Patho Med Cours 5. Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Patho Med Cours 5. Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme"

Transcription

1 Patho Med Cours 5 Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme

2 BPCO: B: Broncho ( Bronche) P: Pneumopathie C: Chronique O: Obstructive Asthme Maladies avec des spasmes bronchiques

3 Maladies avec des spasmes bronchiques BPCO Film 1

4 BPCO 1) Destruction des alvéoles = emphyseme = formation de grandes alveoles ou bulles parfois elles sont congénitales

5 Emphyseme = Bulles dans les poumons Image

6 BPCO Diagnostic: Radiographie du throrax Normal au début puis avec des bulles

7 BPCO Diagnostic: Scanner Normal au début puis avec des bulles

8 Emphyseme = Bulles dans les poumons Image au scanner

9 Emphyseme = Bulles dans les poumons Complication?

10 Emphyseme = Bulles dans les poumons Complication = La rupture

11 Emphyseme = Bulles dans les poumons Complication = La rupture = Pneumothorax

12 Emphyseme = Bulles dans les poumons Complication = rupture = Pneumothorax

13 Emphyseme = Bulles dans les poumons Complication = rupture = Pneumothorax

14 Emphyseme = Bulles dans les poumons Complication = rupture = Pneumothorax

15 Emphyseme = Bulles dans les poumons Complication = rupture = Pneumothorax Traitement

16 Emphyseme = Bulles dans les poumons Complication = rupture = Pneumothorax Traitement

17 Emphyseme = Bulles dans les poumons Complication = rupture = Pneumothorax Traitement

18 BPCO Diagnostic: EFR = Epreuve fonctionnelle respiratoire

19 Volumes respiratoires et EFR Epreuves Fonctionnelles Respiratoires

20 Volumes respiratoires et EFR Epreuves Fonctionnelles Respiratoires

21 BPCO Diagnostic: EFR = Epreuve fonctionnelle respiratoire Spirometrie VEMS = Volume expiré en une seconde CV = Capacité vitale Index de Tiffeneau = VEMS/ CV il reflete le degré d obstruction bronchique Peu d amélioration des EFR après des bronchodilatateurs

22 BPCO Classification:

23 BPCO Suivi: EFR Gazométrie Rx Thorax

24 BPCO Maladies avec des spasmes bronchiques Signe: Sifflement expiratoire Wheezing Symptome:

25 Maladies avec des spasmes bronchiques Signe: Sifflement expiratoire Wheezing Symptome: Dyspnée: difficulté respiratoire ressentie par le patient

26 BPCO Maladies avec des spasmes bronchiques Signe: Sifflement expiratoire Wheezing Film 2 Symptome: Dyspnée: difficulté respiratoire ressentie par le patient Toux Rales ou ronchis avec expectoration de mucus fréquente Cyanose (signe tardif) lèvre, bout des doigt

27 BPCO Etiologie: Tous ce qui va détruire le parenchyme pulmonaire A. Facteurs extérieurs 1)Tabac 2) Silicose (maladie des mineurs dues à la poussiere de pierre silice) 3) Toutes autres poussieres (bois,farine, ciment, etc) 4) Produits chimique solvant 5) Infections bactériennes ou virales B. Constitutionnelles 1) Asthme Chronique 2) Maladie du collagène congénitale 3) Mucovicidose 4) Cancer

28 BPCO Epidémiologie: Touche les sujets > 30 ans contrairement à l asthme qui touche les jeunes - Exposition - tabac - poussieres - ect

29 BPCO Evolution: L obstruction chronique des bronches va favorisé?

30 BPCO Evolution: L obstruction chronique des bronches va favorisé les infections Fréquentes bronchites (chronique ) Expectoration purulente avec exarcerbation des difficultée respiratoire VERS Insuffisance respiratoire

31 BPCO Complication: 1) Infection respiratoire Aigue Bronchite Pneumonie 2) Pneumothorax spontanée 3) Embolie pulmonaire 4) Fracture costale (sur toux violente) 5) Celles de l Insuffisance respiratoire * Encéphalopathie (carbonarocose, Insuffisance renale sur acidose respiratoire décompensée) * Cœur pulmonaire chronique (HTAP) défaillance du coeur droit

32 BPCO Traitement: Prévention: Sevrage tabagique Eviter pollutions automobiles, domestiques, professionnelles Vaccination: Contre grippe et pneumocoque

33 BPCO Traitement: Médicamenteux: 1) Bronchodilatateurs Film 3 (améliore fonction pulmonaire de 15 %) Pas spectaculaire contrairement à l asthme Inhalation ( anticholinergiques, Beta2mimétique) Per os 2) Corticoides (cas sévères, lors des surinfection ou crise) Inhalation Per os IV 3) Antibiotherapie si surinfection

34 BPCO Traitement: Non Médicamenteux: 1) Kinésiethérapie Respiratoire pour expectoration efficace Augment capacité musculaire des muscles respiratoires et autres 2) Oxygénothérapie 3) Nutrition 4) Chirurgie Greffe pulmonaires (transplantation un poumon) Réduction du volume pulmonaire

35 Asthme Maladie qui touche les jeunes (60%) Etiologie: Génétique - Il s agit d une hypersensibilité bronchique à un stimulus - Il ya des familles atteintes d Atopie ( allergie à plusieurs substances)

36 Quels Stimulus? Asthme

37 Asthme Quels Stimulus Minéraux: Fumée de tabac Pollution atmosphérique Gaz ozone Substance chimique industrielle, antibiotiques.. Organiques: Infectieux: virus, bactérie parasites.. Allergène: Particules organique du vivant Psychologique stress

38 Asthme Quels Stimulus Organiques: Allergène: Particules organiques du vivants

39 Asthme Organiques: Allergène: Particules organiques du vivants Acariens

40 Asthme Organiques: Allergène: Particules organiques du vivants Pollens et poils ou desquamation d animaux

41 Asthme Organiques: Allergène: Particules organiques du vivants Fruits et moisissure

42 Asthme Quels Stimulus Quelles voies Pneumallergène: voie respiratoire Trophallergène: voie digestive Voie cutanée

43 Asthme Quels Stimulus Quelles voies Pneumallergène: voie respiratoire Trophallergène: voie digestive Voie cutanée

44 Maladies avec des spasmes bronchiques Asthme Film 4

45 ASTHME Cliniques au moment de la crise Maladies avec des spasmes bronchiques Signe: Sifflement expiratoire Wheezing Symptome: Dyspnée: difficulté respiratoire ressentie par le patient Toux Rales ou ronchis avec expectoration de mucus fréquente Cyanose (signe tardif) lèvre, bout des doigt En dehors de la crise: Asymptomatique

46 ASTHME Diagnostic: Clinique des crise EFR = Epreuve fonctionnelle respiratoire Spirometrie VEMS = Volume expiré en une seconde CV = Capacité vitale Index de Tiffeneau = VEMS/ CV il reflete le degré d obstruction bronchique Beaucoups d amélioration des EFR après des bronchodilatateurs Biologie: Eosinophilie, ige Prick Test pour détecter l allergène Cessation des crise à l éviction de l allergène

47 ASTHME Diagnostic: Prick Test pour détecter l allergène

48 Asthme Evolution Maladie avec des spasmes bronchiques Mais ici Le spasme est réversible Soit spontanément soit avec des bronchodilatateurs Par contre l inflammation va persistée si le stimulus persiste Si Stimulus évincé disparition de l inflammation La maladie n évolue pas Si Stimulus persiste Inflammation perdure BPCO Parfois quand l asthme à commencé avant 20 ans il peut guérir spontanément!! Parfois crise mortelle sur insuffisance respiratoire non contrôler

49 Asthme Traitement: Prévention: Eviction de l allergène Eviter pollutions automobiles, domestiques, professionnelles, Tabac Vaccination: Contre grippe et pneumocoque

50 Asthme Traitement: Au moment des crises Médicamenteux: 1) Bronchodilatateurs DUOVENT (atrovent + ventolin) Inhalation ( anticholinergiques, Beta2mimétique) 2) Corticoides (cas sévères, lors des surinfection ou crise) Inhalation Pulmicort Per os Medrol IV Solumedrol 3) Anxiolytique mais pas sédatifs (dépresseurs des centres respiratoires) 4)Si Bronchospasme gravissime Adrénaline Aerosol dans le tube si patient intubé sous cut IV

51 Le Cancer du poumon

52 Film 5 Le Cancer du poumon

53 Le Cancer du poumon Tabagisme Normal

54 Le Cancer du poumon 1 ère cause de décès par cancer Hommes ou Femmes

55 Le Cancer du poumon 1 ère cause Le Tabac 90% Pollution (gaz radon ardenne) Amiantes Génétique

56 Le Cancer du poumon Signes et Symptomes Crachat sanglant ou Hémoptysie Toux chroniques Amaigrissement fatigue Modification de la voix Ganglions dure cervical sus claviculaire axillaire

57 Le Cancer du poumon Types histologiques Cancer non à petites cellule (Non small cell lung carcinoma NSCLC) Adénocarcinome (glandulaire) Carcinome épidermoides (à partir de l épithelium) Carcinome à Grandes cellules Cancer à petites cellules (Small cell lung carcinopma SCLC) Autres : lymphome mésotheliome (cancer de la plèvre du à l amiante)

58 Diagnostic Le Cancer du poumon Découverte par imagerie radiographie du thorax ou scanner

59 Diagnostic Le Cancer du poumon Découverte par imagerie radiographie du thorax ou scanner

60 Diagnostic Le Cancer du poumon Découverte par imagerie radiographie du thorax ou scanner Fibroscopie pulmonaire avec biopsie si tumeur Bronchique

61 Diagnostic Le Cancer du poumon Découverte par imagerie radiographie du thorax ou scanner Fibroscopie pulmonaire avec biopsie si tumeur Bronchique Ponction au scanner si pas possible par fibroscopie

62 Diagnostic Le Cancer du poumon Découverte par imagerie radiographie du thorax ou scanner Fibroscopie pulmonaire avec biopsie si tumeur Bronchique Ponction au scanner si pas possible par fibroscopie Biopsie d un ganglion Médiastinoscopie

63 Le Cancer du poumon Classification TNM du Cancer du poumon Staging (stadification) T : Tumeur Tx : K histologique ; imagerie = 0. T1 : T < 3 cm sans atteinte de bronche. T2 : T > 3 ou < 7 cm touchant plèvre ou une bronche principale. T3 : T > 7 cm ou tumeur touchant paroi, plèvre, diaphragme ou bronche souche (< 2 cm/carène) ou tumeurs multiples dans un même lobe T4 : envahissement du médiastin ou plusieurs tumeurs dans des lobes différents N : Adénopathies Nx : pas d information sur les gg N0 : pas d atteinte ganglionnaire N1 : atteinte des gg péribronchiques N2 : atteinte des gg médiastinaux homolatéraux N3 : atteinte des gg médiastinaux controlatéraux ou extrathoraciques

64 Le Cancer du poumon Classification TNM du Cancer du poumon Staging (stadification) La présence d adénopathie tumorale extra-pulmonaire compromet la chirurgie et aggrave le pronostic Mx : pas d information sur l extension M0 : pas de métastase M1 : métastases > M1a : métastase pulmonaire controlatérale et/ou épanchement pleural > M1b : métastases extrathoraciques

65 Traitement: Le Cancer du poumon

66 Le Cancer du poumon Traitement: Si possible Chirurgie Lobectomie

67 Le Cancer du poumon Traitement: Si possible Chirurgie Lobectomie Pneumonectomie

68 Le Cancer du poumon Traitement: Si pas possible Chirurgie Palliatif Radiothérapie Chimiothérapie Pronostic: 60 % à 5 ans si chirurgie < 1% si palliatif Dépistage: pas rentable Prévention:

69 Le Cancer du poumon Traitement: Si pas possible Chirurgie Palliatif Radiothérapie Chimiothérapie Pronostic: 60 % à 5 ans si chirurgie < 1% si palliatif Dépistage: pas rentable Prévention: NE PAS FUMER

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Définitions Définitions Bronchite chronique Toux + expectoration 3 mois/an 2 ans Emphysème

Plus en détail

Cas clinique cancer du poumon

Cas clinique cancer du poumon 10 e Forum National de l Omnipraticien El Hamma, Alger 21 & 22 Mai 2014 Cas clinique cancer du poumon Dr F.Ait Daoud Pr.H.Mahfouf SOMUR.EPH ROUIBA Homme 59 ans, sans antécédents pathologiques particuliers,

Plus en détail

Plan. Les BPCO. Quand évoquer le diagnostic? Les facteurs de risque 30/11/2009

Plan. Les BPCO. Quand évoquer le diagnostic? Les facteurs de risque 30/11/2009 Plan Les BPCO Cours du 23/11/2009 Diagnostic positif et différentiel Epidémiologie Prise en charge à l état stable Prise en charge en urgence Les traitements "préventifs " Place de la chirurgie dans le

Plus en détail

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON Mlle D. est essoufflée Pierre-Antoine ODDON ses études. Elle vient vous consulter car, depuis son arrivée, elle se sent parfois essoufflée et elle voudrait bien que vous calmiez cette maudite toux qui

Plus en détail

Actualités s cancérologiques : pneumologie

Actualités s cancérologiques : pneumologie Actualités s cancérologiques : pneumologie PLAN Incidence / facteurs de risque Anatomie Symptômes Types de tumeurs Diagnostic / extension Classification Traitement Pronostic Pneumologie : incidence Belgique

Plus en détail

Au niveau mondial, l asthme, tous pays confondus, frappe 5% de la population.

Au niveau mondial, l asthme, tous pays confondus, frappe 5% de la population. Université de Batna Faculté de médecine de Batna Cours de 4 ème Année Module de Pneumologie www.aurespneumo.com Dr Djenfi - 2012 I. Définition : L asthme est un désordre inflammatoire chronique des voies

Plus en détail

Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a

Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO)

Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) Dr Brès 09 octobre 2013 jacques.bres@chi-eureseine.fr 1 Plan Définitions, épidémiologie Causes Obstruction bronchique Clinique Examens complémentaires

Plus en détail

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07

Les différents types de cancers et leurs stades. Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 Les différents types de cancers et leurs stades Dr Richard V Oncologie MédicaleM RHMS Baudour et Erasme La Hulpe 1/12/07 CARCINOGENESE multiple steps, accumulation d altd altérations continuum lésionnel

Plus en détail

L asthme Dr Sophie Figon & Pr Jean-Pierre DUBOIS Département de Médecine Générale Université Claude Bernard LYON I

L asthme Dr Sophie Figon & Pr Jean-Pierre DUBOIS Département de Médecine Générale Université Claude Bernard LYON I L Dr Sophie Figon & Pr Jean-Pierre DUBOIS Département de Médecine Générale Université Claude Bernard LYON I Définition. Caractéristiques. Prévalence Dyspnée sifflante due à une obstruction bronchique,

Plus en détail

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les amygdales Les amygdales: 2 organes situés dans le pharynx à l arrière de la gorge qui ont pour fonctions d empêcher l intrusion bactérienne. Amygdalite:

Plus en détail

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme?

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? CAS CLINIQUE L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? Commencer Réalisé par le Pr Just Chef du Service d Allergologie Centre de l asthme et des Allergies Hôpital Trousseau Paris 12 Suite Paul,

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière. Définitions : IRC

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière. Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Capacité de gérontologie Cours du 2 février 2011 Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique(irc):

Plus en détail

La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO)

La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO) La Broncho-Pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Définition La définition scientifique de la BPCO est la suivante : «maladie chronique et lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

L ASTHME BRONCHIQUE. 20.03.09 Dr Dussart Pneumologie. I)Définition II)Epidémiologie III)Physiopathologie

L ASTHME BRONCHIQUE. 20.03.09 Dr Dussart Pneumologie. I)Définition II)Epidémiologie III)Physiopathologie 20.03.09 Dr Dussart Pneumologie L ASTHME BRONCHIQUE I)Définition II)Epidémiologie III)Physiopathologie A)L'inflammation bronchique B)Le bronchospasme C)L'hyperréactivité bronchique IV)Manifestations cliniques

Plus en détail

Définitions IRC-IRA. Physiopathologie IRC. Définitions. Physiopathologie. Evolution. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière

Définitions IRC-IRA. Physiopathologie IRC. Définitions. Physiopathologie. Evolution. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Définitions IRC-IRA Capacité de gérontologie Cours du 6 fevrier 2007 E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Insuffisance respiratoire chronique(irc): incapacité du système respiratoire à assurer l oxygénation

Plus en détail

Asthme du NRS. Priam 05 mars 2003. Dr Agnès Toutain-Rigolet Dr Yan Martinat

Asthme du NRS. Priam 05 mars 2003. Dr Agnès Toutain-Rigolet Dr Yan Martinat Asthme du NRS Priam 05 mars 2003 Dr Agnès Toutain-Rigolet Dr Yan Martinat Définition de l asthme : clinique Crises de dyspnée Sibilances Obstruction bronchique Réversibilité bétamimétique MAIS aussi *

Plus en détail

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 L ALLERGIE Conférence d experts Asthme-Allergie Quand et comment faire une enquête allergologique?

