POLLUTION. Historique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POLLUTION. Historique"

Transcription

1 Historique La réglementation sur la pollution des véhicules industriels n est arrivée que tardivement. La première directive applicable (88/77 CEE) n a été mise en application qu en Avant cette date, les constructeurs avaient d eux même cherché à limiter la pollution des moteurs toutefois, sans réels éléments de comparaisons. Polluants mesurés CO : Monoxyde de carbone Gaz très toxique issue de la combustion du carburant. HC : Hydrocarbures imbrûlés Ce sont les éléments d hydrocarbures issus de la lubrification du moteur et du carburant qui n ont pas été brûlés lors de la combustion et se retrouvent sous forme volatile à l échappement. NOx : Oxydes d azote C est le gaz qui se combine pour donner des pluies acides. Sa réduction dans la combustion est complexe car elle entraîne une augmentation de la consommation et des autres polluants Constructeurs CEE Euro 1 Euro 2 Euro 3 Pm : Particules Ce sont de fines poussières de suie issues de la combustion du gazole. A noter que le dioxyde de carbone n est pas pris en compte dans les mesures. 2 0 Nox HC CO Pmx10 fumées Pratique et réglementation du véhicule industriel 85

2 Réglementation actuelle Norme Euro 3 La norme de pollution actuellement applicable est la norme Euro 3. Elle correspond à la directive 1999/96a CE. Elle est obligatoire depuis le 1 er octobre 2000 pour les nouvelles homologations et depuis le 1 er octobre 2001 pour tous les véhicules mis en circulation. Il a existé une dérogation pour les quelques véhicules en stock et qui et qui n étaient pas encore immatriculés au Les valeurs de polluants sont les suivantes En g/kwh Euro 3 CO 2,1 HC 0,66 Nox 5 Pm (a)0,1 Fumées 0,8 (a) Valeur pour les moteurs > 85kW 86 Pratique et réglementation du véhicule industriel

3 Normes futures Normes Euro 4 et Euro 5 L application des nouvelles normes va entraîner une réduction très forte des polluants. Les particules seront notamment divisées par 5 et les oxydes d azote par 2,5 par rapport à Euro 3. Dates d application Euro 4 Euro 5 Nouvelle homologation 1/10/05 1/10/08 Nouvelle immatriculation 1/10/06 1/10/09 100,00 90,00 80,00 Valeurs de polluants 70,00 En g/kwh Euro 4 Euro 5 EEV Nox 3,5 2 2 HC 0,46 0,46 0,25 CO 1,5 1,5 1,5 Pm(a)0,02 0,02 0,02 Fumées 0,5 0,5 0,15 Limite en % 60,00 50,00 40,00 30,00 (a) Valeur pour les moteurs > 85kW 20,00 10,00 NOx [g/kwh] La norme EEV correspond aux véhicules respectueux de l environnement (directive 1999/96C CE). Elle n est pas formellement obligatoire mais constitue une référence, notamment pour obtenir des subventions dans certains pays. 0, EURO /93 EURO /96 EURO /2001 EURO /2006 EURO /2009 EURO 5 HC [g/kwh] CO [g/kwh] PM [g/kwh] Pratique et réglementation du véhicule industriel 87

4 Solutions techniques Particules g/kwh 4 EURO Filtre à particules Le passage de Euro 3 à Euro 4 puis Euro 5 ne peut se faire simplement à l intérieur du moteur, en effet, ces zones sont en dehors du spectre de fonctionnement d un moteur thermique diesel. Il reste donc à déplacer la zone de fonctionnement du moteur à l intérieur du spectre thermodynamique (le corridor courbe sur le graphique) puis d ajouter un traitement complémentaire au niveau des gaz d échappement pour ramener les polluants à la valeur légale. Ceci peut être réalisé de deux manières : soit en cherchant à diminuer les oxydes d azote dans le moteur et y ajouter ensuite un filtre à particules, soit à réduire les particules et réduire les oxydes d azote à l échappement par un catalyseur. EURO 33 EURO 2 Optimisation combustion EURO EURO 5 5 EURO EURO Catalyseur SCR Nox g/kwh 88 Pratique et réglementation du véhicule industriel

5 Solution Mercedes-Benz : Bluetech Pour l ensemble de ses moteurs, Mercedes-Benz a développé le système BlueTech permettant de réduire les particules à l intérieur même du moteur en optimisant la combustion et de réduire ensuite les oxydes d azote dans le silencieux d échappement à travers un catalyseur. Le catalyseur utilise un additif pour mener à bien le processus de catalyse dans les meilleures conditions. Cet additif, baptisé AdBlue est un produit stable, non corrosif et sans danger. Il est stocké dans un réservoir additionnel et est injecté dans le tube d échappement juste avant le silencieux. C est cet additif, qui intimement mélangé aux gaz d échappement, va réduire au sein du catalyseur les oxydes d azote pour les décomposer et les recombiner en éléments non polluants. Pratique et réglementation du véhicule industriel 89

6 Qualité du gazole La diminution de la pollution passe également par une amélioration de la qualité du gazole et notamment par une diminution de sa teneur en souffre. L évolution du gazole correspond aux dates d application des normes de pollution. Depuis le 1 er janvier 2000 Le teneur en souffre maximum autorisée est de 350mg/kg A partir du 1 er janvier 2005 Le teneur en soufre maximum autorisée est de 50mg/kg En Parallèle la distribution d'un gazole à 10mg/kg sera autorisée. Dans ce cas, une mention spécifique sera indiquée à la pompe. D autres réductions du souffre sont prévus et verront le jour concomitamment à l'application des futures normes de pollution. 90 Pratique et réglementation du véhicule industriel

7 Pollution véhicules à gaz Les normes de pollution pour les moteurs à allumage commandé sont différentes de celles des moteurs diesels. Concernant les véhicules fonctionnant au GNV, les valeurs de polluant sont spécifiques. Les normes d'émission sont les suivantes : En g/kwh Euro 4 Euro 5 EEV Nox 3,5 2 2 CH (méthane)1,1 1,1 0,65 CO Pm(a)0,03 0,03 0,02 NMHC (Hydrocarbures non méthanique)0,55 0,55 0,4 Pratique et réglementation du véhicule industriel 91

1 / LES PRINCIPALES SOURCES DE POLLUTION. Pour les moteurs thermiques différentes sources de rejets de polluants sont possibles.

1 / LES PRINCIPALES SOURCES DE POLLUTION. Pour les moteurs thermiques différentes sources de rejets de polluants sont possibles. 1 / LES PRINCIPALES SOURCES DE POLLUTION. Pour les moteurs thermiques différentes sources de rejets de polluants sont possibles. Les vapeurs d'essence qui s'évaporent du réservoir sont emprisonnées dans

Plus en détail

Carburants renouvelables et motorisations alternatives pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre Journée du 7 Janvier 2010

Carburants renouvelables et motorisations alternatives pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre Journée du 7 Janvier 2010 Carburants renouvelables et motorisations alternatives pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre Journée du 7 Janvier 2010 Le Groupe Keolis Opérateur de transport public de voyageurs pour

Plus en détail

EURO VI. Technologies & Stratégies

EURO VI. Technologies & Stratégies EURO VI Technologies & Stratégies Euro VI L arrivée de la règlementation euro VI a été pour IVECO l occasion d un profond remaniement de ses gammes de moteur, marqué par d importants perfectionnements

Plus en détail

Le Gazole Non Routier

Le Gazole Non Routier Le Gazole Non Routier Le gazole et le fioul domestique en France Fioul domestique Poids lourds, bus et cars Chauffage individuel Pêche 50% Divers BTP 2% 5% 14% Agriculture 14% 15% Véhicules particuliers

Plus en détail

Le chauffage au bois Un générateur de polluants de l atmosphère?

Le chauffage au bois Un générateur de polluants de l atmosphère? Le chauffage au bois Un générateur de polluants de l atmosphère? Christian Schwab, ing. en génie chimique, SEVEN Un saut de génération dans les années 90 Polluants Lorsqu'on brûle du bois, une centaine

Plus en détail

MEMENTO Memento Blue HDi.indd 1 23/02/ :25

MEMENTO Memento Blue HDi.indd 1 23/02/ :25 MEMENTO 5010018-Memento Blue HDi.indd 1 23/02/2015 16:25 GLOSSAIRE EURO 6 Les normes européennes d'émission, dites normes «Euro x» sont des règlements de l Union Européenne qui fixent les limites maximales

Plus en détail

2G Solutions. Valeurs limites d émissions- Nouvelles règlementations, technologies et surcoûts

2G Solutions. Valeurs limites d émissions- Nouvelles règlementations, technologies et surcoûts 2G Solutions Valeurs limites d émissions- Nouvelles règlementations, technologies et surcoûts Sommaire 1. Règlementations 2. Principe Techniques - fonctionnement 3. Investissement et consommable 4. Exemples

Plus en détail

LES OXYDES D AZOTE (NO x )

LES OXYDES D AZOTE (NO x ) LES OXYDES D AZOTE (NO x ) Qu appelle-t-on NO x? Où, quand et comment se forme-t-il? Quels sont ses dangers? Les émissions de NO 2 sont-elles réglementées? Comment peut-on s en débarrasser? Quel est le

Plus en détail

Contrôler la pollution d un moteur essence et contrôler la sonde Lambda. Compétences visées C21 C12 C31. Maintenir en état le poste de travail

Contrôler la pollution d un moteur essence et contrôler la sonde Lambda. Compétences visées C21 C12 C31. Maintenir en état le poste de travail Document n 1 NOM :.. Prénom :... Compétences visées C21 C12 C31 Classe :. Pré-requis : TP Découverte injection, synthèse sur l injection Objectif : L élève doit être capable de faire un contrôle de pollution

Plus en détail

L enquête SUMER 2003 montre que les émissions diesel constituent la 1 ere exposition à un cancérogène avec plus de personnes concernées.

L enquête SUMER 2003 montre que les émissions diesel constituent la 1 ere exposition à un cancérogène avec plus de personnes concernées. Etude Engin de chantier et filtre à particules Constats L enquête SUMER 2003 montre que les émissions diesel constituent la 1 ere exposition à un cancérogène avec plus de 700 000 personnes concernées.

Plus en détail

UNE COMPAGNIE QUI PROGRESSE AVEC LES EXIGENCES DE SON TEMPS QU'EST-CE QUE LA PHASE IV? EVOLUTION DES ÉMISSIONS DES ENGINS MOBILES NON ROUTIERS

UNE COMPAGNIE QUI PROGRESSE AVEC LES EXIGENCES DE SON TEMPS QU'EST-CE QUE LA PHASE IV? EVOLUTION DES ÉMISSIONS DES ENGINS MOBILES NON ROUTIERS TECHNOLOGIES MOTEUR UNE COMPAGNIE QUI PROGRESSE AVEC LES EXIGENCES DE SON TEMPS Bobcat est fier de réaliser des innovations qui façonnent l'avenir. Depuis des décennies, nous montrons la voie avec des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 17 avril nouveaux bus pour le réseau AggloBus

DOSSIER DE PRESSE 17 avril nouveaux bus pour le réseau AggloBus DOSSIER DE PRESSE 17 avril 2015 2 nouveaux bus pour le réseau AggloBus En présence de : Pierre LUCIANI, Directeur de STU Bourges, filiale du groupe RATP, opérateur du réseau AggloBus SOMMAIRE Contexte

Plus en détail

Le nouveau D-Max Isuzu, le bon élève des normes anti-pollution

Le nouveau D-Max Isuzu, le bon élève des normes anti-pollution Le nouveau D-Max Isuzu, le bon élève des normes anti-pollution La norme Euro 6 Après avoir été paré de toutes les vertus, le diesel a ensuite, été accusé de tous les maux et c est ainsi, que les normes

Plus en détail

CAP MAINTENANCE AUTOMOBILE

CAP MAINTENANCE AUTOMOBILE CAP MAINTENANCE AUTOMOBILE Technologie zone 5 THÈME : ALLUMAGE ALIMENTATION - INJECTION DÉPOLLUTION CORRIGÉ Savoir : S 2.2.2. L alimentation en carburant et air 1/ COMPOSITION DES GAZ D ÉCHAPPEMENT Le

Plus en détail

Le gazole non routier. Recommandation du 7 décembre 2009

Le gazole non routier. Recommandation du 7 décembre 2009 Le gazole non routier Recommandation du 7 décembre 2009 Nouveau produit? Gazole blanc + colorant rouge = gazole non routier Il n y a techniquement aucune différence entre le gazole blanc et le GNR La TIPP

Plus en détail

WEISS FRANCE CHAUDIERES BOIS ET BIOMASSE

WEISS FRANCE CHAUDIERES BOIS ET BIOMASSE 1 WEISS FRANCE CHAUDIERES BOIS ET PRESENTATION WEISS FRANCE PEB INNOVATION BOIS ENERGIE FORESTIERS "Principes de la combustion, technologies, focus sur l'analyse des fumées pour optimiser la performance

Plus en détail

Mathias FAURE. Classe de 6 ème D. Pollution Aéronautique

Mathias FAURE. Classe de 6 ème D. Pollution Aéronautique Mathias FAURE Classe de 6 ème D Pollution Aéronautique 1 Sommaire Introduction page 2 1. Les causes de la pollution page 3 2. Les conséquences directes page 4 (sur le milieu) 3. Les conséquences indirectes

Plus en détail

Mesures de la qualité de l air à Monaco. Année 2016

Mesures de la qualité de l air à Monaco. Année 2016 Mesures de la qualité de l air à Monaco Année 2016 Réseau de mesure Le réseau de mesure de la qualité de l air de Monaco est constitué par 6 stations de mesures des polluants : Quatre stations représentatives

Plus en détail

ADDITIFS POUR LES PROFESSIONNELS

ADDITIFS POUR LES PROFESSIONNELS ADDITIFS POUR LES PROFESSIONNELS Le petit plus pour dépenser moins Efficacité BANC D ESSAIS ET ESSAIS TERRAIN prouvée Faites confiance à un leader BÉNÉFICIEZ DES AVANTAGES DE LA TECHNOLOGIE TOTAL EXCELLIUM

Plus en détail

44 tonnes GNL/C. Clément Chandon Directeur Marketing-Produit

44 tonnes GNL/C. Clément Chandon Directeur Marketing-Produit 44 tonnes GNL/C Clément Chandon Directeur Marketing-Produit CNH Industrial CNH Industrial 1 Groupe 12 marques 48 centres R&D 62 usines 190 pays 71 192 7 710 $ 1,2 $ 33,8 employés brevets actifs milliards

Plus en détail

Diesel. AdBlue est une marque déposée de l Association Allemande de l Industrie Automobile (VDA). DÉCOUVREZ LA SOLUTION ADBLUE

Diesel. AdBlue est une marque déposée de l Association Allemande de l Industrie Automobile (VDA). DÉCOUVREZ LA SOLUTION ADBLUE Diesel DÉCOUVREZ LA SOLUTION ADBLUE Sommaire L ESSENTIEL Qu est-ce qu AdBlue?.... 3 À quoi ça sert?.... 4 Comment ça marche?.... 5 ADBLUE EN PRATIQUE Où trouver de l AdBlue chez TOTAL?.... 7 Quelles sont

Plus en détail

LA ROUTE POUR L INNOVATION

LA ROUTE POUR L INNOVATION ON ROAD LA ROUTE POUR L INNOVATION Indépendamment du type de transport personnes ou marchandises FPT Industrial offre une gamme de propulseurs à l avant-garde pour les applications On Road. Les moteurs

Plus en détail

Une compagnie qui progresse avec les exigences de son temps

Une compagnie qui progresse avec les exigences de son temps Une compagnie qui progresse avec les exigences de son temps Doosan est fier de produire des innovations qui construisent l avenir. Depuis des décennies nous montrons la voie avec des stratégies pour créer

Plus en détail

REDUXCO CATALYSEUR POUR CARBURANT

REDUXCO CATALYSEUR POUR CARBURANT REDUXCO CATALYSEUR POUR CARBURANT Le catalyseur REDUXCO est un adjuvant destiné aux combustibles hydrocarbures. C est une substance active qui réduit la tension surfacique du carbone en conduisant à la

Plus en détail

L E.G.R Exhaust Gaz Recirculation

L E.G.R Exhaust Gaz Recirculation L E.G.R Exhaust Gaz Recirculation Table des matières 1 Introduction... 3 2 Historique... 3 3 Fonctionnement... 3 3.1 Le recyclage interne «par croisement de soupape»... 3 3.2 Le recyclage externe haute

Plus en détail

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? GUIDE LUBRIFIANTS

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? GUIDE LUBRIFIANTS POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? GUIDE LUBRIFIANTS À QUOI SERT LA LUBRIFICATION DE VOTRE MOTEUR? 1. l huile Réduit les frottements. Limite l usure des pièces en mouvement dans votre moteur

Plus en détail

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? ÉCHAPPEMENT

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? ÉCHAPPEMENT POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? GUIDE ÉCHAPPEMENT L échappement : BIEN PLUS QU'UN SYSTÈME D'ÉVACUATION DE GAZ La ligne d'échappement est un élément essentiel de votre véhicule. Elle contribue

Plus en détail

LES SYSTEMES DE DEPOLLUTION

LES SYSTEMES DE DEPOLLUTION LES SYSTEMES DE DEPOLLUTION Généralités Pour que la combustion puisse se faire dans de bonne conditions, il est nécessaire de doser précisément le mélange air essence Le rapport des masses comburant carburant

Plus en détail

Campagne de mesure de la qualité de l air au voisinage des aéroports de Roissy-Charles de Gaulle et du Bourget

Campagne de mesure de la qualité de l air au voisinage des aéroports de Roissy-Charles de Gaulle et du Bourget Campagne de mesure de la qualité de l air au voisinage des aéroports de Roissy-Charles de Gaulle et du Bourget Airparif surveillance de la qualité de l air en Ile-de-France Présentation du 1 février 24

Plus en détail

LA POLLUTION. 1. La norme d homologation :

LA POLLUTION. 1. La norme d homologation : LA POLLUTION La législation française prévoie deux types de réglementation pour le contrôle de la pollution des véhicules diesel : Une norme d homologation Une norme de contrôle d opacité pour le service

Plus en détail

La compagnie Brittany Ferries a souhaité réaliser des travaux d'évaluation de la biotechnologie Xbee.

La compagnie Brittany Ferries a souhaité réaliser des travaux d'évaluation de la biotechnologie Xbee. FIOUL LOURD IFO 380 FIOUL LOURD IFO 380 Description du contexte La compagnie Brittany Ferries a souhaité réaliser des travaux d'évaluation de la biotechnologie Xbee. Le ferry M/F Mont St Michel a été choisi

Plus en détail

Une énergie en évolution

Une énergie en évolution Une énergie en évolution Fiche technique Edition mars 2011 sommaire Un fioul domestique p.2-3 plus respectueux de l environnement L élaboration p.4 La combustion p.5 Les caractéristiques p.6 La qualité

Plus en détail

Débitmètre d air massique à film chaud HFM 6

Débitmètre d air massique à film chaud HFM 6 Service Training Programme autodidactique 358 Débitmètre d air massique à film chaud HFM 6 Conception et fonctionnement En raison d une évolution constante des normes et lois sur les rejets d émissions

Plus en détail

EVOLUTIONS DES MOTEURS D AUTOMOBILES A COMBUSTION INTERNE

EVOLUTIONS DES MOTEURS D AUTOMOBILES A COMBUSTION INTERNE EVOLUTIONS DES MOTEURS D AUTOMOBILES A COMBUSTION INTERNE LES COMBUSTIONS DE DEMAIN : le HCCI L'automobile s avère être, au moins en partie, responsable de la pollution urbaine. Les polluants émis par

Plus en détail

Le gaz naturel Au service de la mobilité durable. GDF SUEZ Énergie Services

Le gaz naturel Au service de la mobilité durable. GDF SUEZ Énergie Services Le gaz naturel Au service de la mobilité durable 1 Panorama du marché du GNV Répartition du marché du GNV dans le monde - 12 millions de véhicules Transport de personnes Propreté urbaine 3% 2% 2% transport

Plus en détail

VOLVO CONSTRUCTION EQUIPMENT MOTEURS VOLVO V - ACT PHASE IIIB/Niveau 4

VOLVO CONSTRUCTION EQUIPMENT MOTEURS VOLVO V - ACT PHASE IIIB/Niveau 4 VOLVO CONSTRUCTION EQUIPMENT MOTEURS VOLVO V - ACT PHASE IIIB/Niveau 4 1 FABRICATION DES MOTEURS VOLVO. Depuis 1893, constamment une longueur d avance Nous possédons 150 ans d expérience des moteurs et

Plus en détail

MAN Academy. Global Sales Training Euro 6

MAN Academy. Global Sales Training Euro 6 MAN Academy Global Sales Training Euro 6 Valeurs limites d'émissions en comparaison des normes EURO 4 et EURO 5 2 Reconduction des gaz d'échappement (EGR) Principe de la reconduction externe et refroidie

Plus en détail

Les nouvelles motorisations en Bretagne en 2013

Les nouvelles motorisations en Bretagne en 2013 PUBLICATION S Service COPREV Division CPROS 17 mai 2016 Les nouvelles motorisations en Bretagne en 2013 Place des véhicules avec des motorisations nouvelles (multi bi-carburation électrique) dans le parc

Plus en détail

NOUVEAU SOMMAIRE 4 PREMIER EN TERME DE PUISSANCE PREMIER EN TERME D'AUTONOMIE DE CARBURANT CHAMPION DU TCO2

NOUVEAU SOMMAIRE 4 PREMIER EN TERME DE PUISSANCE PREMIER EN TERME D'AUTONOMIE DE CARBURANT CHAMPION DU TCO2 NOUVEAU NEW NOUVEAU NP Un véhicule révolutionnaire pour une technologie nouvelle : le NOUVEAU STRALIS NP marque un tournant décisif dans l histoire du transport durable, en préservant l environnement et

Plus en détail

Suivi des émissions de polluants de véhicules en circulation par analyseurs embarqués

Suivi des émissions de polluants de véhicules en circulation par analyseurs embarqués JOURNEE VEHICULES TRACEURS Toulouse 10 décembre 2010 Laboratoire Transports et Environnement Suivi des émissions de polluants de véhicules en circulation par analyseurs embarqués Didier PILLOT, INRETS-LTE

Plus en détail

Programme de livraison

Programme de livraison Programme de livraison Système SMF avec catalyseur d'oxydation (DOC), Système SCRT Autobus urbains Autobus interurbains Bus combinés (ville / intercité) www.hjs.com Contenu Le défi -- La solution... 2-3

Plus en détail

Base de données non road, mode d'emploi 1. Dezember 2015 Anleitung_Online Non Road DB.docx. 1. Fonctionalité. Benedikt Notter, INFRAS

Base de données non road, mode d'emploi 1. Dezember 2015 Anleitung_Online Non Road DB.docx. 1. Fonctionalité. Benedikt Notter, INFRAS 1. Dezember 2015 Anleitung_Online Non Road DB.docx Von Benedikt Notter, 1. Fonctionalité Principe L outil internet appelé base de données non road réunit les données de base indispensables au calcul des

Plus en détail

SOMMAIRE. Contexte. Bus Citaro NGT : écologie, confort, sécurité et modernité. Le GNV : qu est-ce que c est? Le réseau en chiffres

SOMMAIRE. Contexte. Bus Citaro NGT : écologie, confort, sécurité et modernité. Le GNV : qu est-ce que c est? Le réseau en chiffres SOMMAIRE Contexte 1. Bus Citaro NGT : écologie, confort, sécurité et modernité 2. Le GNV : qu est-ce que c est? 3. Le réseau en chiffres 2 Contexte En 2000, le réseau de Bourges fut l un des premiers à

Plus en détail

LE PARC DES VÉHICULES DU TRANSPORT PUBLIC URBAIN AU 1 ER JANVIER 2012

LE PARC DES VÉHICULES DU TRANSPORT PUBLIC URBAIN AU 1 ER JANVIER 2012 LE PARC DES VÉHICULES DU TRANSPORT PUBLIC URBAIN AU 1 ER JANVIER Édition www.utp.fr Détenu par les entreprises de transport urbain ou mis à disposition par l Autorité Organisatrice des Transports Urbains

Plus en détail

LEXIQUE DES DEFAUTS CONSTATABLES CCT VL Page 1/7 9. POLLUTION, NIVEAU SONORE Applicable à compter du 01/01/2008 Version 2.00, Date 12/2006 SOMMAIRE

LEXIQUE DES DEFAUTS CONSTATABLES CCT VL Page 1/7 9. POLLUTION, NIVEAU SONORE Applicable à compter du 01/01/2008 Version 2.00, Date 12/2006 SOMMAIRE LEXIQUE DES DEFAUTS CONSTATABLES CCT VL Page 1/7 Instruction(s) technique(s) applicable(s) : SR/V/F9-1 SR/V/F9-2 SR/V/F9-3 SOMMAIRE 9.1. MESURES... 2 9.1.1. TENEUR EN CO ET VALEUR DU LAMBDA DES GAZ D ECHAPPEMENT...

Plus en détail

C8-BUS, VÉHICULES D ENTRETIEN ET DE VOIRIE

C8-BUS, VÉHICULES D ENTRETIEN ET DE VOIRIE C8-BUS, VÉHICULES D ENTRETIEN ET DE VOIRIE CETTE FICHE CONCERNE: LES VÉHICULES DESTINÉS AU TRANSPORT DE PERSONNES COMPTANT PLUS DE NEUF PLACES ASSISES, CONDUCTEUR COMPRIS (MINIBUS, AUTOCARS, AUTOBUS ET

Plus en détail

Présentation des résultats 13 avril CCV / IFHVP - Avril

Présentation des résultats 13 avril CCV / IFHVP - Avril Expérimentation sur l utilisation d un carburant à 30% d Huiles Végétales Pures sur 10 véhicules de collecte des déchets ménagers sur une période de 6 mois Présentation des résultats 13 avril 2006 CCV

Plus en détail

INFORMATION PRESSE STRASBOURG UN DEPOT BUS-TRAM QUI RESPECTE L ENVIRONNEMENT

INFORMATION PRESSE STRASBOURG UN DEPOT BUS-TRAM QUI RESPECTE L ENVIRONNEMENT STRASBOURG UN DEPOT BUS-TRAM QUI RESPECTE L ENVIRONNEMENT Contact presse : Camille JANTON 03.88.77.70.24 juin 2005 La Communauté Urbaine de Strasbourg (CUS) a entamé un ambitieux projet d extension des

Plus en détail

Le filtre Diesel-Oxycat de Bosal

Le filtre Diesel-Oxycat de Bosal Le filtre Diesel-Oxycat de Bosal UN CONCEPT UNIQUE Un filtre à particules sur votre véhicule diesel contribue à l amélioration de la qualité de l air Comme tous les pays occidentaux industrialisés, la

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE. T101D - Banc d essai pour Moteurs Automobiles

THERMODYNAMIQUE. T101D - Banc d essai pour Moteurs Automobiles THERMODYNAMIQUE T101D - Banc d essai pour Moteurs Automobiles 1. Généralités Le banc d essai pour moteurs Didacta T101D permet d effectuer un grand nombre d essais sur des moteurs automobiles à essence

Plus en détail

LES BUS PROPRES ET ECONOMES EN ILE-DE-FRANCE BILAN DES TECHNOLOGIES

LES BUS PROPRES ET ECONOMES EN ILE-DE-FRANCE BILAN DES TECHNOLOGIES 5.06.002 LES BUS PROPRES ET ECONOMES EN ILE-DE-FRANCE BILAN DES TECHNOLOGIES Institut d Aménagement et d Urbanisme de la Région Ile-de-France 15 rue Falguière 75740 Paris cedex 15 tél. : 01.53.85.77.40

Plus en détail

DOCUMENTS RESSOURCES POUR LE METIER DE L INGENIEUR

DOCUMENTS RESSOURCES POUR LE METIER DE L INGENIEUR DOCUMENTS RESSOURCES POUR LE METIER DE L INGENIEUR Document ressource1 : La cyb Air lettre du Centre Bulletin n 70 JUILLET & AOÛT 2011 ( Source : Lig Air ) Document ressource 2 : Évaluation de l indice

Plus en détail

Les tendances de la pollution atmosphérique en Ile-de-France

Les tendances de la pollution atmosphérique en Ile-de-France N 7 - s u r v e i l l a n c e d e l a q u a l i t é d e l a i r e n i l e - d e - f r a n c e Les tendances de la pollution atmosphérique en Ile-de-France La pollution de l air en Ile-de-France s aggrave-t-elle

Plus en détail

Pollution - consommation : l amalgame à éviter

Pollution - consommation : l amalgame à éviter Pollution - consommation : l amalgame à éviter François Roby - UPPA - septembre 2007 Pour la grande majorité des automobilistes, un véhicule qui consomme peu est un véhicule qui pollue peu, car cette association

Plus en détail

Impact de la motorisation diesel sur la Qualité de l Air en Ile de France : constats, incertitudes et interrogations Conférence GEP- AFTP

Impact de la motorisation diesel sur la Qualité de l Air en Ile de France : constats, incertitudes et interrogations Conférence GEP- AFTP Impact de la motorisation diesel sur la Qualité de l Air en Ile de France : constats, incertitudes et interrogations Conférence GEP- AFTP Airparif 27 novembre 2013 2 PLAN PRESENTATION Pollution atmosphérique

Plus en détail

MASTER COMPLEMENTAIRE EN GESTION DES TRANSPORTS MODULE A6 Transport et Technologies. Pierre DUYSINX Université de Liège Année Académique

MASTER COMPLEMENTAIRE EN GESTION DES TRANSPORTS MODULE A6 Transport et Technologies. Pierre DUYSINX Université de Liège Année Académique MASTER COMPLEMENTAIRE EN GESTION DES TRANSPORTS MODULE A6 Transport et Technologies Pierre DUYSINX Université de Liège Année Académique 2016-2017 1 Objet du cours Comprendre, analyser et concevoir les

Plus en détail

FWC TM. Catalyseur «4 voies» Des technologies intelligentes! Contrôle des émissions et des particules avec un monolithe unique.

FWC TM. Catalyseur «4 voies» Des technologies intelligentes! Contrôle des émissions et des particules avec un monolithe unique. FWC TM Description Catalyseur «4 voies» Des technologies intelligentes! Le composé unique FWC TM est innovant : il peut réduire les particules (PM), convertir le monoxyde de carbone (CO), les hydrocarbures

Plus en détail

Pour en savoir plus Sur Internet :

Pour en savoir plus Sur Internet : Problématique des transports dans la Vallée du Gier fait partie du dispositif français de surveillance et d information de la qualité de l air. Sa mission s exerce dans le cadre de la loi sur l air du

Plus en détail

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? GUIDE VIDANGE

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? GUIDE VIDANGE POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? GUIDE VIDANGE À QUOI SERT LA LUBRIFICATION DE VOTRE MOTEUR? 1. l huile Réduit les frottements. Limite l usure des pièces en mouvement dans votre moteur (bielles,

Plus en détail

vu le traité instituant la Communauté européenne,

vu le traité instituant la Communauté européenne, L 286/34 DIRECTIVE 98/77/CE DE LA COMMISSION du 2 octobre 1998 portant adaptation au progrès technique de la directive 70/220/CEE du Conseil concernant le rapprochement des législations des États membres

Plus en détail

UN FUTUR PLUS NOS TECHNOLOGIES CONFORMES AUX NORMES D ÉMISSIONS

UN FUTUR PLUS NOS TECHNOLOGIES CONFORMES AUX NORMES D ÉMISSIONS UN FUTUR PLUS écologique CONSTRUIT AUTOUR DE VOUS NOS TECHNOLOGIES CONFORMES AUX NORMES D ÉMISSIONS L ENVIRONNEME ET VOUS : NOUS COMPRENONS Le changement climatique et la qualité de l air figurent en tête

Plus en détail

Le Grand Prix Auto Environnement 2008 de MAAF décerné à la Mercedes-Benz E 300 BLUETEC

Le Grand Prix Auto Environnement 2008 de MAAF décerné à la Mercedes-Benz E 300 BLUETEC INFORMATION PRESSE 16 juin 2008 Le Grand Prix Auto Environnement 2008 de MAAF décerné à la Mercedes-Benz E 300 BLUETEC MAAF Assurances vient de décerner pour la 4 e année consécutive les Prix Auto Environnement.

Plus en détail

17- L AIR. Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU Décembre

17- L AIR. Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU Décembre 17- L AIR Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU Décembre 2015 245 La qualité de l air est mesurée et surveillée par le réseau des stations de mesure de AIRPARIF. Les données qui vont suivre

Plus en détail

ECE/RCTE/CONF/4/Add.1/Rev.1 ACCORD

ECE/RCTE/CONF/4/Add.1/Rev.1 ACCORD 6 mars 2007 ACCORD CONCERNANT L'ADOPTION DE CONDITIONS UNIFORMES APPLICABLES AU CONTROLE TECHNIQUE PERIODIQUE DES VEHICULES A ROUES ET LA RECONNAISSANCE RECIPROQUE DES CONTROLES en date, à Vienne, du 13

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES MÉTIERS

CONCOURS GÉNÉRAL DES MÉTIERS CONCOURS GÉNÉRAL DES MÉTIERS Maintenance des matériels Épreuve écrite - Session 2016 Tombereau articulé A35F Feuille DT 2/6 Feuille DT 3/6 Feuille DT 4/6 Feuille DT 5/6 Feuille DT 6/6 Total Note /200 DOSSIER

Plus en détail

GPL Rouler économique en toute simplicité. Propre, économique, confortable tous ceux qui choisissent maintenant le GPL en profitent

GPL Rouler économique en toute simplicité. Propre, économique, confortable tous ceux qui choisissent maintenant le GPL en profitent GPL Rouler économique en toute simplicité Propre, économique, confortable tous ceux qui choisissent maintenant le GPL en profitent ADACmotorwelt: «Un véhicule alimenté au GPL est aussi sûr que toutes les

Plus en détail

PROJET DE DECRET FIXANT LES NORMES DE QUALITE DE L AIR INFOSEC, COTONOU

PROJET DE DECRET FIXANT LES NORMES DE QUALITE DE L AIR INFOSEC, COTONOU REPUBLIQUE DU BENIN FRATERNITE JUSTICE - TRAVAIL PROJET DE DECRET FIXANT LES NORMES DE QUALITE DE L AIR INFOSEC, COTONOU INTRODUCTION I. METHODOLOGIE DE TRAVAIL PRESENTATION DU PLAN II.PRESENTATION DU

Plus en détail

Le «TIER IVi» et les lubrifiants. SYRPA 15 Décembre 2011

Le «TIER IVi» et les lubrifiants. SYRPA 15 Décembre 2011 Le «TIER IVi» et les lubrifiants SYRPA 15 Décembre 2011 2010 / 2016 Les évolutions techniques: 2 voies possibles Particules [g/kwh] «Combustion froide» Zone de combustion optimisée EGR refroidi, diagramme

Plus en détail

DES VÉHICULES PLUS «PROPRES»,

DES VÉHICULES PLUS «PROPRES», Marque : Modèle : Xxx Version : Xxx égales à 100 g/km de 101 à 120 g/km VOITURE information en application de la directive XXXXXX/CE Les informations sur les consommations de carburant et les émissions

Plus en détail

Rapport du Bilan de gaz à effet de serre BRINK S EVOLUTION

Rapport du Bilan de gaz à effet de serre BRINK S EVOLUTION Rapport du Bilan de gaz à effet de serre BRINK S EVOLUTION Page 1 Table des matières CONTEXTE... 3 NOTE METHODOLOGIQUE... 4 DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNEE... 5 A. DESCRIPTION DE LA PERSONNE

Plus en détail

Véhicules circulant dans l enceinte aéroportuaire Etat des lieux Plan de mesures

Véhicules circulant dans l enceinte aéroportuaire Etat des lieux Plan de mesures Véhicules circulant dans l enceinte aéroportuaire Etat des lieux Plan de mesures AIG/E-T/VMA/21.06.10 1 Contexte objectifs - chiffres Contexte Mise en œuvre de la politique environnementale Plan de mesures

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/TRANS/WP.29/2015/111 Conseil économique et social Distr. générale 25 août 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Forum mondial

Plus en détail

SOMMAIRE. Contexte. Bus Mercedes Benz Citaro NGT : écologie, confort, sécurité et modernité. Le GNV : qu est-ce que c est? Le réseau en chiffres

SOMMAIRE. Contexte. Bus Mercedes Benz Citaro NGT : écologie, confort, sécurité et modernité. Le GNV : qu est-ce que c est? Le réseau en chiffres 2 SOMMAIRE Contexte 1. Bus Mercedes Benz Citaro NGT : écologie, confort, sécurité et modernité 2. Le GNV : qu est-ce que c est? 3. Le réseau en chiffres 3 Contexte En 2000, le réseau de Bourges fut l un

Plus en détail

LES TECHNOLOGIES DE DEPOLLUTION

LES TECHNOLOGIES DE DEPOLLUTION LES TECHNOLOGIES DE DEPOLLUTION Atelier dépollution moteur, 21/04/2015 Chaînes de traction thermique, Mov'eo Jean-Charles Ricaud AVL LMM S.A.S. LES TECHNOLOGIES DE DÉPOLLUTION 1. Contexte normatif passé

Plus en détail

Les composants et les systèmes ajoutés aux moteurs diésels pour combattre les émissions d oxydes d azote et intervenir avec les codes d anomalie

Les composants et les systèmes ajoutés aux moteurs diésels pour combattre les émissions d oxydes d azote et intervenir avec les codes d anomalie Les composants et les systèmes ajoutés aux moteurs diésels pour combattre les émissions d oxydes d azote et intervenir avec les codes d anomalie Ordinateur Les moniteurs de l ordinateur contrôlent la température

Plus en détail

Impact environnementale de l huile de colza carburant

Impact environnementale de l huile de colza carburant Ratio énergétique Impact environnementale de l huile de colza carburant Le ratio énergétique est le rapport entre la quantité d énergie renouvelable produite et la quantité d énergie fossile consommée

Plus en détail

LE MOTEUR DIESEL. Pression fin compression de 10 à 15 bars T = 300 à 400 C ϕ 9/1

LE MOTEUR DIESEL. Pression fin compression de 10 à 15 bars T = 300 à 400 C ϕ 9/1 LE MOTEUR DIESEL I : Tableau comparatif entre le diesel et l essence. TEMPS MOTEUR ADMISSION COMPRESSION MOTEUR ESSENCE MOTEUR DIESEL DIFFERENCES ES/DI CONSEQUENCES POUR LE DIESEL Aspiration d un mélange

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR. Méthodologie et résultats

QUALITÉ DE L AIR. Méthodologie et résultats QUALITÉ DE L AIR Méthodologie et résultats PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Méthodologie 2. Niveaux actuels de pollution (air ambiant) 3. Émissions des véhicules 4. Résultats 3 MÉTHODOLOGIE MÉTHODOLOGIE Conforme

Plus en détail

Série Protea. Les additifs verts du fuel oil pour la production d énergie

Série Protea. Les additifs verts du fuel oil pour la production d énergie Série Protea Les additifs verts du fuel oil pour la production d énergie SystemSeparation SystemSeparation est une entreprise de produits chimiques spécialisés novateurs qui fournit une plateforme unique

Plus en détail

DEPOLLUTION. Le fait d injecter l essence directement dans le cylindre ne modifie pas foncièrement les stratégies de dépollution.

DEPOLLUTION. Le fait d injecter l essence directement dans le cylindre ne modifie pas foncièrement les stratégies de dépollution. Le fait d injecter l essence directement dans le cylindre ne modifie pas foncièrement les stratégies de dépollution. Si le moteur fonctionne qu en mélange homogène, il n y pas de modification des composants

Plus en détail

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction

Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Cours VET «Environnement atmosphérique et qualité de l air» Introduction Christian Seigneur Cerea Qu est ce que la pollution atmosphérique? Changement climatique Diminution de la couche d ozone Impacts

Plus en détail

Programme de politiques de transport en Afrique subsaharienne Banque mondiale et Commission économique pour l Afrique

Programme de politiques de transport en Afrique subsaharienne Banque mondiale et Commission économique pour l Afrique Programme de politiques de transport en Afrique subsaharienne Banque mondiale et Commission économique pour l Afrique INITIATIVE SUR LA QUALITÉ DE L AIR DANS LES VILLES D AFRIQUE SUBSAHARIENNE SSATP -

Plus en détail

TMSEC NOM : COURS : Le fioul et son stockage DATE :

TMSEC NOM : COURS : Le fioul et son stockage DATE : Page 1 sur 5 Objectif de la séquence : A l issue de la séquence, vous serez capable d identifier les éléments essentiels d une installation au fioul et de déterminer ses caractéristiques Compétences visées

Plus en détail

TP Catalyse hétérogène appliquée à la dépollution automobile

TP Catalyse hétérogène appliquée à la dépollution automobile Master Energétique et environnement UE 4AE03 Energétique et impact environnemental Pré-requis : Cinétique chimique (cours 4AE03) Durée 4h Evaluation : - Questionnaire en début de séance (15 ) - Compte

Plus en détail

Projet Triptic-H : Caractérisation et traitement des particules issues de moteurs à injection directe d essence

Projet Triptic-H : Caractérisation et traitement des particules issues de moteurs à injection directe d essence Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables : Caractérisation et traitement des particules issues de moteurs à injection directe d

Plus en détail

Valeur limite. Le long du trafic. Loin du trafic

Valeur limite. Le long du trafic. Loin du trafic Mise à jour : juillet 2013 La qualité de l air Les polluants problématiques La qualité de l air quotidienne reste insatisfaisante en Île-de-France pour certains polluants. En 2011, on estime qu environ

Plus en détail

Commission extra-municipale du Développement Durable. Le GNV arrive à Maisons-Laffitte!

Commission extra-municipale du Développement Durable. Le GNV arrive à Maisons-Laffitte! Commission extra-municipale du Développement Durable Le GNV arrive à Maisons-Laffitte! Le 07 novembre 2015 Philippe Liégeois Conseiller municipal délégué au Développement Durable Plan Qu est ce que le

Plus en détail

Projet Sciences au quotidien

Projet Sciences au quotidien Projet Sciences au quotidien Sujet : La Chimie Verte : Les biocarburants Le colza : Nom : Brassica napus Genre : Brassica Ordre : Capparales Famille : Brassicaceae ( ou crucifères ) Particularité : plante

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE En partenariat avec Automechanika 2016 Diéséliste de France lance l Eco Révision Francfort, le 14 septembre 2016 Pour la toute première fois, l Association Diéséliste de France présidée

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Art.3 : Le présent cahier des charges comprend 17 articles répartis en trois chapitres.

Art.3 : Le présent cahier des charges comprend 17 articles répartis en trois chapitres. Cahier des charges relatif à l organisation d exercice de l activité de diagnostic des automobiles dont le poids total autorisé en charge n excède pas 3500 kg et le nombre de sièges ne dépasse pas neuf

Plus en détail

SOMMAIRE REMERCIEMENTS... 3 PRÉAMBULE CHAUFFERIES ET VECTEURS ÉNERGÉTIQUES... 11

SOMMAIRE REMERCIEMENTS... 3 PRÉAMBULE CHAUFFERIES ET VECTEURS ÉNERGÉTIQUES... 11 SOMMAIRE REMERCIEMENTS... 3 PRÉAMBULE... 4 1. CHAUFFERIES ET VECTEURS ÉNERGÉTIQUES... 11 2. LES COMBUSTIBLES ET LEUR STOCKAGE... 13 2.1. Liste et caractéristiques des principaux combustibles... 13 2.2.

Plus en détail

Les enjeux de la dépollution Diesel : la DeNOx. Pierre Macaudière, Maître-Expert Systèmes de dépollution et carburants

Les enjeux de la dépollution Diesel : la DeNOx. Pierre Macaudière, Maître-Expert Systèmes de dépollution et carburants Les enjeux de la dépollution Diesel : la DeNOx Pierre Macaudière, Maître-Expert Systèmes de dépollution et carburants Avril 2014 Quelques points clefs sur le moteur Diesel 2 Le moteur Diesel consomme 25%

Plus en détail

LE SECTEUR DES TRANSPORTS ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE AU MAROC

LE SECTEUR DES TRANSPORTS ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE AU MAROC LE SECTEUR DES TRANSPORTS ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE AU MAROC Nadia MACHOURI Université Mohamed V. Chaire UNESCO-GN «Gestion de L Environnement et Développement Durable» FLSH. Rabat Maroc Le secteur des

Plus en détail

SCR SCR. Réduction catalytique sélective : Pour EPA Le choix le plus économe en carburant pour l EPA 2010 et au-delà.

SCR SCR. Réduction catalytique sélective : Pour EPA Le choix le plus économe en carburant pour l EPA 2010 et au-delà. SCR Le choix le plus économe en carburant pour l EPA 2010 et au-delà. La réduction des émissions d échappement provenant des moteurs diesel est importante pour l amélioration de la qualité de l air, en

Plus en détail

MOTEURS ETAPE kw

MOTEURS ETAPE kw MOTEURS ETAPE 4 160-350 kw Constructeur mondial de moteurs depuis le 19 ème siècle. Fort de plus de 180 ans d innovation, Volvo Construction Equipment montre la voie en matière de progrès technologique.

Plus en détail

Consensus Scientifique sur la. Pollution de l'air. Dioxyde d'azote

Consensus Scientifique sur la. Pollution de l'air. Dioxyde d'azote page 1/5 Consensus Scientifique sur la Pollution de l'air Dioxyde d'azote Source : OMS (2003-2004) Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - En Europe, la pollution de l'air par le dioxyde d'azote (NO 2

Plus en détail

- La pollution atmosphérique à proximité du trafic routier en Ile-de-France- AIRPARIF, version finale décembre 2005

- La pollution atmosphérique à proximité du trafic routier en Ile-de-France- AIRPARIF, version finale décembre 2005 Réduire la quantité de polluants produits n améliore pas dans les mêmes proportions la qualité de l air que l on respire On peut choisir la qualité de son eau ou de sa nourriture, mais pas celle des 15

Plus en détail

SURVEILLANCE TEMPORAIRE DE LA QUALITE DE L AIR A MARIGNANE

SURVEILLANCE TEMPORAIRE DE LA QUALITE DE L AIR A MARIGNANE SEPTEMBRE 29 SURVEILLANCE TEMPORAIRE DE LA QUALITE DE L AIR A MARIGNANE Rue Auguste RENOIR (Février Juin 29) Contexte Suite à la sollicitation du CIQ Cézanne-Boucher-Renoir concernant la pollution rencontrée

Plus en détail

Gestion moteur véhicules utilitaires

Gestion moteur véhicules utilitaires Module 11 Gestion moteur véhicules utilitaires Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires 7 à 9 10 à12 1 à 6 UPSA, Mittelstrasse 32,

Plus en détail