Finance pour non financiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Finance pour non financiers"

Transcription

1 Finance pour non financiers Managers non financiers Responsables opérationnels ayant à dialoguer avec les comptables et les financiers Savoir communiquer avec les financiers dans l entreprise : comptabilité, contrôle de gestion, reporting Comprendre les liens entre le compte de résultat et le bilan, et les principaux ratios utilisés Comprendre l importance du besoin en fonds de roulement, la différence entre le résultat et la trésorerie, et les leviers du manager pour les améliorer La comptabilité est la «langue des affaires». Tout manager se doit d en maîtriser le vocabulaire et les grands mécanismes, qui en sont la grammaire. Ce séminaire donne les clés du fonctionnement financier de l entreprise, pour permettre au manager d utiliser les leviers d amélioration de la performance financière. Les utilisateurs des états financiers, leurs besoins et leurs outils - Les mesures de la performance intrinsèque : croissance, résultat, rentabilité - Les principaux ratios - Améliorer la performance par le montage financier : l effet de levier - La création de valeur Les processus financiers dans l entreprise - L organisation de la comptabilité - Le processus budgétaire et le rôle du manager Lire des états financiers - L articulation des états financiers : bilan, compte de résultat, tableau de flux de trésorerie et notes annexes - Les conséquences comptables des principales transactions de l entreprise - Les principaux postes du bilan et du compte de résultat - Les équilibres financiers : solvabilité et liquidité - Les grands flux : opérations, investissement, financement Du résultat à la trésorerie : le besoin en fonds de roulement (BFR) - Pourquoi le résultat n est pas la trésorerie - Comment faire faillite en étant rentable cas pratique - «Hunt for cash» : les leviers opérationnels du manager Les délais clients Les stocks et comment les gérer Les délais fournisseurs Gouvernance et contrôle interne : le rôle du manager Présentation théorique accompagnée de cas pratiques. Nombreuses illustrations tirées de l actualité et de cas réels. 42 DATES : 01-02/04/ /09/ /11/08 PRIX : HT 1 554,80 TTC

2 Lire et comprendre les états financiers Contrôleurs de gestion Analystes financiers Utilisateurs des états financiers (responsables de la communication financière, responsables bancaires, cadres des services crédit ou des services clientèle ) Maîtriser les concepts et les outils permettant de mener une analyse financière Savoir émettre un diagnostic sur les performances financières d une entreprise Les états financiers sont une source précieuse d information sur les entreprises à condition de savoir les lire! En deux jours, ce séminaire permet de connaître le vocabulaire et de mettre en pratique l analyse financière. L information financière et les états financiers disponibles - Les options comptables de l entreprise, leur impact et leur interprétation - Les retraitements et reclassements de postes de bilan et de compte de résultat : crédit-bail, dettes, engagements sociaux Analyse de la structure financière de l entreprise - Les ressources et les besoins de financement - L équilibre financier : le fonds de roulement, le besoin en fonds de roulement, la trésorerie - Les ratios de structure financière Analyse de l activité de l entreprise et de ses différents niveaux de résultat - Les différents ratios permettant d analyser le résultat de l activité - EBE, EBITDA, EBIT - L autofinancement : capacité d autofinancemement, cash flow, cash flow libre, Analyse de l activité de l entreprise par ses flux - Les tableaux de financement traditionnels basés sur le fonds de roulement - Les tableaux des flux de trésorerie (exploitation, investissement, financement) - Liaison entre résultat et trésorerie - Du résultat à l excédent de trésorerie d exploitation DATES : 07-08/02/ /06/ /10/ /12/08 PRIX : HT 1 554,80 TTC Le risque de défaillance - Le scoring - Les situations de cessation des paiements Les informations autres que financières et le diagnostic - Les particularités du secteur - La stratégie de l entreprise et son diagnostic financier - Les objectifs de l analyse financière et les outils à utiliser Exposés techniques détaillés illustrés de cas pratiques de diagnostic d entreprise. FINANCE 43

