COMPTE DE RESULTATS SEMESTRIEL (EUR) 30/06/ /06/ /06/2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE DE RESULTATS SEMESTRIEL (EUR) 30/06/2015 30/06/2014 30/06/2013"

Transcription

1

2 COMPTE DE RESULTATS SEMESTRIEL (EUR) 30/06/ /06/ /06/2013 Ventes et prestations Charges opérationnelles (avant amortissements) ( ) ( ) ( ) Approvisionnements et marchandises Services et biens divers Rémunérations, charges sociales et pensions Autres charges d exploitation Charges d exploitation portées à l actif au titre de frais 0 0 (56.330) Bénéfice d exploitation avant amortissement et réductions de valeur = EBITDA Amortissements, réductions de valeur et provisions Bénéfice d exploitation Résultat financier ( ) ( ) (14.939) Bénéfice courant avant amortissements sur écarts de consolidation Amortissements sur écarts de consolidation Résultat courant ( ) (24.190) Résultat exceptionnel 239 ( ) Résultat de l exercice avant impôt ( ) Impôts différés (27.482) Impôts sur le résultat ( ) ( ) ( ) Quote-part dans le résultat des entreprises mises en équivalence Résultat net avant amortissements sur écarts de consolidation Résultat net semestriel ( ) (61.596) A. Part des tiers D. Part du groupe ( ) (70.277) DONNEES PAR ACTION 30/06/ /06/ /06/2013 Prix de l action 9,00 8,00 8,00 Nombre d actions Capitalisation boursière Nombre de warrants souscrits Résultat courant semestriel / action (en eur) 0,1495-0,0784-0,0063 Part du groupe semestriel / action (en eur) 0,0116-0,1968-0,0183 Résultat net semestriel / action (en eur) 0,0618-0,1903-0,0161 Résultat net semestriel avant amortissements sur écarts de consolidation / action (en eur) 0,2742 0,0336 0,1815 2

3 INTRODUCTION Conformément aux dispositions légales incombant aux émetteurs cotés sur Alternext Bruxelles, le présent rapport semestriel 2015 reprend (i) les faits marquants du premier semestre 2015 ainsi que les perspectives d ici la fin de l année, (ii) les états financiers résumés et consolidés semestriels d Emakina Group arrêtés au 30 juin 2015 avec annexes explicatives et comparatif au 30 juin 2014 pour le compte de résultat et au 31 décembre 2014 pour les comptes de bilan, (iii) la déclaration des dirigeants sur l image fidèle des états financiers, (iv) le rapport du Commissaire sur la revue limitée des états financiers intermédiaires résumés et consolidés arrêtés au 30 juin La publication de ces comptes consolidés semestriels a été approuvée par le Conseil d Administration du 17 septembre Le Conseil d Administration remercie les actionnaires, les employés, les clients et partenaires pour leur support permanent et constructif pour développer les activités d Emakina. Fait à Bruxelles, le 17 septembre Mr Brice Le Blévennec Mr Karim Chouikri Mr Denis Steisel Mr John Deprez Mr François Gillet Mme Daisy Foquet VAPM Consulting SPRL, Représentée par Mr Pierre Cattoir Mme Anne Pinchart Mr Pierre Gatz 3

4 1. FAITS MARQUANTS DU PREMIER SEMESTRE 2015 ET PERSPECTIVES D ICI LA FIN DE L ANNEE Les ventes hors Belgique représentent 54% du total des revenus consolidés Sur le premier semestre 2015, le total des ventes s élève à EUR comparativement à EUR sur le premier semestre 2014 soit une progression de +19,6% (+18,2% à périmètre constant). En termes de clientèle, 54% des revenus consolidés sur le premier semestre 2015 ont été générés sur des comptes situés hors Belgique comparativement à 50% en 2014 sur la même période. Cette évolution traduit l acquisition de parts de marché à l étranger dans la continuité de la stratégie d expansion européenne. L acquisition du groupe de communication diamond:dogs situé à Vienne, Salsbourg et Zurich de l ordre de 80 personnes, annoncée ce 18 septembre 2015, est le dernier exemple en date de la volonté d Emakina de se déployer plus largement sur le territoire européen afin d y accompagner au mieux ses clients internationaux. Pour mémoire, l acquisition en juillet 2014 de l agence parisienne Toy Agency a permis à Emakina de renforcer sa position sur le marché français en élargissant ses compétences en stratégie et créativité. En 2015, de nouveaux grands clients nationaux et internationaux comme AstraZeneca, Bosch Siemens, Celio, Carré de l'habitat, Cofely, Crea Geneve, Crédit Mutuel Arkéa, De Lijn, European Defense Agency, Floris van Bommel, Generali, Goodman, Janssen Pharmaceutica, Jimmy Choo, Kenwood, Kiala (UPS), Melexis, Merck, V&D et WE Fashion ont choisi une agence du groupe Emakina comme partenaire pour leur communication. Le bénéfice opérationnel (avant amortissements) progresse de 49% Le bénéfice opérationnel avant amortissements (EBITDA) atteint EUR (identique à périmètre constant) contre EUR sur le premier semestre Exprimé en pourcentage du total des ventes, l EBITDA progresse de 6,1% à 7,6% sur la première moitié de l année entre 2014 et Cette évolution positive de la marge opérationnelle en 2015 résulte pour l essentiel d un meilleur taux d occupation des ressources combiné à une maitrise des coûts dans la continuité des tendances déjà affichées sur le second semestre Le résultat courant (avant amortissements sur écarts de consolidation) progresse parallèlement à l évolution de l EBITDA du fait de la stabilité des charges d amortissement et du résultat financier sur le premier semestre 2015 par rapport à la même période en 2014 et ce malgré le contexte de croissance des ventes. Résultat net positif de EUR ( EUR) avant (après) amortissements sur goodwills Le résultat net du premier semestre 2015 (avant amortissements sur écarts de consolidation) augmente de EUR justifiée par l évolution du résultat courant, par une absence de résultat exceptionnel en 2015 comparativement à l an dernier et par une évolution limitée des charges d impôts. 4

