AMIANTE. Un risque qui vous concerne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AMIANTE. Un risque qui vous concerne"

Transcription

1 AMIANTE Un risque qui vous concerne

2 Présentation de la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail Jean- Pierre RIVIERE, Président de l ARVISE

3 QU EST-CE QUE L AMIANTE?

4 QU EST-CE QUE L AMIANTE? L amiante : il s agit de minéraux utilisés dans l industrie pour ses caractéristiques techniques avantageuses combiné à un faible coût de production. 2 groupes principaux : - Serpentines - Amphiboles Les variétés les plus utilisés : les chrysotiles (serpentines) et la crocidolite (amphiboles)

5 QU EST-CE QUE L AMIANTE? Son utilisation dans l industrie a commencé réellement à se développer à la "n du 19 ème siècle pour ces di"érentes propriétés. On estime à 174 millions de tonnes d amiante utilisés dans le monde au cours du XXème siècle. Les plus gros utilisateurs sont l ex-urss et le Canada. En 1990, la France importait encore plus de Tonnes d amiante. Décret n du 24 décembre 1996 interdiction de l amiante à compter du 1 er janvier 1997

6 QU EST-CE QUE L AMIANTE? L amiante et ses propriétés: les industriels ont souhaité utiliser cette matière pour les avantages suivants: " Résistance au feu " Résistance mécanique " Isolation électrique " Résistance chimique " Pouvoir absorbant L amiante = le «magic mineral»

7 QU EST-CE QUE L AMIANTE? Fibre arti"cielle Laine de roche, laine de verre 2-9 µ Céramique 1-3 µ Amiante : 0,02-0,1 µ Cheveu : 70µ

8 QU EST-CE QUE L AMIANTE? Dimensionnement des fibres < 5 micron > 5 micron < 3 micron l/d > 3 0,01 à 0,2 micron l/d > 3 0,2 à 3 micron l/d > 3 FCA FFA OMS Non visibles en mesure MOCP Toxiques? Cancérogènes 68 % 17 % Visibles MOCP Cancérogènes 15 % 2 fois plus de fibres cancérogènes

9 Les pathologies

10 LES PATHOLOGIES AUTRES CANCERS - Larynx, ovaire : reconnus par le CIRC depuis colon, rectum, estomac : fortes suspicions MESOTHELIOME * Cancer touchant l enveloppe : - des poumons (plèvre) - des organes abdominaux (péritoine) Délai de latence : 30 à 40 ans Fatal à brève échéance ASBESTOSE Fibrose entraînant essoufflement et insuffisance respiratoire iden7que à la silicose des mineurs Exposi7on massive Pas de traitement cura7f PLAQUES PLEURALES Épaississements localisés des feuillets cons7tuant la plèvre. Indicateur d exposi7on à l amiante risque accru de cancer CANCER DES POUMONS - ~ 10% dûs à l amiante - le tabagisme est un facteur mul7plica7f (amiante +tabac : x 50) Délai de latence : + de 20 ans 15% de survie à 5 ans * Depuis 2012, est une maladie à déclara7on obligatoire

11 MALADIES DUES A L AMIANTE Qu elles soient non cancéreuses ou cancéreuses elles ont en commun : Une relation dose e$et : quantités inhalées, durée de l exposition, mais pas de valeur seuil. Une apparition retardée de plusieurs dizaines d années. Une persistance du risque toute la vie : le risque ne disparaît pas après l arrêt de l exposition. L absence de traitement préventif de l apparition et du développement des maladies. Des symptômes non spéci"ques de l exposition à l amiante.

12 Décès liés à l amiante en France En 2014 (Invs) : 1700 décès Projection 2050 : entre et décès Cancer du poumon : environ 2500 cas/an La grande majorité des pathologies liés à l amiante sont dues à des expositions professionnelles ou para professionnelles

13 TABLEAUX MP 30 et 30 bis Trois types de maladies liées à l amiante peuvent être reconnues comme d origine professionnelle selon le tableau 30 et 30 bis : Asbestose Pathologies bénignes (plaques ou épaississements pleuraux) Pathologies cancéreuses broncho-pulmonaires et pleurales 5511 maladies professionnelles liées à l amiante ont été reconnues en 2008

14 Titre

15 Les conséquences

16 Les conséquences sur le régime général de la sécurité sociale (chi$res 2010) Pour le secteur du BTP : 1 ère cause de cancers professionnels (85 % des cancers professionnels reconnus) 2 ème cause de maladies professionnelles (4744 nouveaux cas reconnus) Coût de la réparation tableaux 30 et 30 Bis : 904 millions d euros soit 42.7% du coût des maladies professionnelles (ATMP) Coût pour la branche assurance maladie du régime générale : 2.13 Milliards

17 MALADIES PROFESSIONNELLES Maladies professionnelles liées à l amiante en 2010 dans les métiers de la construction Source : INRS Statistiques accidents du travail et maladies professionnelles du BTP

18

19 Où est l amiante?

20 Localisation des composants dans la construction 1. Toiture et étanchéité 2. Parois verticales extérieures 3. Parois verticales intérieures 4. Plafonds et faux plafonds 5. Planchers et planchers technique 6. Conduits, canalisations et accessoires intérieur et extérieurs 7. Ascenseurs et monte-charge 8. Equipements divers et accessoires 9. Installations industrielles 10. voies et réseaux divers Base norme NFX ( repérages) Eléments connus mais non listés dans la norme

21 Réparation fuite, démoussage

22 réparation fissure, pose accessoire (éclairage, auvents,..)

23 Travaux préparatoires pour rénovation sur tapisserie, peintures (grattage, masticage, ponçage.)

24 Remplacement serrurerie, de joints

25 Réparations ponctuelles pose de seuil de porte, remplacement équipements sanitaires

26 Réparations ponctuelles

27 Réparations ponctuelles

28 Dépose de pompes remplacement de joint, reprise ou modi"cation de canalisations

29 CONDUITS ET REVÊTEMENT ROUTIER Conduits Eléments en "bres-ciment. Revêteme nt routier bitume couche et sous couche

30 DOCUMENTATION Pour plus d informations sur les produits et matériaux contenant de l amiante, téléchargez sur : ED 1475 «Amiante : les produits, les fournisseurs».

31

32 Comment savoir si nous sommes confrontés à l amiante dans le cadre des travaux?

33 Les di$érents types de repérage Démolition Repérage avant Démolition Travaux rénovation, réhabilitation Repérage avant Travaux Exploitation Usage courant Repérage pour exploitation Dossier Technique Amiante Vente : information de l acquéreur Repérage avant vente

34 Les di$érents types de repérage le code de la santé publique (R à R ) Constat-vente Dossier amiante parties privatives Dossier technique amiante Repérage avant démolition Repérage réalisé en vue Objectifs Responsable Type d immeuble Matériaux recherchés Du constat établi à l occasion d une vente. Du dossier technique (liste A : matériaux soumis à obligation de surveillance et de travaux ). Du dossier technique amiante (liste B). Assurer la protection de la population qui réside, circule ou travaille dans des immeubles bâtis où des MCA sont présents. Tous les immeubles bâtis (y compris les immeubles d habitation ne comportant qu un seul logement) dont le permis de construire est antérieur au 01/07/97. Listes A et B (voir ci-contre) Parties privatives des immeubles collectifs d habitation. Liste A, 3 MCA : flocages, calorifugeages et faux-plafonds. Propriétaire Tous les immeubles bâtis dont le permis de construire est antérieur au 01/07/97 hors parties privatives des immeubles collectifs d habitation. Listes A et B de MCA. Liste B : parois verticales intérieures, planchers et plafonds, conduits canalisations et éléments extérieurs. De la recherche avant démolition (liste C) Tous les immeubles bâtis dont le permis de construire est antérieur au 01/07/97. Liste C de MCA : toiture et étanchéité, façades, parois verticales intérieures et enduits, plafonds et faux-plafonds, revêtements sol et murs, c o n d u i t s, a s c e n s e u r s, équipements divers, installations industrielles, coffrages perdus. Quand? A l occasion d une vente. Avant le 31/12/99 Tout type d immeuble avant le 31/12/2005 A l occasion d une démolition totale d un immeuble (depuis le 01/01/02) Par qui? Opérateurs de repérage réalisant ces repérages dans les immeubles bâtis : certifiés sur la base d une certification de personne (NF EN ISO/CEI 17024) devant répondre à des compétences relatives aux connaissances techniques dans le domaine du bâtiment et à l aptitude à effectuer des missions de repérage et de diagnostic de l état définis par arrêté (arrêté du 21 novembre 2006).

35 Les di$érents types de repérage Repérage avant travaux Les repérages existants sont insu&sants dans une perspective de travaux. Ils ont été conçus dans le cadre d une prévention d exposition passive et limités aux seuls immeubles bâtis. Nécessité d avoir un repérage spéci"que avant travaux des MCA (avec sondages destructifs) Objectif : identi"er et localiser les produits et matériaux contenant de l amiante sur les parties de l immeuble par nature ou par destination, ainsi que tous les équipements, matériels et articles susceptibles de contenir de l amiante et concernés par l opération programmée. Objectif éviter : L exposition des travailleurs des suspensions de travaux des renégociations de contrats très coûteuses pour les maîtres d ouvrage ; des arrêts de chantier par les IT des contaminations graves de l environnement et l exposition de tiers

36 En cas de présence d amiante, quelles sont les obligations des entreprises?

37 Cadre de la prévention Co-activité Plan de Prévention interférences entre Entreprise Utilisatrice et Entreprises Extérieures Arrêté du 19 mars 1993 "xant la liste des travaux dangereux Circulaire du 18 mars 1993 Chantier clos et indépendant PGC (Plan Général de Coordination) Co-activité entre Entreprises Intervenantes de manière successive ou simultanée (Chantiers de bâtiment ou génie civil clos et indépendants) Arrêté du 25 février 2003 Circulaire de 10 avril 1996

38 Retrait/encapsulage ou interventions SS1 Champ d application et dé"nitions + SS2 Dispositions communes à toutes les activités comportant des risques d exposition à l amiante SS3 (art R ) travaux de retrait ou d encapsulage d amiante et de matériaux, d équipements et de matériels ou articles en contenant (y compris dans les cas de démolition) SS4 (art R ) les interventions sur des matériaux, d équipements et de matériels ou articles susceptibles de provoquer l émission de "bres d amiante

39 En cas de retrait ou d encapsulage SS3 Entreprise certi"ée au retrait ou à l encapsulage Quel que soit le lieu où se déroulent les travaux intérieur ou extérieur y compris revêtement routier Personnel formé par un organisme certi"é 3 niveaux de compétences - 1 er recyclage : 6 mois après ensuite tous les 3 ans Plan de retrait => à transmettre 30 jours avant le démarrage des travaux : - Evaluation des processus (niveau d empoussièrement attendu) - Moyens de protection (collectives et individuelles) - Stratégie de prélèvement en cours de chantier - Bilan aéraulique,

40 Sous-section 4 Interventions sur matériaux contenant de l amiante

41 Obligation de formation du personnel Connaître le risque amiante et ses conséquences, Savoir s organiser avant les travaux, Apprendre à se protéger.

42 3 niveaux de compétences L opérateur => travailleur en charge: - d exécuter les travaux - d installer, faire fonctionner et entretenir le matériel, dans le respect des procédures et du mode opératoire. L encadrement de chantier =>travailleur compétent pour: - diriger et coordonner l exécution des travaux - mettre en œuvre le(s) mode(s) opératoire(s) L encadrement technique =>employeur/ responsable pour: - Prendre les décisions technico-commerciales - Conduire les études techniques préalables et les devis - Dé"nir l organisation et la mise en œuvre des spéci"cations et moyens techniques

43 La durée des formations Tous les 3 ans FormaHon préalable Recyclage 1 Encadrement technique 5 jours 1 jour Encadrement mixte 5 jours 1 jour 2 Encadrement de chanher 5 jours 1 jour 3 Opérateurs 2 jours 1 jour Pas de cerhficahon obligatoire pour l organisme de formahon

44 L évaluation du risque par l entreprise Les enjeux: respecter une VLEP (code du travail) au 1/07/2015: VLEP à 10f/l VLEP à 100f/l sur huit heures, Comment: Exploiter les informations fournies par le Donneur d ordre Établir une évaluation des risques: 1. Déterminer un processus 2. Estimer les niveaux d empoussièrement META 3. Évaluer les risques d exposition (nature, durée, niveau de l exposition) 4. Renseigner le DUER 5. Véri"er les niveaux d empoussièrement 6. Consulter le médecin travail et le CHSCT sur la stratégie d échantillonnage Objectif : réduction de l émission de "bres au niveau le plus bas techniquement possible.

45 Les obligations de mesurage de l employeur À intégrer dans le mode opératoire

46 Les moyens de prévention de l entreprise Comment : Techniques et méthodes sûres MPC adaptés (abattage, aspiration à la source, imprégnation )

47 Les moyens de protection individuelle Arrêté du 7 mars 2013 rela7f au choix, à l entre7en et à la vérifica7on des EPI EPI adaptés au niveau d empoussièrement prévisible Vêtements de protechon étanche à usage unique (NF EN ISO ) + Gants + Bo_es dé- contaminables ou jetables. ½ masque à usage unique FFP3 (s/s4 uniq. Et < 15mn) ou APR (1/2 ou complet) + cartouches P3. TOUS APRF à venhlahon assistée TM2P avec ½ masque (anc. TMP3). N1 APRF à venhlahon assistée TH3P avec cagoule ou casque. APRF à venhlahon assistée TM3P avec masque complet (+mini de 160l/mn pour le niveau 2). APRI à adduchon d air de classe 4 masque complet (NF EN 14594) débit conhnu mini. 300l/mn. N2 APRI à adduchon d air masque complet (NF EN ) débit pression posihve supérieur à 300l/mn N3 Vêtements de protechon venhlés étanches aux parhcules.

48 Les Moyens de protection individuelle Adaptés au niveau d empoussièrement prévisible FFP3 NIVEAU 1 TH3P NIVEAU 2 TM2P TM3P NIVEAU 3 Vêtement de protechon venhlé AdducHon d air à débit conhnu ou à la demande à PP

49 L évaluation du risque par l entreprise Et pour la protection de l environnement des travaux Con"nement de la zone de travail, décontamination. Signalisation de la zone de travail inaccessible Information du niveau empoussièrement estimé

50 Le Mode opératoire Mode Opératoire équivaut à: «Plan de retrait simpli"é et adapté à la sous-section 4» Les enjeux: informer sur l organisation amiante du chantier soumis à l avis du médecin, du CHSCT ou à défaut DP transmis à l inspecteur du travail, à la CGSS (service prévention) La liste de di$usion varie en fonction de la durée du chantier (seuil des 5j)

51 La rédaction du Mode opératoire Le contenu: - La nature de l intervention - Les matériaux concernés - Les modalités de contrôle du niveau d empoussièrement du processus et VLEP - Le descriptif des méthodes et moyens techniques mis en œuvre - Les notices de postes - Les équipements prévus pour la protection des travailleurs - Les moyens de protection des personnes qui se trouvent à proximité - Les procédures de décontamination - Les procédures de gestion des déchets - Les durées et temps de travail prévus en 118 et 119 Le mode opératoire est annexé au DUER

52 SITES INTERNET

53 Témoignage de la mairie du Tampon

54 Présentation La Mairie du Tampon est une collec7vité qui se compose d environ habitants, emploie 2000 agents communaux et gère 180 bâ7ments dont 39 écoles datant d avant Il y a 4 direc7ons générales : Direc7on ressources humaines, administra7on générale et réglementa7on; Direc7on éduca7on, sports, culture, temps libre, vie associa7ve et jeunesse; Direc7on superstructure et aménagement du territoire; Direc7on infrastructures et logis7que. La mairie du Tampon a 1 CCAS

55

56 Le projet Amiante Conformément à la réglementa7on, la DRH a souhaité mehre en place une forma7on. Un recensement a été organisé et la direc7on des affaires scolaires y a répondu favorablement puisque des agents sont amenés à intervenir sur des écoles datant d'avant La direc7on de maintenance du bâ7 communal a été intégrée au projet de forma7on sur l amiante. L organisme, APAVE, a eu le marché et 2 intervenants sont venus de Métropole avec l'ensemble du matériel nécessaire (échafaudage, EPI et EPC) pour la cons7tu7on d'un "chan7er école" dans nos locaux et la forma7on de 5 groupes. Ainsi, entre octobre et novembre 2012, nous avons formés des agents au 7tre des ac7vités définies à l'ar7cle R sous- sec7on 4 du Code du Travail.

57 Le groupe NOMBRE SERVICE POURQUOI? OPERATEURS DE CHANTIER ENCADREMENT TECHNIQUE Régie : maintenance du bâ7 Les agents sont amenés à communal ; travailler sur des 48H00 Chrono écoles ; bâ7ments datant d'avant Électricien Atelier Fer (soudeur) Direc7on maintenance du patrimoine Mise à jour sur la nouvelle et bâ7 communal ; réglementa7on et les Pôle fluide nouvelles normes ; Atelier bois/fer Direc7on superstructure ; Direc7on études et suivi de travaux ; Aides techniques Cadastre et dessin ; DRH Conseillère de préven7on

58 Les avantages de la formation Suite à cehe forma7on, en lien avec la médecine de préven7on, des fiches d'exposi7on ont été établies et un support de sensibilisa7on a été présenté en 2013 sous forme de réunions de présenta7on par DGA. Cehe forma7on a permis aux encadrants des services techniques : de dé- diaboliser le phénomène «Amiante» ; d'être plus vigilants sur les accrédita7ons et les mesures d'empoussièrement ; d'être plus exigent sur les DTA et DAT et sur les modes opératoires proposés par les maîtres d œuvre ;

59 Les di&cultés de mise en œuvre Cependant, pour permehre la mise en place des procédures des difficultés ont été rencontrées : l'acquisi7on et le tarif des EPI ; le manque de mise en pra7que depuis 2 ans des opérateurs ; la ges7on des stocks des déchets amiantés (2 fois par an seulement) ; le prix pour le retrait des déchets est très élevé (18 /kg); le contrôle et le suivi des déchets restent encore laborieux.

60 Intervenants extérieurs Les différentes demandes de rénova7on de bâ7ments et de réhabilita7on ont amené la collec7vité à réaliser un marché à bons de commande de presta7ons intellectuelles pour une mission de diagnos7c amiante et termite des bâ7ments communaux comprenant : Le repérage amiante Le repérage amiante avant travaux Mission MOE qui se décompose de la manière suivante : défini7on de la méthodologie, élabora7on d un DCE Dossier de Consulta7on des Entreprises, assistance au Maître d Ouvrage pour la passa7on des marchés de travaux, direc7on de l exécu7on des travaux, assistance au Maître d Ouvrage lors de la récep7on des travaux et la garan7e de parfait achèvement. Le repérage amiante avant démoli7on (avec mission MOE) L analyse type MOLP et MET Le diagnos7c termites Les critères : mémoire techniques (20%), délais (25%) et prix (55%) ont été retenus.

61 Témoignage Projet de micro crèche (chanher SS3) Actuellement, pour les projets de réhabilita7on de bâ7ment pour la réalisa7on de micros crèche, un diagnos7c amiante avant travaux de démoli7on a été réalisé. Un DCE sera par la suite réalisé suivant le diagnos7c, en vue d une consulta7on d entreprises cer7fiées spécialisées en travaux de désamiantage car le retrait et le confinement de l amiante sont des achvités strictement réglementées. Il existe 4 entreprises à la Réunion. Avant le démarrage d un chan7er de désamiantage, l entreprise choisie devra réaliser trois documents indispensables au bon déroulement des travaux : le plan de retrait amiante qui sera soumis à l'inspecteur du travail. Le médecin du travail et le CHSCT seront aussi sollicités. le registre du matériel le registre du personnel Le suivi des travaux sera ensuite réalisé par le Maître d œuvre.

62 Témoignage * Projet de rénovahon des écoles Des travaux de rénova7on de 21 écoles ont été lancés. Les DTA datant de 2011, n'étant plus à jour ont demandé une réactualisa7on et cela a engendré des coûts supplémentaires pour la collec7vité. L entreprise OPTIMUM avait été choisie (marché datant de 3 ans) Pour 7 écoles, un appel d offre a été effectué pour le retrait et le désamiantage des sols en Dalflex (SS3). Pour 14 autres écoles, il est prévu un habillage en tôle à hauteur de personne (1,50 à 1,60m) des tuyaux en fibro- ciment (SS4).

63 Echanges avec la salle

64 PAUSE

65 Action amiante

66 Action amiante Objectif : Informer les entreprises de sous section 4 de l évolution de la réglementation, des risques liés à l amiante et des moyens de prévention à mettre en place Cible : ascensoristes, électriciens, plombiers, frigoristes, carreleurs et poseurs de faux plafonds

67 Action amiante Les partenaires

68 Action amiante LA DEMARCHE 2013 : état des lieux par questionnaires envoyés par voie postale 2014 et 2015 : sensibilisation et état des lieux auprès des chefs d entreprise par les IPRP et ASST des SIST

69 Action amiante Répar77on des entreprises concernées par l amiante Electricien Aménagement Plombier, intérieur (sol, clima7sa7on, cloisons, peinture ) Installa7on de réseau télécom, automa7sme, maintenance ascenseur TOTAL Nombres d'entreprises par secteur Nombre d'entreprises concernées par l'amiante Pourcentage 85% 79% 100% 67% 78% 80% des entreprises qui ont répondu sont concernées par le risque amiante.

70 Action amiante Prise en compte de l amiante dans le DUER 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% 33,30% 26,32% 23,08% 13% Electricien Plombier Amenag.Int. Réseaux DUER prenant en compte l'amiante FAIBLE prise en compte par les différents corps de mé7er.

71 Action amiante Connaissance de l amiante par les entreprises 100% 80% 60% 69,23% 63,16% 88% 83,33% 40% Connaissance de l'amiante 20% 0% Electricien Plombier Amenag.Int. Réseaux Les entreprises es7ment bien connaitre la localisa7on de l amiante

72 Action amiante Entreprises concernées mais qui ne connaissent pas le risque Contradic7on entre la connaissance es7mée du sujet de l amiante et la réelle connaissance par les entreprises concernées.

73 Action amiante Rela7on avec la maîtrise d ouvrage 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 63% 42,11% 41,67% 34,62% Electricien Plombier Amenag.Int. Réseaux Entreprise interrogeant la MOA Echanges variables avec les MOA en fonc7on du corps de mé7er.

74 Action amiante Moyens de protec7ons contre l amiante 20% 15% 15,79% 13% 16,67% 10% 5% Entreprises mettant en place des moyens de protections 0% 0,00% Electricien Plombier Amenag.Int. Réseaux Au vu des réponses, l u7lisa7on des moyens de protec7ons adaptés est insuffisante

75 Action amiante Forma7on du personnel à l amiante Niveau de forma7on amiante faible des salariés.

76 Action amiante % Informa7on du médecin du travail 40% 37,50% 30% 20% 17% Entreprises concernées informant leur médecin 10% 0% 4,50% 0,00% Electricien Plombier Amenag.Int. Réseaux L informa7on du médecin du travail est loin d être systéma7que.

77 Action amiante % Suivi individuel de l exposi7on des salariés 15% 17% 12,50% 10% Entreprise réalisant les fiches de suivi individuel 5% 0% 0,00% 0,00% Electricien Plombier Amenag.Int. Réseaux Le suivi des exposi7ons par l employeur est encore très insuffisant

78 Action amiante Modes opératoires (SS4) 14% 12% 10% 8% 6% 4% 2% 0% 0,00% 0,00% 0% 12,50% Electricien Plombier Amenag.Int. Réseaux Entreprise réalisant les modes opératoires Nécessité d accompagner et de sensibiliser sur cehe obliga7on avant de sanc7onner.

79 Action amiante Le KIT de sensibilisation «L amiante un risque qui nous concerne»

80 Action amiante SUITE DE L ACTION 2015 et 2016

81

82 BTP PREV

83 BTP PREV But : Mettre à disposition des TPE du BTP un logiciel leur permettant de formaliser leur Document Unique et leurs Plans Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé

84 BTP PREV Préalable : Avoir réalisé le repérage des dangers des di$érents postes de travail de son entreprise. Pour cela il existe de nombreuses grilles d aide au repérage et vous pouvez vous faire aider

85 BTP PREV Présentation du logiciel BTP PREV

86 BTP PREV

87 BTP PREV

88 BTP PREV

89 BTP PREV

90 BTP PREV

91 BTP PREV

92 BTP PREV

93 BTP PREV

94 BTP PREV

95 BTP PREV

96 BTP PREV

97 BTP PREV

98 BTP PREV

99 BTP PREV

100 BTP PREV

101 BTP PREV BTP PREV est disponible par téléchargement sur les sites :

102 Site internet

103 ACCUEIL

104 ACTUALITES

105 PARTENAIRES

106 CONSEILS et OUTILS

107 CONSEILS et OUTILS

108 CONSEILS et OUTILS

109 CHSCT

110 VOS QUESTIONS

111 VOS QUESTIONS

112 VOS QUESTIONS

113 Echanges avec la salle

114 Merci de votre ahen7on Clôture

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre?

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinée de la prévention AMIANTE Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinées de la prévention 2015 Programme Les conséquences pour la santé Quelques

Plus en détail

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER Où trouve-t-on de l amiante? Interdit en France depuis 1997, l'amiante est toujours présente dans les bâtiments construits avant cette date. Des dizaines de millions de mètres

Plus en détail

28/11/2012. Contexte. Amiante Identification - Prévention Actualité et perspectives. Plan. Effets sanitaires de l amiante

28/11/2012. Contexte. Amiante Identification - Prévention Actualité et perspectives. Plan. Effets sanitaires de l amiante 30 Novembre 2012 Anita Romero-Hariot ECT- INRS Paris Amiante - Actualité et perspectives Journée Santé-Travail Palais des congrès de La Grande Motte Amiante Plan Contexte Contexte réglementaire Perspectives

Plus en détail

Amiante : risques, prévention et formation

Amiante : risques, prévention et formation Entreprises artisanales de plomberie-chauffage Amiante : risques, prévention et formation L amiante c est quoi? L amiante est un matériau : Naturel Minéral Fibreux Utilisé massivement pendant plus de 130

Plus en détail

Campagne de mesures d exposition aux fibres d amiante par microscopie électronique à transmission analytique (META)

Campagne de mesures d exposition aux fibres d amiante par microscopie électronique à transmission analytique (META) Campagne de mesures d exposition aux fibres d amiante par microscopie électronique à transmission analytique (META) Synthèse des résultats et recommandations F. CLERC 1, C. EYPERT- BLAISON 1, M. GUIMON

Plus en détail

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Amiante On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Le Québec est un important producteur et exportateur d amiante, un minerai reconnu pour ses

Plus en détail

Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4)

Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4) Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4) DOCUMENT DE REFERENCE Ce document présente le contexte relatif à l organisation des formations «amiante sous-section 4» : Les compétences

Plus en détail

Responsabilités des maîtres d ouvrage en opérations du BTP avec intervention sur des matériaux contenant de l amiante

Responsabilités des maîtres d ouvrage en opérations du BTP avec intervention sur des matériaux contenant de l amiante Fiche Prévention A4 F 07 12 Responsabilités des maîtres d ouvrage en opérations du BTP avec intervention sur des matériaux contenant de l amiante Les fibres d amiante ont été incorporées dans un grand

Plus en détail

L amiante, en prévenir les risques

L amiante, en prévenir les risques L amiante, en prévenir les risques dans l éducation nationale L amiante, en prévenir les risques Afin de sensibiliser les personnels sur les dangers d une exposition à l amiante, lors de leur activité

Plus en détail

NOR : RDFF1503959C. La ministre de la décentralisation et de la fonction publique

NOR : RDFF1503959C. La ministre de la décentralisation et de la fonction publique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 28 juillet 2015 relative aux dispositions applicables en matière de prévention du risque d exposition à l

Plus en détail

Intervention sur matériaux amiantés

Intervention sur matériaux amiantés Intervention sur matériaux amiantés Donneurs d ordres et intervenants : tous concernés! 27/11/2014 En partenariat avec : 1 Au sommaire Amiante Où trouve-t-on de l amiante? Vincent WIART Quel impact sur

Plus en détail

Évolution réglementaire amiante, conséquences pour les gestionnaires immeubles

Évolution réglementaire amiante, conséquences pour les gestionnaires immeubles Évolution réglementaire amiante, conséquences pour les gestionnaires immeubles DIRECCTE Midi-Pyrénées 17 décembre 2012 Etat des connaissances Amiante est cancérogène Amiante est interdit depuis 1 er janvier

Plus en détail

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT Evaluer les risques avant toute intervention, notamment le risque amiante par tout moyen approprié Informer et former le personnel d encadrement et opérateurs

Plus en détail

Risque amiante. La Sécurité sociale au service de la prévention R 387

Risque amiante. La Sécurité sociale au service de la prévention R 387 La Sécurité sociale au service de la prévention R 387 Risque amiante Caisse nationale de l assurance maladie des travailleurs salariés - Département prévention des accidents du travail - Tour Maine Montparnasse

Plus en détail

Code de la Santé Publique et Arrêté du 22 août 2002

Code de la Santé Publique et Arrêté du 22 août 2002 Code de la Santé Publique et Arrêté du 22 août 2002 En tant que propriétaire de votre bâtiment (qu il soit à usage commercial, professionnel ou d habitation collective), vous devez, par l intermédiaire

Plus en détail

Préambule. Précisions supplémentaires

Préambule. Précisions supplémentaires Préambule Les prescriptions de sécurité préconisées dans ces fiches ne concernent que les risques liés à la présence d amiante non friable. Elles visent uniquement les matériaux non dégradés dans lesquels

Plus en détail

AMIANTE Page 1 sur 5 GENERALITES SERPENTINE AMPHIBOLE EFFET SUR LA SANTE ASPECT JURIDIQUE

AMIANTE Page 1 sur 5 GENERALITES SERPENTINE AMPHIBOLE EFFET SUR LA SANTE ASPECT JURIDIQUE AMIANTE Page 1 sur 5 GENERALITES L amiante, du grec amiantos (incorruptible) est une roche naturelle métamorphique. Son utilisation est déjà connue à l antiquité. Le nombre de matériaux naturel en contenant

Plus en détail

L Institut universitaire romand de Santé au Travail vous propose des services spécifi ques dans un contexte pluridisciplinaire:

L Institut universitaire romand de Santé au Travail vous propose des services spécifi ques dans un contexte pluridisciplinaire: L Institut universitaire romand de Santé au Travail vous propose des services spécifi ques dans un contexte pluridisciplinaire: Expertises, conseils et chantiers Sylvain L Eplattenier, Maude Favre Analyses

Plus en détail

DA - PP DIAGNOSTIC AMIANTE - PARTIES PRIVATIVES

DA - PP DIAGNOSTIC AMIANTE - PARTIES PRIVATIVES ETABLI EN REFERENCE A LA NORME NFX 46020 Décret n 2011-629 du 3 juin 2011 article R.1334-29-4 du code de la santé publique DA - PP DIAGNOSTIC AMIANTE - PARTIES PRIVATIVES La présente mission consiste à

Plus en détail

Questions-réponses : cas concrets d application de la réglementation

Questions-réponses : cas concrets d application de la réglementation Questions-réponses : cas concrets d application de la réglementation Cette rubrique est destinée à apporter des précisions sur les modalités d application de la section III du livre IV ème, titre I er,

Plus en détail

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves :

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : MÉMO SANTÉ Chef d entreprise artisanale SERRURIERS MÉTALLIERS MATÉRIAUX AMIANTÉS Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : Cancer

Plus en détail

L APSAM APSAM L AMIANTE : dangers et mesures de prévention ATTENTION. L APSAM Spécial amiante

L APSAM APSAM L AMIANTE : dangers et mesures de prévention ATTENTION. L APSAM Spécial amiante Travaux à risque élevé : friables, sauf si un sac à gants est utilisé ou si le volume de débris n excède pas 1 pi pour chaque rénovation mineure nettoyage ou enlèvement d un système de ventilation dans

Plus en détail

CANCERS PROFESSIONNELS ET COLLECTIVITÉS TERRITORIALES 2 - Elaborer une démarche de prévention du risque amiante

CANCERS PROFESSIONNELS ET COLLECTIVITÉS TERRITORIALES 2 - Elaborer une démarche de prévention du risque amiante SANTE ET ACTION SOCIALE N 3/JANVIER 2014 CANCERS PROFESSIONNELS ET COLLECTIVITÉS TERRITORIALES 2 - Elaborer une démarche de prévention du risque amiante Un guide opérationnel pour prévenir les risques

Plus en détail

VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free.

VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free. VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free.fr RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante. dans la gestion des bâtiments

Guide de prévention du risque amiante. dans la gestion des bâtiments Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments SOMMAIRE GESTION COURANTE DU BATIMENT... 5 Dossier technique amiante (DTA)... 5 Contenu du DTA et de la fiche récapitulative... 6 Mise

Plus en détail

Diagnostic Immobilier

Diagnostic Immobilier Diagnostic Immobilier Numéro de dossier : Date du repérage : 14/IMO/41052/DPI 04/09/2014 Désignation du ou des bâtiments Localisation du ou des bâtiments : Département :... Drôme Adresse :... 7 Avenue

Plus en détail

Amiante Protection des travailleurs

Amiante Protection des travailleurs COLLECTION DES AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUES aide-mémoire TJ 4 Ces aide-mémoire présentent de manière synthétique la réglementation sur un sujet précis. Selon les thèmes, certains d entre eux sont publiés dans

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTICS IMMOBILIERS 2008 ADI

DOSSIER DE DIAGNOSTICS IMMOBILIERS 2008 ADI 3 ASSISTANCE DIAG IMMO Documents qui doivent être établis dans les conditions prévues à l'article L. 271-6 du code de la construction et de l'habitation TEMOINDOSSIER : AMIANTE AVANT DEMOLITION Immeuble

Plus en détail

Exposition à l amiante chez les travailleurs de la construction au Québec. Principales maladies reliées à l amiante

Exposition à l amiante chez les travailleurs de la construction au Québec. Principales maladies reliées à l amiante Exposition à l amiante chez les travailleurs de la construction au Québec Louise De Guire, M.D., M.Sc. Institut national de santé publique du Québec Pierre Sirois, ing., M.Sc. Commission de la santé et

Plus en détail

Pathologies respiratoires bénignes b. à l amiante. JC Pairon. Service de pneumologie et de pathologie professionnelle, CHI Créteil

Pathologies respiratoires bénignes b. à l amiante. JC Pairon. Service de pneumologie et de pathologie professionnelle, CHI Créteil Pathologies respiratoires bénignes b liées à l amiante JC Pairon Service de pneumologie et de pathologie professionnelle, CHI Créteil INSERM U955, Faculté de médecine Paris 12, Créteil Les types d amiante

Plus en détail

METROLOGIE. I. Généralités - code du travail...2. Mesures au poste de travail...5. Stratégie d échantillonnage...5. Conditions de prélèvement...

METROLOGIE. I. Généralités - code du travail...2. Mesures au poste de travail...5. Stratégie d échantillonnage...5. Conditions de prélèvement... QUESTIONS-REPONSES DECRET 2012-639 DU 4 MAI 2012 ARRETE DU 14 AOUT 2012 METROLOGIE I. Généralités - code du travail...2 II. Mesures au poste de travail...5 Stratégie d échantillonnage...5 Conditions de

Plus en détail

1. IMMEUBLE BÂTI VISITÉ 2. CONCLUSIONS 3. DÉSIGNATION DE L'OPÉRATEUR DE DIAGNOSTIC

1. IMMEUBLE BÂTI VISITÉ 2. CONCLUSIONS 3. DÉSIGNATION DE L'OPÉRATEUR DE DIAGNOSTIC RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L'AMIANTE AVANT REALISATION DE TRAVAUX Code du travail Décret n 2011-629 du 3 juin 2011. Norme NF X 46-020 de décembre 2008 : «Repérage

Plus en détail

miante Guide pratique INTERVENTION SUR DES MATÉRIAUX CONTENANT DE L AMIANTE (MCA) Sous-section 3 du Décret n 2006-761 du 30 juin 2006 CONTACTS UTILES

miante Guide pratique INTERVENTION SUR DES MATÉRIAUX CONTENANT DE L AMIANTE (MCA) Sous-section 3 du Décret n 2006-761 du 30 juin 2006 CONTACTS UTILES CONTACTS UTILES Vous pouvez vous faire aider par Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle Provence Alpes Côte d Azur (DRTEFP - PACA) 180, avenue du Prado 13285 MARSELLE

Plus en détail

miante INTERVENTION SUR DES MATÉRIAUX CONTENANT DE L AMIANTE (MCA) Sous-section 3 du Décret n 2006-761 du 30 juin 2006

miante INTERVENTION SUR DES MATÉRIAUX CONTENANT DE L AMIANTE (MCA) Sous-section 3 du Décret n 2006-761 du 30 juin 2006 miante INTERVENTION SUR DES MATÉRIAUX CONTENANT DE L AMIANTE (MCA) Sous-section 3 du Décret n 2006-761 du 30 juin 2006 Guide pratique Octobre 2009 Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation

Plus en détail

FORMATION DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS

FORMATION DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS FORMATION DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS Objectif global: Obtenir les fondamentaux du métier de diagnostiqueur immobilier. Vous apprendrez la réglementation liée à chaque diagnostic. En fin de cursus, vous

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT DEMOLITION

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT DEMOLITION RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAU ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT DEMOLITION Code de la Santé Publique Chapitre IV section 2 articles R1334-14 à R1334-29 et annexe 13-9 Code de la Santé

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Cursus complet théorique et pratique Durée : 6 semaines, soit 30 jours de formation : 210 heures Nature de la formation : théorique et pratique Horaires : de 09h00-12h00 / 13h00-17h00

Plus en détail

Conditions d intervention sur l amiante pour les professionnels du bâtiment

Conditions d intervention sur l amiante pour les professionnels du bâtiment SERVICE ENVIRONNEMENT - NOTE DE VEILLE REGLEMENTAIRE N 3 2009 Conditions d intervention sur l amiante pour les professionnels du bâtiment Rédacteur : A.CHEVILLARD Date : 08/12/2009 PREAMBULE : Cette note

Plus en détail

entreprises de 0 à 9 salariés emploient environ 500 000 salariés et 20 000 entreprises de 10 à 49 salariés emploient environ 400 000 personnes.

entreprises de 0 à 9 salariés emploient environ 500 000 salariés et 20 000 entreprises de 10 à 49 salariés emploient environ 400 000 personnes. LES DECAPANTS HST PR 29-208 POINT DE REPÈRE L AMIANTE ET LES MÉTIERS DU SECOND ŒUVRE DU BÂTIMENT Campagne de sensibilisation et d'information h Michèle GUIMON, INRS, chef du Projet transversal institutionnel

Plus en détail

Synthèse et recommandations. Collection Avis et Rapports

Synthèse et recommandations. Collection Avis et Rapports Repérage de l amiante, mesures d empoussièrement et révision du seuil de déclenchement des travaux de retrait ou de confinement de matériaux contenant de l amiante Synthèse et recommandations Collection

Plus en détail

Septembre 2015. Opérations de rénovation dans les établissements de santé, établissements sociaux et médico-sociaux contenant de l amiante

Septembre 2015. Opérations de rénovation dans les établissements de santé, établissements sociaux et médico-sociaux contenant de l amiante Septembre 2015 Opérations de rénovation dans les établissements de santé, établissements sociaux et médico-sociaux contenant de l amiante 1 Document à télécharger sur le site de la Direccte Pays de la-

Plus en détail

Campagne de mesures d exposition aux fibres d amiante par microscopie électronique à transmission analytique (META)

Campagne de mesures d exposition aux fibres d amiante par microscopie électronique à transmission analytique (META) Campagne de mesures d exposition aux fibres d amiante par microscopie électronique à transmission analytique (META) Rapport final F. CLERC 1, C. EYPERT- BLAISON 1, M. GUIMON 2, A. ROMERO-HARIOT 2, R. VINCENT

Plus en détail

I. Champ d application et définitions 3. Dispositions communes 3. II. Evaluation des risques 7. Dispositions communes 7

I. Champ d application et définitions 3. Dispositions communes 3. II. Evaluation des risques 7. Dispositions communes 7 QUESTIONS-REPONSES DECRET 2012-639 DU 4 MAI 2012 ARRETE DU 14 AOUT 2012 - ARRETE DU 14 DECEMBRE 2012 I. Champ d application et définitions 3 Dispositions communes 3 II. Evaluation des risques 7 Dispositions

Plus en détail

Le Directeur de Cabinet, Michel CADOT

Le Directeur de Cabinet, Michel CADOT MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DE LA RURALITE Direction générale de l administration Sous-direction de la logistique et du patrimoine Bureau du patrimoine immobilier Adresse

Plus en détail

Roundcube Webmail :: Fwd: Dossier de diagnostic numéro 14/Poste1/1063/SBE con...

Roundcube Webmail :: Fwd: Dossier de diagnostic numéro 14/Poste1/1063/SBE con... Roundcube Webmail :: Fwd: Dossier de diagnostic numéro 14/Poste1/1063/SBE con... http://172.16.1.254/roundcube/?_task=mail&_action=print&_uid=1935&_mbox=inb... Page 1 sur 3 04/11/2014 Objet De À Fwd: Dossier

Plus en détail

Analyse et recommandations. Collection Avis et Rapports

Analyse et recommandations. Collection Avis et Rapports Repérage de l amiante, mesures d empoussièrement et révision du seuil de déclenchement des travaux de retrait ou de confinement de matériaux contenant de l amiante Analyse et recommandations Collection

Plus en détail

Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules

Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules Amiante : Formation répondant aux critères de compétence obligatoires dans le cadre de la certification (NF EN ISO 17024) D P E : Formation répondant

Plus en détail

Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012

Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012 Novembre 2011 Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012 La réglementation sur l amiante a fait l objet depuis de nombreuses années de plusieurs

Plus en détail

DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES

DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES Fiche pratique DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE - ordonnance n 2005-655 du 8 juin 2005 : mise en place du dossier de diagnostic technique - décret n 2006-1114

Plus en détail

Les experts et l amiante

Les experts et l amiante Serge Mestre, Frédéric Guilleux L utilisation d amiante entraîne aujourd hui une crise sanitaire d ampleur. Nous avons vu, dans un premier article (L Expert n 90), le risque «amiante» et l aspect sécurité

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTICS TECHNIQUES

DOSSIER DE DIAGNOSTICS TECHNIQUES DOSSIER DE DIAGNOSTICS TECHNIQUES Réf dossier n 15-0012-3 En application de l article 18 de l ordonnance n 2005-655 du 8 juin 2005 Type de bien : Bureaux Adresse du bien : Quai Ferdinand de Lesseps 97110

Plus en détail

Amiante, on se protège!

Amiante, on se protège! www.csst.qc.ca Amiante, on se protège! Aide-mémoire sur les dangers de l exposition à l amiante et mesures de prévention Cet aide-mémoire a été réalisé par la CSST, en collaboration avec ses partenaires,

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTICS IMMOBILIERS 2008 ADI

DOSSIER DE DIAGNOSTICS IMMOBILIERS 2008 ADI 5 8 6 3 ASSISTANCE DIAG IMMO Documents qui doivent être établis dans les conditions prévues à l'article L. 271-6 du code de la construction et de l'habitation TEMOINDOSSIER : HABITATION VENTE Immeuble

Plus en détail

LES DIAGNOSTICS IMMOBILIERS - 2013

LES DIAGNOSTICS IMMOBILIERS - 2013 Mail : planning-immodiag@gmail.com LES S S - 2013 LES S S - 2013 VENTE Le DPE : Diagnostic de Performance Energétique Amiante Termites Electricité Gaz L ERNT : Etat des Risques Naturels et Technologiques

Plus en détail

L amiante. http://www.ism.asso.fr http://www.infometiers.org

L amiante. http://www.ism.asso.fr http://www.infometiers.org Les Notes Techniques L amiante http://www.ism.asso.fr http://www.infometiers.org L'amiante est un matériau qui a été largement utilisé depuis 1950 jusqu à la fin des années 1980 en raison de ses nombreuses

Plus en détail

INRS. Exposition à l amiante dans les travaux d entretien et de maintenance. Guide de prévention ED 809 INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SECURITE

INRS. Exposition à l amiante dans les travaux d entretien et de maintenance. Guide de prévention ED 809 INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SECURITE INRS INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SECURITE Exposition à l amiante dans les travaux d entretien et de maintenance Guide de prévention ED 809 Ce document est destiné à informer et à fournir des conseils

Plus en détail

AMIANTE 1 R.45-R.48/23 H 350 - H 372

AMIANTE 1 R.45-R.48/23 H 350 - H 372 AMIANTE R.45-R.48/23 H 350 - H 372 1 - Définition de la nuisance ou situation dangereuse L'amiante est un silicate fibreux issu de roche naturelle, matériau tendre, friable, d'aspect traditionnel pulvérulent,

Plus en détail

Laine de roche et Santé

Laine de roche et Santé Laine de roche et Santé La laine de roche ROCKWOOL et la santé La laine de roche de ROCKWOOL bénéficie de l exonération de la classification cancérogène, en application de la note Q de la directive 97/69/CE

Plus en détail

levenok.com Identification du lot sur le document four ni par le demandeur

levenok.com Identification du lot sur le document four ni par le demandeur levenok.com Architectes D.P.L.G. RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l'établissement du constat établi à l'occasion de la vente d'un immeuble bâti REFERENCES

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 9 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Travaux de désamiantage Rédaction : Roch Samuel / Etudiant ETC 3 ème année / CH 1816 Chailly / Montreux Date : novembre 2012 Qu est ce que l

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LA RÉNOVATION DE LOGEMENTS COMPORTANT DES SOLS AMIANTÉS

GUIDE PRATIQUE POUR LA RÉNOVATION DE LOGEMENTS COMPORTANT DES SOLS AMIANTÉS GUIDE PRATIQUE POUR LA RÉNOVATION DE LOGEMENTS COMPORTANT DES SOLS AMIANTÉS Quel choix pour la rénovation des sols amiantés? Déposer les revêtements existants ou les neutraliser avant repose des nouveaux?

Plus en détail

Exposition à l amiante dans les travaux d entretien et de maintenance

Exposition à l amiante dans les travaux d entretien et de maintenance Exposition à l amiante dans les travaux d entretien et de maintenance Guide de prévention L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels,

Plus en détail

Résumé de l expertise n 2013.04.16.4787.DESJOMONIERES.TAR

Résumé de l expertise n 2013.04.16.4787.DESJOMONIERES.TAR Résumé de l expertise n 2013.04.16.4787.DESJOMONIERES.TAR Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet. Désignation du ou des bâtiments Localisation du ou

Plus en détail

Maladies chroniques et traumatismes Présentation d une matrice emplois-expositions aux fibres d amiante

Maladies chroniques et traumatismes Présentation d une matrice emplois-expositions aux fibres d amiante Décembre 2010 Santé travail Maladies chroniques et traumatismes Présentation d une matrice emplois-expositions aux fibres d amiante Quelques applications à un échantillon de population en France A. Lacourt,

Plus en détail

Dossier Technique Immobilier

Dossier Technique Immobilier Dossier Technique Immobilier Numéro de dossier : Date du repérage : TPC2/14/1889/GSD 24/07/2014 Désignation du ou des bâtiments Localisation du ou des bâtiments : Département :... Manche Adresse :... lieudit

Plus en détail

O r g a n i s a t e u r s COMMENT ÇA MARCHE?

O r g a n i s a t e u r s COMMENT ÇA MARCHE? 1 O r g a n i s a t e u r s COMMENT ÇA MARCHE? www.experurba.fr 1 2 Attention 2! 12 November 2013 En parties communes : c est obligatoire! 1. Dossier technique amiante (DTA) 2. Constat de Risque d'exposition

Plus en détail

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE CODE DE LA SANTE PUBLIQUE Section 2 : Exposition à l'amiante dans les immeubles bâtis Sous-section 1 : Immeubles construits avant le 1er janvier 1980 Article R1334-14 : Les articles de la présente sous-section

Plus en détail

Dominique Marié diagnostics immobilier

Dominique Marié diagnostics immobilier Dominique Marié diagnostics immobilier RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE ETABLI A L OCCASION DE LA VENTE D UN IMMEUBLE BATI N 2012-09-014RINGUET Art. R 1334-14

Plus en détail

Diagnostic Gaz. Objectifs. Formation. Programme. Sessions 2014 Contactez-nous. Méthode pédagogique. Application du diagnostic selon les domaines :

Diagnostic Gaz. Objectifs. Formation. Programme. Sessions 2014 Contactez-nous. Méthode pédagogique. Application du diagnostic selon les domaines : Diagnostic Gaz Application du diagnostic selon les domaines : Tuyauteries fixes Organe de coupure supplémentaire GPL en récipient Robinet de commande d appareil Les lyres GPL Volume, Ouvrant Ventilation

Plus en détail

Repérage de matériaux et produits contenant de l amiante

Repérage de matériaux et produits contenant de l amiante JOURNEE DE RENCONTRE Conférence PROTEC du 6 octobre 2010 Repérage de matériaux et produits contenant de l amiante Intervenant : M. Daniel BISSON Cabinet CDB 15, rue Ernest Renan 92130 ISSY LES MOULINEAUX

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Résumé de l expertise n RA/13/04/0097/COPPOLA

Résumé de l expertise n RA/13/04/0097/COPPOLA Résumé de l expertise n RA/13/04/0097/COPPOLA Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet. Désignation du ou des bâtiments Localisation du ou des bâtiments

Plus en détail

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage DOSSIER PRATIQUE BTP Evaluation des risques professionnels EDITIONS TISSOT Textes à jour au 1 er septembre 2006 Plan général de l ouvrage 1 re partie : A propos d évaluation des risques... 101 2 e partie

Plus en détail

Point sur l amiante Académie de médecine 24 février 2015

Point sur l amiante Académie de médecine 24 février 2015 Au nom d un groupe de travail incluant : Michel Aubier (Président), André Aurengo, Christian Géraut, Roland Masse, Claude Molina, Marie-Pierre Dubois et Jean-Claude Pairon Ce texte sera présenté le mardi

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 LE PLAN NATIONAL D ACTIONS COORDONNEES DE PREVENTION de la branche Risques professionnels de l Assurance Maladie 2009 -> 2012 Fiche 1 : Une politique de prévention renforcée

Plus en détail

TRAIT D UNION. Synthèse des travaux du groupe régional

TRAIT D UNION. Synthèse des travaux du groupe régional TRAIT D UNION Note n 2 - juin 2013 Gestion de la présence d amiante par les organismes Hlm Synthèse des travaux du groupe régional Face à l évolution continue des réglementations et aux enjeux croissants

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

RISQUE CHIMIQUE - CMR

RISQUE CHIMIQUE - CMR Mise à jour le 26/03/2012 AXE n : 1 AMELIORER LA CONNAISSANCE EN SANTE TRAVAIL OBJECTIF n : 2 DEVELOPPER LES OUTILS DE CONNAISSANCE ET DE SUIVI ACTION n : 5 Améliorer la connaissance sur les expositions,

Plus en détail

Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment)

Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment) FORMATION TECHNICIEN EN DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment) Tél : 06 01 744 2 33 http:/ /www.

Plus en détail

MGT 01 Doc00d Règles spécifiques de certification des Opérateurs en Diagnostic Immobilier

MGT 01 Doc00d Règles spécifiques de certification des Opérateurs en Diagnostic Immobilier Page 1 sur 34 REGLES SPECIFIQUES DE CERTIFICATION DES OPERATEURS EN DIAGNOSTIC IMMOBILIER HISTORIQUE DES MISES A JOUR : Révision n Date Nature de la modification 1 02.03.11 Création 2 01.12.11 Changement

Plus en détail

Programme détaillé de la formation

Programme détaillé de la formation FORMATION TECHNICIEN EN DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Programme détaillé de la formation Tél : 06 01 744 2 3 3 http:/ /www. formadiag.n et info@f ormadiag.n et N Siret : 5 29 04 2 08 7 000 21 Code APE : 85 59A

Plus en détail

N 2090 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE

N 2090 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE N 2090 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 18 novembre 2009. RAPPORT D INFORMATION DÉPOSÉ en application de l

Plus en détail

1 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Responsable Environnemental et gestion pendant le chantier

1 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Responsable Environnemental et gestion pendant le chantier EXEMPLE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE Collection les Essentiels Fiche n 20 - Septembre 2012 1 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE 1.1 Responsable Environnemental et gestion pendant le chantier Total

Plus en détail

PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents

PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents Christine SORLI Déléguée régionale Groupe AFNOR Le groupe Afnor Opérateur central

Plus en détail

Nous vous prions de bien vouloir trouver nos diagnostics et contrôles tels que définis ci-après : Métrage Exposition au plomb (CREP)

Nous vous prions de bien vouloir trouver nos diagnostics et contrôles tels que définis ci-après : Métrage Exposition au plomb (CREP) SCP BILLY BOUCHOUCHA SIGNORET-ROUQUETTE 6 Rue Edouard Millaud, 13150 TARASCON Nîmes, le Nos références : 142984 Vos références : 029104 Objet : Dossier de diagnostic technique Mes chers Maîtres, Nous vous

Plus en détail

L amiante est une substance minérale naturelle1

L amiante est une substance minérale naturelle1 2009 2013 Mesure 12 prévention Amiante et mésothéliome pleural malin COLLECTION Fiches repère État des connaissances en date du 19 janvier 2012 L amiante est une substance minérale naturelle1 fibreuse

Plus en détail

Annexe G-6.1 PROGRAMME N 144

Annexe G-6.1 PROGRAMME N 144 Annexe G-6.1 PROGRAMME N 144 ESSAIS CONCERNANT LA RECHERCHE D AMIANTE DANS LES MATERIAUX ET DANS L AIR PROGRAMME N 144/02 JANVIER 1999 Section Essais du COFRAC Pr 144/ rév. 02 Janvier 1999 Commission Sectorielle

Plus en détail

Prévention/sensibilisation du grand public aux risques associés à une exposition domestique à l'amiante

Prévention/sensibilisation du grand public aux risques associés à une exposition domestique à l'amiante Ingénieur d'etudes Sanitaires Promotion : 2010-2011 Date du Jury : septembre 2011 Prévention/sensibilisation du grand public aux risques associés à une exposition domestique à l'amiante Marie MIHOUBI R

Plus en détail

Dossier Technique Immobilier

Dossier Technique Immobilier Dossier Technique Immobilier Numéro de dossier : Date du repérage : 34310/1026720LW Désignation du ou des bâtiments Localisation du ou des bâtiments : Département : 34310 Commune : CAPESTANG Adresse :

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL - EXPLICATIF pour le retrait de plaques en amiante-ciment à l air libre au bâtiment non-occupés par du public lors des travaux

PLAN DE TRAVAIL - EXPLICATIF pour le retrait de plaques en amiante-ciment à l air libre au bâtiment non-occupés par du public lors des travaux GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG ITM-SST 1916.1. PLAN DE TRAVAIL - EXPLICATIF pour le retrait de plaques en amiante-ciment à l air libre au bâtiment non-occupés par du public lors des travaux VISA DE L ITM NON-REQUIS

Plus en détail

d un diagnostic plomb avant travaux (Hors champ code de la santé publique)

d un diagnostic plomb avant travaux (Hors champ code de la santé publique) DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI Mars 2014 Préconisations pour la réalisation d un diagnostic plomb avant travaux (Hors champ code de

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE AMIANTE

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE AMIANTE REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE AMIANTE page 1/6 GENERALITES La personne physique candidate à la certification démontre qu elle possède les connaissances requises par des

Plus en détail

Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre

Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre dans les TPE-PME T e m p é r a t u r e Produits chimiques Horaires décalés Manutention de la pénibilité dans les TPE-PME 1 Préambule Suite

Plus en détail

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé CCW_DD02 L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé De nombreuses entreprises sont confrontées à des matériaux amiantés lors de rénovations ou de démolition de bâtiments. Ces matériaux,

Plus en détail

Dossier Technique Immobilier

Dossier Technique Immobilier Dossier Technique Immobilier Numéro de dossier : Date du repérage : 2110195_220411 22/04/2011 Désignation du ou des bâtiments Localisation du ou des bâtiments : Département :... Charente-Maritime Adresse

Plus en détail

Chapitre X. Les produits de substitution.

Chapitre X. Les produits de substitution. Chapitre X Les produits de substitution. Introduction : - Peu satisfaisant (aucun autre matériaux n offre les propriétés intéressantes de l asbeste) - Coût généralement plus élevé que l application initiale.

Plus en détail

Résumé de l expertise n ICI1491/NAB

Résumé de l expertise n ICI1491/NAB Résumé de l expertise n ICI1491/NAB Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet. Désignation du ou des bâtiments Localisation du ou des bâtiments : Adresse

Plus en détail

Tout le monde est potentiellement

Tout le monde est potentiellement DOCUMENT DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ Détection des cancers d origine professionnelle: quelques clés pour agir CANCERS PROFESSIONNELS Cette année, vous avez vu 10 nouveaux patients atteints de cancer

Plus en détail

Formation diagnostiqueur immobilier Préparation au titre de Diagnostiqueur Immobilier, niveau III

Formation diagnostiqueur immobilier Préparation au titre de Diagnostiqueur Immobilier, niveau III Formation diagnostiqueur immobilier Préparation au titre de Diagnostiqueur Immobilier, niveau III Etre capable de réaliser les diagnostics techniques : Amiante, plomb, termites, gaz, performance énergétique,

Plus en détail