3 Analyser les comptes consolidés Analystes financiers Utilisateurs des états financiers (responsables de la communication financière, responsables bancaires, cadres des services crédit ou des services clientèle ) Connaître les spécificités et la terminologie des comptes consolidés Savoir lire et interpréter les états financiers consolidés, quel que soit le référentiel utilisé Les différences introduites par les techniques de consolidation et les normes IFRS sont nombreuses par rapport aux comptes sociaux. Mais les impacts sont très différents d un groupe à l autre. Les comprendre est le préalable indispensable à l analyse financière des comptes consolidés. Ce séminaire en livre les points-clés et permet la pratique. Le contexte des comptes consolidés et des normes IFRS - Qui consolide? Les fondamentaux des IFRS et les enjeux de la première application. Le débat sur la juste valeur. L impact des IFRS sur les groupes européens : étude FinHarmony Périmètre et méthodes de consolidation - Quelles entreprises retenir et quelles méthodes appliquer (intégration globale, mise en équivalence, intégration proportionnelle). Les entités ad hoc et l avenir des montages déconsolidants Les spécificités des comptes consolidés - Les méthodes d évaluation (crédit-bail, juste valeur, dépréciation des actifs, provisions, engagements sociaux, ) - Les titres mis en équivalence, le traitement du goodwill, les marques, la R&D et les autres incorporels - La disparition de l amortissement du goodwill en IFRS - L impôt différé - Les capitaux propres groupe et les intérêts minoritaires Le chiffre d affaires : «reconnaissance du revenu» en IFRS - La prééminence de la réalité économique sur la forme juridique et ses impacts sur le compte de résultat. Les prestations complexes : externalisation, location financière, location implicite, programmes de fidélité, contributions clients Instruments financiers et couverture selon IAS 39 - Recours accru à la juste valeur. Le coût amorti et la notion de taux effectif. Contraintes et conditions d application de la couverture. Enjeux pour les entreprises. Impacts sur les capitaux propres Instruments de dette et de capitaux propres, instruments hybrides - Impacts sur les capitaux propres, le bilan et le compte de résultat Les états financiers et les notes annexes 44 DATES : 20-21/03/ /06/ /10/ /12/08 PRIX : HT 1 734,20 TTC Présentation accompagnée de nombreux exemples, de cas pratiques, dont l analyse d une plaquette de groupe coté et d une «check list» pour identifier les points-clés des états financiers.

4 Comptabilité des opérations de haut de bilan (Private Equity) Impact des IFRS sur les montages d ingénierie financière Responsables financiers Analystes financiers Banquiers d affaires Trésoriers Auditeurs Experts Comptables Commissaires aux Comptes Connaître l impact des normes IFRS sur la structure de haut de bilan d une entreprise Comprendre la distinction entre dettes et capitaux propres pour anticiper l impact sur les comptes des instruments financiers «hybrides» (ABSA, BSA, ORA, OCA, OBSAR, OCEANE, etc.) De nombreux groupes ont recours à des instruments financiers «hybrides», qui mélangent les caractéristiques d instruments de dettes et de capitaux propres. La norme IAS 32 préconise d en reconnaître séparément chaque composant dans les états financiers, générant une majoration des capitaux propres et un retraitement «non cash» au compte de résultat. Ce séminaire permet de maîtriser ce retraitement très significatif. DURÉE : 1 JOUR DATES : 22/02/08 07/05/08 08/09/08 07/11/08 PRIX : 780 HT 932,88 TTC La distinction entre dette et capitaux propres selon IAS 32 La conséquence pour les dettes convertibles - La méthode du taux effectif pour le calcul de la dette - Typologie et traitement des frais d émission - La non révision de la composante en capitaux propres - La détermination de la charge d intérêts en IFRS. La détermination du taux d un «instrument similaire» - L impact des impôts différés «Quasi-fonds propres» : les instruments de capitaux propres à rendement garanti ou préférentiel Intéressement de la direction : les bons de souscription d actions réservés aux managers et les stock options L impact sur les états financiers - La comptabilisation au départ et lors du paiement des intérêts - L impact sur le tableau de flux de trésorerie : l écriture non cash imposée par les IFRS - Les impacts si la conversion ne se réalise pas comme prévu à l origine - Les conséquences du rachat avant terme d une dette convertible Les impacts de la première application : traitement des émissions réalisées avant le passage aux IFRS L avenir des instruments financiers hybrides après l introduction des IFRS La réflexion US GAAP et la convergence (FAS 155 : une première étape) Présentation, réalisation de plusieurs cas pratiques. Référence à des émissions de titres hybrides réalisées par des sociétés cotées avant et après le passage aux IFRS. FINANCE 45

