TABLE DES MATIÈRES. Introduction CHAPITRE CHAPITRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLE DES MATIÈRES. Introduction CHAPITRE CHAPITRE"

Transcription

1 TABLE DES MATIÈRES Introduction 1 Le diagnostic financier des sociétés et des groupes... 1 I. L analyse du risque de faillite... 2 A. L analyse fonctionnelle... 2 B. L analyse dynamique du risque de faillite : d où vient l argent et où va-t-il?... 7 II. L analyse de la rentabilité et de la profitabilité A. L analyse de la rentabilité financière B. L analyse de la profitabilité RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS L évaluation financière des sociétés et des groupes en normes IAS-IFRS I. Les méthodes patrimoniales A. L actif net comptable (ANC) B. L actif net comptable corrigé (ANCC) II. Les méthodes financières A. Les approches fondées sur la rentabilité B. L approche comparative ou analogique : la méthode des comparaisons boursières III. Les méthodes économiques A. Présentation B. Les différentes composantes C. La méthode des Anglo-Saxons D. Intérêt et limites de l approche économique RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS La communication financière I. Les destinataires de la communication financière A. La vision partenariale européenne de l entreprise B. La vision actionnariale anglo-saxonne II. Le cadre légal de la communication financière A. L information périodique B. L information permanente C. L information spécifique à certaines opérations III. Les outils de la communication financière A. Les supports écrits B. Les réunions avec les prescripteurs et les actionnaires III

2 C. Internet RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS Les fusions I. Définitions A. La fusion B. L apport partiel d actif C. La scission II. Les caractéristiques des fusions et des scissions A. La transmission universelle du patrimoine B. La dissolution de la société absorbée C. L échange de droits sociaux III. La recherche de la parité A. L évaluation des titres B. La détermination d une parité d échange C. L existence de rompus ou de soultes IV. Présenter un organigramme dans le cadre d une fusion V. Le planning d une opération de fusion VI. La date d effet d une opération de fusion RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS La technique des fusions I. La fusion-absorption A. Le contexte de la fusion-absorption B. La réalisation d une fusion-absorption II. La fusion-renonciation A. Le contexte de la fusion-renonciation B. La réalisation d une fusion-renonciation III. La fusion-réduction A. Le contexte de la fusion-réduction B. La réalisation d une fusion-réduction IV. La fusion-renonciation-réduction A. Le contexte de la fusion-réduction B. La réalisation d une fusion-renonciation-réduction V. La fusion simple A. Le contexte de la fusion-absorption B. La réalisation d une fusion simple C. La comparaison entre fusion simple et fusion-absorption VI. La fusion simplifiée et la confusion de patrimoine A. Le contexte de la fusion simplifiée B. La réalisation d une fusion simplifiée C. Les spécificités de la dissolution par confusion IV

3 de patrimoine VII. L apport partiel d actif A. Le contexte de l apport partiel d actif B. La réalisation de l apport partiel d actif VIII. La scission RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS Les aspects comptables et fiscaux I. Le champ d application du règlement II. La détermination des valeurs d apport A. La notion de contrôle B. Le sens de l opération C. La valorisation des apports III. Le traitement des écarts de fusion A. Le boni de fusion B. Le mali de fusion IV. Les écritures comptables A. Chez la société absorbée B. Chez la société absorbante V. Le traitement des événements de la période intercalaire A. Le traitement des opérations réciproques B. Le traitement de la perte de rétroactivité VI. Le traitement fiscal A. Les fusions et les TUP B. Les apports partiels d actif C. Les scissions RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS Les fondements de la consolidation I. La constitution des groupes A. Définition du groupe B. La reconnaissance du groupe II. Le cadre légal et réglementaire national de la consolidation A. Le socle : la 7 e directive européenne B. La première loi française du 3 janvier C. Le règlement et son évolution D. L application des IFRS E. L exemption d établissement de comptes consolidés III. Principes et règles comptables A. Les principes comptables généraux V