5 Les amortissements sur écarts de consolidation (imposés par les normes comptables belges) impactent le résultat net de la société de EUR sur le premier semestre 2015 par rapport à EUR au premier semestre Cet élément de droit comptable belge qui impose un amortissement systématique, pèse significativement sur le résultat net consolidé. Investissements d innovation & stratégiques Emakina poursuit ses investissements d innovation et stratégiques afin de renforcer son offre de service et d accompagner au mieux la transformation digitale de ses clients comme Unilever. Par rapport à fin 2014, la santé financière du groupe se maintient au cours du premier semestre 2015 grâce à un niveau d endettement financier en adéquation avec la croissance du groupe, un besoin en fonds de roulement sous contrôle et la disponibilité de lignes de crédit adaptées et renouvelées. Perspectives pour la fin de l année La direction d Emakina Group anticipe une hausse organique de ses ventes à deux chiffres sur l ensemble de l année 2015, sur base de l encours commercial et de l expansion internationale. 5

6 2. ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ARRETES AU 30 JUIN 2015 a. Périmètre de consolidation Au cours du premier semestre 2015, le périmètre de consolidation d Emakina Group a évolué de la manière suivante : - La participation détenue par Emakina Group SA dans Emakina.NL est passée de 54,5% à 67,8% au 30 juin 2015 suite au rachat supplémentaire d une partie des parts des actionnaires minoritaires. - La société Toy Agency SARL a fusionné avec Emakina.FR SA le 1er janvier L ensemble des sociétés avec leur pourcentage de détention sont reprises à l annexe I du présent rapport semestriel. b. Méthode de consolidation Les filiales d Emakina Group sont consolidées selon la méthode de l intégration globale. La méthode de l'intégration globale est retenue lorsque la filiale est contrôlée par la société mère dans la mesure où : - soit la société mère possède directement ou indirectement plus de 50 % du capital; - soit la société mère dispose d'un contrôle sur les organes de gestion de la société concernée. Cette méthode consiste à incorporer dans les comptes de la société mère chaque élément de l'actif et du passif du patrimoine des filiales intégrées, en substitution de la valeur d'inventaire de ces participations. Elle conduit à constater une différence de consolidation et à dégager la part des tiers minoritaires. De même, les charges et les produits de ces filiales sont cumulés avec ceux de la société mère et leurs résultats de l'exercice sont répartis en part du groupe et en part des tiers. Les opérations internes au groupe affectant les actifs et passifs, telles que les participations, dettes et créances, ainsi que les résultats tels que les intérêts, charges et produits, sont annulées dans la consolidation globale. Jusque fin 2013, la société Robert & Marien SPRL, dont une participation de 25% est détenue, était consolidée selon la méthode de la mise en équivalence. La méthode de la mise en équivalence est appliquée lorsque la société-mère détient moins de 50% du capital de la filiale et consiste à substituer à la valeur comptable de la participation la quote-part détenue des capitaux propres (y compris le résultat de l exercice). Depuis le 1er janvier 2014, cette participation minoritaire est reprise sous la rubrique «Autres Entreprises - Participations» du bilan d Emakina Group SA. 6

7 c. Bilan consolidé établi selon les normes comptables belges (Belgian GAAP) après répartition* ACTIF (EUR) Codes 30/06/ /12/2014 ACTIFS IMMOBILISES 20/ I Frais d établissement (ann. VII) II Immobilisations incorporelles (ann. VIII) III Ecarts de consolidation (ann. XII) IV Immobilisations corporelles (ann. IX) 22/ B. Installations, machines et outillage C. Mobilier et matériel roulant D. Location-financement et droits similaires E. Autres immobilisations corporelles F. Immobilisations en cours V Immobilisations financières (ann. I à IV et X) A. Entreprises mises en équivalence Participations B. Autres entreprises 284/ Participations, actions et parts Créances 285/ ACTIFS CIRCULANTS 29/ VII Stocks et commandes en cours d exécution B. Commandes en cours d exécution VIII Créances à un an au plus 40/ A. Créances commerciales B. Autres créances Impôts différés Autres IX Placements de trésorerie 50/ A. Actions propres B. Autres placements 51/ X Valeurs disponibles 54/ XI Comptes de régularisation 490/ TOTAL DE L'ACTIF 20/ * Article 124 de l arrêté royal du 30 janvier 2001 portant exécution du Code des sociétés 7

8 PASSIF (EUR) Codes 30/06/ /12/2014 CAPITAUX PROPRES 10/ I Capital A. Capital Souscrit II Primes d émission IV Réserves consolidées (ann. XI) V Ecart de conversion VI Subsides en capital INTERETS DE TIERS VIII Intérêts de tiers IX A. IX B. PROVISIONS, IMPOTS DIFFERES ET LATENCES FISCALES Provisions pour risques et charges 160/ Autres risques et charges 163/5 0 0 Impôts différés et latences fiscales (ann. VI, B) DETTES 17/ X Dettes à plus d'un an (ann. XIII) A. Dettes financières 170/ Dettes de location-financement Etablissements de crédit Autres emprunts XI Dettes à un an au plus (ann. XIII) 42/ A. Dettes à plus d'un an échéant dans l'année B. Dettes financières Etablissements de crédit 430/ Autres emprunts C. Dettes commerciales Fournisseurs 440/ D. Acomptes reçus E. Dettes fiscales, salariales et sociales Impôts 450/ Rémunérations et charges sociales 454/ F. Autres dettes 47/ XII Comptes de régularisation 492/ TOTAL DU PASSIF 10/

9 d. Comptes de résultats consolidés établis selon les normes belges (Belgian GAAP) COMPTE DE RESULTATS SEMESTRIEL (EUR) Codes 30/06/ /06/2014 I. Résultat d exploitation 1. Ventes et prestations 70/ A. Chiffre d affaires (ann. XIV, A) B. Variations des commandes en cours C. Production immobilisée D. Autres produits d exploitation Coût des ventes et prestations 60/64 ( ) ( ) A. Approvisionnements et marchandises Achats 600/ B. Services et biens divers C. Rémunérations, charges sociales et pensions (ann. XIV, B) D. Amortissements et réductions de valeur sur frais d établissement, sur immobilisations incorporelles et corporelles E. Réductions de valeur sur stocks, sur 631/ commandes en cours d exécution et sur créances commerciales (dotations+, reprises-) F. Provisions pour risques et charges 635/7 0 0 (dotations+, reprises-) G. Autres charges d exploitation 640/ H. Charges d exploitation portées à l actif au titre de frais de restructuration Bénéfice d exploitation Bénéfice d exploitation avant amortissement et RDV = EBITDA II. Résultats financiers 1. Produits financiers A. Produits des immos financières B. Produits des actifs circulants C. Autres produits financiers 752/ Charges financières 65 ( ) ( ) A. Charges des dettes B. Amortissements sur écarts de consolidation positifs D. Autres charges financières 652/ Résultat courant avant impôts 70/ ( ) 9

10 COMPTE DE RESULTATS (Suite) (EUR) 30/06/ /06/2014 III. Résultats exceptionnels 1. Produits exceptionnels B. Reprises de réductions de valeur sur immobilisations financières D. Plus-values sur réalisations d actifs immobilisés E. Autres produits exceptionnels / Charges exceptionnelles 66 (182) ( ) A. Amortissements et réductions de valeur 660 (5.121) 0 exceptionnels sur frais d établissement, sur immobilisations incorporelles et corporelles B. Réductions de valeur sur immobilisations financières D. Moins-values sur réalisation d actifs immobilisés E. Autres charges exceptionnelles (ann. XIV, C) F. Charges exeptionnelles portées à l actif au titre de frais de restructuration 664/ IV. Résultat de l exercice avant impôt 70/ ( ) V. Impôts différés 68/ A. Prélèvements B. Transferts (39.479) VI. Impôts sur le résultat 67/77 ( ) ( ) A. Impôts (ann. XIV, D) 670/3 ( ) ( ) B. Régularisations d impôts et reprises de provisions fiscales VII Bénéfice (Perte) des entreprises consolidées 70/ ( ) VIII Quote-part dans le résultat des sociétés mises en équivalence IX Résultat consolidé ( ) A. Part des tiers D. Part du groupe ( ) 10

11 e. Tableau de financement (EUR) OPERATION D'EXPLOITATION 30/06/ /06/2014 Résultat du groupe Résultat des tiers Résultat des sociétés MEE 0 0 Amortissements Réductions de valeur Provisions Transferts aux impôts différés Prélèvements sur impôts différés Résultat net sur cessions d'actifs Marge brute d'autofinancement Variations des postes de l'actif circulant Variations des postes du passif à c/t Variation du besoin en fonds de roulement Trésorerie d'exploitation OPERATIONS D'INVESTISSEMENT 30/06/ /06/2014 Acquisitions d'actifs immobilisés Immobilisations corporelles et incorporelles Immobilisations financières Total des investissements Cessions d'actifs immobilisés Total des désinvestissements Trésorerie d'investissement OPERATIONS DE FINANCEMENT 30/06/ /06/2014 Augmentation de capital 0 0 Dividendes versés par la maison mère 0 0 Variations des emprunts et dettes financières Trésorerie de financement Variation de trésorerie

12 f. Annexes aux comptes consolidés ANNEXE I. LISTE DES FILIALES CONSOLIDEES ET DES SOCIETES MISES EN EQUIVALENCE Dénomination et adresse Emakina.BE SA Rue Middelbourg 64 A 1170 Bruxelles Belgique BE Emakina.CH SA Quai du Seujet Genève Suisse Emakina.FR SA Rue Atlantis 4 Parc d Ester BP Limoges France Emakina.NL BV*** Willem de Zwijgerlaan RD Amsterdam Pays-Bas Emakina/Insights SPRL Rue Middelbourg 64 A 1170 Bruxelles BE The Reference NV Stapelplein Gent Belgique BE Design Is Dead BVBA Duboisstraat Antwerpen Belgique BE Your Agency SA Rue de Bois-Seigneur-Isaac 40/ Ophain Belgique BE Méthode de consolidation Détention % Variation % Capitaux propres Au 30 juin 2015 * (EUR) EBITDA** Résultat net Globale 100% 0% Globale 64% 0% Globale 100% 0% Globale 67,8% 13,3% Globale 100% 0% Globale 100% 0% Globale 100% 0% Globale 100% 0% * Données statutaires pour les six premiers mois 2015 telles que reprises pour les besoins de la consolidation. ** EBITDA calculé avant management fees. *** Société détenant à 100% la société Emakina Turquie. Les chiffres repris ci-dessus sont les chiffres consolidés d'emakina.nl BV. 12

13 ANNEXE VI B. IMPOTS DIFFERES ET LATENCES FISCALES 30/06/ /12/2014 Ventilation de la rubrique 168 du Passif Latences fiscales (en vertu de l'article 129 de l'arrêté royal du 30 janvier 2001) Au terme de l'exercice précédent Latences fiscales sur activation de coûts d'acquisitions 0 0 Régularisation de latences fiscales Au terme de l'exercice Latences fiscales passives reconnues chez Emakina Group relatives à l activation en compte consolidés (uniquement) des frais liés aux acquisitions. Ventilation de la rubrique 291 de l'actif - Impôts différés 30/06/ /12/2014 Au terme de l'exercice précédent Activation d'impôts différés 0 0 Utilisation d'impôts différés Transfert de rubrique Au terme de l'exercice Impôts différés actifs reconnus chez Emakina.NL correspondant aux soldes des pertes fiscales récupérables sur 5 ans. 13

14 ANNEXE VII. ETAT DES FRAIS D ETABLISSEMENT 30/06/ /12/2014 Valeur comptable nette au terme de l exercice précédent Mutations de l exercice : - Nouveaux frais engagés Amortissements (-) Variation de périmètre (+) 0 Valeur comptable nette au terme de l exercice Dont frais de constitution et d augmentation de capital Dont frais de restructuration

15 ANNEXE VIII. ETAT DES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES a/ Valeur d'acquisition R & D Concession, brevets, licences Goodwill 30/06/ /12/ /06/ /12/ /06/ /12/2014 Au terme de l'exercice précédent Mutations de l exercice : - Entrées dans le périmètre Acquisitions Cesssions et désaffectations (-) Transferts Autres Au terme de l'exercice C/ Amortissements et réductions de valeur Au terme de l'exercice précédent Mutations de l exercice : - Entrées dans le périmètre Actées Annulés à la suite de cesssions et désaffectations (-) Transferts Autres Au terme de l'exercice d/ Valeur comptable nette au terme de l exercice: a - c

16 ANNEXE IX. ETAT DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES Installations, machines, outillage Mobilier, Matériel roulant Location-financement a/ Valeur d'acquisition 30/06/ /12/ /06/ /12/ /06/ /12/2014 Au terme de l'exercice précédent Mutations de l exercice : - Entrées dans le périmètre Acquisitions Cesssions et désaffectations (-) Transferts Autres Au terme de l'exercice C/ Amortissements et réductions de valeur Au terme de l'exercice précédent Mutations de l exercice : - Entrées dans le périmètre Actées Annulés (cesssions et désaffectations) (-) Transferts Autres Au terme de l'exercice d/ Valeur comptable nette au terme de l exercice: a - c

17 ANNEXE IX. ETAT DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES Autres immos Immobilisations en cours a/ Valeur d'acquisition 30/06/ /12/ /06/ /12/2014 Au terme de l'exercice précédent Mutations de l exercice : - Entrées dans le périmètre Acquisitions Cesssions et désaffectations (-) Transferts Autres Au terme de l'exercice C/ Amortissements et réductions de valeur Au terme de l'exercice précédent Mutations de l exercice : - Entrées dans le périmètre Actées Annulés (cesssions et désaffectations) (-) Transferts Autres Au terme de l'exercice d/ Valeur comptable nette au terme de l exercice: a - c

18 ANNEXE X. ETAT DES IMMOBILISATIONS FINANCIERES A. Entreprises mises en équivalence 30/06/ /12/2014 1/ Participations Valeur comptable nette au terme de l exercice précédent Mutations de l exercice : - Acquisitions Sortie de périmètre Valeur comptable nette au terme de l exercice 0 0 B. Autres entreprises 1/ Participations Valeur comptable nette au terme de l exercice précédent Mutations de l exercice : - Acquisitions Cessions Réductions de valeur Reprises de réductions de valeur 0 0 Valeur comptable nette au terme de l exercice / Créances Valeur comptable nette au terme de l exercice précédent Mutations de l exercice : - Additions Remboursements Autres 0 0 Valeur comptable nette au terme de l exercice

