Sous le patronage du Pr René Chamussy s.j., Recteur de l Université Saint-Joseph. Séance inaugurale. Le jeudi 31 mai 2012 de 9h à 9h45

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sous le patronage du Pr René Chamussy s.j., Recteur de l Université Saint-Joseph. Séance inaugurale. Le jeudi 31 mai 2012 de 9h à 9h45"

Transcription

1 Sous le patronage du Pr René Chamussy s.j., Recteur de l Université Saint-Joseph Séance inaugurale Le jeudi 31 mai 2012 de 9h à 9h45 Campus des sciences médicales, Rue de Damas, Amphithéâtre C Mot du Pr Antoine Khoury Président du comité d organisation Mot du Pr Nada Naaman Doyen de la Faculté de médecine dentaire Président des Journées odontologiques Mot du Pr René Chamussy s.j. Recteur de l Université Saint-Joseph La Faculté 30 ans depuis Séquence vidéo préparée par l'iesav Inauguration de l exposition

2 PROGRAMME Mercredi 30 mai 2012 Amphi C Precongress : Orthodontics - Pr Domingo Martin Morning session : Multidisciplinary treatment - the future of orthodontics Présidents de séance : Pr Fayez Saleh - Dr Joseph Ghoubril 9h00-10h30 Lecture 10h30-11h00 Coffee break 11h00-12h30 Lecture 12h30-14h00 Lunch Afternoon session : Présidents de séance : Pr Joseph Ghafari - Dr Antoine Saadé 14h00-15h30 Introduction to the face treatment philosophy 15h30-16h00 Coffee break 16h00-17h30 Extractions for function, esthetics and stability Amphi B Séminaire de réanimation au cabinet dentaire Séance de récapitulation des techniques de base pour la réanimation au cabinet dentaire. Séance sanctionnée par une attestation de participation délivrée par la Croix rouge libanaise Responsable : Dr Daniel Kahalé Remise à jour et actualisation des techniques de base : - examen et bilan des fonctions vitales 9h00-10h00 - techniques de dégagement des voies respiratoires - respiration artificielle - massage cardiaque Présentation du matériel spécialisé : - Canules oropharyngées 10h00-10h30 - Masques et ballon auto-remplisseur - Bombonne d oxygène - Défibrillateur semi-automatique 10h30-11h00 Pause-café Démonstration des techniques de réanimation 11h00-12h00 Atelier et pratique individuelle Salle U Atelier implantologie Euroteknika Responsable : Dr Ronald Younès 9h00-10h30 Atelier implant et prothèse Euroteknika Workshop 10h30-11h00 Pause-café 11h00-12h00 Atelier implant et prothèse Euroteknika Workshop 2

3 Jeudi 31 mai h00-9h45 Séance inaugurale Amphi Abou Khater Conférences multidisciplinaires Présidents de séance : Pr Nada Naaman - Pr Jeanine Hoyek Gebeily La radiologie est-elle en totale corrélation avec 9h45-10h30 l anatomie? 10h30-11h00 Pause-café Dr Salvatore Gabriele Présidents de séance : Dr Ghassan Yared - Pr Nohad Rizk Looking at the modern restorative dentistry from an old 11h00-11h45 perspective. Full-mouth restoration with implants: when to extract 11h45-12h30 or to preserve teeth, treatment procedures in mixed dentition Single tooth replacement : clinical and biological 12h30-13h15 aspects. 13h15-14h30 Déjeuner Pr Fabio Scutella Dr Friedrich Pape Dr Andrea Parapaiola Conférences multidisciplinaires Présidents de séance : Dr Rahil Douaihi - Pr Nada Farhat Mchayleh Prévention et soins dentaires durant la grossesse et les 14h30-15h15 premières années de la vie The periodontally compromised posterior prosthetic 15h15-16h00 abutment: when to maintain the tooth v/s placing an implant. 16h00-16h30 Pause-café Pr Yves Delbos Dr Diego Capri Présidents de séance : Pr Mounir Doumit - Dr Alfred Naaman 16h30-17h15 Predictable endodontics : updates and perspectives 17h15-18h00 Imagerie endodontique en 2012 Pr Zareh Ouzounian Pr Reza Arbab Chirani Amphi C Séminaire de Parodontologie Présidents de séance : Dr Nadim Mokbel - Pr Elie Azar Maalouf Antibiotiques au cabinet dentaire : choix et critères de 9h45-10h10 décision. Données actuelles Remplacement implantaire de 2 centrales : conditions et 10h10-10h30 étapes cliniques de réussite 10h30-11h00 Pause-café Dr Nadim Mokbel Pr Nabih Badawi 3

4 Présidents de séance : Pr Nabih Badawi - Dr Carole Chakar Defining predictability in smile enhancement / 11h00-11h30 preservation: the periodontist s responsibility Does primary stability affect implant success and 11h30-11h50 marginal bone loss? Immediate or delayed implant placement: how can we 11h50-12h10 choose? Les considérations thérapeutiques des récessions 12h10-12h30 multiples adjacentes Transmission directe d une chirurgie mucogingivale - 12h30-13h15 Mucogingival live surgery 13h15-14h30 Déjeuner Dr Diego Capri Dr Ghassan Matni Dr Maroun Dagher Pr Hani Khoury Pr Georges Tawil Séminaire de Prothèse fixée Présidents de séance : Pr Nohad Rizk - Pr Khaldoun Rifai 14h30-15h00 Orthodondics, occlusion and TMD: an update 15h00-15h30 The edentulous upper jaw: restoration concepts and indications 15h30-16h00 The soft tissue barrier at implant and teeth Pr Ambra Michelotti Dr Friedrich Pape Dr Andrea Parpaiola 16h00-16h30 Pause-café Présidents de séance : Pr Elie Zébouni - Pr Georges Tehini 16h30-17h00 17h00-18h00 The simplified prosthetic protocol: a novel approach for the rehabilitation of natural teeth and implants Transmission directe : taille contrôlée sur dents vivantes antérieures + temporisation : live transmission Pr Fabio Scutella Prs Nohad Rizk, Elie Zébouni, Drs Habib Rahmé, Pascale Habre Hallage Amphi B Séminaire d Orthodontie Présidents de séance : Dr Joseph Ghoubril - Dr Fadi Ghaith 9h45-10h15 Management of TMD and orthodontic treatment Pr Ambra Michelotti 10h15-10h30 Les brackets auto-ligaturants : entre évidence et réalité Dr Roland Kmeid 10h30-11h00 Pause-café 4

5 Présidents de séance : Pr Farès Abou Obeid - Dr Mona Ghoussoub 11h00-12h00 A different perspective of the relationship between orthodontics and TMD 12h00-12h20 Extraction de prémolaires: faut-il encore les sacrifier? 12h20-12h40 Management of asymmetric malocclusions in adults 12h40-13h00 L éthique de l esthétique faciale Pr Domingo Martin Dr Marwan Mansour Dr Patrick Anhoury Dr Elie Amm 13h00-14h30 Déjeuner Séminaire de Pathologie orale Présidents de séance : Pr Edgard Nehmé - Pr Antoine Cassia 14h30-14h50 Les infections virales communes de la cavité orale 14h50-15h10 15h10-15h30 15h30-16h00 16h00-16h30 Pause-café Les complications infectieuses dento-régionales : les cellulites Les complications infectieuses dento-régionales : les ostéites L antibiothérapie : du choix aléatoire à la prescription adaptée et ciblée Pr Jeanine Hoyek Gebeily Dr Hyam Wehbé Pr Ghassan Farjallah Drs Nahida Assaf El Khoury, Robert Daccache Présidents de séance : Pr Ghassan Farjallah - Dr Nahida Assaf El Khoury La douleur n est pas une fatalité. Le contrôle de 16h30-16h50 l analgésie au service du patient Les anti-inflammatoires sont-ils incontournables en 16h50-17h10 pratique médico-dentaire? 17h10-17h30 Infection bucco-dentaire et examens de laboratoire 17h30-18h00 Table ronde et discussion Dr Samar Abou Jaoudé Mejaes Dr Wassim Manhal Dr Tarek Itani Amphi A Séminaire des assistants dentaires Responsables : Dr Carina Mehanna Zogheib - Dr Ralph Zarazir 9h45-10h30 Communication skills Dr Ralph Zarazir 10h30-11h00 Pause-café 11h00-11h30 Quiz game 11h30-12h15 An efficient sterilization process Dr Sandra Dagher 12h15-13h00 Les techniques radiologiques intra-orales Dr Fadi Touma Tables cliniques Responsable : Dr Christian Makary 13h00-15h00 Tables cliniques - Discussions de cas multidisciplinaires 5

6 Vendredi 1 juin 2012 Amphi Abou Khater Conférences multidisciplinaires Présidents de séance : Pr Issam Osman - Dr Faouzi Riachi 9h00-9h45 Extraction implantation immédiate ou différée sur le secteur antérieur Dr Joël Itic 9h45-10h30 L extraction ne condamne pas forcément une dent Dr Thierry Kuntz 10h30-11h00 Pause-café Présidents de séance : Pr Antoine Hokayem - Dr Nadim Mokbel 11h00-11h45 Chirurgie osseuse et plastique parodontale adaptée à l implantologie 11h45-12h30 CFAO et implantologie : le pilier Atlantis 12h30-13h15 Predictable long term reconstruction: 20 years of experience with the biological concept for bone grafting Pr May Assaly Féghali Dr Jean-François Moreau Pr Fouad Khoury 13h15-14h30 Déjeuner Conférences multidisciplinaires Présidents de séance : Pr Khalil Karam - Dr Richard Abboud Imagerie de la douleur dentaire, apport du cone beam : 14h30-15h15 mythe ou réalité? 15h15-16h00 Les composites postérieurs directs et indirects 16h00-16h30 Pause-café Dr Robert Cavézian Dr Pascal Zyman Présidents de séance : Pr Elie Aramouni - Dr Carina Mehanna Zogheib 16h30-17h15 Bonding to Zirconia Natural composite layering: 2 layers v/s. 3 layers 17h15-18h00 techniques: pro and cons 18h00-18h45 Computer assisted implantology Dr Rolando Nunez Dr Luc Portalier Pr Andreas Kullman Amphi C Séminaire de dentisterie restauratrice Présidents de séance : Dr Carina Mehanna Zogheib - Dr Louis Hardan 9h00-9h45 Self ETCH v/s total ETCH Dr Rolando Nunez 9h45-10h30 Le choix de la teinte en dentisterie restauratrice : jouer avec les ombres et les lumières Dr Pascal Zyman 10h30-11h00 Pause-café Présidents de séance : Pr Carlos Khairallah - Dr Jean-Claude Fahed 11h00-11h45 Bonding to porcelain 11h45-12h15 Table ronde Diagnosis use of composite in anterior aesthetics : the 12h15-12h45 use of composite as a dental architect & gum architect Dr Rolando Nunez Dr Luc Portalier 6

7 Séminaire de Chirurgie orale Présidents de séance : Pr Antoine Khoury - Dr Joseph Bassil Transmission directe - Live surgery 14h30-16h00 Greffe osseuse autogène/autogenous bone grafting 16h00-16h30 Pause-café Pr Fouad Khoury Présidents de séance : Dr Fawzi Riachi - Pr Antoine Berberi 16h30-17h00 Ultrasonic implant site preparation: state of the art 17h00-17h30 Disjonction osseuse pré-implantaire Risques vasculaires en implantologie orale - comment 17h30-18h00 éviter les pièges? Pr Tomaso Vercellotti Dr Bernard Guillaume Dr Salvatore Gabriele Amphi B Séminaire de dentisterie pédiatrique Présidents de séance : Pr Nada Farhat Mchayleh - Pr Mona Nahas 9h00-9h20 9h20-9h40 Traumatisme sur dents temporaires : traiter ou s abstenir Patient hémophile : qui a peur de la prise en charge dentaire? 9h40-10h00 La salive : Amie ou Ennemie de la dent? Optimiser ses techniques et ses stratégies pour une 10h00-10h30 meilleure prise en charge de la douleur chez l enfant 10h30-11h00 Pause-café Dr Jean Claude Abou Chedid Pr Nada Chédid Pr Nada Farhat Mchayleh Pr Yves Delbos Présidents de séance : Pr Nada Chédid - Dr Jean-Claude Abou Chédid 11h00-11h20 Hypnose en médecine dentaire 11h20-11h40 Le pédiatre et le pédodontiste 11h40-12h00 L implantologie chez l enfant et le jeune adolescent 12h00-12h20 Les «sealant» sont-ils toxiques? 10 actes cliniques au quotidien en odontologie 12h20-12h40 pédiatrique 12h40-13h00 Table ronde et discussion 13h00-14h30 Déjeuner Dr Jean Achi, Dr Camille Samneh Pr Bernard Gerbaka Pr Elia Sfeir Dr Maha Daou Eddegrick Pr Yves Delbos Séminaire de Prothèse amovible Présidents de séance : Pr Joseph Makzoumé - Pr Nazem Assaad 14h30-15h00 Customized CADCAM abutments 15h00-15h30 Population gériatrique libanaise : démographie, évaluation et couverture sanitaire 15h30-16h00 La prothèse adjointe : le passé, les implants et le futur 16h00-16h30 Pause Café Pr Andreas Kullman Dr Nada Osta Pr Joseph Makzoumé 7

8 Présidents de séance : Pr Paul Boulos - Pr Lucette Segaan 16h30-17h00 Full mouth rehabilitation of partially edentulous patient with fixed complete dentures: a case report 17h00-17h30 La prothèse hybride : clinique et laboratoire 17h30-18h00 Réhabilitation mandibulaire rapide Pr Paul Boulos Dr Hani Tohmé Dr Jihad Fakhoury Amphi A Séminaire de radiologie Présidents de séance : Dr Richard Abboud - Pr Ibrahim Nasseh 9h00-9h30 Intérêt du cone beam dans le diagnostic des pathologies osseuses et traumatiques de l ATM Intérêt du cone beam dans le diagnostic des images 9h30-10h00 radio-claires Intérêt du cone beam dans les complications postimplantaires 10h00-10h30 10h30-11h00 Pause-café 11h00-13h00 13h00-14h30 Déjeuner Atelier d imagerie diagnostique Cone Beam Cas radio-cliniques et interprétation collégiale Dr Richard Abboud Dr Georges Matta Dr Charles Sakr Dr Robert Cavézian et Service de radiologie 8