5 Comment fonctionnent les instruments financiers Se couvrir face aux risques de change et de taux Trésoriers Responsables financiers et comptables Analystes financiers Experts Comptables Commissaires aux Comptes Comprendre comment naissent les risques de change et de taux et quelles stratégies existent pour les couvrir, totalement ou en partie, et à quel coût Découvrir le fonctionnement des principales familles d instruments financiers et savoir les utiliser à bon escient Comprendre les enjeux comptables et fiscaux de leur utilisation Les produits utilisés pour la couverture des risques de change et de taux sont nombreux et parfois sophistiqués, car ils répondent à une multitude de besoins particuliers. Leur utilisation peut aussi s avérer dangereuse, lorsqu ils sont employés à mauvais escient. Ce séminaire permet d acquérir la maîtrise des principes qui régissent leur utilisation. Les instruments financiers de base et les risques liés - Actions, obligations, prêts, emprunts, créances et dettes en devises, engagements Typologie des stratégies de couverture et instruments disponibles - Elimination du risque de perte et du risque de gain : les contrats à terme et les contrats d échange (swaps) - Elimination du risque de perte et conservation du risque de gain : les options et le coût de la couverture - Réduction du coût de la couverture : les options out-of-the-money, les stratégies complexes : structures d options «à prime nulle» et options exotiques Fonctionnement et valorisation des instruments - Instruments de dette : actualisation des flux futurs, calcul du taux d intérêt effectif - Les swaps et l utilisation de la courbe des taux - Les options et leurs modèles de valorisation (Black & Scholes, binomial, Monte Carlo, ) Revue pratique des principales situations et couvertures - Couverture de taux : utilisation d un swap, utilisation d un cap - Couverture de change : utilisation d un contrat à terme, d un swap, d une option de base ou à prime nulle, le cas du Change à Terme avec Intéressement (CATI) - La couverture des engagements fermes (hors bilan) Les autres techniques de gestion des risques en amont et la «couverture naturelle» Enjeux comptables et fiscaux : les principes comptables applicables en France, IFRS et US GAAP, les conséquences fiscales en France 46 DATES : 26-27/05/ /07/ /10/ /12/08 PRIX : HT 1554,80 TTC Présentation, réalisation de nombreux cas pratiques. Nombreuses illustrations tirées de l actualité et de cas réels.

6 Levée de fonds et opportunité du passage aux IFRS Responsables financiers Experts Comptables Commissaires aux Comptes Comprendre les conséquences d un passage aux IFRS pour en mesurer l opportunité, en particulier dans le cas d une levée de fonds Connaître les questions indispensables en matière d IFRS pour effectuer un choix pertinent Pour les sociétés cotées sur un marché réglementé, le passage aux IFRS est obligatoire, mais pour les groupes non cotés, il est facultatif. Dans la perspective d une levée de fonds en particulier, la question se pose donc : les normes IFRS constituent-elles une menace ou une opportunité pour l entreprise? Ce séminaire permet de poser la question en termes de rapport coût/ bénéfice et aborde la problématique de la date de transition. DURÉE : 1 JOUR DATES : 18/03/08 30/06/08 02/10/08 12/12/08 PRIX : 780 HT 932,88 TTC Rappel des obligations des groupes cotés par rapport aux non cotés Le calendrier de la levée de fonds et celui du passage aux IFRS Rappel synthétique du contexte des normes IFRS - Quelles entreprises adoptent les IFRS, quand et pourquoi - Les fondamentaux des IFRS expliqués par des exemples - Les enjeux de la première application des normes IFRS : les options structurantes de l information financière L évolution prévue des normes - Les évolutions des normes françaises et IFRS dans les années à venir - Le projet de convergence en France et la position de l administration fiscale - L évolution prévue dans les autres pays européens IFRS et PME : le débat - La vision de l IASB et celle de l Europe - Le projet de norme Les IFRS et les utilisateurs de l information financière - La vision des analystes financiers, des banques et des fonds d investissement La mesure du rapport coût/bénéfice du passage aux IFRS - Les opportunités liées au passage aux IFRS. Les quatre dimensions de l analyse : stratégique, organisationnelle, externe et opérationnelle - Ce que le passage aux IFRS implique à long terme : présentation de l information financière, organisation et systèmes - La mise en place du projet de passage en lui-même : retour d expérience des grands groupes et extrapolation aux petits groupes. Les moyens à prévoir et les difficultés à surmonter - La «check list» FinHarmony du passage aux IFRS «Plan d action de convergence» : les options qui permettent d optimiser la phase préparatoire à la levée de fonds et/ou au passage aux IFRS Retour d expérience sur les projets de passage aux IFRS auxquels l animateur a participé, et présentation prospective de l évolution de l information financière. FINANCE 47

Mise en œuvre des IFRS dans la banque

Mise en œuvre des IFRS dans la banque Mise en œuvre des IFRS dans la banque Responsables financiers et comptables des institutions financières Experts Comptables Commissaires aux Comptes Comprendre les fondements des normes IFRS Savoir traiter

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011-1 - SOMMAIRE ETATS DE SYNTHESE Etat de la situation financière au 1 er janvier

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic Le diagnostic financier Fiche 1 1 Introduction Le diagnostic financier permet d évaluer le potentiel de l entité. Il peut se faire en différentes occasions (achat d entreprise, placements, demande d emprunt,

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 30 JUIN 2012 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1

GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 30 JUIN 2012 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1 GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 3 JUIN 212 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1 ETAT DE RESULTAT GLOBAL SEMESTRIEL... 2 RESULTAT NET HORS ELEMENTS NON RECURRENTS...

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice 2005 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE PREAMBULE 1 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2005

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES ETATS FINANCIERS 2010 ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES 2010 EDENRED COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES Compte de résultat pro forma p.2

Plus en détail

Information comptable et management financier

Information comptable et management financier Information comptable et management financier APPLICATION Diagnostic financier Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor,

Plus en détail

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1 Principaux éléments des comptes 2004 IFRS 1 Avertissement Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document contient des «déclarations prospectives» (forward-looking

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

ETATS FINANCIERS 30 juin 2004 IFRS

ETATS FINANCIERS 30 juin 2004 IFRS ETATS FINANCIERS 30 juin 2004 Définition de la dette nette économique En millions Ouverture 2004 Clôture S1 2004 Dette Nette au bilan 674.5 651.2 IAS 39 : Impact sur la dette nette + 30.1 + 28.7 IAS 32

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES BILAN CONSOLIDE AU 30 SEPTEMBRE 2008 ACTIF 09/2008 12/2007 09/2007 Net Net Net Immobilisations corporelles 5 948 5 564 5 271 Immobilisations incorporelles 1 166 1 073 1 013 Goodwill 5 164 5 123 5 086 Entités

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC.

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés intermédiaires du résultat Pour les périodes de trois et de six mois closes les 3 mars (en milliers

Plus en détail

CONFÉRENCE FINANCE ET ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE Toute personne souhaitant (re)découvrir les fondamentaux de la finance d entreprise et comprendre l évolution du modèle de consommation Conférence 1,5 jours

Plus en détail

5. Des ratios clés à l information financière

5. Des ratios clés à l information financière 17 GESTION FINANCIERE FC1: Finances pour non financiers 5. Des ratios clés à l information financière - Les principaux ratios (de rotation, de rentabilité ) - Leur utilisation dans la communication financière

Plus en détail

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 SOMMAIRE DÉTAILLÉ INTRODUCTION : L évolution de l environnement a transformé les métiers de la finance

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

Formation «Comptabilité des opérations de marché»

Formation «Comptabilité des opérations de marché» Formation «Comptabilité des opérations de marché» REFERENCE : 300 1. Objectif général Définir les différentes natures d instruments financiers et les concepts. Situer l'activité de marché dans son environnement

Plus en détail

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC.

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés intermédiaires du résultat Pour les périodes de trois et de neuf mois (en milliers de dollars

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

Programme détaillé. LES TABLEAUX DE BORD Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h)

Programme détaillé. LES TABLEAUX DE BORD Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h) Programme détaillé LES TABLEAUX DE BORD Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h) Public : Toute personne assurant ou participant à la gestion d une

Plus en détail

Programme détaillé. FINANCES POUR NON FINANCIER Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h)

Programme détaillé. FINANCES POUR NON FINANCIER Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h) Programme détaillé FINANCES POUR NON FINANCIER Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h) Public : Toute personne assurant ou participant à la gestion

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Finance I. Les bases de l analyse financière... 7. Avant-Propos... 3

TABLE DES MATIÈRES. Finance I. Les bases de l analyse financière... 7. Avant-Propos... 3 TABLE DES MATIÈRES Avant-Propos... 3 Finance I. Les bases de l analyse financière... 7 Fiche 1. Introduction à l analyse financière... 9 Fiche 2. Fiche 3. Fiche 4. Fiche 5. Fiche 6. Fiche 7. Fiche 8. Fiche

Plus en détail

COMPTES INTERMÉDIAIRES CONSOLIDÉS RÉSUMÉS AU 30 JUIN 2010

COMPTES INTERMÉDIAIRES CONSOLIDÉS RÉSUMÉS AU 30 JUIN 2010 Société anonyme au capital de 7 0407 543 Euros Siège social : 60, boulevard Thiers 42007 SAINT-ETIENNE 433 925 344 R.C.S. Saint Etienne APE 741 J Exercice social : du 1 er janvier au 31 décembre COMPTES

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 La profession comptable... 1 I. Les différents statuts de la profession comptable... 1 A. La profession comptable libérale... 1 B. La profession comptable salariée... 7 II.

Plus en détail

Compétences & Co est un cabinet de conseil et formation spécialisé dans divers domaines de compétences liés à la Finance.

Compétences & Co est un cabinet de conseil et formation spécialisé dans divers domaines de compétences liés à la Finance. FINANCES & TRÉSORERIE.......... 4 RÉG. CHANGES & DOUANES........ 12 FINANCES POUR NON FINANCIERS... 16 IFRS & CONSOLIDATION........... 22 COMPTABILITÉ.................. 30 AUDIT........................

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

SOFT COMPUTING TRANSITION AUX IFRS 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES

SOFT COMPUTING TRANSITION AUX IFRS 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES SOFT COMPUTING TRANSITION AUX 1- CONTEXTE DE LA PUBLICATION 2- ORGANISATION DU PROJET DE CONVERSION 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES 4- TABLEAU DE RAPPROCHEMENT DES CAPITAUX PROPRES

Plus en détail

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 AU 31 DÉCEMBRE 2014 Bilan consolidé 86 État du compte de résultat consolidé 88 État du résultat global consolidé 89 Variation de la trésorerie consolidée 90 Variation des capitaux propres consolidés 91

Plus en détail

METHODES D EVALUATION

METHODES D EVALUATION METHODES D EVALUATION C.R.A. PANSARD & ASSOCIES Présentation du 27 septembre 2004 G. Lévy 1 METHODES D EVALUATION SOMMAIRE 1 Définition et approche de la «valeur» 2 - Les principales méthodes d évaluation

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long»

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» REFERENCE : 202 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Souligner les aspects techniques et économiques

Plus en détail

Programme détaillé. Prérequis : Aucun prérequis n est nécessaire

Programme détaillé. Prérequis : Aucun prérequis n est nécessaire Programme détaillé L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITE POUR NON COMPTABLES Formation en présentiel (21 h) accompagnée d un parcours e-learning Comptabilité Gestion (5 h) Public : Toute personne assurant ou

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

Management Development International Institute

Management Development International Institute Comment passer de vos comptes sociaux a votre reporting groupe en normes IFRS Maîtriser les divergences entre les règles comptables régissant les comptes sociaux et les normes IFRS, Maîtriser les écritures

Plus en détail

IFRS 15 Produits des contrats avec les clients. Impacts, défis et actions à entreprendre. Olivia Larmaraud Eric Dard

IFRS 15 Produits des contrats avec les clients. Impacts, défis et actions à entreprendre. Olivia Larmaraud Eric Dard IFRS 15 Produits des contrats avec les clients Impacts, défis et actions à entreprendre Olivia Larmaraud Eric Dard 10 juin 2014 Agenda Aperçu des principales dispositions d IFRS 15 Contexte Les 5 étapes

Plus en détail

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau de flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 * ex Legrand Holding

Plus en détail

Formation «Audit comptable des établissements de crédit»

Formation «Audit comptable des établissements de crédit» Formation «Audit comptable des établissements de crédit» REFERENCE : 800 1. Objectif général Identifier les risques bancaires de l'audit comptable dans un environnement bancaire. Construire une démarche

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

GUIDE PEDAGOGIQUE «Lire les états financiers»

GUIDE PEDAGOGIQUE «Lire les états financiers» GUIDE PEDAGOGIQUE «Lire les états financiers» Stéphane Lefrancq Version 1.0 janvier 2013 Sommaire 1. Présentation de la ressource... 3 1.1. Le module en ligne... 3 Objectifs pédagogiques... 3 Contenu...

Plus en détail

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Comptabilité approfondie Chapitre 7 1 Pourquoi consolider? La société A a acheté la société B. La somme payée s élève à 9 500 par achat des titres du capital

Plus en détail

Équivalents terminologiques : IASB et ICCA

Équivalents terminologiques : IASB et ICCA Équivalents terminologiques : IASB et ICCA Préparé par : Jocelyne Gosselin Sylvain Durocher Diane Bigras Danièle Pérusse Déni de responsabilité Tous les équivalents terminologiques contenus dans le présent

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

PCG et IAS/IFRS : Les dépréciations, tout le monde en parle!!!

PCG et IAS/IFRS : Les dépréciations, tout le monde en parle!!! PCG et IAS/IFRS : Les dépréciations, tout le monde en parle!!! Intervenants Eric DELESALLE Expert-comptable, Président de la Commission de droit comptable du Conseil Supérieur Hervé QUERE Chef de section

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

Groupe Carrefour. Normes IFRS

Groupe Carrefour. Normes IFRS Groupe Carrefour Normes IFRS 16 décembre d 2004 1 Plan 1. Champ d application d des normes IFRS 2. Revues des principales normes IFRS susceptibles d impacter la grande distribution alimentaire et implications

Plus en détail

UE 6 Finance d entreprise Le programme

UE 6 Finance d entreprise Le programme UE 6 Finance d entreprise Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. La valeur (15 heures)

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES CONSOLIDÉES

INFORMATIONS FINANCIÈRES CONSOLIDÉES www.legrand.com INFORMATIONS FINANCIÈRES CONSOLIDÉES AU 31 DÉCEMBRE LEGRAND COMPTES CONSOLIDES Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Tableau

Plus en détail

APPRENDRE A TENIR SA COMPTABILITE

APPRENDRE A TENIR SA COMPTABILITE APPRENDRE A TENIR SA Module 1 : Préparer des états comptables Personnes devant tenir la comptabilité d une entreprise 3 jours Connaître les documents commerciaux nécessaires à la production des états comptables

Plus en détail

Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015

Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015 Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015 Exposé sommaire sur la situation de la Société au cours du 1 er semestre 2015 et de l exercice 2014 Comptes consolidés au 30 juin 2015 (Comptes arrêtés

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. La théorie de la valeur... 20 A. Les notions de base de mathématiques financières... 20 B. Les annuités constantes...

TABLE DES MATIÈRES. II. La théorie de la valeur... 20 A. Les notions de base de mathématiques financières... 20 B. Les annuités constantes... TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 La valeur et le temps... 15 I. De la difficulté d estimer la valeur d un bien... 15 A. La valeur est une rente... 16 B. La valeur est un retour sur investissement... 18 II.

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

Priorité au développement : Korian accélère. Résultats semestriels 2015

Priorité au développement : Korian accélère. Résultats semestriels 2015 Priorité au développement : Korian accélère PARIS 17 SEPTEMBRE 2015 1 Un leader européen bien en place Leader du Bien Vieillir implanté dans des pays à fort potentiel BELGIQUE 55 établissements 6 176 lits

Plus en détail

Plan de la séance du 20 novembre. Cours de gestion financière (M1) Objectifs pédagogiques de cette session. Classification des actifs

Plan de la séance du 20 novembre. Cours de gestion financière (M1) Objectifs pédagogiques de cette session. Classification des actifs Cours de gestion financière (M1) Séance (8) du 20 novembre 2015 Valeurs économiques et comptables des actifs et des passifs Plan de la séance du 20 novembre Comptabilité économique et financière Flux d

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Chapitre 3 - L interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

Campus. Les formations Finance active

Campus. Les formations Finance active Campus Les formations Finance active Gestion du risque de change 1. Négocier et traiter au mieux spots et termes S approprier les fondamentaux du risque de change - Déterminer sa position et son risque

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II

PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II Ces transparents sont fondés sur les conclusions préliminaires de l IASB telles qu elles ont été rendues publiques sur le site de l IASB. Le Board peut à tout

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 2 février 2005 Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS Sans attendre la publication de ses comptes 2004 qui seront arrêtés par le Conseil

Plus en détail

La création d entreprise «Le plan de financement de la jeune entreprise» Marc Thill BDO. 12 février 2011. BDO Page 2

La création d entreprise «Le plan de financement de la jeune entreprise» Marc Thill BDO. 12 février 2011. BDO Page 2 Séminaire La création d entreprise «Le plan de financement de la jeune entreprise» Marc Thill 12 février 2011 Page 2 1 Le plan de financement initial Page 3 Le plan de financement dans votre Business Plan

Plus en détail

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 1 - BILAN CONSOLIDÉ 2 - COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDÉ 3 - TABLEAU DE FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉ 4 - TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES 5 IMMOBILISATIONS

Plus en détail

La dépréciation des actifs, mode d emploi. Atelier de la Profession

La dépréciation des actifs, mode d emploi. Atelier de la Profession La dépréciation des actifs, mode d emploi Atelier de la Profession INTERVENANTS Sonia BONNET-BERNARD Expert-Comptable Commissaire aux comptes Membre de la Société Française des Evaluateurs [SFEV] Pierre-Jean

Plus en détail

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales Présentation des RÉSULTATS ANNUELS 2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales 26 février 2014 32 Hoche - Paris Table des matières GROUPE BOUYGUES...2 Bilan consolidé...2 Compte de résultat consolidé...3

Plus en détail

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août Table des matières Bilans consolidés résumés... 1 États consolidés résumés du résultat net... 2 États consolidés résumés du résultat global...

Plus en détail

Banquier de haut de bilan-investisseur en Capital Quelles similitudes - Quelles différences d approche?

Banquier de haut de bilan-investisseur en Capital Quelles similitudes - Quelles différences d approche? Banquier de haut de bilan-investisseur en Capital Quelles similitudes - Quelles différences d approche? Marie Desportes : Turenne Capital Didier Martin : Responsable des financements d acquisition SG Méditerranée

Plus en détail

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Table des matières détaillée Préface XIX Avant-propos XXI PARTIE I LA FINANCE ET LE SYSTÈME FINANCIER 1 Chapitre 1 Qu est-ce que la finance? 1 Résumé 1 1.1 Définition de la finance 3 1.2 Pourquoi étudier

Plus en détail

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance Normes IAS 32 / Instruments financiers : Présentation Normes IAS 39 / Instruments financiers : Comptabilisation et Evaluation Normes IFRS 7 / Instruments financiers : Informations à fournir Introduction

Plus en détail

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE A - Bilan consolidé... 3 B - Compte de résultat consolidé et état du résultat global consolidé... 4 C - Tableau de flux de trésorerie consolidés...

Plus en détail

COMPRENDRE ET PRATIQUER LE NOUVEAU PLAN COMPTABLE ALGERIEN : PRESENTATION ET ATELIERS

COMPRENDRE ET PRATIQUER LE NOUVEAU PLAN COMPTABLE ALGERIEN : PRESENTATION ET ATELIERS COMPRENDRE ET PRATIQUER LE NOUVEAU PLAN COMPTABLE ALGERIEN : PRESENTATION ET ATELIERS FINANCE / 08 Cadres dirigeants, Directeurs d unités, Personnel Comptable et financier. Pré requis : Avoir des notions

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

L essentiel de la finance

L essentiel de la finance Pierre Cabane L essentiel de la finance à l usage des managers Préface de Gilles Weil Vice-président de L Oréal Éditions d Organisation, 2004 ISBN: 2-7081-3019-6 Introduction L objectif de cet ouvrage

Plus en détail

ROYAL SCHOOL. Mini-Catalogue GESTION COMPTABILITE ET FINANCE

ROYAL SCHOOL. Mini-Catalogue GESTION COMPTABILITE ET FINANCE REF Formation Mini-Catalogue GESTION COMPTABILITE ET FINANCE Durée (jour) Objectifs Comprendre la logique des principales normes internationales IAS/IFRS. S imprégner de la nécessité de l harmonisation

Plus en détail

Rapport de gestion. Présentation commerciale. Comptes consolidés

Rapport de gestion. Présentation commerciale. Comptes consolidés Rapport de gestion Présentation commerciale Comptes consolidés 2009 Présentation commerciale Comptes consolidés Sommaire 4 Bilan consolidé 6 Compte de résultat consolidé 7 Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ANNONCE DES RÉSULTATS 2014 INFORMATION RÉGLEMENTÉE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ANNONCE DES RÉSULTATS 2014 INFORMATION RÉGLEMENTÉE COMMUNIQUÉ DE PRESSE INFORMATION RÉGLEMENTÉE COMMUNIQUÉ DE PRESSE: SIOEN INDUSTRIES - 27/02/2015 AVANT OUVERTURE DE LA BOURSE CONTENU 1. Synthèse de l état consolidé du résultat total 4 2. Commentaire

