L Opep devrait maintenir inchangé son plafond de production

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Opep devrait maintenir inchangé son plafond de production"

Transcription

1 Edition du Centre - ISSN IIII l SES MEMBRES VONT SE RÉUNIR DEMAIN À VIENNE L Opep devrait maintenir inchangé son plafond de production Vous savez que s'il se présente, il n'acceptera pas moins de 90% ou, si vraiment il y a du changement positif, moins de 85%! Cela, vous le savez, et vous y allez quand même! Mais sachez que votre engagement et l'enthousiasme de vos supporters ne vous empêcheront pas de vous serrer dans les 10 ou 15 % de voix qui restent. Sachez que vous allez vous bousculer entre les virgules qui sépareront un mauvais score d'un autre mauvais score! La machine infernale est ainsi fabriquée ; ses concepteurs ne s'amusent pas. Ils travaillent toujours en deux temps : vous attirer par des slogans et des promesses d'honnêteté et de surveillance impartiale, ils mettent tout leur art dans le montage du grand chapiteau coloré et festif de la «Démocratie». Puis, le soir du vote, ils enlèvent le masque Le Bonjour du «Soir» Lettre aux futurs hurleurs! PAGE 5 l SELON UNE ENQUÊTE Quarante mille locaux commerciaux inexploités PAGE 6 pour travailler dans l'intérêt du «pays» : pas d'huile sur le feu, responsabilité, pas d'aventurisme politique! C'est ce qu'ils disent, mais ils travaillent pour perpétuer leur ordre : celui de la désertification industrielle, du tout import, des contrats juteux et de la culture du désespoir! Le jour d'après, je vous demande humblement de ne pas venir pleurnicher pour nous émouvoir : la «fraude»! Vous allez encore convoquer cette pauvre «fraude» qui dormait tranquillement au fond des urnes! Elle va surgir le jour d'après et vous ferez semblant de ne plus tenir sur vos sièges. Mais si nous étions de vrais journalistes, ce jour-là, nous vous boycotterions! Car il ne servira à rien de crier : «Nous ne savions pas!» P. S. : billet écrit le 11 novembre A méditer l CONTRIBUTION Pourquoi les bureaux de change ne peuvent pas fonctionner Par Badreddine Nouioua (P. 9) l COMMERCE EXTÉRIEUR L import-export, c est fini l Dans le cadre de l inscription au registre de commerce, le statut d importateur sera distinct du statut d exportateur. Le projet de loi sur le commerce extérieur instituant les licences d importation et d exportation sera présenté dimanche à l APN. L entreprise Boukellal Mohamed Tahar, ETS remporte le Trophée Export L exportation de dattes équivaut à l importation de la moutarde l BENYOUNÈS DÉPLORE UNE CERTAINE ÉVASION FISCALE Les concessionnaires de véhicules devront déclarer l IBS l Les importations de véhicules seront régies par des licences dès l année prochaine, rappelait, avant-hier, le ministre du Commerce, Amara Benyounès. Instituées par le projet de loi sur le commerce extérieur, devant être présenté dimanche à l APN, ces licences fixeront «un seuil au-delà duquel les concessionnaires automobiles ne pourront plus importer». l DIALOGUE INTERLIBYEN Le round de la dernière chance? l Plus de tergiversations possibles dans le dossier libyen. L'envoyé spécial des Nations-Unies pour la Libye a, sans détour, demandé aux parties libyennes réunies hier à Alger de parvenir à un accord «de la dernière chance» pour sauver la Libye du naufrage. Abdelkader Messahel s est joint à Bernardino Leon pour dire que la stabilité de la région dépendait de celle de la Libye. JEUDI 4 JUIN CHAÂBANE N PRIX 15 DA - FAX : RÉDACTION : PUBLICITÉ : TÉL : PAGE 5 PAGE 5 PAGE 5 PAGE 4

2 DIGOUTAGE Par Arris Touffan Hollande et la chorba Et voilà comment on se plante! Au sujet de la probable prochaine visite de Hollande en Algérie, nos précieux analystes se sont lancés dans des conjectures impossibles. Que vient-il faire, et qui plus est mi-juin? Il vient constater que le ménage a été fait! Pourquoi? Parce que Il vient voir ce qui ne va pas Wallach? C est comme ça! Non, t as rien compris, il vient coordonner avec l Algérie des trucs au Mali Ah bon? Il vient en personne? M enfin, vous pouvez pas piger cinq secondes, non? Il vient faire le Ramadhan! Depuis le temps qu on lui raconte que la chorba en Algérie, tout particulièrement, a un goût incomparable après une journée de carême houleux, il vient vérifier de lui-même, voilà tout. A. T. P ERISCOOP Jeudi 4 juin Page 3 La note de Sellal La note de Sellal exigeant le départ à la retraite pour les personnes ayant atteint l âge de 60 ans semble connaître quelques difficultés d application. En effet, cette note est automatiquement appliquée aux personnes ayant des postes de travail sans grande importance dans l organigramme de leur organisme employeur. Par contre, ceux nommés par décret arrivent à échapper à cette note du Premier ministre. Le métro et le gré à gré Une entreprise étrangère qui travaille sur le Métro d Alger crie sur tous les toits que bientôt elle va décrocher le marché de réalisation de l extension de la ligne C reliant Haï-El-Badr à Aïn-Naâdja. Les responsables de cette entreprise étrangère affirment haut et fort que ce marché sera obtenu sous la forme de gré à gré. Changement au FCE Il semblerait qu au sein du FCE (Forum des chefs d entreprises) l on s achemine vers la création de postes de conseillers du président. A noter que ces derniers seront puisés du COS (Conseil d orientation stratégique). Enfin, il est bon de rappeler que le président est déjà assisté par des viceprésidents. Benamar Zerhouni et Mustapha Rahiel au CC du FLN Encore deux «grosses» arrivées au Comité central du FLN. Hier, c étaient Benamar Zerhouni et Mustapha Rahiel, respectivement conseiller du Président Bouteflika et ministre, directeur de cabinet du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui ont fait leur entrée officielle au CC, à travers la liste des désignés par le secrétaire général du parti, Amar Saâdani. Un jour, un sondage Pensez-vous que la réunion de l Opep, ce vendredi, pourra faire grimper le prix du baril à hauteur de 70 dollars? OUI NON Sans opinion Pensez-vous qu il faut supprimer l examen de 5 e année primaire? Résultat sondage Oui : 54,05 % Non : 40,95 % Sans opinion : 5 % Sommaire ENQUÊTE-TÉMOIGNAGES Professions libérales, auto-entrepreneurs, chefs d entreprise..., l espoir d une bonne couverture sociale Créer son entreprise, être son propre patron, s affranchir des responsables sont les leitmotive des femmes et des hommes qui tentent l aventure de l entrepreneuriat. Néanmoins, ils se heurtent à la réalité du terrain liée à des prestations sociales boiteuses. Ils en parlent. Retrouvez ce samedi le n 176 de Soirmagazine L ENTRETIEN DE LA SEMAINE «la liste des médicaments remboursables est strictement identique à celle des salariés» M. Acheuk Youcef Chawki est directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (Casnos) depuis six mois. Dans cet entretien, il répond aux questions récurrentes de ses adhérents et donne une vue d ensemble de la situation de cet établissement. C EST MA VIE Faire vivre le passé pour avancer vers le futur Fier de son fort, Riad ne cesse de raconter les histoires ayant été vécues dans ce lieu mythique vieux de près de 400 ans. Guide culturel, du haut de ses 27 ans, il conte, sans se lasser, aux visiteurs et amateurs l histoire du fort de Tamentfoust. Riad est bien sûr un guide culturel. A notre tour, nous allons vous raconter sa journée et son travail. VOYAGE CULINAIRE Khalouta, un plat qui sauve la face Grâce à la recette de cette semaine, nous allons faire un voyage dans le temps pour découvrir un vieux plat spécifique à la région de l Algérois et que les anciens surnommaient «aâcha el guellil», le dîner du pauvre.

3 Actualité Jeudi 4 juin PAGE4 CE MONDE QUI BOUGE ARABIE SAOUDITE Le combat d Ensaf pour Raïf Badaoui «1 000 coups de fouet parce que j ai osé parler librement» est le titre d un ouvrage de 60 pages (recueil d articles traduits de l arabe) du blogueur saoudien Raïf Badoui (31 ans), publié en plusieurs langues par Amnesty International. Levons un coin du tapis : Raïf Badaoui, les lecteurs du Soir le savent sans Par Hassane Zerrouky doute, a été condamné en appel en mai 2014 par le tribunal de Djeddah (Arabie Saoudite) à coups de fouet à raison de 50 par semaine, 10 ans de prison et dollars d amende pour «insulte à l Islam». Vendredi dernier, sa jeune femme, Ensaf Haidar, originaire de Jizan, dans le sud de l Arabie Saoudite, qui a pu quitter son pays pour s installer avec ses trois enfants au Canada, était à Paris, première étape d une tournée de plusieurs capitales européennes, pour plaider la cause de son mari. «Je ne cesse de répéter dans mes messages au gouvernement saoudien, à chaque forum ou rencontre, qu ils savent très bien que Raïf n est pas un criminel, mais un prisonnier d opinion, et qu ils doivent se conformer à tous les traités internationaux relatifs à la liberté d expression. Je ne sais s ils m entendront un jour ou non», écrit-elle dans la préface du livre. Mais qu a écrit de mal Raïf Badaoui, qui avait reçu le 9 janvier dernier une première séance de 50 coups de fouet et qui attend d un moment à l autre les prochains coups? Dans le recueil de textes incriminés par les autorités saoudiennes, le jeune blogueur prend courageusement position pour la séparation entre le religieux et le politique et entre le religieux et l Etat, traite de divers sujets, de la Charia et de la politique, des relations entre femmes et hommes, de la démocratie et des droits de l Homme, du printemps arabe Extraits, page 49, à propos de la mainmise du Hamas palestinien sur Ghaza : «Regardons tous les pays fondés sur la pensée religieuse, regardons leurs peuples et les générations qui y grandissent ; qu offrent-ils en termes d humanité et d humanisme? Rien, c est certain, sinon la peur de Dieu et l incapacité à affronter la vie ; rien d autre. De telles pensées ont formé et continuent de former des générations inaptes à toute créativité, à toute culture, incapables de s inspirer des civilisations qui leur viennent d ailleurs, puisqu elles ne sont pas à même de construire la leur.» Et d ajouter : «Les principales fonctions des Etats religieux sont de tuer la raison, de lutter contre les enseignements de l Histoire et la logique et d abêtir les gens ; il est impératif de s élever contre une telle mentalité, et de les empêcher de continuer à tuer l être humain, tant qu il respire et qu il est encore en vie. Ce dont nous avons le plus besoin dans nos sociétés arabes et islamiques, c est de promouvoir la valeur de l individu, de défendre sa liberté et de respecter sa pensée, or ces idées sont considérées par les Etats religieux comme les premières à devoir être combattues.» Ce texte, comme tous ceux figurant dans le livre de Raïf Badaoui, a été publié sur des sites saoudiens comme Hiwar al- Mutamaddin : ils sont donc publics. Loin de renoncer, du fond de sa cellule où il croupit depuis déjà trois ans, Raïf Badaoui écrit en préface de son livre : «Si ma famille et moi avons enduré de telles épreuves, c est simplement parce que j ai osé exprimer ma pensée. C est à cause de chacun des mots de ce recueil que tout cela est arrivé.» Ensaf Haidar craint pour la vie de son mari. «Son état de santé est aujourd hui très dégradé. Son état mental aussi. Un comité de huit médecins l a examiné en prison. Il a conclu qu'il ne pourrait pas supporter une autre séance de coups de fouet», a-t-elle assuré lors d une rencontre avec la presse française. En outre, le blogueur saoudien risque de comparaître devant la Cour suprême, pour apostasie, et être passible de la peine capitale. Aussi Ensaf Haidar espère-t-elle que les démarches entreprises et la multiplication des réactions dans le monde aboutiront à la libération de son mari. Pour conclure, précisons qu en plus de son avocat Waleed Abu Al Khair condamné le 12 janvier à 15 ans de prison, plusieurs intellectuels et militants des droits humains saoudiens croupissent dans les geôles du royaume wahhabite, et que depuis le début de l année, 90 personnes ont été décapitées publiquement pour un motif ou un autre. H. Z. DIALOGUE INTERLIBYEN Le round de la dernière chance? Plus de tergiversations possibles dans le dossier libyen. L'envoyé spécial des Nations-Unies pour la Libye a, sans détour, demandé aux parties libyennes réunies hier à Alger de parvenir à un accord «de la dernière chance» pour sauver la Libye du naufrage. Abdelkader Messahel s est joint à Bernardino Leon pour dire que la stabilité de la région dépendait de celle de la Libye. Nawal Imès- Alger (Le Soir) - Le troisième round du dialogue interlibyen pourrait bien être celui de la dernière chance de l avis de l'envoyé spécial des Nations-Unies pour la Libye. S adressant aux belligérants libyens présents hier à Alger, Bernardino Leon a tenu un discours direct, affirmant que les parties en conflit pouvaient passer leur temps à élaborer de nouvelles moutures d un accord mais qu il risquait d être trop tard. L accord en cours de négociation, dit-il, doit être «définitif» car, estime-t-il, les différentes parties peuvent élaborer «jusqu'à 20 moutures, mais dans quel état sera le pays d ici là?». Pour y arriver, l envoyé spécial des Nations-Unies presse COORDINATION NATIONALE DES ASSOCIATIONS SOUTENANT LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le forum de la société civile reporté La Coordination nationale des associations soutenant le président de la République ajourne son forum national de la société civile, initialement prévu ce week-end. Son nouveau coordinateur national, Kada Ahmed, qui en a fait part, hier mercredi, lors d une conférence de presse, a justifié ce report par «l inadéquation» du lieu retenu pour cette manifestation, la salle de conférences du Palais des nations, avec le nombre impressionnant (près de 4 000) de jeunes ayant manifesté leur désir d y prendre part. D où, selon lui, la décision prise au sein du bureau national de ladite coordination d ajourner la rencontre dont le slogan est : «la société civile nationale, une force de propositions pour le développement de la gouvernance et source de l immunité du front interne.» Le conférencier s en est pris à l opposition qui, selon lui, «profite» de tout événement pour se faire entendre, citant les exemples des manifestations dans le sud du pays, à In Salah et Ghardaïa, notamment. Il a accusé le MAK (Mouvement Les Libyens appelés à fournir plus d efforts pour arriver à un accord. les parties libyennes à faire des concessions pour arriver à un accord qui puisse être acceptable par tous. Il espère, dit-il, un accord rapide, avant même le début du mois de Ramadhan car, dit-il, il n y a que deux options : arriver à se mettre d accord ou continuer à aller vers le chaos. La seconde option, ditil, n est pas envisageable car «l affrontement ne peut être une alternative» au moment où le pays vit une situation des plus critiques. Au plan économique, affirme Leon, la Banque centrale en Libye ne pourra bientôt plus continuer longtemps à assurer les salaires des fonctionnaires et la situation financière ne permettra plus au pays de fonctionner comme un Etat dans un contexte marqué par une chute de la production de pétrole et de grand déficit budgétaire. Politiquement, le tableau décrit n est pas plus reluisant avec un gouvernement qui, selon Bernardino Leon, ne montre pas assez de volonté pour régler la crise et empêtré dans des paradoxes. Sans concessions, dit-il, aucun consensus ne sera possible. Signe de cette confusion, le cas de Fadjr Libya, dit-il, considéré il n y a pas si longtemps comme organisation terroriste et qui a fini par faire sienne la lutte contre le terrorisme. L envoyé spécial de l ONU dit ne point vouloir d un dialogue sur les aspects politiques mais un accord rapide. pour l autonomie de la Kabylie) d être derrière les troubles dans la Vallée du M zab. Kada Ahmed n est pas resté à ces reproches puisqu il a également accusé cette même opposition de «ne pas trop s intéresser à la jeunesse» et quand il lui arrive de le faire, «c est sur le dos de cette dernière qu elle le fait». Le coordinateur national des associations soutenant le président de la République est revenu sur les axes de ce forum reporté. Dont notamment l impératif de consolider Un vœu exprimé par Abdelkader Messahel qui a réitéré la position de l Algérie en faveur d un dialogue sans exclusion dans le respect des choix des Libyens et sans ingérence aucune afin d éviter, dit-il, au pays les périls de la division à la Libye et une instabilité pour l ensemble de la région du Sahel. Tout comme l envoyé spécial de l ONU, il appelle les parties libyennes à faire des concessions pour arriver à un accord. Des appels visiblement entendus par les présents qui ont non seulement remercié l Algérie pour les efforts déployés mais également fait part de leurs intentions de dépasser leurs divergences. Le feront-ils? N. I. le front interne du fait, selon lui, que le pays est «ciblé», la participation au projet de réforme constitutionnelle, s interrogeant, au passage, sur le refus de certains d y souscrire. Il en fera de même à l égard de ce qui ne s inscrivent pas dans l option d un consensus national dont il n a pas cerné le moindre contour. A noter que ce forum national reporté a été précédé de quatre forums régionaux (Ouargla, Relizane, Tébessa et Blida). M. K. Photo : Samir Sid Photo : DR

