Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "http://www.inami.fgov.be/drug/fr/drugs/groups/asthma_bpco_copd/faq.htm"

Transcription

1 Page 1 sur 6 Vous êtes ici : Accueil > Médicaments et autres > Médicaments > Asthme et BPCO : prescription des médicaments selon les recommandations > FAQ - Asthme et BPCO Questions fréquemment posées (FAQ) - Asthme et BPCO 1. Quels sont les médicaments visés par ces recommandations? 2. Sur quelles recommandations scientifiques internationales sont basées les recommandations de la Commission de Remboursement des Médicaments (CRM)? 3. Pourquoi ces recommandations sont-elles intégrées dans un arrêté ministériel? 4. Comment les recommandations vont-elles voir le jour à l avenir? 5. Que se passe-t-il lorsque les recommandations internationales évoluent? 6. Comment puis-je assurer la continuité du traitement de mon patient, si par exemple, a. la médication prescrite n est pas conforme aux recommandations b. si je ne connais pas les valeurs de spirométrie 7. Comment puis-je prescrire des médicaments pour le traitement de l asthme et de la BPCO aux patients dont je ne gère pas le dossier (p.ex. : pendant les gardes, les remplacements, pour les patients qui se déplacent pendant les vacances, pour les patients suivis et traités par le pneumologue ou le pédiatre)? 8. Dois-je interrompre un traitement pour effectuer un examen technique? 9. Qu entend-on par exacerbation? 10. La nouvelle réglementation exclut-elle la prescription de ces médicaments pour d autres affections aiguës? 11. Ces médicaments sont-ils remboursés pour d autres indications que l asthme et la BPCO? 12. Je suis médecin généraliste. Quel est le code pour facturer la spirométrie? Et quelles en sont les conditions? 13. Mon patient est grabataire. Dois-je effectuer une spirométrie? 14. Que faire avec les enfants? Il est parfois difficile d effectuer des tests. Les résultats ne sont pas toujours fiables. 15. Les recommandations tiennent-elles compte des patients avec une grande capacité pulmonaire? 16. Quand puis-je prescrire les formes en nébulisation? 17. Dans la brochure, les formes en nébulisation sont indiquées par un *. Certains astérisques (*) semblent manquer 18. Comment puis-je connaitre mon comportement actuel de prescriptions pour ces médicaments et me situer par rapport à mes collègues? 19. Comment fonctionne le système d'évaluation et de contrôle a posteriori prévu dans le chapitre II pour ces médicaments? 1. Quels sont les médicaments visés par ces recommandations? Ces recommandations concernent le traitement chronique en pratique ambulatoire de l asthme et de la BPCO avec des médicaments dont les seules ou principales indications sont le traitement de ces 2 affections. Par traitement chronique, on entend un traitement de plus de 8 semaines. Plus d info : brochure explicative (PDF KB) et tableaux récapitulatifs 2. Sur quelles recommandations scientifiques internationales sont basées les recommandations de la Commission de Remboursement des Médicaments (CRM)? Les recommandations pour l asthme de la Commission de Remboursement des Médicaments (CRM) sont basées sur les recommandations de GINA (Global Initiative for Asthma) et de NHLBI (National Heart, Lung and Blood Institute). Les recommandations pour la BPCO de la CRM sont basées sur les recommandations de GOLD (Global initiative for chronic Obstructive Lung Disease). 3. Pourquoi ces recommandations sont-elles intégrées dans un arrêté ministériel? Au début de la procédure pour ces recommandations, l ancienne réglementation était encore d application et prévoyait la publication de ces recommandations au Moniteur belge par voie d un arrêté ministériel. Entre-temps, la réglementation a été modifiée, suite à un accord avec les syndicats de médecins afin que dorénavant les recommandations ne soient plus reprises dans un arrêté ministériel. 4.Comment les recommandations vont-elles voir le jour à l avenir? A l avenir, les recommandations seront établies par la Commission de remboursement des médicaments (CRM) sur proposition d un groupe de travail tripartite. Ce groupe de travail sera composé à parts égales de représentants des syndicats de médecins, des mutualités et des associations scientifiques. Les propositions de recommandations de ce groupe de travail ne seront pas proposées à la CRM si elles sont rejetées à l unanimité des membres d 1 des 3 groupes concernés (dont les syndicats de médecins). Les recommandations seront ensuite publiées au Moniteur Belge et sur le site internet de l INAMI. 5. Que se passe-t-il lorsque les recommandations internationales évoluent? Les recommandations de la Commission de remboursement des médicaments peuvent être adaptées quand les données scientifiques validées le nécessitent. Les recommandations seront actualisées par la Commission de remboursement des médicaments sur proposition du groupe de travail tripartite (voir FAQ 4). Les recommandations seront ensuite publiées au Moniteur Belge et sur le site internet de l INAMI.

2 Page 2 sur 6 6. Comment puis-je assurer la continuité du traitement de mon patient, si par exemple, a) la médication prescrite n est pas conforme aux recommandations Il est clair que tous les éléments ne sont pas toujours d emblée présents chez tous les patients déjà en traitement pour pouvoir mettre le traitement en conformité avec la recommandation. Un délai de transition raisonnable est donc nécessaire. La réglementation prévoit que l évaluation du comportement prescripteur ne peut concerner que les prescriptions à partir de la date de publication des indicateurs (permettant d identifier un comportement prescripteur déviant, voir FAQ 19). La Ministre a demandé à l INAMI de ne pas publier les indicateurs pendant une période d au moins 6 mois. Votre comportement prescripteur concret ne sera donc pas évalué pendant une période d au moins 6 mois pour l application de ces recommandations. Durant cette période transitoire, vous pouvez progressivement adapter votre comportement prescripteur aux recommandations. b) si je ne connais pas les valeurs de spirométrie Dans ce cas également, vous avez au moins 6 mois pour connaitre les valeurs de spirométrie et éventuellement adapter le traitement conformément aux recommandations. 7. Comment puis-je prescrire des médicaments pour le traitement de l asthme et de la BPCO aux patients dont je ne gère pas le dossier (p.ex. : pendant les gardes, les remplacements, pour les patients qui se déplacent pendant les vacances, pour les patients suivis et traités par le pneumologue ou le pédiatre)? Les traitements prescrits aux patients dont vous ne gérez pas le dossier ne dépassent généralement pas une durée de 8 semaines. Les prescriptions pour ces traitements d une durée inférieure ou égale à 8 semaines ne seront pas évaluées. Pour plus d informations sur l évaluation voir FAQ Dois-je suspendre un traitement avant d effectuer une spirometrie ou une débitmétrie de pointe? Il n est pas nécessaire de suspendre un traitement chronique avant d effectuer ces examens techniques. Pour la BPCO, il est conseillé d effectuer une spirométrie chez le patient en situation stable après bronchodilatation. Pour l asthme, une mesure en situation stable (débitmétrie de pointe ou spirométrie) peut être comparée avec les valeurs mesurées après bronchodilatation ou pendant une poussée aiguë. 9. Qu entend-on par exacerbation? Une exacerbation est une poussée aiguë de l asthme ou de la BPCO. Le traitement de ces poussées aiguës ne fait pas partie de ces recommandations. 10. La nouvelle réglementation exclut-elle la prescription de ces médicaments pour d autres affections aiguës? L utilisation de ces médicaments pour le traitement d affections aiguës (d une durée inférieure ou égale à 8 semaines) n est pas visée par la nouvelle réglementation. Les prescriptions pour ces traitements d une durée inférieure ou égale à 8 semaines ne seront pas évaluées. Pour plus d informations sur l évaluation voir FAQ Ces médicaments sont-ils remboursés pour d autres indications que l asthme et la BPCO? Oui. La nouvelle réglementation n a rien modifié à cela. Rappelons cependant le principe général selon lequel une prescription de médicaments doit être conforme aux indications qui figurent sur la notice. Vous trouvez les indications des médicaments qui figurent sur la notice, dans la banque de données des spécialités pharmaceutiques. 12. Je suis médecin généraliste. Quel est le code pour facturer la spirométrie? Et quelles en sont les conditions? Lorsque vous effectuez une spirométrie, vous pouvez attester les codes de nomenclature ou Spirométrie avec protocole, la courbe débit/volume, la courbe temps/volume et la détermination d'au moins les paramètres suivants en valeur absolue et en pourcentage de la valeur prédite : CVF, VEMS et VEMS/CVF Spirométrie avec détermination de la réversibilité de l'obstruction des voies aériennes, y compris le protocole, la courbe débit/volume, la courbe temps/volume et la détermination d'au moins les paramètres suivants en valeur absolue et en pourcentage de la valeur prédite : CVF, VEMS et VEMS/CVF Conditions : Vous pouvez attester une de ces prestations 1 fois par an, sauf pour les patients atteints d'une affection pulmonaire obstructive avérée. En tant que médecin généraliste agréé, vous pouvez attester ces prestations à condition d'avoir suivi à cette fin la formation indispensable d'au moins 10 heures, acceptée par le groupe de direction de l'accréditation (GDA).

3 Page 3 sur Mon patient est grabataire. Dois-je effectuer une spirométrie? Il va de soi que pour les patients grabataires, une spirométrie ne peut être exigée. 14. Que faire avec les enfants? Il est parfois difficile d effectuer des tests. Les résultats ne sont pas toujours fiables. Une débitmétrie de pointe ne peut être exigée chez les très jeunes enfants. 15. Les recommandations tiennent-elles compte des patients avec une grande capacité pulmonaire? Les critères ont été établis sur des courbes reprenant des données de population avec les variations individuelles. Les seuils fixés pour les stades de BPCO sont consensuels. Pour l'efficacité des médicaments, l'évaluation a été faite en choisissant ces seuils consensuels. D'un point de vue EBM strict, un bénéfice n'est montré qu'en cas de VEMS < 50%. Cependant, les guidelines étrangers comme les recommandations de la Commision de remboursement des médicaments sont plus larges pour le seuil pour les bronchodilatateurs à longue durée d'action (<80%). 16. Quand puis-je prescrire les formes en nébulisation? Les recommandations prévoient que les formes en nébulisation sont seulement prescrites chez les patients qui en raison d un handicap moteur ou mental ne peuvent utiliser de manière correcte les formes par inhalation. Les recommandations n évoquent pas ici un handicap moteur ou mental «reconnu», mais bien des difficultés motrices ou mentales rencontrées lors de l utilisation des inhalateurs à poudre ou des aérosols doseurs. Différentes études ont prouvé que les formes eb nébulisation sont moins efficaces pour un contrôle de la maladie que les aérosols, éventuellement utilisés avec chambre d expansion, tant en situations chroniques qu aiguës. 17. Dans la brochure, les formes en nébulisation sont indiquées par un *. Certains astérisques (*) semblent manquer Corrigendum En effet, dans la brochure (PDF KB), un astérique * doit être ajouté à côté des médicaments suivants: pour l'asthme: p.12, liste 2A (anticholinergiques à courte durée d'action): ATROVENT (solution pour nébuliseur) p.14, liste 9A (corticostéroïdes à inhaler) : FLIXOTIDE-NEBULES (suspension pour nébuliseur) et PULMICORT (suspension pour nébuliseur) pour la BPCO: p. 21, liste 2B (anticholinergiques à courte durée d'action): ATROVENT (solution pour nébuliseur) 18. Comment puis-je connaitre mon comportement actuel de prescriptions pour ces médicaments et me situer par rapport à mes collègues? L INAMI donnera un feedback aux médecins sur leur comportement de prescriptions actuel pour ces médicaments avant la publication des indicateurs (voir FAQ 19 ). 19. Comment fonctionne le système d'évaluation et de contrôle a posteriori prévu dans le chapitre II pour ces médicaments? Le comportement prescripteur des médecins individuels sera évalué globalement sur base d'indicateurs. Qui définit les indicateurs? Le Comité d évaluation des pratiques médicales en matière de médicaments (CEM) définira dans le futur des indicateurs. L INAMI les publiera ensuite sur son site Internet et au Moniteur belge. C'est seulement après la publication de ces indicateurs qu une période d évaluation pourra commencer. Les médecins seront informés de la publication de ces indicateurs. Le Comité d évaluation des pratiques médicales en matière de médicaments (CEM) est composé des représentants des universités belges, des syndicats de médecins, des mutualités, des associations scientifiques, des associations professionnelles représentatives des pharmaciens d'officine et les pharmaciens hospitaliers, des organisations professionnelles des dentistes. Quels traitements sont évalués? Seuls les traitements chroniques avec une durée de plus de 8 semaines peuvent être évalués. Les traitements d une durée égale ou inférieure à 8 semaines ne sont pas évalués. Lors de la définition de ces indicateurs, le CEM tiendra compte de cette durée de traitement. A partir du 1er novembre, dois-je prescrire selon les recommandations?

4 Page 4 sur 6 La Ministre a demandé à l INAMI de ne pas publier les indicateurs pendant une période d au moins 6 mois. Durant cette période transitoire, les médecins peuvent progressivement adapter leur comportement prescripteur aux recommandations. Dans le même temps, l 'INAMI essaye de répondre à toutes les questions des médecins sur ce thème via les FAQ (frequently asked questions) sur le site Internet. Qu est-ce qu un indicateur? Un indicateur donne un seuil au-delà duquel le profil de prescription du médecin sera examiné quant au respect des recommandations. Ce médecin sera donc considéré comme outlier. Les indicateurs sont définis de manière telle que des traitements à court terme ne seront pas pris en considération dans l évaluation. Seuls les traitements avec un nombre de DDD (defined daily dose) plus élevé que le nombre de DDD nécessaire pour un traitement de 8 semaines sont visés. Qu est-ce qu un outlier? Un outlier est un médecin dont le comportement prescripteur global s écarte de manière manifeste du comportement prescripteur moyen de tous les médecins de sa discipline (au-dessus d un seuil défini par l indicateur) Suis-je évalué par prescription? Vous n êtes pas évalué sur vos prescriptions individuelles mais sur votre comportement prescripteur global pour ce groupe de médicaments. Vous êtes comparé avec les collègues de votre discipline: les pratiques courantes peuvent jouer un rôle dans la détermination de la valeur du seuil. Comment se passe la 1ère phase d évaluation? Si un médecin est identifié comme outlier, il sera invité à communiquer ses moyens de défense écrits dans un délai d'un mois. Si ses explications sont convaincantes, son dossier est classé sans suite. Si ses explications ne sont pas convaincantes, une phase de suivi (monitoring) pour les prestations concernées débute pour une période de minimum 6 mois. Quand les médecins sont-ils obligés de conserver les éléments de preuve dans le dossier? Seul un médecin placé sous monitoring est obligé, dès le début de phase de monitoring et pendant toute sa durée, de conserver les éléments dans le dossier pour prouver la conformité de sa prescription par rapport aux recommandations. Conserver ces éléments en dehors de cette phase de monitoring est également recommandé. Quels sont les éléments de preuve prévus par ces recommandations? Les éléments que le médecin doit conserver pendant la phase de monitoring et qui peuvent le cas échéant être présentés sont : les critères diagnostiques, la mesure de l obstruction, la date des examens, l étape du traitement de l asthme ou le stade de la BPCO, éventuellement les difficultés mentales ou physiques en cas d une utilisation des formes en nébulisation. Que se passe-t-il à la fin de la phase de monitoring? a) Si à l expiration de la phase de monitoring, le médecin montre une adaptation de son comportement prescripteur en conformité aux recommandations, l évaluation s arrête là. b) Si au contraire, le médecin ne montre pas d adaptation ou une adaptation insuffisante de son comportement prescripteur, il sera amené à fournir des explications par écrit au Comité du Service d évaluation et contrôle médicaux (SECM) dans un délai d'un mois après la date de la demande. Le Comité du SECM est composé e.a. de représentants des médecins et de l Ordre. 1ère cas : si le Comité estime que les explications sont convaincantes, l évaluation s arrête : sans suite ou avec un avertissement. 2ème cas : si le Comité du SECM estime que ses explications ne sont pas convaincantes, le médecin sera évalué sur la base d un échantillon de ses prescriptions. Comment se passe la 2e phase d évaluation sur la base d un échantillon avec une marge de tolérance de 20% Cette évaluation sur la base d un échantillon des prescriptions du médecin prévoit une marge de tolérance de 20%. Elle est réalisée par le Collège national des médecins conseil et les résultats sont transmis au Comité du SECM. Si dans plus de 20% des cas, les recommandations sont insuffisamment suivies, une sanction administrative pourra suivre. La marge de tolérance de 20 % fait partie de la procéduré d évaluation; qui débutera au plus tôt dans 6 mois. INAMI-RIZIV 2007 Clause de non-responsabilité webmaster

5 Page 5 sur 6

6 Page 6 sur 6

Asthme et BPCO. Recommandations et listes des médicaments

Asthme et BPCO. Recommandations et listes des médicaments Asthme et BPCO Recommandations et listes des médicaments Sommaire Sommaire 1 Introduction 3 1 e Partie Asthme 5 I. Asthme: recommandation 6 1. Posez le diagnostic 6 2. Choisissez le traitement chronique

Plus en détail

SPF Santé publique Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement. F.A.Q. Maintien du titre professionnel particulier de Médecin généraliste

SPF Santé publique Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement. F.A.Q. Maintien du titre professionnel particulier de Médecin généraliste F.A.Q. Maintien du titre professionnel particulier de Médecin généraliste F.A.Q. Maintien du titre professionnel particulier de Médecin généraliste 1. Quels sont les critères pris en compte pour le contrôle

Plus en détail

Assurance collective des RSG-CSQ. Foire aux questions

Assurance collective des RSG-CSQ. Foire aux questions Assurance collective des RSG-CSQ Foire aux questions Présenté par l équipe de la Sécurité sociale Assurances CSQ Octobre 2010 QUESTIONS GÉNÉRALES Est-ce que le régime d assurance collective des RSG est

Plus en détail

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions ASSURANCE COLLECTIVE Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions Pour une vue détaillée de l outil, consultez l aide-mémoire qui est accessible à partir de la section «Liens utiles» du simulateur.

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

La mise en ordre de mutuelle

La mise en ordre de mutuelle Version n : 1 Dernière actualisation : 14-12-2007 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu une mutuelle? 3) Qu est-ce que la mise en ordre de mutuelle? 4) Qu entend-on par «remboursement des soins de

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE BIENVENUE EN BELGIQUE Vous avez décidé de venir étudier en Belgique, félicitations! Notre pays est reconnu pour la qualité de son accueil, son sens de l'humour, ses bières,

Plus en détail

Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés

Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés Guide pratique À l attention des salariés Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés Vous êtes salariés du secteur privé, toutes les réponses à vos questions sur la mise en place de la complémentaire

Plus en détail

Quiz Comment bien utiliser les médicaments?

Quiz Comment bien utiliser les médicaments? PATIENT Quiz Comment bien utiliser les médicaments? Chaque question peut faire l objet d une ou de plusieurs bonnes réponses. QUESTIONS 1 : J ai pris un ou plusieurs médicaments et je pense que l un d

Plus en détail

Assurer mon cre dit immobilier

Assurer mon cre dit immobilier Assurer mon cre dit immobilier Pour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d obtenir un crédit immobilier ainsi qu une assurance emprunteur. L assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu

Plus en détail

Remboursement de l oxygénothérapie à partir du 1 er juillet 2012

Remboursement de l oxygénothérapie à partir du 1 er juillet 2012 1 Remboursement de l oxygénothérapie à partir du 1 er juillet 2012 La règlementation relative au remboursement de l oxygénothérapie sera modifiée en profondeur à partir du 1 er juillet 2012. Les nouvelles

Plus en détail

L accréditation des médecins. 1. Pourquoi? 2. Comment? 3. Gestion

L accréditation des médecins. 1. Pourquoi? 2. Comment? 3. Gestion 1. Pourquoi? 2. Comment? 3. Gestion 1 1. Pourquoi? - Promotion de la qualité - Promotion de l économie des soins (tendre vers l absence de répétition inutile d actes techniques et de prescrire rationnellement)

Plus en détail

Foire aux questions. assurance colle ctive

Foire aux questions. assurance colle ctive assurance colle ctive Foire aux questions Les réponses aux questions suivantes s adressent aux membres des syndicats qui adhèrent aux assurances collectives de la FNEEQ-CSN. Nous vous invitons à communiquer

Plus en détail

Formation continue des chauffeurs professionnels

Formation continue des chauffeurs professionnels Formation continue des chauffeurs professionnels K. Willems/ G. RAES 02/2011 Réponses aux questions fréquemment posées. 1. Dois-je faire inscrire le code «95» dans mon permis de conduire dès maintenant?

Plus en détail

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 7 février 2001 Examen du dossier de la spécialité inscrite par arrêté du 14 mai 1998

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR. Je me sens essoufflé(e) : J ai des sécrétions à tous les jours. Non Oui, couleur : Je tousse régulièrement.

PLAN D ACTION POUR. Je me sens essoufflé(e) : J ai des sécrétions à tous les jours. Non Oui, couleur : Je tousse régulièrement. PLAN D ACTION POUR copie : patient (nom du patient) JE ME SENS BIEN Je me sens essoufflé(e) : J ai des sécrétions à tous les jours. Non Oui, couleur : Je tousse régulièrement. Non Oui JE ME SENS MOINS

Plus en détail

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR)

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) POUVOIR EXERCER LA PHARMACIE EN FRANCE POUR LES PHARMACIENS À DIPLOME NON COMMUNAUTAIRE ET POUR LES PHARMACIENS À DIPLOME

Plus en détail

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Employé service RH

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Employé service RH LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Employé service RH EVALUATION GDI DU SALARIE Employé service RH NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien : Préambule à l'entretien Ce que

Plus en détail

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS Exercice de la profession d ergothérapeute Q. Qu est-ce que l exercice de la profession pour l Ordre? R. L Ordre définit

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive Juin 2014 CHRONIQUE GRAVE DE L ADULTE SECONDAIRE

Plus en détail

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE BIENVENUE EN BELGIQUE Vous avez décidé de venir étudier en Belgique, félicitations! Notre pays est reconnu pour la qualité de son accueil, son sens de l'humour, ses bières,

Plus en détail

Coopération Médecin Pharmacien Une nouvelle gouvernance clinique de proximité

Coopération Médecin Pharmacien Une nouvelle gouvernance clinique de proximité Coopération Médecin Pharmacien Une nouvelle gouvernance clinique de proximité EA SIS 4128 V. Siranyan Docteur en pharmacie 1 M. Chanelière Docteur en médecine La relation Médecin- Pharmacien Au quotidien

Plus en détail

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA BPCO: MISE A JOUR

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA BPCO: MISE A JOUR TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA BPCO: MISE A JOUR Un article de synthèse paru dans les Folia de septembre 2000 sur le traitement médicamenteux de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) attirait

Plus en détail

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011 AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE COLLOQUE EXPOSITION LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE 4 OCTOBRE 2011 De la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

MAF et le tiers payant

MAF et le tiers payant MAF et le tiers payant MAF et le tiers payant... 2 Pour quels produits le tiers-payant MAF est-il d application?... 2 Comment savoir si un patient a droit au MAF?... 2 Lorsqu un patient a atteint le statut

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI dmp.gouv.fr Les pratiques médicales évoluent continuellement pour permettre à chacun d être mieux soigné

Plus en détail

GUIDE DE. l aide médicale. Version novembre 2015 Aide médicale

GUIDE DE. l aide médicale. Version novembre 2015 Aide médicale GUIDE DE l aide médicale Version novembre 2015 Aide médicale GUIDE DE L AIDE MÉDICALE (URGENTE) en six pas... Qu est-ce que l aide médicale? L aide médicale dépend-elle de ma situation de séjour? Comment

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 septembre 2015

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 septembre 2015 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 septembre 2015 PULMOZYME 2500 U/2,5 ml, solution pour inhalation par nébuliseur B/6 ampoules de 2,5 ml (CIP : 34009 364 674 8 4) B/30 ampoules de 2,5 ml (CIP : 34009

Plus en détail

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA ASSURANCES a.m. Association Mutuelle Médicale d Assurances entreprise d assurance mutuelle association d assurance mutuelle à cotisations fixes conformément

Plus en détail

Agrément des professions paramédicales

Agrément des professions paramédicales Agrément des professions paramédicales LEs diététiciens Table des matières Pourquoi agréer les diététiciens?...3 Un diététicien au sens de la loi : de qui s'agit-il?...4 L' agrément est obligatoire...5

Plus en détail

Spécialités remboursables selon chapitre IV

Spécialités remboursables selon chapitre IV Spécialités remboursables selon chapitre IV Autorisations du médecin-conseil du neuf (! ) A.R. du 3 avril 2013 (M.B. 08/04/2013) I. Introduction 1 Quel pharmacien n a pas déjà contacté l OT pour obtenir

Plus en détail

Questions / Réponses ADMISSION POST BAC 2014 Candidats

Questions / Réponses ADMISSION POST BAC 2014 Candidats Pré inscription J étais en terminale en 2013 et j ai obtenu mon Baccalauréat. Je commence mon inscription sur APB mais je suis bloqué à la rubrique Baccalauréat. Que dois-je faire? Vous devez contacter

Plus en détail

La relation des Français au médecin et au médicament

La relation des Français au médecin et au médicament La relation des Français au médecin et au médicament Mai 2012 Opportunités de développement de nouveaux services Santé Le contexte Le marché de la santé connait de multiples mouvements, dans un environnement

Plus en détail

hôpital handicap Santé mutuelle aide médicale d urgence médecin de garde carte SIS maison médicale pharmacie planning familial

hôpital handicap Santé mutuelle aide médicale d urgence médecin de garde carte SIS maison médicale pharmacie planning familial carte SIS mutuelle aide médicale d urgence handicap planning familial maison médicale hôpital pharmacie médecin de garde Santé Je vis en Belgique. Ai-je droit aux soins de santé? En Belgique, tout le monde

Plus en détail

Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle

Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle Si vous pensez avoir de l expérience et des compétences dans un métier spécialisé qui soient équivalentes à un programme d apprentissage

Plus en détail

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA ASSURANCES a.m. Association Mutuelle Médicale d Assurances entreprise d assurance mutuelle association d assurance mutuelle à cotisations fixes conformément

Plus en détail

5. Prescription sous DCI et substitution

5. Prescription sous DCI et substitution 5. Prescription sous DCI et substitution INTRODUCTIon La prescription sous dénomination commune internationale (DCI) et la substitution font depuis de nombreuses années l objet de divergences entre médecins

Plus en détail

Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés

Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez communiquer avec l administrateur de votre programme ou le Service à

Plus en détail

La procédure concernant une demande d aide

La procédure concernant une demande d aide Version n : 1 Dernière actualisation : 11-12-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Quand est-ce que je peux demander de l aide au CPAS? 3) Comment obtenir une aide du CPAS? Étape n 1 : l introduction de

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. Aide financière pour études supérieures 2010/2011 Guide pratique

CONFÉRENCE DE PRESSE. Aide financière pour études supérieures 2010/2011 Guide pratique CONFÉRENCE DE PRESSE jeudi, 15 juillet 2010 François Biltgen Ministre de l Enseignement supérieur et de la Recherche Aide financière pour études supérieures 2010/2011 Guide pratique Aide financière pour

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

Remboursement des médicaments

Remboursement des médicaments REMBOURSEMENT DES MÉDICAMENTS / 5 Remboursement des médicaments En 2011, l État a affecté 2,77 milliards d euros au remboursement des médicaments délivrés en pharmacie. Les dépenses concernaient 111,4

Plus en détail

Les devoirs du demandeur

Les devoirs du demandeur Les devoirs du demandeur Quelles conditions dois-je remplir pour que ma demande soit correctement instruite? Je dois : Être de nationalité française ou étrangère avec un titre de séjour en cours de validité.

Plus en détail

I Identification du bénéficiaire (nom, prénom, N d affiliation à l O.A.) : II Eléments à attester par un médecin spécialiste en rhumatologie :

I Identification du bénéficiaire (nom, prénom, N d affiliation à l O.A.) : II Eléments à attester par un médecin spécialiste en rhumatologie : ANNEXE A : Formulaire de première demande Formulaire de première demande de remboursement de la spécialité HUMIRA pour une spondylarthrite axiale sévère sans signes radiographiques de spondylarthrite ankylosante

Plus en détail

Réponses aux questions fréquemment posées

Réponses aux questions fréquemment posées Le 6 avril 2012 Contribution pour frais de contrôle due par les courtiers en assurance ou réassurance et les intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement au titre de l année 2012 Réponses

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

À venir en septembre 2015

À venir en septembre 2015 Nouveau module sur la gestion du diabète À venir en septembre 2015 Croix Bleue Medavie Gestion des maladies chroniques Au début de 2015, Croix Bleue Medavie a annoncé sa nouvelle approche de gestion des

Plus en détail

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux Examen périodique des avantages sociaux 2014 MANAGEMENT RETIREE BENEFITS PAR DAN BOULET» Gérant d affaires, Fraternité PAR RICHARD J. DIXON» Vice-président, Ressources humaines Coprésident, Conseil mixte

Plus en détail

Infobox INAMI LA RÉGLEMENTATION DÉCRYPTÉE POUR LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE

Infobox INAMI LA RÉGLEMENTATION DÉCRYPTÉE POUR LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE Infobox INAMI LA RÉGLEMENTATION DÉCRYPTÉE POUR LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE Introduction La présente brochure a pour objectif d apporter une réponse aux questions les plus essentielles que peut se poser le médecin

Plus en détail

Récapitulatif de la loi sur les contrats privés d'assurance maladie

Récapitulatif de la loi sur les contrats privés d'assurance maladie Récapitulatif de la loi sur les contrats privés d'assurance maladie La Loi Verwilghen concerne principalement les contrats d'assurance maladie non liés à l'activité professionnelle mais elle impose également

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF ASSISES DU MEDICAMENT Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, syndicat majoritaire des pharmaciens titulaires d

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Oxygène : à partir du 1er Juillet

Oxygène : à partir du 1er Juillet NEXTPHARM 2012 Oxygène : à partir du 1er Juillet A partir du 1er juillet 2012 la règlementation concernant l oxygène changera fondamentalement. Le pharmacien d officine sera seulement impliqué dans l oxygénothérapie

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS 2015 PROGRAMMES DYNASTAGE (ÉTUDIANTS, LYCÉENS, APPRENTIS) ET AQUISIS

FOIRE AUX QUESTIONS 2015 PROGRAMMES DYNASTAGE (ÉTUDIANTS, LYCÉENS, APPRENTIS) ET AQUISIS 1. Quand puis-je saisir une demande de bourse Dynastage ou Aquisis en ligne? Pour un stage ou une période d études débutant entre le 1er janvier et le 30 août 2015, la demande de bourse en ligne peut être

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ) Renouvellement de la carte d assurance-maladie des Territoires du Nord-Ouest pour 2013

Foire aux questions (FAQ) Renouvellement de la carte d assurance-maladie des Territoires du Nord-Ouest pour 2013 Foire aux questions (FAQ) Renouvellement de la carte d assurance-maladie des Territoires du Nord-Ouest pour 2013 Q1 : Pourquoi ai-je besoin d une carte d assurance-maladie? Q2 : Pourquoi les cartes d assurances-maladie

Plus en détail

FAQ pour les employés

FAQ pour les employés FAQ pour les employés Votre régime d assurance médicaments est un nouveau régime factuel qui est propulsé par Reformulary MC. Les changements qu il comporte sont innovateurs et différents des changements

Plus en détail

CONVENTION CADRE RELATIVE A LA DISPENSE DE L'AVANCE DES FRAIS EN MATIERE DE PRESTATIONS PHARMACEUTIQUES

CONVENTION CADRE RELATIVE A LA DISPENSE DE L'AVANCE DES FRAIS EN MATIERE DE PRESTATIONS PHARMACEUTIQUES CONVENTION CADRE RELATIVE A LA DISPENSE DE L'AVANCE DES FRAIS EN MATIERE DE PRESTATIONS PHARMACEUTIQUES 03 Novembre 1995 - 2 - ENTRE : LA CAISSE DE PREVOYANCE SOCIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, agissant

Plus en détail

Le droit au crédit-temps

Le droit au crédit-temps Le droit au crédit-temps Le 28 décembre 2011 a été publié au Moniteur belge l Arrêté royal qui a modifié le régime du crédit-temps, et plus particulièrement les conditions d octroi des allocations d interruption

Plus en détail

L adresse de référence

L adresse de référence Version n : 1 Dernière actualisation : 18-12-2006 1) À quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu une adresse de référence? 3) Quels sont les avantages d une adresse de référence? 4) Qui peut s inscrire en

Plus en détail

Structure des revenus des médecins (hors système forfait)

Structure des revenus des médecins (hors système forfait) Structure des revenus des médecins (hors système forfait) Paiement à l acte: consultations, visites, actes techniques Paiement à la capitation (par patient): DMG, DMG+, Passeport diabète, Trajets de soins

Plus en détail

Troubles médicaux et exigences en matière de permis de conduire

Troubles médicaux et exigences en matière de permis de conduire Permis de conduire Troubles médicaux et exigences en matière de permis de conduire «Au service des conducteurs pour une meilleure sécurité routière.» Votre santé et la conduite automobile Rapports médicaux

Plus en détail

EPO, enfin un circuit sécurisé

EPO, enfin un circuit sécurisé PROTOCOLES DE QUALITE EPO, enfin un circuit sécurisé S. FLANGAKIS-BARBE - Pharmacie Médicaments - CHU - 31 - TOULOUSE Ce travail collectif, réalisé au CHU de Toulouse, trouve son origine dans une réflexion

Plus en détail

I. Les grands principes

I. Les grands principes LE CONGE DE RECLASSEMENT Le Congé de reclassement est un dispositif légal qui permet aux salariés licenciés pour motif économique de se consacrer à leur reclassement dès le préavis (à réception de la lettre

Plus en détail

I N A M I Institut National d'assurance Maladie Invalidité

I N A M I Institut National d'assurance Maladie Invalidité I N A M I Institut National d'assurance Maladie Invalidité CIRCULAIRE AUX KINESITHERAPEUTES 2008/1 SOINS DE SANTE Correspondant : Tél. : 02/739.74.79 E-mail : kine@inami.fgov.be Website : www.inami.be

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

Employé administratif et comptable niveau 2

Employé administratif et comptable niveau 2 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Employé administratif et comptable niveau 2 EVALUATION GDI DU SALARIE Employé administratif et comptable niveau 2 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule :

Plus en détail

FAQ : FLTA 2015-2016

FAQ : FLTA 2015-2016 FAQ : FLTA 2015-2016 Sommaire ELIGIBILITE :... 1 TESTS D ANGLAIS... 3 PROCEDURE GENERALE DE CANDIDATURE... 3 SUPPLEMENTAL FORMS... 4 VISA... 5 CONDITIONS DE SEJOUR... 6 ELIGIBILITE : 1. Est-ce que je dois

Plus en détail

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille,

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille, MINISTERE DES SOLIDARITES, DE LA SANTE ET DE LA FAMILLE DECRET relatif au contrat de bon usage des médicaments et produits et prestations mentionné à l article L.162-22-7 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 décembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 décembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 décembre 2010 ONBREZ BREEZHALER 150 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule Boîte de 10 gélules avec inhalateur (CIP : 399 821-7) Boîte de 30 gélules avec inhalateur

Plus en détail

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier?

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? DISPOSITIFS MEDICAUX Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? Guide pour le dossier déposé par les fabricants/distributeurs Adopté en séance de la CEPP* le 13 juillet 2005 *CEPP

Plus en détail

L Institut national d assurance maladie-invalidité. Son organisation, ses missions et son rôle dans la sécurité sociale

L Institut national d assurance maladie-invalidité. Son organisation, ses missions et son rôle dans la sécurité sociale L Institut national d assurance maladie-invalidité Son organisation, ses missions et son rôle dans la sécurité sociale 6 Juillet 2015 1. INTRODUCTION Les principales caractéristiques du système de soins

Plus en détail

"A.R. 22.06.2004 en vigueur : 01/08/2004" «Article 23.» "A.R. 22.06.2004 + A.R. 27.09.2009 E.V. 01.12.2009"

A.R. 22.06.2004 en vigueur : 01/08/2004 «Article 23.» A.R. 22.06.2004 + A.R. 27.09.2009 E.V. 01.12.2009 "A.R. 22.06.2004 en vigueur : 01/08/2004" «Article 23.» «1er. Les prestations de l'article 22, I, ne peuvent pas être cumulées le même jour avec les prestations de l'article 22, II. Par jour, une seule

Plus en détail

Monsieur le Directeur Général CHRO La Source 14, avenue de l hôpital BP 6709 45067 ORLEANS

Monsieur le Directeur Général CHRO La Source 14, avenue de l hôpital BP 6709 45067 ORLEANS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS INSNP-OLS-2011-1423 Orléans, le 12 juillet 2011 Objet : Inspection n INSNP-OLS-2011-1423 du 7 juillet 2011 Scanographie Monsieur le Directeur Général CHRO La Source

Plus en détail

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE Livret aide-mémoire Secrétaires médicales LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE 1 Le présent livret vise à : Former les secrétaires médicales à l information et la promotion du DMP auprès des

Plus en détail

Bref compte-rendu du COLLOQUE Commission Belge des Psychologues 4 mars 2016, Bruxelles (Michèle Quintin, psychologue, psychothérapeute)

Bref compte-rendu du COLLOQUE Commission Belge des Psychologues 4 mars 2016, Bruxelles (Michèle Quintin, psychologue, psychothérapeute) Bref compte-rendu du COLLOQUE Commission Belge des Psychologues 4 mars 2016, Bruxelles (Michèle Quintin, psychologue, psychothérapeute) Introduction : par Catherine Henry, avocate & présidente de la Commission

Plus en détail

Assistant administratif et comptable niveau 4

Assistant administratif et comptable niveau 4 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Assistant administratif et comptable niveau 4 EVALUATION GDI DU SALARIE Assistant administratif et comptable niveau 4 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1588 du 4 décembre 2015 relatif à l organisation et au fonctionnement

Plus en détail

MANDAT. déclare donner mandat à LTD3, pour tarifer et facturer mes attestations de soins dans le système du tiers payant.

MANDAT. déclare donner mandat à LTD3, pour tarifer et facturer mes attestations de soins dans le système du tiers payant. MANDAT Je soussigné CACHET déclare donner mandat à LTD3, pour tarifer et facturer mes attestations de soins dans le système du tiers payant. L'encaissement des paiements se fait via le compte de LTD3 qui

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Décret n o 2008-321 du 4 avril 2008 relatif à l examen des caractéristiques génétiques

Plus en détail

Service e-carte Bleue

Service e-carte Bleue Service e-carte Bleue Adoptez la simplicité et la tranquillité pour tous vos achats en ligne avec le service e-carte Bleue! EN BREF Achetez en toute sécurité sur Internet sans communiquer votre numéro

Plus en détail

Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel

Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel BROChURE D information PATIENT Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel Créer votre DMP, un acte important pour votre santé au service de la santé www.dmp.gouv.fr 2 Le dmp et vos droits 4 Qu est-ce

Plus en détail

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Objet : Un certificat d arrêt de travail émis par une infirmière praticienne

Plus en détail

desjardinssecuritefinanciere.com

desjardinssecuritefinanciere.com Assurance collective efficaces simples sécurisés desjardinssecuritefinanciere.com Votre régime entre vos mains Les services en ligne offerts par Desjardins Sécurité financière vous permettent de prendre

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

Qualité des soins Campagne de sensibilisation

Qualité des soins Campagne de sensibilisation Qualité des soins Campagne de sensibilisation INAMI Service des Soins de Santé Direction Recherche, développement et promotion de la qualité Dr Carl Cauwenbergh et Isabelle Collin Carl.cauwenbergh@inami.fgov.be

Plus en détail

SIGEM 2015 Questions fréquemment posées

SIGEM 2015 Questions fréquemment posées SIGEM 2015 Questions fréquemment posées Merci de vous assurer d avoir consulté préalablement le mode d emploi de la procédure SIGEM 2015 : http://www.sigem.org/pdf/reglement_sigem.pdf 1 QUESTIONS CONCERNANT

Plus en détail

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour reçu le 24 avril 2006 ;

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour reçu le 24 avril 2006 ; CSSS/06/068 DÉLIBÉRATION N 06/040 DU 19 SEPTEMBRE 2006 RELATIVE À LA PARTICIPATION DE L INSTITUT NATIONAL D ASSURANCE MALADIE ET INVALIDITÉ AU PROJET DE RECHERCHE «ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA PRESCRIPTION D ANTIBIOTIQUES

Plus en détail

A.R. 7.10.2011 En vigueur 1.1.2012 M.B. 7.11.2011

A.R. 7.10.2011 En vigueur 1.1.2012 M.B. 7.11.2011 A.R. 7.10.2011 En vigueur 1.1.2012 M.B. 7.11.2011 Modifier Insérer Enlever Article 23 - REGLES D'APPLICATION : PHYSIOTHERAPIE 5. Le remboursement des prestations 558810-558821, 558014-558025 et 558832-558843

Plus en détail

La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante )

La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante ) La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante ) L assurance emprunteur vous protège, vous et votre famille : en cas de décès, d accident ou de maladie, elle prend en charge

Plus en détail

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE La Ville de Montréal et le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP) LE 9 FÉVRIER 2011 Dans le cadre du deuxième affichage faisant

Plus en détail

Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire?

Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire? Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire? Pourquoi payer plus que nécessaire pour vos médicaments sur ordonnance? pavot cornu, employé dans la fabrication de la glaucine comme antitussif

Plus en détail

Guide Pratique du Souffle

Guide Pratique du Souffle Programme d information sur les maladies respiratoires chroniques : asthme, broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)... Guide Pratique du Souffle Ce guide appartient à : Nom :......... Prénom

Plus en détail

Une nouvelle assurance soins de santé pour tous

Une nouvelle assurance soins de santé pour tous À partir du 1 janvier 2006 : Une nouvelle assurance soins de santé pour tous Ministère néerlandais de la Santé publique, du Bien-être et du Sport Table des matières Introduction Page 3 Nouvelle assurance

Plus en détail

SONDAGE VISANT LES RESPONSABILITÉS DES PHARMACIENS SYNTHÈSE DES RÉSULTATS

SONDAGE VISANT LES RESPONSABILITÉS DES PHARMACIENS SYNTHÈSE DES RÉSULTATS SONDAGE VISANT LES RESPONSABILITÉS DES PHARMACIENS SYNTHÈSE DES RÉSULTATS Sondage mené entre le 30 mai et le 6 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Le Contexte... 3 But et objectifs... 3 Analyse quantitative...

Plus en détail

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17)

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17) III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés () La pension d invalidité est un revenu de remplacement accordé à titre temporaire. Ce revenu compense

Plus en détail

PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE. Matinée thématique du CES 21 mars 2013. Direction de l Offre de Soins - CNAMTS

PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE. Matinée thématique du CES 21 mars 2013. Direction de l Offre de Soins - CNAMTS PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE Matinée thématique du CES 21 mars 2013 Philippe ULMANN Direction de l Offre de Soins - CNAMTS PLAN 1. Les principales mesures de la nouvelle convention

Plus en détail