L'Holocauste. Table des matières. L Holocauste : aperçu

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'Holocauste. Table des matières. L Holocauste : aperçu"

Transcription

1 L'Holocauste Table des matières The Holocaust: Theme Overview 1 Objets personnels Helena Zaleska 2 Auschwitz-Birkenau, Étoile de David 4 Gobelet de métal 5 Chaussure d enfant 6 L Holocauste : aperçu En Allemagne, Adolf Hitler et les Nazis se sont emparés du pouvoir en Ils ont commencé à éliminer systématiquement les Juifs de la vie économique et culturelle de l'allemagne. Les lois de Nuremberg de 1935 isolèrent encore plus les Juifs en leur enlevant la citoyenneté et en leur confisquant biens et entreprises. On interdit aux enfants juifs d'accéder à l'école publique. Le but était de faire de l'allemagne un pays "judenrein" (sans Juifs). Le 9 novembre 1938, lors de la Kristallnacht -la nuit des carreaux cassés-les synagogues et les entreprises juives furent détruites en Allemagne et en Autriche et des centaines de Juifs furent arrêtés. Cet évènement marqua une niveau accru de férocité des politiques antisémites du régime nazi. À mesure que l'occupation allemande progressait en Europe pendant la seconde guerre mondiale, les Nazis appliquaient des mesures contre les Juifs et établissaient des ghettos afin de les y confiner. Dès la fin de 1941, la Solution finale, la politique nazie d'extermination des Juifs s'organisait et les déportations massives de Juifs vers les camps de concentration avaient commencé. SE CACHER Quelques Juifs tentèrent d'échapper à ce sort en se cachant. Peu réussirent car seul un petit nombre de chrétiens acceptèrent de prendre le risque de cacher des Juifs. Puisqu'il était dangereux de cacher ne serait-ce qu'une personne, les enfants étaient souvent séparés de leurs parents et de leurs frères ou soeurs. De nombreux parents durent prendre la douloureuse décision de confier leurs enfants à de purs étrangers. On confia des enfants à des familles chrétiennes ou on les plaça dans des couvents ou des orphelinats. Pour survivre, ces enfants devaient souvent prétendre qu'ils étaient chrétiens, changer de nom et d'histoire afin de passer pour des non-juifs. Ils vivaient dans la peur constante d'être découverts. GHETTOS Les ghettos étaient des zones désignées d'une ville où les Juifs étaient forcés de vivre. Ils étaient souvent entourés de barbelés ou de murs. Les Juifs y étaient regroupés avant d'être déportés vers les camps de concentration. La vie y était caractérisée par le surpeuplement, la famine, les maladies et le travail forcé. Pour les enfants, les ghettos représentèrent leur premier déracinement et une époque de peur et d'incertitude. CAMPS Adolf Hitler organisa un système de camps de concentration peu après s'être emparé du pouvoir en On regroupait dans ces camps les opposants au régime nazi et ceux que l'on considérait comme "racialement" indésirables, comme les Juifs et les Tziganes. La plupart étaient des camps de transition ou de travaux forcés, installés d'abord en Allemagne puis plus tard en Europe occupée. Il y avait en tout à peu près1800 camps. Après l'occupation de la Pologne, les Nazis créèrent des camps d'extermination, où l'on utilisa des gaz pour tuer les victimes. L'un de ces camps, celui d'auschwitz-birkenau, comprenait un camp de concentration, un camp de travaux forcés et un camp d'extermination. À Auschwitz, on sélectionnait la plupart des enfants pour les tuer dès leur arrivée, Seuls ceux qui paraissaient plus âgés, plus résistants et capables de faire des travaux forcés avaient quelque espoir de survivre. 1

2 Photographie: Helena Zaleska Photographie appartenant à Celina Lieberman, Pologne, Avec la permission de Celina Lieberman Helena Zaleska était une paysanne polonaise catholique qui m'a trouvée et m'a demandé si je voulais être sa fille. Elle m'a cachée, m'a donné le nom de Marishka et m'a appris comment me tenir à l'église. Elle et son frère avaient bon coeur. Ils étaient très religieux et bons à mon égard. J'ai travaillé très dur mais c'était la même chose pour eux. J'étais à l'air frais et aussi bien nourrie qu'eux. Après la guerre, j'ai obtenu que l'on honore celle qui m'avait sauvée, Helena Zaleska, et qu'on lui remette la décora - tion des Justes parmi les Nations (Righteous Among Nations) pour le courage dont elle avait fait preuve pour me cacher pendant la guerre. Sans que je le sache, Helena cachait également une mère juive et ses deux fils quelque part dans sa ferme. Celina Lieberman 2

3 Photographie : Auschwitz-Birkenau, 1944 Les Juifs hongrois à leur arrivée à Auschwitz - Birkenau à la fin de mai ou au début de juin Avec la permission du Yad Vashem The Holocaust Martyrs and Heroes Remembrance Authority. Les Juifs étaient déportés en train depuis les pays occupés par les Allemands à travers toute l'europe jusqu'aux camps de la mort en Pologne. Ces camps étaient construits le long des voies ferrées afin de faciliter les déporta - tions. On utilisait des wagons de marchandises fermés pour transporter entre 80 et 100 personnes par unité dans des conditions de surpopulation absolument inhumaines. De nombreux déportés, en particulier des enfants et des personnes âgées, n'ont pas survécu au voyage. 3