Plus en détail

La toux. Dr Sophie Figon, Pr Dubois. Département de médecine générale UCBL1. Sémiologie. Pharmacie 2 année

La toux. Dr Sophie Figon, Pr Dubois. Département de médecine générale UCBL1. Sémiologie. Pharmacie 2 année La toux Dr Sophie Figon, Pr Dubois. Département de médecine générale UCBL1. Sémiologie. Pharmacie 2 année Plan - Définition, caractéristiques - ce que le pharmacien doit savoir et demander - ce que fera

Plus en détail

La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir

La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir Société Française de Médecine du travail La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir Ce qu est la BPCO Une maladie chronique inflammatoire des bronches due au tabac mais aussi à certaines expositions

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

Prévenir... l asthme. de l enfant et ses complications

Prévenir... l asthme. de l enfant et ses complications Prévenir... l asthme de l enfant et ses complications 30 La fréquence de l asthme et des allergies respiratoires augmente a fréquence de l asthme et des allergies respiratoires a doublé L dans les pays

Plus en détail

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements 1 à 20 H 30 au Muséum Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements Sous l'égide du Comité orléanais de la Fondation pour la Recherche Médicale Avec : - Isabelle COUILLIN,

Plus en détail

Comment faire le diagnostic d une infection des voies respiratoires basses?

Comment faire le diagnostic d une infection des voies respiratoires basses? Question n 1 : Comment faire le diagnostic d une infection des voies respiratoires basses? Quels sont les moyens diagnostiques, cliniques et para-cliniques permettant de distinguer l infection bronchique

Plus en détail

Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives

Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives Dr SELMANI La Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) constitue un problème de santé publique majeur par le nombre de personnes touchées, le handicap

Plus en détail

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Particularités physiologiques du NRS Plus grande facilité

Plus en détail

Cancers de la cavité buccale

Cancers de la cavité buccale Cancers de la cavité buccale LES CANCERS DE LA CAVITE BUCCALE : ASPECTS GENERAUX Données épidémiologiques : Les carcinomes de la cavité buccale représentent environ 20% des cancers des VADS. Ce sont dans

Plus en détail

N1: ganglions métastatiques hilaires ou péri-bronchiques homolatéraux

N1: ganglions métastatiques hilaires ou péri-bronchiques homolatéraux Bilan d extension ganglionnaire du cancer bronchique B Padovani, D Ducreux, S Stolear, A Ocelli, E Giordana, L Mondot, S Chanalet, CP Raffaelli, P Carrier Extension ganglionnaire Élément essentiel de l

Plus en détail

ONCOLOGIE TD2 Lundi 4 février 2008, 13h30 Ronéotypeuse : SARBIT Caroline MANIFESTATIONS CLINIQUES DES CANCERS

ONCOLOGIE TD2 Lundi 4 février 2008, 13h30 Ronéotypeuse : SARBIT Caroline MANIFESTATIONS CLINIQUES DES CANCERS ONCOLOGIE TD2 Lundi 4 février 2008, 13h30 Ronéotypeuse : SARBIT Caroline MANIFESTATIONS CLINIQUES DES CANCERS PLAN : I) Généralités II) Cas cliniques : 1 ) Premier cas 2 ) Deuxième cas 3 ) Troisième cas

Plus en détail

Dossier progressif. Unité d enseignement 11. 354 Détresse respiratoire aiguë de l'adulte

Dossier progressif. Unité d enseignement 11. 354 Détresse respiratoire aiguë de l'adulte Dossier progressif Unité d enseignement 7 Unité d enseignement 10 Unité d enseignement 11 Item Inflammation - Immunopathologie 182. Hypersensibilités et allergies chez l'enfant et l'adulte 184. Hypersensibilités

Plus en détail

LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON

LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON Conférence du 11 janvier 2006 avec : - Dr Michel RUDELIN, pédiatre en cabinet libéral et attaché au CHRO, - Christophe MILLET, kinésithérapeute en service pédiatrie au CHRO,

Plus en détail

BRONCHIOLITE ET ASTHME

BRONCHIOLITE ET ASTHME BRONCHIOLITE ET ASTHME COURS IFSI 2 ANNÉE Dr A.Veyre, Service de Pédiatrie Générale, secteur nourrissons Aurelia.veyre@lmr.aphp.fr LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON GENERALITES Infection RESPIRATOIRE du NOURRISSON

Plus en détail

Les difficultés respiratoires de l enfant. Docteur D.TCHOMAKOV Urgences Pédiatriques CHU de Strasbourg - Hautepierre

Les difficultés respiratoires de l enfant. Docteur D.TCHOMAKOV Urgences Pédiatriques CHU de Strasbourg - Hautepierre Les difficultés respiratoires de l enfant Docteur D.TCHOMAKOV Urgences Pédiatriques CHU de Strasbourg - Hautepierre Les difficultés respiratoires Dyspnée ou gène inspiratoire, expiratoire ou aux 2 temps

Plus en détail

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org.

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les maladies invalidantes Repères sur l asthme généralités

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention Fédération Française des Associations et Amicales de malades, Insuffisants ou handicapés Respiratoires. www.ffaair.org 66 Boulevard Saint-Michel - 75006 PARIS Tél. :

Plus en détail

Asthme de l enfantl. CHU Farhat Hached

Asthme de l enfantl. CHU Farhat Hached Asthme de l enfantl Dr Bouguila Jihène AHU Pédiatrie P CHU Farhat Hached Introduction La plus fréquente des maladies chroniques de l enfant Fréquence et sévérits rité en augmentation ces 20 dernières res

Plus en détail

État caractérisé par une dilatation anormale des espaces aériens au delà de la

État caractérisé par une dilatation anormale des espaces aériens au delà de la Emphysèmes Excès d air Emphysème et dyspnée. Définition: État caractérisé par une dilatation anormale des espaces aériens au delà de la bronchiole terminale, accompagnée d une destruction des cloisons

Plus en détail

CHIRURGIE DE L EMPHYSL

CHIRURGIE DE L EMPHYSL CHIRURGIE DE L EMPHYSL EMPHYSÈMEME Bulle géante g sur «poumon sain» bullectomie Emphysème me bulleux compressif résection-capitonnagescapitonnages Emphysème me non bulleux distendu réduction de volume

Plus en détail

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Toux Caractéristiques Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Se méfier Présence de sang dans les expectorations Altération marquée de l état général Apparition

Plus en détail

L asthme chez l enfant Quelle prise en charge scolaire? Professeur Georges Casimir Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola

L asthme chez l enfant Quelle prise en charge scolaire? Professeur Georges Casimir Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola L asthme chez l enfant Quelle prise en charge scolaire? Professeur Georges Casimir Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola DEFINITION Asthme chez l enfant (10 %) Rôle de l allergie (25%) dans l

Plus en détail

Toux chronique de l enfant

Toux chronique de l enfant Toux chronique de l enfant «Les 10 questions indispensables» F.Amsallem Définition «Toux > 4 à 6 semaines ou Episodes de toux > 2 mois / an» En pratique toute toux > 3 semaines doit être explorée Principales

Plus en détail

Asthme de l enfant Dr FERNANE. A Pédiatre hôpital André GREGOIRE Montreuil

Asthme de l enfant Dr FERNANE. A Pédiatre hôpital André GREGOIRE Montreuil Asthme de l enfant Dr FERNANE. A Pédiatre hôpital André GREGOIRE Montreuil Introduction L asthme est un inflammation chronique des voies aériennes associées à une hyperréactivité bronchique responsable

Plus en détail

ITEM 336 : TOUX CLINIQUE

ITEM 336 : TOUX CLINIQUE ITEM 336 : TOUX CLINIQUE Terrain Toux Signe de Gravité Signes fonctionnels Signes physiques - ATCD perso : Atopie RGO AVC/Tb de déglutition Immunodépression - ATCD familiaux : Mucoviscidose Cas familiaux

Plus en détail

TOUX CHRONIQUE DE L ENFANT

TOUX CHRONIQUE DE L ENFANT TOUX CHRONIQUE DE L ENFANT Docteur Isabelle Gibertini USP Hôpital Clocheville CHU TOURS FMC Pédiatrie Clocheville Tours Espace Malraux 25 octobre 2012 Définition p Pas consensuelle p Durée > 3 semaines

Plus en détail

Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant. Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA)

Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant. Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA) Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA) Epidémiologie 3 ème cause de cancer chez l enfant après leucémies et tumeurs cérébrales 10% des cancers pédiatriques

Plus en détail

LES PATHOLOGIES RESIDUELLES DE L ANCIEN PREMATURE après 1 an. Michèle GRANIER 28 novembre 2006-7 décembre 2006

LES PATHOLOGIES RESIDUELLES DE L ANCIEN PREMATURE après 1 an. Michèle GRANIER 28 novembre 2006-7 décembre 2006 LES PATHOLOGIES RESIDUELLES DE L ANCIEN PREMATURE après 1 an Michèle GRANIER 28 novembre 2006-7 décembre 2006 DEVENIR RESPIRATOIRE DES PREMATURES DEVENIR NUTRITIONNIEL CROISSANCE DYSPLASIE BRONCHO-PULMONAIRE

Plus en détail

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif)

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif) Cas clinique Mme D. 24ans, depuis 3 semaines: Asthénie Rhinorrhée Obstruction nasale Ecoulement nasal postérieur Toux productive le matin+++ Voix enrouée le matin +++ Douleurs modérées infraorbitaires

Plus en détail

BPCO * La maladie respiratoire qui tue à petit feu. En France, 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent. 17 000 morts chaque année...

BPCO * La maladie respiratoire qui tue à petit feu. En France, 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent. 17 000 morts chaque année... BPCO * La maladie respiratoire qui tue à petit feu. *Bronchopneumopathie chronique obstructive. En France, 3,5 millions de personnes touchées dont 2/3 l ignorent. 17 000 morts chaque année... Fondation

Plus en détail

Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson

Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson Ain-Temouchent 08/Mai/2015. Groupe de pneumo-allergologie pédiatrique Société de pédiatrie de l ouest www.spo-dz.com societepediatrieouest@yahoo.fr GAAPP(Groupe

Plus en détail

Asthme de l adulte. modalités de suivi

Asthme de l adulte. modalités de suivi Asthme de l adulte modalités de suivi F. GORMAND, PH CHU -LYON Prévalence de l asthme 7 à 10 % de la population adulte 3 à 6 % de la population âgée de plus de 60 ans. Elle est en augmentation dans le

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Capacité de gérontologie Cours du 2 février 2011 Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique(irc):

Plus en détail

recommandations pour les médecins de famille

recommandations pour les médecins de famille BPCO: recommandations pour les médecins de famille BPCO: recommandations pour les médecins de famille Dr. med. Werner Karrer, Prof. Dr. med. Jörg D. Leuppi Les médecins de famille jouent un rôle central

Plus en détail

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire 21/10/2013 LEONART Valérie L3 F. BARLESI 6 pages CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Plan A. Définition et Physiopathologie I.

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention www.ffaair.org www.chepe.fr 148, bld Yves Farge - 69190 Saint-Fons Tél.: (33) 4 78 70 92 86 - Fax: (33) 4 78 70 92 35 e-mail : chepe@chepe.fr 2013 - CHEPE / Carole production

Plus en détail

Cancer du poumon. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Cancer du poumon. Comprendre le diagnostic. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer du poumon Comprendre le diagnostic Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer du poumon Comprendre le diagnostic Vous venez d apprendre que vous avez un cancer Une telle nouvelle

Plus en détail

La BPCO. L éducation thérapeutique du patient

La BPCO. L éducation thérapeutique du patient La BPCO L éducation thérapeutique du patient Expérience du service des Maladies Respiratoires CHU de Nancy Brabois Mmes Annick Louis et Evelyne Arias 1 Mise en place et organisation de l éducation thérapeutique

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

MANIFESTATIONS THORACIQUES DU CANCER DU SEIN TRAITE

MANIFESTATIONS THORACIQUES DU CANCER DU SEIN TRAITE MANIFESTATIONS THORACIQUES DU CANCER DU SEIN TRAITE INTRODUCTION La TDM est l examen de choix pour le suivi d un cancer du sein traité Les lésions thoraciques fréquentes et très variées. découvertes sont

Plus en détail

-Bronchite chronique -BPCO (Broncho-pneumopathie chronique obstructive) -Emphysème

-Bronchite chronique -BPCO (Broncho-pneumopathie chronique obstructive) -Emphysème -Bronchite chronique -BPCO (Broncho-pneumopathie chronique obstructive) -Emphysème Bronchite chronique : Est une maladie marquée par une Inflammation chronique des bronches proximales. Symptômes : Hypersécrétion

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive Juin 2014 CHRONIQUE GRAVE DE L ADULTE SECONDAIRE

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

Asthme. je contrôle. mon souffle. ENVI-2013-02-059 - HCP Groupe. pratiq santé

Asthme. je contrôle. mon souffle. ENVI-2013-02-059 - HCP Groupe. pratiq santé Asthme ENVI-2013-02-059 - HCP Groupe je contrôle mon souffle pratiq santé Je m informe : l asthme, une pathologie souvent ignorée Qu est-ce que l asthme? (1, 2) L asthme (du latin asthma, «respiration

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx A- GENERALITES 1) Epidémiologie Cancer fréquent et de pronostic grave du fait de son évolution insidieuse et de son caractère lymphophile. C est quasiment toujours un carcinome

Plus en détail

C BASTIANI, E BONNARD, L MONDOT, T BENZAKEN, D DUCREUX, B PADOVANI CHU de NICE - Hôpital Pasteur

C BASTIANI, E BONNARD, L MONDOT, T BENZAKEN, D DUCREUX, B PADOVANI CHU de NICE - Hôpital Pasteur C BASTIANI, E BONNARD, L MONDOT, T BENZAKEN, D DUCREUX, B PADOVANI CHU de NICE - Hôpital Pasteur POUMON ET TABAC Le tabac est responsable sur le plan pulmonaire de: Pathologies obstructives chroniques

Plus en détail

Mr ZIAD AB 29 ans m a consulté le 28/10/2010

Mr ZIAD AB 29 ans m a consulté le 28/10/2010 Mr ZIAD AB 29 ans m a consulté le 28/10/2010 Depuis le jeune âge toux récidivantes.1a2 exacerbations par ans. Stabilisation 2006 1 ans exacerbation rapprochée avec dyspnée et sifflement.amélioration transitoire

Plus en détail

Toux chez l enfant et chez l'adulte (avec le traitement)

Toux chez l enfant et chez l'adulte (avec le traitement) Toux chez l enfant et chez l'adulte (avec le traitement) Créé le 15/11/2005 Révisé le 05/09/2008 Auteur : B. Melloni pour le Collège des Enseignants de Pneumologie (Mis à jour le 05/09/2008) Q 336 : Orientation

Plus en détail

LA TOUX CHRONIQUE. Dr S. FREUDENBERGER Pneumologue FMC 12/03/2015 HAGUENAU

LA TOUX CHRONIQUE. Dr S. FREUDENBERGER Pneumologue FMC 12/03/2015 HAGUENAU LA TOUX CHRONIQUE Dr S. FREUDENBERGER Pneumologue FMC 12/03/2015 HAGUENAU POURQUOI TOUSSE-T-ON? Toux = phénomène réflexe à point de départ pulmonaire, qui vise à protéger les voies aériennes des particules

Plus en détail

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?...

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?... 4 N Le magazine de votre souffle Comment les poumons partent-ils (2,3) en fumée?... p3 bpco Prise en charge de quoi s agit-il exactement? (2)...... p 4 BPCO et poids : une relation étroite (4,5,6,7)...

Plus en détail

CANCER BRONCHIQUE Place de la médecine nucléaire. E.Ouhayoun - J. Giron Médecine nucléaire - Radiologie Centrale CHU Purpan

CANCER BRONCHIQUE Place de la médecine nucléaire. E.Ouhayoun - J. Giron Médecine nucléaire - Radiologie Centrale CHU Purpan CANCER BRONCHIQUE Place de la médecine nucléaire E.Ouhayoun - J. Giron Médecine nucléaire - Radiologie Centrale CHU Purpan Le Cancer Bronchique 25 000 cas /an (14%), 23 000 morts/an (24%) 1 ere cause de

Plus en détail

Pathologie agricole. Jean-Charles Dalphin Service de Pneumologie Besançon

Pathologie agricole. Jean-Charles Dalphin Service de Pneumologie Besançon 1 Pathologie agricole Jean-Charles Dalphin Service de Pneumologie Besançon Les agriculteurs et les employés du milieu rural sont exposés à des risques professionnels et aux risques de l environnement induisant

Plus en détail

Chanel et al, 2005 OMS & QAI. Gestion de l environnement intérieur dans les pathologies respiratoires chroniques. Substances et agents très nombreux

Chanel et al, 2005 OMS & QAI. Gestion de l environnement intérieur dans les pathologies respiratoires chroniques. Substances et agents très nombreux La pollution : définition loi sur l air 1996 (LAURE) Gestion de l environnement intérieur dans les pathologies respiratoires chroniques Experts: Dr Béatrice BENABES, Allergologue, Présidente de l APPA

Plus en détail

DEFINITION / EPIDEMIOLOGIE

DEFINITION / EPIDEMIOLOGIE Pneumologie 2010 Dr Gilles DARNEAU ASTHME 1. GENERALITES: Pathologie fréquente, 8 % des adultes, 10% des enfants. C'est plus un état qu'une maladie : le patient vit avec son asthme et s'adapte à cet état.

Plus en détail

ITEM 151 : Infections bronchopulmonaires communautaires ITEM 200 : Toux chez l enfant (avec le traitement)

ITEM 151 : Infections bronchopulmonaires communautaires ITEM 200 : Toux chez l enfant (avec le traitement) Questions ITEM 151 : Infections bronchopulmonaires communautaires ITEM 200 : Toux chez l enfant (avec le traitement) [2014 Dossier 4-2010 Dossier 5-2011 Dossier 4-2012 Dossier 4-2014 Dossier 3] QCM 1 :

Plus en détail

LE RISQUE RESPIRATOIRE EN AGRICULTURE. 18 et 19 septembre 2013

LE RISQUE RESPIRATOIRE EN AGRICULTURE. 18 et 19 septembre 2013 LE RISQUE RESPIRATOIRE EN AGRICULTURE 18 et 19 septembre 2013 LE RISQUE RESPIRATOIRE EN AGRICULTURE GENERALITES Epidémiologie Les voies respiratoires Les aérocontaminants MALADIES RESPIRATOIRES Asthme

Plus en détail

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Prévenir l aggravation de la maladie 2. Éviter l apparition de nouvelles sensibilisations à d autres allergènes (allergie

Plus en détail

GROUPE N 13 ELÉMENTS DU GROUPE : ABDEL MALAK REY, CHAMSEDDINE ZEINAB ET FAHDA JANA. ENCADREMENT ASSURE PAR: MME BEYDOUN MALAK MME ABBOUD MONA

GROUPE N 13 ELÉMENTS DU GROUPE : ABDEL MALAK REY, CHAMSEDDINE ZEINAB ET FAHDA JANA. ENCADREMENT ASSURE PAR: MME BEYDOUN MALAK MME ABBOUD MONA Mission Laïque Française Lycée Franco-Libanais Verdun Classe de 5 ème E GROUPE N 13 ELÉMENTS DU GROUPE : ABDEL MALAK REY, CHAMSEDDINE ZEINAB ET FAHDA JANA. ENCADREMENT ASSURE PAR: Pneumonie MME BEYDOUN

Plus en détail

ASTHME de l ENFANT > 5 ANS

ASTHME de l ENFANT > 5 ANS ASTHME de l ENFANT > 5 ANS Alain Proust Nîmes ASTHME Maladie chronique la plus fréquente chez l enfant Fréquence 10 % des enfants Classe de 25 à 30 élèves: 2 à 3 asthmatiques Augmentation de cette prévalence

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

PATHOLOGIES LIÉES À L AMIANTE. Pascal Schlossmacher Praticien Hospitalier, Chef de Service, Maladies Respiratoires, CHU de la Réunion

PATHOLOGIES LIÉES À L AMIANTE. Pascal Schlossmacher Praticien Hospitalier, Chef de Service, Maladies Respiratoires, CHU de la Réunion PATHOLOGIES LIÉES À L AMIANTE Pascal Schlossmacher Praticien Hospitalier, Chef de Service, Maladies Respiratoires, CHU de la Réunion Minéralogie Amiante : famille de silicates fibreux naturels présents

Plus en détail

CORPS ETRANGER DES VOIES AERIENNES ITEM 193

CORPS ETRANGER DES VOIES AERIENNES ITEM 193 Collège des Enseignants de Pneumologie Référentiel pour la préparation de l ECN Pr Marquette (Nice); Pr Deslée (Reims) Pr Housset (Paris) Dernière mise à jour : Juin 2010 CORPS ETRANGER DES VOIES AERIENNES

Plus en détail

L asthme est une maladie chronique des bronches. Cette affection se caractérise par des crises d asthme témoignant d une contraction brutale des

L asthme est une maladie chronique des bronches. Cette affection se caractérise par des crises d asthme témoignant d une contraction brutale des L asthme est une maladie chronique des bronches. Cette affection se caractérise par des crises d asthme témoignant d une contraction brutale des muscles des bronches. Un bon suivi de votre traitement et

Plus en détail

Cancer du poumon. Comprendre le diagnostic

Cancer du poumon. Comprendre le diagnostic Cancer du poumon Comprendre le diagnostic Cancer du poumon Comprendre le diagnostic Lorsqu on lui annonce qu elle a un cancer, une personne peut se sentir seule, avoir peur et être dépassée par l énorme

Plus en détail

APPAREIL RESPIRATOIRE- Asthme de l'adulte. Asthme de l'adulte

APPAREIL RESPIRATOIRE- Asthme de l'adulte. Asthme de l'adulte 23/10/2013 LEVY Manon L3 Appareil respiratoire Pr. CHARPIN 10 pages Asthme de l'adulte Plan : A. Généralités I. Épidémiologie II. Définition de l'asthme B. Physiopathologie C. Diagnostic I. Circonstances

Plus en détail

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies...

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies... DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil Quel bilan pour quelles allergies... Asthme et rhinite...de O à 77 ans Dr CYRIL BERGOIN (Tourcoing) FMC TOURCOING 13 NOVEMBRE 2008 Rhinite et asthme : des maladies

Plus en détail

ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique

ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique ANNEXE XXIII Maladies en relation avec la pollution atmosphérique Maladies respiratoires 1. Asthme Cette maladie, à composante génétique, est influencée par l'environnement. Le terrain allergique, génétiquement

Plus en détail

LES ALLERGIES RESPIRATOIRES RHINITE & ASTHME

LES ALLERGIES RESPIRATOIRES RHINITE & ASTHME LES ALLERGIES RESPIRATOIRES RHINITE & ASTHME L ALLERGIE POUR EN SAVOIR PLUS DÉFINITION L allergie résulte d un dysfonctionnement du système immunitaire conduisant l organisme à réagir de manière anormale

Plus en détail

La Bronchiolite du nourrisson : Quand faut-il s inquiéter?

La Bronchiolite du nourrisson : Quand faut-il s inquiéter? La Bronchiolite du nourrisson : Quand faut-il s inquiéter? Une maladie virale épidémique La bronchiolite aigüe représente le tableau le plus fréquent de l infection respiratoire basse chez le nourrisson.

Plus en détail

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française Ministère de la Santé Français publie le plan Asthme 2002 L ANAES ( Agence Nationale d Accréditation et d Evaluation en Santé) Par le biais d une

Plus en détail

Dossier Progressif. 201. Hémoptysie 203- Opacités et masses intra thoraciques chez l'enfant et l'adulte

Dossier Progressif. 201. Hémoptysie 203- Opacités et masses intra thoraciques chez l'enfant et l'adulte Dossier Progressif Ce dossier progressif a été construit, revu et corrigé par au moins 4 enseignants du Collège des Enseignants de Pneumologie (CEP). Il s appuie sur l enseignement du Référentiel National

Plus en détail

SEMIOLOGIE EN PNEUMOLOGIE

SEMIOLOGIE EN PNEUMOLOGIE SEMIOLOGIE EN PNEUMOLOGIE C. HALLER - IFSI CHU DE NICE 08 07 OBJECTIFS DE LA SEQUENCE identifier et différencier la plupart des signes fonctionnels et des signes physiques liés s aux pathologies respiratoires

Plus en détail

3 - PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE (CRISE ET FOND) ET ORIENTATION DU PATIENT

3 - PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE (CRISE ET FOND) ET ORIENTATION DU PATIENT 3 - PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE (CRISE ET FOND) ET ORIENTATION DU PATIENT DIFFÉRENTES CLASSES THÉRAPEUTIQUES ET LEURS RÔLES RESPECTIFS Component 4 : Asthma Management and Prevention Program DÉFINITION

Plus en détail

La nouvelle classification TNM en pratique

La nouvelle classification TNM en pratique La nouvelle classification TNM en pratique Thierry Berghmans Département des Soins Intensifs et Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Bruxelles, Belgique Bases historiques 1946 : Denoix invente le

Plus en détail

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Medical Observations and Inquiries, 1757; Vol 1, pp 323-357 Symptômes observés

Plus en détail

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE)

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) Docteur Laurianne Jolissaint (CHU Jean Mingoz, Besancon), Docteur Bruno Buecher, (Institut Curie, Paris), & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme Octobre 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Hôpitaux Universitaires Paris Centre Traumatisme Deformités de la paroi thoracique antérieure 1. Pectus excavatum

Plus en détail

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant 7- Traitement de fond de l asthme de l enfant Stratégies d adaptation F Lemoigne Les 4 points clés de la prise en charge de l asthme (1) Développer le partenariat Médecin/Patient : l objectif de ce partenariat

Plus en détail

Pour en savoir plus : LA MALADIE ASTHMATIQUE

Pour en savoir plus : LA MALADIE ASTHMATIQUE Pour en savoir plus : LA MALADIE ASTHMATIQUE J.L. RACINEUX I. Introduction L asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires. Cette inflammation est responsable des manifestations

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Le Cancer du rein Le cancer du rein représente 3% des cancers de l adulte. Il s agit du troisième cancer urologique après le cancer de prostate et celui de la vessie. L

Plus en détail

Séminaire BPCO. Les médicaments du traitement de fond. Séminaire BPCO AMMPPU Fauquemont 25&26 septembre 09. J.Birgé

Séminaire BPCO. Les médicaments du traitement de fond. Séminaire BPCO AMMPPU Fauquemont 25&26 septembre 09. J.Birgé Séminaire BPCO Les médicaments du traitement de fond Séminaire BPCO AMMPPU Fauquemont 25&26 septembre 09. J.Birgé 1 Mes liens d intérêt Spécialiste en médecine générale, je déclare n avoir aucun lien,

Plus en détail