4 ème ETAPE : ELABORER UN PLAN DE NOTE DE SYNTHESE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "4 ème ETAPE : ELABORER UN PLAN DE NOTE DE SYNTHESE"

Transcription

1 4 ème ETAPE : ELABORER UN PLAN DE NOTE DE SYNTHESE - Il faut savoir que le plan est :. une structure cad une introduction, un développement et une conclusion.. qui contient des informations celles que vos notes ont permis d extraire du dossier. présentées de façon logique cad exposées de façon cohérente. en cohérence avec une situation qui pose problème au destinataire qui a formulé un demande. Les informations doivent être pertinentes cad répondre au sujet tel qu il a été analysé. Il ne faut surtout pas faire de remplissage, cela coûte beaucoup de points. - Le plan type se construit autour d une articulation majeure et se compose donc, sauf exception, de 2 parties et de 2 sous-parties. Cette subdivision est la présentation classique à tous les concours administratifs. - Pour réfléchir au plan, il faut travailler à partir des 3 étapes précédentes: l'analyse du sujet, la lecture de survol et les fiches de prises de notes. Le dossier doit rester de coté minutes pour élaborer le plan - L élaboration du plan est la dernière occasion de vérifier que vous répondez bien au sujet qui est posé : en faisant vos regroupements et en cherchant vos titres, vérifiez que vous n avez pas dévié du sujet pendant la lecture approfondie et que vous avez bien intégré tous les éléments du sujet. En un mot, prenez du recul. I / CONCEVOIR UN PLAN A / CONNAITRE LES PRINCIPES GENERAUX - C est une étape cruciale qui représente la synthèse à proprement parler. Le plan doit présenter plusieurs caractéristiques :

2 . Il doit être pertinent cad répondre exactement au sujet posé tel qu il a été délimité par l analyse du sujet. Ce ne peut être un plan type mais un plan adapté aux spécificités du sujet. Sauf exception, il n y a pas de plan réutilisable d une note de synthèse à l autre.. Il doit être équilibré cad que les parties, sous-parties et paragraphes doivent être d une taille à peu près équivalente. A vous d assurer cet équilibre s il le faut de façon un peu artificielle.. Il doit être articulé et logique cad que les idées doivent être regroupées et exposées de façon cohérente et avec logique : l ordre d examen ne dépend pas du hasard. De cette cohérence, découle la progression des paragraphes et l articulation des sous-parties et des parties qui seront très importantes au moment de rédiger les chapeaux et transitions.. Il doit être dynamique : la note de synthèse n est pas un catalogue d idées mais une véritable démonstration ce qui implique que vous devez captiver l attention du correcteur en lui permettent une lecture facile et complète. - Il convient de faire des précisions terminologiques : o Idées et thèmes sont des notions que l on retrouve au niveau de la prise de notes : l idée c est l information élémentaire et le thème est un sujet identifié lors de la lecture de survol, à partir duquel on a pris des notes et qui peut être plus ou moins vaste (une ou plusieurs idées). o Paragraphe, sous partie et partie sont des notions qui intéressent la construction du plan : le paragraphe c est un développement de la sous-partie qui est constitué d une idée seule ou d un regroupement d idées, la sous-partie qui peut correspondre à un thème ou un regroupement de thèmes et qui va se composer de 2 ou 3 paragraphes, la partie qui va regrouper 2 sous-parties et qui correspond donc à plusieurs thèmes mais qui peut aussi, à titre exceptionnel, être constituée d un seul thème en cas de thème important. B / REGROUPER DE FACON COHERENTE LES IDEES AU SEIN DES THEMES - Il s agit d opérer des regroupements parmi les idées prises en note lors de la lecture approfondie au sein des thèmes pour élaborer des paragraphes.

3 - Il faut classer et organiser les idées en faisant le rapprochement entre les idées complémentaires ou voisines. - Il faut noter les idées qui s enchaînent et les combinaisons possibles en cherchant comment les relier entre elles pour créer des sujets communs. - Il faut supprimer les idées qui paraissent désormais inutiles. En effet, chaque idée doit apporter une valeur ajoutée, il ne faut donc pas conserver les idées accessoires. C / REGROUPER DE FACON COHERENTE LES THEMES AU SEIN D UN PLAN - Lorsque la commande est orientée, le regroupement est déjà suggéré et il faut le respecter. Il restera à organiser les idées au sein des sous-parties. - Lorsque la commande n est pas orientée, il faut rapprocher les thèmes entre eux en cherchant les enchaînements ou les combinaisons possibles pour obtenir un regroupement cohérent au sein de la sous-partie mais aussi dans la perspective de l ensemble du plan et toujours avec l objectif de répondre au sujet. - Il faut formuler des titres provisoires sur la base des idées développées dans les différentes divisions. - Ces titres provisoires doivent correspondre à l idée force de la sous partie ou de la partie. - A ce stade, peu importe la formulation, ce qui compte est de trouver un intitulé qui corresponde au contenu. - Il faut savoir : o qu un thème n est pas forcément une sous-partie. Parfois, la sous-partie sera composée de 2 thèmes ou plus (notes restreintes) et inversement un thème peut constituer une partie s il regroupe des développements importants. o que les regroupements doivent être équilibrés et qu il faut dégager un plan de type I/ A et B II/ A et B cad 4 sous parties o il faut donc faire les regroupements ou les découpages et identifier les sousparties et parties en ayant à l esprit de répondre à ces standards.

4 o il faut assurer cet équilibre quitte à le faire artificiellement cad en regroupant des thèmes ou des idées dont le lien n est pas forcément évident mais dont votre présentation rendra l association pertinente ou tout au moins acceptable. o Les sous-parties se composent de paragraphes, généralement 2 ou 3, un seul paragraphe n'aurait pas de sens car il correspondrait alors à la sous-partie entière mais, à l inverse, 4 paragraphes est certainement trop : il doit être possible de les regrouper. D/ DETERMINER LES LIENS LOGIQUES ET LES ARTICULATIONS - Il faut dégager des idées directrices ou centrales à partir desquelles construire une démonstration qui réponde parfaitement au sujet ce qui suppose une cohérence au sein des paragraphes, des sous-parties et des parties. - Il faut réfléchir aux enchaînements de vos idées forces pour trouver l ordre logique d examen. - La note de synthèse est une démonstration et les informations doivent suivre une progression logique. Pour cela, il convient de trouver les liens de causalité, de complémentarité ou de progression entre les paragraphes, les sous-parties et les parties. - Cette progression doit se retrouver au sein des paragraphes : la 1 ère phrase du résume l'idée du paragraphe, la 2 e donne l'argument le plus simple, la 3 e approfondi ou nuance la 2 e, la 4 e constitue l'enchaînement avec le paragraphe suivant. Cet exemple non obligatoire ne fonctionne pas avec tous les dossiers mais il donne un exemple de progression pour développer les réflexes dans la synthèse. - Cette étape est particulièrement utile pour la rédaction des transitions et des chapeaux. II / FORMALISER UN PLAN A/ CONNAITRE L IMPORTANCE DE LA FORMALISATION - La formalisation du plan consiste à travailler sur les intitulés pour donner au plan et à la démonstration toute sa valeur. Cette opération est importante car les intitulés doivent être accrocheurs et pertinents : le correcteur doit savoir à la simple lecture du plan détaillé le contenu de votre copie et la façon dont vous avez traité le sujet.

5 - Il faut savoir qu'un correcteur a plusieurs niveaux de lecture pour distinguer immédiatement les copies négligées, aux titres insignifiants des copies intéressantes : o tout d'abord, il parcourt très vite la copie (30 secondes) en lisant simplement les titres. Cette première impression qui est essentielle cadre la notation, en dessous de 8, entre 8 et 10, plus de la moyenne. o puis, il lit l'introduction et relit la construction générale à la lumière de l'annonce du plan pour vérifier la cohérence entre l'exposé du sujet et le plan adopté. o enfin, il procède à la lecture exhaustive. - Vos capacités d'expression seront particulièrement contrôlées dans les intitulés de parties cad les titres de vos développements. Un plan structuré avec une rédaction correcte n'appellera pas de note signifiante sans des titres "parlants". B / FORMULER DES TITRES DEFINITIFS PERTINENTS - Il s agit de choisir définitivement le titre des parties et sous parties. - Il faut se donner du temps car ce choix est primordial pour l impression donnée au correcteur. La seule lecture des titres doit permettre de faire comprendre que l essentiel a été vu et compris. - L exigence d un titre pertinent s apprécie : o par rapport au contenu du paragraphe : nécessité d un titre qui corresponde réellement au contenu du paragraphe. o par rapport aux autres titres : il faut une logique entre les titres des différentes sous-parties et parties. Les titres doivent être cohérents entre eux, on ne peut avoir 2 parties sans aucun rapport. o par rapport au sujet : il faut, autant que faire se peut, reprendre les mots clés de l intitulé du sujet dans les intitulés des parties et des sous parties. Souvent, on reprendra les mots clés qu on complètera par un autre mot. Pour un sujet sur «la lutte contre les infections nosocomiales» par exemple, on retiendra «les acteurs de la lutte contre les infections nosocomiales» ou «les moyens de la lutte contre les infections nosocomiales». Cette façon de

6 procéder permet, en outre, de s auto-corriger : si on n arrive pas à intégrer les mots clés à ses intitulés, c est que le plan ne répond pas au sujet. - L exigence de pertinence impose des titres percutants et accrocheurs. Ils doivent être travaillés et il ne faut pas hésiter à les reformuler jusqu à ce qu ils correspondent parfaitement à l idée que l on souhaite faire passer. Des règles existent : o il faut choisir les mots en fonction de leur sens, de leurs sonorités ou de la résonance entre les différents titres, en fonction des oppositions ou des parallélismes que l on voudrait mettre en évidence etc o il faut éviter les titres fades qui conviennent à tous les sujets et qui correspondent très mal à l esprit de la note de synthèse. Ex : I causes/ II effets ou I principe / II applications o le titre doit être concis pour cela il faut éviter les verbes et les remplacer par des substantifs. o il faut éviter les titres sur deux parties : Phrase qui commence sur l intitulé de la partie ou sous partie 1 (.) qui se termine sur l intitulé de la partie ou la sous partie 2.

LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE

LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE Introduction I. Les étapes de la recherche d'information II. Méthodologie spécifique 2.1 Bibliothèque 2.2 Internet Conclusion INTRODUCTION Lorsque on débute une réflexion sur

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations fonda 18, rue de Varenne 75007 Paris tel : 01 45 49 06 58 fax : 01 42 84 04 84 fonda@wanadoo.fr www.fonda.asso.fr La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole et les associations Présentation

Plus en détail

La#séquence#descriptive#

La#séquence#descriptive# La#séquence#descriptive# Une séquence descriptive est un ensemble de phrases dépeignant une réalité que le destinataire peut se représenter. La séquence descriptive, qui peut constituer le texte entier

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE GÉNÉRALE MONOLOGUE SUIVI : décrire l'expérience MONOLOGUE SUIVI : argumenter

Plus en détail

MODIFICATIONS DES PRINCIPES DIRECTEURS CONCERNANT LA RÉDACTION DES DÉFINITIONS RELATIVES AU CLASSEMENT

MODIFICATIONS DES PRINCIPES DIRECTEURS CONCERNANT LA RÉDACTION DES DÉFINITIONS RELATIVES AU CLASSEMENT ANNEXE VI MODIFICATIONS DES PRINCIPES DIRECTEURS CONCERNANT LA RÉDACTION DES DÉFINITIONS RELATIVES AU CLASSEMENT RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES Les utilisateurs s attendent à trouver dans les définitions des

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples

Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples Aspects pratiques Aspects pédagogiques Conseils de conception 1 Introduction Terminologie spécifique à l IEP

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

L écoute active est une attitude destinée à augmenter la qualité de l écoute. Elle permet à l interlocuteur de se sentir entendu et compris.

L écoute active est une attitude destinée à augmenter la qualité de l écoute. Elle permet à l interlocuteur de se sentir entendu et compris. L ECOUTE ACTIVE DEFINITION L écoute active est une attitude destinée à augmenter la qualité de l écoute. Elle permet à l interlocuteur de se sentir entendu et compris. Ecouter c est donner à l autre de

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre

Plus en détail

Langages de spécification cours 4

Langages de spécification cours 4 Langages de spécification cours 4 Diagrammes de décision binaire(bdd) Catalin Dima Arbres de décision binaire Étant donnée une formule logique, on peut lui associer un arbre qui permet d évaluer la valeur

Plus en détail

LA PRISE DE NOTES I- SUJET : LE PREMIER TELEPHONE PORTABLE SOLAIRE : LE BLUE EARTH

LA PRISE DE NOTES I- SUJET : LE PREMIER TELEPHONE PORTABLE SOLAIRE : LE BLUE EARTH LA PRISE DE NOTES I- SUJET : LE PREMIER TELEPHONE PORTABLE SOLAIRE : LE BLUE EARTH 1- Consigne : Prendre des notes sur ce que vous entendez dans la vidéo. Objectif : faire un CR des informations contenues

Plus en détail

Personnaliser la page d accueil

Personnaliser la page d accueil Personnaliser la page d accueil Accueil / Présentation Objectif : L onglet Accueil / Présentation vous permet d agir sur le contenu de votre site. Fonctionnalités : a) avec ou sans Sidebar a) Choisir et

Plus en détail

THEME : LA COMMUNICATION ORALE ET ECRITE AU CABINET MEDICAL. Module 1 : Les généralités sur la communication écrite

THEME : LA COMMUNICATION ORALE ET ECRITE AU CABINET MEDICAL. Module 1 : Les généralités sur la communication écrite THEME : LA COMMUNICATION ORALE ET ECRITE AU CABINET MEDICAL Sous thème : La communication écrite au cabinet médical : les écrits professionnels Module 1 : Les généralités sur la communication écrite Le

Plus en détail

CHAPITRE 4. APPLICATION DE LA NOTION D ETABLISSEMENT STABLE

CHAPITRE 4. APPLICATION DE LA NOTION D ETABLISSEMENT STABLE COMMERCE ELECTRONIQUE ET IMPOTS @ OCDE CLARIFICATION POUR L APPLICATION DE LA DÉFINITION D ÉTABLISSEMENT STABLE DANS LE CADRE DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE : MODIFICATIONS DES COMMENTAIRES SUR L ARTICLE 5 22

Plus en détail

Type d activité : Étude de document. Titre de l activité: Escrime et circuits électriques

Type d activité : Étude de document. Titre de l activité: Escrime et circuits électriques Académie Créteil Date Mai 2013 Niveau : cinquième Durée : 1,5 heure Type d activité : Étude de document. Titre de l activité: Escrime et circuits électriques Partie du programme: B Les circuits électriques

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION - 1 - LA LETTRE DE MOTIVATION Il s agit de convaincre l employeur que votre candidature est pertinente et qu elle mérite une attention particulière. Le but est de décrocher un entretien LETTRE TYPE EN

Plus en détail

Nous vous recommandons donc fortement de bien étudier les spécifi cités des épreuves que vous souhaitez passer

Nous vous recommandons donc fortement de bien étudier les spécifi cités des épreuves que vous souhaitez passer Nous allons vous présenter une méthode générale pour les épreuves avec dossier. Cette méthode concerne les 5 épreuves suivantes : L épreuve de synthèse de textes de l EDHEC (Concours Admission sur Titre

Plus en détail

La rédaction d un courriel

La rédaction d un courriel La rédaction d un courriel Le courriel est un moyen de communication rapide et efficace pour transmettre des renseignements à des collègues, clients, supérieurs ou amis. Sa simplicité d utilisation permet

Plus en détail

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE 4. LES PUISSANCES LA NOTION DE PUISSANCE 88 CHAPITRE 4 Rien ne se perd, rien ne se crée. Mais alors que consomme un appareil électrique si ce n est les électrons? La puissance pardi. Objectifs de ce chapitre

Plus en détail

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative»

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» Les TICE, un mode d accès à mon autonomie bien sûr! «L'autonomie n'est pas un don! Elle ne survient pas par une sorte de miracle!

Plus en détail

F - DOCUMENTS DE REFERENCE ET DOCUMENTS ASSOCIES

F - DOCUMENTS DE REFERENCE ET DOCUMENTS ASSOCIES GTG 2007 - GT1 V2 du 5 février 2010 PROCEDURE RECLAMATION CLIENT Page : 1/7 A - OBJET Cette procédure décrit les modalités de traitement par le fournisseur et/ou le GRD, d une réclamation client concernant

Plus en détail

Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique

Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique D UN SYNTAXE MOT OU D UN GROUPE SYNTAXIQUE 1 Problèmes fréquents Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique Les erreurs d ordre syntaxique contenues dans cet exercice sont multiples

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Guide de prise en mains rapide

Guide de prise en mains rapide 1. Introduction Guide de prise en mains rapide 1.1. Principe de manipulation Pour effectuer l'ensemble de vos commandes dans SIMILIS, vous pouvez agir indifféremment de trois façons : soit utiliser les

Plus en détail

Document explicatif et suggestion d ajouts au Rapport explicatif

Document explicatif et suggestion d ajouts au Rapport explicatif OTIF ORGANISATION INTERGOUVERNEMENTALE POUR LES TRANSPORTS INTERNATIONAUX FERROVIAIRES ZWISCHENSTAATLICHE ORGANISATION FÜR DEN INTERNATIONALEN EISENBAHNVERKEHR INTERGOVERNMENTAL ORGANISATION FOR INTER-

Plus en détail

Chapitre 2 Modélisation de bases de données

Chapitre 2 Modélisation de bases de données Pourquoi une modélisation préalable? Chapitre 2 Modélisation de bases de données 1. Première étape : le modèle conceptuel Eemple : le modèle Entités-Associations (E/A) 2. Deuième étape : le modèle Traduction

Plus en détail

PROFIS Installation. Module 4: Module 3D Design

PROFIS Installation. Module 4: Module 3D Design PROFIS Installation Module 4: Module 3D Design Ce module de formation est basé sur un cas réel construit en gamme MI. Ce cas permet de présenter toutes les fonctions du module 3D design. 1 Comment utiliser

Plus en détail

PROCEDURE RECLAMATION CLIENT Page : 1/6

PROCEDURE RECLAMATION CLIENT Page : 1/6 GTG 2007 - GT1 V1 du 4 octobre 2006 PROCEDURE RECLAMATION CLIENT Page : 1/6 A- OBJET Cette procédure décrit les modalités de traitement, par le fournisseur et/ou le GRD, d une réclamation client adressée

Plus en détail

EXPRESSION ECRITE - ADMINISTRATIF/COMMERCIAL

EXPRESSION ECRITE - ADMINISTRATIF/COMMERCIAL CATALOGUE FORMATION EXPRESSION ECRITE - ADMINISTRATIF/COMMERCIAL NOS FORMATIONS 1. COMMUNICATION ECRITE-PRISE DE NOTE COMPTE RENDU DE REUNION 2. SECRETARIAT ADMINISTRATIF 3. SECRETARIAT COMMERCIAL 4. CREER

Plus en détail

LES DIFFERENTS DOCUMENTS PRENANT EN COMPTE L'AMENAGEMENT LOCAL ET L'EOLIEN

LES DIFFERENTS DOCUMENTS PRENANT EN COMPTE L'AMENAGEMENT LOCAL ET L'EOLIEN LES DIFFERENTS DOCUMENTS PRENANT EN COMPTE L'AMENAGEMENT LOCAL ET L'EOLIEN Différentes approches coexistent actuellement sur le territoire breton pour essayer de clarifier et de rationaliser le développement

Plus en détail

Doit-on adapter la religion catholique aux réseaux sociaux?

Doit-on adapter la religion catholique aux réseaux sociaux? Doit-on adapter la religion catholique aux réseaux sociaux? Deux questions plus précises pour détailler cette controverse : Faut-il évangéliser sur les réseaux sociaux? Faut-il se montrer fièrement sur

Plus en détail

Qu est-ce qu un résumé?

Qu est-ce qu un résumé? Méthodologie d analyse et de mémoire Résumer un texte Quelques astuces et techniques Licence GSINFO Département GEII IUT d Évry N. Abchiche Mimouni 1 Qu est-ce qu un résumé? Exprime de façon brève, les

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

Chercheur, entrepreneur : 2 profils pour 1 talent?

Chercheur, entrepreneur : 2 profils pour 1 talent? Parole d expert Chercheur, entrepreneur : 2 profils pour 1 talent? Daphné HIRSCHFELD RANDSTAD Pierre MOREELS RANDSTAD Marjorie PREVOST - GALILEI Avec le soutien de : Chercheur, entrepreneur : 2 profils

Plus en détail

Le déploiement de la fibre optique

Le déploiement de la fibre optique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Edité par l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes JUILLET 2012 Le déploiement de la fibre optique jusqu à l abonné Devenez acteur de la révolution numérique

Plus en détail

Distinction des questions et des consignes

Distinction des questions et des consignes ET ŒIL DES CONSIGNES (OUTILS D EXPLORATION ET D INTÉGRATION DE LA LECTURE) 1 Questions et consignes Distinction des questions et des consignes Théorie Comment différencier les questions et les consignes

Plus en détail

Diagramme d'une mission d'audit interne

Diagramme d'une mission d'audit interne Diagramme d'une mission d'audit interne Ordre de Mission Prise de connaissance du sujet & Découpage en Objets Auditables TaRi = Tableau de Risques Risques Finalités scénarios Points Impact de contrôle

Plus en détail

ordinateur windows 8

ordinateur windows 8 ordinateur windows 8 L écran Démarrer et son «style» Metro - Les tuiles - Les applications Le bureau - le menu Charms - Le Windows Store - Désinstaller une application Organiser et classer les tuiles -

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION

CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION Il est demandé aux étudiants qui souhaitent déposer un master à la chaire RHO de prendre connaissance

Plus en détail

Enthousiasme? «Vos biens en bonnes mains.» Assurance Transport Helvetia. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés.

Enthousiasme? «Vos biens en bonnes mains.» Assurance Transport Helvetia. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Enthousiasme? «Vos biens en bonnes mains.» Imfeld Peter Couronné fédéral Assurance Transport Helvetia. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Votre assureur suisse. 1/8 Assurance Transport

Plus en détail

Concevoir une base de données

Concevoir une base de données Concevoir une base de données http://vanconingsloo.be/les-cours/bureautique/access/concevoir-une-base-de-donnees En fonction de vos besoins, il existe deux façons de travailler. Si vous souhaitez créer

Plus en détail

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment :

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment : INTRODUCTION Constructions de pointe et d usage courant, les escaliers métalliques doivent répondre à d autres exigences, que celle de pouvoir passer d un niveau à un autre. L un des principaux points

Plus en détail

La recherche documentaire Guide méthodologique

La recherche documentaire Guide méthodologique La recherche documentaire Guide méthodologique Page 1 Table des matières 1. Préparer sa recherche... 3 Définir le sujet... 3 Réunir l information de base... 3 Cerner le sujet... 3 Identifier des mots clés...

Plus en détail

Modélisation Entité Association

Modélisation Entité Association Modélisation Entité Association 1 Modèle entité association Concepts de base Entités Associations Propriétés Identifiant Cardinalités des rôles Exemple Démarche de conception Passage du modèle Entité/Association

Plus en détail

Est-ce qu il ne vient pas? (forme à la limite de l acceptabilité)

Est-ce qu il ne vient pas? (forme à la limite de l acceptabilité) L INTERROGATION DIRECTE 1) L interrogation totale. Elle porte sur l ensemble du contenu propositionnel de la phrase. Elle porte sur l action ou l état et elle appelle une réponse globale : oui, si ou non.

Plus en détail

Études d urbanisme. Révision du Plan Local d Urbanisme

Études d urbanisme. Révision du Plan Local d Urbanisme Département du Gers COMMUNE DE EAUZE Études d urbanisme Révision du Plan Local d Urbanisme MARCHÉ PUBLIC D ÉTUDES ET D ASSISTANCE Procédure adaptée CLAUSES ADMINISTRATIVES ou TECHNIQUES Clauses administratives

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Réussir le Service Management avec ISO 20000-1 Novembre 2007 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise 1 Introduction (1/2) Il existe une norme internationale sur le Service Management en plus d ITIL

Plus en détail

UNIVERSITE LA SAGESSE FACULTÉ DE GESTION ET DE FINANCE MBA OPTION MIS. MIAGe METHODES INFORMATIQUES APPLIQUEES A LA GESTION

UNIVERSITE LA SAGESSE FACULTÉ DE GESTION ET DE FINANCE MBA OPTION MIS. MIAGe METHODES INFORMATIQUES APPLIQUEES A LA GESTION GFM 296 UNIVERSITE LA SAGESSE FACULTÉ DE GESTION ET DE FINANCE MBA OPTION MIS MIAGe METHODES INFORMATIQUES APPLIQUEES A LA GESTION SPECIALITE SYSTEMES D'INFORMATION DES ENTREPRISES GUIDE POUR LA REDACTION

Plus en détail

Document de formation. Français. HGC Online Portail - clients

Document de formation. Français. HGC Online Portail - clients Document de formation Français HGC Online Portail - clients 2015 Prémisse Le portail clients HGC Online est constitué des éléments suivants : Catalogue d articles Webshop Communication - Envoyer une demande

Plus en détail

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Rédiger pour le web Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Sommaire 1. Rédiger des contenus... 2 Lire à l écran : une lecture contraignante... 2 Ecrire des phrases

Plus en détail

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

Communiquer. Sur l événementiel. odi C tourisme - 13/11/08

Communiquer. Sur l événementiel. odi C tourisme - 13/11/08 Communiquer Sur l événementiel LA COMMUNICATION SUR VOTRE ÉVÉNEMENT IDENTIFIER DES MOYENS RÉALISER DES ACTIONS Elaboration d'un plan de communication Le plan de communication est basé sur trois actions

Plus en détail

Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés METHODOLOGIE RELATIVE AUX COMPTES COMBINES

Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés METHODOLOGIE RELATIVE AUX COMPTES COMBINES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés Le Conseil national de la comptabilité réuni en formation de Section des entreprises le 28 octobre 1994,

Plus en détail

Activités d écriture autour d un même texte. Ecrit de commentaire Réécriture Ecrit fonctionnel

Activités d écriture autour d un même texte. Ecrit de commentaire Réécriture Ecrit fonctionnel Activités d écriture autour d un même texte Ecrit de commentaire Réécriture Ecrit fonctionnel Rédigez un paragraphe de commentaire Bilan : il s agit d une voiture plutôt abîmée 1. Découverte du texte Présentation

Plus en détail

POLITIQUES Octobre 2007

POLITIQUES Octobre 2007 Octobre 2007 Page 1 sur 46 Sommaire Politique de fonctionnement des administratrices et administrateurs du conseil d administration de la CNPF... 3 Politique d élaboration, d adoption, d évaluation et

Plus en détail

Norme internationale d information financière 3 (IFRS 3), Regroupements d entreprises

Norme internationale d information financière 3 (IFRS 3), Regroupements d entreprises Norme internationale d information financière 3 (IFRS 3), Regroupements d entreprises Par BRIAN FRIEDRICH, M. Éd., CGA, FCCA (RU), CertIFR et LAURA FRIEDRICH, M. Sc., CGA, FCCA (RU), CertIFR Mis à jour

Plus en détail

Projet OpNet. Spécialité Réseaux 2003/2004 Yannick GRENZINGER Loic JAQUEMET

Projet OpNet. Spécialité Réseaux 2003/2004 Yannick GRENZINGER Loic JAQUEMET Projet OpNet Spécialité Réseaux 2003/2004 Yannick GRENZINGER Loic JAQUEMET 1Présentation...3 1.1Le besoin de mobilité...3 1.2Le protocole IP Mobile...4 1.3Opnet...5 1.4Le projet...6 2La réalisation du

Plus en détail

Informal document SC.2/GEURL No. 2 (2013)

Informal document SC.2/GEURL No. 2 (2013) Distr. restreinte 23 septembre 2013 Français seulement Groupe de travail des transports par chemin de fer Groupe d experts pour l uniformisation du droit ferroviaire Sixième session Genève, 2 et 3 décembre

Plus en détail

LE CONCEPT. Vous pouvez aussi charger une version sur votre PC afin d'assurer votre présentation dans une salle non connectée.

LE CONCEPT. Vous pouvez aussi charger une version sur votre PC afin d'assurer votre présentation dans une salle non connectée. LE CONCEPT Prezi est une application en ligne qui permet de créer des présentations dynamiques. Son originalité vient de son espace de travail, un immense plan "zoomable" à l'infini, sur lequel vous pouvez

Plus en détail

Lot 2 - Anglais professionnel, niveau 2 Blended (présentiel/classe virtuelle)

Lot 2 - Anglais professionnel, niveau 2 Blended (présentiel/classe virtuelle) ORGANISME FORMMAN FRANCE 11, rue de Malte 75011 PARIS Tél : 01 47 39 02 02 Contact : Manouchka SEBASTIEN m.sebastien@formmanfrance.com PUBLICS CONCERNÉS Tout salarié de la Branche PRÉ-REQUIS Niveau intermédiaire

Plus en détail

Revue de littérature sur les approches explicatives des inégalités de santé en France

Revue de littérature sur les approches explicatives des inégalités de santé en France Revue de littérature sur les approches explicatives des inégalités de santé en France Dans le cadre d une comparaison de la santé et des comportements relatifs à la santé entre le sud-est de l Angletere

Plus en détail

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/3/2

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/3/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/3/2 Section du programme, du budget et de l administration PFA Date: 26 mars 2012 Original: anglais

Plus en détail

Génie logiciel avec UML. Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique

Génie logiciel avec UML. Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique Génie logiciel avec UML Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique Claude Boutet Session hiver 2008 Modélisation de systèmes Table des matières TABLE DES

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

DEVENEZ UN POKER-KILLER AU TEXAS HOLD EM!

DEVENEZ UN POKER-KILLER AU TEXAS HOLD EM! DEVENEZ UN POKER-KILLER AU TEXAS HOLD EM! NIVEAU DEBUTANT http://www.poker-killer.com/ 1 INTRODUCTION Je m'appelle david Jarowsky, 53 ans. Je n ai jamais été le premier de la clase, ni quelqu un d extraordinaire.

Plus en détail

Exemple de projet. «Gestion de contacts»

Exemple de projet. «Gestion de contacts» Université Paul Valéry Montpellier 3 Antenne universitaire de Béziers L3 AES parcours MISASHS ECUE «Logiciels spécialisés» Exemple de projet «Gestion de contacts» G. Richomme Table des matières 1. Introduction...

Plus en détail

Import de comptes (xls)

Import de comptes (xls) Import de comptes (xls) BIG 1 O2S Import de comptes Sommaire Introduction... 3 Modalités de mise en œuvre... 4 Accès à l'import des comptes (xls)... 4 Télécharger le fichier modèle (xls)... 4 Renseigner

Plus en détail

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME 1 LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME CYCLES 2 ET 3 Circonscription de Grenoble 4 Evelyne TOUCHARD conseillère pédagogique Mots clé Démarche d enseignement - catégories de problèmes (typologie)- problème du jour-

Plus en détail

1. Cliquez sur dans le coin supérieur gauche de l'écran

1. Cliquez sur dans le coin supérieur gauche de l'écran RECHERCHE GUIDE Dans ce guide, vous apprendrez à utiliser le module Recherche de Documents en ligne et ses capacités de recherche avancées pour trouver des documents officiels de l'omc. Le module Recherche

Plus en détail

IdProgress SARL. Planiféo, Logiciels de gestion pour les professionnels du tourisme: Agences de voyages Tours opérators Réceptifs

IdProgress SARL. Planiféo, Logiciels de gestion pour les professionnels du tourisme: Agences de voyages Tours opérators Réceptifs IdProgress SARL Planiféo, Logiciels de gestion pour les professionnels du tourisme: Agences de voyages Tours opérators Réceptifs 1 PRESENTATION 3-4 Sommaire LES FONCTIONNALITES L accès au site Planiféo.

Plus en détail

Déménagement d un participant sur le Territoire Métropolitain Formalisation VIeSION

Déménagement d un participant sur le Territoire Métropolitain Formalisation VIeSION Union européenne Déménagement d un participant sur le Territoire Métropolitain Formalisation VIeSION Depuis le 1 er janvier 2015, la mise en œuvre de la nouvelle programmation FSE modifie l analyse des

Plus en détail

Proposition d activité utilisant l application. Tripatouille. (http://www.malgouyres.fr/tripatouille/)

Proposition d activité utilisant l application. Tripatouille. (http://www.malgouyres.fr/tripatouille/) IREM Clermont-Ferrand Algorithmique au lycée Malika More malika.more@u-clermont1.fr 28 janvier 2011 Proposition d activité utilisant l application Tripatouille (http://www.malgouyres.fr/tripatouille/)

Plus en détail

Le concept board pour le design digital

Le concept board pour le design digital Le concept board pour le design digital Dans l art d imaginer et de réaliser un design pour le Web, il est une étape cruciale que tous les designers connaissent bien, celle de la conviction du client.

Plus en détail

LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES

LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES Principe : A partir d'un cahier des charges, concevoir de manière visuelle les différents liens qui existent entre les différentes données. Les différentes étapes de réalisation.

Plus en détail

S amuser avec le sens des mots

S amuser avec le sens des mots Visionnez les capsules de Jean-Michel expliquant les règles du jeu! Aussi disponible au www.gladius.ca/prive-de-sens S amuser avec le sens des mots Le jeu Privé de sens est une adaptation du jeu télévisé

Plus en détail

Les avis de la Chambre des Métiers. Etiquetage des denrées alimentaires

Les avis de la Chambre des Métiers. Etiquetage des denrées alimentaires Les avis de la Chambre des Métiers Etiquetage des denrées alimentaires page 2 de 7 Chambre des Métiers du Grand-Duché de Luxembourg Néanmoins, tout en saluant le fait qu une exemption en matière de déclaration

Plus en détail

COM (2015) 289 final

COM (2015) 289 final COM (2015) 289 final ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 22 juin 2015 Enregistré à la Présidence du Sénat le

Plus en détail

Ecrire pour le web. Rédiger : simple, concis, structuré. Faire (plus) court. L essentiel d abord. Alléger le style. Varier les types de contenus

Ecrire pour le web. Rédiger : simple, concis, structuré. Faire (plus) court. L essentiel d abord. Alléger le style. Varier les types de contenus Ecrire pour le web Un texte web de lecture aisée pour l internaute, l est aussi pour les moteurs de recherche ; l écriture peut ainsi être mise au service du référencement naturel. De façon complémentaire,

Plus en détail

2 avril - 1 er juillet 2002

2 avril - 1 er juillet 2002 U.F.R. IDIST DESS Stratégies de l Information et de la Documentation Administration générale Délégation Qualité et Prévention des Risques Emilie CAMINADE Organisation du partage de l Information dans le

Plus en détail

AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ

AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ ASsociation de FOrmation et de REcherche sur le Langage AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ Apprendre à parler L objectif est d aider les enfants de 4 à 6 ans à mieux maîtriser

Plus en détail

CREATION D UNE EVALUATION AVEC JADE par Patrick RUER (www.mathenvideo.comuv.com)

CREATION D UNE EVALUATION AVEC JADE par Patrick RUER (www.mathenvideo.comuv.com) TABLE DES MATIERES I) Le logiciel JADE 2 II) Etablissements 3 1) Configuation de l établissement 3 2) Importation des classes avec SCONET 4 3) Les groupes d élèves 6 4) Les variables supplémentaires 6

Plus en détail

LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE

LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE Un problème de recherche est l écart qui existe entre ce que nous savons et ce que nous voudrions savoir à propos d un phénomène donné. Tout problème de recherche

Plus en détail

INTRODUCTION I- RÔLE DU PUBLIPOSTAGE. 1 / Réalisation et composition d un publipostage

INTRODUCTION I- RÔLE DU PUBLIPOSTAGE. 1 / Réalisation et composition d un publipostage INTRODUCTION Le publipostage ou mailing est une technique marketing qui vise à établir un contact personnalisé et mesurable entre l entreprise et des clients potentiels sélectionnés selon divers critères

Plus en détail

Objet : Aide d'etat N 106/2009 France Crédit d'impôt pour les œuvres cinématographiques étrangères

Objet : Aide d'etat N 106/2009 France Crédit d'impôt pour les œuvres cinématographiques étrangères COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 02.07.2009 C (2009)5084 final Objet : Aide d'etat N 106/2009 France Crédit d'impôt pour les œuvres cinématographiques étrangères Monsieur le Ministre, J ai l'honneur

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC - 467 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS Sur un projet d arrêté royal fixant les exigences minimales pour les affichages environnementaux sur les produits de construction et la création d une base de données

Plus en détail

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème Collège Jean MONNET 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr Le STAGE en 3ème Livret à destination des élèves Quel stage puis je faire? J hésite : vente,

Plus en détail

Guide utilisateur DÉPÔT ÉLECTRONIQUE

Guide utilisateur DÉPÔT ÉLECTRONIQUE DÉPÔT ÉLECTRONIQUE V1.5 SOMMAIRE 1. A propos de ce guide 5 1.1. Symboles utilisés 5 1.2. Terminologie 5 2. Fonctionnement général 7 2.1. Authentification (connexion au site) 7 2.2. Préparation de la demande

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

HOW TO OXATIS NOV.2013 BY/ www.oxatis.com

HOW TO OXATIS NOV.2013 BY/ www.oxatis.com HOW TO SEO OXATIS NOV.2013 BY/ www.oxatis.com 0 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. QU EST-CE QUE LE RÉFÉRENCEMENT NATUREL? 3. SOUMETTRE SON SITE À GOOGLE 4. LES BALISES META TITLE ET META DESCRIPTION 5. LE MAILLAGE

Plus en détail

Bases de données documentaires et distribuées Cours NFE04

Bases de données documentaires et distribuées Cours NFE04 Bases de données documentaires et distribuées Cours NFE04 Introduction a la recherche d information Auteurs : Raphaël Fournier-S niehotta, Philippe Rigaux, Nicolas Travers prénom.nom@cnam.fr Département

Plus en détail

Guide de rédaction du. Rapport de stage

Guide de rédaction du. Rapport de stage Guide de rédaction du Rapport de stage Public Cible Etudiant de 3ème année licence (sauf informatique) Etablissement Institut des Hautes Etudes à Tunis (IHET) Objectifs Aider l apprenant à choisir son

Plus en détail

Guide d instruction - Version provisoire

Guide d instruction - Version provisoire Guide d instruction - Version provisoire Objet : Ligne directrice sur la divulgation des renseignements des régimes de retraite à cotisations déterminées Date : Septembre 2009 Introduction La présente

Plus en détail

Protocole n 15 portant amendement à la Convention de sauvegarde des Droits de l'homme et des Libertés fondamentales (STCE n 213) Rapport explicatif

Protocole n 15 portant amendement à la Convention de sauvegarde des Droits de l'homme et des Libertés fondamentales (STCE n 213) Rapport explicatif Protocole n 15 portant amendement à la Convention de sauvegarde des Droits de l'homme et des Libertés fondamentales (STCE n 213) Introduction Rapport explicatif 1. La Conférence de haut niveau sur l avenir

Plus en détail

Apprentissage Automatique

Apprentissage Automatique Apprentissage Automatique Introduction-I jean-francois.bonastre@univ-avignon.fr www.lia.univ-avignon.fr Définition? (Wikipedia) L'apprentissage automatique (machine-learning en anglais) est un des champs

Plus en détail

ht t p: // w w w.m e di al o gis.c om E - Ma i l : m ed i a l og i s @ m e di a l o g i s. c om Envoi des SMS

ht t p: // w w w.m e di al o gis.c om E - Ma i l : m ed i a l og i s @ m e di a l o g i s. c om Envoi des SMS Page 1/8 Envoi des SMS La nouvelle fonctionnalité d envoi de SMS va vous permettre d envoyer des SMS directement à partir de Médialogis SQL. Ces SMS peuvent être générés automatiquement lors de la saisie

Plus en détail