4 Etoile de David Étoile de David appartenant à Duifje (Delia) Van Haren, Pays-Bas, aux environs de Avec la permission du Vancouver Holocaust Education Center. J'habitais la petite ville de Gorinchem aux Pays Bas; tout le monde me connaissait et savait que j'étais juive. Je n'ai pu faire autrement que porter l'étoile. J'ai même dû la porter le jour de mon mariage. Avant de partir me cacher, j'ai glissé l'étoile dans notre album de photos de famille et je l'ai confié à notre voisin qui n'était pas juif. Des vingt trois familles juives qui vivaient à Gorinchem, seuls mon frère, une autre personne et moi avons survécu. Duifie (Delia) Van Haren Duifie (Delia) Van Haren ne faisait pas partie du groupe des orphelins de guerre qui ont immigré au Canada en Reinhard Heydrich, chef de la police de sûreté nazie proposa d'abord qu'on utilise l'étoile de David juive comme signe distinctif d'identification des Juifs. En mars 1939, tous les Juifs de Pologne durent porter l'étoile. On étendit cette obligation plus tard à la Russie, l'allemagne et l'europe occupée par les Nazis. 4

5 Gobelet de metal Gobelet de métal donné à Irène Fleischer Klein dans le camp de concentration de Ravensbruck en Avec la permission du Vancouver Holocaust Education Centre. Les Nazis appelaient ça de la soupe. Je l'appelai autrement - ça ressemblait à de l'eau de vaisselle. Parfois, ils rem - plissaient le gobelet, d'autres fois seulement à moitié. J'attachais tout le temps le gobelet à ma ceinture et le gardais sur moi partout où j'allais. Irène Fleischer Klein Le gobelet d'aluminium appartenait à Irène Fleischer Klein qui fut déportée en 1944 de Budapest en Hongrie au camp de concentration de Ravensbruck à l'âge de 19 ans. Ravensbruck était un camp pour les femmes, situé à 90 kilomètres au nord de Berlin. La majorité des prisonnières n'étaient pas juives. Le gobelet est un exemple des rares objets de première nécessité que l'on distribuait aux prisonnières. La plupart n'avaient droit qu'à un gobelet ou un bol, une cuillère, des chaussures et un uniforme. Ces possessions étaient indispensables pour survivre dans ces camps. Irène Fleischer Klein ne faisait pas partie du groupe des orphelins de guerre qui ont immigré au Canada en

6 Chaussure d'enfant Chaussure d'enfant en cuir retrouvée dans les baraques "Kanada", à Auschwitz-Birkenau, Avec la permission du Vancouver Holocaust Education Centre. Cette chaussure est l'une des milliers retrouvées dans les baraques "Kanada", à Auschwitz-Birkenau, à la libération. Sa pointure laisse supposer qu'elle appartenait à un enfant de 3 ou 4 ans. On ne connaît ni le nom de l'enfant ou de sa famille ni son pays d'origine. Les jeunes enfants déportés à Auschwitz furent parmi les premiers à être "sélection - nés" pour les chambres à gaz. Un million et demi d'enfants sont morts au cours de l'holocauste. On estime à deux cent vingt mille le nombre d'enfants morts à Auschwitz. Dès leur arrivée à Auschwitz, les Juifs étaient dépouillés de leurs vêtements et de leurs biens personnels. La dépor - tation massive de millions de Juifs vers les camps de concentration permit aux Nazis de stocker des tonnes de biens confisqués. À Auschwitz, les 34 baraques où ces biens étaient triés et entreposés étaient connues par les prison - niers sous le nom de "Kanada"; ceux-ci imaginaient le Canada comme un pays d'immenses richesses. 6

Introduction à la Shoah

Introduction à la Shoah Introduction à la Shoah Des Juifs de la Ruthénie subcarpatique sont soumis à une sélection sur l aire de transit à Auschwitz-Birkenau. (Photo : Musée du Mémorial de l Holocauste aux États-Unis, offerte

Plus en détail

Identifier l antisémitisme et le racisme

Identifier l antisémitisme et le racisme 47 29 ANNExE A2 Identifier l antisémitisme et le racisme Glossaire sur l Holocauste Exemple de représentation graphique Coupons de mots reliés à l Holocauste Glossaire de l élève Centre commémoratif de

Plus en détail

Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale.

Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale. Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale. Le bilan pour les Alliés et pour l'axe. Les archives de la Solution Finale: Des Ghettos à Auschwitz ou Treblinka. Des juifs envoyés sous escorte

Plus en détail

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides?

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? Dans les régions occupées par l URSS, des divisions SS les Einsatzgruppen) massacrent systématiquement les Juifs à partir de 1941. Ils sont gazés

Plus en détail

Libération. Table des matières. Libération : aperçc

Libération. Table des matières. Libération : aperçc Libération Table des matières Liberation: Theme Overview 1 Objets personnels Carnet 2 Photographie 4 Photographie 5 Buchenwald, 11 avril 1945 6 Kloster Indersdorf, 1946 7 Libération : aperçc Un million

Plus en détail

Sommaire. Introduction. Développement de la sortie au mémorial de la shoah à Paris. Développement de la sortie au mémorial de la shoah à Drancy.

Sommaire. Introduction. Développement de la sortie au mémorial de la shoah à Paris. Développement de la sortie au mémorial de la shoah à Drancy. Visite du 23 Janvier 2014 Sommaire Introduction. Développement de la sortie au mémorial de la shoah à Paris. Développement de la sortie au mémorial de la shoah à Drancy. Conclusion. Introduction Jeudi

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées?

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? HISTOIRE DES ARTS Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? Etude du tableau de David Olère réalisé en 1950 : Les

Plus en détail

9, rue Littré, 24000 PÉRIGUEUX 05.53.03.33.33 cg24.educatif.archives@dordogne.fr Service éducatif des Archives départementales de la Dordogne 2009

9, rue Littré, 24000 PÉRIGUEUX 05.53.03.33.33 cg24.educatif.archives@dordogne.fr Service éducatif des Archives départementales de la Dordogne 2009 Service éducatif des Archives Départementales de la Dordogne. Livret pédagogique d accompagnement de l exposition «une famille juive dans la tourmente de Strasbourg à Périgueux 1939-1944» Cycle 3 9, rue

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de)

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de) Dans nos classes La Résistance et la Déportation dans les manuels Classe de troisième Les leçons : Belin, avril 2003. Eric Chaudron, Remy Knafou. Leçons La 2 guerre mondiale. * Les grandes phases de la

Plus en détail

Les phases de la Seconde Guerre mondiale

Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Le monde en 1942 La politique antisémite

Plus en détail

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale.

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale. Le contexte historique : la France pendant la Seconde Guerre mondiale Complétez la chronologie suivante. Vous pouvez vous référer au site http://www.e-chronologie.org/monde/ww2.php 1er sept. 1939 Les troupes

Plus en détail

Auschwitz : visite d'un lieu de mémoire

Auschwitz : visite d'un lieu de mémoire Auschwitz : visite d'un lieu de mémoire En ce Mercredi 12 février2014, nous, élèves de 2ndes de l'enseignement défense du lycée de Barral de Castres, avons vécu une expérience mémorable. Avec nos professeurs,

Plus en détail

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne.

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne. Séance 1 : Travail sur la 1 ère et la 4 ème de couverture, mise en évidence d un récit encadré et lecture/analyse du récit cadre. Objectifs : - lire et analyser la 1 ère et la 4 ème de couverture, le récit

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah»

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier de presse Reprenant et complétant l exposition «Les Juifs de France dans la Shoah», réalisée en 2012 par l ONAC et le Mémorial de la Shoah, cette

Plus en détail

Auschwitz!... Que faire après?

Auschwitz!... Que faire après? Auschwitz!... Que faire après? L exposition «Auschwitz!... Que faire après?» n a pas pour objectif d expliquer le fonctionnement du système d extermination nazi mais de permettre une réflexion sur la mémoire

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

LE GHETTO DE VARSOVIE

LE GHETTO DE VARSOVIE LA SECONDE GUERRE MONDIALE LE GHETTO DE VARSOVIE Gaumont Pathé archives, collection Pathé Les documents d archives Pathé nous transportent dans une actualité devenue, aujourd hui, de l histoire. Ces fragments

Plus en détail

MAUS par Art SPIEGELMAN

MAUS par Art SPIEGELMAN HISTOIRE DES ARTS MAUS par Art SPIEGELMAN I. IDENTIFIER ET PRESENTER L ŒUVRE L œuvre présentée ici est une bande-dessinée intitulée Maus, l intégrale, un survivant raconte réalisée par Art Spiegelman en

Plus en détail

La politique d'extermination nazie. Les ghettos

La politique d'extermination nazie. Les ghettos La politique d'extermination nazie Les ghettos Le regroupement des Juifs dans les ghettos (ici : le ghetto de Varsovie) Vivre dans le ghetto de Varsovie Les plus pauvres ne pouvaient se protéger du froid

Plus en détail

Brève histoire de l Holocauste aux Pays-Bas

Brève histoire de l Holocauste aux Pays-Bas Brève histoire de l Holocauste aux Pays-Bas La présence juive aux Pays-Bas En 1579, l abolition de l Inquisition par la République hollandaise fait de ce pays une terre d accueil par excellence pour les

Plus en détail

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents Corrigé du Brevet blanc janvier 2008 Partie histoire : La Shoah Etude de documents Doc.1 : P.V de la conférence de Wannsee, tenue à Berlin en 1942, et réunissant secrètement la haute hiérarchie nazie.

Plus en détail

Notre voyage-mémoire à Auschwitz-Birkenau (Pologne)

Notre voyage-mémoire à Auschwitz-Birkenau (Pologne) jeudi 16 janvier 2014 Dans le cadre de la journée «Études et mémoire», organisée chaque année par le Conseil général du Rhône, dix élèves du collège sont partis à Auschwitz-Birkenau le 16 janvier 2014.

Plus en détail

Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009.

Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009. Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009. SOMMAIRE Un plaignant estime que le Téléjournal du 30 novembre a commis

Plus en détail

Dr Marcel Tenenbaum rescapé de la Shoah

Dr Marcel Tenenbaum rescapé de la Shoah D ix questions à Dr Marcel Tenenbaum rescapé de la Shoah La Caserne Dossin en bref... La Caserne Dossin est située à Malines en Belgique. C est à cet endroit que l on regroupa les Juifs de ce pays avant

Plus en détail

I) La politique nazie d extermination

I) La politique nazie d extermination I) La politique nazie d extermination La Seconde guerre mondiale a été marquée par l extermination de 10 millions de personnes par les nazis. Les Juifs en particulier ont été les victimes d un génocide

Plus en détail

Alliés Antisémitisme Aryanisation Auschwitz-Birkenau Belzec Bergen Belsen Blocus britannique

Alliés Antisémitisme Aryanisation Auschwitz-Birkenau Belzec Bergen Belsen Blocus britannique Glossaire Alliés Nations qui ont collaboré par les armes pour combattre l'allemagne nazie, l'italie fasciste et le Japon pendant la seconde guerre mondiale. Les principaux pays alliés furent la Grande

Plus en détail

Correction brevet blanc n 2 Avril 2013

Correction brevet blanc n 2 Avril 2013 Correction brevet blanc n 2 Avril 2013 Première partie histoire 13 points 1.Questions 1. Quand et où sont apparues les premières civilisations? 1 point Les premières civilisation sont apparues : - En Mésopotamie

Plus en détail

A u t e u r : P e r s o n n a g e s :

A u t e u r : P e r s o n n a g e s : Damien L. 3éme1 Auteur : Anne Frank Livre de poche. Edition Définitive. Personnages : - Anne Frank - Mr Otto Frank ou Pim : son père - Mme Frank ou Edith Hollander : sa mère - Margot : sa soeur - Mr Van

Plus en détail

03 Contexte historique

03 Contexte historique 03 Contexte historique Samuel Robitchek, sa femme Ida, Mitzie Sicher et son mari Ernest posent devant le magasin de Samuel Robitchek, dans les années 1920. République Tchèque. Les communautés juives avant

Plus en détail

Les dernières lettres de Marie Jelen

Les dernières lettres de Marie Jelen Les dernières lettres de Jelen Histoire de Jelen Jelen a dix ans lorsqu elle est arrêtée avec sa mère, le 16 juillet 1942, lors de la rafle du Vel d Hiv. Sa famille était juive, d origine polonaise. Elle

Plus en détail

Voyage de mémoire à Auschwitz

Voyage de mémoire à Auschwitz Voyage de mémoire à Auschwitz Pour sensibiliser les jeunes générations aux horreurs commises par les nazis j ai, dans le cadre du cours de morale et à la demande des élèves de S7Nea organisé, un voyage

Plus en détail

Glossaire 3 : 3 Ressources :

Glossaire 3 : 3 Ressources : Le vocabulaire concernant l extermination des Juifs d Europe par les nazis Le régime nazi a, de 1941 à 1945, mis en œuvre sa décision planifiée de destruction des populations juives d Europe. L objectif

Plus en détail

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Première Sa Evaluation Histoire La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Sujet classique mais attention à ne pas tomber dans un récit chronologique du conflit, ce qui serait horssujet. Réfléchir

Plus en détail

27 janvier 2015 Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l Humanité

27 janvier 2015 Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l Humanité Monsieur le Maire, Eric LEJOINDRE Mesdames et Messieurs Les enseignants et représentants de l Education Nationale Mesdames et Messieurs les Présidents et représentants d associations patriotiques Mesdames

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

Le musée d Auschwitz revisité. Dossier. JEAN-CHARLES SZUREK Institut des Sciences sociales du politique, Université de Paris Ouest Nanterre-La Défense

Le musée d Auschwitz revisité. Dossier. JEAN-CHARLES SZUREK Institut des Sciences sociales du politique, Université de Paris Ouest Nanterre-La Défense Le musée d Auschwitz revisité JEAN-CHARLES SZUREK Institut des Sciences sociales du politique, Université de Paris Ouest Nanterre-La Défense Depuis 1989, le musée d Auschwitz a bien changé. En octobre

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

VOYAGE D ÉTUDE À BERLIN. BERLIN DANS L HISTOIRE DU XXème SIÈCLE, DU TOTALITARISME NAZI À LA GUERRE FROIDE

VOYAGE D ÉTUDE À BERLIN. BERLIN DANS L HISTOIRE DU XXème SIÈCLE, DU TOTALITARISME NAZI À LA GUERRE FROIDE VOYAGE D ÉTUDE À BERLIN BERLIN DANS L HISTOIRE DU XXème SIÈCLE, DU TOTALITARISME NAZI À LA GUERRE FROIDE Dimanche 29 Mars à vendredi 3 Avril 2015 CLASSES DE 1 ère S1 et 1 ère S2 Professeurs accompagnateurs

Plus en détail

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La Discours de Frédérik BERNARD, Maire de Poissy Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation - dimanche 24 avril 2011 - Monsieur le Député (présence non confirmée), Monsieur le Vice-Président

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

Une Journée à Auschwitz

Une Journée à Auschwitz Une Journée à Auschwitz V,oyage du 12 Décembre 2007 au Camp d'auschwitz-birkenau de la Classe de TMVM2 du Lycée Professionnel Guynemer Sommaire L'enrichissement personnel, Jérémy Piérard-Casier La création

Plus en détail

Objet : «Compétences clés et citoyenneté» Cours de formation sur la didactique de la Shoah en collaboration avec Yad Vashem a.s.

Objet : «Compétences clés et citoyenneté» Cours de formation sur la didactique de la Shoah en collaboration avec Yad Vashem a.s. Assessorat de l Education et de la Culture Assessorato Istruzione e Cultura transmission par PEC Aoste / Aosta, 27 octobre 2015 Prot./Réf. 22525/ss Mesdames et Messieurs les dirigeants scolaires des institutions

Plus en détail

... 1945 : EN PARCOURANT LE MUSÉE... GUIDE DE VISITE INTRODUCTION AU MUSÉE

... 1945 : EN PARCOURANT LE MUSÉE... GUIDE DE VISITE INTRODUCTION AU MUSÉE EN PARCOURANT LE MUSÉE... 1945 : LIBÉRATION DES CAMPS ET DÉCOUVERTE DE L UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE ; CRIME CONTRE L HUMANITÉ ET GÉNOCIDE OCCUPATION RÉSISTANCE DÉPORTATION LIBÉRATION GUERRE 1939-1945 GUIDE

Plus en détail

Pour en savoir plus sur l histoire des Juifs de Vire, sur Lublin, Majdanek, Belzec, l Aktion Reinhard rdv sur www.memoire-viretuelle.fr.

Pour en savoir plus sur l histoire des Juifs de Vire, sur Lublin, Majdanek, Belzec, l Aktion Reinhard rdv sur www.memoire-viretuelle.fr. La «Shoah» qu est-ce que c est? Un génocide. Presque six millions de morts. Difficile de réaliser. Personne peut-être ne parvient à le faire Contre toute attente, la Shoah s est aussi passée à Vire. Vingt

Plus en détail

Deuxième Guerre mondiale

Deuxième Guerre mondiale Musée de la Défense aérienne de Bagotville Premier cycle du primaire Nom : Deuxième Guerre mondiale FICHES D HISTOIRE Cher élève, Je m appelle Charles. Je vis au Canada avec ma soeur Charlotte et nos parents.

Plus en détail

Les Juifs de France dans la Shoah

Les Juifs de France dans la Shoah Exposition 23 novembre 2012 3 février 2013 au Musée des Armes de Tulle Les Juifs de France dans la Shoah Dossier de presse Jeunes femmes sur les grands Boulevards. Paris, juin 1942. BNF, fonds SAFARA.

Plus en détail

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Nous quitterons Annecy vers 7h45 pour nous rendre à Lyon. La visite du Mémorial de Montluc est prévue à 10h30. Si nous ne sommes pas retardés lors du trajet, nous

Plus en détail

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement H2.1 : Guerres mondiales et espoirs de paix. La II e Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides. Introduction : Si la 1 ère guerre mondiale fut la première guerre totale, la 2 ème GM, par

Plus en détail

Nous vous souhaitons une agréable visite!

Nous vous souhaitons une agréable visite! Ce questionnaire est un outil d aide à la visite proposé par le service des publics du CHRD et destiné à favoriser une découverte active de l exposition par les élèves dans le cadre d une visite libre.

Plus en détail

Survivre en fuite. Un camp de réfugiés à visiter. www.msf.lu. MSF Luxembourg 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg. Contact :

Survivre en fuite. Un camp de réfugiés à visiter. www.msf.lu. MSF Luxembourg 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg. Contact : MSF Luxembourg 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg Tel: +352 33.25.15 Fax: +352 33 51 33 Survivre en fuite Un camp de réfugiés à visiter www.msf.lu Contact : Anthony Jacopucci Tel: 33.25.15-13 anthony.jacopucci@msf.org

Plus en détail

AUSCHWITZ-BIRKENAU HISTOIRE ET PRÉSENT - 1 -

AUSCHWITZ-BIRKENAU HISTOIRE ET PRÉSENT - 1 - AUSCHWITZ-BIRKENAU HISTOIRE ET PRÉSENT - 1 - TABLE DES MATIÈRES : AVANT AUSCHWITZ 3 L IDÉOLOGIE NAZIE 3 LE DÉCLENCHEMENT DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE 3 LES CAMPS DE CONCENTRATION NAZIS 4 AUSCHWITZ 1940-1945.

Plus en détail

YAD VASHEM The Holocaust Martyrs and Heroes Remembrance Authority

YAD VASHEM The Holocaust Martyrs and Heroes Remembrance Authority YAD VASHEM The Holocaust Martyrs and Heroes Remembrance Authority The International School for Holocaust Studies ביה"ס המרכזי להוראת השואה יד ושם רשות הזיכרון לשואה ולגבורה La garde étude d un cas de déportation

Plus en détail

L'AVENIR D AUSCHWITZ

L'AVENIR D AUSCHWITZ L'AVENIR D AUSCHWITZ Cet article est paru dans la revue américaine Tikkun fin 1992 sous la plume de James E. Young, professeur d'étude anglaise et hébraïque à l'université Amherts du Massachusetts. Membre

Plus en détail

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944)

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) COMMUNIQUE DE PRESSE Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) Du 11 mars au 20 avril 2013 au musée Edmond-Michelet Destinés à l origine à regrouper les étrangers «indésirables», les camps

Plus en détail

Mémoire vive des convois des «45.000» et «31.000» d'auschwitz-birkenau

Mémoire vive des convois des «45.000» et «31.000» d'auschwitz-birkenau Archives départementales du Val-de-Marne Mémoire vive des convois des «45.000» et «31.000» d'auschwitz-birkenau Témoignages de déportés et/ou de leur famille : enregistrements filmés 1996-1999 4AV 380-403

Plus en détail

Analyse d une planche de bande dessinée

Analyse d une planche de bande dessinée Analyse d une planche de bande dessinée Titre de la B.D. : Thèmes : Date de Parution :. Auteur :. Lecture et compréhension de la planche p.26 et 27 du tome 2 : Pourquoi les souris sont-elles soulagées

Plus en détail

IZIEU, LA MEMOIRE D UN GENOCIDE. EXPOSITION PRESENTEE PAR LES ELEVES DE 1 SMS B LYCEE GENEVIEVE DE GAULLE ANTHONIOZ.

IZIEU, LA MEMOIRE D UN GENOCIDE. EXPOSITION PRESENTEE PAR LES ELEVES DE 1 SMS B LYCEE GENEVIEVE DE GAULLE ANTHONIOZ. IZIEU, LA MEMOIRE D UN GENOCIDE. EXPOSITION PRESENTEE PAR LES ELEVES DE 1 SMS B LYCEE GENEVIEVE DE GAULLE ANTHONIOZ. Projet et exposition réalisés avec la collaboration étroite de la Maison d Izieu, Mémorial

Plus en détail

AUSCHWITZ!... QUE FAIRE APRÈS?

AUSCHWITZ!... QUE FAIRE APRÈS? AUSCHWITZ!... QUE FAIRE APRÈS? Une réflexion photographique sur la transmission de l Histoire et de la Mémoire de la Shoah par Paul Klensch 1. COMMENT L EXPOSITION EST-ELLE NÉE? Au début il y eut 18 clichés

Plus en détail

HEIDI KIPFER COMÉDIENNE

HEIDI KIPFER COMÉDIENNE HEIDI KIPFER COMÉDIENNE MILENA DE ET PAR HEIDI KIPFER, D APRÈS INTERVIEW Une femme albanaise de Serbie, un foulard autour des épaules, est assise dans un bureau communal. Elle est venue chercher de l'aide.

Plus en détail

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015 Guide des expositions temporaires Service Educatif Édition 2015 Résistance et Monde rural en Zone interdite 1940-1944 Le Musée de la Résistance de Bondues Le musée a pour vocation de transmettre ce que

Plus en détail

«Anne Frank, une histoire d aujourd hui»

«Anne Frank, une histoire d aujourd hui» «Anne Frank, une histoire d aujourd hui» Une exposition internationale itinérante de la Maison Anne Frank (Amsterdam, NL) Dossier de présentation Contact et renseignements : Christine Loreau Responsable

Plus en détail

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé)

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Activité n 1 : compléter la chronologie en s appuyant sur les extraits de K7 vidéo Le MONDE L URSS L Italie L Allemagne 1914 Début

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

Voici une partie de la vie de Mr François Clémot, né le 5 avril 1911, à Beaupréau.

Voici une partie de la vie de Mr François Clémot, né le 5 avril 1911, à Beaupréau. Voici une partie de la vie de Mr François Clémot, né le 5 avril 1911, à Beaupréau. François et sa sœur Renée furent faits "Pupilles de la Nation" le 20 juin 1919 par décision du tribunal de Cholet. Leur

Plus en détail

Le régime de Vichy est le gouvernement qui a renversé la III ème. française alors que la France est envahie puis occupée par les Allemands en juin

Le régime de Vichy est le gouvernement qui a renversé la III ème. française alors que la France est envahie puis occupée par les Allemands en juin PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) I. QUESTIONS (8 POINTS) 1) En quelle année la bataille de Verdun s'est-elle déroulée? Décrire et expliquer cet événement et sa portée. (2 points) Elle s est déroulée

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

JUMELAGE DES COLLEGES LE GRAND MEAULNES (BOURGES) ET RAMLA (GAZA) Signature officielle de la convention

JUMELAGE DES COLLEGES LE GRAND MEAULNES (BOURGES) ET RAMLA (GAZA) Signature officielle de la convention Dossier de presse JUMELAGE DES COLLEGES LE GRAND MEAULNES (BOURGES) ET RAMLA (GAZA) Signature officielle de la convention HOTEL DU DEPARTEMENT PLACE MARCEL PLAISANT 18023 BOURGES CEDEX www.cg18.fr fil

Plus en détail

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Pourquoi la Seconde guerre mondiale est-elle une guerre d anéantissement? I. Un affrontement planétaire A. Les grandes phases de la guerre ...................... 1

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

Un livre du souvenir À la recherche d une famille juive décimée en Pologne

Un livre du souvenir À la recherche d une famille juive décimée en Pologne Françoise Milewski Un livre du souvenir À la recherche d une famille juive décimée en Pologne Préface de Théo Klein UN SITE WEB POUR PROLONGER CE LIVRE Si la narration de l histoire familiale constitue

Plus en détail

PETR GINZ. Le dernier vol de. Guide pédagogique. L Holocauste et les Nations Unies Programme de communication

PETR GINZ. Le dernier vol de. Guide pédagogique. L Holocauste et les Nations Unies Programme de communication L Holocauste et les Nations Unies Programme de communication Le dernier vol de PETR GINZ Illustration de Cory Godbey. D après les dessins de Petr Ginz Guide pédagogique «L Holocauste a été une période

Plus en détail

Sommaire. Présentation de l exposition et informations pratiques...3. Contenu de l exposition. 4

Sommaire. Présentation de l exposition et informations pratiques...3. Contenu de l exposition. 4 Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier pédagogique Sommaire Présentation de l exposition et informations pratiques....3 Contenu de l exposition. 4 Les Juifs en Corrèze pendant la Seconde

Plus en détail

BUREAU D'ORDRE EUROPE VERSEMENT AUX ARCHIVES ANNEES : 1986-1990 Allemagne. numéros cote contenu dates extremes. 6119 Statut de l'allemagne 1986-1990

BUREAU D'ORDRE EUROPE VERSEMENT AUX ARCHIVES ANNEES : 1986-1990 Allemagne. numéros cote contenu dates extremes. 6119 Statut de l'allemagne 1986-1990 BUREAU D'ORDRE EUROPE VERSEMENT AUX ARCHIVES ANNEES : 1986-1990 Allemagne numéros cote contenu dates extremes 6119 Statut de l'allemagne 1986-1990 ALL.1.1 ALL.1.3 Généralités - Textes Organes inter-alliés

Plus en détail

l HOLOCAUSTE Un guide de référence

l HOLOCAUSTE Un guide de référence Brève histoire de l HOLOCAUSTE Un guide de référence 1 Centre commémoratif de l Holocauste à Montreal 5151, chemin de la Côte-Sainte-Catherine (Maison Cummings) Montréal (Québec) H3W 1M6 Canada Téléphone

Plus en détail

Présentation du DVD Une petite fille privilégiée Un témoignage de Francine Christophe Une histoire dans l Histoire

Présentation du DVD Une petite fille privilégiée Un témoignage de Francine Christophe Une histoire dans l Histoire Présentation du DVD Une petite fille privilégiée Un témoignage de Francine Christophe Une histoire dans l Histoire Ce témoignage de Francine Christophe, expérience douloureuse d une partie de sa vie, «croise»

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION Ministère d État Centre de documentation et de recherche sur l Enrôlement forcé

DOSSIER DE PRESENTATION Ministère d État Centre de documentation et de recherche sur l Enrôlement forcé DOSSIER DE PRESENTATION Ministère d État Centre de documentation et de recherche sur l Enrôlement forcé 1 www.secondeguerremondiale.public.lu 1. Comment l exposition est-elle née? Au début il y eut 18

Plus en détail

DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE

DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE Manuel p. 32-33 ÉTAPE 1 : A FAIRE SUR UNE COPIE DOUBLE a/ Relevez et recopiez le vocabulaire spécifique de cette leçon, proposé en bas de la page 33.

Plus en détail

Voyage d étude à Auschwitz Jeudi 7 mars 2013 1BP 3.2 CFA Charles Pointet

Voyage d étude à Auschwitz Jeudi 7 mars 2013 1BP 3.2 CFA Charles Pointet Voyage d étude à Auschwitz Jeudi 7 mars 2013 1BP 3.2 CFA Charles Pointet Sommaire 1 ère Partie : notre journée du 7 mars Auschwitz II Birkenau Auschwitz I La présence juive à Thann La déportation et l

Plus en détail

DISCOURS MADAME SIMONE VEIL. Présidente de la FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA SHOAH

DISCOURS MADAME SIMONE VEIL. Présidente de la FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA SHOAH DISCOURS DE MADAME SIMONE VEIL Présidente de la FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA SHOAH Athènes, le 30 janvier 2006 Journée nationale à la mémoire des héros et des martyrs de l Holocauste en Grèce Monsieur

Plus en détail

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale Qu est-ce que ce film nous apprend sur l évolution de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale en France?

Plus en détail

Programme du voyage. Mercredi 1 ier octobre :

Programme du voyage. Mercredi 1 ier octobre : Programme du voyage Mercredi 1 ier octobre : Rendez-vous le mercredi 1 ier octobre à 3h45 du matin sur le parking du centre sportif JP Papin de Lesquin, rue D Iéna où le bus nous attendra pour nous emmener

Plus en détail

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Ancienne gare de déportation de Bobigny Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Sommaire : 1. Bobigny, une gare entre Drancy et Auschwitz 2. Après la guerre,

Plus en détail

Pierrot et Lucien pendant la Seconde Guerre mondiale

Pierrot et Lucien pendant la Seconde Guerre mondiale Villes et Pays d art et d histoire Le Pays du Haut-Allier Service éducatif Activité de préparation à la visite. Cycle3. 1944 Les combats du Mont-Mouchet Pierrot et Lucien pendant la Seconde Guerre mondiale

Plus en détail

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Déroulé : 14h30 : Accueil du Ministre de la Défense 15h00 : Allocution de J Y Le Drian morts 15h45 : Dépôt de gerbe au Monument aux 18h30 : concert 20h30

Plus en détail

Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant

Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant INFORMATIONS Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant Le musée est situé route de Laval, à 2 km environ du centre de Châteaubriant (44), à la Sablière, carrière des fusillés. Horaires

Plus en détail

CLAIMS RESOLUTION TRIBUNAL

CLAIMS RESOLUTION TRIBUNAL CLAIMS RESOLUTION TRIBUNAL [Seule la version originale en langue anglaise fait foi] dans le cadre du Holocaust Victim Assets Litigation Affaire numéro CV96-4849 Décision d attribution certifiée en faveur

Plus en détail

Les camps de concentration et d extermination nazis : quelle organisation spatiale? L exemple d Auschwitz. DIAPO I :

Les camps de concentration et d extermination nazis : quelle organisation spatiale? L exemple d Auschwitz. DIAPO I : Les camps de concentration et d extermination nazis : quelle organisation spatiale? L exemple d Auschwitz. DIAPO I : Les camps de concentration et d extermination nazis : quelle organisation spatiale?

Plus en détail

Témoignage de Madame. adame JALLATTE

Témoignage de Madame. adame JALLATTE Témoignage de Madame adame JALLATTE C est le 26 mai 2009 que nous avons rencontré Denyse LANDAUER, c est-à-dire Madame JALLATTE et son mari Charly-Sam JALLATTE, à leur domicile, au 13 bd Gambetta, l ancien

Plus en détail

Rapport annuel des opérations et de la situation de la Caisse Nationale des Pensions de la Guerre

Rapport annuel des opérations et de la situation de la Caisse Nationale des Pensions de la Guerre Published on Rapports annuels (http://5046.lcl.fedimbo.be) Accueil > Printer-friendly PDF Caisse Nationale des Pensions de la Guerre Rapport annuel des opérations et de la situation de la Caisse Nationale

Plus en détail

Voyage de mémoire. La Pologne. Du 2 au 7 mars 2014

Voyage de mémoire. La Pologne. Du 2 au 7 mars 2014 Voyage de mémoire La Pologne Du 2 au 7 mars 2014 Table des matières AVANT-PROPOS 3 LE PROGRAMME DU VOYAGE 4 LA SHOAH EN POLOGNE 5 CARTE DE LA POLOGNE 6 CRACOVIE 7 LE QUARTIER JUIF (CASIMIR) 7 8 L ANCIEN

Plus en détail

Un violon dans la nuit

Un violon dans la nuit Un violon dans la nuit Présentation de l ouvrage Titre : Un violon dans la nuit Auteur : Didier Daeninckx Illustrateur : Pef Editeur : Rue du monde Genre : Album historique Résumé : Un matin, Alexandra

Plus en détail

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours.

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours. Dis, maman Dis, maman, c'est quoi le printemps? Le printemps, mon enfant, c'est la saison des amours. Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 41 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1992-1993 Annexe au prunes verbal Je la séance du 10 novembre 1992. PROPOSITION DE LOI relative à la reconnaissance des crimes contre I'humanité commis par le régime

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

INSTITUT FRANÇAIS DE CLUJ-NAPOCA ET LE MUSEE NATIONAL D ART CLUJ

INSTITUT FRANÇAIS DE CLUJ-NAPOCA ET LE MUSEE NATIONAL D ART CLUJ INSTITUT FRANÇAIS DE CLUJ-NAPOCA ET LE MUSEE NATIONAL D ART CLUJ DU 13 JANVIER AU 20 JANVIER 2012 13 janvier, 18h Musée National d Art Vernissage de l exposition et projection du film documentaire Les

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA VISITE AU MUSEE DE LA PSYCHIATRIE

COMPTE-RENDU DE LA VISITE AU MUSEE DE LA PSYCHIATRIE COMPTE-RENDU DE LA VISITE AU MUSEE DE LA PSYCHIATRIE Notre petit groupe est accueilli fort aimablement par madame Maryline Clin, conservateur bénévole de ce musée situé à l intérieur du CHI de Clermont,

Plus en détail