LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE"

Transcription

1 LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Septembre 2011 Page 1 Au sommaire Préambule Le nouveau référentiel sur la forme Le nouveau référentiel sur le fond En conclusion Pour aller plus loin 2 2

2 Préambule 3 3 Les raisons L Ordre des Experts Comptables est membre de l IFAC A ce titre l Institution a l obligation de transposer dans le référentiel normatif national toutes les normes internationales au fur et à mesure de leur adoption par l IFAC Les travaux de la commission des normes professionnelles ont consisté à mettre à jour le précédent référentiel en application depuis

3 Les changements L actualisation du référentiel de 2003 a conduit à des changements de fond et de forme à savoir : Sur le fond : la mise en conformité du cadre conceptuel 2003 avec le cadre de référence des missions de l IFAC qui est en application depuis 2005 la finalisation de la transposition des normes professionnelles internationales la transposition de la norme internationale ISCQ1 dénommée «Maîtrise de la qualité» Sur la forme: l adoption d une structure commune pour toutes les normes (prise en compte du format international «clarity») 5 5 Le calendrier Adoption par le CSO dans sa séance du 7 juillet 2010 du nouveau référentiel normatif et déontologique du professionnel de l expertise-comptable Dépôt de la demande d agrément auprès du Ministre du Budget le 16 septembre 2010 L agrément a été obtenu le 20 juin 2011 Il prend la forme d un arrêté signé par les ministres de l économie et du budget. 6 6

4 La date d application À partir du 1er janvier 2012 pour les normes d application générale ( NPMQ et cadre de référence), la norme «anti-blanchiment» étant déjà applicable depuis le 7 septembre 2010 date de son agrément ministériel ; À partir des exercices ouverts à compter du 1er Janvier 2012 pour les normes spécifiques aux missions 7 7 Le nouveau référentiel sur la forme 8 8

5 Documents agrées par arrêtés ministériels 1.-Schéma général du référentiel normatif et déontologique du professionnel de l expertise comptable 2.- Norme professionnelle NPMQ «Maitrise de la qualité des missions au sein des structures d exercice professionnel» 3.- Norme professionnelle NP 2300 applicable à la mission de présentation de comptes 4.- Norme professionnelle NP 2400 applicable à la mission d examen limité de comptes 5.- Norme professionnelle NP 3100 applicable aux attestations particulières 6.-Norme professionnelle NP 4400 applicable à l examen d informations sur la base de procédures convenues 7.- Norme professionnelle NP 4410 applicable à la mission de compilation de comptes 9 9 Schéma général du référentiel normatif et déontologique du professionnel de l expertise comptable Code de déontologie des professionnels de l'expertise comptable Norme relative à la maîtrise de la qualité au sein des structures d'exercice professionnel Norme anti-blanchiment Préface aux normes professionnelles applicables aux missions d'assurance et autres prestations Cadre de référence des missions du professionnel de l'expertise comptable Missions d assurance sur des comptes complets historiques Autres missions d'assurance Missions sans assurance Audit contractuel Examen Limité Présentation Normes applicables aux autres missions d'assurance Mission sur la base de procédures convenues Mission de compilation Autres missions sans assurance prévues par la loi ou le règlement Autres prestations fournies à l'entité Guides Guide Guide Attestations particulières (légales ou contractuelles) Informations prévisionnelles Autres missions Guides Guides Guides et pratiques professionnell e 10 10

6 Le nouveau format des normes Dans le dispositif 2003, les normes comprenaient le texte de la norme et les commentaires de la norme Dans le nouveau dispositif, la norme est présentée sous un format «clarity» conforme au référentiel international La norme professionnelle distingue pour chaque obligation requise : les principes fondamentaux d une part les modalités d application d autre part (matériel applicatif) L ensemble est d application obligatoire Le nouveau format des normes : Documentation des travaux Norme générale 125 (Réf. 2003) Norme de présentation - 18 (Réf. 2011) «Une bonne organisation des missions implique la tenue de dossiers de travail. Ils facilitent la compréhension et le contrôle des travaux. Ils permettent à l'expertcomptable de matérialiser la mise en œuvre de ses diligences, pour toute mission qu'il a accomplie. L'expertcomptable conserve ses dossiers de travail durant la période de prescription légale et en préserve la confidentialité.» «Le professionnel de l expertise comptable constitue un dossier de travail contenant la documentation de ses travaux et notamment les éléments importants sur lesquels se fondent ses conclusions. Cette documentation permet de justifier que la mission a été effectuée selon les dispositions de la présente norme. (Réf : Para. A11-A12).» 12 12

7 Le nouveau format des normes : Documentation des travaux Commentaires de la norme 125 (Réf. 2003) Matériel applicatif - A10 (Réf. 2011) «Le dossier de travail constitue un outil guidant l'expert-comptable et ses collaborateurs dans l'organisation et l'exécution de la mission. Il permet de s'assurer que chaque point important de la mission a été couvert et facilite ainsi le contrôle par l'expert-comptable des travaux des collaborateurs. Il facilite la recherche des informations que l'expert-comptable est amené fréquemment à donner à son client..» «Le professionnel de l expertise comptable constitue un dossier de travail pour chacune des entités dans laquelle il effectue une mission de présentation. Le dossier de travail contient la documentation des travaux ; celle-ci doit permettre à un autre professionnel expérimenté n ayant pas pris part à la mission d être en mesure de comprendre les problématiques rencontrées au cours de la mission et d apprécier la pertinence des travaux réalisés par le professionnel de l expertise comptable.» Devenir des normes générales Les principes contenus dans les normes générales rlèvent désormais des textes suivants : l Ordonnance n du 19 septembre 1945 le Code de déontologie des professionnels de l expertise comptable la norme «Maîtrise de la qualité» la norme «Anti blanchiment» Ces quatre textes s appliquent à toutes les missions de la structure d exercice professionnel 14 14

