jours nouveaux Je ne me suis jamais arrêté. Depuis mon départ en retraite début Marche

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "jours nouveaux Je ne me suis jamais arrêté. Depuis mon départ en retraite début 2008 08 Marche"

Transcription

1 jours nouveaux LE JOURNAL DES PROFESSIONNELS DE LA CULTURE, DE LA COMMUNICATION ET DES MÉDIAS EN RETRAITE 08 Marche vers La Retraite 12 Vivre ensemble Jeunes et vieux La santé autrement Rencontronsnous Nouvelle chronique Histoires de la presse Voir page 18 N 51 JUIN 2015 «Voilà mes activités de retraité. Au mois de juin, il n y a pas une journée de libre dans mon agenda!» Patrice Drevet, journaliste Depuis mon départ en retraite début 2008 Je ne me suis jamais arrêté.

2 Tribune Vivre ensemble Vivre ensemble, pour une communauté nationale, c est évidemment une nécessité. On a pu constater comment l immense manifestation du 9 janvier, véritable fusion républicaine, a suscité des espérances sans doute exagérées. Mais vivre ensemble, c est surtout, au quotidien, ces vies, ces âges, ces personnalités si riches et si diverses qui se côtoient, ces expériences et ces passés parvenant à créer, dans le présent, une solidarité, une complicité. Tant de qualités sont requises pour le vivre ensemble : intelligence, sensibilité, tolérance et modestie, du cœur et de l esprit ainsi que le sens de l écoute. Vivre ensemble, c est aussi avoir la délicatesse de s effacer parce que l autre a plus à dire que nous-mêmes. Vivre ensemble n est pas une exigence qui se termine avec l existence professionnelle. Quand la retraite survient et qu on peut craindre ce nouvel état, rien n importe plus alors que le bonheur de groupes accueillants, que l utilité des associations appelant le dévouement, que le combat permanent contre la tentation de la solitude, l ennemie odieuse du vivre ensemble. Vivre ensemble, c est une chance, ce peut être une consolation, c est toujours l expression la plus forte de ce que représentent authentiquement, les uns pour les autres, en dépit de leurs différences, les humains : des semblables que leur condition mortelle rapproche mais aussi stimule. Vivre, se sentir exister. Ensemble, avec les autres. Compagnons de choix ou de hasard. Chaque jour, on réalise ce tour de force. Et vous êtes heureux. Sommaire ÊTRE À VOS CÔTÉS, CELA VEUT DIRE 03 Édito 04 Patrice Drevet 06 Hommage à deux virtuoses 07 Clym, pour l amour du disque 08 Marche vers La Retraite 11 La solidarité professionnelle en action 12 Vivre ensemble, jeunes et vieux 14 La santé autrement 16 Brèves culturelles 17 AGIRC-ARRCO : un nouveau gel des pensions 18 Histoires de la Presse 19 Rencontrons-nous 20 Gardons le contact Par Philippe Bilger, magistrat honoraire, Président de l Institut de la parole. La prochaine intervention de Philippe Bilger, dans le cadre des Journées de rencontre et d information (JRI) destinées aux professionnels de la culture, retraités, aura lieu au mois de septembre, à Paris. Pour tout renseignement et inscription tél jours nouveaux n 51 Jours nouveaux (publication semestrielle) est édité par Audiens Siège social : 74 rue Jean-Bleuzen Vanves Cedex. Directeur de la publication : Patrick Bézier Rédactrice en chef : Isabelle Thirion Coordination et rédaction : Gaëlle Even Ont participé à ce numéro : Pierre Ambach, Carla Ballivian, Miriamou Chao, Henri Bignalet, Clym, Magali David, Anne-Marie Durtelle, Marie de Hennezel, Denis Girard, Armelle Lafargue, Jean Miot, Sarah Nicaise, Anne Rodet, Isabelle Segoloni Crédits photos : Franck Beloncle, Corinne Drevet Chatelain, Arthur Peduzzi, Olivier Lemire, Shutterstock Imprimeur : Rotogaronne - 8 route d Estillac Estillac Imprimé sur papier certifié PEFC - FCBA/ Audiens est certifié «Engagement de service» pour la gestion de contrats individuels santé et prévoyance. 02 jours nouveaux

3 Les métiers que pratiquent nos participants se nourrissent de l autre et n existent qu au travers du regard des autres. Comédiens, musiciens ou journalistes ne travaillent que pour eux, leurs semblables. Et tous celles et ceux qui contribuent à cet objectif ont la même passion du métier. L arrêt de la vie professionnelle, ou simplement le passage de salarié à allocataire, ne modifie pas cette inclination altruiste, sinon dans les modalités d exercice. Au travers des rubriques de ce numéro, vous découvrirez différentes façons de bien vieillir ensemble, en santé et en lien avec celles et ceux qui nous entourent. Cette nouvelle organisation de son temps et de ses ressources laisse plus de latitude pour faire ce qui nous fait plaisir, surtout quand se faire plaisir passe par le «faire plaisir aux autres». Et puis si les difficultés arrivent ou ressurgissent, la solidarité professionnelle s exprime au travers des services du groupe Audiens. C est pour cela aussi qu il est important de connaître ce que nous mettons à votre disposition. Vous retrouverez donc l ensemble de nos points de contact destinés à vous faciliter la vie à la fin de ce magazine. Le monde de la culture française est plein de ressources, riche en histoire et en rayonnement. En activité vous avez contribué à cela. Aujourd hui, grâce à vous, profitons de ces jours nouveaux, de la richesse de la pensée, du lien social, du vivre ensemble, voilà ce qui nous aide à traverser le temps en bonne santé, ce bien-être qui nous fait du bien. Bonne lecture. Patrick Bézier, Directeur général d Audiens Remerciement de la Fondation René Clément La Fondation René Clément nous a annoncé que 2 des 3 appartements proposés gratuitement à des professionnels du cinéma retraités sont occupés depuis le 1 er avril grâce à l article paru dans Jours Nouveaux n 49 en juin dernier. Il reste un appartement vacant (75 m² avec 2 chambres situé au cœur des Pyrénées-Atlantiques). Pour plus d informations, écrire à : Fondation René Clément - Chemin de Léonenborda Saint-Pée-sur-Nivelle numéro 51_juin

4 vous inviter à la «senior attitude» Patrice Drevet : «j ai envie de rendre les gens heureux, d être un passeur de passion» Journaliste et grand reporter de télévision, Patrice Drevet a eu une vie professionnelle riche. D abord responsable de l édition du 20 h de la première chaîne de l ORTF en 1974, il a ensuite produit des programmes pour la jeunesse et conçu ou animé plusieurs émissions sur l insertion professionnelle. À partir de 1996, il présente la météo sur France 2. Rencontre avec un retraité à l agenda bien rempli. Comment vous est venue l idée de créer le Festival Regard Croisés? «Regards Croisés» est né de ma rencontre avec Mireille Mallot, présidente de l association L Hippocampe qui organise chaque année, dans le cadre du Festival international de la bande dessinée d Angoulême, un concours de BD pour les personnes en situation de handicap. De mon côté, j organisais chaque année depuis 1996 dans l Hérault, le Festival International de L image des Métiers qui mettait en valeur des courts métrages sur les métiers d artisanat et d art, et dans lequel il y avait une catégorie «handicap». 04 jours nouveaux

5 En 2009, l idée nous est venue de créer un festival de courts métrages dédié «métiers et handicap» et c est ainsi qu est né le Festival Regards Croisés. L objectif est de changer la vision que nous avons du handicap Pouvez-vous nous présenter ce festival, quel est son objectif? J ai proposé à Mireille le titre de «Regards Croisés». Pour moi, il suffit souvent de croiser le regard d une personne handicapée pour entrer en communication avec elle. C est aussi souvent le regard que l on porte sur eux qui les déstabilise. L objectif est de changer la vision que nous avons sur le handicap. Avec ce festival, nous avons fait nôtre cette phrase que je trouve très belle «Je suis différent comme tout le monde». Cette année nous en sommes à la 7 e édition. Comment avez-vous vécu la transition entre vie professionnelle et retraite? Il n y a pas eu de transition. Depuis mon départ en retraite début 2008, je ne me suis jamais arrêté. Aujourd hui j ai une double activité, j anime régulièrement des rencontres partout en France sur le développement durable et j ai encore une activité à la télévision. J ai animé en 2013, une série d émissions «De la ferme au salon» sur Public Sénat et j ai un projet sur la transition énergétique. À cela s ajoute mon implication bénévole dans plusieurs associations ainsi que dans le festival FILM que je viens de relancer fin avril à Tonnerre, dans l Yonne, après quelques années d interruption. Voilà mes activités de retraité. Au mois de juin, il n y a pas une journée de libre dans mon agenda! Là je commence à réfléchir à ce que je vais faire de ma retraite dans 10 ans car je pense que physiquement je ne pourrai plus faire ce que je fais aujourd hui et donc je m arrêterai de travailler. Dans toutes vos activités, il y a toujours la notion de solidarité qui revient. C est important pour vous la solidarité? Bien sûr, j ai eu la chance d avoir une vie professionnelle passionnante et d être heureux dans ma vie. Aujourd hui, j ai envie de rendre les autres heureux, d être une sorte de passeur de bonheur, un passeur de passion. J aime bien cette expression «passeur de passion». Il y a beaucoup de jeunes qui ont trouvé leur vocation grâce au festival que j organise. Nous avons, par exemple, eu un jeune qui ne savait pas quoi faire de sa vie et dont le père était tailleur de pierre. Il ne voulait absolument pas faire le métier de son père car il le voyait dans la poussière. Nous lui avons montré un très joli documentaire qui lui a fait découvrir toute la noblesse de ce métier. Maintenant quand on passe devant l atelier, on peut lire «Tailleurs Père et Fils». Le festival Regards croisés, un concept inédit Le Festival Regards Croisés contribue à promouvoir les actions menées en faveur du handicap, mais incite aussi à l échange d expertises et au retour d expérience. Il est ouvert à toutes les personnes handicapées, travaillant ou ayant travaillé en milieu protégé ou en milieu ordinaire, mais également aux films d entreprise. Sous forme de reportages, fictions ou témoignages, chacun s emploie à montrer qu être différent est une source de richesse pour l entreprise. Un pré-jury est constitué par la présidente de l association L Hippocampe qui porte le festival, Mireille Malot, et le directeur artistique Sam Karmann, pour sélectionner les meilleurs films. Le jury du festival est composé de professionnels de l image, du cinéma, de la télévision, du monde des arts et de la culture ainsi que des représentants de personnes handicapées. Sam Karmann déploie beaucoup d énergie pour mobiliser des professionnels du cinéma : en 2013, Marie-Anne Chazel (actrice, réalisatrice et scénariste) était présidente du jury et en 2014, c est Agnès Jaoui (actrice, réalisatrice, scénariste et chanteuse) qui lui a succédé après avoir tourné un clip de présentation du festival diffusé à plusieurs reprises par France Télévision. En 2014, 40 films ont été sélectionnés pour concourir lors du festival qui s est tenu les 2 et 3 octobre à Nîmes et qui était animé par Mireille Malot et Patrice Drevet. Audiens est le partenaire majeur de ce festival au titre de la politique diversité de groupe qui a obtenu le label diversité en 2011, renouvelé en 2014, et aussi en tant que groupe professionnel de la culture dans lequel le cinéma est un outil essentiel pour faire évoluer le regard de la société. Les salariés du groupe ont réalisé le film Dans la peau des autres qui a concouru dans la catégorie Milieu ordinaire et qui a reçu une mention spéciale du jury. Vous pouvez retrouver tous les films sur le site du Festival : numéro 51_juin

6 rendre hommage à vos talents Hommage à deux virtuoses André Paquinet et Benny Vasseur par Pierre Ambach 06 jours Ils étaient nés, tous les deux, en À 6 mois d intervalle, nos deux amis viennent de nous quitter dans la plus grande discrétion, à l image de la modestie que nous leur connaissions lorsqu ils étaient parmi nous. Au moment où dans notre pays d immenses talents disparaissent sans quasiment aucun écho, nous devons à nos deux amis ces quelques lignes pour rappeler et dire quels formidables artistes ils furent de leur vivant. Trombonistes, André et Benny ont exercé leurs talents dans le domaine de ce que certains qualifient péjorativement de «musique populaire», c est-à-dire celle concernant tout simplement les variétés et le jazz. La musique est un monde sans limites et, en quelque domaine où elle s exprime, elle exige de ses exécutants des qualités hors pair. Tous les deux étaient des virtuoses. S ils avaient été Américains, nous pensons qu ils auraient aujourd hui une renommée mondiale. Leurs noms figureraient parmi ceux des plus grands trombonistes de tous les temps, à l instar de Tommy Dorsey, Glenn Miller, Urbie Green, J. J. Johnson et de tant d autres. nouveaux N empêche, ils furent sollicités dans le monde entier pour apporter leur collaboration aux plus grands musiciens et formations prestigieuses. Citons pour mémoire les orchestres de Duke Ellington, Jacques Helian, Raymond Legrand, Claude Bolling, Quincy Jones, Django Reinhardt, Sidney Bechet, Claude Luter, Charlie Parker, ou d artistes tels Edith Piaf, Gilbert Becaud, Jacques Brel, Charles Trenet, Charles Aznavour, Boris Vian et autres Entre collaborations multiples et énorme discographie, musiques de films ou émissions télé, il nous faudrait écrire des centaines de pages. André Paquinet, était le fils de Guy Paquinet. Ce dernier, né en 1903, fut le premier grand tromboniste européen de la modernité. Il a été en contact direct avec les soldats musiciens de jazz américains venus en France en 1917, lors de la grande guerre. Lesquels eurent également une très grande influence sur nos compositeurs classiques tel Maurice Ravel dans son Boléro ou l Enfant et les Sortilèges. André a d abord étudié le piano avec sa mère et sa soeur puis l écriture notamment avec Gabriel Pierne. Musicien complet, il se mit au trombone avec son père. C est ainsi que doué de qualités exceptionnelles, il devint et resta jusqu à la fin de sa vie, en juillet dernier, le meilleur mélodiste d Europe sollicité de toutes parts. Benny lui aussi étudia le piano pendant huit ans. Ensuite, il se mit au trombone avec son frère. À la Libération en jouant du piano dans les bases américaines il découvre les grands noms du trombone que nous avons cités. Il va alors opter définitivement pour cet instrument. Or, et c est dans la nature des choses, il se trouve qu il est génialement doué pour ce que l on appelle «la création spontannée» - encore un des domaines de l immensité musicale - celui des improvisateurs de génie comme le fut notamment Pierre Cochereau chez les organistes. Dans les orchestres de jazz il y a en effet ce que l on appelle des «chorus men» dans chaque pupître d instruments, capables d improviser pendant un certain nombre de mesures sur le thème du morceau interprété. Benny était un surdoué dans cet Art-là. Il était naturellement complémentaire d André le pur mélodiste ce qui explique leurs multiples collaborations. Parler de nos deux amis aujourd hui fut un moment de très grand bonheur : revivre quelques instants avec eux, témoigner du passage inoubliable de ces précieux amis, de leur contribution à rendre le monde plus harmonieux et meilleur. Que notre affectueuse admiration les accompagne.

7 Clym, par Président de l Académie du disque lyrique, journaliste, auteur, illustrateur, Clym a tous les talents. pour l amour du disque Anne Rodet Clym aime l opéra par-dessus tout, mais c est Wagner qui se trouve au centre de ses passions. Wagner et ses grands prêtres : Solti et Karajan ; Wagner et son temple : Bayreuth, où il va chaque année depuis cinquante-deux ans. «J ai créé en 1965 le Cercle Wagner avec le Dr Devraigne, président du Conseil municipal de Paris.» Clym se souvient : «Ah, Bayreuth! Un jour, en 1964, je propose une place pour Parsifal à une chanteuse française qui se produisait dans La Walkyrie. Désolée, me dit-elle, je dois aller chez mon coiffeur!» D où vient cette ardeur? «Mon grandpère était avocat, il s est battu pour Wagner sur la place de l Opéra en 1891 et possédait disques 78 tours. C est lui sans doute qui m a donné la passion du disque.» Car Clym fut longtemps disquaire. «J ai commencé dans une boutique de la Chaussée d Antin, Le disque du monde entier, dont le patron, Maurice Buisson, a ensuite acheté le Lido Musique, que j ai dirigé à mon tour pendant trente ans.» Clym reste sentimental : «J ai gardé les lunettes de Buisson, ainsi que celles de ma grandmère, et je peux me servir de chacune des deux paires si j en ai besoin.» Les clients du Lido musique? «Béjart venait souvent pour trouver du classique et du jazz, qu il aimait bien mélanger dans ses ballets. Rubinstein me disait : Je ne veux pas de remise, alors que je faisais 20 % pour tout le monde. Il y avait aussi Sagan, Mastroianni, et même Soraya, la première femme du shah d Iran.» Homme de radio et de télévision, Clym est aujourd hui président de l Académie du disque lyrique. «L Académie m a permis de rencontrer Gundula Janowitz, Gwyneth Jones, Renée Fleming, Anja Silja, qui, primées, sont toutes venues. Sans compter Mady Mesplé, qui habitait la même rue que moi à Paris.» Au fait, ce nom bizarre, Clym? «Je m appelle Clément Guérard. Un jour, une jeune fille me demande comment je m appelle. Je lui réponds. Comme elle était en train de lire un roman de Thomas Hardy, Le Retour au pays natal, elle me dit : Un personnage de mon livre s appelle Clym. Prends ce pseudonyme, il te portera bonheur. J avais vingt ans et j ai suivi son conseil.» Il y a aussi le Clym dessinateur, qui a étudié dans l atelier du graveur Jaudon, et qui s est toujours intéressé à la bande dessinée. Collaborateur à La nouvelle république depuis plus de quarante ans, Clym s est chargé du catalogue «Diapason» et a toujours aimé le jazz : il a signé des affiches pour Count Basie et Lionel Hampton, et des bandes dessinées qui mettent en scène Fats Waller et Bessie Smith. Son projet? Dessiner un jeu de cartes sur l opéra : «Tristan serait le roi de cœur.» 1 À qui il a consacré un livre en 2008, Karajan Confidences, Bleu Nuit éditeur 2 Il a signé pour Antenne 2 une série d émissions, Demain à l opéra, en compagnie d Alain Malraux, le neveu de l écrivain. numéro 51_juin

8 vous accompagner dans les moments importants de votre vie Marche vers La Retraite Un cheminement innovant vers une nouvelle vie Etape naturelle de la vie, le départ à la retraite est un évènement qui entraîne des changements dans votre quotidien. C est aussi un moment de transition qui nécessite de prendre le temps d un retour sur soi pour trouver un nouveau sens à sa vie ou mûrir de nouveaux projets. Pour vous aider à passer ce cap, Audiens a pensé pour vous un accompagnement innovant basé sur l activité physique et le lien social, deux facteurs déterminants pour vieillir en bonne santé. Découvrez les marches vers La Retraite. Déceler vos atouts et rester positif afin d appréhender sereinement la retraite Parce qu il est plus facile de cheminer ensemble que tout seul, Audiens a développé un accompagnement collectif dédié aux professionnels de la culture, de la communication et des médias au travers de «La marche vers La Retraite», une randonnée pédestre de deux jours, dans la campagne sarthoise vers un lieu-dit nommé «La Retraite». Grâce à des ateliers et des échanges avec les autres participants et des accompagnements individuels réalisés en pleine nature, chacun peut revenir sur son itinéraire de vie professionnel et personnel, tirer parti de son parcours, mais aussi questionner ses envies. Chaque session réunit un petit groupe d une douzaine de participants et trois accompagnateurs (voir encadrés p10) dans un esprit de convivialité et de confidentialité. Cette marche vous permet de prendre conscience de vos ressources physiques et psychiques tout en effectuant un travail personnel sur votre situation actuelle et en vous projetant sereinement vers l avenir pour poser les jalons de la deuxième moitié de votre vie. Cet accompagnement est ouvert à tous les professionnels de la culture, de la communication et des médias qui ont cotisé chez Audiens en retraite complémentaire, qu ils soient encore en activité ou jeunes retraités. Vous souhaitez participer avec une prochaine marche? Des réunions d information ont lieu régulièrement, à Paris, au Jardin du Luxembourg. Pour y participer et vous inscrire à une prochaine marche, contactez Miriam Chao au ou envoyez un courriel à en précisant dans l objet «Marche vers la retraite». L hébergement en demi-pension et les transports sont pris en charge par les fonds sociaux de votre institution de retraite, à l exception d une participation forfaitaire de 50 euros, qui vous sera demandée lors de l inscription. Le départ pour les marches a lieu à Paris, Gare Montparnasse. 08 jours nouveaux

9 «Vous pensez à moi, et respectez ma future vieillesse, vous veillez sur moi pour que tout se passe bien. Franchement c est merveilleux!» Véronique Lortal Raux, chanteuse, auteur, compositeur, interprète et coach vocal française, a participé à la marche vers La Retraite, en octobre 2014 J ai été très agréablement surprise qu Audiens pense à moi pour ce cap de la retraite. Je n ai jamais eu d aides quelconques durant ma carrière et, au début je pensais que c était une erreur. En tant qu intermittente du spectacle, j ai l habitude de me prendre en charge sur tous les fronts. Je me suis aperçue qu il y avait des gens qui pensaient à moi, avec compassion et gentillesse. Du coup, je me suis penchée sur vos services sociaux et médicaux et je vais peut-être y avoir recours. Ce que je retiens de ces deux jours? Faire attention à moi au niveau santé, financier et prévoir sérieusement un avenir serein de quasi-cessation d activités professionnelles, tout en mettant en place des activités plus «cools» de création, de continuité de carrière. Et cela dans le plaisir et le respect de mon sommeil et de mon équilibre alimentaire. Aujourd hui, grâce à cette expérience, j essaie de prendre davantage soin de moi. Je vais me promener en fôret chaque jour au moins une heure avec mon nouveau chien, j ose enfin refuser du travail pas assez payé ou si je suis malade (c est la première fois de ma vie) et j essaie de me coucher plus tôt. J ai de nouveaux projets. Je réfléchis à vendre ma maison, avoir une maison de plain-pied, loin de Paris. Moins de charges, moins d espaces à entretenir, pas d escalier à monter (au cas où) et me rapprocher de mon fils. Je vais écrire un livre sur ma méthodologie de travail vocal, créer un nouveau site internet et organiser mes propres stages pour pouvoir habiter loin de Paris. Je retiens aussi de cette expérience la solidarité avec les futurs retraités, les «copains» de ces 2 jours ont été très authentiques avec de belles qualités de cœur. J étais la seule intermittente du spectacle, femme publique, mais les problèmes des journalistes qui ont fait ce week-end avec moi étaient sensiblement les mêmes que les miens. Et même s il y avait des choses nouvelles pour moi dans ce qu ils évoquaient, cela m a fait réfléchir. Je tiens à dire aussi que le lieu où nous avons dormi et mangé était magique et que nos 3 accompagnants, très différents, étaient de grande qualité. Merci à vous, c est une très belle initiative qui m a vraiment fait du bien. numéro 51_juin

10 vous accompagner dans les moments importants de votre vie Marche vers La Retraite Un cheminement vers une nouvelle vie Vos accompagnateurs Philippe Castan et Olivier Lemire ainsi que des collaborateurs d Audiens qui ont participé à des marches Présentation des deux passionnés qui vous accompagnent pour cette marche Olivier Lemire, écrivain-voyageur Olivier, 56 ans, surnommé «Celui qui marche», est écrivain-voyageur spécialiste de la marche à pied. Cadre en entreprise pendant 25 ans, il est ensuite devenu auteur, journaliste et conférencier. Il est détenteur d un Diplôme Fédéral d Animateur de randonnée pédestre et de la carte de presse. Philippe Castan, guide accompagnateur Après un solide parcours de management dans l entreprise, Philippe, 55 ans, est praticien de l accompagnement, coach professionnel. Il a fondé Chemin Aidant, une structure spécialisée sur l accompagnement en marchant. Philippe forme depuis plusieurs années sur les chemins. Les collaborateurs d Audiens vous accompagnent Un collaborateur du groupe est présent lors de chaque randonnée pour répondre de manière personnalisée et concrète aux questions des ressortissants en matière de : - Retraite (paiement de votre pension de retraite, cumul emploi-retraite ) - Protection sociale (complémentaire santé, prévoyance) - Santé (prévention santé, activités, lien social ) - Action sociale (aides en cas de difficultés financières, accompagnement suite à la perte d un proche, aide aux personnes qui accompagnent un proche dépendant, malade ou handicapé ). n Alliez activité physique et culture avec le club ABC Le club ABC propose des promenades culturelles à Paris ou en Île-de-France ainsi que de nombreuses activités de loisirs et de prévention. Pour tout renseignement : ou 458, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 15h. 10jours nouveaux

11 relayer les initiatives solidaires de vos secteurs La solidarité professionnelle en action Transmettre son savoir-faire professionnel, créer du lien entre les générations au travers de la culture, tel est le point commun entre toutes les actions que nous vous présentons. Votre expérience est une richesse, pourquoi ne pas la partager ou l utiliser dans des actions qui vous tiennent à cœur? Talents en Court : une action du CNC en faveur des jeunes auteurs Le CNC soutient l émergence de nouveaux talents dans le domaine du court métrage avec l opération «Talents en Court», initiée en Il propose ainsi à de jeunes réalisateurs amateurs un accompagnement pour les aider à démarrer dans le métier et encourager une plus grande diversité culturelle et sociale dans le secteur. Des rencontres mobilisant des partenaires variés (festivals, associations, organismes institutionnels, professionnels ) sont organisées tout au long de l année : forums de projets, études de cas à vocation informative et pédagogique et tutorat par des producteurs de long métrage. À ces rencontres s ajoutent, depuis l année dernière, des actions d immersion sur des tournages professionnels pour leur offrir l opportunité d améliorer leurs connaissances et leur savoirfaire de manière concrète et de se familiariser avec le milieu professionnel. Partagez votre expérience avec les talents de demain! Si vous souhaitez participer aux actions de Talents en Court, prenez contact avec Morad Kertobi, chef du département court métrage du CNC - Plus d information sur Talents en Court sur La Fondation Audiens Générations : les initiatives intergénérationnelles dans la culture Créée en 2007 sous l égide de l Institut de France, elle a pour vocation de récompenser chaque année des œuvres, projets ou initiatives traduisant la solidarité active entre générations dans le domaine de la presse, du spectacle, de l audiovisuel, du cinéma, de la communication ou encore du numérique. Les lauréats 2014 : - Prix d Excellence : l association Les Toiles Enchantées qui organise des projections de films dans les hôpitaux et autres lieux d accueil d enfants malades ou handicapés partout en France / - Prix spécial du Jury : l association Debout pour la conception d un bimestriel gratuit et de quatre hors-séries thématiques destinés aux personnes qui vivent des difficultés économiques. Ces magazines leur proposent des solutions concrètes et pédagogiques sur les sujets du quotidien / - Prix d Encouragement : Radio Temps Rodez. Établie en milieu scolaire, cette radio associative organise les «Rencontres radiophoniques au marché des âges» où jeunes et anciens se retrouvent pour travailler ensemble dans les studios de la radio. Plus d information sur la Fondation Audiens Générations : - rubrique Groupe numéro 51_juin