4 B. Les principes propres aux comptes consolidés C. La date d établissement des comptes consolidés IV. Le périmètre de consolidation A. Les entreprises à consolider B. Les entreprises à exclure du périmètre V. Les pourcentages de contrôle et d intérêt A. Le pourcentage de contrôle B. Le pourcentage d intérêt RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS Le processus de préconsolidation et les méthodes de consolidation I. Les retraitements des comptes individuels A. Les retraitements obligatoires B. Les retraitements optionnels II. La fiscalité différée A. Principe B. Les différences temporaires C. Le calcul de l impôt différé III. La conversion des comptes des entreprises étrangères A. Les principes généraux de conversion B. La méthode du cours historique C. La méthode du cours de clôture D. Le cas des entreprises situées dans des pays à forte inflation IV. Les différentes méthodes de consolidation A. La méthode de l intégration globale B. La méthode de l intégration proportionnelle C. La méthode de la mise en équivalence D. Les informations à fournir en annexe RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS Les opérations de consolidation I. La consolidation des comptes A. Le cumul des comptes B. L élimination des opérations et des comptes réciproques II. Le partage des capitaux propres A. Les sociétés intégrées globalement ou proportionnellement B. Le cas particulier des titres mis en équivalence III. Les techniques de consolidation A. La consolidation par paliers B. La consolidation directe VI

5 IV. Les participations réciproques et circulaires A. Le cas d une participation réciproque B. Le cas d une participation circulaire V. Les titres d autocontrôle RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS L écart d acquisition et les documents de synthèse consolidés I. Les écarts d acquisition A. Principe et calcul B. Comptabilisation II. Les documents de synthèse consolidés A. Le bilan consolidé B. Le compte de résultat consolidé C. L annexe des comptes consolidés D. Le tableau de variation des capitaux propres E. L information sectorielle F. Le tableau des flux de trésorerie III. Les comptes combinés A. Principe B. Le processus d élaboration des comptes combinés et contenu RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS Valorisation des transactions, audit, juste valeur et IFRS I. Un cadre conceptuel distinct A. Du coût historique vers la juste valeur B. La primauté des investisseurs et du marché II. Les actifs immobilisés hors actifs financiers A. La définition des actifs immobilisés B. L évaluation des actifs immobilisés C. La dépréciation des actifs immobilisés (IAS 36) III. Les instruments financiers (IAS 32 et IAS 39) A. Les problématiques d évaluation des instruments financiers B. L audit des risques spécifiques posés par les instruments financiers RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS La fiscalité des groupes de sociétés I. L imposition des groupes de sociétés A. Le principe de l entité juridique VII

6 B. Le principe de territorialité C. Bénéfice comptable et imposition fiscale II. Le régime des sociétés mères et filiales A. Conditions d application B. Fonctionnement du régime C. La redistribution de dividendes par la société mère III. Le régime de l intégration fiscale A. L option pour le régime de l intégration fiscale B. La détermination du résultat du groupe C. Le paiement et la comptabilisation de l impôt D. Les distributions de dividendes durant l intégration E. La sortie du périmètre d intégration RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS Le cadre général de l audit I. L offre et la demande des services d audit A. Les différentes natures d audits B. La diversité des auditeurs II. Le marché de l audit A. L audit en tant que réduction de l asymétrie d information B. La régulation du marché de l audit C. L arbitrage prix/qualité de l audit RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS La méthodologie générale d audit I. L approche d audit par les risques A. Les différents risques d audit B. Le modèle de l IFAC d évaluation du risque d audit C. La place des sondages dans la démarche d audit par les risques II. Le processus général de l auditeur A. L acceptation de la mission B. La prise de connaissance générale et l analyse préalable des risques C. L évaluation du système de contrôle interne D. Le contrôle des comptes E. L examen des comptes annuels et les travaux de fin de mission F. La rédaction des rapports RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS Le contrôle interne I. Définitions et objectifs VIII

7 A. Définitions à partir des objectifs du contrôle interne B. L analyse des catégories d objectifs du contrôle interne II. Les moyens du contrôle interne A. Les principes fondamentaux de contrôle interne B. Les composantes du contrôle interne C. Les acteurs du contrôle interne D. Les limites du contrôle interne III. Le contrôle interne et les systèmes informatiques A. Les risques associés aux systèmes informatiques B. Les incidences sur le contrôle interne IV. Les manifestations du contrôle interne dans l entreprise A. Le circuit des achats B. Le circuit des ventes C. Le circuit des investissements (immobilisations corporelles) D. Le circuit des ressources humaines V. Les outils de description du contrôle interne A. Les questionnaires de contrôle interne (QCI) B. La description des procédures de contrôle interne C. Le contrôle interne relatif aux procédures informatiques RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS Les principes garantissant la qualité de l audit I. Les caractéristiques personnelles et organisationnelles de l auditeur A. Les caractéristiques personnelles de l auditeur B. Les caractéristiques organisationnelles de la firme d audit II. Les garanties liées aux responsabilités juridiques et à la rotation de l auditeur A. Les responsabilités du commissaire aux comptes B. La rotation des auditeurs pendant la mission III. Les contrôles de la qualité d audit A. Une nouvelle instance de contrôle et d inspection de la profession B. Un organe de gouvernance chargé d évaluer la qualité d audit : le comité d audit RÉFÉRENCES APPLICATIONS & CORRIGÉS Pour aller plus loin ANNEXES Index IX

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et Audit. Le programme

UE 4 Comptabilité et Audit. Le programme UE 4 Comptabilité et Audit Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Information comptable

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 La profession comptable... 1 I. Les différents statuts de la profession comptable... 1 A. La profession comptable libérale... 1 B. La profession comptable salariée... 7 II.

Plus en détail

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Comptabilité approfondie Chapitre 7 1 Pourquoi consolider? La société A a acheté la société B. La somme payée s élève à 9 500 par achat des titres du capital

Plus en détail

LMD Expertise comptable DSCG 4. Comptabilité et audit. Manuel & applications 2013/2014

LMD Expertise comptable DSCG 4. Comptabilité et audit. Manuel & applications 2013/2014 LMD Expertise comptable COLLECTION DSCG 4 Comptabilité et audit Manuel & applications 2013/2014 Sous la direction d Alain Burlaud Micheline Friédérich Georges Langlois Alain Burlaud Didier Bensadon René

Plus en détail

DSCG 4 Fusion Consolidation

DSCG 4 Fusion Consolidation DSCG 4 Fusion Consolidation Robert Obert Agrégé des techniques économiques de gestion Docteur en sciences de gestion Diplômé d'expertise comptable 3 e édition Collection «Express Expertise comptable» DCG

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

Chapitre I. Introduction L histoire et la normalisation de la comptabilité... 15

Chapitre I. Introduction L histoire et la normalisation de la comptabilité... 15 Sommaire Avertissement au lecteur....................................................... 11 Introduction générale........................................................... 13 Chapitre I. Introduction

Plus en détail

Formation «La consolidation des comptes : approfondissement»

Formation «La consolidation des comptes : approfondissement» Formation «La consolidation des comptes : approfondissement» REFERENCE : 207 1. Objectif général Maîtriser les problèmes soulevés par la conversion des comptes des sociétés étrangères, les impôts différés

Plus en détail

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Les normes IFRS et PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur des principes; de ce point de vue, bon nombre de

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Présentation générale INTRODUCTION Ce chapitre introductif a pour objet de présenter, de manière générale, le mécanisme de consolidation des comptes et le contenu des états financiers consolidés des sociétés

Plus en détail

LA LOLF ET LA NOUVELLE COMPTABILITE DE L ETAT

LA LOLF ET LA NOUVELLE COMPTABILITE DE L ETAT LA LOLF ET LA NOUVELLE COMPTABILITE DE L ETAT Jean-Paul Milot Patrick Soury Lionel Vareille 2003 - DRB [Minéfi] La nouvelle architecture du budget de l État Une structuration en trois niveaux Discussion

Plus en détail

Licence Professionnelle

Licence Professionnelle Licence Professionnelle Management des organisations Spécialité Assistant de Gestion et Contrôle Financier Page Unités d enseignement Page 2 UE1 Langages fondamentaux et compétences personnelles Anglais

Plus en détail

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 (En millions d'euros) ACTIF I. - Bilan consolidé (IFRS) PASSIF RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 IFRS

Plus en détail

Evelyne GURFEIN Comptes consolidés IAS IFRS et conversion monétaire

Evelyne GURFEIN Comptes consolidés IAS IFRS et conversion monétaire Evelyne GURFEIN Comptes consolidés IAS IFRS et conversion monétaire, 2007 ISBN-10 : 2-7081-3760-3 ISBN-13 : 978-2-7081-3760-8 Chapitre 7 Les normes IAS/IFRS et leur impact Quelle question? «Bonjour, je

Plus en détail

La consolidation comptable

La consolidation comptable La consolidation comptable Préparé par: Barzali Samia Errajraji Wafae Mounadi Hajar 2009/2010 Plan de travail: I/Rappel de cours: 1. La consolidation : définition, objectifs; 2. Les étapes des travaux

Plus en détail

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION COORDINATION GROUPE FINANCES DIRECTION COMPTABILITE ET FISCALITE:

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION COORDINATION GROUPE FINANCES DIRECTION COMPTABILITE ET FISCALITE: Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SA DIRECTION COORDINATION GROUPE FINANCES DIRECTION COMPTABILITE ET FISCALITE: Un (01) Chef de service Centralisation «Coordination et Liaison» Un (01) Chef de

Plus en détail

Le Meilleur de la formation à distance Comptabilité-Gestion / Juridique / Ressources Humaines. ~ ~ La restructuration de l entreprise

Le Meilleur de la formation à distance Comptabilité-Gestion / Juridique / Ressources Humaines. ~ ~ La restructuration de l entreprise UE 1 - Gestion juridique, fiscale et sociale ~ ~ Éléments généraux sur les contrats Les principes fondateurs du droit des contrats La formation des contrats L effet des contrats L exécution du contrat

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES BILAN CONSOLIDE AU 30 SEPTEMBRE 2008 ACTIF 09/2008 12/2007 09/2007 Net Net Net Immobilisations corporelles 5 948 5 564 5 271 Immobilisations incorporelles 1 166 1 073 1 013 Goodwill 5 164 5 123 5 086 Entités

Plus en détail

IFRS 8 Les secteurs opérationnels, un enjeu de communication financière et de comptabilité de gestion?

IFRS 8 Les secteurs opérationnels, un enjeu de communication financière et de comptabilité de gestion? IFRS 8 Les secteurs opérationnels, un enjeu de communication financière et de comptabilité de gestion? Lionel ESCAFFRE Commissaire aux Comptes Professeur associé à l Université d Angers Chercheur associé

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne Direction Générale des Douanes et Droits Indirects Programme des épreuves Concours d inspecteur des douanes interne CONCOURS INTERNE Analyse, parmi plusieurs sujets proposés, d un dossier sur l organisation,

Plus en détail

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010)

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) 1 ère année UE 1 GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE niveau M : 180 heures 20 ECTS coefficient

Plus en détail

Apport Partiel d Actif et interventions du Commissaire aux comptes. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

Apport Partiel d Actif et interventions du Commissaire aux comptes. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil Apport Partiel d Actif et interventions du Commissaire aux comptes PAGES Introduction 3-4 Mission de commissariat aux apports 5-6 Mission de commissariat à la scission 7-8 Introduction Définition : L'Apport

Plus en détail

PASSAGE AUX NORMES IFRS

PASSAGE AUX NORMES IFRS PASSAGE AUX NORMES IFRS L Union Européenne a choisi d adopter le référentiel comptable IFRS (International Financial Reporting Standards) émis par l IASB (International Accounting Standards Board) : en

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

Petit déjeuner des PME et start-up 29 Juin 2012

Petit déjeuner des PME et start-up 29 Juin 2012 www.pwc.com Petit déjeuner des PME et start-up 29 Juin 2012 Affirmations des CFO Etude L optimisation du secteur financier a gagné en importance Le secteur financier est de plus en plus impliqué dans la

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

Chapitre 6 : Consolidation par paliers et consolidation directe

Chapitre 6 : Consolidation par paliers et consolidation directe Chapitre 6 : Consolidation par paliers et consolidation directe I Principe général II- Consolidation par paliers III - Consolidation directe Cas de synthèse 1 Case de synthèse 2 I. Principe général Les

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2014 À JOUR AU 30 MARS 2015 SOMMAIRE Introduction 2 I Présentation du Cabinet 1. Le Cabinet

Plus en détail

GROUPE. Rapport Semestriel

GROUPE. Rapport Semestriel GROUPE Rapport Semestriel Au 30 juin 2015 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE CONSOLIDATION...

Plus en détail

EVALUATION D ENTREPRISE

EVALUATION D ENTREPRISE EVALUATION D ENTREPRISE «Combien vaut mon entreprise?» EVALUATION PLAN DU MODULE 1) Objectifs et enjeux de l évaluation Pour le propriétaire Pour le repreneur 2) Évaluation : apports et limites 3) Rappel

Plus en détail

L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales IAS/IFRS

L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales IAS/IFRS ROYAUME DU MAROC Ministère de l Economie et des Finances Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales

Plus en détail

Audit & Analyse Cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes

Audit & Analyse Cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes Boulevard Youssef Ibn Tachfine, résidence Côte d Or, n 22, Tanger-Maroc Tél. : +212 (0) 539.32.50.39. Fax : +212 (0) 539.32.53.72. Email : m.lahyani@audit-analyse.com Site : Mohamed LAHYANI Expert-comptable

Plus en détail

1. Introduction à la notion de consolidation 2. Procédure de consolidation 3. Opérations de Retraitements 4. Enjeux de la consolidation 5.

1. Introduction à la notion de consolidation 2. Procédure de consolidation 3. Opérations de Retraitements 4. Enjeux de la consolidation 5. 28/05/14 1 1. Introduction à la notion de consolidation 2. Procédure de consolidation 3. Opérations de Retraitements 4. Enjeux de la consolidation 5. Périmètre de consolidation 6. Méthode de consolidation

Plus en détail

Norme comptable internationale 27 États financiers individuels. Objectif. Champ d application. Définitions IAS 27

Norme comptable internationale 27 États financiers individuels. Objectif. Champ d application. Définitions IAS 27 Norme comptable internationale 27 États financiers individuels Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable et les obligations d information concernant les participations

Plus en détail

PCG et IAS/IFRS : Les dépréciations, tout le monde en parle!!!

PCG et IAS/IFRS : Les dépréciations, tout le monde en parle!!! PCG et IAS/IFRS : Les dépréciations, tout le monde en parle!!! Intervenants Eric DELESALLE Expert-comptable, Président de la Commission de droit comptable du Conseil Supérieur Hervé QUERE Chef de section

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES - METHODES

CONSOLIDATION DES COMPTES - METHODES Objectif(s) : CONSOLIDATION DES COMPTES - METHODES o Présentation des méthodes de consolidation : intégration globale, intégration proportionnelle, mise en équivalence. Prérequi(s) : o Documents de synthèse,

Plus en détail

Perfectionnement comptable des inspecteurs du recouvrement (module 1) Optimiser l exploitation des documents comptables

Perfectionnement comptable des inspecteurs du recouvrement (module 1) Optimiser l exploitation des documents comptables FORMATIONS MÉTIERS BRANCHE RECOUVREMENT FORMATION FORMATION perfectionnement INITIALE des inspecteurs du recouvrement (module 1) Optimiser l exploitation des documents comptables Citer les obligations

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Fusion, scission, APA, transmission universelle de patrimoine

Fusion, scission, APA, transmission universelle de patrimoine Fusion, scission, APA, transmission universelle de patrimoine Intervenants Martial CHADEFAUX Professeur à l Université de Bourgogne Gilles de COURCEL Expert-comptable Danièle DEPAËPE Expert-comptable Sommaire

Plus en détail

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales Présentation des RÉSULTATS ANNUELS 2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales 26 février 2014 32 Hoche - Paris Table des matières GROUPE BOUYGUES...2 Bilan consolidé...2 Compte de résultat consolidé...3

Plus en détail

Comparaison des états financiers d une entreprise et d une banque

Comparaison des états financiers d une entreprise et d une banque CHAPITRE 1 Comparaison des états financiers d une entreprise et d une banque Ce e comparaison met en évidence des différences, liées aux par cularités des ac vités bancaires. 1.1 DESCRIPTION SUCCINCTE

Plus en détail

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 12 : IMPÔTS SUR LE RÉSULTAT...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 2012

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 2012 1 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 2012 BILAN CONSOLIDE 2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 2012 (En Dinars Tunisien) Notes 2012 2011 Goodwill Autres immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles -

Plus en détail

Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés METHODOLOGIE RELATIVE AUX COMPTES COMBINES

Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés METHODOLOGIE RELATIVE AUX COMPTES COMBINES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés Le Conseil national de la comptabilité réuni en formation de Section des entreprises le 28 octobre 1994,

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PARTIE 1 : ANALYSE DES NORMES COMPTABLES SELON LA STRUCTURE DES ÉTATS FINANCIERS PARTIE 2 : ÉTATS FINANCIERS MODÈLES MODÈLE A ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS

Plus en détail

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable...

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable... TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 15 PARTIE 1 - CADRE GÉNÉRAL DU SYSCOHADA... 19 Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21 Section 1 - Définitions, objectifs et champs d application de la comptabilité...

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Partie 1 : Parties prenantes et structures de gouvernances XV 1 Cartographie et attentes des parties prenantes... 9 I. Les apporteurs de capitaux... 10 A. Les actionnaires...

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

10 ELEMENTS FINANCIERS

10 ELEMENTS FINANCIERS 10 ELEMENTS FINANCIERS Page Etats financiers consolidés 223 Notes annexes aux comptes consolidés 230 Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes consolidés 343 Comptes sociaux 345 Notes annexes

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

TABLE DES MATIÈRES COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS Application... 1 Normes comptables canadiennes pour les entreprises à capital fermé... 2 Applicabilité pour toutes les entreprises à capital fermé...

Plus en détail

Information comptable et management financier

Information comptable et management financier Information comptable et management financier APPLICATION Diagnostic financier Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor,

Plus en détail

Formation «Les IFRS dans les e tablissements de cre dit»

Formation «Les IFRS dans les e tablissements de cre dit» Formation «Les IFRS dans les e tablissements de cre dit» REFERENCE : 101 1. Objectifs généraux Utiliser les IFRS dans un environnement bancaire. Souligner les normes plus particulièrement importantes pour

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Le pilotage de la performance... 17 I. Du contrôle au pilotage de la performance... 17 A. Le contrôle de gestion traditionnel... 17 B. Le pilotage de la performance... 19

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS... 7 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE... 55

TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS... 7 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE... 55 TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS...................................... 7 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE.................................. 55 Table des matières 3 TITRE I LES ÉTATS

Plus en détail

plutôt qu immédiatement. Il s agit d un effet à payer en bonne et due forme. Un dividende en

plutôt qu immédiatement. Il s agit d un effet à payer en bonne et due forme. Un dividende en 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:21 PM Page 790 5. Le dividende en numéraire constitue la forme la plus courante de dividende. Il s agit d une distribution d argent aux actionnaires. Un certificat

Plus en détail

Atelier 84 - L approche d audit par les risques

Atelier 84 - L approche d audit par les risques Atelier 84 - L approche d audit par les risques 1 Plan Présentation des NEP 315, 320, 330, 500 et 501 Principales différences par rapport au référentiel de juillet 2003? 2 Présentation NEP 315, 320, 330,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TOME 1 *

TABLE DES MATIÈRES TOME 1 * TABLE DES MATIÈRES TOME 1 * Tableaux Tome 1.............................................. Figures Tome 1............................................... xiv xix Introduction................................................

Plus en détail

Section 3 Les brevets, les marques et les logiciels...45 1 Aspects comptables...45 A Au moment de l entrée en comptabilité...45

Section 3 Les brevets, les marques et les logiciels...45 1 Aspects comptables...45 A Au moment de l entrée en comptabilité...45 3 SOMMAIRE Introduction : Des origines de la comptabilité...17 Partie I les sources du droit comptable luxembourgeois...19 Chapitre 1 Les sources légales...21 Section 1 Les sources internationales...21

Plus en détail

Analyse financière des comptes consolidés Normes IFRS

Analyse financière des comptes consolidés Normes IFRS Analyse financière des comptes consolidés Normes IFRS Finance/gestion comptabilité Bruno BACHY Michel SION 3 e édition Des mêmes auteurs Objectif Cash D. Brault, M. Sion, Dunod, 2008. La Boîte à outils

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

I-1 : Principes clés de la consolidation des comptes I-2 : Périmètre et méthodes de consolidation

I-1 : Principes clés de la consolidation des comptes I-2 : Périmètre et méthodes de consolidation I-1 : Principes clés de la consolidation des comptes I-2 : Périmètre et méthodes de consolidation I-3 : pourcentage de contrôle et pourcentage d intérêt II-1 : les missions de l auditeur des comptes consolidés

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

Équivalents terminologiques : IASB et ICCA

Équivalents terminologiques : IASB et ICCA Équivalents terminologiques : IASB et ICCA Préparé par : Jocelyne Gosselin Sylvain Durocher Diane Bigras Danièle Pérusse Déni de responsabilité Tous les équivalents terminologiques contenus dans le présent

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière IFRS 1 Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière Objectif 1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail

Comment se contrôler? Comptabilisation et présentation des impôts différés dans les états financiers

Comment se contrôler? Comptabilisation et présentation des impôts différés dans les états financiers Comprendre les impôts différés Les impôts différés constituent un sujet qui fait généralement peur dans la mesure où ils sont le plus souvent perçus comme abstraits et complexes. Pour autant, le développement

Plus en détail

Chapitre 2 Le régime général des immobilisations...32 Section 1 Définitions...32 Section 2 Au moment de l entrée en comptabilité...

Chapitre 2 Le régime général des immobilisations...32 Section 1 Définitions...32 Section 2 Au moment de l entrée en comptabilité... 3 SOMMAIRE Introduction: Des origines de la comptabilité...17 Partie I Les sources du droit comptable luxembourgeois...19 Chapitre 1 Les sources légales...21 Section 1 Les sources internationales...21

Plus en détail

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES ETATS FINANCIERS 2010 ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES 2010 EDENRED COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES Compte de résultat pro forma p.2

Plus en détail

Passage aux normes IFRS 2004

Passage aux normes IFRS 2004 Passage aux normes IFRS 2004 Comptes consolidés au 31 décembre 2004 1 Passage aux normes IFRS 2004 Maroc Telecom Sommaire 1. Introduction 2. Description des retraitements IFRS 3. Bilan consolidé et notes

Plus en détail

La loi UCITS IV. & ses conséquences pour les non-ucits. (UCITS=OPCVM en français)

La loi UCITS IV. & ses conséquences pour les non-ucits. (UCITS=OPCVM en français) La loi UCITS IV & ses conséquences pour les non-ucits (UCITS=OPCVM en français) Historique des directives, lois et réglements o Directive européenne 2009/65/EC o Loi du 17 Décembre 2010 relative aux OPC,

Plus en détail

Licence de Gestion Syllabus de l année 3

Licence de Gestion Syllabus de l année 3 Le descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Il prend appui sur le référentiel de compétences en licence (MESR 2012).

Plus en détail

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS UNIBRA Société anonyme Siège social : avenue des Arts, 40 à 1040 Bruxelles n d entreprise : 0402833179 RÈGLES D ÉVALUATION IFRS Les principes comptables et les règles d évaluation appliqués aux comptes

Plus en détail

UE 2 - FINANCE Niveau M : 140 heures - 15 ECTS. 1. La valeur (20 heures) 1.1 La valeur et le temps. Bulletin officiel n 11 du 18 mars 2010

UE 2 - FINANCE Niveau M : 140 heures - 15 ECTS. 1. La valeur (20 heures) 1.1 La valeur et le temps. Bulletin officiel n 11 du 18 mars 2010 UE 2 - FINANCE Niveau M : 140 heures - 15 ECTS 1. La valeur (20 heures) 1.1 La valeur et le temps La notion de valeur est centrale en finance et sera présentée sous les angles financier et mathématique

Plus en détail

SOMMAIRE DÉTAILLÉ AVANT-PROPOS... 1

SOMMAIRE DÉTAILLÉ AVANT-PROPOS... 1 AVANT-PROPOS... 1 Clés d accès... 2 INTRODUCTION... 3 1. Le contexte économique des évaluations d entreprises... 3 Les évaluations d entreprises se multiplient...... 3 dans un contexte de plus en plus

Plus en détail

L allocation du prix d acquisition et la rationalisation du goodwill

L allocation du prix d acquisition et la rationalisation du goodwill Juin 2015 Offre de services H3P L allocation du prix et la rationalisation du goodwill Purchase Price Allocation / PPA H3P Audit & Conseil - 30 rue des mathurins 75008 Paris - contact@h3p.com - www.h3p.com

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2 Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS, Bilan consolidé condensé (en millions de dollars canadiens) 04 03 0 0 ACTIF Trésorerie et autres 46 554 $ 3 64 $ 5 8 $ 4 $ Prêts, valeurs mobilières

Plus en détail

SOFT COMPUTING TRANSITION AUX IFRS 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES

SOFT COMPUTING TRANSITION AUX IFRS 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES SOFT COMPUTING TRANSITION AUX 1- CONTEXTE DE LA PUBLICATION 2- ORGANISATION DU PROJET DE CONVERSION 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES 4- TABLEAU DE RAPPROCHEMENT DES CAPITAUX PROPRES

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

DOSSIER 1 : CONSOLIDATION PREMIÈRE PARTIE

DOSSIER 1 : CONSOLIDATION PREMIÈRE PARTIE DSCG session 2012 UE4 Comptabilité audit Corrigé indicatif DOSSIER 1 : CONSOLIDATION PREMIÈRE PARTIE 1. Indiquer si le groupe COSMEGAM aurait pu appliquer un autre référentiel comptable en matière de comptes

Plus en détail

DCG 10. Comptabilité approfondie. LMD Expertise comptable. 4 e édition. Application & cas corrigés. Sup FOUCHER

DCG 10. Comptabilité approfondie. LMD Expertise comptable. 4 e édition. Application & cas corrigés. Sup FOUCHER LMD Expertise comptable COLLECTION DCG 10 Comptabilité approfondie Application & cas corrigés 4 e édition Sous la direction d Alain Burlaud Micheline Friédérich Sup FOUCHER DANGER LE PHOTOCOPILLAGE TUE

Plus en détail

: «COMPTABLE GESTIONNAIRE»

: «COMPTABLE GESTIONNAIRE» Titre professionnel : «COMPTABLE GESTIONNAIRE» Niveau III Code NSF : 314 t Comptabilité, gestion Code Rome : M1203, M1206 - Formacode : 32663 Date de l arrêté : 13/08/2013 Date d effet de l arrêté : 01/01/2014

Plus en détail

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1 L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES 2005 1 Séminaire - Atelier L audit interne dans l assurance 1 ère communication : Généralités sur l audit interne 2 ème communication : L audit interne des compagnies

Plus en détail

PHILIPPE TOURON et HUBERT TONDEUR COMPTABILITÉ EN IFRS. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3195-8

PHILIPPE TOURON et HUBERT TONDEUR COMPTABILITÉ EN IFRS. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3195-8 PHILIPPE TOURON et HUBERT TONDEUR COMPTABILITÉ EN IFRS, 2004 ISBN : 2-7081-3195-8 SOMMAIRE AVANT-PROPOS... 13 1 LES FONDEMENTS : NORMALISATION ET CADRE CONCEPTUEL... 15 1.1 LES ACTEURS DE LA NORMALISATION

Plus en détail

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards)

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) CONTEXTE En application du règlement européen n 1606/2002 adopté le 19 juillet 2002, les sociétés faisant appel public à l épargne

Plus en détail

CONFÉRENCE FINANCE ET ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE Toute personne souhaitant (re)découvrir les fondamentaux de la finance d entreprise et comprendre l évolution du modèle de consommation Conférence 1,5 jours

Plus en détail

ALTER DOMUS France IT S PEOPLE WHO MAKE THE DIFFERENCE

ALTER DOMUS France IT S PEOPLE WHO MAKE THE DIFFERENCE FRANCE ALTER DOMUS Alter Domus est un leader européen dans les Services d Administration de Fonds et les Services Administratifs et Comptables de sociétés. Nous sommes spécialisés dans le service aux véhicules

Plus en détail

Evaluation des risques et procédures d audit en découlant

Evaluation des risques et procédures d audit en découlant Evaluation des risques et procédures d audit en découlant 1 Présentation des NEP 315, 320, 330, 500 et 501 2 Présentation NEP 315, 320, 330, 500 et 501 Les NEP 315, 320, 330, 500 et 501 ont fait l objet

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 GROUPE COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Bilan consolidé ACTIF 31/12/2012 31/12/2011 Ecarts d'acquisition I 3 833 125 4 477 527 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle

Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle I -Notion de consolidation et de groupe A - Définition B - Motivation de la consolidation C - Comment la notion de contrôle doit-elle se comprendre? Exemple simplifié

Plus en détail