19 ANNEXE XI. ETAT DES RESERVES CONSOLIDEES 30/06/ /12/2014 Réserve consolidée au terme de l exercice précédent Mutations de l exercice - Quote-part du groupe dans le résultat consolidé Autres variations 0 0 Valeur comptable nette au terme de l exercice ANNEXE XII. ETAT DES ECARTS DE CONSOLIDATION V.C. Nette au terme de l exercice précédent Variations dues à une variation du % de détention Amortissements Autres V.C. Nette au terme de l exercice Emakina.BE Emakina.EU Design Is Dead Emakina.FR The Reference Emakina Media Your Agency Emakina.CH Emakina.NL Toy Agency TOTAL Le montant des variations s explique par de nouvelles acquisitions, des compléments de prix ainsi que par des frais annexes liés aux acquisitions antérieures. 19

20 ANNEXE XIII. ETAT DES DETTES A L ORIGINE A PLUS D UN AN Echéant dans l'année > 1 an et < 5 ans > 5 ans Rubrique 42 Rubrique 17 Rubrique 17 Total général 30/06/ /12/ /06/ /12/ /06/ /12/ /06/ /12/2014 Emprunts subordonnés Dettes de location financement et assimilés Etablissement de crédit Autres emprunts TOTAL

21 ANNEXE XIV. RESULTATS Exercice (6 mois) Exercice précédent (6 mois) A. Chiffre d affaires du groupe en Belgique (rubrique 70/74) B11. Effectif moyen du personnel (ETP) Ouvriers 0 0 Employés Personnel de direction Autres B12. Frais de personnel (rubrique 62) B13. Effectif moyen du personnel en Belgique occupé par les entreprises concernées (ETP) C2. Autres charges exceptionnelles (rubrique 664/8) Frais de réorganisation Autres ANNEXE XV. DROITS ET ENGAGEMENTS HORS BILAN C Autres engagements importants Engagements divers : Gages sur fonds de commerce pour EUR Garanties locatives pour EUR Garanties bancaires pour EUR Lignes de crédit pour EUR Engagements importants relatifs aux participations : Caution solidaire d Emakina Group envers The Reference (bancaire): EUR. Caution solidaire d Emakina Group envers Design Is Dead (bancaire): EUR. Caution solidaire d Emakina Group envers Emakina.FR (bancaire): EUR. Caution solidaire d Emakina Group envers Emakina.NL (bancaire): EUR. Corporate guarantee d Emakina Group envers Emakina.BE (bancaire): EUR. Engagement vis-à-vis des minoritaires de Emakina.CH et Emakina BV pour le rachat du solde des parts pour un montant variable en fonction de la rentabilité. 21

22 g. Résumé des principales règles d évaluation consolidées I - PERIMETRE ET METHODES DE CONSOLIDATION Voir section 2. a et b ainsi que l annexe I. ci-dessus. II - REGLES D EVALUATION Les règles d évaluation appliquées aux comptes consolidés arrêtés au 30 juin 2015 sont identiques aux règles appliquées au 31 décembre Veuillez dès lors vous reporter au rapport annuel du 31 décembre 2014 disponible sur notre site internet (www.emakina.com - section financial ). 22

23 3. DECLARATION DES DIRIGEANTS Le conseil d administration déclare, qu à sa meilleure connaissance, les états financiers intermédiaires condensés et consolidés arrêtés au 30 juin 2015, établis conformément aux normes comptables belges, donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et des résultats du groupe Emakina. Le rapport financier intermédiaire contient un exposé fidèle des informations qui doivent y figurer. 4. RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX ACTIONNAIRES DE EMAKINA GROUP SA SUR LA REVUE LIMITEE DE L INFORMATION FINANCIERE INTERMEDIAIRE ET CONSOLIDEE CLOS LE 30 JUIN 2015 ET POUR LA PERIODE DE SIX MOIS SE TERMINANT A CETTE DATE Introduction Nous avons procédé à la revue limitée du bilan intermédiaire consolidé de Emakina Group SA (la Société ), et de ses filiales (communément, le «Groupe»), ci-joint, arrêté au 30 juin 2015, ainsi que du compte de résultats intermédiaire et consolidé pour la période de six mois se terminant à cette date ainsi que des notes explicatives, communément, l «Information Financière Intermédiaire et Consolidée». Cette information montre un total du bilan consolidé de et un bénéfice consolidé pour la période de six mois de La préparation et la présentation de l Information Financière Intermédiaire et Consolidée conformément au référentiel comptable applicable en Belgique relèvent de la responsabilité de l organe de gestion de la société. Notre responsabilité consiste à exprimer une conclusion sur cette Information Financière Intermédiaire et Consolidée, basé sur notre revue limitée. Etendue de notre revue Nous avons effectué notre revue limitée selon les normes internationales d'audit (International Standards on Review Engagements - «lsre s»). Une revue limitée de l information financière intermédiaire comprend la réalisation d entretiens, essentiellement avec le personnel de la société responsable des matières financières et comptables, l application de revues analytiques ainsi que d autres travaux. L étendue de ces travaux est largement moins importante que celle d un audit réalisé limitée selon les normes internationales d'audit (International Standards on Auditing - «lsa s») et, en conséquence, fournit donc moins d assurance de découvrir tous les éléments importants qui seraient révélés par un contrôle plénier. Par conséquent, nous nous abstenons d exprimer une opinion d audit. Conclusion Sur la base de notre revue limitée, aucun élément n a été révélé qui nous laisse à penser que l Information Financière Intermédiaire et Consolidée ci-joints n est présentée, dans tous leur aspects significatifs, conformément au référentiel comptable applicable en Belgique. Diegem, le 17 septembre 2015 Ernst & Young Reviseurs d Entreprises SCCRL Commissaire représentée par Eric Golenvaux Associé* *Agissant au nom d une SPRL 23

Emakina Group : chiffre d affaires en progression de 3% sur l année 2013

Emakina Group : chiffre d affaires en progression de 3% sur l année 2013 Information règlementée (communiqué de presse) Emakina Group : chiffre d affaires en progression de 3% sur l année 2013 BRUXELLES, 14 MARS 2014 (EMBARGO 17H30) Emakina Group (Alternext Bruxelles : ALEMK)

Plus en détail

Emakina Group : croissance des activités de 12% et rentabilité opérationnelle en progression de 33% en 2014

Emakina Group : croissance des activités de 12% et rentabilité opérationnelle en progression de 33% en 2014 Information règlementée (communiqué de presse) Emakina Group : croissance des activités de 12% et rentabilité opérationnelle en progression de 33% en 2014 BRUXELLES, 20 MARS 2015 (EMBARGO à 17H30) Emakina

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

CBFA COMPTES ANNUELS :

CBFA COMPTES ANNUELS : CBFA COMPTES ANNUELS : modèle complet pour établissements de crédit, entreprises d'investissement et sociétés de gestion d'organismes de placement collectif en milliers d'euros (EUR) (à l'exclusion du

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé.

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé. De Rouck Geomatics poursuit la mise en œuvre de son plan de réorientation stratégique. Les résultats du premier semestre sont encore affectés par la situation stratégique antérieure. Au cours du premier

Plus en détail

BILAN AU 31 DECEMBRE 2012 TABLEAU DES AMORTISSEMENTS AU 31 DECEMBRE 2012 ANNEXE A LA DECLARATION FISCALE DE L'EXERCICE D'IMPOSITION 2013

BILAN AU 31 DECEMBRE 2012 TABLEAU DES AMORTISSEMENTS AU 31 DECEMBRE 2012 ANNEXE A LA DECLARATION FISCALE DE L'EXERCICE D'IMPOSITION 2013 LES AMIS D'ACCOMPAGNER ASBL Rue des Braves, 21 1081 BRUXELLES RPM Bruxelles : BCE BE 0879.434.959 BILAN AU 31 DECEMBRE 2012 TABLEAU DES AMORTISSEMENTS AU 31 DECEMBRE 2012 ANNEXE A LA DECLARATION FISCALE

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Louvain-la-Neuve, le 18 mars 2010, 18h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET INVESTISSEMENTS Nous clôturons 2009 de manière contrastée. Tout d abord, les

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

Rapport financier semestriel au 30 juin 2013 de BSB Rapport financier. Ajustement de l offre commerciale. Extension de l empreinte métier

Rapport financier semestriel au 30 juin 2013 de BSB Rapport financier. Ajustement de l offre commerciale. Extension de l empreinte métier Rapport financier semestriel 2013 Solife EBIT et EBITDA en hausse Nouveaux contrats majeurs Nouveau centre de développement Ajustement de l offre commerciale Extension de l empreinte métier Lancement d

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2012

COMPTES CONSOLIDÉS 2012 ÉNERGIE ENVIRONNEMENT EAU ÉOLIEN RÉSEAUX HOLDING WALLON 2 Commentaires des comptes consolidés 1. ACQUISITION ET PÉRIMÈTRE Le périmètre de consolidation et les pourcentages détenus sont présentés dans le

Plus en détail

Président du Conseil d'administration

Président du Conseil d'administration ! 40! 15/07/2003! 457.006.788! 25! EUR!!-----+--------------------+--------------+-----+-----! ---------------! NAT.! Date du dépôt! N! P.! D.! 03462.1987! C 1.! C O M P T E S A N N U E L S E N M I L L

Plus en détail

COMPTES ANNUELS : schéma complet en milliers d'euros (EUR)

COMPTES ANNUELS : schéma complet en milliers d'euros (EUR) BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE Centrale des bilans COMPTES ANNUELS : schéma complet en milliers d'euros (EUR) Des informations concernant le dépôt des comptes annuels et consolidés sont disponibles sur le

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 1 EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 S O M M A I R E COMPTES CONSOLIDES Bilan consolidé...4 Compte de résultat consolidé...6 Tableau de flux de trésorerie consolidé...7 NOTES ANNEXES

Plus en détail

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES Informations relatives au passage aux normes IFRS pour l'établissement des états financiers Introduction

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2 Rapport financier du premier semestre 2007 Sommaire 1. Commentaires sur l activité de la période... p. 3 2. Rapport des Commissaires aux comptes... p. 5 3. Comptes consolidés au 30 juin 2007... p. 9 Weborama

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 185 T AVENUE DE FABRON CZ MR GAUTHIER BERNARD COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat Le

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: Greenpeace Belgium Association sans but lucratif Adresse: Haachtsesteenweg N : 159 Boîte: Code postal: 1030 Commune: Schaerbeek Pays: Belgique Registre

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros)

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) 1. Compte de résultats consolidé par segment au 30.06.2005 2. Bilan consolidé par segment au 30.06.2005 3. Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

COMPTES ANNUELS: modèle complet pour entreprises. en euros (EUR)

COMPTES ANNUELS: modèle complet pour entreprises. en euros (EUR) BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE Centrale des bilans COMPTES ANNUELS: modèle complet pour entreprises en euros (EUR) Des informations concernant le dépôt des comptes annuels et consolidés sont disponibles

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON Tel : 33 (0)1 30 83 91 70 Fax : 33 (0)1 30 83 91 71 7, rue du Parc de Clagny 78000 Versailles FRANCE 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON COMPTES CONSOLIDES Arrêté au 30 juin 2012

Plus en détail

Rapport financier semestriel 2011

Rapport financier semestriel 2011 Information réglementée. Bruxelles, le 25 octobre 2011, 19h00 Rapport financier semestriel 2011 Polygone International S.A. communique ses résultats semestriels consolidés à fin juin 2011. Ces comptes

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

Comptes Consolidés 31/12/2013

Comptes Consolidés 31/12/2013 Comptes Consolidés 31/12/2013 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

Communiqué de presse FY 2014-2015

Communiqué de presse FY 2014-2015 Communiqué de presse du 29 mai 2015 Huizingen, Belgique Confidentiel jusqu au 29 mai 2015 Communiqué de presse FY 2014-2015 (Résultats pour l exercice clôturé le 31 mars 2015) 1,8 de croissance du chiffre

Plus en détail

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 FISCALITE DES ENTREPRISES - UF 661 - IMPOT DES SOCIETES 1. Il s agit d une SPRL comptant deux associés gérants dont l un n est pas rémunéré. 2. La société

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 1, cours Xavier Arnozan 33000 BORDEAUX BILAN ACTIF 31/12/2013 31/12/2012 Brut Amort.dépréciat. Net Net Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

KBC GROUP NV SUPPLÉMENT (N 1) AU PROSPECTUS DE BASE EN DATE DU 10 FÉVRIER 2015. KBC Group NV (société à responsabilité limitée de droit belge)

KBC GROUP NV SUPPLÉMENT (N 1) AU PROSPECTUS DE BASE EN DATE DU 10 FÉVRIER 2015. KBC Group NV (société à responsabilité limitée de droit belge) Ce document est la traduction du Supplément N 1 au Prospectus de Base rédigé en anglais qui a été approuvé par la FSMA. En cas de contradictions entre la version anglaise et la version française du Supplément

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: EVADIX Société anonyme Adresse: Quai Donat Casterman N : 71 Boîte: Code postal: 7500 Commune: Tournai Pays: Belgique Registre des personnes morales

Plus en détail

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 --------------------------------------

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 -------------------------------------- RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 1 er janvier 30 juin 2013 ---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/ -------------------------------------- Société anonyme au capital

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A.

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A. CONTACTS Martin Detry SYSTEMAT Tél.: +32 2 352 85 04 martin.detry@systemat.com SOUS EMBARGO JUSQU AU JEUDI 26 AOUT 2010, 17H40 Frédérique Jacobs Tél.: +32 479 42 96 36 frederique.jacobs@systemat.com Lasne,

Plus en détail

Activation des frais de constitution d'une société

Activation des frais de constitution d'une société I. Frais d'établissement Sont portés sous cette rubrique, s'ils ne sont pas pris en charge à un autre titre durant l'exercice au cours duquel ils ont été exposés, les frais qui se rattachent à la constitution,

Plus en détail

Rapport financier semestriel relatif à l exercice 2014/2015

Rapport financier semestriel relatif à l exercice 2014/2015 , Leuven, relatif à l exercice 2014/2015 Lors des six premiers mois de l'exercice 2014/2015, KBC Ancora a affiché un résultat négatif de 10,7 millions d euros. Ce résultat a été déterminé en grande partie

Plus en détail

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1 GROUPE Comptes consolidés Au 31 décembre 2011 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET MÉTHODES

Plus en détail

COMPTABILITE DES ONG

COMPTABILITE DES ONG COMPTABILITE DES ONG Table des matières : 1. Avant-propos 2. Considérations d ordre général au sujet de la comptabilité des ONG 3. Adaptation du schéma de comptes annuels 3.1. SCHEMA DU BILAN 3.2. SCHEMA

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53 BILAN ACTIF ACTIF Eercice N Eercice N-1 20/06/2013 12 20/06/2012 11 Brut Amortissements et Provisions Net Net Ecart N / N-1 Euros % IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement Frais de recherche

Plus en détail

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON RAPPORT DE GESTION SUR LES OPERATIONS DE L'EXERCICE CLOS

Plus en détail

PLAN COMPTABLE NORMALISE

PLAN COMPTABLE NORMALISE PLAN COMPTABLE NORMALISE Classe 1 : COMPTES DE CAPITAUX, DE PROVISIONS ET DE DETTES FINANCIERES 10 Capital ou dotation des succursales et comptes de l exploitant 101 Capital souscrit (Sociétés de capitaux

Plus en détail

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Comptabilité approfondie Chapitre 7 1 Pourquoi consolider? La société A a acheté la société B. La somme payée s élève à 9 500 par achat des titres du capital

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants :

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants : BILAN FONCTIONNEL Avoir une activité, générer des résultats, nécessite des moyens de production que l'on évalue en étudiant la structure de l'entreprise. L'étude de la structure financière va permettre

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

Rapport semestriel sur les comptes consolidés

Rapport semestriel sur les comptes consolidés Rapport semestriel sur les comptes consolidés www.concoursmania.com 1 Référentiel comptable, modalités de consolidation, méthode et règles d évaluation 1.1. Principes comptables En vue d apporter une information

Plus en détail

Melexis annonce des résultats pour le premier trimestre 2003. Ypres(Belgique), 6 mai 2003

Melexis annonce des résultats pour le premier trimestre 2003. Ypres(Belgique), 6 mai 2003 Melexis annonce des résultats pour le premier trimestre 2003 Ypres(Belgique), 6 mai 2003 Melexis présente aujourd hui ses resultats pour le premier trimestre 2003. Les revenus pour le premier trimestre

Plus en détail

Le résultat opérationnel consolidé est bénéficiaire pour s élever à 1.765 K, contre un bénéfice de 488 K au 30 septembre 2010.

Le résultat opérationnel consolidé est bénéficiaire pour s élever à 1.765 K, contre un bénéfice de 488 K au 30 septembre 2010. LDLC.COM Société anonyme à directoire et conseil de surveillance Au capital de 1.034.527,32 Euros Siège social : 112 Chemin du Moulin Carron, 69130 Ecully 403 554 181 RCS LYON RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

annuel de BSB Ajustement de l offre commerciale Modification du business model Contexte économique complexe

annuel de BSB Ajustement de l offre commerciale Modification du business model Contexte économique complexe Communiqué Solife Extension de l empreinte métier Lancement d une offre Closed Books Augmentation de capital Contexte économique complexe sur l exercice Nouveaux contrats majeurs Nouveau centre de développement

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

20 1 EUR NAT. Date du dépôt N P. U. D. A 1.1

20 1 EUR NAT. Date du dépôt N P. U. D. A 1.1 20 1 EUR NAT. Date du dépôt N P. U. D. A 1.1 COMPTES ANNUELS EN EUROS DENOMINATION:... REALCO... Forme juridique:... 014 Société anonyme Adresse:... AVENUE ALBERT EINSTEIN N :... 15 Bte:... Code postal:...

Plus en détail

Rapport financier semestriel au 30 juin 2008 GROUPE BERNARD LOISEAU 1/19

Rapport financier semestriel au 30 juin 2008 GROUPE BERNARD LOISEAU 1/19 Rapport financier semestriel au 30 juin 2008 GROUPE BERNARD LOISEAU 1/19 Sommaire Attestation du responsable du rapport 3 Etats financiers consolidés résumés 4 Bilan 4 Compte de résultat 5 Variation des

Plus en détail

Plan comptable Belgique http://www.portail-compta.com/

Plan comptable Belgique http://www.portail-compta.com/ CLASSE 1. FONDS PROPRES, PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES ET DETTES A PLUS D'UN AN 10 CAPITAL 100 Capital souscrit ou capital personnel 1000 Capital non amorti 1001 Capital amorti 101 Capital non appelé

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

I.P.C.F. INSTITUT PROFESSIONNEL DES COMPTABLES ET FISCALISTES AGREES

I.P.C.F. INSTITUT PROFESSIONNEL DES COMPTABLES ET FISCALISTES AGREES Plan comptable I.P.C.F. INSTITUT PROFESSIONNEL DES COMPTABLES ET FISCALISTES AGREES PLAN COMPTABLE (*) NOVEMBRE 2009 I.P.C.F. Avenue Legrand 45 1050 BRUXELLES Tél.: 02/626.03.80 Fax: 02/626.03.90 E-mail:

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

PARTIE B - NOTES ANNEXES AUX COMPTES SOCIAUX

PARTIE B - NOTES ANNEXES AUX COMPTES SOCIAUX PARTIE B - NOTES ANNEXES AUX COMPTES SOCIAUX Note 1. Informations générales et faits marquants La société Bricorama SA et ses filiales exploitent en France, au Benelux et en Espagne un réseau de grandes

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

Résultats intérimaires pour le semestre clôturé le 30 septembre 2011

Résultats intérimaires pour le semestre clôturé le 30 septembre 2011 Communiqué de presse 25 novembre 2011-07:30 Huizingen, Belgique INFORMATION REGLEMENTEE Résultats intérimaires pour le semestre clôturé le 30 septembre 2011 Hausse de 14 % du chiffre d affaires total au

Plus en détail

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L ETAT TOURISME & HOTELLERIE ENTREPRISE DE GESTION HOTELIERE CHAINE EL AURASSI SOCIETE PAR ACTIONS AU CAPITAL DE 1.500.000.000

Plus en détail

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE Avis portant plan et règles de fonctionnement des comptes et présentation des états financiers des entités d assurances et /ou de réassurances.

Plus en détail

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014 Contacts Relations Investisseurs : Patrick Gouffran +33 (0)1 40 67 29 26 pgouffran@axway.com Relations Presse : Sylvie Podetti +33 (0)1 47 17 22 40 spodetti@axway.com Communiqué de Presse Axway : croissance

Plus en détail

Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013

Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013 ASSOCIATION «GRANDE TRAVERSEE DES ALPES» Association Loi 1901 Siège social : 6 rue Clôt-Bey 38000 GRENOBLE Cedex Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013 3 Avenue

Plus en détail

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire Etats financiers consolidés Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail