GE Capital Equipement Finance. Baromètre des investissements technologiques des PME françaises Edition 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GE Capital Equipement Finance. Baromètre des investissements technologiques des PME françaises Edition 2014"

Transcription

1 GE Capital Equipement Finance Baromètre des investissements technologiques des PME françaises Edition 2014

2 Edito Nous sommes ravis de vous présenter la première édition du Baromètre Capex Technologies. Cette enquête, réalisée par GE Capital, porte sur les intentions d investissement en France et en Europe et sur les perspectives d investissement des Petites et Moyennes Entreprises (PME) sur le marché du matériel informatique, des logiciels et de l équipement de bureau (matériels technologiques). En dépit d un climat qui reste difficile et d une croissance qui peine à trouver sa voie, de bonnes nouvelles sont espérées en cette année Le niveau de confiance des chefs d entreprise était en progression au début de l année : 49 % des PME se déclaraient optimistes quant à l avenir. En effet, les investissements des PME françaises devraient augmenter de 62 % au cours des douze prochains mois pour atteindre un investissement total de 26,5 milliards d euros dans le secteur IT. L ensemble des dépenses en matériel informatique et de bureau devrait croître sensiblement. Les acquisitions d équipements informatiques devraient demeurer parmi les plus gros projets d investissement, motivés principalement par la nécessité de renforcer l efficacité et la productivité des PME. Dans cette perspective, un point reste sensible pour les PME : l accès au financement, qu il s agisse de renouveler un équipement ou de lancer de nouveaux projets. C est pourquoi ces deux dernières années, GE Capital a porté une attention particulière aux demandes des clients et à la capacité de ses partenaires à proposer des solutions de financement adaptées aux besoins des entreprises clientes. Actuellement, les PME françaises préfèrent recourir à des organismes externes pour financer leurs dépenses d investissement. Concernant le choix d une solution de financement, 33 % des PME pensent opter en 2014 pour un financement en location via leurs constructeurs ou un établissement de financement. A l heure où les entreprises manifestent leur intention de reprendre leurs investissements dans les équipements bureautiques, les logiciels et le matériel informatique, les douze prochains mois pourraient être porteurs de belles opportunités pour le secteur. Patrice Coulon Directeur Général Adjoint GE Capital Ralph Crockett Directeur de marché GE Capital Equipement Finance 2

3 Synthèse % des PME françaises sont optimistes quant à l avenir Le renouvellement des matériels et des logiciels vise principalement à améliorer l efficacité et la productivité Le niveau de confiance des entreprises a fortement augmenté par rapport à 2013 avec une hausse de 11 points 59 % des PME françaises préfèrent recourir à un organisme externe pour financer leurs dépenses d investissement 03. Les PME françaises prévoient d investir 26,5 milliards d euros en équipements technologiques dans les 12 prochains mois % des PME françaises financent leur matériel en recourant directement aux fonds propres de l entreprise Elles prévoient d investir essentiellement dans le matériel informatique et de bureau, dont 18,7 milliards d euros au cours des 12 prochains mois La location et l obtention d un prêt bancaire sont les solutions de financement les plus prisées pour l acquisition d actifs Cette croissance est attendue dans toutes les classes d actifs technologiques, mais la plus forte croissance d actifs porte sur le matériel informatique avec 10,8 milliards d euros Les banques traditionnelles sont toujours les fournisseurs privilégiés pour les dépenses d investissement L analyse porte sur les intentions d investissement de 326 PME françaises, réparties selon les catégories suivantes : 32% Petite : 2-9 employés Moyenne : employés Grande : 50+ employés 3

4 La confiance en l avenir revient au sein des PME Les PME françaises ont redressé leur confiance avec la deuxième meilleure progression en 2014, après le Royaume-Uni 49% des PME ont un regard positif en ce qui concerne l avenir en % % 25% % Selon les résultats de l enquête, les PME françaises semblent plus confiantes pour les 12 prochains mois : 29 points ont été gagnés par rapport à % Optimistes Pessimistes Neutres 54% des PME de plus de 10 salariés semblent plus optimistes Le niveau de confiance est principalement déterminé par la taille des PME. Ainsi les moyennes et grandes PME ont un niveau de confiance plus élevé que les petites PME. 18% 26% 31% Petite Moyenne Grande 39% 54% 54% 28% 15% 35% 2-9 employés employés employés Optimistes Pessimistes Neutres Evolution de la confiance nette (% optimistes - % pessimistes) 23% des PME sont confiantes quant aux perspectives d avenir 54% 54% 45% 45% 45% 45% Confiance nette 33% 33% 23% 23% 18% 18% 23% 23% 4% 6% 4% 6% Royaume-Uni France Italie Allemagne 4% 4% 4 T T T T1 2014

5 Projets d investissement Tendance positive des dépenses d investissement prévues au cours des 12 prochains mois T T T Le matériel informatique reste le projet d investissement le plus plébiscité Il est prévu que les dépenses en matériel informatique soient l investissement le plus élevé des PME avec 10,8 milliards d euros au cours des 12 prochains mois. Cela représente également la plus forte croissance pour 2014 parmi tous les types d actifs, avec une augmentation de 56 %. Une transformation progressive du marché est attendue avec notamment des offres plus structurées à forte valeur ajoutée (audit de performances, équipements ultra-adaptés) Données en milliards d euros 7.8 Mais les investissements en logiciels ne sont pas en reste Les PME françaises prévoient d investir 7,8 milliards d euros en logiciels au cours des 12 prochains mois. Elles projettent également d accroître le financement de logiciels de 56 % par rapport à Données en milliards d euros Les investissements en équipements de bureau reviendront à leur niveau de 2012 Les investissements en équipements de bureau (mobilier, imprimantes, scanners hors papeterie) devraient augmenter de 76 % au cours des 12 prochains mois. Malgré un ralentissement entre 2012 et 2013, le niveau des intentions d investissement pour 2014 représente une amélioration significative Données en milliards d euros Quel est le montant d investissement prévu par votre entreprise l année prochaine dans l achat/le renouvellement de matériels, logiciels et d équipements de bureau? 11% 14% 19% 9% 14% 11% 5% 17% 21% 54% 57% 66% Plus de Entre et Moins de Aucun 5

6 Les raisons d investir L investissement technologique est la clé du succès pour remporter de nouveaux contrats 42% des projets d investissement en matériel informatique portent sur l amélioration du matériel existant afin d augmenter l efficacité et la productivité. 39% des projets d investissement en logiciel informatique portent sur l amélioration du logiciel existant afin d augmenter l efficacité et la productivité. 29% des dépenses d investissement en équipement de bureau portent sur le remplacement de matériel obsolète. Principales raisons d investir Amélioration de l équipement existant pour augmenter l efficacité et la productivité 42% 39% 19% Détérioration des équipements existants 17% 7% 29% Renforcement des capacités pour répondre à la progression des nouvelles commandes 7% 8% 7% Projet de développement national 7% 9% 7% Acquisition de nouveaux types de matériel pour soutenir la diversification de nouvelles lignes de produits 5% 9% 6% Matériel informatique Logiciel Equipement de bureau Étude de cas Une PME souhaitait renouveler sa flotte vieillissante de téléphones portables pour 42 de ses employés. Elle s est adressée à un distributeur de téléphonie mobile, partenaire de GE Capital. En collaboration avec ce partenaire, GE Capital a proposé une offre sur-mesure incluant : Le rachat et la récupération de ses anciens téléphones La mise à disposition d une flotte de téléphones de dernière génération en location financière L assurance matériel (bris de machine et vol) Cette solution locative complète lui a donc permis de réaliser des économies par rapport à un achat classique de sa nouvelle flotte et l assurance adossée lui apporte aujourd hui toute la sérénité dont il a besoin. 6

7 Les solutions de financement Les financements via un partenaire bancaire restent les plus privilégiés par les PME du secteur IT Les méthodes de financement préférées restent identiques à celles de 2013 Financement de l Union européenne 3% 10% % 59% Utilisation d une carte de crédit 9% 5% Utilisation d une autorisation de découvert bancaire 15% 14% Financement interne Financement externe Obtention d un prêt bancaire pour couvrir le paiement Location de l équipement via un accord de vente ou un financement structuré 33% 36% 33% 33% Contrairement à la majorité des secteurs d activité, le secteur IT semble privilégier cette année le financement par crédit-bail ou location. Aujourd hui au même niveau que le prêt bancaire traditionnel, le leasing évolue néanmoins positivement cette année. Le saviez-vous? Les opportunités manquées, telles que la perte de nouveaux contrats commerciaux due a un équipement obsolète, devrait représenter 11,4 milliards en Malgré ce montant important, il s agit en réalité d une diminution de 25% par rapport à Perte de chiffre d affaires estimée au sein des PME en raison d un équipement obsolète (Mds ) ,4 milliards de perte de chiffre d affaires en 2014 T T T

8 Les solutions de financement La location d équipements dans le top 3 des solutions les plus privilégiées par les PME 84% des PME ont recours aux banques traditionnelles pour leurs investissements Cependant, ces PME françaises sont susceptibles d utiliser deux autres sources de financement pour leurs dépenses, en ayant recours au financement par le constructeur ou un établissement de financement. Évaluation des prestataires pour les dépenses d investissement (% d entités qui l envisageraient) Banque traditionnelle Location par un constructeur Location par un établissement de financement Subventions du gouvernement/de l UE Crowdfunding ou financement participatif 84% 57% 49% 36% Fonds de capital-risque 27% Pour quelle(s) raison(s) envisageriez-vous d utiliser un partenaire financier ou spécialiste du crédit-bail pour obtenir des financements dans la cadre de l acquisition de nouveaux équipements? 8% 11% 9% 8% 12% 8% Facilité Partenaire de confiance Spécialiste capable de répondre à un besoin unique Meilleur service Meilleurs taux et prix La location permet d étaler les paiements Étude de cas Le secteur public aussi fait appel à GE Capital. En témoigne l installation d un parc de tablettes numériques chez un client du secteur public qui avait pour habitude de recourir au paiement comptant de ses investissements IT. Ce qui a séduit notre client : La possibilité d ajouter de nouveaux matériels en cours de contrat et de restituer le matériel durant le contrat Un coût d utilisation par unité très compétitif grâce à un contrat de location opérationnelle La gestion fluide et adaptée des fins de contrats La flexibilité de cette solution est l élément clé de satisfaction pour notre client, soucieux de disposer de ses équipements sans contraintes ni lourdeurs administratives. 8

9 Un regard vers l Europe ROYAUME-UNI Confiance nette : 54 % (contre 33 % en 2013) Total des projets d investissement : 71 Mds, en hausse de 12 % Dépense moyenne par PME : Projets d investissement technologique : 27,5 Mds (+53 % comparé à 2013) ALLEMAGNE Confiance nette : 45 % (identique à 2013) Total des projets d investissement : 136 Mds, en baisse de 18 % Dépense moyenne par PME : Projets d investissement technologique : 26,4 Mds (-17 % comparé à 2013) FRANCE Confiance nette : 23 % (contre 4 % en 2013) Total des projets d investissement : 90 Mds, en hausse de 41 % Dépense moyenne par PME : Projets d investissement technologique : 26,5 Mds (+ 34 % comparé à 2013) ITALIE Confiance nette : 18 % (contre 6 % en 2013) Total des projets d investissement : 60 Mds, en baisse de 24 % Dépense moyenne par PME : Projets d investissement technologique : 16,4 Mds (-18 % comparé à 2013) Méthodologie Cette enquête a été réalisée auprès de chefs d entreprise de PME européennes sur 7 pays (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, République Tchèque, Hongrie et Pologne). En France, 326 entreprises de 2 à 249 salariés ont été étudiées. Cette étude a été réalisée via un questionnaire en ligne conçu par Millward Brown (Londres) entre le 13 janvier et le 14 février 2014, complété par des données quantitatives de bases de données officielles telles que Eurostat ou l INSEE. Avertissement Ce document contient des projections c est-à-dire, des déclarations basées sur des évènements futurs ne tenant pas compte des évènements passés. Cet état de fait peut conduire nos futures analyses à être très différentes des analyses contenues dans lesdites projections. Sur la base de ce qui précède veuillez noter que nous n entendons pas mettre à jour lesdites projections. 9

10 Un regard vers l Europe La confiance en l avenir 01. La confiance retrouvée? Début 2014, la confiance dans le climat économique repartait à la hausse dans tous les marchés de l UE4 (France, Allemagne, Italie et Royaume-Uni), sauf en Allemagne où elle était à un niveau déjà relativement élevé Les intentions d investissement et les raisons d investir 02. Les intentions d investissement augmentent Les projets d investissement des pays de l UE4 sont supérieurs à ceux de 2013 en matériel informatique, en logiciel et en équipement de bureau 03. Une croissance à l échelle européenne en ce qui concerne le matériel informatique Le matériel informatique représente la part la plus importante des intentions d investissement prévues sur chacun des marchés de l UE4 04. Améliorer son équipement existant Pour ces 4 pays, l amélioration de l équipement existant en vue d augmenter l efficacité et la productivité reste le principal motif d investissement à la fois pour le matériel informatique (33 %) et les logiciels (35 %) 05. Remettre à niveau son équipement obsolète La détérioration de l équipement existant est le principal facteur de changement du matériel de bureau pour 39 % des PME de l UE4 Les solutions de financement envisagées 06. Le financement par fonds propres représente une spécificité européenne Les PME allemandes, britanniques et françaises disent qu elles financeront «très probablement» (pour 49 % d entre elles) leurs projets d investissement en utilisant directement leurs réserves monétaires existantes (fonds propres de la société). 07. La location d équipement Au-delà des fonds propres, la location est la solution de financement préférée au sein de l UE4 08. Les banques traditionnelles sont les principaux partenaires financiers Dans ces quatre pays, les grandes banques traditionnelles reçoivent le plus haut niveau d attention (73 % en Italie et 84 % en France) 09. Une considération de la location en UE4 À l exception de la France, la majorité des PME de l UE4 envisageraient d utiliser un «prêteur ou une solution de crédit-bail» pour financer leurs investissements technologiques 10

11 GE Capital propose des solutions de financement pour les équipements technologiques GE Capital Equipement Finance conçoit et propose une offre de financement sur-mesure pour une large gamme de matériels et de solutions technologiques. Les plans de financement proposés s adaptent aux différentes étapes des projets avec la prise en compte des rythmes de déploiement et des budgets annuels. GE Capital Equipement Finance propose son offre directement aux entreprises clientes ou via des partenaires (constructeurs, distributeurs ou éditeurs). Temoignages de partenaires A la recherche d une solution performante de financement de logiciels pour Cadware Systems, nous avons trouvé en GE Capital Equipement Finance une proximité de relation et une réactivité qui en font désormais le partenaire incontournable Thierry Lucotte, PDG de Cadware En effet, c est parce que GE Capital Equipement Finance sait financer les différentes activités des acteurs du marché IT, depuis le financement de postes informatiques jusqu aux projets complexes comprenant les équipements, les logiciels et le service, que nous proposons à nos adhérents comme Cadware de s associer avec ce spécialiste du financement IT Frédéric Astié, Président d ASF Consulting SAP est leader des applications d entreprise et fournit aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs les moyens logiciels d une meilleure gestion. Les projets que nous réalisons sont stratégiques pour nos clients et présentent des contraintes techniques et financières importantes. Nous avons trouvé en GE Capital Equipement Finance un partenaire qui nous accompagne dès la phase d avant-vente pour fournir une solution de financement adaptée aux contraintes de cet environnement, au travers d une ingénierie financière réactive et pertinente François Blanchard, Responsable de financements SAP 11

12 Claire Demaison Coordinatrice marché IT Jerôme Laburte Coordinateur marché Bureautique GENERAL ELECTRIC Company. Tous droits réservés. Bien que toutes les précautions aient été prises dans la rédaction des informations contenues dans ce document, la société General Electric, GE Capital, leurs employés respectifs, dirigeants et mandataires déclinent toute responsabilité et n apportent aucune garantie concernant l exactitude, la précision, la mise à jour ou l exhaustivité des informations contenues dans ce document. GE Capital décline toute responsabilité en relation avec les dommages, de quelque nature que ce soit, causés par l utilisation des informations contenues dans ce document. Les informations présentes sur ce document sont fournies à titre d information générale uniquement, elles ne constituent pas un conseil juridique, fiscal, comptable ou d une quelconque autre nature et ne peuvent servir de base à une quelconque transaction. Ce document, en tout ou partie, ne peut être reproduit, stocké dans un système de recherche ou transmis sous quelque forme que ce soit ou par quelque moyen que ce soit, électronique, mécanique, par photocopie, enregistrement ou autrement, sans l accord préalable de la société General Electric. GE Capital Equipement Finance Société par actions simplifiée au capital de Siège social : Immeuble Défense Plaza, rue Delarivière Lefoullon, Puteaux T , F N RCS Nanterre APE 6491 Z N TVA : FR Société de courtage d assurances, immatriculée ORIAS N ( - Société Financière agréée par l Autorité de contrôle prudentiel.

Réduisez les coûts de gestion de votre flotte automobile

Réduisez les coûts de gestion de votre flotte automobile GRAS SAVOYE I CONSEIL & COURTAGE EN ASSURANCES Réduisez les coûts de gestion de votre flotte automobile Une approche unique de votre métier, nourrie de la connaissance opérationnelle des risques et problématiques

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

leasecom, Qui sommes-nous?

leasecom, Qui sommes-nous? leasecom, Qui sommes-nous? Notre objectif : développer et apporter à nos clients des solutions de location financière évolutive et de location longue durée adaptées à leurs besoins. 1 leasecom Filiale

Plus en détail

MINI FINANCIAL SERVICES. SO MINI. * * Tellement MINI.

MINI FINANCIAL SERVICES. SO MINI. * * Tellement MINI. SO MINI. * * Tellement MINI. LA FAçON LA PLUS RAPIDE DE PASSER EN MODE MINI. Fulgurante, impérieuse, étourdissante Une envie de MINI, ça ne se contrôle pas! Avec MINI Financial Services, vous êtes libre

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

En collaboration avec LA GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL EN 2013

En collaboration avec LA GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL EN 2013 En collaboration avec LA GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL EN 2013 MARS 2013 INTRODUCTION, METHODOLOGIE Primo France, association dédiée à la gouvernance et à la gestion du risque public,

Plus en détail

CAR CONSULTING fait confiance à GE Money Bank pour les solutions de financement (1) (2)

CAR CONSULTING fait confiance à GE Money Bank pour les solutions de financement (1) (2) CAR CONSULTING fait confiance à GE Money Bank pour les solutions de financement (1) (2) aux particuliers pour les véhicules neufs ou d'occasion. Cette offre est complétée par une gamme complète de prestations

Plus en détail

Rapport Enquête de Conjoncture 1 er et 2 ème trimestres 2013

Rapport Enquête de Conjoncture 1 er et 2 ème trimestres 2013 Rapport Enquête de Conjoncture 1 er et 2 ème trimestres 15, rue Maréchal Foch 56100 Lorient I Tél 0820 220 440 I Fax 02 97 21 88 85 I Email contact@fymconseil.com I Site www.fymconseil.com SA au capital

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

Gamme tre off. HPWM Select. offre de fonds alloc multigestionnaires. mul

Gamme tre off. HPWM Select. offre de fonds alloc multigestionnaires. mul e Gamme HPW iva te Ba nk Fr an c Gamme Notre tre off offre de fonds d allocation alloc d actifs multigestionnaires mul La multigestion Avec un savoir-faire de près de 20 ans et une recherche permanente

Plus en détail

l eri Communication à caractère promotionnel

l eri Communication à caractère promotionnel l eri Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. L investisseur supporte le risque de crédit de NATIXIS (Moody s : A2 / Fitch : A / Standard & Poor s :

Plus en détail

CAPIEUROPE PEA-PME Contrat de capitalisation

CAPIEUROPE PEA-PME Contrat de capitalisation CAPIEUROPE PEA-PME Contrat de capitalisation Cultivez le potentiel de performance des entreprises européennes et récoltez les atouts cumulés du PEA et du contrat de capitalisation. Un contrat de capitalisation

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Claire de Kermadec* Les habitudes culturelles, la taille et la dynamique des marchés modèlent le paysage du commerce de détail en Europe.

Plus en détail

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ ASSURANCE ALD AUTOMOTIVE, L ASSURANCE SIMPLIFIÉE POURQUOI CHOISIR ALD AUTOMOTIVE? Six véhicules sur dix auront statistiquement dans l

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque maif.fr Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015 intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque Services financiers et bancaires La MAIF a fondé

Plus en détail

PASCAL DECARY DIRECTEUR ACHATS GROUPE REDACTEUR : BENJAMIN HULOT VERSION - DATE : V1 : 08-12-2014 DATE D APPLICATION : 01-01-2014

PASCAL DECARY DIRECTEUR ACHATS GROUPE REDACTEUR : BENJAMIN HULOT VERSION - DATE : V1 : 08-12-2014 DATE D APPLICATION : 01-01-2014 PROCEDURE DE GESTION GROUPE REPORTING ACHATS DD DAG PASCAL DECARY DIRECTEUR ACHATS GROUPE REDACTEUR : BENJAMIN HULOT VERSION - DATE : V1 : 08-12-2014 DATE D APPLICATION : 01-01-2014 OBJECTIF 1. Définition

Plus en détail

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION SURVEY ERP : LES OBJECTIFS Mesurer la satisfaction des utilisateurs d ERP / de progiciels

Plus en détail

Les risques d entreprises

Les risques d entreprises Les risques d entreprises Assureur depuis 1962 entre terre et océan Une dynamique de compétences au service des entreprises et des particuliers Êtes-vous prêt? Des solutions d assurances à votre service.

Plus en détail

Quelle garantie pour vos dépôts?

Quelle garantie pour vos dépôts? Imprimé www.lesclesdelabanque.com PEFC par une imprimerie détentrice avec des encres végétales sur du papier marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées.

Plus en détail

Donnez vie. à votre projet automobile. le meilleur. Financeurs Créatifs, pour vous offrir. du financement et des assurances

Donnez vie. à votre projet automobile. le meilleur. Financeurs Créatifs, pour vous offrir. du financement et des assurances Financeurs Créatifs, pour vous offrir le meilleur du financement et des assurances DES FINANCEMENTS QUI VOUS RESSEMBLENT Des solutions qui font toute la différence. Avec CGI, vous allez découvrir toute

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO.

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. 1 GAMME DE SOLUTIONS PREVOYANCE IMPERIO PRECISO HOSPITALIS EDUCALIA SERENITE Plus ASSURANCE

Plus en détail

VOTRE SÉRÉNITÉ EST NOTRE UNIQUE LIGNE DE CONDUITE.

VOTRE SÉRÉNITÉ EST NOTRE UNIQUE LIGNE DE CONDUITE. BMW Financial Services www.bmw.fr/fs VOTRE SÉRÉNITÉ EST NOTRE UNIQUE LIGNE DE CONDUITE. GUIDE DU CONDUCTEUR PASSLEASE. Le plaisir de conduire BIENVENUE CHEZ BMW FINANCIAL SERVICES. BIENVENUE CHEZ BMW FINANCIAL

Plus en détail

Croissance organique : 2,4 %

Croissance organique : 2,4 % Communiqué de Presse Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2015 : 872,0 M Croissance organique : 2,4 % Paris, 28 avril 2015 Sopra Steria Group annonce un chiffre d affaires de 872,0 M au 1 er trimestre

Plus en détail

Une approche nouvelle et inédite de la distribution, du service et du financement informatiques.

Une approche nouvelle et inédite de la distribution, du service et du financement informatiques. Une approche nouvelle et inédite de la distribution, du service et du financement informatiques. La location Opérationnelle conçue comme un service Depuis 30 ans (1982), notre expérience nous permet de

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE (Renseignements servant de base à l'établi ssement d'un éventuel contrat en euros)

QUESTIONNAIRE D'ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE (Renseignements servant de base à l'établi ssement d'un éventuel contrat en euros) QUESTIONNAIRE D'ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE (Renseignements servant de base à l'établi ssement d'un éventuel contrat en euros) Attention : conformément aux dispositions de l article

Plus en détail

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel 2. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel 2. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Fonds Commun de Placement dans l Innovation Fcpi innovation pluriel 2 Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Qu est-ce qu un FCPI? Créé par la Loi de finances de 1997, le Fonds

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

FINANCER, ASSURER ET ENTRETENIR VOTRE BMW.

FINANCER, ASSURER ET ENTRETENIR VOTRE BMW. B M W Financial Services 3 4 5 6 7 8 www.bmw.fr/fs Le plaisir de conduire FINANCER, ASSURER ET ENTRETENIR VOTRE BMW. ASSOCIEZ EXPERTISE ET EXCELLENCE AVEC BMW FINANCIAL SERVICES. POURQUOI BMW FINANCIAL

Plus en détail

Secteur Recherche Santé

Secteur Recherche Santé Secteur Recherche Santé isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur de la santé Selon l INSEE, le secteur de la

Plus en détail

Baromètre de la gestion immobilière des villes Pour une stratégie de création de valeur

Baromètre de la gestion immobilière des villes Pour une stratégie de création de valeur Baromètre de la gestion immobilière des villes Pour une stratégie de création de valeur 2015 Répartition géographique des villes participantes sur le territoire français Martinique Editorial Une enquête

Plus en détail

bpce assurances L ESSENTIEL 2012

bpce assurances L ESSENTIEL 2012 bpce assurances L ESSENTIEL 2012 I ÉDITO Pierre Garcin Président du conseil d administration Paul Kerangueven Directeur général Sommaire Faits marquants ÉDITO p. 1 à propos de BPCE Assurances p. 2 l assurance

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille SCPI GEMMEO COMMERCE L immobilier de commerce français en portefeuille AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après «SCPI»), vous devez tenir

Plus en détail

p s den Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1).

p s den Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1). p s den 1 / 12 Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1). ériode de commercialisation : du 18 mai au 17 juillet 2015. La commercialisation

Plus en détail

Approches innovantes vers le Cloud, la Mobilité et les outils sociaux de formation

Approches innovantes vers le Cloud, la Mobilité et les outils sociaux de formation Présentation de la solution SAP SAP Education SAP Workforce Performance Builder Objectifs Approches innovantes vers le Cloud, la Mobilité et les outils sociaux de formation Développement des compétences

Plus en détail

COMMUNIQUE RELATIF AU PROJET D OFFRE PUBLIQUE D ACHAT SIMPLIFIEE VISANT LES ACTIONS ET LES BSAAR DE LA SOCIETE

COMMUNIQUE RELATIF AU PROJET D OFFRE PUBLIQUE D ACHAT SIMPLIFIEE VISANT LES ACTIONS ET LES BSAAR DE LA SOCIETE COMMUNIQUE RELATIF AU PROJET D OFFRE PUBLIQUE D ACHAT SIMPLIFIEE VISANT LES ACTIONS ET LES BSAAR DE LA SOCIETE INITIEE PAR BATIPART INVEST ET FINANCIERE OG ET PRESENTEE PAR Termes de l Offre : Prix de

Plus en détail

ATELIER SOLUTION. Acheter ou louer? Réforme 2006 de la fiscalité applicable aux véhicules. Avec la collaboration de P.1

ATELIER SOLUTION. Acheter ou louer? Réforme 2006 de la fiscalité applicable aux véhicules. Avec la collaboration de P.1 ATELIER SOLUTION Acheter ou louer? Réforme 2006 de la fiscalité applicable aux véhicules Avec la collaboration de P.1 Le marché du véhicule d entreprise P.2 La proportion d'entreprises qui financent au

Plus en détail

Flotte Automobile (-3,5t)

Flotte Automobile (-3,5t) Flotte Automobile (-3,5t) ASSISTANCE AUX ENTREPRISES Votre parc toujours en mouvement Panne, accident, vol, gestion... AXA Assistance vous simplifie la vie à tous les niveaux. Un simple véhicule immobilisé

Plus en détail

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr Numérique Architecte Informatique et Bureautique des Entreprises www.allinclouded.fr www.flexsi.fr NOS DOMAINES D EXPERTISE Informatique - Bureautique - Audiovisuel - Consommables et accessoires Financement

Plus en détail

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr Numérique Architecte Informatique et Bureautique des Entreprises www.allinclouded.fr www.flexsi.fr ID NOS DOMAINES D EXPERTISE Informatique - Bureautique - Audiovisuel - Consommables et accessoires Financement

Plus en détail

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine.

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Afin d en profiter, le Plan d Epargne en Actions (1) (PEA) et le Plan d Epargne

Plus en détail

OPCIMMO-P. L épargne immobilière indirecte réinventée. Diversification compte-titres et assurance vie

OPCIMMO-P. L épargne immobilière indirecte réinventée. Diversification compte-titres et assurance vie Diversification compte-titres et assurance vie OPCIMMO-P Munich - Atelier an der Medienbrüke Paris - Cap 14 (VEFA) L épargne immobilière indirecte réinventée Document dédié à la présentation de l action

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPT1415064D Intitulé des textes : projet de décret relatif au financement participatif Ministère à l origine de la mesure : Ministère des Finances et

Plus en détail

OBservatOire du numérique. chiffres clés 2013. oobservatoire du numérique

OBservatOire du numérique. chiffres clés 2013. oobservatoire du numérique OBservatOire du numérique chiffres clés 2013 oobservatoire du numérique oobservatoire du numérique usages des tic - entreprises équipement NUMéRIQUE Utilisation des TIC en 2012 des entreprises * Enquête

Plus en détail

Europcar annonce le succès de son introduction en bourse

Europcar annonce le succès de son introduction en bourse Saint-Quentin en Yvelines, 25 juin 2015 Europcar annonce le succès de son introduction en bourse Prix de l Offre : 12,25 euros par action Taille totale de l opération : environ 879 millions d euros pouvant

Plus en détail

HSBC Global Asset Management

HSBC Global Asset Management HSBC Global Asset Management Présentation destinée à des investisseurs professionnels au sens de la Directive Européenne MIF. HSBC Global Asset Management combine présence mondiale et savoir-faire local

Plus en détail

Recommandation sur le traitement des réclamations

Recommandation sur le traitement des réclamations Recommandation sur le traitement des réclamations 1. Contexte 2015-R-03 du 26 février 2015 L information du client sur les modalités d examen des réclamations ainsi que le traitement de ces dernières font

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Le financement locatif

Le financement locatif Équipement des entreprises Le financement locatif Crédit-bail Location financière 10 questions /10 réponses L investissement est un acte économique fondamental pour l entreprise et une des clefs de sa

Plus en détail

Bien utiliser la carte bancaire

Bien utiliser la carte bancaire NOVEMBRE 2013 N 16 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser la carte bancaire Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ!

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! UN EXPERT EN LOCATION ET GESTION D ÉQUIPEMENTS TECHNOLOGIQUES BNP Paribas Rental Solutions répond à vos besoins pour maîtriser votre parc d équipements technologiques

Plus en détail

Administrateur de biens 1/30

Administrateur de biens 1/30 Administrateur de biens 1/30 SOMMAIRE LE MOT DE LA PRÉSIDENTE NOTRE HISTOIRE VOUS REGARDE Administrateur de biens UN CABINET À TAILLE HUMAINE La gestion locative La copropriété La transaction LA LOCATION

Plus en détail

En 2011, l investissement corporel brut

En 2011, l investissement corporel brut 4.1 Investissement En 211, l investissement corporel brut hors apport des entreprises des secteurs principalement marchands non financiers et non agricoles s élève à 196 milliards d euros. Il s est redressé

Plus en détail

Bien utiliser la carte bancaire

Bien utiliser la carte bancaire Novembre 2013 n 16 paiement Les mini-guides bancaires Bien utiliser la carte bancaire sec_01-2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

Mon véhicule. Assurance Auto. Un large choix de garanties et services personnalisés, adaptés à vos besoins.

Mon véhicule. Assurance Auto. Un large choix de garanties et services personnalisés, adaptés à vos besoins. Mon véhicule Assurance Auto Un large choix de garanties et services personnalisés, adaptés à vos besoins. La Macif est le premier assureur auto en France (1) forcément, ça donne confiance! «Si plus de

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION Juillet 2008 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

Plus en détail

CONTRAT D ASSURANCE VIE ASSURANCE

CONTRAT D ASSURANCE VIE ASSURANCE Ligne Beta Ligne Alpha CONTRAT D ASSURANCE VIE LOI ASSURANCE MADELIN VIE Version Arborescence Retraite Essentielle Madelin 1 unité 20 X X Notice Logotype La retraite est un sujet d actualité pour bon nombre

Plus en détail

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire 7 juillet 2011 Isabelle BASTIDE BUTELOT Avocat 1 Plan de l intervention Introduction 1. Rappel des notions générales de la TVA et dérogations

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

BMW Motorrad Financial Services. BMW Motorrad Financial Services. Unstoppable* Services. Prenez la route des services sans limite. * que rien n arrête

BMW Motorrad Financial Services. BMW Motorrad Financial Services. Unstoppable* Services. Prenez la route des services sans limite. * que rien n arrête BMW Motorrad Financial Services BMW Motorrad Financial Services www.bmw-motorrad.fr Le plaisir de conduire Unstoppable* Services Prenez la route des services sans limite * que rien n arrête AVEC VOTRE

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013 2013 : 7 ème vague du baromètre 15 octobre 2013 Contexte, objectifs et méthodologie 2 Objectifs de l étude En 2006, le Groupe Europ Assistance et le Cercle Santé Société lançaient, avec l institut CSA,

Plus en détail

galassia L assurance-vie en toute sérénité Contrat de groupe d assurance sur la vie n LMP327110921V1 libellé en euros et/ou en unités de compte

galassia L assurance-vie en toute sérénité Contrat de groupe d assurance sur la vie n LMP327110921V1 libellé en euros et/ou en unités de compte galassia L assurance-vie en toute sérénité Contrat de groupe d assurance sur la vie n LMP327110921V1 libellé en euros et/ou en unités de compte galassia L assurance-vie en toute sérénité Un contrat souple

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC

Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé complet

Plus en détail

ssurance de prêt Choisissez la meilleure protection pour toute la durée de votre prêt Simulez le coût de votre assurance de prêt

ssurance de prêt Choisissez la meilleure protection pour toute la durée de votre prêt Simulez le coût de votre assurance de prêt [ ASSURANCE DE PRÊT] PARTICULIERS ssurance de prêt Choisissez la meilleure protection pour toute la durée de votre prêt Simulez le coût de votre assurance de prêt L assurance n est plus ce qu elle était.

Plus en détail

Conférence de presse BearingPoint SP2C

Conférence de presse BearingPoint SP2C Conférence de presse BearingPoint SP2C «Face aux enjeux de restructuration du secteur, quelles sont les perspectives d évolution pour les Centres de Contacts?» Présenté par Laurent Uberti (SP2C) et Eric

Plus en détail

Recueil Client. Personne Morale

Recueil Client. Personne Morale Recueil Client Personne Morale CJMQRC02 Recueil Client Personne Morale Conformément à l article L533-13 du Code monétaire et financier, SwissLife Banque Privée et/ou SwissLife Gestion Privée ont l obligation

Plus en détail

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Juin 2012 Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél. : 01 40 26 47 38 www.sextant-expertise.fr Société inscrite à l ordre des

Plus en détail

La Banque Postale lance une offre d assurance multirisque professionnelle 100 % en ligne dédiée aux auto-entrepreneurs

La Banque Postale lance une offre d assurance multirisque professionnelle 100 % en ligne dédiée aux auto-entrepreneurs COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 décembre 2009 La Banque Postale lance une offre d assurance multirisque professionnelle 100 % en ligne dédiée aux auto-entrepreneurs Premier partenaire de l'état et de

Plus en détail

Assurance Assistance et Prévention

Assurance Assistance et Prévention Assurance Assistance et Prévention Solutions Partenaire Services Protéger votre Activité Animer vos Hommes Optimiser vos Finances Atouts Parc : la solution adaptée aux besoins d assurance, d assistance

Plus en détail

FCPI Idinvest Patrimoine N 5

FCPI Idinvest Patrimoine N 5 FCPI Idinvest Patrimoine N 5 Profitez d une expertise de premier plan avec Idinvest Partners Un acteur de longue date De nombreuses institutions financières, classées parmi les premières en Europe, font

Plus en détail

HABITAT. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? De l urgence au confort : assurez la tranquillité et la sécurité de vos clients

HABITAT. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? De l urgence au confort : assurez la tranquillité et la sécurité de vos clients Mondial Assistance, c est : Un engagement qualité fort Mondial Assistance est une société certifiée ISO 9001 : 2000 Des équipes dédiées Un pôle Habitat spécialiste : - Plus de 30 chargés d assistance -

Plus en détail

OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS

OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS présentée par BNP Paribas Crédit Agricole Corporate and Investment Bank HSBC France Rothschild & Cie Banque Société Générale Termes de l Offre : 30 euros

Plus en détail

Commercial Finance. Financer les projets. Le financement dont vous avez besoin pour créer un monde meilleur. Financial Services

Commercial Finance. Financer les projets. Le financement dont vous avez besoin pour créer un monde meilleur. Financial Services Commercial Finance Financer les projets Le financement dont vous avez besoin pour créer un monde meilleur Financial Services Implanté dans 190 pays à travers le monde, Siemens est l un des plus grands

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014 CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE N 1301649 Contacts CSA Pôle Opinion Corporate: Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle (yves-marie.cann@csa.eu) Julie GAILLOT Directrice d études (julie.gaillot@csa.eu)

Plus en détail

Banque FIDUCIAL FIDUCIAL Conseil Entreprendre avec vous

Banque FIDUCIAL FIDUCIAL Conseil Entreprendre avec vous Banque FIDUCIAL FIDUCIAL Conseil Entreprendre avec vous L offre globale de services aux entreprises Banque et Conseil financier Une offre cohérente au service de nos clients Nos domaines d'expertise Placements

Plus en détail

PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée

PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée GESTION DE PATRIMOINE PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée Diversification compte-titres et assurance vie Action de l OPCI Opcimmo PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Financer Entretenir Garantir Assurer

Financer Entretenir Garantir Assurer *Des utilitaires conçus pour durer. Financer Entretenir Garantir Assurer Bénéficiez d un accompagnement sur mesure pour votre véhicule utilitaire Mercedes-Benz * Vous avez choisi l utilitaire qui répond

Plus en détail

CONSEILLER EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS. 1. La définition de l activité des CIF

CONSEILLER EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS. 1. La définition de l activité des CIF CONSEILLER EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS 23/07/2012 La loi dite de sécurité financière du 1er août 2003 a donné un statut à l activité de conseil en investissements financiers (CIF) du fait de la complexité

Plus en détail

DOCUMENT D ENTREE EN RELATION. D.E.R. Maj 01-04-2015

DOCUMENT D ENTREE EN RELATION. D.E.R. Maj 01-04-2015 DOCUMENT D ENTREE EN RELATION. D.E.R. Maj 01-04-2015 CARPE DIEM PATRIMOINE - SARL au Capital de 50 000 -RCS Lyon 452 089 964-APE 7022 Z Membre ANACOFI-CIF N E001954 N ORIAS 07005641 Transactions Immobilière

Plus en détail

HYALIN PRO IOBSP COMBI

HYALIN PRO IOBSP COMBI HYALIN PRO IOBSP COMBI Fédération Française des Intermédiaires Bancaires (FFIB) VOUS ETES IOBSP ET VOUS PRATIQUEZ D AUTRES ACTIVITES DU DOMAINE DE L INTERMEDIATION FINANCIERE, IMMOBILIERE ET D ASSURANCE

Plus en détail

VOUS Y GAGNEZ! CONTRATS D ASSURANCES NÉGOCIÉS PAR LA CCAS AUTO MOTO HABITATION SCOLAIRE CHASSE PROTECTION JURIDIQUE

VOUS Y GAGNEZ! CONTRATS D ASSURANCES NÉGOCIÉS PAR LA CCAS AUTO MOTO HABITATION SCOLAIRE CHASSE PROTECTION JURIDIQUE VOUS Y GAGNEZ! CONTRATS D ASSURANCES NÉGOCIÉS PAR LA CCAS AUTO MOTO HABITATION SCOLAIRE CHASSE PROTECTION JURIDIQUE AUTO Tiers Vous êtes couverts essentiellement pour les dommages causés à autrui et pour

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Mon futur à composer Cardif Multiplus Perspective Mon assurance vie diversifiée aujourd hui pour mes projets de demain Cardif propose Cardif

Plus en détail

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Annexe - document CA 118/9 Termes de référence Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Index 1 Description de l organisation... 3 2 Contexte de la mission... 4 3 Objet de la mission... 4 3.1 Objectif

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants :

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants : SCPI Rivoli Avenir Patrimoine investir INDIRECTEMENT dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers Durée d investissement recommandée de 8 ans AVERTISSEMENT Lorsque vous

Plus en détail

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Dans la perspective de la première conférence franco-allemande sur l énergie qui se tiendra le 2 juillet prochain à Paris 1, il paraît

Plus en détail

courtier en prêts PRESENTATION

courtier en prêts PRESENTATION courtier en prêts PRESENTATION Une équipe de techniciens bancaires à votre disposition La société IT PRET a été fondée en Octobre 2007. Jean-Louis BAHANS, son créateur, a tout d abord travaillé chez CAFPI

Plus en détail

BaroJOB. Une priorité : Donner Envie aux Jeunes. Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / Mars-Avril 2014

BaroJOB. Une priorité : Donner Envie aux Jeunes. Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / Mars-Avril 2014 BaroJOB Une priorité : Donner Envie aux Jeunes Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / MarsAvril 2014 Filière IT : Confirmations et paradoxes 2 Filière IT : Confirmations

Plus en détail