8 Le nouveau référentiel sur le fond Schéma général du référentiel Code de déontologie des professionnels de l'expertise comptable Norme relative à la maîtrise de la qualité au sein des structures d'exercice professionnel Norme anti-blanchiment Préface aux normes professionnelles applicables aux missions d'assurance et autres prestations ⓿ Cadre de référence des missions du professionnel de l'expertise comptable Missions d assurance sur des comptes complets historiques Autres missions d'assurance Missions sans assurance Audit contractuel Examen Limité Présentation Normes applicables aux autres missions d'assurance Mission sur la base de procédures convenues Mission de compilation Autres missions sans assurance prévues par la loi ou le règlement Autres prestations fournies à l'entité Guides Guide ❷ Guide ❶ Attestations particulières (légales ou contractuelles) Informations prévisionnelles Autres missions ❹ Guides ❺ Guides Guides et pratiques professionnell e 16 ❸ 16

9 Maîtrise de la qualité (NPMQ) ⓿ Elle définit les obligations d une structure d exercice professionnel concernant son système de maîtrise de la qualité Elle décrit les politiques et les procédures à mettre en œuvre au sein d une structure d exercice professionnel visant à assurer le respect des règles professionnelles déontologiques et normatives Elle est applicable à toutes les structures d exercice professionnel et pour l ensemble de leurs missions Mission de présentation de comptes (NP 2300) ❶ C est la mission recommandée par l institution dans le cadre des missions de participation à l établissement des comptes annuels Elle est spécifique à la France Pas de changement quant à la finalité de la mission quant aux diligences considérées comme adaptées dans une mission de participation à l établissement de comptes annuels quant à la formulation de l opinion 18 18

10 ❶ Objectif de la mission Mission de présentation de comptes (NP 2300) L objectif est de permettre au professionnel de l expertise comptable d exprimer une assurance modérée sur la cohérence et la vraisemblance des comptes annuels ❶ Mission de présentation de comptes (NP 2300) En termes de diligences, cette mission s appuie essentiellement sur : Les informations fournies par le chef d entreprise La technique comptable du professionnel de l expertise comptable pour participer à l établissement des comptes annuels L expérience professionnelle du professionnel de l expertise comptable, sa connaissance de l entité et de son environnement La mise en œuvre de procédures analytiques 20 20

11 Mission de présentation de comptes (NP 2300) ❶ Les obligations requises,les modalités d application et les autres commentaires portent sur les domaines suivants: l exercice de l esprit critique (Réf : Para.9 - A3) la prise de connaissance (Réf : Para. 10) - A4) la lettre de mission (Réf : Para A5) l organisation de la comptabilité (Réf : Para A6) la régularité de la comptabilité (Réf : Para A7) la clôture des comptes (Réf : Para A8) la cohérence et vraisemblance des comptes (Réf Para A9) la documentation des travaux (Réf : Para A10-A11) le contenu de l attestation (Réf : Para.19 - A12) Mission d examen limité (NP 2400) ❷ Cette mission a pour objectif de permettre au professionnel de l expertise comptable d exprimer une assurance modérée sur la conformité des comptes au référentiel comptable applicable au client La mission d examen limité est destinée à répondre aux besoins exprimés d une assurance supérieure à celle résultant de l exécution d une mission de présentation telle que précédemment définie Elle est notamment mise en œuvre à la demande d un tiers financeur lors d une demande de crédit par exemple 22 22

12 Mission d examen limité (NP 2400) ❷ En termes de diligences, la norme requiert : une prise de connaissance approfondie de l entité permettant l identification des domaines et comptes sensibles; une analyse des procédures de contrôle interne relatives à l organisation comptable ainsi que celles concourant à l élaboration des comptes; une collecte des éléments probants reposant notamment sur les techniques suivantes : contrôle sur pièces approfondi, procédures analytiques, entretien avec la direction Mission d examen limité (NP 2400) ❷ Les obligations requises, les modalités d application et les autres commentaires portent sur les domaines suivants: l exercice de l esprit critique (Réf : Para.9 - A3) la prise de connaissance (Réf : Para A4) la lettre de mission (Réf : Para A5) le seuil de signification (Réf : Para A6) les procédures complémentaires (Réf : Para A7) la documentation des travaux (Réf : Para A8-A9) le rapport (Réf : Para.19 - A10) la formulation de la conclusion (Réf: Para.22 - A11) 24 24

13 Présentation vs examen limité Présentation Connaissance de l entreprise, de son évolution, de son environnement Appréciation des procédures élémentaires d organisation comptable Aide à l établissement des comptes avec : Collecte des éléments d inventaire Justification des principaux comptes Examen critique des comptes établis Examen limité Connaissance de l entreprise, de son secteur d activité et des risques Prise de connaissance des procédures et appréciation de leur application sur la qualité des informations produites Collecte d éléments probants au travers de : Procédures analytiques Entretiens sur les assertions significatives Examen de tous autres documents Contrôles essentiels à la lumière du seuil de signification Présentation vs examen limité : procédures applicables aux stocks Présentation Obtention auprès du client d un récapitulatif signé Informations sur les méthodes de valorisation et de dépréciation et appréciation de la permanence de la méthode Contrôle de cohérence et de vraisemblance du stock Comparaison par rubriques avec l exercice précédent Marchandises et matières premières : contrôle de cohérence avec derniers achats effectués Travaux en cours : contrôle de cohérence avec la facturation de l exercice suivant Examen limité Obtention auprès du client d un état récapitulatif signé Vérification par sondages de l application des méthodes de valorisation et de dépréciation : marchandises, matières premières et produits finis Travaux en cours : Vérification par sondages de l application des méthodes de valorisation et de dépréciation Rapprochement du montant des encours avec la facturation de l exercice suivant 26 26

14 Autres prestations fournies à l entité ❸ Il s agit notamment des missions d assistance en matière comptable des missions d assistance en matière fiscale des missions d assistance en matière sociale des missions d assistance en matière juridique des missions de conseils (évaluation, organisation, ) des missions auprès des particuliers Elles ne font pas l objet de norme spécifique mais sont soumises aux dispositions; du code de déontologie de la norme «Maîtrise de la qualité» de la norme «Anti-Blanchiment» Autres missions d assurance ❹ Elles portent sur des informations financières ou non financières qui ne constituent pas des comptes annuels ou consolidés historiques Elles comprennent : Les attestations particulières L examen d informations prévisionnelles Les autres missions d assurance 28 28

15 Attestations particulières (NP 3100) ❹ Les demandes d attestation émanent de l entité Elles ont une origine légale ou contractuelle Elles portent le plus souvent sur des informations comptables et financières qui ne constituent pas des comptes complets historiques Elles ne constituent ni un examen limité ni un audit Elles ont pour objectif, sur la base de contrôles appropriés à la nature de la demande formulée, d attester les informations contenues dans un document établi par la direction de l entité ❹ Examen d informations prévisionnelles (NP 3400) Cette mission a pour objectif de permettre au professionnel de l expertise comptable d exprimer une assurance modérée sur : le caractère raisonnable des hypothèses ayant servi de base à l élaboration des informations prévisionnelles la traduction chiffrée de ces hypothèses la préparation de ces informations sur la base de principes comptables appropriés Elle est notamment mise en œuvre à la demande d un tiers financeur lors d une demande de crédit formulée par l entité Les informations prévisionnelles sur lesquelles porte la mission d examen sont établies par l entité 30 30

16 Les autres missions d assurance ❹ Elles comprennent notamment les missions d assurance portant sur les procédures de contrôle interne, les informations environnementales et sociétales, les risques de fraude, Elles font appel aux techniques d audit ou d examen limité selon l objectif recherché Missions sans assurance ❺ Elles comprennent : La mission de procédures convenues La mission de compilation Les missions sans assurance prévues par la loi ou le règlement 32 32

17 ❺ Mission d examen d informations sur la base de procédures convenues (NP 4400) L objectif de cette mission consiste à : mettre en œuvre des procédures de contrôle préalablement définies avec l entité communiquer dans un rapport écrit à diffusion restreinte, les constats qui résultent de la mise en œuvre de ces procédures Les procédures à mettre en œuvre et les destinataires du rapport sont définis dans la lettre de mission Le rapport doit expressément faire référence aux procédures définies dans la lettre de mission; Cette mission n est plus adaptée dans le cadre d une mission d assistance à l élaboration de comptes annuels ❺ Mission de compilation de comptes (NP 4410) Cette mission a pour objectif de permettre au professionnel de l expertise comptable d utiliser ses compétences en vue de recueillir, classer et présenter la synthèse d'informations financières sous une forme compréhensible et exploitable L expert-comptable n exprime pas d opinion à l issue de ses diligences Son champ d application est strictement limité : La mission de compilation d informations financières est destinée aux entités qui entrent dans le périmètre de consolidation d un groupe qui fait l objet d un audit, qui assure en interne la production de sa comptabilité et qui requiert en amont de la consolidation de ses comptes, un travail de mise en forme des documents de synthèse de ses filiales dans le respect de la législation française

18 ❺ Missions sans assurance prévues par la loi et le règlement Il s agit de missions particulières confiées par le législateur Elles ne donnent pas lieu à une expression d assurance de la part du professionnel de l expertise comptable Il s agit par exemple de la mission d assistance au comité d entreprise; de la mission d établissement des «comptes de campagne» des formations politiques. Les obligations requises sont celles définies par les textes légaux ou réglementaires applicables à ces missions En conclusion 36 36

19 En conclusion Nature des travaux mission préconisée/adaptée Code de déontologie Maîtrise de la qualité Norme spécifique Participation à établissement de comptes annuels (Suivi de la comptabilité et révision) Présentation de comptes NP 2300 Examen limité de comptes NP 2400 Assistance comptable, fiscale, sociale, juridique, conseil, évaluation. Autres prestations - Participation à l établissement de comptes pour des filiales dans le cadre de la consolidation Compilation NP 4410 Contrôle d un poste : immobilisations, fournisseurs, jeu de comptes établi par l entité Procédures convenues NP 4400 Demande d attestation particulière légale ou contractuelle Visa fiscal Demande d attestation de régularité, de sincérité et d image fidèle de comptes complets historiques Attestations particulières NP 3100 Présentation de comptes + Diligences spécifiques Audit contractuel ISA37 NP instruction fiscale 37 En conclusion Ces normes ont vocation à être mises à jour en fonction des décisions prises au niveau national, international ou européen (Commission européenne / Ifac) 38 38

20 Pour aller plus loin Pour aller plus loin L Ordre à votre service Site internet du CSOEC Formations dédiées Guides d application des normes Questionnaire de contrôle qualité Exemples de dossiers de travail Publications de l Ordre (SIC Newsletter...) 40 40