Plus en détail

En pratique. 24 juin 2014

En pratique. 24 juin 2014 IFRIC 21 Taxes En pratique 24 juin 2014 Sommaire Page Rappel des principes généraux d IFRIC 21 2 Contribution Sociale de Solidarité des Sociétés (C3S) Déclinaison des incidences 4 Rappel des principes

Plus en détail

Formation «Comptabilite des produits de rive s»

Formation «Comptabilite des produits de rive s» Formation «Comptabilite des produits de rive s» REFERENCE : 303 1. Objectif général Situer le rôle des marchés de produits dérivés et leur lien avec les instruments au comptant. Expliquer le mécanisme

Plus en détail

Comptes consolidés Au 31 décembre 2014

Comptes consolidés Au 31 décembre 2014 Comptes consolidés Au 31 décembre 2014 SCHNEIDER ELECTRIC - 2014 1 SOMMAIRE Comptes consolidés au 31 décembre 2014... 3 Compte de résultat consolidé... 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés... 5

Plus en détail

table des sommaire matières

table des sommaire matières table des sommaire matières Introduction 3 partie 1 : le cas 1 La Compagnie Industrielle de Plastiques Automobiles 11 n La nomenclature NAF 12 Présentation générale de l entreprise 13 Secteur d activité

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES ET ANNEXES

COMPTES CONSOLIDES ET ANNEXES COMPTES CONSOLIDES ET ANNEXES Comptes de résultats consolidés p.2 Etats du résultat net et des autres éléments du résultat global p.3 Etats de la situation financière p.4 Tableaux de flux de trésorerie

Plus en détail

Comptabilité générale

Comptabilité générale Jean-Pierre Chardonnens Comptabilité générale Adoc Editions SA Du même auteur En français Comptabilité générale, 8ème édition, 2012. Comptabilité des sociétés, 6ème édition, 2012. Comptabilité des groupes,

Plus en détail

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

Comptabilité générale

Comptabilité générale Jean-Pierre Chardonnens Comptabilité générale Adoc Editions SA Du même auteur En français Comptabilité générale, 9ème édition, 2014. Comptabilité des sociétés, 6ème édition, 2012. Comptabilité des groupes,

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

16 Interview de M. J.-F.Tosi, PDG de la CIPA 17

16 Interview de M. J.-F.Tosi, PDG de la CIPA 17 sommaire Introduction 9 PARTIE 1: LE CAS 1 La Compagnie Industrielle de Plastiques Automobiles 11 Présentation générale de l entreprise 12 Secteur d activité et environnement concurrentiel de la CIPA 14

Plus en détail

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés 31 décembre 2013 Sommaire ETATS FINANCIERS CONSOLIDES... 1 COMPTES CONSOLIDES... 4 1.1 État de la situation financière consolidée... 4 1.2 Compte de résultat consolidé... 6

Plus en détail

Document d accompagnement du référentiel de formation

Document d accompagnement du référentiel de formation Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : BTSA DARC Module : M 53 Gestion économique et financière de l entreprise agricole Objectif général

Plus en détail

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement - 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement Objectif(s) : o Capacité d'autofinancement et autofinancement. Pré-requis : o Connaissance de l'ebe et de la Valeur Ajoutée. Modalités : o Principes.

Plus en détail

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants :

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants : BILAN FONCTIONNEL Avoir une activité, générer des résultats, nécessite des moyens de production que l'on évalue en étudiant la structure de l'entreprise. L'étude de la structure financière va permettre

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 GROUPE COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Bilan consolidé ACTIF 31/12/2012 31/12/2011 Ecarts d'acquisition I 3 833 125 4 477 527 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

10 ELEMENTS FINANCIERS

10 ELEMENTS FINANCIERS 10 ELEMENTS FINANCIERS Page Etats financiers consolidés 223 Notes annexes aux comptes consolidés 230 Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes consolidés 343 Comptes sociaux 345 Notes annexes

Plus en détail

Le bilan fonctionnel. Mois AAAA. Préambule

Le bilan fonctionnel. Mois AAAA. Préambule Mois AAAA Mois AAAA mises à jour décembre 2010, Préambule La majeure partie des associations du secteur social et médico-social gère un ou plusieurs établissements ou services et propose des prestations

Plus en détail