SYSTEME D AMBIANCE LUMINEUSE: INTERÊT DANS LE SCANNER DE LA MERE ET DE L ENFANT. JFR 2008 Hôpital Robert Debré - Imagerie Pédiatrique

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYSTEME D AMBIANCE LUMINEUSE: INTERÊT DANS LE SCANNER DE LA MERE ET DE L ENFANT. JFR 2008 Hôpital Robert Debré - Imagerie Pédiatrique"

Transcription

1 SYSTEME D AMBIANCE LUMINEUSE: INTERÊT DANS LE SCANNER DE LA MERE ET DE L ENFANT

2 NOS PATIENTS Futures mamans : Pelvimétries au terme > 35 SA supportent mal le décubitus dorsal inquiètes Enfants : Nouveaux- nés à 18 ans, dont 35% < 5ans agitation appréhension peur

3 LE MATERIEL SCANNER 64 BARRETTES + AMBISCENE Projection d un spectre lumineux, d intensité variable sur les murs et le plafond blancs Des LED situés dans un bandeau sont commandés par une console tactile couplée à un PC

4 LES OBJECTIFS Impact émotionnel sur les patients pour faciliter l examen De manière à permettre une appropriation de la salle par le patient en choisissant sa couleur pour : impliquer la mère ou l enfant sur sa prise en charge, mettre en confiance le patient, mieux communiquer avec le soignant, diminuer l anxiété, détourner et capter l attention, diminuer le nombre de sédations chez les 3-5 ans.

5 L APPROCHE RELATIONNELLE PARTICIPATION DU PATIENT AU CHOIX DE L AMBIANCE LUMINEUSE : L enfant utilise l écran tactile et choisit : des couleurs fixes ou variables (rouge, orange, jaune, rose, violette, bleu, vert) l'intensité et découvre l environnement de manière ludique. But : établir une complicité entre l enfant et le soignant, pour : permettre d accepter et de faciliter l examen, faire respecter des consignes : apnée au moment d une couleur.

6 LE CHOIX SUR L ECRAN TACTILE L enfant choisit souvent une couleur vive. Il dialogue avec le manipulateur qui peut raconter une histoire et l entraîner dans l imaginaire

7 L AMBIANCE LUMINEUSE DE LA SALLE

8 L ETUDE 2 Thèmes sont étudiés : L Ambiscene a-t-il un impact sur le nombre de sédations? Quelle est la perception du patient et des parents? 3 questionnaires distribués : - aux patients (enfant ou future mère), - aux parents, - aux manipulateurs.

9 LE NOMBRE DE SEDATIONS Grands 38% Pelvimétries 17% 13% 32% 3-5 ans 3-5 ans Avant Ambiscene 27% Sédatés 73% Non sédatés 0-2ans Les enfants de 0 à 2 ans sont sédatés. Il est parfois nécessaire de sédater les enfants de 3 à 5 ans. On note une légère réduction du nombre de sédations pour les enfants de 3 à 5 ans à mi-parcours de l étude. 3-5 ans Avec Ambiscene 24% Sédatés 76% Non sédatés

10 LE SENTIMENT DES PATIENTS Les futures mamans: L atmosphère est relaxante. L anxiété diminue. La détente et le confort accrus permettent de mieux tolérer la position. Elles choisissent plutôt les couleurs pastels.

11 LE SENTIMENT DES ENFANTS Les grands et les adolescents: L anxiété diminue. Les couleurs captent leur attention. Ils considèrent leur implication dans le déroulement de l examen. Ils peuvent respecter des consignes comme l apnée au moment du changement de couleur l Ambiscène est particulièrement utile pour les enfants malentendants. Ils choisissent plutôt les couleurs vives, ou les teintes qui varient.

12 LE SENTIMENT DES ENFANTS DE PLUS DE 3 ANS Les petits à partir de 3 ans : l Ambiscene éveille leur curiosité, leur attention est captée, ils rentrent parfois dans le jeu de l imaginaire. Les petits choisissent plutôt les couleurs vives.

13 Pour les Parents : LE SENTIMENT DES PARENTS ET DES SOIGNANTS l Ambiscene contribue à détendre l enfant. L e système peut être utilisé pour rentrer dans un jeu ou raconter une histoire ce qui permet de faciliter l examen. Pour les Soignants : Il facilite à la fois la communication et les conditions d examen : il permet un dialogue plus rapide et une mise en confiance, il détourne et retient l attention de l enfant, le travail s effectue dans des conditions de confort, l Ambiscene est un élément attractif.

14 EN PRATIQUE Dans la mesure du possible, nous amenons l enfant à la console afin qu il choisisse la couleur de la salle. Dans l Urgence nous sélectionnons la couleur en fonction de la tranche d âge et du comportement de l enfant et des parents.. Pastel pour rassurer. Couleur vive pour capter l attention

15 LE SYSTEME D AMBIANCE LUMINEUSE L Ambiscene permet de situer les patients et les soignants dans une atmosphère plus calme et rassurante. Outre la très faible diminution des sédations, il augmente la qualité de la prise en charge des patients tout en privilégiant les conditions de travail des soignants. L Ambiscene s intègre parfaitement aux pratiques de Radiopédiatrie. Ce système est un outil supplémentaire permettant d améliorer la tolérance et la réalisation des examens pour les enfants et les futures mamans.

Un jeu pour 2 ou 3 joueurs assoiffés d or, à partir de 8 ans.

Un jeu pour 2 ou 3 joueurs assoiffés d or, à partir de 8 ans. Un jeu pour 2 ou 3 joueurs assoiffés d or, à partir de 8 ans. De l or! De l or! Rien que de l or, à perte de vue! Un âne aux ducats, c est très pratique. Mais attention : ces animaux têtus peuvent aussi

Plus en détail

OUTILS BRISE-GLACE URGENCES PÉDIATRIQUES - PATIENT -

OUTILS BRISE-GLACE URGENCES PÉDIATRIQUES - PATIENT - OUTILS BRISE-GLACE URGENCES PÉDIATRIQUES - PATIENT - Ce livret retrace les outils briseglace mis en place au sein des urgences pédiatrique, côté patient. Pour chacun des outils présentés, un mode d emploi

Plus en détail

I- Objectifs pédagogiques :

I- Objectifs pédagogiques : I- Objectifs pédagogiques : 1- Favoriser l épanouissement et le développement harmonieux de chaque enfant sur les plans physique, psychologique, affectif et intellectuel. A- Répondre aux besoins des enfants

Plus en détail

Cliffhanger : Game Design Document

Cliffhanger : Game Design Document Cliffhanger : Game Design Document Présentation général Qu est ce que Cliffhanger? Cliffhanger est un jeu de réflexion 2D sur Pc dans lequel le joueur contrôle 4 alpinistes qu il devra aider à franchir

Plus en détail

SPHINX. Sphinx_Master1_P. TOE, J. POLLET 1

SPHINX. Sphinx_Master1_P. TOE, J. POLLET 1 SPHINX 1. Présentation générale du logiciel...2 2. Saisie manuelle des items d un questionnaire...2 2.1. Types de question...2 2.1.1. Les questions ouvertes (pas d inventaire de réponses proposé au répondant)...

Plus en détail

C O U L E U R E N T R E P R I S E

C O U L E U R E N T R E P R I S E C O U L E U R E N T R E P R I S E Programme d intervention de William BERTON William BERTON (ostéopathe et acupuncteur) est devenu le spécialiste de renommée dans le langage des couleurs qu'il explore

Plus en détail

DECOUVRIR LE MONDE: Logique et propriétés Novembre

DECOUVRIR LE MONDE: Logique et propriétés Novembre Jeu des nains Compétences visées : DECOUVRIR LE MONDE: Logique et propriétés Novembre 1/7 Identifie des propriétés Nomme les propriétés (couleurs, vêtements) pédagogique : 5 élèves autonomie groupes de

Plus en détail

Livret d analyse de situations didactiques et de l activité professionnelle.

Livret d analyse de situations didactiques et de l activité professionnelle. Livret d analyse de situations didactiques et de l activité professionnelle. Objectifs : - Comprendre le métier et analyser les éléments structurants la situation professionnelle, les classes de situation,

Plus en détail

NOUVELLE ÉDITION CE1. page 3. Nos choix pédagogiques. pages 4 à 13. pages 14 et 15. extraits. Guide pédagogique. Fichier à photocopier

NOUVELLE ÉDITION CE1. page 3. Nos choix pédagogiques. pages 4 à 13. pages 14 et 15. extraits. Guide pédagogique. Fichier à photocopier NOUVELLE ÉDITION 2015 CE1 Une méthode de mathématiques vivante et progressive page 3 Nos choix pédagogiques pages 4 à 13 Guide pédagogique pages 14 et 15 Fichier à photocopier extraits Pour l élève Pour

Plus en détail

Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale

Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale Sandrine Thomas, cadre de santé Dr Léila KARAOUI, PH Service de réanimation néonatale Centre Hospitalier de Meaux Bref historique

Plus en détail

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure Introduction CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - La mesure d une résistance s effectue à l aide d un multimètre. Utilisé en mode ohmmètre, il permet une mesure directe de résistances hors

Plus en détail

Réaliser des supports de présentation avec Powerpoint. S. Guichard

Réaliser des supports de présentation avec Powerpoint. S. Guichard Réaliser des supports de présentation avec Powerpoint S. Guichard Objectifs de la formation Utiliser un logiciel de PREAO Comprendre les fonctions pédagogiques et les principes de la PAO Utiliser le logiciel

Plus en détail

La politique de l école

La politique de l école La politique de l école Socialiser pour développer le langage. 1. Définition : L autonomie de la parole L école et ses partenaires : familles intervenants réguliers ou ponctuels liens avec le pré-scolaire

Plus en détail

%DUELHU)UpGpULF*, /RXUG5RGROSKH*, (',7,21&2//$%25$7,9( 5$33257

%DUELHU)UpGpULF*, /RXUG5RGROSKH*, (',7,21&2//$%25$7,9( 5$33257 %DUELHU)UpGpULF*, /RXUG5RGROSKH*, (',7,21&2//$%25$7,9( 5$33257 6200$,5( 1. Cahier des charges...3 a. Création...3 b. Ouverture...3 c. Modification...3 d. Fermeture...3 e. Schéma de l'interface...4 2. Spécifications...5

Plus en détail

Stages : Ateliers pratiques

Stages : Ateliers pratiques Stages : Ateliers pratiques ***** Pour nous contacter ou pour vous inscrire : Tel : 06 68 65 20 20 ou mail : dforcari@gmail.com Stages Automne/Hiver 2015/2016 1 - Savoir se relaxer, s entraîner au lâcher-prise

Plus en détail

«Bien-Etre et Autonomie»

«Bien-Etre et Autonomie» «Bien-Etre et Autonomie» Un programme de formation d un volume horaire de 3 jours J1 : Prévention J2 : Prévention et secours civiques de niveau 1 J3 : Santé globale L objectif du programme de formation

Plus en détail

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2007 Thème 2 L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Seïtaro YAMAKAWA Université d Economie d Osaka bpr5000?saturn.dti.ne.jp De nos jours, dans beaucoup

Plus en détail

CONCEVOIR UN PRODUIT OU UN SERVICE DURABLE

CONCEVOIR UN PRODUIT OU UN SERVICE DURABLE Vous êtes ici : Travailler 6 e année AXE : L analyse du cycle de vie CONCEVOIR UN PRODUIT OU UN SERVICE DURABLE 1. FICHE SIGNALÉTIQUE Description deà partir de la méthode de l analyse du cycle de vie,

Plus en détail

Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil. Projet pédagogique

Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil. Projet pédagogique Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil Projet pédagogique Contexte d intervention Les maisons d accueils auxquelles nous proposons nos services sont des structures

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

La connaissance est le pouvoir

La connaissance est le pouvoir La connaissance est le pouvoir Le moment venu de concevoir un programme de carte commerciale, la connaissance est le pouvoir le pouvoir de rendre les dépenses d entreprise les plus efficaces et conviviales

Plus en détail

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER EFFICACEMENT améliorer sa communication avec son entourage professionnel et/ou personnel Objectifs Développer son aisance relationnelle S adapter à ses s Faire preuve

Plus en détail

MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ

MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ V.01 8-16-2014 CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO LA CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO EST UN DOCUMENT EXPLICATIF ET RÉCAPITULATIF CONCERNANT L ACTIVITÉE ENGAGÉE PAR L ENTREPRISE

Plus en détail

2 ème mission : garantir à l enfant sa sécurité physique et psychoaffective.

2 ème mission : garantir à l enfant sa sécurité physique et psychoaffective. L association Familles Rurales s est fixé l objectif de développer la qualité des accueils périscolaires proposés aux enfants et aux familles sur la commune d Yzernay. Ces accueils sont pour les enfants

Plus en détail

LE MÉTIER DE CONSULTANT Principes, méthodes, outils

LE MÉTIER DE CONSULTANT Principes, méthodes, outils Patrice Stern Patricia Tutoy LE MÉTIER DE CONSULTANT Principes, méthodes, outils Cinquième édition Éditions d Organisation, 1995, 1997, 1998, 2001, 2003 ISBN : 2-7081-2899-X COMMENT CHOISIR UN CONSULTANT?

Plus en détail

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire Sommaire Introduction :... 2 I- Déroulement... 2 II- Qu est-ce qui détermine la qualité d écoute?... 3 III- La reformulation... 3 Conclusion... 4 Bibliographie... 5 1 RECit considère «l écoute» comme une

Plus en détail

ORGANISER UN ATELIER SENTEUR POUR 5-6 PERSONNES

ORGANISER UN ATELIER SENTEUR POUR 5-6 PERSONNES ORGANISER UN ATELIER SENTEUR POUR 5-6 PERSONNES 1 LE BUT DE L ATELIER SENTEUR Faire découvrir aux invités les différentes familles de fragrances FM en leur permettant de trouver celle qui leur correspond

Plus en détail

L'expérience du cancer vécue par un enfant, ses parents, ses soignants. Daniel OPPENHEIM Département de Pédiatrie et Unité de Psycho-Oncologie

L'expérience du cancer vécue par un enfant, ses parents, ses soignants. Daniel OPPENHEIM Département de Pédiatrie et Unité de Psycho-Oncologie L'expérience du cancer vécue par un enfant, ses parents, ses soignants Daniel OPPENHEIM Département de Pédiatrie et Unité de Psycho-Oncologie 1. L expérience du cancer est toujours bouleversante. Malgré

Plus en détail

Formation soins palliatifs et qualité de vie. Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir

Formation soins palliatifs et qualité de vie. Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir Formation soins palliatifs et qualité de vie Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir Introduction La maladie grave = événement traumatisme pour le malade et les proches Bouleversement

Plus en détail

SOMMAIRE LE GROUPE BIOTECH DENTAL, PARTENAIRE DU CABINET DENTAIRE 2.0. Biotech Dental. Page 2. Sommaire. Page 3. Présentation.

SOMMAIRE LE GROUPE BIOTECH DENTAL, PARTENAIRE DU CABINET DENTAIRE 2.0. Biotech Dental. Page 2. Sommaire. Page 3. Présentation. BROCHURE LE GROUPE BIOTECH DENTAL, PARTENAIRE DU CABINET DENTAIRE 2.0 Depuis sa création en 1987, Biotech Dental s est engagé à développer une forte relation de confi ance avec les chirurgiens-dentistes

Plus en détail

Le partage des responsabilités dans une équipe

Le partage des responsabilités dans une équipe Le partage des responsabilités dans une équipe Comment permettre à chacun d avoir des responsabilités et d être soutenu pour les mener à bien? Peut-on s appuyer sur la diversité (histoire, compétences,

Plus en détail

Comment penser le temps de l école pour qu il soit plus respectueux des rythmes de l enfant?

Comment penser le temps de l école pour qu il soit plus respectueux des rythmes de l enfant? Comment penser le temps de l école pour qu il soit plus respectueux des rythmes de l enfant? «Le temps : C est l archipel retenu au niveau du premier degré pour marquer nos temps de rencontre (réunion

Plus en détail

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche?

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? Introduction de dossier : Newton, dans sa vision de la blancheur de la lumière solaire résultant de toutes les 3 couleurs primaire

Plus en détail

La préparation. a) Connaissance du problème. a) Pourquoi nous sommes là? (pourquoi) Quel est la nature est du problème? (les faits, (fond))

La préparation. a) Connaissance du problème. a) Pourquoi nous sommes là? (pourquoi) Quel est la nature est du problème? (les faits, (fond)) La préparation a) Connaissance du problème Défnir la problématique (niveaux de problèmes et hiérarchisation) a) Pourquoi nous sommes là? (pourquoi) Quel est la nature est du problème? (les faits, (fond))

Plus en détail

La négociationn UE 3.2.S3 MHFF

La négociationn UE 3.2.S3 MHFF La négociationn UE 3.2.S3 Le concept de négociation La négociation est définie comme " une rencontre entre des acteurs qui veulent régler leurs divergences par un arrangement ". (Christophe Dupont, 1986

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. Eco Maison de la Petite Enfance de Mauvezin. CCBL ZA Route d Auch 32120 MAUVEZIN

PROJET EDUCATIF. Eco Maison de la Petite Enfance de Mauvezin. CCBL ZA Route d Auch 32120 MAUVEZIN PROJET EDUCATIF Eco Maison de la Petite Enfance de Mauvezin CCBL ZA Route d Auch 32120 MAUVEZIN Révisé en décembre 2013 Le projet éducatif est un outil nécessaire au travail d équipe. Il permet d élaborer

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil Une fenêtre est composée de différents éléments qu il est pratique de connaître avant de vous lancer dans votre projet d achat. Le squelette de la fenêtre est constitué d un cadre «dormant», c est-à-dire

Plus en détail

GESTION DE GROUPE. L étudiant en charge du groupe va devoir analyser les COMPETENCES et les MOTIVATIONS du groupe pour déterminer ses OBJECTIFS.

GESTION DE GROUPE. L étudiant en charge du groupe va devoir analyser les COMPETENCES et les MOTIVATIONS du groupe pour déterminer ses OBJECTIFS. GESTION DE GROUPE L étudiant en charge du groupe va devoir analyser les COMPETENCES et les MOTIVATIONS du groupe pour déterminer ses OBJECTIFS. En fonction de ceux-ci et de sa personnalité, il déterminera

Plus en détail

Choisir un vidéoprojecteur pour sa classe

Choisir un vidéoprojecteur pour sa classe Choisir un vidéoprojecteur pour sa classe Sommaire 1) Introduction 2) Les critères de choix 3) L usage que l on veut en faire 4) Le prix 5) Les caractéristiques détaillées a. L interactivité b. Longue

Plus en détail

Identifier les besoins en formation

Identifier les besoins en formation Identifier les besoins en formation Le dossier consacré à l'élaboration des plans de formation a mis en évidence que l'étape de récolte des besoins en formation était très importante pour permettre d'identifier

Plus en détail

MyEOL. Guide d utilisation

MyEOL. Guide d utilisation MyEOL L application mobile Guide d utilisation Découvrez l application mobile par Eurofins MyEol en résumé : Dans le but de toujours plus vous satisfaire et de répondre au mieux à vos besoins, Eurofins

Plus en détail

DES CIRCUITS DE COULEUR

DES CIRCUITS DE COULEUR GUIDE DE MISE EN PLACE DES CIRCUITS DE COULEUR édition juin 2014 ffco guide de mise en place des circuits de couleur (éd. juin 2014) ffco 2 Mesdames et Messieurs, chers orienteurs, Au cœur du projet fédéral

Plus en détail

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1 de la Pratique 1 1. Objectifs Sensibiliser l étudiant à l intérêt et aux objectifs de l APP Structurer la rédaction de l APP : pertinence du choix de la situation et de sa description, pertinence du questionnement

Plus en détail

AT & PNL au service de la NEGOCIATION

AT & PNL au service de la NEGOCIATION COMMUNICATION ANALYSE AT & PNL au service de la NEGOCIATION Par COMPORTEMENT NEGOCIATION Plan: L analyse transactionnelle (AT) Définition Les états du moi L AT pour contrôler les difficultés nous empêchant

Plus en détail

ATELIER ARMELLE PRUNIAUX ATELIER ENCADREMENT

ATELIER ARMELLE PRUNIAUX ATELIER ENCADREMENT ATELIER ARMELLE PRUNIAUX ATELIER ENCADREMENT TABLE DES MATIERES 1. OBJECTIF DE L ATELIER ENCADREMENT 1 2. LE MATERIEL NECESSAIRE 1 3. REALISATION ET MONTAGE DU PASSE-PARTOUT 3 3.1 LE CHOIX DE LA COULEUR

Plus en détail

Cause Lésion. Cercle vicieux. Contraction musculaire Inactivité Stress Insomnie

Cause Lésion. Cercle vicieux. Contraction musculaire Inactivité Stress Insomnie Cause Lésion Renforcement DOULEUR Apprentissage Mémoire Cercle vicieux Contraction musculaire Inactivité Stress Insomnie Retentissement Affectif Pensée négative Prise en charge pluridisciplinaire Les approches

Plus en détail

Anne DELCHER Pôle Médecine et Gériatrique de Saint-Nazaire SGOC La Rochelle 7-8 juin 2013

Anne DELCHER Pôle Médecine et Gériatrique de Saint-Nazaire SGOC La Rochelle 7-8 juin 2013 Anne DELCHER Pôle Médecine et Gériatrique de Saint-Nazaire SGOC La Rochelle 7-8 juin 2013 Hôpital de Saint-Nazaire Pôle de médecine polyvalente et gériatrique avec filière complète EHPAD et USLD: 214 résidents

Plus en détail

Le suivi psychosocial en soins palliatifs

Le suivi psychosocial en soins palliatifs Le suivi psychosocial en soins palliatifs un besoin du client et de ses proches Par Johanne Audet, travailleuse sociale Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord (Secteur Orléans) Congrès RSP,

Plus en détail

Information-documentation : fiche de cours n 4. Utiliser le logiciel documentaire BCDI

Information-documentation : fiche de cours n 4. Utiliser le logiciel documentaire BCDI Utiliser le logiciel documentaire BCDI Consigne : ) Lire le cours en surlignant en couleur ce qui est important et faire les exercices au moment où c est demandé dans le cours. ) Mettre un point d interrogation

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Création informatique INF-2102-1 Programme d études Informatique Septembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition du domaine d évaluation

Plus en détail

Ouvrir les portes de votre club pour quel objectif?

Ouvrir les portes de votre club pour quel objectif? Ouvrir les portes de votre club pour quel objectif? amener de plus en plus de joueurs à la pratique de notre sport favori : le bridge leur faire découvrir l univers du bridge à travers votre club accueillir

Plus en détail

Contenu. Présentation du Portail famille... 3. Accès au portail famille... 3

Contenu. Présentation du Portail famille... 3. Accès au portail famille... 3 Portail famille Contenu Présentation du Portail famille... 3 Accès au portail famille... 3 Adhésion au portail famille pour une famille qui n utilise aucune de nos structures... 3 Processus du portail

Plus en détail

Chapitre 8. La communication

Chapitre 8. La communication Chapitre 8. La communication 149 1. Échéances 151 2. La communication interne 153 A. Avec les parents 153 B. Avec les jeunes 154 149 1. Échéances Août (le commencement de l année) Communication aux parents

Plus en détail

Rôle infirmier et apport de l interdisciplinarité

Rôle infirmier et apport de l interdisciplinarité Rôle infirmier et apport de l interdisciplinarité 31 mars 2012 Laurence Nootens Infirmière Principale, Equipe Interface Equipe de soins palliatifs à domicile Cliniques Universitaires Saint-Luc De la multidisciplinaritéà

Plus en détail

6.1 Méthode des champs de potentiel

6.1 Méthode des champs de potentiel Chapitre 6 Évitement d obstacles L évitement d obstacles est un comportement de base présent dans quasiment tous les robots mobiles. Il est indispensable pour permettre au robot de fonctionner dans un

Plus en détail

Les particuliers : ils téléphonent autant la journée que le soir, envoient quelques SMS, leur consommation peut varier entre 1 h et 15 h environ

Les particuliers : ils téléphonent autant la journée que le soir, envoient quelques SMS, leur consommation peut varier entre 1 h et 15 h environ Les particuliers : ils téléphonent autant la journée que le soir, envoient quelques SMS, leur consommation peut varier entre 1 h et 15 h environ Les jeunes ou étudiants : ils ont un budget limité, ils

Plus en détail

Formation de base en Relation d aide. Présentée par Dre Céline Lafrenière, md conseil en allaitement

Formation de base en Relation d aide. Présentée par Dre Céline Lafrenière, md conseil en allaitement Formation de base en Relation d aide Présentée par, md conseil en allaitement Objectifs Connaître les éléments essentiels pour établir une relation d aide en particulier: L écoute active Le respect de

Plus en détail

Soirée d information. pour les parents des élèves qui fréquentent actuellement la 6 ème primaire. 25 janvier 2011

Soirée d information. pour les parents des élèves qui fréquentent actuellement la 6 ème primaire. 25 janvier 2011 Soirée d information pour les parents des élèves qui fréquentent actuellement la 6 ème primaire 25 janvier 2011 Déroulement de la soirée 1 ère partie: M. Jean-François Beaud Procédure de PréOrientation

Plus en détail

Présentation et éléments de compréhension du Business Plan

Présentation et éléments de compréhension du Business Plan Présentation et éléments de compréhension du Business Plan La préparation, la méthodologie, le fond, la forme et les pièges à éviter 1 Objectifs de la formation Connaitre et comprendre les différentes

Plus en détail

Le livret des compétences relationnelles

Le livret des compétences relationnelles Le livret des compétences relationnelles Version janvier 2011 Un travail collectif, en croisant les regards Ce livret est le fruit d un travail collectif, réalisé par un groupe d employeurs, de demandeurs

Plus en détail

Parcours de formation SIN 7. Formation des enseignants

Parcours de formation SIN 7. Formation des enseignants Parcours de formation SIN 7 Formation des enseignants La démarche de projet Formation des enseignants DEFINITION D UN PROJET X50 106 C est une démarche spécifique qui permet de structurer méthodiquement

Plus en détail

RH 4. Ressources Humaines 4.0. et motivation augmentée. D é v e l o p p e z l i n g é n i o s i t é c o l l e c t i v e

RH 4. Ressources Humaines 4.0. et motivation augmentée. D é v e l o p p e z l i n g é n i o s i t é c o l l e c t i v e RH 4 Ressources Humaines 4.0 et motivation augmentée D é v e l o p p e z l i n g é n i o s i t é c o l l e c t i v e e t c r é a c t i v e z v o t r e e n t r e p r i s e Donner de l énergie à vos RH...

Plus en détail

La conception d un questionnaire

La conception d un questionnaire La conception d un questionnaire Outils et méthodes de recueil d information On distingue trois méthodes: L enquête par questionnaire L entretien L observation L enquête par questionnaire 1. Définition

Plus en détail

La GPEC, support de l action stratégique

La GPEC, support de l action stratégique La GPEC, support de l action stratégique Table des matières La GPEC, support de l action stratégique... 1 I. Qu est-ce que la GPEC?... 3 1. L émergence de la GPEC... 3 II. La démarche de la GPEC... 4 1.

Plus en détail

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015 ENTRETIEN PRENATAL Du dépistage à l accompagnement Colloque violences faites aux femmes Toulouse, 22 janvier 2015 F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme 1) La grossesse, un moment clé 2) L entretien précoce 3)

Plus en détail

Pour formateurs ne connaissant pas l utilisation d un LMS

Pour formateurs ne connaissant pas l utilisation d un LMS FORMATION MOODLE Pour formateurs ne connaissant pas l utilisation d un LMS Modalité : présentielle (3j) Page 1 sur 5 OBJECTIFS DE LA FORMATION Objectif général : Etre capable de transcrire fidèlement,

Plus en détail

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs Sans hébergement.

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs Sans hébergement. Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs Sans hébergement. > Eté 2014 (PROJET COMMUN AUX 3/5 ANS ET 6/12 ANS ) L accueil de loisirs familles rurales

Plus en détail

Résultats et interprétation du sondage

Résultats et interprétation du sondage Table des matières 1 ORGANISATION DU SONDAGE... 1-2 1.1 But du sondage... 1-2 1.2 Répartition des personnes sondées... 1-2 1.2.1 Sexe... 1-2 1.2.2 Age... 1-2 1.2.3 Accès à Internet et Wi-Fi... 1-2 2 RESULTATS

Plus en détail

Pour Faire Quoi? Avec Qui? Quelles Etapes?Quel

Pour Faire Quoi? Avec Qui? Quelles Etapes?Quel Pour Faire Quoi? Avec Qui? Quelles Etapes?Quel Budget? Envies & Réalisation Pour Faire Quoi? Un accompagnement personnel afin de faire le point sur sa carrièreet ses choix de formation ou professionnel.

Plus en détail

Bonnes pratiques à l intention du demandeur du service

Bonnes pratiques à l intention du demandeur du service Page : 1/5 Objectif : Quels sont les pratiques qui permettent un traitement plus rapide et plus efficace des demandes au service et qui minimisent les erreurs. Concernant le soumission de la demande Privilégier

Plus en détail

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain 1 1 9 9 7 7 2 2 Perception des couleurs par l œil humain................ 4 La température des couleurs et la balance des blancs.......... 4 La compensation de la lumière par l œil................ Le gamma..............................

