ProQuest Information and Learning 300 North Zeeb Road. Ann Arbor, MI USA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ProQuest Information and Learning 300 North Zeeb Road. Ann Arbor, MI 48106-1346 USA 800-521-0600"

Transcription

1 This manuscript has been reproduced from the microfilm master. UMI films the text directly from the original or copy submitted. Thus, some thesis and dissertation copies are in typewriter face, while others may be from any type of computer printer. The quality of this reproduction is dependent upon the quality of the copy submitted. Broken or indistinct print, colored or poor quality illustrations and photographs, print bleedthrough, substandard margins, and improper alignment can adversely affect reproduction- In the unlikely event that the author did not send UMI a complete manuscript and there are missing pages. these will be noted. Also, if unauthorized copyfight material had to be removed, a note will indicate the deletion. Oversize materials (e.g. maps, drawings, charts) are reproduced by sectioning the original, beginning at the upper left-hand comer and continuing from left to right in equal sections with small overlaps. Photographs included in the original manuscript have been reproduced xerographically in this copy. Higher quality 6" x 9" black and white photographic prints are available for any photographs or illustrations appearing in this copy for an additional charge- Contact UMI directly to order. ProQuest Information and Learning 300 North Zeeb Road. Ann Arbor, MI USA

2

3 Universite de Montreal LA PRATIQUE DES CHEVAUCHEMENTS INTERGOUVERNEMENTAUX Analyse des relations entre fonctionnaires federaux et provinciaux dans la formation de la main-d'oeuvre au Quebec et en Ontario par Magali Marc Departement de Science politique Facult6 des arts et des sciences These presentee a la Facult6 des ~tudes SupMeures en vue de I'obtention du grade de Philosophiae Doctor (Ph.D.) en science politique Octobre Magali Marc, 2000

4 National Library Acquisitions and Bibliographic Services BiMiotMque nationale du Canada Acquisitions et services bibliographiques 395 Wellington Street 395, nu, WeMingtm Ottawa ON KIA ON4 -ON K1AW Canada Canada The author has granted a nonexclusive licence allowing the National Library of Canada to reproduce, loan, distribute or sell copies of this thesis in microform, paper or electronic formats. The author retains ownership of the copyright in this thesis. Neither the thesis nor substantial extracts &om it may be printed or otherwise reproduced without the author's permission. L'auteur a accorde une licence non exclusive pennettant a la Bibliotheque nationale du Canada de reproduire, prgter, distribuer ou vendre des copies de cette these sous la forme de microfichelfilm, de reproduction sur papier ou sur format electronique. L7auteur conserve la propriete du droit d'auteur qui protege cette these. Ni la these ni des extraits substantiells de celie-ci ne doivent etre imprimes ou autrement reproduits sans son autorisation.

5 Facult6 des 6tudes supdrieures Cette these intitul6e: La maticrue des chevauchements interaouvernementaux Analvse des relations entre les fonctionnaires f6d6raux et provinciaux dans la formation de la main-d'aeuvre au Quebec et en Ontario prdsenth par Magali Marc a ete evaluee par un jury compos6 des personnes suivantes: G9rard Boismenu James I. Gow Louis Massicotte Robert Dalp6 Jacques Bourgault These accepth le: 23 avril2001

6 SOMMAIRE Cette these en science politique (administration publique) a pour but de coniprendre les interactions entre fonctionnaires federaux et provinciaux en situation de chevauchements dans un secteur (la formation de la main-d'oeuvre) qui a ete chaudement dispute par les gouvemements federal et provinciaux, particulierernent au Quebec. Nous examinons la litterature existante sur la question des chevauchernents en systeme federal. En fait, cette question s'inscrit dans un debat plus large sur le fonctionnement du federalisme et le partage des pouvoirs dans les federations. La plupart des etudes recensees ne s'attardent pas au r6le jou6 par les fonctionnaires des deux paliers de gouvernament. Les etudes qui traitent de chevauchements considerent que ceux-ci sont inefficaces et coqteux et donnent lieu a de la mauvaise gestion. Par contraste, les etudes qui s'inthssent aux fonctionnaires et a leurs interactions font un constat plus nuance sur la double gestion. En nous inspirant de nos pr6d6cesseun. Dupre, Savoie et Haddow, nous avons choisi d'intewiewer des fonctionnaires fbderaux et provinciaux impliques dans des programmes de formation de la maind'oeuvre, au Qudbec et en Ontario.

7 Nous avons combine I'approche de I'analyse strategique et la theorie neoinstitutionnelle comme cadre theorique afin de cemer les perceptions, les attitudes et aussi les objectifs et les valeurs des fonctionnaires que nous avons interviewes. Notre recherche nous a pennis dt6tablir que les fonctionnaires federaux et provinciaux oeuvrant dans la formation de la maind'oeuvre au Quebec et en Ontario ont eu tendance a cooperer mais ont &e fortement influences par le contexte institutionnel. Le debat constitutionnel acwmpagne de la remise en question des initiatives fbdbrales dans la formation de la main-d'oeuvre, ainsi que la lutte contre le deficit prioris6 par la classe politique ont contribue B modifier les structures d'intewention gouvemementale au point d'inhiber la cooperation entre les fonctionnaires. Toutefois, les fonctionnaires provinciaux, tant qu6b6cois qu'ontariens ont suffisamment fait etat des problemes relies B I'harrnonisation des interventions pour que nous puissions conclure que les chevauchements wmpliquent la gestion. Quant au secteur de la forrnation de la main-d'oeuvre, le concept de partenariat a ete mis a I'dpreuve et s'est heurte a la mefiance de certains ministres. Quant aux fonctionnaires, les ajustements nbcessaires en situation de partenariat avec des organisrnes non-gouvemementaux se sont averes &re la difficulte majeure, plus importante que les chevauchements.

8

9 federal et les chevauchements: comment les secteurs de chevauchements sont-ils gms dans la federation canadienne? L'etude de Dupr6 et al t'6tude de Donald Savoie L'etude de Rodney Haddow Conclusion Chapitre 2 La ~ratiaue des chevauchements interaouvenementaux: problematicrue et m6thodoloaie Introduction Problematique HypothBse Methodologie I nteret de I'analyse strategique I nt&& de l'approche n6o-institutionnelle Methode Traitement des donn6es Richesses et limites de.. I'approche qual~tat~ve La pratiaue administrative des chevauchements dans la formation de la main-d'oeuvre au Quebec et en Ontario: contentieux. environnement institutionnel et limes de coodration ou de conflit Chapitre 3 La mise en lace de la relation f&d&rale-drovinciale dans la formation de la maind'oeuvre Introduction Les restructurations administratives Les querelles et les conflits juridiques

10 3.3 Conflits sur la definition de la formation de la main.d'oeuvre Conclusion Chapitre 4 Le Quebec: structures fonnelles et structures des... rapports 112 Chapitre 5 Introduction Structures formelles Region de Montrbal Region de la MontMgie Region Laval-Laurentides Lanaudiere (3L) Positions des acteuts dans le structures forrnelles Structures des rapports Impacts des changements institutionnels Points de vue des fonctionnaires.. provmaaux Points de vue des fonctionnaires fhdkraux Points de vue des organismes paragouvemementaux et non-gouvemementaux Les lignes de coopbration et de conflits Les fonctionnaires Les organismes paragouvernernentaux et non-gouvemementaux Les chevauchements Conclusion Ontario: historiaue. structures formelles et structures des rap~orts Introduction Historique 169

11 5.1-1 Le contentieux f8d6ral-provincial Le contentieux ontarien I-2.1 La dimension administrative: education ou 6conomie Une guerre d'influence: syndicats contre gens d'affaires La structure des rapports Les structures forrnelles La perception des rapports Cooperation ou conflits La perception de I'experience COFAM L'attitude des fonctionnaires federaux Conclusion Com~araison des cas au6b6cois et ontarien Introduction Les elements de similitudes Les canflits intragouvemementaux au niveau provincial Raison d'etre Stabilite des liens Recherche de la cornmodit Le service B la clientele priorise La question du guichet unique Le mecontentement envers le gouvemement fbd6ral Le fedbral: pas un intrus pour les Ontarians Les elements de diffbrentiation Deux cultures administratives Partenanat: consensus au Quebec, confrontation en Ontario

12 vii Conclusion I Conclusion generale Les chevauchements dans le secteur de - la formation de la maind'oeuvre: les hgles du jeu. I'environnement mrtinent. le svstdme d'action concret et la rationalit6 des acteurs Introduction Les regles du jeu L'environnement pertinent Le systeme d'action concret et la rationalite des acteurs Livres et articles Documents ofkiels -244 Annexes..... Annexe I Guide d'interview et questionnaire... Annexe 2 Liste des personnes interviewdes par cateaorie et par ordre.xii -...xm.

13 viii LISTES DES SCHEMAS ET FIGURES Schema des contraintes institutionnelles qui pcent sur les gestionnaires dans la formation de la maind'oeuvre p- 63 Figure 1 : Organ igramme de la Societe qu6bdcoise de la maind'oeuvre......p Figure 2: Organigramme de la Vice-prbsidence aux. - opt rat~ons.....p Figure 3: Organigramme du ministere de I'Emploi et de la Solidarite Figure 4: Organigramme du ministere federal du Developpement des ressources humaines p Organization of the Ministry of Skills Development..... p Schema rev~se..... p 223

14 LlSTE DES SIGLES ET ACRONYMES AFTP BFDRQ CA CAAT CAM0 CEFA CEC CCMMO CEDEQ CEGEP CEQ CFP CLE CLD COFAM CPQ CSN CTQ FTQ MEF MFP MElC MESSR ME9 MDRHC MIC MlCST MMOl MMSRFP MRC MTMO NPD OTAB Assistance a la Formation Technique et Professionnelle Bureau federal de developpement regional du Quebec Conseil d'administration (dam cette these: de la SQDM) Colleges of applied arts and technology Comite d'adaptation de la maind'oeuvre Commission d'etude sur la formation des adultes Centres d'emploi du Canada Commission canadienne de mise en valeur de la main-d'oeuvre (en anglais CFLDB) Corporations de developpement economique et communautaire Colleges d'enseignement general et professionnel Centrale des enseignants du Quebec Commissions de formation professionnel le Centres locaux d'emploi Centres locaux de developpernent Conseil ontarien de formation et d'adaptation de la main-d'oeuvre Conseil du patronat Confederation des syndicats nationaux Centres travail Quebec Federation des travailleurs et travailleuses du Quebec Ministere de I'6ducation et de la formation (Ontario) Ministere de la formation professionnelle (Ontario) Ministere de I'emploi et de I'lmrnigration du Canada Ministere de I'emploi et de la solidarit6 et de la securite du revenu Ministere de l'education du Qu6bec Ministere du developpement des ressources humaines du Canada Ministere de l'industrie et du Commerce Ministere de I'industrie, du commerce, de la science et de la technolog ie Minist6re de la Maind'oeuvre et de I'lmmigration Ministere de la Main-d'oeuvre, de la securitb du revenu et de la formation professionnelle (Quebec) Municipalit6 rbgionale de comtb Ministere du Travail et de la Maind'oeuvre (Quebec) Nouveau parti democratique Ontario training and adjustment board (nom anglais du COFAM)

15 PNF PFMC R-QuODE SMMO SQDM Programme national de formation Programme de formation de la main-d'oeuvre du Canada Regroupement quebecois des organismes de developpement de I'employabilit6 Strategie de mise en valeur de la maind'oeuvre Societe qu8b6coise de developpement de la main-d'oeuvre

16 Cette these est dediee a ma mere, feue-e16onore Casenave. Je tiens a rernercier mes directeurs de these, James lain Gow et Louis Massicotte pour leur soutien indefectible. Je dois aussi des remerciernents chaleureux B Nicole Deregnaucourt et a Michel Poulin pour I'aide precieuse qu'ils m'ont apportee dans les demiers milles, les plus difficiles a franchir.

17 INTRODUCTION GENERALE Cette these en administration publique se situe dans le cadre d'un questionnement sur la gestion publique dans la federation canadienne au moment oq de grands defis se posent et ou celle-ci est mise en demeure de s'assouplir et de s'adapter aux differences regionales, ce qui suppose une forme ou une autre de decentralisation. Comment les fonctions publiques federale et provinciales vivent-elles la gestion a deux niveaux? De quelles fa~ons les debats de juridiction et les querelles constitutionnelles affectent-ils le travail quotidien des fonctions publiques et surtout leurs interrelations? Comment les fonctionnaires sont-ils affectes, en bien ou en mal, par la necessite d'une gestion conjointe dans les secteurs ou les deux ordres de gouvernement sont presents et meme parfois en lutte pour accroitre leur visibiiite? Les fonctionnaires sont-ils embrigades ou impliques dans ces luttes? De quelles manieres? Ont-ils tendance a coopbrer entre eux ou leurs comportements refletent-ils les conflits entre ordres de gouvemement ou entre ministeres? Nous avons choisi, pour repondre a ces questions, d'effectuer une recherche sur le terrain par le biais d'interviews principalement avec des fonctionnaires federaux et provinciaux, mais aussi avec des intervenants du secteur paragouvernemental et non-gouvernemental en relation avec eux.

18 Nous abordons cette recherche, wnsciente que ce questionnement est vaste et plus complexe qu'il n'y parait au premier abord puisque nous traitons a la fois du fonctionnement du federalisme canadien, de la question des chevauchernents gouvernementaux et du r6le des fonctions publiques dans la gestion d'un secteur oic deux gouvemements sont presents. Peu d'etudes ont ete consacrees a ce type de questionnement. Nous esperons contribuer a combler ce vide. Le federalisme et les chevauchements Tout systeme fbd6ral se caract&ise en premier lieu, par un partage des corm ~petences entre deux ordres de gouvemement, chaque ordre conservant sa souverainete dans sa sphere de juridiction. Toutefois, dans la plupart des federations, les spheres de juridiction sont rarement etanches. Ainsi, on retrouve dans les systemes federaux un certain nombre de competences communes en plus des competences exclusives. Ce sont ces competences communes qui sont appelees le plus souvent N pouvoirs concourants u ou (c competences partagees )). Ronald Watts parle de ic concurrent (shared) powers n, mais le terme <( concurrent )) en franqais Bvoque la competition (nous utilisons d'ailleurs dans cette these les termes concurrence et compbtition wmme des synonymes).

19 Nous preferons parler de tc competences partagees w, mcme si Remillard parle de cr domaines de l6gislation concurrents ou les deux ordres de gouvernement peuvent l6giferer sirnultanement w'. Les pouvoirs ou competences partages necessitent soit que I'un ou I'autre des ordres de gouvernement ait preponderance en cas de conflit, soit que les deux ordres de gouvemement harmonisent et coordonnent leun activites. Au Canada, c'est dans les secteurs de comp6tence commune, dans les secteurs nonprevus par la Constitution et dans les secteurs de competence provinciale ou le federal exerce son pouvoir de depenser que I'on risque le plus de rencontrer des chevauchernents2. Nous adoptons dans le cadre de cette these la definition de Stephane Dion, d'apres lequel on entend par (( chevauchement N le fait que deux ordres de gouvernement soient presents dans un secteur d'intervention sans pour autant faire la mcme chose. Par contre, dans le (( dbdoublement B. deux gouvernements font la meme chose sans enrichir le service '. Par exernple, en ce qui a trait a Ronal Watts, dans Comparing Federal Systems in the 1990s. (Institute of Intergovernmental Relations, Queen's University, Kingston, Ont., 1996, p.34) et Rdrnillard dans Le f6d6ralisme canadien (Quebec-Arnerique, Montreal, 1983, p.167). * C'est I'avis, entre autres, de Claude Ryan qui estime que les cas de dbdoublement rbel sont fares. Voir Claude Ryan, Regards sur le fdddralisme canadien, Bordal, Quebec, 1995, p.101). Stephane Dion, K Quel avenir politique pour le Canada? w in Options Poliiiques 15(3), avril 1994, pp Cette definition nous parar la plus claire et la plus simple. Nous venons plus loin que d'autres auteurs trouvent diffdrents types de chevauchernents sans s'6loigner vraiment de cette

20 I'inspection des viandes au Canada. les inspecteun fed6raux et provinciaux realisent des activites identiques, mais avec des effets cumulatifs puisque les inspecteurs des deux ordres de gouvemement ne visitent jamais les memes etablissements4. Nous verrons, dans le chapitre premier, comment les auteurs qui se sont interesses au federalisme canadien ont fait etat de la question des chevauchements et de la part que ceux-ci jouent dans le debat sur le fonctionnement de la federation. La gestion administrative dans le systame federal canadien Les chercheurs en administration publique ont de bonnes raisons de se derliander comment les fonctionnaires fed6raux et provinciaux ont vecu les nombreux debats qui se sont deroules sur la place publique quant au partage des pouvoirs entre le gouvernement federal et les gouvernements provinciaux. Les reseaux de confiance qui s'etaient crees entre les fonctionnaires federaux et provinciaux a la faveur des programmes cofinances ont-ils ete idee de base. Gordon Brown, auteur d'un article sur les chevauchements dont nous faisons &at plus loin, adopte,quant i3 lui, la meme definition que Stdphane Dion. Cet exernple est tire d'un dossier de reflexion mis au point par Germain Julien et Marcel Proulx 8 la suite de leur &ude intitulb tes chevauchements des programmes fdd6mux ef qu&6cois. Ible nationale d'administration publique, Qudbec, 1978, (pp.15-16). 11 est i3 noter que MM. Julien et Proulx dont nous parlons plus longuement dans le prochain chapitre, considerent ce type de dedoublement comme un << chevauchement ayant un caractdre partieltement cumulatif m.

21 completement annules ou seulernent inhibes quand ces programmes ont ete rernplaces par des ententes administratives? La formation de la main-d'oeuvre est un secteur qui a fait I'objet d'une longue dispute federale-provinciale jusqu'a la signature d'une entente administrative en avril 1997 relative a la main-d'oeuvre5. Le secteur de la formation de la main-d'oeuvre releve a la fois de 196ducation qui est de competence provinciale et du dbveloppement de la main-d'oeuvre qui, pouvant Btre considere comme relevant du secteur du dbveloppement economique. releve a la fois du gouvernement fbd6ral et des gouvemements provinciaux. I1 faut noter, cependant, que dans ['Entente constitutionnelle de Charlottetown (annulee par le referendum de 1992), la section qui traitait de la formation de la main-d'oeuvre faisait etat du (( paragraphe 91(2A) de la Loi constitutionnelle de 1867, ou etait affirrnee la competence federale a I'egard de I'assurance-ch6rnage u. L'Entente de Charlottetown concluait que le federal devait conserver sa competence exclusive a I'egard du soutien du revenu et des services connexes qu'il fournit dans le cadre du regime d'assurance-ch&nage6. D'apres I'Entente, les programmes Entente de pnncipe Canada-Quebec relative au march6 du travail, 21 avril Rapport du consensus sw la Constitution, Charlottetown, texte int6gral de I'entente canclue entre les premiers ministres et les dirigeants autochtones et des tenitoires le 28 aoot 1992 A Charlottetown, p.12.

22 de formation de la main-d'oeuvre devaient faire I'objet d'ententes administratives entre le federal et les provinces. Dans la mesure 00 une presence federate etait consewhe du fait que dans le cadre de ses ententes, certaines normes nationales devaient &re respectees, on pouvait s'attendre a ce que les deux ordres de gouvemement restent irnpliques dans la formation de la main-d'oeuvre. Toutefois, m&ne en faisant abstraction de la presence du federal, on observe dans la formation de la maind'oeuvre, une foule de programmes et d'intervenants. Ainsi, ce n'est pas seulement entre eux que les fonctionnaires ont des rapports plus ou moins hannonieux, ils ont aussi a traiter avec une clientele diverse et avec des partenaires tels que les responsables rbgionaux. municipaux, les chefs d'entreprises et les leaders syndicaux des localites ou ils interviennent. C'est dans ce contexte que les fonctionnaires ont eu a remplir leur mission. La methods de I'analyse stratdgique et I'approche n6o-institutionnelle Nous avons choisi d'utiliser la mbthode de I'analyse strategique telle que developpee par Crozier et Friedberg dans L'Acteur et le systeme (I 977). C'est donc le choix d'une methode inductive ou le chercheur fait en sorte que les interactions des agents sur le terrain se d6couvrent au fil des entrevues. ctant donne que ce sont les fonctionnaires et leurs relations entre eux qui nous

23 interessent, nous trouvons cette approche particulierement bien adaptee a notre type d'etude. Nous verrons dans notre deuxieme chapitre dans quelle mesure nous prevoyons tenir compte du r61e des institutions (approche n8o-institutionnelle) qui fournissent les regles formelles et inforrnelles mises en place dans le cadre federal et dans lesquelles s'enracinent la rationalit6 des acteurs que nous obsewons. Les institutions facilitent et inhibent a la fois les perceptions et les rapports entre les acteurs. L'approche neo-institutionnelle nous foumit un cadre thborique de niveau 0 moyen (middle-range) dans lequel les institutions foumissent les regles du jeu dont I'analyse strategique fait &at. La formation de la rnaind'oeuvre De nombreux intewenants sur la scene Bconomique, autant syndicalistes7 qu'experts en relations industriellesa ou fonctionnairesg, s'entendent pour dire que la mondialisation des echanges, I'ouverture des marches, la compqition GBrard Docquier du Canadian Labour Force Development Board, (c Training for the future m in Canadian Business Review, 19: pp.6-13, bt Gordon Betcherrnan, (c Research Gaps facing training policy-makers )) in Canadian Public Policy, XIX:1 :la, pp , ~laine Berard et Jean-Michel Cousineau, La formation professionnelle de la main-d'oeuvfe au Quebec: une analyse dconomique, kale des relations industrielles, Universite de Montr6al, document 93-01, Montrdal, mars Ministere de la main-d'oeuvre, de la s&urit& du revenu et de la formation professionnelle du Quebec (MMOSRFP), Partenaites pourun Quebec competent et cornp6ti.t~ Bnoncd de politr'que sur

24 internationale et les changernents technologiques contnbuent a faire de la formation de la main-d'oeuvre une question cnrciale: seule une maind'oeuvre qualifiee et disponible dans les secteurs de pointe pourrait perrnettre au Canada de se classer favorablement sur le marche international. Nous verrons en deuxieme partie que les gouvemements federal et provinciaux se sont interesses a la formation de la main-d'oeuvre des l'apresguerre et bien avant que la mondialisation des marches soit un sujet a la mode. Nous y verrons egalement I'origine du debat sur la formation de la main-d'oeuvre (Chapitre 3). Nous traiterons ensuite des rapports entre les fonctionnaires tels que nous les avons trouves au Quebec (Chapitre 4) et en Ontario (Chapitre 5). Nous ferons etat des similitudes et des diffbrences entre le cas qukbecois et le cas ontarien (Chapitre 6). Dans notre conclusion gherale. nous tenterons de tirer les leqons de ce que nous aurons appris sur le terrain quant au fonctionnement du federalisme et surtout quant a la question des chevauchements intergouvernementaux et des problemes qu'ils posent autant sur le plan politique que sur le plan de la gestion. le developpement de la maind'oeuvre, de la s4curite du revenu et de la formation professionnelle, Quebec, 1991,85 pages.

25 PARTIE I ETAT DE LA QUESTION. PROBLEMATIQUE ET METHODOLOGIE

26 CHAPITRE I ETAT DE LA QUESTION: CHEVAUCHEMENTS. FEDERALISME CANADIEN ET 1.I La question des chevauchements I.I.I definition des chevauchements S'il y a des chevauchements dans la federation canadienne, c'est avant tout parce que la Loi constitutionnelle de 1867" ne repartit pas clairement les pouvoirs entre le gouvernement federal et les provinces et que I'emergence de nombreux domaines de competence ne pouvait etre pr6vue a 116poque. En plus des domaines de legislation concourants comme I'agriculture et I'immigration (art.95), d'autres cornpetences sont venues s'ajouter par voie d'amendement pour permettre aux deux ordres de gouvemement de legiferer en matiere de pension de vieillesse et de prestations additionnelles (amendement de 1951, reformule en 1964). La Loi constitutionnelle prevoit que les pouvoirs residuels relevent du parlement federal. Le gouvernement du Canada s'est aussi vu reconnaitre un pouvoir de dwenser dans les sphkres de juridiction provinciale en vertu de son

27 autorite sur la dette publique et les biens publics (par.sl(la)), le prelevement des deniers par tout mode ou systeme de taxation (par.91(3)), le fonds de revenu consolide (art.102) et I'emploi de ce fonds au service public (art.106). De nouveaux domaines comme I'environnement ne pouvaient pas 6tre envisages a I'epoque ou la Constitution a ete redigee. Le monde est devenu plus complexe et de nouveaux secteurs d'activites sont apparus qui se preterit davantage a des chevauchements que les secteurs d'intervention cc etablis dl. Le partage formel des comp6tences entre deux ordres de gouvemement n'est pas irnmuable, I'evolution se fait au gre des amendements constitutionnels, de ['interpretation judiciaire et de I'accroissement des secteurs d'activite des deux ordres de gouvernement. La repartition des pouvoirs s'avere eventuellement incomplete et aboutit a des chevauchements". Nous estimons qu'il y a des chevauchements lorsque deux ou plusieurs ordres de gouvernernent interviennent dans un meme secteur d'activites. Mais il y a plusieurs fa~ons d'intervenir notamment sur le plan legislatif et sur le plan 'O La Cinquieme Constitution du Canada (Statufs refondus, Canada 1970), N.5, Acte d'am6nque du Nord Britannique, 7867, 30 & 31 Victoria,c.3 (R. U.), (texte fran~ais publid dans le volume des Statuts du Canada de 1867,) I' Secretariat du Conseil du Trbsor, Chevauchements et dedoublements des pprogrammes federaux et provinciaux, point de we de /'administration f6d6rale1 Secrhtariat du Conseil du Tresor du Canada, Ottawa,l2 decembre 1991, p.3. l2 Garth Stevenson, a Le partage des pouvoin r in Le partage des pouvoim et la politque d'gtat, Richard Sirneon, coordonnateur de la recherche, Commission royale sur I'union hnomique et les

28 administratif. Autrement dit, le gouvernement federal peut, wrnrne c'est le cas en Allemagne, retenir le droit de legiferer dans un domaine tandis que les provinces (ou Lander) ont la responsabilitk d'adrninistrer ce secteur. Au Canada, c'est le cas du secteur de la justice en matiere crh~inelle~~. Les chevauchements (et les conflits intergouvemementaux) ne sont pas une specialite canadienne. En fait, ils sont plut6t la regle que I'exception dans les federations. Les etats unitaires ont aussi des conflits entre instances decisionnelles reg ionales, municipales et en France, departementales du fait de leur hierarchic contraignante. Le Canada se distingue des autres federations classiques par une Constitution qui prevoit trois listes de pouvoirs legislatifs, en I'occurrence des pouvoirs legislatifs federaux, des pouvoin provinciaux et des pouvoin partages14. Le Canada se distingue aussi par le fait que les pouvoirs residuels sont du ressort du gouvernement central plut6t que des etats constituants (comme c'est le cas aux Etats Unis, en Suisse, en Australie, en Allemagne et en Malaisie15). Ces particularites contribuent a une plus grande visibilite des conflits perspectives de developpement du Canada, Approvisionnernents et Services Canada, Ottawa, 1985, p.95. l3 Dwight Herperger, Reparfition des pouvoirs et fonctions dans les mimes provinciaux, Ministre des Approvisionnements et Services Canada, Ottawa, 1991, p.23. l4 Herperger, Ibid. p.4. l5 L'lnde etant i'exception avc le Canada. William H. Riker, Federalism, Origin, Operation and Significance,Little, Brown & Company, Boston, 1964, p.116.

29 intergouvernementaux, surtout si I'on ajoute le fait qu'au Canada, une division linp~istique et culturelle correspond dans une large mesure. a la division territoriale. En effet. les francophones sont concentres majoritairernent dans une province, le Quebec, et minoritaires ailleurs au Canada. tandis que les anglophones quebecois sont en situation de minorite. Le Canada est une federation qui a plus d'une langue officielle et qui est multiculturelle a I'instar de la Suisse, de I'lnde de la Belgique ou de I'Espagne. Sa population se trouve en situation de bipolarit6 linguistique quoiqu'a une moindre degre que la Belgique ou I'ancienne Tchecoslovaquie (devenue en 1993, les Republiques Tcheque et Slo~aque'~). Ce que nous voulons examiner B present c'est quels probkmes pose la presence de chevauchernents au Canada et de quelles fa~ons ceux-ci affectent les relations entre les fonctionnaires concemes. I1 y a peu d'etudes qui examinent cette question. Nous presentons ci-dessous les trois principales. De nombreux auteurs ont 6tudie le fonctionnement du fbderalisme en general et du federalisme canadien en particulier sous I'angle des relations intergouvernementales, ou sous I'angle du partage des pouvoin. lls se sont penches sur les querelles constitutionnelles et sur la fapn de les rbsoudre, et ce faisant, ont touche B la question des chevauchements. En g6nbral. les

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing Création d un programme de Préparé par Hana Cherif, professeure, Département de stratégie des affaires Danielle Maisonneuve, professeure, Département de communication sociale et publique Francine Charest,

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

Canada s Social Contract: Evidence from Public Opinion

Canada s Social Contract: Evidence from Public Opinion Canada s Social Contract: Evidence from Public Opinion Matthew Mendelsohn Résumé Document de recherche n P 01 Réseau de la participation publique Disponible uniquement en anglais à partir du site www.cprn.org

Plus en détail

CCME. Canadian Council of Ministers of the Environment. Le Conseil canadien des ministres de l environnement

CCME. Canadian Council of Ministers of the Environment. Le Conseil canadien des ministres de l environnement Canadian Council of Ministers of the Environment CCME Le Conseil canadien des ministres de l environnement GUIDE DE L'ACCORD PANCANADIEN SUR L'HARMONISATION ENVIRONNEMENTALE Introduction Le Conseil canadien

Plus en détail

La notion d État. Il existe deux formes principales d État : l État unitaire et l État fédéral.

La notion d État. Il existe deux formes principales d État : l État unitaire et l État fédéral. FICHE 1. La notion d État Les différentes formes d État Il existe deux formes principales d État : l État unitaire et l État fédéral. A. L État unitaire On appelle État unitaire celui dans lequel une volonté

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES Article 19 de la Constitution de l Organisation internationale

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002 CCRRA Canadian Council of Insurance Regulators Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Copie à: Mr. Michael Grist Chair, CCIR Committee on Streamlining and Harmonization Québec,

Plus en détail

Structures sociales et politiques canadiennes

Structures sociales et politiques canadiennes 1 MPIA 6004 Structures sociales et politiques canadiennes Hiver, 2015 K. McRoberts DESCRIPTION DU COURS En hiver, 2015, le principal objet d analyse du cours est le fédéralisme canadien : sa nature, son

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Entretien avec Richard Silver

Entretien avec Richard Silver Entretien avec Richard Silver par Claude Larivière et Sarah Boucher-Guévremont 1. Richard Silver, vous combinez deux domaines de formation professionnelle, le droit et le travail social. Pour plusieurs

Plus en détail

RAPPORT DU COMITÉ DU BARREAU DU QUÉBEC SUR LA MULTIDISCIPLINARITÉ ENTRE AVOCATS ET COMPTABLES

RAPPORT DU COMITÉ DU BARREAU DU QUÉBEC SUR LA MULTIDISCIPLINARITÉ ENTRE AVOCATS ET COMPTABLES RAPPORT DU COMITÉ DU BARREAU DU QUÉBEC SUR LA MULTIDISCIPLINARITÉ ENTRE AVOCATS ET COMPTABLES POUR UNE APPROCHE OUVERTE ET RESPONSABLE RÉSUMÉ SYNTHÈSE Février 1999 Membres du Comité du Barreau du Québec

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/3/L.8 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Distr. : limitée 17 janvier 2015 Français Original : anglais Plénière

Plus en détail

DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP. de la vie aux idées

DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP. de la vie aux idées ÉTUDE À e ANNIVERSAIRE DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 NOTORIÉTÉ DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION CANADIENNE 4 DE

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1)

Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1) PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1) Loi modifiant diverses dispositions législatives concernant principalement le processus d attribution des contrats des

Plus en détail

Statistiques de finances publiques consolidées

Statistiques de finances publiques consolidées Statistiques de finances publiques consolidées Introduction Le concept de la consolidation est couramment utilisé dans le domaine de la comptabilité, tant dans le secteur privé que public. Définie simplement,

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Citation : A. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 483 A. M. Commission de l assurance-emploi du Canada

Citation : A. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 483 A. M. Commission de l assurance-emploi du Canada [TRADUCTION] Citation : A. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 483 Date : Le 14 avril 2015 Numéro de dossier : AD-14-548 DIVISION D APPEL Entre: A. M. Appelant et Commission de

Plus en détail

Contextes et modèles des soins de santé primaires et leurs effets sur les relations interprofessionnelles

Contextes et modèles des soins de santé primaires et leurs effets sur les relations interprofessionnelles Contextes et modèles des soins de santé primaires et leurs effets sur les relations interprofessionnelles Avril 2012 Cathie Scott, Ph.D. Laura Lagendyk, M.Sc. au nom de l équipe CoMPaIR Canadian Health

Plus en détail

Québec, le 21 mai 2013

Québec, le 21 mai 2013 Québec, le 21 mai 2013 Monsieur Sam Hamad Président de la Commission de l'économie et du travail Hôtel du Parlement 1045, rue des Parlementaires 3 e étage, Bureau 3.01 Québec (Québec) G1A 1A4 Objet : Projet

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE LE CURRICULUM VITAE ANONYME n LC 203 Décembre 2009 - 3 - LE CURRICULUM VITAE ANONYME Sommaire Pages NOTE DE SYNTHÈSE... 5 DISPOSITIONS NATIONALES

Plus en détail

Politique/Programmes Note n o 148

Politique/Programmes Note n o 148 Ministère de l Éducation Politique/Programmes Date d émission : Le 22 avril 2009 En vigueur : Jusqu à abrogation ou modification Objet : POLITIQUE RÉGISSANT L ADMISSION À L ÉCOLE DE LANGUE FRANÇAISE EN

Plus en détail

Séminaire sur les nouvelles stratégies de négociations sociales et de partenariat avec les acteurs sociaux

Séminaire sur les nouvelles stratégies de négociations sociales et de partenariat avec les acteurs sociaux African Training and Research Centre in Administration for Development المركز اإلفريقي للتدريب و البحث اإلداري لإلنماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

L assurance-emploi et les compétences gouvernementales. Louise Aucoin

L assurance-emploi et les compétences gouvernementales. Louise Aucoin L assurance-emploi et les compétences gouvernementales Louise Aucoin 1 Historique Le partage des pouvoirs En 1867 La Loi constitutionnelle Confère aux provinces la compétence exclusive en matière de gestion

Plus en détail

Langues d Europe. Méditerranée

Langues d Europe. Méditerranée Colloque international Langues d Europe et de la Méditerranée http://www.portal-lem.com Nice 31 mars 2 avril 2005 La protection juridique de la diversité linguistique en Europe Jean-Marie WOEHRLING *

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

Lalonde c. Commission de restructuration des services de santé (Ontario) SOS Montfort. Résumé de la cause

Lalonde c. Commission de restructuration des services de santé (Ontario) SOS Montfort. Résumé de la cause Arrêts clés du ROEJ : Lalonde c. Commission de restructuration des services de santé (Ontario) Lalonde c. Commission de restructuration des services de santé (Ontario) SOS Montfort Résumé de la cause En

Plus en détail

Le projet de loi n o 33

Le projet de loi n o 33 Le projet de loi n o 33 Loi éliminant le placement syndical et visant l amélioration du fonctionnement de l industrie de la construction Mémoire du Conseil du patronat du Québec soumis à la Commission

Plus en détail

Article. «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche

Article. «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche Article «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 1, n 1, 1995, p. 238-244. Pour citer cet article, utiliser

Plus en détail

Gestionnaire responsable (titre) Date prévue pour la mise en œuvre. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action

Gestionnaire responsable (titre) Date prévue pour la mise en œuvre. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action Titre du projet : Évaluation de la Loi sur les contraventions Centre de responsabilité : Réponse de la direction et Plan d action Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action On devrait

Plus en détail

présentation de Michel Doucet, c.r., professeur titulaire et directeur de l Observatoire international des droits linguistiques, Faculté de droit,

présentation de Michel Doucet, c.r., professeur titulaire et directeur de l Observatoire international des droits linguistiques, Faculté de droit, présentation de Michel Doucet, c.r., professeur titulaire et directeur de l Observatoire international des droits linguistiques, Faculté de droit, Université de Moncton dans le cadre de la «Rencontre annuelle

Plus en détail

Le défi de la diversité L expérience fédérale

Le défi de la diversité L expérience fédérale Le défi de la diversité L expérience fédérale www.forumfed.org Ce film décrit comment cinq pays gèrent leur diversité ethnique et linguistique par le biais de leur régime fédéral : l Inde la Suisse la

Plus en détail

Norme ISA 560, Événements postérieurs à la date de clôture

Norme ISA 560, Événements postérieurs à la date de clôture IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 560, Événements postérieurs à la date de clôture Le présent document a été élaboré et approuvé par le Conseil des

Plus en détail

Plan d action pour les services de santé non assurés

Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action national des Premières Nations pour les services de santé non assurés (SSNA) Avec la participation et l orientation du Comité des Chefs

Plus en détail

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Objet Ce document établit la raison d être, la composition et le mode de fonctionnement du Comité tripartite, créé le

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

et à la protection de la vie privée

et à la protection de la vie privée VOL. 7 N O 2 AUTOMNE 1998 PERSPECTIVES COMMISSAIRE ANN CAVOUKIAN, Ph.D., COMMISSAIRE Les questions non résolues freinent l essor du commerce électronique ANN CAVOUKIAN, COMMISSAIRE À L INFORMAtion et à

Plus en détail

Le ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs

Le ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Le ministère du Développement durable, a pour mission d assurer la protection de l environnement, des écosystèmes naturels et de la biodiversité. Le Ministère doit contribuer au bien-être des générations

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8%

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8% Intentions de vote Le 21 mars 2011 Conservateurs 39, Libéraux 28 MÉTHODOLOGIE Dans le cadre d un sondage téléphonique par échantillons aléatoires réalisé du 12 mars au 15 mars, la firme Nanos Research

Plus en détail

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Annexe L Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Date de la version la plus récente : octobre 2006 Sommaire des changements d importance : Reflète la création du nouveau ministère de

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-158 QPC du 5 août 2011 SIVOM de la communauté du Bruaysis

Commentaire. Décision n 2011-158 QPC du 5 août 2011 SIVOM de la communauté du Bruaysis Commentaire Décision n 2011-158 QPC du 5 août 2011 SIVOM de la communauté du Bruaysis (Exonération de cotisation d assurance vieillesse en matière d aide à domicile) Le Conseil constitutionnel a été saisi

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne»

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» UNI Europa Commerce Aller de l avant MADRID 9 & 10 JUIN 2011 Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» (Resolution 3) Objectif stratégique 1

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments Article (Accepted version) (Refereed) Original citation: Marsden, David

Plus en détail

Meilleure santé : fcrss.ca. Juin 2012

Meilleure santé : fcrss.ca. Juin 2012 Meilleure santé : une analyse des politiques et des programmes publics qui sont fondés sur les déterminants et les résultats de santé et qui sont efficaces pour avoir des populations les plus en santé

Plus en détail

es services éducatifs

es services éducatifs Les services éducatifs es services éducatifs Il y a une quinzaine d années, le milieu associatif et quelques parents isolés ont lancé le débat sur l intégration en classe ordinaire des élèves handicapés.

Plus en détail

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1. Sommaire statistique Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1.1 Vue d ensemble Nombre de groupes Participants par catégorie 34 Producteurs 4 5 Transformateurs 1 Distributeur Nombre de participants

Plus en détail

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Consultation du Groupe conseil sur l actualisation de la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation 8 septembre 2009 Préambule

Plus en détail

A propos des conclusions de l Informateur Didier Reynders, à Sa Majesté le Roi Albert II

A propos des conclusions de l Informateur Didier Reynders, à Sa Majesté le Roi Albert II A propos des conclusions de l Informateur Didier Reynders, à Sa Majesté le Roi Albert II Bruxelles, le 1 er mars 2011 A propos des conclusions définitives de la mission d information de Didier REYNDERS

Plus en détail

Satisfaction des clients à l égard de la prestation de services par la SCHL

Satisfaction des clients à l égard de la prestation de services par la SCHL Satisfaction des clients à l égard de la prestation de services par la SCHL Sondage effectué auprès de coopératives d habitation Rédigé par l Agence des coopératives d habitation Novembre 2005 L Agence

Plus en détail

Commission canadienne de sûreté nucléaire. Canadian Nuclear Safety Commission

Commission canadienne de sûreté nucléaire. Canadian Nuclear Safety Commission Commission canadienne de sûreté nucléaire Canadian Nuclear Safety Commission DOCUMENTS D'APPLICATION DE LA REGLEMENTATION La Commission canadienne de surete nucleaire (CCSN) fonctionne a l'interieur d'un

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Points de vue 2002 Contenu

Points de vue 2002 Contenu Points de vue 2002 Contenu Environ 1 200 gestionnaires et dirigeants syndicaux des secteurs et ont participé à l enquête Points de vue 2002. Cette enquête particulière est menée par le CSPC tous les deux

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Aider les Canadiens handicapés

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Aider les Canadiens handicapés Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Aider les Canadiens handicapés Février 1997 «La plupart d entre nous sommes en mesure de surmonter les nombreuses difficultés que nous rencontrons dans la

Plus en détail

Guide de rédaction pour une entente de gestion des CCTT

Guide de rédaction pour une entente de gestion des CCTT Guide de rédaction pour une entente de gestion des CCTT CCTT CENTRES COLLÉGIAUX DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE Guide de rédaction pour une entente de gestion des CCTT Septembre Pour tout renseignement sur

Plus en détail

Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013. Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013

Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013. Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013 Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013 Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013 10 décembre 2013 Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013 Nous sommes

Plus en détail

La Charte des consultants Janvier 2007

La Charte des consultants Janvier 2007 La Charte des consultants Janvier 2007 LUCIE : La Charte des consultants v1-janvier 2007 pages 1/13 Table des matières Procédure d'adhésion...2 Le rôle du parrain...4 Règlement de la cotisation...5 Nombre

Plus en détail

Vérification de suivi de la quarantaine, migration et santé des voyageurs, et Règlement sanitaire international

Vérification de suivi de la quarantaine, migration et santé des voyageurs, et Règlement sanitaire international Rapport de vérification de suivi définitif Vérification de suivi de la quarantaine, migration et santé des voyageurs, et Règlement sanitaire international Octobre 2012 Vérification de suivi de la quarantaine,

Plus en détail

Guide du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) à l intention des professionnels de la santé

Guide du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) à l intention des professionnels de la santé Guide du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) à l intention Ce document est disponible en format substitut sur demande. ISBN 978-1-4606-0928-6 (Imprimé) This document is also

Plus en détail

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie...

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie... Vérification des enquêtes de sécurité sur le personnel RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation Juillet 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte...

Plus en détail

INFOS JURIDIQUES. Flash sur le Droit du Travail. Publication mensuelle éditée par la CSL EDITION SPÉCIALE Février 2011

INFOS JURIDIQUES. Flash sur le Droit du Travail. Publication mensuelle éditée par la CSL EDITION SPÉCIALE Février 2011 INFOS JURIDIQUES Flash sur le Droit du Travail Publication mensuelle éditée par la CSL EDITION SPÉCIALE Février 2011 La notion de cadre supérieur en droit luxembourgeois La présente publication a pour

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision d appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision d appel Citation : A. D. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDA 296 Appel No : 2013-0127 ENTRE : A. D. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL DE

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec par Patrick Bourassa * Ministère du Travail 4 avril 2006 * Patrick Bourassa était affecté, lors de la période de rédaction,

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Cour d'appel fédérale. Federal Court of Appeal LE FONDEMENT DE L ARRÊT GRENIER

Cour d'appel fédérale. Federal Court of Appeal LE FONDEMENT DE L ARRÊT GRENIER Cour d'appel fédérale Federal Court of Appeal LE FONDEMENT DE L ARRÊT GRENIER Allocation prononcée à la Conférence du 40 e anniversaire des Cours fédérales, Ottawa, le 28 octobre 2011 Le fondement de l

Plus en détail

Les rapports d inspection

Les rapports d inspection Introduction Les rapports d inspection et la Loi sur l accès à l information municipale et la protection de la vie privée Projet conjoint de la ville de Newmarket et du Bureau du commissaire à l information

Plus en détail

P L ACE ROYAL E 7 1 0 00 BRUXEL L ES

P L ACE ROYAL E 7 1 0 00 BRUXEL L ES LA COUR C ON S T I T U T I O N N E L LE D E B E LG I QU E P L ACE ROYAL E 7 1 0 00 BRUXEL L ES 2014 3 TABLE DES MATIERES 1 1. DE LA COUR D ARBITRAGE À LA COUR CONSTITUTIONNELLE 5 a) Création de la Cour

Plus en détail

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe GUIDE DE PARTICIPATION DU CITOYEN 1 Réforme démocratique 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick Notre mandat : nous devons examiner et proposer une loi sur les référendums au Nouveau-Brunswick,

Plus en détail

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé Les défis du développement du gouvernement électronique Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé La révolution numérique a engendré une pression sur les gouvernements qui doivent améliorer leurs prestations

Plus en détail

3. Les comités de l Association ne peuvent, en aucune circonstance, accorder ou recevoir des dons ou des subventions en vertu de cette politique.

3. Les comités de l Association ne peuvent, en aucune circonstance, accorder ou recevoir des dons ou des subventions en vertu de cette politique. Politique d attribution des dons et subventions Association générale des étudiants de Bois-de-Boulogne Politique adoptée par l Assemblée Générale, le 5 février 2014 Préambule : La politique de subventions

Plus en détail

LE CONTROLE DES RECETTES PUBLIQUES. Le rôle de l ISC à travers les différentes phases budgétaires

LE CONTROLE DES RECETTES PUBLIQUES. Le rôle de l ISC à travers les différentes phases budgétaires LE CONTROLE DES RECETTES PUBLIQUES Sous-thème II Le rôle de l ISC à travers les différentes phases budgétaires Document de discussion élaboré par le groupe de travail sous-thème II National Audit Office,

Plus en détail

Directives du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien de l'emploi

Directives du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien de l'emploi Directives du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien de l'emploi 5.1 Financement du soutien de l emploi Sommaire de la directive Décrire le cadre de financement

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL A LA SANTE CELLULE DE REFORME DU SECTEUR

MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL A LA SANTE CELLULE DE REFORME DU SECTEUR MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL A LA SANTE CELLULE DE REFORME DU SECTEUR TERMES DE REFERENCE POUR LA RATIONALISATION DES STRUCTURES DU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE Introduction Origines

Plus en détail

Foire aux questions sur la loi qui régit le droit d auteur

Foire aux questions sur la loi qui régit le droit d auteur Foire aux questions sur la loi qui régit le droit d auteur La loi régissant le droit d auteur au Canada a changé en raison 1) d une modification à la Loi sur le droit d auteur adoptée par le Parlement

Plus en détail

Vérification d Affaires étrangères et Commerce international Canada

Vérification d Affaires étrangères et Commerce international Canada 12 2 Vérification d Affaires étrangères et Commerce international Canada Table des matières Vérification d Affaires étrangères et Commerce international Canada Résumé...227 Contexte...229 Affaires étrangères

Plus en détail

Régime 'travail lourd' : texte de vision du régime des travailleurs indépendants 1. 14 avril 2016

Régime 'travail lourd' : texte de vision du régime des travailleurs indépendants 1. 14 avril 2016 Régime 'travail lourd' : texte de vision du régime des travailleurs indépendants 1 14 avril 2016 La présente note établit les priorités du régime des travailleurs indépendants pour déterminer les principes

Plus en détail

RÉSUMÉ. Introduction. Méthodes de recherche. Données scientifiques

RÉSUMÉ. Introduction. Méthodes de recherche. Données scientifiques RÉSUMÉ Introduction L image corporelle a toujours été une préoccupation au fil des époques et des cultures. Aujourd hui, cette quête de la beauté peut être satisfaite au moyen de technologies de forte

Plus en détail

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est Section locale 2000 Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est actuellement en vigueur... 3 1997...3

Plus en détail

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Table des matières Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Introduction... 9 I. Le cadre général de la recherche : l espace pénal

Plus en détail

LE SYSTÈME CANADIEN PEUT-IL ÊTRE UN MODÈLE POUR LA MÉDIATION?

LE SYSTÈME CANADIEN PEUT-IL ÊTRE UN MODÈLE POUR LA MÉDIATION? LE SYSTÈME CANADIEN PEUT-IL ÊTRE UN MODÈLE POUR LA MÉDIATION? Professeur Jean-François Roberge Ph.D. Directeur des programmes de PRD Faculté de droit Université de Sherbrooke (Québec, Canada) Tous droits

Plus en détail

Évaluation du Système intégré pour personnes âgées fragiles (SIPA) : utilisation et coûts des services sociaux et de santé

Évaluation du Système intégré pour personnes âgées fragiles (SIPA) : utilisation et coûts des services sociaux et de santé Évaluation du Système intégré pour personnes âgées fragiles (SIPA) : utilisation et coûts des services sociaux et de santé Novembre 2004 François Béland PhD Howard Bergman M.D. Luc Dallaire MSc John Fletcher

Plus en détail

LES INSUFFISANCES DE LA GESTION DU PERSONNEL DE L ETAT. 1. Les insuffisances de la gestion du personnel de l'etat

LES INSUFFISANCES DE LA GESTION DU PERSONNEL DE L ETAT. 1. Les insuffisances de la gestion du personnel de l'etat LES INSUFFISANCES DE LA GESTION DU PERSONNEL DE L ETAT 1. Les insuffisances de la gestion du personnel de l'etat Ce sont généralement les problèmes et les lacunes de la formation des fonctionnaires (paragraphe

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale PROJET DE LOI N O 108 LOI MODIFIANT LA LOI SUR L ASSURANCE PARENTALE ET D AUTRES DISPOSITIONS LÉGISLATIVES Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales

Plus en détail

LE CPAS ET L ÉTAT SOCIAL ACTIF

LE CPAS ET L ÉTAT SOCIAL ACTIF LE CPAS ET L ÉTAT SOCIAL ACTIF Journée de formation FEBISP juin 2001 Intervention de Monsieur Michel COLSON Président de la Section CPAS de l Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA

CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA AFFAIRE INTÉRESSANT LE PROGRAMME CANADIEN ANTIDOPAGE ET UNE VIOLATION DU RÈGLEMENT ANTIDOPAGE PAR JEFFREY ADAMS, SELON L ALLÉGATION DU CENTRE CANADIEN

Plus en détail

Que dois-je faire si j ai un problème? Ou comment résoudre un conflit de manière efficace

Que dois-je faire si j ai un problème? Ou comment résoudre un conflit de manière efficace N 1365/Corr. 25 janvier 2007 Que dois-je faire si j ai un problème? Ou comment résoudre un conflit de manière efficace Les conflits sont le propre des êtres humains et les problèmes sont le quotidien de

Plus en détail

POLITIQUE FÉDÉRALE D ASSISTANCE PROFESSIONNELLE

POLITIQUE FÉDÉRALE D ASSISTANCE PROFESSIONNELLE POLITIQUE FÉDÉRALE D ASSISTANCE PROFESSIONNELLE FNEEQ 22 e congrès juin 1993 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1 RE PARTIE : POLITIQUE GÉNÉRALE D ASSISTANCE PROFESSIONNELLE... 5 LES RECOMMANDATIONS...

Plus en détail

POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI

POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI POLITIQUE D ACCÈS À L ÉGALITÉ EN EMPLOI Table des matières INTRODUCTION...3 1. NATURE ET PORTÉE...4 2. CHAMP D APPLICATION...4 3. PRINCIPES ET VALEURS...5 4. OBJECTIFS GÉNÉRAUX...6 5. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES...6

Plus en détail