CONSTITUTION DES PLATEFORMES INTERREGIONALES DE SERVICE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSTITUTION DES PLATEFORMES INTERREGIONALES DE SERVICE"

Transcription

1 CONSTITUTION DES PLATEFORMES INTERREGIONALES DE SERVICE La mise en place des plateformes interrégionales de service participe des mesures visant à moderniser l organisation et le fonctionnement des juridictions et services du ministère (carte judiciaire, administration pénitentiaire, carte de la PJJ). A ce titre, le conseil de modernisation des politiques publiques a décidé que les fonctions support du ministère de la justice et des libertés devraient être rationnalisées, par une professionnalisation et une mutualisation autour de 9 ensembles interrégionaux. Ces plateformes, constituées à partir des antennes régionales ARE, ARAS et ARSIT relevant du secrétariat général, doivent ainsi regrouper, à terme, les centres de services partagés Chorus. L objectif ainsi poursuivi ne consiste pas à créer une nouvelle catégorie de services déconcentrés du ministère, mais de mieux organiser les prestations de service pour des fonctions transverses, dans une perspective de meilleure qualité et de gains, en fonctionnement et en emplois. En conséquence, la décision a été prise de constituer en 2011 une plateforme dans les interrégions, sauf pour celle de Paris, selon des modalités progressives en partie conditionnées par les possibilités immobilières. I -Le dispositif 1- Organisation d'une plateforme Les nouvelles plateformes seront organisées selon le schéma suivant : o un département de l informatique et des télécommunications (DIT) prenant en charge la gestion des postes de travail informatiques, y compris pour les services déconcentrés de l administration pénitentiaire qui entrera ainsi davantage dans la logique de rationalisation de ses fonctions support recommandée au titre de la révision générale des politiques publiques, tout en laissant aux directions interrégionales le suivi des applications métier. Des antennes de proximité seront, de toute façon, maintenues dans les cours d'appel et les directions interrégionales, hors des villes sièges de plateforme, afin de faciliter les interventions techniques ; o un département des ressources humaines (DRH) en charge de l'action sociale, de la formation continue généraliste, de l'hygiène, de la sécurité et des conditions de travail ainsi que du handicap, bénéficiant pour cela du support d un technicien hygiène et sécurité intervenant en appui des CHS départementaux. o un département de l immobilier (DI) qui, actuellement (ARE) compétent pour les services judiciaires, verra son champ étendu aux travaux des services déconcentrés de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse. Compte tenu des spécificités techniques des établissements pénitentiaires, ce département n aura pas vocation à intervenir pour le compte des services de l administration pénitentiaire. Page sur 15

2 o un département du budget et de la comptabilité (DBC), lequel regroupera progressivement les pôles Chorus SJ, AP et PJJ. Une attention particulière sera portée à cet aspect de la fonction financière, afin de prévenir le risque d une dégradation du service rendu (voir 3 ci-dessous). Le fonctionnement courant de ces différents départements sera assuré par un coordonnateur. Celui-ci sera, en outre, responsable du département du budget et de la comptabilité. Dans ces conditions, le coordonnateur exercera les responsabilités suivantes : - assurer l interface, en étant leur interlocuteur principal, avec les chefs des cours d appel dont le siège est implanté sur le territoire de compétence de la plateforme interrégionale ainsi que le directeur interrégional des services pénitentiaires et celui de la protection judiciaire de la jeunesse. Le coordonnateur sera également en lien avec les autres services de l'état, notamment avec les secrétariats généraux aux affaires régionales du ressort de la plateforme ; - animer un comité de gouvernance réunissant, à intervalles réguliers, les utilisateurs de la plateforme et les responsables des départements de la plateforme ; - assurer la fonction de coordonnateur des achats publics, hors achats «métiers», qui ne justifie pas un emploi à temps plein ; - faciliter le lien entre les départements de la plateforme (animation de l'équipe des responsables de département) ainsi qu'avec les différents partenaires extérieurs (chefs de cours, directeurs interrégionaux, autres...) ; - animer les instances de pilotage de la plateforme (cf. 2 ci-dessous) et participer au dialogue de gestion avec le secrétariat général ; - assurer la gestion des moyens communs de la plateforme (logistique, coordination des fonctions accueil, secrétariat, service aux agents) ; - veiller aux conditions d'hygiène et de sécurité ainsi qu'aux conditions de travail. 2- Pilotage et gouvernance Est retenu un mode de fonctionnement souple, laissant une certaine autonomie aux coordonnateurs, articulé autour : - d un comité de suivi, réunissant outre les chefs de département, les chefs de cour et les directeurs interrégionaux, qui se tiendra au moins deux fois par an à l'initiative du coordonnateur ; - de réunions de bilan et de performance avec l administration centrale (SG), regroupant les 9 coordonnateurs. En dehors de ces réunions, l'interlocuteur normal du coordonnateur, au niveau central, sera le chef du service de l'administration centrale du secrétariat général pour les questions (dialogue de gestion budgétaire et logistique notamment) ne relevant pas des sous-directions techniques du secrétariat général 1. 1 SDRHS SDBCS SDI - SDIT Page sur 15

3 Une charte d'organisation et de fonctionnement sera préparée sur cette base et diffusée au plus tard en septembre Elle précisera, notamment, les missions de la plateforme et son organisation. 3- Regroupement des pôles Chorus. Ce regroupement est préfiguré par celui des pôles Chorus de la direction de l administration pénitentiaire et de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse à Savigny-sur-Orge, en région parisienne. Il sera poursuivi, dès janvier 2012, par le regroupement géographique des cinq pôles Chorus des trois directions (DSJ, DAP et DPJJ) qui sont déjà installés dans une même ville. Il s'agit de Bordeaux, Dijon, Lyon, Rennes et Toulouse. Le regroupement des autres sites se fera en 2013 pour tenir compte de la situation des services judiciaires et de la constitution récente de ses pôles Chorus. Le regroupement des pôles Chorus permettra, selon une logique de mutualisation des équipes provenant des trois directions : - de spécialiser des profils pour mieux assurer dans Chorus le suivi de certaines opérations pour l ensemble des directions, notamment pour les engagements complexes comme les marchés immobiliers ; - de faciliter l intérim des personnes qui valident les engagements comptables dans Chorus afin d assurer la continuité de l activité de gestion en cas d absence d un responsable ; - de renforcer le travail d équipe entre les agents du pôle Chorus et d améliorer la fluidité du circuit de la gestion financière et comptable ; - d assurer, à terme, une plus grande polyvalence des agents pour faciliter la gestion comptable. Comme pour les pôles Chorus actuels, les plateformes interrégionales assureront le traitement dans le logiciel comptable des engagements pris par les ordonnateurs dont la responsabilité, notamment leur pouvoir de décision, ne sera en rien diminuée. En effet, ils continueront : - à se prononcer en opportunité et à valider les engagements juridiques ; - à assurer le suivi de leurs crédits, grâce aux restitutions qui leur sont fournies par les plateformes. Celles-ci, chargées de la tenue comptable, auront précisément un rôle de prestataire de service à l égard des ordonnateurs consistant à exécuter leurs instructions. En aucun cas elles ne pourront, par exemple, se prononcer sur l opportunité des dépenses, ni les imputer librement, ou encore prélever des crédits sur un programme au profit d un autre. Elles auront cependant, comme aujourd hui d ailleurs, la responsabilité de bloquer une dépense en cas de dépassement éventuel des crédits disponibles. Page sur 15

