Deuxième partie. La prestation de compensation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Deuxième partie. La prestation de compensation"

Transcription

1 Deuxième partie La prestation de compensation 41

2 Références : - Articles L à L du code de l action sociale et des familles - Articles R à R du même code ; - Articles D à D du même code ; - Arrêté du 28 décembre 2005 fixant les tarifs des éléments de la prestation de compensation mentionnés aux 2, 3, 4 et 5 de l'article L du code de l'action sociale et des familles ; - Arrêté du 28 décembre 2005 fixant les tarifs de l'élément de la prestation de compensation mentionné au 1 de l'article L du code de l'action sociale et des familles (arrêté modificatif du 2 janvier 2006) ; - Arrêté du 28 décembre 2005 fixant les montants maximaux attribuables au titre des éléments de la prestation de compensation (modifié par l arrêté du 19 février 2007) ; - Arrêté du 28 décembre 2005 fixant les taux de prise en charge mentionnés à l'article L du code de l'action sociale et des familles ; - Décret du 5 février 2007 relatif à la prestation de compensation en établissement ; - Vademecum de la Direction Générale de l Action Sociale sur la prestation de compensation. La prestation de compensation constitue une des mesures phares de la loi du 11 février 2005 et sans nulle doute celle qui illustre le plus le changement de culture que cette loi veut impulser dans le traitement des dossiers. En effet, cette nouvelle prestation repose sur l évaluation individualisée des besoins de la personne handicapée, qui doit être associée tout au long de la procédure. Son projet de vie est au centre de l ensemble du dispositif. Le plan de compensation, présentant l ensemble des aides dont la personne a besoin, sera établi à partir des besoins de la personne et de son projet de vie. La prestation de compensation est subsidiaire, c est-à-dire que lorsque son bénéficiaire dispose d'un droit ouvert de même nature au titre d'un régime de sécurité sociale, les sommes versées à ce titre viennent en déduction du montant de la prestation. CHAPITRE 1 - LES CONDITIONS À REMPLIR Pour pouvoir bénéficier de la prestation de compensation, la personne handicapée doit remplir trois conditions. Section 1 Une condition liée à l âge Seules peuvent bénéficier de la prestation de compensation les personnes âgées de plus de 20 ans et de moins de 60 ans. Cette situation devait être 42

3 modifiée d ici 2008 pour les enfants (voir troisième partie) et 2010 pour les personnes de plus de 60 ans. Toutefois, depuis la loi de 2005, les personnes handicapées de moins de 20 ans peuvent bénéficier de l aménagement du logement et du véhicule dès lors qu ils répondent aux critères. En cas de divorce des parents, la prestation de compensation prend en charge l aménagement du logement ou du véhicule du parent n ayant pas la charge de l enfant sous condition de l établissement préalable d un compromis écrit entre les deux parents. Le parent n ayant pas la charge de l enfant s engage à effectuer les aménagements. Celui qui en a la charge s engage quant à lui à reverser à l autre parent la partie de la prestation correspondant ces aménagements. En outre, les personnes handicapées de plus de 60 ans peuvent également bénéficier de la prestation de compensation dans certains cas : si leur handicap répondait avant 60 ans aux critères d attribution de la prestation de compensation, sous réserve qu elles la sollicitent avant 75 ans ; si elles exercent toujours une activité professionnelle et que leur handicap répond aux critères, sans qu elles soient tenus de justifier de l existence d un handicap avant 60 ans ; si elles bénéficient de la prestation avant 60 ans, elles peuvent opter à tout moment entre la prestation de compensation et l allocation personnalisée à l autonomie. 43

4 VERS UNE PRESTATION UNIVERSELLE? Depuis de nombreuses années, la FNATH plaide pour la mise en place d une cinquième branche de sécurité sociale consacrée à l accompagnement des personnes dépendantes, quel que soit leur âge. En septembre 2007, le président de la République a annoncé la création d un cinquième risque de protection sociale. Les discussions sur la mise en place vont s engager en 2008, mais d ores et déjà le rapport annuel de la caisse nationale de solidarité pour l autonomie pour 2007 contient des premières pistes de réflexion. Ce rapport se prononce pour la création d un droit, universel quels que soient l âge de la personne et les causes de sa perte d autonomie, donnant accès à une évaluation des besoins d aide à l autonomie prenant en compte les spécificités de chaque situation, et permettant l élaboration d un plan personnalisé de compensation aboutissant à une prestation personnalisée intégrant l ensemble des prestations, biens et services identifiés comme nécessaires. Si ce point n a pas fait débat au sein du conseil, dont la FNATH est membre, en revanche la question du financement a fait l objet de positions très différents, concernant notamment la part de la solidarité publique et de la prévoyance collective et personnelle, ainsi que la part de la fiscalité nationale et locale. Section 2 Une condition liée à la résidence La personne handicapée doit résider de façon stable et régulière en France. Toutefois, cette condition est remplie si la personne a accompli hors de France soit un ou plusieurs séjours dont la durée n excède pas trois mois au cours de l année soit un séjour plus long pour poursuivre des études, apprendre une langue étrangère, parfaire sa formation professionnelle. En cas de séjour de plus de 3 mois (ou de six mois pour les aides techniques) au cours de l année civile, la prestation de compensation n est versée que pour les seuls mois civils complets de présence sur le territoire. 44

5 Section 3 Une condition liée au handicap La prestation de compensation n est pas soumise à une condition de taux mais pour qu une personne puisse en bénéficier, il faut que son handicap réponde à un certain nombre de critères. Peuvent bénéficier de la prestation de compensation, les personnes qui présentent : soit une difficulté absolue pour la réalisation d une activité, c est-àdire qu elles ne peuvent pas du tout réaliser l activité, soit une difficulté grave pour la réalisation d au moins deux activités, c est-à-dire qu elles peuvent réaliser l activité mais difficilement. Les activités prises en compte sont : au titre de la mobilité : se mettre debout, faire ses transferts, marcher, se déplacer (dans le logement, à l'extérieur), avoir la préhension de la main dominante et de la main non dominante et avoir des activités de motricité fine ; au titre de l entretien personnel : se laver, assurer l'élimination et utiliser les toilettes, s'habiller et prendre ses repas ; au titre de la communication : parler, entendre (percevoir les sons et comprendre), voir (distinguer et identifier), utiliser des appareils et techniques de communication ; au titre des tâches et exigences générales et des relations avec autrui : s'orienter dans le temps, s'orienter dans l'espace, gérer sa sécurité, maîtriser son comportement dans ses relations avec autrui. La détermination du niveau de difficulté résulte de l analyse des capacités fonctionnelles de la personne, déterminées sans tenir compte des aides apportées. Elle prend aussi en compte le retentissement de symptômes (douleur, inconfort, fatigabilité, ), qui peuvent aggraver ces difficultés dès lors que ces symptômes ne sont pas occasionnels. Les difficultés doivent être définitives ou d une durée prévisible d au moins un an, mais il n est pas nécessaire que l état soit stabilisé. L appréciation du niveau de difficulté se fait par référence aux modalités habituelles de réalisation de l activité concernée, par une personne du même âge qui n a pas de problème de santé. 45

6 CHAPITRE 2 LES DIFFÉRENTS VOLETS DE LA PRESTATION DE COMPENSATION La prestation de compensation recouvre des catégories d aide plus larges que l allocation compensatrice pour tierce personne. Sont pris en charge selon les besoins des personnes : les aides humaines, les aides techniques, l aménagement du logement, l aménagement du véhicule et les surcoûts liés au transport, les aides animalières, les charges spécifiques ou exceptionnelles. LES BÉNÉFICIAIRES DE L ACTP Les bénéficiaires de l ACTP ne peuvent la cumuler avec la prestation de compensation, mais ils peuvent opter pour le bénéfice de la prestation de compensation, à chaque renouvellement de l'attribution de l'allocation compensatrice. Ce choix, qui doit être exprimé par la personne handicapée après qu elle ait été informée des montants respectifs des deux prestations, est alors définitif. Si aucun choix n est exprimé (dans le délai de deux mois), il est présumé vouloir désormais bénéficier de la prestation de compensation. Pour chaque élèment de la prestation de compensation, les textes définissent : les tarifs de prise en charge, c est-à-dire la partie qui sera prise en charge au titre de la prestation de compensation, le montant maximal attribuable au titre de cet élèment, la durée maximale d attribution de la prestation de compensation. Section 1 Les aides humaines Pour qui? Peuvent prétendre à la prise en charge de l aide humaine dans le cadre de la prestation de compensation les personnes handicapées qui présentent : une difficulté absolue pour la réalisation d'un acte essentiel lié à l entretien personnel dont la toilette, l habillage, l alimentation ou aux déplacements à l intérieur du logement ; ou une difficulté grave pour la réalisation de deux de ces actes ; ou, à défaut, si le temps d'aide nécessaire apporté par un aidant 46

7 familial pour ces mêmes actes ou au titre d'un besoin de surveillance atteint 45 minutes par jour. Pour quoi? Le besoin d aides humaines pourra être reconnu dans les domaines suivants : l aide effective d une tierce personne pour accomplir les actes essentiels de l existence : Les actes essentiels à prendre en compte sont : * l entretien personnel : toilette, habillage, alimentation et élimination, * les déplacements dans le logement : aide aux transferts, à la marche, pour monter ou descendre les escaliers ou d'une aide pour manipuler un fauteuil roulant * ou les déplacements à l'extérieur pour réaliser des démarches liées au handicap et nécessitant la présence personnelle de la PH et la participation à la vie sociale (se déplacer à l'extérieur et communiquer afin d'accéder notamment aux loisirs, à la culture, à la vie associative, etc.) L ensemble des réponses aux différents besoins d aide humaine identifiés doivent être mentionnées dans le plan personnalisé de compensation, y compris celles qui ne relèvent pas du plan de compensation. 47

8 une surveillance régulière : L état de la personne nécessite une surveillance afin d'éviter qu'elle ne s'expose à un danger menaçant son intégrité ou sa sécurité. Pour être pris en compte, ce besoin de surveillance doit être durable ou survenir fréquemment et concerne soit les personnes qui s'exposent à un danger du fait d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions mentales, cognitives ou psychiques, soit les personnes qui nécessitent à la fois une aide totale pour la plupart des actes essentiels et une présence constante ou quasi constante due à un besoin de soins ou d aide pour les gestes de la vie quotidienne. L aide mentionnée dans cette définition ne doit pas nécessairement concerner la totalité des actes essentiels. Dans ce cas, la personne handicapée peut salarier son conjoint, son concubin, la personne avec laquelle elle a conclu un pacte civil de solidarité ou un obligé alimentaire du premier degré. les frais supplémentaires liés à l exercice d une activité professionnelle ou d une fonction élective. Sont assimilées à une activité professionnelle les stages et formations rémunérés visant à favoriser l insertion professionnelle des personnes handicapées ainsi que les démarches de recherche d emploi effectuées par une personne inscrite à l ANPE ou un organisme de placement spécialisé. Sont assimilées les fonctions exercées dans les instances consultatives et organismes où siègent de droit des représentants d associations de personnes handicapées. Dans quelle limite? La prestation de compensation ne prendra en charge les dépenses d aides humaines que dans des limites de temps : 6 heures par jour pour les actes essentiels, jusqu'à 24 heures par jour pour la surveillance régulière, jusqu à 156 heures par an pour les frais supplémentaires liés à l exercice d une activité professionnelle ou d une fonction élective. La Commission des droits et de l autonomie des personnes handicapées peut toutefois porter le temps d aide au-delà des temps plafonds, dès lors que les interventions de l'aidant sont rendues plus difficiles ou sont largement entravées par la présence de facteurs aggravants tels que des symptômes liés à la douleur, à l ankylose de grosses articulations, à une obésité importante ou à certains troubles du comportement, 48

9 Le temps d'aide est quantifié sur une base quotidienne. Toutefois, lorsque la fréquence de réalisation de l'activité n'est pas quotidienne ou lorsque des facteurs liés au handicap ou au projet de vie de la personne sont susceptibles d'entraîner, dans le temps, des variations de l'intensité du besoin d'aide, il est procédé à un calcul permettant de ramener ce temps à une moyenne quotidienne. La durée et la fréquence de réalisation des activités concernées sont appréciées en tenant compte des facteurs qui peuvent faciliter ou au contraire rendre plus difficile la réalisation, par un aidant, des activités pour lesquelles une aide humaine est nécessaire. L'équipe pluridisciplinaire est tenue d'élaborer le plan personnalisé de compensation en apportant toutes les précisions nécessaires qui justifient la durée retenue, notamment en détaillant les facteurs qui facilitent ou au contraire compliquent la réalisation de l'activité concernée. Comment? La personne handicapée peut utiliser librement le volet aide humaine de la prestation de compensation pour : rémunérer directement un ou plusieurs salariés, y compris avec un chèque emploi-service. Dans ce cas, elle sera l employeur même si elle désigne un organisme mandataire agréé ou un CCAS. La personne handicapée peut salarier un membre de sa famille, à condition que ce dernier n'ait pas fait valoir ses droits à la retraite et qu'il ait cessé ou renoncé totalement ou partiellement à une activité professionnelle pour être employé par la personne handicapée. 49

10 Attention! Seules les personnes handicapées qui nécessitent une aide totale pour la plupart des actes essentiels et une présence constante ou quasi-constante due à un besoin de soins ou d aide pour les gestes de la vie quotidienne peuvent salarier leur conjoint, leur concubin ou la personne avec laquelle elles ont conclu un pacte civil de solidarité ; rémunérer un service prestataire d'aide à domicile agréé, dédommager un aidant familial avec qui elle n'aura pas dans ce cas de lien de subordination. Les montants de la prestation de compensation varient en fonction de la manière dont l aide humaine est utilisée. Statut de l'aidant Emploi direct Service mandataire Service prestataire Dédommagement d un aidant familial Dédommagement d un aidant familial (si renoncement total ou partiel à une activité professionnelle) Tarif horaire 11,57 /h 12,73 /h soit le tarif du service d aide à domicile fixé par le président du conseil général ; soit le prix fixé dans une convention entre le conseil général et un service à la personne ; soit 17,19 /h 3,25 /h 4,88 /h Le montant maximal mensuel est égal au tarif horaire le plus élevé multiplié par la durée quotidienne maximale, multiplié par 365 et divisé par 12. Les montants précisés ci-dessus sont ceux s appliquant en Ils seront actualisés sur le site internet de la FNATH : Pour quelle durée? L élément «aides humaines» de la prestation de compensation peut être attribué pour une durée inférieure ou égale à 10 ans. Mais cette durée n interdit évidemment pas la personne handicapée de déposer une nouvelle demande en cas d évolution de sa situation. 50

11 Comment se calcule le montant des aides humaines? La CDAPH fixe tout d abord le nombre d heures d aides humaines attribuées sur la base du plan de compensation, puis valorise le nombre d heures en appliquant le tarif correspondant au statut de chaque aidant. La CDAPH en déduit ensuite le montant de la majoration tierce personne et détermine les montants dans la limite des frais supportés par la personne handicapée. EXEMPLE (EXTRAIT DU VADEMECUM) : la CDAPH attribue 6 heures d aides humaines (4 heures par un service prestataire et deux heures par un aidant familial). La personne bénéficie d une majoration tierce personne. Montant mensuel : [(4x16,92) + (2x3,19)] x 365/12 = 2252,66 Après déduction de la MTP (999,83 ) : 2252,66 999,83 = 1252,83 FORFAIT D AIDES HUMAINES Les personnes atteintes de cécité bénéficient d un forfait à hauteur de 50 heures par mois (soit 551 par mois avec un tarif horaire en 2007 de 11,02 ) et les personnes atteintes d'une surdité sévère, profonde ou totale et qui recourent au dispositif de communication adapté nécessitant une aide humaine bénéficient d un forfait de 30 heures par mois (soit 330,60 avec un tarif horaire en 2007 de 11,02 ). Quand le besoin d'aides humaines le justifie, le montant attribué peut être supérieur à 30 ou 50 heures. Section 2 Les aides techniques Il s agit de tout instrument, équipement ou système technique adapté ou spécialement conçu pour compenser une limitation d'activité rencontrée par une personne du fait de son handicap, acquis ou loué par la personne handicapée pour son usage personnel. L aide technique doit contribuer soit : à maintenir ou améliorer l'autonomie de la personne pour une ou plusieurs activités ; à assurer la sécurité de la personne handicapée ; à mettre en oeuvre les moyens nécessaires pour faciliter l'intervention des aidants. 51

12 Elle doit être suffisante et appropriée aux besoins de la personne compte tenu de ses habitudes de vie et de son environnement. L équipe pluridisciplinaire d évaluation pourra prévoir des périodes d'essai (essais comparatifs, essais en situation, etc.). Les accessoires ou options ne sont pris en charge que lorsqu'ils répondent à des besoins directement liés à la compensation de l'activité ou des activités concernées. Un accessoire est un élément qui, en s ajoutant à une aide technique, contribue à son fonctionnement ou le complète. La différence avec une option n est pas toujours évidente, même si une option peut se définir comme une amélioration proposée à un modèle de série. Selon le vademecum, un supplément pour une option portant sur une peinture particulière ne rentre pas dans les éléments pouvant être pris en compte. Il n en est pas de même pour une option portant sur l adjonction de roulettes anti-bascule. Quelle prise en charge? pour une aide technique remboursée par la sécurité sociale, seule la partie du coût de l aide non remboursé pourra être prise en charge par la prestation de compensation. Dans ce cas, elle devra faire l'objet d'une prescription médicale ; pour une aide technique non prise en charge par la sécurité sociale, la prestation de compensation prendra en charge le coût de l aide dans une certaine limite fixée par les textes. Dans ce cas, l équipe pluridisciplinaire doit inscrire dans le plan de compensation l aide technique la moins onéreuse mais qui présente une efficacité égale. Mais la personne handicapée conserve la possibilité de choisir l aide technique qu elle préfère si ses caractéristiques correspondent aux préconisations de l équipe ; les équipements d'utilisation courante ou comportant des éléments d'utilisation courante sont pris en compte dès lors qu'ils apportent une facilité d'usage pour la personne handicapée. LE PRIX DES AIDES TECHNIQUES La CNSA a mis en place l observatoire du marché et des pris des aides techniques. Celui-ci devrait dans les prochains mois établir un tableau de bord statistique sur les données utiles à la fabrication et à l innovation d aides techniques (fauteuil roulant et électrique, audioprothèses et aides techniques pour les déficients visuels. L observatoire devrait également faire réaliser une étude comparative européenne des prix ainsi qu une cartographie territoriale des distributeurs des fauteuils roulants et des services après-vente. 52

13 Pour quelle durée? L élément «aides techniques» de la prestation de compensation peut être attribué pour une durée inférieure ou égale à 3 ans. Quel montant maximal et quel tarif? Le montant maximal attribuable pendant les 3 ans est de Toutefois, lorsqu une aide technique et ses accessoires sont tarifés à plus de 3000 euros, le montant maximal est plus élevé. Il s agit ici des tarifs figurant dans annexée à l arrêté en date du 28 décembre 2005 fixant les tarifs des aides techniques et non pas du coût d achat. Ce montant maximal est alors déterminé selon la formule suivante : ( le montant des tarifs de cette aide technique + le montant de ses accessoires) le tarif fixé par la liste des produits et prestations remboursables EXEMPLE (EXTRAIT DU VADEMECUM) : Pour un fauteuil roulant électrique dont le tarif «prestation de compensation» est de 10374,96, le montant maximum est de : ,96 + (10374, ,48) = ,44 Le montant mensuel maximum se calcule en divisant ce montant maximum par la durée d attribution qui est de 36 mois : 19522,44 / 36 = 542,29 euros. Selon les aides techniques, la prestation de compensation couvrira le tarif précisé dans l arrêté du 28 décembre 2005 ou 75% du prix dans la limite du montant maxima attribuable. Section 3 Les aménagements du logement A ce titre, la prestation de compensation peut prendre en charge mais dans une certaine limite les frais d'aménagements du logement ainsi que les coûts entraînés par le déménagement lorsque l'aménagement est impossible ou jugé trop coûteux. Peuvent être pris en charge à ce titre : l aménagement des pièces ordinaires du logement : chambre, séjour, cuisine, toilettes et salle d'eau ; l aménagement d une autre pièce du logement dans laquelle la personne handicapée exerce une activité professionnelle ou de loisir ou dans laquelle elle assure l'éducation et la surveillance de ses enfants ; 53

14 l'accès au logement depuis l'entrée du terrain et le cas échéant l'accès du logement au garage et la motorisation extérieure (portail, porte de garage) dans le cas d une maison individuelle. Les aménagements concernent le logement de la personne handicapée ou celui de la personne qui l héberge à titre gratuit, s il s agit d un ascendant, un descendant ou un collatéral jusqu'au quatrième degré (petit-neveu) de la personne handicapée ou de son conjoint. L équipe d évaluation fournira une description détaillée des adaptations qu elle préconise, afin de permettre à la personne handicapée de faire établir plusieurs devis. Pour quelle durée? L élément «aménagements du logement» de la prestation de compensation peut être attribué pour une durée inférieure ou égale à 10 ans. Quel montant maximal et quel tarif? Dans le cadre d un déménagement, le tarif pris en compte est de 3000 euros. Pour les aménagements du logement, le montant maximal pouvant être pris en charge par la prestation de compensation à ce titre est de sur 10 ans. La prise en charge est de 100% pour la tranche de 0 à 1500 et de 50 % - dans la limite du montant maximal attribuable pour la tranche au-delà de EXEMPLE : Le devis pour un aménagement de logement est de Le montant de la prestation attrivué par la CDAPH est de 4500 au titre du volet aménagement du logement : 1500 pour la tranche de 0 à 1500 et 3000 (50 % de 6000 pour la tranche de 1500 à 7500 ). Section 4 Les aménagements du véhicule et les surcoûts liés au transport Au titre des aménagements du véhicule, la prestation de compensation pourra prendre en charge : l aménagement du véhicule habituellement utilisé par la personne handicapée en tant que conducteur ou passager ; 54

15 les options ou accessoires pour un besoin directement lié au handicap. Pour un véhicule nécessitant un permis de conduire, le permis doit mentionner le besoin d aménagement. L équipe d évaluation fournira une description détaillée des adaptations qu elle préconise, afin de permettre à la personne handicapée de faire établir plusieurs devis. Au titre des surcoûts liés au transport, sont pris en charge les transports réguliers, fréquents ou liés au départ annuel en congés. Peuvent être considérés comme des surcoûts, sans que cette liste soit limitative : les frais supplémentaires entraînés par le recours à un transport adapté ou un taxi lorsque, du fait du handicap, le trajet ne peut pas être effectué par les transports en commun ; les frais supplémentaires auxquels doit faire face la personnes handicapée, si du fait du handicap, elle doit être accompagnée par un tiers pour effectuer le déplacement ; le coût des trajets aller et retour d une distance importante (supérieure à 50 kms), quel que soit le mode de transport, nécessaire pour effectuer des démarches liées au handicap, fréquenter un service ou établissement social ou médico-social ou se rendre sur son lieu de travail (voir ci-après le chapitre 7 consacré à la prestation de compensation en établissement). Montant maximal, durée maximale et tarifs? Montant maximal attribuable ou (pour les trajets entre le domicile et le lieu de travail ou le domicile et un établissement médico-social, soit en cas de transport par un tiers soit déplacement allerretour supérieur à 50 kms). Durée maximale Tarifs 5 ans Véhicule : tranche de 0 à 1500 Véhicule : tranche au delà de 1500 Transport 100 % 75 % dans la limite du montant maximal attribuable 75 % dans la limite du montant maximal attribuable ou 0,5 / km 55

16 Section 5 Les aides spécifiques ou exceptionnelles Les aides spécifiques sont des dépenses permanentes et prévisibles liées au handicap, alors que les aides exceptionnelles sont des dépenses ponctuelles. Elles ne doivent pas être prises en charge au titre d'un des autres éléments de la prestation de compensation. Il n existe aucune liste limitative pour ces aides spécifiques ou exceptionnelles. Exemples d aides spécifiques : protections absorbantes, bavoirs jetables, abonnement à un service de téléalarme, Exemples d aides exceptionnelles : surcoûts pour passer le permis de conduire sur un véhicule aménagé lorsque l heure de conduite sur véhicule aménagé est plus chère que sur un véhicule standard ; les frais de réparation ou d installation d aides techniques, les charges liées aux surcoûts pour des vacances adaptées Montant maximal, durée maximale et tarifs? Montant maximal attribuable Durée maximale Tarifs Charges spécifiques charges exceptionnelles 100 /mois 10 ans ans Selon les produits : tarif détaillé ou 75% du coût dans la limite du montant maximal attribuable 75% du prix dans la limite du montant maximal attribuable Section 6 Les aides animalières La prestation de compensation prend en charge les aides animalières qui concourent à maintenir ou à améliorer l autonomie de la personne dans sa vie quotidienne. Depuis le 1er janvier 2006, le chien doit avoir été éduqué dans une structure labellisée par des éducateurs qualifiés. 56

17 Montant maximal, durée maximale et tarifs? Montant maximal Durée maximale Tarifs /mois 5 ans Si versement mensuel : 50 /mois CHAPITRE 3 - PROCÉDURE : DE LA DEMANDE À LA MAISON DÉPARTEMENTALE À LA DÉCISION DE LA COMMISSION DES DROITS ET DE L AUTONOMIE La demande de prestation de compensation envoyée à la maison départementale se compose, outre du formulaire spécifique, d un certificat médical ainsi que de pièces justificatives de l identité, du domicile, ou du fait que la personne est titulaire d une autre prestation et accompagné d un certificat médical. Dès lors que ces éléments sont fournis la demande est considérée comme complète et le délai de 4 mois commence à courrier. Des pièces complémentaires pourront être demandées par la suite (par exemple les devis pour l aménagement du logement ou du véhicule). Les besoins seront évalués par l équipe pluridisciplinaire qui pourra se rendre dans le lieu de vie de la personne handicapée qui peut se faire accompagner tout au long de la procédure par une personne de son choix. Au terme de cette évaluation l équipe pluridisciplinaire définira un plan individualisé de compensation. 57

18 Ce plan définit les aides dont la personne a besoin pour répondre à son projet de vie, y compris celles qui ne relèvent pas directement de la prestation de compensation. Il doit être transmis à la personne handicapée, qui dispose d un délai de quinze jours pour faire connaître ses observations. Le dossier est ensuite examiné par la commission des droits et de l autonomie, qui doit informer le demandeur au moins 2 semaines à l avance de la date et du lieu de la séance ainsi que de la possibilité de se faire assister par une personne de son choix. En principe, le silence gardé pendant plus de 4 mois à compter du dépôt de la demande complète vaut décision de rejet. Le délai de 4 mois est suspendu à parti du moment où des pièces ou des renseignements complémentaires sont demandés. Cette suspension prend fin dès réception des pièces manquantes. La décision de la commission des droits et de l autonomie, qui doit être adressée à la personne handicapée, doit indiquer : la nature des dépenses pour lesquelles chaque élément est affecté, en précisant, pour l'élément lié à un besoin d'aides humaines, la répartition des heures selon le statut de l'aidant ; la durée d'attribution ; le montant total attribué ; le montant mensuel attribué ; les modalités de versement que vous avez choisies. 58

19 Procédure d urgence Référence : arrêté du 27 juin 2006 définissant les conditions particulières dans lesquelles l'urgence est attestée. Une procédure d urgence est prévue dans des cas limités. L urgence peut être constatée lorsque le délai de la procédure normale est susceptible : de compromettre le maintien ou le retour à domicile de la personne handicapée ; de compromettre son maintien dans l'emploi ; de l amener à supporter des frais conséquents et qui ne peuvent être différés. Dans ce cas, la demande peut être adressée - à tout moment de l instruction - sur papier libre auprès de la maison départementale, qui la transmet sans délai au président du conseil général. Celui-ci doit statuer en urgence dans un délai de 15 jours. L absence de réponse dans ce délai équivaut à une décision implicite de rejet. Il dispose d un délai 2 mois pour régulariser cette décision. Dans la demande, la personne handicapée doit préciser la nature des aides pour lesquelles la prestation de compensation est demandée en urgence et le montant prévisible des frais et apporter tous les éléments permettant de justifier l'urgence. La demande doit être accompagnée d'un document attestant de l'urgence de la situation délivré par un professionnel de santé ou par un service ou organisme à caractère social ou médico-social. Seule la décision de la CDAPH peut faire l objet d un recours devant les tribunaux de l incapacité. En revanche, en cas de rejet implicite ou explicite par le Président du conseil général d une demande d attribution en urgence de la prestation de compensation, la personne handicapée qui du fait de ce rejet aura dû attendre la décision de la CDAPH alors qu elle avait un besoin urgent de compensation, pourra demander réparation de ce préjudice devant la juridiction administrative. Réexamen de la demande La CDAPH peut réexaminer une décision relative à la prestation de compensation avant la fin de la période d attribution dans deux cas : sur la demande de la personne handicapée en cas d'évolution de son handicap ou d autres facteurs ayant déterminé les charges prises en compte (par exemple, changement de logement, de travail ou de situation familiale), sous réserve que les éléments nouveaux ont modifié substantiellement son plan de compensation. La personnes handicapée peut alors déposer une nouvelle demande auprès de la maison départementale ; 59

20 sur la demande du président du conseil général lorsqu il a connaissance d éléments permettant de considérer que les conditions qui ont justifié l attribution de la prestation de compensation ne sont plus remplies. DES POSSIBILITÉS DE RECOURS EXISTENT Outre la procédure de conciliation, des possibilités de recours existent. Renseignez-vous auprès de la FNATH. CHAPITRE 4 - TAUX DE PRISE EN CHARGE Les montants varient en fonction de chacun des éléments de la prestation de compensation. Mais le montant finalement attribué au titre de la prestation de compensation (taux de prise en charge) dépendra également des ressources de la personne handicapée : si celles-ci dépassent ,88 euros par an (2008), la personne handicapée ne recevra que 80% de la prestation de compensation. Selon le vademecum, les ressources à prendre en compte sont les ressources du ménage. Pour les enfants, ce sont les ressources des deux parents qui sont prises en compte s ils vivent ensemble. Dans le cas où les parents sont séparés, ce sont les ressources du parent qui perçoit l allocation d éducation de l enfant handicapé qui sont seules prises en compte. Toutefois de nombreuses ressources ne sont pas prises en compte pour ce calcul : les revenus d'activité professionnelle de l'intéressé ; 60

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) :

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) : C14 Allocation compensatrice tierce personne (ACTP) Depuis la mise en œuvre au 01/01/2006 de la loi du 11 février 2005 instaurant la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) remplaçant l Allocation

Plus en détail

Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap

Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap Fiche technique n 96 créée en avril 2013 Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap La conduite d un véhicule n est pas incompatible avec le handicap. Cependant, des aménagements sont parfois

Plus en détail

Congé de soutien/solidarité familiale

Congé de soutien/solidarité familiale Congé de soutien/solidarité familiale Si un membre de votre famille, handicapé ou dépendant, a besoin de votre présence pour quelques temps, sachez que vous pouvez désormais bénéficier d'un congé spécifique.

Plus en détail

Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale. Principes généraux de l'aide sociale légale aux personnes âgées

Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale. Principes généraux de l'aide sociale légale aux personnes âgées Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale Si vos revenus ne vous permettent pas de couvrir la totalité des frais d'hébergement en maison de retraite (EHPAD), le coût des prestations d'aide

Plus en détail

Fiche Portabilité des droits des salariés

Fiche Portabilité des droits des salariés Fiche Portabilité des droits des salariés L article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 avait mis en place un mécanisme de portabilité des droits pour les anciens salariés

Plus en détail

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale Livret de prestations Maison départementale des personnes handicapées Vous informer, vous orienter, évaluer vos besoins, suivre vos prestations Maison départementale des personnes handicapées PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES FRAIS DE TRANSPORT. Textes extraits d ameli.fr (dossier mis à jour le 20 juin 2013)

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES FRAIS DE TRANSPORT. Textes extraits d ameli.fr (dossier mis à jour le 20 juin 2013) TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES FRAIS DE TRANSPORT Textes extraits d ameli.fr (dossier mis à jour le 20 juin 2013) Vous avez besoin d un transport pour rentrer chez vous après une opération, ou pour

Plus en détail

Les avantages fiscaux

Les avantages fiscaux Réduction d impôt sur le revenu Les avantages fiscaux La réduction ou le crédit d'impôt Toute personne ayant recours aux services d'une aide à domicile dans sa résidence principale, secondaire ou celle

Plus en détail

Carte de priorité pour personne handicapée carte de priorité pour

Carte de priorité pour personne handicapée carte de priorité pour 1 Carte de priorité pour personne handicapée carte de priorité pour personne handicapée Qu'est-ce que la carte de priorité pour personne handicapée Toute personne atteinte d'une incapacité inférieure à

Plus en détail

Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées. Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1

Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées. Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1 Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1 Prestations financières pour adultes handicapés Prestation financière

Plus en détail

Septième partie. Les cartes pour personnes handicapées

Septième partie. Les cartes pour personnes handicapées Septième partie Les cartes pour personnes handicapées 151 CHAPITRE 1 LA CARTE D INVALIDITÉ La carte d invalidité est délivrée à toute personne dont le taux d incapacité permanente est au moins de 80% ou

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES Assurances Collectives Catalogue des produits 4. Expatriés 4.2 Protection sociale des expatriés PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES 2. Protection sociale des expatriés : Assurances à souscrire 2.1. Problématiques

Plus en détail

DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES. Quelles aides? Pour qui? > Comment et où déposer une demande?

DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES. Quelles aides? Pour qui? > Comment et où déposer une demande? DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES Quelles aides? Pour qui? Comment et où déposer une demande? Vous souhaitez une aide pour rester à votre domicile. Selon votre degré d autonomie

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Association pour la Recherche sur la Sclérose latérale amyotrophique et autres maladies du motoneurone. Aides sociales Aides au maintien à domicile

Association pour la Recherche sur la Sclérose latérale amyotrophique et autres maladies du motoneurone. Aides sociales Aides au maintien à domicile Association pour la Recherche sur la Sclérose latérale amyotrophique et autres maladies du motoneurone PATIENT - FAMILLE Aides sociales Aides au maintien à domicile 75, AVENUE DE LA RÉPUBLIQUE - 75011

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH N 13788*01 A - Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

Règlement départemental d aide sociale

Règlement départemental d aide sociale Règlement départemental d aide sociale en faveur des personnes âgées et des personnes en situation de handicap www.seine-maritime.net REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

Frais de transport. 1. Les situations de prise en charge

Frais de transport. 1. Les situations de prise en charge Frais de transport L Assurance Maladie peut prendre en charge les frais de transport pour les patients dont la situation ou l état de santé le justifie et sous certaines conditions. 1. Les situations de

Plus en détail

La reconnaissance du handicap

La reconnaissance du handicap Information La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE -

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - OBJET : cumul de la pension d invalidité du régime général avec d autres pensions, rentes

Plus en détail

Titre CIRCULAIRE N 2006-03 du 24 janvier 2006. Objet

Titre CIRCULAIRE N 2006-03 du 24 janvier 2006. Objet Titre CIRCULAIRE N 2006-03 du 24 janvier 2006 Objet Origine TIERCE PERSONNE - RECONNAISSANCE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL AU PROFIT DE L'AIDANT FAMILIAL Direction des Affaires Juridiques INSN0123 RESUME : La

Plus en détail

Demande de Prestation de Compensation ou de renouvellement d Allocation Compensatrice

Demande de Prestation de Compensation ou de renouvellement d Allocation Compensatrice 12695*01 1 Renouvellement ou révision d Allocation Compensatrice pour Tierce Personne ACTP Renouvellement ou révision d Allocation Compensatrice pour Frais Professionnels ACFP Prestation de Compensation

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS ANJEU-TC juin 2008-1 - PETIT GUIDE PRATIQUE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS Dès 18 ans, le jeune est légalement capable de tous les actes de la vie civile et ses parents ne peuvent plus agir pour son

Plus en détail

Formulaire de demande d aide financière extra-légale

Formulaire de demande d aide financière extra-légale Formulaire de demande d aide financière extra-légale pour les personnes en situation de handicap Bénéficiaire NOM, Prénom Date de naissance Assuré Conjoint Personne vivant maritalement avec l assuré Enfant

Plus en détail

Le congé de solidarité familiale est accordé de droit, sur demande écrite du fonctionnaire.

Le congé de solidarité familiale est accordé de droit, sur demande écrite du fonctionnaire. Congé pour solidarité familiale et allocation d accompagnement d une personne en fin de vie pour les fonctionnaires des trois versants de la fonction publique Principe général Le congé de solidarité familiale

Plus en détail

DES DROITS À VOTRE PORTÉE

DES DROITS À VOTRE PORTÉE DES DROITS À VOTRE PORTÉE 3 e ÉDITION 2005-2006 A v a n t - p r o p o s Fondé en 1985, le CATRED (Collectif des Accidentés du Travail, Handicapés et Retraités pour l Egalité des Droits) a été créé pour

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

1. Procédure d admission

1. Procédure d admission Direction générale de l action sociale SD2/SD3 Document de travail MESURE 18 : HEBERGEMENT DES MALADES JEUNES ADMISSION D UNE PERSONNE AGEE DE MOINS DE 60 ANS DANS UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

La prestation de compensation du handicap (PCH)

La prestation de compensation du handicap (PCH) La prestation de compensation du handicap (PCH) Maison départementale des personnes handicapées de l Essonne Édito La loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et

Plus en détail

APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi

APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi . APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi Règlement d attribution & Mode d emploi Seine-Maritime page 1 Préambule Considérant que les bénéficiaires du RMI avaient parfois besoin d être soutenus financièrement

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES?

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? Sommaire 1 ère partie : Les aides techniques I. Appareils de correction auditive & implant d oreille moyenne (dont le BAHA) 1. Les prestations pour tous

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS»

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS» SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SOUS DIRECTION DES POLITIQUES SOCIALES ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS» Objet :

Plus en détail

Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155;

Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155; Loi n 83-12 du 2 juillet 1983 relative à la retraite Le Président de la République, Vu la charte nationale, notamment son titre sixième V. Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155; Vu

Plus en détail

LES MALADIES PROFESSIONNELLES Avril 2014

LES MALADIES PROFESSIONNELLES Avril 2014 LES MALADIES PROFESSIONNELLES Avril 2014 1 - Définition Une maladie est dite professionnelle si elle est la conséquence directe de l'exposition d'un travailleur à un risque physique, chimique ou biologique,

Plus en détail

Le régime gabonais de sécurité

Le régime gabonais de sécurité Page 1 of 11 Le régime gabonais de sécurité sociale 2011 A. B. C. D. Généralités Maladie, maternité Prestations familiales Accidents du travail, maladies professionnelles Voir aussi Organismes de sécurité

Plus en détail

ES NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL DU SECTEUR NON MARCHAND

ES NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL DU SECTEUR NON MARCHAND L ES NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL DU SECTEUR NON MARCHAND LE CONTRAT D AVENIR Créé par la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale, le contrat d avenir (CA) vise à faciliter

Plus en détail

RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE. Règlement Départemental d Aide Sociale 12/03/2014 p. 1

RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE. Règlement Départemental d Aide Sociale 12/03/2014 p. 1 RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE Règlement Départemental d Aide Sociale 12/03/2014 p. 1 PRÉAMBULE Le conseil général doit adopter un règlement départemental d'aide sociale définissant les règles

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

POINT REGLEMENTAIRE - Le 15/11/2006

POINT REGLEMENTAIRE - Le 15/11/2006 POINT REGLEMENTAIRE - Le 15/11/2006 I- CMU COMPLEMENTAIRE 1) Calcul des ressources Par un jugement du 20 février 2006, la commission centrale d aide sociale a considéré que "l'allocation de base de la

Plus en détail

Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998

Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998 Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998 Avenant n 51 du 22 juin 2010 portant modification de l article 11.1 «Prévoyance» du Chapitre 11 «Prévoyance Mutuelle Retraite» de la Convention Collective

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

Invalidité et incapacité permanente dans la fonction publique. Direction générale de l administration et de la fonction publique

Invalidité et incapacité permanente dans la fonction publique. Direction générale de l administration et de la fonction publique CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 mars 2011 à 9 h 30 «Inaptitude, incapacité, invalidité, pénibilité et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Invalidité

Plus en détail

Le congé de présence parentale

Le congé de présence parentale Le congé de présence parentale 1. Définition Ce congé non rémunéré est prévu par l article 60 sexies de la loi du 26 janvier 1984 qui dispose que le congé de présence parentale est accordé au fonctionnaire

Plus en détail

QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ

QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE VOTRE CONTRAT PRÉVOYANCE EN PRATIQUE Votre entreprise a mis en place un contrat de prévoyance complet : garanties +

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF À LA PROCÉDURE DE DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE

CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF À LA PROCÉDURE DE DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations Service hébergement, accès au logement, familles vulnérables. PRÉFET DE LA MAYENNE CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF

Plus en détail

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile.

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile. DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE Informations pratiques Vous êtes retraité du régime agricole et vous souhaitez bénéficier d une prise en charge de la MSA pour pouvoir recourir à des services vous permettant

Plus en détail

Garantir le minimum vital

Garantir le minimum vital 1 er pilier, AVS/AI Garantir le minimum vital Par le biais de l AVS/AI, la prévoyance étatique couvre les besoins vitaux de toute la population. 1. Situation initiale La prévoyance vieillesse, survivants

Plus en détail

DETACHEMENT FIN REINTEGRATION AVANT TERME. 1- Détachement interrompu par l'administration d'origine ou par l'organisme d'accueil

DETACHEMENT FIN REINTEGRATION AVANT TERME. 1- Détachement interrompu par l'administration d'origine ou par l'organisme d'accueil DETACHEMENT FIN Le détachement est toujours prononcé pour une durée déterminée (art. 64 loi n 84-53 du 26 janv. 1984) ; il prend alors normalement fin au terme initialement prévu, si aucun renouvellement

Plus en détail

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France Protection sociale La multiplicité des régimes de protection sociale conduit les pluriactifs à des situations administratives complexes : chacune de leurs activités les rattache à une caisse spécifique.

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Les obligations liées à l emploi de travailleurs handicapés

FICHE PRATIQUE Les obligations liées à l emploi de travailleurs handicapés FICHE PRATIQUE Les obligations liées à l emploi de travailleurs handicapés I. QUELLES OBLIGATIONS? UNE OBLIGATION A PARTIR DE 20 SALARIES Tous les employeurs occupant au moins 20 salariés (l effectif s

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) INDEMNISATION L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans Pour qui? Pour vous si : vous avez travaillé

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR

CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR Maison de retraite Foyer de vie 6-8 avenue Théodore d Arthez 64 120 SAINT PALAIS Tél. : 05.59.65.73.04 Fax : 05.59.65.61.82 E.mail : contact@stelisa.com Nom : Prénom :.. Date :.. CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR

Plus en détail

Comment m informer au mieux?

Comment m informer au mieux? Comment m informer au mieux? Pour suivre le versement de ma pension d invalidité, j ouvre mon compte sur JE SUIS ACCOMPAGNÉ EN CAS D INVALIDITÉ L'ASSURANCE MALADIE EN LIGNE Pour en savoir plus sur l information

Plus en détail

Assurance et prévoyance

Assurance et prévoyance Assurance et prévoyance Assistance famille en cas d accident. IDCP Des prestations d assistance sont prévues en cas d accident par le contrat IDCP. Elles peuvent être déclenchées après appel préalable

Plus en détail

SOMMAIRE. I- Vos prestations à court terme 5. II- Vos prestations à long terme 11. III- Allocations familiales 14. IV- Adresses utiles 15

SOMMAIRE. I- Vos prestations à court terme 5. II- Vos prestations à long terme 11. III- Allocations familiales 14. IV- Adresses utiles 15 I- Vos prestations à court terme 5 SOMMAIRE I-1- A quelles prestations avez-vous droit 5 I-2- Qui bénéficie de ces prestations et quand 5 I-3- Comment bénéficier de ces droits 5 II- Vos prestations à long

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) Siège Social : 7/9 Villa de Lourcine 75014 PARIS. TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article

Plus en détail

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur INFORMaTIONS administratives et législatives concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur Pôle sanitaire social < Ce document a été rédigé afin de vous donner une information

Plus en détail

F I C H E 57: L A RÉCUPÉRATION DES CRÉANCES D AIDE SOC I ALE

F I C H E 57: L A RÉCUPÉRATION DES CRÉANCES D AIDE SOC I ALE F I C H E 57: L A RÉCUPÉRATION DES CRÉANCES D AIDE SOC I ALE Code de l action sociale et des familles Articles L 132-8 et suivant Articles L 132-9 R 132-13 à R 132-16 Article L 344-5 Article L 351-1 Code

Plus en détail

CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE

CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE Préambule Conformément à la loi n 89-1009 du 31 décembre 1989 dite «loi Evin», il a été choisi d instituer un régime de prévoyance obligatoire et collectif au profit de l ensemble

Plus en détail

SDPM fiche Cédric MICHEL. Rente d incapacité permanente partielle = IPP

SDPM fiche Cédric MICHEL. Rente d incapacité permanente partielle = IPP SDPM fiche Cédric MICHEL Rente d incapacité permanente partielle = IPP Si le salarié reste atteint d une incapacité permanente, qui résulte de l accident du travail, il pourra percevoir une rente. L attribution

Plus en détail

LIVRE III : AIDE SOCIALE AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPÉES

LIVRE III : AIDE SOCIALE AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPÉES LIVRE III : AIDE SOCIALE AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPÉES RÉALISATION Conseil Général de la Moselle - Direction de la Politique de l'autonomie DESIGN GRAPHIQUE Noface>création www.nofacecreation.fr

Plus en détail

4.04 Etat au 1 er janvier 2013

4.04 Etat au 1 er janvier 2013 4.04 Etat au 1 er janvier 2013 Rentes d invalidité de l'ai Généralités 1 Les personnes assurées qui, du fait d une atteinte à la santé, sont totalement ou partiellement empêchées de travailler ou d accomplir

Plus en détail

9 - LES AUTRES PRESTATIONS

9 - LES AUTRES PRESTATIONS 9 - LES AUTRES PRESTATIONS BRH 1992 RH 17, 35 91 - GARANTIE INVALIDITE Les personnels titulaires, en cas d'incapacité permanente à l'exercice de leurs fonctions, bénéficient d'une pension calculée en fonction

Plus en détail

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANCAIS REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS Arrêté du 30 décembre 2005 J.O. du 25 janvier 2006 Arrêté du 31

Plus en détail

Le PTZ + : comment ça marche?

Le PTZ + : comment ça marche? Date : jeudi 16 décembre 2010 Destinataire(s) : Coopératives d Hlm Le PTZ + : comment ça marche? Cette note présente la réglementation du «PTZ+» qui s appliquera à compter du 1 er janvier 2011. Les informations

Plus en détail

Sur. l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES

Sur. l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES MEMENTO Sur l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES Avril 2012 Préambule Ce mémento a pour objectif d accompagner l ensemble des bénéficiaires et des partenaires en complément du Règlement

Plus en détail

Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre la République de Serbie et le Royaume de Belgique

Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre la République de Serbie et le Royaume de Belgique Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre la République de Serbie et le Royaume de Belgique En application de l article 39 de la Convention sur la

Plus en détail

Mesures fiscales pour les personnes proches aidantes et les personnes aidées - 2012

Mesures fiscales pour les personnes proches aidantes et les personnes aidées - 2012 Mars 2013 Par le Regroupement des aidantes et aidants naturels de Montréal Mesures fiscales pour les personnes proches aidantes et les personnes aidées - 2012 préparé par Ruth Rose Professeure associée

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES C6 L aide sociale à l hébergement en établissement Références Code de l Action Sociale et des Familles Art. L 113-1 Art. L 131-1 à L 131-7 Art. L 132-1 et suivants Art. L 231-4 à L 231-6 Art. R 131-1 et

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information

additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information Relative au contrat collectif de prévoyance complémentaire à adhésion obligatoire souscrit par votre employeur RéUNICA Prévoyance

Plus en détail

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE 5. INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Dr Jacqueline Cardona L INCAPACITÉ PERMANENTE (IP) EN ACCIDENT DU TRAVAIL Principe juridique Article L 434-2 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES PREAMBULE Les organisations signataires veulent par le présent accord, préciser la situation des

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

Règlement d Action Solidaire modifié par l Assemblée générale des 15 et 16 septembre 2014 Mis à jour au 1 er janvier 2015

Règlement d Action Solidaire modifié par l Assemblée générale des 15 et 16 septembre 2014 Mis à jour au 1 er janvier 2015 1 Conformément aux articles 5 des statuts et 11 du règlement intérieur, ce présent règlement précise les conditions de mise en œuvre de l action solidaire de la Mutuelle. Chapitre I CONDITIONS GENERALES

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 68 (2008, chapitre 21) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres

Plus en détail

PRÊT ÉQUIPEMENT DU LOGEMENT

PRÊT ÉQUIPEMENT DU LOGEMENT PRÊT ÉQUIPEMENT DU LOGEMENT 1 - OBJET Le prêt équipement du logement est destiné à financer l'achat de meubles et/ou de gros appareils électro-ménagers pour votre résidence principale, en tant que propriétaire

Plus en détail

PROTECTION MALADIE LA COMPLÉMENTAIRE CMU

PROTECTION MALADIE LA COMPLÉMENTAIRE CMU LA COMPLÉMENTAIRE CMU La complémentaire CMU (Couverture maladie universelle) est une protection maladie complémentaire de service public, gratuite, sous condition de ressources, dont le contenu est défini

Plus en détail

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS DÉCRET N 2004-878 DU 26 AOÛT 2004 MODIFIE CIRCULAIRE DU 31 MAI 2010 SUR LA REFORME DU CET DANS LA FONCTION PUBLIQUE DECRET 2010-531 DU 21 MAI 2010 Le compte épargne temps (CET)

Plus en détail

INPCA. Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4

INPCA. Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4 INPCA Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4 Complémentaire retraite, prévoyance et santé des professionnels de la coiffure L INPCA VOTRE PARTENAIRE PRÉVOYANCE

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL CONTRAT DE SEJOUR CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE DE PRISE EN CHARGE Accueil de Jour «Maison Bleue» Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l'etablissement

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE

NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE - OBJET : Contrat de Rente survie Base juridique Art.199 septies I 1 du code général des impôts

Plus en détail

ACTUALITE SOCIALE Avril 2015

ACTUALITE SOCIALE Avril 2015 ACTUALITE SOCIALE Avril 2015 EDITORIAL Des réformes fractionnées : restons vigilants! Plusieurs chantiers sociaux sont en cours et des revirements ou modifications sont nombreux en 2015 : nouvelles contraintes

Plus en détail

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE NOTE D INFORMATION MARS 2008 Mise à jour JUIN 2009 (Annule et remplace la précédente) LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T)

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) NOTE D INFORMATION CV Réf. : II-6-1-14 Pôle des services 1 er avril 2011 Tel : 05 63 60 16 66 1-3 Temps de travail Mail : services@cdg81.fr COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) Décret n 2004-878 du 26 août 2004

Plus en détail

Le conjoint - un statut en mouvement

Le conjoint - un statut en mouvement Le conjoint - un statut en mouvement Constat De nombreuses femmes participent activement à l entreprise ou la société de leur conjoint, contribuant à sa mise en place et à son développement. Environs 85

Plus en détail

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS 1 LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS Seuls les locataires définis comme «nouveaux locataires» sont éligibles à ces offres. Notion de «nouveau locataire»

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature Avantages en nature Textes de référence : Arrêté du 10 décembre 2002 relatif l évaluation des avantages en nature en vue du calcul des cotisations de sécurité sociale. Observation préalable : Afin d accompagner

Plus en détail

OBLIGATION ALIMENTAIRE

OBLIGATION ALIMENTAIRE TAMPON M.D.R PERSONNES ÂGÉES OBLIGATION ALIMENTAIRE Formulaire destiné à l évaluation de l aide alimentaire pouvant être apportée à la personne pour laquelle l aide sociale est demandée À remplir par le

Plus en détail

Tous ensemble, Maitrisons nos dépenses de santé

Tous ensemble, Maitrisons nos dépenses de santé P Des outils à votre disposition Vous cherchez des tarifs de consultation, des adresses de médecins,. www.ameli-direct.ameli.fr Vous cherchez des informations sur les centres mutualistes. www.mutualite.fr

Plus en détail