée aux changements intervenus dans notre environnement. Demeure inchangée la gouvernance traditionnelle de sa famille basée sur l extrême solidité des ressources, l aversion aux risques et l accompagnement non conflictuel des clients qui nous honorent de leur confiance. Je remercie tous ceux dont la vigilance et l expérience ont permis d éviter aux capitaux qui nous sont confiés les contreperformances que l année écoulée, en tous points difficile, aurait pu induire. Leonardo P.A. POGGI Président Délégué du Conseil d Administration 8 rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco 9

6 Organes de Direction de la Banque de Gestion Edmond de Rothschild - Monaco Conseil d Administration Président délégué Leonardo P.A. POGGI Administrateur délégué E. Trevor SALATHÉ Administrateurs Baron Benjamin de ROTHSCHILD 1 Giampaolo BERNINI Stéphane BLOCH-SALOZ 1 Claude MESSULAM 1 Manuel LEUTHOLD 2 Jean-Pierre PIEREN COMMISSAIRES AUX COMPTES Claude PALMERO Vanessa tubino DIRECTION GÉNÉRALE Administrateur Directeur Général Giampaolo BERNINI Directeur Général Adjoint Michel DUCHIRON Hervé ORDIONI Comité de Direction Giampaolo BERNINI, Directeur général Michel DUCHIRON, Directeur général adjoint Hervé ORDIONI, Directeur général adjoint Marc CASANOVA, Secrétaire général Legal & Compliance Officer DIRECTEURS Joseph MARTINI Kathryn ROCKEY Adriano SCUPELLI René SPARACIA Frank STEVE Robert STIENLET Joachim Strautmann Manuel VALLMAJOR 1 Jusqu'au 11 mai Depuis le 11 mai rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco

7 Exemples d actions soutenues : Programme Scale Up Rothschild-Antropia (ESSEC) Ariane de Rothschild Fellowship Pavillon Plantamour La Libellule Fondation Peace Parks UnLtd India Acumen Fund Joves Navegants As trame Association Môm artre Sommaire 7 Message du Président du Groupe Edmond de Rothschild 19 Résolutions 9 Message du Président 20 Bilan 10 Organes de Direction 22 Compte de Résultat 15 Rapport du Conseil d Administration Notes Annexes aux Comptes Annuels Rapport Général des Commissaires aux Comptes 37 Banques et Sociétés du Groupe Rapport Spécial des Commissaires aux Comptes Entrepreneuriat Social Tensions économiques et besoins sociaux ne cessent de croître. Mesures publiques et générosité philanthropique ne peuvent y faire face seules. Que ce soit en Inde, aux États-Unis, ou en France, les Fondations Edmond de Rothschild soutiennent les entrepreneurs sociaux en leur offrant à la fois un accompagnement financier, éducatif et humain. L objectif est de leur donner les outils stratégiques et la rigueur nécessaire qui leur permettront de démultiplier leur impact et de pérenniser financièrement leur structure. En particulier, nous nous intéressons à des initiatives qui associent, par leur originalité et leur technologie, une utilisation optimale des ressources naturelles à l amélioration des conditions de vie des populations fragiles. En mettant en relation nos différents projets, nous cherchons à créer des synergies et à développer un réseau international d entrepreneurs sociaux. Nous contribuons ainsi à la professionnalisation d un secteur qui connaît à l heure actuelle un essor considérable à l échelle planétaire. 12 rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco

8 Rapport du Conseil d Administration à l Assemblée Générale Ordinaire du 11 mai Scale Up, en partenariat avec l ESSEC En offrant un accompagnement stratégique et financier au changement d échelle économique et à la levée de fonds, le programme Scale Up permet de consolider et de développer des entreprises à fort impact social. 4 Unltd India En accordant des prêts importants et en fournissant un accompagnement humain, les Fondations Edmond de Rothschild permettent à des entre preneurs sociaux en phase de développement de se constituer un historique de crédit afin d avoir accès aux marchés bancaires classiques à moyen terme Benjamin de Rothschild Ambassadors Program en Israël Programme de bourses innovant rassemblant une communauté d étudiants engagés tant dans des voies académiques d excellence que dans des actions à fort impact social. 5 La Fondation As trame La Fondation suisse As trame apporte un soutien psychosocial spécialisé et non médicalisé à toute personne touchée par une rupture de lien familial (deuil, divorce, maladie). Les Fondations Edmond de Rothschild l accompagnent dans sa pérennité financière et la mesure de son impact social Ariane de Rothschild Fellowship En créant un réseau d entrepreneurs sociaux juifs et musulmans, l Ariane de Rothschild Fellowship utilise l Entrepreneuriat Social comme outil du Dialogue Interculturel. 6 Acumen Fund Un fonds d investissement basé sur la recherche du bénéfice social, qui investit dans des entrepreneurs sociaux des pays en développement (Kenya, Inde, Pakistan). Il offre un volet formation poussé, une opportunité unique pour les participants d intégrer un réseau d entrepreneurs ayant la même volonté de changer le monde et de maximiser leur impact social. 3 6 Messieurs, Depuis quelques années les crises se succèdent, mettant à mal l Europe et sa monnaie unique. Les Autorités de tutelle ont renforcé les règles existantes par des mesures toujours plus contraignantes. Dans ce contexte notre Banque a renforcé sa politique de prudence habituelle dans la gestion des avoirs confiés par la clientèle. Malgré cela, l année 2011 aura été pour les investisseurs une année mitigée en terme de performance en dépit d une légère reprise en fin d année. L encours des actifs en conservation est resté stable. A l issue de l exercice 2011, le total du bilan s'établit à 762 millions d euros, contre 771 millions d euros au 31 décembre Le niveau des crédits à la clientèle augmente de 5,4 % et celui des dépôts de la clientèle de 13,2 %. Le produit net bancaire s établit à 31,5 millions d euros, en augmentation de 6,7 % par rapport à l exercice précédent. La marge nette d intérêts passe à 4,3 millions d euros contre 3 millions en Les commissions nettes augmentent de 9,9 %, passant à 24,4 millions d euros contre 22,2 millions d euros en L activité d intermédiation diminue de 18,3%, passant de 6 à 4,9 millions d euros. Les autres produits d exploitation sont en baisse de 16,5 % et les autres charges d'exploitation augmentent de 0,5 %. Les charges générales d exploitation s'élèvent en 2011 à 23 millions d'euros, affichant une hausse de 8,7 %. A l intérieur de ce poste, les frais de personnel augmentent de 9,7 %, passant de 15,6 millions d euros à 17,1 millions d euros. Les autres frais administratifs augmentent de 5,8 %, passant de 5,5 à 5,9 millions d euros. Au cours de l exercice 2011, les opérations suivantes visées à l article 23 de l Ordonnance Souveraine du 5 mars 1895 ont été réalisées : Opérations bancaires courantes et engagements de garantie reçus avec les établissements et filiales du Groupe Benjamin et Edmond de Rothschild, Mise à disposition de locaux et de collaborateurs à la filiale Edmond de Rothschild Conseil et Courtage d Assurance SAM (EDRCCA), Mise à disposition de locaux et de collaborateurs à la filiale Edmond de Rothschild Gestion SAM, La filiale Incentive Management SAM a acquis, dans le cadre de son activité, 63 actions de la Banque. Le résultat d exploitation s affiche à 7,7 millions d euros, contre 7,3 millions d euros pour l exercice précédent, soit une augmentation de 5,5 %. Le résultat net de l exercice, après paiement de l impôt sur les bénéfices de 2' euros, s élève à 5' euros, en hausse de 4,4 % par rapport à l exercice précédent. Les Fonds Propres s établissent, à l issue de cet exercice à 40,8 millions d euros avant prise en compte des résultats de l exercice. Les ratios prudentiels imposés par la réglementation ont été en tout temps maintenus au dessus des seuils prescrits. L effectif de la Banque est de 101 collaborateurs à la fin de cet exercice contre 100 collaborateurs à la fin de l exercice 2010 ; les ressources humaines affichent une remarquable stabilité, la Banque n enregistrant qu un turnover très faible. Après prise en compte du report à nouveau et la réserve statutaire ayant atteint le maximum règlementaire (10% du capital soit 1'200'000), le bénéfice distribuable s établit ainsi : Bénéfice de l exercice Report à nouveau précédent Affectation à la réserve statutaire 0.00 Bénéfice distribuable Nous vous proposons d'affecter le bénéfice distribuable à l issue de l'exercice de la façon suivante : Distribution d un dividende de 43,00 par action Soit pour actions Affectation à la réserve facultative Dont le solde est porté à 27'700'000 Report à nouveau TOTAL rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco 15

9 Rapport général des Commissaires aux Comptes Exercice clos le 31 décembre 2011 Les mandats de tous les Administrateurs expirent à la date de la présente Assemblée Générale. Le Baron Benjamin de Rothschild a souhaité renoncer à son mandat d Administrateur afin de se consacrer plus étroitement à l administration de notre holding faîtière Edmond de Rothschild Holding SA, détentrice de notre sous-groupe Français et de la Banque Privée Edmond de Rothschild SA à Genève, notre maison mère. Monsieur Claude Messulam, Directeur Général et Président du Comité Exécutif de notre maison mère depuis 21 ans, a choisi de renoncer à ses fonctions opérationnelles au sein du Groupe Edmond de Rothschild pour accéder aux Conseils d Administration de notre holding faîtière et de notre maison mère. De ce fait, il renonce à solliciter le renouvellement de son mandat. Monsieur Stéphane Bloch Saloz nous a également informé qu il ne souhaitait pas se représenter à vos suffrages. Nous lui exprimons notre reconnaissance pour sa participation aux travaux du Conseil ces dix dernières années. Nous vous proposons le renouvellement pour une nouvelle période statutaire du mandat de Messieurs Giampaolo Bernini, Jean-Pierre Pieren, Leonardo Poggi et Trevor Salathé ainsi que l élection au Conseil d Administration de Monsieur Manuel Leuthold, récemment promu à la Direction Générale de notre maison mère en qualité de Directeur Général Adjoint et Vice Président du Comité Exécutif. Nous désirons exprimer notre sincère gratitude à nos clients pour la confiance qu ils nous accordent et adresser à la Direction, les cadres et l ensemble des collaboratrices et collaborateurs tous nos remerciements pour les efforts accomplis en Messieurs les Actionnaires, Conformément aux dispositions de l'article 25 de la loi n 408 du 20 janvier 1945, nous vous rendons compte, dans le présent rapport général, de l'accomplissement de la mission générale et permanente qu'en vertu des dispositions de l'article 8 de la susdite loi vous nous avez confiée, par décision de l'assemblée Générale Ordinaire du 26 mai 2010, pour les exercices 2010, 2011 et Les états financiers et documents sociaux, arrêtés sous la responsabilité du Conseil d'administration de la société, ont été mis à notre disposition dans les délais légaux. Le total du bilan s établit à Le compte de résultat fait apparaître un bénéfice après impôt de Notre mission, qui consiste à exprimer une opinion sur ces états financiers, a été accomplie selon les normes professionnelles et nous a conduits à examiner les opérations réalisées par votre société pendant l'exercice 2011, le bilan au 31 décembre 2011, le compte de résultat de l'exercice de douze mois, clos à cette date, et l'annexe, présentés selon les prescriptions de la réglementation bancaire. Ces documents ont été établis suivant les prescriptions légales et selon les mêmes formes et au moyen des mêmes méthodes d'évaluation que l'exercice précédent. Nous avons vérifié les divers éléments composant l'actif et le passif ainsi que les méthodes suivies pour leur évaluation et pour la discrimination des charges et produits figurant dans le compte de résultat. Notre examen a été effectué conformément aux normes de révision comptable généralement admises, qui prévoient que notre révision soit planifiée et réalisée de manière à obtenir l'assurance raisonnable que les états financiers ne sont pas entachés d'irrégularités significatives. Une révision comptable comprend l'examen, par sondages, de la justification des montants et des informations contenus dans les états financiers, ainsi que l'appréciation des principes comptables utilisés et des principales estimations faites par la Direction de la société. Nous avons aussi vérifié les informations financières contenues dans le rapport de votre Conseil d'administration, la proposition d'affectation des résultats et le respect par la société des dispositions légales et statutaires régissant le fonctionnement de votre société. A notre avis, les états financiers au 31 décembre 2011, soumis à votre approbation, reflètent d'une manière sincère, en conformité avec les prescriptions légales et les usages professionnels, la situation active et passive de votre société au 31 décembre 2011 ainsi que les opérations et le résultat de l'exercice de douze mois clos à cette date. Claude PALMERO Commissaire aux Comptes Monte-Carlo, le 25 avril 2012 Vanessa TUBINO Commissaire aux Comptes Le Conseil d Administration 16 rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco 17

10 Rapport spécial des Commissaires aux Comptes Exercice clos le 31 décembre 2011 Résolutions adoptées lors de l'assemblée Générale Ordinaire du 11 mai 2012 Messieurs les Actionnaires, 2. Assemblée tenue pendant l'exercice 2011 Première Résolution Quatrième Résolution Conformément aux dispositions de l'article 24 de la loi n 408 du 20 janvier 1945, nous vous présentons un rapport sur les opérations visées à l'article 23 de l'ordonnance Souveraine du 5 mars 1895, accomplies pendant l'exercice 2011 et sur les assemblées tenues pendant le même exercice. 1. Opérations visées à l'article 23 de l'ordonnance souveraine du 5 mars 1895 Nous vous rappelons qu'il s'agit de toute entreprise ou marché comportant une série de prestations, fournitures, travaux successifs, de même nature ou de nature analogue, fait avec la société ou pour son compte et dans lequel un Administrateur de votre société a un intérêt direct ou indirect. L'exécution de ces opérations pendant l'exercice 2011 vous est décrite dans le rapport établi par le Conseil d'administration de votre société. Nous n'avons pas d'observation à formuler à ce sujet. Pendant l'exercice sous revue, vous avez été réunis en Assemblée Générale Ordinaire le 13 mai 2011 afin de : statuer sur les comptes de l'exercice clos le 31 décembre 2010 ; renouveler le mandat de vos Administrateurs. Pour cette assemblée, nous avons vérifié : le respect des prescriptions légales et statutaires relatives à sa tenue, l exécution des résolutions proposées. Nous n avons constaté aucune irrégularité. Claude PALMERO Commissaire aux Comptes Monte-Carlo, le 25 avril 2012 Vanessa TUBINO Commissaire aux Comptes L'Assemblée Générale Ordinaire, après avoir entendu la lecture des rapports du Conseil d'administration et des Commissaires aux Comptes, sur l exercice clos le 31 décembre 2011 et pris connaissance du bilan et du compte de pertes et profits arrêtés au 31 décembre 2011, approuve lesdits rapports et comptes qui lui sont présentés ainsi que les opérations qu ils traduisent ou résument. En conséquence, elle donne aux Administrateurs et aux Commissaires aux Comptes en fonction au cours de l exercice, quitus de l exécution de leur mandat pour ledit exercice. Deuxième Résolution L'Assemblée Générale, après lecture du rapport spécial des Commissaires aux Comptes approuve les conventions visées audit rapport et renouvelle aux Administrateurs pour l'exercice en cours l'autorisation prévue à l'article 23 de l'ordonnance Souveraine du 5 mars Troisième Résolution L'Assemblée Générale constate que le bénéfice distribuable s établit comme suit : L'Assemblée Générale Ordinaire approuve le montant des honoraires des Commissaires aux Comptes pour l exercice 2011, tel qu'il figure dans les comptes précités. Cinquième Résolution L Assemblée Générale, après en avoir délibéré, décide de l attribution de jetons de présence d un montant total de quarante deux mille euros au titre de l exercice Sixième Résolution L'Assemblée Générale renouvelle le mandat d'administrateur de Monsieur Giampaolo BERNINI pour une durée de 1 an, soit jusqu'à l'issue de l'assemblée Générale Ordinaire appelée à statuer sur les comptes de l exercice Septième Résolution L'Assemblée Générale renouvelle le mandat d'administrateur de Monsieur Jean-Pierre PIEREN pour une durée de 1 an, soit jusqu'à l'issue de l'assemblée Générale Ordinaire appelée à statuer sur les comptes de l exercice Huitième Résolution Bénéfice de l exercice Report à nouveau précédent Affectation à la réserve statutaire Le maximum réglementaire étant atteint, soit 1'200' Bénéfice distribuable L'Assemblée Générale décide d'affecter le bénéfice distribuable de la façon suivante : Distribution d un dividende de euros par action, soit Bénéfice distribué Affectation du surplus aux postes suivants Réserve facultative Dont le solde est porté à : Report à nouveau L'Assemblée Générale renouvelle le mandat d'administrateur de Monsieur Leonardo POGGI pour une durée de 1 an, soit jusqu'à l'issue de l'assemblée Générale Ordinaire appelée à statuer sur les comptes de l exercice Neuvième Résolution L'Assemblée Générale renouvelle le mandat d'administrateur de Monsieur E. Trevor SALATHE pour une durée de 1 an, soit jusqu'à l'issue de l'assemblée Générale Ordinaire appelée à statuer sur les comptes de l exercice Dixième Résolution L'Assemblée Générale nomme, en qualité d'administrateur, Monsieur Manuel LEUTHOLD pour une durée de 1 an, soit jusqu'à l'issue de l'assemblée Générale Ordinaire appelée à statuer sur les comptes de l exercice rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco 19

11 Bilan au 31 décembre 2011 Hors-bilan au 31 décembre 2011 ACTIF 2011 en 2010 en Caisse, Banques Centrales, C.C.P Créances sur les Etablissements de Crédit Opérations avec la clientèle Obligations et autres titres à revenu fixe - - Actions, et autres titres à revenu variable Parts dans les entreprises liées Autres immobilisations financières Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Autres Actifs Comptes de régularisation TOTAL DE L'ACTIF ENGAGEMENTS REÇUS 2011 en 2010 en Engagements de financement - - Engagements de garantie Engagements sur titres - - ENGAGEMENTS DONNÉS 2011 en 2010 en Engagements de financement Engagements de garantie Engagements sur titres - - PASSIF 2011 en 2010 en Dettes envers les Etablissements de Crédit Opérations avec la clientèle Autres Passifs Comptes de régularisation Provisions pour risques et charges Capitaux propres hors FRBG Capital souscrit Réserves Report à nouveau Résultat de l exercice TOTAL DU PASSIF rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco 21

12 Compte de résultat au 31 décembre en 2010 en Intérêts et produits assimilés sur opérations avec les Ets de crédit sur opérations avec la clientèle Intérêts et charges assimilées ( ) ( ) sur opérations avec les Ets de crédit ( ) ( ) sur opérations avec la clientèle ( ) ( ) Revenus des titres à revenu variable Commissions ( produits ) Commissions ( charges ) ( ) ( ) Gains ou pertes sur opérations des portefeuilles de négociation sur titres de transaction de change sur instruments financiers (463.24) Gains ou pertes sur opérations des portefeuilles de placements et assimilés Autres produits d exploitation bancaire Autres charges d exploitation bancaire ( ) ( ) PRODUIT NET BANCAIRE en 2010 en Charges générales d'exploitation ( ) ( ) frais de personnel ( ) ( ) autres frais administratifs ( ) ( ) Dotations aux amortissements et aux provisions sur immo. incorp. et corp. ( ) ( ) RESULTAT BRUT D'EXPLOITATION Coût du risque ( ) ( ) RESULTAT D'EXPLOITATION Gains ou pertes sur actifs immobilisés RESULTAT COURANT AVANT IMPOT Résultat exceptionnel ( ) ( ) Impôt sur les bénéfices ( ) ( ) Dotations/reprises de FRBG et provisions réglementées RESULTAT NET rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco 23

13 Exemples d actions soutenues : Tanenbaum Center for Interreligious Understanding Ariane de Rothschild Fellowship Common Cents Fondation OPEJ Baron Edmond de Rothschild La Salle des Noms à Yad Vashem Centre Mosaïca pour la coopération religieuse Jérusalem Université de Cambridge Three Faiths Forum Café Culturel Sommaire 7 Message du Président du Groupe Edmond de Rothschild 19 Résolutions 9 Message du Président 20 Bilan 10 Organes de Direction 22 Compte de Résultat 15 Rapport du Conseil d Administration Notes Annexes aux Comptes Annuels Rapport Général des Commissaires aux Comptes 37 Banques et Sociétés du Groupe Rapport Spécial des Commissaires aux Comptes Dialogue Interculturel Trop souvent, des préjugés de toutes sortes envahissent notre quo tidien et engendrent une condamnation simpliste des différences culturelles ou religieuses. Conflits géopolitiques et tensions sociales viennent aggraver ce renfermement. Ouverture, partage de connaissances et remises en question de positions préconçues sont aujourd hui une nécessité et une source de richesse personnelle et collective. Il est essentiel de rester dans le concret et de viser un impact tangible ; les modèles d intervention des Fondations Edmond de Rothschild s appuient sur une approche pragmatique et durable. Les programmes interculturels que nous soutenons traitent notamment de problématiques économiques, familiales, culturelles et sociales partagées par différentes communautés. Ainsi, en cherchant à briser incompréhension et parti pris, nous adhérons pleinement à l épanouissement de mosaïques culturelles. 24 rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco

14 Notes annexes aux comptes annuels de la Banque de Gestion Edmond de Rothschild Monaco 1. Principes généraux et méthodes 2.3. Immobilisations 1 Tanenbaum Center for Interreligious Understanding Le département santé du Tanenbaum Center for Interreligious Understanding et l hôpital pour enfant Maria Fareri - New York Medical College travaillent à la conception d un curriculum pour les internes sur les aspects interculturels et religieux qui entrent en considération dans la prise en charge du patient. 4 Le Café Culturel Le Café Culturel permet à tous les amateurs de la Seine-Saint-Denis qui le souhaitent de suivre des ateliers artistiques et de monter sur scène, encadrés par des professionnels, afin de partager leur talent, leurs convictions et leurs espoirs. La culture devient ainsi un outil concret de citoyenneté Programme de Common Cents Après avoir récolté des centimes lors du «Penny Harvest», les enfants des écoles participant au Programme de Common Cents choisissent collectivement un projet local à fort impact social auquel reverser l intégralité de leur collecte. Les enfants apprennent ainsi dès leur plus jeune âge le sens et les valeurs de l action philanthropique. 5 Université de Cambridge Les Fondations Edmond de Rothschild soutiennent les travaux de différents centres de recherche de l Université de Cambridge autour de problématiques interculturelles et des liens entre les différentes communautés religieuses La Fondation OPEJ - Baron Edmond de Rothschild Née au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l OPEJ offre aux enfants et adolescents en difficultés familiales des lieux de vie stables où ils peuvent trouver accueil, protection et éducation. 6 Three Faiths Forum Le Three Faiths Forum associe théorie et pragmatisme dans la promotion du Dialogue Interculturel. Il a développé un curriculum innovant en la matière, qu il transmet à de nombreux étudiants lors d ateliers pédagogiques leur permettant de découvrir et d échanger autour des différentes religions. 3 6 Les méthodes générales d'enregistrement propres à la réglementation applicable aux établissements de crédit et prévues par les instructions du Comité de la Réglementation Bancaire sont appliquées (cf. CRC du 4 juillet 2000 et du 12 décembre 2002). Conformément au règlement 97/02 du 21 février 1997 modifié, notre Banque est dotée d un Contrôle Interne, dans les conditions prévues par ledit règlement. 2. Principes comptables et méthodes d'évaluation L activité unique de la Banque étant la gestion de portefeuille, son intervention sur les marchés financiers se fait essentiellement au titre d intermédiaire. Elle ne traite pas d instruments dérivés, sauf occasionnellement l achat ou vente d options couvertes pour le compte de la clientèle. Elle n a pas de ce fait de risque de contrepartie sur produits dérivés Conversion des opérations en devises Conformément aux dispositions du règlement 89/01 modifié, les créances, les dettes, les engagements horsbilan exprimés en devises sont convertis au cours de change de fin d'exercice. Les produits et charges en devises sont convertis en euros au cours du comptant en vigueur le jour des transactions. Les contrats de change à terme sont évalués aux cours de change du terme restant à courir, à la date de clôture de l'exercice. Les produits et pertes de change dégagés des opérations conclues en devises sont portés au Compte de Résultat Participations et parts dans les entreprises liées Les titres de participation sont comptabilisés à leur cours historique. Les immobilisations sont évaluées à leur coût d'acquisition. Les amortissements ont été pratiqués selon la méthode linéaire sur leur durée probable d utilisation, et en vertu des taux couramment admis. A savoir : Agencement et installation 5 ou 10 ans. Mobilier 5 ans Matériel 5 ans Logiciel 3 ans Matériel informatique 3 ans 2.4. Instruments financiers Dans le cadre de son activité de gestion, la Banque a été amenée à traiter des opérations d options de change et sur valeurs mobilières pour le compte de sa clientèle. Il n existait aucune position ouverte pour compte propre au 31 décembre Intérêts et Commissions Les intérêts sont comptabilisés au Compte de Résultat prorata temporis. Les commissions sont comptabilisées dès l'enregistrement comptable des transactions les ayant générées Engagements de retraite Les indemnités de départ à la retraite découlant de la Convention Collective Monégasque du Personnel des Banques ne sont pas couvertes par des contrats d assurance. La provision totale s élève à 274K au 31 décembre Fiscalité La Banque a dégagé cette année encore un chiffre d'affaires sur Monaco inférieur à 75%. Selon les dispositions fiscales monégasques, elle reste soumise au champ d application de l impôt sur les bénéfices des sociétés, au taux de 33 1/3 %, soit 2 601K. rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco 27

15 Notes annexes aux comptes annuels 3. Information sur les postes du bilan 3.1. Les créances et dettes Les créances et dettes se ventilent selon leur durée restant à courir comme suit : Ventilation des Créances et Dettes suivant la durée résiduelle Rubriques (en milliers d'euros) durée 3 mois 3 mois < durée 1 an 1 an < durée 5 ans durée > 5 ans Créances sur les établissements de crédit à vue à terme Créances sur la clientèle à vue à terme Dettes envers les établissements de crédit à vue 648 à terme Comptes créditeurs de la clientèle à vue à terme Les créances et dettes sur établissements de crédit comprennent des opérations avec les banques du Groupe Edmond de Rothschild et sont retracées dans le tableau suivant : Ventilation des opérations réalisées avec des entreprises liées ou avec lesquelles existe un lien de participation Rubriques (en milliers d'euros) Total Dont opérations se rapportant à des entreprises Liées Ayant un lien de participation Créances sur les établissements de crédit Dettes envers les établissements de crédit Le solde de l'actif correspond en grande partie au placement de l'excédent des ressources sur les emplois ; le risque de contrepartie fait l'objet d'une analyse régulière par le Conseil d'administration de la Banque. Les créances sur la clientèle sont enregistrées au bilan à leur valeur nominale Tableau des filiales et Participations Filiales et Participations Edmond de Rothschild Conseil et Courtage d Assurance SAM Edmond de Rothschild Gestion Monaco SAM Capital (en K ) Quote-part du capital détenue Résultat du dernier exercice clos (en K ) Dividendes Observations Date de création % /10/ % /12/2008 Incentive Management SAM % /07/ Les Immobilisations Les immobilisations, s'analysent pour l'exercice 2011, selon le tableau ci-dessous : Types d immobilisation (en milliers d'euros) Immobilisations incorporelles Montant brut en début d exercice 2011 Acquisitions 2011 Cessions 2011 Dotations aux Amortissements 2011 Amortissements Cumulés au Valeur résiduelle en fin d exercice Frais d établissement/licence GIE CB Fonds commercial Logiciels Acomptes divers Sous-total Immobilisations corporelles Agencements, installations et autres immo. corporelles Acomptes divers Sous-total Total Immobilisations L'ensemble de ces immobilisations est utilisé pour l'activité propre de la Banque Les Fonds Propres Les fonds propres de la Banque sont, à l issue de cet exercice et après intégration des résultats, de 45'876 K. En milliers d euros Capitaux propres au Affectation du résultat 2010 Capitaux propres au Capital souscrit Réserve statutaire Réserve facultative Report à nouveau Résultat de l'exercice Total rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco 29

16 Notes annexes aux comptes annuels 3.5. Les Provisions Elles sont constituées pour partie par une provision pour charges de retraites de 274K, une provision pour réclamations clients d un montant de 1 082K et par une provision pour risques liés à la gestion d un montant de 3 730K. Rubriques (en milliers d'euros) Montant brut en début d'exercice 2011 Dotations 2011 Reprises 2011 Solde au Provisions pour charges de retraite Autres provisions pour risques Total provisions pour risques et charges Intérêts courus ou échus, à recevoir ou à payer inclus dans les postes du bilan au Rubriques (en milliers d'euros) Actif Euros Montants Créances sur les établissements de crédit Créances sur la clientèle Total inclus dans les postes de l actif Passif Dettes envers les établissements de crédit Comptes créditeurs de la clientèle Total inclus dans les postes du passif Comptes de régularisation et Divers Le tableau ci-dessous donne par catégories d'opérations le détail des comptes de régularisation et des autres comptes actifs et passifs : Rubriques (en milliers d'euros) Comptes de l actif Comptes du passif Résultats de change hors-bilan 65 - Charges constatées d avance Produits divers à recevoir Charges à payer - personnel Charges à payer - fournisseurs Charges à payer - apporteurs Divers Total Comptes de Régularisation Devises Total Comptes de règlement relatifs aux opérations sur titres Débiteurs divers Dépôts de garanties versés Créditeurs divers Dépôts de garanties reçus Impôt à payer au FISC Total Autres Contre-valeur en euros de l'actif et du passif en devises Contre-valeur en K Contre-valeur en K Total de l Actif Total du Passif Informations sur les postes du hors-bilan 4.1. Contrats de Change non dénoués au Rubriques (en milliers d'euros) A recevoir A livrer Euros achetés non reçus Devises achetées non reçues Euros vendus non livrés Devises vendues non livrées Total opérations de change au comptant Euros à recevoir, devises à livrer Devises à recevoir, euros à livrer Devises à recevoir, devises à livrer Total opérations de change à terme Les opérations retracées ici ne révèlent pas de position significative pour compte propre de la Banque. 30 rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco 31

17 Notes annexes aux comptes annuels 5. Informations sur les postes du compte de résultat 5.1. Ventilation des Commissions pour l'exercice 2011 Rubriques (en milliers d'euros) Charges Produits Opérations de change et d échange Opérations sur titres pour le compte de la clientèle Autres prestations de services financiers Autres opérations diverses de la clientèle Total commissions Les produits sont perçus de la clientèle. Concernant les commissions payées, elles représentent essentiellement les frais engagés pour le compte de la clientèle, auprès des différents intermédiaires financiers, établissements de crédit ou autres Gains sur opérations des portefeuilles de négociation Ce poste traduit le résultat des opérations suivantes : Opérations d'achat et de vente de titres effectuées par la Banque, essentiellement sur les marchés obligataires pour 3 702K. Opérations de change pour 1 224K Charges générales d exploitation - Frais de personnel L évolution des frais de personnel se traduit comme suit au cours de l'exercice 2011: Rubriques (en milliers d'euros) Salaires et traitements Charges de retraite Autres charges sociales Formation Professionnelle Total La provision pour congés payés, constituée conformément à la réglementation en vigueur et incorporée dans les postes Comptes de Régularisation au Bilan, a été régularisée en fonction des effectifs et de leurs droits à congé au 31 décembre Le complément de provision correspondant a été porté en charge, en salaires et traitements, au Compte de Résultat Charges et produits exceptionnels Charges exceptionnelles (143 K ) Produits exceptionnels 87 K Résultat exceptionnel (56 K ) 6. Autres informations 6.1. L'effectif de la Banque était de 101 personnes au 31 décembre Effectif Cadres Non Cadres Total Rappel des résultats de la Banque sur les 5 dernières années Résultat en milliers d euros Ratios prudentiels Nouveau Ratio Européen de solvabilité La Banque calcule son ratio selon le dernier arrêté du 20 février 2007 modifié. La méthode choisie par notre établissement pour le calcul des exigences de Fonds Propres est la méthode standard. Ce ratio permet de mesurer le rapport entre les fonds propres de la Banque et l'ensemble des risques encourus par la Banque, risques pondérés en fonction du risque de solvabilité des bénéficiaires, et doit être au moins égal à 8%, limite largement respectée par notre établissement au 31 décembre Coefficient de liquidité Le coefficient de liquidité permet de suivre et de contrôler la faculté d'un établissement à rembourser notamment ses dépôts exigibles à très court terme. Les modalités de calcul et les objectifs de ratios ont été définis par le règlement CRB 88/01 modifié. Ainsi, au 31 décembre 2011, la liquidité à 1 mois par rapport aux exigibilités à 1 mois était pour la Banque de 422%, le minimum requis étant de 100%. La nouvelle exigence de limite des placements de nos excédents de trésorerie par contre-partie bancaire à 100% de nos fonds propres est respectée Contrôle des grands risques L'objectif poursuivi par la réglementation bancaire est de diviser les risques de chaque établissement bancaire et de proportionner chacun d'eux à son assise financière afin d'être toujours en mesure de faire face à la défaillance d'une entreprise (cf. CRB 93/05 modifié). La Banque respecte l ensemble des prescriptions Gestion des risques de taux La Banque a pour politique d adosser systématiquement ses échéances actif / passif. Aucun risque de taux particulier n est à signaler Réserves Obligatoires Conformément au Règlement n 2818/98 modifié de la BCE, la Banque constitue mensuellement les Réserves obligatoires. 32 rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco

18 Exemples d actions soutenues : Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild Fondation Artères Chaire du mémorial Université de Genève ERT Treat Vision Ariane de Rothschild Women Doctoral Program Université Hébraïque de Jérusalem Programme Rothschild Institut Weizmann pour l excellence dans l enseignement des sciences Sommaire 7 Message du Président du Groupe Edmond de Rothschild 19 Résolutions 9 Message du Président 20 Bilan Santé et Recherche 10 Organes de Direction 22 Compte de Résultat 15 Rapport du Conseil d Administration Notes Annexes aux Comptes Annuels Rapport Général des Commissaires aux Comptes 37 Banques et Sociétés du Groupe Rapport Spécial des Commissaires aux Comptes Depuis plus d un siècle, les Fondations Edmond de Rothschild soutiennent la recherche scientifique et médicale, en particulier dans les domaines de l ophtalmologie et des neurosciences. Visionnaire, le Baron Adolphe de Rothschild exprimait, en 1886, sa volonté de créer un établissement hospitalier spécialisé dans l ophtalmologie et la neurologie. Ainsi, la Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild, hôpital parisien de premier ordre, bénéficie des technologies de pointe et des meilleures équipes médicales et chirurgicales. Les Fondations Edmond de Rothschild perpétuent cette tradition d excellence au sein du pôle Santé et Recherche. Elles soutiennent à la fois investigations fondamentales et applications cliniques. Elles cherchent également à multiplier les synergies : au travers de partenariats à l international entre centres scientifiques ; par la coopération entre hôpitaux pour favoriser l étude des patients, leur prise en charge et leur guérison ; enfin, par une attention spécifique portée aux liens multiples entre recherche scientifique, impact social et pérennité économique. 34 rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco

19 Banques et Sociétés Banque Privée Edmond de Rothschild MONACO Suisse A l étranger 1 Fondation Artères La Fondation Artères promeut aux Hôpitaux Universitaires de Genève le développement d un logiciel de visualisation en 3D et en 4D des interventions chirurgicales, une innovation technologique au service de la guérison des patients. 4 L ERT Treat Vision L Equipe de Recherche Technologique Treat Vision étudie les liens existants entre l œil et le cerveau à la suite d une lésion cérébrale. Elle a développé des tests permettant le dépistage des «troubles neurovisuels», qui sont à l origine de diagnostics erronés de cécité chez des enfants sans aucune malformation oculaire Université de Genève Le soutien de la Chaire du Mémorial Adolphe de Rothschild en neurosciences est destiné à former des chercheurs dans le domaine des maladies neurodégénératives. Un défi majeur pour les prochaines années, compte tenu du vieillissement de la population. 5 Ariane de Rothschild Women Doctoral Program Face à la sous-représentation des femmes dans l enseignement supérieur en Israël, un soutien financier est offert à des doctorantes à fort potentiel de l Université Hébraïque de Jérusalem et promeut l avancement de l égalité des sexes sur les campus et dans la société Programme Rothschild-Weizmann En proposant une formation d excellence aux professeurs d écoles israéliennes dans l enseignement des sciences, le programme Rothschild- Weizmann permet de combattre les inégalités géographiques et sociales dans l éducation publique en Israël. 6 Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild Hôpital spécialisé en ophtalmologie et neurologie à Paris, la Fondation a la double vocation de soutenir la recherche médicale dans les neurosciences et l ophtalmologie et d offrir des soins d excellence à ses patients. Banque de Gestion Edmond de Rothschild - Monaco Les Terrasses 2, avenue de Monte-Carlo - BP Monaco Cedex T F Edmond de Rothschild Conseil et Courtage d Assurance - Monaco Les Terrasses 2, avenue de Monte-Carlo Monaco T F Edmond de Rothschild Gestion - Monaco Les Terrasses 2, avenue de Monte-Carlo Monaco T F Siège Genève Banque Privée Edmond de Rothschild S.A. 18, rue de Hesse 1204 Genève T F Succursales Fribourg Banque Privée Edmond de Rothschild S.A. 11, rue de Morat - CP Fribourg T F Lausanne Banque Privée Edmond de Rothschild S.A. 2, avenue Agassiz 1003 Lausanne T F Filiales Fribourg Rouiller, Zurkinden & Cie Finance S.A. 11, rue de Morat - CP Fribourg T F Genève Privaco Family Office S.A. 5, boulevard du Théâtre 1204 Genève T F Lugano Banca Privata Edmond de Rothschild Lugano S.A. Via Ginevra 2 - CP Lugano T F Filiales BAHAMAS Banque Privée Edmond de Rothschild Ltd. Lyford Financial Centre - Lyford Cay no. 2 West Bay Street P.O. Box SP Nassau T F CHINE Banque Privée Edmond de Rothschild S.A. Hong Kong Branch Suite 5001, 50th floor, One Exchange Square 8 Connaught Place Central Hong Kong T F Privaco Family Office (HK) Limited (Filiale de Privaco Family Office S.A.) Suite 5004, 50th floor, One Exchange Square 8 Connaught Place Central - Hong Kong T F CHANNEL ISLANDS LCF Edmond de Rothschild Holdings (C.I.) Limited - LCF Edmond de Rothschild (C.I.) Limited - LCF Edmond de Rothschild Asset Management (C.I.) Limited Hirzel Court Suite D St. Peter Port Guernsey GY1 2NH T F NOUVELLE-ZELANDE Privaco Trust Limited (Filiale de Privaco Family Office S.A.) Level 3, Parnell Road 280 Parnell Auckland 1052 New Zealand Tél Fax rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco 37

20 La Compagnie Financière Edmond de Rothschild ROYAUME-UNI Edmond de Rothschild Limited - LCF Edmond de Rothschild Securities Limited - LCF Edmond de Rothschild Asset Management Limited Orion House 5 Upper St. Martin s Lane WC2H 9EA London T F TAIWAN Priasia Limited (Edmond de Rothschild Group) 205 Tun Hwa North Road, Suite 202 Taipeh 105 T F Bureaux de représentation EMIRATS ARABES UNIS Banque Privée Edmond de Rothschild S.A. Banking Representative Office Sunset, office 46, 2nd floor Jumeirah-3, Jumeirah Road P.O.Box Dubaï T F URUGUAY Representación Banque Privée Edmond de Rothschild S.A. World Trade Center Montevideo, Torre II - Piso 21 Avenida Luis Alberto de Herrera Montevideo T F luxembourg Siège LUXEMBOURG 20, boulevard Emmanuel Servais L-2535 Luxembourg T F Filiales Luxembourg Adjutoris Conseil 18, boulevard Emmanuel Servais L Luxembourg T F Edmond de Rothschild Investment Advisors (précedemment Pri Investment) 16, boulevard Emmanuel Servais L Luxembourg T F A l étranger Succursales BELGIQUE Agence de Bruxelles Avenue Louise 480 Bte 16A 1050 Bruxelles T F Agence de Liège Quai de Rome Liège T F Agence d Anvers Frankrijklei Antwerpen T F ESPAGNE Agence de Madrid Paseo de la Castellana Madrid T F Agence de Barcelone Josep Bertrand Barcelone T F ITALIE Via Ulrico Hoepli, Milan T F PORTUGAL Rua D. Pedro V, Lisbonne T F /88 Bureaux de représentation ISRAËL 46, boulevard Rothschild Tel-Aviv T F POLOGNE Rondo ONZ 1, 12th Fl Varsovie T F REPUBLIQUE TCHEQUE Pařížská Prague 1 T F SLOVAQUIE Hlavné námestie Bratislava T F Société en joint-venture JAPON Edmond de Rothschild Nikko Cordial Co., Ltd , Yurakucho, Chiyoda-ku Tokyo # T F FRANCE Siège La Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque 47, rue du Faubourg Saint-Honoré Paris cedex 08 T F Bureaux de représentation Bureau de Bordeaux La Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque Hôtel de Saige 23, cours du Chapeau Rouge Bordeaux T F Bureau de Lille La Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque 116, rue de Jemmapes Lille T F Bureau de Lyon La Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque 55, avenue Foch Lyon T F Bureau de Marseille La Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque 165, avenue du Prado Marseille T F Bureau de Nantes La Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque 11, rue Lafayette Nantes T F Bureau de Strasbourg La Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque 6, avenue de la Marseillaise Strasbourg T F Bureau de Toulouse La Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque 22, rue Croix Baragnon Toulouse T F Filiales et sous-filiales Paris Edmond de Rothschild Asset Management 47, rue du Faubourg Saint-Honoré Paris cedex 08 T F Edmond de Rothschild Investment Managers 47, rue du Faubourg Saint-Honoré Paris cedex 08 T F Edmond de Rothschild Corporate Finance 47, rue du Faubourg Saint-Honoré Paris cedex 08 T F rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco rapport annuel banque de gestion Edmond de Rothschild - monaco 39

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT Société anonyme au capital de 103 312 500. Siège social : 33, rue du Quatre Septembre, 75002

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005/2002 du 07 mai 2002

Plus en détail

INFOTEL. Société Anonyme au capital de 2.662.782 Euros Siège social : 36 Avenue du Général de Gaulle - Tour Gallieni II 93170 BAGNOLET

INFOTEL. Société Anonyme au capital de 2.662.782 Euros Siège social : 36 Avenue du Général de Gaulle - Tour Gallieni II 93170 BAGNOLET INFOTEL Société Anonyme au capital de 2.662.782 Euros Siège social : 36 Avenue du Général de Gaulle - Tour Gallieni II 93170 BAGNOLET 317 480 135 RCS BOBIGNY SIRET : 317 480 135 000 35 EXPOSE DES MOTIFS

Plus en détail

Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. Rapport au 30 juin 2015 Comptes consolidés

Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. Rapport au 30 juin 2015 Comptes consolidés Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. Rapport au 30 juin 2015 Comptes consolidés Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. Rapport de gestion 4 Chiffres-clés 5 Périmètre de consolidation 9 Bilan consolidé 11 Compte

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable Tunisienne NC 15 relative aux opérations en monnaies étrangères définit les règles

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

PROJETS DE RESOLUTIONS A SOUMETTRE A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 27 MAI 2014

PROJETS DE RESOLUTIONS A SOUMETTRE A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 27 MAI 2014 PROJETS DE RESOLUTIONS A SOUMETTRE A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 27 MAI 2014 Vous trouverez le Rapport du Conseil d'administration sur les projets de résolutions proposés, ainsi que les Rapports des

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTES SEMESTRIELS CLOS AU 30 JUIN 2014

RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTES SEMESTRIELS CLOS AU 30 JUIN 2014 Société anonyme au capital de 220 000 000 Siège social : 6 avenue de Provence 75452 PARIS Cedex 9 480 618 800 RCS Paris RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTES SEMESTRIELS CLOS AU 30 JUIN

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

Références du document Date du document 09/03/01

Références du document Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 3 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES LIBELLÉS EN DEVISES DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2373] Références du document 4A2373 Date du document

Plus en détail

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31/12/2012 Groupe BIAT Etats financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2012 Page ~ 2~ BILAN CONSOLIDE ARRETE AU 31 DECEMBRE

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

1Rapport Annuel CMB 2014

1Rapport Annuel CMB 2014 Rapport Annuel 2014 La Compagnie Monégasque de Banque a l honneur de placer son rapport annuel pour l exercice 2014 dans le contexte thématique défini par son partenariat avec le Lycée Hôtelier de Monaco,

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COTES ANNUELS) GDF SUEZ TRADING Société par actions simplifiée au capital de 351 200 000. Siège social : 1, place Samuel de Champlain, 92400

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Objectif de la norme 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

AUDIT ET ANALYSE 23 Rue Delpont 31700 BLAGNAC PARFUMS DU SUD 115 rue Pasteur 31000 TOULOUSE

AUDIT ET ANALYSE 23 Rue Delpont 31700 BLAGNAC PARFUMS DU SUD 115 rue Pasteur 31000 TOULOUSE Blagnac le 5 juin 2014 AUDIT ET ANALYSE 23 Rue Delpont 31700 BLAGNAC PARFUMS DU SUD 115 rue Pasteur 31000 TOULOUSE Madame, Monsieur, Afin de préparer votre assemblée générale ordinaire prévue le 27 juin

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07 REGLEMENT N 00-03 DU 4 JUILLET 2000 RELATIF AUX DOCUMENTS DE SYNTHESE INDIVIDUELS DES ENTREPRISES RELEVANT DU COMITE DE LA REGLEMENTATION BANCAIRE ET FINANCIERE Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREATIS

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREATIS PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CREATIS Société anonyme au capital de 52 900 000. Siège social : Parc de la Haute Borne, 61, avenue Halley, 59650 Villeneuve-d

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007 Relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des

Plus en détail

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 1 EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 S O M M A I R E COMPTES CONSOLIDES Bilan consolidé...4 Compte de résultat consolidé...6 Tableau de flux de trésorerie consolidé...7 NOTES ANNEXES

Plus en détail

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere AVIS DES SOCIETES Etats Financiers CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere La CITIBANK N.A TUNIS publie ci-dessous, ses états financiers arrêtés au 31 décembre

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF 1 - DEFINITIONS DES OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF 2 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX CESSIONS PARFAITES 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX PENSIONS

Plus en détail

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête:

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête: INSTRUCTION N 01/2005 DE LA BANQUE NATIONALE DU RWANDA RELATIVE A LA DIVULGATION PUBLIQUE DE L INFORMATION FINANCIERE APPLICABLE AUX BANQUES ET AUTRES ETABLISSEMENTS FINANCIERS. ===============================

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 OBJECTIF 01. La norme comptable NC 01 - "Norme comptable générale" définit

Plus en détail

Documents de synthèse individuels des entreprises relevant du CRBF

Documents de synthèse individuels des entreprises relevant du CRBF CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 00-07 Documents de synthèse individuels des entreprises relevant du CRBF Le Conseil national de la comptabilité réuni en assemblée plénière le 29 mai 2000 approuve

Plus en détail

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 1 - DEFINITION DES PRODUITS DERIVES 2 - DEFINITIONS DES MARCHES 3 - USAGE DES CONTRATS 4 - COMPTABILISATION DES OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 51 SECTION 5

Plus en détail

AVIS DE REUNION VALANT AVIS DE CONVOCATION

AVIS DE REUNION VALANT AVIS DE CONVOCATION ERMO Société anonyme à Conseil d'administration au capital de 2 860 004,76 euros Siège social : Zone Artisanale 53440 MARCILLE LA VILLE 316 514 553 RCS LAVAL AVIS DE REUNION VALANT AVIS DE CONVOCATION

Plus en détail

V I E L & C i e Société anonyme au capital de 15 423 348 Siège social : 253 Boulevard Péreire 75017 Paris RCS Paris 622 035 749

V I E L & C i e Société anonyme au capital de 15 423 348 Siège social : 253 Boulevard Péreire 75017 Paris RCS Paris 622 035 749 V I E L & C i e Société anonyme au capital de 15 423 348 Siège social : 253 Boulevard Péreire 75017 Paris RCS Paris 622 035 749 TEXTE DES RESOLUTIONS PROPOSEES A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE

Plus en détail

AVIS DE RÉUNION. Ordre du jour. I. - Assemblée Générale délibérant comme Assemblée Ordinaire

AVIS DE RÉUNION. Ordre du jour. I. - Assemblée Générale délibérant comme Assemblée Ordinaire L'OREAL Société Anonyme au capital de 135 212 432. Siège administratif : 41 rue Martre - 92117 Clichy. Siège social : 14 rue Royale - 75008 PARIS. 632 012 100 R.C.S. PARIS. AVIS DE RÉUNION Mesdames et

Plus en détail

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S.

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S. Page 1 sur 8 SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S. Nanterre Note d information émise par SOCIÉTÉ BIC en

Plus en détail

FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION

FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION Pour plus d informations, visitez www.marathonprobono.fr/campus-hec-2012 Préambule Ce contenu pédagogique est destiné aux responsables

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

Poursuite de la restructuration du groupe Dexia

Poursuite de la restructuration du groupe Dexia Information réglementée* Bruxelles, Paris, 20 octobre 2011 7h30 Poursuite de la restructuration du groupe Dexia Le conseil d'administration de Dexia s est réuni ce jour et a pris connaissance de l évolution

Plus en détail

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S.

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S. 1 SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S. Nanterre Note d information émise par SOCIÉTÉ BIC en vue de la mise

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2008 Table des matières Rapport des vérificateurs 2 États financiers Bilan 3 État des résultats

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

ORDRE DU JOUR ET TEXTE DES RESOLUTIONS

ORDRE DU JOUR ET TEXTE DES RESOLUTIONS IGE+XAO Société Anonyme au capital de 6 752 900 euros Siège social : Immeuble «Le Pythagore» 25-27 boulevard Victor Hugo 31770 COLOMIERS 338 514 987 RCS Toulouse ORDRE DU JOUR ET TEXTE DES RESOLUTIONS

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE FINANCEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE FINANCEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE FINANCEMENT Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 2 200 000. Siège social

Plus en détail

RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS

RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES AU 30 JUIN 2011 Mesdames, messieurs les Actionnaires de La Banque Internationale Arabe de Tunisie BIAT Introduction Nous avons effectué l

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES MONTE PASCHI BANQUE

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES MONTE PASCHI BANQUE PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) MONTE PASCHI BANQUE Société Anonyme au capital de 69 632 276,28 EUROS Siège social : 11 boulevard de la Madeleine - 75001

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants :

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants : BILAN FONCTIONNEL Avoir une activité, générer des résultats, nécessite des moyens de production que l'on évalue en étudiant la structure de l'entreprise. L'étude de la structure financière va permettre

Plus en détail

CONVOCATIONS CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL DU MORBIHAN

CONVOCATIONS CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL DU MORBIHAN CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL DU MORBIHAN Société Coopérative à capital variable, agréée en tant qu établissement de crédit.

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

Rapport Annuel d'activités 2005

Rapport Annuel d'activités 2005 Rapport Annuel d'activités 2005 SOMMAIRE Conseil d'administration et Membres de la Direction 2 Assemblée Générale de Bâloise Assurances Luxembourg S.A. 3-5 Rapport de gestion du Conseil d'administration

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015 Rapport intermédiaire Comptes du Groupe au 30 juin 2015 2 Message des présidents En présentant de très bons résultats semestriels dans un environnement global incertain, la BCV démontre une nouvelle fois

Plus en détail

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec)

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) États financiers Au 31 décembre 2014 Accompagnés du rapport de l'auditeur indépendant Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX BANQUES NON RESIDENTES N 86-13

CIRCULAIRE AUX BANQUES NON RESIDENTES N 86-13 Tunis, le 6 Mai 19861 CIRCULAIRE AUX BANQUES NON RESIDENTES N 86-13 OBJET : Activité des banques non-résidentes. La loi n 85-108 du 6 Décembre 1985, portant encouragement d'organismes financiers et bancaires

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC.

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. Premier trimestre terminé le 30 novembre 2005 Les états financiers consolidés joints ont été préparés par la direction de Alphinat Inc. et n ont pas été examinés

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

modifié par les règlements n o 2010-06 du 7 octobre 2010 et n 2014-02 du 6 février 2014 de l'autorité des normes comptables

modifié par les règlements n o 2010-06 du 7 octobre 2010 et n 2014-02 du 6 février 2014 de l'autorité des normes comptables Règlement du Comité de la réglementation comptable n o 2002-04 du 12 décembre 2002 relatif aux documents de synthèse individuels des entreprises d'investissement modifié par les règlements n o 2010-06

Plus en détail

Rapport Annuel d'activités 2004

Rapport Annuel d'activités 2004 Bâloise Assurances Luxembourg S.A. 1,rue Emile Bian Boîte postale 28 L-2010 Luxembourg www.baloise.lu Rapport Annuel d'activités 2004 R.C.S. Luxembourg: B 68 065 Sommaire Conseil d'administration et Membres

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

CONVOCATIONS WEBORAMA

CONVOCATIONS WEBORAMA CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS WEBORAMA Société anonyme à conseil d administration au capital social de 385.922,79 euros Siège social : 15, rue Clavel - 75019 Paris 418

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES V2.0 Page 1 sur 117 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction

Plus en détail

Bilan au 31/12/N Capitaux propres et passifs Immobilisations (6) Stocks (7)

Bilan au 31/12/N Capitaux propres et passifs Immobilisations (6) Stocks (7) Chapitre 2. Le bilan 1. Présentation générale du bilan 1.1. Définition C'est une représentation à une date donnée (à la clôture de l'exercice en général) du patrimoine de l'entreprise c'est-à-dire de tout

Plus en détail

Comptes Consolidés 31/12/2013

Comptes Consolidés 31/12/2013 Comptes Consolidés 31/12/2013 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

Lafarge Assemblée générale d approbation des comptes de l exercice clos le 31 décembre 2011

Lafarge Assemblée générale d approbation des comptes de l exercice clos le 31 décembre 2011 DELOITTE & ASSOCIES ERNST & YOUNG Audit Assemblée générale d approbation des comptes de l exercice clos le 31 décembre 2011 Rapport spécial des commissaires aux comptes sur les conventions et engagements

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

TEXTE DES RESOLUTIONS PROPOSEES LORS DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 9 JUIN 2015

TEXTE DES RESOLUTIONS PROPOSEES LORS DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 9 JUIN 2015 Société Anonyme au capital de 1 608 208 euros Siège Social : 40c, avenue de Hambourg 13 008 MARSEILLE 384 621 215 R.C.S. MARSEILLE PREAVIS DE REUNION VALANT AVIS DE CONVOCATION Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON RAPPORT DE GESTION SUR LES OPERATIONS DE L'EXERCICE CLOS

Plus en détail

4 ème mise à jour du plan comptable des OPCVM

4 ème mise à jour du plan comptable des OPCVM CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 98-07 DU 23 JUIN 1998 4 ème mise à jour du plan comptable des OPCVM Le Conseil National de la Comptabilité, réuni en Assemblée Plénière le 23 juin 1998, a adopté

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire Etats financiers consolidés Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions OBJECTIF 1 L objectif de la présente Norme

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Exercice clos le 31 décembre 2014

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Exercice clos le 31 décembre 2014 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice clos le 31 décembre 2014 Avril2015 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR ETATS

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BRED BANQUE POPULAIRE

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BRED BANQUE POPULAIRE PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BRED BANQUE POPULAIRE Société anonyme coopérative de banque populaire régie par les articles L.512-2 et suivants du Code

Plus en détail

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut Comptes sociaux au 31 décembre 2013 A. Bilan ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut 2013 Amort. et dépréc. Immobilisations incorporelles 3-4 21 280 1 926 19 354 19 071 Immobilisations corporelles 3-4 7

Plus en détail

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 Association «AL BAWSALA» JUILLET 2013 Av. Hédi Karray - Imm.Luxor 2 ème Etage - Centre Urbain Nord -1082 Tunis SARL

Plus en détail

PROJET DE RESOLUTIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

PROJET DE RESOLUTIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE PROJET DE RESOLUTIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE Première résolution assemblées générales ordinaires, après avoir entendu la lecture du rapport de gestion du conseil d administration, du rapport

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL CHARENTE-MARITIME DEUX-SEVRES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL CHARENTE-MARITIME DEUX-SEVRES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL CHARENTE-MARITIME DEUX-SEVRES Établissement de crédit agréé et société de courtage

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 2 : Banque et Monnaie I)- Principes Généraux : 1)- Définition du Terme Monnaie

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

CONVOCATIONS CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL BRIE PICARDIE

CONVOCATIONS CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL BRIE PICARDIE CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL BRIE PICARDIE Société coopérative à capital variable au capital social actuel de 277 283 505 euros.

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BANQUE EUROPÉENNE DU CRÉDIT MUTUEL

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BANQUE EUROPÉENNE DU CRÉDIT MUTUEL PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BANQUE EUROPÉENNE DU CRÉDIT MUTUEL Société par Actions Simplifiée au capital de 108 801 720. Siège social : 34, rue du

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail