FLN : la cassurepage 3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FLN : la cassurepage 3"

Transcription

1 Edition d Alger - ISSN IIII VASTE OPÉRATION ANTITERRORISTE À KHENCHELA Trois bombes désamorcées et quatre casemates détruites RIADH EL FETH Qui fera renaître le monument de ses cendres?page 5 LES REDRESSEURS AURONT LEURS PROGRAMMES ET LEURS CANDIDATS AUX ÉLECTIONS FLN : la cassurepage 3 Les forces de l Armée nationale populaire ont détruit, lors d une vaste opération de lutte contre le terrorisme, quatre abris de terroristes aux frontières entre les wilayas de Tébessa et d El Oued. D importantes quantités de produits alimentaires, de couvertures, d instruments et d appareils ont été découvertes ainsi que trois bombes. Sur la base d informations provenant des habitants de la localité de Frijou faisant état du passage d un groupe de terroristes via Chechar, à 50 km au sud du chef-lieu de la wilaya, vers le Sahara, les forces de l ANP ont déclenché une vaste opération de ratissage qui a permis de nettoyer les lieux et de désamorcer trois bombes et la destruction de quatre casemates. A. B. Photos Samir Sid MARDI 24 MAI JOUMADA AL-THANI N PRIX 10 DA - FAX : RÉDACTION : PUBLICITÉ : TÉL :

2 Incohérence à El Tarf Après trois mois d études aux cours du soir de la formation professionnelle à l annexe de la commune de Bouteldja pour l obtention d un diplôme de technicien en informatique, le jeune L.T. s est vu signifier l arrêt de son cursus au motif que le certificat de scolarité attestant de sa troisième année secondaire en techniques comptables fourni par le lycée technique de la ville d El Kala ne figure pas dans la nomenclature du ministère de tutelle. Abattu et brisé dans son élan, notre jeune étudiant n arrive pas à comprendre cet anachronisme sachant que pendant sa scolarité, l informatique était une matière essentielle dispensée au même titre que la comptabilité. Aussi, ceux ayant le niveau de terminale sciences de la vie peuvent-ils suivre à loisir cette formation et dont le programme scolaire ne comporte aucune référence au domaine de l informatique. Le week-end gâché d Ould Abbès Pour mettre fin à la grève «illimitée» des médecins, Djamel Ould Abbès n a pas chômé, le week-end dernier. Les deux syndicats réfractaires l ont ainsi obligé à travailler jeudi soir et vendredi dans la journée pour recevoir l un et l autre partenaire social, les deux syndicats étant reçus séparément, précisent des sources proches du ministère. P ERISCOOP Les services du ministère des Affaires étrangères viennent de mettre en place une commission multisectorielle chargée de se pencher sur la procédure d externalisation de la délivrance de visas de certains pays occidentaux en Algérie. Objectif déclaré de ces travaux : établir un cadre juridique pour le travail des sociétés de droit privé sous-traitantes de ce genre d activité, indiquent des sources informées. Un jour, un sondage Pensez-vous que Abdelaziz Belkhadem peut céder devant la pression des redresseurs du FLN? OUI NON sans opinion Mardi 24 mai Page 2 Un cadre juridique pour les sous-traitants Quand les parlementaires font défection Devant se tenir une première fois dimanche, puis lundi, la réunion de la commission installée par le ministère de la Santé pour tenter de régler les problèmes toujours en suspens des résidents n a pas pu se dérouler dans les temps, et pour cause, l APN et le Sénat devant déléguer deux représentants pour y siéger ont mis du temps pour trouver les «bonnes personnes», d où la situation de blocage. Résultats du dernier sondage Pensez-vous que les syndicats autonomes doivent être associés aux réunions de la tripartite? OUI : 80,81% NON : 15,03 % SANS OPINION : 4,16% Déposez votre réponse sur le site du Soir Edité par la SARL SIÈGE : DIRECTION-RÉDACTION : Fax : ADMINISTRATION : Fax : , Rue Bachir Attar Place du 1 er -Mai - Alger - Tél. : COMPTES BANCAIRES : CPA : Agence Hassiba Ben Bouali N /2 BNA : Agence «G» Hussein-Dey N CCP : N Registre du commerce : RC N B.00 MEMBRES FONDATEURS : Maâmar FARAH Djamel SAÏFI Fouad BOUGHANEM Zoubir M. SOUISSI Mohamed BEDERINA GÉRANT-DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Fouad BOUGHANEM DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Nacer BELHADJOUDJA P.A.O. : «Le Soir» PUBLICITÉ Le Soir : SIÈGE - Fax : BUREAUX REGIONAUX : BOUMERDÈS «Résidence Badi», bt 3, 2 e étage, RN n 24, Boumerdès-ville Tél./fax : (024) lesoir - ANNABA 19, rue du CNRA (Cours de la Révolution) Tél. : Fax : Télex : BLIDA 103, Avenue Ben-Boulaïd Blida Tél./Fax : Tél. : CONSTANTINE 9, rue Bouderbala (ex, rue petit), Constantine Tél. : Fax : ORAN 3, rue Kerras Aoued. Tél. : SÉTIF Rue du Fida, centre commercial Zedioui 1 re étage, Sétif. Tél. : Fax : TIZI-OUZOU Bt Bleu,cage C (à côté de la CNEP) 2 e étage, gauche Tél. : Fax : MASCARA Rue Senouci Habib Maison de la presse. Tél./Fax : TLEMCEN Cité R hiba Bt n 2 RDC. Tél. : / Fax : BOUIRA Gare Routière. Lot N 1. 3 e étage - Tél. : BATNA 5, rue des Aurès - Batna Tél./Fax : BÉJAÏA 19, rue Larbi Ben-M hidi (rue Piétonnière), Béjaïa-ville Tél. : Fax : BORDJ-BOU-ARRERIDJ 2, rue Cherifi Mohamed (près du cinéma Vox) Tél./Fax : (035) IMPRESSION Centre : S.I.A Alger Est : S.I.E Constantine Ouest : S.I.O Oran DIFFUSION Est : Sodi-Presse Centre : Le Soir Ouest : KDPO Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l objet d une réclamation. NOTRE JOURNAL fait sienne cette citation de Joseph Pulitzer, fondateur du journalisme moderne : «Il (son journal, ndlr) combattra toujours pour le progrès et les réformes, ne tolérera jamais l injustice et la corruption ; il attaquera toujours les démagogues de tous les partis, n appartiendra à aucun parti, s opposera aux classes privilégiées et aux exploiteurs du peuple, ne relâchera jamais sa sympathie envers les pauvres, demeurera toujours dévoué au bien public. Il maintiendra radicalement son indépendance, il n aura jamais peur d attaquer le mal, autant quand il provient de la ploutocratie que de ceux qui se réclament de la pauvreté.»

3 Actualité Mardi LES REDRESSEURS AURONT LEURS PROGRAMMES ET LEURS CANDIDATS AUX ÉLECTIONS Les semaines, voire les jours à venir s annoncent durs et pleins de tourmente pour la direction actuelle du Front de libération nationale (FLN), à sa tête le secrétaire général Abdelaziz Belkhadem. Le Mouvement de redressement et de l authenticité coordonné présentement par Salah Goudjil a décidé d accentuer la dissidence interne en installant des structures parallèles aux structures actuelles du parti, en somme les kasmate et les mouhafadhate. Mieux encore, il présentera ses propres listes aux prochaines échéances électorales. Sofiane Aït Iflis - Alger (Le Soir) - Que la crise qui secoue le FLN s aggrave de la sorte ne constitue nullement une surprise, tant est que Belkhadem est non seulement demeuré insensible aux doléances des «redresseurs» mais a surtout, accuse Salah Goudjil, clos toutes les portes du dialogue. Forts, disent-ils, d une large adhésion de la base militante à leur mouvement, les redresseurs retiennent donc de prolonger les actions de protestation spectaculaires, comme celle du 21 mai dernier devant le siège national du parti dans le quartier huppé de Hydra, par un travail organique tendant à la récupération du parti, sigle et structure. Ce travail, au demeurant déjà entamé, consiste, a expliqué Salah Goudjil lors d une conférence de presse animée hier à Draria, en l installation des Kasmate et Mouhafadhate parallèles «aux structures mises en place dans l anarchie et la clandestinité par la direction du parti». Les structures du parti dans deux wilayas, en l occurrence Tébessa et Annaba, sont entièrement passées aux mains des redresseurs, devait préciser Mohamed Seghir Kara, avant d indiquer que dans d autres wilayas, près d une dizaine, la structuration est sur le point d être achevée. Une fois les structures parallèles aux structures installées par la direction actuelle du parti finalisées, les redresseurs projettent d organiser une conférence nationale des cadres du parti, laquelle élaborera et adoptera une plate-forme politique. Autrement dit, cette conférence adoptera le programme politique du FLN version redresseurs. La date de cette conférence n a toujours pas été arrêtée. Elle est tributaire du travail de structuration à accomplir préalablement, puisque ce sont les structures nouvellement élues qui pourvoiront la conférence en participant. L objectif étant de récupérer le parti, les redresseurs, cette conférence nationale tenue, enchaîneront par le lancement de la procédure d invalidation du 9 e congrès. Salah Goudjil, le coordinateur général du mouvement, évoque le recours à la justice. «On prépare déjà le dossier. Nous sommes confiants, puisqu il y a eu déjà l antécédent de 2003 lorsque la justice a eu à statuer sur pareil dossier», confie Goudjil qui, à l occasion, invite les hésitants d entre les cadres et dirigeants du FLN à se déterminer. «L heure n est plus à l attentisme», tranche-t-il. Sans être explicite, la recommandation s adresse aux deux ministres Khaldi et Khoudri qui semblent avoir marqué un pas dans leur engagement à redresser le FLN. Les redresseurs appellent d ailleurs les membres du comité central, les députés et sénateurs du parti à rejoindre le mouvement. Ils appellent aussi les membres du comité central qui ne participeront pas à la session des 4 et 5 juin prochain à se réunir en vue d exprimer une position. Cela étant, les redresseurs voudraient bien prendre part aux consultations menées par Abdelkader Bensalah. Seulement, ils ne savent toujours pas s ils seront conviés. S. A. I. CONSEIL DE LA NATION L adoption du nouveau code communal ne risque pas d être retardée Lyas Hallas Alger (Le Soir) M. Nourredine Belaâradj, sénateur RND, a chargé les partis politiques qui ne présentent pas de candidats à la hauteur des missions du P/APC. «Le problème n est pas le texte en lui-même, puisque il ne diffère pas beaucoup de la loi de 1990, mais dans les candidats présentés par les partis politiques. Les partis ne présentent pas aux élections des gens qui font le poids devant les représentants de l administration», a-t-il estimé. Abdallah Bentoumi, également du RND, a, lui, axé son intervention sur la forme et a fait remarquer que FLN : la cassure Certains membres du Conseil de la nation ont regretté le fait qu ils ne peuvent amender des lois mais d approuver ou pas les projets présentés par la Chambre basse. Or, la plénière consacrée hier au projet de code communal, adopté dernièrement par l APN à l issue d une guéguerre suscitée par les députés du MSP, qui ont protesté contre un amendement ajouté en dernière minute, n était pas d une critique vraiment acérée. A sa sortie de la plénière consacrée hier au nouveau code communal, le ministre de l Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho Ould Kablia, a affirmé qu aucun nouveau parti ne sera agréé avant la promulgation de la nouvelle loi électorale dont un projet de loi devra probablement être présenté à l APN lors de sa session d automne. Et a écarté que la Constitution sera amendée avant la nouvelle législature. «Le président de la République a arrêté les rédacteurs du texte présenté n ont pas respecté l ordre chronologique dans l énumération des considérants. Zahia Benarous, du tiers présidentiel celle-là, a discuté des modalités de désignation du P/APC (article 65), «antidémocratiques» à ses yeux, et que «des partis politiques pourraient les exploiter pour nuire à l exercice démocratique». Elle a également soulevé la question du contrôle des comptes spéciaux. Des comptes qui attisent, selon elle, l «appétit des uns et des autres et aggrave la mauvaise gestion». Et de conclure que cette nouvelle loi reste «orpheline» de celle sur la wilaya. Ceci avant d inviter ses collègues à «ne pas se précipiter» du moment, ajoute-elle, que «de larges consultations ont été lancées justement pour débattre des réformes politiques». Le reste des sénateurs intervenant pendant la matinée d hier ont interpellé le ministre de l Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho Ould Kablia, quant à la nécessité de doter les P/APC d indemnités décentes (actuellement DA par mois), les communes pauvres de moyens et de limiter l intervention de l administration. En tout cas, le rapport préliminaire de la Commission des affaires juridiques, administratives et des droits de l homme lu au début de la séance par le rapporteur de la commission, fait état d un nombre de «préoccupations» dont le ministre Ould Kablia en a «éclairci», pour Le Parlement débattra de la nouvelle loi électorale dans sa session d automne le calendrier des réformes politiques et a bien précisé que ce sera l affaire du Parlement issu des législatives de 2012», a-t-il souligné. Dans le même contexte, M. Ould Kablia dira que les consultations qu il a eu à lancer avec les partis politiques sont purement techniques. «Je les ai invités par écrit à me faire des propositions mais je ne reçois personne moi. C est Bensalah qui le fait. Nous, à notre niveau, nous traduisons le texte politique en termes procéduraux. A titre d exemple, la convocation du corps électoral, la désignation des bureaux de vote», avance-t-il. Sur un autre plan, il a évoqué les kidnappings dans la wilaya de Tizi-Ouzou qui ont atteint des records dernièrement, en ces termes : «C est un phénomène aussi vieux que l homme et nous le combattrons par tous les moyens possibles. Je précise par ailleurs que ce sont plutôt des cas isolés.» L. H. Photo : Samir Sid GOUDJIL À PROPOS DE BENFLIS : «Les personnes ne nous intéressent pas» A la question de savoir si le mouvement qu il coordonne était prêt à se retrouver dans une action commune avec Ali Benflis, Salah Goudjil a répondu que «les personnes ne nous intéressent pas. Il ne faut pas lier le parti aux personnes». S. A. I. reprendre le vocable utilisé, lors de l audience qu il a eue le 5 mai dernier avec les membres de ladite commission. A noter que l article 65 stipule que le premier de la liste ayant obtenu la majorité des voix soit déclaré P/APC. Les membres de la commission estiment que «cet article est contraire aux usages démocratiques du moment qu il exclut les élus du choix de leur président et expose les assemblées élues aux blocages». D autant qu il ôte aux élus le moyen de «retirer confiance au P/APC», chose qui ne cadre pas avec la «vision du président de la République» prônant plutôt l élargissement des prérogatives de ces mêmes élus. M. Ould Kablia, peut-on lire dans le rapport, a souligné que cet article stipulait au départ que le P/APC soit élu par les membres de l assemblée mais fut amendé par l APN. Dans ce contexte, il convient de rappeler que la mouture initiale contenait 225 articles (le texte envoyé au Sénat en compte 220, soit 5 de moins) dont 102 ont subi des «amendements profonds». A sa sortie de cette première séance, M. Ould Kablia a jugé que ce nouveau texte «donne de larges prérogatives aux élus sans toucher pour autant à l autorité de l Etat». Les plénières le concernant continuent jusqu à aujourd hui où le ministre aura à réponde aux remarques des sénateurs. Etant donné que Abdelkader Bensalah préside aux consultations sur les réformes politiques, c est Kamel Bounah, sénateur RND, qui siège à sa place. Le vote pour l adoption du texte est prévu demain matin. L. H. 24 mai PAGE 3 LOUISA HANOUNE : «Oui pour les réformes, non pour le changement» «Nous sommes pour les réformes, mais pas pour le changement.» Cette phrase est de Louisa Hanoune, la patronne du Parti des travailleurs, troisième formation politique à être reçue à la présidence de la République par l instance dirigée par Abdelkader Bensalah, hier lundi. «Nous sommes ici pour donner notre avis librement», dira Louisa Hanoune à l issue des entretiens qu elle venait d avoir avec les trois représentants du pouvoir. «Pour nous, ces réformes politiques (annoncées par Bouteflika) étaient inévitables. Car après avoir retrouvé la paix, la priorité doit être accordée à la reconstruction du pays.» Notamment à travers «ces réformes, et nous, nous parlons de réformes et non pas de changement». Ce choix, la porte-parole du PT l explique par le fait que, d abord «réforme et pas changement car nous considérons que nous ne partons pas du néant. Il y a des acquis quand même». Et puis, enchaîne-t-elle, «ce mot changement est très ambigu, dans la conjoncture actuelle surtout», en allusion à la tempête qui secoue le monde arabe depuis le début de l année. Si la politique est l art du possible par excellence, il est tout de même frappant ce «miracle» que de voir un parti de l extrême gauche, dont la seule préoccupation et le seul programme consistent en une opposition permanente et à «tout ce qui bouge», épouser, à la virgule près, le discours officiel du pouvoir! Même Aboudjerra Soltani, pourtant membre de l Alliance présidentielle, était plus nuancé dans son soutien au pouvoir. Et c est également assez curieux que les propositions du PT soient quasiment identiques à celles émises par le MSP la veille. Ainsi, comme l ex- Hamas, le PT plaide «pour un régime parlementaire, seul à même, dira Louisa Hanoune, de garantir la cohésion des institutions». Comme l ex-hamas également, le PT veut renverser l ordre des priorités. «La révision constitutionnelle prime sur toutes les autres lois.» Pour Louisa Hanoune, cela relève du bon sens en effet car «l on risque d aboutir à une situation où des lois seraient en contradiction avec la Constitution». La seule différence avec le MSP réside dans le fait que le PT réclame, lui, «des élections législatives anticipées avant la fin de l année. Car il est anormal de soumettre des lois aussi importante à une Assemblée qui n a aucune légitimité». Pour la première responsable du PT, «avec une Assemblée légitime, on pourra même ne pas recourir à un référendum, une Assemblée dont l élection ne souffre aucune contestation représentant le peuple en effet». On aura remarqué, enfin, que le PT ne parle plus d une «constituante» qui représentait l une de ses revendications phares depuis le temps où il était, avec le FFS, le défenseur le plus acharné du FIS dissous. K. A.

4 Actualité Mardi 24 mai PAGE 4 la Santé. Nawal Imès- Alger (Le Soir) - Les résidents, en grève depuis plus de deux mois, ne comptent pas lâcher prise au sujet de la révision du service civil. Ils l ont réitéré hier à l occasion de la tenue de la commission «service civil». Pour l occasion, les résidents avaient fourni une liste de professeurs experts favorables à l abrogation du service civil. Le Camra est formel : la revendication de réaménagement du service civil n est pas négociable. Le D r Yellès, porte-parole du Camra, expliquait hier que le collectif avait décidé de siéger dans la commission pour, dit-il, «prouver la SIT-IN DES RÉSIDENTS DEMAIN La révision du service civil, préalable «non négociable» Après deux reports, le Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) a été, une nouvelle fois, invité à siéger au niveau de la commission «service civil». Les représentants des résidents avertissent : ils quitteront la commission si cette dernière devait servir d alibi. Dès demain, ils tiendront un autre sit-in devant le ministère de bonne foi des résidents» mais il n est pas exclu à tout moment d en claquer la porte s il s avère que ladite commission n a pas pour objectif claire de réformer le service civil et de remplacer son caractère obligatoire par des mesures incitatives. Une alternative que propose le collectif depuis le début du mouvement de grève mais qui, pour l heure, ne trouve pas d écho favorable auprès de la tutelle qui justifie le maintien du service civil par la nécessité de couvrir les zones enclavées. Mais ce n est pas la seule revendication en suspens. Les résidents ne comptent pas non plus laisser passer sous silence la non-prise en charge dans le cadre du statut du résident de la dimension syndicale. En effet, en découvrant le brouillon du statut particulier, les résidents se sont aperçus que ses rédacteurs n avaient pas pris en Photo : Samir Sid. compte le droit syndical. Une «découverte» qui n a pas tardé à faire réagir les résidents. Le D r Yellès explique, en effet, que les résidents comptent se doter d une instance qui puisse les représenter. Forts de la mobilisation des résidents, ces derniers entendent capitaliser la dynamique et ne voudraient surtout pas en être empêchés par des dispositions statutaires. Depuis plus de deux mois, les résidents sont en grève pour faire aboutir une plateforme de revendications incluant, outre l abrogation du service civil, des revendications liées au statut et au cursus pédagogique. En dépit des quelques rencontres avec des représentants de la tutelle, le dossier n avance toujours pas. Cela n a en rien altéré la détermination des résidents. N. I. RASSEMBLEMENT DES SYNDICALISTES DE LA SÉCURITÉ SOCIALE À LA MAISON DU PEUPLE «Nous voulons de véritables Les représentants des travailleurs du secteur de la Sécurité sociale brandissent la menace d une grève générale, «si la Centrale syndicale persiste à maintenir en l état la commission en charge de débattre de la situation socioprofessionnelle des travailleurs et de la préparation du prochain congrès de la fédération». Le ton a été donné hier lors d un rassemblement de protestation organisé à la maison du peuple Abdelhak-Benhamouda. Abder Bettache - Alger (Le Soir) -Ils étaient près de deux cents syndicalistes représentant l ensemble des travailleurs du secteur de la Sécurité sociale, soit fonctionnaires répartis sur huit caisses, à observer un sit-in de protestation au niveau de la Centrale syndicale. Se présentant comme «les coordinateurs et secrétaires généraux des wilayas coiffant les travailleurs du secteur de la Sécurité sociale», les protestataires ont interpellé le premier responsable de la Centrale syndicale en sa qualité du «garant du règlement intérieur et statut de l UGTA» «pour mettre fin à la situation qui prévaut dans le secteur». Il s agit, pour eux, «de mettre de l ordre au sein de la commission nationale provisoire en charge représentants des travailleurs» commission «a dévié de ses missions cette commission et la désignation et ne peut, de par sa repré- de vrais représentants des tra- sentativité actuelle défendre les vailleurs en mesure de prendre en intérêts de ses travailleurs». charge valablement les revendications Cette situation, ajoute la même des travailleurs du secteur de source, a abouti à «une impasse» la Sécurité sociale». A ce propos, au sujet des négociations avec les les initiateurs de cette démarche directeurs généraux concernant ont fixé un délai de huit jours pour les questions socioprofessionnelles»tion, «l assainissement» de cette situa- de la préparation du congrès et «passé ce délai et en l absen- des négociations avec les différentes Face à cette situation qualifiée ce d une réponse de la Centrale directions générales». de «catastrophique», les coordina- syndicale, le recours par les tra- A ce titre, les représentants des teurs et secrétaires généraux des vailleurs à une grève générale illimitée travailleurs considèrent que ladite wilayas ont exigé «le départ de est désormais envisagé». Pour rappel, le secteur de la Sécurité sociale est l un des rares segments relevant du département du travail, de l emploi et de la Sécurité sociale à ne pas disposer d une structure syndicale dûment mandatée par les travailleurs du secteur pour défendre leurs revendications socioprofessionnelles. Le congrès qui devait avoir lieu en 2009 est jusque-là reporté à une date ultérieure au grand «désespoir des travailleurs du secteur». A. B. ILS ONT ORGANISÉ HIER UN SIT-IN DE PROTESTATION Les syndicalistes du Snapap interpellent Tou Comme annoncé dans notre précédente édition, les syndicalistes représentant les travailleurs des corps communs du secteur des transports affilié au Syndicat national autonome des personnels de l administration publique (Snapap) ont observé, hier, durant quelques minutes un sit-in de protestation devant le siège du département des transports. Certes peu nombreux, les représentants des travailleurs RIXE À LA FAC DES LANGUES ÉTRANGÈRES DE TIZI OUZOU Un mort et un blessé grave La Faculté des langues étrangères de l Université de Tizi Ouzou, située au centre-ville, a été le théâtre, hier en milieu de matinée, d une rixe ayant fini de manière tragique. Une bagarre entre deux employés du campus a, en effet, coûté la vie à un de leurs collègues, âgé d une quarantaine d années et père de trois enfants. En voulant s interposer, il reçut un coup de couteau fatal en pleine jugulaire. Un des deux belligérants a été, quant à lui, acheminé vers le CHU dans un état jugé très grave alors que l auteur des coups de couteau a été arrêté sur le champ. Les raisons de ce drame demeuraient floues jusqu à hier en milieu d après-midi. A. M. dudit secteur ont tenu en la circonstance à transmettre «à qui de droit nos doléances». Pour rappel, dans une lettre adressée au ministre des Transports et dont nous détenons une copie, les initiateurs de cette action ont eu recours à cette démonstration de force pour faire valoir «nos droits». A l origine de cette montée au créneau des représentants des travailleurs «le refus de l administration centrale d ouvrir le dialogue avec les représentants des travailleurs» et «la non-prise en considération des propositions faites par les syndicalistes dûment mandatés par la base». Les syndicalistes des corps communs du secteur des transports affilié au Snapap reproche au ministère des Transports d avoir accusé un «immense retard» dans la promulgation du statut particulier de cette catégorie de fonctionnaires. Selon des sources proches du conseil national des travailleurs, relevant des corps communs du secteur des transports, «si aucune suite favorable n est donnée aux doléances des travailleurs, d autres actions de protestation seront engagées dans les prochains jours». On indique, par ailleurs, que lors du sit-in d hier, une plateforme de revendications devait être transmise au ministre de tutelle. A. B. ALGER 25 milliards de dinars pour l assainissement dans la capitale Le problème de l alimentation en eau potable étant résolu, la Wilaya d Alger compte se pencher sérieusement sur le problème des canalisations et d assainissement. «Outre l amélioration de la gestion de l eau potable, la réduction des pertes en eau, cette année, sera consacrée au problème des canalisations dans les différents lotissements de la wilaya d Alger», a indiqué Smaïl Amirouche, directeur de Wilaya des ressources hydrauliques et de l économie de l eau, hier à Alger. Ainsi, les réseaux d alimentation en eau potable et ceux d assainissement seront refaits conformément aux normes et les fosses sceptiques seront éradiquées. Pour ce faire, «300 millions de dinars seront consacrés pour la reconstruction des réseaux d alimentation en eau potable et ceux de l assainissement des eaux usées dans plusieurs lotissements», précise-t-il. Quant à l eau utilisée, il affirme que 60% de cette eau déverse dans les stations d épuration de Baraki, Réghaïa ou Béni Messous. «D ici 2014, 90% de l eau utilisée seront récupérés au niveau des stations d épuration». Il précise également que la Wilaya consacre chaque année 100 millions de dinars pour l étude d aménagement des oueds et leur curage «afin de réduire le risque des inondations», dit-il. Selon lui, l investissement de la Wilaya d Alger en matière d assainissement atteindra, d ici 2014, 25 milliards de dinars. Rym Nasri

5 Actualité Mardi 24 mai PAGE 5 Irane Belkhedim-Alger (Le Soir) - Prévue à 10h30 à la salle Ibn Zeydoun, la rencontre n a pu commencer que 45 minutes plus tard. Le retard a terriblement agacé les présents qui ont «abandonné» leurs bureaux ou leurs commerces pour pouvoir participer à cette réunion de travail. C est le directeur général qui a ouvert le débat. «J ai hérité d une situation catastrophique. Ce qui se passe est désolant! Je travaille quotidiennement de 8h à 16h. J aurais aimé que mes collaborateurs fassent de même. Je suis fatigué! Seul, je ne peux rien faire», a lancé d emblée Aïssaoui. Les concessionnaires, qui s attendaient à ce que leur administration leur soumette des propositions de «sortie de crise», se sont retrouvés à écouter les complaintes dudit responsable. «Mon propre chauffeur ne tient plus le rythme! Il m arrive de le laisser partir et de rentrer chez moi avec un ami ou de me débrouiller», a ajouté le directeur général, précisant que, désormais, il sera ferme avec les concessionnaires qui ne respectent pas les clauses de la convention signée avec l Oref. «Certains commerçants baissent rideau à 16h30, ce n est pas nor- Qui fera renaître le monument de ses cendres? à de fortes pluies. Les familles qui sirotaient calmement leurs boissons ont pris la fuite! Elles ont eu peur! Et il n y avait aucun agent de sécurité sur place!», a témoigné un concessionnaire, estimant que si la direction générale souhaitait prolonger les «Nous devons revoir l organigramme qui comporte trop de contradictions. Que veut dire la direction de l exploitation et la direction du marketing? Que font-elles?», a interrogé un ancien concessionnaire qui a proposé de revoir toute la relation de travail directions ne sont pas opérationnelles, pourtant elles existent, ont affirmé les concessionnaires. «Ces directions nous ont obligés à payer! La direction a vécu grâce à notre argent! Vous nous avez fait beaucoup de mal. Basta! qu entretient la direction avec les Nous sommes fatigués!», s est horaires de fermeture des boutiques, mal!». Le directeur général a énuméré les difficultés. Factures d eau et autre commerçant a proposé d ac- inadaptées. Elle n était pas la seule à être dans elle n a qu à assurer la sécurité. Un commerçants. «Les conventions sont emportée une vieille commerçante. d électricité lourdes, facture d assurance, difficultés d organiser des ren- par des policiers pour décourager les ger, c est pire qu une caserne! Je Enfin, la réunion a été clôturée compagner les agents de sécurité Le règlement intérieur doit chan- cet état. contres culturelles ou des rendezvous économiques Récemment, un Portugais qui sortait caserne, ce n est pas aussi sévère!», tants des concessionnaires, manda- agresseurs à l arme blanche. suis un ancien militaire et dans une par la désignation de deux représen- A leur tour, les concessionnaires d un spectacle organisé dans le a-t-il souligné, appelant les deux tés par les présents pour poursuivre ont sorti leurs arguments. L insécurité cadre du Festival européen a été côtés à apprendre à vivre et à travailler ensemble. générale. C était l unique proposition les discussions avec la direction envenime leur quotidien. «Vendredi agressé par des voyous. Armés de passé, une centaine de jeunes se couteaux, ils l ont blessé à l oreille et La bureaucratie administrative a qui a été soumise aux commerçants. sont réfugiés dans le complexe suite lui ont pris son téléphone portable. également été soulevée. Toutes les I. B. Insécurité, manque d animation culturelle et économique, insalubrité des lieux, pas d affluence des visiteurs et des touristes, mauvaise gestion et bureaucratie administrative sont entre autres les problèmes que le directeur général de l Office Riadh El Feth (Oref) a tenté de débattre hier avec quelques concessionnaires. Même si douze entreprises publiques se sont engagées à la mettre en œuvre, la volonté institutionnelle et même privée existent, le développement de l intelligence économique reste cependant encore au stade des balbutiements. Chérif Bennaceur Alger (Le Soir)- Intelligence économique, management des connaissances. Des concepts de plus en présents dans le discours entrepreneurial, institutionnel, mais aussi académique et médiatique en Algérie. Ouvert hier et aujourd hui à l hôtel El Riadh de Sidi Fredj, dans sa cinquième édition, le Colloque international sur l intelligence économique et le knowledge management (IEMA 5), organisé par le cabinet de consulting NT2S, tente encore de vulgariser ces concepts, d évaluer leur réalité en Algérie. Une réalité au demeurant mitigée, car si la collecte, la veille et la maîtrise de l information stratégique pertinente ne sont pas ignorées dans la pratique économique algérienne, elles restent cependant limitées. Dans la mesure où la mise en place de processus de veille économique vient à peine de démarrer. Voire qu il n y a pas eu de démarrage de l intelligence proprement dite, qui reste «un processus complexe, très long», selon Amina Kadri Messaïd, enseignante et chercheur au CREAD. D autant que ce processus est lié à la mobilisation d outils, notamment informatiques RIADH EL FETH DOUZE ENTREPRISES PUBLIQUES ENGAGÉES À LA DÉVELOPPER L intelligence économique pourtant au stade émergent LE MINISTRE DU COMMERCE A BLIDA : «Des mesures seront prises pour ne pas tomber dans la crise de la farine» Le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, en visite à Blida dans le cadre des assises régionales du commerce, a fait savoir, en marge de cette rencontre, que les demandes accrues en matière de semoule et de farine par nos voisins tunisiens et libyens, ont eu quelques retombées dans notre pays mais cela n a pas empêché les autorités à prendre des mesures préventives pour ne pas tomber dans une crise. Pour ce faire, la production semoulière en Algérie sera élevée à un taux variant entre 50 et 60%. Il fera savoir également que des contrats ont été établis avec les minoteries pour légaliser la vente directe par les meuniers aux détaillants. Pour ce qui concerne le mois de Ramadan, période pendant laquelle la demande de cette denrée est élevée, le ministre soutiendra que le problème de pénurie de semoule et de farine ne se posera pas puisque le mois de Ramadan coïncidera cette année avec la période des moissons et, par voie de conséquence, il y aura des quantités suffisantes de blé pour venir à bout de la pénurie. M.B qui «coûtent cher», selon cette enseignante, de lancement de cellules de veille par les cadres d entreprises formés, de la taille des entreprises Car il ne s agit pas d imposer des recettes précises mais de réunir des conditions, d acter selon une vision, comme l explique Claude Revel, une universitaire française. Certes, la volonté institutionnelle existe en Algérie, comme le directeur général de la veille économique auprès du ministère de l Industrie, de la PME et de la Promotion de l investissement (MIPMEPI) le relève. Selon Mohamed Bacha, une douzaine d entreprises publiques, dont de grands groupes pharmaceutiques et du BTP, se sont engagées, volontairement, à mettre en œuvre un tel processus, bénéficiant du coaching et l accompagnement d experts du MIPMEPI et sous le contrôle des staffs dirigeants des entreprises et des sociétés de gestion des participations de l Etat. Néanmoins, l engagement du secteur privé à mettre en œuvre ce processus reste peu probant, même si la volonté existe. Et cela même si les entreprises privées peuvent bénéficier du programme de mise à niveau récemment lancé et visant PME à l horizon 2014, dans le cadre de la modernisation des systèmes d information. Selon le représentant du MIPMEPI, l étude des systèmes d information dans les entreprises industrielles et la constitution de cellules de veille sont à l ordre du jour. Voire la possibilité d identifier au moins 400 entreprises privées qui pourraient souscrire volontairement à cette démarche. Or, l amélioration de la compétitivité, le positionnement à l international des entreprises peuvent être boostés grâce à une implication davantage confiante dans ce processus. Même si le processus «s est engagé», selon Mohamed Bacha, la dynamique doit cependant continuer à s auto-entretenir. Ce qui reste incertain. C. B. RÉGULATION DE LA POSTE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS La révision de la loi 2000 intégrera le développement de l internet C est ce que le ministre de la Poste et des Technologies de l information et de la communication, Moussa Benhamadi, a indiqué hier, au palais de la culture Moufdi- Zakaria, à l occasion de la célébration du dixième anniversaire de la création de l Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT). Selon Moussa Benhamadi, un document est en cours d élaboration pour amender ce texte et inclure tous les aspects liés à l Internet et qui n ont pas été RISQUES SISMIQUES MAJEURS Les grands projets sont-ils à l abri? Les grands projets réalisés en Algérie survivront-ils aux risques sismiques majeurs? Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Le risque zéro n existe pas, s entendent à dire les experts réunis hier lors d une conférence de presse au centre de presse El Moudjahid. M. Belazougui Mohamed, directeur du Centre national de recherche appliquée en génie parasismique (CGS) estime que l Algérie a franchi énormément d étapes en matière de réglementation parasismique, En introduisant notamment depuis des décennies les règles parasismiques dans les constructions. Appliquer les normes parasismiques suffit-il pour absorber un risque majeur? Non, reconnaît l intervenant qui souligne que ces mesures sont plutôt destinées à réduire le risque. Autrement, enchaîne le professeur Djilali de l Université de Bab Ezzouar, il n y aurait pas tous les dégâts que l on constate à travers le monde. Selon ce dernier, il est erroné de prétendre que l on peut trouver des solutions miracles pour éliminer définitivement le risque. La problématique, selon ce professeur c est «Que fait l Etat en matière de prévention?» De son côté, le professeur en génie parasismique Abdelkrim Chelghoum estime que ces grands projets ont été réalisés depuis plusieurs années et la meilleure stratégie pour vérifier leur authenticité et leur résistance est de lancer des campagnes d expertise. Soit installer des commissions de contrôle La loi du 5 août 2000, fixant les règles générales relatives à la poste et aux télécommunications, sera révisée et les amendements préconisés devraient prendre en charge le développement de l Internet. pris en charge dans le texte en vigueur ansi que le rôle de l ARPT. L opportunité pour le ministre de tutelle d appeler à «optimiser davantage» la mission de l ARPT, par l instauration et le maintien d un équilibre économique du marché, concernant le dégroupage de la boucle locale, les régimes d interconnexion et l interopérabilité des services. Et dans la mesure où il faut améliorer les services existants, il est impératif de créer des marchés de services entièrement et de suivi pour l ensemble des ouvrages importants. «Nous n avons pas cessé de tirer la sonnette d alarme en tant qu experts indépendants sur ce sujet», a-t-il indiqué. Selon ce dernier, on ne peut pas certifier que les ouvrages sont sécurisés tant que l expertise n est pas faite. D autant que, dira-t-il, la réglementation parasismique n a pas suffisamment pris en considération la reconnaissance du sol. M. Lahmer, conseiller au ministère des Travaux publics, se veut, quant à lui, rassurant : «Tous les ouvrages d art réalisés par notre département sont sécurisés, bien étudiés, contrôlés et suivis depuis l étude du sol jusqu à leur réalisation définitive.» S. A. nouveaux, améliorer la qualité des réseaux et fiabiliser et sécuriser les informations. En ce sens, la présidente de l ARPT, Zohra Derdouri a appelé à opérer un «toilettage systématique» des cahiers des charges, en matière d établissement et exploitation des services des télécommunications, et à accroître l offre de large bande, afin de généraliser l Internet haut débit pour la téléphonie mobile de nouvelle génération. C. B. SMS INDÉSIRABLES Le filtrage et la vigilance citoyenne de mise Les SMS «indésirables» pourront être «filtrés» par des systèmes appropriés que les opérateurs de téléphonie mobile devront mettre en place. Une option convenue entre le ministère de la Poste et des Télécommunications et les opérateurs concernés. Pour autant, le ministre de tutelle, Moussa Benhamadi, appelle les usagers à être vigilants et à «dénoncer» ce fléau. C. B.

6 Economie Mardi 24 mai PAGE 6 TAÏEB HAFSI, «Les élites algériennes ont Sous la direction du Professeur Taïeb Hafsi de HEC Montréal, Casbah Editions vient de publier un ouvrage collectif intitulé Le développement économique de l'algérie. De nombreux experts et universitaires algériens qui y ont contribué ont animé une journée d'études à Alger à laquelle a assisté un auditoire diversifié. Nous revenons dans les deux interviews accordées au Soir d'algérie par l'auteur principal et par l'éditeur sur cet ouvrage. Entretien réalisé par Mohamed Chafik Mesbah Taïeb Hafsi est professeur titulaire de la chaire Walter J. Somers de management stratégique international à HEC Montréal. Ses recherches qui portent sur le management stratégique des organisations complexes couvrent notamment le management de l Etat. Il a écrit de nombreux livres et articles académiques sur ce thème. Ingénieur en génie chimique et ancien cadre de Sonatrach, il est titulaire d une maîtrise en management de Sloan School de MIT (Massachussetts Institute of Technology) et d un doctorat en stratégie des entreprises de Harvard Business School. Mohamed Chafik Mesbah : Comment avez-vous été conduit à envisager la réalisation de l'ouvrage qui vient d être publié sous votre direction, Le développement économique de l'algérie? Taïeb Hafsi : Vers 1985, Azzeddine Ammara, Professeur de finances à HEC Montréal, un collègue d origine algérienne que je respectais beaucoup pour son dévouement profond pour la cause des pays en développement, est venu me voir pour suggérer que nous devions faire quelque chose pour l Algérie, écrire un livre. A cette époque, je n en voyais pas la nécessité. J ai traîné les pieds et d une certaine manière je l ai découragé. Azzeddine qui était affecté par une grave maladie du sang nous a quittés le 5 juin Avant sa disparition, Azzeddine était le président du Réseau des Algériens universitaires du Canada (Rauc). En souvenir de cet être doux et affectueux, passionné par la condition humaine et préoccupé par le devenir de son pays d origine, je devais reprendre l idée. Par ailleurs, la situation de l Algérie depuis 3 ou 4 ans me paraissait se dégrader de manière rapide et sensible. Je ne comprenais pas les incohérences qui dominaient la vie politique et économique algérienne. Ce fut donc le déclenchement. Pour la réalisation, j ai fait appel à des personnes bien plus jeunes que moi et qui semblaient avoir la même fièvre que celle d Azzeddine. M. C. M. : Quelles sont les impressions que vous retenez après le déroulement de la journée de présentation de l'ouvrage qui s est tenu à Alger? T. H. : Mes coauteurs qui étaient présents à la journée de lancement, et moi, avons été impressionnés par la force des sentiments qui ont été exprimés au cours de cette journée. L Algérie est un chantier affectif intense pour chaque Algérien. Notre objectif était de ne pas trop mettre l accent sur la connaissance que le collectif apporte, même si chacun d entre nous a voulu faire un travail professionnel, le meilleur possible. Nous voulions dire à ceux qui nous ont fait l amitié de participer à la journée, et à travers eux à tous ceux qui s intéressent au développement de l Algérie, que nous souhaitions surtout déclencher un vrai processus d échange et de débat. Nous voulions les encourager à participer à un exercice où les contributions, les nôtres et celles des autres, sont considérées comme des perspectives complémentaires sur des aspects différents du développement de l Algérie. Nous ne voulions pas être vus comme apportant des vues concurrentes sur les mêmes aspects. Influencés par la pensée française de l esprit de contradiction, et par leur désir naturel de liberté, les élites algériennes ont beaucoup de mal à se parler. La diatribe et la méfiance sont SMAïN AMEZIANE, P-DG DES ÉDITIONS CASBAH : «Le Soir» : Comment avez-vous été conduit à publier l'ouvrage intitulé Le développement économique de l'algérie? Smaïn Ameziane : Je dois d abord rappeler que le catalogue de Casbah-Editions s est largement ouvert depuis pratiquement la création de notre maison aux ouvrages traitant de l économie en général et de l économie algérienne en particulier. Je vous renvoie aux nombreux titres qui figurent dans le catalogue avec pour auteurs des universitaires algériens ou étrangers de haut niveau. Le travail collectif qui vient de paraître fait suite à un premier contact que j ai eu avec M. Taïeb Hafsi durant l été Il m avait fait part de son projet de réunir, autour d une thématique axée sur le développement de l Algérie, une pléiade d auteurs de spécialités diverses mais complémentaires, pour leur permettre de témoigner de leurs expériences propres et d exprimer leurs idées personnelles à la lumière du contexte qui prévalait dans notre pays. L objectif était de réaliser, selon les propres termes du professeur Hafsi, «un livre utile pour les universitaires et pour les décideurs en Algérie». J ai immédiatement marqué mon intérêt pour ce projet dont la mise en œuvre avec inscription au programme éditorial de Casbah-Editions a été décidée. La réalisation a pris un peu plus de huit mois pendant lesquels nous sommes restés en contact permanent pour suivre en temps réel les différentes étapes de la progression de l ouvrage. Laissez-moi croire que le résultat justifie amplement cette gestation laborieuse. Pourquoi avez-vous tenu à organiser cette journée de présentation qui constitue un précédent dans les annales pour les maisons algériennes d'édition? Smaïn Ameziane : Il est de tradition dans le monde de l édition que la sortie de chaque ouvrage important donne lieu à des actions de promotion. Dans le cas d espèce, l accent a été mis sur une promotion de dimension intellectuelle avec une journée d études consacrée à des débats avec les auteurs qui ont bien voulu se rendre disponibles. Nous avons jugé que Le développement économique de l Algérie était, en effet, un livre suffisamment important au regard de la brûlante actualité des thèmes qui y sont traités mais aussi du haut niveau d expertise des personnalités qui y ont conjugué, affiné et coordonné leurs efforts respectifs pour justifier cette promotion marquée. Nous avons mis, donc, à profit l amicale disponibilité du professeur Hafsi et de plusieurs membres du collectif qu il a fréquentes. Celui qui parle fait face rapidement aux fusils du scepticisme et du cynisme. Nous nous étions convaincus que notre contribution serait plus constructive si elle faisait progresser dans la voie de l apaisement et du débat serein, même s il s agit d aborder des sujets qui nous font tous vibrer d émotion. Je crois pour répondre à votre question que nous avons progressé dans cette voie. Les participants semblent avoir cru dans notre compétence et surtout dans la sincérité de nos intentions. «Mettre en synergie des expertises» dirigé pour organiser cette rencontre à laquelle a été conviée une assistance forcément limitée mais composée de personnalités directement confrontées, à un titre ou un autre, aux problématiques développés dans le livre. Pourquoi n'envisagez-vous pas d instituer, pour discuter de thèmes particuliers, des groupes de réflexion, des think tank occasionnels, pour mettre en contact experts algériens résidant en Algérie et experts algériens résidant à l'étranger avant de procéder à la publication des travaux élaborés? Smaïn Ameziane : Comme sa raison sociale l indique, Casbah Editions est une maison d édition. A ce titre, il n entre pas dans sa vocation ni dans sa mission d organiser et d animer des think tank comme vous le suggérez. Il n en reste pas moins que cette mise en synergie des expertises d où qu elles viennent dans le cadre d une réflexion féconde et positive est, incontestablement, de nature à ouvrir des pistes et à éclairer des voies pour le plus grand bien de l œuvre de développement de notre pays. Il s agit, cependant, d en mettre en place les modalités de mise en œuvre. Naturellement, toute initiative sera la bienvenue. M. C. M.

7 Economie Mardi 24 mai PAGE 7 PROFESSEUR À HEC MONTRÉAL : beaucoup de mal à se parler» M. C. M. : L'harmonie entre les membres de votre panel, votre collectif d'auteurs, ne vous semble-t-elle pas mise à mal, avec des collaborateurs venus pour la plupart d'horizons pour le moins divers? T. H. : Pas du tout. Nous avons démarré notre réflexion en partant de l idée que le développement économique n est pas seulement économique. Il nous fallait le montrer. Des personnes ayant des expertises diverses mais disant toutes la même chose sur les chemins vers le progrès de la société apportent à mon avis un argument fort. Nous avons insisté que la science offre maintenant des outils et une aide que des dirigeants sincères ne peuvent ignorer. Nos interactions nous ont d ailleurs permis à tous d apprendre beaucoup sur les multiples facettes du développement d un pays et avons été surpris de voir que même si nous abordions des domaines différents, nous arrivions à des conclusions semblables. Plusieurs personnes nous ont dit que ce que nous disions avait déjà été dit, que les difficultés du moment étaient connues et donc que notre livre n apportait rien de plus. Vous-mêmes avez réagi ainsi dans l un des commentaires que vous m aviez adressé. Pour répondre, il faudrait trop d espace, mais je vais essayer. Le développement économique évoque à la fois la formulation d une stratégie et sa mise en application. Votre commentaire est plus défendable lorsqu on parle de formulation stratégique. La stratégie formulée par les multitudes de documents consacrés à cet aspect, par les autorités ou par les experts, est sensiblement la même. Elle répète en fait les analyses a-contextuelles des économistes à travers le monde. Elle peut se réduire à deux extrêmes : il faut une économie dirigée par un Etat intelligent ou bien il faut une économie de marché. Mes recherches personnelles et l étude fine de ce qui se passe à travers le monde me conduisent à formuler deux conclusions. Premièrement, la formulation a-contextuelle, qui prend en compte marginalement le contexte historique et culturel, porte sur la seule apparence. La réussite des nations, comme des entreprises, nécessite, en effet, une stratégie originale qui intègre les caractéristiques propres de la nation. Deuxièmement, même lorsque la formulation est contextualisée, elle n a d effet que si la mise en application est mise en cohérence. M. C. M. : Pouvez-vous, de manière plus concise, préciser cette problématique? T. H. : Pour simplifier, je dirais que pour une organisation simple, la stratégie est surtout un grand objectif. La mise en œuvre ne pose pas beaucoup de problème, à condition de concevoir les outils d application de manière cohérente avec l objectif. En situation de complexité, c est le cas de notre pays, tout change. Les outils d application génèrent le comportement stratégique et deviennent alors l essence de la stratégie. Dans le langage du management stratégique, on dit «la structure génère la stratégie». En situation de complexité, on utilise les outils de fonctionnement pour tenter de trouver son chemin dans l obscurité. On tâtonne! C est un tâtonnement qui doit utiliser la science, par approximations successives. Faute de cela, on se perd et on finit par se détruire. La manifestation de cette dérive est claire en Algérie avec des décisions peu coordonnées et finalement incohérentes. Le collectif que nous proposons met surtout l accent sur cela. En prenant des domaines différents, nous montrons comment les outils agissent et nous mettons en évidence leur importance dans la génération d une stratégie cohérente. Si cette subtilité est perçue, cet ouvrage dit alors de nouvelles choses que nous espérons originales. M. C. M. : Lors de la journée de présentation du livre, un tome II ayant été évoqué, avezvous le projet de l'entreprendre? T. H. : Comme je vous le disais plus haut, notre ambition est juste de démarrer le débat. Il y a en Algérie beaucoup de gens talentueux qui pourraient prendre le bâton et continuer la réflexion. Nous n avons pas le monopole de la connaissance et ne voulons surtout pas suggérer que nous sommes des sources de connaissances incontournables. Nous serions heureux si d autres économistes algériens, et pas seulement des économistes, entreprenaient de réaliser un tome II, non pas pour redire les mêmes choses mais pour aller plus loin. Nous encourageons cela et sommes prêts à y contribuer chacun à sa manière. M. C. M. : Selon vous, c'est l expertise nationale sur les questions économiques qui fait défaut ou le cadre approprié pour accueillir des débats? T. H. : Comme je le disais plus haut, l expertise et les talents existent en Algérie. C est le cadre d accueil et d exploitation qui pose problème. Autrement, pourquoi les nombreux Algériens qui s établissent, à leur corps défendant, à l étranger trouvent à s épanouir intellectuellement? Le cadre le plus approprié pour le progrès intellectuel est la société civile. Elle a été considérablement affaiblie par le «régime de l unité par la force» qui est sorti du congrès de la Soummam et qui a été renforcé par des dirigeants inexpérimentés, bien que dévoués, comme Ben Bella, Boumediène et ceux qui ont dirigé le régime qu ils ont construit. Donc, les débats tombent sur un terrain désert. Il y a eu beaucoup de bonnes idées et toutes ont été tuées par l inexistence d une société civile forte. Vous me voyez venir, le plus grand des défis pour la mise en place d une économie forte est un régime où les forces les plus importantes sont autonomes, indépendantes du pouvoir en place et donc capables de l interpeller et de le mettre en cause. Ayant dit tout cela, je rajouterai que l expertise nationale est importante, mais elle est dispersée et, du fait de l esprit de contradiction, orientée vers la destruction mutuelle plutôt que vers le débat constructif. L absence d une société civile forte laisse aussi le champ libre à un régime oppressif qui a beau jeu de faciliter la destruction mutuelle. M. C. M. : Que diriez-vous si Casbah Editions initiait la mise en place des groupes de think tank occasionnels, pour mettre en contact experts algériens résidant en Algérie et experts algériens résidant à l'étranger? T. H. : Je pense que cela contribuerait à la génération d une société civile forte. Je suis sûr que mes collègues aimeraient y participer. J y contribuerais volontiers aussi. Je dois cependant dire que ces rencontres auraient de meilleures chances d apporter des contributions influentes si elles mettaient l accent sur une problématique qui me paraît essentielle : «Pourquoi avons-nous des difficultés à mettre en œuvre des politiques publiques, même de qualité?!» Elles pourraient alors amener des experts d horizons divers (philosophie, sciences politiques, économie, organisations, management, etc.) pour discuter de politiques publiques dans des domaines différents (éducation, santé, développement économique local, etc.). Pour ma part, je suis prêt à organiser une rencontre de ce type à Montréal aussi. Pourvu qu un partenaire algérien crédible soit identifié en Algérie. M. C. M. : Justement, vous êtes professeur d'université au Canada, comment, très brièvement, vous pourriez décrire l'état des lieux pour la communauté algérienne établie dans ce pays, particulièrement au Québec? T. H. : Le Canada est un pays d immigrants. Ils sont bienvenus et trouvent ici un pays simple, accueillant et bien équilibré, qui contraste beaucoup avec leur pays d origine. Contexte qui, paradoxalement, accroît les anxiétés de la communauté algérienne à propos de l Algérie. Par comparaison, ils voient mieux les problèmes de l Algérie et réalisent surtout que ces problèmes peuvent être solutionnés. La situation de la communauté algérienne au Québec ressemble beaucoup à celle de l Algérie dans son ensemble. Il est vrai que c est une communauté très scolarisée, en général plus scolarisée que la moyenne canadienne. Elle serait, à cet égard, représentative plutôt de la classe moyenne algérienne. Toutefois son comportement général me paraît semblable à ce qu il est possible de constater en Algérie. Il existe beaucoup d affection entre les membres de la communauté. Les Algériens du Canada ont beaucoup de plaisir à se retrouver ensemble, mais en général ils restent très dispersés et ont du mal à avoir une vie communautaire riche et constructive. Les plus âgés sont moins intégrés que les plus jeunes. Les anciens n ont aucun problème. Ceux qui ont émigré récemment éprouvent, naturellement, plus de difficultés à s insérer dans le circuit économique, mais les choses changent vite. Au cours des dernières années, des progrès considérables ont été enregistrés en matière de vie communautaire. On assiste à beaucoup d initiatives qui facilitent des actions en commun. Les jeunes, par ailleurs, sont de plus en plus confiants dans leurs possibilités ce qui me permet de prévoir que dans le futur, cette communauté aura un impact réel sur la vie culturelle et économique au Canada. M. C. M. HUMEUR Au secours, je ne prends pas de décision Alors que l Agence nationale pour le développement des investissements parle d une hausse des investissements en 2010, une récente étude du réseau euro-méditerranéen Anima évoque un «net recul» des IDE. Les annonces des investissements directs étrangers (IDE) ont accusé un net recul durant l année 2010 en nombre de projets comme en montants en Algérie, selon une récente étude du réseau euro-méditerranéen Anima intitulée «Ma Méditerranée entre croissance et révolution, investissements directs étrangers et partenariats vers les pays MED en 2010». Outre le recul sévère des annonces d IDE, l étude révèle une baisse sensible des flux réels d IDE (13% par rapport à 2009 d après la Banque mondiale). «Les investisseurs sont non seulement découragés par les «nouveaux» durcissements de la LFC 2010, qui donne par exemple la préférence aux entreprises algériennes dont les offres financières dépassent celles de leurs concurrents étrangers jusqu à un surcoût de 25%», commentent les rédacteurs de cette étude mais également par les péripéties que vivent les entreprises étrangères déjà présentes dans le pays. En effet, compte tenu du blocage du processus décisionnel dans le pays, du fait de la pénalisation de l acte de gestion, aucun responsable économique ne s aventure à une quelconque décision dans ses relations avec le partenaire étranger. Cet état de fait entraîne une situation de verrou mortel ; c est ainsi qu aucun projet en réalisation n a connu une réception définitive ces dernières années, entraînant un retard considérable dans les paiements des sociétés étrangères. Pire que ça, les sociétés algériennes et leurs partenaires vivent une relation incongrue : pour le moindre problème (qui aurait pu et/ou dû être résolu par la négociation), le management algérien renvoie sa résolution à la justice en portant plainte. Cette dernière, par précaution excessive, bloque les comptes des sociétés étrangères, obligeant ces compagnies à avoir recours au cash pour leur gestion quotidienne (paiement des salaires et achats locaux) sans se soucier des conséquences et des surcoûts qui, dans tous les cas, seront à la charge du pays. Il est plus qu urgent que les responsables concernés puissent se concerter et édicter une position commune et émettre les règles nécessaires pour permettre aux gestionnaires d avoir les moyens managériaux et décisionnels pour une gestion saine, et ce, dans l intérêt de l'économie nationale. H. M.

8 Actualité Mardi MILA Quand incivisme rime avec vandalisme L homme et son milieu se mesurent l un par l autre, dit-on. Que pouvons-nous dire de notre société quand on constate tout ce gâchis environnemental qui nous entoure, nous emprisonne et nous empoisonne la vie? Ne sommes-nous pas en train de subir une situation désastreuse et lamentable que nous avons nous-mêmes générée et que nous continuons à alimenter par nos comportements néfastes à plus d un titre, que nous sommes, de plus en plus, incapables de maîtriser? Pourquoi sommes-nous devenus, excusez l expression, aussi «affreux, sales et méchants» envers tout ce qui bouge? Les exemples, à ce propos, sont légion, prenonsen un : créés avec pour objectif d atténuer, un tant soit peu, la dégradation effrénée du cadre et des conditions lamentables de vie, dans quelques cités à habitat collectif, des mini-parcs, bien conçus, bien équipés : toboggans, balançoires, échelles de cordes, pas de géants, etc. réalisés à coups de centaines de millions, dans le cadre de l embellissement et de l amélioration urbaine, ont été finalement mis, après plusieurs mois d hésitations, à la disposition des KHENCHELA candidats aux examens de fin d année Les préparatifs pour les différents examens (baccalauréat, BEM et cinquième) vont bon train, d autant plus que l année scolaire n a pas été perturbée par les grèves. «Alors pas de retard dans les programmes des trois paliers», dira le directeur de l éducation de la wilaya de Khenchela, M. Farès Ahmed. Cette préparation ajoute notre interlocuteur, a commencé dès le début de l année avec l inscription des candidats et l envoi des listes à l Office régional des examens. La préparation de ces trois examens a nécessité une grande mobilisation de tous les partenaires : les différents centres, les daïras, les APC, la direction de la santé et les services de sécurité. Ils seront cette année candidats au bac dont scolarisés. Les filles sont en Selon un bilan rendu public par la Protection civile de Sidi- Bel-Abbès, l année 2011 est la plus meurtrière sur les routes par rapport à Depuis janvier seulement, la Protection civile a fait 138 interventions pour des accidents de la route qui ont fait 13 morts et 163 blessés alors habitants de ces cités. Mais il a suffi que le maître de l ouvrage, qui n est autre que l OPGI, livre ces réalisations, en retirant ses gardiens, pour que l irréparable se produise. En effet, quelques jours sans gardiennage ont suffi à nos vandales pour tout mettre hors d usage, c est à croire qu un typhon dévastateur est passé par là, puisque même la force avec candidates contre garçons, 148 détenus, 4 candidats non voyants et un candidat de la République sahraouie, selon Bachir Takouacht, chef de bureau du service des examens. La direction de l éducation parlera des moyens logistiques et expliquera aussi les étapes des examens, l acheminement des sujets, le rôle des encadreurs, de la surveillance des candidats et leur prise en charge (transport et restauration). 22 centres d examen vont abriter les épreuves avec surveillants, à raison de 5 encadreurs par classe. Notre interlocuteur ajoute que la nouveauté cette année est dans les inscriptions et le retrait de convocations du bac qui se feront par le biais de l internet entre le 15 avril et le 20 mai. Même préparatifs pour les clôture en grillage et les portes d accès ont volé en éclats. En quelques jours seulement, ces endroits jadis resplendissants pour accueillir des enfants «normalement constitués» se sont transformés en décharges sauvages où toutes sortes d objets hétéroclites y sont entreposés, mais point de trace de tous ces équipements installés. épreuves du BEM qui se déroulera du 5 au 7 juin prochain candidats sont attendus avec une forte présence féminine, 411 détenus, 5 sourds-muets et 12 par correspondance. 25 centres et surveillants à raison de 3 par classe sont mobilisés à travers la wilaya. L examen de 5 e se déroulera le 29 mai alors que la 2 e session est prévue le 26 juin élèves sont concernés dont 11 sourds-muets. Pour rappel, les examens de l éducation physique du bac et du BEM ainsi que les épreuves de musique, d éducation artistique et du Cneg, se sont déroulés dans de bonnes conditions. Des moyens humains et matériels ont été mis à la disposition des candidats et des encadreurs, ce qui a satisfait tout le monde. Benzaïm Abdelouahab ACCIDENTS DE LA CIRCULATION À SIDI-BEL-ABBÈS 2011, un début d année meurtrier Photo : D. R. En un mot, c est la désolation totale, et ce, devant la passivité, l immobilisme et le laisser-faire de tout le monde. Pourquoi cette indifférence et ce je-m en-foutisme par rapport à tout ce qui est propriété collective, quitte à subir en premier chef les conséquences néfastes d un tel comportement? Pourquoi ne cesse-t-on de se plaindre de cette dégradation de notre cadre et de nos conditions de vie, alors que nous sommes la cause principale de cet état de fait? Connaissant d emblée la réaction néfaste et le comportement basé sur la destruction, la prédation et le vandalisme de beaucoup, malheureusement, de nos concitoyens et particulièrement les enfants, pourquoi les promoteurs de ces projets, responsables municipaux en premiers, les ont-ils livrés sans surveillance ni gardiennage, alors que des centaines de personnes sont recrutées et payées par le biais de différents dispositifs d emploi à ne rien faire? Qui en est responsable et qui doit en assumer les conséquences? Autant de questions qui restent, malheureusement, sans réponse, puisqu il s agit, évidemment, de l argent du contribuable. A. M haimoud qu en 2010, soit sur 12 mois, on enregistre 7 morts et 136 blessés. La Protection civile a aussi, durant la saison estivale écoulée, fait 85 interventions pour des feux de forêt et de broussailles et de récolte qui ont ravagé 165 ha de foin, 320 ha d orge, 253 ha de blé et plusieurs centaines d'hectares de forêt et broussailles. La Protection civile, qui a mené une campagne de sensibilisation les 22 et 23 mai derniers contre les feux de forêt, de récolte et de broussaille et des accidents de la route a organisé des portes ouvertes sur ses unités. Outre ses rencontres avec les étudiants de l université Djilali-Liabès, des caravanes ont sillonné les localités pour aller à la rencontre des agriculteurs pour les sensibiliser sur les feux alors que les conducteurs ont reçu des dépliants mettant en garde sur les dangers de la route. A. M. 24 mai PAGE 9 RELIZANE La Gendarmerie nationale se rapproche du citoyen Le coup d envoi des journées portes ouvertes sur la Gendarmerie nationale à Relizane a été donné jeudi par le colonel Arrar Abderrahmane en présence de M. Kadi Abdelkader, wali de Relizane, des autorités locales civiles et militaires, et de plusieurs personnalités invitées en la circonstance. Organisées à l intention du grand public, ces journées permettront aux visiteurs de se faire une idée précise des missions de ce corps qui n a eu de cesse d œuvrer, depuis l indépendance du pays, à assurer une sécurité et la protection des citoyens. Le colonel du commandement de groupement de gendarmerie de la wilaya de Relizane a saisi l opportunité de la cérémonie d ouverture de ces journées portes ouvertes pour rappeler précisément les missions assignées à ce corps dont le but est de lutter contre le crime sous toutes ses formes, ne manquant pas de souligner que cette initiative a été entreprise dans le cadre du rapprochement entre le gendarme et le citoyen. Par ailleurs, cette manifestation a permis aux visiteurs de découvrir de près la mission des gendarmes à travers l exposition des statistiques sur le crime organisé et les équipements et matériels modernes, la projection de documentaires et des démonstrations des différents groupes d intervention. Des photos inhérentes aux accidents, les interventions rapides et le contrôle routier ont occupé une bonne partie de cet événement. A. Rahmane ADRAR L aprèscompositions! L année scolaire tire à sa fin et les dernières compositions s'égrènent faisant la joie des enfants qui attendaient cela depuis plusieurs jours. Mais que feront-ils? Où iront-ils après? Si la plupart ont choisi l école coranique, d autres se sont mis à la recherche de petits jobs : vente à la criée, restaurants et gargottes afin de glaner quelques sous : une journée de 12 ou 14 heures peut rapporter jusqu à 200 DA. Mais dans la plupart des cas, ce sont d interminables parties de foot dans les rues où un danger potentiel qui les guette à chaque instant. Dans les ksour, c est le travail quotidien aux champs avec comme seul répit la pause déjeuner qui offre un repos mérité. Ils se retrouvent tous le soir à tripoter leurs portables qui leur permettent l évasion et de rêver à des lendemains meilleurs. E. H. S.

9 Culture Mardi 24 mai PAGE 10 Le coup de bill art du Soir ELLE AURA LIEU DU 1 er AU 4 JUIN À MAÂTKAS 3 e édition du Festival du théâtre pour enfants Par Kader Bakou Une pizza «Zenga Zenga» à Wall Street Les clips des différentes versions de «Zenga Zenga» font toujours fureur sur Youtube. Dernièrement, un quotidien algérien arabophone a publié dans la rubrique «photo insolite», une photographie d un «café Zenga Zenga» situé quelque part en Algérie. «Un chef» algérois, lui, a inventé «la pizza Zenga Zenga» que vous pouvez déguster dans une pizzeria située sur la «zenga» (rue) qui va de la place Maurétania à la rue Didouche-Mourad. Avant de prendre place à une table, vous pouvez l admirer à travers une affiche près de l entrée de la pizzeria. Les pizzas comme les couleurs, c est une question de goût. Mais peut-on imaginer les parties en conflit en Libye en train de fumer le calumet de la paix et déguster ensemble une pizza Zenga Zenga? Imaginons aussi des vendeurs «door to door» (porte-à-porte) en train de proposer la pizza Zenga Zenga, rue par rue, dans tous les foyers à travers les Etats-Unis? K. B. Des planches plein les yeux pour les chérubins, mais aussi pour les adultes lors de ce 3 e festival du théâtre pour enfants qui aura lieu du 1 er au 4 juin dans la commune de Maâtkas. Traditionnellement organisé par la dynamique association Ithrane du village Ikharvane de la même commune, ce rendez-vous culturel auquel sont désormais habitués les bambins de toute cette région sud de la wilaya de Tizi-Ouzou se tiendra sous le haut patronage de Madame la ministre de la Culture. L APC et la maison de jeunes locale sont également partie prenante de cet événement dont les préparatifs battent leur plein. Un riche programme a été concocté par les organisateurs, exclusivement dédié au théâtre pour enfants comme cela a été confirmé par Slimane Koulougli, l omniprésent président de l association Ithrane. Mais d autres festivités sont également au programme tels le carnaval des troupes participantes, à savoir les associations Youcef Oukaci des Ath Djennad, Aghvalou de Makouda, Tamkadbout des Ouadhias, El-Farja de Draâ Ben Khedda, Hdidouane de Tipasa et la maison de jeunes de Mechtras lors de l ouverture de la manifestation, et le grand gala musical de la clôture. Une dizaine de pièces théâtrales sont déjà programmées au grand bonheur de nos petits amateurs. Les sites retenus pour cette fiesta sont la maison de jeunes et le village Ikharvane d où sont tous originaires les organisateurs. Il convient de souligner que cette sympathique association a été créée en 2003 et, depuis, elle n a cessé de travailler en direction des enfants, du théâtre et de la culture en général. Ithrane a participé à plusieurs manifestations culturelles à travers tout le territoire national. Bravo et bon vent les gars! Amayas idir RENCONTRE EN HOMMAGE À MOHAMED DORBHAN Le créateur de l inspecteur Salaheddine présent parmi les siens Un moment fort et très émouvant que fut la rencontre organisée en hommage à Mohamed Dorbhan ce samedi 21 mai. C était à l occasion de la parution de son roman posthume Les neuf jours de l inspecteur Salaheddine, sorti aux éditions Arak. La librairie Chihab internationale (Bab El-Oued, Alger) a eu l honneur d abriter cette rencontre qui a permis de réunir la famille du disparu, ses enfants et ses frères, ses amis, des camarades d université, son éditeur, des journalistes qui l ont connu Tous ont tenu à souligner qu ils étaient venus rendre le plus bel hommage à Mohamed Dorbhan, à ses qualités humaines et son talent. Cet homme très créatif, très intelligent, pluridisciplinaire est, certes, l auteur d un unique ouvrage, mais quel livre! Les neufs jours de l inspecteur Salaheddine a été ainsi présenté au public dans une atmosphère particulièrement émouvante où l image de Mohamed Dorbhan était omniprésente. Après une minute de silence observée à la mémoire du disparu, les témoignages se sont succédé pour rappeler que ce magnifique roman permet de garder pérenne la mémoire de son auteur, comme s il était toujours présent parmi nous. Abdallah Dahou, son éditeur, fait d'ailleurs observer que le livre, achevé le 14 juillet 1989, «est un texte toujours aussi frais et actuel». Il n oublie pas, à cette occasion, de poser quelques repères et d'apporter certaines précisions sur la sortie du roman : «Ce livre-là a accouché SALLE IBN ZEYDOUN (RIADH EL-FETH, ALGER) Mardi 24 mai à 19h : Concert du Magnito Duo (Christina Neykova et Slavey Trenin) et de la pianiste Lyudmilla Velcheva (Bulgarie), dans le cadre du 12 e Festival culturel européen en Algérie. THÉÂTRE NATIONAL ALGÉRIEN MAHIEDDINE-BACHTARZI (ALGER) Du 24 mai au 7 juin 2011 : Festival national du théâtre professionnel. Mardi 24 mai à 19h : Cérémonie d ouverture, suivie de la pièce Layali Almout du Théâtre régional de Sidi Bel-Abbès. d une maison d édition si on peut dire, car c est bien la première expérience du genre d Arak éditions. Le manuscrit m a été remis par le frère de Mohamed Dorbhan, il était plein de ratures, de scories Je me suis alors attelé de mon mieux à restituer le texte sans trahir son auteur et le mettre à la portée du lecteur.» Mais pourquoi avoir mis tant d années à publier enfin le roman? «Parce que je n'étais pas un éditeur professionnel, explique Abdallah Dahou. Nous étions dans la survie J avais aussi des moments de doute, je me disais que ce livre-là n est plus d actualité. C est maintenant que je me rends compte de son effet boomerang, et qu il est d une actualité brûlante.» L éditeur apporte une autre précision : «Le manuscrit n avait pas de titre, sauf pour chaque chapitre. Le titre du roman est donc de moi-même.» Mohamed Balhi, qui a longtemps côtoyé Mohamed Dorbhan quand tous deux étaient journalistes à l hebdomadaire Algérie-Actualité, apporte à son tour un témoignage précieux. «Ce roman est un vrai trésor. Avec ce livre, Mohamed Dorbhan a aujourd hui une grande place dans la littérature algérienne. C est une véritable saga sur l Algérie, cela fait penser à L'automne du patriarche de Gabriel Garcia Marquez. C est aussi le Don Quichotte de Cervantès et Kafka qu on retrouve dans Les neufs jours de l inspecteur Salaheddine. Mohamed Dorbhan était un véritable homme de culture, la preuve, dans son roman, il évoque très bien l histoire d Alger, sa topographie, il parle de la mer de façon admirable... Un livre qu il faut lire absolument.» En plus de l écrivain racé, il y a le personnage luimême. Quelqu un de très attachant, soulignent les différents témoignages. Pour Mohamed Balhi, toujours, «il était très discret, spontané et profondément humain. Ce grand émotif adorait lire les bandes dessinées, était particulièrement amateur de Tintin. Il avait beaucoup le sens de l ironie tout comme Tahar Djaout». Ce sens de l humour, très CENTRE CULTUREL FRANÇAIS D ALGER Mercredi 25 mai à 18h30 : Film Jean Sénac d Eric Sarner (France- 2010, documentaire, 52 mn), en présence du réalisateur. CENTRE DES LOISIRS SCIENTI- FIQUES (5, RUE DIDOUCHE-MOURAD, ALGER) Mardi 24 mai : Exposition de décoration sur pierres (reproduction de gravures rupestres du Tassili) de l artiste Nabila Sadat Narimane. PALAIS DE LA CULTURE MOUFDI- ZAKARIA D ALGER (KOUBA) Phs. D.R. élevé chez Mohamed Dorbhan, a été également souligné par Ameziane Ferhani qui l a bien connu à Algérie-Actualité. «Il avait une très grande pertinence d esprit et était très curieux de tout, se souvient Ferhani. Dorbhan s intéressait à l être humain, mais aussi aux étoiles, aux fourmis... Tout aussi remarquable était son détachement, sa manière d être simple et modeste. Et puis, il aimait rire!» Le côté facétieux et anticonformiste de l éternel adolescent si timide a été d ailleurs rappelé par tous ses amis qui l avaient côtoyé et apprécié sa compagnie. «Au lycée, témoigne M. Kacemi, c était toujours la fête avec Mohamed Dorbhan.» Et cela a continué à l université, raconte Amina Mahieddine. «On prenait le même bus, dit-elle. Avec lui, le temps passait vite, car il avait énormément d humour, avait toujours une anecdote. Mohamed Dorbhan était timide, oui, mais surtout très généreux. A l époque, il nous montrait ses dessins, il excellait comme caricaturiste. Je ne l ai plus revu depuis le début des années 1980, mais il est resté dans nos cœurs.» Parmi les témoignages qui se sont succédé, celui du frère de Mohamed Dorbhan qui a tenu à remercier tous ceux qui ont organisé pareil hommage. «Surtout, dit-il, on évoque mon regretté frère avec beaucoup d émotion. Il est vrai qu il était très talentueux, et c est bien dommage qu il nous ait quittés à la fleur de l âge.» Pour continuer à honorer la mémoire de Mohamed Dorbhan, rendez-vous est pris pour le 19 septembre prochain. Cette fois, ce sera pour rendre hommage au caricaturiste. Hocine T. Jusqu au 31 mai : Exposition de peinture et sculpture de l artiste Dahel Djanet Hebrih. MUSÉE NATIONAL D ART MODERNE ET CONTEMPORAIN (RUE LARBI-BEN- M HIDI, ALGER) Jusqu au 30 juin : Exposition d œuvres de Mohammed Khadda, en commémoration du 20 e anniversaire de la disparitionde l artiste. SALLE FRANTZ-FANON (RIADH EL- FETH, ALGER) Samedi 28 mai à 14h : Rencontre littéraire autour du livre La plume qui délire de Saïd Hilmi, paru chez les éditions Dalimen.

10 Sports Mardi 24 mai PAGE 12 Mardi 24 mai PAGE 13 Le Soir Le stage de l EN à Murcie se poursuit. Le groupe est composé désormais de huit joueurs, après l arrivée dimanche après-midi des locaux. Le staff technique national n a pas encore envisagé d amorcer le travail spécifique au rendez-vous du 4 juin prochain. Juste des séances de remise en forme pour les éléments qui ne sont plus en compétition depuis déjà quelque temps à l instar de Djebbour et des Ecossais Bouzid et Bougherra et de la récupération pour le quintette local, constitué des Hadj Aïssa, Soudani, Lemouchia, Doukha et Zemmamouche qui avait, la veille participé à une journée de championnat au sein de leurs clubs respectifs. Hier matin, ce petit groupe a pris part à une séance de musculation à la salle du centre La Manga Club. Un travail nécessaire pour l entretien des muscles des joueurs qui arrivent en cette fin de saison avec un déficit certain en termes d explosivité et d endurance. Dans l après-midi d hier, trois joueurs devaient rejoindre le centre sportif Manga de Murcie. Il s agit de Karim Ziani, Djamel-Eddine À J -11 DU MATCH MAROC - ALGÉRIE Le «groupe Algérie» prend forme Mesbah et Adlène Guedioura. Aujourd hui, le milieu du Racing Santander, Medhi Lacen et le meilleur nouveau joueur du Calcio, Hassan Yebda (Naples) sont attendus pour compléter le groupe. Celui-ci doit enregistrer à partir de jeudi, l arrivée de deux barragistes «allemands», Karim Matmour ( B o r u s s i a Mönchengladbach) et Antar Yahia (Bochum). Ce duo se croisera demain soir, à Bochum, lors de la seconde manche des barrages. A l aller, l équipe de Matmour s était petitement imposée (1-0). Les derniers à rallier le regroupement préparatoire des Verts seront les sociétaires de la L1 française, à savoir Fouad Kadir, Ryad Boudebouz, Mehdi Mustapha Sebaâ, Carl Medjani et le «bleu» de Photo : New Press Gerets dévoile sa liste des «23» Le sélectionneur de l'équipe nationale marocaine de football, le Belge Eric Gerets, a dévoilé hier la liste des 23 joueurs sélectionnés pour le match face à l'algérie le 4 juin prochain à Marrakech, annonce la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Gerets, qui avait choisi, jeudi passé, une liste de 31 joueurs, a sacrifié 8 éléments parmi lesquels le joueur du Standard de Liège, Mehdi Carcela, gravement blessé. Le défenseur Adil Kerrouchy (El-Jadida), les milieux de terrain Mohamed Oulhaj (RAJA), Ismaïl Aïssati (Vitesse Arnhem), Mehdi Carcela (Standard Liège), Ahmed Ajeddou (WAC) et les attaquants Salhi Yacine (WAC), Hassan Taier (RAJA) et Nordine Amrabet (Kayserispor) ont fait les frais du nouveau «tri» du sélectionneur belge des Lions de l Atlas. Ce dernier s est certainement basé sur une ultime supervision des joueurs du GNF (championnat marocain), lors de la dernière levée tenue samedi, pour écarter les locaux ainsi que sur le rendement «jugé moyen» des émigrés, Amrabet (Kayserispor, Turquie), Aïssati (Arnhem, Hollande). Par contre, même légèrement blessé, Mounir El-Hamdaoui a été retenu pour cette explication maghrébine. Au match aller, Gerets avait écarté le buteur de l Ajax à cause de «ses considérations relationnelles avec Franck De Boer, le coach des Amstellois. Pour le rendez-vous du 4 juin, le coach marocain a opté pour un ensemble équilibré, à savoir 3 gardiens, 8 défenseurs, autant de milieux de terrain et 4 attaquants, tous de pointe. Cela renseigne sur les intentions du «Lion du Rekem» qui avait confié dans une récente déclaration que «la rencontre face à l Algérie a plusieurs objectifs dont le plus important est de prendre notre revanche devant le public marocain qui nous encouragera et fera pression sur l équipe adverse». B. M. La liste des 23 convoqués Gardiens de but (3) : Mohamadina Ahmed (OC Khouribga/Maroc), Badda Issam (FUS Rabat/Maroc), Lamyaghri Nadir (WA Casablanca /Maroc). Défenseurs (8) : Benatia Mehdi (Udinese/Italie), Lemrani Mustapha (MAS Fès/Maroc), Oulhaj Mohamed (RAJA Casablanca/Maroc) El-Khaliqi Ayoub (WA Casablanca/Maroc), Basser Michael (AS Nancy/ France), Alioui Jamal (WA Casablanca /Maroc), El-Kaddouri Badr (Dynamo Kiev/Ukraine), El-Kaoutari Abdelhamid (Montpellier/France). Milieux de terrain (8) : Hermach Adil (RC Lens /France), Chihani Mohamed (MAS Fès /Maroc), Kharja Houcine (Inter Milan /Italie), Belhanda Younès (Montpellier/France), Boussoufa M'barek (Anzhi /Russie), Berrabeh Mohamed (WA Casablanca/Maroc), Taarabt Adel (Queen's Park Rangers /Angleterre) Assaidi Oussama (Heerenveen /Pays-Bas). Attaquants (4) : Chamakh Marouane (Arsenal /Angleterre), El Arabi Youssef (SM Caen/France), Mounir El-Hamdaoui (Ajax Amsterdam /Pays-Bas), Hadji Youssef (Nancy /France). Brest, Brahim Ferradj. Ces derniers devront disputer le dimanche 29 mai la dernière journée de leur championnat respectif (Ligue 1 et 2) Le gardien du club russe, le CF Krylia Sovetov, Rais Ouahab M bolhi, et le latéral gauche d Al-Sad du Qatar, Nadir Belhadj, arriveront en principe, au plus tard, vendredi, journée consacrée par Benchikha pour tester son team à l occasion d un match d application contre une formation de la région de Murcie, probablement de la troisième division espagnole. Pour rappel, les Verts ont entamé vendredi un stage d'une dizaine de jours à La ABDESLAM OUADDOU : «La donne sera différente au retour» Manga Club, à Murcie. Ils rallieront directement Marrakech le 1 er juin prochain, à bord d'un avion spécial. B. M. L ancien international marocain Abdeslam Ouaddou a estimé à propos de la prochaine rencontre Maroc- Algérie comptant pour la 4 e journée de qualification à la CAN-2012 que «la donne sera différente» car les Verts récupèrent Ziani, Guedioura et Bougherra. «La donne sera différente lors du match retour car ils récupèrent des joueurs comme Ziani, Adlène Guedioura, Bougherra, Matmour...», a déclaré le joueur de Lekhwiya, club champion du Qatar, entraîné par l Algérien Djamel Belmadi, sur le site des Lions de l Atlas en ajoutant que «ces matches nécessitent un mental de guerrier». L ancien joueur de Nancy, Valenciennes, Rennes (France), Fulham (Angleterre) et Olympiakos (Grèce) a estimé que «c'est dans ces matches que l'on voit la personnalité d'un joueur car il faut répondre présent. Tout un peuple est derrière chaque équipe et celle-ci doit s'identifier à son peuple qui la pousse». En ce qui concerne le déroulement de la rencontre, Ouaddou pense que si la sélection marocaine «veut porter le danger devant le but algérien à Marrakech, le bloc devra monter de 10, voire 15 mètres, les défenseurs devront être pratiquement à la ligne médiane pour pousser l équipe dans le camp algérien». «Le bloc doit trouver les intervalles et user, le moins possible, de longs ballons, domaine dans lequel excellent les Algériens, surtout qu'ils risquent de se présenter dans une configuration défensive, à savoir un ou un 5-4-1», a-t-il conseillé. S agissant de la manière dont les joueurs aborderont le match, il a indiqué : «Je ne pense pas que nos frères algériens se présenteront avec un avantage psychologique car eux-mêmes savent que chaque match a ses vérités.» «Je ne sens pas chez eux cet excès de confiance, au contraire, je pense qu'il y a un respect des Algériens envers les joueurs qui composent notre équipe nationale», a-t-il souligné. LIGUE DES CHAMPIONS D EUROPE : A J -5 DE LA FINALE BARÇA MU Retrouvailles volcaniques Plus que quelques jours, sous le signe d'un volcan qui pourrait perturber la préparation du choc au sommet : le FC Barcelone et Manchester United se retrouvent samedi en finale de la Ligue des champions, comme en 2009 (victoire 2-0 du Barça), leur effectif de stars au complet. Bis repetita? Les Barcelonais craignent une réédition de leurs tribulations de la saison dernière, lorsqu'ils avaient dû rallier Milan en car, le volcan islandais Eyjafjöll ayant bloqué l'espace aérien. Une dizaine d'heures de route, assorties d'une défaite 3-1 en demi-finale aller chez l'inter... Actuellement, c'est le volcan Grimsvötn qui menace les cieux européens. Les experts attendent pour la fin de la semaine le passage du nuage de cendres islandais au-dessus du Royaume-Uni. Or, le Barça a prévu de se rendre jeudi à Londres. Par la route, cela ferait quelque km. Si le nuage n'arrivait qu'après, il pourrait aussi perturber la venue des supporters catalans. Du côté du club espagnol, on mise sur la récupération, au bout d'une saison harassante, marquée par le «multiclasico» éreintant sur le plan physique et nerveux. Depuis qu'il a conquis son troisième titre de champion consécutif, le 11 mai à Levante (1-1), l'entraîneur Pep Guardiola a pris soin de ménager ses titulaires. Samedi, c'est une équipe bis qui s'est imposée à Malaga (3-1). La bonne nouvelle pour le club est le retour de Bojan, qui offre une solution offensive supplémentaire. Abidal, opéré le 17 mars d'une tumeur au foie, a poursuivi son retour progressif en jouant trois quarts d'heure samedi. «Je suis déjà très content de pouvoir revenir avec le groupe, a dit le défenseur français sur uefa.com. Maintenant, il faut y aller progressivement parce que l'opération que j'ai subie est une grosse opération. Certes, pour l'instant mon corps répond très bien; maintenant faut pas se précipiter, chaque chose en son temps.» Embarras du choix La titularisation d'abidal est la dernière incertitude du onze blaugrana, associée au cas Puyol. Guardiola pourrait être réticent à aligner en même temps deux joueurs relevant de blessure. Le journal Sport affirme que l'entraîneur s'appuiera sur Mascherano, qui a donné entière satisfaction lors de son intérim en défense centrale, l'inconnue portant sur le poste d'arrière gauche. Côté MU, Alex Ferguson a l'embarras du choix. Le technicien écossais a savamment géré son effectif, effectuant neuf changements entre les deux derniers matches de championnat. Dimanche contre Blackpool (4-2), plusieurs titulaires potentiels étaient ménagés (Rooney, Giggs, Hernandez, Ferdinand, Valencia). «Je pourrais aligner quatre ou cinq équipes la semaine prochaine et elles ne me décevraient pas», a lancé Ferguson. Au jeu des petites phrases, son homologue Guardiola avait pour sa part avancé samedi : «Le monde va nous regarder, et nous essaierons d'être dignes du football espagnol.» MU a encore en travers de la gorge la défaite et la leçon en finale de la C1 face au même Barça en 2009, et il y a de la revanche dans l'air. Scholes s'en souvient : «La finale de Rome était décevante. Nous avons jeté un œil dessus récemment et il y avait en fait quelques bonnes choses dans ce match, dont franchement je ne me souvenais plus.» Chocs d'ego, de stars et de cultures. Dans sa chronique d hier pour El Periodico, l'ancien international néerlandais et ancien entraîneur du Barça, Johan Cruyff, a prévu l'avantage à «l'équipe qui imposera son jeu à l'autre». «Favori, le Barça? Sans doute, mais seulement jusqu'à neuf heures moins le quart samedi. Puis il faudra gagner.» CHAMPIONNAT PROFESSIONNEL DE LIGUE 1 (MISE À JOUR) L ASO en quête d un nouveau break Le leader du championnat professionnel de football de Ligue 1, l'aso Chlef, accueillera la JS Kabylie dans un match où le faux pas est interdit pour les Chélifiens, alors que l'es Sétif sera mise à rude épreuve à Saïda, à l'occasion du match de mise à jour prévu aujourd hui. Après deux ratés de suite (match nul à domicile face au MCS et une défaite à Oran face au MCO), l'aso Chlef est appelée à réagir face au tenant de la Coupe d'algérie, dans une rencontre qui s'annonce palpitante. Désormais à trois longueurs de leur nouveau dauphin, le CR Belouizdad, les poulains de Meziane Ighil devront impérativement creuser l'écart pour parer à toute mauvaise surprise, à sept journées de la fin du championnat. De son côté, la JS Kabylie, qui a repris confiance après son succès face à l'usmh (1-0), tentera de revenir avec un résultat probant qui lui permettra d'aborder en toute sérénité le match aller de la Coupe de Confédération, prévu samedi à Tizi-Ouzou face à Jaraaf (Sénégal). A Saïda, l'es Sétif (4 e, 35 points), qui reste sur un match nul à Alger face au MC Alger (1-1), visera une place CA BORDJ-BOU-ARRÉRIDJ Zekri répond à ses détracteurs En réponse à ceux qui le traitent de nonprofessionnel parce qu il œuvre avec deux équipes en même temps, en l occurrence Bir El Arch et le CABBA, le technicien Hocine Zekri, à la fois sage et serein, explique qu il n avait pas à refuser l offre d un club qu il porte dans son cœur ainsi que son public. «Des personnes auxquelles je réserve un privilège particulier m ont sollicité pour aider le Ahly et ça serait de la pure ingratitude de répondre défavorablement à leur appel», a déclaré le coach. Dans la foulée, Zekri précise également Dans une équipe du NAHD qui file tout droit vers l accession, le président nahdiste se veut modéré bien qu il y croie à fond malgré le revers enregistré face au voisin koubéen. Dans cet entretien, il exprime ses inquiétudes quant aux difficultés financières et menace même de se retirer à la fin de la saison, si Le Soir : Cette défaite contre le RCK représente-t-elle un coup d arrêt? Manaâ Ganfoud : Oui, elle représente la fin d une série de onze rencontres sans défaite mais elle n a eu aucune répercussion sur le groupe et ne remet pas en cause l accession qui est notre principal objectif. On a besoin juste de quatre points pour assurer la rencontre en Ligue 1. Et dire qu à la fin de la phase aller, le NAHD était classé à la neuvième place et certains doutaient de la possibilité d accéder. Oui, mais grâce au travail du nouveau staff technique, on a pu remonter la pente. Mais les problèmes financiers demeurent... C est un problème auquel sont confrontés tous les clubs. Nous n avons aucune aide de la part des autorités et les sponsors ne veulent pas venir pour au moins deux raisons. D abord, on évolue en Ligue 2 et les rencontres ne sont pas télévisées. Ensuite, le NAHD n a pas de stade. Alors, quand un sponsor exige que sa marque soit accrochée à un panneau d une enceinte, on ne peut pas le satisfaire. Maintenant, on va évoluer en stade du 20-Août pour nos deux dernières rencontres de championnat. Certains joueurs se sont plaints de qu il est le seul perdant dans cette double aventure dans la mesure où il a sacrifié sa famille pour rendre service à autrui. «Je passe tout mon temps à me déplacer entre deux endroits, voire plusieurs, sans même avoir du temps pour mes proches», a-t-il expliqué.«si cela n est pas du professionnalisme, qu est-ce que donc le professionnalisme?», s interroge Zekri, en affirmant que si l occasion se présentait à lui pour encadrer une troisième équipe, il n hésiterait pas un seul instant à la saisir. Saâdène Ammara ne pas être payés. Où en est leur situation? Non, les joueurs sont payés régulièrement en fonction des rentrées d argent. Ceci dit, je peux vous dire qu ils ont seulement deux mois de retard, en ce qui concerne les salaires et trois primes qui n ont pas étés versées. J en appelle encore au président de l APC et au wali délégué pour nous aider afin de pouvoir régulariser les joueurs. À quand la fin de votre mandat? Je vous rappelle que j ai été élu comme président de la SPA et que j ai un mandat de trois ans. Mais si la situation du club ne s améliore pas, j assure l accession et je pars à la fin de la saison. Mais c est à vous de trouver des solutions pour améliorer la situation du club. Je ne peux rien faire tout seul. Bouderouia, Ould Zemerli et moi-même avons déboursé 28 millions de dinars de sur le podium, à l'occasion de son duel avec le MCS, tenu en échec samedi par la JSM Béjaïa (0-0). Les Sétifiens, où rien ne va plus cette saison, n'ont désormais qu'un seul objectif : décrocher une place qui leur permettra de participer la saison prochaine à une compétition internationale. Pour sa part, le MCS (8 e, 31 points), auteur jusque-là d'une saison honorable, aura une belle occasion de se rapprocher de la tête du classement et de viser une place sur le podium lors des prochaines journées. Start A Saïda (16h) : MC Saïda - ES Sétif A Chlef (19h) : ASO Chlef - JS Kabylie. MANAÂ GANFOUD (PRÉSIDENT DU NAHD) «J assure l accession et je pars, si» notre poche pour compenser les insuffisances financières mais bien sûr cela ne suffit pas. Il y a des gens qui parlent et qui disent qu ils veulent aider le club, mais, en réalité, ce n est que du vent. Ne craignez-vous pas une saignée de l effectif à la fin de la saison? De ce côté, il n y a rien à craindre, tous nos joueurs sont jeunes et sous contrat. Ceux qui veulent piller le NAHD devront négocier avec nous. Comme vous l avez fait pour le transfert de Khelilli à la JSK? Oui, parfaitement. Le transfert de Khelilli a rapporté six millions de dinars au club, mais je tiens à préciser que c est parce que le NAHD évolue en Ligue 2 que nous avons accepté de le céder. Il est bien entendu que si nous assurons l accession, il n est pas question de vendre nos meilleurs éléments actuels. A part le football, les autres disciplines se sentent délaissées et notamment la boxe qui a produit de grands pugilistes dans le passé. Je suis toujours président du CSA et, à ce titre, je peux vous révéler que les autres sections n ont jamais reçu autant d argent que sous ma présidence. Maintenant, il faut que les présidents de section des autres disciplines sportives sachent que le temps de l assistanat est révolu et qu ils doivent se démener pour attirer des sponsors et ramener de l argent. Que répondez-vous à ceux qui vous dénigraient il y a à peine trois mois? Il y a trois mois, on nous avait enterrés parce que le club occupait la huitième place. Je n ai pas répondu à ces détracteurs. L important pour moi est de remettre le NAHD parmi l élite pour qu'il retrouve son véritable rang. Propos recueillis par`h. B. MC ALGER Ghrib défend Zekri Le président de la section football du MCA, Omar Ghrib, se dit outré par l arbitrage de M. Houasnia, lors du dernier match à Bologhine contre l ESS, qu il qualifie de partial. «Nous sommes lésés par les arbitres. Nous avons adressé plusieurs courriers aux instances footballistique du pays pour les alerter sur les torts causés au MCA», dira Omar Ghrib. Le Mouloudia d Alger, qui totalise 26 points, occupe une peu reluisante place au classement. Les Vert et Rouge sont dans l obligation d améliorer leur solde en points pour éviter toute mauvaise surprise en fin de championnat. «Certes, il reste encore huit matches à disputer. J espère que nous allons assurer notre maintien le plus tôt possible afin de permettre aux joueurs de récupérer et surtout de préparer au mieux notre rendez-vous continental», souhaite le président de la section football du club algérois, qui nous informe que la direction mouloudéenne a déjà entamé la prospection sur les plans national et international afin de renforcer l équipe en prévision de sa participation à la Ligue des champions. Le dirigeants mouloudéen n a pas voulu donner plus d informations sur les joueurs qui sont ciblés, de peur que ceux-ci soient «chipés» par la concurrence. Dans un autre volet, les dernières déclarations du coach mouloudéen, Nordine Zekri, à l issue de la rencontre jouée samedi dernier face à l ESS, n ont pas laissé les supporters du MCA indifférents. Les inconditionnels du Doyen semblent partagés, une partie qui dénonce la ferveur de «Zekrinho» et d autres qui le soutiennent totalement. Rappelons que dans ses impressions livrées à la presse, Zekri avait défié le Barça de venir jouer «son» MCA à Bologhine!! «Je défie n importe qui d avoir fait mieux que moi depuis que je suis ici en Algérie. Je suis l entraîneur numéro 1. Je sais que des gens cherchent à me casser, mais ils n y parviendront pas. Je suis prêt à défier le grand Barca, avec son Messi. Vous savez, je suis un entraîneur ambitieux. Je ne suis pas venu au Mouloudia pour diriger seulement des matches. J ai des objectifs à atteindre. Depuis que j ai pris le Mouloudia, j ai constaté que les arbitres s acharnent sur nous», a-t-il estimé. Ghrib a justifié cette sortie médiatique de son coach, comme un moyen de motiver davantage son groupe. «Zekri est un entraîneur extrêmement ambitieux. Sa volonté dépasse toutes les dimensions et nous lui faisons confiance pour amener le club aux sommets», conclut Omar Ghrib. A. A.

11 Sports Mardi 24 mai PAGE 15 Le CRB Dar-El-Beida a attendu la dernière journée du premier tour pour obtenir sa première victoire du 24 e Championnat arabe des clubs de basket-ball (15 au 25 mai à Abou Dhabi), aux dépens de l AS Salé du Maroc, auquel il a infligé sa première défaite dans cette compétition. Le CRBDB qui a été d ores et déjà éliminé, après avoir concédé trois défaites, a sauvé l honneur en s adjugeant une victoire somme toute méritée (74-73) après prolongations. Pourtant, les hommes de Hakim Meddour ont dominé les trois premiers BASKET-BALL CHAMPIONNAT ARABE DES CLUBS Enfin une victoire pour Dar-El-Beïda quarts-temps, et en atteignant la mi-temps avec une avance confortable de quinze points (44-29), mais le retour en force des Marocains, les a contraints de jouer les prolongations après que le temps réglementaire eut été sifflé à égalité (68-68). Le représentant du basket-ball algérien a enregistré un mauvais départ, en concédant trois défaites de rang devant respectivement Erriadhi du Liban (71-87), El-Gharafa du Qatar (73-75) et Shardjah des Emirats arabes unis (66-87). Le premier tour de la 24 e édition qui a pris fin dimanche, avec le match CRBDB-ASS, a vu les quatre premiers de chaque groupe, se qualifier pour les quarts de finale qui seront dominés par un match entre les deus clubs libanais : Champville (1 er MARATHON INTERNATIONAL D ALGER La troisième édition le 1 er novembre 2011 Le troisième Marathon international d Alger se déroulera le mardi 1 er novembre prochain à l occasion du 57 e anniversaire du déclenchement de la Révolution algérienne. La nouveauté de cette édition c est le nouveau parcours tracé par l organisateur, Sport Events International. Le départ et l arrivée auront lieu devant l Université de Dély-Ibrahim. Trois épreuves au programme le 10 km, le 21 km et le 42 km195 avec une forte participation des athlètes nationaux et étrangers. Aussi, il y aura un challenge des entreprises avec un relais de quatre fois 10 km. Le parcours de cette manifestation L hippodrome de M sila nous concocte à chaque réunion hippique des arrivées très disputées aux abords du disque final. Ce sera le cas aujourd hui aussi où le prix Tahrir risque de nous livrer des surprises même si en apparence, l épreuve semble plus ou moins facile à déchiffrer avec au départ Kabyle, Fares, Kabousna et Bymoun qui partiront avec les faveurs des pronostics. Derrière ce quatuor de base, on se bousculera au portillon pour les accessits et l intrusion au poteau d arrivée d un ou de deux gros outsiders n est pas à écarter. Les partants au crible 1. Kabyle : Au-dessus du lot, n aura pas à trop forcer sur son talent pour vaincre, base de jeu. 2. Slimani : N a rien à voir, barré. 3. Bymoun : Malgré son dernier échec, il est à TURF reprendre en bonne place. 4. Barzane : Il marque le pas ces derniers temps, mais gare au réveil. 5. Islah : Ce fils du célèbre Ouenis alterne les bonnes et mauvaises sorties, à surveiller de près. 6. Fares : En pareille compagnie, il devrait jouer les premiers rôles, base de jeu. 7. Lahcen : Il cherche visiblement sa course, c est peut-être le jour «J». 8. Jijeli : Aura fort à faire pour espérer briser son touchera les communes de Dély-Ibrahim, Chéraga, Ben-Aknoun, El-Biar, et Oued Fayet. EN DIRECT DE M SILA - MARDI 24 MAI 2011 Pronostics ouverts 1 re course - Prix Tahrir / Arabe pur - Quarté-Quinté Dotation : DA - Distance : m - Départ à 15h Propriétaires Chevaux Jockeys Pds CDS Entraîneurs S. Hafiane 1. Kabyle B. Berrah Prop. S. Zerguine 2. Slimani H. Benkobbi 54 1 M. Mansouri M. Boukhalfat 3. Bymoun MS. Guehiouche 54 2 Prop. H. Zeghlache 4. Barzane T. Lazreg Prop. S. Hafiane 5. Islah F. Chaâbi Prop. N. Daâs 6. Farès APS. Dlih 53 6 H. Djaiet CH. Laggoune 7. Lahcen O. Chebbah 53 9 Prop. S. Zerguine 8. Jijeli D. Mechagueb 53 3 Prop. L. Khadraoui 9. Foumora LM. Khadraoui 52 8 Prop. H. Maïfi 10. Kabousna JJ. A. Hebri 50 7 Prop. Z. Seghiri 11. Hamama Iza AP. A. Chebbah 50 5 Prop. ABS. Lahmici 12. Lyes JJ. A. Lachi 50 4 Prop. ML. Zaâboub 13. Kitania AP. H. Zaâboub A. Chebli écart. 9. Foumora : Son tropplein d échecs n incite guère à l optimisme. 10. Kabousna : Elle aime les parcours de vitesse, c est là qu elle s exprime le mieux. 11. Hamama Iza : Surprise possible. 12. Lyes : Outsider de charme pour relever les rapports du pari quinté. 13. Kitania : Très bien placée sur l échelle des poids. FAITES VOS JEUX QUARTÉ-QUINTÉ : / 13-5 du groupe B) contre Erriadhi, 4 e du groupe A. M. A. Programme AS Salé (Maroc) - Béni Yass (EAU) Champville (Liban) - Erriadhi (Liban) El-Kharkh (Irak) - Ahly Sadab (Oman) Sciences appliquées (Jordanie) - El-Gharafa (Qatar). KARATÉ DO Un «ceinture marron» à 9 ans «La valeur de l homme n attend pas le nombre des années», Pierre Corneille. Manifestement, le dramaturge français ne s est pas trompé dans sa sentence. Le cas du petit bambin, Mastour Seïf Islam, à peine âgé de 9 années, le natif de Aïn- Seynour, distante de 8 km du chef-lieu de la wilaya de Souk Ahras, est peut-être une exception dans le monde des arts martiaux. Du moins en Algérie. Le petit lutin a, en effet, décroché en cette année 2011 la ceinture marron des mains de trois grands maîtres du karaté do qui ont officié lors du stage technique tenu récemment à El- Kala (wilaya d El-Tarf). Seïf Islam a été récompensé en hors concours, consécration exceptionnelle d un karatéka au palmarès déjà éloquent. Ce chérubin qui a suivi les conseils de ses parents a surpris tout le monde, y compris les spécialistes les plus avisés. Ces derniers s attendent à le voir gravir d autres échelons pour atteindre le haut niveau dans un très proche avenir. Barour Yacine Photos : DR AVIRON RÉGATE INTERNATIONALE DE BELGRADE De l or pour la paire Boudina-Garidi Les rameurs algériens Ryad Garidi et Sid Ali Boudina ont remporté la médaille d'or du double skiff, dimanche lors de la régate internationale de Belgrade (Serbie), disputée sur deux jours, a annoncé la Direction technique nationale (DTN) de la Fédération algérienne d'aviron et kayak (Fasac). Leurs compatriotes Chawki Dries et Kamel Aït Daoud ont pris la 3 e place dans la même épreuve. En skiff individuel (dames), l'algérienne Amina Rouba s'est adjugée la médaille d'argent. Lors de la 1 re journée de la régate, disputée samedi, la sélection nationale algérienne d'aviron avait remporté deux médailles, une en or et une autre en bronze. Dans la même journée, d'autres rameurs de la sélection algérienne se sont contentés de places honorables. En double skiff, la paire Youcef Mezghrani-Mehdi Mechti s'est classée 5 e, tandis que Hafida Chaouch et Nawel Chiali ont pris, respectivement, la 6 e et 7 e en individuel skiff. En finale A de l'épreuve du skiff poids lourd, Louaer Mansouri est arrivé en 5 e position, alors que son coéquipier Chawki Dries a pris la 6 e position de la finale B. «La compétition était une belle opportunité pour l'entraîneur français de la sélection, Vincent Tassery, afin d'évaluer ses athlètes sur le plan technique et physique, en prévision des prochaines échéances internationales», a indiqué à l'aps le DTN, Djamel Hammoui. La régate internationale de la ville de Belgrade a enregistré la participation, également, des équipes de Slovénie, Croatie, Turquie, Bulgarie, Monténégro et Serbie. Avant de prendre part à cette compétition internationale, la sélection algérienne, composée de dix athlètes dont trois filles, avait effectué un stage de préparation. L'équipe était constituée de Garidi Riad, Dries Chawki, Aït Daoud Kamel, Boudina Sid Ali, Mansouri Elouaer, Mezghrani Youcef, Mechti Mehdi, Chaouch Hafida, Rouba Amina et Chiali Nawel. TIR SPORTIF Coup d envoi de la Supercoupe à Cherchell Le coup d envoi de la Supercoupe nationale de tir a été donné hier à l Académie interarmes de Cherchell (AMIA) par le colonel Maâmar Boukhanoufa, commandant de l annexe Abane-Ramdane de l AMIA. A l ouverture de la cérémonie, le colonel Boukhanoufa a mis en exergue l importance de cette compétition, la sixième du genre à être organisée au sein de l AMIA. Ces joutes sportives s inscrivent, a-t-il indiqué, dans le profil du soldat qui, à travers cette discipline sportive, développe des capacités et des qualités aussi bien physiques que mentales qui le préparent au combat. Tout en appelant les participants à une compétition saine, le commandant de l annexe s est félicité de l introduction, pour la première fois dans le programme de la Supercoupe nationale, du tir électronique, un programme informatique entièrement réalisé en Algérie par une entreprise spécialisée en informatique de la 5 e Région militaire, a tenu à souligner le responsable. La Supercoupe, qui s inscrit dans le cadre des activités sportives de l année 2010/2011, rassemble cette année une centaine de participants regroupés autour de 16 équipes représentant les différentes régions militaires, les commandements, les écoles ainsi que la garde républicaine. Dans la catégorie du tir au pistolet automatique, il est enregistré la participation de 40 garçons contre 12 filles, au tir au fusil semi-automatique 40 garçons sont alignés face à 12 filles qui ont été les premières à entamer la compétition en présence des responsables de l Académie et des officiers présents. Lors de cette compétition, il est également prévu la participation de 12 soldats dans la catégorie des blessés. Les participants font partie de l élite qui a été sélectionnée lors des compétitions régionales et les meilleurs d entre eux constitueront la future équipe nationale qui représentera l Algérie aux compétitions militaires internationales. Avant d entamer la compétition, les participants ainsi que les invités ont eu droit à la présentation du nouveau programme de tir électronique sur 200 m et 300 m (debout, allongé et sur les genoux) en expliquant les modalités de fonctionnement à travers le suivi de la cible, de la borne de validation et de la console de commande ainsi que les règles du jeu.

12 Soir Retraite Mardi 24 mai PAGE 16 Nous continuons à recevoir beaucoup de courrier de lecteurs dénonçant leur malvie de retraités, leurs difficultés quotidiennes et interpellant les pouvoirs publics pour plus de respect et de meilleures conditions de vie. Alors que l Algérie connaît une effervescence revendicative dans divers secteurs d activité et que les pouvoirs publics, avec plus ou moins de réticence ou de célérité, selon les cas, accèdent de manière sans précédent aux revendications, notamment salariales des uns et des autres, quand ils n anticipent pas à accorder, avec effet rétroactif, des augmentations sans précédent, inespérées par les bénéficiaires eux-mêmes, mais les retraités, qui pense à eux? Eux qui, pour la plupart, au lendemain de l'indépendance du pays, après le départ massif des Européens d'algérie ont assuré la relève et fait face vaillamment à de multiples défis de reconstructions du pays, dans la liberté et la dignité retrouvées, souvent très peu ou pas du tout de Le Soir - Espace Retraite E.mail : POINT DE VUE «Ces bâtisseurs anonymes, militants désintéressés de l Algérie indépendante» moyens, et ont réussi à faire des miracles dans tous les secteurs. Ceux de ces bâtisseurs anonymes, encore en vie, militants désintéressés de l Algérie indépendante, végètent aujourd'hui avec des pensions misérables, revalorisées, certes, périodiquement, mais sans même couvrir le taux d'inflation officiel. Leurs pensions? Des miettes qui leur permettent à peine de survivre! Le retraité est appelé moutakaâd en arabe, que certains tournent pertinemment en mout kaâd (littéralement : meurs assis). Réflexion on ne peut plus révélatrice de situations dramatiques. La dernière semaine du mois, à chaque virement de leurs maigres pensions attendues impatiemment un 21 ou 22 du mois il est loisible de les voir, très tôt le matin, agglutinés près des bureaux de poste, assis sur les bords des trottoirs, debout ou accroupis, appuyés au mur, les traits tirés, vacillants, vêtements usés par le temps et les lavages répétés, mais propres et discrets, ils attendent là, patiemment, l'ouverture des bureaux. Le matérialisme, l égoïsme et l'ingratitude sont devenus monnaie courante Une fois devant les guichets, l'accueil est désinvolte quand il n'est pas franchement agressif. Un jour, j'ai rencontré la fille d'un collègue, directeur d'école à la retraite, strictement casanier et grabataire... Lui ayant demandé des nouvelles de son père, elle m'a répondu que celui-ci allait mal, qu'il avait la hantise de la facture d électricité, la peur permanente de ne pas pouvoir s'acquitter de celle-ci, peur des fins de mois impossibles... Combien de travailleurs retraités, souvent des cadres, ont été traînés en justice comme de vulgaires criminels pour persistante d'occupation de logements de fonction? Sur décision de justice, ils ont été jetés à la rue avec leurs familles, sans état âme! Je n'oublierai jamais cet inspecteur d'administration et de gestion retraité qui a été traîné devant les tribunaux pour un crime... innommable : refus de libérer le logement de fonction qu il occupait dans un lycée à Alger, parce qu'il n'avait pas où aller. Il a été jeté à la rue avec sa famille, sans que l'administration concernée lève le petit doigt pour lui. Peu de temps après, il mourut d'humiliation et de chagrin. Les exemples de reconnaissance pour services rendus à la nation sont innombrables. Malheur à ceux qui ont été honnêtes, à ceux qui n'ont pas pensé à assurer eux-mêmes leurs vieux jours?! Certes, il existe bien une organisation agréée de retraités. Elle fait ce qu'elle peut pour faire entendre sa voix, une voix timide, à peine audible tant elle est pudique, fatiguée, sans conviction Autrefois, les passe-droits étaient montrés du doigt avec mépris. Aux premières années de l'indépendance, ces retraités ne se souviennent-ils pas qu il fût indécent de parler de salaire, d intérêt personnel? «Que vaut notre sueur dans cette Algérie libre, indépendante. Grâce au sacrifice suprême des martyrs qui, dans un élan patriotique spontané, ont laissé derrière eux mère, père, frères et sœurs, des enfants, des épouses dans la Courrier des lecteurs... Courrier des lecteurs... Courrier des lecteurs «Un intérêt tout particulier aux anciens et vieux travailleurs» En s interrogeant sur leur condition sociale, les milliers de retraités que compte le pays, qui se sont sacrifiés durement et donné le meilleur d eux-mêmes durant des décennies de service, pères et soutiens de nombreuses familles, font face à un pouvoir d achat extrêmement faible, une cherté de la vie avec une flambée des prix des produits de large consommation, et une actuelle situation précaire qui n a rien de rassurante ni séduisante. Ces retraités aux faibles pensions se sentent aujourd hui plus que déçus, frustrés, ce qui amène un sentiment de marginalisation, d ingratitude, et ressentent un mécontentement une déception, une inquiétude tant leurs conditions de vie n ont point subi de notable amélioration, ni évolué ; ils expliquent mal les retards et le refus dans les prises de mesures favorables aux revendications justifiées remises à la tutelle représentée par le ministère du Travail, de l Emploi et de la Sécurité sociale. Ces citoyens retraités se demandent, à juste titre, quel sort sera réservé à leurs préoccupations légitimes pour parvenir à une vie plus décente, tel est l espoir ressenti. Avec un esprit de sagesse, les retraités disciplinés, s ils n ont jamais participé à une quelconque manifestation de rue pacifique ni attroupement, restent dans l attente affichée d obtenir une meilleure considération par une substantielle revalorisation annuelle de la pension 2011, celles des années précédentes jugées dérisoires, ce qui amènera la tutelle après avis du conseil d administration de la Caisse nationale de retraite à se pencher sur une réconfortante décision sur les revendications suivantes : 1)- régularisation de l actualisation des salaires pour les retraités admis avant le 1 er août Sa suppression non fondée, surprenante et injustifiée, sur quelle base, erronée soit-elle, a été calculée. 2)- L octroi complémentaire (231 DA) relatif à la majoration pour conjoint à charge. 3)- Relèvement de celle-ci à hauteur de DA mensuellement. 4)- Alignement du montant minimum de pension à 100% au milieu de 75%. 5)- Exonération totale de l IRG pour les pensions à hauteur de DA à DA et abattement pour celles supérieures à DA. Nous ne manquerons pas de souligner et dire qu à la suite des mouvements de protestation, contestations suivies de grèves à travers le pays, de nombreux secteurs et corps confondus ont réussi à obtenir de fortes revalorisations salariales avec souvent des effets rétroactifs, réajustements qui vont dans le bon sens. Mais de grâce, les retraités, il convient de l affirmer, méritent largement de se voir récompensés en reconnaissance de l accomplissement élogieux de leurs longs et loyaux efforts fournis pour avoir servi le pays avec courage, ne l oublions pas, si bien que le président de la République a toujours manifesté un intérêt tout particulier aux anciens et vieux travailleurs en qui nous plaçons notre totale confiance à une issue plus concluante en faveur des paisibles retraités. Telle est la décision qui ne saurait qu être appréciée. Un groupe de retraités, Mostaganem Un dossier non traité Permettez-moi de vous demander quelques éclaircissements sur mon cas, car je suis perplexe. Quelque trois mois avant que j'atteigne l'âge de 60 ans, la direction régionale de mon employeur (banque publique) m'envoie un courrier me demandant le dossier requis pour la retraite. Je réunis ce dossier et l'expédie (en septembre 2010) par voie hiérarchique comme c'est exigé, car je le remets à mon directeur d'agence de Tamanrasset, où je travaille, qui l'expédie. En décembre 2010, mon directeur de l'agence de Tamanrasset reçoit une «cessation de la relation de travail pour motif de mise en retraite et cela à compter du 30/12/2010» par fax et me remet une copie. Cette cessation est exécutée par mon directeur, je ne travaille plus depuis cette date. Après avoir perçu mes reliquats de congés annuels en deux mensualités de janvier et février 2011, je n'ai reçu aucune nouvelle du traitement ou non de ma retraite. Je ne perçois plus de salaire depuis début mars L'agence CNR de Tamanrasset me répond qu'elle n'a rien reçu. Mon ex-directeur d'agence de Tamanrasset dit que c'est la direction générale de la banque à Staouéli (mon ex-employeur) qui doit transmettre mon dossier à la direction centrale de la CNR. Je ne sais à qui m'adresser pour obtenir des informations sur le processus du traitement de ma retraite? Que dois-je faire s'il vous plaît? Hamdaoui Djilali, Tamanrasset RÉPONSE : Ce lecteur n a pas souhaité que nous publions le nom de la banque en question, craignant des représailles. Mais en même temps, ne pas désigner cette banque est plutôt préjudiciable à ce lecteur. Il est vrai que la CNR ne peut pas intervenir à partir du moment où elle n a toujours pas reçu le dossier de l intéressé. C est à ce lecteur de déposer son dossier auprès de l agence CNR de Tamanrasset. force de l'âge, ou tous ces êtres chers à la fois, pour enfin laisser leur vie... sans condition préalable, ni contrepartie d'aucune sorte?» Pensait-on alors que l Algérie a changé! Aujourd hui, le matérialisme, l égoïsme et l'ingratitude sont devenus monnaie courante. Hélas, les caractéristiques dominantes de notre société. Quand je pense à l'algérie des années 60/70, j'ai l impression de vivre aujourd'hui dans un pays qui n a aucun lien avec celui de cette époque. Dire que les Algériens n'ont jamais été aussi instruits, l'algérie aussi riche! B. Kaddour, un retraité TOUR D'EUROPE Relèvement de l âge de la retraite C est sans doute le point le plus chaud du dossier. Lors de son discours au Congrès le 22 juin 2009, Nicolas Sarkozy a promis que «toutes les options seraient sur la table», y compris le relèvement de l âge de départ à la retraite. Ce qui permettra peut-être de l aligner sur nos voisins européens : l âge de départ en retraite est fixé à 65 ans en Espagne, Finlande, Luxembourg, Suède et Portugal ; il est de 67 ans au Danemark et en Islande. La population européenne vieillit, 3 personnes sur 10 auront 65 ans et plus en En France, l âge légal de la retraite est fixé aujourd hui à 60 ans et n a pas bougé depuis 1982 (année où il avait été abaissé de 65 à 60 ans pour un départ à taux plein). Aucun gouvernement ne l a touché au fil des différentes réformes. A noter : si en France l âge légal de départ en retraite reste 60 ans, vous pouvez continuer à travailler ensuite. C est ce que prévoit l amendement entré en vigueur le 1 er janvier Jusqu à 65 ans, votre employeur ne peut pas vous mettre «d office» à la retraite sans votre accord. En revanche, à partir de 70 ans, il peut vous y forcer, même si vous vous y opposez. LSC

13 magazine femme Le de la Mardi 24 mai PAGE 17 Page animée par Hayet Ben Sablés lunettes Astuces mode Vêtements bien coupés, Laissez dans vos placards les tops trop courts et les pantalons taille basse qui ne feraient qu accentuer vos rondeurs disgracieuses. Quoi de plus déplaisant qu un bourrelet qui dépasse? En général, gardez en tête qu il ne faut pas porter de tenues trop moulantes ou trop larges. Evitez de superposer plusieurs vêtements et faites attention aux poches des pantalons et poches à rabat, qui ont tendance à élargir les fesses et les cuisses. RONDE ET BELLE 125 g de beurre à température ambiante, 75 g de sucre glace, 2 jaunes d œufs, 250 g de farine, 2 c. à s. d eau froide, confiture de votre choix Dans un bol, mélangez le beurre mou, le sucre glace et les jaunes d œufs à l aide d une spatule, jusqu à obtenir un mélange crémeux. Ajoutez la farine et sablez le mélange entre vos mains. Ajoutez l eau et malaxez la pâte juste assez pour former une boule, sans trop travailler la pâte. Aplatissez-la légèrement avec la paume de votre main et emballez dans du film étirable. Réservez au frais pendant au moins 1 heure. Etalez la pâte sur une surface farinée, sur une épaisseur de 5 mm. Découpez des cercles à l aide d un verre ou d un emporte-pièce de 6 cm de diamètre. Avec les chutes, formez une boule, étalezla et découpez d autres cercles. Sur la moitié des cercles, évidez le centre à l aide d un emporte-pièce ou d un petit verre de 2 cm de diamètre. Disposez tous les cercles sur une plaque de cuisson anti-adhésive et réservez au frais pendant 15 minutes. Préchauffez votre four à 180 C (th. 6). Faites cuire les sablés jusqu à ce qu ils soient blonds (environ 10 minutes pour les cercles évidés et 12 minutes pour les cercles pleins). Retirez-les de la plaque à l aide d une spatule et déposez-les sur une grille. Dès que vous pouvez tenir les cercles pleins sans vous brûler, étalez une petite cuillère de confiture sur toute la surface. Recouvrez avec un sablé ajouré, rajoutez éventuellement un peu de confiture au centre et laissez refroidir sur la grille. Pâte sablée 250 g de farine, 175 g de beurre, 80 g de sucre, cristallisé, 1 œuf, 1 pincée de sel Dans une terrine, battez le sucre, le sel et l'œuf entier, jusqu à ce que le mélange devienne mousseux. Incorporez rapidement la farine tamisée, en utilisant les doigts, de façon à obtenir une sorte de semoule granuleuse. Sablez la pâte entre les mains. Ajoutez le beurre ramolli et pétrissez à la main afin d'obtenir une pâte onctueuse et souple. Rassemblez le tout en boule homogène que vous envelopperez dans un film plastique et laissez reposer 1 heure au réfrigérateur. Les matières Matières fluides, ne portez pas de blousons ou de doudounes courtes dont les matières synthétiques ont tout simplement tendance à comprimer. Les tissus épais tels que le tweed ou le velours sont les matières qui grossissent par excellence! Préférez sans hésiter les cotons, le jersey ou les matières fluides. La microfibre n est pas un cadeau si vous avez un peu de ventre ou des bras «flasques». Vous serez beaucoup plus belle avec une blouse fluide et décolletée. Les talons et accessoires Gardez-vous de porter des chaussures trop fines ainsi que des sacs minuscules ou des bijoux fins, des ceintures filiformes leurs contrastes jureraient avec votre silhouette et souligneraient vos imperfections. Quels sont les grains de beauté à risque? En observant ta peau, tu peux savoir si oui ou non il faut consulter un dermatologue. Pour ça tu réponds aux questions A B C D E : A Ton grain de beauté est asymétrique. Il ne forme pas une tache régulière qu'elle soit ronde ou ovale. B Ses bords sont irréguliers. Les grains de beauté normaux ont des contours nets un peu comme une ligne qui délimite bien le grain de beauté. Les cancers ont plus souvent un contour un peu flou. C Sa couleur n'est pas régulière... Au lieu d'être d'un noir uniforme, il est un peu marron par endroits, plus foncé ou plus clair ailleurs. D Sa dimension est importante : s'il mesure plus de 6 mm, il faut consulter. E Il évolue. Un grain de beauté classique et pas inquiétant reste identique à lui-même. S'il change, se transforme, c'est louche, il est trop actif pour être honnête... Si tu réponds «oui» à une ou plusieurs de ces questions, prends illico rendez-vous chez un dermatologue. Ce n'est peut-être rien (dans la plupart des cas), mais ça permet de faire le point sur tous tes grains de beauté. Pommes de terre au four, crème au pesto 4 grosses pommes de terre, huile d olive, sel fin, 8 c. à s. de crème fraîche, 2 c. à s. de pesto du commerce Préchauffez votre four à 200 C (th. 6/7). Lavez les pommes de terre à l aide d une petite brosse. Séchez-les puis piquez-les d une dizaine de coups de fourchette afin qu elles n éclatent pas durant la cuisson. Badigeonnez-les avec de l huile d olive puis parsemez-les d un peu de sel fin. Déposez-les sur une plaque de cuisson puis enfournez pour environ 1 h 15 (temps de cuisson pour 300 g de pomme de terre). Mélangez la crème et le pesto dans un bol. Lorsque les pommes de terre sont cuites, fendez-les en deux, ajoutez la crème au pesto et servez.

14 Détente Mardi 24 mai PAGE 18 MOTS FLÉCHÉS Son nom Obligation Son prénom Océan Planète Broyé Malaise Coiffures Assaini Induration Erbium Etain (inv.) Dans le vent Aperçu Cube Dirigée Exassemblée Erre Impliques Dresse Cravate anglaise Cibler Consonne double Lombric Saines Argon Mesure Dans la cage Désirer Ville du sud Son parti Possessif Règle Religieux Suivit Rumeurs Crie sous bois Auberge Eclat Absorberai Sa ville Misa Roi de Shakespeare Radium Epice Bout Région Poisson de France (inv.) Île Oses Rejeté Invite Esprits Génitrices Restitué Profondeur Mortel Mission Détériorée Titre Pronom Kermesse Sudiste Baudet Couches Saint Forme d être Agile Hors série Adeptes Idiot Sérénité Compagnie Pronom Par Tayeb Bouamar Y est né Echec Confidente Gisement Restrictif Part Airs Mesure Nazis Titane Aigri ENUMÉRATION Ces colonnes abritent les noms de 12 auteurs dramatiques français. Une lettre ne peut être cochée qu une seule fois. Définition du mot restant = «Chanteur français» JDNATSORLOOU EACINEPAGNDX ARCRALIVDUUM NTO AAA FER TRU ESN RIR RSE AGI RUIMOLIEREHA AMLLEANOUILC TTNALREHTNOM 1- MOLIÈRE 2- ARTAUD 3- VILAR 4- CORNEILLE 5- ANOUILH 6- GIRAUDOUX 7- MAURIAC 8- MONTHERLANT 9- MUSSET 10- RACINE MOT RESTANT = JEAN FERRAT 11- PAGNOL 12- ROSTAND LETTRES DE : Lettonie SOLUTIONS S SOLUTIONS SOLUTIONS MOTS FLÉCHÉS GÉANTS LUFTHANSA-FORCAT ISERE-NATION-CAR BUEE-R-N-RU-S-RA ERS-GUETTA-MEA-N RE-SAIGON-BENIES A-CERNAS-BRUT-EG TLEMCEN-VOIRIE-U IODEES-CORDES-ML OTEES-RAIDES-RIA NIES-MEULES-TANT -ES-PENSEE-TRIAI MS-TESTER-MIEL-O A-AIL-RE-FERS-SN NEDROMA-HOTESSE- DCA-TA-BARREE-RC CONGE-PONTES-TVO HUEE-SAUTER-GAIN OTS-BANDES-MA-CG UA-BOISEE-PE-TER L E T T O N I E R-MOINES-LORDS-A IDIOTTE-VOICI-ST EUSSES-SIGLI-ATU -RETS-BASES-REAL MERE-PIPES-NARRA ETE-CEDER-SIDA-T DE-MATER-MIDI-OI E-ECART-MAL-NETO AUTORISATION-TAN MOTS FLÉCHÉS -STANLEYKUBRICK- LAIT-ITEMS-ELU-F OLE-PAINS-AV-RIO LI-BL-RS-CRETE-L I-ELAN--BIENS-RA TAPAGE----NU-SAM AMUSE-----E-TITO -IRE-M-----GA-EU FEE-GOBER-GARS-R IS-MILES-NAIN-P- 1- MONNAIE 2- COLLINES 3- LANGUE 4- MER 5- EXPORTATION 6- PAYS FRONTALIER 7- CAPITALE 8- PRÉSIDENT L-RITES-LAIE-POU MOULES-BAIN-EPIS -USA-SALIR-LU-RA ORANGEMECANIQUE- LETTRES LAOS LAON FANGUM LAO VIENTIANE KIP FRANCE MEKONG SAYASONE

15 Détente Mardi 24 mai PAGE 19 MOTS FLÉCHÉS GÉANTS Par Tayeb Bouamar Tornades Certitude Lettres du Honduras Erbium Singe Italiens Désirées Argon Echassier Palmipèdes Détruisit (inv.) Type (pho.) Coupé court Etuis Périodes Pour deux Scouts Foot à Marseille Préposition Enormes Jokers Monsieur Façonnés Montagnes Arbres Poètes Décodé (inv.) Hôpital à Alger Ont vu le jour Dans la peine Averses Possessif Semence Rien à signaler Attachées Rejeté Lac Suffixe Veules Liaison Fruits Vie animale Fatal Pays Arme Issus Cordes Vaines Rigoles Liée Diabolique Placées Forme de devoir Amincis Tuyau Rempli Manche Part Etain (inv.) Star Lisses Île Vieille chaussure Partira (inv.) Aluminium Existence Ornée Sombres Aisé Trait Trou Eprouvé Agitations Cour Joyeux Pronom Erode Tabloïd anglais Epopée Bavette Changer Iridium Césium Allonge Possessif Cabas Hahnium Gros titre Policier Capitale Evincé Cité antique Guide Années Substance Note Substance Citadelle Ex-UA (dés.) Demi-tour Issue (inv.) Hésiter Carte Germanium Cérémonie Crack Nickel Radium Titane Dans le sol Garde Décoré Venin Prénom Abruti Départements Rappel Calées Dénichés Limonades Traîne Rejoint Ver Préserva Haute définition Basse Vrai Admis Fleuve Via Lombric Tissa Céréales Dotée Aille Entravée Issues Capitale Jour Bloqué Pays Arrivera Roche Césium Allié Peuple Volonté Génitrice Extrait Interpelle Terre Article Francium Boisson Dans le nerf Restrictif Manganèse Iridium Squelette Blocage Irrespectueuses Têtue Menottes Cri d arène

16 Publicité Mardi 24 mai PAGE 20 OFFRES D EMPLOI Restaurant, Alger, cherche serveurs qualifiés N.S. Cherche spécialiste en onglerie (pose capsule, gel, manucure, pédicure, etc.), expérience et rapidité exigées. Lieu de travail Saïd-Hamdine. Non sérieuse s abstenir. Tél.: N.S. Ent. rec. superviseur HSE + gestion. des stocks + femme de ménage. - CV au : F Laboratoire cherche délégué médical sur Alger et alentours. Envoyer CV avec photo au fax : F94357/B6 Cherche piqueuse qualifiée et finisseuse + modélistes - Haï Stamboul, Bordj-El-Kiffan. Tél.: Alger F Cherche serveur + aide-cuisinier F Sté sise à B.-Ezzouar recrute pour maintenance des équipements de pesage des techniciens en électronique et instrumentation. Libres de tout engagement, possédant permis de conduire. Envoyer CV par mail à l adresse : F Salon de coiffure dames cherche, urgent, coiffeuse, demi-ouvrière et apprentie. Tél.: F Cherche coiffeuse à Hydra. Tél.: F Ag. immobilière cherche secrétaire et agent immobilier, à Hydra. Tél.: F Pour la Foire d Alger, importante délégation étrangère recrute hôtesses d accueil et interprètes. Prise en charge totale et transport assurés. Envoy. CV + photo complète F559/B1 BET Boumerdès recrute tech. en bâtiment pour suivi de chantiers, 2 ans d exp., habitant Boumerdès, libre de suite. Faxer CV au F121390/B17 Important organisme de formation à Tizi-Ouzou recrute des formateurs en HSE (hygiène, sécurité et environnement). Profil : ingénieur en HSE. Veuillez nous contacter au Agence de voyages à Alger recrute : 03 agents billetterie, 01 cuisinier, 01 directeur de colonies de vacances, des moniteurs et monitrices. Envoyez CV : ou par «ECOIN», leader en graphisme, vous propose les sessions de formations accélérées en : infographie, conception site web statique + dynamique, 3 DS Max, Autocad, Archicad, Map Info, SIG, SPSS, programmation, bureautique, dactylographie sur PC F524/B1 MOZY TECHNICAL SCHOOL, agréée par l Etat, lance formations pratiques en : maintenance portables GSM, PC laptops + install. caméras télésurv., syst. d alarme, PABX, réseaux, Cisco, Oracle, Microsoft, Linux F543/B1 L ÉCOLE «ECOMODE», agréée par l Etat depuis 1995, assure la formation «HSE» Hygiène, Sécurité et Environnement à des prix modérés avec remise de 15 % plus l aide au placement et recrutement. - Grade superviseur en «HSE», niveau d accès bac+3 et plus, durée de la formation 16 semaines avec deux sorties d étude en milieu réel, plus un (01) mois de stage pratique assuré. - Grade inspecteur en «HSE», niveau d accès 3 e AS et plus, durée de la formation 12 semaines avec deux sorties d étude en milieu réel plus un (01) mois de stage pratique. - Grade agent de sécurité et prévention industrielle,niveau d accès 9 e AF ou 4 e AM et plus, durée de la formation 08 semaines avec deux sorties d étude en milieu réel plus un (01) mois de stage pratique assuré. La formation est dispensée par des enseignants de haut niveau, spécialistes en «HSE». - La bonne qualité de la formation est garantie avec l aide au placement et recrutement. - Régime des études : internat/externat. - Pour plus de renseignements et inscriptions, veuillez nous contacter aux tél.: web : - Adresse : ECOMODE, route de l université Hasnaoua, Tizi-Ouzou. - Le meilleur accueil vous sera réservé. F117492/B17 TIZI-OUZOU «ÉCOMODE», école agréée par l Etat depuis 1995, assure les formations d hôtellerie et tourisme à des prix modérés avec aide au placement et recrutement : - Cuisinier : niveau d accès 6 e AF et plus, durée de la formation 06 mois dont deux (02) mois de stage pratique assurés. - Pâtissier : niveau d accès 6 e AF et plus, durée de la formation 06 mois dont deux (02) mois de stage pratique assurés. - Pizzaïolo : niveau d accès 6 e AF et plus, durée de la formation un (01) mois. - Chef de rang : niveau d accès 9 e AF ou 4 e AM et plus, durée de la formation 06 mois dont deux (02) mois de stage pratique assurés. - Réceptionniste : niveau d accès 2 e AS et plus, durée de la formation 06 mois dont deux (02) mois de stage pratique assurés. - Intendant : niveau d accès bac+3, durée de la formation 06 mois dont deux (02) mois de stage pratique assurés. La formation est assurée dans un milieu réel (cuisine professionnelle et restaurant d application) par des formateurs spécialistes en hôtellerie et tourisme. - Le stage pratique est assuré dans des hôtels de chaînes Traiteur au Ruisseau propose ses services-packtages de repas pour entreprises, réception, collation, buffet, fêtes F Vds four pizza gaz et électricité + machine à jus et divers matériel. Tél.: F117184/B5 Spécial femmes : maigrir pour l été, perdre 15 kg en 03 mois, résultats garantis F121387/B17 SOLIMARKET CADIC Rouiba ZI /72 F Vends toupie toronneuse, marque SCM, année Tél.: F117541/B13 Audifel vous offre un bilan auditif gratuit (à but prothétique). Pour prendre rendez-vous, téléphonez aux : ou Alger ou Tizi- Ouzou ou Béjaïa. F33693/B10 AVIS DIVERS CYLKA - Soins à domicile Consultation médicale Kiné Soins infirmiers, post-opératoires Prélèvements, analyses et résultats Conseil, orientation, accompagnement aux hôpitaux d Alger Garde-malades Circoncision. Appelez-nous au : A votre disposition et assurés par une équipe médicale et paramédicale qualifiée SOS ENT. BATIFLÈCHE : met à votre disposition des professionnels en étanchéité. Notre travail sera avec garantie (10 ans). Autres services : réalisation des chapes, réparation de colonnes d évacuation, débouchage, nettoyage des caves et regards. Intervention 7/7, 24h/24h. Profitez de notre exp. Tél./Fax : F456/B1 Cause double emploi, société vend bull Cat., D9R, très bon état, rénové à neuf, moteur 100 h de marche. Prix à débattre. Tél.: F Prends travaux d étanchéité + ponçage-lustrage F512/B1 Revendeurs! CADIC Rouiba vend mobiles au + bas prix : Nokia N8 : / E2 : / Z100 : / N8 : / Qté limitée. F J achète cash tous stocks & lots invendus, vaisselle, agros, Ces trois frères et sœurs sont handicapés à 100 %. Leur mère vient de décéder. Leur papa demande à toute âme charitable de leur procurer : 3 poussettes IMC et des couches 3 e âge. Dieu vous le rendra. - Contacter M me Aïcha au : internationales, dans des établissements hôteliers nationaux ainsi que dans des sociétés de catering du sud algérien. - La bonne qualité de la formation est garantie avec l aide au placement et recrutement. - Pour plus de renseignements et inscriptions, veuillez nous contacter aux tél.: web : Adresse : ECOMODE, route de l université Hasnaoua, Tizi- Ouzou. - Le meilleur accueil vous sera réservé. F117492/B13 BEAUTÉ ACADÉMIE, stylisme onglulaire 1 er juin. Inscriptions formation esthétique et coiffure jusqu au 30 juin F COURS D ÉTÉ, pour une rentrée scolaire réussie, l INSTITUT POINCARE organise, à partir du 15 juin des sessions accélérées en langues étrangères., informatique et activités. Ad.: 15, route Sebala, Draria. Tél.: / Mob.: F543/B1 ESCOMA-ALGER lance, en juin 2011, formation de huit jours sur le thème «La Comptabilité générale et le Nouveau système comptable» pour professionnels de la comptabilité, universitaires et cadres d entreprises. Contacter ESCOMA aux et F564/B1 ESCOMA-ALGER lance, en juin 2011, formation accélérée de déclarants en douanes. Durée 4 mois (juin, juillet, septembre et octobre 2011). Contacter ESCOMA aux et F564/B1 TIZI-OUZOU - IST Formations en HSE (résidentielle et à distance) : hygiène, sécurité et environnement, manager HSE, inspecteur HSE, agent de sécurité. Formations supérieures pour la préparation aux diplômes européens d études supérieures, DEES, dans les spécialités de : informatique, banque/assurance, management PME, journalisme. Durée : 12 mois. Formation d ingénieur commercial : 18 mois. Formations qualifiantes : agent de saisie, infographie, maintenance inf., Autocad, Robobat, assistant commercial, assistant GRH, gestionnaire des stocks, anglais, français. Avantages : tarifs de formation très avantageux. Possibilité d hébergement. Stage pratique et sorties pédagogiques assurés. - Adresse : IST Imm. Chergui, rue Kerrad-Rachid, Tizi-Ouzou. - Tél./Fax : Mob.: F117522/B13 IMA SPÉCIAL VACANCES, accéléré : maint. (micros, GSM, photocopieurs, R-TV), vidéosurveillance, électricité BT, bureautique, programmation, infographie, site web, Flash, Autocad, Archicad, 3 DS Max, Map Info, réseaux, prise de vue, montage. Tél.: /73 - Mob.: (El-Madania. F557/B1 PROCENTER/BOUMERDÈS : formations Autocad, SAP2000, 3DS Max, infographie, Solid-Works, maintenance PC, informatique, cours d anglais, français. - Cité Aliliguia, n 144, Boumerdès (face à la mosquée de Boumerdès). Tél.: F121384/B17 cosmétique, etc. Tél.: F Flash-disc Verbatim 4 GB original 735 DA. CADIC ZI Rouiba. F Achat chaudières, radiateurs, meubles et divers. Tél.: F CADIC ZI Rouiba & SOLIMARKET proposent mobile type E2 & Z100 avec 2 puces, photo & camera, bluetooth, radio FM, MP3, MP4, voix magique, pour seulement DA. F SOLIMARKET & CADIC cassent les prix des mobiles & laptops. Si vous trouvez moins cher ailleurs, on vous les offre. F Lunettes soleil + monture + montre, marque Gucci, Prada, Chanel, Dior, D & G, Chopard, Escada, Police, etc. - 1/2 prix. SOLIMARKET & CADIC Rouiba. F SOIR DE LA FORMATION SOS SBL ENGLISH SCHOOL, votre partenaire pour améliorer votre anglais, lance nouvelle promo : 27 mai, en cycle normal, 12 juin en accéléré Grande-Poste, Alger Cité EPLF Rouiba en face Coca-Cola. F523/B1 PRO-INFO FORMATION, à Belouizdad, organise des formations en secrétaire ou secrétaire médicale (4 à 6 mois), maquettiste/infographiste (4 mois). Cours de langues : anglais, français, espagnol, allemand, italien. Du niveau débutant au niveau avancé. Enfants/adolescents/adultes. - 68, rue Med-Belouizdad, Belcourt. Tél.: F PRO-INFO FORMATION, à Alger-Centre, lance cycle informatique de gestion, secrétariat et bureautique (6 mois), cycle infographiste/pao (4 mois), cycle Delphi (4 mois), cycle maintenance PC + réseaux (4 mois). Cours intensifs de langues étrangères : anglais, français, espagnol, allemand (2 mois/niveau). Cours pour adultes ou enfants disponibles. Méthode audiovisuelle. - 06, rue Richelieu, Alger-Centre. Tél.: /27 F ÉCOLE SUPÉRIEURE INTERNATIONALE D HÔTELLERIE ET DE TOURISME, ESIHT, sise à Tizi- Ouzou, en partenariat avec le groupe ESIG, lance les formations suivantes : - Dans le domaine de la gastronomie : chef de rang, chef de partie, cuisinier, pizzaïolo, pâtissier. - Conditions d accès : 6 e AF à 4 e AM et plus. - Dans le domaine de l hôtellerie et du tourisme : réceptionniste, technicien supérieur en tourisme, agent de voyages, intendant. - Conditions d accès : 3 e AS et plus. Ces formations sont assurées par des enseignants spécialistes. - Le stage pratique est garanti dans des hôtels de chaînes internationales et dans les sociétés de catering du Sud algérien, avec aide au placement et au recrutement. - Places limitées. - Régime des études : internat, externat. Informations et inscriptions : ESIHT/ESIG - Route de l'université Hasnaoua (I), Tizi- Ouzou. - Tél.: Fax : Mob.: F117447/B13 ÉCOLE SUPÉRIEURE INTERNATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION «ESIG», agréée par l Etat, lance, pour le niveau de 3 e AS et plus, des formations en commerce international, marketing, management (GRH), comptabilité et finances, banque, informatique, déclarants en douane, éducatrices de jeunes enfants et secrétaires médicales. - Pour le niveau de 2 e AS, des formations en transit et dédouanement, en comptabilité (CMTC) et en banque (technicien). - Pour le niveau de 9 e AF ou 4 e AM, des formations de CMP banque et de CMP comptabilité. - Les inscriptions sont ouvertes. - Régimes des études internat/externat/demi-pension. Pour plus d informations, appelez aux : Tél./Fax : Ou se présenter à ESIG - Route de l université Hasnaoua (I), Tizi-Ouzou. F117447/B13 GROUPE ESIG, précurseur de la formation HSE en Algérie, Ecole de formation supérieure agréée par l Etat, en Nouveau! Mémoire SD 16 B : 349 DA - 2 GB : 449 DA / 4 GB : 599 DA / SOLIMARKET - 16, rue H.-Benbouali & CADIC ZI Rouiba. F Vends 100 containers 40, DA. Tél.: F Pour tous vos travaux d électricité, parabol, clim., ext. Contacter Zohir aux : / N.S. ENFIN NOUVEAUX - ETS BÂTI FLÈCHE CLÉ EN MAIN pr. trvx démolition, construire, terrassement, bornage, étude 3D, maçonnerie, décoration, peinture, étanchéité, nettoyage, ponçage, plomberie, électricité, menuiserie, ferronnerie, installation climatiseurs, pour société, villa, appart, magasin, etc. Votre travail sera avec un reçu de garanti F496/B1 Mère de famille dans le désespoir, ayant un mari sans emploi stable, 3 enfants âgés de 16, 20 et 27 ans. Ses enfants souffrent d une maladie rare : «épilepsie mycolonie progressive». Cette maman a frappé à toutes les portes. Elle demande à toute âme charitable pouvant lui venir en aide de contacter M me Benaddine : Adresse : Haï Mahatti, n 135, Chlef. RÉPARATION TV, TV plasma, à domicile, 7/7, 20 ans d exp F496/B1 Rép. lave-linge, frigo, climatiseur, à domicile. Tél.: F493/B1 Vous voulez réussir la tessdira de votre fille? Vous voulez que ce jour soit le plus beau jour de sa vie? Faites appel à une professionnelle au : N.S. Agence de voyages à Alger cherche pour achat ou location matériels de camping (tentes, tables, chaises, lits, etc.). Tél.: Prothésiste ongulaire à domicile avec une flexibilité d horaire chez vous 7 j / 7, manucure, pose de gel sur ongles naturels, pose de capsules avec gel décoration, produit Peggy Sage. Tél.: N.S. SOS Enfant d un an, souffrant d un cancer d estomac, sa mère demande à toute âme charitable de lui procurer le lait Aptamil (Pepti-Junior) et couches 2 e âge. Dieu vous le rendra. Contacter M me Aïcha au : PERDU-TROUVÉ Perte d un cachet rond composé du nom de l Association pour réhabilitation psycho-éducative infanto-juvénile - ARPEIJ» avec son logo. - Le bureau de l association décline toute responsabilité quant à son utilisation frauduleuse. F117185/B5 Réparation TV à domicile, toutes marques. Téléphone : N.S. partenariat avec Alsace Synergie, organisme de formation européen, Strasboug, France, spécialisé en management de transition et démarche Q HSE, lance des nouvelles promotions en HSE : - Superviseur en HSE (hygiène, sécurité et environnement), le niveau d accès : universitaire, la durée de la formation est de 15 semaines plus trois (03) mois de stage pratique assuré. - Inspecteur en HSE (hygiène, sécurité et environnement, le niveau d accès : 3 e AS ou bac et plus, la durée de la formation est de 12 semaines plus deux (02) mois de stage pratique assuré. - Agent de sécurité en HSE (hygiène, sécurité et environnement), le niveau d accès : 9 e AF ou 4 e année et plus, la durée de la formation est de 08 semaines plus un (01) mois de stage pratique assuré. Ces formations sont assurées par des consultants experts. Durant ces formations, des sorties d études en milieu professionnel (entreprises) sont organisées. Les titres obtenus à la fin de la formation son co-signés avec notre partenaire français ASC Strasbourg France. Ils sont valables à l étranger. - Ces spécialités sont très demandées sur le marché du travail. - Régime des études internat/externat. - Places limitées. - Pour plus d informations, appelez aux : Tél./Fax : Ou se présenter au département HSE/ESIG - Route de l université Hasnaoua (I), Tizi-Ouzou. F117447/B13 Justiciables, étudiants, émigrants, administrations privées ou publiques, commerçants! OFFICE DE TRADUCTION agréé par le ministère de la Justice et le ministère des Affaires étrangères pour les langues : ARABE, FRANÇAIS, ANGLAIS. Sis au : 32-bis, avenue Ahmed- Ghermoul, Alger. Tél./Fax : N.S.

17 Publicité Mardi APPARTEMENTS Agence immobilière Jassy - RC n A07 - Article d imposition Tél.: Tél./Fax : web : - A vendre F3 Azazga, Corso et Tizi, F4 Fréha et Tizi, F5 T.O., F4 SF, Tizi, terrains Tizi et environs, locaux Tizi et Fréha. F117546/B13 Espace immob. Aït-Mouloud - Rue Khodja-Khaled (ex-marché de gros), Tizi-Ouzou, Algérie. - Tél.: Site web : - Vends, à Azazga, F4 bien situé, sup. 200 m2, 2 e étage, 2 façades, avec terrasse, toutes commodités, prix après visite, en semi-fini à Tizi-Ouzou (Tala-Alam), F4, 136 m2, 2 e étage, toutes commodités, duplexe, paiement par tranches. F117529/B13 Vends F3 à Ruisseau/Alger, acte. Tél.: F Vends appart F3, RDC, fini, logement évolutif (papier timbré), n 10, Tichy, Béjaïa. Tél.: F111401/B4 Vends F2 Sacré-Cœur, sup. 80 m2, H/S, prix u. Tél.: F V. F3, R.-Noël, 2 e, 74 m F Vends F4 cité La Concorde, Bir-Mourad- Raïs, 1 er étage, convient pour fonction libérale F117516/B13 A vendre appartement F3 à Boumerdès- Ville avec vue sur mer, 1 er étage, très bon état. Tél.: F121374/B17 NECROLOGIE DÉCÈS La famille Lounici d Annaba et de Batna a la douleur d annoncer le décès de son cher et regretté père et grand-père Lounici Ibrahim ancien moudjahid rappelé à Dieu le 20 mai 2011, à l âge de 80 ans, à Annaba. Toutes les familles Lounici, Merzoug, Bakrou, Yahiaoui, Hamdi et Mebarki demandent à tous ceux qui l ont connu et aimé d avoir une pieuse pensée à sa mémoire et que Dieu accueille le défunt en Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. La famille Idir a la douleur de faire part du décès de Idir Mouloud El-Hadj Saïd à l âge de 80 ans. L enterrement aura lieu aujourd hui mardi 24 mai 2011 au village natal Tighilt-El-Hadj-Ali, L.N.I., à 12 h. A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons. PENSÉE Cela fait déjà 4 ans que tu nous as quittés à jamais, notre cher et regretté papa Boumdal Mohamed Cet immense vide que tu as laissé, nul ne pourra le combler. Tu resteras vivant à jamais dans nos cœurs, Ton épouse et tes enfants demandent à tous ceux qui t ont connu d avoir une pieuse pensée à ta mémoire. Que Dieu le Tout-Puissant t accorde Sa Sainte Miséricorde. F117181/B5 LE SOIR DE L IMMOBILIER LOCATIONS Ag. loue appt F4 meublé, O.-Romane, 8,5 u F Pro. imm. vend, à Boumerdès centreville, logts en cours de finition + locaux HB. F Loue salon de coiffure hommes, Alger- Centre (30 ans de création) F Loue F4 Garidi 2, Kouba. Tél.: F Loue studios luxe, pieds dans l eau, Chenoua-Plage. Tél.: F VILLAS A Sidi-Bel-Abbès, côté Jardin public, loue petite villa F3 avec cour, jardinet + garage, équipée climatisation + chauffage, tél., parabole, bâche d eau. Tél.: F04209/B7 TERRAINS Espace immob. Aït-Mouloud - Rue Khodja-Khaled (ex-marché de gros), Tizi-Ouzou, Algérie. - Tél.: Site web : Vend terrain à Azazga, 559 m2, viabilisé (eau, électricité, gaz), prix après visite, à Tizi- Ouzou (Sud-Òuest), 624 m2 et terrains de 474 m2 et 580 m2 viabilisés, m2 viabilisé, bien situé, à Tizi- Rached (Thanwarth), 574 m2, prix 230 u. F117858/B13 Jeune femme, licenciée en sciences commerciales, option comptabilité, sérieuse, dynamique, bonne présentation, cherche emploi. Tél.: N.S. JH, 26 ans, licencie en finance, expérience de 4 ans, sérieux, dynamique, commercial, cherche emploi. Tél.: N.S. Jeune homme, marié, 30 ans, cherche emploi comme chauffeur-démarcheur dans société étatique ou privée. Tél.: Non sérieux s abstenir. Dame diplômée en cuisine et gâteaux, pâtisserie occidentale et orientale, cherche emploi à Alger. Tél.: N.S. Cherche emploi comme chauffeur avec véhicule, Boxer, 9 places, 2011, ttes options, maîtrise arabe, français et espagnol. Tél.: F JH, dégagé du Service national, TS en gestion des stocks + BTS gestion et droits des affaires (contrat de vente international) + permis de conduire, 3 ans d expérience en tant que gérant (entreprise de transport) + 2 ans de stage à la Sonatrach (E.G. ZIK) + maîtrise informatique, arabe, français, anglais (parlé, lu, écrit), cherche emploi. Tél.: N.S. Ing. en gén. mécanique, opt. construction méc., 4 ans d exp., maîtrise out. informat., Autocad, SolidWorks, fr., ang., ar., dég. des oblig. du SN, cherche emploi. Tél.: JH, c., 27 ans, cherche emploi comme ag. de sécurité, diplômé en sécurité, sans expérience. Tél.: Vds terrain 500 m2 à Aïn-Roumana, papier timbré, 220 M le lot. Tél.: Prix négociable. F117183/B15 CAGIM vd terrain m2, clôturé, Tessala-El-Merdja F De particulier à particulier, à la limite Fouka/Bou-Ismaïl, sur hauteurs, magnifique vue sur mer, dans lotissement viabilisé, clôturé, eau, électricité, route goudronnée, vds différents lots de 150 à 400 m2 chacun, acte + livret foncier + certificat d urbanisme. Agence s abstenir : F538/B1 LOCAUX COMMERCIAUX A vendre restaurant, bord de mer, résidence Alzon, avec terrasse de 100 m2. Vue imprenable. Tél.: Annaba, El-Kettara. N.S. Part. loue local 17 m2, Résidence familiale (H.-Dey) F PROSPECTIONS Rapide Immo. cherche p/ses clients appts, terrains, villas, vente ou location, Kouba, S.-Hamdine, Hydra, Birkhadem, Aïn-Naâdja, El-Achour et environs F496/1 SOIR AUTO Maghreb-Location-Auto. - Tél.: F Vends Mini, 04 portes, noire, 2011, prix offert : 202 unités. Tél.: F50693/B10 DEMANDES D EMPLOI Ingénieur d application en génie civil, maîtrise Word, Excel, Autocad, exp. de 3 ans comme ingénieur de site et suivi de chantiers. Tél.: Jeune femme, 36 ans, habitant Blida, CMTC, exp. de 5 ans dans le dom., maîtrise Excel, PC Paie, PC Stock, PC Compta, cherche emploi dans les w. 09, 16, dans une société publique, privée, nationale ou étrangère. Tél.: Urgent - JH, ch. emploi comme conducteur d engins diplômé. Tél.: JH, magasinier, niv. 3 e AS, 15 ans d expérience en gestion des stocks, cherche emploi à Alger. Tél.: Cadre comptable agréé, diplômé, 25 ans d exp., formation NSCF, IAS, IFRS, maîtrise logiciels, cherche emploi à Alger. Tél.: JH, 28 ans, ing. d Etat en génie mécanique, option const., ayant exp., maîtrise l outil informatique, cherche emploi dans une Sté privée ou étatique. Tél.: JH, 2 e année de magistère, spécialité finance, maîtrise l outil informatique, dégagé du SN, possède permis de conduire, cherche emploi. Tél.: JF, 29 ans, licence en sc. d inf. et comm. + mastère en management, maîtrise l out. informatique, avec une année et demie d exp., cherche emploi à Alger ou ses environs. Tél.: mai PAGE 21 Cherche immeuble à l achat, Hydra, D.- Ibrahim, Saïd-Hamdine F Sweet Home cher. appt, villa, locaux, pour étranger F Cherche local + 15 m2, rue très commerç., Alger. Tél.: F PENSIONS Cherche colocatrice (Kouba) F Dame donne pension pour filles sérieuses, niveau de villa, Garidi, Kouba F VENDS VILLA Vends avec acte villa de 337,50 m 2 bâtie sur trois niveaux avec prise au sol de 127 m 2 située à Bouzaréah au quartier La Fumée (proche de l université). La villa est composée de six pièces dont un salon de 47 m 2, une cour, deux salles de bains, une cuisine aménagée avec l ensemble de l électroménager, un garage pouvant contenir deux véhicules et un bureau. La villa comprend également une terrasse et un grenier. Tél. : Père de famille cherche emploi comme chauffeur avec expérience. Tél.: Architecte, 15 mois d expérience, cherche emploi. Tél.: JH, ingénieur en GC, de l ENP, maîtrise parfaite des études et suivi de chantiers, 10 ans d expérience, cherche emploi. Tél.: CARNET NAISSANCE M. et M me Rahmani de Chebli ont le plaisir d annoncer la venue au monde, ce samedi 21 mai 2011, de leur petit-fils, un joli poupon prénommé Mohamed- Rayane Félicitations à Réda, le papa, et à Nesrine, la maman, et longue vie au bébé. F ANNIVERSAIRE Aujourd hui 24 mai 2010, notre adorable Walid souffle sa première bougie. En cette heureuse occasion, les familles Belkaemi et Oukid te souhaitent un joyeux anniversaire et une longue vie. Gros bisous de la part de maman et papa. F117182/B15

18 PANORAMA Un groupe d éminentes personnalités du Conseil de l Europe, présidé par Joschka Fischer, exministre Vert des Affaires étrangères du gouvernement de coalition «rouge vert» du chancelier SPD allemand Schroeder et regroupant neuf «personnalités remarquables par leur expérience et leur intérêt particulier pour ce thème», vient de rendre son rapport «Vivre ensemble : Conjuguer diversité et liberté dans l Europe du XXI e siècle» (*). Le mandat officiel du groupe devait couvrir les éléments suivants : - apprécier la gravité des risques que représentent pour les valeurs du Conseil de l Europe la recrudescence de l intolérance et la montée en puissance d approches de type «communautaire» ; - identifier les sources de ces phénomènes (idéologiques, morales, religieuses, économiques, sociales et culturelles, etc.) ; - définir un nouveau concept du «vivre-ensemble», qui pourrait être proposé aux citoyens des sociétés européennes. Le document du groupe vient à peine d être rendu public. Il passe en revue les menaces qui pèsent sur le «vivre-ensemble» avant de recenser les réponses et les solutions à leur apporter. La menace est traitée sous le double prisme de l inventaire des risques et de leur niveau de gravité d une part, et de leur décodage, d autre part. Les risques tiennent aux maux suivants, au nombre de huit : 1. Une intolérance croissante. 2. Un soutien de plus en plus affirmé aux partis xénophobes et populistes. 3. La discrimination. 4. La présence d'une population virtuellement sans droits. 5. Des sociétés parallèles. 6. L extrémisme islamiste. 7. La perte de libertés démocratiques. 8. La possibilité d un clash entre «liberté de religion» et liberté d'expression. Que cachent ces risques? Dans son «décodage», le groupe souligne les facteurs suivants : l insécurité, l immigration, une Menaces sur le «vivre-ensemble» européen image biaisée des minorités dans les médias et des stéréotypes négatifs, et enfin une crise de leadership. Quant à la réponse envisagée à l échelle du Vieux Continent, elle repose sur l action de ce que le groupe appelle «les acteurs du changement» que sont les éducateurs, les médias, les employeurs et les syndicats, la société civile, les cultes et groupes religieux, les célébrités et modèles, les villes et les cités, les Etats membres, les institutions européennes et les organisations internationales. Les trois derniers risques évoqués nous concernent plus ou moins directement parce qu ils se rapportent à la présence de nos compatriotes ou coreligionnaires sur le sol européen. Bien que l'islam soit présent en Europe depuis de fort nombreuses années, les nombreux attentats qui ont secoué certaines villes européennes depuis le 11 septembre 2001 aux Etats- Unis «ont fait naître dans l'esprit des gens l idée que le terrorisme est une caractéristique inhérente à l'islam», déplore le groupe. Il poursuit : «On entend souvent dire que si tous les musulmans ne sont pas des terroristes, la presque-totalité des terroristes sont musulmans». Pourtant, toutes les données statistiques officielles contredisent une telle assertion. Un rapport d'europol établi en 2009 concluait que «le terrorisme islamiste reste perçu comme la plus grande menace au monde, malgré le fait que l UE n'ait eu à faire face qu'à un seul attentat terroriste islamiste en 2008». Au vu des processus réels, l Europe est plutôt victime des résistances locales, souverainistes et autres à son élargissement. En effet, le groupe souligne que «le séparatisme, plutôt que la religion, demeure le motif déclaré du plus grand nombre d'attentats commis dans l UE». Le même rapport d Europol (**) notait qu'en 2009, bien que des terroristes islamistes aient menacé les Etats membres de l UE de procéder à des attentats aveugles, et de faire un grand nombre de victimes, le nombre d'arrestations liées au terrorisme islamiste (110) a diminué de 41% par rapport à 2008, ce qui montre que la tendance régulière à la baisse depuis 2006 se poursuit». Au-delà de sa menace réelle, le terrorisme semble faire des ravages beaucoup plus psychologiques liés à sa capacité «à traumatiser la société, à générer un climat de peur et éventuellement à provoquer des réactions tendant à radicaliser et à élargir le gisement potentiel de personnes au sein duquel le groupe derrière les attentats peut espérer obtenir un soutien pour son idéologie et trouver de nouvelles recrues pour ses activités dans le cas du terrorisme islamiste, des musulmans, en Europe et dans le monde islamique, aliénés et qui haïssent l'occident». Ce qui fait dire aux rédacteurs du rapport qu au vu de ces critères diffus «le terrorisme islamiste est à l'évidence le plus efficace et le plus dangereux à ce jour en Europe». Les partisans de la violence dans l espace islamique ignorent qu en persistant dans leur sectarisme (encore faut-il qu ils puissent le réaliser), ils ternissent l image de l Islam et ne font qu alimenter et légitimer «les médias et les agitateurs de propagande antimusulmans qui ont conduit le grand public à voir l'islam radical ou militant comme une menace majeure pour la sécurité» de l Europe. Le groupe poursuit son constat : «L'existence d'un extrémisme islamiste et par là, il convient d'entendre non seulement les complots terroristes réels ou l'incitation explicite à la violence mais également les groupes et prêcheurs qui dénoncent les valeurs occidentales ou appellent au jihad (souvent traduit bien que parfois abusivement par «la guerre sainte») est une menace grave à la coexistence pacifique entre musulmans et non-musulmans en Europe, ne serait-ce que parce qu'elle renforce, et semble justifier, la peur et le ressentiment nourris par la population non-musulmane à l'égard des musulmans.» Seconde menace recensée : la perte de libertés démocratiques. Elle aussi est nourrie par «la double peur des Européens, ndlr d'être «noyés» par un afflux incontrôlé d immigrés et/ou massacrés par des terroristes islamistes». Ce qui soumet les Etats «à une pression constante pour resserrer le contrôle sur l'immigration et pour suivre de très près les terroristes potentiels ou suspects. Trop souvent, on part de l'hypothèse qu'il faut choisir entre sécurité et libertés civiles, et les gouvernements se sentent obligés de restreindre les libertés civiles dans l'espoir de garantir la sécurité». A ce titre, il est dénoncé «certaines mesures prises au nom de la prévention du terrorisme» dont l impact est jugé néfaste en matière de droit à la liberté d expression et d'information ou plus généralement des droits de l'homme : «Dans bon nombre d'etats, la période de détention durant laquelle quelqu un peut être enfermé sans inculpation, sur le simple soupçon d une participation à des complots en vue de commettre des actes de terrorisme, a augmenté de manière régulière et les droits de la police d'exercer une surveillance sur ces suspects ou de pénétrer dans leurs foyers, ou encore de violer leur vie privée, n'ont fait que s'étendre. En outre, plusieurs pays européens ont fait preuve d'une indulgence coupable à l'égard des opérations de services de sécurité étrangers. Des personnes ont été kidnappées, détenues de manière arbitraire dans des prisons secrètes et transférées vers d'autres juridictions où elles pouvaient être torturées, sur le simple soupçon de terrorisme et en violation flagrante du droit international.» Il est rappelé que deux enquêtes menées par l'assemblée parlementaire du Conseil de l Europe concernant le programme relatif aux prisonniers présentant une grande valeur (HVD) instauré par l'administration américaine après les attentats du 11 septembre ont révélé l existence d une «toile d'araignée» mondiale tissée par la CIA. Quant à la possibilité d un clash entre «liberté de religion» et liberté d'expression, le groupe considère qu «objectivement, malgré tous ses contrastes et ses contradictions, de toutes les Par Ammar Belhimer régions du monde, l'europe d'aujourd'hui est l une des plus sûres, des plus libres, des plus prospères, des plus confortables et des plus humaines, et l un des endroits où la santé est la meilleure». Dans l ensemble, la menace islamiste procure plus de peur que de mal. Reprenant l idée de performance du système de santé européen, le rapport ironise : «Pourtant, de nombreux Européens n'en semblent pas conscients, ou, s ils le sont, adoptent le point de vue du D r Knock, selon lequel la santé est un état précaire qui ne présage rien de bon.» A. B. (*) Aux côtés de l ancien diplomate allemand on retrouve au sein du Groupe Emma Bonino (Italie), Timothy Garton Ash (Royaume-Uni), Martin Hirsch (France), Danuta Hubner (Pologne), Ayfle Kadolu (Turquie), Sonja Licht (Serbie), Vladimir Lukin (Fédération de Russie) et Javier Solana (Espagne). L intégralité du rapport peut être consultée depuis le 11 mai dernier sur : rt_gep_fr.pdf (**) Ces données sont tirées de : Europol, TE-SAT 2010, Situation du terrorisme et rapport sur les tendances, Le Soir sur Internet : POUSSE AVEC EUX! Par Hakim Laâlam Les lignes rouges du régime sans sel qui nous gouverne et le syndrome du daltonisme! Consultations politiques. C est officiel! Ali Yahia Abdennour sera reçu samedi prochain. Place du 1er-Mai, par la police! Pas à table! S il vous plaît, surtout pas à table! Pourquoi pas à table? C est tout simple! Vu qu il était midi, que j étais en train de déjeuner, j ai failli m étouffer avec ma bouffe. Débrouillez-vous pour balancer ce genre d informations en milieu de matinée, en milieu d après-midi, mais pas au petitdéj, pas au déjeuner, et pas au dîner. C est dangereux! Apprendre par Bensalah que le châtelain qui l a chargé de mener des concertations a tracé des lignes rouges très strictes autour du dialogue, a posé des restrictions qui excluent des rencontres d El Mouradia ceux qui appellent à la violence, c est un coup à vous faire avaler de travers. A cause du fou rire, bien sûr. Un conseil, ne lisez jamais rien de hautement risible en vous restaurant, vous pourriez en mourir. Abdekka qui trace des lignes rouges! Hi! Hi! Ho! Ho! Ha! Ha! Depuis quand? Les seules lignes rouges peintes par le chef de l Etat sont celles qui entourent le champ hyper protégé de ses mandats successifs. Là, oui! C est une ligne rouge vif. Pas question de toucher aux mandats qui se suivent et se ressemblent de désolation et d aridité conjuguées. Pour le reste, j ai des doutes très sérieux quant à la maîtrise des couleurs par Boutef. Chez lui, le rouge peut vite virer au rose fuchsia, puis au rose flamand, puis au rose diaphane pour finir par un blanc presque transparent. Chez lui, le matin, tu peux être catalogué «fou furieux», tenant irréductible de la violence, pour terminer le soir dans la rubrique «doux poète inoffensif» adepte du bouddhisme et affichant bien en évidence sur l épaule un tatouage du Dalaï-lama. Combien de «violents» nous a-t-il finalement vendus comme des doux gentils, juste incompris par la société d ingrats que nous sommes? Des tonnes! Ce n est tout de même pas moi qui ai inventé le miraculeux pedigree de Madani Mezrag, produit islamiste type que le merchandising forcené d Abdekka a transformé en apôtre de la non-violence et du Flower- Power. Voilà l exemple même du mec passé du massacre collectif, de la boucherie généralisée à l honorabilité et à la respectabilité par la seule grâce du daltonisme présidentiel. De rouge vif, l essoreuse, la grosse lessiveuse du palais nous l a ressorti habillé de blanc immaculé. Alors, aujourd hui, quand j entends l Oncle Ben agiter sous nos nez, comme un trophée, ces fameuses lignes rouges du châtelain, je me protège vite. En enfilant mes lunettes solaires. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue. H. L.

Intervention de Thierry LEPAON lors de la conférence de presse confédérale sur la formation professionnelle.

Intervention de Thierry LEPAON lors de la conférence de presse confédérale sur la formation professionnelle. Intervention de Thierry LEPAON lors de la conférence de presse confédérale sur la formation professionnelle. La formation professionnelle constitue un atout pour la personne, pour l entreprise, pour la

Plus en détail

Les obstacles : Solutions envisageables :

Les obstacles : Solutions envisageables : 1. Quels sont les obstacles auxquels les citoyens européens doivent faire face dans l exercice de leurs droits? Que pourrait-on faire pour alléger ces obstacles? Les obstacles : Tout d abord, il y a un

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (36)/15.12 Date de publication : 24 juin 2015 TRENTE-SIXIÈME RÉUNION Date : 30 juin - 2 juillet 2015 Lieu : Salle du conseil exécutif,

Plus en détail

Un nouveau départ pour servir l économie nationale

Un nouveau départ pour servir l économie nationale LA PROFESSION COMPTABLE ALGERIENNE : LA LOI 10/01 DU 29 JUIN 2010 Un nouveau départ pour servir l économie nationale Ali MAZOUZ, Expert Comptable et Commissaire aux Comptes. La loi sur la profession comptable

Plus en détail

Jean-Paul Bouchet. Le rôle du manager La finalité de l entreprise en question

Jean-Paul Bouchet. Le rôle du manager La finalité de l entreprise en question Jean-Paul Bouchet Le rôle du manager La finalité de l entreprise en question Le cadre juridique ne peut pas tout régler. Pour permettre aux managers de tenir leur rôle, il faut s interroger sur la finalité

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L ASSOCIATION ÉTUDIANTE DU SECTEUR DES SCIENCES DE L UQÀM. (24 octobre 2007)

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L ASSOCIATION ÉTUDIANTE DU SECTEUR DES SCIENCES DE L UQÀM. (24 octobre 2007) RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L ASSOCIATION ÉTUDIANTE DU SECTEUR DES SCIENCES DE L UQÀM. (24 octobre 2007) TITRE I Définitions 1. Les termes suivants, employés dans ce présent document, signifient : a) AESSUQÀM

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

QUELLE EST LA COMPOSITION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL?

QUELLE EST LA COMPOSITION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL? Plaquette_citoyenne.qxd:Avril_2009-BAT 9/04/09 20:20 Page 1 QU EST-CE QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL? Le Conseil constitutionnel est l institution indépendante chargée de veiller au respect de la Constitution,

Plus en détail

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Monsieur le Président, Cher Bruno Racine, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Assurance des risques divers

Assurance des risques divers L assurance du terrorisme en Tunisie : où en sommes-nous? Nabil Ben Azzouz D.U en Droit des assurances de l IAL Etudiant en Master 2 Droit des assurances à l IAL Assurance des risques divers Depuis quelques

Plus en détail

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie?

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? SITUATION PROBLEME 1: La loi de réforme des collectivités territoriales de 2010 Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? Compétences du socle commun

Plus en détail

Les dix commandements

Les dix commandements AUJOURD HUI, LA FINALE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS «La nuit des étoiles»page 12 Edition d Alger - ISSN IIII - 0074 KHALED NEZZAR REMET SES PROPOSITIONS À BENSALAH Les dix commandements Le général Khaled

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2010/493 Conseil de sécurité Distr. générale 24 septembre 2010 Français Original : anglais Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable VERSION DÉFINITIVE Allocution prononcée par Anthony Ariganello, CGA Président-directeur général CGA-Canada devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable Toronto (Ontario) Le 20 octobre

Plus en détail

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité Document n 4 Statuts de la Communauté d universités et établissements Université Sorbonne Paris Cité Version 1-4 de travail du 10/03/2014 Post-CCOU du 06/03/2014 1 L Université Sorbonne Paris Cité regroupe

Plus en détail

Discours de Mme Ségolène Royal. Vœux à la presse

Discours de Mme Ségolène Royal. Vœux à la presse Discours de Mme Ségolène Royal Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Vœux à la presse Paris, le jeudi 15 janvier 2015 Bonjour et bienvenue à toutes et à tous, que je suis heureuse

Plus en détail

Conseils de quartiers Règlement intérieur

Conseils de quartiers Règlement intérieur Conseils de quartiers Règlement intérieur caen.fr I Les principes fondateurs Règlement intérieur des conseils ARTICLE 1 Création des conseils de quartiers citoyens Les conseils de quartiers citoyens sont

Plus en détail

Conférence : la Dynamique Participative ou la Puissance de l Intelligence collective, au service de l innovation Pédagogique et Technologique

Conférence : la Dynamique Participative ou la Puissance de l Intelligence collective, au service de l innovation Pédagogique et Technologique Conférence : la Dynamique Participative ou la Puissance de l Intelligence collective, au service de l innovation Pédagogique et Technologique Introduction Les lycées seront amenés à relever d importants

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE 29 SEPTEMBRE 2015 RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... i PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC (UMQ)... 1 INTRODUCTION... 2 1

Plus en détail

Mes vives remerciements aux organisateurs de nous avoir permis de communiquer par écrit nos points de vue et recommandations.

Mes vives remerciements aux organisateurs de nous avoir permis de communiquer par écrit nos points de vue et recommandations. Mes vives remerciements aux organisateurs de nous avoir permis de communiquer par écrit nos points de vue et recommandations. Quelques éléments de réponse à l examen de la crise de la gouvernance en Afrique

Plus en détail

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Valeurs, identité et aspirations des jeunes avant l élection présidentielle Mars 2012 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Glamour

Plus en détail

De la rupture vers l innovation : Les nouvelles formes de Management dédiées à la Responsabilité Sociale de l Entreprise

De la rupture vers l innovation : Les nouvelles formes de Management dédiées à la Responsabilité Sociale de l Entreprise De la rupture vers l innovation : Les nouvelles formes de Management dédiées à la Responsabilité Sociale de l Entreprise Colloque parrainé par le Ministère MIPMEPI et organisé le 10-11 Octobre 2011 Grand

Plus en détail

ASSOCIATION DES SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX DE PARLEMENT

ASSOCIATION DES SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX DE PARLEMENT UNION INTERPARLEMENTAIRE INTER-PARLIAMENTARY UNION ASSOCIATION DES SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX DE PARLEMENT CONTRIBUTION de M. José PEDRO MONTERO Secrétaire de la Chambre des Députés (Uruguay), à la communication

Plus en détail

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Comment mieux formuler votre déclaration, pour votre interview «RSD» (Refugee Status Declaration Détermination de Statut de Réfugié) auprès de l UNHCR, en vue

Plus en détail

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués,

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Le Ministre belge de la Coopération au développement, monsieur Armand De Decker, aurait bien voulu être des nôtres

Plus en détail

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE AVEC INTRODUCTION DE L ACTION A LA COTE OFFICIELLE DE LA BOURSE D ALGER Alger- le 31 octobre 2010. Le jeudi 28 Octobre, Alliance

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012. M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise)

Commentaire. Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012. M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise) Commentaire Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012 M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise) La Cour de cassation a renvoyé au Conseil constitutionnel le 18 novembre

Plus en détail

LE NOM, LA CONSTITUTION, LA COMPOSITION, LA MISSION, LE SIEGE, LA DUREE et L ADHESION

LE NOM, LA CONSTITUTION, LA COMPOSITION, LA MISSION, LE SIEGE, LA DUREE et L ADHESION TITRE I LE NOM, LA CONSTITUTION, LA COMPOSITION, LA MISSION, LE SIEGE, LA DUREE et L ADHESION ARTICLE 1 La Fédération Tunisienne de Basket- Ball est une Association sportive régie par : - La loi organique

Plus en détail

N 1678 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 1678 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 1678 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 19 mai 2009. PROPOSITION DE LOI visant à supprimer le retrait de points

Plus en détail

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY 17/10/2013 Document élaboré par les membres d une cellule pédagogique nationale associant des représentants des centres de gestion de la fonction publique territoriale Rédacteur territorial principal de

Plus en détail

Luxembourgeois et étrangers : Renforcer la démocratie du Luxembourg

Luxembourgeois et étrangers : Renforcer la démocratie du Luxembourg Luxembourgeois et étrangers : Renforcer la démocratie du Luxembourg Droit de vote pour les non-luxembourgeois aux élections législatives Prise de position de l ASTI Préambule Le débat sur le droit de vote

Plus en détail

La gouvernance des universités québécoises : des instruments à la mission

La gouvernance des universités québécoises : des instruments à la mission La gouvernance des universités québécoises : des instruments à la mission Première tranche de vécu : l année précédent mon départ de l université, le directeur de mon département obtient du rectorat l

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 er CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «L Union pour un Mouvement Populaire» (UMP),

Plus en détail

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL LI Bin Résumé 1. Thème. Le droit de propriété a été l objet de réformes successives en Chine.

Plus en détail

Mémoire de la Confédération des syndicats nationaux. sur le projet de loi 59, Loi concernant le partage de certains renseignements de santé

Mémoire de la Confédération des syndicats nationaux. sur le projet de loi 59, Loi concernant le partage de certains renseignements de santé Mémoire de la Confédération des syndicats nationaux sur le projet de loi 59, Loi concernant le partage de certains renseignements de santé présenté à la Commission de la santé et des services sociaux 3

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET 25 (SE 2014) N 2 25 (SE 2014) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET visant à créer un «Explorateur de droits», outil d aide à l information sur tous les droits des citoyens

Plus en détail

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie «Systèmes électoraux» Kiev, Ukraine, 21-23 octobre 2009 Document d information à l attention des ONG intéressées Le Forum pour l avenir de la

Plus en détail

Un régime d assurance? Si oui, lequel?

Un régime d assurance? Si oui, lequel? Un régime d assurance? Si oui, lequel? AFESH-UQAM 20 novembre 2013 Résumé Ce texte présente quelques pistes de réflexion concernant le régime d assurance collective de l AFESH-UQAM. Il s agit d un document

Plus en détail

Commission de la défense nationale

Commission de la défense nationale Commission de la défense nationale RÈGLEMENT XII e LÉGISLATURE CHAPITRE I Dénomination, composition et attributions Article 1 er (Dénomination) 1. La Commission de la défense nationale est la commission

Plus en détail

Articles de presse liés à L OMC

Articles de presse liés à L OMC Articles de presse liés à L OMC Articles de presse Source N page dans le document accréditation aux Source : Quotidien organismes algérien d évaluation de la d information la 1 conformité (laboratoire,

Plus en détail

PROJET DE LOI SUR LES MEDICAMENTS :

PROJET DE LOI SUR LES MEDICAMENTS : PROJET DE LOI SUR LES MEDICAMENTS : POUR UNE ANALYSE PLUS REALISTE DES CONFLITS D INTERETS Par Daniel Benamouzig, sociologue, CNRS Sciences Po et Catherine Le Galès, économiste, CNRS - INSERM Le 3 novembre

Plus en détail

Institutionnalisation et émergence du service de soins infirmiers

Institutionnalisation et émergence du service de soins infirmiers Institutionnalisation et émergence du service de soins infirmiers Quelques mois après la mise en place de la réforme hospitalière de juillet 1991, une enquête permet d évaluer les réactions des professionnels

Plus en détail

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE En 2012, toutes les universités françaises seront autonomes ; elles le seront dans un contexte mondial où leur rôle est à la fois fortement réaffirmé et sujet à de profondes

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 Décret présidentiel n 14-196 du 8 Ramadhan 1435 correspondant au 6 juillet 2014 portant organisation et gestion de la formation et du perfectionnement

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Loi n 99-05 du 18 Dhou El Hidja 1419 Correspondant au 4 avril 1999portant loi d orientation

Plus en détail

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS Règlement intérieur Introduction Document de travail non mis en forme Le 28 juin 2012 a été signé le Projet d agglomération 2012 au travers duquel les partenaires français, genevois et vaudois ont renforcé

Plus en détail

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial Check upon delivery Fonds pour l environnement mondial Discours prononcé par Monique Barbut, directrice générale et présidente Fonds pour l environnement mondial Conférence africaine des ministres de l

Plus en détail

Labellisation des projets par le Pôle DREAM Eau et Milieux 2013-2015

Labellisation des projets par le Pôle DREAM Eau et Milieux 2013-2015 1 Labellisation des projets par le Pôle DREAM Eau et Milieux 2013-2015 Sommaire : 1. Procédure de labellisation des projets 1.1 Le dossier de demande de labellisation 1.2 Attribution des dossiers aux correspondants

Plus en détail

POUR MIEUX ORGANISER LE TRAVAIL SÉNATORIAL NOUVELLES RÈGLES, NOUVELLES HABITUDES

POUR MIEUX ORGANISER LE TRAVAIL SÉNATORIAL NOUVELLES RÈGLES, NOUVELLES HABITUDES POUR MIEUX ORGANISER LE TRAVAIL SÉNATORIAL NOUVELLES RÈGLES, NOUVELLES HABITUDES VADEMECUM - JUIN 2015 Le bicamérisme est indispensable à l'équilibre des institutions de la République, car c'est plus de

Plus en détail

Le MOUVEMENT NKUL BETI 2009-2013

Le MOUVEMENT NKUL BETI 2009-2013 Le MOUVEMENT NKUL BETI 2009-2013 La plateforme sociale de promotion, d entreprenariat et de développement communautaire. La relance du Forum International Ekang et les premières activités sur le terrain

Plus en détail

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE Nicolae Cochinescu Juge à la Cour constitutionnelle de la Roumanie CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE 1. Conformément à l article 146 de la Constitution de la

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Le Codéveloppement pas n importe comment!

Le Codéveloppement pas n importe comment! La Lettre du CoDévelloppement Lettre d'information Du Centre Européen du Codéveloppement professionnel et managérial www.cecodev.fr Le Codéveloppement pas n importe comment! Les dangers du succès Le Codéveloppement

Plus en détail

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945 Exposé des motifs Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort de l enfance traduite

Plus en détail

Agir collectivement pour développer les capacités d action

Agir collectivement pour développer les capacités d action Agir collectivement pour développer les capacités d action de toute la population au Québec Perspectives et plan de travail de l ICÉA 2014-2015 2015 Version 3 11 septembre 2014 Document de travail discuté,

Plus en détail

COMMISSION DES INSTITUTIONS

COMMISSION DES INSTITUTIONS COMMISSION DES INSTITUTIONS MANDAT : ÉTUDE DU RAPPORT «PROPOSITIONS DE MODIFICATIONS À LA LOI SUR LA TRANSPARENCE ET L ÉTHIQUE EN MATIÈRE DE LOBBYISME ALLOCUTION DU COMMISSAIRE AU LOBBYISME DU QUÉBEC 17

Plus en détail

DISCOURS YVES NICOLAS Journée PE PME Mardi 8 juillet 2014

DISCOURS YVES NICOLAS Journée PE PME Mardi 8 juillet 2014 DISCOURS YVES NICOLAS Journée PE PME Mardi 8 juillet 2014 Mesdames et Messieurs les Présidents, Mesdames et Messieurs les Animateurs, Chères consœurs, chers confrères, Chers amis, C est avec grand plaisir

Plus en détail

1/ L équipe d animation :

1/ L équipe d animation : PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE DE LA GARDERIE PERISCOLAIRE DE CRUSEILLES I/ PRESENTATION : PROJET EDUCATIF La Garderie Périscolaire de Cruseilles a été crée par la Commune de Cruseilles dans le but de

Plus en détail

PROJET DE LOI D ORIENTATION ET DE PROGRAMMATION POUR L ADAPTATION DE LA SOCIETE AU VIEILLISSEMENT

PROJET DE LOI D ORIENTATION ET DE PROGRAMMATION POUR L ADAPTATION DE LA SOCIETE AU VIEILLISSEMENT PROJET DE LOI D ORIENTATION ET DE PROGRAMMATION POUR L ADAPTATION DE LA SOCIETE AU VIEILLISSEMENT CONTRIBUTION DE L ASSOCIATION NATIONALE DES COPROPRIETES AVEC SERVICES (ANCS) Sommaire 1- Relever le défi

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

IEMA-4. Appel à participation

IEMA-4. Appel à participation Appel à participation Les tendances, méthodes et outils de mise en place des cellules de veille et d intelligence économique Sensible aux nouveaux enjeux en matière de veille, d intelligence économique

Plus en détail

Processus de Barcelone: Union pour la Méditerranée

Processus de Barcelone: Union pour la Méditerranée Processus de Barcelone: Union pour la Méditerranée Communication relative au premier forum euro-méditerranéen de l enseignement technique et de la formation professionnelle Marseille, 18 décembre 2008

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GENERALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/70/34/Add.1 17 juin 2013 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU FONDS MULTILATERAL AUX FINS

Plus en détail

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Contenu Contexte................................................................ 101 Examen du contrat........................................................

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Le CHSCT et la nouvelle instance de coordination dans la loi sur l emploi

Le CHSCT et la nouvelle instance de coordination dans la loi sur l emploi Relations collectives Décembre 2013 Le CHSCT et la nouvelle instance de coordination dans la loi sur l emploi Le droit des CHSCT a été modifié par la loi relative à la sécurisation de l emploi du 14 juin

Plus en détail

ANNEXE A STATUTS DU SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (EXTRAITS) TRANSPARENCE, RESPONSABILITÉ ET REDDITION DE COMPTES.

ANNEXE A STATUTS DU SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (EXTRAITS) TRANSPARENCE, RESPONSABILITÉ ET REDDITION DE COMPTES. ANNEXE A STATUTS DU SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (EXTRAITS) TRANSPARENCE, RESPONSABILITÉ ET REDDITION DE COMPTES Article II BUTS 2.1 Buts... Les buts du syndicat incluent : (c) (d) améliorer

Plus en détail

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport La mission première du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport est de s assurer que des services éducatifs de qualité sont dispensés au Québec.

Plus en détail

La décentralisation et l externalisation modifient-elles les frontières de l action territoriale?

La décentralisation et l externalisation modifient-elles les frontières de l action territoriale? La décentralisation et l externalisation modifient-elles les frontières de l action territoriale? Atelier n 20 Bernard FALCAND, CFTC, membre du bureau national d orientation du CNFPT, Jean-Charles GLATIGNY,

Plus en détail

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution!

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution! L ANI du 11 janvier : une petite révolution! Que prévoit l accord? L article 1 er de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier, prévoit, dans le cadre de la sécurisation de l emploi, la généralisation

Plus en détail

STATUTS DE L UNION DES FRANÇAIS DE L ETRANGER

STATUTS DE L UNION DES FRANÇAIS DE L ETRANGER STATUTS DE L UNION DES FRANÇAIS DE L ETRANGER Modifications adoptées en Assemblée Générale Extraordinaire du 3 mars 2012 I - BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION Article 1 1) L Union des Français de l Etranger

Plus en détail

L Algérie est honorée d accueillir, à cette occasion, les éminents experts venus partager avec nous leurs expériences en la matière.

L Algérie est honorée d accueillir, à cette occasion, les éminents experts venus partager avec nous leurs expériences en la matière. Mesdames et Messieurs, Je suis particulièrement heureux de prendre part à ce séminaire organisé, sous le haut patronage de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, par

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité (adopté par le Conseil d administration du 8 octobre 2014) * Chapitre 1. Dispositions électorales communes aux instances de gouvernance Article 1.

Plus en détail

Présentation de la stratégie nationale pour la sécurité du numérique

Présentation de la stratégie nationale pour la sécurité du numérique Présentation de la stratégie nationale pour la sécurité du numérique Maison de la chimie Paris 16 octobre 2015 Allocution de Manuel VALLS, Premier ministre Seul le prononcé fait foi Madame la ministre,

Plus en détail

AVIS FORMEL DU CONSEIL D ETAT. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les membres de la commission, * * *

AVIS FORMEL DU CONSEIL D ETAT. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les membres de la commission, * * * CONSEIL D ETAT Château cantonal 1014 Lausanne Commission thématique de la modernisation du parlement Secrétariat général du Grand Conseil Place du Château 6 1014 Lausanne Réf. : PM/15007041 Lausanne, le

Plus en détail

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous?

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? (auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? Guide de sensibilisation à l usage de tous les acteurs de nos quartiers d été 1/8 «S auto-évaluer une démarche commune» Acteurs de Nos Quartiers d Eté...

Plus en détail

http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique

http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique Compte-rendu de l'atelier 4 http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique Contexte et problématique La gestion des affaires publiques en Afrique

Plus en détail

Annexe au document intitulé Communication relative à certaines questions de politique concernant le Bureau de Procureur : renvois et communications

Annexe au document intitulé Communication relative à certaines questions de politique concernant le Bureau de Procureur : renvois et communications Annexe au document intitulé Communication relative à certaines questions de politique concernant le Bureau de Procureur : renvois et communications La présente annexe au document de politique du Procureur

Plus en détail

Priorités de la Présidence luxembourgeoise

Priorités de la Présidence luxembourgeoise Dossier de presse Priorités de la dans les domaines de l Éducation nationale, de l Enfance, de la Jeunesse, de l Enseignement supérieur et de la Recherche 30 juin 2015 Priorités de la Éducation nationale,

Plus en détail

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs.

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs. COMMUNICATION DE MONSIEUR LE MINISTRE DU COMMERCE A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA «CONFERENCE NATIONALE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR» - Monsieur le Premier Ministre ; - Excellences

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MDS-2013-138

Décision du Défenseur des droits n MDS-2013-138 Décision du Défenseur des droits n MDS-2013-138 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative aux circonstances dans lesquelles une personne a fait l objet d un contrôle d identité à son domicile (Recommandation)

Plus en détail

La Relation Président-Directeur

La Relation Président-Directeur Journée des Présidents Mercredi 8 Novembre 2000 Assemblée Nationale La Relation Président-Directeur Quelle répartition des compétences au sein des associations? Jean-François PEPIN Consultant en Management

Plus en détail

Conférence des Parties à la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac Sixième session, Moscou (Fédération de Russie), 13-18 octobre 2014

Conférence des Parties à la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac Sixième session, Moscou (Fédération de Russie), 13-18 octobre 2014 Conférence des Parties à la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac Sixième session, Moscou (Fédération de Russie), 13-18 octobre 2014 JOURNAL N 4 Jeudi 16 octobre 2014 Le Journal ne constitue

Plus en détail

Rôle des services nationaux de statistique concernant la mesure du développement durable

Rôle des services nationaux de statistique concernant la mesure du développement durable Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 27 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/19 Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

Rappelons d abord l événement dans ses grandes lignes.

Rappelons d abord l événement dans ses grandes lignes. Étude de cas : Hydro-Québec et la tempête de verglas par Steve Flanagan Présenté au colloque «Les communications en temps de crise» Organisé par l Université du Québec à Montréal janvier 1999 L analyse

Plus en détail

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques?

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Quel est le cadre législatif? Quelles réticences? Est-ce un frein à la mobilité?

Plus en détail

RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT

RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT 1 Le 11 mars 2015 RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT Le groupe de travail sur la gouvernance du Sénat présidé par M. Gérard LARCHER, Président du Sénat, propose, sur

Plus en détail

RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur

RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur Clémentine Séverin RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les

Plus en détail

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Août 2015 *Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan et Manitoba Table des matières

Plus en détail

I LES PRINCIPES FONDATEURS

I LES PRINCIPES FONDATEURS CONSEIL CITOYENS Allonnes Charte Préambule Le conseil citoyen dans le cadre de la mise en action de la démocratie participative doit tendre à un réel pouvoir d'intervention directe des citoyens de notre

Plus en détail

Dossier de candidature Session nationale : cycle 2014-2015 Religions et enjeux contemporains

Dossier de candidature Session nationale : cycle 2014-2015 Religions et enjeux contemporains Dossier de candidature Session nationale : cycle 2014-2015 Religions et enjeux contemporains Clôture des dépôts de dossiers de candidature : 15 septembre 2014 Processus d admissibilité et d inscription

Plus en détail

ASSISTANT TERRITORIAL DE CONSERVATION DU PATRIMOINE ET DES BIBLIOTHÈQUES PRINCIPAL DE 2 e CLASSE

ASSISTANT TERRITORIAL DE CONSERVATION DU PATRIMOINE ET DES BIBLIOTHÈQUES PRINCIPAL DE 2 e CLASSE Cadrage actualisé 15/10/15 Document élaboré par les membres d une cellule pédagogique nationale associant des représentants des centres de gestion de la fonction publique territoriale ASSISTANT TERRITORIAL

Plus en détail