Plus en détail

La place de l hypnose pour soulager la douleur morale : la reconnaître, la prendre en charge. Dr. Thierry Servillat, Dr.

La place de l hypnose pour soulager la douleur morale : la reconnaître, la prendre en charge. Dr. Thierry Servillat, Dr. La place de l hypnose pour soulager la douleur morale : la reconnaître, la prendre en charge Dr. Thierry Servillat, Dr. Isabelle Stimec Introduction La douleur morale : Dimension rarement abordée lorsqu

Plus en détail

La planche tendances. Objectif. Méthodologie et application. Vous allez réaliser une planche tendances pour le bureau de la cliente.

La planche tendances. Objectif. Méthodologie et application. Vous allez réaliser une planche tendances pour le bureau de la cliente. Page 1/13 La planche tendances Objectif Vous allez réaliser une planche tendances pour le bureau de la cliente. Les planches tendances sont des photomontages soignés dont le contenu et l objectif varient

Plus en détail

La planification de l entraînement

La planification de l entraînement La planification de l entraînement Sommaire I. Introduction...30 II. La planification...30 A. Définition...30 B. Son utilité...30 C. Principes généraux...30 1. Le découpage temporel...30 III. Les différentes

Plus en détail

PROGRAMME DPC. «Ergothérapie et TSA (Troubles du Spectre Autistique) : Approche théorique et pratique»

PROGRAMME DPC. «Ergothérapie et TSA (Troubles du Spectre Autistique) : Approche théorique et pratique» AGIR EN SANTE 12 allée des Chevreuils 69380 LISSIEU 09-83-54-72-18 E-mail : rh@agirensante.com Site Internet : www.agirensante.com PROGRAMME DPC «Ergothérapie et TSA (Troubles du Spectre Autistique) :

Plus en détail

Formule Crescendo. Formule Crescendo

Formule Crescendo. Formule Crescendo Formule Crescendo Formule Crescendo a a a a a a a Formule Crescendo Un repas «classique» assis à table, Jusqu à présent, peu, voire pas, de possibilité d animation reellement «participative». Aujourd hui,

Plus en détail

Votre appréciation sur l ensemble de la journée (accueil, pauses, déjeuner, organisation générale et appréciation générale)

Votre appréciation sur l ensemble de la journée (accueil, pauses, déjeuner, organisation générale et appréciation générale) FICHE D EVALUATION 5ème Forum Inter Consultants Grand Delta Conseils Vendredi 24 septembre 2004 A la Baume lès Aix Cette enquête est sur un effectif très réduit 24 réponses sur 35 présents.on ne peut pas

Plus en détail

Gestion et travail en autonomie. Rallye auto nomie

Gestion et travail en autonomie. Rallye auto nomie Gestion et travail en autonomie Rallye auto nomie Voilà plusieurs années que je propose du travail en autonomie aux élèves mais sans moyen de : - savoir rapidement où chacun se situe par rapport aux différentes

Plus en détail

Introduction aux VI principes fondamentaux de Physique Quantique

Introduction aux VI principes fondamentaux de Physique Quantique Introduction aux VI principes fondamentaux de Physique Quantique L A D U A L I T É Une balle de ping-pong quantique, serait à la fois elle même, et une onde. De telle manière qu elle réagirait face à la

Plus en détail

Organisation générale du service

Organisation générale du service Organisation générale du service Le service est divisé en deux secteurs, dont les frontières sont floues dans la pratique. 4 médecins dont deux cancérologues (Dr. Hess et Dr. Sarda) et deux Infectiologues

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

EVEIL AU MOUVEMENT CRÉATIF CHEZ LE PETIT ENFANT DE 6 MOIS À 3 ANS

EVEIL AU MOUVEMENT CRÉATIF CHEZ LE PETIT ENFANT DE 6 MOIS À 3 ANS EVEIL AU MOUVEMENT CRÉATIF CHEZ LE PETIT ENFANT DE 6 MOIS À 3 ANS FORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE LA PETITE ENFANCE L'ART ET LE TOUT-PETIT 1 EVEIL AU MOUVEMENT CRÉATIF CHEZ LE PETIT ENFANT DE 6 MOIS

Plus en détail

BILAN NAP : 06/11/2014 Ecole chef lieu, Les Crues

BILAN NAP : 06/11/2014 Ecole chef lieu, Les Crues BILAN NAP : 06/11/2014 Ecole chef lieu, Les Crues Mise en place des NAP : Mai juin : Création des fiches d inscription, du règlement. Réflexion sur l organisation du service, des achats, recrutement. Aout

Plus en détail

FESTIVAL DE FILMS SUR LES METIERS 2013

FESTIVAL DE FILMS SUR LES METIERS 2013 FESTIVAL DE FILMS SUR LES METIERS 2013 Présenter une sélection de films sur les métiers et leurs environnements à un public de scolaires ainsi qu à toutes personnes désireuses d informations vivantes et

Plus en détail

Usage étudiant du cours sur la Netiquette

Usage étudiant du cours sur la Netiquette Usage étudiant du cours sur la Netiquette Pour la création du cours consacré à la Netiquette, nous avons choisi d utiliser la plateforme e-learning Claroline. Celle-ci est organisée sur le modèle fonctionnel

Plus en détail

Qu est-ce que le risque?

Qu est-ce que le risque? FAIRTRADE INTERNATIONAL Qu est-ce que le risque? Le risque est l effet potentiel de l incertitude sur les objectifs d un projet. La gestion des risque compte quatre parties essentielles : l évaluation

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

Catalogue 2010 Camps Mini camps séjours à la carte Devis sur demande

Catalogue 2010 Camps Mini camps séjours à la carte Devis sur demande Catalogue 2010 Camps Mini camps séjours à la carte Devis sur demande Siège social : 13 rue Charles de Gaulle 91400 Orsay Tel : 01.69.41.84.37 raidaventure.org@wanadoo.fr Site : www.raid-aventure.org Jeux

Plus en détail

Créer un Quizz avec Socrative

Créer un Quizz avec Socrative Créer un Quizz avec Socrative 1/ Se rendre sur le site de Socrative. http://www.socrative.com/ et créer un compte professeur 2/ Création de compte très rapide : 3/ Une fois le compte créé, on peut paramétrer

Plus en détail

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : RÉALISER UN DIAGNOSTIC PACKAGE : II EFFICIENCE : 29% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : RÉALISER UN DIAGNOSTIC PACKAGE : II EFFICIENCE : 29% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION BONNE PRATIQUE : RÉALISER UN DIAGNOSTIC PACKAGE : II EFFICIENCE : 29% Fiche

Plus en détail

A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les relations principales entre matériaux, formes et procédés de réalisation.

A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les relations principales entre matériaux, formes et procédés de réalisation. Questionnaire A Les critères de choix d un matériau La mise en forme des matériaux Sélectionner un matériau Questionnaire B Choix d un matériau à partir de ses propriétés L origine et la disponibilité

Plus en détail

DEFINITION DE LA DEMANDE

DEFINITION DE LA DEMANDE DEFINITION DE LA DEMANDE Objectif du projet En 2012, la salle de cinéma a été transformée en salle polyvalente. Elle est utilisée maintenant pour l accueil de séminaires, la projection de documents audio-video,

Plus en détail

Apprendre et partager la route. Un partenariat

Apprendre et partager la route. Un partenariat Apprendre et partager la route Un partenariat Les jeunes: un groupe surexposé aux accidents STOP Plus de 25 % des tués et 30 % des blessés en France ont entre 15 et 24 ans alors qu ils correspondent à

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Informatique de base INF-B101-2. Programme d études Informatique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Informatique de base INF-B101-2. Programme d études Informatique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Informatique de base INF-B101-2 Programme d études Informatique Septembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition du domaine d évaluation

Plus en détail

Fichier : EGCAB02I.pdf

Fichier : EGCAB02I.pdf EVALUATION GS CP MAÎTRISE DE LA LANGUE EXERCICES PROPOSÉS OUTILS D EVALUATION GS CP Nom du fichier Acrobat.pdf EGCAA01I EGCAA02I EGCAB01I EGCAB02I EGCAC01I EGCAD01I EGCAD02I EGCAD02I EGCAD03I EGSAB03I

Plus en détail

QUELLES NOUVELLES DE NOTRE RÉSIDENCE? Suite à l Assemblée Générale du 27 juin 2013, quoi de neuf?

QUELLES NOUVELLES DE NOTRE RÉSIDENCE? Suite à l Assemblée Générale du 27 juin 2013, quoi de neuf? 1 QUELLES NOUVELLES DE NOTRE RÉSIDENCE? Suite à l Assemblée Générale du 27 juin 2013, quoi de neuf? 2 Lors de l assemblée générale du 27 juin 2013, les résidents ont exprimé leur profond mécontentement

Plus en détail

Une déco réussie... 1 - Définir son style - Sortir des magasins habituels - Sélectionner des magazines - Créer des planches tendances

Une déco réussie... 1 - Définir son style - Sortir des magasins habituels - Sélectionner des magazines - Créer des planches tendances http://elagone.fr Une déco réussie... Une décoration d intérieur réussie, c est une décoration avec un mixte de matériaux, de matières différentes et d associations de couleurs. Mais surtout n oublions

Plus en détail

février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication

février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication Les stages représentent un enjeu majeur pour les étudiants, en même temps qu ils témoignent de l engagement des entreprises

Plus en détail

QUESTIONNAIRE : DISTANCE PROFESSIONELLE ET QUALITE DES SOINS

QUESTIONNAIRE : DISTANCE PROFESSIONELLE ET QUALITE DES SOINS QUESTIONNAIRE : DISTANCE PROFESSIONELLE ET QUALITE DES SOINS Étudiante en troisième année d école infirmière, j'effectue actuellement un travail de recherche (mémoire de fin d'étude) portant sur la distance

Plus en détail