4 Actualité Jeudi 4 juin PAGE 5 COMMERCE EXTÉRIEUR L import-export, c est fini Dans le cadre de l inscription au registre de commerce, le statut d importateur sera distinct du statut d exportateur. Le projet de loi sur le commerce extérieur instituant les licences d importation et d exportation sera présenté dimanche à l APN. L entreprise Boukellal Mohamed Tahar, ETS remporte le Trophée Export Cherif Bennaceur Alger (Le Soir) - Un projet de texte législatif relatif à l inscription au registre de commerce devait être présenté hier au gouvernement, indiquait la veille Amara Benyounès. Ce projet de texte porte sur la «séparation» entre le statut d importateur de celui d exportateur, précisait le ministre du Commerce qui a assisté à la cérémonie de remise des Trophées 2014 de l export, organisée à l hôtel El-Aurassi par le World Trade Center Algeria (WTCA), la douzième du genre depuis «Si le gouvernement adopte ce texte, il y aura une distinction entre l importateur et l exportateur», dira Amara Benyounès, assurant de fait que l ère de l import-export, en fait de l import-import, est révolue. Ce qui permettra de clarifier le rôle de l exportateur, de permettre à tout opérateur de pouvoir exporter dans de meilleures conditions réglementaires, considère-t-il. Voire, «tout le monde peut exporter même s il n a pas de registre de commerce d exportateur», dira-t-il. Cela même si le ministre du Commerce concédera que le développement de l exportation, essentiellement hors hydrocarbures, demeure une tâche de longue haleine, de même que pour la réduction de la facture d importation, dans la mesure où ces deux perspectives restent conditionnées par l existence d une production locale, cette dernière étant également liée à la diversification de l économie et l amélioration du climat d affaires. L assainissement va «toucher des intérêts», selon Benyounès Pour autant, l exécutif est déterminé à assainir le commerce extérieur, réitérera Amara Benyounès. Il indiquera dans ce contexte que le projet de loi relatif au commerce extérieur et portant sur l institution de licences d importation et de licences d exportation sera présenté dimanche prochain en séance plénière à l Assemblée populaire nationale. Des licences qui ne seront appliquées qu «exclusivement» sur «les gros chapitres qui touchent sérieusement la balance commerciale», précise-t-il. Certes, l engagement à assainir le commerce extérieur va «toucher des intérêts, des lobbies qui sont installés dans le commerce extérieur» et dont certains «sont dans l'importation depuis une quinzaine d'années avec des chiffres d'affaires absolument astronomiques», observe le ministre du Commerce qui estime que de tels lobbies ne concrétisent jamais leurs engagements industriels, voire sont derrière la polémique sur la vente des boissons alcoolisées. Toutefois, il ne s agira pas de fermer le marché national, l importation restant ouverte, mais de la rationaliser, selon le ministre du Commerce. L exportation de dattes équivaut à l importation de la moutarde Amara Benyounès constatait ainsi que les importations de produits électroménagers dépassent les 500 millions de dollars, celles des produits d entretien et cosmétiques dépassent les 600 millions tandis que celles des aliments de bétail atteignent les 1,6 milliard de dollars, l importation de ces derniers étant dominée par des lobbies. Selon M. Benyounès, le marché d'importation de ce produit est détenu par 4 ou 5 opérateurs qui réalisent une moyenne annuelle d'importation estimée à 400 millions de dollars pour chacun. «Personne ne les connaît ou entend parler d'eux. Le plus gros d'entre eux emploie 32 personnes», relève le ministre du Commerce. Voire, l Algérie importe de la moutarde et de la mayonnaise pour un montant de 39 millions de dollars, l équivalent des exportations de dattes uniquement. A ce propos, Amara Benyounès indiquera que l Algérie est le septième exportateur de dattes dans le monde, après la France, tandis que la Tunisie figure au premier rang. Et c est justement une entreprise spécialisée dans le conditionnement et l exportation des dattes Deglet Nour et fruits secs, les Etablissements Boukellal Mohamed Tahar, qui a reçu le Trophée Export Fondée en 2009, cette entreprise, qui dispose d une unité de traitement de dattes, a entamé l exportation de ce fruit noble en 2010, passant d un volume de plus de 260 tonnes cette année-là à tonnes en 2014, d une valeur de 4 millions de dollars et une prévision de tonnes exportées en Notons que 80% des exportations de cette entreprise sont orientées vers la Russie et l Europe de l Est. Les importations de véhicules seront régies par des licences dès l année prochaine, rappelait, avant-hier, le ministre du Commerce, Amara Benyounès. Instituées par le projet de loi sur le commerce extérieur, devant être présenté dimanche à l APN, ces licences fixeront «un seuil au-delà duquel les concessionnaires automobiles ne pourront plus importer», indiquera le ministre du Commerce. En outre, des «critères» seront exigés dont l obligation pour les concessionnaires de «déclarer l impôt sur le bénéfice des sociétés (IBS)», précise le ministre. «Nous nous sommes rendu compte d'une chose incroyable : c est parmi les plus grands vendeurs de voitures en Algérie qu'il y a moins de déclarations d'impôts. Cela veut dire que leurs marges bénéficiaires sont faites à l'étranger», observe Amara Benyounès, déplorant tacitement une certaine évasion fiscale. Il considérait auparavant que l Algérie «est le seul pays au monde où nous pouvons importer autant de véhicules que nous voulons. Les concessionnaires algériens ne sont jamais limités dans le nombre de leurs importations». Autre dysfonctionnement, la possibilité qu ont des concessionnaires d introduire des automobiles dont la date de fabrication diffère réellement de celle de vente. «Tous les concessionnaires automobiles, sans aucune exception, sont astreints par les constructeurs à importer (pour le marché algérien) un certain nombre de véhicules», ce qui permet, parfois, d'introduire sur le marché national des véhicules avec de fausses dates de fabrication. «Il est possible que vous achetiez une voiture en 2015 alors qu'en réalité, elle a été fabriquée en 2014 ou en 2013», dira Amara Benyounès. Déplorant que Général Emballage et Ngaous Conserves parmi les meilleurs exportateurs en 2014 Quatre autres trophées ont été également décernés lors de cette cérémonie, organisée par le WTCA pour récompenser chaque année les entreprises algériennes, particulièrement les PME exerçant dans les secteurs hors hydrocarbures pour leur démarche réfléchie, dynamique dans le domaine de l exportation et du développement à l international. Ainsi, deux trophées encouragement ont été décernés aux entreprises Général Emballage (spécialisée dans la fabrication et transformation de carton ondulé et qui a exporté pour 2 millions de dollars vers la Libye, la Tunisie et l Espagne) et la Sarl El Wiam de la Petite-Kabylie (activant dans la transformation et la valorisation des lièges et qui a exporté pour 4 millions de dollars, vers l Italie, l Inde et la Chine notamment). Un trophée spécial du jury a été attribué à la société de droit algérien El Sewedy Câbles et qui a exporté pour 2,5 millions de dollars. En outre, un trophée d honneur a été attribué à l entreprise Ngaous Conserves SPA qui a exporté des eaux fruitées, jus et conserves pour 9 millions d euros vers la France, la Belgique, le Canada et l Angleterre. Notons que plus de 65 entreprises ont été nominées sous l égide du WTCA durant les douze dernières années, relèvera le président du WTCA, Sid-Ahmed Tibaoui. Notons, toutefois, que si 500 exportateurs sont présents à l international, seulement une dizaine assure 75% des exportations hors hydrocarbures, selon le président du WTCA. C. B. BENYOUNÈS DÉPLORE UNE CERTAINE ÉVASION FISCALE Les concessionnaires devront déclarer l IBS dès 2016 pessimisme sur l abondance de l offre. Cherif Bennaceur Alger (Le Soir) - Les cours du pétrole étaient en baisse hier mercredi. En cours de journée, le baril de pétrole valait 60,56 dollars à New York, après être monté la veille à 61,26 dollars. Plus tôt, le baril de Brent valait 65,22 dollars à Londres. Succédant à une hausse observée la veille, ce bond des cours survient ce faisant, l avant-veille d une réunion attendue de l Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) qui contribue à hauteur de 30% dans l offre pétrolière mondiale. En effet, les douze pays membres de l Opep vont se réunir demain vendredi à Vienne pour discuter de la situation actuelle du marché pétrolier. Serat-il question lors de cette réunion de revoir le plafond de production de l organisation, 30 millions de barils par jour (mbj), et que l Opep avait maintenu inchangé lors de sa réunion en janvier 2015? Notons que l organisation pétrolière avait alors maintenu ce plafond, malgré la baisse importante des prix (plus de 40% entre juin 2014 et début 2015) et l augmentation de l offre pétrolière non Opep, notamment celle de la Russie et celle non-conventionnelle (pétrole de schiste) provenant des Etats-Unis. Un maintien des cours opéré alors à l instigation notable de l Arabie Saoudite, engagée dans une guerre des prix effective et soucieuse de préserver ses parts de marché mais aussi d influer sur le cours du pétrole américain. Ce scénario se reproduira-t-il demain dans la capitale autrichienne? Le plafond de production sera-t-il inchangé? Peut-être oui. Une tendance à maintenir inchangé le plafond se profile en effet, plusieurs pays du Golfe dont l Arabie Saoudite et qui pompent près de 17 millions de barils jour, soit 55% des 31 mbj, semblant favorables à ne pas réajuster le plafond de production en vigueur depuis 2011, ou à l augmenter mais très légèrement (à 30,5 ou 31 mbj). C est la position exprimée notamment par le ministre koweïtien du Pétrole, Ali al-omair, estimant que l Organisation ne devrait «pas prendre de décision qui pourrait avoir un impact négatif sur le marché, et les options dont dispose l'opep sont, soit le maintien soit l'augmentation du plafond de production». Comme le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-naimi, considérait lundi dernier que la stratégie de l Opep de ne pas réduire sa production fonctionnait. «Le marché se stabilise. La demande augmente. L offre ralentit», observe le responsable saoudien qui a l Algérie soit «devenue une très grande aire de stockage», le ministre du Commerce indiquera que les importations automobiles ont oscillé en moyenne entre et véhicules par an durant les dix dernières années. C. B. SES MEMBRES VONT SE RÉUNIR DEMAIN À VIENNE L Opep devrait maintenir inchangé son plafond de production Réunion attendue, celle que l Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) tiendra demain à Vienne. L organisation pétrolière devrait maintenir inchangé son plafond de production, à l instigation encore de l Arabie Saoudite, dans un contexte marqué par la baisse des cours et le IMPORTATION DE VÉHICULES ET ENGINS ROULANTS NEUFS Les particuliers ne sont pas concernés par le nouveau cahier des charges Les particuliers qui importent des véhicules et engins roulants neufs ne sont pas concernés par les nouvelles dispositions régissant l activité des concessionnaires automobiles. Dans une récente instruction, le ministre de l Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, informe que les opérations d importation de véhicules neufs et engins roulants effectuées par les nonconcessionnaires n entrent pas dans le champ d application du décret exécutif n du 8 février 2015 et de l arrêté du 23 mars 2015, modifié. A charge, cependant, que les particuliers aient importé pour leurs propres besoins de fonctionnement et non pour la revente, précise le ministre de l Industrie qui invite tous les intervenants à appliquer la nouvelle réglementation. Une invite opportune dans la mesure où les particuliers ont été assujettis aux mêmes conditions réglementaires que les concessionnaires. Et cela dans le contexte où les importations de véhicules neufs ont été suspendues, les opérations de dédouanement impossibles en l absence notable du certificat de conformité et des milliers de véhicules bloqués aux ports. Soit une situation intenable notamment pour les services des douanes. A ce propos, le directeur général des douanes, Kaddour Bentahar, a laissé entendre avant-hier, en marge de la cérémonie de remise du 12 e Trophée Export, que l administration douanière devait prendre des dispositions pour régler ce problème, sans toutefois clarifier la teneur de ces dispositions. Sur un autre plan, le DGD a indiqué que le projet de nouveau code des douanes a été finalisé et devrait être présenté prochainement à l aval institutionnel. C. B. attribué la hausse relative des prix du pétrole au ralentissement de la production très coûteuse de pétrole de schiste, en particulier aux Etats-Unis et au Canada, et à une amélioration de la croissance économique mondiale. En ce sens, le ministre saoudien s attend à une nouvelle hausse des prix du pétrole d'ici la fin de l'année. A contrario, l Iran et le Venezuela notamment plaident encore pour la réduction de la production en vue de favoriser la remontée des cours. Alors que les cours de l or noir restent encore baissiers et qu un certain pessimisme règne quant à la surabondance de l offre même si une hausse des exportations de l Irak est évoquée, la décision que prendra l organisation du pétrole restera encore déterminante pour les cours. Et d autant que l amélioration des cours sera décisive pour l Algérie dont le ministre de l Energie, Salah Khebri, devrait effectuer son premier déplacement international. C. B.

5 (UGCAA) qui exige l ouverture d une enquête. Rym Nasri - Alger (Le Soir) Plusieurs marchés et espaces de commerce sont inexploités à travers le territoire national. C est le constat fait par le porte-parole de l UGCAA, Hadj-Tahar Boulenouar, hier à Alger. Il déplore que de nombreux marchés construits demeurent toujours fermés et inexploités ainsi que tous ceux dont les travaux de construction ont été interrompus. Idem pour les marchés réalisés dans «des endroits isolés et sans études» qui ne sont pas utilisés. Il cite aussi tous les espaces des anciennes Galeries algériennes et ceux des anciens Souk El Fellah qui restent inutilisés. Hadj-Tahar Boulenouar évoque également les nombreux locaux commerciaux inexploités. «Quarante mille locaux commerciaux sont fermés et inexploités à travers le territoire national dont à Alger», précise-t-il. Pour lui, tous ces locaux qui demeurent fermés intriguent. Il appelle ainsi le ministère de l Intérieur à enquêter sur ces locaux. «L inexploitation de tous ces locaux favorise la prolifération de vendeurs et de marchands informels», dit-il encore. Citant le marché de gros des produits alimentaires de Semmar, le porte-parole de l UGCAA estime qu il est loin de répondre aux normes d un haut lieu de commerce. «Il n est qu un regroupement anarchique de commerces dans un quartier d habitation», souligne-t-il. Il interpelle, à cet effet, le ministre du Commerce ainsi que Actualité L UGCAA EXIGE UNE ENQUÊTE le wali d Alger pour fermer ce marché. Ouvert en 2010, le marché de gros des produits alimentaires d El Harrach était destiné pour les commerçants du marché Semmar. Seulement, «à ce jour, il ne fonctionne qu à 20%», assure Saâd, le président des commerçants de ce marché. Jeudi 4 juin PAGE 6 Quarante mille locaux commerciaux inexploités Plus de quarante mille locaux commerciaux à travers le territoire national sont inexploités. C est ce qu affirme l Union générale des commerçants et artisans algériens Forte mobilisation, hier, des praticiens de santé publique qui ont tenu un sit-in devant le ministère de la Santé. Le Syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP) qui demande l application des engagements déjà tenus par la tutelle, appelle à un nouveau rassemblement, mercredi prochain, devant le palais du gouvernement. Salima Akkouche Alger (Le Soir) Les praticiens de santé publique étaient des dizaines à répondre hier, à l appel de leur syndicat pour tenir un rassemblement devant le ministère de la Santé. Médecins généralistes, dentistes et pharmaciens, blouses blanches et pancartes à la main, dénonçaient la «non-prise en charge de leurs revendications et la fuite en avant du ministère de tutelle». Les praticiens refusent de discuter avec un intermédiaire et demandent des négociations directes avec le ministre de la Santé. «Nous avons demandé, depuis le 17 mars dernier, une audience au ministre de tutelle pour lui exposer notre situation, mais il n a pas daigné nous répondre», déplore Lyes Merabet, président du SNPSP. Selon le syndicaliste, Abdelmalek Boudiaf qui déclare que les revendications des praticiens ont été bel et bien prises en charge a été «trompé et que des responsables ont travesti la vérité». «Nous sommes ici aujourd hui pour demander de parler directement avec le ministre de tutelle, mais aussi de dénoncer toutes entraves, de la part de l administration de tutelle, au libre exercice du droit syndical, notamment l ingérence de l administration dans le fonctionnement des organisations syndicales, le dialogue de façade et de conjoncture, adopté par le ministère de la Santé dans sa relation avec notre syndicat» a souligné le docteur Merabet. Le SNPSP dénonce aussi «le non-respect des engagements pris par la tutelle lors de la réunion de conciliation du 4 mai 2015 pour le règlement de l ensemble des points de la plateforme des revendications». Le syndicat s indigne également contre son «exclusion du processus de l organisation du concours de promotion aux grades de médecin principal et Hadj-Tahar Boulenouar, porte-parole de l UGCAA. APPEL AU RASSEMBLEMENT DU SNPSP Forte mobilisation des praticiens de santé publique Développement rural. Dans un communiqué parvenu hier à notre rédaction, ces deux syndicats ont justifié cette décision par la multitude et différents problèmes rencontrés par les travailleurs, notamment «les pressions exercées par les responsables», ainsi que «les pratiques illégales de l administration et la mauvaise gestion». «Nous avons le regret de vous annoncer que la situation socioprofessionnelle des travailleurs est marquée par des pressions de la part de l administration, intimidation, ponction sur salaire, comporte- médecin chef». Fixé pour les 13 et 15 juin prochain ; ce concours, souligne Merabet, intervient à la même date de déroulement de l examen de fin de cycle moyen. «De nombreux praticiens sont sollicités ce jour-là pour être présents dans les centres d examens et les structures scolaires, comment vont-ils faire pour passer le concours», s interroge le syndicaliste qui demande son report jusqu à la prochaine rentrée sociale. Le SNPSP réclame aussi une promotion automatique des praticiens ayant plus de dix ans d ancienneté. Une doléance à laquelle la chefferie de gouvernement a pourtant donné son accord, mais qui n est pas appliquée, souligne le syndicat. Ce dernier appelle ainsi à un nouveau rassemblement, mercredi prochain, devant le palais du gouvernement. Le syndicat interpelle l intervention du ment de vengeance» indiquent d emblée les contestataires. Ces derniers soutiennent qu en dépit des «rencontres tenues avec le secrétaire général du ministère de tutelle ainsi que l Inspection du ministère», aucune «issue n a été constatée à nos différents problèmes». «Pis, ajoutent-ils, au moment où nous attendions l amélioration de la situation, la direction actuelle a pris des décisions arbitraires à l encontre des fonctionnaires Photo : DR Un marché qui pourtant, précise-t-il, est en mesure d assurer postes d emploi directs et indirects. Il assure également que 30% des locaux du marché sont détenus par des gens qui ne sont pas des commerçants. Dénonçant le «blocage» de l APC d El Harrach, l intervenant plaide pour le retrait de la gestion de ce marché de la commune. «Nous voulons que la gestion du marché de gros d El Harrach soit confiée à l entreprise de wilaya de gestion des marchés», dit-il. De son côté, le président du marché de détail Mohamed- Mekhloufi à Belouizdad, affirme que les lieux ne disposent d aucune condition de confort et de sécurité. «Il n y a ni éclairage, ni sanitaires, ni sécurité dans ce marché. Comment voulez-vous travailler dans un lieu pareil où juste les murs ont été érigés», dit-il. Ry. N. Premier ministre pour régler le problème des praticiens de santé publique. S. A. ILS ORGANISERONT UN SIT-IN LUNDI DEVANT LE MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE Mécontentement des travailleurs du Parc zoologique de Ben Aknoun et de la SCHPM Les membres de la section syndicale de l Union générale des travailleurs algériens (UGTA) du Parc zoologique de Ben Aknoun et de la Société des courses hippiques et du pari mutuel (SCHPM), organiseront, lundi prochain, un sitin devant le ministère de l Agriculture et du Sit-in des praticiens de la santé publique devant le ministère de la Santé. ainsi que des mutations injustifiées de certains d entre eux». Par ailleurs, les rédacteurs du communiqué appellent le nouveau ministre de l Agriculture de faire toute la lumière sur la situation dans laquelle se trouvent les deux sociétés. «Nous vous appelons à organiser une réunion afin de poser tous les problèmes et également mettre fin à ce genre de pratique», ont-ils souligné plus loin. Salah B. Photo : Newpress

6 Régions Le Soir Jeudi 4 juin PAge 7 TIPASA-MARCHÉ DE GROS DE HATATBA Des mandataires exposent leurs doléances Le président des mandataires du marché de gros des fruits et légumes de Hatatba, M. Ali Bachir Mohammed, tout en dressant un étonnant état des lieux du commerce des fruits et légumes, en cette veille du mois de Ramadhan, vient d affirmer récemment devant des représentants des médias que «tous les produits agricoles sont accessibles à des prix compétitifs, tant aux détaillants qu aux ménages». A ce titre, tirant un document de ses poches, il lut à l assistance des journalistes présents au forum organisé par le quotidien arabophone Al Chabab, la mercuriale des prix affichés lors de cette journée au niveau du marché de gros de fruits et légumes de Hatatba. L orateur affiche d emblée le prix de la pomme de terre qui est de 35 à BRÈVES DE TLEMCEN Chetouane (ex-negrier) En dépit de sa situation stratégique, de pôle universitaire et zone semi-industrielle, il reste beaucoup à faire dans cette commune, en matière de développement. Des citoyens de M salla, au nord de la commune, se plaignent des conditions de vie où le réseau d assainissement n existe toujours pas et ce, malgré leurs maintes réclamations. D autre part, le réseau routier, notamment le tronçon Chetouane- Ouzidane, est dans un piteux état, après des travaux divers, il n y a pas eu de remise en l état. Cette commune devrait être un exemple de développement, eu égard à son riche patrimoine. Marsat-Ben-M hidi : c est déjà l été Que d argent a été investi pour faire de ce littoral une vraie station balnéaire! Cependant, si presque toutes les conditions sont réunies sur le plan de l hygiène publique et de la sécurité des personnes, pour la réussite de la saison estivale, les commerçants de Marsat-Ben-M hidi se frottent déjà les mains et pour cause, le contrôle des prix n y peut rien. L an dernier, le prix du poulet rôti avait atteint les 2000 DA et la bouteille d eau minérale les 200 DA, pour ne citer que ces deux produits. Ce n est pas le modeste citoyen qui peut se payer un petit séjour à Porsay. Le wali de Tlemcen a inauguré la saison estivale hier, en donnant des instructions fermes à tous les concernés. Une bonne petite nouvelle, toutefois, des bouteilles d eau de Mansourah seront distribuées gratuitement aux estivants, a-t-on appris. Santé : à quand une campagne pour le contrôle des naissances? Alors que le taux démographique reste l un des plus élevés au monde et dans les pays du Maghreb, il semble que les pouvoirs publics ont quelque peu délaissé cette politique du planning familial. Il n y a plus de campagne de sensibilisation pour la limitation des naissances au niveau des centres de santé. Cette politique à l époque avait donné des résultats encourageants pour l équilibre familial et la préservation de la santé de la mère. Il est temps de relancer ces campagnes d information, notamment au niveau du monde rural où le nombre de naissances ne cesse de croître. Ce sujet n est plus tabou et les hommes de culte doivent s impliquer car, avec un baril de pétrole qui ne cesse de dégringoler, l Algérie aura beaucoup plus de bouches à nourrir et d enfants à scolariser dans les années à venir. M. ZenasnI 42 dinars le kilo, la salade à 30 dinars le kg, l oignon vert à 25 dinars, le navet, les carottes et les betteraves à 30 dinars le kilo. «C est la réponse donnée aux ménages qui sont dans la hantise des prix du Ramadhan» clame, à son tour, M. Hadj Tahar Boulenouar, l omniprésent porte-parole de l Union des commerçants (UGCAA) ; mais le constat dressé par M. Bensmaïli Ali, le vice-président des mandataires du marché de Hatatba, donne un tout autre aspect à la situation que vit ce marché de gros, «plus de 3000 camions de fellahs et commerçants font une chaîne de plusieurs kilomètres pour accéder au marché et vendre leurs produits. Certains d entre eux passent plus de six heures à attendre le moment pour livrer leur marchandise, qui flétrit avec le soleil et la chaleur.d autres écœurés par l attente font demi-tour et vendent leurs produits à très bas prix en contrebas de la chaussée». révélera ce mandataire en poursuivant : «A l intérieur du marché, plus de 176 mandataires patientent pour recevoir les fruits et légumes qui attendent depuis l aube», clame l orateur. La solution à ce dilemme est proposée par M. Bachir Mohammed, le président des mandataires «Hatatba dispose d immenses espaces vierges, qui peuvent convenir pour réguler ces fellahs par des box de répartition des marchandises avec des balances de pesée et pouvoir libérer ces fellahs. Nous avons lancé un appel au wali de Tipasa afin de nous octroyer un espace de 5 hectares attenant au marché de gros, nous sommes toujours dans l attente d une suite favorable», affirme M. Bachir Mohammed. Houari Larbi RAMADHAN Plus de pains seront livrés quotidiennement M. Dahmani Wahid, le président du syndicat des boulangers de Tipasa, est formel : «200 boulangeries industrielles de la wilaya de Tipasa seront mobilisées pour le Ramadhan et vont livrer quotidiennement pains», déclare ce boulanger devant un panel de journalistes, lors d une conférenceforum, organisée récemment à Tipasa en présence de M. Tahar Boulenouar, le porte-parole de l UGCAA. Ce dernier affirme pour sa part que lors de l Aïd et du Ramadhan, plus de boulangers seront mobilisés. L orateur, qui ne s est pas gêné de tirer à boulets rouges sur le marché informel, fustige «ceux qui sont complaisants face aux dérives des approvisionnements illicites, sur des bâchés, de la viande exposée à l air libre, sans chaîne de froid», mettant à l index, «ceux qui nous empoisonnent, en voulant s enrichir par des moyens véreux». M. Tahar Boulenouar, du syndicat UGCAA, interpellé à propos du crédit à la consommation, se voulait d abord pédagogue «il faut distinguer le crédit immobilier du crédit à la consommation. Peut-on cumuler les deux crédits avec la prétention de faire face aux échéances de remboursement. Nos banques doivent distinguer cette réalité, pour mieux gérer ce service. Nous avons espoir que M. Benkhelfa, l actuel ministre des Finances, va réexaminer les procédures qui prévalaient auparavant en matière de crédit à la MOSTAGANEM Un profond toilettage pour la cité des Mimosas Doté d une enveloppe financière de 80 millions de dinars, un programme d aménagement et d amélioration urbaine vient d être lancé dans la majorité des quartiers avec des opérations de bitumage des chaussées, réfection des trottoirs, l éclairage public et des espaces verts, sans omettre la gestion des ordures ménagères, a indiqué le maire de Mostaganem, M. Abdenour Belmiloud, lors du 5 e forum organisé hier mardi par le journal Réflexion. Une première dans les annales de que les caves des cités sont régulièrement vidangées des eaux usées. Les l Assemblée populaire communale, des dizaines d entreprises de travaux publics élus de l APC s emploient à relancer le et d électricité travaillent d arrache-pied, tourisme avec, comme modèle, la plage de jour comme de nuit, avec une cadence effrénée en vue d améliorer le cadre RN11 à la plage a été bitumée. de Sonaghter où la piste menant de la de vie des Mostaganémois, et ce, avant Des postes et différents kiosques en l ouverture de la saison estivale. D autre préfabriqué ont été installés pour la part, concernant l hygiène publique, le Protection civile, la Gendarmerie et les maire a annoncé que trois opérations de commerçants. Une cribleuse avec tracteur passera tôt le matin pour nettoyer le démoustications ont été réalisées dans toutes les cités et quartiers de la ville et sable des détritus, l accès et le parking Louable initiative que celle de la Ligue du sport scolaire de Mascara, qui a tenu à honorer les anciens enseignants de sport de la wilaya de Mascara. Une cérémonie symbolique a eu lieu hier à Mascara et ils étaient une quinzaine d anciens enseignants de cette matière EPS jadis noble, aussi noble que ceux qui la professaient du temps du SUA et de la FASSU. C était l époque où le sport était un terroir de jeunes talents toutes disciplines confondues. Une dame aura également droit au chapitre parmi ceux qui ont été honorés dont certains à titre posthume, comme MASCARA seront gratuits pour les estivants. Il est également envisagé, a assuré le P/APC la réhabilitation de la mosquée Badr au centre-ville et de son espace vert. L invité du forum a révélé que sa commune devrait être bientôt dotée d un poste de commande de circulation pour régler les feux tricolores afin d assurer la sécurité des automobilistes et des piétons. Cette situation consiste à gérer les carrefours de manière centralisée en fonction des heures, de la date et surtout du trafic. Enfin concernant le mois sacré du Ramadhan, une enveloppe de 3 milliards de centimes est consacrée aux familles les plus démunies et quelque familles bénéficieront du couffin de Ramadhan d une valeur estimée à DA. A. B. Les anciens enseignants de sport honorés Pour la 4 e année consécutive, Djezzy vient de boucler avec succès sa campagne de don de sang qui a été organisée dans les différentes directions régionales de l entreprise ainsi qu au niveau du siège central à Dar El- Beida (Alger). En effet, plusieurs centaines d employés ont répondu présent à l appel permettant de récolter près de poches de sang. Pour cette édition, le slogan choisi «ma vie sang toi», est en fait un appel à la traditionnelle générosité des Algériens en faveur des les regrettés Mohamed Mehani, Aoued Deflah ou Hamid Bouhadjar pour ne citer que ceux-là. Le premier a fait le basket-ball à Mascara, le second s était autant dévoué pour le sprint scolaire tout comme le troisième qui a été joueur de football au GCM. Le sport scolaire a aussi ses repères et une reconnaissance lui a été faite à travers ces hommes. Pour notre part, nous évoquerons avec fierté nos enseignants de sport des années 60 au lycée. Les premiers d Oran et ils avaient pour nom Valentin Chehat - Soufi et Cheraka. M. Meddeber CAMPAGNE DE DON DE SANG Djezzy réussit sa 4 e édition malades qui souffrent et qui sont dans le besoin de cette goutte de sang qui pourrait sauver leur vie. C est, en effet, dans cet élan de solidarité avec les patients hospitalisés que Djezzy, en tant qu entreprise citoyenne, a voulu encore une fois apporter sa contribution à la société. L adhésion a été totale comme à son habitude et les employés ont tenu à le réaffirmer. «Djezzy nous offre la chance de pouvoir faire cette action au sein de l entreprise au lieu de sortir à l extérieur et perdre son temps dans l encombrement afin de joindre un centre de collecte de sang», a déclaré M me D. B., une employée dans les ressources humaines. Une position qui sera partagée par sa collègue, A. K. qui a affiché sa satisfaction quant à l adhésion suscitée au sein des travailleurs à cette quatrième édition de don de sang en affirmant : «C est une belle opportunité de pouvoir donner son sang sur place pour le plus grand bénéfice des malades.» Plusieurs autres employés et cadres ont tenu pour leur part à saluer cette initiative et à appeler à sa consommation, sachant que le recours au crédit est un élément de réalisation de projets immobiliers ou de consommation», précise l orateur. En marge de ces affirmations, des observateurs ont rappelé à ce titre qu auparavant, plusieurs établissements étrangers et algériens présents à Alger et spécialisés dans le crédit à la consommation, avaient pu et su gérer ce type de crédit. Ces mêmes observateurs ont rappelé que les prêts sur gages consentis par CPA Alger avaient soulagé la détresse de beaucoup ns en difficulté. Ces derniers s interrogent «est-ce que le crédit à la consommation permettra seulement d acheter des véhicules ou aussi d acquérir les équipements de base pour un appartement de nouveaux mariés?» Cette lancinante question a interpellé M. Tahar Boulenouar, qui s insurge «je ne suis pas d accord qu on donne des crédits à la consommation pour des personnes qui, finalement se retrouveront face à un juge pour défaut de paiement!» En poursuivant «le crédit à la consommation n est destiné ni à acheter des véhicules chers fabriqués ailleurs, ni à se payer un voyage de circonstance. Il faut limiter les crédits, selon les besoins formulés et non pour des dépenses de complaisance», clame M. Boulenouar en disant «attendons encore un peu et maturons l idée sans nous précipiter!» H. L. AÏN-TÉMOUCHENT Relogement de 108 familles Les autorités locales de la commune de Aïn- Témouchent ont procédé, hier, au relogement de 108 familles dans leurs nouvelles habitations sises au pôle nord-sud de la ville. Un renfort des services de sécurité était perceptible sur le lieu de l'opération ainsi que devant le siège de la Wilaya et la radio locale. Selon M. Omar Ouarad, vice-président de l'apw, l'opération d'évacuation des familles de leurs vieilles bâtisses du non moins vieux quartier Haï-Moulay- Mustapha, a touché 108 familles sur les 160 qui vivaient dans ce quartier, le reste sera relogé les prochains jours dans les nouvelles habitations du pôle sud-est de la ville de Aïn- Témouchent. Il faut noter que cette opération s'inscrit dans le cadre de la résorption de l'habitat précaire que les responsables locaux visent à éradiquer d'une manière définitive sur tout le territoire de la wilaya. S. B. généralisation dans le pays. Cette campagne qui a commencé mardi et qui a pris fin hier après-midi a enregistré une mobilisation des travailleurs de l entreprise qui sont profondément convaincus que donner de soi vaut mieux que tout autre chose. Une poche de sang peut sauver trois vies. Chaque goutte de sang peut s avérer précieuse pour tous ceux qui, souvent, se battent contre la maladie dans l anonymat. Djezzy a prouvé encore une fois son engagement citoyen et vous donne rendez-vous l année prochaine.

