GE Capital Equipement Finance. Baromètre des investissements technologiques des PME françaises Edition 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GE Capital Equipement Finance. Baromètre des investissements technologiques des PME françaises Edition 2014"

Transcription

1 GE Capital Equipement Finance Baromètre des investissements technologiques des PME françaises Edition 2014

2 Edito Nous sommes ravis de vous présenter la première édition du Baromètre Capex Technologies. Cette enquête, réalisée par GE Capital, porte sur les intentions d investissement en France et en Europe et sur les perspectives d investissement des Petites et Moyennes Entreprises (PME) sur le marché du matériel informatique, des logiciels et de l équipement de bureau (matériels technologiques). En dépit d un climat qui reste difficile et d une croissance qui peine à trouver sa voie, de bonnes nouvelles sont espérées en cette année Le niveau de confiance des chefs d entreprise était en progression au début de l année : 49 % des PME se déclaraient optimistes quant à l avenir. En effet, les investissements des PME françaises devraient augmenter de 62 % au cours des douze prochains mois pour atteindre un investissement total de 26,5 milliards d euros dans le secteur IT. L ensemble des dépenses en matériel informatique et de bureau devrait croître sensiblement. Les acquisitions d équipements informatiques devraient demeurer parmi les plus gros projets d investissement, motivés principalement par la nécessité de renforcer l efficacité et la productivité des PME. Dans cette perspective, un point reste sensible pour les PME : l accès au financement, qu il s agisse de renouveler un équipement ou de lancer de nouveaux projets. C est pourquoi ces deux dernières années, GE Capital a porté une attention particulière aux demandes des clients et à la capacité de ses partenaires à proposer des solutions de financement adaptées aux besoins des entreprises clientes. Actuellement, les PME françaises préfèrent recourir à des organismes externes pour financer leurs dépenses d investissement. Concernant le choix d une solution de financement, 33 % des PME pensent opter en 2014 pour un financement en location via leurs constructeurs ou un établissement de financement. A l heure où les entreprises manifestent leur intention de reprendre leurs investissements dans les équipements bureautiques, les logiciels et le matériel informatique, les douze prochains mois pourraient être porteurs de belles opportunités pour le secteur. Patrice Coulon Directeur Général Adjoint GE Capital Ralph Crockett Directeur de marché GE Capital Equipement Finance 2

3 Synthèse % des PME françaises sont optimistes quant à l avenir Le renouvellement des matériels et des logiciels vise principalement à améliorer l efficacité et la productivité Le niveau de confiance des entreprises a fortement augmenté par rapport à 2013 avec une hausse de 11 points 59 % des PME françaises préfèrent recourir à un organisme externe pour financer leurs dépenses d investissement 03. Les PME françaises prévoient d investir 26,5 milliards d euros en équipements technologiques dans les 12 prochains mois % des PME françaises financent leur matériel en recourant directement aux fonds propres de l entreprise Elles prévoient d investir essentiellement dans le matériel informatique et de bureau, dont 18,7 milliards d euros au cours des 12 prochains mois La location et l obtention d un prêt bancaire sont les solutions de financement les plus prisées pour l acquisition d actifs Cette croissance est attendue dans toutes les classes d actifs technologiques, mais la plus forte croissance d actifs porte sur le matériel informatique avec 10,8 milliards d euros Les banques traditionnelles sont toujours les fournisseurs privilégiés pour les dépenses d investissement L analyse porte sur les intentions d investissement de 326 PME françaises, réparties selon les catégories suivantes : 32% Petite : 2-9 employés Moyenne : employés Grande : 50+ employés 3

4 La confiance en l avenir revient au sein des PME Les PME françaises ont redressé leur confiance avec la deuxième meilleure progression en 2014, après le Royaume-Uni 49% des PME ont un regard positif en ce qui concerne l avenir en % % 25% % Selon les résultats de l enquête, les PME françaises semblent plus confiantes pour les 12 prochains mois : 29 points ont été gagnés par rapport à % Optimistes Pessimistes Neutres 54% des PME de plus de 10 salariés semblent plus optimistes Le niveau de confiance est principalement déterminé par la taille des PME. Ainsi les moyennes et grandes PME ont un niveau de confiance plus élevé que les petites PME. 18% 26% 31% Petite Moyenne Grande 39% 54% 54% 28% 15% 35% 2-9 employés employés employés Optimistes Pessimistes Neutres Evolution de la confiance nette (% optimistes - % pessimistes) 23% des PME sont confiantes quant aux perspectives d avenir 54% 54% 45% 45% 45% 45% Confiance nette 33% 33% 23% 23% 18% 18% 23% 23% 4% 6% 4% 6% Royaume-Uni France Italie Allemagne 4% 4% 4 T T T T1 2014