PRESENTATION DU CADRE DE REFERENCE 2010 A LA COMMISSION DE DROIT COMPTABLE 12 Juillet 2010

PRESENTATION DU CADRE DE REFERENCE 2010 A LA COMMISSION DE DROIT COMPTABLE 12 Juillet 2010 COMMISSION DES MISSIONS COMPTABLES PRESENTATION DU CADRE DE REFERENCE 2010 A LA COMMISSION DE DROIT COMPTABLE 12 Juillet 2010 Joëlle LASRY/Guy ZERAH CREATIVE WORK Page 1 PRESENTATION GENERALE Le Conseil

Plus en détail

Mise à jour juin 2013. Référentiel. normatif. des professionnels de l expertise comptable

Mise à jour juin 2013. Référentiel. normatif. des professionnels de l expertise comptable 2012 Référentiel normatif des professionnels de l expertise comptable Mise à jour juin 2013 Avant-propos Avant-propos LE REFERENTIEL NORMATIF 2012 MIS A JOUR LE REFERENTIEL NORMATIF 2012 MIS A JOUR Le

Plus en détail

LES LE DDL : DES DE MISSIONS ACCE A SSIBLE CCE S SSIBLE A TOUS U! Dates

LES LE DDL : DES DE MISSIONS ACCE A SSIBLE CCE S SSIBLE A TOUS U! Dates LES DDL : DES MISSIONS ACCESSIBLES A TOUS! Dates SOMMAIRE Référentiels normatifs des 2 professions NEP DDL : généralités Pé Présentation des 8 DDL EC et CAC : beaucoup de ressemblances de normes Utilité

Plus en détail

PROFESSIONNEL AUPRES DE L ENTITE

PROFESSIONNEL AUPRES DE L ENTITE AVANT-PROPOS MISSION D EXAMEN LIMITE : UNE MISSION QUI CONSOLIDE LE ROLE DU PROFESSIONNEL AUPRES DE L ENTITE La mission d examen limité des comptes est une mission d assurance de niveau modéré, sur la

Plus en détail

Normes professionnelles des experts-comptables : Et vous, où en êtes-vous?

Normes professionnelles des experts-comptables : Et vous, où en êtes-vous? Normes professionnelles des experts-comptables : Et vous, où en êtes-vous? Intervenantes : Florence Hauducœur Expert-comptable et commissaire aux comptes, Présidente de la commission Déontologie et Etudes

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE APPLICABLE AUX ATTESTATIONS PARTICULIÈRES DELIVRÉES PAR LE PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE À LA DEMANDE DE L ENTITÉ

NORME PROFESSIONNELLE APPLICABLE AUX ATTESTATIONS PARTICULIÈRES DELIVRÉES PAR LE PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE À LA DEMANDE DE L ENTITÉ NORME PROFESSIONNELLE APPLICABLE AUX ATTESTATIONS PARTICULIÈRES DELIVRÉES PAR LE PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE À LA DEMANDE DE L ENTITÉ (NP 3100) (Norme agréée par arrêté ministériel du 20 juin

Plus en détail

Norme ISA 510, Audit initial Soldes d ouverture

Norme ISA 510, Audit initial Soldes d ouverture IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 510, Audit initial Soldes d ouverture Le présent document a été élaboré et approuvé par le Conseil des normes internationales

Plus en détail

3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES

3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES 3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES Considérant que la révision des comptes consolidés doit s exercer conformément aux normes générales de révision; que ses caractéristiques

Plus en détail

GUIDES D EXPERT. Mission de présentation. des comptes annuels. Guide pratique COLLECTION PRATIQUE PROFESSIONNELLE. Edition 2012

GUIDES D EXPERT. Mission de présentation. des comptes annuels. Guide pratique COLLECTION PRATIQUE PROFESSIONNELLE. Edition 2012 Mission de présentation GUIDES D EXPERT des comptes annuels Guide pratique Edition 2012 COLLECTION PRATIQUE PROFESSIONNELLE AVANT-PROPOS MISSION DE PRESENTATION : UN ELEMENT ESSENTIEL DE LA MARQUE «EXPERT-COMPTABLE»

Plus en détail

PROFESSION COMPTABLE ET FINANCEMENT EXPORT

PROFESSION COMPTABLE ET FINANCEMENT EXPORT PROFESSION COMPTABLE ET FINANCEMENT EXPORT Rôle de certificateur Jean SAPHORES C.S.O.E.C. 1 Handicaps des PME La chaîne de l information financière des PME est moins sécurisée que pour les entreprises

Plus en détail

Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix

Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix Le présent document a été élaboré et approuvé

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009)

Plus en détail

Evaluation des risques et procédures d audit en découlant

Evaluation des risques et procédures d audit en découlant Evaluation des risques et procédures d audit en découlant 1 Présentation des NEP 315, 320, 330, 500 et 501 2 Présentation NEP 315, 320, 330, 500 et 501 Les NEP 315, 320, 330, 500 et 501 ont fait l objet

Plus en détail

DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL.

DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL. DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL Introduction Module 1 Contrôle de la qualité et documentation Module 2 Acceptation de

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 REPONSES DE L AUDITEUR AUX RISQUES EVALUES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 REPONSES DE L AUDITEUR AUX RISQUES EVALUES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 REPONSES DE L AUDITEUR AUX RISQUES EVALUES Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et Audit. Le programme

UE 4 Comptabilité et Audit. Le programme UE 4 Comptabilité et Audit Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Information comptable

Plus en détail

www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC

www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC IFEC - La démarche générale d audit et les nouvelles normes - septembre

Plus en détail

I-1 : Principes clés de la consolidation des comptes I-2 : Périmètre et méthodes de consolidation

I-1 : Principes clés de la consolidation des comptes I-2 : Périmètre et méthodes de consolidation I-1 : Principes clés de la consolidation des comptes I-2 : Périmètre et méthodes de consolidation I-3 : pourcentage de contrôle et pourcentage d intérêt II-1 : les missions de l auditeur des comptes consolidés

Plus en détail

TRAVEL TECHNOLOGY INTERACTIVE Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au Capital de 4.524.878,73 Euros

TRAVEL TECHNOLOGY INTERACTIVE Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au Capital de 4.524.878,73 Euros 75008 PARIS SUR LES COMPTES CONSOLIDES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 75008 PARIS SUR LES COMPTES CONSOLIDES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Aux actionnaires, En exécution de la mission qui nous a

Plus en détail

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Introduction : Dans le but d accroître la transparence et la comparabilité des rapports

Plus en détail

Diplôme d'expertise comptable

Diplôme d'expertise comptable Diplôme d'expertise comptable Dispositions relatives aux épreuves NOR : ESRS1400075A arrêté du 28-3-2014 ESR - DGESIP A3 Vu ordonnance n 45-2138 du 19-9-1945 ; décret n 2012-432 du 30-3-2012, notamment

Plus en détail

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise.

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. LES DISPOSITIFS DE GESTION DES RISQUES ET DE CONTRÔLE INTERNE L objet de ce rapport est de rendre compte aux

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

DCG 10 Comptabilité approfondie

DCG 10 Comptabilité approfondie DCG 10 Comptabilité approfondie en 32 fiches Robert MAÉSO Agrégé d économie et gestion Diplômé d expertise comptable 3 e édition Collection «Express Expertise comptable» DCG J.-F. Bocquillon, M. Mariage,

Plus en détail

ESGIS AUDIT COMPTABLE ET FINANCIER. SUPPORT DE COURS MASTER Mr WHANNOU SERGE

ESGIS AUDIT COMPTABLE ET FINANCIER. SUPPORT DE COURS MASTER Mr WHANNOU SERGE ESGIS AUDIT COMPTABLE ET FINANCIER SUPPORT DE COURS MASTER Mr WHANNOU SERGE 1 SYLLABUS DU COURS I- OBJECTIF Donner aux étudiants les concepts fondamentaux, les techniques et les outils les plus efficaces

Plus en détail

CHAPITRE 3 Les inventaires physiques

CHAPITRE 3 Les inventaires physiques CHAPITRE 3 Les inventaires physiques Aux termes de l article 17 de la loi comptable 1 l opération d inventaire doit être réalisée, au moins une fois par exercice, à l effet de vérifier l existence des

Plus en détail

S.A RODRIGUEZ GROUP. Exercice 2004-2005

S.A RODRIGUEZ GROUP. Exercice 2004-2005 S.A RODRIGUEZ GROUP Exercice 2004-2005 Rapport du Président du Conseil de Surveillance sur les procédures de contrôle interne Mesdames, Messieurs, Chers Actionnaires, Conformément aux dispositions de l

Plus en détail

Le 19 avril 2013 - ANGERS

Le 19 avril 2013 - ANGERS Le 19 avril 2013 - ANGERS 2 > Sommaire 1. Cadre réglementaire 2. Cadre de délégation 3. Périmètre d intervention du Comité d'audit 4. Rôle du Comité d Audit 5. Coordination et planification des travaux

Plus en détail

III.2 Rapport du Président du Conseil

III.2 Rapport du Président du Conseil III.2 Rapport du Président du Conseil de Surveillance sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques Rapport du directoire rapports du conseil de surveillance 2012 1 Obligations légales

Plus en détail

Typologie des missions de due diligence et approche par étapes

Typologie des missions de due diligence et approche par étapes Studiedag Journée d études Overdracht en overname van KMO s Transmission et reprise de PME Typologie des missions de due diligence et approche par étapes M. Vincent DE WULF, Réviseur d entreprises, Membre

Plus en détail

Les DDL. Les Attestations. (Diligences Directement Liées) Grenoble jeudi 4 juin 2009 Valence mardi 9 juin 2009 Gap vendredi 10 juin 2009

Les DDL. Les Attestations. (Diligences Directement Liées) Grenoble jeudi 4 juin 2009 Valence mardi 9 juin 2009 Gap vendredi 10 juin 2009 Les DDL (Diligences Directement Liées) Les Attestations animation : Marc FERAUD Commissaire aux Comptes à Aix en Provence Conception et Organisation : Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de

Plus en détail

Charte d audit du groupe Dexia

Charte d audit du groupe Dexia Janvier 2013 Charte d audit du groupe Dexia La présente charte énonce les principes fondamentaux qui gouvernent la fonction d Audit interne dans le groupe Dexia en décrivant ses missions, sa place dans

Plus en détail

Norme ISA 200, Objectifs généraux de l auditeur indépendant et réalisation d un audit conforme aux Normes internationales d audit

Norme ISA 200, Objectifs généraux de l auditeur indépendant et réalisation d un audit conforme aux Normes internationales d audit IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 200, Objectifs généraux de l auditeur indépendant et réalisation d un audit conforme aux Normes internationales

Plus en détail

LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME

LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME Sommaire Introduction Cadre législatif et réglementaire applicable Extension de l obligation de déclaration Obligations des professionnels Textes

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 PROCÉDURES A METTRE EN ŒUVRE PAR L'AUDITEUR EN FONCTION DE SON ÉVALUATION DES RISQUES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 PROCÉDURES A METTRE EN ŒUVRE PAR L'AUDITEUR EN FONCTION DE SON ÉVALUATION DES RISQUES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 PROCÉDURES A METTRE EN ŒUVRE PAR L'AUDITEUR EN FONCTION DE SON ÉVALUATION DES RISQUES SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-3 Réponses globales... 4-6 Procédures d'audit

Plus en détail

CNAC. Appel à commentaires. Missions d examen. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification

CNAC. Appel à commentaires. Missions d examen. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Appel à commentaires Missions d examen préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Date limite de réception des commentaires : le 11 avril 2011 CNAC APPEL À COMMENTAIRES MISSIONS D EXAMEN

Plus en détail

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON RAPPORT DU PRESIDENT A L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 1er JUIN 2004 SUR

Plus en détail

Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés)

Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés) Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés) INTRODUCTION Historique 1. Le 6 octobre 1989, le Conseil de l IRE a approuvé une recommandation de révision

Plus en détail

CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER CONTROLE GENERAL ECONOMIQUE ET FINANCIER MISSION AUDIT 3, boulevard Diderot 75572 PARIS CEDEX 12 CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER CHARTE DE L'AUDIT Validée par le comité des audits du 4 avril 2012

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

LA MISSION D AUDIT LEGAL

LA MISSION D AUDIT LEGAL MANUEL DES NORMES LA MISSION D AUDIT LEGAL ET CONTRACTUEL La mission d'audit légal et contractuel Les normes relatives au comportement professionnel Les normes de travail Les normes de rapports Les normes

Plus en détail

Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés METHODOLOGIE RELATIVE AUX COMPTES COMBINES

Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés METHODOLOGIE RELATIVE AUX COMPTES COMBINES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés Le Conseil national de la comptabilité réuni en formation de Section des entreprises le 28 octobre 1994,

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE I. Organisation de la profession comptable Profession comptable Comptable s salariés Comptable s libéraux Comptable s publics A. Comptables salariés 1. La profession

Plus en détail

Norme ISA 330, Réponses de l auditeur à l évaluation des risques

Norme ISA 330, Réponses de l auditeur à l évaluation des risques IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 330, Réponses de l auditeur à l évaluation des risques Le présent document a été élaboré et approuvé par le Conseil

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX DE L AUDIT DES COMPTES CONSOLIDES

LES FONDAMENTAUX DE L AUDIT DES COMPTES CONSOLIDES LES FONDAMENTAUX DE L AUDIT DES COMPTES CONSOLIDES 1 SOMMAIRE 1. Les sources d information 2. Les conditions d acceptation de mission 3. La planification de l audit de la consolidation 4. Les travaux d

Plus en détail

Opérations entre apparentés

Opérations entre apparentés exposé-sondage CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC PROJET DE NORMES COMPTABLES Opérations entre apparentés Septembre 2012 DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES COMMENTAIRES : LE 21 NOVEMBRE 2012

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

1- Organisation des services de la Comptabilité

1- Organisation des services de la Comptabilité 1 04 Février 2013 2 3 1- Organisation des services de la Comptabilité Les services de la comptabilité comportent : La DGC composée de 05 Directions et d une inspection; L Agence Centrale Comptable du Trésor;

Plus en détail

Chapitre IV. La certification des comptes

Chapitre IV. La certification des comptes Chapitre IV La certification des comptes Aux termes de la Constitution, «les comptes des administrations publiques sont réguliers, sincères et donnent une image fidèle de leur gestion, de leur patrimoine

Plus en détail

Lettre d information des contrôleurs qualité

Lettre d information des contrôleurs qualité COMMISSION QUALITÉ 4 ème trimestre 2012 Numéro 5 Lettre d information des contrôleurs qualité René KERAVEL Président Commission Qualité du CSOEC Expert-comptable Commissaire aux comptes Audrey FIEUJEAN

Plus en détail

NORME INTERNATIONAL D AUDIT 550 PARTIES LIEES

NORME INTERNATIONAL D AUDIT 550 PARTIES LIEES Introduction NORME INTERNATIONAL D AUDIT 550 PARTIES LIEES (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application de

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification AUDIT DES COMPTES D UN CANDIDAT À UNE ÉLECTION FÉDÉRALE AOÛT 2015 Modèle de lettre de mission d audit, modèle de lettre d acceptation et modèle de rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LES DOSSIERS THEMATIQUES 81

CHAPITRE 2 : LES DOSSIERS THEMATIQUES 81 SOMMAIRE INTRODUCTION 5 1. Les normes professionnelles 5 2. Les objectifs du guide 5 3. L approche méthodologique et pédagogique 6 4. Les apports de la norme CNCC 2-302 : «audit réalisé dans un environnement

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NORMES CANADIENNES DE MISSIONS DE CERTIFICATION (NCMC) JUILLET 2015 NCMC 3000, Missions d attestation autres que les audits ou examens d informations financières historiques

Plus en détail

B.O.I. N 46 du 7 MARS 2000 [BOI 5J-1-00]

B.O.I. N 46 du 7 MARS 2000 [BOI 5J-1-00] B.O.I. N 46 du 7 MARS 2000 [BOI 5J-1-00] Références du document 5J-1-00 Date du document 07/03/00 SECTION 2 : TABLEAU V - NOMBRE D'ADHERENTS ET DE COMPTABILITES PAR REGIME D'IMPOSITION S'agissant du nombre

Plus en détail

CONCLUSIONS DE L'AUDIT ET RAPPORT

CONCLUSIONS DE L'AUDIT ET RAPPORT Manuel des Normes 281 MANUEL DES NORMES TITRE 5 CONCLUSIONS DE L'AUDIT ET RAPPORT Version janvier 2009 Titre 5- Conclusions de l audit et rapport Manuel des Normes 282 CONCLUSIONS DE L'AUDIT ET RAPPORT

Plus en détail

Cabinet VISAS 4 COMMISSARIAT

Cabinet VISAS 4 COMMISSARIAT Cabinet VISAS 4 COMMISSARIAT Rapport de transparence 2011-2012 SOMMAIRE 1- Présentation du cabinet... 4 1.1 Description de la structure juridique et du capital de la SARL VISAS 4 Commissariat.... 4 1.2

Plus en détail

Charte de Qualité sur l assurance vie

Charte de Qualité sur l assurance vie Charte de Qualité sur l assurance vie PRÉAMBULE La présente Charte de Qualité sur l assurance vie s'inspire largement de la Charte de Qualité ICMA Private Wealth Management, qui présente les principes

Plus en détail

Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité

Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Guide n o 12 avril 2014 Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Guide n 12 avril 2014 Le

Plus en détail

Convention de partenariat pour les Certificats d Économies d Énergie AS 24 S.A.S

Convention de partenariat pour les Certificats d Économies d Énergie AS 24 S.A.S Convention de partenariat pour les Certificats d Économies d Énergie N Client : Veuillez SVP, remplir les informations en bleu de la convention et nous la retourner signée à l adresse suivante, avant de

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière IFRS 1 Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière Objectif 1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Principales dispositions du projet de règlement

Principales dispositions du projet de règlement Principales dispositions du projet de règlement (TEXTE VOTÉ PAR LA COMMISSION JURI LE 21 JANVIER 2014) Février 2014 1 Honoraires d audit (article 9) (1/3) Limitation des services non audit Si un contrôleur

Plus en détail

EVALUATION DU CONTRÔLE INTERNE POUR APPRECIER LE RISQUE D AUDIT

EVALUATION DU CONTRÔLE INTERNE POUR APPRECIER LE RISQUE D AUDIT EVALUATION DU CONTRÔLE INTERNE POUR APPRECIER LE RISQUE D AUDIT Pourquoi une approche par les risques? L approche par les risques en résumé Généralités sur le contrôle interne Définitions du C.I 5 composantes

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE Avril 2013 EVALUATION D ENTREPRISE 1 Introduction en bourse Une introduction en bourse est avant tout une opération financière. Les avantages financiers de

Plus en détail

Audit interne. Audit interne

Audit interne. Audit interne Définition de l'audit interne L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils

Plus en détail

CADRE CONCEPTUEL INTERNATIONAL POUR LES MISSIONS D ASSURANCE

CADRE CONCEPTUEL INTERNATIONAL POUR LES MISSIONS D ASSURANCE CADRE CONCEPTUEL INTERNATIONAL POUR LES MISSIONS D ASSURANCE This International Framework for Assurance Engagements, published by the International Auditing and Assurance Standards Board of the International

Plus en détail

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision )

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) Oberaufsichtskommission Berufliche Vorsorge OAK BV Annexe 2 Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) 1 Objectif La Commission de haute

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER. Assemblée générale FNCIVAM 07/04/2015

RAPPORT FINANCIER. Assemblée générale FNCIVAM 07/04/2015 RAPPORT FINANCIER 2014 FNCIVAM 7 bis rue Riquet 75019 Paris 01 44 88 98 58 Association fédérative des groupes CIVAM Reconnue d intérêt général, Agréée Entreprise solidaire Assemblée générale FNCIVAM 07/04/2015

Plus en détail

ÉTUDE DROIT BANCAIRE ET FINANCIER

ÉTUDE DROIT BANCAIRE ET FINANCIER ÉTUDE DROIT BANCAIRE ET FINANCIER ÉTUDES ET COMMENTAIRES AFFAIRES 1324 COMMISSAIRE AUX COMPTES Un manquement à la bonne information financière du public relevant du contrôle de l AMF qui revêt une dimension

Plus en détail

THEME 1 : Le contrôle des ressources financières allouées au secteur de la santé publique

THEME 1 : Le contrôle des ressources financières allouées au secteur de la santé publique OBJECTIFS THEME 1 : Le contrôle des ressources financières allouées au secteur de la santé publique Présenté par l Inspection Générale d Etat de la Guinée Conakry Dans le cadre du programme de contrôle

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

IFAC Board. Prise de position définitive. Norme internationale de contrôle qualité (ISQC)

IFAC Board. Prise de position définitive. Norme internationale de contrôle qualité (ISQC) IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale de contrôle qualité (ISQC) Norme ISQC 1, Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers, ainsi

Plus en détail

SOUS-SECTION 2 OBLIGATIONS CONSÉCUTIVES À L'HABILITATION [DB 5J1332]

SOUS-SECTION 2 OBLIGATIONS CONSÉCUTIVES À L'HABILITATION [DB 5J1332] SOUS-SECTION 2 OBLIGATIONS CONSÉCUTIVES À L'HABILITATION [DB Références du document 5J1332 Date du document 15/03/95 2. Respect d'engagements particuliers. Conformément à l'article 164 F unvicies C de

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

IFAC Board. Prise de position définitive. Mars 2012. Norme internationale d audit (ISA)

IFAC Board. Prise de position définitive. Mars 2012. Norme internationale d audit (ISA) IFAC Board Prise de position définitive Mars 2012 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 315 (révisée), Compréhension de l entité et de son environnement aux fins de l identification et de l évaluation

Plus en détail

République Islamique de Mauritanie

République Islamique de Mauritanie MAURITANIE - Projet d'appui à la profession d'expertise comptable et d'audit République Islamique de Mauritanie Projet Banque Mondiale IDF N TF 053981 MANUEL DE REFERENCE DES NORMES D AUDIT ET DE MISSIONS

Plus en détail

N 57 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1967-1963 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. modifiant le statut de VOrdre

N 57 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1967-1963 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. modifiant le statut de VOrdre PROJET DE LOI adopte le 25 avril 1968. N 57 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1967-1963 PROJET DE MODIFIÉ PAR LE SÉNAT LOI modifiant le statut de VOrdre des experts-comptables et des comptables agréés.

Plus en détail

Quelles nouveautés pour les rapports à présenter à l assemblée générale ordinaire annuelle?

Quelles nouveautés pour les rapports à présenter à l assemblée générale ordinaire annuelle? Pratique d experts 9 Assemblées générales 2014 (sociétés cotées et sociétés non cotées) Toutes les nouveautés pour la préparation de vos assemblées générales : rapports à présenter, décisions à prendre,

Plus en détail

Présentation de la consolidation

Présentation de la consolidation Chapitre I Présentation de la consolidation Établir les comptes consolidés d un groupe consiste à présenter son patrimoine, sa situation financière et les résultats de l ensemble des entités qui le constituent

Plus en détail

Le commissaire aux comptes et le premier exercice d un nouveau mandat

Le commissaire aux comptes et le premier exercice d un nouveau mandat Le commissaire aux comptes et le premier exercice d un nouveau mandat Objectifs de la conférence n Préciser les modalités pratiques de mise en œuvre de la NEP 510 - Contrôle du bilan d ouverture du premier

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTRE MENTS INTERNET

ÉTATS FINANCIERS L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTRE MENTS INTERNET ÉTATS FINANCIERS L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTRE MENTS INTERNET Exercices clos les 31 mars 2014 et 2013 États financiers Page Rapport des auditeurs indépendants 1-2 État de la situation financière

Plus en détail

G U I D E P R A T I Q U E D ' A U D I T AIDE À LA MISE EN OEUVRE DU RÉFÉRENTIEL DE NORMES

G U I D E P R A T I Q U E D ' A U D I T AIDE À LA MISE EN OEUVRE DU RÉFÉRENTIEL DE NORMES G U I D E P R A T I Q U E D ' A U D I T AIDE À LA MISE EN OEUVRE DU RÉFÉRENTIEL DE NORMES GUIDE PRATIQUE D'AUDIT PAGE 2/175 Avant propos Ce guide vise à synthétiser les éléments essentiels de la mission

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NCA FÉVRIER 2015 NCA 610 : Recours à l assistance directe des auditeurs internes dans le cadre de l audit Le présent bulletin Alerte audit et certification vise à faire mieux

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2009-02 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Relative aux contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Principes directeurs du système des contrôles

Plus en détail

aux Comptes et Attestation

aux Comptes et Attestation Rapports des Commissaires aux Comptes et Attestation page.1. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes annuels* 186.2. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes consolidés* 188.3.

Plus en détail

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Source : "Comptable 2000 : Les textes de base du droit comptable", Les Éditions Raouf Yaïch. Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Le nouveau système comptable consacre d'importants

Plus en détail

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1 L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES 2005 1 Séminaire - Atelier L audit interne dans l assurance 1 ère communication : Généralités sur l audit interne 2 ème communication : L audit interne des compagnies

Plus en détail

«A R A P L de HAUTE NORMANDIE» Association déclarée, régie par la Loi du 1 er juillet 1901 ============ REGLEMENT INTERIEUR TITRE I

«A R A P L de HAUTE NORMANDIE» Association déclarée, régie par la Loi du 1 er juillet 1901 ============ REGLEMENT INTERIEUR TITRE I «A R A P L de HAUTE NORMANDIE» ASSOCIATION REGIONALE AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES de HAUTE NORMANDIE Association déclarée, régie par la Loi du 1 er juillet 1901 ============ REGLEMENT INTERIEUR TITRE

Plus en détail

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Le Conseil canadien des consultants États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Contenu Rapport d un vérificateur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État

Plus en détail

Appendice A I. Mission II. Domaine d'activité A. VÉRIFICATION

Appendice A I. Mission II. Domaine d'activité A. VÉRIFICATION Appendice A Charte du Bureau de l'inspecteur général I. Mission 1. Le Bureau de l'inspecteur général assure la supervision des programmes et des opérations de l'organisation, par des opérations de vérification

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT LES NOUVEAUX BLEUS BUDGÉTAIRES ET LES PROJETS ANNUELS DE PERFORMANCES Les documents

Plus en détail

Avec Onward, contrôlez les comptes en 30 min

Avec Onward, contrôlez les comptes en 30 min Avec Onward, contrôlez les comptes en 30 min Controller Les logiciels de contrôle automatisé de la comptabilité pour l expertcomptable et le commissaire aux comptes Importez la comptabilité de vos clients

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Introduction CHAPITRE CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES. Introduction CHAPITRE CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES Introduction 1 Le diagnostic financier des sociétés et des groupes... 1 I. L analyse du risque de faillite... 2 A. L analyse fonctionnelle... 2 B. L analyse dynamique du risque de faillite

Plus en détail

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire Projet de mise en consultation du 9 septembre 2003 Circ.-CFB 0 / Annexe 1: Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Les sociétés d audit

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31 août 2013 Préambule En application des dispositions de l article R.823-21 du Code de Commerce, les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d

Plus en détail

LE RAISONNEMENT ET LA DECISION EN MEDECINE : LES BASES EN ASSURANCE MALADIE

LE RAISONNEMENT ET LA DECISION EN MEDECINE : LES BASES EN ASSURANCE MALADIE LE RAISONNEMENT ET LA DECISION EN MEDECINE : LES BASES EN ASSURANCE MALADIE Dr J. BEZ, Médecin Conseil Chef du Service Médical de la Haute-Garonne CNAMTS Le Service du Contrôle Médical de l Assurance Maladie

Plus en détail

REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER DE L AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE

REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER DE L AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER DE L AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE Validé par le CA 12 février 2009 Et approuvé par le ministre du budget le 20 mars 2009 I AFFECTATION DE CREDITS ET PROGRAMMATION

Plus en détail