ELECTIONS MUNICIPALES ET COMMUNAUTAIRES DES 23 ET 30 MARS Dans les communes de moins de 1000 habitants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELECTIONS MUNICIPALES ET COMMUNAUTAIRES DES 23 ET 30 MARS 2014. Dans les communes de moins de 1000 habitants"

Transcription

1 ELECTIONS MUNICIPALES ET COMMUNAUTAIRES DES 23 ET 30 MARS 2014 Dans les communes de moins de 1000 habitants

2 LOI DU 17 MAI 2013 PORTANT REFORMES ELECTORALES ET SON DECRET D APPLICATION DU 18 OCTOBRE 2013 Les nouvelles dispositions applicables La loi a abaissé de 3500 à 1000 habitants le seuil au-delà duquel les conseillers municipaux seront élus au scrutin proportionnel de liste à deux tours La loi a également introduit une obligation de déclaration de candidature pour l ensemble des candidats Afin de faciliter les candidatures dans les petites communes comptant moins de 100 habitants, le nombre de conseillers municipaux est réduit, passant ainsi de 9 à 7 L élection des conseillers municipaux permettra également la désignation des représentants de la commune au sein de son EPCI à fiscalité propre

3 POPULATION DE REFERENCE NOMBRE DE CONSEILLERS MUNICIPAUX A ELIRE MODE DE SCRUTIN APPLICABLE Population municipale authentifiée au 1er janvier 2014 L article R 25-1 du code électoral indique qu il convient de se référer en matière électorale au dernier chiffre de la population municipale authentifiée avant l élection, soit celui établi par l INSEE au 1er janvier 2014 pour les élections municipales qui se dérouleront les 23 et 30 mars 2014 La population municipale détermine le nombre de conseillers municipaux à élire ainsi que le mode de scrutin applicable L article L du CGCT fixe le nombre de membres du conseil municipal en fonction du nombre d habitants

4 POPULATION DE REFERENCE NOMBRE DE CONSEILLERS MUNICIPAUX A ELIRE MODE DE SCRUTIN APPLICABLE POPULATION DE LA COMMUNE NOMBRE DE MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL Moins de 100 habitants 7 De 100 à 499 habitants 11 De 500 à 1499 habitants 15

5 MODE DE SCRUTIN APPLICABLE Scrutin plurinominal majoritaire à deux tours Les suffrages sont décomptés individuellement par candidat et non par liste Pour être élu au 1er tour de scrutin, le candidat doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de suffrages au moins égal au ¼ des électeurs inscrits Au second tour, la majorité relative suffit. En cas d égalité de suffrages, le plus âgé des candidats est élu

6 LA DECLARATION DE CANDIDATURE OBLIGATOIRE Le défaut de dépôt de candidature empêche la personne d être élue La déclaration de candidature n est obligatoire que pour le 1er tour de scrutin. Les candidats non élus au 1er tour sont automatiquement candidats au second tour Les candidats qui ne se seraient pas présentés au 1er tour peuvent déposer une déclaration de candidature pour le 2nd tour que dans le cas où le nombre de candidats présents au 1er tour aurait été inférieur au nombre de sièges de conseillers municipaux à pourvoir

7 EXEMPLES PRATIQUES Nombre de sièges à pourvoir Nombre de candidats qui se sont présentés au 1er tour Possibilités de présenter des candidats au 2nd tour 7 9 NON 11 8 OUI NON

8 EFFETS DE L INSUFFISANCE DE CANDIDATS Si aucun candidat ne se présente : L élection municipale ne peut être organisée Le conseil municipal ne peut être constitué Une délégation spéciale est instituée par arrêté du préfet Organisation d une élection partielle afin de constituer un conseil municipal dans un délai de trois mois

9 EFFETS DE L INSUFFISANCE DE CANDIDATS Lorsque les candidats se sont déclarés mais en nombre insuffisant compte-tenu du nombre de sièges à pourvoir : Les élections ont lieu au 1er et au 2nd tour De nouveaux candidats peuvent se déclarer entre le 1er et le 2nd tour

10 CONSEIL MUNICIPAL INCOMPLET A l ISSUE DU RENOUVELLEMENT GENERAL En application de l article L du CGCT, le conseil municipal doit être au complet pour procéder à l élection du maire et des adjoints Toutefois, si l ensemble des sièges n a pas été pourvu à l issue du renouvellement général du conseil municipal, y compris lorsque le nombre de conseillers municipaux est inférieur aux 2/3 de l effectif légal, cette élection peut tout de même avoir lieu en application de la jurisprudence du Conseil d Etat, Election municipale du Moule du 19 janvier 1990 Le conseil municipal ne devra être complété dans le cadre d une élection partielle que si suite à des vacances postérieures au renouvellement général, il était constaté que l effectif était inférieur aux 2/3 de l effectif légal ou qu il convenait d élire un nouveau maire

11 MODALITES DE DEPOT DES CANDIDATURES Conditions préalables à remplir pour candidater Remplir les conditions d éligibilité fixées par le code électoral (éligibilités tenant à la personne, éligibilités tenant aux fonctions exercées) Avoir connaissance des incompatibilités fixées par la loi Distinguer les conditions d éligibilité et les incompatibilités Les conseillers communautaires étant nécessairement issus de la liste des conseillers municipaux, leur candidature est soumise aux mêmes règles d éligibilité

12 TABLEAU PRESENTANT LES DIFFERENTS CAS D INELIGIBILITES ET D INCOMPATIBILITES Articulation entre conseiller municipal et conseiller communautaire L alinéa 8 de l article L 231 qui concerne les inéligibilités est étendu La condition de délégation de signature ne concerne que les fonctions d encadrement de cabinet Ne sont pas visés les syndicats de communes ou syndicats mixtes

13 Il en est de même pour les conditions d incompatibilité avec toutefois deux incompatibilités supplémentaires introduites par la loi de réforme pour les candidats au siège de conseiller communautaire : L exercice d un emploi salarié au sein du centre intercommunal d action sociale créé par l EPCI L exercice d un emploi salarié au sein d un EPCI ou de ses communes membres

14 LA DECLARATION DE CANDIDATURES Les candidatures peuvent être présentées de manière isolées ou groupées Chaque candidat doit déposer une déclaration individuelle En cas de déclaration d un groupe de candidats, le dépôt est effectué par une personne dûment mandatée par chaque candidat constituant le groupe L absence de texte organisant les candidatures collectives empêche d avoir un responsable de liste Aucun candidat n a à indiquer qu il fait partie d une candidature groupée

15 LES PRINCIPALES CONDITIONS A REMPLIR POUR CANDIDATER (L 228 du code électoral) Avoir 18 ans révolus, soit au plus tard le 22 mars 2014 à minuit Etre de nationalité française ou ressortissant d un Etat membre de l Union européenne Justifier d une attache avec la commune où le candidat se présente : Soit, le candidat à la qualité d électeur dans la commune où il se présente. Il doit joindre à sa déclaration : Une attestation d inscription sur la liste électorale avec toutes les mentions requises, signée par le maire et délivré dans les 30 jours précédant le dépôt de candidature Ou, une copie de la décision de justice ordonnant son inscription sur la liste électorale (il faut présenter également l original le jour du dépôt) Les communes sont tenues de délivrer, dans les plus brefs délais, les attestations d inscription sur la liste électorale aux candidats

16 LES PRINCIPALES CONDITIONS A REMPLIR POUR CANDIDATER (L 228 du code électoral) Soit, le candidat à la qualité d électeur dans une autre commune où il se présente. Il doit joindre à sa déclaration : Une attestation d inscription sur la liste électorale avec toutes les mentions requises, signée par le maire et délivré dans les 30 jours précédant le dépôt de candidature Ou, une copie de la décision de justice ordonnant son inscription sur la liste électorale (il faut présenter également l original le jour du dépôt) Et, un document permettant d établir son attache fiscale avec la commune dans laquelle il se présente (avis d imposition, acte notarié ou attestation du DDFIP)

17 LES PRINCIPALES CONDITIONS A REMPLIR POUR CANDIDATER (L 228 du code électoral) Soit, le candidat n a pas la qualité d électeur Un certificat de nationalité ou un passeport ou une carte nationale d identité en cours de validité pour prouver sa nationalité Et, un bulletin n 3 du casier judiciaire délivré depuis moins de 3 mois pour établir qu il n est pas déchu de ses droits civils et politiques Et, un document de nature à prouver son attache fiscale avec la commune ans laquelle il se présente

18 LES PRINCIPALES CONDITIONS A REMPLIR POUR CANDIDATER (L 228 du code électoral) PREUVE DE L ATTACHE FISCALE Pour prouver son attache fiscale avec la commune, il est impératif que les documents présentés par le candidat atteste de son inscription à titre personnel aux rôle des contributions directes de la commune où il se présente (au 1 er janvier 2014 ou justifier devoir y être inscrit à cette date) Les pièces justificatives ne sont à fournir qu une seule fois ( au 1er ou au second tour en fonction du moment où est déposée la candidature)

19 LES PRINCIPALES CONDITIONS A REMPLIR POUR CANDIDATER (L 228 du code électoral) Ces mêmes dispositions s appliquent aux candidats ressortissants d un Etat membre de l Union européenne avec une obligation supplémentaire : Joindre une déclaration certifiant que le candidat n est pas déchu du droit d éligibilité dans l Etat dont il a la nationalité ATTENTION : Nul ne peut être candidat dans plus d une circonscription électorale Les déclarations de candidature s effectuent obligatoirement sur un imprimé CERFA tel que produit en annexe du mémento à l usage des candidats (R du code électoral)

20 PRESENTATION DES PRINCIPAUX DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU DOSSIER DE CANDIDATURE

21 LA DECLARATION DE CANDIDATURE Délai et lieux de dépôt des candidatures Les déclarations de candidature sont déposées auprès des services préfectoraux, en préfecture et en sous-préfectures La date de dépôt et les lieux seront fixés par arrêté préfectoral Pour le 1er tour, les candidatures seront déposées au mois de février 2014 à partir d une date fixée par arrêté du préfet et jusqu au jeudi 6 mars 2014 à 18 heures, aux heures d ouverture du service chargé de recevoir les candidatures En cas de nécessité d enregistrer de nouvelles candidatures au second tour, celles-ci seront déposées à partir du lundi 24 mars 2014 et jusqu au 25 mars 2014 à 18 heures, dans les mêmes conditions telles que décrites précédemment

22 MODALITES DE DESIGNATION DES CONSEILLERS COMMUNAUTAIRES Le nombre et la répartition des sièges de conseillers communautaires ont été entérinés, pour chaque EPCI à fiscalité propre, par un arrêté préfectoral en date du 25 octobre 2013 Dans les communes de moins de 1000 habitants, les conseillers communautaires ne sont pas élus mais désignés Aussi, il n y a pas de déclaration de candidature à déposer (seulement pour les conseillers municipaux) Les conseillers communautaires ne seront pas non plus connus le soir de l élection L assemblée municipale devra d abord procéder à l élection du nouveau maire et des nouveaux adjoints pour connaître les noms des conseillers communautaires

23 MODALITES DE DESIGNATION DES CONSEILLERS COMMUNAUTAIRES Les conseillers communautaires sont désignés en reprenant l ordre du tableau du conseil municipal Pour mémoire, l article R du CGCT précise que l ordre du tableau des conseillers municipaux est établi comme suit : Par la date la plus ancienne de nomination intervenue depuis le dernier renouvellement intégral du conseil municipal (il s agit uniquement de distinguer ceux qui auront été élus au 1 er tour de ceux qui auront été élus au 2nd tour) Entre conseillers élus le même jour, par le plus grand nombre de suffrages obtenus Et, à égalité de voix, par priorité d âge

24 MODALITES DE DESIGNATION DES CONSEILLERS COMMUNAUTAIRES L ordre du tableau sera donc le suivant : Le Maire Les adjoints Les conseillers municipaux Exemple 1 : Dans une commune de 300 habitants qui ne dispose que d un seul siège de conseiller communautaire : Le maire de cette commune sera donc conseiller communautaire Exemple 2 : Dans une commune de 900 habitants qui dispose de trois sièges de conseillers communautaires : Le maire de cette commune, puis les 1 er et 2ème adjoints seront conseillers communautaires

25 MODALITES DE DESIGNATION D UN SUPPLEANT LORSQUE LA COMMUNE NE DISPOSE QUE D UN SIEGE DE CONSEILLER COMMUNAUTAIRE L article L du CGCT prévoit que : Dans les communautés de communes ou d agglomération, lorsqu une commune ne dispose que d un seul siège au sein du conseil communautaire, elle devra désigner obligatoirement un conseiller communautaire suppléant Le conseiller communautaire suppléant est le premier membre du conseil municipal dans l ordre du tableau qui n exerce pas déjà de mandat de conseiller communautaire

26 DEMISSIONS ET VACANCES DE SIEGES En cas de vacance d un siège de conseiller communautaire, suite notamment à une démission de ce mandat ou à une démission du mandat de conseiller municipal, le conseiller démissionnaire est remplacé par le 1er conseiller municipal pris dans l ordre du tableau qui n est pas déjà conseiller communautaire La démission des seules fonctions de maire ou d adjoint n a pas en revanche d incidence sur le mandat de conseiller communautaire En cas de cessation concomitante des fonctions de maire ou d adjoint et de conseiller communautaire, celui-ci est remplacé par le 1er conseiller municipal, n exerçant pas les fonctions de conseiller communautaire, pris dans l ordre du tableau établi à l issue de l élection du nouveau maire ou du nouvel adjoint

27 DIFFERENCE ENTRE LE SUPPLEANT ET LE REMPLACANT La suppléance n est pas une notion électorale L article L du CGCT prévoit un suppléant uniquement pour les communes membres d une communauté de communes ou d agglomération, quelle que soit leur taille, qui ne disposent que d un siège de conseiller communautaire Le rôle du suppléant est d assister aux réunions du conseil communautaire à la place du conseiller titulaire en cas d empêchement temporaire de ce dernier A l inverse, le remplaçant prend la place du conseiller titulaire dont le mandat est définitivement terminé ( démission ou décès)

28 DEMISSIONS ET VACANCES DE SIEGES Il peut arriver que des candidats souhaitent être conseiller municipal sans être conseiller communautaire Toutefois, s ils sont élus, le mandat de conseiller communautaire ne pourra pas être refusé Par contre, il sera possible de démissionner à tout moment, y compris tout de suite après l acquisition du mandat

29 EXEMPLE : Remplacement d un conseiller communautaire lorsque la commune ne dispose que d un siège au sein de l EPCI à FP Tableau du conseil municipal 1/ Maire 1/ Maire 2/ 1 er Adjoint Le 1 er Adjoint est son suppléant 3/ 2ème Adjoint 4/ 3ème Adjoint 5/ CM 6/ CM 7/ CM 8/ CM 9/ CM 10/ CM CM... 15/ CM Elu siégeant au sein du conseil communautaire

30 EXEMPLE SUITE : Démission du mandat de conseiller communautaire Remplacement par le 1er membre du conseil municipal n exerçant pas le mandat de conseiller communautaire qui le suit dans l ordre du tableau établi à la date où la vacance de son siège est devenue définitive Même si le rôle de suppléant diffère de celui de remplaçant, dans les faits, puisqu ils sont désignés de la même façon, le suppléant est la personne qui a vocation à remplacer le conseiller titulaire en cas de vacance définitive du siège ( L du CGCT) Dans l exemple précédant, si le maire renonce seulement à son mandat de conseiller communautaire, il sera remplacé par son 1 er adjoint.

31 EXEMPLE SUITE : Démission concomitante du mandat de maire et de conseiller communautaire Si le maire démissionne de son mandat de maire et de conseiller communautaire, son remplaçant en tant que conseiller communautaire sera le nouveau maire Dans l attente de l élection du nouveau maire, c est le suppléant de l ancien maire (dans l exemple précédent, le 1 er adjoint) qui représente temporairement la commune au sein du conseil communautaire Une fois le nouveau maire élu, le siège de conseiller communautaire du maire démissionnaire est pourvu par le 1 er membre du conseil municipal n exerçant pas les fonctions de conseiller communautaire pris dans l ordre du tableau à l issue de l élection du nouveau maire et des nouveaux adjoints soit, le nouveau maire

32 EXEMPLE : Remplacement d un conseiller communautaire lorsque la commune dispose de plusieurs sièges au sein de l EPCI à FP Tableau du conseil municipal 1/ Maire 1/ Maire 2/ 1 er Adjoint 2/ 1 er Adjoint 3/ 2ème Adjoint 4/ 3ème Adjoint 5/ CM 6/ CM 7/ CM 8/ CM 9/ CM 10/ CM CM... Elus siégeant au sein du conseil communautaire 15/ CM

33 EXEMPLE SUITE Dans ce cas, pas de suppléance puisque la commune dispose de deux sièges au sein du conseil communautaire Le système de pouvoirs permettra de pallier l absence temporaire d un conseiller communautaire

34 EXEMPLE : CAS PARTICULIER Si le maire démissionne de son mandat de maire tout en restant conseiller communautaire Dans ce cas, même si la démission du mandat de maire entraîne une modification de l ordre du tableau du conseil municipal, cela ne remet pas en cause son mandat de conseiller communautaire

35 L ABSENCE DE COMMISSION DE PROPAGANDE MAINTENUE Pas de modification du seuil fixé à l article L 241 Dans les communes de moins de 2500 habitants, les candidats ne peuvent pas obtenir le concours de la commission de propagande pour l envoi et la distribution de leurs documents (article L 241 du code électoral) Les candidats doivent assurer la diffusion de leur propagande par leurs propres moyens

36 LA CAMPAGNE ELECTORALE Durée de la campagne électorale La campagne électorale en vue du premier tour de scrutin est ouverte le lundi 10 mars à zéro heure et s achève le samedi 22 mars 2014 à minuit. En cas de second tour, la campagne est ouverte le lundi 24 mars 2014 à zéro heure et est close le samedi 29 mars 2014 à minuit

37 LES OUTILS DE PROPAGANDE ELECTORALE Les affiches électorales Les demandes d emplacements doivent être formulées auprès des mairies dès l ouverture de la campagne électorale jusqu au mercredi précédant le scrutin à midi Les emplacements sont attribués dans l ordre d arrivée des demandes Il n existe pas de tirage au sort pour l attribution des emplacements d affichage Le nombre d affiches pouvant être apposées n est pas limité Les affiches sont imprimées et apposées par les soins des candidats Elles ne font l objet d aucun remboursement

38 LES OUTILS DE PROPAGANDE ELECTORALE Les professions de foi Les professions de foi ne répondent à aucune obligation de taille ou de grammage La combinaison des trois couleurs (bleu, blanc et rouge), à l exception de la reproduction de l emblème d un ou de plusieurs partis ou groupements politiques, y est interdite Les professions de foi sont imprimées et diffusées par les soins des candidats Elles ne font l objet d aucun remboursement

39 LES OUTILS DE PROPAGANDE ELECTORALE Les bulletins de vote Ils doivent être imprimés en une seule couleur sur papier blanc Ils doivent être d un grammage compris entre 60 et 80 grammes au mètre carré Ils doivent avoir le format : x 148 mm lorsqu ils comportent de 1 à 4 noms x 210 mm lorsqu ils comportent 5 noms et plus Ils doivent être désormais au format paysage (à l horizontale) Les bulletins de vote sont imprimées par les soins des candidats Ils ne font l objet d aucun remboursement

40 RAPPEL DE QUELQUES REGLES SPECIFIQUES CONCERNANT LES BULLETINS DE VOTE Les noms de l ensemble des candidats sont indiqués dans l ordre qu ils auront choisi (en cas de candidatures groupées) Les noms portés sur le bulletin de vote doivent être conformes à ceux mentionnés dans la déclaration de candidature Seuls les noms des candidats doivent figurer sur le bulletin de vote Il est recommandé de ne pas y mentionner la date ou le tour de scrutin (utilisation pour les deux tours) ATTENTION : Il appartient aux candidats de déposer leur bulletin auprès du maire au plus tard à midi la veille du scrutin ou dans les bureaux de vote le jour de l élection.

41 REGLES DE VALIDITE DES SUFFRAGES Prise en compte des suffrages Les suffrages exprimés en faveur d une personne qui ne se serait pas portée candidate ne sont pas pris en compte Le fait que le nom d une personne non candidate apparaisse sur le bulletin de vote ne remet pas en cause la validité du bulletin ou le ou les noms des autres candidats (à qui il faut compter le suffrage puisque leur candidature a été régulièrement enregistrée) Le panachage reste autorisé (à supposer toutefois que la personne mentionnée sur le bulletin de vote ait enregistré sa candidature) Les noms inscrits au-delà du nombre de conseiller à élire ne sont pas décomptés

42 EXEMPLES DE BULLETINS DE VOTE : COMMUNE DE 300 HABITANTS DEVANT ELIRE 11 CONSEILLERS MUNICIPAUX Pierre Son Le bulletin est valide dans le cas d une candidature isolée Format : paysage Dimension : 105 x 148 mm de 1 à 4 noms

43 EXEMPLES DE BULLETINS DE VOTE : COMMUNE DE 300 HABITANTS DEVANT ELIRE 11 CONSEILLERS MUNICIPAUX Pierre Son Marcelle Decaire Le bulletin est valide dans le cas d une candidature isolée Format : paysage Dimension : 105 x 148 mm de 1 à 4 noms Aucun suffrage ne sera attribué à Pierre Son Un suffrage pourra être attribué à Marcelle Decaire si sa candidature a été enregistrée

44 EXEMPLES DE BULLETINS DE VOTE : COMMUNE DE 300 HABITANTS DEVANT ELIRE 11 CONSEILLERS MUNICIPAUX Pierre Son Marcelle Decaire Jeanne Poche André Martien Céline Lin Rudy Pacho Sylvie Fane Jean Nemare Marie Pince Paul Perse Audrey Flou Hervé Bo Claire Mat René Roi Cas d un groupement de 14 candidatures : Format : paysage Dimension : 148 x 210 mm lorsqu il comporte plus de 5 noms Le bulletin est valable Il sera décompté un suffrage pour les 11 premiers noms

45 EXEMPLES DE BULLETINS DE VOTE : COMMUNE DE 300 HABITANTS DEVANT ELIRE 11 CONSEILLERS MUNICIPAUX Pierre Son Marcelle Decaire Jeanne Poche André Martien Céline Lin Rudy Pacho Sylvie Fane Jean Nemare Marie Pince Paul Perse Audrey Flou Hervé Bo Claire Mat René Roi Cas d un groupement de 14 candidatures : Format : paysage Dimension : 148 x 210 mm lorsqu il comporte plus de 5 noms Le bulletin est valable Il sera décompté un suffrage pour les 11 candidats non rayés

46 EXEMPLES DE BULLETINS DE VOTE : COMMUNE DE 300 HABITANTS DEVANT ELIRE 11 CONSEILLERS MUNICIPAUX Pierre Son Marcelle Decaire Jeanne Poche André Martien Céline Lin Rudy Pacho Sylvie Fane Jean Nemare Marie Pince Paul Perse Audrey Flou Hervé Bo Claire Mat René Roi Cas d un groupement de 14 candidatures : Format : paysage Dimension : 148 x 210 mm lorsqu il comporte plus de 5 noms Le bulletin n est pas valable Il n est en effet pas possible de déterminer l ordre de présentation, ni le sens de lecture

47 EXEMPLES DE BULLETINS DE VOTE : COMMUNE DE 300 HABITANTS DEVANT ELIRE 11 CONSEILLERS MUNICIPAUX 1/Pierre Son 2/Marcelle Decaire 3/Jeanne Poche 4/André Martien 5/Céline Lin 6/Rudy Pacho 7/Sylvie Fane 8/Jean Nemare 9/Marie Pince 10/Paul Perse 11/Audrey Flou 12/Hervé Bo 13/Claire Mat 14/ René Roi Cas d un groupement de 14 candidatures : Format : paysage Dimension : 148 x 210 mm lorsqu il comporte plus de 5 noms Le bulletin est valable Il sera décompté un suffrage pour les 11 premiers candidats

48 EXEMPLES DE BULLETINS DE VOTE : COMMUNE DE 300 HABITANTS DEVANT ELIRE 11 CONSEILLERS MUNICIPAUX Pierre Son Marcelle Decaire Jeanne Poche André Martien Céline Lin Rudy Pacho Sylvie Fane Jean Nemare Marie Pince Paul Perse Audrey Flou Hervé Bo Claire Mat René Roi Cas d un groupement de 14 candidatures : Format : paysage Dimension : 148 x 210 mm lorsqu il comporte plus de 5 noms Le bulletin est valable Les 11 suffrages à comptabiliser sont identifiables

49 EXEMPLES DE BULLETINS DE VOTE : COMMUNE DE 300 HABITANTS DEVANT ELIRE 11 CONSEILLERS MUNICIPAUX Pierre Son Marcelle Decaire Jeanne Poche André Martien Céline Lin Rudy Pacho Sylvie Fane Jean Nemare Cas d un groupement de 8 candidatures : Format : paysage Dimension : 148 x 210 mm lorsqu il comporte plus de 5 noms Le bulletin est valable Il sera décompté un suffrage pour les 8 premiers noms

50 EXEMPLES DE BULLETINS DE VOTE : COMMUNE DE 300 HABITANTS DEVANT ELIRE 11 CONSEILLERS MUNICIPAUX Bulletin avec 8 noms ( 148 x 210 mm) Bulletin avec 3 noms ( 105 x 148 mm) Pierre Son Marcelle Decaire Jeanne Poche André Martien Céline Lin Rudy Pacho Sylvie Fane Jean Nemare - Paul Perse - Audrey Flou - Hervé Bo CAS DE LA PRESENCE DE DEUX BULLETINS DANS UNE ENVELOPPE DE SCRUTIN Les suffrages peuvent être décomptés pour chacun des bulletins car le total des candidats ne dépasse pas le nombre de sièges à pourvoir

51 EXEMPLES DE BULLETINS DE VOTE : COMMUNE DE 300 HABITANTS DEVANT ELIRE 11 CONSEILLERS MUNICIPAUX Bulletin avec 8 noms dont un rayé ( 148 x 210 mm) Bulletin avec 4 noms ( 105 x 148 mm) Pierre Son Marcelle Decaire Jeanne Poche André Martien Céline Lin Rudy Pacho Sylvie Fane Jean Nemare - Paul Perse - Audrey Flou - Hervé Bo - Claire Mat CAS DE LA PRESENCE DE DEUX BULLETINS DANS UNE ENVELOPPE DE SCRUTIN Les suffrages peuvent être décomptés pour chacun des candidats non rayés car le total des candidats ne dépasse pas le nombre de sièges à pourvoir

52 EXEMPLES DE BULLETINS DE VOTE : COMMUNE DE 300 HABITANTS DEVANT ELIRE 11 CONSEILLERS MUNICIPAUX Bulletin avec 8 noms ( 148 x 210 mm) Bulletin avec 4 noms ( 105 x 148 mm) Pierre Son Marcelle Decaire Jeanne Poche André Martien Céline Lin Rudy Pacho Sylvie Fane Jean Nemare - Paul Perse - Audrey Flou - Hervé Bo - Claire Mat CAS DE LA PRESENCE DE DEUX BULLETINS DANS UNE ENVELOPPE DE SCRUTIN Le vote est nul car il y a plus de candidats que de sièges à pourvoir et il n est pas possible de connaître les 11 personnes pour lequel un vote doit être décompté

53 DESIGNATION DES ASSESSEURS ET DES DELEGUES DANS LES BUREAUX DE VOTE Les modifications induites par la réforme Le délai de désignation des assesseurs et des délégués est modifié Désormais, le candidat doit, au plus tard le 3ème jour précédant le scrutin, notifier au maire par courrier ou dépôt direct en mairie leurs noms, prénoms, date et lieu de naissance et adresse et indiquer le bureau de vote auquel chacun d eux est affecté En outre, doivent être indiqués, pour les assesseurs et leurs suppléants, leurs numéro et lieu d inscription sur la listes électorale qui prouvent leur qualité d électeur du département Il est par ailleurs interdit de rémunérer les assesseurs des bureaux de vote

54 LES NOUVEAUTES A INTEGRER POUR LES JOURS DE SCRUTIN Dans toutes les communes : L électeur doit obligatoirement présenter un titre d identité Affichage de la liste des candidats dans chaque bureau de vote Cette liste à afficher dans les bureaux de vote sera transmise par la préfecture

55 LES INFORMATIONS SUR LE SITE INTERNET DE LA PREFECTURE DE L ESSONNE Refonte du site internet de la Préfecture en cours Les informations se situent sur la page d accueil du site internet de la préfecture (flash spécial exemple : communication pour les inscriptions sur les listes électorales avant le 31 décembre 2013) En bas de cette page d accueil se trouve un logo bleu, blanc, rouge qui permet un accès direct à toutes les informations mises en ligne concernant les élections Outre ce lien direct, ces informations élections sont également accessibles en cliquant sur l onglet «politiques publiques» puis, «élection» Comme habituellement, des courriels informatifs seront transmis à toutes les communes au fur et à mesure des opérations électorales à réaliser

56 MERCI DE VOTRE ATTENTION

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants Élections municipales de 2014 Communes de moins de 1000 habitants Introduction présentation générale de la réforme Importantes modifications du code électoral introduites par la loi du 17 mai 2013 et son

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Supplément spécial ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Mairie-conseils décrypte pour vous les principaux changements apportés par la loi électorale du 17 mai 2013 : abaissement du seuil du scrutin

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES ET COMMUNAUTAIRES

ÉLECTIONS MUNICIPALES ET COMMUNAUTAIRES ÉLECTIONS MUNICIPALES ET COMMUNAUTAIRES 23 et 30 mars 2014 ÉLECTIONS DES CONSEILLERS MUNICIPAUX ET DES CONSEILLERS COMMUNAUTAIRES 23 ET 30 MARS 2014 DOSSIER DE PRESSE Secrétariat général Direction de la

Plus en détail

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Projet de loi relatif à l élection des conseillers départementaux,

Plus en détail

ELECTIONS MUNICIPALES

ELECTIONS MUNICIPALES GUIDE D IMPRESSION ET D UTILISATION Bulletins de vote, professions de foi et affiches ELECTIONS MUNICIPALES 23 & 30 MARS 2014 OETHICS agence de communication positive OETHICS 46 rue Delamarre 27370 LE-THUIT-ANGER

Plus en détail

Réunion téléphonique du 20 mars 2014. L installation du conseil municipal et les premières mesures à prendre en début de mandat

Réunion téléphonique du 20 mars 2014. L installation du conseil municipal et les premières mesures à prendre en début de mandat Réunion téléphonique du 20 mars 2014 L installation du conseil municipal et les premières mesures à prendre en début de mandat Le terme du mandat Fin de mandat des conseillers municipaux : le 23 mars 2014,

Plus en détail

ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 M É M E N T O. à l usage des candidats

ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 M É M E N T O. à l usage des candidats ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 M É M E N T O à l usage des candidats Décembre 2014 SOMMAIRE AVERTISSEMENT... 4 1. GENERALITES... 5 1.1. TEXTES APPLICABLES A L ELECTION DES CONSEILLERS DEPARTEMENTAUX...

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES DE MARS 2014 M É M E N T O. à l usage des candidats dans les communes de moins de 1 000 habitants

ÉLECTIONS MUNICIPALES DE MARS 2014 M É M E N T O. à l usage des candidats dans les communes de moins de 1 000 habitants ÉLECTIONS MUNICIPALES DE MARS 2014 M É M E N T O à l usage des candidats dans les communes de moins de 1 000 habitants Mis à jour en octobre 2013 1 SOMMAIRE TEXTES APPLICABLES A L ELECTION DES CONSEILLERS

Plus en détail

Élections départementales. 22 et 29 mars 2015 ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES

Élections départementales. 22 et 29 mars 2015 ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 DOSSIER DE PRESSE Secrétariat général Direction de la modernisation et de l action territoriale Bureau des élections et des études politiques

Plus en détail

FONDEMENTS JURIDIQUES

FONDEMENTS JURIDIQUES PREFECTURE DE L ALLIER DIRECTION DES RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITES TERRITORIALES Bureau du Conseil et du contrôle de légalité LA COMMISSION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC (CDSP) élection, constitution,

Plus en détail

OBJET : Sectionnement électoral et conséquences électorales de la création d une commune associée

OBJET : Sectionnement électoral et conséquences électorales de la création d une commune associée secrétariat général DIRECTION DE LA MODERNISATION ET DE L ACTION TERRITORIALE SOUS-DIRECTION DES AFFAIRES POLITIQUES ET DE LA VIE ASSOCIATIVE BUREAU DES ELECTIONS ET DES ETUDES POLITIQUES Paris, le 17

Plus en détail

NOTE RELATIVE A L ELECTION ET AU MANDAT DES EXECUTIFS MUNICIPAUX ET COMMUNAUTAIRES

NOTE RELATIVE A L ELECTION ET AU MANDAT DES EXECUTIFS MUNICIPAUX ET COMMUNAUTAIRES 1 PRÉFET DES HAUTES-PYRÉNÉES NOTE RELATIVE A L ELECTION ET AU MANDAT DES EXECUTIFS MUNICIPAUX ET COMMUNAUTAIRES I. Le conseil municipal Renouvellement général TITRE I : LA COMMUNE Les conseillers municipaux

Plus en détail

Qui peut être élu conseiller municipal, devenir maire ou adjoint? Les règles d inéligibilités et d incompatibilités

Qui peut être élu conseiller municipal, devenir maire ou adjoint? Les règles d inéligibilités et d incompatibilités Département Administration et gestion communale JM/JR/MK Note n 78 Affaire suivie par : Judith MWENDO (tél. 01 44 18 13 60) et Julie ROUSSEL (tél. 01 44 18 51 95) Paris, le 8 août 2013 Qui peut être élu

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement intérieur de la Croix-Rouge française adopté par l assemblée générale extraordinaire du 20 janvier 2012 et approuvé par le ministre de l Intérieur RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE CIRCULAIRE CDG90 11/12 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations

Plus en détail

Le ministre de l intérieur et de l aménagement du territoire Le ministre de l outre-mer. Mesdames et Messieurs les maires

Le ministre de l intérieur et de l aménagement du territoire Le ministre de l outre-mer. Mesdames et Messieurs les maires MINISTERE DE L INTERIEUR ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTERE DE L OUTRE-MER Paris, le 10 mai 2007 Le ministre de l intérieur et de l aménagement du territoire Le ministre de l outre-mer à Mesdames

Plus en détail

Les étapes des élections des délégués du personnel

Les étapes des élections des délégués du personnel C est à l employeur qu il appartient, lorsque le seuil d effectif est dépassé puis une fois tous les 4 ans, d organiser les élections des délégués du personnel. Il doit alors préparer les élections en

Plus en détail

Constitution d une Commission d Appel d Offres

Constitution d une Commission d Appel d Offres Constitution d une Commission d Appel d Offres ATTENTION : * Pour les collectivités territoriales et les établissements publics locaux, sont constituées une ou plusieurs commissions d appel d offres à

Plus en détail

Règlement intérieur. de l Union des Démocrates et Indépendants

Règlement intérieur. de l Union des Démocrates et Indépendants Règlement intérieur de l Union des Démocrates et Indépendants TITRE I - LES ADHERENTS Article 1 : Adhésions, cotisations et dons Les demandes d adhésion sont adressées soit aux fédérations, soit aux personnes

Plus en détail

Renouvellement du conseil d administration du CCAS/CIAS

Renouvellement du conseil d administration du CCAS/CIAS Renouvellement du conseil d administration du CCAS/CIAS Actes-types : 1 / Fixation du nombre d administrateurs 2 / Délibération portant élections des représentants élus 3 / Affichage pour publicité aux

Plus en détail

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Article 1 er : Effectif de l entreprise Nombre de sièges à pourvoir L effectif

Plus en détail

LES 10 POINTS CLES 1. 2. L 3. 4. L 5. 6. 7. L

LES 10 POINTS CLES 1. 2. L 3. 4. L 5. 6. 7. L INTRODUCTION Réglementation fixée par le législateur et par la jurisprudence de la Commission nationale des comptes de campagne et de financement de la vie politique (CNCCFP). 3 objectifs principaux :

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 16 avril 2013

REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 16 avril 2013 Mutuelle d Entreprises Schneider Electric SIREN n 390 820 058, Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité. REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 16 avril 2013

Plus en détail

La garde des sceaux, ministre de la justice,

La garde des sceaux, ministre de la justice, Arrêté de la DPJJ du 17 décembre 2008 fixant la date et les modalités d organisation des élections des représentants du personnel au sein des commissions administratives paritaires instituées à la direction

Plus en détail

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union RÈGLEMENTINTÉRIEUR Éditions de l Union TITRE I ADHÉRENTS Article 1 er DEMANDE D ADHÉSION 1. Toute personne physique souscrivant à l objet et aux valeurs du Mouvement peut adresser une demande d adhésion,

Plus en détail

Election départementale dimanche 22 mars 2015 dimanche 29 mars 2015 2ieme tour

Election départementale dimanche 22 mars 2015 dimanche 29 mars 2015 2ieme tour Election départementale dimanche 22 mars 2015 dimanche 29 mars 2015 2ieme tour Informations à destination du binôme de candidat réalisé par Françoise Minetti en relation avec Marie-Odile Mainguet et Nelly

Plus en détail

Mutuelle d Entreprises Schneider Electric

Mutuelle d Entreprises Schneider Electric SIREN n 390 820 058, Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité Mutuelle d Entreprises Schneider Electric (MESE) REGLEMENT INTERIEUR APPROUVE PAR L ASSEMBLEE GENERALE MESE du

Plus en détail

Guide des élections des représentants des parents d élèves

Guide des élections des représentants des parents d élèves Guide des élections des représentants des parents d élèves au conseil d école Cliquer sur le titre dans le sommaire pour accéder à la page souhaitée SOMMAIRE : 1. Conseil d école.. p 3 2. Organisation

Plus en détail

Accord collectif national relatif aux élections des représentants du personnel au Conseil de Discipline National. du 14 octobre 2003 du 15.04.

Accord collectif national relatif aux élections des représentants du personnel au Conseil de Discipline National. du 14 octobre 2003 du 15.04. Accord collectif national relatif aux élections des représentants du personnel au Conseil de Discipline National du 14 octobre 2003 du 15.04.03 Article I : principes généraux Les élections des représentants

Plus en détail

ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 M É M E N T O. à l usage des candidats

ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 M É M E N T O. à l usage des candidats ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 M É M E N T O à l usage des candidats Décembre 2014 7.1.5.Les sanctions Le fait de ne pas déposer une déclaration de situation patrimoniale ou d intérêts, d omettre

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

MUTIEG ELECTION 2014 DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE 2014 PROTOCOLE ELECTORAL

MUTIEG ELECTION 2014 DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE 2014 PROTOCOLE ELECTORAL MUTIEG ELECTION 2014 DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE 2014 PROTOCOLE ELECTORAL MUTIEG mutuelle soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité Page 1 sur 8 Par une décision du 23 octobre

Plus en détail

DEPARTEMENT CHARENTE PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE BLANZAC-PORCHERESSE

DEPARTEMENT CHARENTE PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE BLANZAC-PORCHERESSE REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT CHARENTE NOMBRES DE MEMBRES Afférents au Conseil En exercic e Qui ont pris part à la Délibération Municipal 15 15 15 Date de la convocation 04/06/2014 Date d affichage

Plus en détail

F. C. P. E IN F O S 0 6

F. C. P. E IN F O S 0 6 Conseil Départemental, 6 rue de France - 06000 NICE SEPTEMBRE 2013 - N 125 Conseil Départemental des Parents d Élèves F. C. P. E IN F O S 0 6 04 93 88 50 00 04 93 87 22 05 Site : www.fcpe06.org courriel

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE 1 SOMMAIRE Titre I Organisation et déroulement des séances du Conseil Communautaire P.3 A- Organisation des séances B- Déroulement des séances Titre II Police

Plus en détail

LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP)

LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP) LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP) Le protocole d accord se négocie entre le chef d entreprise ou son représentant (dument mandaté à cet effet) et les organisations syndicales (OS) représentatives.

Plus en détail

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI DECRET N 98-228/P-RM Fixant l organisation et les modalités de fonctionnement de la chambre de commerce et d industrie du Mali. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi n 94-009 du

Plus en détail

Un employé d'une communauté de commune peut-il être élu au conseil municipal d'une commune adhérente de cette communauté?

Un employé d'une communauté de commune peut-il être élu au conseil municipal d'une commune adhérente de cette communauté? Un employé d'une communauté de commune peut-il être élu au conseil municipal d'une commune adhérente de cette communauté? En application de l avant-dernier alinéa de l article L. 231 du code électoral,

Plus en détail

5. Lors du processus électoral, le secrétaire, le comité. 6. Lorsque, entre le 100 e jour précédant la date de

5. Lors du processus électoral, le secrétaire, le comité. 6. Lorsque, entre le 100 e jour précédant la date de 1038 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 12 mars 2008, 140 e année, n o 11 Partie 2 Avis de dépôt Code des professions (L.R.Q., c. C-26) Ingénieurs Élections au Bureau de l Ordre Prenez avis que le Bureau de

Plus en détail

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité (adopté par le Conseil d administration du 8 octobre 2014) * Chapitre 1. Dispositions électorales communes aux instances de gouvernance Article 1.

Plus en détail

NOR : MENS1504165A. La ministre de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche et la ministre des outre-mer, Arrêtent :

NOR : MENS1504165A. La ministre de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche et la ministre des outre-mer, Arrêtent : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Education nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche Arrêté du Fixant les modalités d élection au Conseil national de l enseignement supérieur et de la

Plus en détail

Thalesflaytheon ys e PROTOCOLE D ACCORD PRE- ELECTORÂL. Elections 2013 des Membres du Comité d Entreprise et des Délégués du Personnel

Thalesflaytheon ys e PROTOCOLE D ACCORD PRE- ELECTORÂL. Elections 2013 des Membres du Comité d Entreprise et des Délégués du Personnel Thalesflaytheon ys e s PROTOCOLE D ACCORD PRE- ELECTORÂL Elections 2013 des Membres du Comité d Entreprise et des Délégués du Personnel Entre: LA SOCIETE THALES RAYTHEON SYSTEMS COMPANY SAS d une part,

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI ORGANIQUE

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI ORGANIQUE TEXTE ADOPTE n o 181 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2002-2003 24 juillet 2003 PROJET DE LOI ORGANIQUE relatif au référendum

Plus en détail

Conformément aux statuts, les listes électorales seront établies à partir des informations fournies par les établissements.

Conformément aux statuts, les listes électorales seront établies à partir des informations fournies par les établissements. Note relative à l organisation de l élection des représentants élus des personnels, de l élection des représentants élus des usagers et de l élection des représentants des établissements d enseignement

Plus en détail

Protocole d'accord préélectoral d'entreprise relatif aux élections des délégués du personnel d'e.on France Management

Protocole d'accord préélectoral d'entreprise relatif aux élections des délégués du personnel d'e.on France Management Protocole d'accord préélectoral d'entreprise relatif aux élections des délégués du personnel d'e.on France Management Entre : E.ON France Management dont le siège social est situé à Paris (75009), 5 rue

Plus en détail

Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV)

Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV) Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV) I. But et composition de l Association Article 1 : Nom Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 2015 STATUTS RÈGLEMENTS M E RMutuelle Retraite Européenne Statuts MRE applicables à compter du 01/01/2015 Titre I ER - Formation, Objet et composition

Plus en détail

Annexe 6 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par chaque candidat

Annexe 6 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par chaque candidat Annexe 6 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par chaque candidat 53 54 Annexe 7 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par le candidat tête de liste ou son mandataire 55 56 Annexe

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité Statuts de la Communauté d universités et établissements Université Sorbonne Paris Cité 1 / 22 L Université Sorbonne Paris Cité regroupe des établissements d enseignement supérieur et de recherche et des

Plus en détail

statuts règlement RÉUNICA Mutuelle

statuts règlement RÉUNICA Mutuelle statuts règlement RÉUNICA Mutuelle sommaire RÉUNICA Mutuelle n Statuts STATUTS Titre I - FORMATION DE LA MUTUELLE...3 Chapitre I : Dénomination et Objet de la Mutuelle...3 Chapitre II : conditions d admission,

Plus en détail

INSTRUCTION PERMANENTE RELATIVE AUX MACHINES A VOTER. Le Ministre de l intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales

INSTRUCTION PERMANENTE RELATIVE AUX MACHINES A VOTER. Le Ministre de l intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales INSTRUCTION PERMANENTE RELATIVE AUX MACHINES A VOTER Paris, le 26 mai 2004 Le Ministre de l intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales à Mesdames et Messieurs les préfets et Mesdames

Plus en détail

Ociane Professionnels Indépendants

Ociane Professionnels Indépendants JUIN 2012 Ociane Professionnels Indépendants Statuts approuvés par l Assemblée Générale du 11 septembre 2012 OCIANE PROFESSIONNELS INDÉPENDANTS Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 Siège social

Plus en détail

Procédure DSP normale. 1. La décision de principe de la délégation

Procédure DSP normale. 1. La décision de principe de la délégation Procédure DSP normale 1. La décision de principe de la délégation Les assemblées délibérantes des collectivités territoriales, de leurs groupements et de leurs établissements publics se prononcent sur

Plus en détail

L organisation des pouvoirs de la Vème République

L organisation des pouvoirs de la Vème République L organisation des pouvoirs de la Vème République I. Comment fonctionne la Vème République? A. La constitution P. 105 : Préambule de la Constitution de la Vème République : Qu est-ce qu une constitution?

Plus en détail

Compte rendu de la séance du 29 mars 2014

Compte rendu de la séance du 29 mars 2014 Compte rendu de la séance du 29 mars 2014 Secrétaire(s) de la séance: Laëtitia MICHON Ordre du jour: - Election du Maire - Détermination du nombre d'adjoint - Election du ou des adjoints Délibérations

Plus en détail

TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS

TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS STATUTS MISE A JOUR APRES LE 115EME CONGRES 5 ET 6 SEPTEMBRE 2015 TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS Article 1 er - Le Parti Dans le cadre de l article 4 de la Constitution, le Parti républicain radical

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 17 DECEMBRE 2014 PROJET DE RESOLUTIONS

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 17 DECEMBRE 2014 PROJET DE RESOLUTIONS Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 155 742 320 euros RCS PARIS n 493 455 042 Siège social : 50, avenue Pierre Mendès France 75201 PARIS Cedex 13 ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

Plus en détail

Circulaire relative à l élection et au mandat. des assemblées et des exécutifs locaux

Circulaire relative à l élection et au mandat. des assemblées et des exécutifs locaux Circulaire relative à l élection et au mandat des assemblées et des exécutifs locaux Chapitre premier LA COMMUNE 1. Le conseil municipal 1.1. Population de référence 1.1.1. Chiffres du recensement à prendre

Plus en détail

S T A T U T S. Relevant du livre II SIREN 776 950 677. mutami

S T A T U T S. Relevant du livre II SIREN 776 950 677. mutami S T A T U T S Relevant du livre II SIREN 776 950 677 mutami 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 tél 0 810 131 111 fax 05 61 63 03 77 Statuts Mutami mis à jour suite à l Assemblée Générale

Plus en détail

STATUTS DE LA SECTION DE LANCY DU PARTI SOCIALISTE SUISSE

STATUTS DE LA SECTION DE LANCY DU PARTI SOCIALISTE SUISSE STATUTS DE LA SECTION DE LANCY DU PARTI SOCIALISTE SUISSE Statuts adoptés par l Assemblée générale de la section de Lancy le 1 er juin 2015 PARTI SOCIALISTE DE LANCY, Route du Grand-Lancy 56, 1212 Grand-Lancy

Plus en détail

COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE)

COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE) COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE) DU SAGE DE LA DOLLER - * REGLES DE FONCTIONNEMENT * - ADOPTE PAR LA CLE LE JOUR MOIS ANNEE MODIFIEE LE Remarque préliminaire : le décret d application de la Loi sur l Eau

Plus en détail

VADE MECUM DEPARTEMENTALES 2015

VADE MECUM DEPARTEMENTALES 2015 VADE MECUM DEPARTEMENTALES 2015 Les électeurs sont convoqués le 22 mars 2015. Le scrutin sera ouvert à 8 heures et clos à 18 heures (ces horaires pourront être élargis par arrêtés spéciaux pris par les

Plus en détail

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE Chapitre 1 - BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

M. Robert COMTE, doyen d âge des membres du Conseil de Communauté a présidé la suite de cette séance en vue de l élection du Président.

M. Robert COMTE, doyen d âge des membres du Conseil de Communauté a présidé la suite de cette séance en vue de l élection du Président. REPUBLIQUE FRANCAISE Département du Bas-Rhin Arrondissement de STRASBOURG-CAMPAGNE Nombre de membres Séance du 11 avril 2008 Elus : 16 Date de la convocation Président de séance : A. SCHALL En fonction

Plus en détail

Kit pédagogique Les semaines de l engagement lycéen. du 21 septembre au 8 octobre 2015. # vielyceenne. la vie des lycées

Kit pédagogique Les semaines de l engagement lycéen. du 21 septembre au 8 octobre 2015. # vielyceenne. la vie des lycées Les rendez-vous Les rendez-vous la de vie la lycéenne vie lycéenne Kit pédagogique Les semaines de l engagement lycéen Séance de découverte de la vie lycéenne Séance de découverte de la vie associative

Plus en détail

Plusieurs modifications de liste électorale (tableaux rectificatifs) vont se succéder :

Plusieurs modifications de liste électorale (tableaux rectificatifs) vont se succéder : Elections Année électorale 0 L année 0 est une année de scrutins : élections municipales les et 0 mars 0, élections européennes le mai 0. Plusieurs modifications de liste électorale (tableaux rectificatifs)

Plus en détail

Editorial Les élections professionnelles

Editorial Les élections professionnelles Editorial Les élections Les élections sont une étape importante dans la vie d une entreprise. Elles permettent en effet la mise en place des organes en charge de représenter le personnel de l entreprise.

Plus en détail

Statuts et Règlement Intérieur de l Union des Associations Suisses de France

Statuts et Règlement Intérieur de l Union des Associations Suisses de France Statuts et Règlement Intérieur de l Union des Associations Suisses de France Article 1 er : Constitution, Dénomination I DEFINITION ET OBJET L Union des Associations Suisses de France est une Union formée

Plus en détail

Association des Maires de France & Associations départementales de Maires LES CAHIERS DU RÉSEAU

Association des Maires de France & Associations départementales de Maires LES CAHIERS DU RÉSEAU Association des Maires de France & Associations départementales de Maires LES CAHIERS DU RÉSEAU Le guide du président de communauté 2008 Association des Maires de France & Associations départementales

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 er CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «L Union pour un Mouvement Populaire» (UMP),

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2014-405 QPC du 20 juin 2014. Commune de Salbris

Commentaire. Décision n 2014-405 QPC du 20 juin 2014. Commune de Salbris Commentaire Décision n 2014-405 QPC du 20 juin 2014 Commune de Salbris (Répartition des sièges de conseillers communautaires entre les communes membres d une communauté de communes ou d une communauté

Plus en détail

ELECTIONS DU PARLEMENT EUROPEEN, DE LA CHAMBRE ET DU PARLEMENT WALLON DU 25 MAI 2014. Procuration pour voter (*)

ELECTIONS DU PARLEMENT EUROPEEN, DE LA CHAMBRE ET DU PARLEMENT WALLON DU 25 MAI 2014. Procuration pour voter (*) 1/5 FORMULE ACE/12 Procuration pour voter (*) Annexe : un certificat Je soussigné(e),...(nom et prénoms) né(e) le..., résidant à............ rue... n... boîte... inscrit(e) comme électeur(rice) dans la

Plus en détail

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (statuts de la SCH) du xx juin 2015 L assemblée générale de la SCH (société), vu l art. 12, al. 1, de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

«Mutuelle Etudiante des Régions Bourgogne et Franche Comté» STATUTS

«Mutuelle Etudiante des Régions Bourgogne et Franche Comté» STATUTS «Mutuelle Etudiante des Régions Bourgogne et Franche Comté» STATUTS TITRE I FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE CHAPITRE I FORMATION ET OBJET DE LA MUTUELLE Art. 1 er Dénomination Il existe

Plus en détail

ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGOLF STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES DEPARTEMENTAUX. ARTICLE 1 er DEFINITION

ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGOLF STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES DEPARTEMENTAUX. ARTICLE 1 er DEFINITION ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGOLF STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES DEPARTEMENTAUX ARTICLE 1 er DEFINITION L'association dite Comité Départemental de Golf de est une association Loi 1901

Plus en détail

NOTE SUR LES SUBVENTIONS. - Récapitulatif des obligations des associations subventionnées

NOTE SUR LES SUBVENTIONS. - Récapitulatif des obligations des associations subventionnées NOTE SUR LES SUBVENTIONS - Récapitulatif des obligations des associations subventionnées - Les produits de la tarification ne sont pas des subventions A. Récapitulatif des obligations des associations

Plus en détail

Statuts Association Suisse de Physiothérapie

Statuts Association Suisse de Physiothérapie Statuts Association Suisse de Physiothérapie I. Nom, siège et buts de l Association Art. Nom et siège L Association Suisse de Physiothérapie (ci-après physioswiss) est l organisation corporative et professionnelle

Plus en détail

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT MUTUELLE DENTAIRE RENAULT 9, rue de Clamart 92772 Boulogne Billancourt Cedex Tél. : 01.46.94.29.50 CHAPITRE 1 FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE DENTAIRE RENAULT Article 1 Dénomination... 3

Plus en détail

CHAMBRE PROFESSIONNELLE DU CONSEIL DE LA RÉGION CENTRE

CHAMBRE PROFESSIONNELLE DU CONSEIL DE LA RÉGION CENTRE CHAMBRE PROFESSIONNELLE DU CONSEIL DE LA RÉGION CENTRE ARTICLE 1 : CONSTITUTION ET DÉSIGNATION L Association «Chambre Professionnelle du Conseil de la région centre» (C.P.C Région Centre.) a décidé en

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE SOCIAL DUREE Article 1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi

Plus en détail

En application des dispositions de l article R. 421-7.1 du CCH, sont électeurs les personnes physiques :

En application des dispositions de l article R. 421-7.1 du CCH, sont électeurs les personnes physiques : PROTOCOLE D'ACCORD PREELECTORAL RELATIF A L'ORGANISATION DES ELECTIONS DES REPRESENTANTS DES LOCATAIRES AU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE PAYS D AIX HABITAT Entre : L'Office Public de l Habitat PAYS D AIX

Plus en détail

COUDEKERQUE-BRANCHE STATUTS

COUDEKERQUE-BRANCHE STATUTS COUDEKERQUE-BRANCHE Siége administratif : 33 rue Arago, 59210 Coudekerque branche Association loi 1901 n 6356 Affiliation Fédération Française de Triathlon n 02021 Agrée Jeunesse et Sports n 59S1875 N

Plus en détail

STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013

STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013 STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013 Art. 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une Association d Éducation Populaire dénommée :

Plus en détail

RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL

RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL SYNDICAL - 1/8 RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL 14 / 06 / 2010 RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL SYNDICAL SOMMAIRE : Article 1 :

Plus en détail

«Comment mieux satisfaire aux exigences légales des comptes de campagne?»

«Comment mieux satisfaire aux exigences légales des comptes de campagne?» 6 mars 2008 Candidats Mandataires financiers Experts-comptables «Comment mieux satisfaire aux exigences légales des comptes de campagne?» Rencontre animée par :! François Jégard, expert-comptable, Président

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Décret n o 2010-1463 du 1 er décembre 2010 mettant en œuvre la réforme du réseau des chambres de commerce

Plus en détail

SYNDICAT PROFESSIONNEL DES THANATOPRACTEURS INDEPENDANTS ET SALARIES STATUTS

SYNDICAT PROFESSIONNEL DES THANATOPRACTEURS INDEPENDANTS ET SALARIES STATUTS SYNDICAT PROFESSIONNEL DES THANATOPRACTEURS INDEPENDANTS ET SALARIES ARTICLE 1 : STATUTS CONSTITUTION Il est crée sous la dénomination sociale : SYNDICAT PROFESSIONNEL DES THANATOPRACTEURS INDEPENDANTS

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Conseil d Etablissement des établissements primaire et secondaire de Renens Règlement

Conseil d Etablissement des établissements primaire et secondaire de Renens Règlement des établissements primaire et secondaire de Renens Règlement Septembre 2008 4 septembre 2008 Renens 2 Table des matières Titre I. Formation du...4 Chapitre I Nombre de membres...4 Article premier Composition...4

Plus en détail

STATUTS RÈGLEMENT INTÉRIEUR TITRE I : FORMATION OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE TITRE II : ADMINISTRATION DE LA MUTUELLE

STATUTS RÈGLEMENT INTÉRIEUR TITRE I : FORMATION OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE TITRE II : ADMINISTRATION DE LA MUTUELLE STATUTS TITRE I : FORMATION OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE Chapitre 1 Formation et objet de la Mutuelle Art. 1 à 6 Chapitre 2 Conditions d adhésion, de démission de radiation et d exclusion Section

Plus en détail

ELECTIONS DEPARTEMENTALES DES 22 ET 29 MARS 2015 NOTE RELATIVE A LA PRESENTATION DES FACTURES

ELECTIONS DEPARTEMENTALES DES 22 ET 29 MARS 2015 NOTE RELATIVE A LA PRESENTATION DES FACTURES DEPARTEMENT DES YVELINES ELECTIONS DEPARTEMENTALES DES 22 ET 29 MARS 2015 NOTE RELATIVE A LA PRESENTATION DES FACTURES Remboursement des frais d impression des documents électoraux et d apposition des

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE

ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE Un candidat vient demander copie de la liste électorale. Quelle liste électorale doit-on lui fournir : celle qui est arrêtée au 10 janvier ou la liste avec les

Plus en détail

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS)

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) STATUTS TYPE D UDCCAS Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) PREAMBULE Les statuts de l UNCCAS prévoient en leur article 5 la possibilité de constituer des

Plus en détail

Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013

Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013 Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013 Harmonie Mutuelle, mutuelle soumise aux dispositions du livre

Plus en détail

STATUTS 2015 A compter du 1er janvier 2015

STATUTS 2015 A compter du 1er janvier 2015 STATUTS 2015 A compter du 1 er janvier 2015 Sommaire Page Titre I Formation, objet et composition de la mutuelle 3 Chapitre 1 Formation et objet de la mutuelle 3 Chapitre 2 Conditions d adhésion et de

Plus en détail

TITRE 1er. CHAPITRE 1er FORMATION ET OBJET DE LA MUTUELLE. La mutuelle est immatriculée au Registre National des mutuelles sous le numéro 784 669 954.

TITRE 1er. CHAPITRE 1er FORMATION ET OBJET DE LA MUTUELLE. La mutuelle est immatriculée au Registre National des mutuelles sous le numéro 784 669 954. 20-06-2014 1 TITRE 1er FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE CHAPITRE 1er FORMATION ET OBJET DE LA MUTUELLE Article 1 er Dénomination de la mutuelle Il est constitué une mutuelle dénommée MUTUELLE

Plus en détail

Arte Libera STATUTS DE L ASSOCIATION. Une Charte, qui figure en annexe des statuts, précise les principes de l Association.

Arte Libera STATUTS DE L ASSOCIATION. Une Charte, qui figure en annexe des statuts, précise les principes de l Association. Arte Libera STATUTS DE L ASSOCIATION TITRE 1 NOM, SIÈGE, DURÉE, CHARTE, BUT, MOYENS D ACTION Article 1 - Nom, siège, durée L Association Arte Libera sera constituée le 1 er novembre 2002 au sens des articles

Plus en détail