5 Projets d investissement Tendance positive des dépenses d investissement prévues au cours des 12 prochains mois T T T Le matériel informatique reste le projet d investissement le plus plébiscité Il est prévu que les dépenses en matériel informatique soient l investissement le plus élevé des PME avec 10,8 milliards d euros au cours des 12 prochains mois. Cela représente également la plus forte croissance pour 2014 parmi tous les types d actifs, avec une augmentation de 56 %. Une transformation progressive du marché est attendue avec notamment des offres plus structurées à forte valeur ajoutée (audit de performances, équipements ultra-adaptés) Données en milliards d euros 7.8 Mais les investissements en logiciels ne sont pas en reste Les PME françaises prévoient d investir 7,8 milliards d euros en logiciels au cours des 12 prochains mois. Elles projettent également d accroître le financement de logiciels de 56 % par rapport à Données en milliards d euros Les investissements en équipements de bureau reviendront à leur niveau de 2012 Les investissements en équipements de bureau (mobilier, imprimantes, scanners hors papeterie) devraient augmenter de 76 % au cours des 12 prochains mois. Malgré un ralentissement entre 2012 et 2013, le niveau des intentions d investissement pour 2014 représente une amélioration significative Données en milliards d euros Quel est le montant d investissement prévu par votre entreprise l année prochaine dans l achat/le renouvellement de matériels, logiciels et d équipements de bureau? 11% 14% 19% 9% 14% 11% 5% 17% 21% 54% 57% 66% Plus de Entre et Moins de Aucun 5

6 Les raisons d investir L investissement technologique est la clé du succès pour remporter de nouveaux contrats 42% des projets d investissement en matériel informatique portent sur l amélioration du matériel existant afin d augmenter l efficacité et la productivité. 39% des projets d investissement en logiciel informatique portent sur l amélioration du logiciel existant afin d augmenter l efficacité et la productivité. 29% des dépenses d investissement en équipement de bureau portent sur le remplacement de matériel obsolète. Principales raisons d investir Amélioration de l équipement existant pour augmenter l efficacité et la productivité 42% 39% 19% Détérioration des équipements existants 17% 7% 29% Renforcement des capacités pour répondre à la progression des nouvelles commandes 7% 8% 7% Projet de développement national 7% 9% 7% Acquisition de nouveaux types de matériel pour soutenir la diversification de nouvelles lignes de produits 5% 9% 6% Matériel informatique Logiciel Equipement de bureau Étude de cas Une PME souhaitait renouveler sa flotte vieillissante de téléphones portables pour 42 de ses employés. Elle s est adressée à un distributeur de téléphonie mobile, partenaire de GE Capital. En collaboration avec ce partenaire, GE Capital a proposé une offre sur-mesure incluant : Le rachat et la récupération de ses anciens téléphones La mise à disposition d une flotte de téléphones de dernière génération en location financière L assurance matériel (bris de machine et vol) Cette solution locative complète lui a donc permis de réaliser des économies par rapport à un achat classique de sa nouvelle flotte et l assurance adossée lui apporte aujourd hui toute la sérénité dont il a besoin. 6

7 Les solutions de financement Les financements via un partenaire bancaire restent les plus privilégiés par les PME du secteur IT Les méthodes de financement préférées restent identiques à celles de 2013 Financement de l Union européenne 3% 10% % 59% Utilisation d une carte de crédit 9% 5% Utilisation d une autorisation de découvert bancaire 15% 14% Financement interne Financement externe Obtention d un prêt bancaire pour couvrir le paiement Location de l équipement via un accord de vente ou un financement structuré 33% 36% 33% 33% Contrairement à la majorité des secteurs d activité, le secteur IT semble privilégier cette année le financement par crédit-bail ou location. Aujourd hui au même niveau que le prêt bancaire traditionnel, le leasing évolue néanmoins positivement cette année. Le saviez-vous? Les opportunités manquées, telles que la perte de nouveaux contrats commerciaux due a un équipement obsolète, devrait représenter 11,4 milliards en Malgré ce montant important, il s agit en réalité d une diminution de 25% par rapport à Perte de chiffre d affaires estimée au sein des PME en raison d un équipement obsolète (Mds ) ,4 milliards de perte de chiffre d affaires en 2014 T T T

8 Les solutions de financement La location d équipements dans le top 3 des solutions les plus privilégiées par les PME 84% des PME ont recours aux banques traditionnelles pour leurs investissements Cependant, ces PME françaises sont susceptibles d utiliser deux autres sources de financement pour leurs dépenses, en ayant recours au financement par le constructeur ou un établissement de financement. Évaluation des prestataires pour les dépenses d investissement (% d entités qui l envisageraient) Banque traditionnelle Location par un constructeur Location par un établissement de financement Subventions du gouvernement/de l UE Crowdfunding ou financement participatif 84% 57% 49% 36% Fonds de capital-risque 27% Pour quelle(s) raison(s) envisageriez-vous d utiliser un partenaire financier ou spécialiste du crédit-bail pour obtenir des financements dans la cadre de l acquisition de nouveaux équipements? 8% 11% 9% 8% 12% 8% Facilité Partenaire de confiance Spécialiste capable de répondre à un besoin unique Meilleur service Meilleurs taux et prix La location permet d étaler les paiements Étude de cas Le secteur public aussi fait appel à GE Capital. En témoigne l installation d un parc de tablettes numériques chez un client du secteur public qui avait pour habitude de recourir au paiement comptant de ses investissements IT. Ce qui a séduit notre client : La possibilité d ajouter de nouveaux matériels en cours de contrat et de restituer le matériel durant le contrat Un coût d utilisation par unité très compétitif grâce à un contrat de location opérationnelle La gestion fluide et adaptée des fins de contrats La flexibilité de cette solution est l élément clé de satisfaction pour notre client, soucieux de disposer de ses équipements sans contraintes ni lourdeurs administratives. 8

