SALON INTERNATIONAL DES INVENTIONS DE GENÈVE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SALON INTERNATIONAL DES INVENTIONS DE GENÈVE"

Transcription

1 CONFÉRENCE DE PRESSE DU MERCREDI 8 AVRIL 2015 À L'ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (OMPI) Exposé de Monsieur Jean-Luc VINCENT, fondateur et président En présence de Monsieur John SANDAGE, vice-directeur général de l OMPI 43e SALON INTERNATIONAL DES INVENTIONS DE GENÈVE PALEXPO AVRIL 2015 Mesdames, Messieurs, Au nom du Comité d'organisation, de nos représentants du Salon à l'étranger et de nos exposants, je vous remercie sincèrement de votre présence qui témoigne de votre intérêt constant pour notre manifestation. Nous avons aujourd'hui le plaisir de perpétuer la tradition bien établie de nous retrouver au siège de l'organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, pour vous faire découvrir le 43e Salon International des Inventions de Genève, qui se tiendra du 15 au 19 avril dans la Halle 7 de Palexpo. Si le Salon des Inventions de Genève est le plus important au monde, par le nombre de ses exposants, des pays représentés et de ses visiteurs, nous sommes conscients que vous y contribuez d'une manière essentielle. L'an dernier, nous avons eu la visite de quelque 600 de vos confrères de la presse écrite, parlée et télévisée du monde entier. Nous avons recensé plus de 4'000 articles de presse et des émissions de radio et de télévision dans plus de 30 pays et je vous en suis infiniment reconnaissant. Je tiens à exprimer mes chaleureux remerciements aux autorités qui nous accordent leur haut patronage: le Conseil fédéral de la Confédération suisse le Conseil d'etat de la République et Canton de Genève le Conseil administratif de la Ville de Genève et l Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle OMPI, dont je tiens à remercier ici le vice-directeur général, Monsieur John SANDAGE. Votre présence prouve les relations privilégiées et la collaboration que nous entretenons avec votre Organisation et je vous prie de bien vouloir transmettre l expression de notre profonde gratitude et nos plus vifs remerciements à votre Directeur général, Monsieur Francis GURRY. Ce 43 e Salon International des Inventions de Genève est constitué de 3 secteurs bien distincts. Le premier est organisé conjointement entre l Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle et l OMPI. Un stand réunira 7 offices et instituts de 6 pays. Ainsi les visiteurs comme les exposants pourront s informer de façon précise sur toutes les modalités de protection en matière de propriété intellectuelle. Le deuxième secteur, pour satisfaire notre public, réunira 38 exposants qui animeront un espace commercial où nous pourrons acheter des produits innovants et originaux.

2 - 2 - Dernier secteur, le Salon des Inventions proprement dit. Je suis persuadé qu aucun autre Salon n est aussi difficile à organiser que le nôtre. En effet, dès la fin du dernier Salon, nous avons dû trouver de nouveaux exposants, de nouvelles inventions. La difficulté de réunir autant d inventeurs, d instituts, d universités et d entreprises innovantes répartis sur les 5 continents nous permet, cependant, de vous annoncer que nous ne vous présenterons que des nouveautés, que du jamais vu. Durant 5 jours, Genève sera la capitale de l invention et le rendez-vous du plus grand marché mondial de l innovation, car nulle part ailleurs il existe un lieu où l'on peut trouver une telle concentration d inventions couvrant tous les domaines de l activité humaine. Avec 752 exposants venant de 48 pays, le 43 e Salon International des Inventions de Genève est la plus importante manifestation consacrée à l innovation et aux produits nouveaux. 24% sont des inventeurs et chercheurs indépendants. 76% sont des inventeurs émanant d entreprises, d instituts de recherche et d universités. 45% des inventions présentées proviennent d Europe, 47% d Asie et du Moyen- Orient et 8% des autres continents innovations inédites à découvrir sur une surface de 8'900 m2. Les pays les mieux représentés cette année sont: la Chine, la Thaïlande, la Pologne, l Iran, la Roumanie, la Russie, la Corée, la France, la Suisse, l Egypte, l Allemagne, l Arabie Saoudite, l Italie, la Croatie, la Malaisie, la Moldavie, etc. Six nouveaux pays participent cette année. L Azerbaïdjan, l Afghanistan, le Bénin, le Monténégro, Malte et le Paraguay. Ces présences renforcent encore l universalité de notre manifestation. Les domaines dans lesquels l'on trouve le plus d'inventions sont la médecine et la santé, l électronique et l informatique, la mécanique et les procédés industriels, la protection de l environnement et l énergie, la sécurité, le bâtiment et le génie civil, les moyens de transport, l agriculture et le jardinage, les sports et loisirs, les nouveautés pratiques, le sanitaire et les arts ménagers. Il faut rappeler ici le règlement de notre Salon qui exige que les inventions ne peuvent être exposées qu'une seule fois à Genève et doivent être protégées par un titre de propriété intellectuelle. Ces conditions sélectives et contraignantes donnent cependant aux visiteurs la garantie de découvrir uniquement des inventions inédites. 60'000 visiteurs attendus, dont 42% d'industriels, de commerciaux et d'hommes d'affaires venant du monde entier à la recherche d'inventions et de produits nouveaux à commercialiser. Un sondage réalisé auprès des exposants montre que 98% sont prêts à recommander le Salon. De plus, des licences ont été négociées pour un montant supérieur à 50 millions. Ces chiffres paraissent élevés et nous-mêmes avons été très surpris. Pourtant, deux raisons fondamentales expliquent ce succès. Premièrement, l idée que l invention qui fera vivre l entreprise doit sortir de son propre bureau technique est révolue. L accélération du rythme de l innovation et de la concurrence oblige aujourd hui beaucoup d entreprises à acheter des inventions à l extérieur.

3 - 3 - Il faut rappeler ici que la durée de vie des produits et techniques que nous utilisons aujourd hui est de trois ans au maximum. La deuxième raison réside dans le fait que pour les hommes d affaires, la Bourse ne leur procure plus la même satisfaction qu auparavant. Ils sont aujourd hui nombreux à vouloir investir dans des inventions qui leur paraissent intéressantes. Chaque année, nous avons des exemples concrets de visiteurs qui viennent au Salon en curieux et qui ont un «coup de foudre» pour une invention. En parlant avec l inventeur, ils décident de le soutenir financièrement pour commercialiser son invention. Nous en connaissons plus d un qui ne le regrette pas aujourd hui. Avec l arrivée du Web, les futurologues ont annoncé la mort des Salons. Après 20 ans de développement débridé d Internet, force est de constater que cette mort ne s est pas vérifiée. La technologie ne remplacera jamais les contacts humains. En effet, dans notre Salon, il n y a pas de tensions d ordre politique ou religieux. Nos exposants de 48 pays parlent «inventions» qu ils proviennent de Chine, de Russie, d Ukraine, d Israël ou d Iran. C est donc une exposition unique en son genre où le public trouvera de quoi s enthousiasmer en découvrant des inventions dans tous les domaines de l activité humaine. Les jeunes pourront développer leur esprit inventif et les professionnels réaliseront d excellentes affaires. Sans doute, vous vous attendez à ce que je vous dise quelles sont les meilleures inventions et en particulier celles qui recevront l'un des 54 prix spéciaux. Il faut savoir que nous découvrons les inventions à travers les descriptions que nous ont adressées les exposants en s inscrivant au Salon et que nous avons reproduites dans le Catalogue officiel du Salon. Dès lors, vous comprendrez qu il est impossible et prématuré de connaître aujourd hui les inventions les plus remarquables. Mais qu est-ce qu une bonne invention? C est d abord une invention qui répond aux critères de brevetabilité : nouveauté, et performance technique. Ensuite, elle doit être applicable commercialement et pas trop en avance sur son temps. Je dirais que les meilleures inventions sont souvent celles des personnes qui inventent dans un domaine d activité qui n est pas le leur. Elles apportent toujours un regard nouveau par leur originalité. Retenues parmi bien d autres cette année nous pourrons découvrir un dispositif intégré dans une lentille de contact permettant de révolutionner la gestion du glaucome de l œil. Plusieurs fauteuils roulants pour handicapés : l un est tout terrain, il monte et descend les escaliers. Un autre permet de commander sa direction avec des simples mouvements de la tête. Un ULM révolutionnaire du Suisse Xavier Rosset, qui tentera le tour de la Terre en première mondiale. Une seringue intelligente pour préparer et injecter soi-même un médicament. Un procédé utilisant la technologie du futur pour gérer les différentes fonctions utilisées dans les habitations. Un compacteur manuel multi usages de déchets ménagers. Une pile à combustible hydrogène à matière condensée. Une bûche pour feux de cheminée à base de marc de café recyclé. Entre les inventions émanant d'entreprises, d universités, de nombreux ministères d Etat et celles d inventeurs indépendants, les domaines d activité sont très différents d autant plus qu elles proviennent de 48 pays où les problèmes à résoudre ne sont pas les mêmes. Aussi je tiens à remercier d'ores et déjà les 85 membres du Jury International qui auront la tâche délicate d'examiner chaque invention et de nous faire connaître le

4 - 4 - vendredi 17 avril à 19h15, lors de la cérémonie de distribution des prix, les meilleures inventions. Je remercie également les 46 organismes publics et privés qui soutiennent les efforts des inventeurs en offrant les nombreux prix prestigieux qui seront décernés lors de ce 43e Salon. A ce titre, j'aimerais rappeler le Prix du Public qui motive les visiteurs en leur demandant de voter pour l'invention la plus populaire et le Prix de la Presse Internationale décerné par le vote des journalistes. Ces prix, largement diffusés par la presse, offrent aux lauréats la chance d être immédiatement reconnus à leur juste valeur, mais donnent aussi à notre Salon une renommée internationale. Organiser chaque année un Salon où toutes les inventions sont nouvelles représente un immense travail. Nous ne pourrions le réaliser sans votre appui et celui de nos 27 représentants du Salon à l étranger. Depuis le premier Salon nous vouons notre activité à la promotion de l'invention et selon notre expérience, nous pouvons affirmer que l'auteur d'une invention a une seule et unique préoccupation: commercialiser son invention. Nous entendons souvent dire qu'il faut innover pour mieux vivre ou encore inventer pour survivre. Mais nous constatons que de très nombreux inventeurs ne veulent pas s'engager dans la difficile voie de l'invention pour deux raisons fondamentales. La première raison est la crainte d'être assimilé à un "farfelu". Aussi, nous demandons aux personnes qui tournent systématiquement en dérision les inventeurs et les inventions, de bien vouloir s'en abstenir. C est pourtant bien l inventeur qui est à la base de tout produit, de toute nouvelle technologie. Qu il soit inventeur salarié ou indépendant, qu il soit chercheur professionnel ou amateur, cela importe peu. Qu une invention soit découverte suite à une recherche laborantine ou suite à un hasard, cela n a pas d importance: ce qui compte, c est que la créativité innovante contribue par ses résultats à la progression de notre bien-être, de nos emplois et de notre économie. Et ceci est indispensable durant cette période de crise économique. La deuxième raison réside dans la difficulté de faire connaître son invention pour la commercialiser. Il n'y a pas si longtemps, il suffisait de la proposer aux entreprises de sa région ou de son pays pour être fixé sur son avenir. Aujourd'hui ces démarches personnelles sont dépassées. En effet les entreprises susceptibles d'être intéressées se situent dans le monde entier. C'est la raison pour laquelle il faut un point de rencontre sur un plan international entre inventeurs présentant leurs inventions et fabricants, distributeurs et investisseurs, recherchant des nouveautés. Il permet de mettre sur le marché rapidement et efficacement des inventions au profit de tous. On en voudra comme preuve que chaque année, plus de 45% des inventions présentées au Salon font l'objet de contrats de licences. En 43 ans, nous avons vu des milliers d inventions se commercialiser au Salon et ce sont ces succès qui font notre réputation. Par exemple, ce véhicule qui permet de scanner les avions pour détecter des marchandises de contrebande, des stupéfiants ou des armes. Cette extraordinaire invention présentée par un inventeur roumain avait obtenu le Grand Prix du Salon en

5 Cette année, deux ans après, une usine est en construction à Saint-Imier, en Suisse, où cette invention sera fabriquée. Voici un bel exemple de réussite qui va créer des emplois et de la richesse. Il y a quelques mois, une forte délégation d industriels s est rendue à Hong Kong dans le but de chercher des opportunités pour leurs entreprises. Quelle ne fut pas leur surprise de voir que ce qui leur était présenté avait déjà reçu un diplôme au Salon de Genève! Comme quoi l on va souvent chercher très loin ce que l on peut trouver sur place. Bien sûr, le succès d une invention n est pas toujours évident. Je pense à cet inventeur qui a présenté il y a cinq ans un médicament pour soigner le paludisme. Des tests effectués sur plus de 700 personnes ont démontré son efficacité. Malheureusement, pour des raisons politiques et d intérêt personnel, ce médicament n est pas encore sur le marché et des gens continuent à mourir. J espère qu aujourd hui tout le monde a compris que la seule matière première intarissable que nous possédons est notre matière grise. Nous devons la défendre, la valoriser. Il est donc indispensable pour nos entreprises, nos universités, nos inventeurs, de disposer d un lieu privilégié pour permettre de réaliser des contacts fructueux au niveau international. L invention est en pleine mutation. L ère des chercheurs qui inventaient avec 20 ans d avance sur leur temps est bien révolu. Aujourd hui, l inventeur est plus intégré dans son époque et les inventions qu il propose sont proches des besoins, donc applicables immédiatement sur le marché. Bien que certaines, trop en avance sur leur temps ou qui dérangent, ont de la peine à s imposer, c est déjà à notre Salon en 1972 que le premier pot d échappement pour voitures équipé d un catalyseur a été présenté. Il a pourtant fait rire tout le monde. Je pense aussi aux différents éléments de protection contre les ondes nocives des téléphones portables et des réseaux WiFi présentés au Salon. Faudra-t-il attendre 30 ans pour prouver la dangerosité de ces ondes comme pour l amiante ou la cigarette? Rappelons enfin que la moitié des produits et techniques que nous utiliserons d ici 10 ans est encore à inventer. Puissent ceux qui les inventeront rencontrer ceux qui les commercialiseront et que tous en tirent le profit qu ils méritent. Aussi, je tiens à vous exprimer par avance ma gratitude pour le soutien que vous leur apporterez. Par vos articles et émissions, vous contribuez directement au succès du Salon mais, surtout, vous attirez ces visiteurs que tous nos exposants venant de 48 pays attendent et je vous en suis infiniment reconnaissant. Pour terminer, il faut rappeler que face à la crise, tous les économistes et les chefs d Etat, sans exception, terminent leurs discours en nous invitant à inventer pour sauver nos emplois, nos entreprises, notre prospérité et que l innovation est la clef de la réussite. Et bien, j en suis particulièrement heureux, en précisant toutefois que depuis le premier Salon en 1972, il y a maintenant 43 ans, je conclus mes discours de la même façon. A tous ceux qui ont coopéré au succès de ce Salon, en Suisse comme à l étranger, sans oublier mes fidèles collaborateurs, je tiens à leur exprimer ma profonde gratitude et mes plus vifs remerciements. =================

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

La philosophie Ludi. recréer cet esprit chaleureux et amical afin de faire passer des bons moments à ses internautes autour d une même passion.

La philosophie Ludi. recréer cet esprit chaleureux et amical afin de faire passer des bons moments à ses internautes autour d une même passion. Sommaire 3 Historique 4 L identité Ludi Le jeu de la Belote est apparu en France dans les années 1920 et a connu un grand succès. Longtemps considérée comme le «jeu de cartes du peuple», la belote a conquis

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Seul le discours prononcé fait foi

Seul le discours prononcé fait foi NOTES POUR UNE ALLOCUTION DU MAIRE DE MONTRÉAL MONSIEUR GÉRALD TREMBLAY RÉCEPTION EN L HONNEUR DES ANCIENS ÉLÈVES DE L INSEAD HÔTEL DE VILLE DE MONTRÉAL 2 OCTOBRE 2009 Seul le discours prononcé fait foi

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Société Louis GRAMA Tentes et Toiles S.A. Capital 1.700.000 FF

Société Louis GRAMA Tentes et Toiles S.A. Capital 1.700.000 FF La lettre commerciale Exemple Généralités Conventions Conseils Liens Exemple Société Louis GRAMA Tentes et Toiles S.A. Capital 1.700.000 FF Tél.: 01.45.88.98.32. 5 rue de la Liberté SIREN 455.239.666.00045

Plus en détail

RAPPORT DES QUESTIONNAIRES ENTREPRISES ET ETUDIANTS EDITION 2008

RAPPORT DES QUESTIONNAIRES ENTREPRISES ET ETUDIANTS EDITION 2008 RAPPORT DES QUESTIONNAIRES ENTREPRISES ET ETUDIANTS EDITION 2008 Version non définitive um Etudiants Entreprises de l UTC 1 Sommaire Introduction... 4 1. Point de vue des étudiants... 4 1.1. Nombre d étudiants...

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA A Toulouse, le 9 juillet 2015 Seul le prononcé fait foi Page 1 sur

Plus en détail

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE REMISE DE DIPLÔMES Dakar,

Plus en détail

Comité permanent du droit des brevets

Comité permanent du droit des brevets F SCP/20/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 9 OCTOBRE 2013 Comité permanent du droit des brevets Vingtième session Genève, 27 31 janvier 2014 EXCEPTIONS ET LIMITATIONS RELATIVES AUX DROITS DE BREVET : PRÉPARATION

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil M 1114-B

Secrétariat du Grand Conseil M 1114-B Secrétariat du Grand Conseil M 1114-B Date de dépôt: 19 janvier 2000 Messagerie Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la motion de M mes et M. Chaïm Nissim, Fabienne Bugnon et Sylvia Leuenberger

Plus en détail

Le Sous-Directeur général pour les Relations extérieures et de l Information du public

Le Sous-Directeur général pour les Relations extérieures et de l Information du public Le Sous-Directeur général pour les Relations extérieures et de l Information du public Aux: Commissions nationales pour l UNESCO Délégations permanentes auprès de l UNESCO Instituts de recherche scientifique

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Votre réseau international. Chine

Votre réseau international. Chine Votre réseau international Chine Allemagne Argentine Brésil Burkina Faso Canada Assurer votre succès à l international avec ERAI Depuis 1987, ERAI accompagne les entreprises rhônalpines pour concrétiser

Plus en détail

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA

Plus en détail

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 INITIATIVE INTERNATIONALE D ISTANBUL SUR LE VIEILLISSEMENT DOCUMENT DE REFERENCE Au cours de la dernière

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

NOS PRINCIPES DIRECTEURS

NOS PRINCIPES DIRECTEURS NOS PRINCIPES DIRECTEURS Depuis 50 ans, les bulletins verts décrivent la manière dont John Deere conduit ses affaires et met ses valeurs en pratique. Ces bulletins sont des guides utiles au moment d émettre

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa Programme des Nations Unies pour le développement DISCOURS Conférence-débat à l Université de Kinshasa «L IMPACT DE L AUTONOMISATION DE LA FEMME SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RDC» M me Priya Gajraj, Directeur

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités. Discours Sous réserve du prononcé

Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités. Discours Sous réserve du prononcé Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités Discours Sous réserve du prononcé IXe journée de l Hospitalisation à domicile Fédération nationale des établissements d hospitalisation à domicile

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

Allocution de. Serge Leclerc. Président de SIPAR Société d Investissements en Participations Inc.

Allocution de. Serge Leclerc. Président de SIPAR Société d Investissements en Participations Inc. Allocution de Serge Leclerc Président de SIPAR Société d Investissements en Participations Inc. Deuxième conférence annuelle de L Association de Planification Fiscale et Financière (APFF) Sur le thème

Plus en détail

e supplément Arménie Royaume-Uni Afrique lettre n 16 / avril 2010

e supplément Arménie Royaume-Uni Afrique lettre n 16 / avril 2010 e supplément lettre n 16 / avril 2010 Royaume-Uni Londres, 28 août 2009 Orange, acteur majeur de la publicité numérique Avec l acquisition d Unanimis, le plus grand réseau exclusif de publicité numérique

Plus en détail

La promotion de la pluralité linguistique dans l usage des nouvelles technologies de l information et de la communication

La promotion de la pluralité linguistique dans l usage des nouvelles technologies de l information et de la communication Intervention de M. Khamsing Sayakone, Président de la section Lao de l APF à la 32 ème session de l APF (30juin-3 juillet 2006, Rabat, Maroc) (31 La promotion de la pluralité linguistique dans l usage

Plus en détail

Informations générales

Informations générales PHARMACEUTICAL INSPECTION CONVENTION PHARMACEUTICAL INSPECTION CO-OPERATION SCHEME Informations générales PS/INF 71/2012 26 septembre 2012 Le schéma de coopération dans le domaine de l inspection pharmaceutique

Plus en détail

RD 852-B M 2138. Secrétariat du Grand Conseil. Date de dépôt : 9 avril 2013

RD 852-B M 2138. Secrétariat du Grand Conseil. Date de dépôt : 9 avril 2013 Secrétariat du Grand Conseil Date de dépôt : 9 avril 2013 RD 852-B M 2138 a) RD 852-B Rapport de la Commission de contrôle de gestion chargée d étudier le rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Mesdames et Messieurs les membres du Comité permanent des finances,

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

SOMMAIRE ANNEXES A...21

SOMMAIRE ANNEXES A...21 SOMMAIRE ANNEXES A...21 A.1. Exemple de dépliant MGEL... 22 A.2. Feuillets de la Préfecture concernant la 1ère demande de carte de séjour étudiant... 23 ANNEXES B...24 B.1. Le questionnaire... 25 B.2.

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Règles du concours de startups PulseContest

Règles du concours de startups PulseContest Règles du concours de startups PulseContest Article 1. Organisation Le présent concours est organisé par l Association La Cuisine du Web et la société Huawei France afin de soutenir l innovation et l entreprenariat

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Newsletter n 4 Avril 2015

Newsletter n 4 Avril 2015 Newsletter n 4 Avril 2015 Chères et chers bénévoles, Nous espérons que vous allez toutes et tous bien et que vous trouverez du temps entre les chasses aux œufs pour les activités que nous vous proposons

Plus en détail

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte.

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Suisse SA Freilagerstrasse 40 8047 Zurich Suisse A1T334-A234-1-77 Sous réserve de modification Siemens Suisse SA, 2012 Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Generation21

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

COMITÉ PERMANENT DU PATRIMOINE CANADIEN. Mémoire du Réseau indépendant des diffuseurs d événements artistiques unis (RIDEAU)

COMITÉ PERMANENT DU PATRIMOINE CANADIEN. Mémoire du Réseau indépendant des diffuseurs d événements artistiques unis (RIDEAU) COMITÉ PERMANENT DU PATRIMOINE CANADIEN Mémoire du Réseau indépendant des diffuseurs d événements artistiques unis (RIDEAU) 9 mars 2009 Membres du Comité permanent du Patrimoine canadien, Bonjour, Mon

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD REPUBLIQUE DU TCHAD ------------------- Unité Travail Progrès ------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

Préparer une mission de prospection. Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011

Préparer une mission de prospection. Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011 Préparer une mission de prospection Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011 Le voyage professionnel est considéré aujourd'hui comme l'un des outils les plus efficaces de la prospection export.

Plus en détail

Le futur doit s ancrer dans l histoire

Le futur doit s ancrer dans l histoire Conférence de presse du 3 septembre 2013 Le texte prononcé fait foi. Le futur doit s ancrer dans l histoire Patrick Odier, Président du Conseil d administration, Association suisse des banquiers Mesdames,

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

2) NOTRE ORGANISME EST-IL PRÊT À RECRUTER DES BÉNÉVOLES

2) NOTRE ORGANISME EST-IL PRÊT À RECRUTER DES BÉNÉVOLES 2) NOTRE ORGANISME EST-IL PRÊT À RECRUTER DES BÉNÉVOLES DE PLUS DE 50ANS? O N Si non : Voir trucs et astuces SOMMES-NOUS PRÊTS À RECEVOIR LES BÉNÉVOLES DE PLUS DE 50 ANS? Savons-nous pourquoi nous voulons

Plus en détail

Plan de partenariat. nouveautés 2015. Salon. 17 au 19 mars 2015. Salon international des technologies environnementales. anniversaire. americana.

Plan de partenariat. nouveautés 2015. Salon. 17 au 19 mars 2015. Salon international des technologies environnementales. anniversaire. americana. lan de partenariat 17 au 19 mars 2015 alais des congrès de Montréal, Canada Salon international des technologies environnementales e nouveautés 2015 Carrefour de l innovation Visibilité pour tous les budgets

Plus en détail

La Foire-Expo Régionale

La Foire-Expo Régionale 1 LES HORAIRES DE LA FOIRE : La Foire-Expo Régionale Samedi 28 juin de 10h à 22h : à partir de 21h : FOIRE EXPO NUIT CELTIQUE Dimanche 29 juin de 10h à 20h : FOIRE EXPO - L invité d honneur La Métallurgie

Plus en détail

Me passer de ma voiture? Impossible!

Me passer de ma voiture? Impossible! Me passer de ma voiture? Impossible! Avec le Pack Ma Mobilité, partez l esprit tranquille en France comme à l étranger et allez au bout de vos projets quoi qu il arrive. Aller au bout de mes projets en

Plus en détail

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE PETROLE AFRICAINS (APPA) 30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA CEREMONIE D OUVERTURE SOLENNELLE DES TRAVAUX Discours de Son excellence ETIENNE DIEUDONNE

Plus en détail

Cérémonie d ouverture (Beijing, 25 février 2010) M. Assane Diop Directeur exécutif Bureau international du Travail, Genève ***

Cérémonie d ouverture (Beijing, 25 février 2010) M. Assane Diop Directeur exécutif Bureau international du Travail, Genève *** 2010 International Forum on Economic Globalization and Trade Unions International Financial Crisis and the Role of Trade Unions Employment Crisis and Sustainable Development Cérémonie d ouverture (Beijing,

Plus en détail

Le droit d auteur dans un environnement numérique : les positions de l IFLA et de l UNESCO 1

Le droit d auteur dans un environnement numérique : les positions de l IFLA et de l UNESCO 1 Le droit d auteur dans un environnement numérique : les positions de l IFLA et de l UNESCO 1 Das Urheberrecht in einer digitalen Umwelt: die Positionen der IFLA und der UNESCO Jean-Philippe Accart Information

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail

Yves Rocher mécène des artistes femmes

Yves Rocher mécène des artistes femmes C55/M30/J100 Ton en quadrichromie Créateur de la Cosmétique Végétale C75/M80/J95 Yves Rocher mécène des artistes femmes Depuis toujours très engagée auprès des femmes, la Marque Yves Rocher a décidé d

Plus en détail

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Problématique : Existe-t-il un modèle de développement pour les pays du Sud? Page 2 Document 1 Evaluation : 1. Présentez le document.(x

Plus en détail

Le Mondial de l Auto 2010. pour les blondes, les brunes et les rousses aussi...

Le Mondial de l Auto 2010. pour les blondes, les brunes et les rousses aussi... Le Mondial de l Auto 2010 pour les blondes, les brunes et les rousses aussi... Après «L assurance auto expliquée aux blondes, aux brunes et aux rousses aussi», voici un nouveau recueil de trucs et astuces

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI

REPUBLIQUE DU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES TELECOMMUNICATIONS DE L INFORMATION, DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT CABINET DU MINISTRE DISCOURS DE LA MINISTRE DES TELECOMMUNICATIONS, DE L

Plus en détail

(Cotonou, le 18 Juillet 2013)

(Cotonou, le 18 Juillet 2013) République du Bénin ************** Ministère de l Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ) **************** Ministère

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Recommandations pour appuyer la croissance et le développement de la production commerciale de biocarburants cellulosiques pour une économie

Plus en détail

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam 1 Chine Singapour Hong Kong Cross Border ZBA Crédit Agricole CIB succursale du Japon solutions

Plus en détail

innover Bernard Girard

innover Bernard Girard Google, une machine à innover Bernard Girard Qui ne connaît pas Google? Faut-il présenter Google? Ses résultats économiques stupéfiants Sa croissance si rapide Son modèle économique L originalité de son

Plus en détail

Association des Commerçants du Canton de Fribourg

Association des Commerçants du Canton de Fribourg Rapport du président du jury 18 mars 2015 Diplôme d honneur ACCF Mesdames et Messieurs, Malgré la crise économique, l incertitude liée au rapport Fr. / Euro l extension incessante des centres commerciaux,

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

Euro - China Smart Mobility city Awards 2015

Euro - China Smart Mobility city Awards 2015 CLUB DES VOITURES ÉCOLOGIQUES Euro - China Smart Mobility city Awards 2015 Dossier de présentation et d inscription Organisé par : Soutenu par : CLUB DES VOITURES ÉCOLOGIQUES Sommaire CONTEXTE 3 LE PRIX

Plus en détail

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Depuis la création de Syngenta en 2000, nous avons accordé la plus haute importance à la santé, à la sécurité et à l environnement (SSE) ainsi qu

Plus en détail

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun.

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. 14 ème SOMMET DE LA FRANCOPHONIE Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. (Kinshasa, 12-14 octobre 2012) Point 7 à l ordre du jour sur le thème : «L Afrique dans la francophonie

Plus en détail

L anonymisation des botnets soulève de nouveaux problèmes de sécurité.

L anonymisation des botnets soulève de nouveaux problèmes de sécurité. L anonymisation des botnets soulève de nouveaux problèmes de sécurité. Bien que les botnets, de grands réseaux d ordinateurs compromis gérés par des pirates à partir d un serveur de commande et de contrôle

Plus en détail

Dossier de presse. Nos actions pour la jeunesse. 21 février 2014

Dossier de presse. Nos actions pour la jeunesse. 21 février 2014 + Dossier de presse Nos actions pour la jeunesse. 21 février 2014 + Le Centre des Jeunes 2 Dirigeants! Le CJD est un mouvement patronal, né en 1938, qui rassemble 4500 chefs d entreprise et cadres dirigeants

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DU DROIT D AUTEUR ET DES DROITS CONNEXES

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DU DROIT D AUTEUR ET DES DROITS CONNEXES OMPI SCCR/19/13 ORIGINAL : Français, anglais, arabe, chinois, espagnol, portugais et russe DATE : 11 décembre 2009 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ PERMANENT DU DROIT

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DES GOUVERNEURS

DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DES GOUVERNEURS DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DES GOUVERNEURS AM101f-Y 1 M. Harris Georgiades Président du Conseil des gouverneurs de la BERD Assemblée annuelle, Tbilissi 15-16 mai 2015 Discours d ouverture

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

LIBEREZ VOTRE CREATIVITE CONTRE LA PAUVRETE

LIBEREZ VOTRE CREATIVITE CONTRE LA PAUVRETE LIBEREZ VOTRE CREATIVITE CONTRE LA PAUVRETE La participation au concours et l utilisation du site Web www.wecanendpoverty.eu constituent un accord avec les termes et conditions suivantes. UN APPEL À LA

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Au garage Information aux enseignants

Au garage Information aux enseignants Information aux enseignants 1/5 Ordre de travail Quelle est la structure d un garage automobile moderne? En quoi consiste la mission d un garagiste aujourd hui? Lire les informations sur un garage. Objectif

Plus en détail

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle 1 Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle Discours de Madame ALBATOUL Zakaria, Ministre de l'enseignement fondamental et de l'alphabétisation du Tchad, Présidente

Plus en détail

A quoi sert un brevet?

A quoi sert un brevet? A quoi sert un brevet? C'est une bonne question à se poser lorsque l'on a l'impression que l'on est en face d'une innovation qui mérite d'être protégée. Cette question revient souvent car la protection

Plus en détail

OPEN SOFT SYSTEM DEPARTEMENT EVENEMENTIEL CONTACT : Eddie MARAJO Tel: 0596 61 16 32/ 0696 25 34 79 - Fax: 0596 61 18 99 E-mail: open-soft@wanadoo.

OPEN SOFT SYSTEM DEPARTEMENT EVENEMENTIEL CONTACT : Eddie MARAJO Tel: 0596 61 16 32/ 0696 25 34 79 - Fax: 0596 61 18 99 E-mail: open-soft@wanadoo. 0 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 2 II. PRESENTATION GENERALE 3 III. LA COMMUNICATION 4 IV. PLAN D IMPLANTATION DES STANDS 5 V. LES TARIFS DE LOCATION DES STANDS 6 VI. INSCRIPTIONS 7 VII. LES PARTENARIATS 9 VIII.

Plus en détail

Nouveau Partenariat pour le Développement de l Afrique. République de l Ouganda

Nouveau Partenariat pour le Développement de l Afrique. République de l Ouganda Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Nouveau Partenariat pour le Développement de l Afrique Nations Unies Département des Affaires Economiques et Sociales

Plus en détail

Program. Cadeaux sympas. Pour les grands partenaires et ceux qui veulent le devenir. Fort développement des ventes. Privilèges attrayants

Program. Cadeaux sympas. Pour les grands partenaires et ceux qui veulent le devenir. Fort développement des ventes. Privilèges attrayants Pour les grands partenaires et ceux qui veulent le devenir. Fort développement des ventes Cadeaux sympas Privilèges attrayants 2 3 Quel développement désirez-vous atteindre? Quel développement désirez-vous

Plus en détail

Cité des métiers et de la formation Genève

Cité des métiers et de la formation Genève Cité des métiers et de la formation Genève Conférence de presse 5 septembre 2008 Information et contacts Département de l instruction publique OFPC Office pour l orientation, la formation professionnelle

Plus en détail

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES 1 ère ÉDITION à la Réunion LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES Du 11 au 13 MARS 2016 Au PARC DES EXPOSITIONS ET DES CONGRÈS AUGUSTE LEGROS SAINT DENIS DE LA RÉUNION INFOS : contact@eventgo.fr / 0692 527 520

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (36)/15.12 Date de publication : 24 juin 2015 TRENTE-SIXIÈME RÉUNION Date : 30 juin - 2 juillet 2015 Lieu : Salle du conseil exécutif,

Plus en détail

ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA

ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA Notes pour une allocution prononcée par M. Patrick Déry Surintendant de l encadrement

Plus en détail

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel.

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. Sommaire 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. 3. relaxnews : une entreprise qui se développe, recrute,

Plus en détail

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Septembre 2015 NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Les 3 et 4 septembre dernier, le Crédit Mutuel de la Vallée a convié une partie de sa clientèle, officiels et autorités, notamment le

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil

Secrétariat du Grand Conseil Secrétariat du Grand Conseil PL Projet présenté par les députés: Mme et M.Roger Deneys, Loly Bolay, Antoine Droin Date de dépôt: Février 2010 Messagerie 2 Projet de loi Projet de loi constitutionnellle

Plus en détail

Formation des Masseurs/Kinésithérapeutes du sport

Formation des Masseurs/Kinésithérapeutes du sport Formation des Masseurs/Kinésithérapeutes du sport Marc SAUNIER Nous souhaitons présenter notre projet de formation des masseurs-kinésithérapeutes du sport, qui atteint aujourd hui sa maturité. Des appuis

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER

TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER TEST Nr.2 Ière épreuve. ( /20 points) Définissez les termes en remettant en ordre les mots et les expressions suivants: 1. Marché financier : et

Plus en détail

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER 10 décembre 2012 Chère Madame/Cher Monsieur, Chaque pays européen a son propre système national d'enseignement

Plus en détail

Madame la Ministre, chère Maggie,

Madame la Ministre, chère Maggie, Signature Convention Centre Antipoison Bruxelles-Grand-Duché de Luxembourg, Bruxelles, le 2 juin 2015 à 10.30 heures Discours de Madame la Ministre Lydia MUTSCH Madame la Ministre, chère Maggie, Monsieur

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail