PASCAL DECARY DIRECTEUR ACHATS GROUPE REDACTEUR : BENJAMIN HULOT VERSION - DATE : V1 : DATE D APPLICATION :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PASCAL DECARY DIRECTEUR ACHATS GROUPE REDACTEUR : BENJAMIN HULOT VERSION - DATE : V1 : 08-12-2014 DATE D APPLICATION : 01-01-2014"

Transcription

1 PROCEDURE DE GESTION GROUPE REPORTING ACHATS DD DAG PASCAL DECARY DIRECTEUR ACHATS GROUPE REDACTEUR : BENJAMIN HULOT VERSION - DATE : V1 : DATE D APPLICATION : OBJECTIF 1. Définition Cette procédure vise à définir les règles de gestion du processus de reporting des indicateurs achats développement durable de Veolia. Elle sert également de référentiel pour la vérification externe des données, et dans un souci de transparence est disponible sur le site internet de Veolia. En outre, certains de ces indicateurs de performance sont inclus dans le tableau bord achats trimestriels des entités. 2. Mise à jour Ce Protocole de Reporting est révisé et validé chaque année avant le 31 décembre de l année en cours pour intégrer les résultats des derniers travaux au niveau national ou international et prendre en compte les évolutions de périmètre et d indicateurs de performance. 3. Définition du périmètre Le périmètre couvre les Directions Achats du groupe Veolia, Direction Achats Groupe (DAG) et Directions Achats Entités (Pays et entreprises mondiales). Les Directions Achats sont les interlocuteurs privilégiés des fournisseurs, avec qui ils traitent sur la base des besoins exprimés par les utilisateurs. Ils ont pour mission de soutenir l activité des entités opérationnelles, en garantissant le meilleur choix possible de fournisseurs en fonction des besoins ; de contribuer à la performance économique du Groupe par la mise en place de contrats, le suivi de leur bonne application et la maîtrise des dépenses ; et enfin de participer à la création de valeur au travers du management de la relation fournisseurs. Sont inclus dans ce périmètre les entités ayant des départements achats reportant des plans d actions et dépenses achats et gérant des contrats cadres et appels d offres : Allemagne (Propreté, Braunschweig et Wasser), Australie (Propreté, Eau ), Benelux (Energy), Canada (Propreté), Chine (Eau Hors JV s), Corée (Eau), Hong Kong (Eau), Japon (Eau), Etats-Unis (Eau, Propreté, Veolia Energy), Espagne (Energy), France (Corporate, Eau France hors SEM, SADE, Propreté, SARP, SARPI et SEDE), Irlande (Eau et Energy), Italie (Energy), Pologne (Energy), République Tchèque (Eau et Energy), Royaume-Uni (Propreté, Eau, Engery), Roumanie (Eau et Energy), Slovaquie (Eau et Energy) et Veolia Water Technologies. Pour l exercice 2014, Veolia Transdev et Dalkia France sont exclus du reporting DAG PROCEDURE DE GESTION GROUPE REPORTING ACHATS DD 1/7

2 CONTRÔLES ET VERIFICATION Vérification externe Le Protocole et certaines données sont susceptibles de faire l objet d une vérification externe par un organisme indépendant. Le programme de vérification (objectif, travaux, planning, périmètre) est élaboré et communiqué aux entités avant le 31 janvier de l année N+1. Le Protocole doit être communiqué à l organisme avant le 31/12 de l exercice. Les sources de données (exports de l outil de gestion des contrats, documents justificatifs) ainsi que les documents de consolidation des données (sommes, multiplications), doivent être consultables. PROCEDURES DE MESURE ET DE CALCUL 1. Calcul des données et hiérarchisation des approches Différents niveaux de précision peuvent être atteints suivant le type de méthodologie utilisé et l origine des données. Les différentes méthodes sont les suivantes : Mesures en continu Modèles spécifiques par site Mesures périodiques Modèles standards de calcul par type de source Facteurs d émission standards L exigence minimale pour qu un contrat ou un fournisseur soit considéré «actif sur une période donnée en 2013» est d une (1) journée. Par exemple, un contrat actif jusqu au 01/01/2013 inclus sera considéré comme «actif sur une période donnée en 2013». 2. Méthodes et mesures, de calculs et standards utilisés Toutes les méthodes d échantillonnage, de mesure et d analyse employées, devront être conformes aux standards nationaux ou internationaux appropriés lorsqu il en existe. S il n en existe pas, une documentation complète concernant les méthodes employées devra être conservée et tenue accessible afin d en assurer la traçabilité. Les données communiquées proviendront des sources suivantes : A : Mesures faites par un organisme externe B : Mesures faites en interne C : Documents comptables ou financiers D : Factures / bons de livraison E : Estimations (à préciser) F : Gestion technique interne G : Autre (à préciser) DAG PROCEDURE DE GESTION GROUPE REPORTING ACHATS DD 2/7

3 DDHA 01 : RELATIONS FOURNISSEURS DDHA 0101 Nombre de fournisseurs référencés évalués sur leur performance RSE Entités concernées : Eau Propreté Entreprises Mondiales Corporate Un fournisseur évalué est un fournisseur sous contrat, ou avec un plan d action ou appel d offres ayant dû répondre à une évaluation requise par Veolia pour mesurer sa responsabilité sociétale d entreprise (RSE). Un système d «évaluations RSE» a été mis en place au sein du Groupe Veolia, qui permet d évaluer la performance RSE des fournisseurs sous contrats (ou des fournisseurs en consultation non concernés par cet indicateur). Les évaluations sont menées par un prestataire externe (EcoVadis) à la demande du Groupe. Le fournisseur est sollicité pour répondre à un questionnaire en ligne et fournir les pièces justificatives nécessaires. Le questionnaire comporte 22 critères répartis sur 4 volets : Environnement, Social, Ethique, Relation fournisseurs. Les réponses sont analysées et restituées sous forme de scorecard accessible aux acheteurs sur une plateforme en ligne. L évaluation est valable 3 ans. La liste de fournisseurs évalués est communiquée par le responsable Groupe des évaluations RSE. Nombre de fournisseurs évalués entre le 01/01/N-2 et le 31/12/N dans le système du prestataire externe Ecovadis. Corporate : Nombre de fournisseurs évalués entre le 01/01/N-2 et le 31/12/N DAG PROCEDURE DE GESTION GROUPE REPORTING ACHATS DD 3/7

4 DDHA 0102 % de contrats intégrant des exigences développement durable Entités concernées : Eau Propreté Entreprises Mondiales Corporate Un contrat est un document juridique définissant les engagements et obligations réciproques entre deux contractants, acheteur et fournisseur. Il peut comporter une clause de développement durable, ou des références explicites à des exigences d engagement en termes de développement durable dans le corps du contrat et/ou les annexes. Les exigences minimales pour qu un contrat soit considéré dans cet indicateur doivent concerner le respect des règles d éthique et de droit social et/ou la protection de l environnement. Les contrats doivent être chargés sur l outil de consolidation des Achats, SAVE. Lors de la création ou de la mise à jour du contrat, les acheteurs ont la possibilité de cocher une case «Clause DD» si des exigences développement durable font partie des engagements du contrat. Une clause standard développement durable Veolia est accessible sur l Intranet Achats Le pourcentage de contrats comportant une clause développement durable est calculé à partir : a : du nombre de contrats actifs sur l exercice ayant coché la case «Clause DD» b : du nombre total de contrats actifs sur l exercice Calcul : % de contrats intégrant des exigences DD = (a/b)*100 SAVE : Nombre de contrats intégrant des exigences DD actifs sur l exercice SAVE : Nombre total de contrats actifs sur l exercice F F DAG PROCEDURE DE GESTION GROUPE REPORTING ACHATS DD 4/7

5 DDHA 02 : IMPACT LOCAL DDHA 0201 Dépense Achats France auprès secteur du travail protégé et adapté Entités concernées : Veolia Water Technologies) France (Corporate, Veolia Eau France hors SEM, SADE, Propreté France, SARP, SARPI, SEDE, La dépense achats de Veolia en France auprès des ESAT et Entreprises adaptées (EA) valorise l utilisation de la sous-traitance auprès du secteur protégé et adapté. Les natures d achats réalisées par Veolia correspondent à : Espace Verts, Nettoyage Bâtiments, Usines, Accueil et réception, Editique, Sous-traitance maintenance industrielle, Sous-traitance frais de port, Collecte et remise de courrier, Imprimé de gestion Ces dépenses achats HT des entités du périmètre France sont consolidées trimestriellement dans VESTA, outil de gestion des dépenses achats de Veolia. Les montants sont exprimés en M et représentés par Entités (Corporate, Eau France, Propreté France, Entreprises mondiales : Veolia Water Technologie, SARP, SARPI, SEDE, SADE) pour l exercice de reporting. Les fournisseurs des ERP France sont regroupés dans une hiérarchie dédiée GESAT, les liens entre les fournisseurs ERP et les fournisseurs groupe sont basés sur les N siret et noms. Somme des dépenses achats HT comptabilisée sur le fournisseur GESAT. Les données sont reportées trimestriellement dans VESTA, outil de reporting achats de Veolia. Entités : Somme des dépenses achats HT du secteur protégé et handicapé sur l année N B DAG PROCEDURE DE GESTION GROUPE REPORTING ACHATS DD 5/7

6 DDHA 0202 Dépense Achats auprès des PME/ETI Entités concernées : France (Corporate, Veolia Eau France hors SEM/VEDIF, Rhin Rhone de Propreté France) Le ratio de la dépense réalisée auprès des PME et ETI par rapport à la dépense totale du périmètre permet de mesurer l engagement des Achats de Veolia auprès du tissu économique local français. Selon L INSEE : La catégorie des petites et moyennes entreprises (PME) est constituée des entreprises qui occupent moins de 250 personnes, et qui ont un chiffre d'affaires annuel inférieur à 50 millions d'euros ou un total de bilan n'excédant pas 43 millions d'euros. Une entreprise de taille intermédiaire (ETI) est une entreprise qui a entre 250 et 4999 salariés, et soit un chiffre d'affairesn'excédant pas 1,5 milliards d'euros soit un total de bilan n'excédant pas 2 milliards d'euros. Indicateur valable un an Poids de la dépense réalisée avec des PME/ETI sur la dépense externe totale du périmètre a : Somme des dépenses achats HT réalisée auprès des PME/ETI du périmètre sur l exercice de l année N b : Somme des dépenses achats HT totale du périmètre sur l exercice de l année N Entités : Somme des dépenses achats HT réalisée auprès des PME/ETI Entités : dépenses achats HT totale F DAG PROCEDURE DE GESTION GROUPE REPORTING ACHATS DD 6/7

7 RÔLES ET RESPONSABILITES 1. Responsables achats Entités (Pays ou Entreprise Mondiale): Il est de la responsabilité du responsable achats de : - Renseigner les éventuels supports prévus à cet effet et communiquer les données nécessaires - Contrôler l exhaustivité, la cohérence et la vraisemblance des données - Commenter éventuellement ces résultats - Communiquer au responsable Corporate du reporting avant l échéance, les données propres à l entité lorsque la remontée n est pas faite au niveau Corporate et les pièces justificatives éventuelles 2. Direction des Achats Groupe : Il est de la responsabilité de la DAG de : - préparer les fiches de calcul des indicateurs de performance - Mettre à jour le planning de clôture - Animer le processus de reporting - Consolider et communiquer les résultats pour l ensemble du Groupe. CALENDRIER Etapes du processus de clôture Actualisation du protocole de reporting Présentation du protocole aux réviseurs et Equipe pilotage DD Préparation et transmission des indicateurs calculés aux entités Consolidation des résultats et rédaction des synthèses Validation des résultats finalisés avant envoi à l équipe pilotage DD par la DAG Clôture des résultats et envoi aux réviseurs Participation aux audits de vérification externe et mise à disposition des sources et documents justificatifs et Validation des Renseigner les éventuels supports prévus à cet effet et communiquer les données nécessaires Audit final de vérification externe des indicateurs consolidés Dates Déc N Déc N Fev N Mar N GLOSSAIRE Acheteur : Toute personne chargée de négocier et d'établir des contrats avec les fournisseurs afin de mettre à disposition des produits et services aux meilleures conditions de coûts, délais et qualité. Les conditions requises sont les suivantes : toute personne qui négocie un contrat et/ou le fait appliquer, et/ou toute personne responsable de la création/mise à jour/validation des contrats, et/ou toute personne qui gère un plan d action achat ou appel d offres (e sourcing). Pour le périmètre décrit en page 1, les acheteurs référencés du Groupe sont inscrits avec un profil «acheteur» dans l outil de gestion des achats du Groupe (SAVE) et effectuent les processus suivants, création/mise à jour des contrats, évaluation fournisseurs, saisie des plans d actions et gestion des appels d offres (cf procédures de gestion groupe). Fournisseur référencé : Fournisseur ayant un contrat, un plan d action, un appel d offre ou une évaluation financière, inscrit dans l outil de gestion des achats du Groupe (SAVE). SAVE/VESTA : Outil de gestion des achats déployé pour l ensemble des directions achats. Les modules suivants sont mis à disposition pour chaque acheteur, plan d actions, gestion des contrats, gestion des fournisseurs, évaluations fournisseurs, gestion des appels d offres et reporting des fournisseurs. DAG PROCEDURE DE GESTION GROUPE REPORTING ACHATS DD 7/7

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 1 Nos performances environnementales, sociales et sociétales en 2011 Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 Sur les données environnementales publiées dans le présent rapport, il

Plus en détail

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI!

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI! Forum Développement Durable 2015 Ayez le réflexe CCI! Nouvelles normes Comment se préparer à la mise en oeuvre des nouvelles normes ISO 9001 et 14001? Nouvelles normes Des évolutions majeures, sans pour

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE.1 RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE ET SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE (ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE) 156.1.1

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

99.1 RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL. Procédures de contrôle interne

99.1 RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL. Procédures de contrôle interne GRANULATS ET BÉTON Canada. Le village olympique des JO d hiver de 2010, une réalisation Agilia et UltraGreen, certifiée LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), Vancouver. Procédures de contrôle

Plus en détail

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Coûts délais 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Plan du cours: - Définitions, - Maîtrise des coûts et délais, - Gestion de l équipe projet, - Comité

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille

RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille Atelier thématique Audit énergétique obligatoire Décret et arrêté Dominique KONIECZNY Apave Nord Ouest Contexte réglementaire (rappel)

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

Comptabilité / Finance / Contrôle de Gestion. Optimiser La performance financière du Groupe

Comptabilité / Finance / Contrôle de Gestion. Optimiser La performance financière du Groupe Optimiser La performance financière du Groupe 1 - Comptable 2 - Contrôleur de gestion commercial ou opérationnel 3 - Contrôleur de gestion reporting 1 Comptable La fiabilité des chiffres comme priorité

Plus en détail

Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014

Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014 Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014 Groupe Crédit Agricole Une Banque Universelle de Proximité à votre service Métiers

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Vérification interne et externe : exemples et bénéfices 25 novembre 2009 Institut de la Gestion Financière du Canada:

Plus en détail

CARTE D ACHAT. Christine SCHMITT et Cyrielle SCHUH. Intervenant l mentions légales. 1

CARTE D ACHAT. Christine SCHMITT et Cyrielle SCHUH. Intervenant l mentions légales. 1 CARTE D ACHAT Christine SCHMITT et Cyrielle SCHUH 1 SOMMAIRE 1 I Qu est-ce que la carte d achat? 1.1 I Définition 1.2 I Pour quels achats? 1.3 I Les achats interdits 1.4 I Les plafonds de sécurité 2 I

Plus en détail

Migration des sites Veolia

Migration des sites Veolia Migration des sites Veolia Kits to Kit Oonops 31 rue Chanzy 75011 Paris - tél. 01 46 59 41 51 - fax 01 46 59 41 61 Rappel De nouveaux sites «à la charte Veolia», adaptés à la nouvelle communication de

Plus en détail

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015 DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES 1 Version 0.6 06/02/2015 2 PARTIE I : DÉCRYPTAGE RÉGLEMENTAIRE Cadre réglementaire et normatif Les entreprises concernées Objectifs

Plus en détail

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs du Groupe Rocher. Pour plus d informations: support.ecovadis.

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs du Groupe Rocher. Pour plus d informations: support.ecovadis. Achats Responsables Suivi de la performance RSE* des fournisseurs du Groupe Rocher Pour plus d informations: support.ecovadis.com *Responsabilité Sociétale des Entreprises 1 EcoVadis 2015 Groupe Rocher

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN Compagnie de Saint-Gobain Les Miroirs 18, avenue d'alsace (92400) Courbevoie France S.A. au capital de 2 220 707 160 542 039 532 R.C.S. Nanterre Le 21 mars 2014 Communiqué AUGMENTATION DE CAPITAL 2014

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

Anticiper les coûts. d exploitation d un immeuble. Michel Tolila, Directeur Général Délégué d Ocea Smart Building

Anticiper les coûts. d exploitation d un immeuble. Michel Tolila, Directeur Général Délégué d Ocea Smart Building Anticiper les coûts Des immeubles intelligents pour les hommes et l environnement d exploitation d un immeuble Michel Tolila, Directeur Général Délégué d Ocea Smart Building OCEA SMART BUILDING Outils

Plus en détail

Audits Énergétiques. Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes

Audits Énergétiques. Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes Audits Énergétiques Benoît CAILLEAU Chargé de mission Énergie DREAL Rhône-Alpes service REMiPP / unité Climat Air

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION Page : 1/10 MANUEL MAN-CAM-NUC-F Seule la version informatique est mise à jour, avant toute utilisation consulter sur le réseau Intranet la version en cours de ce document Page : 2/10 HISTORIQUE DE RÉVISION

Plus en détail

Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables

Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables Séminaire relatif à la pertinence des IPSAS et normes comptables européennes Cour des comptes 25 mars 2013 Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables

Plus en détail

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1020005 DSCG SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre

Plus en détail

APERÇU DÉTAILLÉ DE NOS PRODUITS ET SERVICES

APERÇU DÉTAILLÉ DE NOS PRODUITS ET SERVICES APERÇU DÉTAILLÉ DE NOS PRODUITS ET SERVICES Contact EcoVadis : e-mail : contact@ecovadis.com téléphone: +33 (0)1 82 28 88 88 Sommaire Plan d Action Correctif (CAP) EcoVadis CP : Category Profile (Fiches

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

La Base de Données Unique (BDU) avec MyReport

La Base de Données Unique (BDU) avec MyReport La Base de Données Unique (BDU) avec MyReport Obligatoire à partir de Juin 2014 La base de données unique Répondre aux nouvelles obligations légales : Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 auprès des membres

Plus en détail

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Jean-Michel Silberstein Délégué Général CNCC Christophe Garot CNCC UNIBAIL-RODAMCO Le CNCC Le CNCC, Conseil National des Centres

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SYSTÈMES DE MANAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE Actualisez vos compétences! Contribuer au dévéloppement durable par son système de management Anticiper les évolutions des normes

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

Notre mission : Faciliter l'export Un atout en PLUS

Notre mission : Faciliter l'export Un atout en PLUS Notre mission : Faciliter l'export Un atout en PLUS Les classiques : Le diagnostic stratégique Le réseau Mentorat Etude des marchés et veille sur mesure Eprouver l offre l adapter Prospecter et générer

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

La relation client / fournisseur en question

La relation client / fournisseur en question La relation client / fournisseur en question Petit déjeuner débat 30 octobre 2013 au Ministère de l économie et des finances Agenda 1 Introduction 2 Le Label Relations fournisseur responsables : pourquoi

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

Synthèse résultats 2 ème édition Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME/ETI. Juillet 2013

Synthèse résultats 2 ème édition Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME/ETI. Juillet 2013 Synthèse résultats 2 ème édition Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME/ETI Juillet 2013 2 ÈME ÉDITION BAROMÈTRE EDITION SPÉCIALE PME/ETI 222 Directeurs Généraux, Directeurs Administratifs

Plus en détail

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Partageons le succès de nos expériences Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Pascal Lesage Directeur Commercial 06 86 68 85 92 01 41 42 33 95 14 Novembre 2014 5 domaines d intervention

Plus en détail

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS Objet de la présente fiche La fiche vise à présenter le contexte organisationnel et informatique de la conduite d un projet de dématérialisation

Plus en détail

Cahier des charges d une mission de chargé de communication

Cahier des charges d une mission de chargé de communication PROGRAMME INNOVATION PME Saison 1 Cahier des charges d une mission de chargé de communication Appel à consultation 4 octobre 2011 1 Préambule THESAME, centre européen d entreprise et d innovation de la

Plus en détail

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION N/Réf. : LETTRE DE MISSION DE TENUE Paris, le... M.......... Cher (chère) Monsieur ou Madame, Nous vous remercions de la confiance que vous voulez bien accorder à notre Cabinet en envisageant de nous confier

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

Comment la dématérialisation et l automatisation du processus Achats-Fournisseurs optimisent la performance d un CSP? Succès d implémentation au sein de COFELY SERVICES Stéphane LE BERRE, Directeur Centre

Plus en détail

Le système de Management Qualité décrit les dispositions prises au service de la qualité.

Le système de Management Qualité décrit les dispositions prises au service de la qualité. 5 LE SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE ITS GROUP Le système de Management Qualité décrit les dispositions prises au service de la qualité. 5.1 Les documents du SMQ Le manuel qualité Rédigé par le Responsable

Plus en détail

La Coopérative de l Eco-Habitat. Une Coopérative d Achats et de Services

La Coopérative de l Eco-Habitat. Une Coopérative d Achats et de Services La Coopérative de l Eco-Habitat Une Coopérative d Achats et de Services Les Principes de l Enseigne Le Concept de la Maison à Energie Positive Une approche GLOBALE de l Efficacité Energétique Offre diversifiée

Plus en détail

30 Minutes pour convaincre 2008. Pilotage et management, deux éléments fondamentaux pour la croissance.

30 Minutes pour convaincre 2008. Pilotage et management, deux éléments fondamentaux pour la croissance. 30 Minutes pour convaincre 2008 Pilotage et management, deux éléments fondamentaux pour la croissance. Introduction Les clients évoluent Type de clients de plus en plus différencié Les attentes des clients

Plus en détail

GMC Inspire HybridMail

GMC Inspire HybridMail GMC Inspire HybridMail Gérez vos courriers d un simple clic depuis le bureau Réalisez immédiatement 60 % d économies 2 3 Supprimez les coûts cachés Alors que la plupart des entreprises doivent faire face

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

REX implémentation de la norme ISO 27001 en environnement infogéré. 11 juin 2009 Sébastien BOMBAL AREVA - IT Operations

REX implémentation de la norme ISO 27001 en environnement infogéré. 11 juin 2009 Sébastien BOMBAL AREVA - IT Operations REX implémentation de la norme ISO 27001 en environnement infogéré 11 juin 2009 Sébastien BOMBAL AREVA - IT Operations AREVA Leader mondial dans les métiers de l'énergie N 1 sur l'ensemble du cycle nucléaire

Plus en détail

Audits énergétiques réglementaires

Audits énergétiques réglementaires Audits énergétiques réglementaires Valérie Blanchard DREAL Alsace Service Énergie Climat Logement Aménagement Mars 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Alsace www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Définition de la Vision «Aerospace Valley 2018» Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-208

Plus en détail

1. FICHES DES POSTES OPERATIONNELS. 1. Chauffeur

1. FICHES DES POSTES OPERATIONNELS. 1. Chauffeur Fiches de poste Ces fiches présentent pour chacun des postes : la mission, la disponibilité nécessaire et les aptitudes ou s. - Elles sont divisées en deux catégories, les postes «opérationnels» et les

Plus en détail

Food. Notes de Doctrine IFS, Version 2

Food. Notes de Doctrine IFS, Version 2 Food Notes de Doctrine IFS, Version 2 Mars 2013 PrÉAMBULE Les notes de doctrine sont constituées de toutes les clarifications à caractère normatif apportées par l IFS depuis la publication de l IFS Food

Plus en détail

LA MISSION. Nous disposons de programmes génériques Nous créons des programmes sur-mesure selon les attentes de nos clients

LA MISSION. Nous disposons de programmes génériques Nous créons des programmes sur-mesure selon les attentes de nos clients LA MISSION Mission de Commercial(e) en Freelance Dans le cadre de notre développement, nous recherchons actuellement un(e) ou des commerciaux indépendants susceptibles de nous commercialiser des prestations

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES

EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES Carole Uzan Autorité des Marchés Financiers Direction de la Régulation et des Affaires Internationales INTRODUCTION LES PRINCIPALES ÉTAPES

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

Atelier de Transformation Numérique Départements Achats & Finance. Jeudi 11 décembre 2014

Atelier de Transformation Numérique Départements Achats & Finance. Jeudi 11 décembre 2014 Atelier de Transformation Numérique Départements Achats & Finance Jeudi 11 décembre 2014 Optimisation des processus clients Didier Bioche Marketing BIG Enjeux de la production documentaire Pour les métiers

Plus en détail

ADEME : Colloque Produits Verts. Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat

ADEME : Colloque Produits Verts. Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat ADEME : Colloque Produits Verts Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat Juin 2008 Une solution dédiée à vos achats responsables

Plus en détail

Amélioration de la qualité sanitaire des céréales / Programme de soutien à l amélioration des systèmes de ventilation dans les silos de stockage

Amélioration de la qualité sanitaire des céréales / Programme de soutien à l amélioration des systèmes de ventilation dans les silos de stockage > Aides FranceAgriMer mars 2012 Amélioration de la qualité sanitaire des céréales / Programme de soutien à l amélioration des systèmes de ventilation dans les silos de stockage échéance au 31 décembre

Plus en détail

ETAPES ET OUTILS DANS LE CADRE DU 7 PCRDT

ETAPES ET OUTILS DANS LE CADRE DU 7 PCRDT ETAPES ET OUTILS D INGENIERIE DE PROJET DANS LE CADRE DU 7 PCRDT OPPORTUNITE EMERGENCE Veille et diffusion de l informatio n Veille de l information Diffusion de l information Lobbying (rôle actif dans

Plus en détail

Présentation du dispositif des Certificats d Economies d Energie et de l offre de valorisation SIGERLy

Présentation du dispositif des Certificats d Economies d Energie et de l offre de valorisation SIGERLy Présentation du dispositif des Certificats d Economies d Energie et de l offre de valorisation SIGERLy Par Florence Mallein Responsable CEP Septembre 2015 [1] Le principe du dispositif Création par les

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 07 31 0297 Catégorie : C* Dernière modification : 31/07/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de configuration

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

X) Exco. Rapport de transparence. Exercice clos le 30 septembre 2014 Cabinet EXCO S & W Associés

X) Exco. Rapport de transparence. Exercice clos le 30 septembre 2014 Cabinet EXCO S & W Associés X) Exco Rapport de transparence Exercice clos le 30 septembre 2014 Cabinet EXCO S & W Associés I 751 t._iiiii[ X) Exco Table des matières Préambule 1 Présentation de Kreston International LTD 2 Structure

Plus en détail

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Tarification auditable des prestations plateformes et services des UR Nadine Paul, SFC Toulouse Audit de tarification de plateforme un dossier d

Plus en détail

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Septembre 2011 Page 1 Au sommaire Préambule Le nouveau référentiel sur la forme Le nouveau référentiel sur le

Plus en détail

INSTRUCTION N DGCS/2A/2015/60

INSTRUCTION N DGCS/2A/2015/60 Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Ministère de la ville, de la jeunesse et des

Plus en détail

ANNEXE 3 AU CCTP PRESTATIONS SUPPLEMENTAIRES EVENTUELLES DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GEN DRH 01 2015 GIE GENAVIR CS 20071 29280 PLOUZANE

ANNEXE 3 AU CCTP PRESTATIONS SUPPLEMENTAIRES EVENTUELLES DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GEN DRH 01 2015 GIE GENAVIR CS 20071 29280 PLOUZANE GEN DRH 01 2015 ANNEXE 3 AU CCTP Plouzané, le 27 avril 2015 PRESTATIONS SUPPLEMENTAIRES EVENTUELLES DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Référence du marché Pouvoir adjudicateur GEN DRH 01 2015 GIE GENAVIR

Plus en détail

Évaluation de la sécurité de nos fournisseurs IT dans le cadre du référencement Groupe

Évaluation de la sécurité de nos fournisseurs IT dans le cadre du référencement Groupe Évaluation de la sécurité de nos fournisseurs IT dans le cadre du référencement Groupe Jean-Philippe Gaulier Cécile Lesaint 05/10/2015 Les constats on découvre en permanence des failles OWASP dans nos

Plus en détail

Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows. 1 Respecter les dernières évolutions légales et techniques.

Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows. 1 Respecter les dernières évolutions légales et techniques. Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows Sage 100 Génération i7 version 7.50 a pour ambition d offrir aux applications des fonctions différenciantes, tout en aidant les entreprises à améliorer leur

Plus en détail

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 Avancement du projet de création de l institut national de formation Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 2013-2014 2015 1 er janv. 2016 Etat des lieux Création de l institut Définition organisation

Plus en détail

Luxembourg School for Commerce 1

Luxembourg School for Commerce 1 Les Midis de la Conso - 24 avril 2012 - Quelques clés pour l optimisation du processus de consolidation Olivier Nardi Luxembourg Country Manager LE PEUT SE DIVISER EN 3 GRANDES ÉTAPES : Process Input Output

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

Les normes de la durabilité

Les normes de la durabilité & Les normes de la durabilité Intervenants : Et la participation de : Sommaire Les enjeux/marchés Définitions Les référentiels La mise en place Les exigences réglementaires Les aides La position de l ICC

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

La performance responsable au cœur de votre stratégie

La performance responsable au cœur de votre stratégie La performance responsable au cœur de votre stratégie Vigeo Enterprise Vigeo Enterprise est le cabinet d audit et de conseil de Vigeo spécialisé dans la responsabilité sociale des entreprises Vigeo Enterprise

Plus en détail

Catalogue des services intégrés

Catalogue des services intégrés Responsabilité sociétale et reporting extra-financier Catalogue des services intégrés FORMATION, CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT 2014 Pour en savoir plus Dolores.larroque@materiality-reporting.com Tel. 06 86

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Rapport de transparence Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux chiffres...

Plus en détail

Cahier des charges. Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic

Cahier des charges. Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic Cahier des charges Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic CAHIER DES CHARGES ENQUETE ANNUELLE DE SATISFACTION 2 I. Contexte... 3 II. Objet...

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise.

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. LES DISPOSITIFS DE GESTION DES RISQUES ET DE CONTRÔLE INTERNE L objet de ce rapport est de rendre compte aux

Plus en détail

Audits énergétiques. Journée Technique La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, le jeudi 26 février 2015

Audits énergétiques. Journée Technique La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, le jeudi 26 février 2015 Journée Technique La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, le jeudi 26 février 2015 Patrice GARCIA Délégué Régional -Groupe AFNOR Audits énergétiques Audit énergétique : de quoi parle-t on?

Plus en détail

Opération collective 2014 123 M Energie

Opération collective 2014 123 M Energie Opération collective 2014 123 M Energie Candidature pour accompagner en collectif les entreprises du Limousin s engageant dans la mise en place par étapes d une démarche de management de l énergie ISO

Plus en détail

Pôle Finance Exemples de réalisations

Pôle Finance Exemples de réalisations Pôle Finance Exemples de réalisations CONFIDENTIEL C PROPRIETE RENAULT Coûts de développement de l Ingénierie Mécanique: Réaliser une grille commune d analyse des coûts, et un benchmarking, puis proposer

Plus en détail

wiseed SPARK LABS 7 rue Cadet 2 ème étage 75009 Paris - +33(0)1 82 83 23 23 www.wiseed.com/immobilier

wiseed SPARK LABS 7 rue Cadet 2 ème étage 75009 Paris - +33(0)1 82 83 23 23 www.wiseed.com/immobilier wiseed WiSEED Immobilier permet à des opérateurs immobiliers (promoteurs, constructeurs, aménageurs, SEM, sociétés d HLM,) de trouver des financements alternatifs ou complémentaires aux banques pour financer

Plus en détail

ANNEXE RSE Responsabilité Sociétale d'entreprise. Annexe RSE SERMA INGENIERIE 2015-01-08

ANNEXE RSE Responsabilité Sociétale d'entreprise. Annexe RSE SERMA INGENIERIE 2015-01-08 ANNEXE RSE Responsabilité Sociétale d'entreprise GENERAL Adhésion CHARTE RSE SERMA GROUP Qualité Group Internet Groupe Aux Principes Internationaux ANNEXE RSE - ENTITE Qualité Société Internet Société

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

Les missions du comité d audit

Les missions du comité d audit AUDIT COMMITTEE INSTITUTE FRANCE Les missions du comité d audit Aide mémoire kpmg.fr Sommaire Réglementation... 3 Exemples de bonnes pratiques... 6 Suivi de l efficacité des systèmes de contrôle interne

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES COMMUNE DE SAINT GEORGES SUR BAULCHE 37 GRANDE RUE 89000 SAINT GEORGES SUR BAULCHE

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES COMMUNE DE SAINT GEORGES SUR BAULCHE 37 GRANDE RUE 89000 SAINT GEORGES SUR BAULCHE MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES Fourniture et acheminement de gaz naturel et de services associés Date et heure limites de réception des offres : 13 avril 2015 à 12 heures REGLEMENT

Plus en détail

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION SURVEY ERP : LES OBJECTIFS Mesurer la satisfaction des utilisateurs d ERP / de progiciels

Plus en détail