7 Faits divers Le Soir Jeudi 4 juin PAgE 8 Démantèlement d un réseau national de vol de voitures à Béjaïa Un important réseau de vol de voitures a été démantelé à Béjaïa, ces derniers jours, par les agents de la Brigade de recherche et d investigation (BRI) de la police judiciaire relevant de la Sûreté de la wilaya de Béjaïa. Cinq individus membres du groupe, auteurs de plusieurs actes de vol de voitures, toutes marques confondues, à travers plusieurs municipalités de Béjaïa et des wilayas de Bordj-Bou-Arréridj, Msila, Annaba et Batna, ont été arrêtés par la même brigade de la police judiciaire de Béjaïa, rapporte la cellule de communication de la Sûreté de wilaya de Béjaïa. Les cinq mis en cause dans cette affaire de vol de voitures, précise la même cellule de communication de la police, ont été mis hors d état de nuire suite à un minutieux travail d investigation mené par les agents de la BRI qui ont réussi, dans un premier temps, à identifier le chef du gang répondant aux initiales de Y.B., alias «la caille» 30 ans, résidant à Remila, commune de Sidi Aïch avant que les autres membres du réseau dont un est natif de Timezrit, un autre de Sidi Aïch et les deux derniers de EL-TARF Un policier blessé lors de la démolition de constructions illicites Un policier a été blessé à la jambe par une balle provenant d un fusil de chasse, lors de la mise à exécution de la démolition de constructions illicites obstruant une route au quartier appelé HLM, sis à la périphérie est de la commune d El-Tarf, a-t-on constaté sur place, hier matin. En effet, les édiles locaux et les responsables de la DUC (Direction de l urbanisme et de la construction), accompagnés des services de sécurité, ont mobilisé des CHLEF Agressée chez elle par un cambrioleur Comme toutes les habitations en préfabriqué à Chlef, la cuisine, les toilettes, la salle de bains se trouvent dans la cour pour éviter les désagréments de l'eau. Hier, aux environs de 23h, une jeune fille sort dans la cour pour s'affairer. Elle se retrouve nez à nez avec un voleur en train de commettre son forfait. Elle est bousculée et tirée par les cheveux pour être déstabilisée et céder le passage. Malgré cela, la jeune femme arrive à avoir le dessus sur l'adolescent et pousse des cris pour avoir de l'aide. C'est à ce moment que le voleur qui aurait 16 ans porte deux coups de couteau à la victime pour se libérer de l'immobilisation et pouvoir s'échapper. La famille retrouve la jeune fille blessée au dos. Evacuée vers l'hôpital Ouled-Mohamed de la ville, la jeune femme a subi une intervention chirurgicale. Candidate au bac,elle serait dans l'impossibilité de se présenter aux épreuves ; dans cette cité de Chorfa, même dans son domicile, on n'est pas en sécurité. Dans ce même quartier, il y a quelques mois, en plein jour, une femme a été agressée chez elle, heureusement que les voisins ont intervenu à temps.. Medjdoub Ali engins, vers 7h du matin, pour raser les murs d enceinte de 11 habitations mitoyennes d une section de route dans ce quartier. Malheureusement, un jeune homme, fou furieux, est sorti de sa maison, et a commencé à tirer en direction des policiers blessant l un d eux. Arrêtés, lui et son père, ils ont été placés en détention. Interrogés, les pères de famille admettent unanimement que les terrains squattés relèvent de biens de l Etat, mais que les autorités auraient dû trouver un terrain d entente pour tout le SIDI-BEL-ABBÈS monde, et ce, nonobstant l accord paraphé la veille de l incident et émargé par la majorité des habitants du quartier, touchés par l arrêté de démolition. Reste que l application de la loi, dans sa rigueur et sans concession, ne doit pas être à l endroit des petites gens, mais à tous les pontes du système. Daoud Allam POUR DÉTENTION ET ÉCOULEMENT DE PRODUITS HALLUCINOGÈNES 3 personnes écopent de 10 ans de prison Le tribunal de Sidi-Bel-Abbès a, dans la journée de mardi dernier, rendu son verdict dans l affaire de détention et de commercialisation de produits hallucinogènes en condamnant trois personnes accusées d être des dealers à 10 ans de prison ferme. L affaire remonte à la mi-mai, lorsque la police est destinataire d informations faisant état d une personne qui détiendrait les produits hallucinogènes. Lors de la perquisition du domicile de cette dernière, les policiers ont intercepté comprimés psychotropes et 45 flacons de produits hallucinogènes. Le mis en cause a dénoncé trois autres personnes qui ont été arrêtées. Trois d entre eux ont été écrouées lors de leur présentation devant le procureur de Sidi- Bel-Abbès, alors que le quatrième a bénéficié d une citation directe avant la comparution devant le tribunal qui a prononcé sa sentence. Le professeur d université accusé de harcèlement entendu par le procureur Dans la journée de lundi dernier, un professeur de la Faculté des sciences exactes de l Université Djilali-Liabès de Sidi-Bel-Abbès, accusé par une étudiante de harcèlement, a été présenté devant le procureur de la République de Sidi-Bel- Abbès pour être entendu dans le cadre de cette affaire. Pour rappel, la Faculté des sciences exactes a été fermée par des étudiantes dans la journée de jeudi dernier en guise de solidarité avec une de leurs camarades qui aurait fait l objet de harcèlement de la part de l enseignant et contre lequel elle détiendrait des preuves avec des propos enregistrés avec son téléphone portable. Cette dernière déclare avoir porté plainte auprès de son administration, mais aucune suite ne lui a été réservée. Suite à quoi, les étudiantes solidaires avec elle ont déclenché un mouvement de contestation, menaçant de l étendre à d autres Facultés. Cette contestation qui exigeait le départ de ce professeur après sa traduction devant un conseil de discipline a finalement abouti à l interpellation du professeur décrié. A. M. Photo : DR Msila ne tombent dans la souricière des policiers. Agés entre 20 et 50 ans, les cinq individus seraient les auteurs de vol de pas moins de quarante (40) voitures. Le chef de ce dangereux gang, déjà sous le coup de huit mandats d arrêt, a été arrêté le 17 mai dernier à Takrietz, commune de Souk Oufella, et avait volé à lui seul, pas moins de 16 voitures aux quatre coins de la wilaya de Béjaïa. Il est présenté par les enquêteurs de la police judiciaire de Béjaïa comme le cerveau de ce réseau national spécialisé dans le vol de voitures. Présentés devant le parquet de Béjaïa, les cinq malfrats ont été placés en détention provisoire pour, entre autres, «constitution d une association de malfaiteurs, vol qualifié, dégradation, complicité et non dénonciation d un délit». A. K. AÏN-TÉMOUCHENT/ FUITE DE GAZ DANS UN CAFÉ À HAMMAM- BOU-HADJAR Plus de peur que de mal Une fuite de gaz a été signalée dans un café dans la cité 170 logements dans la ville des thermes Hammam-Bou-Hadjar, hier matin aux premières heures, précisément vers les coups de 3 heures. Cet incident a créé une peur indescriptible chez les riverains particulièrement ceux habitants les étages supérieurs de ce café, situé au rez-de-chaussée dans la cité 170 logements. Ainsi, plusieurs personnes ont quitté leurs domiciles par crainte d'une explosion de gaz. Avisés, les éléments de la Protection civile, accompagnés des policiers de la Sûreté de daïra de la ville, se sont rendus sur les lieux où ils ont d'abord procédé à la coupure du gaz et ensuite fermé le robinet par lequel émanait le gaz dans ce café situé en face du siège de la daïra. Une enquête a été ouverte par la police. S. B. MOSTAGANEM 6 morts dans une collision entre un camion et une voiture Un grave accident s est produit mardi dernier en début d après-midi sur la RN 90A à hauteur de la commune de Aïn Tédelès impliquant un véhicule léger et un camion de gros tonnage. Dans cette collision, six personnes sont mortes sur le coup dont trois enfants et deux ont été blessées dont une grièvement. La circulation était totalement interrompue sur l axe Aïn Tédelès-Kheïreddine pour faciliter l intervention des secours. La Gendarmerie nationale a ouvert une enquête pour déterminer les causes exactes de cet accident. A. B.

8 Contribution Jeudi 4 juin Page 9 Pourquoi les bureaux de change ne peuvent pas fonctionner Dans le cadre des réformes engagées en relation avec l application, sous l égide du FMI et de la Banque mondiale, des programmes d ajustement et de restructuration, la Banque centrale a promulgué en 1996 et 1997 deux instructions relatives aux conditions de création et d agrément des bureaux de change. Ainsi donc sur le plan réglementaire, il n existe aucun obstacle pour la création et le fonctionnement des bureaux de change, et ce, depuis 19 ans. La Banque centrale a même accordé l agrément à 45 bureaux de change, mais hormis quelques-uns ouverts dans les ports et aéroports, la plupart des autres bureaux ne se sont pas constitués effectivement. Pourquoi? Ce n est certainement pas la question de leur rémunération qui est la cause puisqu ils bénéficient, en plus d une différence de 1% par rapport aux cours de change pratiqués par la Banque centrale, d une commission en dinars. La difficulté vient du fait qu ils sont tenus d appliquer le taux de change officiel à leurs achats de devises. Or, qui parmi les non-résidents ou les résidents va leur céder ses devises au taux de change officiel alors qu il peut les écouler, à l heure actuelle, sur le marché parallèle des devises avec un taux de change lui permettant d avoir 50% à 60% de plus? Tant que le marché parallèle des devises existe, les bureaux de change ne peuvent pas fonctionner quel que soit le niveau de rémunération qui leur est accordé. Il ne faut pas croire que l installation des bureaux de change réglera le problème du marché parallèle des devises alors que c est lui qui constitue l obstacle. Il est par ailleurs le lieu de tous les trafics. C est là où s effectue le blanchiment de l argent mal acquis, l argent provenant de la vente de drogue, de la contrebande, de la spéculation, de la corruption... C est ce marché qui permet la fuite des capitaux à l étranger, le financement de l importation des produits prohibés, des autres produits qui entrent en fraude. C est lui qui contribue à développer les activités informelles. Il est vrai qu il offre la possibilité à certains citoyens d avoir les devises pour voyager, pour couvrir leurs frais médicaux ou d éducation à l étranger. Toutefois, la satisfaction de ces derniers besoins qui aurait pu se faire, dans une certaine mesure, d une manière légale n est rien à côté des préjudices énormes que ce marché parallèle des devises fait subir à l économie nationale et à côté de l atteinte qu il porte à l image du pays. Certes, il existe depuis longtemps, mais il a pris une ampleur extraordinaire avec l augmentation des ressources financières, avec l enrichissement rapide et considérable de certaines couches de la population, avec l amélioration du pouvoir d achat d une manière générale. Tant qu il y a une demande importante de devises et une offre qui semble intarissable, le tout en dehors des circuits légaux, le marché parallèle des devises continuera à être prospère. La demande sur ce marché est provoquée par les restrictions dues au contrôle des changes, par le désir de mettre à l abri les avoirs financiers obtenus honnêtement ou malhonnêtement, par la recherche d un cadre de vie plus agréable, etc. Il reste que la demande a surtout pour origine le manque de confiance dans la monnaie nationale, dans la gestion du pays, dans son avenir. Quant à l offre, elle est alimentée par l argent des émigrés, par les revenus des retraités qui ont travaillé à l étranger, par les employés des missions diplomatiques installées en Algérie, par tous ceux qui réussissent à réintroduire, grâce surtout à des complicités, une partie des devises transférées en procédant à des surfacturations des produits importés ou de fausses importations. Etant donné les facteurs divers et complexes qui ont contribué à créer le marché parallèle des devises et qui continuent à le maintenir en activité, il est devenu un problème très difficile à régler. Il est clair que les mesures répressives ne constituent pas la bonne solution. De toute façon les autorités interviennent de temps à autre pour empêcher que les acteurs continuent à y opérer d une manière trop ostentatoire mais en principe ils le tolèrent. Aucune action sérieuse n est engagée en effet pour s attaquer aux aspects qui entretiennent ce marché. Des propositions sont souvent faites pour atténuer ses activités ou tenter d y mettre fin. Il est souligné entre Tant que le marché parallèle des devises existe, les bureaux de change ne peuvent pas fonctionner quel que soit le niveau de rémunération qui leur est accordé. Il ne faut pas croire que l installation des bureaux de change réglera le problème du marché parallèle des devises alors que c est lui qui constitue l obstacle. Il est par ailleurs le lieu de tous les trafics. autres, qu un assouplissement du contrôle des changes permettra sans doute une certaine limitation des recours à ce marché. Il était possible de l appliquer lorsque les revenus pétroliers étaient importants. Mais avec la chute des prix du baril et la forte baisse des recettes en devises, on n y pense plus. Certains suggèrent d adopter officiellement le taux de change pratiqué sur le marché parallèle disant qu il est établi librement par l offre et la demande, et qu il reflète la réalité des échanges. En fait, il est le produit des multiples dysfonctionnements qui caractérisent le fonctionnement de l économie nationale et des autres activités et contre lesquels on agit mollement ou on n agit pas du tout, et à ce titre, il ne peut être une référence. D autre part, en supposant qu aujourd hui le taux de change du marché parallèle est retenu comme taux officiel (sans tenir compte des effets néfastes qui vont en résulter, notamment une inflation incontrôlable et des perturbations qui affecteront tous les secteurs), le lendemain il y aura un nouveau taux de change puisque les causes à l origine du marché parallèle restent présentes. Une autre solution consisterait à instaurer la convertibilité totale du dinar. Elle serait probablement très efficace pour supprimer le marché parallèle des devises. Toutefois, est-il possible dans les circonstances actuelles de retenir une telle solution? Dans un pays vulnérable du fait que ses ressources en devises dépendent d un seul produit dont le prix est très fluctuant et où beaucoup de détenteurs de richesse n aspirent qu à les transférer à l étranger, l instauration de la convertibilité totale du dinar est un pari très risqué. Il est proposé également de Il est clair que les mesures répressives ne constituent pas la bonne solution. De toute façon les autorités interviennent de temps à autre pour empêcher que les acteurs continuent à y opérer d une manière trop ostentatoire mais en principe ils le tolèrent. Aucune action sérieuse n est engagée en effet pour s attaquer aux aspects qui entretiennent ce marché. recourir au double taux de change. Certes, la loi prévoit qu il y ait un seul taux de change pour la monnaie nationale, mais du fait que le marché parallèle des devises est opérationnel, il existe en réalité deux taux de change : le taux officiel et le taux de change de ce marché. Si on retient cette solution, le taux de change officiel sera appliqué à l importation des produits de première nécessité (produits alimentaires indispensables, produits destinés à la production, médicaments, équipements, ). Le second taux sera appliqué à l importation des autres produits. La mise en œuvre de la mesure en question devra se faire avec l accord du FMI et pour une période Par Badreddine Nouioua, ancien gouverneur de la Banque centrale limitée, le but à atteindre étant de parvenir à une unification des deux taux de change. S il y a des craintes que le double taux de change provoque des complications et ne permet pas de réaliser l objectif recherché, il pourrait être utilisé seulement pour encadrer les opérations effectuées sur le marché parallèle des devises, en vue de les cerner, de connaître leur nature et leur ampleur. A cet effet, les bureaux de change seraient autorisés, d une manière exceptionnelle, à faire des opérations d achat de devises en faveur des résidents et des non-résidents, et vente de devises aux non-résidents en pratiquant les cours du marché parallèle. Leur activité doit s exercer dans le cadre d une réglementation très précise, être soumise à un contrôle régulier et faire l objet éventuellement d une taxation. Par ailleurs, des dispositions seront prises L élimination du marché parallèle des devises est une tâche très difficile qui suppose l existence d une volonté politique déterminée à mettre de l ordre dans les affaires du pays. Une volonté qui se traduit par des actions tendant d abord à assainir les administrations et les institutions, à les doter d éléments compétents et intègres à tous les échelons, à prendre en charge dans leur ensemble les problèmes qui se posent, et ce, d une manière sérieuse et rationnelle de façon à leur trouver des solutions adéquates. pour réduire graduellement cette activité en s attaquant, à l appui des connaissances acquises, à tous les facteurs qui l engendrent et la favorisent. L élimination du marché parallèle des devises est une tâche très difficile qui suppose l existence d une volonté politique déterminée à mettre de l ordre dans les affaires du pays. Une volonté qui se traduit par des actions tendant d abord à assainir les administrations et les institutions, à les doter d éléments compétents et intègres à tous les échelons, à prendre en charge dans leur ensemble les problèmes qui se posent, et ce, d une manière sérieuse et rationnelle de façon à leur trouver des solutions adéquates. Il s agit également d introduire plus de transparence, plus de rigueur dans la marche des secteurs relevant de l Etat, de mettre en place des programmes de développement assis sur des bases solides en vue de répondre aux besoins de la production et de la consommation sans dépendance excessive vis-à-vis de l étranger. Il faut espérer qu un jour de tels changements interviennent et contribuent à restaurer la confiance de la population dans les responsables et dans leur gestion des affaires publiques, confiance qui est indispensable pour entreprendre les redressements nécessaires. La disparition du marché parallèle des devises, entre autres. Si une telle disparition intervient, il sera possible alors aux bureaux de change de s installer et de fonctionner, en pensant à élargir leur champ d activité. B. N.

9 Monde Jeudi 4 juin PAGE 10 IRAK Daesh engage une «guerre de l'eau» en fermant un barrage Le groupe Etat islamique (EI) a engagé une «guerre de l'eau» en Irak en fermant les vannes d'un barrage à Ramadi, ce qui va rendre encore plus complexe l'opération de reconquête de cette ville lancée par les forces irakiennes. Le groupe Etat islamique (EI) a engagé une «guerre de l'eau» en Irak en fermant les vannes d'un barrage à Ramadi, ce qui va rendre encore plus complexe l'opération de reconquête de cette ville lancée par les forces irakiennes. Cette initiative de l'ei témoigne de la difficulté à reprendre les territoires conquis par les djihadistes en Irak et en Syrie malgré le soutien réaffirmé mardi par les pays de la coalition internationale réunis à Paris. Il faudra «probablement une génération ou plus» pour vaincre la «menace mondiale» que représente l'ei, a d'ailleurs affirmé hier le général John Allen, l'émissaire américain pour la coalition dirigée par les Etats-Unis. «Ce sera une longue campagne», a-t-il assuré lors d'un forum à Doha. La priorité est actuellement donnée à la reprise de Ramadi, capitale de la vaste province d'al-anbar (ouest) dont la chute aux mains de l'ei le 17 mai avait représenté un sérieux revers pour Baghdad et ses alliés. Dans les jours suivants, le Premier ministre irakien Haider Al- Abadi avait assuré que la reconquête de Ramadi serait une question de jours. Mais, depuis, la contre-offensive avance lentement même si les forces gouvernementales, soutenues par des milices chiites et des tribus sunnites, ont repris une partie des environs de la ville. L'EI garde l'initiative, comme l'a prouvé sa décision de fermer les vannes d'un barrage situé à Ramadi qui régule le cours de l'euphrate. La baisse du niveau du fleuve en aval provoque des coupures dans l'approvisionnement de Khaldiyah et Habbaniyah, deux zones encore sous contrôle gouvernemental à Al-Anbar, selon des responsables locaux. «Daesh mène désormais une sale guerre de l'eau», a dénoncé Sabah Karhout, le chef du conseil provincial d'al-anbar. «Il espère déstabiliser Khaldiyah et Habbaniya (...) Fermer l'eau est le pire crime qu'il puisse commettre. Cela va forcer les enfants, les femmes et les personnes âgées à fuir, ce qui lui permettra de lancer des attaques.» L'EI a choisi cette stratégie car il «n'a probablement pas assez de combattants à nous opposer dans le cadre d'une guerre conventionnelle», souligne Arkan Khalaf Al- Tarmuz, un autre élu provincial. «Il utilise donc l'eau comme une arme pour affaiblir les zones où se trouvent des bases militaires.» Les forces gouvernementales se retrouvent par ailleurs à la merci des attaques au camion piégé, une technique dévastatrice de plus en plus utilisée par l'ei pour semer la PAKISTAN Une élection locale annulée car les femmes ont été empêchées de voter Les autorités pakistanaises ont annulé le résultat d'une élection locale dans une région très conservatrice du nord-ouest car les femmes y ont été empêchées de voter par des responsables locaux. L'élection partielle organisée le 7 mai dans le Bas Dir, un district reculé proche de la frontière afghane, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa (KPK), avait été remportée par un membre de la Jamaât-El-Islami (JI), l'un des premiers partis religieux du Pakistan. Or, plusieurs organisations de la société civile, dont des organisations de défense des droits des femmes, ont dénoncé ce vote, affirmant que les dizaines de milliers de femmes inscrites sur les listes électorales avaient été empêchées de voter. Après avoir enquêté et constaté que les votes exprimés pendant le scrutin étaient uniquement masculins, la Commission électorale pakistanaise (ECP) leur a donné raison, et a annulé ce résultat. «L'élection partielle dans la circonscription PK-95 Lower Dir-II a été déclarée nulle en raison de la privation des droits électoraux des électrices», a déclaré l'ecp mardi soir, ajoutant : «Une nouvelle élection sera annoncée conformément à la loi». «Les partis politiques locaux s'étaient mis d'accord oralement pour empêcher les femmes de voter», a déclaré Shad Bibi, une militante locale des droits des femmes. «Nous saluons la décision d'annuler ce vote, et demandons au gouvernement de faciliter le vote des femmes la prochaine fois», a-t-elle ajouté. Mais le candidat de la JI déclaré vainqueur à l'issue du premier vote, Aizaz-Ul-Mulk Afkari, a nié que son parti ait participé à un accord visant à exclure les femmes du vote et annoncé qu'il contesterait la décision de l'ecp devant la Cour suprême. Bahadur Khan, candidat du parti rival de l'awami National Party (ANP), a lui aussi nié l'existence d'un tel accord. «Il y avait eu des accords comme cela dans le passé, mais pas cette fois», a-t-il dit. Ce n'est pas la première fois qu'un vote est annulé au Pakistan pour ces raisons. En 2013, toujours dans le nord-ouest, considéré comme la région la plus conservatrice et le bastion des rebelles islamistes talibans, les autorités avaient annulé les résultats du vote dans deux circonscriptions, et arrêté les chefs de tribus locaux qui avaient empêché les femmes de voter. La participation des femmes aux élections est habituellement faible dans les régions rurales conservatrices du Pakistan. Des combattants chiites contre l'ei dans la province d'al-anbar. terreur et faire de nombreuses victimes. Le groupe a ainsi revendiqué mardi une attaque suicide perpétrée la veille par trois kamikazes, qui a fait 47 morts en visant une base de la police au nord de Baghdad. Placé sur la défensive après la chute de Ramadi, M. Abadi avait qualifié d'«échec» mardi à Paris la stratégie suivie par les pays de la coalition internationale, Etats-Unis en tête. Le Premier ministre a néanmoins reçu leur soutien à son plan de reconquête des territoires perdus même s il lui a été demandé Photos : D.R. d'accélérer les réformes politiques, en particulier pour inclure la minorité sunnite. Le numéro deux de la diplomatie américaine Antony Blinken a défendu la stratégie de la coalition. En menant plus de raids en neuf mois, elle a entraîné des «progrès importants» : l'ei contrôle «25% de moins de l'irak», beaucoup de matériel a été détruit et plus de militants de l'ei ont été tués, ce qui «va finir par avoir un effet». En Syrie, la lutte contre l'ei passe aussi par une transition politique, selon la coalition, qui a officiellement entériné mardi «l'incapacité» du régime de Bachar Al- Assad à lutter contre les djihadistes. Plusieurs milliers de combattants irakiens et iraniens sont par ailleurs arrivés récemment en Syrie, avec pour objectif principal de défendre Damas et sa banlieue, a indiqué à l'afp une source sécuritaire syrienne. «Quelque combattants iraniens et irakiens sont arrivés en Syrie» et «le but est d'arriver à hommes pour épauler l'armée syrienne et les milices progouvernementales», a affirmé ce membre des services de sécurité à Damas sous couvert de l'anonymat. SÉNÉGAL Hissène Habré présenté avant son procès au tribunal spécial qu'il «ne reconnaît pas» L'ex-Président tchadien Hissène Habré a été présenté hier à Dakar au tribunal spécial devant le juger, pour un «interrogatoire d'identité», mais, selon son avocat, il a refusé de parler devant cette juridiction qu'il ne «reconnaît pas». M. Habré, poursuivi pour «crimes contre l'humanité, crimes de guerre et crimes de torture», a été convoqué par les Chambres africaines extraordinaires (CAE, tribunal spécial) pour cet «interrogatoire, une formalité administrative», avant son procès devant démarrer le 20 juillet à Dakar, a affirmé à l'afp un responsable de cette juridiction. L'ex-Président tchadien, vêtu d'un boubou blanc et coiffé d'un turban, n'a pas fait de déclaration à sa sortie du tribunal, a constaté un journaliste de l'afp. Il a salué de la main une dizaine de proches et sympathisants, qui l'ont acclamé, puis il est monté dans une voiture banalisée qui a pris la direction de la prison, en bordure de mer, dans le centre-ville de Dakar. L'interrogatoire «a duré vingt minutes», M. Habré «est resté silencieux. Il n'a répondu à aucune des cinq questions qui lui ont été posées», a affirmé M e Ibrahima Diawara, un de ses avocats. «Il n'y a pas lieu de participer à ce qui n'est pas un procès. M. Habré ne reconnaît ni la légalité ni la légitimité des Chambres africaines extraordinaires», a-t-il poursuivi. Le tribunal spécial a été créé par l'union africaine (UA) à la suite d'un accord avec le Sénégal signé en décembre Il est présidé par le Burkinabé Gberdao Gustave Kam, assisté de trois juges sénégalais : Amady Diouf et Moustapha Ba, assesseurs titulaires, ainsi que Pape Ousmane Diallo, assesseur suppléant. Hissène Habré a dirigé le Tchad de 1982 à 1990, date à laquelle il a été renversé par l'actuel Président Idriss Deby Itno. Depuis sa chute, il vit en exil au Sénégal. Il a été arrêté le 30 juin 2013 à Dakar puis inculpé le 2 juillet 2013 par le tribunal spécial et placé en détention préventive. En février, à l'issue de 19 mois d'instruction, il a été renvoyé devant la cour d'assises des CAE, les magistrats instructeurs concluant qu'il y avait suffisamment de preuves pour le juger pour les chefs d'inculpation retenus à son encontre.

10 Culture Le Soir Jeudi 4 juin PAGE 11 LE COUP DE BILL ART DU SOIR Conscience du cheb, inconscience du cheikh Par Kader Bakou Tout le monde l a vu dans une émission de variétés à la Télévision algérienne. L animatrice a demandé à une vedette de raï pourquoi il interprète rarement sur scène une de ses chansons, souvent demandée par le public. Le chanteur a fait un aveu. Il a expliqué qu un de ses fans tunisiens avait tatoué le titre de cette chanson sur son corps. Ce jeune Tunisien est mort dans un accident de la circulation. Le chanteur algérien de raï a un problème de conscience, car le tatouage est interdit par l islam. Le cheb de raï a encore expliqué qu il assume ce qu il fait personnellement, mais qu il ne veut pas que les autres soient «jugés» (le Jour du Jugement dernier) à cause de lui. Le raïman n a pu terminer sa phrase à cause des sanglots... Il y a quelques années, un «prédicateur» a lancé en direct un appel au meurtre contre le chef d Etat d un pays arabe aujourd hui plongé dans le chaos. Les «fatwas» de ce cheikh ont provoqué des troubles et des guerres plus ou moins civiles dans d autres pays arabes où quotidiennement des gens meurent. Contrairement au jeune raïman, le vieux «prédicateur» n a jamais exprimé le moindre remords. Religiosité sans conscience n est que ruine de l âme! K. B. L CLÔTURE DU 10 E FESTIVAL NATIONAL DU THÉÂTRE PROFESSIONNEL Le sacre du théâtre indépendant La 10 e édition du Festival national du théâtre professionnel s est clôturée mardi au TNA. Le jury présidé par le metteur en scène Djamel Marir a annoncé, lors de cette cérémonie, les lauréats des différentes sections ainsi qu une liste de recommandations. A près plus d une heure de retard causée par la venue tardive du ministre de la Culture Azeddine Mihoubi, le jury de cette 10 e édition, composé de Djamel Marir, Mohammed Bourahla, Kouider Bouziane, Amal Himer, Noureddine Kaddour, Djamel Guermi et Ahmed Rezzag, a présenté une liste de recommandations dont une tout à fait inédite qui suggère la suppression du jury et des prix du festival : «La proposition de supprimer le jury et tous les prix qu il attribue est motivée par le souci de stimuler la création théâtrale sans pour autant récompenser les meilleurs œuvres et auteurs (spectacle, scénographe, comédiens, texte, etc.). Le Festival national du théâtre professionnel n est pas une compétition de football, mais plutôt un espace d échange, de retrouvailles et surtout de création artistique», explique le président Djamel Marir. Le jury recommande également la révision des mécanismes de production des différents théâtres et notamment l élaboration d une dynamique d encadrement et de distribution des pièces produites. Il a, par ailleurs, insisté sur la sacralité de la liberté de création et de critique, sur CINÉMA l urgence de développer une politique de formation efficiente, la création d une revue mensuelle spécialisée dans le 4 e art et dans la critique théâtrale, et enfin rapprocher les lieux d hébergement et y organiser des activités parallèles au festival. Le président du jury annonce, ensuite, le palmarès de cette 10 e édition qui, chose rarissime, a sacré cette année le théâtre indépendant : la pièce «La voie lactée» de Missoum Laroussi produite par la Coopérative Amis de l art de Chlef, déjà primée au Festival régional de Sidi-Bel-Abbès, a obtenu le Grand Prix du FNTP. Adaptée d un texte éponyme du dramaturge allemand Karl Wittlinger, l œuvre allie intelligemment politique, humour et distraction et offre ainsi un spectacle complet qui ne manquera pas de séduire public et jury. L originalité de la démarche y était aussi pour beaucoup dans cette distinction : il s agit d un ancien patriote qui, après une disparition de dix ans, a tout perdu de son ancienne vie et se retrouve Décès du réalisateur Benamar Bakhti e réalisateur algérien Benamar Bakhti est décédé dans la nuit de mardi à mercredi à Alger, des suites d'une longue maladie, a appris l APS auprès de la direction de l'office national des droits d'auteur et des droits voisins (Onda). Selon ses collègues cinéastes, il se trouvait à l hôpital de Aïn Taya (Alger). Benamar Bakhti est né en 1941 à Tlemcen (nord- ouest ). Il a fait des études en cinéma en France, à l'institut des hautes études cinématographiques de Paris (IDHEC), puis a travaillé comme assistant à la télévision française. Il a été également assistant réalisateur des cinéastes français Jean-Paul Sassy et Claude Lelouch. A son retour en Algérie, il travaille pour la RTA ( Radio et Télévision algériennes) en réalisant plusieurs téléfilms connus, notamment «Le Retour» (1979). Au cinéma, il a réalisé le longmétrage historique «l'épopée de Cheïkh Bouamama» sorti en 1983 et «le Clandestin» (1991), dans un registre différent, celui de l humour et de la comédie. Dans les deux films, l acteur principal est Athmane Ariouet. Benamar Bakhti est l un des rares, sinon l unique, réalisateur qui a donné l occasion à Ariouet d interpréter un rôle «sérieux» au cinéma. Benamar Bakhti sera enterré aujourd hui après-midi, au cimetière El-Alia, à Alger. K. B. donc dans un hôpital psychiatrique où il montera une pièce autobiographique avec le reste des malades. Le prix de la meilleure mise en scène est revenu au jeune et talentueux Faouzi Benbrahem, découvert avec fracas en 2011 lorsqu il a présenté sa première pièce «Le marécage des loups» (Grand Prix du festival). Cette année, c est avec le spectacle «Ouzid n zidlek» produit par le Théâtre régional de Batna qu il obtient son deuxième grand sacrement au FNTP mais aussi le prix de la meilleure interprétation masculine dans un premier rôle pour le comédien Ramzi Kadja. Mohammed Cherchal, qui a adapté et mis en scène «Le rhinocéros» d Eugène Ionesco, a été choisi pour le prix du meilleur texte théâtral, tandis que Yahia Benammar a été sacré meilleur scénographe pour son travail dans «Les métamorphoses» de Mohammed Frimehdi, adaptée de «L âne d or» d Appulée de Madaure. Le prix de la meilleure interprétation féminine a été décerné ex æquo à Chahrazad Khalifa pour son rôle dans «Foundouq al alamayn» de Ahmed Al Aggounet à Houria Bahloul pour sa prestation dans «J ai le droit de rêver» de Dalila Meftahi. Du côté des seconds rôles, le jury a salué le travail de Younès Djouani dans «Le défi» de Abdekhamid Bouhayek et Sabrina Koraïchi dans «Les métamorphoses». La meilleure création musicale sera celle de Nadjib Gherissi dans «Dellali» de Abdelkader Djeriou, tandis que le prix spécial du jury reviendra au Théâtre régional de Tizi-Ouzou pour la pièce «Thifi» de Lyès Moukrab. Sarah H. Le coup d envoi de la 10 e édition du théâtre pour enfants, qui place cette saison sous le thème «L amour et la paix», a été donné en présence des autorités civiles au théâtre Kateb-Yacine de Sidi Bel-Abbès avec la pièce Alwane tabiâ (les couleurs de la nature) de la troupe Besma de Skikda. Cette 10 e édition, qui s étale sur 5 jours, et ce, jusqu au 5 juin et qui ne sera sanctionnée par aucun prix, sera animée par l association Choua la El Hidhab de Saïda avec la pièce Le marchand d illusions, l association Choumou Ennaâmane de Naâma, avec la pièce Mazraâ saïda (la ferme heureuse), l association Nabrasse de Djelfa avec la pièce Hadiket mawahib, l association Touraya de Tiaret avec la pièces Ayat erahmane et Kitab dolmene, l association Enahde Elmenayliya de Boumerdès avec la pièces Ouhroub, ouhroub ya taaleb, la coopérative Sitar des arts dramatiques d Oum El-Bouaghi avec la pièce Lahn oua amel, l association Afrah de Médéa avec la pièce Alam douma (le monde des poupées) et enfin l association Adim Fatiha de Sidi Bel-Abbès qui présentera un spectacle féerique de marionnettes. A. M. Photos : DR THÉÂTRE AMATEUR 170 participants pour les éliminatoires régionales de Béni-Saf Les éliminatoires régionales du théâtre amateur ont été lancées, hier, dans la ville de Béni-Saf dans la wilaya de Aïn-Témouchent, sous la direction de l'office des associations des jeunes de Aïn-Témouchent, avec la participation de 170 jeunes issus de douze wilayas de l'ouest du pays. Ces éliminatoires devront trier les meilleurs représentants des wilayas pour la même compétition nationale qui aura lieu dans la wilaya de Souk Ahras. S. B. 10 e ÉDITION DU THÉÂTRE POUR ENFANTS À SIDI-BEL-ABBÈS «L amour et la paix» SALLE AHMED-BEY (CONSTANTINE) Lundi 8 juin à 20h : Soirée artistique en hommage à Warda El Djazaïria, animée par Saber Errebai (Tunisie), Wael El Jassar (Liban), Reda Abdallah (Irak), Rouaida Atiyah ( Syrie), Mohamed Assaf (Palestine), Ghada Rajab (Egypte), Diana Karazoun (Jordanie), Houda Saad (Maroc), Aymen El Aatar (Libye), Zakia Mohamed, Nada Rehane, Yousfi Tewfik (Algérie) et la troupe musicale (Algérie, Liban, Tunisie, Syrie) dirigée par le Maestro Bessam Beddour. GALERIE BAYA DU PALAIS DE LA CULTURE MOUFDI-ZAKARIA (KOUBA, ALGER) Jusqu au 27 juin : 5 e Salon national de la photographie insolite. LIBRAIRIE GÉNÉRALE D EL-BIAR, (4 PLACE KENNEDY, ALGER) Samedi 6 juin à 14h30 :Mohamed Attaf signera son ouvrage Tizi-Ouzou à travers les âges, paru aux éditions Dalimen. STAND ALPHA À L ESPLANADE AHMED BEY (CENTRE-VILLE DE CONSTANTINE) Vendredi 5 juin à 15h : Dans le cadre de la Foire du livre de Constantine, Ahmed Benzelikha dédicacera son livre L Air du temps. LIBRAIRIE KALIMAT «LES MOTS» (27, AVENUE VICTOR-HUGO, ALGER) Samedi 6 juin à 14h30 : Dominique Wallon signera son livre Combats étudiants pour l indépendance de l Algérie, UNEF-UGEMA ( ), paru chez Casbah Editions. THÉÂTRE RÉGIONAL KATEB-YACINE DE TIZI OUZOU Jusqu au 6 juin : Journées nationales du théâtre pour enfants. INSTITUT FRANÇAIS D ALGER (ALGER-CENTRE) Jusqu au 15 juin : Carte blanche au Festival premier plan d Angers. Samedi 6 juin à 16h30 : «Psychanalyse et créativité», une rencontre animée par Annie Topalov, Rachel Frouard, Claude Guy, psychanalystes. Modérateur : Gilbert Grandguillaune, anthropologue. SALLE EL MOUGGAR (ALGER- CENTRE) Jusqu au 6 juin : Film Mascarade de Lyes Salem, à raison de 4 séances : 14h, 16h, 18h et 20h. Vendredi 5 juin à 10h : Représentation théâtrale : Notre ami le livre de l association culturelle Cirta de Boumerdès. Age : de 5 à 12 ans. SALLE ATLAS (BAB-EL-OUED, ALGER) Vendredi 5 juin : Concert de Hakim Salhi. Contes pour enfants avec Tata H nifa. Représentation pour enfants & danse par la coopérative El-Farah de Sétif. Spectacle de magie avec Abdelkrim Boudjrada. Maquillage de clown des enfants. Samedi 6 juin 2015 : Journée de sensibilisation pour les diabétiques à l occasion du mois de Ramadhan. BIBLIOTHÈQUE MALEK-BENABI (BAINEM, ALGER) Samedi 6 juin à 15h : Spectacle animation Fahma We F haymi de la troupe Barik El Ghad d Alger. COMPLEXE CULTUREL ABDELOUAHEB- SALIM (CHENOUA, TIPASA) Vendredi 5 juin à 15h : A l occasion de la Journée de l enfance : chants éducatifs par la troupe El Ilhem de Tipasa. Spectacle animation par le trio El Bassma de Tipasa. Jusqu au 6 juin : Exposition collective de photographies, à l occasion de la Journée de l enfance. Samedi 6 juin à 15h : Concert de musique avec Riad Ben Radjel (chaâbi), Samir (variétés) et Baâziz Ighilassen (chenoui). MAISON DE LA CULTURE AHMED- AROUA (KOLÉA, TIPASA) Jusqu au 7 juin : 3 es Journées printanières du théâtre pour enfants. SALLE DES FÊTES ROSE-BLANCHE (EL HARRACH, ALGER) Samedi 6 juin à 14h : l Association culturelle et scientifique Ahl El Fen Oua Takafa organise un hommage aux artistes disparus (Hadj Abderrahmane, Dahmane El Harrachi, Kaci Tizi Ouzou, Fatiha Berber...). SALLE FRANTZ-FANON DE RIADH EL- FETH (EL MADANIA, ALGER) Jusqu au 15 juin : Exposition d arts plastiques par l artiste Aïssa Abdellaoui. STADE ALI-ABDA DE GUELMA Jusqu au 6 juin à 21h : 10 e Festival culturel national de la musique actuelle. GALERIE ASSELAH (39, RUE ASSELAH-HOCINE, ALGER ) Jusqu au 9 juin : Exposition de l artiste peintre Zahra Saïbi. GALERIE D ART DAR EL-KENZ (LOT BOUCHAOUI 2 N 125, CHÉRAGA, ALGER) Jusqu au 20 juin : Exposition «1, 2, 3» des artises Yasmina Saâdoun, Kamel Benchemakh et Amar Briki. La galerie est fermée le vendredi et le samedi. GALERIE DES ATELIERS BOUFFÉE D ART (RÉSIDENCE SAHRAOUI, LES DEUX-BASSINS, BEN AKNOUN, ALGER) Jusqu au 13 juin : 1 re édition du Salon du jeune talent. MUSÉE NATIONAL D ART MODERNE ET CONTEMPORAIN D ALGER (RUE LARBI- BEN -M HIDI) Jusqu'au 9 juillet : Exposition «La saga de la création de la Cinémathèque algérienne» à l occasion du cinquantenaire de sa création.

11 Sports Jeudi 4 juin PAGE 12 FOOTBALL LA DÉMISSION DU PRÉSIDENT BLATTER OUVRE LA VOIE À TOUTES LES SPÉCULATIONS Quelles suites à la chute de l empire de Zurich? l Fin de règne tourmentée pour le vieux Suisse, Joseph Sepp Blatter, président de la Fifa depuis Quatre jours après sa réélection pour un cinquième mandat à la présidence de l instance faitière, Blatter abandonne ses charges en tant que patron du football mondial sous la pression d une affaire de corruption qui n a pas encore étalé tous ses secrets. Mohamed Bouchama - Alger (Le Soir) - Lâché par une partie des 209 membres du congrès de la Fifa, Blatter avouait qu il n avait plus le cœur à présider un organe où le poids des Européens, ses principaux opposants et accusateurs, est conséquent. «Bien que les membres de la Fifa m'aient conféré ce mandat, ce mandat n'avait pas le soutien de l'intégralité du monde du football. J entends par là des supporters, des joueurs, des clubs et de tous ceux qui vivent, respirent et aiment le football autant que nous tous à la Fifa. C'est pourquoi je remettrai mon mandat à disposition lors d'un Congrès électif extraordinaire», a- t-il estimé mardi à l annonce de sa démission qui a surpris plus d un. Certainement dégoûté par le fait d être trahi par son bras droit, le SG de la Fifa, le Français Jérôme Valcke, Blatter a tenté, en quittant la présidence de la Fifa, une sortie honorable. Pas directement impliqué dans les affaires révélées par les médias anglais et la justice américaine, le Suisse arbore le costume de «victime» d un système qu il ne reconnaîtrait plus. Un monde que le cantonais du Valais a découvert en 1975 lorsqu il sera recruté sous Joao Havelange en tant que directeur des programmes au sein de la Fifa. Avec les recommandations d un des fils du fondateur d Adidas, Hors Dassler. Un personnage qui a été pour beaucoup dans la gestion des carrières du Brésilien puis du Suisse à la tête de la Fifa. L influence des sponsors et autres partenaires sera, paradoxalement, derrière les déboires de la Fifa et particulièrement son patron Sepp Blatter. En effet, au lendemain du Mondial brésilien (2014), et quelques mois après l attribution des tournois «seniors garçons» de 2018 (Russie) et 2022 (Qatar), plusieurs sponsors décident soit de mettre fin sinon à ne pas renouveler leurs contrats avec la Fédération internationale de football. Pêle-mêle, il s agit des sponsors majeurs Fly Emirates et Sony qui ont cessé leur partenariat en novembre 2014 suivis, en janvier 2015, par Castrol, Continental et Johnson & Johnson. Des multinationales excédées par les relents de corruption que le rapport Garcia commençait à livrer concernant le choix de la Russie et du Qatar. Négligence coupable? Des retraits qui ont affaibli un tant soit peu les finances de la Fifa mais surtout son organe-directeur. L après-mondial 2014 aura été un long moment de bataille menée par Blatter envers ses détracteurs. Avant l annonce de sa démission, le Suisse a souvent fait montre d une placide attitude. Intraitable, imperturbable, il sera chahuté lors du congrès électif du 29 mai dernier. Le retrait, au second tour du scrutin, du candidat jordanien, le prince Ali, l a comme humilié, lui qui pensait qu il avait tous les suffrages en sa faveur. Ses propos mardi soir, lors de la conférence de presse, dégagent un profond sentiment de dépit. Spécialement à l égard de ses proches collaborateurs dont Jérôme Valcke qui semble l avoir floué en tolérant plusieurs infractions et des faux en écriture que Blatter a avalisés les yeux fermés. Une négligence coupable qui a enfourché le rêve de Blatter, celui de rendre l instance du football mondial un modèle de transparence et de démocratie. Une posture qui a souvent déplu aux gouvernements de la planète excédés de voir leur souveraineté sur les fédérations tronquée par les règles de la Fifa interdisant toute ingérence. Le conseil de l Europe et les Etats de nombreux pays ont dénoncé le système Blatter. Déjà en 2012, une résolution votée par le Parlement européen exigeait de l instance du football mondial d «accélérer le processus de réforme de sa gouvernance et renforcer significativement les pouvoirs d'enquêtes de sa commission d'éthiques ; publier l'intégralité des documents judiciaires se rapportant à l'affaire ISL ; ouvrir une enquête interne afin de déterminer Photo : DR si, et dans quelle mesure, lors de la dernière campagne présidentielle, les candidats, et notamment le candidat élu, ont profité de leurs positions institutionnelles pour s'octroyer des avantages indus ou en octroyer à des électeurs potentiels». Un avertissement sans frais à l époque puisque Blatter réussira, par quelques tours de passepasse, à lever l embargo envisagé par les Européens dont les associations, sensibilisées par l UEFA de Michel Platini, commençaient, de leur côté, à agiter la menace d un retrait de la Fifa. Une menace réitérée maintes fois par les membres de l UEFA et ses membres européens qui ont réussi à attirer dans leur sillage plusieurs fédérations sud-américaines et celles de l Amérique du Nord. La fin de règne de Blatter et de son système n était, dès lors, qu une question de mois et de quelques années. Même reconduit pour un cinquième mandat, Blatter ne pouvait échapper à la machine judiciaire enclenchée par les Américains. Les soupçons qui pesaient sur la gestion occulte de la Fédération internationale, étayée par des preuves présentées par des acteurs actifs sur la scène du football international ne pouvaient achopper qu à une Fifagate. Blatter (79 ans) n avait plus le souffle long pour défendre son royaume. D autres entités, comme la CAF d Issa Hayatou, sont appelées à disparaître pour les mêmes motifs. M. B. IL EST LE 10 e ENTRAÎNEUR DU REAL MADRID SOUS FLORENTINO PEREZ Benitez aux commandes pour oublier Ancelotti l Faire oublier Carlo Ancelotti : voici le défi de l'espagnol Rafael Benitez, nommé hier entraîneur du Real Madrid avec la tâche de ramener le club au sommet et d'éclipser son prédécesseur italien, artisan très apprécié du sacre en Ligue des champions l'an dernier. C'est un retour aux origines pour «Rafa» Benitez, qui signe pour trois saisons. Le technicien, né à Madrid il y a 55 ans, a joué avec la réserve du club merengue ( ), le Real Madrid Castilla, dont il a également été l'entraîneur ( ). «C'est un jour très émouvant, de revenir ici, dans ma maison», a déclaré Benitez, la voix étranglée par l'émotion, lors de sa présentation au stade Santiago-Bernabeu. Le technicien avait aussi été brièvement l'adjoint de Vicente del Bosque sur le banc de l'équipe première lors de la saison , avant de connaître le succès à Valence ( ) puis à Liverpool ( ), avec notamment une Ligue des champions conquise en Mais celui qui vient d'achever sur une note négative son expérience de deux ans à Naples (5 e place en Serie A) va devoir démontrer qu'il peut répondre aux exigences de ce club ultra-exposé médiatiquement. «Je promets du travail, de l'implication, j'ai une bonne équipe de travail avec moi», a affirmé Benitez. «J'espère que les choses se passeront bien, que nous gagnerons des titres et que l'équipe jouera bien.» Vaincre, mais surtout convaincre Assumer la succession de Carlo Ancelotti s'annonce difficile. En deux saisons à Madrid, l'italien a gagné l'affection du public en remportant dès sa première année la tant attendue «Decima», la dixième C1 de l'histoire du club. Et sa gestion tout en rondeur lui a valu le soutien affiché du vestiaire et de la star Cristiano Ronaldo. Ce qui n'a pas empêché le président Florentino Perez de limoger l'italien au terme d'une seconde saison décevante. «Nous commençons une nouvelle étape, convaincus que ce nouvel entraîneur nous rendra plus forts», a déclaré Perez lors de la présentation de Benitez, qu'il a qualifié d'«homme de la maison». «Ton cœur est madrilène et les rêves des supporteurs dépendent de toi», a-t-il ajouté. Rafael Benitez sait donc à quoi s'attendre : il va devoir vaincre mais surtout convaincre. Certes, le technicien a pour lui une culture tactique reconnue, un palmarès solide et il a remporté des titres dans tous les clubs où il est passé depuis quinze ans. Mais le grand fait de gloire de «Rafa» reste son sacre renversant avec Liverpool en finale de la Ligue des champions 2005 face à l'ac Milan d'ancelotti (3-3, 3 t.a.b. à 2), alors que les Milanais menaient 3-0 à la pause. C'était il y a dix ans déjà et depuis, malgré ses séjours dans trois autres clubs majeurs (Inter Milan en 2010, Chelsea en , Naples entre 2013 et 2015), Benitez n'a remporté qu'un seul titre vraiment marquant : une Europa League avec les Blues en Entraîneur frileux? En outre, sa capacité à prendre en douceur la suite d'ancelotti reste à démontrer : à l'inter, par exemple, il était toujours resté dans l'ombre de son flamboyant prédécesseur José Mourinho et s'était ensuite brouillé avec le propriétaire du club. A Madrid, il faudra composer avec Florentino Perez, président que l'on prétend très interventionniste et dont Benitez est le dixième entraîneur en douze années de mandats ( et depuis 2009). Reste à savoir aussi si les joueurs du Real, qui appréciaient la proximité bonhomme d'ancelotti, vont s'entendre aussi bien avec Benitez. «Il fera de Ronaldo un grand défenseur», a ironisé sur Twitter l'attaquant néerlandais Ryan Babel, ancien de Liverpool. Cette image d'entraîneur frileux domine en Espagne et Benitez devra s'attacher à la faire voler en éclats. Contrairement aux idées reçues, son Napoli disposait d'ailleurs d'une attaque de feu et d'une défense très friable. Mais au Real, il faudra avoir tout bon pour durer.

12 Sports Jeudi 4 juin PAGE 13 MC ALGER Jorge et Valdo maintenus, Raïssi rassuré Le président du MC Alger, Abdelkrim Raïssi, a affirmé hier que la décision du club de maintenir pour la saison prochaine le staff technique composé d'artur Jorge et Valdo est dictée par un souci de stabilité. «Ces deux techniciens ont réalisé un excellent travail depuis leur arrivée, avec à la clé la réalisation de l'objectif du maintien. La stabilité est le seul gage de réussite. Nous avons éviter de changer pour changer», a indiqué à l'aps le premier responsable du club algérois. Artur Jorge et Valdo avaient atterri au MCA en novembre dernier pour un contrat de six mois renouvelable, en remplacement de Boualem Charef, limogé, alors que le Doyen traversait une crise de résultats qui l'avait fait reléguer à une place de reléguable. L'entraîneur portugais et son bras droit brésilien ont réussi à sauver le club de la capitale de la relégation, au terme d'une saison à mettre aux oubliettes. Appelé à évoquer les grandes lignes de son programme pour la saison prochaine, Raïssi qui avait succédé à Hadj Taleb, met l'accent sur la nécessité de jouer les premiers rôles lors du prochain exercice, et «éviter les erreurs du passé». «Nous sommes en train de travailler pour monter une équipe conquérante, en gardant bien évidemment l'ossature actuelle. Nous avons engagé jusque-là deux éléments (ndlr, Bouhenna et Mokdad) en attendant l'arrivée d'autres à l'image d'amada (USM Harrach), selon les besoins définis par le staff technique», a-t-il ajouté. Par ailleurs, Raïssi a souligné que le stage d'intersaison se déroulera probablement «en Pologne après le mois de Ramadhan», alors que la reprise des entraînements est fixée pour la fin du mois de juin, qui sera suivie par un premier stage en Algérie «dans un lieu qui reste à désigner». USM ALGER Laïfaoui en route vers le NAHD Le défenseur Abdelkader Laïfaoui, en fin de contrat avec l'usm Alger, a évoqué hier un éventuel départ au NA Hussein Dey, club au sein duquel il avait joué auparavant. «Effectivement, j'ai reçu un contact du NAHD, équipe que je connais bien pour avoir déjà porté ses couleurs, mais je n'ai pris pour le moment aucune décision. Si je viendrais à quitter l'usma, ce sera probablement pour revenir au Nasria», a affirmé l'ancien international à l'aps. Laïfaoui (33 ans) avait rejoint l'usma en 2011 en provenance de l'es Sétif. «Je n'ai pas encore été sollicité par la direction de l'usma pour une prolongation de mon contrat. Actuellement, je suis en vacances, et je dois bien réfléchir et prendre la bonne décision concernant mon avenir, pour éviter d'avoir des regrets plus tard», a-t-il ajouté. USM BEL-ABBÈS Tout pour recruter Kamel Mouassa L'USM Bel-Abbès, reléguée en Ligue 2 professionnelle de football, fait de l'engagement de l'entraîneur Kamel Mouassa sa «priorité» en vue de la saison prochaine, a appris l'aps auprès de l'ex-coach de l USMB. «Les dirigeants de l'usmba insistent pour mes services, mais pour le moment, je n'ai pris aucune décision, du moment que ma situation avec mon ancien club (ndlr, USM Blida) n'est pas claire», a-t-il affirmé. Le natif de Guelma a réussi son pari de mener l'usmb vers la Ligue 1, après quatre saisons en Ligue 2. Toutefois, un désaccord avec le président blidéen, Mohamed Douidène, a précipité le départ de Mouassa, même si ce dernier estime que rien n'est encore fait. «Ce n'est pas Douidène qui m'a fait venir à Blida, mais les responsables du conseil d'administration. J'attends la décision de ces derniers pour être fixé sur mon avenir», a-t-il ajouté, précisant que «tout se décidera lors de l'assemblée générale du club prévue jeudi». Le technicien a également infirmé les dernières informations le donnant partant vers le MC Saïda ou le MC El-Eulma. «C'est faux. Je n'ai trouvé aucun accord avec qui que ce soit. Pour le moment, je suis en situation d'attente», a expliqué Mouassa. Dans une récente déclaration à l'aps, le président du MCS, Abdelkader Bouarara, a indiqué avoir «tout conclu avec Mouassa», pour remplacer Samir Boudjaârane, démissionnaire. OULED EL-HOUMA La 8 e Coupe des détenus à Koléa Dans le cadre de la réinsertion du jeune détenu par le sport dans la vie active et associative, l association Ouled El-Houma sous le patronage de Monsieur le Ministre de la Justice, garde des Sceaux en collaboration avec la direction générale de l administration des établissements pénitentiaires et de la rééducation et la direction générale des sports du ministère de la Jeunesse et des Sports, organise la 8 e édition de la Coupe de football des détenus. Le coup d envoi est prévu au niveau de l établissement pénitentiaire de Koléa. Par ailleurs, des jeux sportifs d été (football, basket-ball, handball, jeux d échecs, tennis de table et semi-marathon) se dérouleront au niveau de l ensemble des établissements pénitentiaires. FOOTBALL MOHAMED HENKOUCHE (ENTRAÎNEUR DE LA JS SAOURA) : «Les derbies algérois me manquent» l Appelé à la rescousse en cours de saison pour sauver la JS Saoura de la relégation, Mohamed Henkouche a réussi son pari. C est devenu une habitude chez lui, vu qu il avait fait de même avec le MC Alger, il y a quelques années, et le CR Belouizdad, l an dernier. Rencontre intéressante avec un coach qui cultive l élégance de l habit et... du verbe. Le Soir : La JSS termine à la treizième place. Vous avez évité la relégation de justesse... Mohamed Henkouche : L essentiel, c était d éviter la relégation et on l a fait. Comment jugez-vous votre parcours avec cette équipe que vous avez prise en cours de saison? D abord, je dois dire que je commence à avoir l habitude pour ce genre de situation. La JSS était au bord de la relégation et c est à ce moment-là qu on a fait appel à moi. Il y a quelques années, c est le MCA qui m avait sollicité alors qu il se trouvait près de la zone rouge avec comme président M. Djouad. Ensuite, c est le CRB qui m a engagé la saison dernière dans les mêmes conditions. Alors, je me demande s il n y a pas de dirigeants qui se disent qu ils vont entamer la saison avec un coach et si ça ne va pas, on fait appel à Henkouche. Vous êtes considéré comme une sorte de pompier de service? Ce n est pas pour me faire plaisir. Bon, on me sollicite quand ça va mal et j estime que la force d un entraîneur, c est sa manière de communiquer. Or, beaucoup de mes collègues ne maîtrisent pas l art de la communication. Le football ne se résume pas à dire, «toi, donnez le ballon à lui». Il y a un message qu il faut savoir transmettre et à mon avis, j ai cette capacité puisque j ai remporté deux Coupes et une Coupe de la Ligue. Comment jugez-vous ce championnat qui vient de s achever? Je n ai jamais vécu un championnat pareil tant par son niveau que par sa qualité technique. Le niveau était-il faible? Toutes les équipes se valaient à une ou deux exceptions près. Il y a eu un nivellement des valeurs mais par le bas et c est la faute à tout le monde, aux joueurs, aux dirigeants et aux entraîneurs. Le niveau stagne. Mais le football, c est de la recherche et de la compétence. On nous ramène des techniciens étrangers qui ne sont pas très jeunes et j en ai même vu un qui dormait sur le banc de touche. Nos entraîneurs sont meilleurs et la parfaite preuve, c est Mouassa qui a fait accéder l USM Blida et l ES Sétif qui a conquis le titre de champion avec Madoui. Les deux premiers au classement, l ESS et le MOB, n ont pas changé d entraîneur alors que les trois relégués l ont fait. Cela prouve que la stabilité paye. Toutes les équipes qui ont changé d entraîneur ont eu des problèmes. D ailleurs, il y a une contradiction. Quand vous êtes président de club et que vous ramenez un coach, cela veut dire que vous estimez qu il est bon. Comment peut-il devenir mauvais après quelques matchs? C est insensé et ce n est pas un problème d entraîneur. Quelle est votre prochaine destination, à moins que vous ne rempiliez à la JSS? Ma prochaine destination, c est d abord ma famille. Ensuite, j ai senti une volonté de la part des dirigeants de la JSS de me voir rempiler, mais il faudra attendre que je rencontre le président et qu on discute de mes conditions. Et quelle est votre première condition? Je veux être le maître du recrutement pour pouvoir travailler comme je l entends. Après, il y a une liberté de travail. Si je ramène une équipe et que ce sont d autres qui la gèrent, ce n est pas la peine. Vous êtes de Mascara. Comment expliquez-vous que le GCM qui a remporté un titre de champion et produit un Belloumi soit tombé si bas? Il faut savoir que Mascara n a pas connu que Belloumi. Il y a eu aussi Mahi, Belkedrouci et bien d autres. Il n y a pas que Mascara. Tiaret, Mostaganem sont aussi rentrés dans le rang. L une des principales causes, Photo : DR c est qu il n y a plus d hommes qui viennent servir le football. Il n y a plus de bénévoles comme dans le temps. C est une question d hommes et la preuve nous est donnée par Relizane, où des gens ont mis le paquet pour remettre le club parmi l élite. Comment jugez-vous le parcours du MCA qui termine à égalité de points avec la JSS malgré un énorme budget et de nombreux internationaux? Le MCA, l USMA, le MCO et j en oublie sont un patrimoine national et de grands noms de notre football. Aujourd hui, n importe qui entraîne le MCA ou le gère. Il faudrait des valeurs sûres, c est-à-dire des gens compétents et qui aiment le club. Ça vous plaît de driver à nouveau le MCA? Je ne connais pas d entraîneurs qui refuseraient le MCA, l USMA ou le CRB. Cela ne veut pas dire que les autres clubs sont mauvais mais à Alger, c est spécial. Moi, j avoue que l ambiance des derbies algérois me manque beaucoup. Propos recueillis par Hassan Boukacem Anep n Le Soir du 04/06/2015

13 Sports Jeudi 4 juin PAGE 15 VOLLEY-BALL : CHAMPIONNATS D'AFRIQUE DES NATIONS 2015 MESSIEURS ET DAMES Huit pays annoncés au Caire et à Nairobi Huit pays, dont l'algérie, ont confirmé leur participation au Championnat d'afrique des nations messieurs de volley-ball prévu du 20 au 31 juillet prochain au Caire et huit autres, dont l Algérie également pour l édition féminine prévue à Nairobi (Kenya) du 10 au 21 juin prochain, a annoncé hier la Confédération africaine de volley-ball (CAVB). Chez les Messieurs, outre l'algérie, les sept autres pays engagés sont la Tunisie, Maroc, Botswana, Soudan, Kenya, Maurice et Egypte (pays hôte). Avec huit titres africains, la Tunisie est l'équipe qui a remporté le plus de trophées devant l'egypte (7 titres), suivie de l'algérie et du Cameroun (2 titres chacun). Pour les dames, il s agit de l'algérie, la Tunisie, le Botswana, le Cameroun, le Maroc, Maurice, le Sénégal et le Kenya, vainqueur de la compétition à sept reprises et qui défendra son titre à domicile. La Confédération africaine de volleyball avait fixé au 31 mai 2015 le dernier délai aux fédérations nationales pour confirmer leur participation à cette compétition. L'édition 2015 du championnat d'afrique messieurs est qualificative pour le championnat du monde 2015 qui se déroulera au Japon du 8 au 26 septembre prochain tandis que celui des féminines l est pour le championnat du monde prévu du 22 août au 6 septembre au Japon. TOURNOI PLAY-OFF DE LA NATIONALE 1 MESSIEURS La lutte s intensifie A mesure que le tomber de rideau approche, les confrontations deviennent de plus en plus âpres pour occuper l une des deux premières places synonymes d accession en division Excellence. En cette neuvième étape, autrement dit l avant-dernière de cette seconde phase, le Widad d Ouargla aura l opportunité de consolider son leadership et de mettre un pied en division supérieure. Evoluant à domicile, face à la lanterne rouge, Barika, les Ouarglis ont la main mais il faudrait que les Sudistes évacuent tout excès de confiance pour espérer s imposer. Quant aux autres candidats à l accession, quatre en tout, cette journée sera déterminante pour entretenir l espoir. Le hasard du calendrier a fait que ces prétendants vont se livrer batailles entre eux. Pendant qu Arzew accueille Alger-Centre, l Ittihad d Ouargla reçoit Djemila. Il semble bien qu Arzew et l Ittihad soient les plus proches à décrocher cette deuxième place qualificative à la division excellence. Start Vendredi 5 juin 2015 (15h) A Ouargla : WABO-AB Barika A Arzew : ESA-CRBEE Alger- Centre A Touggourt : IC Ouargla-NRB Djemila HANDBALL BASKET-BALL FINALE DE LA COUPE D'ALGÉRIE-2015 DAMES : CE VENDREDI (16H) À STAOUÉLI : GS PÉTROLIERS-OC ALGER Un classique haut en couleur l Les basketteuses de l OC Alger et le GS Pétroliers se retrouveront vendredi (16h) à Staouéli (Alger) à partir de 16h, pour une énième fois en finale de la Coupe d'algérie de basketball, avec l'objectif de brandir le trophée de l'édition 2015 et étoffer leur palmarès. Les Pétrolières nourrissent l'espoir de s'adjuger le doublé Coupe-Championnat qui leur a échappé la saison dernière, alors que les Olympiennes auront à cœur de conserver le trophée décroché en Les deux équipes se sont rencontrées à deux reprises en finale de l'épreuve lors des trois dernières éditions. Les Pétrolières se sont imposées à chaque fois : en 2012 et en Auteurs d'une saison quasi parfaite avec à la clé le titre de champion d'algérie, les joueuses de Yacine Bellal tenteront de décrocher le doublé face à une solide équipe de l'oca. Interrogé sur la préparation de son équipe pour la finale, le coach Bellal a indiqué que sa formation est au top de sa forme et que ses joueuses sont motivées pour terminer la saison sur une bonne note. «Nous axons notre travail sur l'aspect psychologique afin de préparer les filles pour cette finale face à l'oca. Une finale de coupe se joue sur un seul match, il faut être prêt psychologiquement le jour J», a déclaré Bellal à l'aps. Concernant son effectif, Bellal a indiqué que la métronome de son équipe, Rachida Belaïdi, blessée au genou en équipe nationale, sera absente lors de cette finale et que Nadia Isli, une joueuse cadre du «Cinq pétroliers», est incertaine pour la finale à cause d'une élongation à la cuisse. De son côté, l'oca, recordman de victoires en Coupe (11) dont 9 consécutivement et seule équipe à avoir battu le GSP cette saison, affiche l'ambition de conserver le trophée remporté la saison dernière face à l'usa Batna (75-47). «Notre objectif est de conserver le trophée, ce qui est largement à notre portée», a déclaré l'entraîneur de l'oca Djamel Khelifa, soulignant que «le manque de compétition de son équipe et le rétablissement de ses joueuses blessées seront des facteurs déterminants». En effet, l'effectif de l'oca est décimé par les blessures avec 4 joueuses incertaines pour la finale dont l'américaine Whitney Christina Houston qui a repris les entraînements cette semaine. «Nous abordons cette finale face à notre éternel adversaire, avec un bon état d'esprit et une bonne préparation. Les joueuses sont motivées et ont à cœur de décrocher le trophée», a ajouté le technicien à la barre technique de l'oca depuis plus de 15 ans. COUPE D ALGÉRIE SENIORS GARÇONS (DEMI-FINALES) Le GSP et le CRBDB favoris Le GS Pétroliers et le CRB Dar El-Beïda seront les grands favoris des demi-finales de la coupe d'algérie de basket-ball messieurs, prévues samedi, respectivement face au COBB Oran et l'ab Skikda. Le GS Pétroliers, sacré champion d'algérie le weekend dernier et tenant du trophée depuis 2011, sera opposé au nouveau promu en Superdivision A, le COBB Oran, dans la première demi-finale prévue samedi à Mascara à partir de 16h. De son côté, le CRB Dar El-Beïda aura les faveurs des pronostics devant l'ab Skikda dans la deuxième demi-finale prévue samedi à El- Eulma à partir de 16h. Les basketteurs de Dar El-Beïda s'étaient qualifiés en dominant l'us Sétif (88-82), alors que leur adversaire en demi-finale, l'ab Skikda avait décroché son billet en s'imposant devant le l'o Batna (73-64). De son côté, le GS Pétroliers s'était qualifié après le retrait du CSMBB Ouargla et affrontera le COBB TOURNOI PLAY-OFF DE L EXCELLENCE (8 e JOURNÉE) La grande explication à Baraki l Après avoir disputé la finale de l épreuve populaire, le Chabab de Baraki et celui de Bordj Bou- Arréridj replongent dans l ambiance du play-off tout comme les autres animateurs de ce tournoi. L affiche de cette 8 e étape qui aura lieu à la salle de Baraki abritera une superbe rencontre entre la formation locale et celle de Bordj Bou-Arréridj, deux coleaders qui devancent leurs poursuivants de deux longueurs d avance. En accueillant les Skikdis, les récents vainqueurs de la Coupe se défonceront pour engranger deux autres points susceptibles de les rapprocher sûrement du sacre. Mais en ralliant la banlieue d Alger, les protégés de Farouk Dehili ne se présenteront pas en victimes expiatoires. Tout point perdu les éloignerait et du podium et du titre. Pendant ce temps-là, le Groupement sportif des Pétroliers et le Chabab de Bordj Bou-Arréridj en finalistes de la Coupe évolueront avec la détermination de ne pas rater leurs sorties, respectivement face à Saïda et Aïn Touta. Se déplaçant à Saïda, les Pétroliers auront à cœur de profiter de la fébrilité affichée par leurs hôtes depuis le PLAY-DOWN DE LA NATIONALE 1 MESSIEURS début de cette phase pour engranger les points du match. Quant aux Bordjiens, leur confrontation face aux Auressiens d Aïn Touta ne s annonce pas facile. Les visiteurs jurent de prendre leur revanche sur leurs hôtes qui les ont contraints, lors de la manche «aller», au partage des points. H. C. Start Vendredi 5 juin 2015 (15h) A Baraki : CRBB-JSE Skikda A Saïda : MCS- GS Pétroliers A Bordj Bou-Arréridj : CRBBA-ES Aïn Touta Une ultime étape pathétique A quelques heures du début de ce troisième et dernier tournoi comptant pour le play-down de la nationale 1, la tension est perceptible chez la majorité des pensionnaires de ce groupe. Comme les trois dernières équipes classées rétrograderont en division inférieure, les ensembles concernés redoubleront d efforts pour s en sortir. Au soir de la 8 e journée, le classement indique que la JS Kabylie, El Harrouch et Rouiba sont assurés de se maintenir alors que le sort des six formations restantes demeure incertain. Cependant, les plus menacés sont Souk Ahras, le Majd de Blida, Arzew et Touggourt. Jeudi 4 juin 2015 (7 e journée) A 11h : NRB Touggourt-WO Rouiba A 13h : Nadit Alger-R El Harrouch A 15h : JS Arzew-JS Kabylie A 17h : O Msila-HC Souk Ahras Exempt : Majd Blida Vendredi 5 juin 2015 (8 e journée) A 11h : Nadit Alger-NRB Touggourt A 14h30 : JS Kabylie-WO Rouiba Start (salle Aïn Taya) Quant au Nadit d Alger et l Olympic de M sila, il leur suffit de remporter une victoire pour s y maintenir. H. C. A 16h : HC Souk Ahras-JS Arzew A 17h 30 : Majd Blida-O M sila Exempt : R El Arrouch Samedi 6 juin 2015 (9 e journée) A 11h : NRB Touggourt-JS Kabylie A 13h : WO Rouiba-HC Souk Ahras A 15h : O M sila-r El Arrouch A 17h 30 : JS Arzew-MAJD Blida Exempt : Nadit Alger Programme des finales (à Staouéli) Vendredi 5 juin Minimes filles (9h30) : JF Kouba-MT Sétif Cadettes (10h30) : MCR Chlef-JF Kouba Minimes garçons (14h) : CRB Ameur El-Aïn-W. Ghriss Seniors dames (16h) : GS Pétroliers - OC Alger Oran tombeur d'un pensionnaire de la Superdivision A, l'oms Miliana (76-66). La finale de la coupe d'algérie de basket-ball se tiendra le 13 juin à la salle Harcha-Hacène d'alger. Start Samedi 6 juin À la salle OPOW de Mascara (16h) : GS Pétroliers-COBB Oran À OPOW d El-Eulma (16h) : CRB Dar El-Beïda-AB Skikda BOXE : EX-INTERNATIONAL DES ANNÉES 1960/70 Mohamed Missouri souffre en silence Médaillé d or des JM d Alger (1975) et des JA de 1978 toujours organisés par l Algérie, Mohamed Missouri est actuellement souffrant. Hospitalisé à l hôpital militaire d Aïn-Naâdja, l ancien champion s est dit «comblé» par notre visite. «Je remercie d abord Dieu pour tout et de tout. Je n oublie pas de saluer le geste du général major Megdad Benziane qui a facilité mon hospitalisation sans oublier le général Berchiche, directeur de l hôpital d Aïn-Naâdja qui veille, avec toute l équipe médicale, sur ma santé», dira l ancien boxeur de l EN qui assure qu il se sentait désormais dans une meilleure forme. M. Missouri s est dit, par contre, désolé de l oubli commis par les responsables de la FAB «qui n ont pas daigné s enquérir de ma santé et me rendre une simple visite de courtoisie». Auteur de plusieurs ouvrages sur la boxe et l histoire du noble art en Algérie et à travers le monde, Mohamed Missouri tiendra enfin à saluer son ami et frère Brahim Béjaoui en souhaitant retrouver sa famille et ses proches le plus tôt possible. M. B.

14 Jeudi 4 juin PAGE 17 magazine femme Le de la Page animée par Hayet Ben Galette aux épinards 250 g d épinards, bottes d épinards, 4 œufs, 4 tranches de pâté de dinde, 1 oignon, 3 gousses d ail, 6 cuillères à soupe de farine, deux cuillères à café de persil haché, sel et poivre Valorisez votre silhouette PHOTOS : DR Préchauffez votre four à 180 (Th.7). Pelez et émincez l oignon. Lavez et coupez les épinards en lanières. Pelez et hachez l ail. Hachez le persil. Hachez les tranches de pâté de dinde. Dans une poêle, faites revenir dans un peu d huile les oignons et le pâté de dinde haché. Dans un grand saladier, mélangez bien les épinards, le persil, l ail, les œufs, le sel et le poivre. Ajoutez ensuite la farine, puis les oignons et le pâté de dinde et mélangez bien le tout. Versez dans un plat et faites cuire au four 30 minutes. Pas d'édulcorants avant 3 ans Aspartame, sucralose, saccharine... ne présentent pas de risques pour la santé. Cependant, ils ne sont pas à juste titre autorisés dans la préparation des aliments destinés aux nourrissons de moins de 3 mois, et ils sont également déconseillés pour les enfants de moins de 3 ans. En effet, il existerait déjà pour l'aspartame un risque lors de certaines maladies infantiles d'intolérance à certains acides aminés (on parle d'une maladie héréditaire, la phénylcétonurie) qui sont présents dans cet édulcorant. Si votre taille est peu marquée Optez pour des hauts qui s arrêtent au niveau des hanches pour masquer votre taille tout en allongeant votre buste. Portez systématiquement votre haut à l extérieur de votre pantalon ou de votre jupe. Evitez les hauts courts. Préférez des décolletés en V pour donner de la profondeur ou les cols larges. Si vous jugez que votre taille n est pas assez fine, osez les superpositions de différentes longueurs pour tromper l œil. Côté couleurs, préférez des hauts neutres aux couleurs plutôt foncées et à l inverse des bas aux couleurs claires et chatoyantes. Bannissez les larges bandes horizontales. Hanches trop larges, fesses trop rondes Optez pour des hauts colorés avec des imprimés pour attirer l attention sur votre buste. Choisissez des tuniques ou chemisiers un peu longs qui viendront masquer vos hanches et vos fesses. Mettez votre décolleté en valeur avec un cachecœur, des bijoux Bannissez les pantalons avec de multiples poches latérales qui augmenteraient la largeur de votre silhouette. Préférez les couleurs sobres et foncées pour le bas et des matières fluides qui tombent bien. Vous êtes grande avec de larges épaules Les femmes de grande taille Info Pour un masque de beauté efficace peuvent quasiment tout porter. Mais si vous trouvez vos épaules trop larges et souhaitez féminiser votre silhouette, préférez les hauts à décolleté en V, ou large encolure. Rehaussez votre décolleté en portant des bijoux fantaisie aux couleurs vives. Quant à la longueur des manches, préférez des manches trois-quarts qui dégageront votre avant-bras. Bannissez les épaulettes évidemment ainsi que les cols Posez votre masque sur une peau parfaitement démaquillée en évitant le contour de vos yeux. Appliquez-le à l'aide d'un pinceau sur l'ensemble de votre visage et n'oubliez pas votre cou. Détendezvous durant le temps de pose : évitez de parler ou de bouger. Appliquez enfin votre crème habituelle. roulés qui alourdissent et élargissent le haut du corps. Portez des pantalons en matière fluide qui tombent bien, larges au fond afin de ne pas créer de déséquilibre avec le haut de votre corps. Osez les talons, même petits, qui apporteront une touche de féminité à votre silhouette. Evitez les pantalons ou jupes à rayures horizontales fines qui allongeraient davantage votre silhouette. Maternité Les envies de la femme enceinte Les envies, expression de besoins physiologiques? Selon les diététiciens, la cause des envies durant la grossesse n a jamais encore été entièrement établie. Mais une théorie considère que le corps est naturellement conscient de ses besoins nutritionnels. Les envies des femmes enceintes serviraient donc à les satisfaire. Pendant la grossesse, ce phénomène pourrait être amplifié, en raison notamment des changements hormonaux, susceptibles d engendrer certaines envies alimentaires bizarres. Au cours de cette période, l organisme consume plus rapidement certains apports et se retrouve parfois en état de manque. Les carences en fer ou en calcium créent de nouveaux besoins nutritifs. Pas étonnant qu une femme enceinte ait envie de viande rouge, de légumes riches en fer ou de laitage. Certaines odeurs, au contraire, la dégoûtent, parce qu elles lui évoquent des mets indigestes : les lubies alimentaires sont donc souvent l expression de besoins physiologiques. Tonifiez vos bras Au lieu de rester les bras ballants, mettez vos mains de chaque côté de vos hanches. Chaque fois que vous êtes debout, posez votre main droite sur votre hanche droite et serrez votre taille le plus fort possible quelques secondes : ainsi, vous renforcerez vos biceps. Faites la même chose à gauche, ou mieux, des deux côtés en même temps! Le plus : vous sollicitez aussi vos épaules et le haut de votre dos. Pas mal pour un exercice de rien du tout! Meri ngue au chocolat Ingrédients pour 4 personnes : 5 blancs d œufs, 340 g de sucre en poudre, 90 g de sucre glace, 40 g de poudre de cacao, 10 g de beurre, 1 cuillère de farine Préchauffez votre four à 140 (Th.3). Mélangez le sucre glace avec la poudre de cacao. Dans un saladier, montez les blancs d œufs en neige avec le sucre en poudre. Lorsque les blancs sont bien fermes, incorporez délicatement le sucre glace et la poudre de cacao. Beurrez légèrement la plaque de votre four et saupoudrez légèrement de farine. A l aide d une cuillère, déposez des petits tas de meringue sur la plaque et faites-les cuire doucement pendant 1h.

15 Détente Jeudi MOTS FLÉCHÉS 4 juin PAGE 18 Par Tayeb Bouamar Son nom Son prénom Son pays Une de ses œuvres Son univers Cœur tendre Chrome Aéroplane Réfléchi Pronom Poil Orifices Privatif Dans le zèle Carrière Sur les lèvres Pronom Or espagnol Fin de soirée Iridium Possèdes Monnaie Sied Payai Plis Douleur Lente Primate Désemplie Vierge Assaisonner Cité antique Foot à Kouba Indignation Révélera Argon Cube Nerveux Audace Connaissan ces Génitrices Adverbe Liaison Captifs Patriarche Légumes Dans le hall Rumeurs Calcula Auberge Tournai Ile Entreprise Outil Visées Version (inv) Dorés Station Inventés Ville engloutie Singe Réfute Souverain Note Conjonction Inspection Partirai Concept (ph) Trolley Choix Plantas Préfixe Relevai Partiras Indéfini Futur Tentais Une de ses œuvres ENUMÉRATION Ces colonnes abritent les noms de neuf localités dans la banlieue ouest d Alger. Une lettre ne peut être cochée qu une seule fois. Définition du mot restant = «Autre localité» M I N E B N E S S A O A E E B E L B A B A H U S S H Y A F D E L U O L A S C E A A I O D T M M C U E O L A I S L U E H A S O U I D A N I A T E R D R A M L E A L A S S E J A R A H M A N I A K H 1- SOUIDANIA 2- TESSALA EL MERDJA 3- RAHMANIA 4- KHERAÏCIA 5- SAOULA 6- MAHELMA 7- OULED FAYET 8- OULED CHE- BEL MOT RESTANT = BENI MESSOUS 9- BABA HASSAN SOLUTIONS SOLUTIONS SOLUTIONS MOTS FLÉCHÉS GÉANTS O U E D E L A L L E U G - A I R U R S S - A V O U E R - M I N A M E T - B O I T E S - M U - C S E E - S O - S I S - V A R I A S L - M O N T E E - H A L E - S U B R A N D I R - C U - I E S - R O U R D I E - T O R D E S - R A U S E E S - B E R L I N - C O N A S - R - V E R S E S - C O U T G E L - S E R R E R - D O U T E H S - C E R N E S - B O U L E S I - M A N I E R - T O U T E S - - M E R I T E - L A N C E E - F F I D E L E - L I G N E E - L A A N I M E - D A M - E S - C A B N E N E - D E P A R T - T A R I T U E - S E V I C E - C A R G O A R - G A M I N E - D A N - E C LETTRES DE : Moravie M O R A V I E R - I R I O N S - R E R - U S A S E C O N D E - T O M A T E - P I M I T E E - F R U I T S - T E S E - T S - P I E G E S - S O L T U B E - F O R M E S - S E U L E V E - D O R M I T - V E R S O S E - P O R T E E - G E R A S S O - G I S - M A R S - E A B O U R R E E - M O I S - C R U C O N C U R R E N T S - S F A X MOTS FLÉCHÉS - K E T O U - A I N S E F R A - S A G E S - A D I E U - A I - P A D E N - T I R - O - M U R A L F I E - S E R A S - T E T E R A I R - J E T E R - R A D I S - N A - R O U E R I F - F E - P E U L S I T - S E T T O M E S S - M U R E 1- RÉGION 2- CAPITALE 3- BASSIN 4- GISEMENT 5- BASSIN HOUILLER 6- ROI 7- PAYS E L U S - R E E L S - S E R U M L I E - H E T R E - P A T E - A E R - C A P E S - L O U - S O U M - A P R E S - P I E C E - P V L O I - E T - P R E T E N D U E Y - R O M A N - E R E - A P S - LETTRES CR BELOUIZDAD - - K O U I C I A R A B A B R O U K K A L E M L A L M A S A C H O U R M O H A N A S S O U A M A R H A M I T I

16 Détente Jeudi 4 juin PAGE 19 MOTS FLÉCHÉS GÉANTS Par Tayeb Bouamar Chapeau Pronom Volé Liaison Appareil Résonne Céréale Air Radié Serment Baryum Vieux Dorées Cœur tendre Béryllium Fin de verbe (inv) Condition Voyelle double Voyelle double Recherchée Société Sodium Métro Ferment Issue Choisit Adulé Exprime Préposition Europe Radium Six à Rome Flatteur Hurlement Baryum Lisières Flegme Amer Substance Port marocain Aliéné Fin de Dans la soirée soirée Possessif Saint espagnol (inv) Sied Baudets Canaux Sport Enfantin Hardi Satisfaite Touffus Ex-UA Baroud Possessif Enlevé Tellure Choisi Canal Gros titre (inv) Déchets Récits Ville Belge Etat américain Impôt Rinçage Gonflement Trempés Fleuve Jeune Banque Pronom Gallium Suffixe Précieux Branché Mépris Dopage Paire Possessif Monnaie Fous Adverbe Amas Négation Singe Froid Néon Pronom Egare Support Ecrou Détalé Volonté Possessif Pronom Germanium Porte les voiles Paliers Vaines Osmium Flottas Divine Tableau Mer Manoir Détruite Roue Huilas Arrivée Dégoût Erodé Musée Epice Entière Assurance Chiffrai Erigera Négation Conjonction Nouer Accouche Gaz Conviction Renvoyés Tribus Colorée Dans l œil Article Subtil Attacha Désert Dans la niche Démonstratif Lot Cabas Gallium Note Cité antique Démonstratif Possessif Faible Fin de série Eprouvé Crier Assombri Possèdes Calmes Fruit Thallium Feuilles Douleur Bloquée Apre Alliance Egaré Eclats Garde Pare-balles Classe Chiffre Aliment Défaut Rapidement Ornai Ego Pli Exprimée Six à Rome Consacrait Platine Génitrice Tellure Cordon Bassin Palpe Note Liaison

17 Publicité Jeudi 4 juin PAGE 20 SOIR DE LA FORMATION IMA forme en prise de vue, montage, site web, infographie, Java, C#, Delphi, Internet, bureautique, vidéosurveillance, électricité bâtiment, maintenance (photocopieurs, micros, smartphones, tablettes), électronique, installation des réseaux, routeurs, switch, Autocad, 3DSMax F363/B1 EXCELLENCIA TRAINING CENTER : lance formation Mini MBA en Management des Ressources Humaines. - Info & Inscription : Nouvelle-Ville, Tizi-Ouzou. F119915/B13 JH, 26 ans, licencié en informatique, cherche emploi à Alger et ses environs. Tél.: F136095/B11 Homme, retraité, âgé de 56 ans, habitant Alger, sérieux et très organisé, ayant 32 années d expérience dans l administration, maîtrise parfaite des langues française et arabe, très bonne connaissance en informatique (Word et Excel), prend en charge, pour société étrangère, travaux de secrétariat, saisie, traitement de texte, traitement de courrier et réponse, comptabilité (paiement factures et situations comptables), déplacements vers les administrations, disposant d un véhicule. Téléphone n et F JH, ingénieur génie civil (VOA), expérience de 7 ans, possède permis de conduire, recherche emploi sur le territoire national. Tél.: F136098/B11 JH, 38 ans, cherche emploi comme chauffeur polyvalent avec sa voiture, Alger F JH, père de famille, possède véhicule neuf, cherche emploi comme chauffeur. Tél.: F Homme, 38 ans, cherche travail, polyvalent, avec son véhicule, Alger. Tél.: F JF, bac+5, véhiculée, exp. 4 ans dans la DEMANDES D EMPLOI délégation médicopharm., cherche emploi. Tél.: F JH, 37 ans, cherche emploi comme chauffeur avec sa voiture, Alger. Tél.: Jeune homme cherche emploi comme chauffeur ou agent de sécurité. Tél.: NS JF cherche emploi comme femme de ménage à domicile, couchante, à Alger et environs. Tél.: F Jeune homme, 38 ans, cherche emploi comme chauffeur avec sa voiture, Alger. Tél.: F Jeune homme, possédant véhicule, sérieux, cherche emploi comme chauffeur dans société nationale ou privée. Etudie toute proposition. Libre dans l immédiat. Tél.: F Père de famille, résidant à Dély-Ibrahim, véhiculé, ch.emploi comme chauf.-démarch., 30 ans d exp. Tél.: F JH, 35 ans, licence en traduction et interprétariat, spécialité arabe-français-anglais + 5 ans d expérience, véhiculé, cherche emploi dans le domaine. Tél.: F JH cherche emploi comme chauffeur avec sa voiture, Kangoo commercial, année 2015, dans une société privée ou étatique. Tél.: F Ingénieur en génie civil, maîtrise out. informatique, 7 ans d expérience comme ing. de suivi de chantiers, cherche emploi dans le dom. Mob.: JH, comptable, exp. 10 ans, PC Compta, PC Paie, ayant CAP et CMTC, réside à Réghaïa, ch. emploi. Tél.: ANNIVERSAIRE A notre petit ange DOUKHANE Rania Safa Le 5 juin 2015, on célèbre ta 1 re bougie. On souhaite à notre petite princesse la joie et la santé. Que Dieu protège ton sourire qui illumine nos jours. On t aime beaucoup Papa et maman Licenciée en sc. de gestion, spéc. finance, 6 ans d exp. dans une multinat. comme comptable chargée de la trésorerie, maîtrise compta et finance + logic. EPRI, SAGE, PC compta, cherche emploi dans une Sté nationale, privée ou multinat. Tél.: Architecte expérimenté sur travaux d études et décoration (2D/3D), rénovation des façades, cherche emploi, lieu Birtouta ou Dély-Ibrahim. Tél.: ANNIVERSAIRE Le 3 juin, mon prince Aymen Kenzy a fêté ses 7 ans. A cette occasion, maman Nardes, papy et mamie te souhaitent beaucoup de réussite et de bonheur. Maman qui t adore ENTREPRISE DE TRAVAUX FORESTIERS ET D AMÉNAGEMENT D ESPACES VERTS AOUICHA-CHERIF Abattage Elagage Couronnement d arbres Décoration de jardin et gazonnage Bordures de jardins, plantation, aménagement de surfaces, nettoyage Désherbage, piochage, tondeuse pour gazon N.S. Créateur de saveurs Pâtissiers-traiteurs nous serons le compagnon idéal pour vos fêtes et réceptions. Avec raffinement et délicatesse, nous vous proposons une palette illimitée de : * Mignardises (orientales et occidentales) * Gâteaux artistiques * Gastronomie (tout genre de cuisine). Cité du 11-Décembre-1960 n 54, Dély-Ibrahim, Alger Entreprise de bâtiment, cherche pour ces chantiers à Alger, une location longue durée de 2 grues à montage rapide (ENMTP ou équivalent). Longueur de flèche 18 m Début du contrat (1 re semaine de juin) Contact : N.S. Edité par la SARL LE SOIR D ALGERIE SIÈGE : DIRECTION- RÉDACTION : Fax : ADMINISTRATION : Fax : , Rue Bachir Attar Place du 1 er -Mai - Alger - Tél. : COMPTES BANCAIRES : CPA : Agence Hassiba Ben Bouali N /2 BNA : Agence «G» Hussein-Dey N CCP : N Registre du commerce : RC N B.00 MEMBRES FONDA- TEURS : Maâmar FARAH Djamel SAÏFI Fouad BOUGHANEM Zoubir M. SOUISSI Mohamed BEDERINA GÉRANT-DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Fouad BOUGHANEM DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Nacer BELHADJOUDJA P.A.O. : «Le Soir» PUBLICITÉ Le Soir : SIÈGE - Fax : BUREAUX REGIONAUX : BOUMERDÈS «Résidence Badi», bt 3, 2 e étage, RN n 24, Boumerdès-ville Tél./fax : (024) lesoir - ANNABA 19, rue du CNRA (Cours de la Révolution) Tél. : Fax : Télex : BLIDA 103, Avenue Ben- Boulaïd Blida Tél./Fax : Tél. : CONSTANTINE 9, rue Bouderbala (ex, rue petit), Constantine Tél. : Fax : ORAN 3, rue Kerras Aoued. Tél. : SÉTIF Rue du Fida, centre commercial Zedioui 1 re étage, Sétif. Tél. : TIZI-OUZOU Bt Bleu,cage C (à côté de la CNEP) 2 e étage, gauche Tél./Fax : Tél. : MASCARA Rue Senouci Habib Maison de la presse. Tél.Fax : TLEMCEN Cité R hiba Bt n 2 RDC. Tél. : / Fax : BOUIRA Gare Routière. Lot N 1. 3 e étage - Tél. : m BÉJAÏA 19, rue Larbi Ben-M hidi (rue Piétonnière), Béjaïa-ville Tél. : Fax : BORDJ-BOU-ARRERIDJ 2, rue Cherifi Mohamed (près du cinéma Vox) Tél./Fax : (035) IMPRESSION Centre : S.I.A Alger Est : S.I.E Constantine Ouest : S.I.O Oran DIFFUSION Est : Sodi-Presse Centre : Le Soir Ouest : MPS Tél.: Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l objet d une réclamation. NOTRE JOURNAL fait sienne cette citation de Joseph Pulitzer, fondateur du journalisme moderne : «Il (son journal, ndlr) combattra toujours pour le progrès et les réformes, ne tolérera jamais l injustice et la corruption ; il attaquera toujours les démagogues de tous les partis, n appartiendra à aucun parti, s opposera aux classes privilégiées et aux exploiteurs du peuple, ne relâchera jamais sa sympathie envers les pauvres, demeurera toujours dévoué au bien public. Il maintiendra radicalement son indépendance, il n aura jamais peur d attaquer le mal, autant quand il provient de la ploutocratie que de ceux qui se réclament de la pauvreté.»

18 Publicité Jeudi LE SOIR DE L IMMOBILIER APPARTEMENTS Vends F4, 3 e étage, cité La Radieuse, El-Harrach. Tél.: Vends appartement F3 de 62 m2 au RDC en plain centre d Alger, au 03, rue Lemercier, Alger, avec accessibilité à tous les services, stationnement, garantie, conviendrait parfaitement pour une activité professionnelle ou habitation, voisinage tranquille. Prix : ,00 DA négociable. - Contactez : DÉCÈS Les familles Hammoutène, parents et alliés de Tizi-Ouzou ont l immense douleur de faire part du décès de leur cher et regretté Hammoutène Sid-Ahmed à l âge de 35 ans. La levée du corps est prévue ce jeudi 4 juin 2015 à 12 h au domicile mortuaire sis à la cité 2000-Logts, à la Nlle-Ville (derrière la Poste). L enterrement aura lieu au cimetière de M douha, Tizi-Ouzou, à partir de 12 h 30. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. PENSÉES Le 5 juin 2014 / 5 juin 2015 M me V ve L hadj née Lakhdari Djedjiga Une année déjà depuis qu'est partie yemma Djedji, me laissant orpheline sans mère, sans sœur et sans tante. Yemma Djedji, tu as souffert pour tous tes neveux et nièces, tu as sacrifié ta jeunesse pour tes sœurs, tu étais le pilier de leur maison. Tu m'as laissé un grand vide que nul ne peut combler. Yemma Djedji, je te pleure toujours. En ce douloureux souvenir, je demande à tous ceux qui l'ont connue et aimée d'avoir Vous voulez réussir la tessdira de votre fille? Vous voulez que ce jour soit le plus beau jour de sa vie? Faites appel à une profession - nelle au : NS Réparation climatiseurs, machines à laver, frigidaire, à domicile. Tél.: NS Vds groupe électrogène, marque Doutz, 40 kva + Cherche associé ou location d une chambre froide négative. Tél.: F127397/B15 Salon de coiffure situé à Dély-Ibrahim cherche coiffeuse qualifiée. Téléphoner au : NS Société cherche comptable confirmé FOUH avec 5 ans d exp. minimum. Tél.: Lieu Akbou, Béjaïa. F Vends F4, 150 m2, prix u., fermé, avec parking, Saoula. Tél.: F417 Ag. vd F3 Birkhadem, F3 Rouiba, F3 Bordj-El-Bahri F Ag. Capital vd à Akbou F7 duplex - locaux - services, au centre-ville d Akbou, - 2 hectares, RN26 - Cherche villas, terrains à Akbou et environs F143781/B4 Vds appt F3, Bd Bougara, El-Biar F417 NECROLOGIE une pieuse pensée à sa mémoire. Adh fallam yaafou Rebi a yemma azizen feli. Ta nièce Saliha Ould Hamou qui ne t'oubliera jamais. Saliha Ould Hamou. F119930/B13 Cela fait 40 jours que nous a quittés à jamais M me Bensayeh née Fezzani Fatma Ses frères, ses sœurs, ses filles, son fils, toute sa famille demandent à tous ceux qui l ont connue d avoir une pieuse pensée à sa mémoire. Que Dieu le Tout-Puissant t accueille en Son Vaste Paradis. Repose en paix. Ins. rép. clim., frigo, m. à laver F417 Peintre prend travaux de peinture. Tél.: F Meubles & électroménager! Tout crédit. - Enlèvement sans paiement mois crédit sans intérêts. - Livraison immédiate. - Expo : Ô MARKET/SOLI - 16, rue H- B-Bouali. - Tél.: /81 F392/B1 F A la mémoire de notre cher papa Rahli Rabah La grandeur des hommes est dans leurs valeurs. Rien ni personne ne peut te remplacer, papa. Pieuse pensée de ta famille. Ta femme Houria, tes filles, ton fils et surtout ton petit-fils Rabah junior qui comble ton vide. Repose en paix, cher père. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. F119917/B13 Pour travaux étanchéité, peinture F Vends F3, 83 m2, 1 er étage, acte, à Bologhine, Deux-Moulins F Part. vd F3, Kettani F Vds appart F3, 72 m2, Hlaïmiya, Boudouaou. Tél.: F138878/B17 Ag. vend F3, 2 e ét., Claude-Debussy, Alger F LOCATIONS Annaba - A louer immeuble récent de 4 étages, actuellement occupé par l INSIM, situé sur le boulevard du 1 er - Novembre ou sont situés banques nationales et étrangères, assurances et palais des finances. Libre à partir du 1 er juillet. Tél.: NS VILLAS Vends carcasse à Bouzaréah, à proximité du lycée Petit-Bois, surface 590 m2, 7 niveaux. Tél.: NS Vends villa coloniale, 458 m2 avec cour et jardin, Ste-Thérèse (Saint-Cloud). Prix offert : 10 m 500. Tél.: F56221/B2 Vds carcasse 248 m2, B. 120 m2, RDC, acte, u., Oued-Larandj, Bouzaréah - Vds F4, 1 er étage, 95 m2, acte, 950 u., Sidi-Abdellah, Zéralda F AVIS DIVERS Sté privée sise à T-Ouzou cherche tourneur, fraiseur et mécanicien industriel, expérience + 5 ans. Envoyez CV au F119927/B13 ETS privée à Béjaïa recrute BTS en cuisine, chef de cuisine, maître d hôtel, chef réceptionniste, chef pâtissier H/F âgés de 40 et plus Assistance de direction master en gestion, par voie ANEM Réceptionniste «F» SOIR AUTO Vds Mercedes GLK, année 2014, ttes options, peu roulé. Tél.: NS Loue camion-frigo avec chauffeur, CU 3,5 t. Tél.: F417 4 juin PAGE 21 Ag. vend belle villa, Ouled-Belhadj, sup. 250 m F TERRAINS Vds m2, 3 façades, Bouzaréah, PC F417 V. 300 m2 B.-Ksila 550 u., 308 m2 Tessala 500 u. acte, F3 Koléa PV, 150 m2 Staouéli 500 u. - T.: F Vends terrain plat, Sebbala, de m2, avec toutes les pièces juridiques, site résidentiel F LOCAUX COMMERCIAUX Vends local, 130 m2, situé au 124, rue Didouche-Mourad, Alger. Téléphone : NS Pro. imm. vd, à Boumerdès centre-ville, locaux aménag., surf. 40 m2, pour siège société, ag. tourisme, cabinet médical, huissier, notaire, avocat HB F390 Loue local Alger-Centre pour commerce ou agence. Tél.: F Loue local à usage commercial, boulevard Stiti (Tizi-Ouzou), 2 entrées, 270 m2. Tél.: F119922/B13 PENSIONS Dame offre colocation pour filles travailleuses, à Alger-Centre. Tél.: F143778/B4 CYLKA - Soins à domicile A votre disposition et assurés par une équipe médicale et para médicale qualifiée Consultation médicale Kiné Soins infirmiers, post-opératoires Prélèvements, analyses et résultats Conseil, orientation, accompagnement aux hôpitaux d Alger Garde-malades Circoncision. Appelez-nous au : Réparation TV à domicile, toutes marques. Tél.: NS RÉPARATION machines à laver, réfrigérateurs, climatiseurs, à domicile. Tél.: NS OFFRES D EMPLOI Diplômée dans la filière. Envoyer CV au Fax Habitant Béjaïa ou environs pour tous les postes. F143775/B4 Ent. rec. ing. en hyd., g. civil, électro., autom., financ., topo, maît. out. info. nécessaire, exp. souhaitée. Lieu de trav. Alger. Env. CV F CARNET MARIAGE Les familles Amari de Draâ-Ben-Khedda et Boukellal de Boukhalfa ont le plaisir d annoncer le mariage de Raba et Zahia Longue vie, bohneur et santé. F119933/B13 Sté privée ch. com. commercial, maîtrisant le français, Dély-Ibrahim F Restaurant à Alger cherche cuisinier, aide-cuisinière. Tél.: NS Malade cherche, très urgent, médicament : NORDILET 5 mg/1,5 ml. Tél.: SOS SOS SOS Enfant malade cherche des couches 3 e âge. Contacter tél.: Malade cherche couches pour adultes. Tél.: Urgent : petite fille de 6 ans, malade (tumeur du rein) cherche médicament : ACTIMONYCINE D, 5 mg, 1,1 cc - Contacter M. Mokhtari au :

19 LES CHOSES S DE D LA VIE PANORAMA La mémoire des pierres L orage, brusque et violent, des Hauts-Plateaux, tombe en rasades gloutonnement ingurgitées par la terre assoiffée. Sa soif a plusieurs siècles! Elle a attendu l eau, mais pas n importe laquelle. La terre a vu des nuages se succéder et des orages tonner ; elle a vu tomber des tonneaux de pluie mais rien n est venu étancher sa soif millénaire. L eau pénètre la terre, frappe la roche fauve, se faufile entre les ruines, érode les collines, arrache quelques morceaux d Histoire ; elle ne fait que passer, alimentant certes les deux sources locales qui font encore notre bonheur, barbouillant quelques prés de verts, mais la soif de la terre demeure! Mais de quelle eau a-t-elle donc besoin? Ce lundi est un jour béni pour cette terre qui a pu, enfin, boire l eau à satiété et oublier sa soif. La pierre a dormi tranquillement ce soir-là parce qu elle en avait marre de subir les longs gémissements nocturnes de la terre. Le ciel s est habillé de ses plus belles nuances pour rendre hommage à la peine lune qui, ellemême, s est agrandie pour mieux voir cette terre apaisée. Les colonnes, habitées par le vent de Boussessou, ont dansé toute la nuit en l honneur de cette terre arrosée par le jet puissant de la vie. La veille, quelqu un avait dit que l Histoire n était pas seulement le passé. L Histoire est une affaire trop sérieuse pour être confiée à Monsieur-Tout-le- Monde : elle est précieuse et ne peut se satisfaire des racontars, rumeurs et autres clameurs de cafés ou contes de grands-mères. Elle est l affaire des Historiens, mais aussi des philosophes qui, tout en étant rigoureux sur les repères historiques, nous ouvrent l encyclopédie des grandes transformations politiques et sociales en les interprétant selon les tendances morales et intellectuelles de leurs époques et ce fil tendu à travers les âges nous sert de guide pour comprendre Aujourd hui. L historien est comme le décodeur des programmes chiffrés de notre télévision : il a les clés qui permettent de décoder ces chaînes ; mais le philosophe tient la télécommande : il choisit les chaînes, ajuste le son, la couleur, le contraste, fait attention au contenu, active les sous-titres quand il le faut Nous avons besoin de l historien et du philosophe, comme nous avons besoin du sociologue et de l architecte ou de POUSSE AVEC EUX! Par Hakim l économiste et du géographe. Mais sans l historien, sans le décodeur, l écran resterait noir. En regardant cette pluie ruisseler à travers les pavés de cette rue restée intacte (une leçon pour nos goudronneurs du dimanche), j ai compris que ce lundi était non seulement un jour béni mais aussi, peut-être, le départ de quelque chose de magnifique. Nos historiens ne peuvent rien sans l aide des pouvoirs publics. Et ces derniers doivent avoir une vision politique claire quant aux futurs chantiers des historiens. Confinés, par une vision restrictive de notre Histoire, empêchés parfois de voir plus large et de dire clairement leurs vérités sans l immixtion de l idéologie, ils se heurtent encore aux interdits et aux tabous. L Histoire qui cherche à cerner l identité, à ne reculer devant aucune vérité pour clarifier les sentiers devant mener à la connaissance totale de notre passé, rencontre encore des barrières infranchissables, élevées par les gardiens du temple. Et ce n est certainement pas en apprenant aux écoliers que leur Histoire se trouve en Arabie Saoudite qu on les aidera à devenir des citoyens algériens libres et à part entière. Il serait certainement inadmissible pour un musulman américain ou un musulman azerbaïdjanais d occulter sa propre histoire au profit de celle d Arabie Saoudite. Nous ne sommes pas contre l étude de l histoire des Lieux Saints de l Islam mais quand cette étude devient l unique référence, cela n est pas normal. Comme il n est pas normal que l élève vous récite par cœur les batailles de l ère islamique, les schismes, les citations de tel ou tel calife, alors qu il ne peut parler des épisodes antiques de sa région ou des grands hommes de sa wilaya! Ignorant tout ce qui caractérise l endroit où il vit, et jusqu à son altitude, cet élève nage dans un monde virtuel qui l emmène au sacré à chaque instant de sa vie. Il connaît chaque pouce, chaque grotte, chaque vallon de ces lieux lointains et tout ce qui l entoure perd de son importance. A peine s il retient le dernier épisode d une longue épopée de bravoure, l ultime soubresaut d un peuple debout et fier depuis les âges farouches de la création de l humanité : la révolution armée du XX e siècle. N importe quel autre peuple aurait libéré ses historiens et leur aurait donné toute latitude pour lui enseigner les grandes dates de sa civilisation. A l heure où certains, outre-mer, profitant de la décadence généralisée des pays du Sud et des guerres fratricides manipulées par les nouveaux maîtres de la mondialisation, parlent de civilisation supérieure et veulent effacer notre glorieuse Histoire, il serait utile de faire remonter à la surface ces vérités afin que l on comprenne que cette terre était celle de prestigieux royaumes qui avaient achevé leur unification avant même que les Gaulois n existent en tant qu entité! Le Président Boumediène, qui accueillait Giscard d Estaing, ne lui lançait-il pas, dans une boutade restée célèbre : «Quand Jugurtha est mort dans les geôles de Rome, la France n existait pas!» Il rétablissait une vérité historique, mais pas seulement. Le chien de Giscard d Estaing s appelant Jugurtha, je vous laisse apprécier l illusion Cette terre fut celle des grands rois, elle a bâti les plus grandes civilisations qui ont rayonné sur l Egypte pharaonique et l Andalousie ; elle a vu se succéder les plus grands génies dans différentes disciplines. C est un homme d ici qui a façonné une partie de l esprit du christianisme en le dotant d un humanisme en droite ligne de celui du Christ ; c est un homme d ici qui a écrit le premier roman universel dans sa forme moderne et inspiré les grands de la littérature, de la musique, de la psychanalyse Voici quelques noms sortis d ici pour rafraîchir la mémoire de ceux qui réduisent notre Histoire et en diminuent la portée mondiale : Cléopâtre Séléné, Massinissa, Jugurtha, Syphax, Juba, les empereurs Septime Sévère et Caracalla, des papes, des hommes d église, des hommes de lettres comme Apulée, Maxime le grammairien de Madaure, Franton, Tertullien, Terence ; des combattantes et des combattants comme Dihya, Fathma N soumer, Oumhana, héroïne de la guerre contre les Turcs, Tacfarinas, etc. sans oublier les figures illustres des époques arabe, ottomane et contemporaine. L ombre mouillée de la grande citadelle s élance dans le pré saupoudrée de coquelicots et de violettes. Le soleil qui succède à l orage redessine les ruines et leur confère une lueur inhabituelle. C est un jour nouveau qui se lève sur Madaure. L eau a pénétré la terre comme une semence de vie. Apulée est revenu sur ses terres : il revit en chaque pierre polie Où va l Algérie? C est une question à laquelle je répondrai le 16 juin au matin. Au lendemain de la visite de François Hollande en Algérie! Faut-il en appeler à l ONU? A l OTAN? Aux restes fossilisés d un chimérique pacte de Varsovie? Ou tout simplement à l OMC? Doit-on implorer les Nations-Unies pour nous aider à vaincre cette hésitation qui nous taraude : couffin du Ramadhan ou chèque? Allons-nous finir par avoir recours à l arbitrage de l Unesco pour choisir entre des plages gratuites et des bazars à «sable parasolisé» payants? Soumettra-t-on la question du commerce du vin en Algérie à l OTAN? Ne riez pas! Quand je vois comment nos autorités manquent à ce point d autorité sur des dossiers de gestion courante, j ai l impression que ces «dossiers» sont littéralement devenus d envergure internationale, d une sensibilité qui requiert le savoir-faire planétaire. M enfin! Un couffin! Un chèque CCP! Un parasol! Une place de parking. Une bouteille de pinard! Heureusement qu aux frontières ouest, on n évoque pour le moment que des «tensions», des agglomérations de troupes, sans mouvements réellement menaçants. Imagine que cette question-là, celle de l intégrité du territoire, soit elle aussi gérée comme le sont les concessions de plages et le couffin du Ramadhan? J y Par Maâmar FARAH par le tourbillon des époques, dans chaque sourire d enfant chantant le retour de la vie à ces ruines mortifiées par la mort qui tue plusieurs fois, dans chaque son de ces ballades modernes qui recelaient curieusement ce lundi, quelques traces de sonorités anciennes : chœurs d antan habitant de nouveau ce petit théâtre romain, le plus petit du monde Tout le monde eut une pensée émue pour ce village moderne, devenu ville, qui dort à côté dans la torpeur «post-digestive», comme dirait mon ami Arezki Metref. Un lieu qui a perdu sa magnificence et son souffle et qui n a plus ni cinéma, ni théâtre, ni troupes musicales, ni rencontres littéraires, ni musée, rien, rien que les fast-foods, les superettes et les brochettes de viande Le dernier bus quitte les lieux. La terre a bu sans retenue. Il ne reste que le vent, perpétuel visiteur des lieux. Dans la froideur de la pierre enneigée ou le souffle du sirocco fouettant les colonnes, il sera là. Mais, dans cet été qui avance dans les orages répétés des Hauts-Plateaux, il sait, nous savons, que le retour d Apulée va changer les choses. Même si vous n êtes pas là, chers amis venus de loin, sachez que chaque matin nous reviendrons à Madaure à la recherche de ce quelque chose que nous avons perdu M. F. Le Soir sur Internet : Au moins défendre le carré de menthe, ça, vous pouvez le faire? vais? J y vais pas? J attaque? Ou j attends qu ils attaquent pour contre-attaquer? Aviation? Tir de barrage? Ou infanterie? A ce rythme, ils auront le temps de venir cueillir leur menthe dans le jardin d El-Mouradia les frères buveurs de thé! C est tout de même déprimant d entendre le bruit affreux des semelles officielles qui reculent, raclant piteusement le parquet du Palais, battant en retraite devant des plagistes! C est encore plus hallucinant de constater qu à la veille du mois «sacré» du Ramadhan, une date «prévue» depuis un bail tout de même, on ne sache pas encore dans les couloirs des ministères concernés s il faut mettre un couffin entre les jambes des démunis ou un chèque postal dans leur poche lasse! C est stupéfiant et surtout dégrisant de ne pas pouvoir dire que cette terre a toujours enfanté le meilleur des raisins, que dans ses coteaux se sont nichés des cépages inestimables et que l humidité de ses caves donne le meilleur des nectars. Non! Ici, et maintenant, on valse. On hésite. On «entrechat». On se tortille le croupion, en faisant attention à ne pas marcher sur la barbe des émirs tangos et de leurs bras politiques, les partis islamistes. Menthe ou pas menthe dans le jardin d El-Mouradia? Au moins, là, les mecs, décidezvous! Et fumez du thé pour rester éveillés à ce cauchemar qui continue. H. L.

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs.

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs. COMMUNICATION DE MONSIEUR LE MINISTRE DU COMMERCE A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA «CONFERENCE NATIONALE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR» - Monsieur le Premier Ministre ; - Excellences

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 OUGANDA 40 Affilié de l IE UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 Ratifications C 87 Convention sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical (1948), ratifiée en 2005 C 98

Plus en détail

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE Mise à jour avril 2011 PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE juillet 2007 Proposition de loi constitutionnelle n 86 relative aux compétences des établissements publics

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

N 370. Votre Revue de Presse Du 03/ 04 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 370. Votre Revue de Presse Du 03/ 04 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 370 By Votre Revue de Presse Du 03/ 04 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Entreprises Salon Expo MDD Nouveaux horizons d exportation en Europe La présence

Plus en détail

Dossier presse. Plusieurs mesures pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures depuis le passage de l Algérie à l économie de marché

Dossier presse. Plusieurs mesures pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures depuis le passage de l Algérie à l économie de marché 1 Dossier presse Intervention de Monsieur au niveau du conseil de la nation autours des mesures prises pour la promotion des exportations hors hydrocarbures SOURCE APS 23 DECEMBRE 2013 Plusieurs mesures

Plus en détail

Ecotaxe poids lourds

Ecotaxe poids lourds Ecotaxe poids lourds Une exonération indispensable pour les filières bétail et viandes ARGUMENTAIRE CHIFFRE Mission d information sur l écotaxe poids lourds Audition du 16/01/14 L écotaxe poids lourds,

Plus en détail

Communauté française d Abu Dhabi

Communauté française d Abu Dhabi Communauté française d Abu Dhabi Prononcé Mesdames, Monsieur les élus, Monsieur l ambassadeur, Mesdames, Messieurs les officiers, Mesdames, Messieurs, Chers amis, C est un grand plaisir d être parmi vous

Plus en détail

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République Lettre introductive au 53 ème Rapport annuel de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République au nom du Conseil d Administration de la Banque Centrale de Tunisie Par

Plus en détail

LOI N 2006-029 du 24 novembre 2006. portant organisation de la Chambre de Commerce et d Industrie. (J.O. n 3 102 du 23/04/08, pages 2803 à 2809)

LOI N 2006-029 du 24 novembre 2006. portant organisation de la Chambre de Commerce et d Industrie. (J.O. n 3 102 du 23/04/08, pages 2803 à 2809) LOI N 2006-029 du 24 novembre 2006 portant organisation de la Chambre de Commerce et d Industrie (J.O. n 3 102 du 23/04/08, pages 2803 à 2809) L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté en leur séance

Plus en détail

Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان. Le calvaire sans fin des malades du cancer

Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان. Le calvaire sans fin des malades du cancer Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان http://droitdelhomme.over-blog.com laddhchlef@yahoo.fr laddhchlef@gmail.com http://facebook.com/laddhchlef

Plus en détail

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015 Service Communication Hôtel de Matignon, le 14 novembre 2015 Interview de, Premier ministre, Journal de TF1 - et Samedi 14 novembre 2015 Bonsoir Monsieur le Premier ministre. Bonsoir. Merci beaucoup d

Plus en détail

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement»

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement» Journal : Liberté Titre : Hassi R Mel, La téléphonie arrive à Bellil Page : 09 Organe : Commission technique daïra de Hassi R Mel La commission technique de la daïra de Hassi R mel s'est déplacée dernièrement

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 22 / 12 / By N 301 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 Marché financier

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES RÉGISSEURS DE LA RÉGIE DES ALCOOLS, DES COURSES ET DES JEUX

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES RÉGISSEURS DE LA RÉGIE DES ALCOOLS, DES COURSES ET DES JEUX CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES RÉGISSEURS DE LA RÉGIE DES ALCOOLS, DES COURSES ET DES JEUX PRÉAMBULE Le présent code est destiné à préserver et à renforcer le lien de confiance des administrés à

Plus en détail

Un élément essentiel de notre système judiciaire

Un élément essentiel de notre système judiciaire Fonctions de juré Un élément essentiel de notre système judiciaire Ce site fournit l information dont ont besoin la plupart des personnes qui reçoivent une assignation de juré. Veuillez lire toute l information

Plus en détail

La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce

La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce 3 octobre 2012 La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce Communiqué Lu sur EGORA le 26/09/2012 : «la CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime

Plus en détail

La crise financière internationale. 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière

La crise financière internationale. 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière Tunis, 10 octobre 2008 La crise financière internationale 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière Le déclenchement de la crise financière est en grande partie attribué

Plus en détail

Les femmes, un moteur de la révolution arabe

Les femmes, un moteur de la révolution arabe Les femmes, un moteur de la révolution arabe Si l'on s'en tient aux images de télévisions, on pourrait croire que la Syrie est peuplée exclusivement d'hommes. Pourtant ce sont les femmes qui ont bravées

Plus en détail

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier 30 trucs et astuces à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier Par Olivier Seban, auteur de : TOUT LE MONDE MERITE D ETRE RICHE Ou tout ce que vous n avez jamais appris à l école à propos

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Mesdames, Messieurs, chers amis, Je vous remercie au nom de la MFP de votre présence à ce colloque sur la protection sociale des fonctionnaires. Merci à la MGEN

Plus en détail

Le tourisme, un impératif national d avenir...

Le tourisme, un impératif national d avenir... Le tourisme, un impératif national d avenir... 2 Le développement du tourisme est consacré par le Schéma Directeur de l Aménagement Touristique SDAT qui vise une «mise en tourisme» de l Algérie à l horizon

Plus en détail

CECI N EST PAS UNE REPRISE

CECI N EST PAS UNE REPRISE Novembre 2013. 15.681 S I G N E S CECI N EST PAS UNE REPRISE Bonfond Olivier Le bout du tunnel? Depuis quelques mois, en Belgique mais aussi en France et dans quelques autres pays européens, les dirigeants

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE N 10 54ème ANNEE Dimanche 3 Joumada El Oula 1436 Correspondant au JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CONVENTIONS ET ACCORDS INTERNATIONAUX - LOIS ET DECRETS ARRETES,

Plus en détail

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat Source El Moudjahid 31-05-2012 Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat 1 Le Chef de l état souligne l importance du rapprochement et du partenariat

Plus en détail

Fausse route. La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques. Résumé

Fausse route. La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques. Résumé Fausse route La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques Résumé Ces dernières années, le gouvernement britannique a tenté d expulser plusieurs personnes soupçonnées d activités

Plus en détail

MARCHE PETROLIER : Un nouveau monde?

MARCHE PETROLIER : Un nouveau monde? MARCHE PETROLIER : Un nouveau monde? La réunion de tous les dangers La réunion de l OPEP du 27 novembre dernier qui s est tenue à Vienne a été évènement majeur. Dans son communiqué final, l OPEP reconnait

Plus en détail

Intervention générale

Intervention générale PROPOSITION DE LOI N 909 PORTANT DEBLOCAGE EXCEPTIONNEL DE LA PARTICIPATION ET DE L INTERESSEMENT Intervention générale Monsieur le Président, Monsieur le rapporteur, Chers collègues, Nous sommes appelés

Plus en détail

Banque aurait dû travailler seule et prendre des mesures beaucoup plus drastiques pour contrer cette poussée inflationniste.

Banque aurait dû travailler seule et prendre des mesures beaucoup plus drastiques pour contrer cette poussée inflationniste. Propos tenus par M. Rundheersing Bheenick, Gouverneur de la Banque de Maurice, lors de la conférence de presse, au lendemain de la réunion du Comité de Politique Monétaire du 28 mars 2011 Le but de cette

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Travail, de l Emploi, et de la Sécurité Sociale Allocution de Monsieur Mohamed EL GHAZI Ministre du Travail, de l Emploi et de la Sécurité Sociale

Plus en détail

JOURNAL. OFFICIEL de la. naturelles en République Démocratique du Congo et, SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

JOURNAL. OFFICIEL de la. naturelles en République Démocratique du Congo et, SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Première partie 55 e année n spécial JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Cabinet du Président de la République Kinshasa 18 février 2014 SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE 11 février

Plus en détail

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève?

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève? Droit de grève Qu est-ce qu une grève? La grève est un droit fondamental reconnu à tous les salariés (cadres, ouvriers, employés, précaires, apprentis etc.) par la Constitution française. A ce titre, elle

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

La définition du droit du travail

La définition du droit du travail La définition du droit du travail Fiche 1 Objectifs Identifier l objet du droit du travail et les situations pour lesquelles le droit du travail doit s appliquer. Prérequis Introduction au droit. Mots-clefs

Plus en détail

HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ

HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ La Presse+ Édition du 8 juin 2014, section ACTUALITÉS, écran 4 SANTÉ MENTALE HOSPITALISÉS CONTRE LEUR GRÉ GABRIELLE DUCHAINE LA PRESSE Les gens atteints de troubles mentaux, au Québec, sont de plus en

Plus en détail

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises».

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises». 1 Historique Depuis les élections municipales de 2014, les critiques ont fusé de toutes parts pour fustiger la gestion de l ancienne équipe de Jérôme Royer et plus particulièrement la cession de la Maison

Plus en détail

Guide de planification de la transition d entreprise

Guide de planification de la transition d entreprise Guide de planification de la transition d entreprise Votre conseiller de confiance Depuis plus de 100 ans, des générations de Canadiens comptent sur le savoir-faire des conseillers PME CIBC pour gérer

Plus en détail

Des occasions d entrer en contact avec des agents de changement

Des occasions d entrer en contact avec des agents de changement Colloque de 2015 Les 2 et 3 novembre 2015 GUIDE DE L EXPOSANT Hôtel Westin Prince, 900 York Mills Rd., Toronto, ON, M3B 3H2 L événement Colloque de 2015 Le Colloque de perfectionnement professionnel d

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

LA PLANETE BOUGE. Le scandale de «premier pocheton»

LA PLANETE BOUGE. Le scandale de «premier pocheton» Le scandale de «premier pocheton» La polémique enfle depuis le 1er mars, après la mise en ligne d une vidéo de rap aux paroles ultraviolentes et sexistes, où une dizaine de jeunes mineurs de Sarcelles

Plus en détail

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie Allocution de M. Yvon Bolduc, Président-directeur général Fonds de solidarité FTQ Montréal, le lundi

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

Le travailleur étranger

Le travailleur étranger Le travailleur étranger Par Mongi TARCHOUNA, Professeur et Doyen de la Faculté de droit et des sciences économiques de Sousse. Liberté et égalité, telles sont les valeurs universelles à la réalisation

Plus en détail

Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009

Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009 Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009 Excellences, Mesdames et Messieurs, J ai le plaisir de m adresser à vous aujourd hui, pour la seconde fois

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2010/493 Conseil de sécurité Distr. générale 24 septembre 2010 Français Original : anglais Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire

Plus en détail

Titre I Des fautes de Gestion

Titre I Des fautes de Gestion Base de données Loi n 85-74 du 20 Juillet 1985 relative à la définition et à la sanction des fautes de gestion commises à l égard de l Etat, des établissements publics administratifs, des collectivités

Plus en détail

23ème rapport annuel. Tableau de bord

23ème rapport annuel. Tableau de bord L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 25 Janvier 2011 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 23 ième

Plus en détail

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE AVEC INTRODUCTION DE L ACTION A LA COTE OFFICIELLE DE LA BOURSE D ALGER Alger- le 31 octobre 2010. Le jeudi 28 Octobre, Alliance

Plus en détail

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement»

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement» Intervention de Mme Christine BOUTIN Ministre du Logement et de la Ville Conférence de presse jeudi 10 juillet 2008, 14h00 Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès

Plus en détail

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir.

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. La solidarité : UNE RICHESSE POUR LE QUÉBEC Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. Depuis la Révolution tranquille, l État québécois a grandement contribué à bâtir une

Plus en détail

«Le ras-le-bol d une profession»

«Le ras-le-bol d une profession» «Le ras-le-bol d une profession» Nous vous rappelons la position de l UMIH concernant les points suivants : I. Projet de loi REBSAMEN : Une usine à gaz pour nos TPE Nous sommes totalement opposés à toute

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005)

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005) BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005) 5 Circulaires de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse Signalisation des circulaires du 1er janvier au 31

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

Mesdames et Messieurs,

Mesdames et Messieurs, Mesdames et Messieurs, J ai accepté avec plaisir d intervenir ici, pour les 10 ans de Planète PME, devant les entreprises et leurs principaux partenaires publics de financement. Nous partageons tous je

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi [TRADUCTION] Citation : E. A. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 41 N o d appel : GE-13-2379 ENTRE : E. A. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée

Plus en détail

La solidarité. au quotidien. Centre communal d action sociale

La solidarité. au quotidien. Centre communal d action sociale L e d o s s i e r La solidarité Centre communal d action sociale au quotidien Chômage, contrats précaires, ruptures familiales comment faire pour vivre quand on n a pas assez d argent? Quand on ne sait

Plus en détail

Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le

Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le commerce électronique Le mercredi 28 mars 2012 Co-operators

Plus en détail

Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm

Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm REUNION RESTREINTE CONSACREE AU SECTEUR DU COMMERCE 8 septembre 2008 Dans le

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

Statistique descriptive : Exercices supplémentaires Introduction à la théorie des probabilités

Statistique descriptive : Exercices supplémentaires Introduction à la théorie des probabilités Statistique descriptive : Exercices supplémentaires Introduction à la théorie des probabilités 1. Lors du lancer d un dé équilibré dont les faces sont numérotées de 1 à 6, quelle est la probabilité d obtenir

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Les tribunaux de la Colombie-Britannique Les tribunaux et le gouvernement Les canadiens éluent leurs gouvernements. Les gouvernements créent les lois. Les tribunaux imposent le

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Comment mieux formuler votre déclaration, pour votre interview «RSD» (Refugee Status Declaration Détermination de Statut de Réfugié) auprès de l UNHCR, en vue

Plus en détail

Monsieur le président de l Association des diplômés, Monsieur le président du Club Finance, banque et assurance, Mesdames et messieurs,

Monsieur le président de l Association des diplômés, Monsieur le président du Club Finance, banque et assurance, Mesdames et messieurs, Intervention d Alain Lambert, Ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Groupe professionnel ESSEC Finance Banque et Assurance mardi 13 mai 2003 Monsieur le président de l Association des diplômés,

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Période de débats suivant la conférence d Éric Pineault et Luc Verville

Période de débats suivant la conférence d Éric Pineault et Luc Verville Numéro spécial 15 e anniversaire de Fondaction (CSN), colloque sur l épargne responsable Période de débats suivant la conférence d Éric Pineault et Luc Verville, directeur général INM Est-ce possible de

Plus en détail

L Association «SOS Violences Conjugales 42» est située 96 rue Bergson 42 000 Saint-Etienne Arrêt de tram : Geoffroy Guichard Tel : 04-77-25-89-10 Fax

L Association «SOS Violences Conjugales 42» est située 96 rue Bergson 42 000 Saint-Etienne Arrêt de tram : Geoffroy Guichard Tel : 04-77-25-89-10 Fax LIVRET D ACCUEIL L Association «SOS Violences Conjugales 42» est située 96 rue Bergson 42 000 Saint-Etienne Arrêt de tram : Geoffroy Guichard Tel : 04-77-25-89-10 Fax : 04-77-32-01-19 e-mail : sosviolencesconjugales42-

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

LE BILAN EN ACTION POUR L EUROPE DE L EURODÉPUTÉ VERT CLAUDE TURMES, DÉPUTÉ EUROPÉEN FÉVRIER 2014

LE BILAN EN ACTION POUR L EUROPE DE L EURODÉPUTÉ VERT CLAUDE TURMES, DÉPUTÉ EUROPÉEN FÉVRIER 2014 DE L EURODÉPUTÉ VERT CLAUDE TURMES, DÉPUTÉ EUROPÉEN POUR L EUROPE EN ACTION TROIS QUESTIONS À CLAUDE TURMES MON TRAVAIL AU PARLEMENT EUROPÉEN : BILAN ET AVENIR MES PRIORITÉS CLAUDETURMES.LU LE BILAN Claude

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

Indice canadien de report de la retraite Sun Life

Indice canadien de report de la retraite Sun Life Indice canadien de report de la retraite Sun Life Rapport sur l Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014 La vie est plus radieuse sous le soleil Table des matières À propos de l Indice canadien

Plus en détail

Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010

Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010 Responsabilité légale : transport scolaire actif Rédigé par Doug Wyseman, Municipal Risk Services Limited avril 2010 Bien qu il y ait unanimité sur les bienfaits considérables des programmes de transport

Plus en détail

DISPOSITIONS STATUTAIRES

DISPOSITIONS STATUTAIRES REGLEMENT MUNICIPAL APPLICABLE AUX AGENTS TERRITORIAUX SPÉCIALISÉS DES ÉCOLES MATERNELLES PRÉAMBULE Le présent règlement a pour but de rassembler les dispositions applicables aux Agents Territoriaux Spécialisés

Plus en détail

ESCWA. Beirut 5 Juin 2013. Adib Nehmeh. Conseiller Régional - ESCWA. Excellences. Mesdames, Messieurs

ESCWA. Beirut 5 Juin 2013. Adib Nehmeh. Conseiller Régional - ESCWA. Excellences. Mesdames, Messieurs ESCWA L'interdépendance de la situation politico-économique entre le Liban et la Syrie: Les répercussions de la crise syrienne sur le Liban et étapes-clé pour la transition et la reprise économique. Beirut

Plus en détail

0:51 Au Moyen-Âge, les femmes prennent activement part aux métiers de l artisanat et du commerce. Elles ont obtenu une certaine indépendance.

0:51 Au Moyen-Âge, les femmes prennent activement part aux métiers de l artisanat et du commerce. Elles ont obtenu une certaine indépendance. 00:22 La ville au Moyen-Âge est un espace de liberté. Celui qui possède le droit du citoyen, a la possibilité d accéder à la prospérité par le travail et l intelligence. Cela vaut aussi pour les femmes,

Plus en détail

Gestion Participative Territoriale :

Gestion Participative Territoriale : !!" #!#$ # % #% Touiza Solidarité Evaluation ex post et externe Gestion Participative Territoriale : François Durand Consultant ITG Paris Foued Chehat Expert associé 1 Le cadre de l évaluation Le projet

Plus en détail

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE RECOMMANDATIONS PROPOSÉES (Ce guide doit être utilisé avec le Programme de vérification des syndics) **Ce n est pas nécessaire de le retourner au Bureau national**

Plus en détail

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes

Rapport moral. Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF. Assemblée Générale 24 et 25 juin 2014 à Rennes Rapport moral Auteur : Olivier TECHEC Date : 22/05/2014 Réf : OT/CF Assemblée Générale Pour rompre avec les habitudes, plus qu un rapport moral, nous allons tâcher de vous soumettre un rapport qui donne

Plus en détail

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune En application des dispositions du code général des collectivités territoriales, le conseil communautaire doit adopter un règlement intérieur

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE L ALGÉRIE est définie dans sa Constitution comme une République démocratique et populaire. L

Plus en détail

Compréhension orale - 40 minutes

Compréhension orale - 40 minutes Compréhension orale - 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions. SECTION A 8 questions Associer des illustrations à des messages oraux. SECTION B 26 questions

Plus en détail

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT»

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Page 1 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Le Maire de la Commune de Labouheyre, Vu l article

Plus en détail

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement PREMIER MINISTRE Service Communication Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement Paris, jeudi 26

Plus en détail

Conference FIJ-MED, Hotel El Minzah, Tangiers 15-17 février 2013

Conference FIJ-MED, Hotel El Minzah, Tangiers 15-17 février 2013 Conference FIJ-MED, Hotel El Minzah, Tangiers 15-17 février 2013 DÉCLARATION DE TANGER Les représentants des syndicats des pays méditerranéens réunis à Tanger du 15 au 17 février 2013 Constatant les conséquences

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Guide : Comment utiliser le pack 2 Discussions Authentiques Cher(e) ami(e), Merci d avoir acheté le pack 2 Discussions Authentiques. C est une bonne décision et vous ne le regretterez pas. Je mets à votre

Plus en détail

Participation employeur : la MNT labellisée!

Participation employeur : la MNT labellisée! Septembre 2012 L ACTU Participation employeur : la MNT labellisée! 1 > 2 LE CADRE JURIDIQUE LE DOSSIER Ce qu il faut savoir sur la participation de l employeur Les étapes clefs pour mettre en place la

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail