Newsletter N 75 Octobre Le programme Tournées fête ses 15 ans Date : 20/10/2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Newsletter N 75 Octobre 2010. Le programme Tournées fête ses 15 ans Date : 20/10/2010"

Transcription

1 Newsletter N 75 Octobre 2010 Le programme Tournées fête ses 15 ans Date : 20/10/2010 Tournées est un programme de soutien au montage de festivals de films français récents dans les Universités piloté au quotidien par les services culturels de l Ambassade de France aux Etats-Unis, et la fondation FACE. Le 27 septembre 2010, à l occasion de ses 15 ans, les services culturels de l ambassade de France à New York, ont reçu les acteurs de ce programme (professionnels du cinéma, universitaires), les soutiens (sponsors, partenaires institutionnels), de nombreux professionnels du cinéma et télévision, les journalistes et les critiques. Les invités ont ensuite pu se rendre à la projection, dans le cadre du New York Film Festival, du film de Xavier Beauvois, «Des hommes et des Dieux». Devant une salle pleine (de 1500 personnes), Richard Pena, Program Director de la Film Society of Lincoln Center (qui organise le festival), a présenté, juste avant la projection, le programme Tournées, en dressant le bilan positif de 15 années d existence. A ce jour, depuis sa création, 351 films ont fait partie du programme et 350 universités ont bénéficié d une subvention, dans tout le pays. Près de 400,000 étudiants ont pu découvrir le cinéma français grâce à ces projections. La plupart des grands réalisateurs français contemporains ont été montrés (Philippe Garrel, Alain Resnais, Patrice Chéraud, Claude Chabrol, Pascale Ferran, Francois Ozon ), ainsi que plusieurs nouveaux talents comme Emmanuel Carrère et Antony Cordier. Le programme Tournées est une réussite et un outil essentiel du rayonnement du cinéma français dans les campus. Ce programme consiste en un système de subventions aux universités (auquel s ajoute une aide concrète au montage des festivals grâce à l expertise professionnelle du département Film TV et nouveaux médias des services culturels de l Ambassade de France). Il permet de soutenir des projections publiques de bonne qualité sur les campus américains. Il est à noter que si ces projections ont surtout pour but de faire découvrir le cinéma français à des étudiants, elles attirent aussi la communauté avoisinante, les universités jouant bien souvent le rôle de pôle culturel dans leurs régions. Deux fois par an (deux dates de dépôt de dossier : le 30 juin et le 1 er octobre) les universités postulent au programme Tournée. Celles qui sont retenues, peuvent diffuser, chaque année entre 20 et 25 nouveaux films, pré-selectionnés à partir d une liste de 40 à 50 nouveaux films distribués aux Etats-Unis. Ces films sont choisis par un comité de professionnels. La subvention qui est donnée à chaque festival couvre entre 70% et 100% selon les cas, des frais de location des cinq films, et entre 40% et 90% des couts d organisation d un festival. Les universités retenues reçoivent le soutien de Tournées pendant 5 années consécutives, le but étant que pendant cette période, elles apprennent à organiser un festival, développent des partenaires financiers et continuent «seule» après notre soutien. Une grande partie des fonds proviennent du gouvernement et des agences françaises : le Ministère des Affaire Etrangères, le CNC, et jusqu à l année dernière la SACEM. La Florence Gould Foundation a été pendant longtemps la seule fondation privée américaine à soutenir le programme. Sous l impulsion des conseillers culturels, de nouveaux partenaires financiers se sont associés au programme : la Grand Marnier Foundation, Agnès B, Ron Guttman. Les étudiants sont une cible privilégiée de l action des services culturels de l Ambassade de France aux Etats- Unis car il est essentiel, et efficace en terme de rayonnement, d être présent quand le goût se forme, au moment où les américains sont le plus disponibles, pendant leurs études. Et Tournée est un instrument efficace et essentiel au service de cette ambition. Muriel Guidoni Deregnaucourt

2 35ème édition du Festival International du Film de Toronto (09-19 septembre 2010) Date: 18/10/2010 Toute l'industrie cinématographique était présente à Toronto pour assister à cette nouvelle édition d'un festival de cinéma qui s'impose année après année dans le sillage de celui de Cannes. Les professionnels attendaient beaucoup de cette édition pour relancer un marché quelque peu en berne depuis La France, très présente dans la sélection, y a fait une rentrée remarquée qui marque semble-t-il le début d'une reprise des exportations. Si cette année, les organisateurs du festival ont été confrontés à quelques problèmes de logistiques, le Toronto International Film Festival (TIFF) reste un évènement majeur du marché mondial du cinéma et le rendez-vous de la rentrée des distributeurs nord-américains. L'inauguration cette année, du «Palais des Festivals», la Bell Lightbox, devrait donner encore d'avantage d'ampleur à cet évènement. L'essor de Toronto comme ville du cinéma et du TIFF comme festival de premier plan Si Toronto est aujourd'hui considérée comme le «Hollywood du nord», c'est non seulement parce que la ville s'est hissée au troisième rang mondial des lieux de tournages, derrière New-York et Los Angeles, mais aussi parce qu'elle a su attirer les investissements avec la mise en place d'un crédit d'impôt canadien et d'un véritable pôle industriel, de la préparation à la post-production en passant par les effets spéciaux. Le TIFF reflète bien cette évolution. Conçu initialement comme une vitrine pour les autres festivals, «Festival of Festivals» lors de son lancement en 1975, le TIFF a pris une ampleur aujourd'hui considérable, pour devenir un rendez-vous de cinéma populaire, incontournable pour l'industrie, les stars et le public mais aussi un tremplin pour les distributeurs dans la perspective des Oscars. Festival sans compétition ni jury et qui ne remet qu'un prix du public, il est aujourd'hui clairement orienté côté marché, indépendamment de son immense succès auprès du public: John Kochman de Unifrance New-York le décrit ainsi comme «un marché avec un festival autour». Une année charnière pour le TIFF avec la création de la «Bell Lightbox», nouvelle maison du cinéma 2010 marque un tournant dans l'histoire du TIFF, avec la concrétisation d'un projet vieux de quinze ans : l'inauguration de la Bell Lightbox, sorte de Palais des festivals, lieu de rencontres et maison permanente du cinéma. Ce très bel espace, d'un budget total de 192 millions de dollars, finance en majorité par Bell mais aussi par le gouvernement ontarien, comporte 5 salles de cinéma, des galeries, ateliers, espaces de rencontres, médiathèque, boutiques, restaurants... et se veut également un lieu d'accueil pour les autres festivals qui souhaiteraient profiter de ses infrastructures. Au programme de la saison, «The Essential Cinema», une sélection des 100 plus grands films de l'histoire du cinéma; des projections exclusives de films récents comme Carlos de Olivier Assayas et des installations vidéo de Atom Egoyan entre autres. Une présence française remarquée, grâce au travail d'unifrance L'édition 2010 du TIFF offrait plus de 300 films, pour la moitié d'entre eux toujours en quête de distributeurs locaux, avec de nombreuses avant-premières. Sur les 21 films français sélectionnés, trois étaient présentés dans la catégorie «Gala», la plus prestigieuse et surtout la plus couverte médiatiquement: Les Petits Mouchoirs de Guillaume Canet, Potiche de François Ozon et Elle s'apellait Sarah de Gilles Paquet-Brenner. Le film L'amour fou de Pierre Thoretton a remporté le Prix Fipresci (Fédération International des Critiques de Cinéma) dans la catégorie «Special Presentations» dans laquelle étaient également projetés les films L'Homme qui voulait vivre sa vie de Eric Lartigau ou Crime d'amour de Alain Corneau. La délégation française était composée d'une trentaine d'artistes, acteurs et réalisateurs, parmi lesquels Catherine Deneuve, Marion Cotillard, Vincent Cassel, Guillaume Canet, Romain Duris, Ludivine Sagnier, Rachid Bouchareb, Benoit Jacquot, Catherine Breillat... Unifrance continue activement son travail de promotion du cinéma français et d'accompagnement des films à l'étranger. En l'honneur de la délégation et en partenariat avec le Consulat de France, Unifrance a organisé une réception de 250 personnes. Pour la première fois, en plus des professionnels nord-américains (producteurs, vendeurs, acheteurs, directeurs de festivals, journalistes nord-américains), les acheteurs du monde entier ont été associés, conformément aux souhaits de l'adef (Association des Exportateurs de Films). Par ailleurs, Unifrance souhaite développer à l'avenir les rencontres entre artistes français et canadiens. Il faut enfin souligner le soutien apporté par Ubifrance, comme l'année passée, à Unifrance et aux exportateurs de films, avec notamment la location d'espaces de rencontres entre acheteurs et vendeurs. Les premiers signes d'une reprise du marché et une relative bonne santé pour les films français Selon Variety (Festive Toronto could generate business 9 septembre 2010), le TIFF lançait son édition la plus ambitieuse cette année avec l'ouverture de la Bell Lightbox. Le bilan tiré par le magazine professionnel s'est avéré très positif puisque Variety (Buyers busy at Toronto 20 septembre 2010) décrivait le TIFF 2010 comme le festival le plus productif de ces dernières années, en termes de marchés et d'acquisitions. Une série de ventes a ainsi été annoncée pendant le festival même. Potiche, dont Variety prévoyait qu'il se vendrait facilement, a été acheté dans la majorité des territoires; Maple Pictures a fait l'acquisition de Les Petits Mouchoirs pour le Canada; Weinstein Company de Elle s'apellait Sarah pour les Etats-Unis; Mongrel de 4 films français dont Des Hommes et des dieux de Xavier Beauvois pour le Canada, etc. Un article de Variety consacré au marché français (French at toronto: aiming wide within budget 13 septembre 2010) estimait que les

3 sources de financement de l'industrie cinématographique française tendaient à se réduire du fait de la baisse des pré-ventes internationales, des minimum garantis, de l'investissement des chaînes de télévision et même des aides régionales. Dès lors, du fait des niveaux de transactions encore faibles sur le marché des ventes internationales malgré la reprise, les vendeurs se concentrent de plus en plus sur des films français à fort potentiel commercial et sur des coproductions étrangères de prestige; les prix de ces films très attractifs pour le marché ayant tendance à se stabiliser. Malgré tout, le TIFF reste encore peu impliqué dans l'accompagnement des films hors-gala, voire plus généralement des films non américains (pas d'accueil, d'hébergement ou de transport des artistes...). Le Festival a également connu cette année quelques dysfonctionnements dont le film Les Petits Mouchoirs a d'ailleurs fait les frais. Un problème technique a, en effet, empêché la diffusion du film avec son sous-titrage numérique, amenant une partie des spectateurs non francophones à quitter la salle de gala pour visionner le film dans une plus petite salle. Quant à la Bell Lightbox, annoncée par les organisateurs comme le nouvel espace de rencontres pour les professionnels, elle n'a ouvert que le 12 septembre, soit quatre jours après le début du TIFF: elle n'a pu devenir le centre d'activité annoncé et est restée un simple lieu de projections pour cette édition Enfin, malgré les signes de reprise, les vendeurs estiment qu'il manque encore une ligne directrice au marché: personne ne souhaite prendre de risques car on ne sait toujours pas ce qui va marcher et les acheteurs jouent la carte de la prudence. Selon Régine Hatchondo, Directrice générale de Unifrance Paris, dans un contexte qui voit le parc de salles de cinéma indépendantes se réduire de plus en plus, une solution de distribution alternative pourrait résider, pour les films indépendants, dans la diffusion numérique et la vidéo à la demande, ce qui leur permettrait de toucher un public plus large. Marie Delanoé Festival International d Animation d Ottawa Date: 18/10/2010 Le 20 octobre prochain, le Festival International d'animation d'ottawa ouvrira ses portes avec le film L'Illusionniste de Sylvain Chomet. Cette année, ce grand rendez-vous international du monde de l'animation fait la part belle aux films français avec 7 films en compétition officielle : - Logorama Francois Alaux, Hervé de Crécy, Ludovic Houplain & Alexandre Sauthier Autour de Minuit Productions - Parade Pierre-Emmanuel Lyet Doncvoila - Born HIV Free Baby in the Sky Jack-Antoine Charlot (Bonzom) Passion Paris - Muzorama Elsa Brehin, Raphael Calamote, Mauro Carraro, Maxine Cazaux, Emilien Davaud, Laurent Monneron, Axel Tillement La Station Animation - Cul de bouteille (Specky Four Eyes) Jean-Claude Rozec Vivement Lundi! / Blink Productions - C est du chinois Isabelle Lenoble Vivement Lundi! / Blink Productions - Monstre sacré Jean Claude Rozec JPL Films Le festival se déroule du 20 au 24 octobre : projections, rencontres professionnelles, ateliers, leçons de cinéma, expositions, présentations de nouveaux talents, débats,... Il avait réuni plus de personnes l'année dernière et plus de 1800 professionnels avaient fait le déplacement. Particularité de l'édition 2010 : en amont du festival, du 18 au 21 octobre, se tiendra, dans le cadre du programme européen Media international, une initiative du programme Cartoon, le Cartoon Connection Canada-EU, qui réunit des professionnels de l'animation européens et canadiens. L'objectif est de créer de nouveaux réseaux professionnels et de développer de nouvelles collaborations (distribution, coproduction, longs-métrages, séries TV...). Des tables rondes d'information sur les différents marchés avec des études de cas de co-production et des rendez-vous individuels seront également organisés. Plus d'information sur : https://www.animationfestival.ca/index.php Erika Denis Avancée importante pour la livraison des films par satellite aux salles de cinéma Date : 18/10/2010 Hollywood a depuis longtemps promis une livraison numérique des films aux salles de cinéma, moyen qui permettrait une réduction radicale des coûts de transport. Bien que cette promesse n'ait jamais été tenue, un

4 accord entre deux acteurs majeurs est sur le point de donner à cette livraison numérique l'élan que beaucoup attendaient. Le laboratoire audiovisuel Deluxe et la compagnie satellite EchoStar ont formé une joint venture en vue de fournir du contenu numérique aux salles de cinéma américaines et canadiennes via satellite. Cette technologie a pour avantage de permettre aux distributeurs d'envoyer les films vers les salles de cinéma sous la forme de données et d'éviter ainsi le transport d objets physiques tels que des bobines. Le rapprochement d un important réseau de satellites comme EchoStar et d une société telle que Deluxe, qui entretient des liens étroits avec les studios, est un grand pas vers la numérisation du secteur de la distribution. La numérisation des contenus aura pour effet immédiat de réduire les coûts de duplication et de transport pour les distributeurs et les exploitants. Mais par cet accord, Deluxe et Echostar entendent aller plus loin que la simple livraison de films. Selon le Vice Président de la compagnie satellite Echostar, Vern Smith, les deux sociétés souhaitent également retransmettre des événements en direct et faire plus encore. "Nous sommes en mesure de fournir une multitude de signaux en direct et donc de gérer la distribution de plusieurs films au même moment", ajoute Smith. "Nous ne savons pas encore quel genre de produits sera diffusé à l'avenir, mais nous voulons être capables de fournir chacun d'entre eux". Selon Rick O'Hare, directeur de Deluxe Digital Cinema, cette association devrait apporter une amélioration certaine par rapport à l'approche actuelle du disque dur. Il affirme que la livraison des films par satellite est "fiable et efficace" et qu'elle devrait être avantageuse pour les exploitants. En effet, le partenariat Deluxe- EchoStar devrait permettre de relier le réseau directement à un système de bibliothèque cinématographique numérique. Ce système devrait alléger le travail des exploitants qui n auront plus ainsi à gérer la livraison du matériel. Le réseau sera accessible après paiement d un droit d'entrée par toute société cherchant à distribuer du contenu aux salles de cinéma. La distribution possible de jeux vidéo est encore en discussion. Les deux compagnies ont travaillé sur ce partenariat pendant un an, en misant notamment sur la recherche et le développement, afin d'améliorer tant le matériel que le logiciel utilisés. L accord a été officiellement signé miseptembre. La plupart du contenu sera transmis aux satellites depuis Gilbert, Arizona, par le même système utilisé par le n 2 du satellite aux Etats-Unis, DISH Network, pour transmettre son propre contenu vidéo. Pour être reliées au réseau, les salles de cinéma devront s équiper de deux antennes paraboliques Deluxe- Echostar. Environ 20 sites d'essai fonctionnent déjà. La société est en pourparlers avec les exploitants concernant l'installation des récepteurs dans les salles de cinéma. Dès que ces récepteurs seront installés, Deluxe sera en mesure de faire parvenir les films aux salles. Les partenaires étudient la possibilité de s étendre à travers le monde, mais n'ont pas encore élaboré de plan précis à ce sujet. La société d infrastructures médias Arqiva fournit déjà le même type de service en Angleterre. Le satellite est devenu la technologie la plus populaire pour la distribution de contenu numérique dans les salles de cinéma. Les connections haut débit par câble se sont en effet, jusqu ici, révélées généralement impraticables, notamment en raison du coût élevé du maintien de ces lignes haut débit entre les réseaux de télécommunications et les multiplexes. Deluxe, EchoStar pact boosts d-cinema, de David S. Cohen, 21/09/2010 Raphaëlle Greffier Box office de l été en recul pour Hollywood Date : 15/10/2010 Le nombre de tickets vendus sur la saison estivale, 538 millions au total, est le plus faible résultat enregistré depuis 10 ans. Ce chiffre est en recul de 6% par rapport à l été Pour mémoire, le record avait été atteint à l été 2004, où près de 642 millions d entrées avaient été vendues, selon la National Association of Theater Owners (NATO). Toujours selon la NATO, le prix des billets tournait, cette saison, autour de 7.88$, en hausse de 4.5% par rapport à l année passée. Près de 4.24 milliards de dollars ont été récoltés par l industrie entre le 7 mai et le Labor Day week end, soit environ 1% de moins que l année passée. Pour le porte-parole de la NATO, «l accent est trop souvent mis sur l augmentation du prix des billets. La différence de résultats au box office chaque année dépend surtout de la qualité des films proposés en salles.»

5 Pour certains, ce recul traduit un ras-le bol du public vis-à-vis des franchises (films avec suites) sans fin. Pourtant, les trois meilleurs résultats de la saison sont des suites, soit Toy Story 3, Iron Man 2 et Twilight 3 : Hésitation (Eclipse). Autre difficulté soulignée par la NATO : «Presque chaque film sorti en 3D a perdu des écrans plus tôt qu il n aurait dû en raison de la compétition pour les salles équipées en 3D.» L association estime qu il n y a pas assez de salles équipées en 3D pour supporter la diffusion de plus de la moitié des films qui sortent en même temps dans ce format. Toutefois, l industrie tente de faire évoluer la situation avec un rythme de 500 nouveaux écrans installés chaque mois aux Etats-Unis et au Canada, qui comptent déjà écrans 3D. Ces mauvaises nouvelles n ont cependant pas empêché Paramount d atteindre un résultat de 778 millions de dollars et de se hisser en tête du classement des studios avec 19% des parts de marché, grâce à de gros succès comme Iron Man 2 et Shrek 4, il était une fin (Shrek Forever After). Pour les analystes, la saison a en effet été marquée par un véritable plébiscite du public pour les films familiaux. De la même manière, 4 des titres de Sony, dont Karate Kid et Copains pour toujours (Grown Ups), ont dépassé dollars au box office. Ces deux films, ainsi que Salt et Very Bad Cops (The Other Guys), ont fait grimper les résultats du studio à plus de 680 millions de dollars, soit environ 130 millions de dollars de plus qu en Le studio passe ainsi de la 5 ème place du classement pour l été 2009 à la 2 ème place. En revanche, la saison a été dure pour Twentieth Century Fox qui passe de la 3 ème à la 6 ème place dans le classement. Disney se place en 3 ème position, suivi par Warner Bros. et Universal qui gagne une place par rapport à l été dernier. Bien que les parts de marché des studios sur l été ne reflètent pas les résultats sur l année, les studios considèrent des bons résultats sur cette période comme un signe très favorable. De la même manière, de mauvais résultats estivaux peuvent être de mauvais augure pour la fin de l année. Ainsi, bien que Paramount se soit positionné en tête au cours des trois dernières années, le studio a perdu 12% sur son chiffre d affaires par rapport à l année dernière, quand il avait enregistré un résultat de 885 millions de dollars. Iron Man 2 a été le blockbuster de l été pour le studio, avec millions de dollars aux Etats-Unis, mais n est pas parvenu à dépasser son prédécesseur, qui avait totalisé millions de dollars en De la même manière, Shrek 4, il était une fin, qui a totalisé millions de dollars, n a pas réussi à surpasser le précédent titre de la franchise sur le marché domestique. Le film d animation en 3D s est mieux débrouillé à l international en se plaçant en tête devant les autres films de la série avec millions de dollars au total. Sony a lancé cet été, avec succès, trois nouveaux titres, à commencer par Copains pour toujours, avec Alan Sandler, qui a généré 160 millions de dollars au box office national. Salt, avec Angelina Jolie, a enregistré millions de dollars aux Etats-Unis et Very Bad Cops a obtenu de très bons résultats. Ces trois films, ainsi que Karate Kid, la surprise de l été, qui les a tous dépassés avec un total de millions de dollars, ont permis au studio d enregistrer une croissance de 24% sur ses bénéfices par rapport à l été Ce bond a été d autant plus remarqué que le studio n a sorti aucun gros blockbuster, contrairement à l année passée, avec Anges et Démons et Spider-Man. Les deux autres sorties de l été pour Sony, Mange, Prie, Aime (Eat, Pray and Love) et Takers ont réalisé de bons résultats, malgré leur sortie tardive dans l été, soit respectivement 70.3 millions de dollars et 40 millions de dollars. Disney, de son côté, est resté stable par rapport à 2009, avec 615 millions de dollars au box office, tiré par le résultat de Toy Story 3. Ce titre enregistre le meilleur résultat jamais réalisé par un film d animation au box office mondial avec 1 milliard de dollars et le deuxième résultat au niveau national, juste derrière Shrek 2 et ses millions de dollars en Le résultat de Toy Story 3 représente 60% des revenus de Disney sur l été. L année passée, Warner s était placé en tête du classement avec un peu moins d 1 milliard enregistré au box office, grâce à des blockbusters comme Harry Potter et le Prince de sang mêlé et Very Bad Trip (The Hangover). Avec un peu moins de grosses productions cette année, le studio a gagné un peu plus que la moitié de ce qu il avait enregistré en 2009 avec 522 millions de dollars. Et le film de Christopher Nolan, Inception, représente à lui seul la moitié de ses bénéfices, soit millions de dollars, le quatrième meilleur résultat de l été. Sex and the City 2, en revanche, est une déception pour le studio, avec un résultat inférieur au premier volet, soit 95.3 millions de dollars contre millions de dollars. La surprise de l été est venue d Universal avec Moi, moche et méchant (Despicable Me). Le film d animation en 3D a généré millions de dollars sur l été ce qui le place dans le top 5 de la saison. Ce résultat, ainsi que celui de Robin des Bois (105.3 millions de dollars), permettent au studio d atteindre les 500 millions de dollars de bénéfice, soit une nette progression pour Universal dont aucun des films n avaient atteint le palier des 100 millions de dollars à l été 2009.

6 Twentieth Century Fox est le studio qui a connu le plus de difficultés sur la saison, avec des bénéfices divisés par deux par rapport à Fox a totalisé 379 millions de dollars, grâce notamment à L Agence tous risques (The A-Team) et Night and Day (Knight and Day). Les deux films ont tout juste dépassé les 75 millions de dollars au box office, même si leur casting avait fait espérer de meilleurs résultats au studio. Summer movie-ticket sales fall 6% from 2009, de Car DiOrio, The Hollywood Reporter, 31 août 2010 Paramount, Sony top soft summer, d Andrew Stewart, Daily Variety, 8 septembre 2010 Géraldine Durand Hollywood sur la voie de la guérison? Date : 15/10/2010 La crise est officiellement terminée et ce depuis l été 2009, selon les propos d économistes américains publiés mi-septembre Cette nouvelle aurait dû susciter des explosions de joie et de confettis, comme celles accompagnant l annonce des gagnants de programmes de télé-réalité comme American Idol ou America s Got Talent. Comment se fait-il qu Hollywood ne soit pas en état de liesse? La raison est simple. Malgré des signes d amélioration de la situation économique, le domaine du showbiz, comme beaucoup d autres secteurs, est toujours en train de batailler au sein d un marché encore faible. En d autres termes, les Américains ont peut-être du talent, mais ils sont encore fauchés. Durant le 1 er semestre 2010, chaque secteur majeur de l industrie de l entertainment a été durement atteint, les consommateurs continuant à surveiller leurs dépenses et choisissant les divertissements les moins coûteux. Ils louent plus de films qu ils n en achètent ; ils se tournent vers Facebook pour jouer à des jeux vidéo gratuits ; le téléchargement de chansons est désormais la norme, et le téléchargement d albums entiers, l exception ; et si le box office international était en hausse durant la 1 ère moitié de l année, c était en grande partie grâce au prix plus élevé des tickets pour les films en 3D. Il y a certes eu quelques gros succès récemment : la sortie d Avatar, d Alice au pays des merveilles, de Toy Story 3, d Iron Man 2, de Despicable Me (Moi, moche et méchant), et de Twilight Eclipse dans les multiplexes ; le lancement du parc Harry Potter par Universal à Orlando (The Wizarding World of Harry Potter) ; les ventes élevées du jeu vidéo Halo Reach. Mais toutes ces bonnes nouvelles n ont pas réussi à remonter une industrie en berne. La santé économique du secteur de l entertainment est souvent difficile à jauger. Mais concernant Hollywood, quelques chiffres-clés en disent long sur son état de santé : - Malgré tous les discours sur la capacité de la 3D à sauver les studios, une série de films n a pas réussi à percer cet été. Les résultats du box office durant ces quelques mois sont restés faibles avec une baisse de 6% par rapport à l année dernière, soit 538 millions de dollars selon la National Association of Theater Owners. Certains analystes mettent en cause la qualité, médiocre, des films. - Le secteur du home vidéo a vu ses ventes diminuer de 1 milliard de dollars en 2009, par rapport à 2008, selon le Digital Entertainment Group. L augmentation des ventes de Blu-ray et des chiffres de la VOD n ont pas réussi à compenser la chute de 15% dans les ventes de DVD pour les 6 premiers mois de l année Une grosse partie de cette érosion est attribuée à Redbox et Netflix. Toutefois, même les locations ont chuté de 4.9% durant le 1 er semestre pour atteindre moins de 3 milliards de dollars de chiffre d affaires. - Les ventes de coffrets de saisons de séries télévisées, qui représentent 24% des ventes totales dans le domaine du home vidéo, ont été lourdement touchées par le développement du numérique, avec un usage croissant d itunes, Amazon, Hulu et de sites Internet gérés par les chaînes de télévision. Ces ventes ont ainsi diminué de 14% sur le 1 er semestre 2010, selon Nielsen. - Les ventes de jeux vidéo ont également décliné sur cette même période comparé à 2009, et le secteur a perdu 9% de son chiffre d affaires pour atteindre 6.6 milliards de dollars à la fin du mois de juin. Entre le mois d août 2009 et le mois d août 2010, les revenus ont chuté de 8% pour s établir à 8.3 milliards de dollars selon la société de recherche NPD. En revanche, les ventes de jeux moins onéreux, comme Angry Birds pour l iphone et l ipad, sont en progression, tout comme le nombre de joueurs des jeux Facebook comme Farm Ville et Mafia Wars.

7 - Le jeu vidéo le plus vendu jusqu à présent cette année est Halo Reach de Microsoft dont le résultat lors du jour de sa sortie, 200 millions de dollars, a dépassé celui de Halo 3 s, en 2007 (170 millions de dollars), et de Halo 2, en 2004 (125 millions de dollars). Il n a cependant pas réussi à battre le résultat obtenu en 2009 par Call of Duty: Modern Warfare 2 d Activision Blizzard, record du meilleur lancement de jeu vidéo avec un chiffre d affaires de 401 millions de dollars en à peine 24 heures (Voir article Médiamérica Téléchargements records pour le jeu Call of Duty ). - Les ventes dans le secteur de la musique sont en voie de disparition avec moins 18% pour les CD sur le 1 er semestre 2010 par rapport à la même période l année dernière, selon Nielsen SoundScan. Au total, les ventes d album sont passées de millions à 154 millions d unités vendues, secteur numérique inclus. D autres chiffres laissent cependant présager une reprise. Les publicitaires semblent reprendre le chemin de la télévision et les constructeurs automobiles n hésitent pas à accroître leurs dépenses afin de faire la promotion de leurs véhicules sur les chaînes du câble et les networks. Ces chaînes se sont d ailleurs réjouies au début de l été en constatant la progression de leurs upfront sales pour le marché de la publicité. Les principaux networks ont ainsi vu leurs gains croître de 10% sur les achats effectués en avance par les agences de publicités pour la saison télévisée , loin des résultats de Du côté du câble, les chaînes les plus importantes ont également enregistré de meilleurs résultats avec une progression de 15 à 19%. The Wizarding World of Harry Potter a ramené les touristes au parc Universal Studios en Floride qui a enregistré une hausse de 2% dans sa fréquentation, pour atteindre 2.6 millions de visiteurs sur le 2ème trimestre 2010, le 1 er trimestre a enregistré une progression depuis début La vente de produits dérivés, qui comprend 600 articles de la franchise Potter, a grimpé à 243 millions de dollars, soit une augmentation de 13%. L industrie du jeu vidéo affiche des ventes entre 18.6 milliards et 20 milliards de dollars cette année, proches des 19.6 milliards de dollars engrangés en Cela est dû notamment aux nouvelles consoles, telles que Kinect de Microsoft et Move de Sony, ainsi qu à la nouvelle version 3D de la Nintendo DS, qui devrait largement bénéficier aux revendeurs. De nouveaux jeux comme Call of Duty: Black Ops, Fable III, Guitar Hero 3, Little Big Planet 2 et le tout nouveau Epic Mickey devraient être disponibles en magasins autour de la période des fêtes, période à laquelle l industrie enregistre, généralement, ses meilleures ventes. Les studios hollywoodiens, de leur côté, comprenant que la distribution en numérique est l avenir du home vidéo, commencent à embrasser toutes les formes de la distribution en VOD, face, notamment, à la forte progression de la distribution en numérique, soit +23% sur les 6 premiers mois de l année, qui équivaut à 1.1 milliard de dollars de revenus pour les studios, selon DEG. Les ventes de musique en numérique augmentent également, ce qui aide l industrie du disque à compenser la baisse dans la vente de CD. Cette hausse n est cependant pas suffisante : les ventes de musique en numérique ont certes augmenté de 13% entre début janvier et fin juin Mais sur la même période, les ventes de CD ont chuté de 18%, selon Nielsen SoundScan. Un consortium de studios et de câblo-opérateurs s est formé afin de soutenir la VOD proposée par le biais des boîtiers du câble (Voir article Médiamérica Câblo-opérateurs et studios s unissent pour soutenir la Vidéo à la Demande). Les distributeurs se sont également associés à des revendeurs afin de lancer Ultraviolet, qui devrait soutenir les achats de films, séries télévisées et autre contenu en numérique, accessible depuis n importe quel appareil (Voir article Médiamérica Un casier numérique pour le développement de l offre à la demande). Disney est sur le point de lancer sa propre version de casier numérique baptisée Keychest. Jusqu à présent, Warner Bros., Universal et Fox sont parvenus à empêcher Redbox et Netflix de proposer des DVD et des Blu-ray avant un délai de 28 jours après leur mise en vente en magasins, encourageant ainsi la progression des Blu-ray. Malgré la transition vers la location et la VOD, les départements home vidéo croient encore dans les Blu-ray, dont les ventes ont augmenté de 84% durant la 1 ère moitié de l année 2010, pour engendrer 733 millions de dollars de revenus. Une chose est claire : Hollywood doit promouvoir de nouvelles plates-formes afin de permettre aux consommateurs d accéder au contenu et trouver rapidement un moyen de générer plus de revenus grâce à ces offres. La crise a transformé les habitudes des consommateurs. Or, même si la croissance revient et que la hausse du chômage cède la place à la progression de l emploi, le public ne retournera pas forcément à ses anciennes habitudes.

8 La polyvalence et le multitasking sont maintenant la règle et ils sont indispensables pour chaque appareil : une console de jeux vidéo permet de regarder des films ; un téléphone portable est aussi un lecteur de musique et une console de jeux ; un ipad sert à regarder la télévision et à lire des livres. «La première moitié de l année a été difficile, notamment en raison des comparaisons avec l excellente 1 ère moitié de l année 2009», commente Anita Frazier de la société d analyse NPD en évoquant le secteur du jeu vidéo. «Toutefois, cette baisse va certainement causer quelques soucis à l industrie de l entertainment et engendrer une réflexion nécessaire.» Is Hollywood on the road to recovery?, de Marc Graser, Daily Variety, 27 Septembre 2010 Géraldine Durand Succès public du «Perrier French Film Festival» à Fort Lauderdale, Floride. Date : 06/10/2010 Le succès de la neuvième édition du «Perrier French Film Festival», présenté à Fort Lauderdale du 29 juillet au 2 août 2010, assure la pérennité de ce rendez-vous estival unique en Floride. Le «Perrier French Film Festival», exclusivement consacré au cinéma français, a présenté sa 9eme édition au Cinéma Paradiso, ancienne église construite en 1905 et transformée en 1997 en salle de cinéma d art et essai (200 places). Organisé par le «Fort Lauderdale International Film Festival», qui se tient chaque année en octobre, le «Perrier French Film Festival» a présenté 15 films français, majoritairement récents dont «MicMacs» de Jean-Pierre Jeunet, «Le Père de mes enfants» de Mia Hansen-Love ou «Paris Express» d Hervé Renoh. Le festival a bénéficié du soutien du service audiovisuel de l ambassade de France aux Etats-Unis et du service culturel du Consulat de Miami. Le festival a comptabilise prés de 1377 entrées, reparties sur 16 séances dont la séance inaugurale en forme de soirée gastronomique française suivie de la projection du film «Paris Express» d Hervé Renoh (2009), une séance «café cinémathèque» offrant un brunch et un débat autour de la projection du film «Altraa» de Benoit Delépine et Gustave Kervem (2004), et la séance de clôture autour d un pique-nique français. La programmation éclectique et le caractère convivial de la manifestation ont contribué à son succès public, dans une région qui compte de nombreux francophones, dont les deux importantes communautés québécoise et haïtienne. Après une édition 2009 qui fut un véritable succès, le bilan de cette année aussi très positif confirme l avenir de ce festival qui trouve sa place dans le paysage du cinéma français en Floride du sud. Norbert Duffort et Kimberley Gaultier Festival de Telluride (3-6 septembre 2010) Date: 29/09/2010 Le Festival de Telluride est l évènement qui marque la rentrée des cinéphiles et de ceux qui font l actualité du cinéma aux Etats-Unis, the place to be pour le long week-end de Labor Day. Aux pieds des montagnes du Colorado, cinéphiles, professionnels et talents de grande renommée se retrouvent tous les ans autour d une sélection éclectique mais exigeante du meilleur du cinéma, élaborée par Tom Luddy et Gary Meyer, les directeurs du festival. L édition 2010 du festival n a pas dérogé à la règle: de Lee Chang Dong à Danny Boyle, de Claudia Cardinale à Olivier Assayas, de James Franco à Colin Firth, ils s étaient tous donnés rendez-vous dans le Colorado. Cette année, Michael Ondaatje était invité à participer à l organisation du festival et à choisir des films plus anciens comme Fat City, adapté du roman de Leonard Gardner, également présent à Telluride. Le cinéma français contemporain était comme chaque année, superbement représenté avec les films Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois, Carlos d Olivier Assayas, La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier, L illusioniste de Sylvain Chomet ainsi que le magnifique programme Retour de flamme 3D de Serge Bromberg, véritable voyage dans le temps, composé de films muets visibles en 3D dont des œuvres des frères Lumière ou Georges Méliès.

9 Le festival a également organisé un hommage à Claudia Cardinale qui avait fait spécialement le déplacement, et a présenté La fille à la valise de Valerio Zurlini. Les surprises de dernière minute et la programmation de films très attendus, ont confirmé le rôle du Festival comme plate-forme prestigieuse et élitiste de lancement des films qui feront la Une de l actualité dans les prochaines semaines : 127 hours de Danny Boyle, en présence de James Franco, The King s Speech de Tom Hooper avec Colin Firth également présent, Black Swan de Darren Aronofsky qui a ouvert le Festival de Venise ou Taboid d Errol Morris, lui-aussi présent. Les principaux distributeurs américains, et notamment de films étrangers comme IFC ou Sony Pictures Classics, dont les équipes se déplacent à Telluride, présentent dans cet endroit protégé et très exclusif, les films qu ils envisagent de sortir dans les prochains mois et pour lesquels ils espèrent créer le buzz. Telluride a été le premier festival à projeter des films comme Slumdog Millionnaire, Brokeback Moutain, Lost in Translation ou The Last King of Scotland. Avec cette programmation métissée, véritable cocktail de films présentés à Cannes, de nouveautés très attendues et d espoirs pour la saison des Awards à venir, Telluride est certes un festival de cinéphiles privilégiés (le pass pour le festival coûte 780 dollars pour 4 jours), mais n en est pas moins le premier moment où se mesure ce que sera la rentrée cinématographique américaine et qui fera la Une de la saison des Awards à venir. Côté français, à en croire les discussions de Telluride, Carlos d Olivier Assayas (distribué par IFC) et Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois (distribué par Sony Pictures Classics), sont les deux films du moment pour les Américains. Ils seront bientôt sur les écrans de Los Angeles et New-York. Du côté des francophones, c est sans conteste le Québécois Denis Villeneuve qui a la côté, avec Incendies, également présenté à Telluride. Mathieu Fournet Eugene Hernandez, éditeur en chef d IndieWire, rejoint l équipe du Film Society of Lincoln Center comme Directeur de la stratégie numérique Date: 29/09/2010 La Film Society of Lincoln Center de New York a annoncé, ce 23 septembre 2010, qu Eugene Hernandez rejoignait ses équipes au poste nouvellement créé de Directeur de la Stratégie numérique. Rose Kuo, Directrice exécutive de la Film Society of Lincoln Center, souhaite trouver de nouveaux moyens pour toucher le public et élargir l audience, alors que le nouveau complexe multi-écrans, le Elinor Bunin Monroe Film Center, ouvrira ses portes l année prochaine. Le cinéma, la télévision et le numérique sont des domaines qu Eugene Hernandez connaît bien. Avant de fonder IndieWIRE, en 1996, il a passé 5 ans chez ABC-TV au département multimédia pour produire les sites Internet de ABC News et des Academy Awards. En plus de son travail de journaliste et d éditeur en chef d IndieWire, il a été juge et panéliste aux festivals de Sundance, de San Francisco et de Tribeca, consultant pour la Fondation Creative Capitol[1] et, entre autres, jury des remises de bourses pour le NEA[2] (National Endowment for the Arts) et pour ITVS[3] (Independent Television Service). En tant que directeur de la stratégie numérique, Eugene Hernandez supervisera toutes les initiatives numériques de la Film Society of Lincoln Center. En plus d améliorer le site Internet actuel et les moyens de communication, il devra trouver des partenariats numériques pour le magazine Film Comment et aidera au développement d une chaîne numérique Film Society. Nathalie Charles [1] Creative Capital est une organisation qui offre un soutien financier et consultatif aux artistes qui réalisent des projets audacieux dans toutes les disciplines artistiques. [2] Le National Endowment for the Arts est un organisme public dont le but est de soutenir l excellence artistique, diffuser l art vers tous les américains et soutenir l éducation artistique. [3] ITVS a été créé pour financer, présenter et promouvoir des documentaires et des fictions primés sur la télévision publique et le câble et des projets média innovants sur le web.

10 L.A. Office Roadshow : Hollywood annonce son line-up pour la saison 2011/2012 Date: 22/09/2010 Qu est-ce que nous réserve Hollywood pour la saison 2011/2012? A l occasion du LA Roadshow qui s est tenu à Los Angeles du 13 au 15 septembre 2010, les majors et les principales chaînes de télévision créatrices de contenus révèlent les films et les programmes sur lesquels ils parient. Organisé par une structure privée, le L.A. Office, cet événement a pour but de rassembler tous les acteurs responsables des politiques de marketing et de communication actifs dans l industrie de l Entertainment aux Etats-Unis. Créer des synergies et initier des partenariats entre les producteurs de contenus audiovisuels et les marques est le but premier de cette manifestation (placement de produit, partenariats pour les sorties, pour le Home Entertainment, etc.). Il s agit du rendez-vous annuel le plus important pour les stratèges des grandes campagnes de promotion liées au cinéma, à la télévision, à la musique et aux jeux vidéo, avec une part importante laissée aux majors cinéma. Pour un observateur extérieur, ce Roadshow est l occasion de découvrir en avant-première les contenus sur lesquels Hollywood parie, les films et les programmes pour lesquels de gros succès sont espérés. Et pour les deux prochaines années, le constat est finalement assez simple : on prend les mêmes, on recommence mais en 3D. Franchises et sequels seront encore et toujours le fonds de commerce de l industrie, qui se lance sans aucune hésitation vers la 3D. Dès 2011, plus de 30 films sortiront dans ce format sur les écrans américains, contre une vingtaine en 2010 et seulement 5 en De manière synthétique, le calendrier habituel de sorties des blockbusters sera respecté et les studios misent sur les films de genre pour un public jeune (comédies, science fiction, action), l animation familiale, et la 3D. Si le L.A. Roadshow n est pas, loin s en faut, une présentation exhaustive de toute la production hollywoodienne, il permet de saisir un instantané de l industrie et des paris qu elle fait pour assurer son succès. Franchises, Sequels, remakes, suites et 3D : les responsables commerciaux et marketing des studios ont un rôle de plus en plus important dans les choix stratégiques et artistiques, minimisant les prises de risques avec de vraies œuvres originales, même si celles-ci ont encore prouvé récemment qu elles pouvaient être les vrais succès de l industrie (Avatar de James Cameron ou Inception de Chris Nolan). Cette année, les principales présentations ont été réalisées par Walt Disney Studios, Universal Pictures, Paramount Pictures, Dreamworks Animation, 20th Century Fox, Sony Pictures, Lionsgate, EMI, Universal Music, Fandango (la société de commercialisation de places de cinéma via Internet), YouTube, et 7-Eleven du côté des marques n appartenant pas à l industrie de l Entertainment. Du côté des participants, toutes les grandes marques américaines étaient présentes : Coca-Cola, Mc Donald s, General Mills (le groupe agro-alimentaire), JetBlue Airways, Nestlé, Skyy du groupe Campari, Amtrak, The Post Office, Apple, AMC Theatres, Chrysler, The Cartoon Network, Discovery Networks, Fox Broadcasting, Kellog Company, Levi Strauss, Mattell, la MGM, Nintendo, The Grammys, ou encore Verizon. 1. WALT DISNEY STUDIOS Outre la sortie annoncée d un coffret DVD Diamond Edition du Roi Lion à l Automne 2011, la présentation de l équipe des studios Disney s est concentrée sur le line-up suivant : Du côté de l animation : Cars 2 pour Juin 2011, réalisé par Brenda Chapman (Cars 1, Le Prince d Egypte) et Monsters, Inc 2 pour la fin Deux films d animation en 3D, deux franchises, le ton est donné Du côté du Live Action, le line up de Disney est très riche et le studio s est montré très agressif dans sa recherche de partenaires : Premier projet, I m Number Four, sortie prévue en février 2011, film pour adolescents avec effets spéciaux, scènes d action et happy ending ; The Help, adapté d un Best Seller, film pour adultes, ancré dans la période de la lutte pour les droits civils de la minorité noire ; The Real Steel pour novembre 2011, réalisé par Shawn Levy (Crazy Night, La Nuit au Musée), avec Hugh Jackman dans le rôle titre ; Mars needs moms produit par Robert Zemeckis pour une sortie le 11 mars 2011 et en 3D ; The Muppets, adaptation de la célèbre série de personnages animés pour décembre 2011 ; John Carter of Mars, avec Williem Dafoe pour Juin 2012, en 3D ; Pirates of the Caribbean pour mai 2011, avec Jerry Bruckeimer en producteur et Johnny Depp dans le rôle titre, sortie en mai 2011 et enfin le très attendu Tron the legacy, attendu en 3D pour la fin de l année 2010 (sortie le 17 décembre). Un line up commercialement prometteur et totalement axé sur la 3D, confirmant qu Hollywood se lance sans retour en arrière sur ce nouveau format. 2. UNIVERSAL Après le succès de sa première collaboration avec Illumination Entertainment (Moi, Moche et Méchant, premier film d animation réalisé en France à avoir reçu le crédit d impôt et ayant rassemblé plus de 325 millions de dollars au Box office mondial), Universal mise de nouveau sur son partenariat avec Chris Meledandri qui produit

11 HOP dont la sortie en 3D est prévue le 1 er avril Un troisième projet est également en cours : The Lorax, une adaptation en 3D d une fable classique du docteur Seuss de Sortie prévue le 2 mars Du côté du live action, 2011 marquera le retour de la franchise Fast&Furious avec Fast 5 qui sortira le 10 juin 2011 aux Etats-Unis. Rien de nouveau, Paul Walker et Vin Diesel seront de retour aux côtés de Tyrese Gibson pour ce film d action. Plus original, Cowboys & Aliens, réalisé par John Favreau avec Daniel Craig et Harrison Ford sera pour Universal le film de l été 2011, associant, comme son titre l indique, le meilleur du western et du film de science-fiction. Ron Howard et Steven Spielberg en sont les producteurs. Pour la fin de l année 2011, Universal sortira Immortals le 11 novembre. Une production signée de l incontournable Ryan Kavanaugh (Relativity Media), film d action en 3D avec Mickey Rourke. Du côté des comédies, autre fer de lance des grands studios, Universal annonce pour noël 2011 la sortie de Little Fockers (avec Robert de Niro, Dustin Hoffman et Ben Stiller, suite logique de Mon beau-père, mes parents et moi), et avant cela parie sur Judd Apatow qui produit Bridesmaids dont la sortie est prévue le 13 mai Focus Features, qui appartient au groupe Universal, mise sur deux projets pour réussir son année 2011 : une adaptation du célèbre roman de Charlotte Brontë, Jane Eyre avec Mia Wasikowska (The Kids are Allright), sortie le 18 mars 2011 et One Day pour la fin 2011 avec Anne Hathaway et Particia Clarkson, réalisé par Lone Scherfig (Une Education). Pour 2012 enfin, Universal a lancé le tournage à Hawaï de Battleship qui sortira à l été 2012, et pour lequel de nombreux contrats de licensing ont déjà été signés, notamment pour des jeux vidéo, des bandes-dessinées ou des livres. Universal a d ailleurs annoncé le renforcement de son partenariat avec la société Hasbro, spécialisée dans le licensing, avec un projet qui fera parler de lui d ici peu : une adaptation cinématographique de la bande-dessinée du super-héros Stretch Amstrong avec Taylor Lautner dans le rôle titre pour Le line-up de Universal, riche et varié, alliant animation, films en 3D, live action, super-héros et blockbusters attendus, a été particulièrement applaudi. 3. PARAMOUNT PICTURES Le champion du Box Office 2010, avec près de 20% des parts de marché à la fin août, a été moins chaleureusement accueilli lors de sa présentation, qui a débuté avec les sorties prévues pour la fin 2010 : True Grit des frères Coen (le 25 décembre, avec un casting de choc : Matt Damon, Jeff Bridges et Josh Brolin) et The Fighter (avec Mark Wahlberg et Christian Bale). Premier poids lourd pour 2011, Paramount aligne Rango, un film d animation en 3D dont la sortie est prévue pour le 4 mars. Rango est l histoire d un caméléon solitaire dans le désert dont Johnny Depp sera la voix. Second blockbuster prévu par la société de Melrose Avenue : Footloose nouvelle version du numéro du Box Office en 1984, attendu pour le 1 er avril 2011 et actuellement en tournage à Atlanta. Suivront au cours de l été : Super 8, un film de science-fiction produit par Steven Spielberg et JJ Abrams, et réalisé par ce dernier, et surtout Transformers 3, également produit par Steven Spielberg, en association avec Hasbro et Dreamworks, et avec Shia Le Boeuf, John Malkovitch et Patrick Dempsey. Transformers 3 sera le blockbuster de la Paramount pour le week-end du 4 juillet Pour la fin de l année, Paramount sortira le 16 décembre 2011, Mission Impossible 4, toujours avec Tom Cruise, et JJ Abrams comme producteur. JJ Abrams est décidément un d un producteur du moment à Hollywood. Enfin le 23 décembre, sortira la première adaptation des aventures de Tintin : le secret de la licorne, réalisé par Steven Spielberg et produit par Peter Jackson, avec Jamie Bell pour la voix de Tintin et Daniel Craig pour celle de Rackham le Rouge. Pas de 3D pour cette adaptation mais plusieurs numéros sont prévus avec Sony Pictures pour la distribution internationale. Le film sortira dès octobre sur certains marchés internationaux. Pour 2012, la Paramount a déjà plusieurs projets en préparation dont une sequel de StarTrek qui, après le succès de l été 2009, sortira pour le week-end du 4 juillet Le film est également produit par JJ Abrams. Egalement au programme de 2012, une sequel de GI Joe, toujours pour l été et cette fois-ci en 3D. 4. DREAMWORKS ANIMATION SKG Au menu chez Dreamworks : des sequels, des franchises et de la 3D. A commencer par Kung Fu Panda 2 dont les premiers extraits sont très réussis. Sortie prévue le 26 mai 2011 avec les mêmes voix : Jack Black pour Po, Angelina Jolie pour Tigress, Dustin Hoffman pour Shifu ou Jackie Chan pour Monkey Suivra Puss in Boots le 4 novembre, ou les aventures du chat botté, popularisé dans l univers des différents épisodes de Shrek Pas réellement une sequel donc, mais un personnage déjà bien installé dans l imaginaire des Américains et du public. Antonio Banderas et Salma Hayek assureront les voix des personnages aux côtés de Billy Bob Thornton ou Zach Galifianakis. Pour 2012, Dreamworks Animation travaille sur The croods, ou les aventures d une famille d hommes des cavernes survivant à un tremblement de terre avec Nicolas Cage dans le rôle de Grugg, le premier personnage. Sortie le 30 mars Madagascar 3, en 3D, sortira quant à lui le 25 mai 2012 et signera le retour des aventures d Alex the lion (Ben Stiller), Marty the Zebra (Chris Rock) et Melman the Giraffe (David Schwimmer). Tous les projets de Dreamworks sont pensés et filmés en 3D. 5. FOX

12 Fox lancera le 8 avril 2011 une nouvelle franchise avec Rio, directement inspiré du succès de L Age de Glace. Ce film d animation, en 3D, sera réalisé par le réalisateur de L Age de Glace 1 et 2, Carlos Saldanha. Comme son titre l indique, l action se déroulera dans la ville brésilienne et tournera autour des aventures de l oiseau prénommé Blu, avec Jamie Fox et Sergio Mendes à la musique, Anne Hathaway, Rodrigo Santoro et Georges Lopez pour le cast marquera le retour de la plus importante franchise du studio : X Men. Sortie le 3 juin 2011 pour cette franchise de Marvel dont les albums se sont vendus à plus de 500 millions exemplaires dans le monde. Bryan Singer qui a produit les premiers X Men et Walkyrie, est aux commandes, le tournage a commencé à Londres fin août. Pour Noël 2011, Fox compte sur le retour d Alvin and the chipmunks (sortie prévue le 16 décembre 2011), appliquant les mêmes recettes qu en 2007 et 2009 ainsi que sur Mr Popper s Penguins, un film d animation qui sortira fin 2011 avec Jim Carrey dans le rôle de Mr Popper marquera le retour de la franchise L Age de Glace avec Continental Drift, le quatrième épisode de la saga. Après les résultats encourageants des trois premiers (près de 400 millions de dollars au Box Office pour le premier, 700 pour le second et 900 pour le troisième), Fox annonce pour le 13 juillet la sortie, en 3D, de ce quatrième opus. 6. SONY PICTURES ENTERTAINMENT Sans grande originalité, Sony mise pour les deux prochaines années sur les comédies, l animation, les talents reconnus et la 3D. A commencer par The Green Hornet, réalisé par Michel Gondry, avec Cameron Diaz, Christoph Waltz et Edward Furlong. Une nouvelle version de la célèbre série des années 60 (Le Frelon Vert) où le rôle de Kato était joué par Bruce Lee. Un film au titre identique avait déjà été réalisé en La sortie est prévue pour le 14 janvier Le 8 juillet 2011, Sony sortira une comédie populaire : The Zookeeper avec Kevin James et les voix de Cher, Adam Sandler, Sylvester Stallone, Judd Appatow ou John Favreau interprétant les animaux d un zoo qui parlent. Autre grosse sortie pour l été 2011 : The Smurfs. Adaptation en 3D de la bande dessinée de Peyo, Les Schtroumpfs, avec les voix de George Lopez et Katy Perry. Sortie le 3 août Cette adaptation compte surfer sur le succès de la série des années 80, dans le top 10 des séries télévisées pendant 9 années consécutives et sur le buzz déjà très fort auprès du public : plus de 2,5 millions de visionnages de la bandeannonce en 5 jours, le double du dernier Karate Kid. Autre poids lourd de Sony pour 2011 : Arthur Christmas. Sortie le 23 novembre, en 3D, de ce film d animation pour enfants, un classique pour les vacances d hiver et la période des fêtes. En 2012, Sony reviendra le 25 mai, avec un troisième épisode des Men in Black, toujours avec Will Smith et Tommy Lee Jones, mais cette fois-ci en 3D et le 3 juillet, pour le week-end du 4 juillet, avec Spider Man, également en 3D, réalisé cette fois par Marc Webb et non pas par Sam Raimi comme pour Spider Man 1, 2 et 3. Enfin, le 21 septembre 2012, un film d animation en 3D est annoncé : Hotel Transylvania qui réunira Dracula, The Mummy et Frankestein Tout un programme 7. LES TÉLÉVISIONS Côté télévision, au L.A. Roadshow, Cartoon Network, qui est diffusée dans plus de 97 millions de foyers américains et dans près de 165 pays, se lance à partir de fin 2010 et début 2011 dans le jeu avec Hall of Game Awards, un jeu interactif où les téléspectateurs voteront pour leur sportif favori ou leur moment sportif préféré de l année. Le vote commencera fin décembre. La chaîne a également annoncé de nouvelles séries pour ses soirées du lundi soir (Monday Night Comedy Serie avec le retour de Scooby Doo: Mystery Inc. et l arrivée de Mad Magazine et The Regular Show), et du vendredi soir (Friday Night Action Block avec le retour de Star Wars: The clone Wars et l arrivée de Sym-Bionic Titan signé par les créateurs de Dexter s Laboratory et Samurai Jack). Du côté des adultes (Adult Swim qui vise les audiences de 18 à 34 ou de 18 à 49 ans), la chaîne annonce le renforcement de son offre avec de nouvelles séries comme Delocated, une fiction sur un membre du programme de protection des témoins. La Fox, qui a eu de très bons résultats d audience en 2009/2010 chez les ans, a quant à elle annoncé le lancement de deux nouvelles séries. La premières : Ride Along, une création de Shawn Ryan (The shield, The Unit), place le spectateur aux côtés d un civil embarqué dans une patrouille de police à Chicago. La seconde, Terra Nova, produite par Steven Spielberg et David Furry, le producteur de Buffy the Vampire Slayer, est une série de science-fiction où une famille vivant en 2149 tente de remonter le temps pour sauver la planète. Pour ce qui est de la télévision, la majorité des chaînes n était pas représentée. Pourtant la tendance de ces deux dernières années va se confirmer voire se renforcer à l avenir, avec de plus en plus de nouvelles séries télévisées. La rentrée 2010 est marquée par quasiment une vingtaine de nouvelles séries TV hebdomadaires, ce qui n empêche pas le maintien de nombreuses séries qui entament leur 5ème, 6ème voire 7ème saison consécutive. La reprise a lieu la semaine prochaine. Tous les aficionados des TV shows attendent avec impatience les nombreuses premieres programmées tous les soirs du 20 au 24 Septembre. Le phénomène a

13 également gagné du terrain de l autre côté de l Atlantique et nombre d Européens attendent ces premiers épisodes disponibles en streaming peu après leur sortie ici. Chacune des grandes chaînes a redoublé d effort tout l été pour promouvoir sa nouvelle série sensation. A tel point que la plupart de ces shows ont déjà des fans avant même d être sur les écrans. Les plus attendues sont : - sur Fox : Lone Star réalisé par Marc Webb ((500) jours ensemble), Raising Hope de Gregory Thomas Garcia (My Name is Earl) et Running Wilde avec Keri Russell (Mission Impossible III, Leaves of Grass). - sur NBC, on attend The Event, drame catastrophe, auquel on promet le même avenir que Lost. - sur CBS : Mike & Molly réalisé par James Burrows (Will & Grace) avec Swoosie Kurtz (An Englishman in Paris) et Hawaii 5-0 avec Alex O Loughlin (acteur principal dans The Back-up plan l année dernière). - sur ABC, on attend No Ordinary Family par les créateurs de True Blood, Roswell et Dawson ainsi que My Generation par le créateur et producteur de Bones. - enfin sur CW, on va bientôt découvrir le nouveau visage de Nikita (très largement inspiré du film de Luc Besson) jouée par Maggie Q, pour un des seuls drames de la rentrée au milieu de tant de comédies. Conclusion : A défaut d être exhaustif, notamment en matière de production de contenus pour la télévision et en notant la grande absence de Warner Bros, le L.A. Road Show est un très bon moyen de prendre le pouls de l industrie hollywoodienne et de saisir sur quoi elle mise pour sa croissance. Pour 2011/2012, l industrie se montre finalement très conservatrice dans ses choix artistiques et esthétiques, misant sur la 3D, les comédies et l animation pour assurer la croissance de ses revenus. Mathieu Fournet Le projet de loi contre la piraterie révisé suite à un mouvement de protestation Date: 11/10/2010 Suite aux protestations de fournisseurs d accès Internet et de sociétés du Web, les sénateurs ont assoupli le contenu de la législation visant à fermer les sites Internet donnant accès à des films, séries télévisées et musique piratés, ainsi qu à d autres contrefaçons. Baptisé Combating Online Infrigement and Counterfeits Act, ce projet de loi, proposé au Comité Judiciaire du Sénat à la fin du mois de septembre, suit de près la présentation du plan de protection de la propriété intellectuelle, au mois de juin, par Victoria Espinel, Intellectual Property Enforcement Coordinator (Voir l article du 25 juin 2010 : La Maison Blanche dévoile son plan de protection de la propriété intellectuelle). Le texte a reçu le support des studios hollywoodiens, ainsi que de leurs syndicats. Mais plusieurs groupes de consommateurs ont fait entendre leurs voix, arguant que cette loi menaçait aussi les sites Internet légaux, sur lesquels certains utilisateurs peuvent mettre en ligne du contenu prohibé, chose très difficile à surveiller. Ces associations, parmi lesquelles la Consummer Electronics Association, l American Library Association et le Center for Democracy and Technology, ont envoyé un courrier au Président du Comité Judiciaire du Sénat, le Démocrate Patrick Leahy, ainsi qu au sénateur Républicain Jeff Sessions. Dans ce courrier, il est demandé aux sénateurs d être prudents face à un projet de loi qui pose plusieurs problèmes d un point de vue légal, politique et technique. L impact sur les consommateurs, les institutions éducatives, les nouvelles technologies, la croissance économique et la liberté sur Internet, sont notamment mis en avant. Certaines organisations, dont un groupe de 87 ingénieurs informatiques et l Electronic Frontier Foundation ont même parlé de censure. Les défenseurs du projet de loi soutiennent, en revanche, que celui-ci est parfaitement pensé pour toucher des sites visant principalement à proposer du contenu piraté. La loi permettrait au Département de la Justice américain de poursuivre et fermer les sites Internet offrant un accès à des téléchargements non-autorisés, du streaming ou la vente de contenu protégé par le droit d auteur. Pour les sites hébergés hors du territoire américain, le Département de la Justice pourrait demander à une cour fédérale de Washington d émettre une injonction afin que les sociétés d enregistrement de noms de domaines ne prennent pas en compte les adresses IP des sites violant la loi. Les studios et les industriels de la musique se battent pour l application d une telle mesure depuis plusieurs années.

14 Selon le Sénateur Leahy, une disposition très controversée, qui aurait permis au Département de la Justice de publier une liste de sites Internet dédiés à des activités prohibées et ce sans même une décision de justice, a été retiré du texte. Certains groupes d intérêt avaient assimilé un tel document à une liste noire. D autres amendements vont alléger la pression pesant sur les fournisseurs d accès Internet en requérant d eux uniquement qu ils agissent «aussi rapidement que possibles» une fois qu ils ont identifié un site violant la loi. De la même manière, les opérateurs Internet bénéficieront d une protection renforcée en termes de responsabilité s ils décident de prendre des mesures contre ces sites. Le vote de cette loi est repoussé après les élections de mi-mandat, prévues au mois de novembre, le Sénat étant en vacances depuis le 29 septembre. Peter Eckersley, membre de l Electronic Frontier Foundation, n a pas été impressionné par la dernière version du texte. «Laissez-moi vous décrire la situation : ils ont transformé une idée extrêmement mauvaise en une idée vraiment mauvaise.» Mais le projet de loi a toujours le soutien de nombreux groupes d industriels, dont plusieurs sont engagés dans un lobbying agressif, afin de nier l idée que la loi serait une menace pour la liberté sur Internet. Patrick Ross, directeur exécutif de la Copyright Alliance, a affirmé que, malgré les changements effectués sur le texte, «le résultat final, à savoir de meilleures ressources et une plus grande implication des autorités à un niveau fédéral, est une évolution bienvenue dans la lutte contre une menace grandissante pour la créativité et le travail des Américains.» La Writers Guild of America, qui, par le passé, s est montré préoccupée par le fait que certaines lois antipiraterie pourraient aller trop loin, a également approuvé le texte. Son président, John Wells, a écrit au sénateur Leahy «qu il se sentait encouragé par ces développements dans la lutte contre la piraterie, respectant la liberté de parole et le droit à la vie privée». «En créant un processus légal permettant au Département de la Justice américain de fermer des sites web hébergeant ou proposant en streaming du contenu non-autorisé, ce projet de loi touche directement au porte-monnaie des pirates du net», a-t-il ajouté. Une coalition réunissant d autres syndicats, dont la Screen Actors Guild, la Directors Guild of America, l American Federation of Television and Radio Artists et l International Alliance of Theatrical Stage Employees, a également écrit au sénateur Leahy que les opposants au texte avaient recours à «des informations erronées et à la tactique de la peur». Hollywood cheers Counterfeit bill, de Paul Harris, Daily Variety, 21 septembre 2010 Solons alter piracy bill amid outcry, de Ted Johnson, Daily Variety, 30 septembre 2010 Géraldine Durand Nielsen teste un nouvel outil de mesure pour la publicité sur Internet Date : 18/10/2010 L'an dernier, selon ZenithOptimedia, les acheteurs ont consacré 52,6 milliards de dollars en publicité à la télévision aux États-Unis et 20,3 milliards de dollars en publicité sur Internet. La tendance est à l augmentation des dépenses sur Internet, mais dans un contexte économique difficile, les annonceurs doivent pouvoir justifier de leurs choix stratégiques ou de l augmentation des budgets sur des campagnes publicitaires sur Internet. Les acheteurs et annonceurs attendent donc depuis longtemps un outil de mesure sur Internet comparable à ce qui se fait pour les autres médias comme la télévision. Nielsen travaille ainsi sur un outil qui permettrait de leur donner de nouvelles données pour mieux mesurer l audience de la publicité en ligne. Le nouveau produit de Nielsen utilisera la formule GRP, abréviation de Gross Rating Points (traduit littéralement par «point de couverture brute»), qui

15 mesure la portée et la fréquence d'une campagne publicitaire. Cette méthode est utilisée par le secteur de la télévision depuis des décennies, et Nielsen lance ainsi son "online GRP" («GRP en ligne»). Pour obtenir les nouvelles données, Nielsen ajoutera ses données démographiques aux informations sur les internautes qui regardent une annonce en ligne fournies par les compagnies participantes. Facebook fait apparemment partie des partenaires de départ, mais d autres sites devraient rejoindre Nielsen dès que la phase de test sera terminée. Le but de ce nouveau produit est de connaître, même si les informations seront variables d un site à l autre, la tranche d âge, le sexe, voire la localisation d un internaute, et ce, de façon anonyme. Le concurrent direct de Nielsen, comscore, fournit déjà des données GRP pour les campagnes publicitaires en ligne (âge, sexe, revenus par ménage, etc.), mais les annonceurs voient dans cette nouvelle concurrence un moyen d améliorer la mesure des données. Nielsen Testing a New Web-Ad Metric, de Suzanne Vranica, The Wall Street Journal, 23 septembre 2010 Nathalie Charles Bing, à la recherche du succès Date : 18/10/2010 Soutenu par des revenus publicitaires estimés à environ 100 millions de dollars, le moteur de recherche de Microsoft, Bing, lancé il y a un an, représente aujourd hui 12% à 13% du marché, contre 8% à 9% en Google maîtrisant toujours près de 65% du marché. Comment qualifier la performance de Bing? David Karnstedt, président et Directeur général de l agence de recherche Efficient Frontier affirme que s il était Steve Ballmer (Directeur général de Microsoft), les résultats de Bing depuis son lancement et les parts de marché conquises le pousseraient à qualifier 2010 de très belle année. Il ajoute que la clé, pour Microsoft, se trouve dans les clicks «monétisables», qui génèrent des revenus. Néanmoins, il semblerait que la progression de Bing se soit faite davantage au détriment de son futur partenaire, Yahoo, que de son rival, Google. «Il est rare de voir Yahoo et Bing progresser au cours des mêmes mois», affirme Daina Middleton, Directrice générale de l agence de recherche Performics. Pour Adam Sohn, Directeur Général de Bing, "personne ne veut être en troisième position, mais nous sommes tout de même très contents. Vous n'avez pas vu une telle augmentation de parts de marché depuis des années". La date de la fusion entre Yahoo! et Microsoft n a pas encore été annoncée. Microsoft a pris en main toutes les recherches sur Yahoo il y a quelques semaines, mais la société doit aussi reprendre tout le secteur de la publicité payante. Bing doit trouver des annonceurs, mais doit aussi continuer d'innover. Selon Aaron Goldman, Directeur de la compagnie de marketing numérique Connectual, Bing est maintenant aussi facile d'utilisation que Google, mais «être aussi bien ne suffira pas à Bing pour gagner sur ce marché». Adam Sohn affirme que de nombreuses nouveautés devraient être annoncées cet automne, notamment en matière de recherche de contenu visuel, dans le domaine des plans et cartes et enfin, pour les utilisateurs sur mobile. La distribution du site reste un enjeu de premier plan (Microsoft courtise de près AOL), mais la mise en place d une base solide d utilisateurs est également un objectif central pour Bing. «Nous devons créer une base d utilisateurs fidèles et le perfectionnement du produit jouera un grand rôle dans cette démarche», ajoute le Directeur général de Bing. Agencies Prep for Yahoo-Bing Transition, de Mike Shields, Adweek, 30 août 2010 Géraldine Durand et Raphaëlle Greffier

16 La neutralité du réseau mise en péril par les Républicains Date: 18/10/2010 Les efforts pour trouver un compromis législatif sur la neutralité du réseau sont paralysés depuis mercredi, suite au recul des élus du parti Républicain. Dans une déclaration, Henry Waxman, Représentant Démocrate de l'etat de Californie et Président de la House Energy and Commerce Committee, a affirmé que la proposition de loi avait été abandonnée suite à la décision du Représentant Républicain de l'etat du Texas, Joe Barton, de ne pas soutenir le texte, ce qui élimine d office tout espoir de trouver une solution bipartisane. Henry Waxman envisage de réviser la proposition de loi pendant la "lame duck session", période qui fait suite aux élections de mi-mandat de novembre et qui est généralement caractérisée par une faible activité législative, les élus sortants étant encore présents jusqu à fin décembre. Toutefois, celui-ci ajoute qu'à défaut d'un accord, la FCC (Federal Communications Commission) devra reclassifier l'internet à Haut Débit dans le Titre II des services de télécommunications (Voir article Médiamérica : La FCC veut requalifier Internet). En effet, la FCC a classé Internet sous le Titre I du Communications Act de 1996, c est-à-dire parmi les «services d information» sur lesquels elle a très peu d autorité, et non parmi les «services de télécommunications», sur lesquels elle a pleine autorité, et qui sont énumérés dans le Titre II. Selon Henry Waxman, "si le Congrès n'est pas en mesure d'agir, la FCC devra le faire". La FCC se heurte cependant à l'opposition ferme des câblo-opérateurs et des compagnies de télécommunications qui ont peur que la FCC ne profite de cette autorité pour accroître les réglementations dans ce secteur. Le Représentant Démocrate de l'etat de Californie, ainsi que celui de Virginie, Rick Boucher, rejoints par d'autres, ont tenté de trouver un accord avec les Républicains sur la neutralité du réseau, afin d'éviter une reclassification de la part de la FCC. L'ébauche d'un projet de loi, qui a circulé à la fin septembre, avait pour objet d obliger les fournisseurs d accès Internet à traiter les contenus licites, services et applications Internet, de manière non discriminatoire. Cette proposition laissait néanmoins une certaine marge de manœuvre aux fournisseurs de services sans fil et empêchait toute reclassification de la part de la FCC pendant 2 ans. En contrepartie, la FCC aurait été autorisée à traiter les plaintes au cas par cas avec des amendes pouvant aller jusqu'à 2 millions de dollars en cas de violation. Henry Waxman a affirmé qu'au cours du mois de septembre, il avait travaillé avec différents groupes ayant des avis divergents sur la question, notamment les défenseurs de la neutralité du réseau tels que l'organisation "Public Knowledge", mais aussi certains sceptiques parmi lesquels figurent en première ligne AT&T ou encore Verizon. Selon Waxman, le retrait de Joe Barton est une perte pour les consommateurs et profite seulement aux extrêmes. "Nous avons besoin de mettre fin à l'impasse sur la neutralité du réseau, afin de nous concentrer sur la construction d'un Internet aussi ouvert et solide que possible", a-t-il affirmé. Les Républicains, et un nombre important de Démocrates, ont exprimé leurs réticences quant au plan de reclassification de la FCC, qui ne pourra intervenir que fin novembre au plus tôt. La dernière manœuvre de Barton pourrait avoir pour conséquence de renforcer l'opposition Républicaine, surtout si le parti regagne le contrôle de l'une ou de plusieurs des Chambres du Congrès lors des élections de novembre. Barton a récemment déclaré que "les efforts de Waxman pour trouver un compromis, sont une reconnaissance tacite du fait que la FCC emprunte une voie dangereuse, susceptible d'étouffer l'investissement et de créer un surplus de régulation sur l'un des secteurs les plus dynamique de notre économie". Il ajoute qu en raison des vacances parlementaires, «il n'y a plus suffisamment de temps pour s'assurer que la proposition du Représentant Waxman préservera l'ouverture d Internet sans freiner toute innovation et création d'emplois». Neutrality Bill dies, de Ted Johnson, 30/09/2010 Géraldine Durand et Raphaëlle Greffier

17 Baisse sans précédent pour les opérateurs du câble aux Etats-Unis Date : 19/10/2010 Les mauvaises nouvelles se sont accumulées au deuxième trimestre 2010 pour les câblo-opérateurs. Selon une étude réalisée par le cabinet de statistiques SNL Kagan, ils ont en effet perdu abonnés pendant la période, ce qui a engendré la première perte nette de clients sur le marché de la télévision payante (qui comprend le câble, le satellite et les opérateurs de télécommunication) depuis 1980, date à laquelle Kagan a commencé à mesurer ce genre de données. Cela représente une perte de abonnés au total. Ce même secteur avait enregistré une progression de clients sur la même période en Toujours sur le deuxième trimestre 2010, les opérateurs de télécommunications tels qu AT&T et Verizon fois, ainsi que les fournisseurs de satellite, ont gagné respectivement et nouveaux abonnés. Toutefois, cela n a pas suffi pour compenser les pertes subies par les câblo-opérateurs. Le second trimestre est traditionnellement une période particulièrement mauvaise en termes d abonnements pour la télévision payante : avec la fin de l année scolaire, les gens ont plus tendance à abandonner leurs abonnements afin de se concentrer sur l organisation de leurs vacances d été. Les difficultés économiques actuelles et un taux de chômage et de sous-emploi toujours élevés sont également, en grande partie, responsables de la baisse des abonnés. D autre part, de plus en plus de spectateurs regardent la télévision sans passer par un abonnement payant : ils se contentent des chaînes hertziennes gratuites et ont recours à des vidéos diffusées sur Internet ou par des fournisseurs comme Netflix. Kagan estime que 3 millions de foyers américains auront recours à de telles solutions d ici la fin de l année 2010, contre seulement 1.5 millions en Pour 2011, ce chiffre devrait s établir à 4.3 millions. Cela reste faible, compte tenu des 115 millions de foyers que comptent les Etats-Unis, mais ce nombre est en progression constante. Enfin, ce deuxième trimestre a également marqué l expiration des offres spéciales proposées en 2009, au moment du passage à la télévision numérique terrestre (TNT), par les opérateurs du câble, du satellite et des télécommunications. Les fournisseurs de ces offres avaient alors profité de la confusion des consommateurs pour offrir des packages à bas prix à tout nouvel abonné. En effet, les spectateurs étaient alors en pleine confusion quant aux démarches à entreprendre pour continuer à avoir accès à la télévision chez eux après le passage à la TNT. Selon Ian Olgeirson, analyste chez SNL Kagan, ce deuxième trimestre s est caractérisé par une accumulation d évènements négatifs qui se sont répercutés sur l industrie. En effet, selon SNL Kagan, les câblo-opérateurs ne se partagent plus que 61% du marché de la télévision payante contre 63,6% l année dernière à la même période. Les opérateurs de télécommunications ont eux grimpé de 4,3% à 6% des parts de marché, tandis que les opérateurs satellite DirectTV et Dish ont progressé d à peine 1%. Jusqu en 2002, les câblo-opérateurs n avaient cessé de compter de nouveaux abonnés, attirant les consommateurs en étendant, chaque année, leurs services et leur offre de chaînes. Cependant, ces dernières années, ils ressentent fortement la concurrence croissante des opérateurs du satellite et des fournisseurs de télécommunications. Pour Ian Olgeirson, le déclin senti au second semestre relève seulement d une anomalie et le marché de l abonnement aux chaînes payantes devrait retrouver le chemin de la croissance dans les mois à venir. Cable sees rare drop, de Cynthia Littleton, Daily Variety, 24/09/2010 Raphaëlle Greffier Télévision américaine : bilan sur les tendances dans l audience depuis 5 ans Date : 18/10/2010 Selon une étude de Nielsen sur les tendances dans l audience depuis 5 ans, les téléspectateurs américains passent plus de temps à regarder les programmes longs et plus particulièrement les émissions de sport, de téléréalité et les séries télévisées. Ils s intéressent en revanche de moins en moins aux programmes d information et aux sitcoms (séries courtes de 30 minutes ou moins).

18 Les données réunies sur les émissions regardées par la population anglophone aux Etats-Unis sur la saison confirment ce qui est déjà une évidence pour l industrie : les séries d une heure mènent le jeu en prime time pour les Big Four (CBS, NBC, ANC et Fox) et CW. Sur l'année , les séries diffusées sur ABC, CBS, Fox, NBC et CW réalisent les plus fortes audiences (41% des taux d audience, contre 40% en ). Suivent ensuite les émissions de téléréalité avec 24%, soit une hausse de 3% en 5 ans, puis le sport, 12% contre 8% il y a 5ans. En revanche, les sitcoms et les programmes d informations et documentaires sont en baisse de 2% pour atteindre respectivement 9% et 3%. La saison dernière, les Américains ont regardé la télévision 35 heures et 34 minutes en moyenne par semaine. Les enfants de 2 à 11 ans l'ont regardée environ 25 heures et 48 minutes, alors que les personnes âgées de 65 ans et plus ont passé en moyenne 48 heures et 54 minutes devant leur écran de télévision. Parmi les millions de ménages équipés d'un poste de télévision, 30.9% en possèdent au moins quatre, 24.4% en possèdent trois, et 28.4% en ont deux. Les networks représentent près de 16.6% de l audience sur la saison contre 18.3% sur l année De leur côté, les chaînes câblées ont progressé de presque 2% en 5 ans et réunissent aujourd hui 18.6% du public (à noter : il existe plus de 40 chaînes câblées avec publicité contre seulement 5 chaînes hertziennes). En revanche, les chaînes câblées Premium (HBO, Showtimes et Starz) se sont maintenues entre 1.4% et 1.5% durant ces cinq années. L'étude réalisée par Nielsen souligne également l'utilisation grandissante des DVRs ces dernières années. Au mois de juillet 2010, 37.3% des ménages américains équipés d'une télévision détenaient un DVR, contre 1.2% en janvier Mais la grande majorité d entre eux (71%) n en possèdent qu'un. 24% en ont deux et seulement 5% en ont 3 ou plus. La plupart d'entre eux utilisent le matériel fourni avec leur abonnement au câble ou au satellite et seulement 3% détiennent un DVR autonome. Les téléspectateurs de 45 ans et plus restent les plus enclins à décaler leur visionnage : ils représentent 37% du visionnage en DVR contre seulement 28% en La télévision en haute définition (HD) a aussi fait un bond ces 3 dernières années, notamment après que les autorités américaines ont demandé aux chaînes de télévision de passer à la diffusion en numérique au plus tard au mois de juin Ainsi, seulement 10% des ménages étaient en mesure de recevoir la télévision HD en juillet 2007, contre 54.2% en juillet dernier. Auds glued to smallscreen drama, de Cynthia Littleton, Daily Variety, 20/09/2010 Raphaëlle Greffier Le marché de la publicité en progression aux Etats-Unis Date : 18/10/2010 Selon une étude menée par l'organisme de recherche SNL Kagan, le marché de la publicité aux Etats-Unis, en déclin ces deux dernières années, devrait progresser de 2,8% cette année pour atteindre milliards de dollars de chiffres d affaires. L'organisme de recherche prédit que cette croissance va se poursuivre, avec une progression de 1,8% en 2011, menant le marché à milliards de dollars. En 2019, ce chiffre devrait atteindre milliards de dollars et le marché de la publicité en ligne dépassera alors celui de la publicité sur le câble. La téléphonie mobile, les chaînes de télévision hertziennes et Internet sont les secteurs qui bénéficieront le plus de la croissance du secteur de la publicité cette année. A l inverse, la publicité pour le secteur de la presse va continuer à décliner. Pour Dereck Baine, analyste chez SNL Kagan, si la publicité dans les nouveaux médias, qui incluent les téléphones portables et Internet, progresse, les médias plus anciens, et particulièrement la presse écrite, ont perdu de leur pertinence. "Les dollars vont maintenant vers les nouvelles plateformes et plus particulièrement vers celles qui attirent le plus d attention comme le câble". Selon les prévisions de SNL Kagan, la publicité dans le secteur du câble devrait générer 30.2 milliards de revenus en 2011 et 55.1 milliards en 2019, quand elle ne générait que 12 milliards en La même année, les dépenses pour la publicité sur Internet représentaient 4.7 milliards de dollars. En 2011, celles-ci devraient atteindre les 27.8 milliards et 60.1 milliards en Deux facteurs ont joué un rôle important dans la croissance du marché de la publicité à la télévision cette année : les élections de mi-mandat du mois de novembre et une récente décision de la Cour suprême, qui a

19 mis fin à un ensemble de restrictions concernant la publicité politique. Selon l analyste de SNL Kagan Tony Lenoir, «En 2010, la combinaison d une certaine agitation politique, des élections importantes et la décision de la Cour Suprême du 21 janvier de lever certaines lois limitant les contributions aux campagnes électorales, devraient transformer la publicité politique en véritable mine d or pour les chaînes de télévision.» Selon l étude de SNL Kagan, les dépenses en matière de publicité politique à la télévision devraient croître de 25% cette année par rapport aux élections de 2006 et engendrer des revenus estimés à 2.5 milliards de dollars pour les chaînes : ce chiffre dépasserait le record de 1.98 milliards obtenu en CBS corp. et Univision Communications seraient en bonne position pour profiter au mieux de cette manne. Report: Ad Market makes a comeback, de Georg Szalai, The Hollywood Reporter, 08/09/2010 Ad buyers cram for midterms, de George Szalai, The Hollywood Reporter, 23/09/10 Géraldine Durand et Raphaëlle Greffier Retour sur la question des frais de retransmission pour les opérateurs du câble aux Etats-Unis Date : 15/10/2010 L industrie du câble fait face à une question à un milliard de dollars. Les networks, menés par CBS, sont en train de conclure des accords avec les opérateurs du câble. Ils souhaiteraient en effet obtenir une augmentation de la rémunération que leur versent les câblo-opérateurs pour reprendre leurs chaînes. CBS pourrait ainsi atteindre son objectif : obtenir 250 millions de dollars de la part des câblo-opérateurs qui achètent ainsi le droit de retransmettre ses chaînes. Toutefois, cet objectif impressionnant ne va pas sans poser un problème : qui paiera l addition? Ces frais de retransmission, dont le montant devrait atteindre 1.3 milliard de dollars en 2010 selon SNL Kagan, devront-ils être retirés sur les bénéfices des câblo-opérateurs? Les chaînes payantes du câble devront-elles subir une baisse ou en tout cas une stagnation du montant qui leur est reversé pour les abonnements mensuels? Les consommateurs devront-ils payer des abonnements beaucoup plus élevés? Ou bien l augmentation des différents coûts de programmation va-t-elle transformer la manière dont les différentes chaînes sont packagées et vendues aux consommateurs, les distributeurs devant aussi faire face aux nouveaux défis que représentent Apple, Google et Amazon? Les rapports de force changent et c est relativement nouveau. Encore récemment, les câblo-opérateurs étaient de durs négociateurs, décidés à ne payer aucun frais de retransmission comme indiqué dans le Communications Act de Mais ces dernières années, les opérateurs du câble ont dû commencer à payer. Début septembre, Time Warner Cable (TWC) et The Walt Disney Co. sont parvenus à un accord qui prévoit qu ABC touche au moins 50 cents pour chaque abonné aux chaînes de son groupe, ainsi que des montants plus importants pour les chaînes de Disney et la reprise, par TWC, de plusieurs autres services. Les négociations ont, cette fois, été beaucoup moins houleuses que dans d autres cas (Voir Article Médiamérica : Hypothèses autour de l accord Fox Time Warner Cable). Pourtant, il est clair que TWC a ressenti à quel point les règles entourant la question de la retransmission donnent un avantage indéniable aux groupes de médias. «Nous devons encore répondre à une question difficile : faut-il payer un tarif plus élevé que la valeur réelle du produit pour éviter que les spectateurs ne soient privés de leurs programmes?», commente Steven Teplitz, Senior Vice President des relations gouvernementales chez TWC. «C est une situation perdant-perdant. Soit vous payez plus que ce que vous devriez payer sur un marché fonctionnant normalement, ce qui mène à une inflation des coûts, soit le spectateur perd son programme. Cet accord ne signifie pas que le problème est réglé», ajoute-t-il. A ce stade, il semble que les câblo-opérateurs ne pourront pas gagner la bataille des frais de retransmission, que ce soit face aux networks ou aux chaînes du câble. En début d année, le network ABC et la chaîne câblée Food Network étaient en situation de conflit à ce sujet avec Cablevision Systems, le 5 ème câblo-opérateur des Etats-Unis. Finalement, après avoir retiré Food Network pendant trois semaines de son offre, Cablevision avait trouvé un accord avec l éditeur de chaînes Scripps Network Interactive et remis Food Network sur les écrans. De la même manière, au mois de mars, la chaîne ABC avait été retirée pendant plus de 20h des bouquets de Cablevision (Voir article Médiamérica : ABC se retire de Cablevision pendant plus de 20h). Selon David Blank de la société d analyse RBC Capital Markets, le coût de la hausse des frais de retransmission retombera soit sur les opérateurs, soit sur les consommateurs. Les chaînes indépendantes du câble craignent aussi d être désavantagées au profit des networks. «Le fait que les opérateurs se plient aux demandes des networks en matière de frais de retransmission, que ce soit en augmentant ces frais ou en acceptant de diffuser un plus grand nombre de chaînes affiliées aux networks, a un

20 impact négatif sur les éditeurs de chaînes indépendants, puisque c est autant d argent et de canaux en moins que les opérateurs peuvent leur consacrer», ont souligné les responsables de Discovery Communications dans un courrier à la Federal Communications Commission (FCC). «Les éditeurs de chaînes indépendants comme Discovery Communications, qui ne sont pas liés à une chaîne dont les opérateurs ne peuvent pas se passer, ont beaucoup de mal à obtenir la reprise de leurs chaînes dans des conditions et à des tarifs raisonnables», ajoute le groupe. Les éditeurs de chaînes du câble les plus importants proposent des packages de leurs chaînes comprenant des événements et des séries originales que les spectateurs ne voudront pas manquer, ce qui rend les chaînes moins vulnérables face à une menace de non retransmission. Les chaînes du groupe Time Warner (séparé du câblo-opérateur Time Warner Cable depuis 2009), par exemple, ont obtenu les droits exclusifs pour les programmes de basketball NCAA March Madness (série d émissions sur le championnat de basketball américain) et TBS lancera prochainement le nouveau magazine de deuxième partie de soirée de Conan O Briens. Scripps Network défend cette stratégie en mettant en avant le public que ses chaînes réunissent. Son Président, John Lansing, soutient que «la chaîne demande juste à obtenir un pourcentage des revenus liés à l audience touchée par ses programmes. Les chaînes qui touchent un moindre public ou qui n attirent pas le profil d audience que nous avons la chance de réunir, vont certainement subir une plus forte pression suite à la question des frais de retransmission.» Et la pression est en effet plus forte pour les éditeurs de chaînes indépendants. «Nous avons entendu des bruits selon lesquels le coût croissant des frais de retransmission va forcer les opérateurs à faire des choix difficiles qui auront des conséquences néfastes sur des sociétés comme Ovation», affirme Chad Gustein, Executive Vice President de la chaîne du câble Ovation. Ces conséquences pourraient comprendre une baisse des sommes payées à ces chaînes et une distribution moins importante. «L augmentation du coût de la programmation pour les opérateurs va générer une augmentation des abonnements au câble ou un abandon par les opérateurs des chaînes situées à la marge», soutient Justin Nielson de SNL Kagan. Un exemple déjà concret de cette tendance est le retrait par AT&T, il y a quelques semaines, de Hallmark Channel, une chaîne indépendante, de son offre IPTV, U-verse, et ce à cause d un désaccord sur les frais de retransmission. Après des années où les câblo-opérateurs menaient le jeu comme ils l entendaient, comment en sont-ils arrivés à se plier aux exigences des groupes de médias? Au mois de juillet 2010, les opérateurs du câble et du satellite, ainsi que plusieurs éditeurs de chaînes indépendants, dont TWC, Verizon, Cablevision, DirecTV, Dish Network, Discovery et Ovation, ont créé l American Television Alliance (ATVA), association dont l objectif est la révision des règles de retransmission par la FCC et par le Congrès américain. Ces membres avaient déjà fait entendre leur voix dès le mois de mars 2010 (Voir l article Médiamérica : Désaccords sur les frais de retransmission : les opérateurs demandent à la FCC d intervenir). Selon un document déposé par l ATVA à la FCC, les règles sur les frais de retransmission et le principe du must-carry ont été mis en place, parce que les opérateurs du câble avaient un monopole en matière de distribution sur leurs marchés respectifs et auraient pu, de ce fait, empêcher les chaînes hertziennes de servir l intérêt public dans leurs communautés. «Quand le Congrès a fait pencher la balance en faveur des chaînes hertziennes, c était pour faire contrepoids à la menace que représentait l industrie du câble. L objectif était de servir le bien public et de maintenir la diversité des points de vue au niveau local, et non pas de générer des profits plus importants pour les chaînes.» Mais depuis que la loi est entrée en application, en 1992, le secteur de la distribution des contenus télévisés a fortement évolué, avec notamment la montée en puissance des opérateurs satellite et de télécommunications de plus en plus présents sur le marché de la télévision payante. Par conséquent, si les câblo-opérateurs refusent de payer ce que les chaînes exigent, celles-ci peuvent encourager les spectateurs à se diriger vers une offre satellite ou IPTV concurrente. Et si le distributeur retire la chaîne de son offre, il subira la pression des pouvoirs publics l incitant à remettre la chaîne en service. Dans le même temps, les opérateurs de la télévision payante sont très attentifs au fait que les téléspectateurs pourraient décider de résilier leurs abonnements pour ne regarder la télévision que sur Internet. Début septembre, par exemple, Apple a présenté un nouveau service télévisé qui permet aux usagés de louer des séries de Disney ou de News Corp. pour 99 cents (Voir l article Apple propose des épisodes de Disney et News Corp à 99 cents). Le CEO de Time Warner Cable, Glenn Britt, pense à la création de nouveaux packages, plus limités, destinés aux consommateurs qui recherchent des options moins onéreuses. Les éditeurs de chaînes sont évidemment

Le jour le plus Court

Le jour le plus Court Le jour le plus Court La fête du court métrage pilotée par le Centre national du cinéma et de l image animée est parrainée par Jeanne Moreau, Jacques Perrin, Mélanie Laurent et Michel Gondry. Le 21 décembre

Plus en détail

Le marché publicitaire de la vidéo

Le marché publicitaire de la vidéo Le marché publicitaire de la vidéo Octobre 2003 Service des études Des statistiques et de la prospective SOMMAIRE Objectifs... 3 Synthèse... 4 I. Publicité vidéo sur les chaînes hertziennes... 5 LA TÉLÉVISION

Plus en détail

L industrie cinématographique en Fédération de Russie

L industrie cinématographique en Fédération de Russie L industrie cinématographique en Fédération de Russie Etude de l Observatoire Européen de l Audiovisuel Auteurs : Nevafilm, avec des contributions de RFilms European Audiovisual Observatory, Novembre 2009.

Plus en détail

UNE ÉTUDE DE NORDICITY RÉVÈLE L IMPORTANCE DES IMPACTS ÉCONOMIQUES DU SECTEUR CINÉMATOGRAPHIQUE ET TÉLÉVISUEL AU CANADA

UNE ÉTUDE DE NORDICITY RÉVÈLE L IMPORTANCE DES IMPACTS ÉCONOMIQUES DU SECTEUR CINÉMATOGRAPHIQUE ET TÉLÉVISUEL AU CANADA UNE ÉTUDE DE NORDICITY RÉVÈLE L IMPORTANCE DES IMPACTS ÉCONOMIQUES DU SECTEUR CINÉMATOGRAPHIQUE ET TÉLÉVISUEL AU CANADA LE SECTEUR SUPPORTE PRÈS DE 263 000 EMPLOIS AU CANADA ET APPORTE PLUS DE 20 MILLIARDS

Plus en détail

APPEL A PROJETS : FESTIVAL DU FILM MACHINIMA. ATOPIC FESTIVAL, 3 e EDITION 2011 REMISE DE PRIX : 17 novembre, Gaîté lyrique, Paris.

APPEL A PROJETS : FESTIVAL DU FILM MACHINIMA. ATOPIC FESTIVAL, 3 e EDITION 2011 REMISE DE PRIX : 17 novembre, Gaîté lyrique, Paris. APPEL A PROJETS : FESTIVAL DU FILM MACHINIMA ATOPIC FESTIVAL, 3 e EDITION 2011 REMISE DE PRIX : 17 novembre, Gaîté lyrique, Paris. Candidature à renvoyer au plus tard le lundi 10 octobre 2011. Dans la

Plus en détail

«La télévision tue le cinéma.»

«La télévision tue le cinéma.» «La télévision tue le cinéma.» Le téléspectateur a oublié depuis longtemps que regarder un film à la télévision, ce n est que regarder une mauvaise copie de l original. Jean-Luc Godard Les relations entre

Plus en détail

LE MEILLEUR DU DIVERTISSEMENT

LE MEILLEUR DU DIVERTISSEMENT le groupe canal+ ET Xbox 360 S ASSOCIENT POUR LE MEILLEUR DU DIVERTISSEMENT SUR Tout savoir sur le xbox live La passion sous toutes ses formes. Si la Xbox 360 est la console de jeu «haute définition» la

Plus en détail

!!!!! !"##$%&'!%'(&%##%' !"##$%&'(

!!!!! !##$%&'!%'(&%##%' !##$%&'( "##$%&'%'(&%##%' "##$%&'( "#$%&'(#)%" +,$-./"#0#)%"/#(01/"&$)/$ 2 3/.-4-"/5/"#.670$/. 8 30$-9%$5/&/.($-&)#.&:)56;# )=)#01?'55)# @,0$).50=/.,$% @,0$).50=/.3%(0#)%"AB6%C3/?01%"&/.3)/'B&/D%'$"0=/.

Plus en détail

PRÉSENTATION QUI SOMMES NOUS?

PRÉSENTATION QUI SOMMES NOUS? PRÉSENTATION QUI SOMMES NOUS? Depuis 2012, Gilles Sitbon s est entouré d une équipe disposant d expérience éprouvée du secteur cinématographique. Les partenariats de CinefeelProd ont été développés avec

Plus en détail

Ubisoft publie son chiffre d'affaires du troisième trimestre 2010-11

Ubisoft publie son chiffre d'affaires du troisième trimestre 2010-11 Ubisoft publie son chiffre d'affaires du troisième trimestre 2010-11 Chiffre d'affaires du troisième trimestre : 600 M Objectifs pour 2010-11 et commentaires pour 2011-12 Paris, le 14 février 2011 Ubisoft

Plus en détail

Catherine Lottier Veille et Prospective Programmes Direction des Études et du Marketing Antenne

Catherine Lottier Veille et Prospective Programmes Direction des Études et du Marketing Antenne Catherine Lottier Veille et Prospective Programmes Direction des Études et du Marketing Antenne Présentation activités et retours d expériences Rencontre thématique Club de Paris des Directeurs de l innovation

Plus en détail

la location de DVD nouvelle génération

la location de DVD nouvelle génération la location de DVD nouvelle génération Regarder des centaines de DVD depuis son canapé, sans sortir de chez soi, ni dépenser des fortunes c est possible. Il suffit de choisir ses DVD en ligne sur www.glowria.fr

Plus en détail

Marc BESNARD Sept. 2012

Marc BESNARD Sept. 2012 Marc BESNARD Sept. 2012 Table des matières INTRODUCTION... 1 1. Le marché de la VOD... 2 1.1. De la consommation illégale à la consommation légale... 2 1.2. Eviter le phénomène de VOD à prix bradé... 2

Plus en détail

Pour une industrie du disque tournée vers l avenir

Pour une industrie du disque tournée vers l avenir Pour une industrie du disque tournée vers l avenir Réflexions sur le Crédit d'impôt remboursable pour la production d'enregistrements sonores Mémoire de Québecor Média inc. en son nom et au nom de Groupe

Plus en détail

L essentiel. Offrir le meilleur à la génération numérique

L essentiel. Offrir le meilleur à la génération numérique L essentiel Offrir le meilleur à la génération numérique Panorama Vivendi a pour ambition d offrir le meilleur à la génération numérique. Il est au cœur des univers des contenus, des plateformes et des

Plus en détail

LA FORMATION CONTINUE PAR LA PRATIQUE

LA FORMATION CONTINUE PAR LA PRATIQUE C est quoi : le DLNA Partager ses photos, musiques et vidéos à l'intérieur de chez soi sur tous les appareils numériques de la maison, c'est possible avec le protocole DLNA. Peu à peu, il prolifère dans

Plus en détail

Le long métrage documentaire canadien

Le long métrage documentaire canadien Le long métrage documentaire canadien Comparution au Comité permanent du patrimoine canadien de la Chambre des communes Examen de l industrie canadienne du long métrage Présenté par M. Claude Joli-Coeur

Plus en détail

Le magazine de Cinéma

Le magazine de Cinéma Le magazine de Cinéma «Raconter des histoires de cinéma, porter haut nos enthousiasmes, affirmer les coups de griffe, souffler le chaud, le froid, jamais le tiède, traiter l actualité en salles et savoir

Plus en détail

Festival d un Jour. 20 ème édition. Entre tradition et modernité DOSSIER DE PRESSE

Festival d un Jour. 20 ème édition. Entre tradition et modernité DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE Festival d un Jour La grande fête du cinéma d animation Pôle image Rhônalpin - La Cartoucherie 20 ème édition Entre tradition et modernité 17 au 22 mars 2014 Un public fidèle et toujours

Plus en détail

Courts. Les César. pour un César. mode d emploi. Trophée en bronze poli conçu par César en 1975 et décerné lors de la Cérémonie des César depuis 1977.

Courts. Les César. pour un César. mode d emploi. Trophée en bronze poli conçu par César en 1975 et décerné lors de la Cérémonie des César depuis 1977. mode d emploi Les César Trophée en bronze poli conçu par César en 1975 et décerné lors de la Cérémonie des César depuis 1977. Courts pour un César largeur 8 cm / hauteur 29 cm / poids : 3,6kg mode d emploi!3

Plus en détail

Ubisoft publie son chiffre d affaires du troisième trimestre 2014-15

Ubisoft publie son chiffre d affaires du troisième trimestre 2014-15 Ubisoft publie son chiffre d affaires du troisième trimestre 2014-15 Chiffre d'affaires record, supérieur aux objectifs : 810 M Mise à jour des objectifs annuels Paris, le 12 février 2015 - Ubisoft publie

Plus en détail

Moving forward together

Moving forward together M i s s i o n P r o s p e c t i o n c a n a d a I Jeux vidéo & Transmedia I Montréal, du 11 au 13 Novembre 2015 Moving forward together Contacts unterval Véronique RADOVIC / Georges CATTE 01 47 72 62 38

Plus en détail

REGLEMENT Festival Biarritz Amérique Latine 24ème édition 28 septembre au 4 octobre 2015

REGLEMENT Festival Biarritz Amérique Latine 24ème édition 28 septembre au 4 octobre 2015 REGLEMENT Festival Biarritz Amérique Latine 24ème édition 28 septembre au 4 octobre 2015 Le Festival a pour objet de promouvoir, défendre et encourager la connaissance des cinémas et cultures d'amérique

Plus en détail

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE 4 novembre 2015 Les Echos Business - 04/11/2015 http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/021450570757-s-adapter-ou-se-transformer-les-hesitations-des-entreprises-pre-numeriques-204380.php

Plus en détail

La distribution cinématographique: Le programmateur

La distribution cinématographique: Le programmateur Fiche métier La distribution cinématographique: Le programmateur Introduction: Le métier de programmateur constitue un poste clé dans l'activité de distribution d'un film. Il est celui qui permet au film

Plus en détail

Des contenus éducatifs pour tous

Des contenus éducatifs pour tous Des contenus éducatifs pour tous Mémoire de renouvellement de licence 2015 Résumé Renouvellement de licence 2015 1. Au cours des dernières années, les technologies de radiodiffusion ainsi que la demande

Plus en détail

spécialiste de la biographie multimédia collaborative

spécialiste de la biographie multimédia collaborative spécialiste de la biographie multimédia collaborative DOSSIER DE PRESSE - Novembre 2014 memovie, spécialiste de la biographie multimédia collaborative. A travers différents supports, les experts de memovie

Plus en détail

Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009

Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009 Le cycle de vie d un produit culturel Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009 Objectifs Mesurer l impact d Internet Observer le cycle de vie des produits culturels Mieux comprendre les rôles

Plus en détail

soutient les tournages de films à La Réunion pour dynamiser l économie et promouvoir l île TERRE d images terre de tournages

soutient les tournages de films à La Réunion pour dynamiser l économie et promouvoir l île TERRE d images terre de tournages La Réunion, Terre d images et de tournages La Région soutient les tournages de films à La Réunion pour dynamiser l économie et promouvoir l île TERRE d images terre de tournages LA RÉUNION AU PATRIMOINE

Plus en détail

Règlement 2015. Conditions Générales

Règlement 2015. Conditions Générales Règlement 2015 Conditions Générales La Compétition des Nymphes d'or est organisée par le Festival de Télévision de Monte-Carlo. Le Festival est un évènement international célébrant le meilleur de la télévision.

Plus en détail

Le marché français de la vidéo, le marché européen, les pratiques de consommation, la vidéo dématérialisée

Le marché français de la vidéo, le marché européen, les pratiques de consommation, la vidéo dématérialisée Le marché de la vidéo dossier #313 / mars 2010 Le marché français de la vidéo, le marché européen, les pratiques de consommation, la vidéo dématérialisée Le marché de la vidéo dossier du CNC #313 mars

Plus en détail

Rhône-Alpes Tourisme. Organisme en charge de la promotion touristique de la région. Association loi 1901

Rhône-Alpes Tourisme. Organisme en charge de la promotion touristique de la région. Association loi 1901 Rhône-Alpes Tourisme Organisme en charge de la promotion touristique de la région Association loi 1901 Président : Jean Besson / Directeur : Marc Béchet Aurélie DEVIF Responsable projet Rhône-Alpes IMAGES

Plus en détail

la vidéo physique, les pratiques, l équipement, la vidéo à la demande, la télévision de rattrapage

la vidéo physique, les pratiques, l équipement, la vidéo à la demande, la télévision de rattrapage les dossiers du CNC nº 325 mars 2013 le marché de la vidéo la vidéo physique, les pratiques, l équipement, la vidéo à la demande, la télévision de rattrapage les dossiers du CNC nº 325 mars 2013 le

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT. CONTACT PLAN9 2 rue Boutaric / 21000 Dijon 03.71.19.73.39 www.assoplan9.com

DOSSIER DE PARTENARIAT. CONTACT PLAN9 2 rue Boutaric / 21000 Dijon 03.71.19.73.39 www.assoplan9.com DOSSIER DE PARTENARIAT CONTACT PLAN9 2 rue Boutaric / 21000 Dijon 03.71.19.73.39 www.assoplan9.com 1 PRÉSENTATION PLAN9 est une association de soutien et de promotion du cinéma, en particulier de ses formes

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

le court métrage en 2013

le court métrage en 2013 les études du CNC février 2015 le court métrage en 2013 production et diffusion Le CNC tient à remercier UniFrance films, France Télévisions, Arte, Canal+ et l Agence du court métrage pour leurs contributions

Plus en détail

MISSION EXPORT AUDIOVISUELLE ANIMATION ET TRANSMEDIA. Montréal Canada. 3 jours. 28-29-30 avril 2014

MISSION EXPORT AUDIOVISUELLE ANIMATION ET TRANSMEDIA. Montréal Canada. 3 jours. 28-29-30 avril 2014 MISSION EXPORT AUDIOVISUELLE ANIMATION ET TRANSMEDIA Montréal Canada 3 jours 28-29-30 avril 2014 Réf : VR01242014/V2 Copyright Véronique Radovic 24 janvier 2014 Véronique Radovic 67, allée de la Pépinière

Plus en détail

le marché de la vidéo

le marché de la vidéo les dossiers du CNC nº 321 mars 2012 une publication du Centre national du cinéma et de l image animée 12 rue de Lübeck 75784 Paris Cedex 16 www.cnc.fr direction des études, des statistiques et de la prospective

Plus en détail

L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE L ESSENTIEL EN

L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE L ESSENTIEL EN L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, BERCEAU DU CINÉMA En 1895, les frères Lumière inventaient le cinématographe. La France compte des groupes historiques tels que Pathé

Plus en détail

offre partenaires 2015!

offre partenaires 2015! offre partenaires 2015! présentation fotofever c est! la tribune internationale de la photographie contemporaine! fotofever s'engage à rassembler les fotolovers autour de cet art du 21ème et transmettre

Plus en détail

LE NOUVEAU CAMPUS DE BERKLEE COLLEGE OF MUSIC A VALENCIA, EN ESPAGNE, PROPOSE DES MASTERS

LE NOUVEAU CAMPUS DE BERKLEE COLLEGE OF MUSIC A VALENCIA, EN ESPAGNE, PROPOSE DES MASTERS LE NOUVEAU CAMPUS DE BERKLEE COLLEGE OF MUSIC A VALENCIA, EN ESPAGNE, PROPOSE DES MASTERS Trois masters en un an: Master en composition pour film, TV et jeux vidéos (Scoring for Film, TV and Videogames),

Plus en détail

UNE PLATEFORME PANCANADIENNE

UNE PLATEFORME PANCANADIENNE francecanadaculture.org la nouvelle plateforme pour la culture française au Canada DOSSIER DE PRESSE Ottawa, 14 avril 2014 UNE PLATEFORME PANCANADIENNE EDITO Dans un monde en mouvement, la culture, plus

Plus en détail

CALL FOR ENTRY Entrez dans l histoire du FIFF: Participez à sa 30 e édition! Règlement 2016. 30 e Festival International de Films de Fribourg

CALL FOR ENTRY Entrez dans l histoire du FIFF: Participez à sa 30 e édition! Règlement 2016. 30 e Festival International de Films de Fribourg CALL FOR ENTRY Entrez dans l histoire du FIFF: Participez à sa 30 e édition! Règlement 2016 30 e Festival International de Films de Fribourg Sélection officielle Compétition internationale : Longs métrages

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Résumé. Financée par la

COMMISSION EUROPÉENNE. Résumé. Financée par la Etude de faisabilité explorant différents modes opératoires pour la mise à disposition d un package de films européens Résumé Financée par la 1 Résumé Pour la mise en œuvre du programme FILM FEST Favoriser

Plus en détail

Après avoir légèrement diminuées en

Après avoir légèrement diminuées en INDUSTRIE CANADA Le marché des maisons préfabriquées Volume 5 / 2e Édition Été 1999 Les diminuent Les aux États-Unis continuent sur leur lancée Les au Japon et vers l Asie-Pacifique baissent de plus en

Plus en détail

L offre TV de VINI : Une offre plus riche, plus simple et plus accessible!

L offre TV de VINI : Une offre plus riche, plus simple et plus accessible! L offre TV de VINI : Une offre plus riche, plus simple et plus accessible! L offre TV de VINI : Les meilleures chaînes du moment Un bouquet de 47 chaînes pour toute la famille 4 nouvelles formules enrichies

Plus en détail

Edito. Président de TV Breizh

Edito. Président de TV Breizh Edito TV Breizh fête cette année ses 10 ans. Lancée en septembre 2000, cette filiale de TF1 s est imposée, au fil des ans, comme la 1 ère chaîne du câble et du satellite 1. Reçue par près de 6 millions

Plus en détail

1- Les ventes d albums physiques sont en baisse constante au Québec

1- Les ventes d albums physiques sont en baisse constante au Québec ÉTAT DES LIEUX DE L INDUSTRIE QUÉBÉCOISE DE LA MUSIQUE Mise à jour : Juin 2014 1- Les ventes d albums physiques sont en baisse constante au Québec Tableau 1 : Enregistrements sonores vendus sur support

Plus en détail

FOXFIRE, CONFESSIONS D'UN GANG DE FILLES

FOXFIRE, CONFESSIONS D'UN GANG DE FILLES Communiqué de presse BLACK is BLACK HOMMAGE à WALTER HILL Hommage en sa présence, le jeudi 3 avril. Réalisateur, scénariste et producteur (notamment de la saga ALIEN), Walter Hill imprime au polar sa marque,

Plus en détail

L information, c est bien, la formation, c est mieux!

L information, c est bien, la formation, c est mieux! DOSSIER DE PRESSE L information, c est bien, la formation, c est mieux! Des ateliers de formation et des activités d information et de réseautage pour les PME UNE INITIATIVE DE ORGANISÉ PAR AVEC LA COLLABORATION

Plus en détail

Sélection des jeux vidéo de la médiathèque de l Institut français de Lettonie 2015. Description

Sélection des jeux vidéo de la médiathèque de l Institut français de Lettonie 2015. Description Jeu vidéo / genre Consol e Description Age conseill é Image Entrainement cérébral et physique du docteur Kawashima Ludoéducatif Réflexion Coaching «L'Entraînement Cérébral et Physique du Dr. Kawashima»

Plus en détail

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires 1 Cour des comptes - Rappel du titre de avril la présentation 1, 2014 LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires Rapport public thématique Avril 2014 Cour

Plus en détail

A ce jour, l artiste a enregistré plus de 23 albums.

A ce jour, l artiste a enregistré plus de 23 albums. Jean-Félix Lalanne Biographie Surdoué de la guitare, Jean Félix Lalanne donne ses premiers concerts à 13 ans. A 16 ans, il transcrit les Nocturnes, Valses, et Polonaises de Chopin. Il devient très vite

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS

LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS 8 Français sur 10 dépensent 50 (ou moins) par mois en produits culturels L accès à la musique, aux films, aux livres, aux bandes dessinées et aux jeux vidéo a considérablement

Plus en détail

DÉCOUVREZ LA NOUVELLE EXPÉRIENCE EXPLOREZ CE QUI SE CACHE DERRIÈRE VOTRE TOUCHE MENU!

DÉCOUVREZ LA NOUVELLE EXPÉRIENCE EXPLOREZ CE QUI SE CACHE DERRIÈRE VOTRE TOUCHE MENU! 2 DÉCOUVREZ LA NOUVELLE EXPÉRIENCE EXPLOREZ CE QUI SE CACHE DERRIÈRE VOTRE TOUCHE! Avant de découvrir toutes les fonctionnalités de votre nouveau menu, ASSUREZ-VOUS D AVOIR CONNECTÉ VOTRE DÉCODEUR À VOTRE

Plus en détail

appel à projets webcréation loterie romande Cahier des charges

appel à projets webcréation loterie romande Cahier des charges loterie romande Cahier des charges Un appel à projet est lancé en collaboration entre le Swiss Web Program Festival et la Loterie Romande. L objectif est de permettre à de jeunes créateurs, scénaristes,

Plus en détail

CINEFEEL PROD 66 avenue des Champs Élysées 75008 PARIS www.cinefeelprod.com - T. +33 (0)1 53 66 92 00

CINEFEEL PROD 66 avenue des Champs Élysées 75008 PARIS www.cinefeelprod.com - T. +33 (0)1 53 66 92 00 CINEFEEL PROD produit et coproduit des films à fort potentiel. La société ouvre des possibilités d investissement «coup de coeur» dans le but d amener des productions à leur aboutissement et de vous obtenir

Plus en détail

Pari réussi : le visitorat en hausse de 10% valide l attractivité d une programmation renouvelée, marquée par :

Pari réussi : le visitorat en hausse de 10% valide l attractivité d une programmation renouvelée, marquée par : # COMMUNIQUE DE PRESSE // 18 septembre 2014 BILAN DE LA 8 ème EDITION DU SALON CREER Avec 16 192 participants contre 14 830 en 2013 : le Salon Créer «nouvelle formule» clôture une 8 ème édition sous le

Plus en détail

L étude «Jouer Malin, Jouer Serein» montre que 75 % des parents trouvent que les jeux vidéo peuvent être bénéfiques pour leurs enfants et leur famille

L étude «Jouer Malin, Jouer Serein» montre que 75 % des parents trouvent que les jeux vidéo peuvent être bénéfiques pour leurs enfants et leur famille Communiqué de presse L étude «Jouer Malin, Jouer Serein» montre que 75 % des parents trouvent que les jeux vidéo peuvent être bénéfiques pour leurs enfants et leur famille Le deuxième sondage annuel mené

Plus en détail

Participants : l atelier a réuni 27 participants représentants 11 musée et lieux culturels

Participants : l atelier a réuni 27 participants représentants 11 musée et lieux culturels CLIC Atelier N 6 Contenus et services innovants pour la jeunesse (enfants et ados) et l éducation Mardi 20 octobre 2009 Participants : l atelier a réuni 27 participants représentants 11 musée et lieux

Plus en détail

Pix & Tech est un nouveau salon dédié aux cultures numériques et à l innovation. Pix & Tech proposera aux visiteurs différents axes d exposition:

Pix & Tech est un nouveau salon dédié aux cultures numériques et à l innovation. Pix & Tech proposera aux visiteurs différents axes d exposition: Pix & Tech est un nouveau salon dédié aux cultures numériques et à l innovation. Son ambition est de présenter au grand public le meilleur de la culture numérique d aujourd hui et les produits, services

Plus en détail

FESTIVAL D AUTOMNE À PARIS

FESTIVAL D AUTOMNE À PARIS FESTIVAL D AUTOMNE À PARIS 9 septembre 31 décembre 44 e édition DOSSIER DE PRESSE JOHN GIORNO Service de presse : Christine Delterme, Carole Willemot Assistante : Mélodie Cholmé Tél : 01 53 45 17 13 Fax

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 18 avril 2013

Communiqué de presse Paris, le 18 avril 2013 Communiqué de presse Paris, le 18 avril 2013 YMAGIS LANCE SON INTRODUCTION EN BOURSE SUR NYSE EURONEXT PARIS Fourchette indicative de prix : entre 7,65 et 9,35 par action YMAGIS, le spécialiste des technologies

Plus en détail

ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE DU TAILLAN-MEDOC: LIVRES, CD, DVD MARCHE N 2015PAMFC01

ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE DU TAILLAN-MEDOC: LIVRES, CD, DVD MARCHE N 2015PAMFC01 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Commune du Taillan Médoc - Hôtel de Ville Place Michel Réglade 33320 Le Taillan-Médoc Tél: 05 56 35 50 60 ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE

Plus en détail

AGENCE RECEPTIVE USA. Agence Réceptive. Groupes, Voyages d Affaires, Incentive. Congrès, Conventions et Séminaires

AGENCE RECEPTIVE USA. Agence Réceptive. Groupes, Voyages d Affaires, Incentive. Congrès, Conventions et Séminaires AGENCE RECEPTIVE USA Agence Réceptive Groupes, Voyages d Affaires, Incentive Congrès, Conventions et Séminaires LES ETATS UNIS THE AMERICAN DREAM! Votre client vous interroge Il souhaite motiver sa force

Plus en détail

26 & 27 SEPTEMBRE 2015

26 & 27 SEPTEMBRE 2015 \ Times Square New York City 26 & 27 SEPTEMBRE 2015 www.bestoffrance.org Sous le haut patronage et en présence de Mr. LAURENT FABIUS Ministre des Affaires etrangères et du développement international PrÉsentÉ

Plus en détail

29 ème Festival International du Film Francophone de Namur 3 10 octobre 2014

29 ème Festival International du Film Francophone de Namur 3 10 octobre 2014 29 ème Festival International du Film Francophone de Namur 3 10 octobre 2014 Le 29 ème Festival International du Film Francophone (FIFF) se déroulera du 3 au 10 octobre 2014 à Namur. L Asbl Festival International

Plus en détail

Mission économique de la Région Languedoc-Roussillon Tourisme LA CLIENTELE TOURISTIQUE AMERICAINE CIBLE PRIVILEGIEE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

Mission économique de la Région Languedoc-Roussillon Tourisme LA CLIENTELE TOURISTIQUE AMERICAINE CIBLE PRIVILEGIEE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON Mission économique de la Région Languedoc-Roussillon Tourisme LA CLIENTELE TOURISTIQUE AMERICAINE CIBLE PRIVILEGIEE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 /// 06 30 01 98 24 maurel.baptiste@cr-languedocroussillon.fr

Plus en détail

Le guide du Branded Content

Le guide du Branded Content Le guide du Branded Content Avril 2015 Adresse : Performance Consumer Group 192 Avenue Charles De Gaulle 92200 Neuilly-sur-Seine Contact : Yann Lejas (Sales Executive) Email : yann.lejas@performance-cg.com

Plus en détail

Communiqué de presse. o Une offre qui casse les codes du marché des box et des services de VOD/SVOD existants.

Communiqué de presse. o Une offre qui casse les codes du marché des box et des services de VOD/SVOD existants. OMMUNIQUE DE PRESSE Communiqué de presse Paris 17 février 2014 Videofutur est de retour! Pour soutenir le lancement réussi de LA BOX Videofutur, la marque reprend la parole avec une campagne pluri-media,

Plus en détail

Arte Pôle Web. Directeur : David Carzon jusqu au 11 mars 2013, puis Gilles Freissinier + Marie-Laure Lesage

Arte Pôle Web. Directeur : David Carzon jusqu au 11 mars 2013, puis Gilles Freissinier + Marie-Laure Lesage Arte Pôle Web Directeur : David Carzon jusqu au 11 mars 2013, puis Gilles Freissinier + Marie-Laure Lesage Equipe : une vingtaine de personnes, dont 6 éditeurs web, 1 rédacteur en chef, 1 chef d édition,

Plus en détail

ANALYSE MARQUE NESPRESSO. La marque aux publicités stars. Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1

ANALYSE MARQUE NESPRESSO. La marque aux publicités stars. Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1 ANALYSE MARQUE NESPRESSO La marque aux publicités stars Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1 Nespresso : une publicité qui crée l événement Le 29 octobre, la marque

Plus en détail

Nouveau pour 2010! Sony Pictures Entertainment. Location de films et licence de présentation publique Catalogue 2010 1 800 289-8887 www.acf-film.

Nouveau pour 2010! Sony Pictures Entertainment. Location de films et licence de présentation publique Catalogue 2010 1 800 289-8887 www.acf-film. Nouveau pour 2010! Sony Pictures Entertainment 2010 Columbia Pictures Industries, Inc. 2010 Columbia Pictures Industries, Inc. 2010 Columbia Pictures Industries, Inc. Location de films et licence de présentation

Plus en détail

Une nouvelle ère pour la communication des marques

Une nouvelle ère pour la communication des marques Une nouvelle ère pour la communication des marques Avril 2012 Sommaire 1. L Aéroport, un territoire de croissance 2. L Aéroport, accélérateur de la communication des marques 3. Le Digital en Aéroport,

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT Présentation de la 15 ème édition d Un festival c est trop court! En partenariat avec la Régie Culturelle Régionale Provence-Alpes-Cote d'azur DIMANCHE 17 MAI 2015 À 20H30 Festival

Plus en détail

FAITS ESSENTIELS SUR LE SECTEUR CANADIEN DU JEU VIDÉO

FAITS ESSENTIELS SUR LE SECTEUR CANADIEN DU JEU VIDÉO Faits essentiels 2014 contient des renseignements exclusifs émanant de diverses sources incluant FAITS ESSENTIELS 2014 SUR LE SECTEUR CANADIEN DU JEU VIDÉO 1. Étude exclusive réalisée par le NPD Group,

Plus en détail

QUAIS-BLUES un film de Richard Lavoie

QUAIS-BLUES un film de Richard Lavoie DOSSIER DE PRESSE LISTE TECHNIQUE Réalisation, direction photo et montage Richard Lavoie Produit par Geneviève Lavoie et Richard Angers Musique Claude Fradette Assistante à la réalisation Valérie Lavoie

Plus en détail

RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUES DE DIJON L offre et la consommation de cinéma sur les réseaux : état des lieux, freins et perspectives de développement

RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUES DE DIJON L offre et la consommation de cinéma sur les réseaux : état des lieux, freins et perspectives de développement Note d information - Paris, 19 octobre 2011 RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUES DE DIJON L offre et la consommation de cinéma sur les réseaux : état des lieux, freins et perspectives de développement Dans le

Plus en détail

UNE DISTRIBUTION RECENTE & PUISSANTE

UNE DISTRIBUTION RECENTE & PUISSANTE UNE DISTRIBUTION RECENTE & PUISSANTE Dernière née dans l univers Jeunesse payant, Boing a été lancée en 2010 SUISSE ET AUSSI 2010 2011 2012 avril décembre juin août septembre avril octobre BELGIQUE 4,8

Plus en détail

Synthèse de l étude. Les acheteurs à distance et en ligne en 2010

Synthèse de l étude. Les acheteurs à distance et en ligne en 2010 Synthèse de l étude Les acheteurs à distance et en ligne en 2010 Etude réalisée pour la FEVAD, La Poste, Move, Reed exposition A l occasion de la quatorzième édition du salon VAD e-commerce, le rendezvous

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

Ogilvy & Mather Advertising Paris nomme Baptiste Clinet Executive Creative Director, à la tête d un Creative Council

Ogilvy & Mather Advertising Paris nomme Baptiste Clinet Executive Creative Director, à la tête d un Creative Council Communiqué de presse Ogilvy & Mather Advertising Paris nomme Baptiste Clinet Executive Creative Director, à la tête d un Creative Council Cinq ans après son arrivée chez Ogilvy et après de nombreuses distinctions

Plus en détail

Cadre d intervention de la Région Centre-Val de Loire pour le soutien à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle

Cadre d intervention de la Région Centre-Val de Loire pour le soutien à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle 1 Cadre d intervention de la Région Centre-Val de Loire pour le soutien à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle Délibération CPR n 15.07.24.88 du 3 juillet 2015 Abroge et remplace

Plus en détail

Présentation de Téléfilm Canada. Comité permanent du Patrimoine canadien de la Chambre des Communes

Présentation de Téléfilm Canada. Comité permanent du Patrimoine canadien de la Chambre des Communes Présentation de Téléfilm Canada au Comité permanent du Patrimoine canadien de la Chambre des Communes Étude sur l évolution de l industrie de la télévision au Canada et son impact sur les communautés locales

Plus en détail

MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX

MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX 360 Le meilleur du divertissement Internet Français bientôt accessible sur Xbox 360 Issy-les-Moulineaux, le 5 octobre

Plus en détail

MULTILINGUE. Production de voix / Enregistrement Casting de talents: Stars & local Localisation Traduction

MULTILINGUE. Production de voix / Enregistrement Casting de talents: Stars & local Localisation Traduction MULTILINGUE Production de voix / Enregistrement Casting de talents: Stars & local Localisation Traduction JEUX VIDÉOS, ANIMATION, MÉDIA INTÉRACTIF, LONG MÉTRAGES, TÉLÉVISION, PUBLICITÉS Montréal 816 De

Plus en détail

Une idée originale de Studio 89 Productions

Une idée originale de Studio 89 Productions Une idée originale de Studio 89 Productions 6 anciens candidats de «La Belle et ses Princes Presque Charmants», toujours à la recherche de l amour, vont à nouveau tenter leur chance et essayer de trouver

Plus en détail

Le développement de la filière de la musique et du spectacle au Québec

Le développement de la filière de la musique et du spectacle au Québec Le développement de la filière de la musique et du spectacle au Québec Politiques d encadrement, de financement et de développement des filières culturelles Ouagadougou, Burkina Faso, octobre 2012 Principale

Plus en détail

Le marketing et les nouvelles technologies : le buzz

Le marketing et les nouvelles technologies : le buzz INSTITUT DE RECHERCHE ET D'ETUDES EN DROIT DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION Le marketing et les nouvelles technologies : le buzz Chronique réalisée par M. Yoann Talhouarne Faculté de droit et de

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

LE SALON DES GRANDS EDITION 2015. Rejoignez-nous les 2 et 3 octobre 2015. Organisé par:

LE SALON DES GRANDS EDITION 2015. Rejoignez-nous les 2 et 3 octobre 2015. Organisé par: LE SALON DES GRANDS EDITION 2015 Rejoignez-nous les 2 et 3 octobre 2015 Organisé par: uvert gratuitement au public sur 2 jours en automne, c est un salon professionnel spécialisé mode O permettant la rencontre

Plus en détail

Dossier de sponsoring

Dossier de sponsoring Dossier de sponsoring Contact : assodefilenaiguille@gmail.com SOMMAIRE Pourquoi devenir partenaire? A l initiative de l évènement L association De Fil En Aiguille L évènement, notre défilé Budget prévisionnel

Plus en détail

La commercialisation du livre dans l'univers numérique

La commercialisation du livre dans l'univers numérique La commercialisation du livre dans l'univers numérique Philippe PERSON, Directeur Pôle Biens Culturels Ordre du jour Distribution / Méthodologie / Sources Chiffres du marché en cumul courant Performance

Plus en détail

LE LUNDI 22 DÉCEMBRE À 20:50

LE LUNDI 22 DÉCEMBRE À 20:50 LE LUNDI 22 DÉCEMBRE À 20:50 M6 vous propose de découvrir, pour la première fois à la télévision, les aventures de l impétueuse Merida dans : 13 ème long métrage d animation des studios Disney Pixar, REBELLE

Plus en détail

Les usages du THD : quelques observations pour demain

Les usages du THD : quelques observations pour demain Les usages du THD : quelques observations pour demain Les objectifs de l étude sont de comprendre et de connaître les usages des utilisateurs de l Internet Très Haut Débit (TDH), mais aussi de voir en

Plus en détail

#03 NOUS, FAMILLES 7 PORTRAITS MAJEURS SUR LES FAMILES D AUJOURD HUI SYNTHÈSE DES ATELIERS DE CRÉATIVITÉ DU 24 JANVIER 2013

#03 NOUS, FAMILLES 7 PORTRAITS MAJEURS SUR LES FAMILES D AUJOURD HUI SYNTHÈSE DES ATELIERS DE CRÉATIVITÉ DU 24 JANVIER 2013 #03 NOUS, FAMILLES 7 PORTRAITS MAJEURS SUR LES FAMILES D AUJOURD HUI SYNTHÈSE DES ATELIERS DE CRÉATIVITÉ DU 24 JANVIER 2013 «COMPRENDRE, SE PROJETER, ACTIVER» La famille est un sujet d actualité. Les récents

Plus en détail

CINEMA ET INDEPENDANCE DANS L ERE DE LA CONCENTRATION ECONOMIQUE VENDREDI 16 OCTOBRE / 9H30-12H00

CINEMA ET INDEPENDANCE DANS L ERE DE LA CONCENTRATION ECONOMIQUE VENDREDI 16 OCTOBRE / 9H30-12H00 RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUES DE DIJON CINEMA ET INDEPENDANCE DANS L ERE DE LA CONCENTRATION ECONOMIQUE VENDREDI 16 OCTOBRE / 9H30-12H00 De grands groupes du cinéma, de l audiovisuel ou liés à Internet

Plus en détail

Présentation des Récipiendaires 2013

Présentation des Récipiendaires 2013 Présentation des Récipiendaires 2013 11/21/2013 Présentation des récipiendaires En 2013, les 10 récipiendaires d un Phénicia sont par ordre alphabétique : 1 LE DRAGUE CABARET CLUB La vie nocturne de la

Plus en détail

Cette année, Edmonton, la capital de l Alberta, sera l hôte du Chant Ouest et du Contact Ouest dans le cadre du Grand marché des arts.

Cette année, Edmonton, la capital de l Alberta, sera l hôte du Chant Ouest et du Contact Ouest dans le cadre du Grand marché des arts. Le Réseau des grands espaces et le Regroupement artistique francophone de l Alberta vous présentent le Chant Ouest et le Contact Ouest, deux événements culturels importants au développement et à la diffusion

Plus en détail