9 Un regard vers l Europe ROYAUME-UNI Confiance nette : 54 % (contre 33 % en 2013) Total des projets d investissement : 71 Mds, en hausse de 12 % Dépense moyenne par PME : Projets d investissement technologique : 27,5 Mds (+53 % comparé à 2013) ALLEMAGNE Confiance nette : 45 % (identique à 2013) Total des projets d investissement : 136 Mds, en baisse de 18 % Dépense moyenne par PME : Projets d investissement technologique : 26,4 Mds (-17 % comparé à 2013) FRANCE Confiance nette : 23 % (contre 4 % en 2013) Total des projets d investissement : 90 Mds, en hausse de 41 % Dépense moyenne par PME : Projets d investissement technologique : 26,5 Mds (+ 34 % comparé à 2013) ITALIE Confiance nette : 18 % (contre 6 % en 2013) Total des projets d investissement : 60 Mds, en baisse de 24 % Dépense moyenne par PME : Projets d investissement technologique : 16,4 Mds (-18 % comparé à 2013) Méthodologie Cette enquête a été réalisée auprès de chefs d entreprise de PME européennes sur 7 pays (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, République Tchèque, Hongrie et Pologne). En France, 326 entreprises de 2 à 249 salariés ont été étudiées. Cette étude a été réalisée via un questionnaire en ligne conçu par Millward Brown (Londres) entre le 13 janvier et le 14 février 2014, complété par des données quantitatives de bases de données officielles telles que Eurostat ou l INSEE. Avertissement Ce document contient des projections c est-à-dire, des déclarations basées sur des évènements futurs ne tenant pas compte des évènements passés. Cet état de fait peut conduire nos futures analyses à être très différentes des analyses contenues dans lesdites projections. Sur la base de ce qui précède veuillez noter que nous n entendons pas mettre à jour lesdites projections. 9

10 Un regard vers l Europe La confiance en l avenir 01. La confiance retrouvée? Début 2014, la confiance dans le climat économique repartait à la hausse dans tous les marchés de l UE4 (France, Allemagne, Italie et Royaume-Uni), sauf en Allemagne où elle était à un niveau déjà relativement élevé Les intentions d investissement et les raisons d investir 02. Les intentions d investissement augmentent Les projets d investissement des pays de l UE4 sont supérieurs à ceux de 2013 en matériel informatique, en logiciel et en équipement de bureau 03. Une croissance à l échelle européenne en ce qui concerne le matériel informatique Le matériel informatique représente la part la plus importante des intentions d investissement prévues sur chacun des marchés de l UE4 04. Améliorer son équipement existant Pour ces 4 pays, l amélioration de l équipement existant en vue d augmenter l efficacité et la productivité reste le principal motif d investissement à la fois pour le matériel informatique (33 %) et les logiciels (35 %) 05. Remettre à niveau son équipement obsolète La détérioration de l équipement existant est le principal facteur de changement du matériel de bureau pour 39 % des PME de l UE4 Les solutions de financement envisagées 06. Le financement par fonds propres représente une spécificité européenne Les PME allemandes, britanniques et françaises disent qu elles financeront «très probablement» (pour 49 % d entre elles) leurs projets d investissement en utilisant directement leurs réserves monétaires existantes (fonds propres de la société). 07. La location d équipement Au-delà des fonds propres, la location est la solution de financement préférée au sein de l UE4 08. Les banques traditionnelles sont les principaux partenaires financiers Dans ces quatre pays, les grandes banques traditionnelles reçoivent le plus haut niveau d attention (73 % en Italie et 84 % en France) 09. Une considération de la location en UE4 À l exception de la France, la majorité des PME de l UE4 envisageraient d utiliser un «prêteur ou une solution de crédit-bail» pour financer leurs investissements technologiques 10

11 GE Capital propose des solutions de financement pour les équipements technologiques GE Capital Equipement Finance conçoit et propose une offre de financement sur-mesure pour une large gamme de matériels et de solutions technologiques. Les plans de financement proposés s adaptent aux différentes étapes des projets avec la prise en compte des rythmes de déploiement et des budgets annuels. GE Capital Equipement Finance propose son offre directement aux entreprises clientes ou via des partenaires (constructeurs, distributeurs ou éditeurs). Temoignages de partenaires A la recherche d une solution performante de financement de logiciels pour Cadware Systems, nous avons trouvé en GE Capital Equipement Finance une proximité de relation et une réactivité qui en font désormais le partenaire incontournable Thierry Lucotte, PDG de Cadware En effet, c est parce que GE Capital Equipement Finance sait financer les différentes activités des acteurs du marché IT, depuis le financement de postes informatiques jusqu aux projets complexes comprenant les équipements, les logiciels et le service, que nous proposons à nos adhérents comme Cadware de s associer avec ce spécialiste du financement IT Frédéric Astié, Président d ASF Consulting SAP est leader des applications d entreprise et fournit aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs les moyens logiciels d une meilleure gestion. Les projets que nous réalisons sont stratégiques pour nos clients et présentent des contraintes techniques et financières importantes. Nous avons trouvé en GE Capital Equipement Finance un partenaire qui nous accompagne dès la phase d avant-vente pour fournir une solution de financement adaptée aux contraintes de cet environnement, au travers d une ingénierie financière réactive et pertinente François Blanchard, Responsable de financements SAP 11

12 Claire Demaison Coordinatrice marché IT Jerôme Laburte Coordinateur marché Bureautique GENERAL ELECTRIC Company. Tous droits réservés. Bien que toutes les précautions aient été prises dans la rédaction des informations contenues dans ce document, la société General Electric, GE Capital, leurs employés respectifs, dirigeants et mandataires déclinent toute responsabilité et n apportent aucune garantie concernant l exactitude, la précision, la mise à jour ou l exhaustivité des informations contenues dans ce document. GE Capital décline toute responsabilité en relation avec les dommages, de quelque nature que ce soit, causés par l utilisation des informations contenues dans ce document. Les informations présentes sur ce document sont fournies à titre d information générale uniquement, elles ne constituent pas un conseil juridique, fiscal, comptable ou d une quelconque autre nature et ne peuvent servir de base à une quelconque transaction. Ce document, en tout ou partie, ne peut être reproduit, stocké dans un système de recherche ou transmis sous quelque forme que ce soit ou par quelque moyen que ce soit, électronique, mécanique, par photocopie, enregistrement ou autrement, sans l accord préalable de la société General Electric. GE Capital Equipement Finance Société par actions simplifiée au capital de Siège social : Immeuble Défense Plaza, rue Delarivière Lefoullon, Puteaux T , F N RCS Nanterre APE 6491 Z N TVA : FR Société de courtage d assurances, immatriculée ORIAS N (www.orias.fr) - Société Financière agréée par l Autorité de contrôle prudentiel.

CAPEX, LE BAROMÈTRE DES PME EUROPÉENNES

CAPEX, LE BAROMÈTRE DES PME EUROPÉENNES GE Capital CAPEX, LE BAROMÈTRE DES PME EUROPÉENNES Une analyse des intentions d investissement et du climat des affaires sur la base d une étude réalisée auprès de 1750 entreprises de sept marchés européens.

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

Une approche sur-mesure

Une approche sur-mesure L offre de services de HSBC Private Bank en France Le cœur de notre métier consiste à vous fournir des conseils de qualité et à mettre en œuvre les solutions d investissements permettant de répondre précisément

Plus en détail

Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal

Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal Le CXP, en collaboration avec ITESOFT et Fujitsu, dévoile les résultats de l édition 2013 de son baromètre «Optimisation

Plus en détail

Réduisez les coûts de gestion de votre flotte automobile

Réduisez les coûts de gestion de votre flotte automobile GRAS SAVOYE I CONSEIL & COURTAGE EN ASSURANCES Réduisez les coûts de gestion de votre flotte automobile Une approche unique de votre métier, nourrie de la connaissance opérationnelle des risques et problématiques

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO.

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. 1 GAMME DE SOLUTIONS PREVOYANCE IMPERIO PRECISO HOSPITALIS EDUCALIA SERENITE Plus ASSURANCE

Plus en détail

Le facteur CC. Valeur économique du financement des Comptes Clients pour les économies européennes de premier plan.

Le facteur CC. Valeur économique du financement des Comptes Clients pour les économies européennes de premier plan. Le facteur CC économique du financement des Comptes Clients pour les économies européennes de premier plan. Sommaire L objectif du présent rapport est d évaluer les avantages du financement des Comptes

Plus en détail

vous souhaite la bienvenue L offre globale de services aux entreprises Droit Chiffre Banque & Conseil financier Informatique Sécurité Monde du Bureau

vous souhaite la bienvenue L offre globale de services aux entreprises Droit Chiffre Banque & Conseil financier Informatique Sécurité Monde du Bureau vous souhaite la bienvenue L offre globale de services aux entreprises Droit Chiffre Banque & Conseil financier Informatique Sécurité Monde du Bureau Droit FIDUCIAL SOFIRAL Chiffre FIDUCIAL Audit FIDUCIAL

Plus en détail

FCPI Objectif Innovation Patrimoine

FCPI Objectif Innovation Patrimoine FCPI Objectif Innovation Investissez dans les PME innovantes pour diversifier votre patrimoine et optimiser votre fiscalité! Placement sur 8 ans minimum éligible à la réduction ISF et IRPP avec un risque

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE FONDS EUROCROISSANCE Composez le futur de votre épargne Communication à caractère publicitaire BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL / LES ENTREPRISES 2008 DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2008 Observatoire

Plus en détail

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION SURVEY ERP : LES OBJECTIFS Mesurer la satisfaction des utilisateurs d ERP / de progiciels

Plus en détail

Baromètre du marché de l investissement immobilier France 2012

Baromètre du marché de l investissement immobilier France 2012 Baromètre du marché de l investissement immobilier France 2012 Principales observations pour 2012 Selon les participants : 77 % des participants considèrent la France comme un territoire attractif Les

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI Général au développement durable n 683 Octobre 2015 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2014 OBRVION ET STISTIQU énergie En 2014, le prix du gaz a baissé

Plus en détail

Société en création : le financement public GE15 - P14-20/05/2014

Société en création : le financement public GE15 - P14-20/05/2014 Société en création : le financement public GE15 - P14-20/05/2014 Introduction Etude de marché Les prévisions financières Idée géniale Etude de faisabilité Créer une entreprise Introduction Année 1 Année

Plus en détail

Baromètre CSA pour ALMA CG des PME françaises

Baromètre CSA pour ALMA CG des PME françaises Baromètre CSA pour ALMA CG des PME françaises Edition 2013 : L optimisation des coûts et les mesures gouvernementales pour la compétitivité Etude N 1201855 Mai 2013 Profil des répondants - FONCTION - -

Plus en détail

LES SITES D INFORMATION

LES SITES D INFORMATION LES SITES D INFORMATION http://www.actinbusiness.com p. 2 http://www.actoria.fr p. 4 http://www.caravanedesentrepreneurs.com p. 6 http://www.coachinvest.com p. 8 http://www.mbcapital.com p. 10 http://www.netpme.fr

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services t Puteaux, le 28 juin 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE La naissance de BNP Paribas Rental Solutions renforce l offre de location longue durée avec services de BNP Paribas La location avec service d équipements

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ

DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que ses auteurs. Les réponses sont parfois plus détaillées que ce

Plus en détail

Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure

Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure ANDRÉ CAMO PRÉSIDENT DE GROUPE PRIMONIAL «NOTRE INDÉPENDANCE CAPITALISTIQUE GARANTIT NOTRE INDÉPENDANCE D ESPRIT. NOUS

Plus en détail

LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES. Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA

LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES. Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA Pourquoi la TVA Livraison des biens: Opérations triangulaires Les affectations L Autoliquidation Autoliquidation:

Plus en détail

En collaboration avec LA GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL EN 2013

En collaboration avec LA GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL EN 2013 En collaboration avec LA GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL EN 2013 MARS 2013 INTRODUCTION, METHODOLOGIE Primo France, association dédiée à la gouvernance et à la gestion du risque public,

Plus en détail

Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France

Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France La Banque de France mène une enquête trimestrielle auprès des entreprises de l industrie, des services et du bâtiment sur

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

OCTOBRE 2012 : Des taux bas, des prix qui ne grimpent plus et des acquéreurs qui ne se décident toujours pas à acheter

OCTOBRE 2012 : Des taux bas, des prix qui ne grimpent plus et des acquéreurs qui ne se décident toujours pas à acheter Enquête trimestrielle menée auprès des candidats à l acquisition d un logement dans les 12 prochains mois Communiqué de presse - Octobre 2012-8ème vague - 3ème trimestre 2012 / ANALYSE GLOBALE OCTOBRE

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

leasecom, Qui sommes-nous?

leasecom, Qui sommes-nous? leasecom, Qui sommes-nous? Notre objectif : développer et apporter à nos clients des solutions de location financière évolutive et de location longue durée adaptées à leurs besoins. 1 leasecom Filiale

Plus en détail

irigeants d associations

irigeants d associations esponsabilité personnelle des irigeants d associations Préservez votre patrimoine privé en cas de mise en cause de votre responsabilité personnelle Découvrez l'application iprev pour les TNS L assurance

Plus en détail

PASCAL DECARY DIRECTEUR ACHATS GROUPE REDACTEUR : BENJAMIN HULOT VERSION - DATE : V1 : 08-12-2014 DATE D APPLICATION : 01-01-2014

PASCAL DECARY DIRECTEUR ACHATS GROUPE REDACTEUR : BENJAMIN HULOT VERSION - DATE : V1 : 08-12-2014 DATE D APPLICATION : 01-01-2014 PROCEDURE DE GESTION GROUPE REPORTING ACHATS DD DAG PASCAL DECARY DIRECTEUR ACHATS GROUPE REDACTEUR : BENJAMIN HULOT VERSION - DATE : V1 : 08-12-2014 DATE D APPLICATION : 01-01-2014 OBJECTIF 1. Définition

Plus en détail

VOTRE VOYAGE COMMENCE ICI.

VOTRE VOYAGE COMMENCE ICI. BMW Motorrad Financial Services 3 4 5 6 7 8 bmw-motorrad.fr/fs The Ultimate Riding Machine BMW MOTORRAD FINANCIAL SERVICES. VOTRE VOYAGE COMMENCE ICI. BMW MOTORRAD FINANCIAL SERVICES. EMPRUNTEZ LA TRAJECTOIRE

Plus en détail

ECONOCOM acquiert ECS et s impose comme le leader européen

ECONOCOM acquiert ECS et s impose comme le leader européen Résultats 2010 Stratégie & Perspectives RÉUNION D INFORMATION - 17 mars 2011 INTERVENANTS Jean-Louis Bouchard Fait marquant 2010 ECONOCOM aujourd hui Président Jean-Philippe Roesch Directeur Général Résultats

Plus en détail

HSBC Private Bank en France. Ingénierie Patrimoniale

HSBC Private Bank en France. Ingénierie Patrimoniale HSBC Private Bank en France Ingénierie Patrimoniale Nos connections sont les vôtres partout dans le monde. Pour HSBC Private Bank, la dimension de votre vie fait de vous un client à part. Nous recherchons

Plus en détail

Guide sur le financement des PME

Guide sur le financement des PME IBM Global Financing Guide sur le financement des PME Fourni par IBM Global Financing ibm.com/financing/fr Guide sur le financement des PME Chaque jour, les dirigeants de PME doivent prendre des décisions

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

MINI FINANCIAL SERVICES. SO MINI. * * Tellement MINI.

MINI FINANCIAL SERVICES. SO MINI. * * Tellement MINI. SO MINI. * * Tellement MINI. LA FAçON LA PLUS RAPIDE DE PASSER EN MODE MINI. Fulgurante, impérieuse, étourdissante Une envie de MINI, ça ne se contrôle pas! Avec MINI Financial Services, vous êtes libre

Plus en détail

REPÉRAGE FLASH EMPLOI (RFE)

REPÉRAGE FLASH EMPLOI (RFE) REPÉRAGE FLASH EMPLOI (RFE) Branche professionnelle du commerce de détail de papeterie, fournitures de bureau, de bureautique et informatique BILAN 1 er juillet 2014 au Service Observatoires AGEFOS PME

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATION

BROCHURE D INFORMATION BROCHURE D INFORMATION Instrument financier complexe non garanti en capital Durée d investissement conseillée : 3 ans en l absence d activation automatique du mécanisme de remboursement anticipé Produit

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

Gamme tre off. HPWM Select. offre de fonds alloc multigestionnaires. mul

Gamme tre off. HPWM Select. offre de fonds alloc multigestionnaires. mul e Gamme HPW iva te Ba nk Fr an c Gamme Notre tre off offre de fonds d allocation alloc d actifs multigestionnaires mul La multigestion Avec un savoir-faire de près de 20 ans et une recherche permanente

Plus en détail

DÉTA Conseils & Assurances - 10, rue de la Sablière 92230 GENNEVILLIERS 1

DÉTA Conseils & Assurances - 10, rue de la Sablière 92230 GENNEVILLIERS 1 DÉTA Conseils & Assurances - 10, rue de la Sablière 92230 GENNEVILLIERS contact@deta-assurances.fr - www.deta-assurances.fr DÉTA Conseils &- Tél. Assurances 01 47 90 05 - contact@deta-assurances.fr 54

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Crystal Finance est le leader du conseil en gestion patrimoniale globale auprès d une clientèle privée et de non-résidents français.

Crystal Finance est le leader du conseil en gestion patrimoniale globale auprès d une clientèle privée et de non-résidents français. Crystal Finance est le leader du conseil en gestion patrimoniale globale auprès d une clientèle privée et de non-résidents français. Créée en 1992, Crystal Finance conseille près de 10 000 clients à travers

Plus en détail

Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement

Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement ENTREPRISES FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS CRÉDIT-BAIL MOBILIER, LOCATION FINANCIÈRE Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement 1 Dans le cadre de votre activité, vous

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement Une gamme composée de 5 fonds diversifiés La gamme HSBC World Selection (1) est composée de 5 fonds afin de correspondre aux différents

Plus en détail

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Une étude exclusive sur les Petites et Moyennes Entreprises

Une étude exclusive sur les Petites et Moyennes Entreprises Zurich Insurance Group Une étude exclusive sur les Petites et Moyennes Entreprises - Les PME ont pu réaliser de la croissance grâce à leurs marchés domestiques lors des 12 derniers mois - Diverses opportunités

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Carl Gaigné Directeur de Recherche INRA RMT Economie des filières animales Compétitivité des filières animales françaises 10/12/13

Plus en détail

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.3.2015 COM(2015) 130 final EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION des rapports d activité annuels des États membres en matière de crédits à l exportation au sens du règlement

Plus en détail

La Banque Postale lance une offre d assurance multirisque professionnelle 100 % en ligne dédiée aux auto-entrepreneurs

La Banque Postale lance une offre d assurance multirisque professionnelle 100 % en ligne dédiée aux auto-entrepreneurs COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 décembre 2009 La Banque Postale lance une offre d assurance multirisque professionnelle 100 % en ligne dédiée aux auto-entrepreneurs Premier partenaire de l'état et de

Plus en détail

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE 26 LES SOURCES L enquête annuelle d entreprise (EAE) L enquête annuelle d entreprise (EAE) est élaborée dans le cadre du règlement européen n 58 / 97 du Conseil du 20 décembre 1996

Plus en détail

Programme de formation

Programme de formation Programme de formation Intitulé : Parcours «Création d entreprise» Public : Tout salarié issu d une entreprise du commerce de détail souhaitant créer son activité Pré requis : Avoir un projet de création

Plus en détail

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque maif.fr Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015 intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque Services financiers et bancaires La MAIF a fondé

Plus en détail

Validez vos marchés et préparez-vous à rencontrer vos futurs clients en Asie du Sud-Est

Validez vos marchés et préparez-vous à rencontrer vos futurs clients en Asie du Sud-Est Target ASEAN Validez vos marchés et préparez-vous à rencontrer vos futurs clients en Asie du Sud-Est Singapour Malaisie Thaïlande Indonésie Vietnam Philippines (à la carte) 22 au 27 mars 2015 6 étapes

Plus en détail

Schroders Global Investment Trends Report

Schroders Global Investment Trends Report Schroders Global Investment Trends Report 2014 Enquête mondiale sur les tendances et les intentions d épargne des investisseurs individuels Paris, le 4 mars 2014 Mars 2014 Introduction Méthodologie» Schroders

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

Donnez vie. à votre projet automobile. le meilleur. Financeurs Créatifs, pour vous offrir. du financement et des assurances

Donnez vie. à votre projet automobile. le meilleur. Financeurs Créatifs, pour vous offrir. du financement et des assurances Financeurs Créatifs, pour vous offrir le meilleur du financement et des assurances DES FINANCEMENTS QUI VOUS RESSEMBLENT Des solutions qui font toute la différence. Avec CGI, vous allez découvrir toute

Plus en détail

FANAF 2015 Cyber criminalité et assurance LE 17/02/2015. Philippe Randon

FANAF 2015 Cyber criminalité et assurance LE 17/02/2015. Philippe Randon FANAF 2015 Cyber criminalité et assurance LE 17/02/2015 Philippe Randon Sommaire Le risque Les solutions assurantielles (garantie, services) Exemples de capacités Argumentaire MARSH Cyber risques Quelques

Plus en détail

Les risques d entreprises

Les risques d entreprises Les risques d entreprises Assureur depuis 1962 entre terre et océan Une dynamique de compétences au service des entreprises et des particuliers Êtes-vous prêt? Des solutions d assurances à votre service.

Plus en détail

Endettement des sociétés non financières françaises : ne nous alarmons pas!

Endettement des sociétés non financières françaises : ne nous alarmons pas! Apériodique n 13/24 19 mars 2013 Endettement des sociétés non financières françaises : ne nous alarmons pas! Le taux d endettement des sociétés non financières (SNF), défini comme l endettement rapporté

Plus en détail

PME, Internet et e-learning

PME, Internet et e-learning PME, Internet et e-learning OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris De : Alexandre Mutter, Thierry Chalumeau, Matthieu Cassan OpinionWay CGPME Novembre 2011 Sommaire Contexte et objectifs p3

Plus en détail

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 oc SYNTHÈSE 1 ACTIVITÉ 4-7 8-17 2 3 4 5 6 7 EMPLOI SITUATION FINANCIÈRE CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE FINANCEMENTS

Plus en détail

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service Ligne 100 pour PME-PMI La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE La solution de gestion commerciale avancée pour le Service L éditeur partenaire des PME Capitalisez sur l expertise

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES le Financement des entreprises, un soutien indispensable à l économie parlons de la banque... LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES UN SOUTIEN INDISPENSABLE À L ÉCONOMIE Mars 2014 Retrouvez les chiffres actualisés

Plus en détail

Une approche nouvelle et inédite de la distribution, du service et du financement informatiques.

Une approche nouvelle et inédite de la distribution, du service et du financement informatiques. Une approche nouvelle et inédite de la distribution, du service et du financement informatiques. La location Opérationnelle conçue comme un service Depuis 30 ans (1982), notre expérience nous permet de

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : UNE BELLE PERFORMANCE Chiffre d affaires supérieur à un milliard d euros, en hausse de 5,6% hors effets de change Marge opérationnelle courante1 : 25,6% du chiffre d'affaires Marge nette2 : 15,4% du

Plus en détail

L enquête annuelle crédit-bail. Présentation auprès du Cnis pour renouvellement d opportunité

L enquête annuelle crédit-bail. Présentation auprès du Cnis pour renouvellement d opportunité L enquête annuelle crédit-bail Présentation auprès du Cnis pour renouvellement d opportunité 1. Le crédit-bail Forme d investissement dont le mode de financement a été introduit en France en 1962 (l enquête

Plus en détail

Récapitulatif: Du 1 er au 12 Juin 2015. Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux.

Récapitulatif: Du 1 er au 12 Juin 2015. Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux. Du 1 er au 12 Juin 2015 Récapitulatif: Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux. Mise en place d un référentiel de données en Turquie. Test de continuité

Plus en détail

prenez le risque, nous assurons votre réussite

prenez le risque, nous assurons votre réussite prenez le risque, nous assurons votre réussite Vous méritez toute notre expérience Depuis plus de 150 ans, Marsh, leader mondial du courtage d assurance et du conseil en risques d entreprise, accompagne

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015

OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015 PARIS, LE 13 OCTOBRE OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015 Enseignement majeur de l édition 2015 de l Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale : les Français patrimoniaux montrent

Plus en détail

Secteur Industries - Manufacturing

Secteur Industries - Manufacturing Secteur Industries - Manufacturing isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur industriel Selon le gouvernement,

Plus en détail

L'export un vecteur de croissance : quel business model choisir? 25 mars 2015

L'export un vecteur de croissance : quel business model choisir? 25 mars 2015 L'export un vecteur de croissance : quel business model choisir? 25 mars 2015 Sommaire 1. Introduction et présentation du sujet 2. Témoignages 3. Questions 4. Conclusion 1 1. Introduction en Mds Données

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR»

L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR» L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR» étude ENTREPRENEURS BNP PARIBAS 2016 EN BREF LES MILLENNIPRENEURS UNE GÉNÉRATION PRESSÉE I Âgés de moins de 35 ans, ces nouveaux entrepreneurs créent plus d entreprises,

Plus en détail

On the road to Brazil

On the road to Brazil On the road to Brazil Vague 3 Rapport d étude 1 Présentation de l étude 2 Contexte et objectifs La Direction de la Communication du PMU est responsable de la définition et de la coordination de la stratégie

Plus en détail

Les marchés européens

Les marchés européens .creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2014 MAI 2015 rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit

Plus en détail

Rapport Enquête de Conjoncture 1 er et 2 ème trimestres 2013

Rapport Enquête de Conjoncture 1 er et 2 ème trimestres 2013 Rapport Enquête de Conjoncture 1 er et 2 ème trimestres 15, rue Maréchal Foch 56100 Lorient I Tél 0820 220 440 I Fax 02 97 21 88 85 I Email contact@fymconseil.com I Site www.fymconseil.com SA au capital

Plus en détail

RENCONTRE AVEC LES ACTIONNAIRES. 10 décembre 2014

RENCONTRE AVEC LES ACTIONNAIRES. 10 décembre 2014 RENCONTRE AVEC LES ACTIONNAIRES 10 décembre 2014 ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET FINANCIER «LE MONDE D APRÈS» OLIVIER GARNIER Chef économiste DU MONDE D AVANT AU MONDE D APRÈS Quatre grandes ruptures : Modèle

Plus en détail

Un taux qui suscite l intérêt 3,50 %* annuel brut jusqu à 50 000. pendant 3 mois puis 1,80 %*annuel brut

Un taux qui suscite l intérêt 3,50 %* annuel brut jusqu à 50 000. pendant 3 mois puis 1,80 %*annuel brut Un taux qui suscite l intérêt 3,50 %* annuel brut jusqu à 50 000 pendant 3 mois puis 1,80 %*annuel brut Avec le Compte Épargne Rémunéré GE Money Bank, votre épargne bénéficie d un taux de 3,50 %* pendant

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Rencontrez vos futurs clients

Rencontrez vos futurs clients Rencontrez vos futurs clients www.salons-immobilier.com/lyon #LesSalonsImmo Le plus grand RDV régional dédié à l immobilier et à la maison individuelle Depuis 28 ans, le Salon de l Immobilier Rhône-Alpes

Plus en détail

Ingénierie Patrimoniale

Ingénierie Patrimoniale Ingénierie Patrimoniale Nos connections sont les vôtres partout dans le monde. Pour HSBC Private Bank, la dimension de votre vie fait de vous un client à part. Nous recherchons de nouvelles opportunités

Plus en détail

Baromètre de la flotte internationale 2011. N 1000617 Rapport local Suisse

Baromètre de la flotte internationale 2011. N 1000617 Rapport local Suisse Baromètre de la flotte internationale 2011 N 1000617 Rapport local Suisse CVO qu est-ce que c est? Une plateforme d experts pour tous les professionnels des flottes : gestionnaires de flottes, spécialistes

Plus en détail

CANADA. Les relations commerciales de la Belgique avec le

CANADA. Les relations commerciales de la Belgique avec le Les relations commerciales de la Belgique avec le CANADA Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

HP Financial Services et le réseau de partenaires hp. une collaboration destinée à satisfaire les clients

HP Financial Services et le réseau de partenaires hp. une collaboration destinée à satisfaire les clients HP Financial Services et le réseau de partenaires hp une collaboration destinée à satisfaire les clients 1 Présentation de HP Financial Services Objectif de ce guide Dans ce guide, nous présentons les

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

CNP Assurances signe avec Banco Santander un partenariat stratégique de long terme en assurance en Europe. 10 juillet 2014

CNP Assurances signe avec Banco Santander un partenariat stratégique de long terme en assurance en Europe. 10 juillet 2014 CNP Assurances signe avec Banco Santander un partenariat stratégique de long terme en assurance en Europe 0 juillet 04 Avertissement «Le présent document peut contenir des données de nature prospective.

Plus en détail