9 Samedi 2 juin 2012 Amphi Abou Khater Conférences multidisciplinaires Présidents de séance : Pr Gabriel Jabbour - Pr Lévon Naltchayan Comblement sinusien préimplantaire. Apport des 9h00-9h45 biomateriaux de type β tcp Dr Bernard Guillaume 9h45-10h30 Implant solution in reduced or insufficient bone volume Pr Tomaso Vercellotti 10h30-11h00 Pause-café Présidents de séance : Pr Habib Chemaly - Pr André Sacy Total oral systemic health, superior technology and 11h00-11h45 unparallel clinical proof 11h45-12h30 Biodentine, un vrai substitut dentinaire Root-coverage and soft tissue augmentation of 12h30-14h00 edentulous ridge: how to get success in a predictable and easy way Dr Farid Ayad Pr Pierre Colon Dr Alberto Fonzar Amphi C Séminaire d Endodontie Présidents de séance : Dr Alfred Naaman - Pr Hrant Kaloustian 9h00-9h30 My life as an endodontist Pr Zareh Ouzounian 9h30-10h00 L endodontie en 2012 : qu est-ce qui a changé? Dr Alfred Naaman Détermination de la longueur de travail : entre nouvelles 10h00-10h30 technologies et sens cliniques 10h30-11h00 Pause-café Dr Roula El Hachem Présidents de séance : Pr Joseph Sader - Pr Zareh Ouzounian 11h00-11h30 11h30-12h00 12h00-12h30 Reciproc, un seul instrument pour la mise en forme : mythe ou réalité? Déposer les reconstitutions coronoradiculaires pour accéder au système canalaire Peut-on lors d une reprise de traitement endodontique éliminer la totalité de l obturation préexistante? 12h30-13h00 L endodontie réparatrice : gestion des cas critiques 13h00-13h30 Le traitement endodontique : entre le résultat immédiat et le pronostic à moyen ou long terme Dr Gaby Haddad Dr Georges Achkar Dr Marc Kaloustian Dr Issam Khalil Pr Hrant Kaloustian Amphi A Atelier Piezochirurgie Responsable : Dr Christian Makary 11h00-13h00 Piezosurgery workshop Pr Tomaso Vercellotti 9

10 Pr Domingo MARTIN Director of the Roth Williams Center for Spain and Portugal President of the Roth Williams International Society of Orthodontics Active member of the European Angle Society Diplomate of the European Society of Orthodontics Visiting professor at the International University of Cataluña Barcelona and the University Complutense of Madrid Multidisciplinary treatment : the future of orthodontics Introduction to the face treatment philosophy Extractions for function, esthetics and stability A different perspective of the relationship between orthodontics and TMD Research today almost totally disregards occlusion as an etiological factor in TMD, there is no doubt that this must be taken into account, however as the philosopher Karl Popper in his work «Knowledge and the Shaping of Reality», says «I regard scientific knowledge as the best and most important kind of knowledge we have, though I am far from regarding it as the only one», as a clinician I totally agree with Popper. After treating TMD patients for the last 25 years with a high level of success I do not understand how the literature can come to this conclusion and relegate occlusion as a minor factor in TMD. Maybe there is an answer, in a recent article Dr. Okeson stated the following regarding the literature and the studies relating TMD and occlusion, «the literature finds a minor relationship between occlusal factors and TMD. It should be noted, however, that these studies report on the static relationship of the teeth as well as the contact pattern of the teeth during various eccentric movements. This represents the traditional approach to evaluating occlusion. Perhaps these static relationships can provide only limited insight into the role of occlusion and TMD «. So when we read what Dr Okeson says we can now begin to think that maybe there is a relationship and if you stop and think about it without any bias and with an open mind, it is difficult to imagine a specialty that routinely and significantly changes a patient s occlusal condition and would not have a powerful affect on the masticatory structures and their functions. If we take this to other dental specialists, most prosthodontists would be greatly concerned with developing a permanent occlusal position with no regard to joint position and even Dr. Jeff Okeson makes the following statement «the concept that orthodontic treatment has nothing to do with TMD is like stating that moving teeth anywhere will not influence how the patient functions. Certainly that is not the case in prosthodontics!!! As orthodontists we must achieve a musculoskeletal stable position and avoid posterior interferences that may lead to TMD. We know from Pullinger and Seligman that there are two factors that will determine whether an intracapsular disorder will develop: the degree of orthopedic instability, and the amount of loading. Orthopedic instabilities with discrepancies of 1 or 2mm are not likely significant enough to create a problem. However, as the discrepancy between the musculoskeletally stable position of the condyles and the maximum intercuspation of the teeth becomes greater, the risk of overload exists and thus intracapsular disorders increases. Taking this into account we now have a basis for treating patients with class II s and when approached at a young age we can not only correct the class II but also seat the condyle in the fossa and eliminate any possible fulcrums. This will help us achieve a musculoskeletal stable position and obtain orthopedic stability, thus reducing possible TMD factors. 10

11 Dr Salvatore GABRIELE Doctorat en chirurgie dentaire Université Paris VII Diplôme d université de Prothèse maxillo-faciale et d anatomie craniocervico-faciale Postgraduate in periodontology and implantology, New-York University Ancien chef du département d implantologie orale, hôpital de Pontoise Président de la Société italienne d anatomie chirurgicale odontostomatologique (SACO) La radiologie est-elle en totale corrélation avec l anatomie? Nous sommes de plus en plus amenés à demander des examens radiologiques pour nos plans de traitement implantaire, plus par souci de nous prémunir des surprises que dans le but de conforter notre diagnostic basé sur les connaissances des structures osseuses que nous devons traiter. Ce que nous fait voir un examen radiographique est-il toujours le reflet de l anatomie du patient? Le but de cette présentation est celui de présenter la corrélation, ou l absence de corrélation, entre radiologie et anatomie. Risques vasculaires en implantologie orale - Comment éviter les pièges? Les risques anatomiques dans les procédures chirurgicales implantaires concernent le plus souvent les nerfs et les artères. Bien que majoritairement dépourvues de risques graves, certaines lésions vasculaires peuvent, néanmoins, mettre en jeu le pronostic vital des patients. Ces lésions sont souvent liées à une méconnaissance des variétés anatomiques du réseau artériel maxillo-facial. L objet de cette conférence est de faire la lumière sur les accidents vasculaires potentiels et comment les éviter. 11