12 vous donner les clés d une avancée en âge positive Vivre ensemble jeunes et vieux, aujourd hui et demain À l heure où la rapidité, la performance et «l esprit jeune» sont valorisés, la question du vivre ensemble entre les différentes générations se pose. Comment faire de cette diversité d âges une richesse et comment aider chacun à trouver sa place dans notre société quel que soit son âge? C était tout l objet du 6 e colloque sur les âges de la vie, troisième édition de la Cause des aînés, organisé à l Espace Reuilly à Paris, les 7 et 8 février dernier, avec le soutien d Audiens. Retour sur le sujet avec son organisatrice, Catherine Bergeret-Amselek, psychanalyste 1. Jours nouveaux : Catherine Bergeret- Amselek, d où vous vient le regard que vous portez sur l avancée en âge? C. Bergeret-Amselek : Depuis 25 ans, ma pratique professionnelle en cabinet privé avec des adultes de tous les âges et aussi ma propre expérience de vie m ont amenée à considérer le parcours d une vie. Nous progressons de l aube au crépuscule par étapes successives, de métamorphoses en renaissances. D ailleurs mes travaux sur les âges de la vie portent sur ces périodes charnières qui nous bousculent mais nous font grandir, cela jusqu au terme de notre vie. Tous les deux ans environ depuis 1999, j organise un colloque pluridisciplinaire sur les âges de la vie suivi de la publication d un livre collectif pour laisser des traces de ces rencontres : «Vivre ensemble, jeunes et vieux, aujourd hui et demain» est le sixième et j y ai réuni 32 intervenants militants de la bien-traitance à tous les âges de la vie 2. Jours Nouveaux : Avec l allongement de la vie, cinq générations sont amenées à se côtoyer, pourtant on a parfois l impression qu elles cohabitent sans forcément se rencontrer, chacun portant un regard critique sur l autre. Comment, dans ce contexte, changer de regard sur l avancée en âge et «les jeunes» pour recréer du lien entre les générations? C. Bergeret-Amselek : Il faut réapprendre à vivre ensemble si l on veut réinsuffler un peu d humanité dans notre société. Aujourd hui, nous avons une image complètement faussée du vieillissement parce que nous le regardons soit au travers du prisme du «vieillir jeune», qui ne se soucie que du paraître, soit au travers du prisme de la dépendance. Pourtant la dépendance ne concerne que 8 % d une population vieillissante plutôt en bonne santé par ailleurs. Il faut donc la dédiaboliser et aider «les jeunes» à regarder autrement la question du vieillissement pour briser le racisme anti âge. Vieillir commence dès notre naissance de manière invisible même si on ne s en aperçoit qu au milieu de notre vie. Jours Nouveaux : Oui, mais comment faire pour rétablir cette solidarité entre les générations? C. Bergeret-Amselek : Il me paraît important de souligner que chaque génération peut apporter à l autre. Les aînés sont des éclaireurs de vie pour les plus jeunes en leur transmettant leurs savoir-faire, l histoire des générations et leur capacité à sortir de la précipitation pour être davantage dans l être. Les jeunes, pour leur part, ont cette capacité à transmettre aux plus vieux leur fraîcheur et cette envie de vivre dans le présent et de se projeter vers l avenir. Les nouvelles technologies sont un exemple de cette transmission «inversée». Les plus jeunes peuvent initier leurs aînés pour ne pas les 12 jours nouveaux

13 laisser sur le bord du chemin au moment où la révolution numérique ouvre de nouvelles perspectives. Les rencontres entre les générations sont sources d une grande richesse humaine, c est grâce à cette rencontre des différences que chacun peut continuer à évoluer. Il n y a pas d âge pour grandir et pour apprendre, pour partager, s étonner, tomber amoureux, ou nouer de nouvelles amitiés. C est tout cela que nous enseignent les rencontres intergénérationnelles. Jours Nouveaux : La création artistique ou plus largement la culture, peut-elle également être un moyen de jeter un pont entre les générations, de favoriser la transmission et donc les échanges intergénérationnels? C. Bergeret-Amselek : Bien sûr. Même s il y a une culture générationnelle à laquelle chacun se réfère, et qui est à préserver pour maintenir la différence des générations - l un des marqueurs structurants des filiations et d une sociétéil y a aussi la possibilité de s ouvrir pour les jeunes à la culture des plus anciens, tout en leur transmettant la culture actuelle. Car ce qui compte pour vieillir en étant relié au présent, c est d être capable de s ouvrir à la nouveauté. Aujourd hui, l innovation est le mot d ordre, mais on peut innover à 90 ans. Regardez Aznavour, 91 ans, qui sort un nouvel album en travaillant avec un jeune, Johnny Hallyday qui fait appel à des jeunes générations pour ses paroles et ses musiques. Pareil en littérature ou en peinture. Dans le premier volet de la Cause des aînés, j avais demandé à des créateurs âgés de témoigner de leur parcours. L acteur Pierre Richard, l écrivaine Benoite Groult, le professeur Etienne-Emile Baulieu nous avaient confié l évolution de leur créativité, sculptée et vigoureuse avec les années 3. Jours Nouveaux : Lors du colloque, une table-ronde était consacrée au bien vieillir. Au-delà de la prévention en matière de santé, le bien vieillir prend en compte l individu dans sa globalité, y compris dans sa dimension psychologique et sociale. Quels conseils pouvez-vous partager avec nos lecteurs pour que le «bien vieillir» rime avec «vieillir bien»? C. Bergeret-Amselek : Bien vieillir, c est vieillir bien dans son âge. Il est important de se dire qu il n y a pas d âge pour être vieux, qu on ne vieillit pas tous de la même manière selon le contexte de notre vie passée, de notre vie présente et des aléas de la vie. L essentiel est de prendre soin de soi et de préserver le plaisir de vivre en faisant des activités en phase avec ses envies, qu on soit seul ou en groupe, sans tomber dans le piège de l injonction d une vieillesse active à tout prix. Le bien vieillir se prépare d ailleurs dès le début de la vie, c est pour cette raison que nous avons consacré une journée lors du colloque à la question du sujet en devenir et à la Cause des bébés. Il est important de sortir de la logique de l évaluation pour privilégier une approche bienveillante et «entourante» de l individu dès l aube de sa vie pour lui permettre de développer sa «sécurité affective». C est ce sentiment de confiance intérieure qui aidera par la suite le sujet à dépasser les crises existentielles pour continuer à être un être en devenir jusqu à la fin de sa vie. n 1 Membre de la Société de psychanalyse freudienne. 2 Le livre issu de ces rencontres paraîtra en octobre aux éditions Erès. 3 La cause des aînés (Pour vieillir autrement... et mieux), ouvrage collectif sous la direction de Catherine Bergeret-Amselek, 2010, éditions Desclée de Brouwer. Catherine Bergeret-Amslek est également l auteur de : - La vie à l épreuve du temps, 2009, éditions Desclée de Brouwer - L avancée en âge, un art de vivre, 2013, éditions Erès numéro 51_juin

14 vous accompagner pour préserver votre santé autrement La méditation ou comment atteindre la paix intérieure MARIE DE HENNEZEL AUTEURE, PSYCHOLOGUE ET PSYCHOTHÉRAPEUTE Par Marie de Hennezel Se réconcilier avec le passé Dans le cadre des séminaires que j anime à Audiens sur l art de bien vieillir, nous abordons les différentes clés du bien vieillir. Parmi elles, la nécessité de faire le bilan du passé, de se réconcilier avec lui. Nous traînons trop souvent des valises remplies de regrets, de remords, de rancunes. Je les appelle les «3 R». Ce sont de véritables poisons. On croit les avoir oubliés, enfermés qu ils sont dans les placards de nos souvenirs, mais tels des fantômes, ils hantent nos nuits et nous empêchent d être légers. Ils sont souvent à l origine de ce qu on appelle «la dépression des seniors». Une dépression rampante, une perte du goût de vivre, un repli sur soi doublé d une perte d estime de soi. Le tableau n est pas gai. Il y a un âge où on ne peut plus avancer si le passé est trop lourd. Il faut donc alléger le plus possible ses valises, si on ne veut pas passer le restant de sa vie sous antidépresseurs. Dans l atelier que je consacre à cette question, nous échangeons sur les différents moyens de mettre de la paix et de l ordre dans sa vie. Nous partageons nos «trucs». Les uns suggèrent d écrire ce qu on a sur le cœur ou bien d écrire à ceux avec qui on est brouillé, qu ils soient morts ou vivants. Le seul fait d écrire libère. C est vrai. D autres expérimentent les bienfaits de la méditation. Et c est de cet outil dont je voudrais parler. La méditation, un outil à la portée de tous On a longtemps imaginé qu il fallait être bouddhiste ou hindouiste pour méditer. On sait aujourd hui que c est faux. Tout le monde peut méditer. La méditation de la pleine conscience, une méditation laïque qui n exige aucune obédience religieuse, enseignée aux États-Unis par Jon Kabat Zinn, est arrivée chez nous il y a quelques années. Le psychiatre Christophe André l enseigne à ses patients à l hôpital Sainte- Anne. Il a constaté qu elle est aussi efficace que les antidépresseurs. Une récente étude scientifique en «double aveugle» publiée le 21 avril dans la revue médicale The Lancet, l atteste. Ceux qui pratiquent pour la première fois disent que dès la première expérience, ils se sentent mieux. On voit parfois les choses différemment, on prend un certain recul. Les personnes vulnérables se sentent un peu plus fortes, d une force qui vient du fond de soi. Alors pourquoi s en priver? Pourquoi ne pas consacrer un peu de son temps à ce qui est si simple et qui fait du bien? Méditer est certainement une des clefs du bien vieillir. n Prochains séminaires L art du bien vieillir, animés par Marie de Hennezel : - 14 au 18 septembre, à Hyères - 23 au 25 novembre, à Paris Pour tout renseignement et inscription, contactez Sandrine Delgrange au ou Comment méditer? Quelques conseils pour vous lancer Asseyez-vous, respirez calmement, les yeux fermés, pendant au moins vingt minutes. Soyez présent à votre souffle et focalisez vos pensées, votre esprit et vos sensations sur le moment présent. Bien sûr, ce n est pas facile d être présent à l instant quand des tas d images et de pensées vous tirent vers le passé, ou lorsque les soucis et les angoisses affluent. Observez alors ces pensées qui perturbent et laissez-les passer, comme on observerait le passage de nuages dans le ciel. Puis revenez à votre souffle et à l instant présent, tranquillement. Répétez cet exercice quotidiennement. 14jours nouveaux

15 vous accompagner pour préserver votre santé autrement Protéger son capital santé La santé est un élément déterminant dans la vie de chacun, c est pour cette raison que la Garantie Santé Seniors propose une prise en charge de l ensemble des soins de santé : hospitalisation, dentaire, auditif mais aussi des dépenses non remboursées par l Assurance Maladie comme l ostéopathie ou les médecines douces par exemple. Dès l adhésion, vous pouvez bénéficier des prestations d assistance en cas d hospitalisation et d immobilisation, et du soutien de l action sociale de La Mutuelle en cas de dépenses de santé importantes ou de difficultés de paiement, sans oublier le bilan de prévention Bien vieillir. Plus d information, contactez le Groupe Audiens 74 rue Jean Bleuzen Vanves Cedex suivez toute l actualité du groupe audiens sur facebook et twitter. La Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication, c est aussi : santé Jeunes Un groupe solidaire et responsable Audiens est le groupe de protection sociale de la culture, de la communication et des médias. Santé et prévoyance, retraite complémentaire, médical, accompagnement solidaire et prévention, services aux professions : Audiens protège les salariés permanents et intermittents, les journalistes, les pigistes, les étudiants, les demandeurs d emploi, les retraités, mais aussi les employeurs, les créateurs d entreprises, les travailleurs non salariés. santé Actifs Garantie Santé Seniors est une complémentaire santé assurée par La Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication, immatriculée au répertoire Sirène sous le numéro Siren Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité. Siège social situé 74 rue Jean Bleuzen Vanves Les garanties Audiens Assistance sont assurées par IMA Assurances, Société Anonyme au capital de entièrement libéré, entreprise régie par le Code des assurances. Siège social situé 118 avenue de Paris, Niort. Siren : RCS Niort - Siret : Mutuelle des Réalisations Sanitaires et Sociales (MRSSC), Centre de santé René Laborie. Mutuelle soumise aux dispositions du livre III du Code la Mutualité, immatriculée au répertoire sirène sous le n siren Siège social situé 29 rue de Turbigo, Paris Santé Seniors Document non contractuel. Photos Getty Images, Laurent Philippe, DR Tarif 2015 À partir / mois DE42,90 Bénéficiez d une couverture santé de qualité SANTÉ SENIORS La complémentaire santé à partir de 56 ans Bénéficier d un bilan «bien vieillir» Le Centre de prévention Turbigo Île-de-France, agréé par l Agirc et l Arrco et dont Audiens est membre fondateur, est un centre de ressources en matière de prévention des risques liés au vieillissement. C est un lieu d expertise où vous-même, ou votre conjoint, pouvez évaluer vos besoins. Des centres existent également en régions. Pour prendre rendez-vous, contactez le Un accès aux soins pour tous au centre de santé Audiens Ouvert à tous les assurés sociaux, le centre de santé René-Laborie Audiens est un lieu de prévention et de soins, doté d une équipe pluridisciplinaire de 100 praticiens. Il permet aux Franciliens de bénéficier de soins et d examens dans la plupart des disciplines à des tarifs conventionnés. Pour prendre rendez-vous, contactez le ou sur Adresse : rue de Turbigo Paris 15

16 vous mettre en relation livres PAR RÉMI JACOBS Musicien, musicologue, auteur et ancien directeur artistique EMI & Virgin Classics. Appel à témoins La guerre de vue par les professionnels de la culture, de la communication et des médias. Vous avez été nombreux à répondre à notre appel à témoins en partageant vos réalisations, vos témoignages ou vos archives familiales et nous vous en remercions chaleureusement. Nous aimerions élargir le recueil avec des témoignages ou réalisations audio et vidéo ou des œuvres de spectacle vivant. Envoyez-nous vos réalisations. Les anecdotes et l humour dans vos métiers Existe-t-il des blagues caractéristiques de vos métiers? Avezvous vécu des situations drôles ou inattendues dans votre vie professionnelle? Partagez vos anecdotes avec nous. Pour répondre à ces appels à témoins : Maurice Ravel le poilu classique «J ai eu la curiosité de l aventure» a-t-il écrit. Engagé volontaire malgré la réforme qui l a tenu éloigné du front, Maurice Ravel participe à l offensive de Verdun de 1916, délaissant toute activité créatrice pour se consacrer à son affectation de conducteur de camions. Ses navettes dans les bois de la Meuse entretiennent la vacuité de son esprit au milieu du vacarme symphonique de la guerre tout en alimentant son inconscient. Rendu à la vie civile en 1917, il salue la mémoire de ses camarades morts au champ d honneur avec le Tombeau de Couperin, véritable forêt harmonique d espèces sonores propres à son génie. Et la contemplation du parc de Rambouillet depuis son «belvédère» de Montfortl Amaury, ravive son inspiration et ressasse en lui l obsession des combats qui nourrit le concerto pour la main gauche. Ultime clairvoyance avant la tragique maladie qui va le réduire au silence. Avec minutie, Michel Bernard nous conte cette course au néant, entre méditation et introspection, à la découverte du plus secret mais du plus célèbre musicien du XXème siècle. Michel Bernard : Les forêts de Ravel, La Table ronde, 2015 HOMMAGE AU GRAND JOSÉ VAN DAM PAR CLYM Journaliste et président de l Académie du disque lyrique. On ne peut qu admirer le Bruxellois José Van Dam. Grâce à sa belle voix de baryton basse et son sens inné du théâtre, il est devenu, aux cours des années, un des plus grands interprètes lyriques de notre époque, prouvant vocalement et scéniquement qu il pouvait incarner au mieux des rôles parfois très différents de l opéra. Pour son 75 e anniversaire, la marque de disques ERATO vient d éditer un somptueux coffret de 10 CD où on peut entendre José Van Dam chanter de nombreux personnages, de 1960 à 2010, ainsi qu une interview très sympathique. Ce sont d abord des extraits de Faust et de la Damnation de Faust. Ce sont ensuite de larges extraits de Don Carlos enregistrés au Châtelet, sous la direction d Antonio Pappano avec Roberto Alagna et Karita Mattila. Il chante le rôle si complexe de Philippe II, qu il avait déjà si bien interprété à Salzbourg sous la direction de Karajan, en Il chante aussi Les nuits d été de Berlioz, accompagné au piano par Philippe Collard. On le retrouve encore dirigé par Karajan chantant le fameux Wie aus der Ferne du Vaisseau fantôme. Il est également parfait dans Escamilo de Carmen, dirigé par Alain Lombard. Puis c est sous la direction de Daniel Barenboim qu il interprète le rôle d Amfortas de Parsifal. Que dire aussi de sa formidable interprétation du rôle de Don Alfonso dans le Cosi fan tutte dirigé par Ricardo Muti au festival de Salzbourg. Chaque fois qu on entend dans ce coffret des œuvres diverses de Massenet, Offenbach, Delibes, Ravel, Fauré, Poulenc, on est subjugué par sa voix qui nous bouleverse encore dans le Requiem de Brahms dirigé par Karajan. Merci encore José Van Dam. 16jours nouveaux

17 vous donner des informations sur les régimes de retraite Retraites complémentaires Pourquoi l Agirc et l Arrco ont-ils annoncé un nouveau gel des pensions en 2015 Tout comme en 2014, les pensions de retraite complémentaire n ont pas été revalorisées au 1 er avril Explications. Les partenaires sociaux des régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco, réunis en Conseil d administration en mars dernier, ont décidé de maintenir les valeurs du point de référence qui permettent le calcul des retraites au même niveau que l an passé à 0,4352 euro pour l Agirc et 1,2513 euro pour l Arrco. Un gel des pensions Les résultats de l Agirc et de l Arrco (2014) Agirc, régime de retraite complémentaire des cadres Cotisations perçues : 19,186 milliards Prestations versées : 23,774 milliards Résultats après transferts et produits financiers : -1,985 milliards Arrco, régime de retraite complémentaire de tous les salariés Cotisations perçues : 41,088 milliards Prestations versées : 45, 945 milliards Résultats après transferts et produits financiers : - 1,153 milliards Autrement dit, le maintien des valeurs du point de référence signifie un gel des pensions jusqu au 1 er avril Une décision qui est motivée par les difficultés financières des régimes de retraite complémentaire et par le faible niveau de l inflation. Celle-ci a été fixée de manière prévisionnelle à 0,9 % pour 2015 dans la Loi de Financement de la Sécurité sociale. Or l accord du 13 mars 2013, signé par les représentants des salariés et des employeurs, prévoit que la revalorisation des pensions serait inférieure d un point par rapport à l inflation, sans toutefois pouvoir être négative, d où un taux de revalorisation des pensions fixé à 0 pour Pérenniser les régimes de retraite complémentaire L Agirc et l Arrco présentent en 2014, pour la 4 e année consécutive, des résultats déficitaires. Plusieurs raisons expliquent ce déficit. L augmentation du chômage lié à la crise économique assèche les entrées de cotisations et l arrivée à l âge de la retraite des générations nombreuses de l aprèsguerre entraîne une forte augmentation du montant total des retraites versées. Les réserves constituées par les régimes pendant les périodes plus favorables permettent cependant d assurer le paiement de toutes les retraites Agirc et Arrco. En l état actuel, les réserves ne seront pas consommées avant 2024, pour l Arrco. Il convient de mettre à profit ce délai pour pérenniser les régimes de retraite complémentaire ; c est l objectif de l accord du 13 mars 2013 signé par les partenaires sociaux. Il prévoit notamment la tenue d un cycle de négociations, initié début 2015, sur les mesures à mettre en œuvre permettant d assurer l avenir de la retraite complémentaire. A l heure où nous bouclons ce numéro de Jours Nouveaux, nous n avons pas connaissance des conclusions - imminentes - de ces négociations. n Sortir plus Un dispositif pour vous permette d être accompagné(e) pour vos sorties si vous avez 80 ans ou plus. N Azur (prix d un appel local depuis un poste fixe). Je sors si je veux Aller chez le coiffeur, à la banque, retrouver des amis, faire ses courses, voir des spectacles... Vous avez 80 ans et plus, vous éprouvez des difficultés à vous déplacer. À votre demande, quand vous le voulez, votre caisse de retraite complémentaire met à votre disposition son service SORTIR PLUS pour vous accompagner, à pied ou en voiture. SORTIR PLUS s occupe de tout organiser. Une simple participation financière vous sera demandée, le complément étant pris en charge par votre caisse de retraite. Comment? Renseignez-vous en appelant un conseiller prix d un appel local depuis un poste fixe Avec l AGIRC et l ARRCO, Audiens agit pour une action sociale et solidaire. BythewayCreacom Crédit photo : Corbis numéro 51_juin

18 partager avec vous les histoires de vos métiers Histoires de la Presse : Quand Théophraste Renaudot invente le premier journal Dans la nuit du 29 au 30 mai 1631, dans un invraisemblable bric-à-brac, entre deux presses à bras, les casses contenant les caractères d imprimerie et des casiers de produits médicamenteux, est composé et imprimé le premier numéro de «La Gazette»: 4 pages, format 21/27 pliées en deux. L éditeur est un médecin-pharmacien-imprimeur : Théophraste Renaudot. par Jean Miot Il est né à Loudun en l an de grâce Une enfance heureuse dans une famille huguenote. Il est affreusement laid : «C est un bon fils, mais il est si laid que je me demande s il est de moi», disait sa mère. La proclamation de l édit de Nantes a autorisé les protestants à accéder à toutes les charges, ce qui leur était jusqu alors interdit. Il choisit la médecine. Son diplôme en poche, obtenu à Montpellier dans les pas de François Rabelais, il part faire un voyage comme il est de bon ton dans les familles aisées : l Allemagne, l Italie. Il y lit les journaux «occasionnels». A Venise, il les paie avec une menue monnaie appelée la «gazetta». Pour créer son propre journal ce nom lui reviendra : «La Gazette». Une rencontre a bouleversé sa vie : celle d un Capucin, François-Joseph Leclerc du Tremblay, le fameux «Père Joseph», éminence grise du Cardinal de Richelieu. Ceux-là vont présenter Renaudot en 1612 au jeune Roi Louis XIII. Tel l abbé Pierre poussant son cri d alarme en 1954, Renaudot a rédigé un traité sur les pauvres du royaume. Le Roi est touché et le nomme «Commissaire général des pauvres», véritable Ministre des affaires sociales. En 1623, Richelieu le prie de s installer à Paris. Renaudot met à exécution son idée de «Bureau d adresses et de rencontres» : il vient d inventer l ANPE! Dans le même local coexistent alors matériel d imprimerie et préparations pharmaceutiques, potards et maîtres-imprimeurs ; il est aussi le créateur du Mont-de-piété. Renaudot tire trois exemplaires de son N 1 : pour le Roi, Son Eminence et le Père- Joseph. Dès réception ce dernier corrige, ajoute, censure. Ces trois «pigistes de luxe» continuèrent d y écrire clandestinement. Les crieurs vendent la Gazette un sol parisis, à la portée de toutes les bourses. Soutenir la politique de Richelieu tout en allégeant la misère : tel est l objectif. Renaudot est pratiquement le seul rédacteur. Il a pour informateur le personnel des ambassades. Au début, la Gazette comporte une seule rubrique : les nouvelles de l étranger. Ce N 1 est consacré aux tribulations du royaume de Perse. Six mois plus tard La Gazette double sa pagination. Très vite, il crée les petites annonces gratuites : carrosse à vendre, offres et recherche d emplois... Les faits divers apparaissent, puis les informations économiques. Certes, la liberté de la Presse est encore lointaine. Et pourtant Renaudot va l imposer au moment de la fameuse affaire des «Possédées de Loudun». En 1634, son ami Urbain Grandier, prêtre à Loudun, est accusé d avoir envoûté tout un couvent d Ursulines. Avec un culot monstre, il consacre un numéro entier à sa défense et condamne cette parodie de justice ordonnée par Richelieu qui le laisse cependant paraître ; Grandier sera quand même brûlé vif. Mazarin à son tour protégera Renaudot. Il mourra le 25 octobre Son confrère et ennemi Patin écrira : «Il est mort gueux comme un peintre». Sa Gazette, premier titre régulier de l Histoire de la Presse française, ne s éteindra qu en n 18jours nouveaux

19 vous informer et vous accompagner dans les moments importants de votre vie Rencontrons-nous Nos occasions de rencontre sont nombreuses et variées à l image de vos vies. Elles ont toutes en commun le besoin de partager les questions, les réflexions ou les doutes dans un espace d écoute respectueux des opinions de chacun. Les activités de loisirs et de prévention Club ABC : ou 746 mardi, jeudi et vendredi de 9h à 15h programme sur Groupe de parole pour les aidants pour échanger avec des personnes qui, comme vous, accompagnent un proche en situation de fragilité Groupe de parole, 15 septembre 2015, à Nice Animé par Rosette Poletti, Docteur en sciences de l éducation, infirmière en soins généraux et psychiatriques. Ateliers théâtre, en octobre et novembre, à Paris Animés par Colette Roumanoff, metteur en scène et directrice de compagnie, elle accompagne son mari patient Alzheimer au quotidien depuis plus de 10 ans. Les séminaires L art de bien vieillir pour faire de l avancée en âge une expérience heureuse. Animés par Marie de Hennezel, psychologue et écrivain. 14 au 18 septembre 2015, à Hyères 23 au 25 novembre 2015, à Paris Groupes de parole suite au décès d un proche pour surmonter le décès d un proche 10 au 13 septembre 2015, à Hyères (en résidentiel) 21 au 24 septembre 2015, à Saint-Malo (en résidentiel) Colloque Les chemins du deuil, une journée d échanges et de rencontres pour réfléchir avec des experts à un sujet qui nous concerne tous et pourtant parfois délicat à aborder. 14 novembre 2015, à Paris Pour tout renseignement et inscription, contactez Sandrine Delgrange Journées de rencontre et d information pour découvrir sur l accompagnement d Audiens, assister à des conférences et partager un moment de convivialité 23 et 24 septembre 2015, à Paris 6 octobre 2015, à Clermont- Ferrand 13 octobre 2015, à Lyon 3 novembre, à Orléans Pour tout renseignement et inscription, contactez Nora Jouin-Taieb Le tome III des Coulisses de l histoire est paru Il reprend les travaux des Comités d histoire Audiens sur les thèmes de La protection sociale de la presse et du spectacle face aux crises et aux mutations et Histoire de la constitution d Audiens. Les coulisses de l histoire, tome III, éditions Presses du Châtelet numéro 51_juin

20 répondre à vos questions gardons le contact Accueil sur rendez-vous lors de nos permanences : Paris et Vanves Marseille Rennes RETRAITE Pour poser vos questions sur le paiement de votre pension ou le cumul emploiretraite, signaler un changement de coordonnées, vous informer sur la réversion, le service retraite d Audiens est à votre écoute ACCOMPAGNEMENT SOLIDAIRE ET SOCIAL Pour bénéficier de conseils et de soutien si vous vous occupez d un proche dépendant, vous informer sur les aides au maintien à domicile ou les aides financières, ou encore, retrouver d autres professionnels de la culture à la retraite lors de nos Journées de Rencontre et d Information (appel gratuit depuis un poste fixe plus surcoût éventuel selon l opérateur) Pour participer une rencontre dédiée aux aidants, au séminaire L art du bien vieillir, ou bénéficier d un accompagnement en cas de deuil (préciser dans l objet du mail, l accompagnement que vous sollicitez) POUR TOUTE AUTRE QUESTION (0,08 par appel et 0,03 /min depuis un poste fixe*) SOUSCRIRE UN CONTRAT INDIVIDUEL SANTÉ OU PRÉVOYANCE Audiens Protection sociale individuelle 74 rue Jean-Bleuzen Vanves Cedex via les rubriques «Contactez-nous» ou «Votre espace personnalisé». REMBOURSEMENTS DE FRAIS DE SANTE (VOS GARANTIES SANTÉ) Vous êtes adhérent à Audiens Prévoyance Audiens Gestion Prestations santé TSA Vanves Cedex via les rubriques «Contactez-nous» ou «Votre espace personnalisé». Vous êtes adhérent de La Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Centre de gestion Issy-les-Moulineaux Cedex DONNER VOTRE AVIS SUR JOURS NOUVEAUX Si vous voulez partager votre expérience, nous poser des questions ou nous faire part des sujets que vous aimeriez voir traités dans Jours Nouveaux. Contact Gaëlle Even :

Appel à candidatures 2015

Appel à candidatures 2015 Appel à candidatures 2015 La Fondation Audiens Générations a été créée le 12 septembre 2007, sous l égide de l Institut de France, par Audiens, le groupe de protection sociale dédié aux secteurs de la

Plus en détail

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Vous accompagner pour bien vivre votre retraite Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Sommaire Pour Audiens, votre groupe de protection sociale,

Plus en détail

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France)

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) LES PERSONNES TRES AGEES EN SITUATION D ISOLEMENT Au préalable, quelle est la définition de «solitude» dans le petit Larousse

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

L amitié après l amour Un. beau défi! psycho-santé. en harmonie

L amitié après l amour Un. beau défi! psycho-santé. en harmonie psycho-santé en harmonie Par Michèle Lemieux L amitié après l amour Un Quand une relation amoureuse prend fin, les amants traversent une phase de deuil plus ou moins longue. Si un couple peut se séparer,

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales

DOSSIER DE PRESSE. www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales DOSSIER DE PRESSE Du réseau social au local, c est capital! Contact Presse Julien Boissier contact@clubcapitales.com 06 09 69 51 98 Octobre 2013 www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales QUI?

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Action sociale. Etre solidaire et responsable

Action sociale. Etre solidaire et responsable Action sociale Etre solidaire et responsable Un groupe solidaire et responsable Audiens est le Groupe de protection sociale de l audiovisuel, de la communication, de la presse et du spectacle. Retraite

Plus en détail

PRIORITÉ AUX MÉTIERS DE BOULAN- GERIE

PRIORITÉ AUX MÉTIERS DE BOULAN- GERIE PRIORITÉ AUX MÉTIERS DE BOULAN- GERIE Service de conseil et d accompagnement à la personne 0 969 366 606 Le Square (Franck Benausse) + Boulangerie : Service de conseil et d accompagnement pour les apprentis,

Plus en détail

Bien vivre CLIC ENTOUR AGE. dans sa tête, dans son corps et avec les autres

Bien vivre CLIC ENTOUR AGE. dans sa tête, dans son corps et avec les autres CLIC ENTOUR AGE Centre local d information et de coordination pour les retraités Bien vivre dans sa tête, dans son corps et avec les autres Janvier à juin 2013 Activités de prévention - animation - aide

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

aupres des personnes agees `

aupres des personnes agees ` aupres des personnes agees ` La problématique du suicide chez les personnes âgées Informer, soutenir, accompagner les professionnels qui entourent les personnes âgées dans leur quotidien. ^ L intervenant

Plus en détail

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage.

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage. guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage. Un stage en entreprise réussi, c est une vocation professionnelle qui prend vie. Ce petit guide pratique t accompagne

Plus en détail

En 2005, Nancy fête ses noces d or avec la ville de Karlsruhe

En 2005, Nancy fête ses noces d or avec la ville de Karlsruhe Introduction Les liens entre les villes de Nancy et Karlsruhe, qui comptent parmi les premiers tissés entre l Allemagne et la France, datent de 1955. A cette date, le Conseil de l Europe instituait le

Plus en détail

Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Chantez! Animés par Dominique Sylvain la chanteuse Joyshanti

Chantez! Animés par Dominique Sylvain la chanteuse Joyshanti Chantez! Cours de chant individuels et collectifs Chorale Gospel Jazz vocal et chants du monde Technique vocale et scénique Comédie musicale Thérapie par la voix et le chant Concerts et soirées privés

Plus en détail

Le jour le plus Court

Le jour le plus Court Le jour le plus Court La fête du court métrage pilotée par le Centre national du cinéma et de l image animée est parrainée par Jeanne Moreau, Jacques Perrin, Mélanie Laurent et Michel Gondry. Le 21 décembre

Plus en détail

Chantez! Animés par Dominique Sylvain alias Joyshanti, la créatrice d

Chantez! Animés par Dominique Sylvain alias Joyshanti, la créatrice d Chantez! Cours de chant individuels et collectifs Chorale Gospel Chorale variété, jazz vocal et chants du monde Technique vocale et scénique Atelier d auteurs compositeurs COM ÉD I E M U S I CA L E Animés

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

Projet Personnel et Professionnel.

Projet Personnel et Professionnel. IUT INFORMATION COMMUNICATION Projet Personnel et Professionnel. Interview d Alexandra Schwartzbrod Astou-Maryème YAO 17/12/2012 LE METIER DE JOURNALISTE. «Une école extraordinaire» Alexandra Schwartzbrod

Plus en détail

VOS ObjectifS NOS SOLUtiONS

VOS ObjectifS NOS SOLUtiONS VOS Objectifs NOS SOLUTIONS Le Groupe Notre vocation est plus que jamais d allier créativité et rigueur au service de vos objectifs. Théâtre à la Carte est une société de communication, de conseil et de

Plus en détail

Livre d Or. Delphine, chanteuse.

Livre d Or. Delphine, chanteuse. Livre d Or «Merci encore pour cette séance riche, structurée et en même temps inattendue dans son déroulement. Je ne m'attendais pas à ce bilan complet (niveau d'énergie, connexions telluriques, cosmiques,

Plus en détail

www.culture-a-vie.com

www.culture-a-vie.com DOSSIER DE PRÉSENTATION Une solution contre la NON-TRAITANCE des personnes âgées Voir le clip www.non-traitance.com De l ambition culturelle et de loisirs pour les aînés Contact informations Carine Jondeau,

Plus en détail

Ecoute. improcarré, Plaisir. c est mieux! Esprit d équipe. Lâcher-prise. Confiance. Confidentialité

Ecoute. improcarré, Plaisir. c est mieux! Esprit d équipe. Lâcher-prise. Confiance. Confidentialité c est mieux! Depuis 2 400 ans, l improvisation théâtrale nous offre un espace précieux pour développer notre créativité, apprendre sur nous-même, sur l autre et contribue, à sa juste place, à nous enseigner

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Guide. du Correspondant Mutualiste MNT 2O15

Guide. du Correspondant Mutualiste MNT 2O15 Guide du Correspondant Mutualiste MNT 2O15 Merci pour votre démarche et bienvenue Comme 9 000 agents territoriaux, vous êtes désormais Correspondant Mutualiste à la Mutuelle Nationale Territoriale. Afin

Plus en détail

ACTION SOCIALE ÉCOUTE, CONSEIL, SOUTIEN

ACTION SOCIALE ÉCOUTE, CONSEIL, SOUTIEN 1 ACTION SOCIALE ÉCOUTE, CONSEIL, SOUTIEN Être présent en cas de difficultés Prévenir et accompagner l avance en âge Soutenir les projets de vie Action sociale KLESIA L innovation sociale selon KLESIA,

Plus en détail

GILBERT «Etre à l antenne le samedi et le dimanche, c est tout aussi valorisant que la semaine»

GILBERT «Etre à l antenne le samedi et le dimanche, c est tout aussi valorisant que la semaine» Bruno Gilbert évoque la radio comme une histoire d'amour. 40 ans de passion, d'amour. L'animateur de la matinale du week-end sur NOSTALGIE a accepté notre invitation pour parler de son métier, de ses souvenirs

Plus en détail

Kamishibaï. Kami signifie «papier» et Shibaï signifie «théâtre» (drame) d où la traduction littérale «pièce de théâtre sur papier»

Kamishibaï. Kami signifie «papier» et Shibaï signifie «théâtre» (drame) d où la traduction littérale «pièce de théâtre sur papier» Kamishibaï Kami signifie «papier» et Shibaï signifie «théâtre» (drame) d où la traduction littérale «pièce de théâtre sur papier» CG63/MD/Pôle Action culturelle Guide Kamishibaï Mise à jour juillet 2011

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Dossier de presse A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! La JOC, c'est la Jeunesse Ouvrière Chrétienne : une association

Plus en détail

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français Préface NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français et leur longévité augmentent bien plus que nous ne l avions imaginé depuis cinquante ans. Dans de nombreux domaines, on

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1. magazine. Pleins feux. sur le Théâtre des 2. Rives

Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1. magazine. Pleins feux. sur le Théâtre des 2. Rives Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1 CharentonN 83-Novembre magazine 2002 Pleins feux 2 sur le Théâtre des 2 Rives Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 2 DOSSIER Théâtre des 2 Rives Lever

Plus en détail

IDENTIFIER UNE OEUVRE

IDENTIFIER UNE OEUVRE 1 IDENTIFIER UNE OEUVRE Pour présenter une œuvre, il faut d abord l identifier, c est-à-dire trouver les éléments qui permettront à d autres personnes de trouver l ouvrage dont il est question. Pour cela,

Plus en détail

Dessins : Nicolas J. 1

Dessins : Nicolas J. 1 Dessins : Nicolas J. 1 Dans ce numéro «Il était une fois dans le Bâtiment...», nous vous proposons des interviews et articles, notamment sur Mme Crozon, une chef d'entreprise spécialisée dans la construction

Plus en détail

avec un N 4 / été 2009 Supplément Revue de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France

avec un N 4 / été 2009 Supplément Revue de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France «Stimulez votre croissance avec un partenariat durable» N 4 / été 2009 Supplément du francilien N 66 Revue de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France é ditorial «Stimulez votre croissance

Plus en détail

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable La magie des mots Bienvenue Un poème Merci à tous Les mots Etre une chanson Juste un petit mot L aigle et le vermisseau La prière de la dent L oiseau Une note de musique L amour Ma naissance Fleur d amour

Plus en détail

11 - S PETIT NICO, Grandes âmes

11 - S PETIT NICO, Grandes âmes 11 S PETIT NICO, Grandes âmes PAROLES Pour les p tits frérots 1, les p tites sœurs Quelques mots pour les anciens Les grandes dames J pleure tous les jours car j ai peur pour vous Grandissant sans amour

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication et Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Grand programme de service civique dédié à la culture «Citoyens de la culture»

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE)

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Tu viens d être confié(e) au Conseil général, au service de l Aide Sociale à l Enfance, et tu dois te poser

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE EN QUELQUES CHIFFRES * 35 délégations régionales 218 collaborateurs dédiés, dont 154 sur le terrain 12 500 membres d associations bénévoles

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Volume 1 Numéro 2 Février 2009

Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Sommaire Lancement du concours Je prends ma place...1 Lancement du concours Je prends ma place Entrevue avec Annie Patenaude, lauréate 2008...2 En collaboration avec le Secrétariat

Plus en détail

NUMÉRO DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE

NUMÉRO DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE NUMÉRO 86 AOÛT 2012 DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE M le Hommage anonyme des Maîtres de Chiens Guides Même si le chien guide est une aide précieuse et efficace pour nos déplacements,

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

A. PRODUCTION ÉCRITE 30 POINTS

A. PRODUCTION ÉCRITE 30 POINTS ΤΠΟΤΡΓΔΙΟ ΠΑΙΓΔΙΑ ΚΑΙ ΠΟΛΙΣΙΜΟΤ ΓΙΔΤΘΤΝΗ ΜΔΗ ΔΚΠΑΙΓΔΤΗ ΚΡΑΣΙΚΑ ΙΝΣΙΣΟΤΣΑ ΔΠΙΜΟΡΦΩΗ ΣΕΛΙΚΕ ΕΝΙΑΙΕ ΓΡΑΠΣΕ ΕΞΕΣΑΕΙ ΥΟΛΙΚΗ ΥΡΟΝΙΑ 2014-2015 Μάθημα: Γαλλικά Δπίπεδο: E3 Γιάρκεια: 2 ώρες Ημερομηνία: Τπογραφή

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

LE SYNDROME L ENFANT TÉFLON (Travail individuel) Pour. Daniel Lambert. Développement humain 1 : L enfance (350-183 SH) Par.

LE SYNDROME L ENFANT TÉFLON (Travail individuel) Pour. Daniel Lambert. Développement humain 1 : L enfance (350-183 SH) Par. LE SYNDROME L ENFANT TÉFLON (Travail individuel) Pour Daniel Lambert Développement humain 1 : L enfance (350-183 SH) Par Kim Dupuy Soins infirmiers (groupe 1115) Collège de Sherbrooke 12 mars 2004 Histoire

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

MA PETITE SIRENE. GENRE : Conte musical

MA PETITE SIRENE. GENRE : Conte musical MA PETITE SIRENE GENRE : Conte musical L HISTOIRE L adaptation par trois camarades de voyage de l histoire de «La Petite Sirène», conte devenu incontournable, d après Hans Christian Andersen. Un spectacle

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

un nouveau livre encore plus magique L aventure continue

un nouveau livre encore plus magique L aventure continue L aventure continue un nouveau livre encore plus magique L association «Magie à l hôpital - Du rêve pour les enfants» fête le 23 octobre 2008 la sortie de son nouvel ouvrage pour les enfants hospitalisés

Plus en détail

Guy Reibel. Un team Building qui vous enchante! La voix : une source de plaisir, de créativité et d épanouissement

Guy Reibel. Un team Building qui vous enchante! La voix : une source de plaisir, de créativité et d épanouissement Le Jeu Vocal Guy Reibel Un team Building qui vous enchante! La voix : une source de plaisir, de créativité et d épanouissement Une pratique inédite pour développer l esprit d équipe Contact : Mr Michel

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Madame Liliane Balfroid,

Madame Liliane Balfroid, Madame Liliane BALFROID, Monsieur Luc VAN KERCHOVE, Monsieur Edgar FONCK, Mesdames et Messieurs en vos titres et qualités, Mesdames, Messieurs, Chers amis, C est pour moi un réel plaisir de vous accueillir

Plus en détail

Petite enfance et éveil musical

Petite enfance et éveil musical Petite enfance et éveil musical Objectifs : Donner aux professionnels de la petite enfance les moyens de mettre en place un éveil sonore et musical pour le tout petit dans leurs structures d accueil. MOYENS

Plus en détail

DEC Une aide vers le DEC : Le Coaching Mémoire

DEC Une aide vers le DEC : Le Coaching Mémoire Association Nationale des Experts-comptables et Commissaires aux comptes Stagiaires Une aide vers le : Le Le mémoire, c est quoi? Le coaching mémoire est l accompagnement d un mémorialiste par un tuteur,

Plus en détail

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012 M me Marie Desplechin et le Comité de pilotage de la consultation pour un accès de tous les jeunes à l'art et à la culture Ministère de la Culture et de la Communication 182, rue Saint-Honoré 75033 Paris

Plus en détail

Mon véhicule. «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.»

Mon véhicule. «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.» Mon véhicule «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.» Pour la Macif, être à vos côtés au quotidien, dans chacun de vos déplacements, est essentiel. «POUR VOUS, LA MACIF

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

«L Atelier Gildas BOURDET»

«L Atelier Gildas BOURDET» < «L Atelier Gildas BOURDET» Art Dramatique - Mise en Scène MORET SUR LOING GILDAS BOURDET Metteur en scène Direction Artistique et Pédagogique «J ai passé le plus clair de ma vie dans des salles de répétition,

Plus en détail

l essentiel rapport d activité 2014

l essentiel rapport d activité 2014 LA PROTECTION SOCIALE PROFESSIONNELLE Culture Communication Médias l essentiel & rapport d activité 2014 La retraite complémentaire L assurance de personnes L accompagnement solidaire et la prévention

Plus en détail

Une bonne santé mentale, c est vital!

Une bonne santé mentale, c est vital! Une initiative wallonne pour la santé mentale, réalisée avec l appui de l IWSM Une bonne santé mentale, c est vital! La santé mentale, ça paraît simple quand tout va bien. Généralement, on n y pense même

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

l essentiel LA PROTECTION SOCIALE PROFESSIONNELLE EST UNE CRÉATION CONTINUE

l essentiel LA PROTECTION SOCIALE PROFESSIONNELLE EST UNE CRÉATION CONTINUE LA PROTECTION SOCIALE PROFESSIONNELLE Culture Communication Médias l essentiel LA PROTECTION SOCIALE PROFESSIONNELLE EST UNE CRÉATION CONTINUE 2013 LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE L ASSURANCE DE PERSONNES L

Plus en détail

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture 100 suggestions d activités pour la Fête de la culture Voici quelques suggestions pour vous aider à planifier vos activités de la Fête de la culture. Ces exemples ont été tirés des quelque 7 000 activités

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

La SENIORESCENCE ACTIVE

La SENIORESCENCE ACTIVE CENTRE RESSOURCES des INITIATIVES pour le DEVELOPPEMENT de l ECONOMIE LOCALE La SENIORESCENCE ACTIVE Avec le soutien de 1 Centre d Affaires ACTIV BURO 69120 Vaulx en Velin Permanences à MEYZIEU & VENISSIEUX

Plus en détail

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET?

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? 61 POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? L école de Pinay est connectée depuis deux ans et demi à l Internet. Cela laisse suffisamment de recul pour une réflexion sur cette pratique. Il convient pour

Plus en détail

savez-vous que le Conseil général met à votre disposition des outils pour vos élèves

savez-vous que le Conseil général met à votre disposition des outils pour vos élèves savez-vous que le Conseil général met à votre disposition des outils pour vos élèves consultez le catalogue de l ensemble des dispositifs pédagogiques proposés sur ÉDITO Parce que la réussite éducative

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Passages de Paris 8 (2013) 13-19 UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION

Passages de Paris 8 (2013) 13-19 UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION Passages de Paris 8 (2013) 13-19 www.apebfr.org/passagesdeparis UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION Entretien avec Nino MONTALTO Nino Montalto est né en Sicile. Très jeune, il travaille dans un

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

de et avec Emilie Trasente,

de et avec Emilie Trasente, de et avec Emilie Trasente, Aide à la mise en scène : Laure Meurisse Création sonore et musicale : Massimo Trasente Spectacle de clown et marionnette A partir de 4 ans / Durée 40 minutes Production Contact

Plus en détail

LE PROGRAMME EN ILE-DE-FRANCE

LE PROGRAMME EN ILE-DE-FRANCE w LE PROGRAMME EN ILE-DE-FRANCE VOIR LA REALITE EN FACE Aujourd hui en France, 2 500 000 personnes, soit 7 % de la population âgée de 18 à 65 ans, ne maîtrisent pas les compétences de base nécessaires

Plus en détail

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés!

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés! Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres déjà plantés! Objectif atteint : 50 millions d arbres plantés dans 27 pays La Fondation Yves Rocher, née il y a 25 ans d une volonté

Plus en détail

Reposez-vous sur nos garanties adaptées à votre nouvelle vie

Reposez-vous sur nos garanties adaptées à votre nouvelle vie Radiance Humanis Santé Reposez-vous sur nos garanties adaptées à votre nouvelle vie Santé I Prévoyance I Retraite I Épargne Vivez pleinement votre retraite en toute sérénité g Qu est-ce qui compte le plus

Plus en détail