INTERVENTION SUR LES DANGERS DES NOUVELLES TECHNOLOGIES MULTIMEDIA PARENTS / ENFANTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTERVENTION SUR LES DANGERS DES NOUVELLES TECHNOLOGIES MULTIMEDIA PARENTS / ENFANTS"

Transcription

1 INTERVENTION SUR LES DANGERS DES NOUVELLES TECHNOLOGIES MULTIMEDIA PARENTS / ENFANTS Capitaine Laurent SAMBOURG Brigadier chef Patrick ISABEL Policiers Formateurs Anti Drogue De la D.D.S.P de l Eure

2 Présentation des intervenants Présentation de l intervention - Jeunes et parents face aux nouvelles technologies. - Internet, réseaux sociaux, jeux vidéo, téléphone portable Durée de l intervention : 2 heures 1/ Risques de fracture intergénérationnelle : Etude IPSOS sept 2009 : confirmation de la tendance au «multi-tasking» des générations nées avec l ordinateur et internet. : 80% des 500 jeunes de 12 à 17 ans possèdent un MP3, 96% ont accès à un ordinateur connecté à internet chez eux, 62%ont une console de jeux à eux, 73%possèdent un téléphone portable, ce qui affirme sa place de média principal des jeunes Avec l arrivée d internet, la relation avec l image s en est trouvée boulversé ; l image n est plus ce que l on regarde, mais ce que l on transforme. Les adultes voient en l image une signification, les ados, une interrrelation. Ce sont souvent les jeunes qui expliquent à leurs parents comment utiliser internet et les fonctionalités (messagerie, vente en ligne, déclarations d impôts, gestion des comptes bancaires, informations générales interactives, jeux etc ) Utilisation précoce de l anonymat par les jeunes (avatar et pseudo), qui croient être protégés, testent le «pouvoir» d interresser autrui tout en pouvant disparaître à tout moment (virtuel) Constitution de repères extra familiaux ; les jeunes se font des amis «de leur âge» sur internet, mais y trouvent également des tuteurs et mentors. Confusion entre les images réelles et celles fabriquées sur internet (virtuel). Six à huit heures par jours seraient consacrées à la télévision, l ordinateur, la console de jeux et le téléphone portable par les adoslescents L éducation aux nouveaux médias a un triple objectif : - Economique : les nouvelles technologies qui en sont les supports doivent impérativement être maîtrisées par les jeunes - Politique : les médias participent à la diversité culturelle et encourage la critique et la créativité - Démocratique : les jeunes les utilisent avec responsabilité dans un cadre juridique protecteur

3 2/ Internet Internet est un moyen de communication, d échange et d accès à la connaissance indispensable pour les jeunes et de plus en plus pour les adultes. Internet présente des risques que les parents doivent connaître afin de mieux protéger leurs enfants ; ces derniers peuvent être confrontés à des contenus indésirables et préjudiciables : pornographie, pédophilie, haine, violences, racisme, satanisme, sectarisme, incitation au suicide, trafics en tout genre Protection du mineur par un contrôle parental : - Garder le dialogue permanent avec le jeune - Installer un logiciel de contrôle parental (celui du fournisseur internet gratuit, ou autre ) en se rappelant qu aucun filtre ne remplacera la vigilance des parents - Expliquer ce qu il n est pas acceptable, en tenant compte de l âge du jeune, et pourquoi cela est désaprouvé - Informer des risques possibles de divulgation d informations personnelles (nom, adresse, N de téléphone ), exploitations par des personnes mal intentionnées ou utilisées à des fins commerciales abusives - Risques possibles liés à la diffusion d image personnelle(photos, vidéos), pouvant être exploitées, truquées et/ou détournées à son insu. Faits pouvant être réprimé par la loi. - Un pseudo peut cacher n importe qui. - Etablir une charte familiale d utilisation d internet - Dans tous les cas ne pas appliquer la maxime «fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais» 3/ Réseaux sociaux : Le concept de séseau social définit des utilisateurs qui se sont regroupés en fonction de centre d intérêts communs(loisirs, passions, musique, voyages ) à travers un site internet sur lequel ils se sont inscrits. Ils y créent leur profil et entre en relation avec d autres utilisateurs pour échanger des messages publics ou privés, des liens hypertexte, des vidéos, des photos ou utiliser des applications collaboratives. 42% des jeunes de 15 à 20 ans déclarent fréquenter souvent les réseaux sociaux sur internet. L engouement des jeunes provient de plusieurs raisons : - Ils seraient plus interectifs que les blogs en permettant de partager plus facilement des commentaires et des photos - Ils seraient plus sécurisés car accessibles aux seuls amis (et aux amis des amis des amis ) - Ils seraient à l abri du regard des parents - Ils permettent de créer des groupes sur tout et n importe quoi - Le réseau social est un outil qui permet aux adolescents de trouver une place au sein de leur communauté. La plupart des réseaux sociaux sont interdits avant 13 ans. Selon Yann Leroux, psychologue (membre del Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines) : «Les réseaux sociaux permettent aux adolescents de se lier et de se délier avec tout autant de facilité». Réponses de la loi : - Le téléchargement illégal de musiques ou films est réprimé par la loi HADOPI (Haute Autorité pour la Diffusion des Oeuvres et la Protection des droits sur Internet) de 3 ans d emprisonnement et d amende. - Détention d une image pédophile : 2 ans d emprisonnement et d amende - Fixer et transmettrre une image pédoplile : 5 ans d emprisonnement et d amende - Les parents sont légalement responsables de ce que font leurs enfants sur internet. - Tout contenu illégal (site, blog, image ) doit être signalé : - Signalement d un contenu ou comportement illicite trouvé sur internet : - Contenus portant atteinte à la dignité humaine ou incitant à la haine raciale, à des actes terroristes ou violents :

4 4/ Jeux vidéo : Plusieurs façons de jouer aux jeux vidéo : - Les classiques, où le joueur joue seul contre l ordinateur. - Les M.M.O.R.G, jeux massivement multi joueurs qui peuvent se jouer avec plusieurs milliers d internautes connectés dans le monde entier. Le système de classification européen, nommé G.E.P.I (Pan Européan GameInformation) à été mis en place pour aider les acheteurs à trouver le jeu qui leur convient : - Un logo détermine l âge minimum recommandé : 3 ans et +, 7 ans et +, 12 ans et +, 16 ans et +, 18 ans et +. - Des descripteurs de contenu désignent : Le jeu contient des scènes de violence Ce jeu fait usage d'un langage grossier Ce jeu se réfère à la consommation de drogues (boissons alcoolisées et tabac inclus) ou y fait allusion Ce jeu contient des images susceptibles d'inciter à la discrimination Ce jeu risque de faire peur aux jeunes enfants Ce jeu apprend et (ou) incite à parier Le jeu représente des nus et (ou) des comportements ou des allusions sexuelles Ce jeu peut également être joué en ligne N ayant pas de repère sur cette forme de jeux, de nombreux parents craignent que les jeux vidéos éloignent leur enfantsde la vie sociale. Beaucoup d adolescents se plaignent de ne pas pouvoir parler des jeux qu ils aiment avec leurs parents. Le jeu vidéo constitue une activité sociale à part entière. Une pratique ludique amene les joueurs à respecter des règles, une hiérarchie de compétence, apprendre à remplir des missions pour arriver à un stade supérieur, développer des qualités de fair-play, de logique ou de maîtrise. Un enfant qui rencontre des difficultés scolaires, souffrant d un manque d estime envers lui-même, peut, s il excelle dans un jeu, obtenir la reconnaissance de ses pairs(chef de guilde). Concernant un jeu violent, vérifier avant l achat s il est adapté à l âge du mineur. De nombreux jeux de type MMORG intègrent une dimension économique grâce à une monnaie virtuelle, permettant de réguler le marché des objets trouvés ou crées en jeu, d améliorer son avatar. Certains jeux permettent une conversion de la monnaie virtuelle en monnaie réelle (Real Money Transfer ou Real Cash Economy). Ces mondes virtuels peuvent rapidement créer une forme de dépendance par leur aspect chronophage (qui prend du temps). Aux parents de poser les règles. Le marché du jeu vidéo pèse 1,75 milliard d uro contre 1,45 milliard d uros pour la vidéo et 1 milliard d uro pour la musique et le cinéma Comment identifier une cyberdépendance : - Le joueur joue il par plaisir ou pour fuir un déplaisir? - Baisse des résultats scolaires, réduction des activités de loisirs (sport, cinéma ), tendance à l isolement, usage régulier d une substance (café, tabac, stupéfiants ).

5 Conseils parents : - Dialoguer avec vos enfants. Devoir d accompagnement dans leur apprentissage du Net. - Mettre en place un temps de connection journalier, poser clairement les règles de gestion du temps devant l ordinateur. - Installer l ordinateur dans une pièce commune qui évitera la rupture de dialogue et permet de garder un œil sur les sites consultés - Inciter le joueur à parler de ses personnages virtuels (avatars), ce qui lui permettra de prendre du recul par rapport à son jeu Etude de l Assemblée Nationale en novembre 2008, la cyberdépendance : état des lieux - En France, 20 millions de joueurs, soit 38% des ménages.l âge moyen est de 38 ans. 95% des consultations pour addictions aux jeux en ligne concernent des enfants ou des adolescents. - Le plan gouvernemental de lutte contre les drogues et la toxicomanie (M.I.L.D.T) comporte des mesures visant à mieux appréhender ce phénomène d addiction aux jeux en ligne, notamment par une étude scientifique sur ce phénomène.

6 5/ Téléphone portable : En septembre 2009, une étude de l Union Nationale des Aaasciations Familiale et Action Sociale révélé que 73% des ans sont équipés d un téléphone portable La consommation est en moyenne de 2h30 par mois. Plus les jeunes grandissent, plus les usages du mobile se diversifient : SMS, MMS, téléchargement 96% des jeunes savent qu il est déconseillé de dormir avec son téléphone portable sous l oreiller ; 31% le font malgré tout. 42% craignent d être filmés ou photographiés dans une situation embarrassante. 43% d entre eux l ont déjà fait. 16% des ados ont déjà été harcelés sur leur mobile. 14% ont déjà reçu des messages à carractère sexuel de camarades, 10% de la part d inconnu. Le SMS (Short Message Service) message court en français, est un petit message limité à 160 caractères qu on échange par écran de téléphone portable interposé. Le nombre de SMS envoyés en 2008 se compte par milliards de messages. Les trois quarts sont envoyés par les moins de 25 ans L utilisation des SMS par les adolescents leur permet d échapper à la «surveillance» parentale. Les adolescents préfèrent échanger entre camarades par cette technologie pour sa discrétion, afin de ne pas alerter ses parents, contrairement au téléphone. L écrivain Phil PARSOT est le premier écrivain au monde à avoir rédigé des livres écrits en SMS, dont (Pa Sage a TaBa vente de 2000 exemplaires en quelques semaines). Les pages de gauche sont rédigées en français litéral, les pages de droites racontant la même histoire en rédigées en SMS. Le MMS (Multimédia Message Service) complète le SMS car il contient seulement des photos et vidéos. Conseils aux parents : Parler-en : l usage du téléphone portable doit être un sujet d échange et de dielogue au sein de la famille ; cela ne s oppose pas à l autonomie et la recherche de confiance de l adolescent. Fixer des règles : les ados attendent de leurs parents qu ils fixent des règles, même si c est pour les transgresser. Donner l exemple : Les règles de sécurité et de civisme s appliquent à tout le monde. Téléphone portable et ordinateur : attention et protection du jeune identiques : - Protection des données : Ne pas dévoiler d informations personnelles sur les tchats, forum de discussion, réseaus sociaux. - Harcèlement, sexting contenu violent, choquant : encourager l enfant à vous avertir de toute chose qui lui déplait sans le rendre responsable. - Education numérique : être parents aujourd hui, nécessite d intégrer les nouvelles technologies. Les bases de l éducation restent malgré tout les mêmes : ne pas faire à autrui ce que l on ne voudrait pas que l on nous fasse. - Contrôle parental : Demander à votre opérateur d activer le contrôle parental sur le mobile de votre enfant. Les spams reçus peuvent être signalés en étant tranférés au Réponses de la Loi : Le «happy slapping» consiste à enregistrer et à diffuser des images de violence. Les nouvelles dispositions législatives prévues par la loi du 5 mars 2007, précisent les peines encourues par les auteurs de ces infractions : 3 ans d emprisonnement et d amende. Article Inséré par loi nº du 5 mars 2007 (art.44) Est constitutif d'un acte de complicité des atteintes volontaires à l'intégrité de la personne, prévues par les articles à et à et est puni des peines prévues par ces articles le fait d'enregistrer sciemment, par quelque moyen que ce soit, sur tout support que ce soit, des images relatives à la commission de ces infractions. Le fait de diffuser l'enregistrement de telles images est puni de cinq ans d'emprisonnement et de d'amende. Article Le fait de soumettre une personne à des tortures ou à des actes de barbarie est puni de quinze ans de

7 réclusion criminelle.

Dossier pratique n 1

Dossier pratique n 1 Dossier pratique n 1 Comment mieux protéger les enfants sur Internet? Dans ce dossier 1 Protection et prévention 2 Conseils pour les parents 3 Petit lexique pour les parents 4 Conseils pour enfants et

Plus en détail

NOS JEUNES ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES: QUELS DANGERS? COMMENT REAGIR? L'utilisation des nouvelles technologies par les jeunes

NOS JEUNES ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES: QUELS DANGERS? COMMENT REAGIR? L'utilisation des nouvelles technologies par les jeunes NOS JEUNES ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES: QUELS DANGERS? COMMENT REAGIR? L'utilisation des nouvelles technologies par les jeunes Les enfants surfent sur internet majoritairement à partir de 8 ans 64%*

Plus en détail

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires 1 Fiche technique Le quatrième baromètre et a été réalisé par Calysto

Plus en détail

Les adolescents, leur téléphone portable et l Internet mobile

Les adolescents, leur téléphone portable et l Internet mobile Les adolescents, leur téléphone portable et l Internet mobile Note de synthèse Action Innocence UNAF Auteurs TNS SOFRES Fabienne SIMON Sarah DUHAUTOIS Octobre 2009 S il est souvent commenté compte tenu

Plus en détail

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Diaporama réalisé à partir des résultats du questionnaire passé par 648 lycéens du Lycée Hector Berlioz Définition des nouvelles technologies

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE LA PAGE FACEBOOK «FNE CENTRE-VAL DE LOIRE»

CHARTE D UTILISATION DE LA PAGE FACEBOOK «FNE CENTRE-VAL DE LOIRE» CHARTE D UTILISATION DE LA PAGE FACEBOOK «FNE CENTRE-VAL DE LOIRE» La Page Facebook «FNE Centre-Val de Loire» a pour objectif de développer une communauté internet conviviale autour des actualités du réseau

Plus en détail

Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse

Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse Les logiciels de contrôle parental mercredi 26 avril 2006 Ministère délégué à la

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

Le contrôle parental

Le contrôle parental Le contrôle parental Premier partenaire de votre réussite Cette fiche a pour objectif de vous fournir quelques éléments de réflexion sur l utilisation de l ordinateur et d internet et sur le rôle que vous,

Plus en détail

LA DELINQUANCE INFORMATIQUE

LA DELINQUANCE INFORMATIQUE LA DELINQUANCE INFORMATIQUE Aude LEVALOIS Gwenaëlle FRANCOIS 2013-2014 LA CYBERCRIMINALITE Qu est ce que la cybercriminalité? Des infractions pénales Ou sont elles commises? Via les réseaux informatiques

Plus en détail

Avertissement. Le Conseil général. L association ADEJ. Les jeunes connaissent bien les dangers d Internet.

Avertissement. Le Conseil général. L association ADEJ. Les jeunes connaissent bien les dangers d Internet. 2 Le Conseil général Equiper l ensemble d une tranche d âge d ordinateurs portables et lui permettre d accéder à l informatique et aux moyens de communication : c est le pari très ambitieux fait au cours

Plus en détail

Hadopi, biens culturels et. pratiques et perceptions des internautes français.

Hadopi, biens culturels et. pratiques et perceptions des internautes français. Hadopi, biens culturels et pratiques et perceptions des internautes français. BU2 Octobre 2012 synthèse et chiffres clés JANVIER 2013 I. Chiffres clés Taux de consommation licite / illicite 78% des utilisateurs

Plus en détail

Téléphone portable Le téléphone portable offre aujourd hui de nombreuses fonctions, notamment celle de se connecter à Internet.

Téléphone portable Le téléphone portable offre aujourd hui de nombreuses fonctions, notamment celle de se connecter à Internet. Téléphone portable Le téléphone portable offre aujourd hui de nombreuses fonctions, notamment celle de se connecter à Internet. Transmets ton numéro uniquement à des personnes proches (famille et amis)

Plus en détail

DOSSIER FLASH «ASK.FM»

DOSSIER FLASH «ASK.FM» DOSSIER FLASH «ASK.FM» Les élèves nous parlent de plus en plus de ce réseau social qui se nomme «Ask.fm», à ne pas confondre avec le moteur de recherche «Ask». Selon les dires des jeunes que nous rencontrons,

Plus en détail

Dossier pratique n 6

Dossier pratique n 6 Dossier pratique n 6 Internet, mineurs et législation Contributeurs : Action Innocence France et Maître Ségolène Rouillé-Mirza, Avocate au Barreau de Paris - Mai 2010 www.actioninnocence.org france@actioninnocence.org

Plus en détail

Charte de la page Facebook Biarritz Tourisme Conditions générales d utilisation

Charte de la page Facebook Biarritz Tourisme Conditions générales d utilisation Charte de la page Facebook Biarritz Tourisme Conditions générales d utilisation Bienvenue sur la fan page Facebook officielle de Biarritz Tourisme La page Facebook «Biarritz Tourisme» a pour objectif de

Plus en détail

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite Le contrôle parental Premier partenaire de votre réussite Table des matières 1 - Qu est-ce qu un logiciel de contrôle parental? 2 - Le contrôle parental «pas à pas» L onglet «Accueil» L onglet «administration»

Plus en détail

CHARTE d utilisation d INTERNET et du MULTIMEDIA

CHARTE d utilisation d INTERNET et du MULTIMEDIA CHARTE d utilisation d INTERNET et du MULTIMEDIA Dans le respect de ses missions de service public, la médiathèque de Séez met à disposition du public des outils et des moyens d accès aux technologies

Plus en détail

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT LE CYBER-HARCÈLEMENT Avec l utilisation massive des nouvelles technologies, le harcèlement entre élèves peut se poursuivre, voire débuter, en dehors de l enceinte des établissements scolaires. On parle

Plus en détail

le cours des parents les jeunes et les réseaux sociaux

le cours des parents les jeunes et les réseaux sociaux le cours des parents les jeunes et les réseaux sociaux qu est-ce qu un réseau social? définition Un réseau social est un site où l on peut échanger des informations (actualités, photos, vidéos ) avec des

Plus en détail

Internet, mineurs et législation. Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015

Internet, mineurs et législation. Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015 Internet, mineurs et législation Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015 Introduction Les principales incriminations et l aggravation des peines liée à l usage des TIC La responsabilité

Plus en détail

PARAMÉTRER SON COMPTE

PARAMÉTRER SON COMPTE PARAMÉTRER SON COMPTE Petit rappel: Facebook, qu est-ce que c est? Un réseau social sur Internet qui permet de communiquer entre «amis». Sur Facebook, on peut : Se créer un réseau d amis Poster (publier)

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE L ESPACE MULTIMEDIA

CHARTE D UTILISATION DE L ESPACE MULTIMEDIA CHARTE D UTILISATION DE L ESPACE MULTIMEDIA Cette charte permet à chaque usager de l Espace multimédia de connaître ses droits et ses devoirs. Chacun peut ainsi profiter des services de la Médiathèque,

Plus en détail

La sécurité sur Internet

La sécurité sur Internet La sécurité sur Internet si on en parlait en famille? Petit guide à l usage des parents Internet pour tous Internet de demain Réalisé avec l aide du ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Plus en détail

Photos et Droit à l image

Photos et Droit à l image Photos et Droit à l image 1) Le droit à l image (photos-vidéos) L atteinte au droit à l image n est pas caractérisée dès lors que la personne photographiée n est pas identifiable et que sa vie privée n

Plus en détail

CHARTE TYPE DE L UTILISATEUR DE LA MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE ET D INTERNET EN MILIEU SCOLAIRE

CHARTE TYPE DE L UTILISATEUR DE LA MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE ET D INTERNET EN MILIEU SCOLAIRE CHARTE TYPE DE L UTILISATEUR DE LA MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE ET D INTERNET EN MILIEU SCOLAIRE 1 CHARTE TYPE DE L UTILISATEUR DE LA MESSAGERIE ÉLECTRONIQUE ET D INTERNET EN MILIEU SCOLAIRE Ecole : RNE : Adresse

Plus en détail

PREVENTION DES DANGERS ET DES DERIVES D'INTERNET

PREVENTION DES DANGERS ET DES DERIVES D'INTERNET PREVENTION DES DANGERS ET DES DERIVES D'INTERNET I.La Cybercriminologie : La cybercriminologie (ou cybercriminalité) concerne l étude des infractions pénales qui se commettent sur le réseau Internet. Exemples

Plus en détail

Nos ados. www.harmonie-mutuelle.fr

Nos ados. www.harmonie-mutuelle.fr Nos ados les nouvelles technologies www.harmonie-mutuelle.fr Sommaire 2 Nouvelles technologies : quels sont les avantages pour nos adolescents?....................... 4 Usage problématique : quels sont

Plus en détail

CHARTE DE L USAGER ESPACE PUBLIC NUMERIQUE CENTRE SOCIAL EMILE JOURDAN

CHARTE DE L USAGER ESPACE PUBLIC NUMERIQUE CENTRE SOCIAL EMILE JOURDAN CHARTE DE L USAGER ESPACE PUBLIC NUMERIQUE CENTRE SOCIAL EMILE JOURDAN REGISSANT L USAGE DE L INTERNET DES RESEAUX ET DES SERVICES MULTIMEDIAS DANS LE CADRE DES ESPACES PUBLICS NUMERIQUES 1 La présente

Plus en détail

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE YENNE RÉGLEMENT INTÉRIEUR

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE YENNE RÉGLEMENT INTÉRIEUR BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE YENNE RÉGLEMENT INTÉRIEUR 1- Dispositions générales : Article I : La Bibliothèque municipale de Yenne est un service public, chargé de contribuer aux loisirs, à l information,

Plus en détail

ET les «amis»? le TEmps passé sur facebook? pour y faire quoi?

ET les «amis»? le TEmps passé sur facebook? pour y faire quoi? Internet et nous Le projet, mené avec des élèves de 4 ème A du collège François Mitterrand de Créon, a pour but d aborder la question de la prévention des comportements à risques sur internet par le biais

Plus en détail

Surfer Prudent - Téléchargement

Surfer Prudent - Téléchargement Téléchargement Télécharger signifie importer des données informatiques (fichiers, vidéos, musique, images, textes, programmes informatiques ) trouvées sur Internet et les copier sur son ordinateur (ou

Plus en détail

INTERNET ET LA LOI. Marie-Ange CORNET (CAL/Luxembourg)

INTERNET ET LA LOI. Marie-Ange CORNET (CAL/Luxembourg) INTERNET ET LA LOI Marie-Ange CORNET (CAL/Luxembourg) QUELQUES PRINCIPES Internet, c est aussi la vraie vie Le monde virtuel est aussi le monde réel : les lois s y appliquent Nous sommes toutes et tous

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE CHARTE DES BONNES PRATIQUES INTERNET CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE PRÉAMBULE La Charte des bonnes pratiques

Plus en détail

Guide pour les parents et les parents-substituts. www.mobilite.protegeonsnosenfants.ca. Avec l appui de :

Guide pour les parents et les parents-substituts. www.mobilite.protegeonsnosenfants.ca. Avec l appui de : Guide pour les parents et les parents-substituts www.mobilite.protegeonsnosenfants.ca Avec l appui de : VIVRE DANS UN MONDE SANS FIL Pour les parents et les ados, la téléphonie cellulaire s avère utile

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Service en ligne qui vous aide à rester attentifs aux contenus sur Internet, partout, tout le temps! CLIQUEZ, SIGNALEZ sur

DOSSIER DE PRESSE. Le Service en ligne qui vous aide à rester attentifs aux contenus sur Internet, partout, tout le temps! CLIQUEZ, SIGNALEZ sur DOSSIER DE PRESSE Le Service en ligne qui vous aide à rester attentifs aux contenus sur Internet, partout, tout le temps! CLIQUEZ, SIGNALEZ sur LE Contexte Tout comme la télévision, Internet fait partie

Plus en détail

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Accompagnez également vos enfants sur les réseaux sociaux! Mais que font donc les jeunes sur les réseaux sociaux? Ils socialisent comme l ont toujours fait les adolescents,

Plus en détail

Charte des usages acceptables de [établissement]

Charte des usages acceptables de [établissement] Introduction En l espace de quelques années, l Internet est devenu sans nul doute une source d information et un outil de communication sans égal. Etant donné qu il n existe aucun mécanisme de régulation

Plus en détail

Épisode 3 «Tout n est pas pour toi» Si t es choqué, faut en parler

Épisode 3 «Tout n est pas pour toi» Si t es choqué, faut en parler Épisode 3 «Tout n est pas pour toi» Si t es choqué, faut en parler Fiche d accompagnement Niveaux : cycle 2 et 3, 6 e Attention aux clichés, ce n est Âge pas la : 7 réalité à 12 ans Préambule L une des

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION 130-CC/12-04-11 55-CC/06-01-18

RECUEIL DE GESTION 130-CC/12-04-11 55-CC/06-01-18 RECUEIL DE GESTION RÈGLEMENT POLITIQUE PROCÉDURE CADRE DE RÉFÉRENCE TITRE POLITIQUE RELATIVE À L'UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 170-CC-000412

Plus en détail

Chartes SMS+ applicables au 01/03/2015

Chartes SMS+ applicables au 01/03/2015 Chartes SMS+ applicables au 01/03/2015 Principales évolutions : Les principales évolutions par rapport aux versions précédentes ont été surlignées en jaune. Article modifié Charte de déontologie Article

Plus en détail

Utiliser les outils du. Web 2.0. Dans sa pratique d enseignant et de formateur

Utiliser les outils du. Web 2.0. Dans sa pratique d enseignant et de formateur Utiliser les outils du Web 2.0 Dans sa pratique d enseignant et de formateur Vincent Pereira Formateur Consultant Communautés numériques Blogueur http://www.formateurconsultant.com/ Non Théo, il n y a

Plus en détail

La Cybercriminalité. Mineurs, sexualité et internet : dérives et infractions

La Cybercriminalité. Mineurs, sexualité et internet : dérives et infractions Mineurs, sexualité et internet : dérives et infractions L enquête de police Lutte contre la pédopornographie Prévention L enquête de police Principales infractions recensées Libellés des infractions Texte

Plus en détail

Consommation de produits interdits ou règlementés (points législatifs)

Consommation de produits interdits ou règlementés (points législatifs) CLASSEUR LEGISLATION L aumônerie au quotidien F. Protection des mineurs 1. DROGUE, TABAC, ALCOOL Consommation de produits interdits ou règlementés (points législatifs) Drogues : Toute consommation de drogue

Plus en détail

Être parents à l ère du numérique

Être parents à l ère du numérique Être parents à l ère du numérique Qu est-ce qu Internet? Internet, c est le réseau informatique mondial qui rend accessible au public des services tels que : la consultation de sites, le courrier électronique,

Plus en détail

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011 L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Juin 2011 Sommaire 1. La moitié des 8-17 ans connectés à un réseau social p. 4 2. L attitude des parents face à l utilisation des réseaux sociaux par leurs

Plus en détail

Synthèse enquête CESC 2010 2011 Pratique d'internet, du téléphone portable et des jeux vidéo

Synthèse enquête CESC 2010 2011 Pratique d'internet, du téléphone portable et des jeux vidéo Préambule Afin de prévenir des nouvelles pratiques d'internet, chez les adolescents, nous avons décidé de réaliser une enquête auprès de tous les élèves du collège. Cette enquête comporte 40 questions.

Plus en détail

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes Etude JAMES 2012 Utilisation des médias électroniques par les jeunes Données privées: les jeunes plus prudents Chez les jeunes, le besoin de se présenter dans les principaux réseaux sociaux reste inchangé:

Plus en détail

MÉDIATHÈQUE LE PASSE-MURAILLE

MÉDIATHÈQUE LE PASSE-MURAILLE MÉDIATHÈQUE LE PASSE-MURAILLE CHARTE D UTILISATION ET MODE D EMPLOI La Ville de Saint-Julien de Concelles met à disposition du public un accès à Internet par le réseau WiFi ( connexion Internet sans fil)

Plus en détail

Charte d utilisation d Internet et du matériel informatique

Charte d utilisation d Internet et du matériel informatique Charte d utilisation d Internet et du matériel informatique Préambule Présentation Cette charte qui a pour but de présenter l usage d Internet dans l espace multimédia de la médiathèque, complète le règlement

Plus en détail

Etude JAMES. Voici comment les jeunes utilisent les médias numériques

Etude JAMES. Voici comment les jeunes utilisent les médias numériques Etude JAMES 2014 Voici comment les jeunes utilisent les médias numériques Portable, Internet, musique et TV les incontournables du quotidien Les médias numériques occupent une position centrale dans les

Plus en détail

CHARTE EN VUE DE LA REGULATION DE L UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES MULTIMEDIAS DANS LE CADRE EDUCATIF

CHARTE EN VUE DE LA REGULATION DE L UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES MULTIMEDIAS DANS LE CADRE EDUCATIF Version 201109 CHARTE EN VUE DE LA REGULATION DE L UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES MULTIMEDIAS DANS LE CADRE EDUCATIF ENTRE : TEXTE DE LA CHARTE Le collège Notre Dame de Berck, 9

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE MEDIATHEQUE DU CHEVALET

CHARTE INFORMATIQUE MEDIATHEQUE DU CHEVALET CHARTE INFORMATIQUE MEDIATHEQUE DU CHEVALET Préambule Cette charte a pour objet de définir les conditions générales d utilisation des ressources informatiques mises à disposition du public par la médiathèque

Plus en détail

Ados et téléphone portable

Ados et téléphone portable Union nationale des associations familiales Ados et téléphone portable Nouveaux usages, nouveaux dangers Le rôle des parents? Première enquête sur les adolescents et le téléphone portable DOSSIER DE PRESSE

Plus en détail

cybersécurité Comment puis-je assurer la sécurité de mes enfants en ligne? Un guide pour les parents bellaliant.net/cybersécurité

cybersécurité Comment puis-je assurer la sécurité de mes enfants en ligne? Un guide pour les parents bellaliant.net/cybersécurité cybersécurité Comment puis-je assurer la sécurité de mes enfants en ligne? Un guide pour les parents bellaliant.net/cybersécurité Pour les jeunes, Internet est un excellent merveilleux d apprentissage,

Plus en détail

Séquence centrée sur l écriture

Séquence centrée sur l écriture Séquence centrée sur l écriture Séance 1 : «Ceux qui croient au virtuel ou ceux qui n y croient pas» Le grand test du virtuel, Phosphore n 334, avril 2009 Dans votre quotidien, quelle est la part du virtuel,

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES.

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. DQ- Version 1 SSR Saint-Christophe CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. I] INTRODUCTION L emploi des nouvelles technologies nécessite l application

Plus en détail

PRINCIPAUX RESULTATS L

PRINCIPAUX RESULTATS L PRINCIPAUX RESULTATS L enquête EU kids online Ce rapport présente les premiers résultats d une enquête originale qui a été conçue et réalisée par le réseau scientifique européen Eu Kids Online. Elle a

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE L INFORMATIQUE AU COLLÈGE PRE-BENIT

CHARTE D UTILISATION DE L INFORMATIQUE AU COLLÈGE PRE-BENIT CHARTE D UTILISATION DE L INFORMATIQUE AU COLLÈGE PRE-BENIT La présente charte a pour objet de définir les règles d utilisation des moyens et systèmes informatiques du collège PRÉ-BÉNIT. I Champ d application

Plus en détail

Conférence «Enfance en ligne» Atelier «Téléphonie Mobile» Pour un développement responsable du multimédia mobile

Conférence «Enfance en ligne» Atelier «Téléphonie Mobile» Pour un développement responsable du multimédia mobile Conférence «Enfance en ligne» Atelier «Mobile» Pour un développement responsable du multimédia mobile Mercredi 26 avril 2006 Le téléphone mobile, un objet intégré dans la vie de 48 millions de français

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

LES DANGERS QUE L ON PEUT

LES DANGERS QUE L ON PEUT LES DANGERS QUE L ON PEUT ENCOURIR SUR INTERNET Table des matières Introduction...1 1 Des pourcentages étonnants et assez effrayants...1 2 La commission nationale de l informatique et des libertés (C.N.I.L.)...2

Plus en détail

DIRECTIVE SUR L UTILISATION DES OUTILS INFORMATIQUES, D INTERNET, DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE ET DU TELEPHONE ( JUIN 2005.-V.1.

DIRECTIVE SUR L UTILISATION DES OUTILS INFORMATIQUES, D INTERNET, DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE ET DU TELEPHONE ( JUIN 2005.-V.1. 1 BUT 1.1 Le but de la présente directive est de définir les droits et les devoirs des utilisateurs à propos des moyens de communication (Internet, messagerie électronique, téléphonie) et des postes de

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX Page 4005-1 1.0 Contexte Présents depuis quelques années tant dans notre vie personnelle que dans notre vie professionnelle, les médias sociaux ont été très rapidement adoptés par les jeunes et les moins

Plus en détail

Les adolescents, leur téléphone portable et l'internet mobile. Octobre 2009

Les adolescents, leur téléphone portable et l'internet mobile. Octobre 2009 Les adolescents, leur téléphone portable et l'internet mobile Octobre 2009 1. Quelle est la panoplie multi-média des adolescents en 2009? 2. Et le téléphone mobile en particulier, qui est équipé / qui

Plus en détail

Charte du Bon usage de l'informatique et des réseaux informatiques au Lycée St Jacques de Compostelle

Charte du Bon usage de l'informatique et des réseaux informatiques au Lycée St Jacques de Compostelle Charte du Bon usage de l'informatique et des réseaux informatiques au Lycée St Jacques de Compostelle I - But de la charte Le but de la présente charte est de définir les règles de bonne utilisation des

Plus en détail

Je choisis un jeu adapté à l âge et à la sensibilité de mon enfant www.pegi.info/fr/

Je choisis un jeu adapté à l âge et à la sensibilité de mon enfant www.pegi.info/fr/ Je choisis un jeu adapté à l âge et à la sensibilité de mon enfant www.pegi.info/fr/ Je fixe les règles du jeu : quand et où? combien de temps mon enfant joue? J utilise le contrôle parental mon accès

Plus en détail

! " #$%!& '!( ) * +#(,% )

!  #$%!& '!( ) * +#(,% ) !" #$%!&'!()* +#(,%) -./0 $ $ 11 2 * 0 "45* 06 37 8(0 -./09 %7 01 9 % 0-0 :;:9./4. 69 3 " 0 4(6 %-./0" = >/?*/" 0 /0 /-. @ / / 0 A / / < 0 4((6 B /"! / / 487 0A1A 2(6 0 / 2 /9 " 2-./(0 C 2-./(0 0 /.0

Plus en détail

DROITS ET RESPONSABILITES. On a tous des droits en ligne. Respect!

DROITS ET RESPONSABILITES. On a tous des droits en ligne. Respect! Fiche atelier DROITS ET RESPONSABILITES On a tous des droits en ligne. Respect! Objectif Que peut-on faire, que doit-on faire, que devrait-on faire en ligne? En quoi suis-je protégé, responsable? Que dit

Plus en détail

«ADOPTONS UN COMPORTEMENT RESPONSABLE SUR INTERNET»

«ADOPTONS UN COMPORTEMENT RESPONSABLE SUR INTERNET» «ADOPTONS UN COMPORTEMENT RESPONSABLE SUR INTERNET» 1 ère proposition OBJECTIF GENERAL Porter un regard critique sur les usages d Internet à travers une démarche ludique. INFORMATIONS GENERALES Résumé

Plus en détail

Les jeunes et les écr@ns

Les jeunes et les écr@ns La lettre aux parents N o 8 Cher-s Parent-s, Les jeunes et les écr@ns «Sur Internet, on peut écouter la radio tout en payant le téléphone.» Anne Roumanoff Depuis une quinzaine d années on assiste à une

Plus en détail

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE Résultats de l enquête réalisée par internet en novembre 2011 auprès de 2 315 individus âgés de 15 ans et plus, en conformité avec la loi n 78-17 relative à l'informatique, aux

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection Ville d ANGOULÊME Souhaitant améliorer la sûreté des personnes et la sécurité des biens, afin de lutter contre les actes de malveillance, la ville

Plus en détail

dans le peloton européen

dans le peloton européen 1 résultats européens La Belgique : dans le peloton européen L enquête Mediappro, menée parallèlement dans neuf pays européens (Belgique, Danemark, Estonie, France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal et

Plus en détail

Un blog sous Wordpress

Un blog sous Wordpress Arras 1 Un blog sous Wordpress Gérer son blog de classe M.BECQUET 14/02/2012 Sommaire 1- Présentation de Wordpress... 2 A/ Généralités... 2 B/ Les points forts de Wordpress... 2 C/ Wordpress en tant que

Plus en détail

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information**

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** Prérequis Compétence opérationnelle Objectifs d apprentissage Durée d apprentissage Connaissances de base en informatique Etre capable de comprendre

Plus en détail

Les parents et les usages d Internet de leurs enfants

Les parents et les usages d Internet de leurs enfants Les parents et les usages d Internet de leurs enfants Présentation de l Ifop pour la Délégation Interministérielle à la Famille Mars 2005 Note méthodologique Etude réalisée pour : Echantillon : La Délégation

Plus en détail

Règlement d'utilisation TIC

Règlement d'utilisation TIC Règlement d'utilisation TIC Pour faciliter la lecture, la forme masculine est utilisée dans ce document. La forme féminine est bien entendu toujours comprise. 1. Champ d application Le règlement d utilisation

Plus en détail

CHARTE DE L USAGER D ESPACE D NUMERIQUE REGISSANT L USAGE DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES MULTIMEDIAS DANS LES ESPACES PUBLICS NUMERIQUES

CHARTE DE L USAGER D ESPACE D NUMERIQUE REGISSANT L USAGE DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES MULTIMEDIAS DANS LES ESPACES PUBLICS NUMERIQUES CHARTE DE L USAGER D ESPACE D PUBLIC NUMERIQUE REGISSANT L USAGE DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES MULTIMEDIAS DANS LES ESPACES PUBLICS NUMERIQUES Avril 2010 1 La présente charte définit les relations

Plus en détail

Achats CHARTE D UTILISATION D E LA PLATEFORME D ES ACHATS HOSPITALIERS DE L'ALSACE

Achats CHARTE D UTILISATION D E LA PLATEFORME D ES ACHATS HOSPITALIERS DE L'ALSACE Achats CHARTE D UTILISATION D E LA PLATEFORME D ES ACHATS HOSPITALIERS DE L'ALSACE 1 SOMMAIRE Préambule... 1 Chap. 1 - Objet / Principe... 1 Chap. 2 - Domaine d application... 1 Chap. 3 - Organisation

Plus en détail

http://www.droit-technologie.org présente :

http://www.droit-technologie.org présente : http://www.droit-technologie.org présente : EXEMPLE DE DIRECTIVES RELATIVES À L UTILISATION DU COURRIER ÉLECTRONIQUE ET D INTERNET AU SEIN DE L ENTREPRISE Olivier Rijckaert Ericsson, Manager HR & Legal

Plus en détail

Un logiciel de contrôle parental, c est quoi?

Un logiciel de contrôle parental, c est quoi? LES LOGICIELS DE CONTROLE PARENTAL Ces dispositifs de protection des mineurs sur Internet proposent des fonctionnalités de plus en plus évoluées. Mais ils ne remplaceront jamais l action pédagogique des

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de CASTRES a décidé de

Plus en détail

Les jeunes et les écr@ns

Les jeunes et les écr@ns La lettre de l ISPA aux parents N o 8 Cher-s Parent-s, Les jeunes et les écr@ns «Sur Internet, on peut écouter la radio tout en payant le téléphone.» Anne Roumanoff Depuis une quinzaine d années on assiste

Plus en détail

Regroupement hockey de Québec Ouest REGROUPEMENT HOCKEY DE QUÉBEC OUEST CODE DE DÉONTOLOGIE

Regroupement hockey de Québec Ouest REGROUPEMENT HOCKEY DE QUÉBEC OUEST CODE DE DÉONTOLOGIE REGROUPEMENT HOCKEY DE QUÉBEC OUEST CODE DE DÉONTOLOGIE SAISON 2010-2011 TABLE DES MATIÈRES 1. Le lexique... 3 2. Le code de déontologie... 3 3. Les règles d éthique... 3 Le code d éthique des administrateurs...

Plus en détail

MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques

MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques Introduction Définition Actions à mettre en œuvre Bonnes pratiques Introduction Introduction Production- Vente - Consommation Télévision Documents

Plus en détail

Politique encadrant l utilisation des médias sociaux au Collège de Rosemont

Politique encadrant l utilisation des médias sociaux au Collège de Rosemont 1410 C.A.310.VI.a Politique encadrant l utilisation des médias sociaux au Collège de Rosemont Responsabilité de gestion: Direction des affaires étudiantes et des communications Date d approbation : 2015

Plus en détail

Les professionnels de la jeunesse confrontés aux pratiques numériques des jeunes : largués, inquiets, enthousiastes?

Les professionnels de la jeunesse confrontés aux pratiques numériques des jeunes : largués, inquiets, enthousiastes? Les professionnels de la jeunesse confrontés aux pratiques numériques des jeunes : largués, inquiets, enthousiastes? Jeudi 15 octobre Vichy, Centre Omnisports. Cadre de l Intervention qui et quoi? Philippe

Plus en détail

La réponse globale aux risques numériques liés au facteur humain. Améliorez la sécurité et les performances de votre entreprise

La réponse globale aux risques numériques liés au facteur humain. Améliorez la sécurité et les performances de votre entreprise PROFIL NETW RK FILTER La réponse globale aux risques numériques liés au facteur humain Améliorez la sécurité et les performances de votre entreprise VOS PRIORITÉS Vous êtes chef d entreprise, quelle sera

Plus en détail

p@rents! La parentalité à l ère du numérique. Les outils à destination des parents

p@rents! La parentalité à l ère du numérique. Les outils à destination des parents p@rents! La parentalité à l ère du numérique. Les outils à destination des parents blogs? contrôle parental? chats? sites sensibles? téléphonie mobile? jeux violents? spyware? SOMMAIRE 1. sécuriser son

Plus en détail

ANNEXE 4 CHARTE DE CONCEPTION DES SERVICES SMS+ / MMS+

ANNEXE 4 CHARTE DE CONCEPTION DES SERVICES SMS+ / MMS+ ANNEXE 4 CHARTE DE CONCEPTION DES SERVICES SMS+ / MMS+ L Editeur s engage à n adresser de SMS-MT ou MMS-MT surtaxés dans le cadre de son Service qu en réponse à une requête d un Utilisateur, formulée par

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

ANNEXE 1 RECOMMANDATIONS DEONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX SERVICES SMS+ / MMS+

ANNEXE 1 RECOMMANDATIONS DEONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX SERVICES SMS+ / MMS+ ANNEXE 1 RECOMMANDATIONS DEONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX SERVICES SMS+ / MMS+ Outre les présentes règles déontologiques, l Editeur de service par SMS/MMS, ci-après l Editeur, s'engage à respecter l ensemble

Plus en détail

Hadopi, biens culturels et usages d Internet : pratiques et perceptions des internautes français. BU3 juillet 2013 synthèse et chiffres clés

Hadopi, biens culturels et usages d Internet : pratiques et perceptions des internautes français. BU3 juillet 2013 synthèse et chiffres clés Hadopi, biens culturels et usages d Internet : pratiques et perceptions des internautes français. BU3 juillet synthèse et chiffres clés ! I. Chiffres clés Taux de consommation licite / illicite 76% des

Plus en détail

Mission. Objectifs. Les contenus violents et sexuellement explicites sur Internet. Comment protéger les jeunes utilisateurs? Qui sommes-nous?

Mission. Objectifs. Les contenus violents et sexuellement explicites sur Internet. Comment protéger les jeunes utilisateurs? Qui sommes-nous? Les contenus violents et sexuellement explicites sur Internet. Comment protéger les jeunes utilisateurs? Qui sommes-nous? Lausanne, 29 mars 2012 Sébastien GENDRE, Responsable du département «Prévention

Plus en détail

Centre de Référence sur le Jeu Excessif

Centre de Référence sur le Jeu Excessif 1 sur 5 01/11/2013 07:21 Centre de Référence sur le Jeu Excessif > Accueil> Prévention de la dépendance aux jeux vidéo et cyberdépendance L'émergence d'internet dans les foyers et sur les lieux de travail

Plus en détail

Le téléphone portable: instrument sauveur ou diabolique?

Le téléphone portable: instrument sauveur ou diabolique? Le téléphone portable: instrument sauveur ou diabolique? Quel statut pour cet objet? droits et impairs allô Maman bobo!!! propriété réservés @ Cabinet LANDREAU, 2013 1 Le téléphone portable: un support

Plus en détail

Tous connectés, de 9 à 99 ans. Leçon 7 ... Facebook, le réseau social sur internet. Ces icônes indiquent pour qui est le document

Tous connectés, de 9 à 99 ans. Leçon 7 ... Facebook, le réseau social sur internet. Ces icônes indiquent pour qui est le document Leçon 7... Facebook, le réseau social sur internet Ces icônes indiquent pour qui est le document Professeurs WebExperts Seniors Elèves Informations de base Informations de base pour l enseignant Pourquoi?

Plus en détail