12 Pr Fabio SCUTELLA (DDS) University of Messina (Italy) Certificate of Advanced Study (CAGS) in prosthodontics - Boston University - USA (MSD) in Biomaterials Boston University-USA Member of the Editorial Board for the «CAD-CAM International Magazine of Digital Dentistry» Co-author of the book: «Immediate loading: A new era in oral implantology» Looking at the modern restorative dentistry from an old perspective What kind of preparation, among those with a horizontal or a vertical component, is the most suitable in restorative dentistry has always been a major debated topic. In recent decades the horizontal type preparations (shoulder and/or chamfer), have clearly gained popularity for a series of hypothetical benefits. This type of design apparently should be easier to be clinically performed, more readily identifiable both on the tooth by the clinician and on the stone die by the technician, and should also ensure a quantity of ceramic in the cervical areas thick enough to withstand the occlusal loads. However, it was recently, that the same objectives can be achieved through the application of an original clinical protocol called «Simplified Prosthetic Protocol» (SPP) which includes vertical preparations rather than horizontal. This protocol has been successfully applied to healthy natural teeth and it has proven to give excellent clinical results in terms of: The SPPÒ (Simplified Prosthetic Protocol), has been used for the past 10 years and the accurate application of the 6 key-points showed in the following presentation have constantly guaranteed predictable clinical results. The simplified prosthetic protocol: a novel approach for the rehabilitation of natural teeth and implants The location and design of the finishing line preparation for fixed prosthetic rehabilitation, has always been a very controversial topic. What kind of preparation, among those with a horizontal or a vertical component, is the most suitable to ensure ease of clinical performance, stability and good quality of the surrounding soft tissue in the medium and long-term has also been a major debated topic. It was recently demonstrated that the same objectives can be achieved through the application of an original clinical protocol called «Simplified Prosthetic Protocol» (SPP) which includes vertical preparations rather than horizontal. This protocol has been successfully applied to healthy natural teeth and implants and it has proven to give excellent clinical results in terms of: 1- tissue stability both in the short and in the long-term around the restorative margins 2- ease of application; 3- efficacy from a practical standpoint since all the restorative procedures are carried out in much less time compared to the traditional prosthetic approach. The 6 key-elements making this protocol successful and worth to be used will be presented in the following oral presentation. 12

13 Dr Friedrich PAPE DDS University of Cologne Diploma in Oral Surgery Specialist for Dental Prosthetics and Material Science of the German Society for Dental Prosthetics and Material Science Master of Oral Medicine (MOM) in Implantology (University of Münster) Annual Meeting Award of the German Society for Dental Prosthetics and Material Science (DGZPW): «Best Case Report in Implant-Prosthetic Rehabilitation» Full-mouth restoration with implants: when to extract or to preserve teeth, treatment procedures in mixed dentition Accurate treatment planning is one of the key steps for successful implant treatment. An important question is to what extent natural teeth can be integrated into an implant-based prosthetic restoration. Our teeth-evaluation protocol is presented. Possible prosthetic solutions based on natural and implant pillars for supporting fixed or removable dentures are discussed. Furthermore, specific clinical procedures are mentioned. The edentulous upper jaw: restoration concepts and indications the edentulous upper jaw remains a big task for the restorative dentist especially since dental implants are added to the therapeutically portfolio. But how to do it best? Should the normal conventional tissue-borne removable denture be replaced by a fixed bridge in every case? Does an implant-borne removable denture lead to lack of comfort compared with a PFM bridge? What is the best solution concerning esthetics, phonetics, function, longevity, but also for the dentist in his efforts for the maintenance of the prosthetic superstructure during the service period? These and other questions about technical items, such as bar profiles, metal, veneering, etc. will be discussed on the basis of different clinical cases. The experiences in our clinic with different means of implantbased prosthetic superstructures will be presented. 13

14 Dr Andrea PARPAIOLA Degree in Medicine and Surgery Padova University Postgraduated Odontology - Padova University Teacher, tutor in Master Program of Implantology and Visiting Professor at Padova University Single tooth replacement: clinical and biological aspects The clinical replacement of missing teeth by osseointegrated implants has represented a significant advance in dentistry, and numerous studies have documented optimal results. The substitution of a single tooth with an implant is a challenging procedure, in particular in the upper anterior segment. Prior to selecting an implant-borne solution, the clinician should review all the possible treatment modalities available with advantages and disadvantages and the periodontal endodontic conditions. In this context it is important to evaluate periodontal patient biotype for the esthetic outcome, and timing of implant placement. Careful selection of immediate or delayed installation and loading will optimize the treatment. During the restorative phase it is crucial to respect the soft tissue biology to allow a perfect healing and maintenance of the esthetic outcome. The soft tissue barrier at implant and teeth The gingiva at teeth and the mucosa at implants made of titanium have some characteristics in common, but differ in the composition of the connective tissue, the alignment of the collagen fibres which run a course parallel with the implant surface. It is then possible to move this tissue in lateral direction creating more appropriate and natural emergency profile for the outcome of the definitive restoration.the goal of the therapy is indeed to mimic as close as possible natural dentition harmony. The initial evaluation is important of the tissue biotype, in order not to jeopardize the treatment from esthetic view point. Temporization is used in this context to sculpture the soft tissue, because the natural shape of the teeth is not rounded and determined by a temporary healing abutment. It is critical to transfer the new profile to the lab with accurate definitive impression to optimize the restorative process, using a customized implant pick up at chair side. Abutment material selection is also important since soft tissue healing may differ facing titanium, gold- alloy or zirconium, as demonstrated in experimental studies. 14

15 Pr Yves DELBOS Maître de Conférences, Praticien Hospitalier Vice-doyen de la faculté d Odontologie de Bordeaux, directeur des Etudes Responsable du département d Odontologie pédiatrique Membre du bureau de la Société Française d Odontologie Pédiatrique et du Collège des enseignants en Odontologie Pédiatrique Rédacteur en chef de la Revue Francophone d Odontologie Pédiatrique Prévention et soins dentaires durant la grossesse et les premières années de la vie La profession se mobilise de plus en plus pour une bonne prise en charge de la future mère et du jeune enfant. Au cours de cette conférence, nous aborderons 10 points importants : 1- Beaucoup de femmes ne signalent pas spontanément leur grossesse en consultant un chirurgien-dentiste. La grossesse n est pas une maladie mais elle est susceptible de modifier notre prise en charge, tout comme la période d allaitement. 2- La femme enceinte est généralement sensible à toute information sa santé et surtout celle de l enfant à naitre. Cette attitude est donc favorable à la découverte ou à la consolidation d acquis en matière éducation sanitaire et de prévention bucco-dentaire. 3- Les praticiens doivent être conscient de leur rôle et se former si nécessaire à informer sans dramatiser, écouter la future maman et assurer le suivi, non seulement en ce qui la concerne mais aussi en matière de consultation de jeunes enfants, voire du nourrisson. 4- Cette information doit porter sur l hygiène bucco-dentaire en général et les moyens de la conduire : cette évidence pour le praticien n est pas forcément partagée, et la question du brossage chez le tout petit mérite d être développée. 5- Si le brossage reste à la base d une hygiène dentaire bien conduite, il peut être complété utilement par d autre moyens, voire être avantageusement remplacé par un bain de bouche bicarbonaté en cas de reflux gastrique ou de vomissements fréquents. 6- «Un enfant, une dent» est une idée fausse qu il faut combattre : il n y a pas de fatalité mais plutôt des comportements alimentaires inadaptés qu il faut amender. La prévention des redoutables «syndrome du biberon» s inscrit dans la diffusion de quelques notions de nutrition bien comprises. 7- Chronologie dentaire et éruption, dans la banalité ou l exceptionnel (dents néonatales) : au-delà des petites recettes, il s agit pour le praticien de se positionner clairement en professionnel de référence, pour ce qui relève de sa compétence, la bouche et les dents 8- Faire le point sur la supplémentation en fluorures en fonction des récentes recommandations de la Haute Autorité en Santé. 9- Il convient également de ne pas négliger les possibilités de contamination dans la vie quotidienne, qu elle soit d origine virale (HSV) ou bactérienne si une personne de l entourage proche présente un risque carieux élevé. 10- Comment organiser cette rencontre pour une consultation réussie, dont le bénéfice est certain pour les intéressé(e)s, profitable pour l image du praticien et de la profession, c est à dire pour l ensemble de la communauté. 15

16 Optimiser ses techniques et ses stratégies pour une meilleure prise en charge de la douleur chez l enfant Une bonne prise en charge de la douleur chez l enfant est capitale pour permettre de créer des liens de confiance, indispensables pour prodiguer des soins de qualité. La douleur n est pas une fatalité dans les soins dentaires pourtant leur perception négative conduit le patient à éviter ou à s opposer aux soins. Cette attitude préjudiciable est souvent le résultat d expériences précédentes. Les praticiens doivent se préparer à recevoir ces patients et se former aux techniques de communication et de gestion des comportements. Cela sera bien sûr profitable au patient mais pourra également les prévenir du burn-out ou épuisement professionnel. Si Les progrès de la technique et de la pharmacie ne peuvent occulter la dimension relationnelle du soin, il n en reste pas moins que le praticien doit également posséder les connaissances nécessaires à une bonne compréhension de la physiologie de la douleur, et maîtriser l exécution des protocoles opératoires. Pour traiter cette thématique, nous aborderons des questions comme : - Physiologie pratique : que faut-il savoir exactement des mécanismes de la douleur pour prendre les bonnes décisions dans son cabinet? - Evaluer la douleur : pourquoi et comment évaluer la douleur? - Peur et douleur : une confusion au cœur du problème des soins ambulatoires - Anesthésier sans douleur : les petits «trucs» et les bons protocoles - Antalgiques chez l enfant : avant ou après nos traitements, quels médicaments utiliser? - Méthodes de sédation : il y a toujours une solution, encore faut-il savoir poser les indications, savoir pratiquer et parfois savoir déléguer 10 actes cliniques au quotidien en odontologie pédiatrique Lorsque l enfant paraît au cabinet dentaire, le sourire du praticien disparaît parfois, mais pas toujours. Certes le chirurgien-dentiste omnipraticien doit s adapter à un patient exigeant, mais qui n est pas demandeur, pour des actes jugés parfois trop simplistes. D aucuns redoutent cette confrontation, d autres y trouvent un exercice gratifiant porteur des valeurs soignantes C est dans cet esprit que nous aborderons ces «10 actes cliniques au quotidien en odontologie pédiatrique» parce que les «dents de lait», ça se soigne, et que la prise en charge des enfants d aujourd hui prépare celle de : 1- Prévention : quand, comment et pourquoi sceller les sillons? 2- Choix de l obturation : la notion de gradient thérapeutique appliquée aux enfants 3- Pose de la digue : oui, c est possible 4- Anesthésie : pas de soin de qualité sans une anesthésie réussie! 5- Pulpotomie / pulpectomie 6- Pose CPP : protocole minimum, service maximum 7- Extraction : quelques petits «trucs» utiles 8- Traumatisme des dents temporaires : patienter ou agir? 9- Mainteneur d espace : stabiliser l arcade pour préparer l avenir 10- Réimplantation : l acte de la dernière chance 16

17 Dr Diego CAPRI DMD - University of Bologna Certificate of Advanced Graduate Study in Periodontology - Henry M. Goldman School of Dental Medicine Boston university Diplomate of the American Board of Periodontology Author of the chapter titled «Soft Tissue Management Around Dental Implants» in Practical Periodontal Plastic Surgery edited by Blackwell Munksgaard. The periodontally compromised posterior prosthetic abutment: When to maintain the tooth v/s placing an implant One of the challenging decisions that we often make is to determine if we can trust the periodontally compromised natural element as a prosthetic abutment, or if it would be beneficial to extract and substitute with a dental implant. This analysis is even more complicated when we are looking at a posterior tooth that presents with peculiar anatomical features and complexities. The analysis of this clinical dilemma, and the conclusions that can be drawn, may profoundly affect our treatment planning. Many aspects of the overall management of these situations will be discussed, both by reviewing precious information coming from the literature and by outlining a multidisciplinary working method emphasizing the diagnostic and prognostic phase of treatment. The overall goal being a decreased incidence of failures in selecting the appropriate treatment. Defining predictability in smile enhancement / Preservation: the periodontist s responsibility Today s patients are increasingly demanding when it comes to their smile s esthetic appearance and probably they should! In an age where physical beauty surely plays its role, our contribution in preserving or improving our patient s smiles has become increasingly significant. We now have a multitude of new materials and techniques that can assist us in the often challenging task of working in the esthetic zone, where every slip can quickly turn into a clamorous fall. Our primary objectives are to properly diagnose the oral abnormalities that we are confronted with, communicate to the patient our prognostic forecast with special emphasis on the possible limitations that might affect treatment, and ultimately to restore health and function with a pleasant esthetic outcome. When the goal of therapy is purely cosmetic in its finality our responsibility is particularly relevant because every surgical procedure has a certain margin of unpredictability during the healing process. The Aim of this lecture is to present the audience with several clinical scenarios where the periodontist, either working solo or as an important member of the team, can repeatedly maintain or enhance the patient s look. Conditions where the esthetic results are inconsistent will be identified and separated from situations where we can predictably satisfy our patient s expectations. 17

18 Pr Zareh OUZOUNIAN Endodontic training under Dr. Herbert Schilder at Boston University Lecturer on the subject of endodontics Developed a hands-on program for continuing education Formerly Associate of Endodontics at the University of Toronto, Canada Predictable endodontics : updates and perspectives This presentation will cover the fundamentals of modern endodontic treatment, from rationale to cleaning and shaping modalities and three-dimensional obturation of root canal systems. Established and proven protocols will be described in order to minimize risks and improve predictability. New technologies and perspectives will be discussed. The participant will be equipped to critique and select among the wide range of technologies presently available to the clinician. My life as an endodontist Endodontics is the fastest growing dental specialty, within a weak global economy. Dr. Ouzounian will share with his Lebanes colleagues some of his thoughts about "Endonomics", the economics of delivering endodontic services. There will be a discussion on "Marketendodontics", i.e. endodontics driven by market forces and modern technology. He will also touch upon the "communication" with patients and with referring dentists and how to make that communication effective in our daily endodontic practices. 18

19 Pr Reza Arbab CHIRANI MCU-PH (UBO-UFR d Odontologie, CHRU-Service d Odontologie, Brest), Chef de service d Odontologie Membre permanent du LaTIM (Laboratoire de Traitement de l Information Médicale) Imagerie endodontique en 2012 L endodontie constitue une des disciplines odontologiques où l imagerie est omniprésente. Cet examen complémentaire, réalisé dans le cadre d un traitement par voie orthograde ou chirurgicale, a considérablement évolué ces dernières années. Il est réalisé lors des différentes étapes opératoires (pré, per et postopératoire) mais également pour le suivi des pathologies d origine endodontique (ex. suivi de cicatrisation de lésions périradiculaires). Si l examen de routine et de première intention, la radiographie intraorale est systématiquement effectuée par le clinicien, d autres types d examens, extra-oraux telles que l orthopantomographie ou encore la scanographie linéaire (tomodensitométrie) ou volumique (tomographie à faisceau conique ou CBCT en anglais) peuvent être parfois réalisés de manière complémentaire. Ces examens de 2 intention permettent d évaluer par exemple l extension des lésions, les rapports anatomiques, la qualité d obturation endodontique, etc. Il est à signaler que de nombreux travaux de recherche s intéressent également au domaine des images en endodontie. L objectif de cette présentation sera d exposer les différentes possibilités d imagerie endodontique en 2012 et celles du futur. Nous aborderons également la recherche biomédicale réalisée dans ce domaine. 19

20 Dr Nadim MOKBEL DCD, FMD,USJ Master of Science in Periodontology de Eastman University à Londres. Maitrise en sciences biologiques et médicales, FMD, USJ Master recherche en biologie et matériaux du milieu buccal Chef de département de parodontologie, FMD, USJ Antibiotiques au cabinet dentaire : choix et critères de décision. Données actuelles L usage des antibiotiques est de plus en plus rependu dans les cabinets dentaires. Leur prescription était jusqu à présent aléatoire et sans évidences scientifiques. Cette présentation permettra de définir les nouvelles recommandations ainsi que les réglementations appliquées dans différents pays. Pr Nabih BADAWI DCD, FMD, USJ CES Parodontologie Paris Enseignant au département de Parodontologie, FMD, USJ Remplacement implantaire de deux centrales : conditions et étapes cliniques de réussite La pose d implants dans un site esthétique doit suivre certains critères pour réussir. Un implant près d une dent est actuellement assez bien décrit. Pour plusieurs dents, l utilisation de pontiques pour éviter deux implants adjacents est aussi une pratique courante. L obligation de poser deux implants adjacents pour remplacer deux centrales se pose aussi parfois. Deux cas cliniques vont servir à montrer certaines astuces cliniques, certaines étapes, certains actes, qui peuvent préparer les sites pour recevoir les implants dans des conditions qui servent alors à avoir des résultats esthétiques optimaux. 20

AMPHI A AMPHI B AMPHI C Heure Séminaire de Dentisterie pédiatrique Heure Séminaire de Parodontologie Heure Conférences multidisciplinaires

AMPHI A AMPHI B AMPHI C Heure Séminaire de Dentisterie pédiatrique Heure Séminaire de Parodontologie Heure Conférences multidisciplinaires Mercredi 2 juin 2010 Heure Séminaire d'orthodontie Heure Séminaire de Dentisterie Restauratrice Heure Conférences multidisciplinaires How to minimize post-operative sensitivities An orthodontic anchorage

Plus en détail

Cas clinique. Dr Jérôme WEINMAN, Paris, France / Genève, Suisse

Cas clinique. Dr Jérôme WEINMAN, Paris, France / Genève, Suisse Cas clinique Utilisation de MATRI BONE : RECONSTRUCTION DES MAXILLAIRES PAR GREFFES OSSEUSES, ELEVATION DE SINUS, POSE DES IMPLANTS, POSE DE PROTHESE SCELLEES SUR IMPLANTS Use of MATRI BONE : MAXILLARY

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

Registration Ghassan Matni - Christian Makary. Stefano Benedicenti management in the esthetic zone. Laser in periodontics live transmission.

Registration Ghassan Matni - Christian Makary. Stefano Benedicenti management in the esthetic zone. Laser in periodontics live transmission. Mercredi 28 mai 2014/may 28 AMPHI C Amphi B SALLE Z Amphi Aboukhater SALLE U Heure Precongress Implant dentistry Heure Precongress Heure Workshop esthetic dentistry Heure Precongress Orthodontics Heure

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Iryna Punko disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou permission

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

Aujourd hui - Cabinet dentaire, pratique privée Paris 7è, France. - Activité hospitalière - Consultation du Sourire. Hôpital St-Louis, Paris

Aujourd hui - Cabinet dentaire, pratique privée Paris 7è, France. - Activité hospitalière - Consultation du Sourire. Hôpital St-Louis, Paris Claude FINELLE Chirurgien-Dentiste Date de Préparation: Juilet 2014 Adresse professionnelle: 59 Avenue de la Bourdonnais, 75007 Paris, France Téléphone Professionnel: +33145632000 Email: claude.finelle@dental7paris.com,

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research S I A O Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research Cycle de formation clinique en implantologie Ce Cycle de formation organisé par Infodental Algérie sous la responsabilité

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE Institut de Formation en Parodontologie et Implantologie Orale Véritable formation à la fois clinique & théorique basée sur la transmission des connaissances

Plus en détail

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Source du document : http://framablog.org/index.php/post/2008/03/11/education-b2i-creative-commons Diapo 1 Creative Commons presents : Sharing Creative

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Jeudi 3 avril 2014. Cours avancé en. esthétique dentaire. Institut Pasteur - Paris

Jeudi 3 avril 2014. Cours avancé en. esthétique dentaire. Institut Pasteur - Paris Jeudi 3 avril 2014 Cours avancé en esthétique dentaire Institut Pasteur - Paris Adresse : Institut Pasteur 28 rue du Docteur Roux Immeuble du C.I.S 75015 PARIS Horaires : De 8h00 à 17h30 EDITORIAL Pour

Plus en détail

«La dentisterie esthétique au 21 ème siècle : une approche simple et efficace»

«La dentisterie esthétique au 21 ème siècle : une approche simple et efficace» Chers Médecins Dentistes, «La dentisterie esthétique au 21 ème siècle : une approche simple et efficace» Nous avons le plaisir de vous proposer le programme du cours portant sur «la dentisterie esthétique

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA SECRET C- SECRET C- First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C- PROJET DE LOI C- An Act to

Plus en détail

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS Question 10: The following mandatory and point rated criteria require evidence of work experience within the Canadian Public Sector: M3.1.1.C / M3.1.2.C

Plus en détail

2015 CANSI National Seminar Telemark Program*

2015 CANSI National Seminar Telemark Program* Le français suit. 2015 CANSI National Seminar Telemark Program* March 24 7:30pm - 10:00pm - Welcome reception co-sponsored by CANSI and CSIA (Bulldog Grand Café) March 25 - Telemark Professional Development

Plus en détail

orthopaedics The Swiss spirit of innovation metoxit.com

orthopaedics The Swiss spirit of innovation metoxit.com orthopaedics metoxit.com The Swiss spirit of innovation Société Gamme de produits Qualité Fondée en 1978, Metoxit AG est une entreprise Suisse à taille humaine qui est spécialisée dans la production et

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont un compte Facebook? Et si tu es plus jeune, tu as dû entendre parler autour de

Plus en détail

La biologie et la fonction au service de la réussite implantaire à long terme. Hôtel Le Méridien N'Fis

La biologie et la fonction au service de la réussite implantaire à long terme. Hôtel Le Méridien N'Fis Congrès ITI Francophone Marrakech Maroc 7-8 novembre 2014 La biologie et la fonction au service de la réussite implantaire à long terme Hôtel Le Méridien N'Fis www.congresitifrancophone.com Préambule Chères

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

L. Obert, T. Lascar, A. Adam

L. Obert, T. Lascar, A. Adam Améliorer la consolidation des tubérosités grâce au système OMS (Offset Modular System) et l autogreffe Improving tuberosity consolidation using the OMS system (Offset Modular System) L. Obert, T. Lascar,

Plus en détail

Niveau débutant/beginner Level

Niveau débutant/beginner Level LE COFFRE À OUTILS/THE ASSESSMENT TOOLKIT: Niveau débutant/beginner Level Sampler/Echantillon Instruments d évaluation formative en français langue seconde Formative Assessment Instruments for French as

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement des tissus durs de la dent et de la pulpe

Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement des tissus durs de la dent et de la pulpe Robert Charland 1, Marie Champagne 2, Paule Salvail 3, Normand Aubre 4, Richard Mercier 5, Sylvain Gagnon 6, Élise Shoghikian 7 et Pierre Mackay 8 Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE www.uemc.es Année universitaire 2016-2017 OBJECTIFS DE LA FORMATION Connaitre les disciplines théoriques et maîtriser

Plus en détail

Utilisez un seul foret pour la pose d un implant ID ALL. www.idisystem.fr

Utilisez un seul foret pour la pose d un implant ID ALL. www.idisystem.fr racé et performant P lus de simplicité : Utilisez un seul foret pour la pose d un implant ID ALL. 1 foret / 1 implant www.idisystem.fr Implants Diffusion International 23/25 rue Emile Zola - 93100 Montreuil

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided.

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided. FOR OFFICIAL USE C 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 008 TUESDAY, 3 MAY.0 AM.0 PM Total FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre

Plus en détail

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT MODERN LANGUAGES DEPARTMENT Common Assessment Task 3 YEAR 9 Je m appelle Ma classe Mark 20 10 19 22 16 13 Total Effort Instructions For this extended piece of homework, you are going to learn and write

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

La vérification des gaz à effet de serre

La vérification des gaz à effet de serre La vérification des gaz à effet de serre Anne Duprat Directrice principale Chris Ridley-Thomas Associé LE 26 OCTOBRE 2011 Introduction La vérification des gaz à effet de serre Une exigence pour certains

Plus en détail

ICM STUDENT MANUAL French 1 JIC-FRE1.2V-12 Module: Marketing Communication and Media Relations Study Year 2. 1. Course overview. Learning objectives:

ICM STUDENT MANUAL French 1 JIC-FRE1.2V-12 Module: Marketing Communication and Media Relations Study Year 2. 1. Course overview. Learning objectives: ICM STUDENT MANUAL French 1 JIC-FRE1.2V-12 Module: Marketing Communication and Media Relations Study Year 2 1. Course overview Books: Français.com, niveau intermédiaire, livre d élève+ dvd- rom, 2ième

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 2 (for A/A* grade) Question 4 Subject: Topic: French Speaking In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process Phoenix A.M.D. International Inc. - Claim Procedures, Timelines & Expectations Timelines & Expectations 1. All telephone messages and e-mail correspondence is to be handled and responded back to you within

Plus en détail

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787

Plus en détail

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Florida International University Department of Modern Languages FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Class time: Monday, Tuesday, Wednesday, Thursday; 6:20 P.M. - 9:00 P.M. Instructors: Prof. Jean-Robert

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie Passer à l acte en implantologie Modules optionnels est un cycle de formation basé sur des travaux pratiques de chirurgie implantaire, permettant de confirmer les acquis théoriques. À l issue du cursus,

Plus en détail

Filed August 19, 2003

Filed August 19, 2003 H-6.1 Hospital Act 2003-49 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-49 under the HOSPITAL ACT (O.C. 2003-241) Filed August 19, 2003 1 Section 2 of the New Brunswick Regulation 92-84 under the Hospital Act is amended

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com Control your dog with your Smartphone USER MANUAL www.pet-remote.com Pet-Remote Pet Training Pet-Remote offers a new and easy way to communicate with your dog! With the push of a single button on your

Plus en détail

Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system:

Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system: Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system: 1.Which to choose: the cable or the mat? True Comfort offers two types of floor

Plus en détail

Simplification des protocoles!

Simplification des protocoles! Simplification des protocoles! Université de Liège 22-24 mai 2014 J. Degraeve, C. Grenade, F. Lambert, Prof. M. Lamy, G. Lecloux, C. Legros, A. Mainjot, Prof. E. Rompen, B. Vandenberghe, Prof. A. Vanheusden,

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil.

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil. A usage officiel/for Official Use C(2006)34 C(2006)34 A usage officiel/for Official Use Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles

MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles 2009-1-TR1-LEO05-08709 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2009 Type de Projet: Statut:

Plus en détail

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain.

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain. 1. Notre planète est menacée! 2. Il faut faire quelque chose! 3. On devrait faire quelque chose. 4. Il y a trop de circulation en ville. 5. L air est pollué. 6. Les désastres environnementaux sont plus

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13 Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 11 March 2013 7342/13 TRANS 106 INFORMATION NOTE from: General Secretariat to: Council

Plus en détail

Testing : A Roadmap. Mary Jean Harrold. Présentation de Olivier Tissot

Testing : A Roadmap. Mary Jean Harrold. Présentation de Olivier Tissot Testing : A Roadmap Mary Jean Harrold Présentation de Olivier Tissot Testing : A Roadmap I. L auteur II. Introduction sur les test : les enjeux, la problématique III. Les tests : roadmap IV. Conclusion

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Name: Form: Subject Teacher: Date Given: Date to Hand in: Level: Effort: House Points: Comment: Target: Parent / Guardian Comment: Complete

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

L implantologie au quotidien

L implantologie au quotidien CYCLE DE FORMATION L IMPLANTOLOGIE DENTAIRE AVEC LE SYSTEME IMPLANTAIRE STRAUMANN 19 23 Mai 2014 Bâle - Suisse L implantologie au quotidien Conférenciers Dr Jacques Penaud Docteur en Chirurgie Dentaire,

Plus en détail

Classification. Session organisée par Charles Bouveyron et Francois Caron et Marie Chavent

Classification. Session organisée par Charles Bouveyron et Francois Caron et Marie Chavent Classification Session organisée par Charles Bouveyron et Francois Caron et Marie Chavent La classification a pour objet de regrouper des données en classes possédant des caractéristiques similaires. La

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Docteurs Paul et Catherine MATTOUT Parodontologie - Implantologie - Prothèse CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Séminaire I Les maladies parodontales Du contrôle de l infection à la reconstruction

Plus en détail

National Health Survey. Le Luxembourg dans le contexte international

National Health Survey. Le Luxembourg dans le contexte international National Health Survey Le Luxembourg dans le contexte international Ministère de la Santé conférence de presse du 25 février 9 Présentation de l étude 2 Fiche technique Un échantillon de 484 personnes

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

EDITORIAL. XXI es Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie. 10 Editorial / Editorial

EDITORIAL. XXI es Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie. 10 Editorial / Editorial EDITORIAL XXI es Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie Le thème privilégié des XXI es Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie est «la Thrombose et les Médicaments

Plus en détail

Module Title: French 4

Module Title: French 4 CORK INSTITUTE OF TECHNOLOGY INSTITIÚID TEICNEOLAÍOCHTA CHORCAÍ Semester 2 Examinations 2010 Module Title: French 4 Module Code: LANG 6020 School: Business Programme Title: Bachelor of Business Stage 2

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Retired Rock Star Presents Programme for Schools

Retired Rock Star Presents Programme for Schools Séquence 12 Public cible 2 de, 1 e / Écouter : B1+ ; Écrire : B1 Retired Rock Star Presents Programme for Schools Le célèbre musicien du groupe Pink Floyd, Roger Waters, présente son programme pour les

Plus en détail

Cas clinique / Clinical case

Cas clinique / Clinical case Cas clinique / Clinical case Utilisation de MATRI BONE et COVA MAX: EXTRACTION DE 24 ET 27 ET ÉLÉVATION DE SINUS EN 25 ET 26 APRÈS LA PERTE D UN BRIDGE DENTO-PORTE Use of MATRI BONE and COVA MAX: EXTRACTION

Plus en détail

Master de sociologie : double diplôme possible

Master de sociologie : double diplôme possible Master de sociologie : double diplôme possible Parcours du master «changements sociaux en Europe» en partenariat avec l Université de Vienne Version française Information générale Les étudiants s inscrivent

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 2 (for A/A* grade) Question 3 Subject: Topic: French Writing In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

Official Documents for 2015 Marathon des Sables

Official Documents for 2015 Marathon des Sables Official Documents for 2015 Marathon des Sables Please take care when completing these documents they may be rejected if incorrect. They must be printed in colour and completed by hand. They must be posted

Plus en détail

Est-ce que tu as un frère? Marc a une cousine à Québec. Nous avons une voiture. Est-ce que vous avez un vélo? Ils ont un appartement à Paris.

Est-ce que tu as un frère? Marc a une cousine à Québec. Nous avons une voiture. Est-ce que vous avez un vélo? Ils ont un appartement à Paris. Leçon 7 - La Vie est belle La vie de Nafi, une jeune Française d origine sénégalaise parle de sa vie. Elle est étudiante en sociologie à l Université de Toulouse. Aujourd hui, elle parle de sa vie. -Est-ce

Plus en détail

Paris-Saclay, Yes We Can!

Paris-Saclay, Yes We Can! Liste de candidats Nom de la liste : Paris-Saclay, Yes We Can! Election des représentants des doctorants au conseil du collège doctoral 1 Profession de foi : Cette liste est composée de doctorants issus

Plus en détail

Predisposing factors of burn out among Parisian General Practitioners Trainees. A longitudinal study

Predisposing factors of burn out among Parisian General Practitioners Trainees. A longitudinal study Predisposing factors of burn out among Parisian General Practitioners Trainees. A longitudinal study Pr Eric GALAM ; Dr Camille VAULOUP-SOUPAULT EAPH Barcelona April 21th, 2015 egalam@hotmail.com 1 Burn

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

Gestion de la configuration et contrôle du code source

Gestion de la configuration et contrôle du code source MGL7460 Automne 2015 Gestion de la configuration et contrôle du code source Guy Tremblay Professeur Département d informatique UQAM http://www.labunix.uqam.ca/~tremblay 10 septembre 2015 Parmi les premières

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Formation complète, dédiée aux

Plus en détail

CHAPITRE 3 Nom Date 1 PENDANT ET APRES LES COURS. 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations.

CHAPITRE 3 Nom Date 1 PENDANT ET APRES LES COURS. 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations. CHAPITRE 3 Nom Date 1 Vocabulaire Mots 1 PENDANT ET APRES LES COURS 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations. 1 Patrick arrive à l école à huit heures. 2 Il passe la journée

Plus en détail

Face Recognition Performance: Man vs. Machine

Face Recognition Performance: Man vs. Machine 1 Face Recognition Performance: Man vs. Machine Andy Adler Systems and Computer Engineering Carleton University, Ottawa, Canada Are these the same person? 2 3 Same person? Yes I have just demonstrated

Plus en détail

Estelle Carrière Email/courriel : estelle.carriere@csc-scc.gc.ca

Estelle Carrière Email/courriel : estelle.carriere@csc-scc.gc.ca RETURN BIDS TO : RETOURNER LES SOUMISSIONS À : Bid Receiving - Réception des soumissions: Correctional Service Canada (CSC) Service Correctionnel Canada (SCC) 340 Laurier Avenue West 340 avenue Ouest Ottawa,

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Mardi 24 janvier2012 au vendredi 27 janvier 2012 Informations générales Intervenants Dr

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF 2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF Kick off transnational project meeting June 6 & 7th 2011 6 et 7 Juin 2011 CERGY/ VAL D OISE Monday june 6th morning

Plus en détail

The ISIA Minimum Standard. Why, What, How

The ISIA Minimum Standard. Why, What, How The ISIA Minimum Standard Why, What, How Budapest 10-11 October 2011 Vittorio CAFFI 1 Questions to address Why a Minimum Standard? Who is concerned? When has to be implemented? What is it? How can it be

Plus en détail

Rational Team Concert

Rational Team Concert Une gestion de projet agile avec Rational Team Concert Samira Bataouche Consultante, IBM Rational France 1 SCRUM en Bref Events Artifacts Development Team Source: Scrum Handbook 06 Décembre 2012 Agilité?

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Service d Odontologie Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Dr Laurent Nawrocki MCU-PH J.A.M.A. 25 janvier 2014 Aucun conflit d intérêt Rappels anatomiques 10 10 9 9 8 8 7 7 6 6 5 4 5 4 Cellulite

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

Guide à l usage des conférenciers (-ières) et des président(e)s de séance de TCPM2013 1

Guide à l usage des conférenciers (-ières) et des président(e)s de séance de TCPM2013 1 [AN ENGLISH VERSION FOLLOWS] Guide à l usage des conférenciers (-ières) et des président(e)s de séance de TCPM2013 1 Conférenciers (- ières) 1) Les communications en séances régulières ont une durée de

Plus en détail