Capteur solaire parabolique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Capteur solaire parabolique"

Transcription

1 Sciences et technologies industrielles spécialité Génie électronique Capteur solaire parabolique hème n 7 Lycée St-aul 8 Bd Diderot Besançon rofesseur ressource : Mozzi Yves-Marie age 1

2 Les différents thèmes, auteurs, établissements 1. Mesureur d humidité : Agnès BONVILAIN, Lycée Victor Hugo Besançon (25). 2. Automatisation d une salle de traite (Thème Bac 2000) : hilippe BOSSARD, Lycée Sainte Marie Fénelon Lons Le Saunier (39). 3. Chariot filoguidé (Thème de Bac 1995) : ascal MAUCHAM, Lycée Jacques Duhamel Dole (39). 4. Thermomètre numérique : Fabrice JOBART, Lycée Armand eugeot Valentigney (25). 5. Horloge : Henri LAVAUD, Lycée Edgar Faure Morteau (25). 6. Station météo (Thème de Bac 1999) : Jean ierre MOREL, Lycée Louis Lumière Luxeuil Les Bains (70). 7. Capteur solaire parabolique (Thème de Bac 1997) Yves Marie MOZZI, Lycée Saint aul Besançon (25). 8. Aquarium (Thème de Bac 1993) : Christian RAULT, Lycée Raoul Follereau Belfort (90). 9. ositionnement d une antenne parabolique : Michel SOMMET, Lycée Victor Hugo Besançon (25). 10. Sonde d intubation (Thème de Bac 2001) : René TISSERAND, Lycée Augustin Cournot Gray (70). 11. Triangle de signalisation hilippe LEVIEILLE, Lycée Edgar Faure Morteau (25). age 2

3 Table des matières ages Les différents thèmes, auteurs et établissements 2 ositionnement prévisionnel des thèmes en fonction des contenus de programme d après les auteurs 4 Thèmes et contenus de programme 5 Fiche de description de thème 6 Dossier technique 7 Mise en situation du système 12 Analyse fonctionnelle du système et de l objet technique 16 Schémas structurels, nomenclature, documentation technique particulière 27 Documents de fabrication des maquettes de travaux pratiques Fiche descriptive des matériels avec évaluation des coûts non non age 3

4 ositionnement prévisionnel des thèmes en fonction des contenus de programme d après les auteurs Classe remière Terminale N Thème Trimestre 1 Trimestre 2 Trimestre 3 Trimestre 1 Trimestre 2 Trimestre 3 1 Mesureur d humidité 2 Automatisation d une salle de traite 3 Chariot filoguidé 4 Thermomètre numérique 5 Horloge 6 Station météorologique 7 Capteur solaire parabolique 8 Aquarium 9 ositionnement d une antenne parabolique 10 Sonde d intubation 11 Triangle de signalisation age 4

5 = classe première, = classe terminale. = séquence pédagogique existante. Contenu de programme Thèmes Fonctions Eléments de structure Système technique ou système mixte Objet technique (O.T.) Fonction d usage (F.U.) Individu Rôle Matière d œuvre Matière Energie Information Diagramme sagittal Organisation fonctionnelle d un objet technique : schéma fonctionnel. Niveau II Fonction usage. Niveau I Fonction globale Degré 1 Fonction principale (Fx) Degré 2 Fonction secondaire (FSx.y) Fonction annexe (FAx) Automatique Organisation d un Boucles ouverte, fermée système automatisé erturbation aramètres de réglage roportionnel Intégral Dérivé Informatique industrielle. Voir paragraphe C du programme Contenu de programme Thèmes Fonctions h. Eléments de structure A) Traitement des signaux analogiques. Amplification 60 tension courant puissance Opérations 30 comparateur algébriques et Additionneur/soustracteur mathématiques Diviseur/multiplieur Intégrateur/dérivateur Filtrage 40 Conversion : générateurs commandés 15 asse bas asse haut Tension par courant Courant par tension Tension par tension Modulation 15 Courant par courant ar multiplication ar résistance commandée Démodulation ar détection d enveloppe B) roduction des signaux analogiques. roduction de signaux sinusoïdaux roduction de A composants RC A circuits spécialisés Conformateur Signaux triangulaires signaux non sinusoïdaux Astable à opérateurs logiques Astable à circuits spécialisés Monostable à opérat. logiques Monostable à circ. spécialisés age 5

6 Contenu de programme Thèmes Fonctions h. Eléments de structure C) Traitement des signaux logiques et/ou numériques. Commutation 30 Opérateurs logiques de base Multiplexeur/démultiplexeur Commutation Niveau logique technologie Entrance/sortance Commutation Marge de bruit Caractéristiques temporelles Codage 10 Codeur Décodeur Trans. de code Opérations arithmétiques binaires 10 Comptage 20 Mémorisation élémentaires Mémorisation multiples 30 Transcodeur Additionneur Soustracteur Comparateur U.A.L. Compteurs intégrés Décompteurs intégrés Bascules RS Bascules JK Bascules D A accès direct A accès séquentiel Lecture/écriture Lecture seule Traitement 50 Registre à décalage Structure de bus, interfaces programmé de Architecture fonctionnelle l information : Structure algorithmique org. matérielle et Eléments de langage : logicielle assembleur ou évolué D) Traitement des signaux logiques et/ou numériques. Captage de 20 Magnétoélectrique position, vitesse, température, Electrodynamique Optique rayonnement Thermoélectrique Contrainte : piézo-électrique Conditionnement 30 Contrainte : jauge Oscillateur à fréquence Oscillateur à rapport cyclique Oscillateur à amplitude Générateur à U commandée Générateur à I commandé E) Conversion de grandeurs électriques en grandeurs physiques. Elect./acoustique Elect./optique 30 Haut-parleur Diodes électroluminescentes Afficheur simple Afficheur multiplexé age 6

7 Contenu de programme Thèmes Fonctions h. Eléments de structure F) Transmission de l information. Conversion de 30 C.N.A. données C.A.N. Conversion fréquence/tension Conversion tension/fréquence Cod. Informat. 10 Modulation FSK Transmission 30 Coupleur optique non galvanique Transformateur Relais Trans. De Liaison série données num. Liaison parallèle G) Conversion et contrôle de l énergie. Conversion 20 Moteur cc à aimant perm. électr./mécanique Contrôle de 30 Moteur pas à pas Redresseur l énergie Gradateur Hacheur série à transistor Régulateur age 7

8 Nom du thème Etablissement ressource : Lycée St-aul - Besançon Auteurs : Yves-Marie Mozzi remière production : le 19/12/2000 Dernière mise à jour : le 19/12/2000 Origine du dossier : innovation pédagogique du lycée René errin (73). Dossier technique Fonctions, structures, composants constituants l objet technique - microcontrôleur 68hc11 - multiplexage et démultiplexage - monostable à circuit spécialisé et à portes logiques Automatique. - compteur décimal - affichage multiplexé 3 digits - CAN à sortie BCD 3digits CA3162E, décodeur BCD/7segments CA3161E - opérateurs logique de base, porte à collecteur ouvert, porte trigger - photorésistance, opto-coupleur, diode infra-rouge, capteur de température LM335,ILS - trigger à A.O.., comparateur, différentiateur - circuit spécialisé L298 de commande moteur, moteur c-c - alimentation continue régulée par zener et transistor ou par régulateur intégré Support disponible du système Maquette support paraboles avec 2 moto-réducteurs fournie lors du thème bac Exploitation pédagogique Document ressource Maquettes développées. Maquette de F8 : détection des seuils de température Maquette de FS216, FS217 : détection température extérieure Maquette de FS23 à FS26 : détection neige artie opérative réelle ou didactisée. L O.T. gère le déplacement de paraboles concentrant l énergie calorifique solaire, et la pompe de mise en circulation du fluide caloporteur, tout en s autoprotégeant de tous aléas climatiques. Tendance technique Electronique Analogique. Electronique Numérique. Electronique rogrammée. Informatique Industrielle. remière STI 2nd trimestre ositionnement Durée : 11 heures pour les 2 séquences développées Outil informatique : simulation et développement. Evolution possible age 8

9 age 9

10 CATEUR SOLAIRE ARABOLIQUE age 10

11 SOMMAIRE résentation page 12 Fonctionnement du système page 13 Description des capteurs et actionneurs page 14 Analyse fonctionnelle - diagramme sagittal, schémas fonctionnels de niveau 1 et 2 page 16 - schéma fonctionnel du 1er degré page 17 Etude des fonctions principales F1 page 18 F2 page 19 F3, F4, F5 page 20 F6, F7 page 21 F8, FA page 22 Schémas fonctionnels du second degré page 23 Affectations des ports du microcontrôleur et tableau de sélection des entrées page 26 Schémas page 27 rogramme de poursuite du soleil page 35 age 11

12 résentation du système Le capteur parabolique est un système de production d énergie thermique par concentration de l énergie calorifique solaire. Ce système comporte deux parties distinctes : - une partie opérative comportant deux réflecteurs en forme de paraboloï des de révolution, deux motoréducteurs à courant continu permettant le déplacement des réflecteurs, deux chaudières situées au foyer des paraboles, une boucle de circulation du fluide caloporteur, une pompe mettant en mouvement le fluide, un ballon de stockage de l énergie thermique. - une partie commande apte à traiter les informations de position du soleil, chute de neige, vitesse du vent, luminosité, positions limites des paraboles, température extérieure, surpression dans la boucle de circulation, température de l eau du ballon et température de l eau dans la chaudière, commandes manuelles de l utilisateur pour transmettre aux actionneurs les ordres adaptés aux besoins de poursuite du soleil, d échange des calories, de protection du système contre les aléas climatiques ou la coupure d énergie EDF. Cette partie comprend donc des capteurs, une carte électronique, une batterie de secours. est ouest bas haut TYE Diamètre Surface oids oids uissance ression Température Raccord utile parabole total KW/h de service C plomberie CAT 3.60 m 10 m kg 710 kg 6 3 bars * CAT 200 ¾ mâle 5.00 m 20 m kg 1150 kg *27 ¾ mâle uissance moteur 0.06 kw 0.06 kw age 12

13 Fonctionnement du système Ce système est capable: en fonctionnement normal - de poursuivre la source lumineuse du soleil afin de pointer l axe des réflecteurs en direction de soleil. - de rattraper le soleil qui se lève tard dans la journée lorsque la poursuite normale n est plus possible. - de prendre, dès la tombée de la nuit, une position d attente du prochain lever du soleil en étant protégé des chutes de neige et des dépôts de poussières. - de transférer les calories collectées par les chaudières et le fluide caloporteur vers le réservoir de stockage. en cas d anomalies - de s auto-protéger des anomalies de fonctionnement du circuit hydraulique de transfert des calories vers le réservoir de stockage. Lors d un arrêt accidentel de la circulation du fluide caloporteur, les calories concentrées au foyer des réflecteurs ne seront plus évacuées. Le circuit hydraulique est alors en danger car il y a risque de surchauffe, de mise en ébullition du fluide et de surpression. D autre part, si la température de l eau contenue dans le ballon est proche de celle de l ébullition, il devient inutile et dangereux de continuer de vouloir stocker les calories. Dans ces deux cas, le système devra déplacer les réflecteurs de façon à ce que la concentration ne se fasse plus sur la chaudière mais soit décalée par rapport à celle -ci. - de s auto-protéger des chutes de neige en plaçant l axe des réflecteurs en position horizontal. - de s auto-protéger du vent en prenant une position de moindre résistance au vent. ( axe des réflecteurs vertical ) - de s auto-protéger de toute anomalie en cas de défaut d alimentation générale ( coupure de la tension secteur ). position en cas de chute de neige position en cas de vent position - en cas de chute de neige et de vent - ou en cas de coupure d alimentation age 13

14 Capteur de poursuite (ou pointeur) : - Le détecteur de poursuite apte à reconnaître la direction des rayons lumineux solidaire des réflecteurs est placé de telle sorte que l ombre du mécanisme ne puisse jamais l atteindre quelque soit la position du soleil. - Il comporte une embase constituée d un plan perpendiculaire à l axe des réflecteurs supportant deux paires de phototransistors placés en opposition sur deux rayons perpendiculaires d un même cercle. - Un masque opaque maintenu à distance de cette embase vient projeter une ombre sur les phototransistors. - La taille du masque sera approprié pour que celui-ci projette simultanément une ombre sur les quatre phototransistors lorsque le réflecteur est parfaitement dirigé vers le soleil. - Dès qu un décalage angulaire se produit entre la direction des rayons lumineux et l axe des réflecteurs, le déséquilibre d éclairement d un phototransistor de l une ou de ces deux paires est détecté. hototransistor hototransistor Capteur de rattrapage : arabole Les quatre hototransistors sont à l ombre, l axe des paraboles est correct Un des quatre phototransistors est éclairé, les paraboles ne pointent pas vers le soleil Lorsque le soleil se lève tardivement ( ciel couvert le matin ) ou lorsque le pointeur est dirigé vers le bas ( position de survie totale ) le capteur de poursuite, décrit précédemment, ne peut plus remplir son rôle car les quatre phototransistors de ce pointeur sont tous à l ombre. L électronique détecte donc contrairement à la réalité la position «pointé vers le soleil». Un dispositif doit donc prendre en compte cette mauvaise interprétation. - Deux phototransistors, placés dans un plan parallèle à celui contenant l axe de révolution des deux réflecteurs et formant vers l ouest avec ces derniers un angle légèrement inférieur à 90 pour l un et légèrement supérieur à 90 pour l autre, sont placés contre l embase sur son coté ouest. - Lorsque les réflecteurs sont pointés vers la source lumineuse les deux phototransistors sont à l ombre et inactifs. age 14

15 Capteur de neige : - Il est constitué d un émetteur-récepteur infra-rouge. Le signal infra-rouge se réfléchit sur les flocons de neige. Anémomètre : La turbine ( partie tournante ) de l anémomètre est équipée d un petit aimant permanent. Le corps ( partie fixe ) de l anémomètre est équipée d un ILS ( Interrupteur à Lame Souple). A chaque tour de rotation de la turbine, le petit aimant vient fermer le contact de l ILS. La fréquence de fermeture de l ILS permet, après traitement électronique, d avoir une image ( tension continue ) de la vitesse du vent. Détecteur crépusculaire : Une photo-résistance réagit à la luminosit é extérieure Capteurs de positions limites des paraboles : Des index solidaires des axes de rotation coupent les faisceaux des fourches optiques judicieusement placées. Les fin de course seront placés de telle manière que la course d azimut (axe vertical) soit de 200 maximum et que la course de hauteur (axe horizontal) soit de 220 maximum. Actionneurs : Deux motoréducteurs à courant continu sont placés de telle manière qu ils puissent permettre les déplacements AZIMUT et HAUTEUR. La vitesse de rotation est de l ordre de 4tr/mn. age 15

16 ANALYSE FONCTIONNELLE Diagramme sagittal : R1 Soleil artie opérative Usager R9 R7 R6 R5 artie commande R2 R3 conditions météorologiques R8 R4 Réseau EDF Schéma fonctionnel de niveau 1 : Energie solaire Informations climatiques, position du soleil, et commandes manuelles Energie électrique 230V, 50Hz Chauffer Chaleur restituée Compte-rendu Schéma fonctionnel de niveau 2 : Energie solaire Transformer l énergie araboles + Motoréducteurs O.T.1 Transporter l énergie Circuit fluide caloporteur + ompe O.T.2 Stocker l énergie Ballon de stockage O.T.3 Chaleur restituée Informations climatiques, position du soleil, et commandes manuelles Energie électrique 230V, 50Hz artie commande O.T.4 Compte-rendu age 16

17 Schéma fonctionnel du 1er degré de O.T.4 commandes manuelles info capteurs interfaçage des entrées F2 S1 S2 S10 multiplexage des entrées S3 traitement des informations S7 interfaçage moteur F7 commande des moteurs S5 F3 S2 Vitesse du vent interfaçage capteur vent et affichage vitesse du vent F4 S4 S9 F1 S6 démultiplexage et mémorisation des sorties F5 S8 visualisation des états F6 états de fonctionnement visualisation vitesse alimentation secourue S5 +12V détection des seuils de température commande pompe FA +5V GND F8 S11 secteur 230v température ballon température circuit réglages seuils age 17

18 F1 : traitement des informations. Cette fonction permet de gérer les informations provenant des différents capteurs, afin de commander les moteurs ainsi que les voyants représentants l état du système. 3 S2 S3 2 traitement des informations 4 S7 S4 S9 2 3 S6 F1 S3 : 2 signaux logiques permettant de fournir à F1 l état des capteurs ( fin de courses, crépuscule, poursuite, mesure, neige, pression, température ). S4 : signal analogique proportionnel à la vitesse du vent. S9 : 2 signaux logiques indiquant : - si la température du ballon est supérieure au seuil préréglé, - si la température du circuit est supérieure au seuil préréglé, S2 : 3 signaux logiques permettant la sélection de l information du capteur désiré et la sélection de la donnée à transmettre sur les voyants. S6 : 2 signaux logiques permettant la validation de la donnée à transmettre sur les voyants. 1 signal logique indiquant l état de la donnée à transmettre sur le voyant sélectionné. S7 : 4 signaux logiques permettant la commande des deux moteurs dans les deux sens. age 18

19 F2 : interfaçage des entrées. Cette fonction permet la mise en forme des signaux issus des capteurs : fin de courses, crépuscule, poursuite, mesure, neige, pression, température. info capteurs interfaçage des entrées 4 S10 F2 14 S1 info capteurs : ensemble des signaux provenant des différents capteurs. - Fin de course haut, - Fin de course bas, - Fin de course ouest, - Fin de course est, - Fin de course centre, - Neige, - oursuite haut, - oursuite bas, - oursuite ouest, - oursuite est, - Mesure 1, - Mesure 2, - Crépuscule, - ression, - Température extérieure. S1 : 14 signaux logiques images de l état des capteurs. S10 : 4 signaux logiques correspondant à l état des capteurs fin de courses haut, bas, ouest, est. age 19

20 F3 : multipexage des entrées. Cette fonction permet de limiter le nombre de liaison arrivant sur F1. S2 S1 S5 S1 : 14 signaux logiques images de l état des capteurs. S2 : 3 signaux logiques permettant la sélection de l information du capteur désiré et de la donnée à transmettre. S3 : 2 signaux logiques permettant de fournir à F1 l état des capteurs ( fin de courses, crépuscule, poursuite, mesure, neige, pression, température ). S5 : signal logique signalant le fonctionnement normal du secteur. F4 : interfaçage capteur vent et affichage vitesse du vent multiplexage des entrées F3 Cette fonction permet d obtenir une tension continue proportionnelle à la vitesse du vent et d afficher sur 3 digits une information correspondante à la vitesse du vent. 2 S3 Vitesse du vent interfaçage capteur vent et affichage vitesse du vent F4 visualisation vitesse S4 S4 : signal analogique proportionnel à la vitesse du vent. F5 : démultipexage et mémorisation des sorties. Cette fonction permet de générer et de mémoriser l ensemble des états des variables de sortie. S2 S6 3 3 démultiplexage et mémorisation des sorties 15 S8 F5 S6 : 2 signaux logiques permettant la validation de la donnée à transmettre sur les voyants. 1 signal logique indiquant l état de la donnée à transmettre sur le voyant sélectionné. S8 : 15 signaux logiques permettant la commande des voyants. S2 : 3 signaux logiques permettant la sélection de l information du capteur désiré et de la donnée à transmettre. age 20

21 F6 : visualisation des états. Cette fonction permet de générer l émission de signaux lumineux indiquant les états de fonctionnement du capteur parabolique. S8 S11 15 visualisation des états F6 états de fonctionnement ( 16 voyants ) S8 : 15 signaux logiques permettant la commande des voyants. S11 : signal logique indiquant si T ballon - T circuit > seuil 3 Liste des voyants : Fonctionnement normal Crépuscule osition Survie hiver T chaudière > T ballon osition Nuit osition Survie totale T chaudière > seuil Neige Décalage T ballon > seuil osition Neige Coupure secteur Surpression Trop de Vent T extérieure > seuil osition Survie été F7 : interfaçage moteur. Cette fonction génère les signaux de puissance permettant la commande des moteurs Haut/Bas et Est/Ouest. commandes manuelles ( 4 boutons poussoirs + interrupteur M/A) S10 S interfaçage moteur F7 commande des moteurs à courant continu S7 : 4 signaux logiques permettant la commande des deux moteurs dans les deux sens. S10: 4 signaux logiques correspondant à l état des capteurs fin de courses haut, bas, ouest, est. age 21

22 F8 : détection des seuils de température. Cette fonction permet à partir des capteurs de température ballon et circuit de générer les signaux logiques : - T ballon > seuil1, - T circuit > seuil2, - T ballon - T circuit > seuil3, température circuit température ballon réglages seuils ( seuil1, seuil2, seuil3 ) détection des seuils de température F8 2 commande pompe S9 S11 S9 : 2 signaux logiques indiquant : - si la température du ballon est supérieure au seuil préréglé, - si la température du circuit est supérieure au seuil préréglé,. S11 : signal logique indiquant si T ballon - T circuit > seuil 3 FA : alimentation secourue. Cette fonction permet à partir de la tension secteur 230V d obtenir une tension continue de 5V, une tension continue de 12V, et une information logique signalant le fonctionnement normal du secteur. En cas de coupure de la tension secteur, ces tensions sont obtenues automatiquement à partir d une batterie de 12V. La batterie est automatiquement rechargée pendant la phase de fonctionnement normal alimentation secourue FA +12V +5V GND S5 secteur 230v S5 : signal logique signalant le fonctionnement normal du secteur. age 22

23 F2 : interfaçage des entrées : schéma fonctionnel de second degré émission lumière réception lumière Conversion signal lumineux / signal électrique FS21 mise en forme FS22 signal logique fin de course ( X 5 ) signal I.R émis signal I.R réfléchi émission I.R FS23 réception I.R FS24 amplification mise en forme FS25 génération d une temporisation FS27 comptage FS26 signal logique détection neige intensité lumineuse du soleil Conversion signal lumineux / signal électrique FS29 détection seuil et mise en forme FS210 signal logique poursuite ( X 4 ) intensité lumineuse du soleil mesure1 intensité lumineuse du soleil mesure2 intensité lumineuse du soleil Conversion signal lumineux / signal électrique FS211 Conversion signal lumineux / signal électrique FS213 Conversion signal lumineux / signal électrique FS2111 détection seuil et mise en forme FS212 détection seuil et mise en forme FS214 détection seuil et mise en forme FS2112 fonction ou FS215 signal logique détection lumière signal logique détection crépuscule température extérieure Conversion température / signal électrique FS216 filtrage et comparaison avec seuil réglable et hystérésis FS217 signal logique température extérieure pression du circuit d eau Conversion pression / signal électrique FS218 détection seuil FS219 signal logique pression du circuit age 23

24 F8 : détection des seuils de température. schéma fonctionnel de second degré température circuit réglage seuil 1 réglage seuil 3 détection température circuit > seuil1 FS81 différenciateur comparaison FS84 signal logique état T circuit signal logique état T circuit - T ballon FS83 adaptation commande pompe température ballon détection température ballon > seuil2 FS85 signal logique état T ballon réglage seuil 2 FS82 F8 F7 : interfaçage moteur : schéma fonctionnel de second degré commande manu haut aiguillage commande auto haut fin de course haut FS72 commande manu bas commande auto bas fin de course bas aiguillage FS72 adaptation commande moteur haut/bas auto /manu sélection mode fonctionnement FS73 FS71 commande manu est aiguillage commande auto est fin de course est FS72 commande moteur est/ouest commande manu ouest aiguillage commande auto ouest fin de course ouest FS72 F7 age 24

25 F4 : interface vent et affichage vitesse. schéma fonctionnel de second degré capteur ILS mise en forme détecteur de crête signal analogique proportionnel à la vitesse FS41 FS42 can à sorties multiplexées décodeur afficheurs visualisation vitesse FS43 FS44 FS45 F4 FA : alimentation. schéma fonctionnel de second degré secteur 230v abaissement tension redressement filtrage FSA1 FSA2 FSA3 régulation détection secteur signal logique de présence secteur FSA4 FSA6 +12V batterie aiguillage régulation +5V FSA8 FSA5 FSA7 FA age 25

26 Affectation des ports du 68HC11 Signaux affectation S3 : 2 signaux logiques permettant de fournir à F1 l état des capteurs ( fin de courses, crépuscule, poursuite, mesure, neige, pression, température ). S9 : 2 signaux logiques indiquant : - si la température du ballon est supérieure au seuil préréglé, - si la température du circuit est supérieure au seuil préréglé. S7 : 4 signaux logiques permettant la commande des deux moteurs dans les deux sens : bas, haut, Est, Ouest S2 : 3 signaux logiques permettant la sélection de l information du capteur désiré et de la donnée à transmettre. S4 : signal analogique proportionnel à la vitesse du vent. C0 et C1 C2 C3 C4, C5 C6, C7 B0, B1, B2 E0 S6 : 2 signaux logiques permettant la validation de la donnée à transmettre sur les voyants. 1 signal logique indiquant l état de la donnée à transmettre sur le voyant sélectionné. B5, B6 B7 Tableau de sélection des entrées B2 B1 B0 signal envoyé en C0 signal envoyé en C fin de course haut poursuite ouest fin de course bas poursuite est fin de course ouest mesure 1 ou mesure fin de course est crépuscule fin de course centre pression neige T extérieure poursuite haut Coupure secteur poursuite bas age 26

27 4 capteur de mesure ( x2 ) Interfaçage des entrées : FS2.9 et FS2.10 : poursuite du soleil FS2.11 à FS2.15 : mesure1 et 2 age 27

28 Interfaçage des entrées : FS2.1 et FS2.2 : fin de course FS2.111 à FS2.112 : crépuscule age 28

29 Interfaçage des entrées : FS2.16 et FS2.17 : T exterieure Multiplexage des entrées : F3 age 29

30 Interfaçage des entrées : FS2.3 à FS2.7 : neige FS2.18 à FS2.19 : pression Détections seuils températures : F8 age 30

31 Traitement des données : F1 Démultiplexage et mémorisation : F5 Visualisation : F6 age 31

32 Commande des moteurs : F7 age 32

33 Alimentation secourue : F6 age 33

34 Mesure vitesse du vent : F4 age 34

35 rogramme de poursuite du soleil ddrc equ $1007 portc equ $1003 portb equ $1004 memo1 equ $0101 memo2 equ $0102 ldaa #$f0 staa ddrc ldaa #% staa portc begin ldaa #% staa memo2 clr memo1 ldaa #% debut asl memo2 inca staa portb cmpa #% bge suite ************************* * test C0 * ************************* ldy #02 eti1 dey beq debut ldab portc andb #% beq eti1 ldx #02 boucle ldab portc andb #% beq eti1 dex beq un bra boucle ************************* un ldab memo1 orb memo2 stab memo1 bra debut ************************* suite cmpa #% beq fin ************************* * test C1 * ************************* ldy #02 eti2 dey beq debut ldab portc andb #% beq eti2 ldx #02 retour ldab portc andb #% beq eti2 dex ; configuration portc ; arrêt des moteurs ; commande multiplexeur beq un bra retour ************************* fin ldaa memo1 coma staa portc bra begin ; commande ; des moteurs age 35

36 age 36

37 age 37

38 age 38

39 Capteur solaire parabolique Etude du capteur de température et de la détection de seuil Séquence n 1 Organisation Travail en binôme remière Durée estimée : 5 heures Type d apprentissage 0% 100% Acquérir Appliquer Choisir remière production : 15/11/2000 Mise à jour : Fonctions traitées et contenu de programme. Schéma fonctionnel de second degré Capteur de température Comparateur à un seuil et comparateur à hystérésis Différentiateur Activité de l élève ou du professeur par phase. hase 1 : l élève lit le dossier technique et répond sur feuille aux questions théoriques hase 2 : l élève recherche un mode opératoire et le propose au professeur qui le valide hase 3 : l élève fait ses relevés. le professeur contrôle. hase 4 : l élève compare les résultats expérimentaux aux résultats théoriques hase 5 : synthèse collective dirigée Compétences par phase. hase 1 : D identifier les structures réalisant une fonction donnée. E1 établir les relations entre grandeurs d entrée et grandeurs de sortie E2 justifier le dimensionnement des composants hase 2 : H2 élaborer le mode opératoire adéquat hase 3 : H3, H4 effectuer des mesures, traduire les résultats hase 4 : H5 juger la validité E4, H6 évaluer que la fonction requise est assurée D identifier les structures réalisant une fonction donnée. E4, H6 évaluer que la fonction requise est assurée Matériel et documentation nécessaires rérecquis Dossier technique du thème Cours sur le comparateur et l AO Documents techniques : LM335 LM324 Matériels de mesure age 39

40 age 40

41 Séquence n 1 CATEUR SOLAIRE ARABOLIQUE Etude de la fonction «détection température du circuit > seuil» 1 ) Identification de la fonction secondaire FS81 : A partir du dossier technique fourni (analyse fonctionnelle, documents techniques), repérer et entourer sur le schéma structurel du document réponse 1 la fonction secondaire FS81. 2 ) Etude des structures réalisant la fonction secondaire FS81 : 2.1 En supposant les amplificateurs opérationnels idéaux, calculer le potentiel sur l entrée inverseuse ( broche 6 ) de U Retrouver sur les schémas structurels, les tensions d alimentations de l amplificateur opérationnels U5 :B. 2.3 La température du circuit est imagée sur la maquette par une tension réglable à l aide d un potentiomètre. Donner en théorie la caractéristique de la fonction de transfert, tension de sortie de FS81 en fonction de la tension d entrée ( tension image de la température ). 3 ) Relevé expérimental de la fonction de transfert de FS81 : 3.1 Donner un mode opératoire afin de faire le relevé expérimental de la fonction de transfert. 3.2 Faire le relevé de cette fonction de transfert. uis tracer la caractéristique. 3.3 ourquoi la tension de sortie ne prend pas les valeurs théoriques supposées? 3.4 Sachant que la température est un phénomène physique qui évolue relativement lentement ( par rapport aux temps de réaction des composants électroniques ), justifier l emploi du circuit intégré LM Si on avait à faire une comparaison plus rapide, quelle autre structure pourrait -on utiliser? 4 ) Identification de la fonction secondaire FS217 : A partir du dossier technique fourni (analyse fonctionnelle, documents techniques), repérer et entourer sur le schéma structurel du document réponse 2 la fonction secondaire FS ) Etude des structures réalisant la fonction secondaire FS217 : 5.1 Quel est le rôle de R1 et C1? 5.2 En supposant que le curseur du potentiomètre 2 est en position central et que la tension de sortie ( sur la borne 1 de U1 :A ) est à +5V, donner la valeur du potentiel sur l entrée non inverseuse de l amplificateur opérationnel ( borne 2 de U1 :A ). age 41

Electronique du véhicule

Electronique du véhicule Module 2 Electronique du véhicule Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA, Mittelstrasse

Plus en détail

SYSTEME D ALARME. Etude d un objet technique : Centrale d alarme. LP Porte d Aquitaine - Thiviers Page 1/13

SYSTEME D ALARME. Etude d un objet technique : Centrale d alarme. LP Porte d Aquitaine - Thiviers Page 1/13 Etude d un objet technique : Centrale d alarme? Page 1/13 Mise en situation : 1/ Présentation du système : Le nombre de cambriolages étant en constante progression, de nombreux établissements publics,

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Durée : 5 jours Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Réf : (Elec 01) capables de : - Comprendre et mettre en œuvre les différentes méthodes de tests des composantes

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Carte : Unité centrale

Carte : Unité centrale MEYER Cyril Système de distribution automatisé de carburants Carte : Unité centrale BAC 2001 1 Sommaire SOMMAIRE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système Description du système En cas de combinaison de systèmes de chauffage par le sol et par radiateurs, les températures nécessaires pour le chauffage par le sol sont généralement plus faibles que celles nécessaires

Plus en détail

Sommaire. www.elektor.fr/nrjsol. Introduction...1. 1. Production électrique photovoltaïque

Sommaire. www.elektor.fr/nrjsol. Introduction...1. 1. Production électrique photovoltaïque Sommaire Introduction...............................................1 1. Production électrique photovoltaïque 1.1 Structures de base de puissance inférieure à 5 kw...............4 Structure retenue pour

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 Étude des systèmes techniques industriels Durée : 6 heures coefficient : 8 AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

Plus en détail

Ce que chacun sait. Figure 1. Le courant circulant dans la conducteur est : i = Figure 2. Représentation d un courant électrique dans un conducteur

Ce que chacun sait. Figure 1. Le courant circulant dans la conducteur est : i = Figure 2. Représentation d un courant électrique dans un conducteur 1 Ce que chacun sait 1.1 Courant et tension Chacun sait que le courant électrique appelé également intensité électrique, correspond à la circulation d électrons dans un conducteur. Ces électrons sont des

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE DEVOIR LIBRE

ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE DEVOIR LIBRE I INTRODUCTION : 1) Citer la fonction globale des systèmes suivants : Scooter : Marteau : Grille pain : Téléphone portable : Agrafeuse : 2) De quelle famille font partie les systèmes suivants? DM Etude

Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier : SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Les constituants des chaînes fonctionnelles

Les constituants des chaînes fonctionnelles Les constituants des chaînes fonctionnelles On travaille sur des systèmes complexes, dans les champ de l automatique et de la mécanique Seule l approche fonctionnelle permet de les aborder Matière d œuvre

Plus en détail

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits.

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits. PAGE : 1 I) Introduction : La croissance de la puissance des systèmes de traitement ainsi que les impératifs de productivité appellent dans tous les domaines de production industrielle un besoin d information

Plus en détail

MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB

MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB Appareil de mesure de précision et système d'alarme en sécurité positive Module enfichable pour rail DIN TS35 Source d'alimentation pour accéléromètre à courant

Plus en détail

Vidéosurveillance d une zone sensible

Vidéosurveillance d une zone sensible Vidéosurveillance d une zone sensible Épreuve de Lycée - Léonard de Vinci - CALAIS D'après le projet initial du lycée Malraux BETHUNE Vidéosurveillance d une zone sensible Page 1 / 10 PRÉSENTATION DU SYSTÈME

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION MT-DAE MAQUETTE PEDAGOGIQUE : DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE

NOTICE D UTILISATION MT-DAE MAQUETTE PEDAGOGIQUE : DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE NOTICE D UTILISATION MT-DAE MAQUETTE PEDAGOGIQUE : DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE Web : www.exxotest.com Document n 00226256 v2 ANNECY ELECTRONIQUE S.A.S. Parc Altaïs -1, rue Callisto 74650 CHAVANOD FRANCE

Plus en détail

Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure

Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure A) ANALYSE FONCTIONNELLE DU SYSTEME I) Présentation de l organisation d une mesure. Une mesure se fait en 3 étapes successives.

Plus en détail

DOSSIER CORRIGÉ. Systèmes Électroniques Numériques. ÉPREUVE EP1 ÉTUDE D UN SYSTÈME «Analyseur de fréquentation» Brevet d Études Professionnelles

DOSSIER CORRIGÉ. Systèmes Électroniques Numériques. ÉPREUVE EP1 ÉTUDE D UN SYSTÈME «Analyseur de fréquentation» Brevet d Études Professionnelles Brevet d Études Professionnelles Systèmes Électroniques Numériques ÉPREUVE EP1 ÉTUDE D UN SYSTÈME «Analyseur de fréquentation» DOSSIER CORRIGÉ Brevet d Études Professionnelles Systèmes Électroniques Code

Plus en détail

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence - Société & développement durable - Technologie - Communication 3.2.3 Acquisition et codage de l information 1 Introduction Anémomètre Capteur solaire Capteur à ultrasons Capteur de présence Capteur de

Plus en détail

ATS Génie électrique session 2005

ATS Génie électrique session 2005 Calculatrice scientifique autorisée Avertissements : Les quatre parties sont indépendantes mais il est vivement conseillé de les traiter dans l ordre ce qui peut aider à mieux comprendre le dispositif

Plus en détail

Automatisation d une scie à ruban

Automatisation d une scie à ruban Automatisation d une scie à ruban La machine étudiée est une scie à ruban destinée à couper des matériaux isolants pour leur conditionnement (voir annexe 1) La scie à lame verticale (axe z ), et à tête

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE

ANALYSE FONCTIONNELLE Présentation du système ANALYSE FONCTIONNELLE La voiture haut de gamme d aujourd hui comporte plusieurs calculateurs reliés en réseaux par des bus multiplexés dont le bus CAN. La CITRÖEN C6 dispose de

Plus en détail

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES Université Paul Sabatier TP Physique du Tronc Commun de CIMP Introduction Travaux Pratiques d Electronique ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES D UNE AUTOMOBILE EN CAS D OBSCURITE L électronique est un secteur

Plus en détail

Les générateurs photovoltaïques

Les générateurs photovoltaïques Les générateurs photovoltaïques 1 Par Mr Valentini Philippe - enseignant en Génie Electrique Lycée Jean Prouvé - Nancy Objectifs : Mesurer la production d énergie électrique d un générateur photovoltaïque,

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

EP 2 104 010 A1 (19) (11) EP 2 104 010 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 23.09.2009 Bulletin 2009/39

EP 2 104 010 A1 (19) (11) EP 2 104 010 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 23.09.2009 Bulletin 2009/39 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 4 0 A1 (43) Date de publication: 23.09.09 Bulletin 09/39 (1) Int Cl.: G0B 9/03 (06.01) (21) Numéro de dépôt: 0914411.4 (22) Date de dépôt: 0.03.09 (84) Etats

Plus en détail

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction ELP 304 : Électronique Numérique Cours 1 Introduction Catherine Douillard Dépt Électronique Les systèmes numériques : généralités (I) En électronique numérique, le codage des informations utilise deux

Plus en détail

Formation Technique solaire

Formation Technique solaire Formation Technique solaire Sites internet et adresses http://www.swissolar.ch/ http://www.sebasol.ch/ http://www.bfe.admin.ch/index.html?lang=fr http://www.geneve.ch/autorisations-construire/ Formulaire

Plus en détail

COMPETENCES ATTENDUES

COMPETENCES ATTENDUES ACTIVITE CAPTEUR DE TEMPERATURE LE SECATEUR CENTRE D INTERET CI.9 : ACQUISITION DES INFORMATIONS THEME : I4 COMPETENCES ATTENDUES - Identifier les constituants matériels du système d'acquisition. - Caractériser

Plus en détail

Amplificateur et commande

Amplificateur et commande CAPTEURS Bibliographie : [1]. G.Asch Les capteurs en instrumentation industrielle [2]. R Duffait, JP Lievre Expériences d électronique (chap ) [3]. Collection Durandeau 1èreS option Sciences expérimentales

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE Académie de Casablanca DÉLÉGATION DE MOHAMMEDIA Lycée Technique Mohammedia

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE Académie de Casablanca DÉLÉGATION DE MOHAMMEDIA Lycée Technique Mohammedia ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE Académie de Casablanca DÉLÉGATION DE MOHAMMEDIA Lycée Technique Mohammedia Matière : Science de l Ingénieur - P.E - Pr.MAHBAB Section : Sciences et Technologies

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Épreuve de construction électronique session 2011 Page 1 sur 9 1 PRESENTATION DU DISPOSITIF 1.1 INTRODUCTION Les essuie-glaces sont des raclettes en caoutchouc, montées sur des bras actionnés par un moteur

Plus en détail

Acquisition Capteurs

Acquisition Capteurs DOCUMENT Synthèse Centres d intérêt Savoirs 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 A B C D Thèmes associés A1 B11 C11 D1 AF1 R1 E1 E8 E11 E13 E4 E5 I3 I1 I6 I12 A2 B12 C12 D2 AF2 R2 E2 E9 E12 E18 E7 E6 I4 I2 I7 B21

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique...

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique... Table des matières iii TABLE DES MATIERES RESUME DE COURS Grandeurs périodiques. Circuits linéaires en régime sinusoîdal... 3 I. Propriétés des grandeurs périodiques...3 II. Régime sinusoïdal...3 III.

Plus en détail

Sauter Components 7146205002 04

Sauter Components 7146205002 04 46.205/1 RDT 711: Régulateur ventilation/climatisation avec fonctionnalités étendues Votre avantage pour plus d efficacité énergétique Libre refroidissement par l extérieur avec des paramètres réglables.

Plus en détail

Chapitre 1 : PROPRIETES GENERALES DES CAPTEURS

Chapitre 1 : PROPRIETES GENERALES DES CAPTEURS ELEC 2811 : Instrumentation et capteurs 2011-2012 Chapitre 1 : PROPRIETES GENERALES DES CAPTEURS 1. INTRODUCTION 2. NOTIONS ET TERMINOLOGIE 2.1. Distinction entre grandeurs et paramètres physiques 2.2.

Plus en détail

Etudier et mettre en œuvre un variateur de vitesse. Banc variation de vitesse Altivar 71 avec frein à poudre

Etudier et mettre en œuvre un variateur de vitesse. Banc variation de vitesse Altivar 71 avec frein à poudre Etudier et mettre en œuvre un variateur de vitesse Banc variation de vitesse Altivar 71 avec frein à poudre 1. Présentation de l Equipement Cet équipement est destiné à l apprentissage des différents

Plus en détail

Les dimensions et les diamètres sont données à titre indicatif, elles peuvent être modifiées selon le matériel disponible.

Les dimensions et les diamètres sont données à titre indicatif, elles peuvent être modifiées selon le matériel disponible. Nom de l activité Niveau scolaire Durée Thème Objectifs Mots-clés Champs disciplinaires Parties du programme concernées Coût Réalisation d un système de visualisation de la force du vent par diodes colorées

Plus en détail

www.depannezvous.com Table des matières (245 pages)

www.depannezvous.com Table des matières (245 pages) www.depannezvous.com Table des matières (245 pages) Programmation d un API Site internet de référence: Depannezvous.com Omron.com Labvolt.com Mecaniqueindustrielle.com AB.com Schneider.com Livre de Référence:

Plus en détail

Essuie glace à balayage amélioré BOSCH DOSSIER TECHNIQUE

Essuie glace à balayage amélioré BOSCH DOSSIER TECHNIQUE Sciences de l ingénieur Essuie glace à balayage amélioré BOSCH DOSSIER TECHNIQUE 1. Présentation du système 2 1.1. Mise en situation 2 1.2. Description fonctionnelle de l essuie glace 2 2. Principe de

Plus en détail

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE PRE-REQUIS SAVOIR : AOP en régime linéaire et non linéaire OBJECTIFS SAVOIR : Valider par le calcul et la mesure, les performances des fonctions

Plus en détail

12 applications pour maîtriser le PICBASIC PB-3B - Gérard GUIHÉNEUF. Elektor-Publitronic ISBN : 978 2 86661 166 8

12 applications pour maîtriser le PICBASIC PB-3B - Gérard GUIHÉNEUF. Elektor-Publitronic ISBN : 978 2 86661 166 8 Sommaire Avant-propos 1. Présentation du module PICBASIC PB-3B 1.1 La gamme PICBASIC fabriquée par Comfile Technology..................... 3 1.2 Principe commun de programmation......................................

Plus en détail

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME Compétences associées A3 : Identifier les composants réalisant les fonctions Acquérir A3 : Décrire et analyser le comportement d un système A3 : Justifier la

Plus en détail

T.D. Systèmes logiques et numériques

T.D. Systèmes logiques et numériques T.D. Systèmes logiques et numériques Exercice n 1 : Simplifications d expressions logiques par le calcul. Simplifier les expressions suivantes : A = a c d + a b c + a b c + a c d B = b c d + a b c d +

Plus en détail

! analyse du fonctionnement

! analyse du fonctionnement Coloreau chaude MT V P1 V MT! Le composant repéré TH1 sur le schéma structurel et une thermistance. Son rôle est de détecter une grandeur physique la température, et de la convertir en une grandeur électrique

Plus en détail

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information?

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information? I- Chaîne d information I.1 Généralités Dans un ballon-sonde, on trouve des capteurs (température, luminosité, pression ) plus ou moins sophistiqués. Nous allons voir que pour un problème technique identique

Plus en détail

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT.

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT. TP n 8 : obtention des spectres de signaux usuels. But du TP : ce huitième TP de BTS SE a pour but l'étude de la manière d'obtenir le spectre d'un signal sinusoïdal et carré avec un rapport cyclique variable.

Plus en détail

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Partie théorique I. omparateur L utilisation la plus simple d un amplificateur opérationnel (AOP) en montage non-linéaire est le comparateur. Deux

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

Exploiter, gérer et assurer la maintenance d un système intégré de conditionnement. Productis

Exploiter, gérer et assurer la maintenance d un système intégré de conditionnement. Productis Exploiter, gérer et assurer la maintenance d un système intégré de conditionnement Productis 1. Présentation de l Equipement L équipement pédagogique Productis permet d exploiter, gérer, maintenir, régler

Plus en détail

THEME BAC 2007 STATION DE NETTOYAGE ROBOTISEE

THEME BAC 2007 STATION DE NETTOYAGE ROBOTISEE THEME BAC 2007 STATION DE NETTOYAGE ROBOTISEE Sciences Techniques Industrielles Génie ELECTRONIQUE BESANCON MOZZI Yves-Marie CHARMOILLE Samuel Lycée St Paul Besançon STATION DE NETTOYAGE ROBOTISEE Page

Plus en détail

Module de base Hoval TopTronic E chauffage à distance com

Module de base Hoval TopTronic E chauffage à distance com Description Module de base TopTronic E chauffage à distance com Régulateur de commande d installations de chauffage à distance dans des réseaux communicatifs (interface de communication avec le système

Plus en détail

CONVERTISSEURS NA ET AN

CONVERTISSEURS NA ET AN Convertisseurs numériques analogiques (xo Convertisseurs.doc) 1 CONVTIU NA T AN NOT PLIMINAI: Tous les résultats seront exprimés sous formes littérales et encadrées avant les applications numériques. Les

Plus en détail

UNITE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS

UNITE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS Pilotage par ordinateur Date : Nom : CLASSE : 5 ème Compétences : identifier les différents constituants d un système, justifier le choix des capteurs et actionneurs utilisés. Introduction Connaissances

Plus en détail

régulation, programmation Série TF logiciel d application régulateur de température ambiante option climatisation TF 313 environnement

régulation, programmation Série TF logiciel d application régulateur de température ambiante option climatisation TF 313 environnement 2 2 3 3 régulation, programmation Série TF logiciel d application régulateur de température ambiante option climatisation famille : Heating type : Regulator TF 313 environnement TF 313 1 0 1 sélection

Plus en détail

GÉNIE ÉLECTRIQUE. Étude d un bain de dégraissage

GÉNIE ÉLECTRIQUE. Étude d un bain de dégraissage GÉNIE ÉLECTRIQUE Étude d un bain de dégraissage Cette étude porte sur un sous-système technique intervenant dans le procédé Kanigen de nickelage chimique, apportant des propriétés anti-corrosives et améliorant

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE CONTRAT : 6 heures Professeur : Travail en binôme NOM : Prénom : Classe : Ter BEP Date : Four radiant OBJECTIF: L élève doit être capable de valider

Plus en détail

Eclairage par panneau solaire

Eclairage par panneau solaire Eclairage par panneau solaire Il est parfois intéressant d avoir une alimentation électrique dans un bâtiment isolé de toute source d alimentation : garage, chalet, cabane de chasse Le montage ci-dessous

Plus en détail

ÉTAPE FP3B : ÉTUDE DETECTION CARTE ET POSITIONNEMENT AUTOMATIQUE Durée : 7H max. I. Activité E : Rappel fonctionnel

ÉTAPE FP3B : ÉTUDE DETECTION CARTE ET POSITIONNEMENT AUTOMATIQUE Durée : 7H max. I. Activité E : Rappel fonctionnel BAC 2007 CONSTRUCTION ELECTRONIQUE ÉTAPE FP3B CORRIGE PAGE 1 / 8 ÉTAPE FP3B : ÉTUDE DETECTION CARTE ET POSITIONNEMENT AUTOMATIQUE Durée : 7H max. Avertissement : Ce document comporte des réponses du corrigé

Plus en détail

Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence.

Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence. Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence. Session 2011 Enseignants : Laurent BOUSQUET Bernard TAULOU SYSTEME : Salle de conférence THEME D ETUDE : Automatisme du bâtiment CCF sous

Plus en détail

EQUIPEMENTS AUTOMATISES : ELECTRICITE ET DESSIN

EQUIPEMENTS AUTOMATISES : ELECTRICITE ET DESSIN MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EQUIPEMENTS

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

TD3. Préserver sa santé Acquérir une Information PREMIERE PARTIE

TD3. Préserver sa santé Acquérir une Information PREMIERE PARTIE PREMIERE PARTIE 1- Le capteur de proximité T.O.R. utilisé pour le comptage génère une information logique qui caractérise la présence de l aimant lors de son passage à proximité. La communication s effectue

Plus en détail

les capteurs dans un système d'acquisition

les capteurs dans un système d'acquisition Les capteurs les capteurs dans un système d'acquisition Fonction d'un capteur Caractérisation des capteurs Catégories de capteurs Les Capteurs de position Les différents types de détection Jauge de contrainte

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

Remis par P. Poulichet

Remis par P. Poulichet CCI PR-2001 TP introduction à Arduino Durée 8h00 Ile de France Novembre 2013 Remis par P. Poulichet Ce TP de 8 heures est une introduction au projet PR-2001 que vous aurez ensuite (72 heures jusqu au mois

Plus en détail

TP - S2I Centre d intérêt N 4 : prévoir et vérifier les performances des systèmes linéaires continus invariants. TP «Ericc 4» ROBOT ERICC

TP - S2I Centre d intérêt N 4 : prévoir et vérifier les performances des systèmes linéaires continus invariants. TP «Ericc 4» ROBOT ERICC TP «Ericc 4» ROBOT ERICC 0. Objectifs du TP Documents à disposition - le dossier d étude (disponible ci-après) comprend les activités à mener pendant la durée de cette séance de travaux pratiques - le

Plus en détail

ÉTUDE D UN ASSERVISSEMENT DE NIVEAU

ÉTUDE D UN ASSERVISSEMENT DE NIVEAU Session 2013 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE E3 Sciences Physiques U-32 PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Matériel autorisé : - Toutes les

Plus en détail

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie OBJECTIFS Etude de la chaine d'énergie. Etude du cycle de montée et de descente de la station de levage. Etude de la fonction acquérir (capteur de vitesse). POINTS DU PROGRAMME ABORDES 2.1.1 Organisation

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur Composition écrite de Sciences de l'ingénieur Durée 4 heures Étude d'un système pluritechnique. Sont autorisés

Plus en détail

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES HYDRAULIQUE MOBILE 5 Stages de 4 jours ----- HM1 HM2 HM3 HM4 HM5 2 Stages SAUER DANFOSS de 2 jours ----- PVG 32 ----- POMPE 90 MOTEUR 51 ELECTRONIQUE EMBARQUEE

Plus en détail

A la découverte des capteurs 1/6

A la découverte des capteurs 1/6 But de l'activité Amuse-toi avec les dont tu disposes dans ton atelier. En les connectant à l ordinateur, programme une petite station météo, une station d alarme, une hôtesse d accueil automatique pré-requis

Plus en détail

solo Minuterie SIMPLE FACILE À UTILISER ERGONOMIQUE ET ROBUSTE ÉCONOMIQUE FACILE À INSTALLER CARACTÉRISTIQUES DÉTAILLÉES Bâtisseur de solutions!

solo Minuterie SIMPLE FACILE À UTILISER ERGONOMIQUE ET ROBUSTE ÉCONOMIQUE FACILE À INSTALLER CARACTÉRISTIQUES DÉTAILLÉES Bâtisseur de solutions! Minuterie Les minuteries solo sont spécialement conçues pour une utilisation en milieu agricole. Leur horloge intégrée gère jusqu à cycles. Des fonctions de démarrage/arrêt manuel ainsi que l activation

Plus en détail

Cou.Cou. 5.02. 100mV,100mA/100mV. Courant d entrée max. : ±100mA. Protection des shunts : par diode et fusible réarmable.

Cou.Cou. 5.02. 100mV,100mA/100mV. Courant d entrée max. : ±100mA. Protection des shunts : par diode et fusible réarmable. Cou.Cou. 5.02 Interface mesure ADCA Coupeur pour Coupon témoin Caractéristiques techniques CouCou 5.02 : - 4,5 x 83,5 x 56,5 mm hors câble - Poids 290 grammes - Température de stockage : -20 C +70 C -

Plus en détail

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT II LE RAYONNEMENT SOLAIRE Introduction : Le soleil est une étoile. La fusion thermonucléaire de l hydrogène en hélium lui fournit toute son énergie,

Plus en détail

POSITIONNEUR MULTI-SATELLITES D ANTENNE

POSITIONNEUR MULTI-SATELLITES D ANTENNE POSITIONNEUR MULTI-SATELLITES D ANTENNE A- PRESENTATION La réception de chaînes de télévision par satellite nécessite un récepteur et une antenne parabolique (figure 1). Pour augmenter le nombre de chaînes

Plus en détail

REGULATION DE ZONE CHAUFFAGE PAR LE SOL

REGULATION DE ZONE CHAUFFAGE PAR LE SOL CHAUFFAGE PAR LE SOL 2 SOMMAIRE REGULATION DE ZONE REGULATION DE ZONE Généralités 4 Tempco régulation de zone (câblée) 6 Thermostats 6 Unité de commande 7 Tempco régulation de zone (radiofréquence) 8 Thermostats

Plus en détail

CONCOURS POUR LE RECRUTEMENT DE :

CONCOURS POUR LE RECRUTEMENT DE : CONCOURS POUR LE RECRUTEMENT DE : Techniciens supérieurs de la météorologie de première classe, spécialité «instruments et installations» (concours interne et externe). ***************** SESSION 205 *****************

Plus en détail

SCHEMA D'ELECTRICITE INDUSTRIELLE ET D'ELECTROTECHNIQUE

SCHEMA D'ELECTRICITE INDUSTRIELLE ET D'ELECTROTECHNIQUE SCHEMA D'ELECTRICITE INDUSTRIELLE ET D'ELECTROTECHNIQUE 1. Définition : Un schéma électrique représente, à l'aide de symboles graphiques, les différentes parties d'un réseau, d'une installation, d'un équipement

Plus en détail

Installation ECS + apport plancher chauffant avec 1 panneau à tube motorisé et 6 panneaux plans fixes à Montauroux dans le Var.

Installation ECS + apport plancher chauffant avec 1 panneau à tube motorisé et 6 panneaux plans fixes à Montauroux dans le Var. Installation ECS + apport plancher chauffant avec 1 panneau à tube motorisé et 6 panneaux plans fixes à Montauroux dans le Var. Martini Alain 83440 Montauroux alain.martini chez laposte.net Mon installation

Plus en détail

Automatismes. Quelques capteurs

Automatismes. Quelques capteurs Automatismes industriels Quelques capteurs Détecteur de position Tout ou Rien Capteurs mécaniques a contact Ces capteurs permettent, à partir d une action mécanique directe, de fermer ou d ouvrir un ou

Plus en détail

Gestion moteur véhicules légers

Gestion moteur véhicules légers Module 8 Gestion moteur véhicules légers Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA,

Plus en détail

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français Fabricant français GEOTWIN 2 GEOTHERMIE Accessoires hydrauliques intégrés Une gamme complète de 45 à 65 C Mono et Bi-compresseurs LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE 30/35 C 40/45 C 47/55 C 55/65 C Mono-compresseur

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE : AIDE AU STATIONNEMENT

DOSSIER TECHNIQUE : AIDE AU STATIONNEMENT Educauto.org 20-01-05, Jean REYNAUD, Lycée JC Aubry, Bourgoin-Jallieu (38) Page 1 sur 7 DOSSIER TECHNIQUE : AIDE AU STATIONNEMENT Introduction Garer son véhicule, effectuer une manœuvre en toute sécurité,

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

Le rôle du capteur dans les systèmes de mesure

Le rôle du capteur dans les systèmes de mesure MECA2755 Automatisation Industrielle Le rôle du capteur dans les systèmes de mesure H. BUYSE 2004 - Université catholique de Louvain Le rôle du capteur dans les systèmes de mesure Grandeur Physique capteur

Plus en détail

Optez pour les économies d énergie et la simplicité d utilisation

Optez pour les économies d énergie et la simplicité d utilisation Génie Climatique Siriux master Circulateur haut rendement pour le génie climatique Optez pour les économies d énergie et la simplicité d utilisation Siriux master L alliance du haut rendement et de la

Plus en détail

Bilan thermique du chauffe-eau solaire

Bilan thermique du chauffe-eau solaire Introduction La modélisation des phénomènes de transfert dans un chauffe-eau solaire à circulation naturelle reste un phénomène difficile et complexe pour simplifier le problème. Le chauffeeau est divisé

Plus en détail

MATHEMATIQUES (10 points) Exercice 1 Géométrie plane (3,5 points)

MATHEMATIQUES (10 points) Exercice 1 Géométrie plane (3,5 points) MATHEMATIQUES (10 points) Exercice 1 Géométrie plane (3,5 points) L émission et la réception des appels par les portables imposent l utilisation d antennes placées sur des pylônes. Les faisceaux émis par

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel Électrotechnique-Énergie et Équipements Communicants. EPREUVE E2 : Etude d un ouvrage SESSION 2010

Baccalauréat Professionnel Électrotechnique-Énergie et Équipements Communicants. EPREUVE E2 : Etude d un ouvrage SESSION 2010 Baccalauréat Professionnel Électrotechnique-Énergie et Équipements Communicants EPREUVE E2 : Etude d un ouvrage SESSION 2010 Cette épreuve comporte : Le sujet «tronc commun», composé par tous les candidats

Plus en détail

Supercal 539. Compteur d'énergie thermique compact. Applications

Supercal 539. Compteur d'énergie thermique compact. Applications Supercal 539 Compteur d'énergie thermique compact Applications Le compteur électronique d'énergie thermique compact et autonome est destiné au comptage de la consommation d'énergie distribuée par des installations

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques 1 Introduction Détection par effet mirage Mesures photothermiques La méthode de détection par effet mirage fait partie de méthodes

Plus en détail

Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique»

Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique» Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique» Description du mini-projet L objectif Pour chaque étudiant : assembler et faire fonctionner un dispositif électrique au format

Plus en détail

Le SPS et ses applications

Le SPS et ses applications Le SPS et ses applications Les TP réalisables (Energies renouvelables, électronique/électrotechnique, mécanique, informatique) TP liés au fonctionnement TP liés à la conception Le masque solaire. (Qu est-ce

Plus en détail