4 Cette stricte limitation du rôle des plateformes est garantie : - par des conventions passées avec les ordonnateurs définissant notamment, de façon détaillée, la répartition des rôles concernant la tenue comptable assurée par les plateformes ; - par le suivi dans Chorus de toutes les opérations effectuées, qui, associé au caractère nominatif des conditions d accès à l outil, permettra d en retracer clairement la chronologie et, donc, de rechercher d éventuelles responsabilités. Par ailleurs, dès 2011, une réflexion interdirectionnelle sera lancée à propos de la mutualisation de la gestion administrative des personnels et de la paye dans le cadre de la mise en œuvre de l opérateur national de paye (ONP), même si le ministère ne doit être raccordé à ce dispositif qu à l'horizon II- Bénéfices attendus pour les personnels Deux catégories de personnels sont concernées : les agents bénéficiaires des services rendus par la plateforme et les agents des plateformes elles-mêmes. 1- Les agents des services bénéficiaires Le principal service rendu sera de n'avoir généralement qu'une seule porte d'entrée, même pour des questions techniques. Par ailleurs, toute réclamation pourra également être portée à la connaissance du coordonnateur qui devra veiller à ce qu'une réponse technique, claire et rapide, soit apportée. 2- Les agents des plateformes Le schéma d organisation proposé doit permettre aux personnels de bénéficier d un élargissement de leurs attributions : - les ARAS (DRH) pourront s'occuper désormais non seulement d'action sociale, mais également d'hygiène, sécurité et conditions de travail, de handicap et de formation généraliste continue, - les ARE (DI) verront leur périmètre élargi à la DPJJ, - les techniciens informatiques, aujourd'hui affectés dans les SAR ou les DIRPJJ, verront eux aussi leurs compétences élargies et diversifiées (et non plus seulement cantonnés à la bureautique), ce qui leur ouvrira de nouvelles perspectives de carrière. Il est rappelé que seront maintenues des antennes de proximité dans les cours d'appel et les directions interrégionales, hors des villes sièges de plateforme. - les agents qui travailleront au sein des pôles Chorus (DBC) bénéficieront d une professionnalisation plus importante. Page sur 15

5 III- Les modalités de généralisation des plateformes 1- Le choix des villes sièges Les villes sièges de plateforme ont été déterminées selon une démarche pragmatique, compte tenu notamment des contraintes budgétaires qui pèsent sur chacun des programmes et de la nécessité de prendre en compte les données de GRH Sous réserve du règlement de la question des locaux, en cours d étude, les plateformes suivantes pourront être opérationnelles, dans leur périmètre d intervention complet, compte tenu de la présence, d ores et déjà, de l ensemble des acteurs devant y être affecté : Lyon, Dijon, Toulouse et Bordeaux Pour le site de Rennes, une montée en charge progressive du département de l informatique et des télécommunications a été retenue, sur une durée maxima de 18 mois environ, avec une échéance fixée au 31 décembre La plateforme Sud-Est sera installée à Aix-en-Provence : d une part, sa position géographique est à mi-chemin entre Avignon, siège de l'arsit, et Marseille, où se trouvent les directions interrégionales de l'ap et de la PJJ. D autre part, il existe des facilités d'hébergement dans un immeuble domanial où sont déjà implantées les antennes ARAS et ARE. Pour des raisons tout aussi pragmatiques, le choix de Nancy, siège d une cour d appel et d une direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse, plutôt que Strasbourg, permet de limiter significativement le nombre de réaffectations, pour les directions de réseau, qui ne portent que sur les agents du pôle Chorus de la DAP. La présence des antennes ARAS, ARE et ARSIT ainsi que d un centre de production informatique dans un même immeuble domanial ayant, en outre, la capacité d accueillir le département du budget et de la comptabilité, a justifié de retenir la ville d Amiens comme siège de la plateforme du Nord Une réflexion distincte sera poursuivie pour Paris, compte tenu de la taille des équipes et des contraintes immobilières qui seront imposées dans le choix du site définitif de cette plateforme. Enfin, le recours à un dispositif de télétravail pourrait être étudié dans certaines situations le justifiant et dans des conditions d utilisation à définir avec précision. Cette modalité n est pas envisageable pour les pôles Chorus. 2- Les perspectives 2.1- Les locaux Sauf à Bordeaux, Amiens, Toulouse et Aix-en-Provence, certaines plateformes devront fonctionner sur plusieurs sites en attendant que soient disponibles les locaux permettant de recevoir tous les personnels. C est le cas de : Page sur 15

6 - Lyon où il faudra, à terme, trouver un site permettant d accueillir les pôles Chorus actuellement hébergés sur d'autres sites ; - Dijon, où la plateforme ne pourra être installée dans ses locaux qu au début de l année 2012 ; - Rennes, où des locaux devront être loués sans délai pour accueillir les personnels venant de l'aras de Nantes et les premiers agents du nouveau DIT ; un projet d'hébergement de l'ensemble des services constituant la plateforme, y compris les pôles Chorus, est actuellement à l étude (ARE); - Nancy, où, la recherche de locaux venant de commencer, l'installation de la plateforme ne peut être envisagée avant la fin de l'année 2011 dans le meilleur des cas Les personnels Un travail précis de localisation des agents, de leurs souhaits et des postes à pourvoir reste à mener maintenant que les villes sièges des plateformes sont définies. La fiche de poste de coordonnateur sera présentée aux CAP (Attachés, Greffiers en chef, DISP, DPIP, Directeurs de la PJJ) de mai et juin 2011, celle de conseiller de prévention des risques professionnels aux CAP (personnels de catégorie B) de fin d année. L ensemble des questions de ressources humaines est traité en annexe La modification des textes d'organisation Le projet d'arrêté modifiant les arrêtés d'organisation du secrétariat général du ministère sera présenté, pour avis, au CTP d'administration centrale du 24 mai 2011 et au CTPM du 16 juin Le calendrier Compte tenu de ces éléments, toutes les plateformes, en dehors de celle de Paris, c'est-à-dire Aix-en-Provence, Amiens, Bordeaux, Dijon, Lyon, Nancy et Rennes, après celle de Toulouse, seront constituées entre septembre et novembre S agissant de l évolution de leur périmètre d intervention : - au 1er janvier 2012 : les pôles Chorus DSJ (uniquement ceux des cinq cours d appel implantés dans la ville siège de la plateforme), ceux de la DAP et de la DPJJ rejoignent les plateformes de Toulouse, Lyon, Bordeaux, Dijon et Rennes. - au 1er janvier 2013 : les pôles Chorus DSJ (ceux des trois cours d appel déjà implantés de la ville siège de la plateforme), ceux de la DAP et de la DPJJ qui n'ont pas encore été déployés, rejoignent les plateformes d'aix-en-provence, Amiens et Nancy (l objectif étant de constituer en une seule fois le pôle Chorus dans le département budgétaire et comptable de chaque plateforme). Page sur 15

7 Le calendrier du transfert d activité des autres pôles Chorus de la DSJ, hors villes sièges des 8 plateformes, est actuellement à l étude. S agissant de la plateforme de Paris : constitution du site fin 2012 ou début Page sur 15

8 ANNEXE 1 Volet RH de la création des plateformes interrégionales La création des plateformes interrégionales (PFI) sera actée par un arrêté en cours d élaboration, qui en fixe l organisation et les missions. Cet arrêté sera soumis à l avis du CTPAC du 24 mai Il sera présenté au CTPM du 16 juin Les PFI d Aix-en-Provence, Amiens, Bordeaux, Dijon, Lyon, Nancy, Rennes et Toulouse, seront constituées sur le plan juridique et administratif avant la fin de l année La PFI de Paris, compte tenu de sa taille, devrait être installée fin 2012 ou début Les principes de constitution des PFI sont définis dans la note de présentation générale. Sont ici précisées les modalités de gestion des personnels qui y seront affectés, selon le canevas retenu : - affectation et imputation budgétaire, - rattachement hiérarchique, - statut, - rémunération, - gestion de proximité : évaluation, mobilité, discipline. La situation juridique des agents non titulaires n est pas impactée par les mouvements, sous réserve d un avenant ou d un nouveau contrat qui portera sur le rattachement à la nouvelle structure et, le cas échéant, sur le lieu d exercice des fonctions. Dans l hypothèse où ces agents ne souhaiteraient pas rejoindre la PFI en cas de changement de lieu d activité, il sera mis fin à leur contrat. Une information relative à la mise en œuvre des plateformes sera mise en ligne sur l Intranet du secrétariat général avant l été L affectation des agents dans les PFI et leur imputation budgétaire l affectation des agents Il s agit d une affectation dans un service d administration centrale délocalisé, rattaché au secrétariat général. Les agents rejoignent un poste au sein d un département situé dans une PFI. Il sera procédé à un recensement des desiderata des agents des antennes afin de savoir s ils souhaitent conserver leur affectation, notamment dans le cas d un changement de lieu d exercice des fonctions (nouvelle résidence administrative). Il convient de distinguer 3 hypothèses : - les agents sont déjà en fonction dans les antennes, - les agents rejoignent les PFI après leur création, - les agents déjà en fonction dans les antennes ne souhaitant pas déménager avec la PFI. Page sur 15

9 L affectation dans les PFI des agents déjà en fonction dans les antennes régionales. Les fonctions de ces agents ne sont pas modifiées par la création des PFI : les départements (DRH - DI - DIT) se substituent aux antennes, il n est donc pas nécessaire de publier les postes ni de faire acte de candidature. Les agents seront automatiquement renommés dans leurs fonctions par décision de l administration, et l ancienneté acquise sur le poste au sein des antennes sera conservée, au titre des droits à mutation L affectation des agents rejoignant les PFI. Cette hypothèse regroupe trois cas : - les agents qui rejoignent le DIT, - les agents des pôles Chorus qui rejoignent le DBC, - les mouvements de mutation classique. a) Les agents qui relèvent dorénavant du DIT Ce sont les agents actuellement en poste dans les DIRPJJ notamment, qui ont déjà rejoint ou doivent rejoindre le DIT. Certains d entre eux ne quittent pas leur poste de travail mais sont rattachés fonctionnellement au DIT, d autres rejoignent physiquement les locaux du DIT. Tous, cependant, restent rattachés à leur programme d origine et seront mis à disposition du secrétariat général par leur direction d origine pour l année En 2012, les emplois correspondants seront transférés (loi de finances initiale) vers le P310. b) Le cas des agents des pôles Chorus. Tous les agents des pôles Chorus de la DSJ, DAP et de la DPJJ ont vocation à rejoindre les PFI, selon les cas, le 1 er janvier 2012 ou le 1 er janvier 2013, à l exception de ceux des pôles relevant des cours d appel de Caen, Colmar, Douai, Grenoble, Metz, Montpellier, Orléans, Paris, Poitiers et Versailles, qui resteront rattachés à la direction des services judiciaires. Jusqu à la date retenue pour ces regroupements (2012 ou 2013), les emplois correspondants resteront gérés par leur programme actuel. A compter de 2012 ou 2013, ils seront transférés au P 310. L administration actera le changement de service par simple décision administrative. c) Les mouvements de mutation classique. Les agents postulent sur les postes ouverts aux CAP de leur corps, soit pour rejoindre une PFI, soit pour rejoindre une autre affectation. Page sur 15

10 les agents ne souhaitant pas déménager avec la PFI. La situation des agents qui ne souhaitent pas rejoindre la PFI de rattachement sera examinée au cas par cas, en tenant compte, notamment, des différentes possibilités de reclassement dans une autre administration du même ressort. Ils pourront également être redéployés sur d autres services ou juridictions ou encore être maintenus en surnombre en vue d une affectation dans un autre service du ministère à proximité. Si cela est nécessaire, ils pourront bénéficier d une priorité dans les CAP de mutation (sous la réserve que les priorités statutaires prévues par l article 60 du statut général des fonctionnaires priment toujours ces situations spécifiques) L imputation budgétaire des emplois des PFI. a) En 2011, c est le statu quo dans tous les cas. L imputation budgétaire des agents qui, en 2011, exercent au sein des antennes ou qui rejoignent en cours d année les PFI n est pas modifiée. Les agents relevant d autres programmes que le P310 sont mis à disposition du secrétariat général (P310) par leur direction d origine. b) En 2012, tous les agents seront rattachés au P310 (secrétariat général), y compris les agents des pôles Chorus qui rejoindront les plateformes au 1 er janvier. En conséquence, les emplois des autres programmes que le P 310 seront transférés en PAP 2012 de leur programme d origine (P166, P107, P182) sur le P310. Il en sera de même en 2013 pour les agents qui ne rallieront la PFI qu à cette date, les emplois correspondants étant alors transférés au PLF Primes liées à la restructuration. Deux indemnités sont susceptibles d être versées aux agents à l occasion de la création des PFI : la prime de restructuration de service et l allocation d aide à la mobilité du conjoint. a) Prime de restructuration Texte : Décret n du 17 avril Un projet d arrêté ministériel d application est en cours d élaboration pour définir les conditions d éligibilité et les montants. Cette prime est liée au changement de résidence administrative. Le principe retenu est le suivant : Situation de l agent Montant 1) Si l agent concerné par la réorganisation des services euros. change de résidence familiale : 2) Si l agent ne change pas de résidence familiale mais que la distance entre l ancienne et la nouvelle résidence administrative est : inférieure ou égale à 20 km euros supérieure à 20 km et inférieure à 40 km euros égale ou supérieure à 40 km euros Page sur 15

11 Elle ne peut pas être attribuée : - aux agents non titulaires de droit public recrutés pour une durée déterminée, - aux agents affectés pour la première fois dans l administration et nommés depuis moins d un an dans le service, - aux agents dont le conjoint perçoit la prime au titre de la même opération, - aux agents qui obtiennent une mutation sur leur demande. Si l agent quitte ses fonctions dans les 12 premiers mois suivant sa nouvelle affectation, il est tenu de rembourser les montants perçus (prime et aide à la mobilité du conjoint). Cette prime est versée par le programme dont dépend l agent au moment de son changement d affectation, c est à dire par son programme actuel si le mouvement se fait en 2011 et par le P 310 s il se fait après le 1 er janvier 2012 (ou 2013 pour les agents des pôles Chorus ne rejoignant les PFI qu en 2013). b) L allocation d aide à la mobilité du conjoint (ou du partenaire d un PACS) Lorsque le conjoint est contraint de cesser son activité professionnelle (au plus tôt trois mois avant et au plus tard un an après la mobilité de l agent concerné par la restructuration), il peut recevoir cette allocation, dont le montant est de euros (arrêté du 17/04/2008). Il s agit d une attribution de droit si le conjoint cesse son activité (par exemple : mise en disponibilité, mise en congé sans traitement ou position assimilée). L aide à la mobilité doit être remboursée si le fonctionnaire doit, de son côté, rembourser la prime de restructuration qui lui été servie. 2- Le rattachement hiérarchique. Les agents sont placés sous l autorité du chef du département de la plateforme au sein duquel ils sont affectés. Les départements relèvent d une des sous-directions du secrétariat général : - le département des ressources humaines est placé sous l autorité du SDRHS, - le département de l immobilier est placé sous l autorité du SDI, - le département de l informatique et des télécommunications est placé sous l autorité du SDIT, - le département du budget et de la comptabilité est placé sous l autorité du SDBCS. Le coordonnateur de chaque plateforme (également chef du département du budget et de la comptabilité, rattaché à ce titre au SDBCS) est placé sous l autorité directe du secrétaire général. 3- Le statut. Tous les agents affectés dans les PFI conservent leur statut particulier d origine. Toutefois, les personnels pénitentiaires ne seront plus soumis au statut spécial, sauf en ce qui concerne la grille indiciaire. Page sur 15

12 La gestion de la carrière de tous les agents appartenant à un corps spécifique, affectés dans les PFI, est assurée par leur direction d origine : CAP, arrêtés individuels, etc. La gestion de la carrière des agents relevant des corps communs est assurée par le secrétariat général. La gestion administrative de proximité des agents (cf. 5 ci-après) est assurée par le chef de département pour les agents placés sous son autorité et par chaque sous-directeur de rattachement pour les chefs de département. Pour le coordonnateur, qui est en même temps chef du département du budget et de la comptabilité, elle sera assurée par le sous-directeur de la synthèse budgétaire et comptable. Le coordonnateur est tenu informé par les chefs de département de leur activité de gestion de proximité. 4- La rémunération. Dès lors que les emplois relèvent du P310, la gestion de la rémunération des agents des plateformes est assurée par le secrétariat général. Les agents bénéficient alors du régime indemnitaire de l administration centrale et perçoivent, selon leurs corps d appartenance, une ou plusieurs des primes suivantes : prime de fonction et de résultats (PFR), indemnité forfaitaire pour travaux supplémentaires (IFTS), indemnité d administration et de technicité (IAT) ou prime de rendement dont une partie est modulable. Le principe est que : - les agents rattachés au P310 (secrétariat général) et déjà en poste dans les antennes, conservent, au moment de la constitution de la plateforme, le régime indemnitaire auquel ils étaient, jusqu à présent, soumis. - les agents rattachés aux autres programmes et affectés au cours de l année 2011 dans les PFI sont mis à disposition pour 2011 par leur direction d origine et, à ce titre, conservent leurs traitement et indemnités antérieurs. Les emplois correspondants ont tous vocation à être transférés en base budgétaire au PAP 2012 dans le P310. A cette date : la part «traitement» n est pas modifiée : chaque agent conserve sa grille indiciaire; le régime indemnitaire est transformé en régime indemnitaire en vigueur en administration centrale. Le montant indemnitaire annuel est maintenu, sous réserve du respect des plafonds réglementaires, pour une durée maximale de 3 ans. Les agents non titulaires déjà en poste dans les antennes régionales en 2011 et mis à disposition du P310 seront, à compter du 1 er janvier 2012, affectés dans les plateformes et verront leur contrat modifié. 5 La gestion de proximité. La gestion de proximité concerne principalement : les congés de maladie ordinaire, les congés annuels et l organisation du temps de travail, l évaluation, les actes préparatoires à l avancement et la promotion, la mobilité. Page sur 15

13 5.1- les congés de maladie ordinaire Les chefs de département sont responsables du suivi des arrêts de maladie, qu ils transmettent directement au service gestionnaire du DRHAC Les congés annuels et l organisation du temps de travail. Le régime des congés et de CET de l ensemble des personnels affectés dans une PFI est celui des personnels de l administration centrale. La gestion des CET de tous les personnels de la plateforme est assurée par le service gestionnaire du DRHAC. Tout acte visé par un chef de département doit être transmis au DRH pour exploitation et édition d une décision. Les chefs de département accordent les autorisations de congés et d utilisation du CET aux personnels placés sous leur autorité en veillant à garantir la continuité du service, chacun pour son département. Les sous-directeurs métier, ou le chef du BASCT pour le département RH, accordent les autorisations de congés et d utilisation du CET aux chefs de département qui leur sont rattachés ainsi qu à leurs adjoints éventuels, en veillant à garantir la continuité du service au sein de chaque département L évaluation. Les fonctionnaires affectés dans les départements sont évalués selon les modalités réglementaires, par le chef du département dans lequel ils sont affectés. Les chefs des départements DRH, DI, DIT sont évalués par leurs sous-directeurs de rattachement (et le chef du bureau de l action sociale et des conditions de travail pour les chefs de départements RH). Le coordonnateur émet un avis sur l évaluation des chefs de département en dehors de leur activité strictement métier (management, offre support notamment). Le coordonnateur est évalué par le secrétaire général en concertation avec le SBCS Les actes préparatoires à l avancement et la promotion. Le supérieur hiérarchique produit dans les délais prescrits tout rapport ou mémoire nécessaire aux avancements et promotions. Il assure la transmission de ces rapports ou mémoires à l administration d origine compétente La mobilité. L ensemble des personnels affecté dans les PFI peut prétendre à faire acte de candidature sur un ou plusieurs postes ouverts à son corps en CAP. Le supérieur hiérarchique direct de chaque agent émet un avis sur cette candidature, qui est transmis par la voie hiérarchique à la direction de gestion du corps concerné. Page sur 15

14 ANNEXE 2 Situation de l immobilier à la date du 30 avril 2011 Les indications ci-dessous sont données à titre indicatif, sous réserve du travail de planification physico-financier de la réalisation des projets retenus et actuellement en cours. AIX : il est possible de louer des locaux dans l'immeuble occupé par le pôle SG pour accueillir l'arsit d'avignon fin 2011 et l'effectif Chorus en janvier adresse : 350, avenue du Club Hippique, Aix-en-Provence. AMIENS des locaux à louer sont disponibles en prolongement des locaux du pôle SG ; ces locaux permettront d'installer l'effectif Chorus. Le regroupement des agents Chorus pourrait se faire mi adresse : 7, rue Anne Franck, Rivery (agglomération d'amiens). BORDEAUX Une partie de la future plateforme pourrait être installée dans les locaux de la direction régionale de l'insee. Si cette option est retenue on peut envisager une installation en janvier L installation du reste de la plateforme est encore en cours d examen. Adresse de l immeuble INSEE : 2, rue de Sajet, Bordeaux. DIJON des locaux sont proposés à la location pour le regroupement de la totalité de l'effectif de la PFI. Une installation peut être envisagé en janvier adresse : immeuble Le Richelieu, Bd Carnot, Dijon. LYON L'ARE recherche des locaux afin de regrouper le pôle Chorus en solution provisoire. Une installation en 2012 peut être envisagée. adresse : inconnue en l'état actuel des recherches. RENNES L'ARE recherche des locaux pour regrouper dans un premier temps l'are, l'aras et l'arsit (fin 2011) et dans un second temps l'effectif Chorus (janvier 2012). adresse : inconnue en l'état actuel des recherches. Page sur 15

15 NANCY des locaux sont proposés par la commune en location à Nancy. Le regroupement de la totalité de la PFI nécessite des travaux importants qui ne pourront être achevés que fin adresse : 38/40, rue Sainte -Catherine, Nancy. TOULOUSE il existe une opportunité de louer des locaux sur le site actuel de la PFI pour accueillir l'effectif Chorus. Installation prévue en janvier adresse : 2, impasse Boudeville, Toulouse. Page sur 15

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Plan de l'instruction

Plan de l'instruction MAAF Secrétariat général SM et SRH MEDDE Secrétariat général SPES et DRH DÉCROISEMENT DES EFFECTIFS MAAF MEDDE INSTRUCTION AUX SERVICES Destinataires : Mesdames et Messieurs les Préfets Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Ressources humaines. Point d étape au 7 septembre 2015

Ressources humaines. Point d étape au 7 septembre 2015 Ressources humaines Point d étape au 7 septembre 2015 Feuille de route de l accompagnement RH de la réforme Dialogue social : CT et CHSCT Etude d impact et plan d accompagnement ministériel Accompagnement

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS

FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS Agent non titulaire de l Etat Conseil de l emploi, des revenus et de la cohésion sociale Circulaire DAGEMO/DAGPB n o 2007-01 du 2 août 2007 relative au cadre

Plus en détail

La loi sur la mobilité des fonctionnaires

La loi sur la mobilité des fonctionnaires MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME DE L ÉTAT La loi sur la mobilité des fonctionnaires De nouveaux outils au service d une vraie carrière collection Ressources

Plus en détail

NOMINATION DIRECTE EN QUALITÉ D AUDITEUR DE JUSTICE

NOMINATION DIRECTE EN QUALITÉ D AUDITEUR DE JUSTICE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES NOMINATION DIRECTE EN QUALITÉ D AUDITEUR DE JUSTICE 2015 - 2 - RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Direction interrégionale des services pénitentiaires Organigramme type Circulaire de la DAP 2007-SD2 du 19 décembre 2007 relative à l optimisation de l organigramme du siège des directions interrégionales

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Le poste se situe au siège de la cour d appel de Lyon. Ce ressort inclut les cours d appel de Lyon, Chambéry et Grenoble Ainsi que les TGI de Le Puy

Plus en détail

Prime de service et de rendement (P.S.R.)

Prime de service et de rendement (P.S.R.) Prime de service et de rendement (P.S.R.) 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 15 janvier 2014 Références : Décret

Plus en détail

ANNEXE 12 (bis) L indicateur «gestion ressources humaines»

ANNEXE 12 (bis) L indicateur «gestion ressources humaines» Le 16 juillet 2008, ANNEXE 12 (bis) L indicateur «gestion ressources humaines» Les annexes 10,11 et 12 n ont pas obligatoirement à générer une information directement dans les PAP si les ministères jugent

Plus en détail

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique Le dispositif d évaluation dans la fonction publique page 1 PLAN Présentation du dispositif d évaluation Enjeux de l évaluation en matière de management et de GRH page 2 L entretien professionnel en pratique

Plus en détail

DISPOSITIF SECOURS EXCEPTIONNELS ET PRETS à CARACTERE SOCIAL. Introduction

DISPOSITIF SECOURS EXCEPTIONNELS ET PRETS à CARACTERE SOCIAL. Introduction DISPOSITIF SECOURS EXCEPTIONNELS ET PRETS à CARACTERE SOCIAL Introduction ANNEXE Dans le cadre de sa politique d'action sociale à destination des personnels, le Conseil Général réaffirme sa volonté de

Plus en détail

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT:

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX

Plus en détail

Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs. Avril 2014

Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs. Avril 2014 Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs Avril 2014 Lors de son installation, en mars 2010, Didier Migaud, Premier président, a souligné que la Cour devait s appliquer à elle-même

Plus en détail

Montant de l indemnité

Montant de l indemnité INDEMNITÉ SPÉCIFIQUE DE SERVICE s Décret n 2003-799 du 25/08/03 modifié par le décret n 2012-1494 du 27 décembre 2012 Arrêté du 25/08/2003 modifié par l arrêté du 31 mars 2011 Date effet revalorisation

Plus en détail

Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04

Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04 Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04 Préambule La mobilité inter-entreprises répond aux objectifs suivants : - Développer l identité collective en constituant un facteur

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR PREAMBULE La loi n 2010-854 du 23 juillet 2010 relative aux réseaux consulaires, au commerce, à l artisanat et aux services a prévu

Plus en détail

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B : LES RÉDACTEURS

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B : LES RÉDACTEURS DOCUMENTATION / CONSEIL AOUT 2012 DC2012_CIRC_REFREDACT Notice explicative RÉFORME DE LA CATÉGORIE B : LES RÉDACTEURS Références : - Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012 portant sta tut particulier du

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS

LE COMPTE EPARGNE TEMPS STATUT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Références : Décret 2004-878 du 26 août 2004, modifié par le décret 2010-531 du 20 mai 2010 ; Circulaire ministérielle N10-007135-D du 31 mai 2010 (annexe 1). Les règles

Plus en détail

comité technique académique

comité technique académique CTA comité technique académique Enseignement public - 4 juillet 2012 Préparation de la rentrée 2012 Sommaire Mesures d urgence pour la rentrée 2012 : - dans le 1er degré - dans le 2nd degré Schéma d organisation

Plus en détail

MESURES D ASSOUPLISSEMENT DE L AMENAGEMENT ET REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DES MEDECINS, PHARMACIENS, BIOLOGISTES ET ODONTOLOGISTES HOSPITALIERS

MESURES D ASSOUPLISSEMENT DE L AMENAGEMENT ET REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DES MEDECINS, PHARMACIENS, BIOLOGISTES ET ODONTOLOGISTES HOSPITALIERS Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées. MESURES D ASSOUPLISSEMENT DE L AMENAGEMENT ET REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DES MEDECINS, PHARMACIENS, BIOLOGISTES ET ODONTOLOGISTES HOSPITALIERS

Plus en détail

SIGNALE. Le ministre de l intérieur. Mesdames et messieurs les préfets Secrétariat général NOR/INT/A/02/00126/C

SIGNALE. Le ministre de l intérieur. Mesdames et messieurs les préfets Secrétariat général NOR/INT/A/02/00126/C DIRECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION DIRECTION DES PERSONNELS, DE LA FORMATION ET DE L ACTION SOCIALE SOUS-DIRECTION DES PERSONNELS BUREAU DES PERSONNELS DE PREFECTURE SECTION C AFFAIRE SUIVIE PAR :

Plus en détail

POSTFACE. Postface. Personnel de la Défense. Mouvements de personnel. Dépenses liées. au personnel. Formation. Reconversion. Conditions.

POSTFACE. Postface. Personnel de la Défense. Mouvements de personnel. Dépenses liées. au personnel. Formation. Reconversion. Conditions. POSTFACE au Le Bilan social 2011 présente les principales orientations et actions conduites par le ministère de la défense et des anciens combattants (MINDAC) en matière de politique de ressources humaines

Plus en détail

L INDEMNISATION DES DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES DU 19/07/01 MODIFIÉ, DU 03/07/06 MODIFIÉ. Principes déterminant l indemnisation.

L INDEMNISATION DES DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES DU 19/07/01 MODIFIÉ, DU 03/07/06 MODIFIÉ. Principes déterminant l indemnisation. L L INDEMNISATION DES DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES ÉCRET N 2001-654 DU 19/07/01 MODIFIÉ, DÉCRET N 2006-781 DU 03/07/06 MODIFIÉ DÉCRET DÉCRET L indemnisation des déplacements temporaires des agents territoriaux

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Convention de partenariat pour le contrôle, à titre expérimental, des arrêts maladie des fonctionnaires par les caisses

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

NOUVEAU RÉGIME INDEMNITAIRE :

NOUVEAU RÉGIME INDEMNITAIRE : M A A F 7 8, r u e d e V a r e n n e 7 5 3 4 9 P A R I S 0 7 S P Paris, le 21 novembre 2013 Tél : 01.49.55.55.31 - Fax : 01.49.55.83.29 unsa-agrifor.syndicats@agriculture.gouv.fr Site internet : http://agrifor.unsa.org/

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90. Vu le code de la sécurité sociale articles L.33 et suivants

CIRCULAIRE CDG90. Vu le code de la sécurité sociale articles L.33 et suivants CIRCULAIRE CDG90 18/14 CONGE DE MATERNITE : CONDITION D OCTROI ET DUREE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DU REGIME SPECIAL DE SECURITE SOCIALE Vu le code général des collectivités territoriales Vu le code

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES Administration générale MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Secrétariat général Direction des ressources humaines Département de la politique de rémunération, de l organisation

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe exceptionnelle,

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL D ATTACHE PRINCIPAL

EXAMEN PROFESSIONNEL D ATTACHE PRINCIPAL Service Interrégional des Concours Filière administrative Août 2014 EXAMEN PROFESSIONNEL D ATTACHE PRINCIPAL Présentation du cadre d emplois Principales fonctions des attachés 1 PRÉSENTATION DU CADRE D

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

Préfectures Nouvelle Génération

Préfectures Nouvelle Génération Le plan Préfectures Nouvelle Génération 2 è m e P o i n t d é t a p e Inscrire les préfectures dans l avenir des territoires Que s est-il passé depuis le point d étape du 1 er octobre? Sur la base du plan

Plus en détail

Valorisation de la participation des personnels à des opérations de recherche scientifique ou de prestations de services

Valorisation de la participation des personnels à des opérations de recherche scientifique ou de prestations de services Comité technique du 23 avril 2015 Valorisation de la participation des personnels à des opérations de recherche scientifique ou de prestations de services Références : décret no 2010-619 du 7 juin 2010

Plus en détail

[FICHE DE POSTE COMPTABLE ET GESTIONNAIRE DE CARRIERES] 13 mai 2014

[FICHE DE POSTE COMPTABLE ET GESTIONNAIRE DE CARRIERES] 13 mai 2014 FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE Comptable et gestionnaire de carrières CADRE STATUTAIRE Agent titulaire de la Fonction Publique Territoriale Catégorie : B Filière : Administrative Cadre d emploi : Rédacteur

Plus en détail

La mise à disposition

La mise à disposition Fiches statut Positions administratives - Activité La mise à disposition 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée

Plus en détail

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel Guide d utilisation du - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock Support entretien professionnel L entretien professionnel, une occasion pour l entreprise et le salarié de porter un regard sur

Plus en détail

CHARTE DE GESTION DES PERSONNELS BIATSS CONTRACTUELS DE L UNIVERSITE D AIX-MARSEILLE

CHARTE DE GESTION DES PERSONNELS BIATSS CONTRACTUELS DE L UNIVERSITE D AIX-MARSEILLE 1 CHARTE DE GESTION DES PERSONNELS BIATSS CONTRACTUELS DE L UNIVERSITE D AIX-MARSEILLE Avis favorable du comité technique du 17 juillet 2012 Approuvée par le conseil d administration du 17 juillet 2012

Plus en détail

A LA MOBILITE INTERNE

A LA MOBILITE INTERNE I N S T I T U T N A T I O N A L D E L A R E C H E R C H E A G R O N O M I Q U E D I R E C T I O N D E S R E S S O U R C E S H U M A I N E S GUIDE DU CANDIDAT A LA MOBILITE INTERNE Ce document est destiné

Plus en détail

Congrès des maires. 12 juin 2014. Marie-Christine DEVAUX Direction Développement des Carrières CDG59

Congrès des maires. 12 juin 2014. Marie-Christine DEVAUX Direction Développement des Carrières CDG59 Congrès des maires 12 juin 2014 Marie-Christine DEVAUX Direction Développement des Carrières CDG59 1 1. Les textes de base Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires

Plus en détail

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté ACCORD RELATIF A L HARMONISATION DES STATUTS DES SALARIES MEDIAPOST TRANSFERES AU SEIN DE MEDIAPOST SA DANS LE CADRE DU RAPPROCHEMENT DES 2 ENTREPRISES Entre les soussignés, Le syndicat C.F.T.C Le syndicat

Plus en détail

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE CHAPITRE ACTION SOCIALE L USM est depuis de nombreuses années investie dans les instances de l action sociale pour préserver et développer les dispositifs dont les magistrats peuvent bénéficier, qu ils

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé Centre National de Gestion

Ministère des affaires sociales et de la santé Centre National de Gestion Ministère des affaires sociales et de la santé Centre National de Gestion Département de la gestion des directeurs Unité des directeurs d établissements sanitaires sociaux et médico-sociaux Dossier suivi

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA DELIBERATION

ANNEXE N 1 A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-999 ANNEXE N 1 A LA DELIBERATION @BCL@6C0B642B 02/11/10 12:11:00 4 ANNEXE N o 1 : DEFINITION DES CARACTERISTIQUES D EMPLOIS MOTIF DU RECRUTEMENT NATURE DES FONCTIONS

Plus en détail

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE CIRCULAIRE N 2012-28 Châlons-en-Champagne, le 17 août 2012 Le Président du Centre de Gestion à Mesdames et Messieurs les Maires Mesdames et Messieurs les Présidents d Etablissements Publics Communaux REFORME

Plus en détail

DOMAINE FONCTIONNEL RIME. Poste vacant Poste susceptible d être vacant Création. Direction de programme SIRHEN

DOMAINE FONCTIONNEL RIME. Poste vacant Poste susceptible d être vacant Création. Direction de programme SIRHEN MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE FICHE DU POSTE N PMO FINANCES IDENTIFICATION DU POSTE P SCHILLINGER INTITULE DU POSTE : RESPONSABLE DU PILOTAGE FINANCIER

Plus en détail

Loi «déprécarisation» Titularisation dans le corps des attachés. 1er niveau de grade

Loi «déprécarisation» Titularisation dans le corps des attachés. 1er niveau de grade SG/DRH/MGS3 18/02/2013 Loi «déprécarisation» Titularisation dans le corps des attachés Textes statutaires : 1er niveau de grade décret 2005-1215 du 26 septembre 2005 modifié portant dispositions statutaires

Plus en détail

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 1 Sommaire - Management des RH : orientations et principes - Management des RH : réalisations

Plus en détail

L entretien professionnel annuel (EPA)

L entretien professionnel annuel (EPA) INSTRUCTION n 2012-43 du 21 février 2012 L entretien professionnel annuel (EPA) Emetteurs : DGA RH Direction gestion des carrières et politique de rémunération Correspondants : Marie BALLAND Isabel IBANEZ

Plus en détail

gestion et organisation administrative

gestion et organisation administrative Catherine BÉRÈS Directrice départementale du Trésor Public, chargée de la mission de modernisation de la gestion des retraites de l Etat Le service des retraites de l Etat, au cœur de la modernisation

Plus en détail

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Préambule : La mise en œuvre du compte épargne-temps correspond à l application de l article 1 er du décret 2004-878

Plus en détail

Fiche info Service juridique

Fiche info Service juridique Fiche info n 2/octobre 2012 Indemnités de maladie du régime spécial de sécurité sociale Références : Décret n 60-58 du 11 janvier 1960 relatif au régime de sécurité sociale des agents permanents des départements,

Plus en détail

MISE EN PLACE DES DIRECTIONS DES SERVICES INFORMATIQUES (DISI) * * * * *

MISE EN PLACE DES DIRECTIONS DES SERVICES INFORMATIQUES (DISI) * * * * * MISE EN PLACE DES DIRECTIONS DES SERVICES INFORMATIQUES (DISI) * * * * * La décision du directeur général des finances publiques de maintenir l'ensemble des structures informatiques existantes implique

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS

FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS Administration centrale Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Direction de l administration générale et de la modernisation des services

Plus en détail

LA PRIME DE SERVICE ET DE RENDEMENT (P.S.R.) (DISPOSITIONS APPLICABLES JUSQU AU 16/12/2009)

LA PRIME DE SERVICE ET DE RENDEMENT (P.S.R.) (DISPOSITIONS APPLICABLES JUSQU AU 16/12/2009) Réf. : FICHE-INFO13/CDE Date : le 18 mars 2009 Personnes à contacter : Christine DEUDON et Sylvie TURPAIN : 03.59.56.88.48/58 LA PRIME DE SERVICE ET DE RENDEMENT (P.S.R.) (DISPOSITIONS APPLICABLES JUSQU

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE RAPPEL DU SUJET : Secrétaire administratif de classe supérieure, vous êtes gestionnaire du

Plus en détail

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS STATUTS DU CENTRE DE GESTION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DES SAINTS PERES (CG-CUSP) VU le Code de l éducation VU le décret

Plus en détail

RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS

RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS DOC. N 2 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS En vertu de la délibération n 11 du conseil municipal du 6 février 2014 1 SOMMAIRE Article 1 : objet 3_ Article 2 : bénéficiaires

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES DE LANGUEDOC ROUSSILLON RECRUTE UN FONCTIONNAIRE DE CATÉGORIE C. POSTE VACANT AU 1 er JUILLET 2013

LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES DE LANGUEDOC ROUSSILLON RECRUTE UN FONCTIONNAIRE DE CATÉGORIE C. POSTE VACANT AU 1 er JUILLET 2013 LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES DE LANGUEDOC ROUSSILLON RECRUTE UN FONCTIONNAIRE DE CATÉGORIE C POSTE VACANT AU 1 er JUILLET 2013 1 ATTRIBUTIONS DES CHAMBRES RÉGIONALES DES COMPTES Créées par la loi n

Plus en détail

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis OBJECTIFS Aider les apprentis et les jeunes assimilés aux apprentis suivant une formation dans les Centres de Formation d Apprentis (CFA)

Plus en détail

Décret n 2008-512 du 29 mai 2008 relatif à la formation statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux. Version consolidée au 12 octobre 2015

Décret n 2008-512 du 29 mai 2008 relatif à la formation statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux. Version consolidée au 12 octobre 2015 Décret n 2008-512 du 29 mai 2008 relatif à la formation statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux Version consolidée au 12 octobre 2015 Le Premier ministre, Sur le rapport de la ministre de

Plus en détail

Textes Juridiques Décret exécutif n 98-355 du 20 Rajab 1419 correspondant au 10 novembre 1998 portant création, organisation et fonctionnement du

Textes Juridiques Décret exécutif n 98-355 du 20 Rajab 1419 correspondant au 10 novembre 1998 portant création, organisation et fonctionnement du Textes Juridiques Décret exécutif n 98-355 du 20 Rajab 1419 correspondant au 10 novembre 1998 portant création, organisation et fonctionnement du fonds national de développement de l apprentissage et de

Plus en détail

Annexe 1 - Calendrier d'élaboration des nomenclatures pour 2015

Annexe 1 - Calendrier d'élaboration des nomenclatures pour 2015 Annexe 1 - Calendrier d'élaboration des nomenclatures pour 2015 Date limite 20 juin 2014 impérativement Nomenclature concernée Nomenclature destination (action / sous-action) Mode opératoire Transmission

Plus en détail

Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B)

Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B) Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B) Les techniciens territoriaux constituent un cadre d'emplois technique (cat. B) résultant de la fusion des cadres d emplois de technicien

Plus en détail

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Secrétariat général Direction générale des ressources humaines Sous-direction du recrutement CONCOURS INTERNE COMMUN POUR LE

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

INSTRUCTION N DGCS/2A/2015/60

INSTRUCTION N DGCS/2A/2015/60 Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Ministère de la ville, de la jeunesse et des

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N O

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

LA PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE D EMPLOIS DES ASSISTANTS TERRITORIAUX DE

LA PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE D EMPLOIS DES ASSISTANTS TERRITORIAUX DE Réf. : CDG-INFO2011-11/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON et Sylvie TURPAIN : 03.59.56.88.48/58 Date : le 28 novembre 2011 LA PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE D EMPLOIS DES ASSISTANTS TERRITORIAUX

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005)

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005) BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005) 5 Circulaires de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse Signalisation des circulaires du 1er janvier au 31

Plus en détail

RÉGIME INDEMNITAIRE Indemnité Spécifique de Service (I.S.S)

RÉGIME INDEMNITAIRE Indemnité Spécifique de Service (I.S.S) Circulaire du 26 août 2004 Mise à jour juillet 2014 RÉGIME INDEMNITAIRE Indemnité Spécifique de Service (I.S.S) Réf : - Arrêté du 25 août 2003 fixant les modalités d application du décret 2003.799 - Décret

Plus en détail

POLE SUPPORT INTEGRE POUR LA PAYE ET LA GESTION ADMINISTRATIVE

POLE SUPPORT INTEGRE POUR LA PAYE ET LA GESTION ADMINISTRATIVE POLE SUPPORT INTEGRE POUR LA PAYE ET LA GESTION ADMINISTRATIVE 1/ Objectifs et principes Dans le cadre de l affectation des personnels à l établissement public administratif VNF au 1er janvier 2013, il

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Information Secrétariat général Service des ressources humaines Sous-direction mobilité, emplois,carrières BEFFR 78, rue de Varenne 75349 PARIS 07 SP 0149554955 Note de service SG/SRH/SDMEC/2015-497 03/06/2015

Plus en détail

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 INSTRUCTION n 2015-25 du 6 mars 2015 Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 Emetteurs : Direction des Ressources humaines et des Relations sociales - Direction du Développement RH Correspondants

Plus en détail

Première partie. La définition des fonctions

Première partie. La définition des fonctions Première partie La définition des fonctions 4. La définition du périmètre des fonctions de la secrétaire médicale varie selon son statut, salarié ou agent de la fonction publique hospitalière, et, éventuellement,

Plus en détail

A-Le parc de logement. B-Les dispositifs

A-Le parc de logement. B-Les dispositifs Info logement Le logement est une préoccupation que rencontre nombre de personnels, plus particulièrement pour les sortants d école ou lors de nouvelles affectations. Une recherche d hébergement peut être

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME DE L ÉTAT

MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME DE L ÉTAT MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME DE L ÉTAT Les comités techniques dans la fonction publique de l État collection Ressources humaines UNE INSTANCE REPRÉSENTATIVE

Plus en détail

JORF n 0030 du 5 février 2011. Texte n 1

JORF n 0030 du 5 février 2011. Texte n 1 Le 21 septembre 2014 JORF n 0030 du 5 février 2011 Texte n 1 ARRETE Arrêté du 28 janvier 2011 fixant la liste des emplois de conseiller d administration de la défense (régularisation) NOR: DEFH1103509A

Plus en détail

Agent de maîtrise EXAMEN PROFESSIONNEL. par voie de promotion interne

Agent de maîtrise EXAMEN PROFESSIONNEL. par voie de promotion interne Brochure réservée aux agents du cadre d emplois des adjoints techniques territoriaux EXAMEN PROFESSIONNEL Agent de maîtrise par voie de promotion interne Juillet 2014 SOMMAIRE 2 I. L EMPLOI A. Le cadre

Plus en détail

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S Modifié par : Loi du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique Décret du 20 mai 2010 modifiant

Plus en détail

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

DÉCROISEMENT DES EFFECTIFS MAAF MEDDE FOIRE AUX QUESTIONS

DÉCROISEMENT DES EFFECTIFS MAAF MEDDE FOIRE AUX QUESTIONS Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Secrétariat général Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Secrétariat général DÉCROISEMENT DES EFFECTIFS MAAF

Plus en détail

Loi «déprécarisation» Titularisation dans le corps des secrétaires d'administration et de contrôle du développement durable (SACDD)

Loi «déprécarisation» Titularisation dans le corps des secrétaires d'administration et de contrôle du développement durable (SACDD) Loi «déprécarisation» SG/DRH/MGS3 18/02/2013 Titularisation dans le corps des secrétaires d'administration et de contrôle du développement durable (SACDD) 1er niveau de grade - SACDD de classe normale

Plus en détail

LA MISE EN PLACE DE LA PRIME DE FONCTIONS ET DE RESULTATS

LA MISE EN PLACE DE LA PRIME DE FONCTIONS ET DE RESULTATS Réf. : CDG-INFO2011-2/CDE Date : le 21 février 2011 MISE A JOUR DU 20 NOVEMBRE 2014 Personnes à contacter : Christine DEUDON - Sylvie TURPAIN : 03.59.56.88.48/58 Suite à la parution de l arrêté du 23/10/2014

Plus en détail

Vu loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, notamment son article 6 ;

Vu loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, notamment son article 6 ; Délibération n 2011-23 du 28 février 2011 Emploi public Indemnité attribuée aux agents affectés dans les départements d outre-mer Etat de santé Handicap- Recommandations La haute autorité a été saisie

Plus en détail

Réponses sur la Fonction Publique Territoriale Document élaboré par SUD Education 92. L agent est titulaire de son grade pas de son poste.

Réponses sur la Fonction Publique Territoriale Document élaboré par SUD Education 92. L agent est titulaire de son grade pas de son poste. 1 Réponses aux agents SUD EDUCATION Réponses sur la Fonction Publique Territoriale Document élaboré par SUD Education 92 Chapitre 1 : Règles générales Les collectivités locales sont maîtresses de leur

Plus en détail

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM)

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM) DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES Sous-direction des élus locaux et de la fonction publique territoriale Bureau de l emploi territorial Paris, le 20 avril 2009 et de la protection sociale FP3

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

Le congé de présence parentale

Le congé de présence parentale Le congé de présence parentale 1. Définition Ce congé non rémunéré est prévu par l article 60 sexies de la loi du 26 janvier 1984 qui dispose que le congé de présence parentale est accordé au fonctionnaire

Plus en détail

11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements.

11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements. 11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements. TITRE Ier DE LA CRÉATION ET DE LA MISSION Art. 1er. Il est créé un service public doté de

Plus en détail

Service des affaires financières "CONSEIL AUX EPLE" CONSEIL AUX EPLE BULLETIN D INFORMATION N 4

Service des affaires financières CONSEIL AUX EPLE CONSEIL AUX EPLE BULLETIN D INFORMATION N 4 Service des affaires financières "CONSEIL AUX EPLE" CONSEIL AUX EPLE BULLETIN D INFORMATION N 4 FEVRIER 2004 S O M M A I R E AGENTS COMPTABLES - GESTIONNAIRES - REGISSEURS - Prise de fonction et cessation

Plus en détail

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution.

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. Le Président de la République Vu la Constitution, Vu la loi n 90-07 du 28 juin 1990 relative à l organisation

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 35 du 6 août 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 2

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 35 du 6 août 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 2 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 35 du 6 août 2015 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 2 INSTRUCTION N 351673/DEF/SGA/DRH-MD relative à la comptabilisation de la provision

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE

CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE CONVENTION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT ET AU FINANCEMENT DU SERVICE PETITE ENFANCE ENTRE Le Conseil général des Vosges, 8 rue de la Préfecture, 88000 EPINAL, représenté par le Président du Conseil général

Plus en détail